le Capitaine Morgan, un Inquisiteur enquêtent sur cette mystérieuse voix dans les ruines

Aller en bas

le Capitaine Morgan, un Inquisiteur enquêtent sur cette mystérieuse voix dans les ruines

Message  Invité le Lun 18 Mar 2013, 15:43

Sortant de la forêt, un être étrange, vêtu d'une pèlerine rouge flottant allègrement aux vent continue inlassablement sont chemin. Impossible de discerner son visage sous son ample capuche, malgré les fort rayons du soleil déclinant a l'ouest. Au bout de quelques pas, elle se stoppe et observe d'un œil critique le paysage qui l'entoure. Des ruines, s'étendent allègrement sur celle colline. Surement les ruines d'un village d'humain. Encore une fois, ils s'élèvent pour ensuite mieux se faire balayer par le temps, comme une piles de feuille en automne. Défaite, elle secoue la tête, ne comprenant pas comment Deirde a put se laisser avoir ainsi. Idiote et stupide, mais a présent, elle n'était plus un problème, pourrissant près de la foret ou elle venait, sa maison, son foyer dont elle avait été exilée. Un relent de tristesse restait toujours en elle, accompagné par cette blessure portée à sa fierté, son intégrité. Oh, comme elle regrettait ses long cheveux et son statut. A présent réduite a vivre cachée dans les forêt, se battre pour sa survie comme un vulgaire vagabond. Elle était néanmoins devenue très adroite lorsqu'il fallait se jouer des mortel crédules, ou trop curieux. Et ce juste avec sa voix. Elle gloussa, c'était toujours amusant de les voir réaliser au dernier moment ce qu'il arrivait avant qu'une flèche bien placée ne mette fin au jeu. Elle releva la tête lorsqu'elle réalisa que sans vraiment y prêter attention elle était avancée un peu plus et qu'a présent il était rendu aisé pour n'importe qui de la voir du a la couleur criarde de sa pèlerine. Elle haussa les épaules, s'en fichant bien pour le moment. Une vague de tristesse inattendue s'empara d'elle. L'une des choses qui lui manquaient le plus a cet instant c'était que personne ne pouvait a présent l'accompagner lorsqu'elle chantait. Elle ferma les paupière a demi lorsqu'elle entendit le doux clapotis d'une rivière non loin de la. Décidant d'aller y jeter un coup d'oeil, elle orienta ses pas dans la direction du bruit, passant silencieusement entre les ruines, tel un fantôme du passé, égaré dans un songe. Depuis combien de temps n'avait-elle pu toucher, parler, danser, a l'un de ses congénères ? Elle ne saurait dire. Prise soudainement d'un mal du pays, sa voix chanta, tentant de se soulager des cet étouffant sentiment.


«'Sé mo laoch mo ghile mear
'Sé mo Shéasar, gile mear
Suan gan séan ní bhfuair mé féin
Ó chuaigh i gcéin mo ghile mear


Gile mear, the wind and sun
The sleep is over, dream is done
To the west where fire sets
To the gile mear, the day begun
»

[chanson venant de celtic woman, "Mo Ghile Mear"]

Tandis que la dernière syllabe s'évanouissait dans l'air, elle baissa ses yeux si étranges et observa la source d'eau claire et pure a ses pieds. Se penchant, elle se débarrassa d'un geste leste sa pèlerine, ne la laissant vêtue uniquement d'une courte robe aux reflets rouge-orangé qui s'accordait a merveille avec son teint et ses cheveux. Malgré son exil, elle tient plus que tout a conserver sa dignité en tant que fée. Avez-vous entendu parler d'une Sidhe souillon ? De ses mains gracieuse, elle prit de l'eau et s'humidifia allègrement le visage. Elle était délicieusement fraiche, la fée en frémis de plaisir. Décidant de faire trempette, elle s'assit le plus confortablement possible et trempa ses pieds dans la petite source, laissant échapper un soupir de contentement. Les derniers rayons du soleil illuminaient encore le ciel, mais ils ne tarderaient pas a bientôt disparaitre pour laisser la nuit recouvrir ces ruines. Néanmoins pas idiote, la sidhe gardait toujours auprès d'elle son arc et ses flèches, au cas ou, un intrus pensait qu'elle ferait un bon repas. Mais tout ce silence lui tapait sur les nerfs. Ainsi donc, elle se remit a chantonner doucement, cette fois ci, pour ne pas trop attirer l'attention, laissant le vent et le clapotis de la source se mêler a sa voix. Pensant qu'elle était réellement seule dans ces ruines.

«Can you feel the river run?
Waves are dancing to the sun
Take the tide and face the sea
And find a way to follow me

Leave the field and leave the fire
And find the flame of your desire
Set your heart on this far shore
And sing your dream to me once more
»

Après tout, qui pourrait venir a lorsque la nuit tombe dans ce lieu ou plus personne n'est venu depuis fort longtemps ? Hormis les animaux sauvages, elle pensait être loin de toute autre présence étrangère. Parfois, cette fée si perspicace est aussi sotte qu'un lutin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le Capitaine Morgan, un Inquisiteur enquêtent sur cette mystérieuse voix dans les ruines

Message  Captain Morgan le Lun 18 Mar 2013, 21:16

-Capitaine… Vous pouvez nous redire ce que l’on fait là ?

La question agaçante fusa d’un nouveau venu dans l’équipage de Morgan qui faillit se retourner et raboter le nez de l’important d’un coup de sabre. Soupirant en se pinçant le nez, certes le nouveau venu était d’une puissance et d’une habilité remarquable et de plus était un nouveau maudit qu’ils avaient trouvés lui et Vigriss dans un bouge non loin du donjon. Lui faire rejoindre l’équipage du Norvégien volant n’avait pas été une mince affaire et le capitaine se demandait même si tout le mal enduré en valait vraiment la peine à présent mais il retrouva vite son calme. Oh oui ça en avait valu la peine même si c’était difficile à croire : le nouveau pirate était un tank sur pattes quand il s’énervait et qui plus est, employait une précision remarquable dés qu’il avait une arme entre les mains… Il maniait aussi les insulte avec une précision tout aussi aigue mais cela restait secondaire. Enfin soit ! Le flibustier se retourna enfin vers son sbire plutôt enquiquinant, prenant un air agacé, il lui répondit vivement :

-Pour la troisième fois, moi, Vigriss et toi espèce de gros empotés sommes là car apparemment, selon une carte de ce vieux Bilford le charretier, il y aurait un truc intéressant dans le coin… Du genre brillant, clinquant… Et qui vaut quelques piécettes ! Tu me suis sac à conneries ?

Bien que le grand homme au torse musclé et velu dû se sentir insulté, Morgan n’en avait cure… Il lui avait quand même déjà dit trois fois l’objet de leur mission ici que diable ! Enfin bon, le colosse ne fit que se rembrunir un peu et hocha la tête alors que Vigriss continuait de regarder les alentours, son arbalète serrée contre lui… Au moins un qui gardait les idées claires ! Repartant d’un bon pas, surveillant Grant avec ses deux sabres du coin de l’œil, le capitaine sortit une vieille carte déchirée et salie pour s’orienter…Apparemment, il fallait suivre la rivière, facile ! Marchant d’un bon pas, en tête du groupe, Morgan observa l’environnement : désert, comme les nombreuses autres zones qu’ils avaient explorées en pure perte. Cependant, cette dernière zone semblait vouloir leur réserver une surprise. En effet, alors que le trio de pirates bien loin de chez eux ralentissaient pour se concentrer sur l’observation du milieu, ils entendirent, très légèrement, un chant. Trouvant cela curieux, le trio se rapprocha et tendit l’oreille pour s’orienter. Il ne fut pas difficile de trouver la source de la mélodie incarnée par une jeune femme légèrement vêtue… Enfin légèrement pour une voyageuse tout du moins. Voulant décider d’un plan d’action, Morgan commença à se retourner vers Vigriss quand il attendit un raclement de métal et un bruissement de feuilles… Ce con de Grant !


En effet, le flibustier nouvellement intégré à l’équipage du Norvégien Volant venait de surgir de son fourré avec un cri rauque, les sabres brandis devant lui ! En voilà une bien mauvaise surprise pour l’étrangère et Morgan espérait pouvoir reprendre le contrôle de la situation avant que ça ne tourne au drame : les morts-vivant comme eux étaient presque in tuable mais quand même !
avatar
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
16/40  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le Capitaine Morgan, un Inquisiteur enquêtent sur cette mystérieuse voix dans les ruines

Message  Seraphin le Mer 20 Mar 2013, 16:20

Première mission depuis la fin de l'assaut de Focus et le rapport direct qu'avait fait Séraphin sur ce qu'il avait observé... Trois jours déjà s'étaient écoulés, mais il ne parvenait pas à oublier les regards inquisiteurs que lui avaient lancés ses supérieurs. Bine sûr il étaient toujours sévères et le jeune homme s'y était habitué, mais non seulement il avait des raisons de s'inquiéter au vu des différents blasphèmes qu'il avait commis en épargnant un monstre et, encire pire, en aidant ce dernier, mais également parce que la nouvelle de ce qui était arrivé au donjon Naviento était parvenu la veille de son rapport et il y avait de quoi irriter les prélats. Comme prévu la troupe conséquente de trois cents hommes réunis par le clergé présent dans la région du Kanabo fut téléporté par un rituel complexe dans la seule et unique église qui avait réussi à s'implanter dans les territoires volcaniques, d'Inferis, où se trouvait le donjon Naviento, étant parvenue à dissimuler sa présence aux membres de ce dernier. Là-bas ils furent rejoints par cinquante autres humains et n'avaient guère tardé à se mettre en marche. Le territoire n'était guère favorable à ceux de leur espèce. Néanmoins parmi eux certains vivaient ici depuis des années et avaient appris comment y survivre, faisant bénéficier de leur savoir le reste de la troupe. Cela n'avait cependant pas empêché une vingtaine d'entre eux de périr durant le voyage de par les assauts des bêtes sauvages, les vapeurs toxiques et les failles qui s'ouvraient en recrachant de la lave. Néanmoins, leur moral avait été maintenu au beau fixe, car chacun de leur mort n'était qu'un témoignage de la nécessité de prendre possession de ces terres. Ce fut ainsi avec une grande ferveur qu'ils s'élancèrent à l'assaut du donjon Naviento. La défense de ce dernier n'opposa dans un premier temps qu'une piètre résistance, la plupart des combattants étant partis avec Focus et la majorité de ceux restants étant des aquatics adaptés à ces régions volcanique, ce qui permirent à leurs détracteurs d'user d'une tactique unique adaptée à de pareils opposants, que la traque permanente des créatures leur avai appris à mettre en place.

Cependant les choses se corsèrent lorsqu'ils pénétrèrent dans le donjon, des espèces de golems leur barrant la route. Ces êtres étaient stupides, mais coriace et robustes. Cependant les prêtres savaient comment élaborer un contre-sortilège afin de détruire l'enchantement qui les maintenait en vie, cela prendrait juste un peu de temps... une poignée d'heure qui s'avéra fatal pour eux car une horde de créature jaillissant d'on en sait d'où fondit sur eux de telles sortes qu'ils furent pris en tenaille entre ces nouveaux arrivant et les golems, subissant d'importantes pertes dès les premières minutes du combat, cependant ils auraient eu encore une chance de s'en tirer si parmi les êtres il n'y avait pas eu une dragonne d'une puissance démentielle qui aurait éliminé avec une aisance déconcertante les meneurs de l'assaut, du moins si on en croyait la trentaine de survivants qui étaient parvenus à fuir le massacre, bien que pour être honnête le camps adverse eut aussi à essuyer de lourdes pertes, sans parler des destructions commises dans le manoir... Mais le fait était qu'au final cet assaut avait été un échec, et bien que cela avait permis l'implantation de plusieurs avant-postes humain sur le territoire d'Inferis, et donc la conquête partielle de ce territoire, ce résultat mitigé ne satisfit guère les dirigeants de l'église, d'autant plus qu'il avaient eu vent du trépas de Focus Naviento et que la joie que cette nouvelle avait provoquée été balayées par l'évocation de cette dragonne particulièrement puissante, certains craignant même qu'il s'agisse de l'enfant ultime que désirais le seigneur dragon... Qui plus est au vu de pertes essuyées il avait été déclaré hors de question par l'archevêque d'attaquer le donjon Naviento

... Néanmoins ces derniers n'avaient pas blâmé Séraphin pour cela, après tout il n'y était pour rien et il avait accompli sa tâche avec autant d'efficacité que possible. Ce qui ne les avait pas pour autant empêcher de repousser la permission qu'il avait demandé afin de lui donner une mission, celle qu'il accomplissait présentement... Et qui lui était à vrai dire un crève -cœur, il avait eu le temps, avant de faire son rapport, de fouiller dans les archives cléricales à la recherche du nom d'un ancien prisonnier religieux qui aurait été relâché pour un motif curieux, et procédant par élimination en fonction de leur antécédents et des dates il en avait retenu seulement deux, présent dans la même ville qui plus est ! Il n'avait pas de preuves concrètes contre eux, mais il avait la certitude qu'un de ces deux-là était l'assassin de son père, ainsi que celui qui avait enlevé sa mère ! Il n'en était de fait que plus frustré apr cette mission, mais également satisfait de ne pas être reclus dans le cloitre à supporter l'ambiance morose qui s'était installé depuis cet échec, qui plsu est on lui avait assuré que dès qu'il en aurait fini il serait libre, donc plus vite il aurait accompli sa tâche plus vite il partirait châtier celui qui avait détruit sa vie...

Mais à vrai dire sa tâche n'était pas des plus simples, les affrontements récents près du donjon Kanabo avait révélé des ondes anormales provenant des ruines non loin et on avait chargé l'inquisiteur de s'assurer de quoi il s'agissait, or il n'avait strictement aucune piste, aucun indice en dépit de ses recherches... Il aurait été bien sûr plus logique d'envoyer un clerc avec plus d'affinités magiques que lui, qui n'en avait aucune à vrai dire, mais les décisions de ses supérieurs et des saints seigneur étaient impénétrables après tout... Toujours était-il que cela faisait deux jours qu'il arpentait les ruines, s'aventurant dans le sous-sol le jour, y découvrant même une chambre secrète, hélas déjà pillée, et remontant à la surface la nuit, par précaution... D'autant plus qu'il eut maille à partir le deuxième jour avec une araignée géante, qu'une balle avait calmée sur le champs avant qu'elle ne l'atteigne, or ce genre de bestioles était bien plus active le soleil couchée, même si elles vivaient déjà dans les souterrains...Par ailleurs, après cela, il avait craint que chaque pas le mène à un véritable nid de ces sales bêtes, d'où le fait qu'en ce jour, le troisième, ses recherches s'effectuaient principalement sur la surface des ruines, tout en réfléchissant à une manière d faire fuir ces sales bêtes... Quand il fut tiré de sa réflexion par un cri barbare et guttural. Sur le champ il porta la main à son pistolet et se retourna... Mais le ce hurlement ne lui était pas adressé, il se trouvait un peu plus loin ! Afin de savoir de quoi il en retournait il s'élança sans plus attendre vers l'endroit d'où cela provenait, et ainsi il ne tarda pas à apercevoir, demeurant dissimulé par les vestiges d'un mur, un revenant armé et menaçant une jeune femme, humain qui plus est ... Il se souvint que Theorem lui avait dit qu'il ne devait pas hésiter à tuer les montres malfaisant, qui plus est en pareil lieu il était probable que pareil créature soit juste un cadavre sans conscience, et même si ce n'était pas le cas rien chez la jeune femme ne laissait supposer qu'elle ait pu lui faire le moindre tort... E c'est pour cela que le blondin n'attendit pas une seconde de plus avant de de jaillir de sa cachette, se dévoilant dans a tenue d'inquisiteur, et les jambes campées au sol, ajuster son tir et crier.

"Baissez-vous !"

La phrase s'adressez bien sûr à la jeune femme, et pour éviter que son adversaire ne suive ce conseil il tira juste après avoir achevé de parler, ses dires paraissant même un peu couvert par le son éclatant de la détonation, visant la tête... Un tir au torse aurait été plus efficace au vu des bénédictions qui affectaient les projectiles de son arme et la nature de son opposant, car il était presque certain qu'il ne supporterait tout simplement pas d'être touché par la balle, or le torse était l'endroit où le prêtre aurait eu le plus de chance d'atteindre sa cible, mais après tout il restait un novice dans l’art du combat...

Encore une fois, la fumée dégageait par son arme l'empêcha de savoir s'il l'avait atteint, d'où le fait qu'il ne perdit pas une seconde avant de commencer à recharger, mais en dépit de la précaution qui aurait voulu qu'il recule dans le même temps il s'avança, pas directement vers le mort vivant, avec qui une confrontation au corps à corps s'avérerait, s’il était encore ne vie, suicidaire pour le clerc, mais vers la jeune femme... Car en dépit de son but personnel, de son désir de vengeance, il n'oubliait pas non plus ses devoirs et si plusieurs d'entre eux s'étaient retrouvés ébranlés par sa rencontre avec Theorem, celui qui l'amenait à protéger les autres demeurait des plus robustes, elle était peut-être même encore plus que par le passé. Tout en s'avançant dans la fumée dégagez par son arme, le nez penché sur son pistolet il cria alors, signalant ainsi par ailleurs sa position.

"Approchez-vous de moi mademoiselle !"
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le Capitaine Morgan, un Inquisiteur enquêtent sur cette mystérieuse voix dans les ruines

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum