Convergence d'opinions... [w/ Sélèna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Convergence d'opinions... [w/ Sélèna]

Message  Invité le Lun 31 Déc 2012, 07:17

Un proverbe disait qu'il n'y avait que les montagnes qui ne se rencontraient jamais. Ou que l'on ne pouvait pas manquer la vache coincée dans un couloir. Pourtant, la lamia ne comptait plus les fois où elle chassait dans la forêt maudite, y entrait et en sortait, la parcourant en long et en large sans jamais croiser la tanière de la louve répondant du nom 'Moonlight'... A vrai dire, elle n'avait pas cherché plus que de raison, n'étant pas au courant de l'existence de cet endroit.. De plus, quelques mois auparavant, les monstres qui chassaient, comme elle, étaient plus des concurrents que des personnes à rencontrer... Voir des menaces.

Désormais, c'était un peu différent. Elle n'avait plus cette crainte quasi-paranoïaque de ses congénères carnivores, et se rationalisait d'avantage. Si elle se tenait à proximité de la structure, dont l'emplacement lui avait été communiqué récemment, c'était bien pour rencontrer sa propriétaire, et rien d'autre. Pas de guerre de territoire en revanche, de privilège sur les viandes chassées et autres thèmes peu intéressants... Non, si la lamia était venue, c'était avant tout pour s'entretenir de quelque chose de bien particulier.. Et c'était plutôt inespéré.

Enfin 'inespéré'.. C'était un terme à relativiser. Beaucoup partageait le point de vue, l'opinion de la louve, mais aucun n'avait le courage ni la force nécessaire de prendre les mesures adéquates. Chacun voulait faire ci, ou faire ça, mais au final, ce n'étaient que des grands discours. Aucun n'agissait réellement, de peur de se faire mal voir ou de s'attirer l'opprobre. Et puis il y avait les autres. Ceux qui en disaient le moins, et donc par conséquent, agissaient le plus. Ce qui était probablement le cas de Sélèna Moonlight, lycanthrope de son état.. Bien sûr, tout cela résidait sur des conditions: ses informations devaient être justes, et il ne devait pas y avoir d'erreur.

Ce n'était pas grand chose, mais c'était une phrase très intéressante. La lamia se trouvait au nord de la forêt maudite lorsqu'elle a surpris une conversation entre deux monstres... Perchée dans son arbre, à l'abri des regards, elle entendit l'un des hommes parler d'actions menées contre les humains par Sélèna. Actions passées? Actions présentes? C'était difficile à dire, la phrase pouvait être interprétée dans les deux sens, mais Serenna en avait vu sa curiosité piquée à vif. Elle s'était donc renseignée séance tenante, et d'après les quelques informations -rares- qu'elle dénichait à droite ou à gauche, la lycanthrope -là aussi, information non confirmée- semblait particulièrement détester les humains.

Serenna ne voulait pas rester inactive, sans rien faire, à remuer sa haine de haut en bas. Passer ses nerfs sur le gibier n'était pas une bonne chose, et elle devait agir, donner forme à son but, ses ambitions. Même si ces dernières étaient particulièrement néfastes. Et c'était le but de sa visite: Sélèna Moonlight, détestait-elle les humains et prévoyait-elle de s'en prendre à eux mal gré la politique du donjon? Et si oui, l'avait-elle déjà fait? Était-elle seule ou avait-elle un groupe? Était-il possible de la rejoindre? Au final, Serenna ne savait pas grand chose, mais c'était en grande partie pour éclaircir sa lanterne -et qui sait, peut être se faire une connaissance- qu'elle était venue, attendant devant la tanière de la louve, allongée sur une branche... La patience était une vertu, connaître son adversaire un mal nécessaire. Point d'adversaire ici, mais néanmoins, la lamia allait attendre que la louve s'extirpe ou rentre à sa tanière pour l'interpeller, ce qui lui paraissait plus simple à ses yeux et plus pratique... De son point de vue personnel, bien sûr.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Convergence d'opinions... [w/ Sélèna]

Message  Sélèna Moonlight le Mar 01 Jan 2013, 22:39

Il me faudrait encore attendre quelques jours avant de pouvoir récolter correctement les plants toxiques que j'avais planté autour de ma tanière. Mais en attendant, j'avais encore quelques baies de digitale et quelques morceaux d'amanite à traiter. Ces poisons pouvaient être très violents, mais ils se mélangent mal avec les autres, donc ils demandent un traitement particulier pour en obtenir les effets souhaités. Et il me fallait du temps pour cela, du moins pour préparer l'ensemble. Après, je pourrais laisser reposer les mixtures avant d'y ajouter la touche finale dans quelques jours, avec le reste.

Je jetais un regard derrière moi: mes réserves de poisons divers augmentaient. J'avais à nouveau de quoi faire frémir les visiteurs, et faire comprendre que mes paroles n'étaient pas du vent. Quelque part, j'apportais la puissance, et cela me permettait de faire le tri facilement entre ceux qui souhaitaient réellement agir mais n'avaient pas eu l'occasion, et ceux qui le disaient pour se faire bien voir. Encore que cela me permettait surtout de le montrer aux autres: il suffit d'être attentives à la façon dont ils parlent pour comprendre leurs réelles motivations. Et j'avoue que pour le moment, j'étais déçue... Rares étaient ceux qui étaient prêt à quitter leur confort pour agir. Se rendent-ils compte du danger qu'ils encourent en restant passifs? Fallait-ils que le donjon soit au bord de la destruction pour qu'ils commencent à bouger?

Vivement une sérieuse attaque contre le donjon... Quand ils se rendront compte du réel danger que représente cette sous-race qui se prétend l'égale des nôtres, nous aurons une chance de les vaincre. Mais pour l'heure, je ne pouvais toujours faire que de petites opérations ça et là... Cela commence à me manquer d'ailleurs... Il devait être possible de faire une petite excursion en dehors du donjon et de ses règles. Il fallait que je prévienne Ris.

Après un moment, je reculais, satisfaite de mon travail. Les morceaux réduits en poudre d'amanite baignaient dans le jus légèrement dilué des baies de digitale, et une petite flamme chauffaient le dessous du bol en terre cuite qui contenait l'ensemble. Laisser infuser à douce température pour ne pas détruire les toxines, mais chauffer tout de même pour que le poison de l'amanite se mêle au jus de la digitale. Je pouvais sortir respirer tranquillement. Une fois passé le lierre qui faisait office de rideau, je respirais pleinement. Les louves n'avaient pas à rester enfermées, mais je n'avais pas le choix pour mes poisons: si un indiscret se rendait compte de ce que je faisais, je perdais toute chance d'avoir de nouvelles recrues. Mais je préférais largement l'air frais, et les bruits d'ambiance de la forêt, même celle-ci.

Tiens, à ce propos... Il y avait quelque chose d'étrange justement en ce moment... L'impression d'être observée, et il manquait quelques sons... Un chasseur était dans les parages. Chasseur, ou chasseresse. Je tournais mon regard vers l'origine de l'impression. Qui qu'il soit, elle était excellente dans ce domaine. Mais difficile de surprendre une chasseresse sur son propre domaine, et elle devait sans doute le savoir. J'insistais mon regard dans sa direction pour lui faire comprendre que je l'avais vu, mais je préparais quand même à me défendre à l'aide des esprits. Juste au cas où: j'avais quand même quelques ennemis dans le donjon, et s'ils n'avaient pas d'intérêt à me tuer avec le pacte, je perdrais plusieurs mois s'ils détruisaient mon travail.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convergence d'opinions... [w/ Sélèna]

Message  Invité le Mer 02 Jan 2013, 02:02

Qu'est-ce qu'un individu normal aurait fait à sa place? Prenons le cas d'une humaine bien civilisée.. Si cette dernière avait voulu demander quelque chose à quelqu'un, elle se contenterai d'aller à la demeure de la personne désirée, de frapper à la porte et de demander audience, tout simplement. Si la propriétaire des lieux était intéressée, alors elle ferait entrer l'arrivante pour discuter au calme et rien de plus. Dans le cas contraire, l'intervenante serait dégagée sans plus de fioritures, avec une politesse proportionnelle à celle dont elle avait fait preuve. Mais Serenna n'était pas ainsi. Et surtout, elle n'était pas humaine.

Les 'êtres civilisés'... Ceux qui ne l'étaient pas... Tout cela était à relativiser. Et tout était question de point de vue. Il y avait des dizaines, voir des centaines de civilisations différentes, de peuples, d'espèces... Au final, la définition de la normalité ou du civisme ne dépendait que du point de vue des divers intervenants. L'éducation, la société qui a servit de base, les coutumes du peuple... Cela formait un 'tout', pour chaque être vivant, et c'est ce qui marquait les divergences. Frapper à la porte ou s'approcher avec un grand sourire tout en demandant s'il y avait quelqu'un n'était pas dans les façons de faire de Serenna, surtout dans un territoire qui n'était le sien.

Face à un monstre de la même catégorie qu'elle, la collecte d'informations, l'observation, s'imposaient comme des obligations sans détour. Plus que les formalités d'usage, plus que le fameux 'civisme' qui plaisait tant aux personnes 'civilisées'... La vie ne pouvait tenir qu'à peu de choses, et l'anticipation pouvait rallonger cette dernière de façon considérable. Paranoïaque Serenna? Non, seulement méfiante, vis-à-vis de ce qu'elle avait entendu, de celle qui vivait là... Mais aussi diablement intriguée, intéressée. Ce qui n'aidait pas à l'équilibre instable de la balance.

Après une mince attente, quelqu'un fit son apparition, s'extirpant de la tanière d'où s'échappait une certaine odeur... Trop mince pour être identifiée, trop inhabituelle pour passer inaperçue. L'excellent odorat de la lamia n'était pas infaillible, particulièrement lorsqu'elle sentait d'inconnues effluves. Un léger frisson lui parcourut l'échine, signe biologique d'un danger ou d'une certaine forme de menace: la louve l'avait en effet repérée, et elle regardait indubitablement dans sa direction. Mal gré son camouflage naturel de branches, de feuilles et de fruits aux odeurs assez fortes pour masquer sa présence, elle avait quand même été détectée. Cette Sélèna devait être une chasseuse hors pair, ou alors être dotée de sens très développés pour la remarquer aussi rapidement..

Maintenant qu'elle était repérée, elle n'avait plus aucune raison de rester dans son arbre. Il était donc temps de rencontrer directement cette personne aussi intrigante que dangereuse. Avec toute la grâce et l'élégance dont pouvait faire preuve une lamia aussi lourde qu'un chariot de marchandise, Serenna quitta sa branche et se réceptionna au sol, une dizaine de mètres plus bas, se servant de sa queue de serpent comme d'un amortisseur.. Le tout avec quelques feuilles intruses qui tombaient de façons éparses autour d'elle. Le regard or de la lamia se plongea directement dans celui d'ambre de son interlocutrice prochaine, qu'elle devinait -à juste titre- toute aussi méfiante.


« Sélèna Moonlight... C'est bien ça? »

Sa voix avait brusquement mis fin au bref silence qui s'était installé, le tout sur un ton plutôt neutre mais à peine inquisiteur. Ce n'était pas vraiment voulu, mais cela avait un rapport avec ce qu'elle faisait précédemment: l'observation. Ou plutôt l'excitation qui avait découlé de cette observation, de ce qu'elle avait appris ou compris. Bien que les renseignements récoltés étaient bien maigres... La question de la lamia n'en était pas vraiment une, ou plutôt elle n'attendait pas vraiment une réponse à cette dernière. Il était évident que celle qui lui faisait face, à seulement quelques mètres, était la louve dont elle avait eu vent. C'était sûr même. C'est pour cela qu'elle reprit aussitôt, qu'il y ait une réponse de la part de son interlocutrice ou pas.

« Certaines personnes ont eu la langue un peu trop pendue à votre sujet. »

C'était un fait. Indéniable même. Sinon Serenna ne se tiendrait pas face à elle en cet instant présent.

« J'imagine que vous avez quelques minutes à m'accorder? En privé, de préférence... »

'Les arbres peuvent entendre nos plaintes, après tout'. C'était une phrase issue d'une de ses sœurs qui lui revenait en tête. Dans un sens, l'expression était similaire à 'les murs ont des oreilles', ou en tout cas s'en rapprochait grandement. Entrer dans la tanière? C'était ce que suggérait de façon indirecte la lamia, mais y avait-il la place au moins pour un corps comme le sien? La louve en elle-même n'était pas très grande, et moins musclée que ses congénères rencontrés jusqu'ici par Serenna. Il fallait dire qu'elle se démarquait quelque peu du lot: c'était la première lycanthrope qui ne dégageait pas de sensation de puissance physique pure et absolue, mais plutôt de puissance mentale, voir magique. La détermination qui se lisait dans son regard était aussi quelque chose à part. Oh, et n'oublions pas son pelage dont la couleur était fortement jolie: une fourrure claire, aussi claire qu'une pleine lune intense et brillante.

Croisant les bras au fil de la discussion, la lamia avait été rapide, peut être même trop brusque. Une inconnue qui se présentait, prétendait avoir entendu quelque chose de compromettant et demandait à en parler plus intimement? Cela pouvait ressembler à beaucoup de choses, comme à un piège, voir à un chantage. Le ton employé par la lamia, accompagné par son éternel sourire avait de quoi renforcer d'avantage ce possible point de vue, et une attaque n'était pas à écarter. La lamia y avait pensé, mais qu'y pouvait-elle? Ses premières rencontres avec les autres ne se déroulaient jamais comme elle le voulait, la faute aux circonstances... Et surtout à sa façon d'être ambigüe et souvent perçue comme menaçante!

Peut être ferait-elle des progrès un jour?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Convergence d'opinions... [w/ Sélèna]

Message  Sélèna Moonlight le Mer 02 Jan 2013, 15:07

Je n'eu pas à attendre longtemps: une lamia descendit de son perchoir et se dressa devant moi, me fixant immédiatement avec son regard doré. Un regard perçant, qui cherchait à deviner un maximum de choses dans le temps le plus bref. Elle était tout aussi méfiante que moi, ce qui voulait dire que c'était quelqu'un qui avait du traverser un certain nombre d'épreuves. Quelqu'un d'endurcie, presque sauvage. Une authentique chasseresse.

« Sélèna Moonlight... C'est bien ça? »

J'acquiesçais silencieusement. Elle n'était pas là par hasard, elle me cherchait effectivement. Et si elle me cherchait, sa question n'était que pure forme, confirmé par sa poursuite quasi-immédiate.

« Certaines personnes ont eu la langue un peu trop pendue à votre sujet. »
« J'imagine que vous avez quelques minutes à m'accorder? En privé, de préférence... »


Je réfléchis rapidement: elle avait entendu parler de moi par les rumeurs diverses du donjon. J'étais au courant de ces dernières, et j'en profitais pleinement. Les rumeurs étaient un excellent moyen de propager une information, sans qu'aucune preuve ne puisse être apportée. Car après tout, rien n'était plus volatile que ces dernières. Toutefois, si la lamia était devant moi, ce n'était pas le fruit du hasard. Donc elle a appris où j'habitais, ce qui n'était pas toutefois le plus grand des secrets, mais cela montrait son intérêt pour moi, ou ce que je faisais ou avait à lui offrir. Et si elle était réellement intéressée et avait envie d'agir, le fait d'être discrète était plus que logique. Mais si c'était un piège? Elle pouvait vouloir rentrer pour mieux détruire ce que j'avais fait... Mais j'avais toutes mes réserves à l'intérieur: si elle faisait la moindre chose suspecte, elle allait devoir résister à une forte concentration de tous mes poisons réunis, et il y a peu de chances qu'elle résiste à tout ça.

"Si cela peut vous faire plaisir. Nous sommes de la même trempe, à préférer la discrétion."

Je n'allais pas en rester là. Elle était là pour une raison bien précise, et je voulais savoir laquelle. Elle ne tournait pas autour du pot, et j'allais être franche également. Je l'invitais à me suivre derrière le lierre, puis me plaçais entre elle et mon travail, surtout le bol qui continuait de chauffer. La prudence était en permanence de mise, tant que je ne connaîtrais pas le fond de ses pensées. Et même après. Dès qu'elle rentra, assez difficilement à cause de la hauteur du plafond, qui était adapté pour moi mais pas pour elle, plus grande, je m'adressais à elle. Sans agressivité, mais avec une certaine curiosité prononcée.

"Si vous êtes ici, c'est que vous avez sans doute démêlé le vrai du faux à propos des rumeurs qui circulent à mon sujet. Nous savons toutes deux que vous n'êtes pas venu par hasard, alors j'aimerais connaître ce qui vous motive à venir me voir directement sur mon territoire. Et j'avoue être curieuse de connaître votre nom également, puisqu'après tout, vous connaissez le mien."

Je restais attentive et sur mes gardes, les bras contre moi. Bien évidemment, j'allais écouter ce qu'elle allait me dire, mais si les mots pouvaient mentir, le corps beaucoup moins. Et aussi près d'elle qu'il était possible à cause des dimensions restreintes de ma tanière - je pouvais facilement toucher la lamia avec ma main si je tendais mon bras - aucun signe du langage corporel ne pouvait m'échapper. Que ce soit le corps en lui-même ou les odeurs: elle était suffisamment proche pour que je puisse sentir l'odeur naturelle de la lamia sous son déguisement olfactif, un brin trop fort peut-être pour être totalement naturel, mais suffisant pour tromper la majorité de ceux qui n'étaient pas habitués à chasser.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convergence d'opinions... [w/ Sélèna]

Message  Invité le Ven 04 Jan 2013, 07:23

Certains disaient que la première impression était souvent la bonne.. Et le moins que l'on pouvait dire c'est qu'avec Serenna, c'était clair, et net! Enfin, cela dépendait beaucoup des situations données, car même si la lamia avait tendance à être directe, elle pouvait masquer certains buts inavouables pour mieux manipuler ses adversaires et ainsi parvenir à ses fins.. Son apparent air décidé et ses façons de faire brusques n'étaient donc pas synonymes de sincérité, même si cela pouvait effectivement être le cas. Ici, elle n'avait pas vraiment de coup bas en préparation, ni de personne à manipuler... En fait, elle n'avait même rien du tout envisagé, à l'exception de la possibilité de se défendre, ce qui expliquait qu'elle se tenait sur ses gardes.

Son interlocutrice aussi était sur ses gardes, cela se sentait, bien que son regard ne laissait rien transparaître. C'était étrange... Elle était étrange. La lamia ne voyait rien de menaçant en elle, à l'exception de son attitude, qui ressemblait à une méfiance de tous les instants et à une garde absolue. Elle ne laissait décidément pas transparaître la même chose que ses congénères, et c'en était particulièrement troublant. Pour un peu, Serenna s'aventurerait d'avantage au jeu, avec toutes les taquineries possibles et inimaginables que cela induisait...

Mais non. Elle ne pouvait pas laisser ses pulsions prendre le dessus. Par le passé, elle avait été confrontée à maintes reprises à d'irrésistibles adversaires au préalable sous-estimés, et elle ne devait sûrement pas refaire ce genre d'erreur. Elle avait changé, c'était indéniable, et ne pouvait donc se laisser aller à de telles bêtises. De toute façon, elle n'avait aucun intérêt à causer du tort à cette lycanthrope, c'était même plutôt le contraire! Cette dernière l'invitait par ailleurs à entrer dans sa tanière, sans plus de détours ou d'hésitations. Ce que Serenna fit sans se faire prier.

Mais la lamia était loin de se douter que ce qu'elle considérait juste comme une simple discussion entre deux prédatrices allait devenir amplement plus délicat, de part la présence de nombreux obstacles... plus ou moins imprévus. Pour commencer, le plafond. Le rideau de lierre cachait bien son jeu, car le haut était bas en vérité! Manquant de se heurter le crâne, la lamia se pencha tant bien que mal, le temps que son corps de serpent s'ajuste à l'environnement réduit... Sauf que la salle en elle-même n'était pas beaucoup plus large! Et tenir dans un espace si étroit sans rien bousculer avec un corps reptilien aussi long était un véritable exploit!

Autre obstacle, autre inconvénient physiologique... L'odeur dégagée par les concoctions alentours. La lamia ne savait pas du tout quelles mixtures pouvaient bien être mijotées dans cette demeure, mais c'était loin de sentir excessivement bon! L'odeur était certes loin d'être fétide ou âcre, mais elle était peu accommodante et suffisamment forte pour troubler notre chasseresse, surtout avec l'odorat si sensible qu'était le sien. Mais la lamia ne montra pas sa gêne, contenant son malaise tant bien que mal même si en d'autres temps, elle aurait dégagé les objets problématiques séance tenante.


« Tout le monde n'a pas le même concept de la discrétion. »

Bien sûr, elle faisait référence aux monstres trop bavards vus dans la forêt, mais aussi à ceux qui criaient sur tous les toits qu'ils allaient pourfendre de l'humain, et qui au final... ne faisaient rien. Même si là, on se rapprochait d'avantage de la vantardise et de la bêtise.

Elle s'en rendait compte à présent: elle était plus qu'en infériorité face à son interlocutrice. Elle comptait surtout sur sa vitesse et sur l'environnement pour vaincre ses adversaires et ici, elle était coincée dans une minuscule pièce, face à une lycanthrope qui connaissait parfaitement les lieux. Son territoire. La maigre distance qui les séparaient ne faisait que renforcer cette impression de danger, et la lamia se disait que si les choses tournaient mal, elle n'aurait aucune échappatoire et serait probablement vaincue en un éclair.. Tuée, pour être exacte. Cela ne lui plaisait pas du tout, alors mieux valait en venir directement au fait, avant que la lycanthrope ne s'imagine quoi que ce soit...


« Je n'ai rien démêlé, je ne suis ici que par des suppositions et des approximations. Mais je pense ne pas me tromper en disant que vous haïssez les humains, et que contrairem... »

Pouf.

Une effluve s'extirpa de la mixture présente entre les deux interlocutrices en pleine discussion sérieuse, sous la forme d'un petit nuage de vapeur. Coupée en pleine parole, la lamia se couvrit le nez, même si elle se rendait compte que c'était bien peu de choses face à une odeur aussi inhabituelle -et aussi désagréable-. C'était un peu comme si elle s'était brulée, et que la zone touchée continuait à se consumer! Sans réfléchir, Serenna tendit la main vivement vers un tissu non loin, chamboulant les décorations présentes et l'appliquant sur la zone agressée.. Ce geste brusque avait provoqué le renversement de quelques bibelots, dont une sorte de vase rond qui était tombé au sol sans pour autant se briser. En revanche, sa congénère, elle, ne devait voir cela d'un très bon œil, surtout si elle avait réagit au quart de tour pour lui mettre une éventuelle épée sous la gorge...

Avoir l'odorat sensible était une qualité pour une chasseresse. En avoir un hyper-développée était un don indéniable. Mais ce dernier pouvait aussi devenir une gêne, voir un désavantage dans certaines situations, comme dans celle qui se présentait actuellement. Dans une discussion aussi sérieuse et aussi tendue, cela ne pouvait pas plus mal tomber... Mais elle ne pouvait pas maudire ses sens, à y qui elle devait tant en temps normal, ce serait... paradoxal...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Convergence d'opinions... [w/ Sélèna]

Message  Sélèna Moonlight le Ven 04 Jan 2013, 18:53

La lamia n'était vraiment pas à l'aise dans ce lieu, et pour des raisons bien évidente: elle était trop grande pour ce lieu. Je me retins de sourire devant la gêne qu'elle avait pour rester ici. Si elle était venu pour me nuire, me débarrasser d'elle serait vraiment extrêmement simple au vu de la présente situation. Mais il y avait autre chose qui la dérangeait visiblement, et ce n'était pas lié aux dimensions de ma tanière, ni apparemment à ce qu'elle voulait me dire. Était-ce autre chose?

« Je n'ai rien démêlé, je ne suis ici que par des suppositions et des approximations. Mais je pense ne pas me tromper en disant que vous haïssez les humains, et que contrairem... »

Elle fut interrompue par une des rares bulles que faisait mon mélange d’ammonite et de digitale durant cette phase de la préparation. Une émanation fort odorante qui me rappelait l'avantage que j'avais sur les miens et que je savais apprécier à sa juste valeur, maintenant que j'étais immunisée aux effets désagréables que les toxines avaient. Une odeur de puissance et de danger maîtrisé. Mais visiblement, ma visiteuse n'était pas du même avis que moi puisqu'elle s'empara d'un tissu pour le mettre devant son nez, renversant quelques menus objets, récipients d'ingrédients pour la plupart vides à cette heure, et un de mes vases mortiers, que je rattrapais avant qu'il ne bouge trop longtemps sur le sol. Je le ramassais et le reposais à sa place. Rares étaient les personnes à réagir aussi vivement rien qu'à l'odeur d'un des composants de mes poisons, mais je l'avais déjà constaté.

"J'avais oublié que ceux de votre espèce pouvaient avoir un odorat au moins aussi fin que le nôtre. Et je suis navrée de constater que cette odeur vous importune, malheureusement, je ne peux pas interrompre le courant de cette préparation. C'est essentiel pour connaître lequel parmi les multiples effets possible sera celui qui se sentira le plus."

Pas tout à fait exact, mais pas tout à fait faux non plus. Mais il serait plus délicat d'avoir la bonne température après une pause. Les poisons étaient très délicats à manipuler. Toutefois, je n'allais pas gâcher l'occasion de savoir ce qu'elle voulait, aussi je pris quelques secondes pour demander à un esprit du vent pour évacuer l'odeur importune et installer un léger courant d'air venant de l'extérieur pour rafraîchir l'intérieur, faisant légèrement onduler le lierre.

"Bien. Maintenant que l'air est plus propice à la discussion, si nous la reprenions où vous en étiez, chère inconnue?"

Pour l'heure, je n'avais ni confirmé ni infirmé les quelques propos qu'elle avait eu le temps de dire. Toutefois, ma haine des humains n'était pas une exception dans le donjon, aussi il n'y avait là rien de secret. Et si elle m'affirmait qu'elle avait entendu dire par quelqu'un le contraire... Et bien, je m'assurerais que cette personne comprenne son erreur.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convergence d'opinions... [w/ Sélèna]

Message  Invité le Dim 06 Jan 2013, 00:35

Placide, la lycanthrope n'avait pas réagit de façon violente vis-à-vis de la lamia, elle était même restée très calme! Était-elle dôtée d'un sang froid à toute épreuve? Ou avait-elle prévu cet... imprévu? Elle n'était en aucun cas offusquée et rangeait même silencieusement ses petites affaires sans se plaindre le moins du monde, et -fait important- sans attaquer non plus. Pour quelqu'un qui se tenait sur ses gardes c'était assez étrange... Qu'est-ce que cela voulait dire? Est-ce que cela signifiait que la lamia ne représentait plus aucune menace à ses yeux? Qu'elle pouvait s'en défaire sans le moindre soucis, et que donc, par conséquent, ses mouvements brusques et/ou imprévisibles n'étaient que peu de choses? Si c'était le cas, cela serait particulièrement vexant.

Heureusement, Serenna n'était pas là pour son égo ou sa fierté, mais pour connaître la vérité sur ce qu'elle avait entendu. Peu importait qu'elle soit à la merci de cette potentielle adversaire, de toute façon elle n'était pas ici pour lui chercher querelle, surtout pas sur son propre territoire. Au contraire, elle cherchait une potentielle alliance. La lamia ne savait pas si elle pouvait être véritablement utile, surtout si derrière Sélèna, il y avait plus que de simples actions contre les humains. Si c'était une organisation gigantesque et structurée, aurait-elle le potentiel nécessaire pour en faire partie? Tout cela était discutable... Et pas encore prouvé.


« Un odorat fin est le plus précieux des atouts pour la chasse. Celui de mon peu... Le mien est particulièrement sensible, mais j'y survivrais. »

Avec son tissu devant son nez, sa voix aurait pu paraître déformée ou étouffée, mais ce n'était pas le cas. C'était juste un peu plus gênant pour respirer. Sa réponse tendait plus vers l'autodérision qu'autre chose, et cela se sentait dans sa voix. Sélèna avait dû y faire attention, la lamia s'était volontairement coupée alors qu'elle s'exprimait, reprenant ensuite de façon différente. Bien entendu, elle parlait de son peuple, disparut à présent, anéantit par les humains. Amis, proches, frères, sœurs et parents. Tous avaient péris par la main de ces créatures abjectes, mais peu de personnes étaient au courant au donjon. La lamia n'avait-elle pas des relations très limitées? Ce n'était pas non plus comme si elle criait sur tous les toits ce qu'il lui était arrivé.

Un bref courant d'air s'était fait sentir, emportant comme par magie les effluves problématiques à l'extérieur et rendant la pièce déjà plus supportable... Sélèna avait reprit immédiatement après, targuant que l'air était désormais plus propice, et que la discussion pouvait continuer. C'était elle qui avait provoqué cela? Elle pouvait commander aux éléments? Alors cela signifiait qu'en plus d'être une chasseresse, elle usait de magie? C'était encore pire que ce que la lamia pouvait imaginer, Sélèna Moonlight semblait vraiment redoutable... Les apparences étaient trompeuses au possible. Assez de suspens, il fallait vraiment passer au vif du sujet.

Abaissant son morceau de tissu -qui ne lui appartenait pas, d'ailleurs-, la lamia reprit sur un ton plus sérieux, fixant son interlocutrice droit dans les yeux, comme cherchant un quelconque mensonge, une quelconque... vérité.


« J'ai entendu dire que vous haïssez les humains, et que vous menez des actions contre eux. De ce fait, vous allez à l'encontre même des règles fondamentales du donjon Kanabo. »

Courte pause, le temps d'observer son interlocutrice et d'afficher un nouveau sourire, comme si elle était proche de la satisfaction.

« Je me moque de ce donjon et de ses règles. Si les rumeurs sont vraies, j'aimerai vous apporter mon soutien inconditionnel. »

C'était dit. Les dès étaient jetés, il ne restait plus qu'à voir ce qu'en pensait la maîtresse des lieux, sachant que le terme 'inconditionnel' voulait tout dire. C'était une expression forte, qui montrait que la lamia était prête à faire beaucoup de choses, même très désagréables voir dangereuses, pour aider la louve dans son combat. Montrer un tel engouement sans connaître ses plans, ni la véracité des faits pouvait être problématique, mais c'était uniquement si Sélèna n'était pas la bonne personne. Uniquement si les rumeurs étaient fausses. Et la lamia en avait la certitude: celle qui était face à elle avait une aura de meneuse, et exprimait une forte détermination. Elle ne pouvait être que celle dont parlait les rumeurs.

Quelqu'un qui partageait son but. Quelqu'un qui n'avait pas peur d'agir en fonction de ses convictions.

Et quelqu'un qui pouvait lui montrer la voie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Convergence d'opinions... [w/ Sélèna]

Message  Sélèna Moonlight le Dim 06 Jan 2013, 12:28

Un odorat fin, particularité indispensable pour la chasse. Et la lamia s'était reprise rapidement, en voulant sans doute d'abord parler de son peuple... Pourquoi a-t-elle changé d'avis? Ne se considère-t-elle plus comme en faisant partie? Avait-il disparu? Je n'aurais sans doute pas la réponse, mais au final, cela m'importait peu. Mais la surprise qu'il y avait dans son attitude au moment de l'action de l'esprit était réelle. Même l'esprit du vent, un peu facétieux, s'en montrait amusé même s'il ne changeait pas son action, du moins pour le moment. Difficile de prévoir avec ce genre d'esprit quand on leur demande une simple requête.

Puis son attitude devint sérieuse. La véritable raison de sa venue allait enfin être connue.


« J'ai entendu dire que vous haïssez les humains, et que vous menez des actions contre eux. De ce fait, vous allez à l'encontre même des règles fondamentales du donjon Kanabo. »
« Je me moque de ce donjon et de ses règles. Si les rumeurs sont vraies, j'aimerai vous apporter mon soutien inconditionnel. »


Légère tension, puis l'attente de sa conclusion. Elle était sincère, son sourire ne pouvait pas mentir. Je souriais à mon tour. Voilà une excellente nouvelle, et la preuve que les rumeurs que j'avais, pour certaines, moi-même lancées servaient à quelque chose.

"C'est bien ce que j'affirmais plus tôt: vous avez su démêler le vrai du faux dans toutes les rumeurs qui circulent. Ma haine des humains et les actions que j'ai pu mener dans le passé."

Je me retournais pour reculer légèrement, prenant une de mes fioles remplie de mon poison noir. Noir comme les nuits les plus sombres, sans l'éclat de la Lune. Je la portais à la hauteur de mes yeux, comme pour y rechercher le passé, laissant ma queue lupine se balancer lentement.

"Pour rester ici, j'ai du cesser d'agir pour ne pas être mise à la porte. La surveillance est lourde, et je n'aurais pas été la seule à souffrir."

Je me retournais à nouveau vers la lamia, en reposant la fiole. Il n'était pas l'heure de s'en servir.

"Voici ce que les rumeurs ne vous ont peut-être pas dit: la lutte ne cessera jamais. Si j'ai cessé d'agir activement, ce n'est pas le cas de ceux qui sont toujours dehors, et que je guide quand ils reviennent dans les environs. Et si je reste, c'est pour trouver des personnes comme vous. Animés par la même haine, suffisamment forte pour prendre les devants face à ces nuisibles humains. J'ai été déçue de voir que beaucoup ici parlaient pour ne rien dire, bien à l'abri de la sécurité de ces murs. Si vous désirez m'aider, il faudra être prête à quitter cet abri. A quitter ces murs. La peur est la première des victoires, et ce sont les humains qui doivent la subir. Pas nous."

Je ramassais une autre fiole, remplie d'un liquide transparent. Je la tendis vers la lamia en la fixant droit dans les yeux, tout comme elle il y a quelques instants. Je la débouchais: le contenu était inodore, donc cela ne dérangeait aucunement nos odorats.

"Si vous désirez vraiment apporter votre aide inconditionnelle, montrez-moi que votre haine et plus forte que votre peur. Si le doute vous habite, il risquerait de frapper à nouveau quand il sera fatal. Cela serait dommage qu'une lance humaine vous perce le ventre parce que vous avez douté à agir, n'est-ce pas?"

Les impressions et les sous-entendus étaient plus puissants que le contenu réel de la fiole. Celui-ci était parfaitement sans danger, puisqu'il ne s'agissait que d'eau de rivière. Mais la lamia ne pouvait pas le savoir, et cela pouvait être n'importe quoi. Suffisamment d'inconnus pour distiller la peur dans les esprits faibles.

"En temps normal, j'agirais autrement pour vous demander ce que vous pouvez faire. Mais il y a encore des personnes à guider ici, et je ne peux pas prendre le risque de voir mes efforts réduits à néant. J'espère que vous me comprendrez."
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convergence d'opinions... [w/ Sélèna]

Message  Invité le Dim 06 Jan 2013, 15:19

Hypothèses et suppositions... Des choses inégales et souvent approximatives, mais qui demeuraient parfois le seul moteur, la seule façon d'avancer. C'était un peu comme partir à la recherche d'un trésor à cause d'une légende, sans savoir si cette dernière était véridique ou non. Partir à l'aveuglette, sur un minimum de vérité et un minimum de flou, sans être sûr du résultat final.. C'était un peu ce qu'avait fait Serenna au départ, même si les informations récoltées étaient plus consistantes par la suite, lui permettant de se faire un avis plus tranché. Et que dire de la rencontre, qui n'avait fait que confirmer d'avantage ce qu'elle pensait: Sélèna était bien celle dont parlait les rumeurs. Et même plus encore.

De simples actions, l'on passait déjà à un semblant, voir à une certaine forme d'organisation! Bien qu'elle n'en espérait pas tant, la lamia était de plus en plus intéressée: Sélèna était tout à fait le type de personne qui pourrait la guider -d'ailleurs, c'était bien secondaire mais elle avait la même façon de s'exprimer qu'une de ses défuntes sœurs, et presque la même voix.. troublant!-. La louve continuait ses explications en tripotant son matériel de chimie, et une fiole à la couleur noire attira l'attention de Serenna.. Du poison? Un liquide pour un rituel? Cela ne lui disait rien de bien sain, et pourtant, la simple idée que cette chose pouvait nuire aux humains la réjouissait... Même si avec son sourire déjà présent, cela ne se remarquait pas...

Ainsi, même en étant au donjon -ou à proximité, c'était pareil- elle continuait d'agir? C'était parfait, inespéré. Sa haine était suffisamment forte sur l'instant pour qu'elle parte à l'aventure avec son baluchon, levant une armée de taupes mangeuses d'hommes par la seule force de sa volonté. Et si elle s'en tenait à ce qu'elle avait fait pendant son absence, voir même à ce qu'elle avait fait depuis sa naissance... Les humains étaient loin d'être ses amis. Plutôt de la nourriture au même titre que du gibier de forêt! Mais en plus difficile à capturer.


« Je n'hésiterai pas à quitter le donjon, si je peux vous être utile. »

Cela sonnait un brin rigide, mais elle était loin d'être déjà une petite soldate obéissante. C'était trop rapide sur l'instant, et il lui faudrait bien sûr d'autres explications, précisions. Elle ne pouvait pas agir brusquement, inopinément, car il ne fallait pas oublier Félina.. Un paramètre à prendre en compte plus que de raison. L'abri en lui-même, elle l'avait déjà quitté, et même si sa vie était précieuse, importante, elle se disait que l'offrir pour anéantir la race humaine ne serait pas un si mauvais calcul.. La mort en elle-même n'était pas redoutée, mais plutôt ce qui risquait d'en découler: l'avenir de Félina, de ses proches, du donjon.. Disparaître sans regrets n'était pas quelque chose d'évident, lorsqu'on y pensait sérieusement.

Une fiole au liquide transparent fut tendu à la lamia, visiblement dans le but clair et marqué qu'elle en boive le contenu. Un test de confiance? C'était plutôt étrange, comme façon de faire.. Seulement, ce que Sélèna ne savait pas, c'est que la lamia ne redoutait pas vraiment ce genre de chose.. Certes, être empoisonnée faisait partie des pires choses possibles dans la nature, car cela affaiblissait la chasseresse, l'empêchant toute traque -et donc toute nourriture-, tout en diminuant les défenses immunitaires de son organisme, la rendant vulnérable face aux maladies et autres bactéries pernicieuses. Pourquoi n'avait-elle donc pas vraiment de crainte? Tout simplement parce qu'elle devinait que si la louve avait besoin d'elle, l'empoisonner ne serait pas une bonne idée.. Pourquoi chercher à tuer quelqu'un qui peut se révéler utile? C'était logique après tout.

Seulement, il pouvait s'agir d'autre chose: un liquide destiné à un énième rituel magique ou autre pacte supplémentaire, ou un poison temporaire qui pouvait être soigné très rapidement. Dans tous les cas, il y avait plus de chances que ce soit juste un test de détermination qu'autre chose de vraiment sérieux. La lamia ne craignait pas les humains. Ses craintes étaient très localisées en vérité, mais évidemment, Sélèna ne pouvait pas connaître ces dernières.. Ce qui n'était pas plus mal. Nous possédons toutes et tous nos secrets, après tout.


« Je n'ai pas peur des humains. Il est rare que lors d'une traque le gibier se retourne contre le chasseur, mais acculé, cela peut arriver... Et dans ce cas... »

S'arrêtant un moment, Serenna ouvrit la fiole, avala son contenu d'une traite et repris aussitôt, comme si de rien n'était:

« ... Le chasseur doit être capable de donner la mort rapidement, sans hésitation. »

Oui, sinon c'était ce dernier qui pouvait mal finir, devenant la proie à son tour. Serenna en savait quelque chose, une situation particulièrement désagréable et plutôt similaire lui était arrivé, quelques semaines plus tôt. Cela pouvait se lire dans son regard or, un regard déterminé mais sincère, et même s'il y avait des choses qui pouvaient échapper à la louve, elles étaient plutôt insignifiantes et ne pouvaient se lire dans l'attitude de la lamia. Ses problèmes et ses hésitations personnelles, elle se les gardait pour plus tard, en tête à tête avec elle-même.

« J'espère que ce breuvage ne me fera pas pousser de troisième corne. »

Une légère pointe d'humour, même si la lamia ne savait pas si cela allait avoir l'effet escompté. Elle ne savait toujours pas ce qu'elle avait ingéré, et il était bon de plaisanter à peine là-dessus. A peine seulement. Il était vrai que ses caractéristiques physiques se rapprochaient plus des démons, voir des succubes démoniaques que de la lamia, mais c'était comme ça: tout ceux de son peuple étaient ainsi, ou avaient étés ainsi, plutôt. Croisant les bras, non sans avoir remis la fiole à la louve, la lamia attendait une réaction de cette dernière, ou plus problématique, du produit qu'elle avait avalé. En cas de poison, les effets devaient probablement être immédiats, sauf si ce dernier agissait sur la durée, quoique peu crédible. Par ailleurs, maintenant qu'elle y repensait...

Sélèna ne lui avait dit en aucun cas qu'elle devait en avaler le contenu... N'avait-elle pas fait une erreur en faisant cela? En ingérant un produit peut être destiné à une toute autre utilisation? La simple pensée d'une telle bêtise la fit frémir, alors qu'elle espérait une réaction positive de la louve, montrant qu'elle s'inquiétait finalement pour pas grand chose. Après tout, il n'y avait rien d'impossible..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Convergence d'opinions... [w/ Sélèna]

Message  Sélèna Moonlight le Dim 06 Jan 2013, 23:36

La lamia sembla songeuse un moment. Elle devait réfléchir à tout cela. Je pouvais comprendre que cela n'était pas un choix facile à faire. Mais c'était nécessaire... Beaucoup de paroles ne sont pas suivi d'actes, et j'ai besoin de preuves. Je dois voir jusqu'où elle pouvait aller pour ses idées. Elle devait comprendre que j'ai besoin de personnes sur qui je pouvais compter, et qu'elles sachent également qu'elles pouvaient compter sur moi.

Puis finalement elle pris la fiole, et avec un petit discours sans équivoque, elle la bu. Son regard était fixe, déterminé. Sincère. Elle se permit même de faire un trait d'humour sur un effet potentiel de ce qu'elle venait de boire. Je ne put m’empêcher un léger rire à cette remarque.


"Allons, de l'eau n'a jamais transformé qui que ce soit."

Je reposais la fiole sur ma table, tout en montrant les différents autres récipients et liquides.

"Et même mes breuvages les plus aboutis ne sauraient faire un pareil effet. Même s'ils peuvent vous le faire croire..."

Je retirais la décoction d'amanite et de digitale de sa flamme et éteignit cette dernière. Le temps de chauffe était terminé, il fallait maintenant le laisser reposer.

"Quelque soit votre réaction, je n'aurais eu aucun intérêt à vous nuire. Depuis que je suis arrivée ici, j'accepte le fait que certain ne veulent pas agir... Ne serait-ce que pour pouvoir rester ici. Mais ce que vous avez fait attire ma confiance et montre que vous êtes réellement déterminée. Cela dit, je vous déconseille fortement de goûter à quelque chose ici. Si les poisons qui sont élaborés ici ne m'affectent plus, ce n'est pas pour autant qu'ils sont inoffensifs... Nombreux sont les louveteaux qui auraient pu en témoigner s'ils étaient encore de ce monde."

Je me remis face à la lamia, en penchant très légèrement la tête. Elle ne m'avait toujours pas dit son nom... Faudrait-il que je lui demande directement? Sans doute.

"Et oui... Malgré que notre proie soit faible, il en est certain qui pensent changer les rôles. Et quand trop de confiance anime le chasseur, il devient proie. Ce sont ces victoires qui permettent aux hommes de déceler nos faiblesses. Je me dois de vous mettre en garde également contre un autre danger... Ceux que nous traquons, moi et les miens, et maintenant vous si vous le désirez toujours, ne sont pas tous humains. J'ai rencontré des personnes qui défendent ces êtres inférieurs, et qui n'hésitent pas à tuer pour les protéger. Et il y en a aussi bien dehors... qu'à l'intérieur des murs du donjon. C'est pourquoi seules des rumeurs se propagent me concernant. Une rumeur peut être démentie. Pas une affirmation. Vous êtes une chasseresse, vous comprenez certainement ce besoin de discrétion. Nous devons être en permanence sur nos gardes."

Je fit une pause. J'hésitais un instant à inviter la lamia plus profondément dans ma tanière, mais le plafond de cette dernière descendait au fur et à mesure que l'on s'enfonçait, et la lamia n'en serait que dans une posture encore plus inconfortable. Je ne pouvais pas lui imposer cela.

"Je suis vraiment désolée de ne pas pouvoir vous offrir plus de confort pour que nous puissions discuter de cela... Mais il est vrai qu'ici est l'endroit le plus discret que j'ai à vous proposer, et la guerre contre les humains demande de la discrétion, surtout ici. J'ai beau me contenter de guider ceux qui veulent participer à cette guerre, sans leur imposer quoi que ce soit, beaucoup diraient que cela est déjà trop."

Je croisais mes bras, légèrement souriante en regardant la lamia.

"Et pour pouvoir guider efficacement, j'ai besoin de vous connaître mieux. Je connais les capacités de ceux de ma race, et je sais reconnaître de quoi ils sont capable, mais de vous, j'ignore absolument tout. Vous êtes... très différente des autres lamias que j'avais eu l'occasion de rencontrer. Aussi j'ai peur que ce que je crois savoir à propos des vôtres ne s'applique pas à vous. J'ignore même votre nom. Nous sommes, je pense, toutes deux uniques parmi les nôtres... Mais j'ai besoin de savoir. Je ne vous force en rien, mais si d'ici peu une opération contre les humains se menait et que je ne sais rien de vous, comment pourrais-je vous aider à trouver votre place parmi ceux qui agissent?"

J'avais parlé d'une voix encore plus douce que d’accoutumé. C'était ainsi que tout marchait le mieux: par la confiance mutuelle. Contrairement à ces chefs humains qui pour eux, recruter signifiait 'aller chercher des pauvres pour les forcer à faire ce qu'ils n'aiment pas', pour ma part, c'était juste instaurer une relation de confiance pour que nous puissions avancer ensemble et le plus efficacement possible vers un objectif commun. Les loups-garous avaient besoin d'une hiérarchie pour vivre, et je leur fournissais cette hiérarchie. Mais je ne pouvais pas prendre les mêmes dispositions pour ceux d'une autre variété.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convergence d'opinions... [w/ Sélèna]

Message  Invité le Mar 05 Fév 2013, 10:20

Ses doutes et ses craintes du moment, quant à l'utilisation véritable du liquide qu'elle avait ingurgité, s'envolèrent rapidement sous les confirmations -et éclaircissements- de la louve. C'était donc bien un test, un 'simple' test de détermination, même si cela n'était pas vraiment utile. En fait, mal gré les réflexions de la lamia, il fallait avouer qu'elle avait un peu agit inconsciemment.. Il y avait, dans ce monde, tant de moyens de tuer que ce soit rapidement ou à petit feu que la prudence était une juste valeur: empoisonnement, magie, rituels sombres, sorcellerie, pactes divers... Ce qu'elle avait bu aurait très bien pu causer sa perte, mais Serenna était loin de penser à tout cela. Manque d'expérience, manque de connaissance, et témérité mal placée... Pas de quoi être fière.

L'eau qu'elle avait bu n'était donc rien comparé à ce qui se tramait aux alentours, dans la tanière de la louve. Des concoctions aux odeurs puissantes, et dont les effets devaient être particulièrement néfastes. D'ailleurs, Sélèna le soulignait à juste titre, beaucoup de louveteaux avaient péris par ces poisons. Mais qu'entendait-elle par là? Que devait comprendre la lamia? Que la louve avait empoisonné ses semblables? Ou que ces derniers avaient utilisés ces breuvages de la mauvaise façon? Il était difficile de lire le véritable sens des propos de la meneuse, mais Serenna ne chercha pas à en savoir d'avantage. Peut être parce que la réponse lui importait peu, ou au contraire, risquait de la déranger à juste titre. Ses quelques craintes précédentes n'étaient pas infondées, si on y réfléchissait bien.


« Je n'ai guère envie de goûter à ces breuvages... L'odeur qu'ils dégagent me suffit amplement. »

Le rituel de circonstance passé, la lamia avait visiblement gagné la confiance de la louve, ou tout du moins semblait l'avoir gagné. Cette dernière jouait franc jeu, donnant son point de vue et expliquant sans rien cacher d'avantage ce qu'elle faisait, elle et les siens, contre la race humaine. Au diable les rumeurs, désormais tout devenait fait véridique présent et approuvé. Un être hostile à ce genre de politique se serait empressé de dénoncer Sélèna, qui aurait alors rapidement le donjon sur le dos. En définitif, c'était une idée judicieuse de se dissimuler dans ce genre d'endroits pseudo-pacifiste, même si cela ne mettait pas à l'abri de tout soupçon: au moins la louve pouvait agir de façon sereine, dans un environnement relativement sûr. Les humains ne pouvaient pas simplement attaquer l'endroit et le raser, c'était bien plus difficile que cela.

Proposition officielle, pure et simple. La louve lui proposait de la rejoindre dans son combat, en prévenant cependant la lamia des risques de la chose: la dangerosité des hommes, le mépris ou le manque de reconnaissance de ses congénères, ou les éventuels ennemis monstrueux qui s'étaient ralliés aux humains. Schématiquement parlant, cela ressemblait à un sentier de pierre en forme de cercle, où le départ et l'arrivée ne formait qu'une chose, une seule représentation: la mort. Partir de la mort, donner la mort, s'offrir la mort... C'était un cercle vicieux, immuable. La haine, la vengeance provoquaient les pires actions et prises de décisions possibles, et amenaient à encore plus de ressentis néfastes. Au final, c'était la race qui se tiendrait encore debout après la bataille qui l'emporterait, tandis que l'autre rivale serait éradiquée. Il n'y avait ni juste milieu, ni demi-mesure, et la lamia ne s'en doutait que trop bien.


« Je comprends parfaitement. Et pas seulement parce que je suis une chasseresse.. »

Le sourire de la lamia s'afficha de façon plus marqué quelques secondes, le temps de sa réponse. Bien sûr qu'elle la comprenait, surtout que Sélèna n'était pas dans la plus évidente des situations. Il était donc logique qu'elle se fasse discrète, et qu'elle conserve au mieux le fossé entre les rumeurs et les affirmations la concernant. Croisant les bras, Serenna écoutait toujours aussi attentivement son interlocutrice, ne perdant aucune information utile. D'autant plus qu'elle était concernée de près, hors de question donc de rater quoi que ce soit. Le confort des lieux était le cadet de ses soucis, et à voir l'expression de son visage, il était clair et évident qu'elle s'en accommodait mal gré tout, gêne ou pas. Avait-elle le choix de toute façon? Il était impossible de parler aussi discrètement en d'autres lieux, et certains murs avaient des oreilles... Non, ici était l'endroit adéquat, et il ne fallait pas changer ce fait.

« Ce n'est rien, la discrétion est à ce prix. Même si mes connaissances proches savent que je n'apprécie guère l'humanité, cela m’ennuierait fortement qu'ils apprennent ce que je m'apprête à faire à vos côtés... »

C'était confirmé, la lamia semblait résolument prête à suivre la louve. Bien que leur race était différente, Serenna savait et reconnaissait en Sélèna -du moins d'après son jugement préalable-, une meneuse certaine, qui dirigeait, gérait, et menait probablement sans faillir. Sa volonté et sa détermination était perceptible, même si elle possédait un côté bien plus sage que la lamia... Plus instinctive, plus impulsive, cette dernière était néanmoins prête à obéir à cette nouvelle alliée, sans non plus terminer comme pion sacrifiable. Mais elle avait des limites, était loin d'être parfaite et d'ailleurs... Elle avait encore une présentation à faire, chose qui lui revenait d'un coup en tête à la suite des paroles de la louve... Il était sans doute temps!

« Hmm... Il est plus que temps que je me présente, en effet... Je m'appelle Serenna Elnawieven, je suis une lamia du peuple descendant d'Echidna. Enfin, j'en suis la dernière représentante, toute ma tribu ayant été anéantie par les humains. Mal gré les apparences, je possède les mêmes capacités que mes cousines, à la différence que je suis loin d'être douée en sorcellerie. »

Les membres de sa famille, de sa tribu, étaient de puissants sorciers dans le passé... Mais l'éducation de la lamia s'était arrêté avant ce chapitre, avec la disparition de ses proches. Le surnom d'Arlÿnne était honorifique, et c'était un titre offert aux meilleures chasseresses, bien avant le second baptême. L'utilisation de sorts magiques était donc impossible, même si Serenna savait quelques choses sur ces derniers... Uniquement les bases, en observant ses proches ou ses amies. Cependant, elle avait aiguisé ses autres sens, se spécialisant dans la communion avec la nature, entre autres choses.

« ... Traquer, chasser, pister, abattre, écouter discrètement les conversations des autres ou me faire passer pour une humaine.. Je ne connais pas vos actions habituelles, mais j'espère vous être utile de la meilleure façon qui soit. »

Comparé à ce que d'autres pouvaient faire, de part leur grand expérience de combat, leurs capacités physiques spéciales ou leur puissance magique, Serenna n'était pas grand chose. Les duels n'étaient pas son fort, et combattre plusieurs personnes devait être particulièrement problématique. De l'expérience au combat, elle n'en avait pas vraiment, sauf si on mettait de côté ce qu'elle avait appris à l'épée durant son périple, et les quelques combats provoqués.. Bien maigres faits d'armes, il n'y avait guère de quoi en éprouver la moindre fierté, d'autant plus qu'elle souhaitait oublier ce passage de sa vie. Elle toussota à peine, comme pour s'éclaircir la voix, perdant son sourire en reprenant:

« Je ferais tout ce que vous voudrez, du moment que je peux nuire à ces êtres débectants.. Ou à ceux qui les ont rejoint. Suivre une vengeance aveugle n'est peut être pas la meilleure des solutions, mais c'est tout ce qu'il me reste à présent, ne serait-ce qu'en l'honneur de ma tribu défunte. Ma haine de l'humanité ne prendra fin que lorsque celle-ci aura disparu de la surface de ce monde. Si je dois tuer, je tuerais, humain comme monstre. »

Terribles prédictions ou menaces certaines, la lamia était d'un effrayant sérieux. Et son regard désormais sombre montrait une rancœur certaine, non simulée, ainsi qu'une redoutable détermination. Des humains, elle en avait déjà tué. Peut être pas des dizaines comme certains de ses congénères, mais cela lui était arrivé.. Pour sa défense, par erreur, par haine... Quelle que soit la raison, seuls restaient les faits, immuables, irréversibles. Est-ce qu'elle serait capable de tuer des monstres? Il lui était difficile d'imaginer ces derniers aux côtés de ces êtres néfastes qu'étaient les humains, mais avait-elle le choix? Non, plus maintenant. Elle était résolue, elle avait choisit sa voie, sa décision était prise. La passivité, l'agacement, la sensation d'impuissance, la nervosité... Ne pas pouvoir agir, et devoir passer ses nerfs en espérant que le jour d'après sera meilleur, verra sa hargne s’atténuer. Cela ne fonctionnait pas ainsi, et la lamia ne le savait que trop bien. Oui, il était temps qu'elle agisse, qu'elle fasse montre de sa haine de façon plus... directe. Cependant, elle devait souligner quelque chose, avant de se mettre complètement au service de la louve.

« ... Par ailleurs... C'est sans doute arrogant de ma part de vouloir une condition à mon 'engagement', mais... Il se trouve que j'ai fait une promesse insensée à une connaissance. Une promesse face à laquelle je ne peux pas me défiler: ne manipuler ni ne porter la main sur un habitant du donjon, en bref, ne pas leur causer le moindre tort. C'est plus que mon honneur qui est en jeu, c'est une partie de moi. Mes propos précédents restent valides mal gré cette interdiction: j'agirai comme vous le désirerez. »

Elle ne pouvait pas croire qu'une marche arrière était possible, quand bien même la louve serait contre cette 'condition'. La lamia n'en savait-elle pas déjà trop? Ne savait-elle pas que la rumeur n'était plus? Cela dit, même si la louve venait à ne plus vouloir de ses services, cela ne signifiait pas qu'elle irait crier sur tous les toits ses véritables motifs. Serenna respecterait cette potentielle alliée, quand bien même les choses ne fonctionneraient pas comme prévu... C'était un minimum, même pour une créature aussi peu scrupuleuse qu'elle. Mais si la louve acceptait tout de même, la lamia était prête à agir sans plus tarder... Du moins, de préférence après qu'elle ait réglé ses propres soucis personnels, au risque de créer un décalage entre raison et sentiments.

Mais était-il vraiment possible d'agir, sans causer le moindre tort aux habitants du donjon? Était-il vraiment possible d’œuvrer de façon nihiliste et de ne pas attirer l’opprobre des humains contre le 'royaume Kanabo'? Probablement pas. Sûrement pas, même. Il y avait peu de chances que l'humanité se laisse détruire sans résister, et tôt ou tard, ses amis seraient impliqués. Cette variable immuable était difficile à avaler, mais... il n'était pas interdit de rêver. Ou d'espérer. La haine et la rancœur n'avaient pas enlevé cela à Serenna, et cette dernière se gardait un minimum d'espoir en réserve. Même si c'était stupide et futile.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Convergence d'opinions... [w/ Sélèna]

Message  Sélèna Moonlight le Mer 06 Fév 2013, 12:45

La lamia m'écoutait et comprenait ma position discrète. Je m'en voulais de lui imposer cela, mais nous nous comprenions. Nécessité faisait loi dans bien des situations, et une idéologie telle que la nôtre dans un tel lieu nous contraignait en permanence à des sacrifices. Je me contentait d'acquiescer à chacune des remarques de la lamia, jusqu'à ce qu'elle se présente.

Serenna Elnawieven. Seule rescapée d'une tuerie orchestrée par les humains. Une situation bien trop semblable à la mienne. Je ne pût m’empêcher de serrer le poing à l'évocation de cet acte qui à lui seul puisque répété à bien d'autres occasions, justifiait l'extermination de cette race infâme. Elle me parla ensuite de ce qu'elle savait faire, tous des dons que développait une parfaite chasseresse, excepté la dissimulation parmi l'espèce humain. Comme tous les garous, j'étais capable de faire de même, mais je ne pouvais pas m'imaginer une seconde prendre leur apparence faible. Gardait-elle certaines capacités sous cette forme? Le temps de le savoir viendra plus tard.


"Même le plus infirme peut apporter son aide. La motivation est le meilleur des atouts dans notre lutte, et beaucoup se dévoilent des capacités insoupçonnées si la motivation est assez forte. Mais la chasse constitue notre méthode d'action privilégiée: traquer et tuer dans la plus grande discrétion suffit à inoculer la peur dans les esprits faibles de ces humains, et la tâche n'en est que plus facile par la suite."

Elle m'expliqua ensuite sa haine, et sa soif de vengeance. Je ne pouvais que la comprendre, d'autant plus que son regard exprimait bien plus que ses paroles. Elle avait dut vivre une partie de sa vie uniquement animée par la haine, sans même penser à vivre, et cette phase n'était peut-être pas si lointaine que cela. J'avais vécu la même chose, et si je m'en étais sortie, la haine envers les humains continue d'habiter mon corps.

"Suivre la voie de la vengeance n'est pas une voie que beaucoup considèrent comme convenable. Mais dans votre cas comme dans le mien, elle suit celle d'un avenir meilleur pour nous tous. La vengeance nous donne une force supplémentaire, mais il faut savoir la réfréner lors des moments critiques : la mort ne nous accordera plus l'occasion d'agir. Nous devons la distribuer à ceux qui la mérite sans en être victime, quitte à attendre longtemps pour pouvoir appliquer la sentence méritée."

Après ses propos, quelque chose sembla la tourmenter un moment, puis elle m'avoua qu'elle avait fait une promesse qu'elle ne pouvait pas trahir. Ne pas toucher aux habitants du donjon. Ce qui voulait dire qu'elle ne pourrait pas agir contre les quelques êtres méprisables qui s'étaient infiltrés ici sous le regard attendri de la maîtresse des lieux. Bah, leur tour viendrait.

"Il y a tant à faire à l'extérieur de ses murs, et la tête de notre ennemi s'y situe. Si nous parvenons à faire tomber ceux qui dirigent les hommes, ils perdront beaucoup de temps à se ré-organiser, et non seulement cela assouvira notre soif de vengeance, mais assurera également la sécurité des habitants du donjon, quels qu'ils soient. Malgré l'envie pacifiste de la maîtresse des lieux et ce qu'elle en pense, en attaquant, nous œuvrons également pour sa sécurité. Votre promesse n'aura pas à souffrir de notre action."

Je vérifiais un bref instant que ma mixture reposait correctement, avant de me tourner à nouveau vers Serenna.

"Le temps d'agir approche, mais il n'est pas encore là. J'aimerais savoir où je pourrais vous trouver, ou vous faire parvenir un message pour vous prévenir d'une action à venir. Ou alors devrais-je laisser les esprits me guider jusqu'à vous, si jamais vous n'êtes pas sûre de trouver un endroit fixe."

Sentant qu'on parlait de lui, l'esprit sélène s'approcha justement à côté de moi pour observer la lamia de plus près. Seules les personnes dotées d'un lien spirituel pouvait le voir et même le ressentir tant qu'il n'agissait pas directement sur les personnes, mais sa présence n'en était pas moins effective, tout du moins pour moi. Et peut-être également pour Serenna, si la magie de son peuple pouvait être lié à celle des esprits, bien qu'elle n'en soit pas une praticienne comme elle l'affirmait. Certains liens naissaient avec le sang et ne mourraient qu'avec eux.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Convergence d'opinions... [w/ Sélèna]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum