My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Promo Nike : -25% pour 2 articles achetés
Voir le deal

Ordre pour l'au delà

2 participants

Aller en bas

Ordre pour l'au delà Empty Ordre pour l'au delà

Message  Crocs noirs Dim 26 Mai 2013, 23:11

Depuis le piège qu'Oni Ni Kanabo, avec la complicité de Shkeil et de Félina, avait tendu à Crocs-noirs ce dernier semblait avoir disparu, nul ne le voyait et certains croyaient qu'il avait quitté le donjon tandis que d'autres chuchotaient qu'il préparait à nouveau un mauvais coup, sans que nul ne sache quelle était la raison de cette disparition. En effet les dirigeants du donjon, bien qu'en connaissant la cause, n’avait nullement encore communiqué ce fait et les quelques individus au courant, pour quelque raison que ce soit, avaient été clairement encouragé au silence. En effet on aurait pu penser qu'avec sa disparition l'influence du ruffian se serait étiolé rapidement par manque d'organisation entre ses hommes ou par l'action de quelques individus aux dents longues, mais ce n’était nullement le cas et deux choses expliquaient cela. Premièrement tout ceux qui avaient tenté de profiter de la situation pour empiéter sur les plates-bandes du criminel avait eu à déplorer quelques dommages aux causes et conséquences variées mais qui les décourageaient toujours de persister dans leurs tentatives. Secondement parce que Crocs-noirs était un homme avisé, il savait que tôt ou tard il y aurait des problèmes, de quelque ordre que ce soit et de fait il avait disposé dans une des résidences des ordres pour chacun de ses hommes, la pièce ne devant être ouverte que s'il s'absentait plus de dix jours. L'échéance était passée et ses hommes de mains, pour la plupart fidèles, avaient pris leurs ordres, rédigés simplement à l'encre sur du vélin pour la plupart, ou bien communiqué par une esprit magique créer par un artefact de Crocs-noirs qui en plus de transmettre oralement les directives qui leur ont été communiqués étaient capables de réfléchir par eux même, d'une manière assez similaire à la façon de penser de Crocs-noirs, mais avec biens mois d'esprit d'adaptation.

Ainsi tout les ordres furent pris et la mécanisme du marché noir, de paris et autres activités licencieuse reprit, de manière toujours aussi efficace, et ce probablement pour plusieurs mois. Dans le même temps certains individus spécifiques s'affairaient en des travaux des plus discrets dont il était impossible de déterminer la machine. Le maître des criminels avait disparu mais son autorité était toujours là et n'était pas prête de s'éteindre. Cependant parmi toute les lettres contenant les ordres dans cette pièce une d'entre elle n'avait pas été ouverte. Adressé à Entrenis Dellaga, nul n’avait osé y toucher bien que son destinataire ait disparu depuis bien plus longtemps que Crocs-noirs lui même. En effet le concerné était un redoutable assassin, un des plus anciens "collaborateurs" du seigneur du crime et parmi les plus influents de ses sbires nul parmi ces derniers n'auraient osé prendre le risque de l'offenser, même s'il ne donnait plus signe de vie depuis bien longtemps. Ainsi dans une pièce exiguë, illuminé seulement par le soleil la journée, dont les rayons filtraient à travers une mince fenêtre et vide de tout meuble si ce n'était un bureau, reposait sur ce dernier lettre cacheté d'une sceau sans motif précis, mais à la cire noire. Ce lieu, dans le quartier des résidences, était considérés officiellement comme la propriété d'un riche, mais honnête, habitant du donjon, en réalité soudoyé par Crocs-noir pour conserver l'illusion sur ce lieu , déterminé depuis longtemps comme point de rendez vous au cas où lui-même viendrait à disparaître, et de fait s'y rendant régulièrement pour faire croire à un usage honnête de ce lieu. Par ailleurs ce marchand avait accompagné les homme de Crocs-noirs venus chercher leurs directive afin d'éviter les soupçons. Sauf que cette foi la porte s'ouvrit, sur une personne, seule, et qui n'était pas le marchand. Un être venu d’outre tombe qui de son vivant n'avait gardé comme souvenir que l'allégeance à Crocs-noirs et qui ainsi se retrouva à faire face au bureau qui à lui seul semblait emplir la pièce avec en son centre la lettre adressée à ce qu'il était, le but de sa venue après qu'il ait appris la disparition du ruffian.

Un but si facilement atteint, du moins s'il était demeuré celui qu'l avait été de son vivant.
Crocs noirs
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
Ordre pour l'au delà Left_bar_bleue25/40Ordre pour l'au delà Empty_bar_bleue  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Ordre pour l'au delà Empty Re: Ordre pour l'au delà

Message  Caligo Mer 29 Mai 2013, 12:57

Alors que le soleil doucement entamait sa course céleste, dans les couloirs tortueux du donjon régnait toujours une obscurité relative, les torches installées de-ci de-là n'offrant pas l'illumination de la lumière solaire. Dans cet environnement à mi-chemin entre ombre et lumière, l'empreinte obscure qui glissait sur le sol n'était qu'à peine perceptible. Et tant bien même l'appercevraient-ils, la plupart des habitants des lieux ne s'en inquièteraient guère: il est des choses dans les mondes de magie qu'il ne faut pas chercher à expliquer si l'on tient à sa raison.
L'ombre filant au grés des couloirs prenait toutefois garde à rester plus discrète encore que cette forme ne le permettait à l'origine. Il se situait pour le moment dans un quartier du donjon que l'organisation de malfrats du redoutable humain avait investi. Croisement apèrs croisement, il rencontrait des ruffians aux ordres de Crocs-noirs, bien que l'affichant plus ou moins. Pour lui qui connaissait les lieux, cela ne posa guère de problème: même s'il était repéré, il savait exactement quoi faire à chaque instant pour se débarasser d'éventuels aggresseurs. Souvent même définitivement.
Les portes se ressemblaient toutes dans ce coin, rien ne permettant de présager ce qui se trouvait derrière. Toutefois Caligo ne s'y trompa pas lorsqu'il arriva dans une venelle déserte, si ce n'était pour un mendiant dormant enroulé dans sa cape. Un sommeil feint tout du moins, tout comme sa misère, cela ne faisait pas le moindre doute.

L'ombre portée s'immobilisa à un mètre peut être du veilleur déguisé. Puis, après un bref instant de flottement, l'assassin extraplanaire s'extirpa du sol, se tenant droit devant l'homme. Ce dernier tenta vainement de réagir, se redressant et sortant de l'arsenal qu'il cachait sous sa couverture rapiécée une dague acérée, telle qu'aucun mendiant de ce monde n'en possédait. Il n'était pourtant pas encore accroupi que déjà la lame de son adversaire le tenait en respect. Caligo s'était rapidement déplacé, certain de la réaction de son adversaire, et il se tenait désormais sur son côté, penché sur lui, maintenant sa tête d'une main tandis que l'autre appuyait douloureusement la dague noire sur sa gorge fragile. Puis, s'approchant un peu plus, il lui murmura quelques mots à l'oreille, sa voix résonnant du plus profond de l'obscurité qui l'avait vu naître.


"Fais un geste, un seul, et le sang, le tien, coule. Si tu tentes seulement de sonner l'alerte, c'est ta vie qui hors de ton corps s'écoule."

D'un geste rapide, l'assassin fit apparaître une seconde dague dans sa main gauche, qu'il appuya celle-ci sur le creux qui sépare deux cervicales. Une pression et il tuait sans même permettre le moindre mouvement. Il sentit remonter le long de sa lame le frémissement de l'homme. Il avait peur, et la terreur qu'il exsudait ravissait la créature des ténèbres.

"Dellaga est décédé. Cette rencontre n'a jamais eu lieu. Jamais personne ne m'a vu ici, puisque je ne suis pas venu. Si quelqu'un, quelque part, apprend quoi que ce soit de ce qui a présentement lieu, tu en seras le seul et unique responsable. Et tu auras beau fuir aux confins de ce monde ou d'un autre, ta mort sera toujours dans ton ombre. Je serai toujours dans ton ombre. Ne l'oublie jamais. Dellaga est de retour."

Doucement, avec une vicieuse lenteur, la pression des dagues se fit moins lourde à mesure qu'elles se dissipaient dans les ténèbres, bientôt réduite à une brume sombre dans les mains de l'élémentaire. Tournant les talons, il se redressa pour atteindre une porte proche, celle du bureau privé du chef de guilde.
Les quelques informations qu'il avait laché ne l'avait pas été par erreur: plus l'homme en savait, plus il était tenté de partager ces informations. Hors il savait que le moindre mot le condamnait à mort -si la sentence n'avait pas encore été décidée. La torture morale que venait de lui infliger l'homme encapuchonné troublera longtemps le sommeil du veilleur. Il reverrait chaque nuit les dagues le menaçant. Cela Caligo l'espérait: la terreur l'exaltait.
Arrivé face à la porte, il l'ouvrit doucement, n'hésitant pas davantage. Il aurait pu passer via sa forme ombreuse, mais il savait Crocs-noirs précautionneux. Qui sait quel puissance magique il aurait pu déchaîner en s'introduisant ainsi. Il s'enfonça ensuite dans la pièce, disparaissant à la vue du garde toujours tétanisé de terreur, ses chausses humides.


---------------

La porte s'ouvrit, sur une personne, seule, et qui n'était pas le marchand. La résidence cossue était déserte, si ce n'était cette personne silencieuse, immobile devant l'ouverture.

Crocs-noirs était absent. S'il l'ignorait à son arrivée, sa rapide inspection de son bureau l'avait mis sur la piste. S'ensuivit un rapide "entretien" avec le garde dans le couloir, qui eut tôt fait d'expliquer que le dirigeant de cette guilde des voleurs avait disparu de la circulation, suite à une malédiction lancée il y avait déjà quelques semaines. L'homme s'était montré très coopératif, mais le peu de réponse qu'il avait à fournir lui valut dans le dos un tatouage sanglant et funèbre, qui lui rappèlerait toujours le présence meurtrière qui le guettait. Dans la langue torturée du plan des ténèbres, il avait noté trois chiffres. Une simple date, rien de plus. Mais à cette date, avait-il expliqué, alors l'humain verrait revenir l'ombre de sa mort. Caligo était alors passablement irrité et sa colère s'exprima sur à l'homme de main.

A l'annonce de la disparition du ruffian, l'assassin sût où se rendre, puisant dans les souvenirs qu'il partageait avec feu Entrenis. Il n'avait pas tardé avec de se diriger vers les résidence où, usant de ses talents pour la discrétion, il s'introduit sans jamais être apperçu dans la demeure du marchand.
Il était là, sur le pas de la porte, et il observait sur le bureau qui emplissait l'espace. De ce pas lent, appliqué et implacable qui le caractérisait, Caligo avança jusqu'à se saisir de l'enveloppe cachetée de noir. D'un geste vif et habile, il ouvrit l'enveloppe sans même rompre le cachet de cire.


Dernière édition par Caligo le Dim 02 Juin 2013, 19:43, édité 1 fois
Caligo
Caligo

Masculin
Messages : 40
Expérience : 170
Métier : Assassin

Feuille de personnage
Niveau:
Ordre pour l'au delà Left_bar_bleue5/40Ordre pour l'au delà Empty_bar_bleue  (5/40)
Race: Elemental
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Ordre pour l'au delà Empty Re: Ordre pour l'au delà

Message  Crocs noirs Dim 02 Juin 2013, 19:18

Parmi les nombreux être pouvant être créer par la magie, au rangs desquels on pouvait compter les golems ou les revenants, ceux ayant conscience de leur état étaient bien souvent le plus à plaindre, ayant conscience de la servitude les liant à leurs créateurs et la quasi-impossibilité d'acquérir leur liberté les faisaient souvent tomber dans un état de dépression des plus intenses, même si leur maître le leur interdisait formellement. Cependant au moins leur objectif leur servait également à se maintenir en vie, effectivement le fait, même sous la contrainte, de protéger celui qui les avait animé leur assurait une certaine survie, à moins d'être justement jugé inutile ou obsolète. De fait il y avait une création magique qui était bien plus à plaindre qu'eux, une qui pouvait penser, mais qui ne pouvait bouge, ne pouvait agir comme il le souhaitait et dont l'accomplissement de la mission se soldait par le trépas. Il s'agissait des messagers magiques, simples courants d'énergie arcanique, abondant dans le donjon, il leur avait été donné une conscience et une tâche, simple. Généralement il s'agissait bien sûr de délivrer un message et pour cela ils ne nécessitaient pas de conscience. Néanmoins il était parfois nécessaire de négocier, sans qu’il soit possible d’envoyer un messager physiques et c’était là que l’artefact dont avait usé Crocs-noirs entrait en action, accordant aux messagers magiques une capacité de pensée, prouesse dont étaient également capables certains mages, afin de non seulement délivrer le message, mais aussi s'exprimer de manière à convaincre ou à négocier avec le destinataire. Or yen fois cette tâche accomplie ils retournaient dans le plan magique et la conscience alors créer se dissipait, se mêlant au néant.

D'ordinaire cela n'était pas une souffrance pour les messagers car ils accomplissaient leurs tâches avant de prendre conscience de ce fait... Mais à quelques reprises il était advenu que le destinataire du message reçoive ce dernier avec beaucoup de retard, trop de retard, alors le messager se montrait...Déficient et bien qu'il finissait toujours par l’accomplir il était évident qu'il était rebuté à l'idée de ce qui s'apparentait le plus à la mort pour un être comme lui. Or cela faisait longtemps que le le messager contenu dans l'enveloppe qu’avait ouvert l'ombre attendait et il commençait tout juste,lors de ses réflexions à se rendre compte de sa condition... Il était justement perdu à dans ses pensées quand il se sentit comme... aspiré à l'extérieur de l'enveloppe et ce qui lui servait de vision fut inondé de lumière. Néanmoins contrairement à un être organique cela ne le gêna nullement et alors qu'il avait tout d'abord jailli tel une filet d'eau translucide, à l'éclat légèrement bleuté il n'eut aucun mal à commencer à prendre la forme que lui avait donné la magie de l’artefact de crocs noirs, soit une sorte de miniature du ruffian lui même, s'arrêtant à hauteur du bassin qui demeurait fixé au papier de l'enveloppe et conservant l'éclat bleuté de son essence magique et une apparence légèrement transparente, l'ombre pouvant voir ainsi au travers du petit bonhomme se tenant devant lui. Tout d'abord les bras croisés il regarda brièvement autour de lui, ne reconnaissant bien sûr pas les lieux, n'étant jamais sorti de l’enveloppe, même s'il sentait curieusement bien, chose parfaitement logique puisque, tout simplement, il était constitué de l'énergie même qui suintait de ses murs . Il regarda ensuite celui qui avait ouvert le message, et jugeant que c'était Entrenis, n'ayant après tout jamais vu ce dernier, il commença, après un léger soupir à réciter le message qui lui avait était appris, après un léger soupir trahissant sa criante de disparaître et ne pouvant rien faire face à l'impulsion qui le poussait à au moins prononcer ces paroles, presque rituelles.

"Salutation Entrenis. Si tu as ouvert ce message c'est que je suis présentement incapable de transmettre mes indications et de fait je suis également inapte, temporairement ou définitivement, à même de gérer les affaires courantes. Néanmoins j’ai pris des précaution concernant ces dernières et tu n’auras pas à t'en faire. J'ai également pris mes précautions à ton sujet, des cibles qui ne manqueront pas de t'occuper pour on bon bout de temps, dont voici la liste.

Samuel Tobois, contrebandier d'Auran qui a tenté de nous rouler pour une transaction, tu n'auras aucun mal à l'approcher, un boulot enfantin pour toi, mais cependant il est nécessaire de le faire proprement et discrètement afin que quelqu'un de plus fiable trouve le courage de le remplacer.

Kirkes Corde-rèche : Un ancien membre de notre groupe qui s'est reconverti en tant que troubadour, or ces derniers, il est bien connu ont la langue bien trop rependu et notre ancien collaborateur commence à trop parler de nous. Il est nécessaire de le réduire au silence, de la manière dont tu le désires. Il passera au village à proximité du donjon dans … Trois jours désormais."


Se poursuit ainsi une longue liste de victimes que devaient exécuter l'assassin, soit une douzaine individus, plus ou moins éloignée du donjon et qui avaient plus ou moins causer du tort au ruffian, suffisamment en tout cas pour que ce dernier juge que leur mort était nécessaire. Enfin ce macabre dénombrement s'acheva par un dernier nom bien particulier...

"… Et Sélèna Moonlight ; cette dernière est une louve, résidente du donjon qui me concurrence pour le trafic d'objets magiques, mais qui, qui plus est représente une menace pour le donjon, tentant de rallier ses habitants à une idéologie revancharde, or qui dit faire du tort au donjon, c'est faire du tort à nos affaires. Il s'agit donc de l'éliminer coûte que coûte. La tâche sera probablement compliqué, mais car elle sort souvent du périmètre de résurrection du donjon tu n'auras pas à craindre ce problème et quand bien même tu trouveras avec ton paiement pour ta dernière mission, dans le troisième tiroir du meuble où tu as récupéré la lettre, de quoi pallier à ce problème. Un fragment de la pierre d'âme de Ferliost qui a encore assez de pouvoir pour contenir une petite dizaine d'âmes.

Tu seras payé à chacun de ces meurtres par une somme que tu retrouveras dans ce bureau, toujours dans le troisième tiroir, je me suis assuré que le verrou qui y es soit telle que la magie ne puisse l'affecter et que personne d’autre que toi et moi puissent l'ouvrir.

P.S : si tu dois finir ces tâches avant que je ne sois de retour cela voudra dire que je ne pourrai probablement plus reprendre les affaires en main et même si je sais que ce n'est pas ton domaine, je te laisserai alors les gérer, en attendant ne fait rien.

… Acceptez vous la mission ?"


Le messager magique avait fini sa tâche, mais n’avait pas encore disparu, pour cela il fallait encore qu'Entrenis accepte cet offre...Et si ce n'était pas le cas, bien que cela serait surprenant, c'est là qu'entrait en jeu son rôle de négociateur.
Crocs noirs
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
Ordre pour l'au delà Left_bar_bleue25/40Ordre pour l'au delà Empty_bar_bleue  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Ordre pour l'au delà Empty Re: Ordre pour l'au delà

Message  Caligo Sam 08 Juin 2013, 08:27

Dans le clair-obscur de la pièce, l'ombre observa calmement s'échapper de l'enveloppe ce fin filet de magie. Peu à peu, une réplique de Crocs-noirs "coula" littéralement de l'épaisseur de papier, se rematérialisant face à lui. Cela n'étonnait guère l'élémental: a vrai dire étant lui même un amas de magie, ses manifestations diverses ne pouvaient le surprendre. Et puis il avait de longues années durant pu observer, dans l'ombre de l'assassin, les tours et astuces du ruffian. Et s'il savait pertinemment que la puissance des artefacts dont il disposait, ainsi que leur diversité, le rendait terriblement dangereux, il n'en avait cure.

Jaugeant rapidement ce qui se tenait là dans la pièce, il tenta d'estimer rapidement si celle-ci serait à même de l'aider. Après tout, il n'avait guère besoin d'un interlocuteur qui, simple pantin dépourvu d'esprit, ne pourrait que se contenter de répéter les paroles qu'on lui avait confiées. Cet être éthéré avait certes l'apparence du dirigeant des bas-fonds du donjon, il n'en restait pas moins une invocation: cette apparence n'était probablement destinée qu'à renforcer l'illusion auprès des lieutenant les plus versatiles que leur chef était toujours à les observer. Crocs-noirs était malin, Caligo le savait déjà, et il ne doutait pas que le spectre ne prenait cette apparence que pour que la place de son créateur ne soit pas usurpée par quelques ambitieux.
La chose commença à débiter son texte, véritable automate récitant les écrits d'un autre. L'espace d'un bref instant, l'ombre craignit que ce ne soit là qu'une manière plus rocambolesque de lire une simple lettre, et il faillit tourner les talons. Mais quelque chose, dans l'intonation de la création, le retint. On aurait dit qu'au delà de ces paroles qu'elle restituaient mot à mot, elle ressentait le texte, comme si elle réfléchissait à ce qu'elle disait et qu'elle partageait le point de vue.
Il attendit, prenant méthodiquement note mentalement du moindre mot, prêtant une attention toute particulière à chacun des noms de cette longue liste de cible. Il avait déjà observé certains d'entre eux lors de sa vie d'ombre d'Entrennis, aussi imaginait-il très bien comment procéder, bien qu'il lui faudrait agir plus méticuleusement que ce que dictaient ses envies. Il avait d'ailleurs une idée très précise de comment procéder avec ce Kirkes dont les paroles incessantes l'avaient toujours profondément irritées.

Lorsque le récital de l'enveloppe enchantée fût terminé, Caligo pût enfin faire sa réponse, non pas à la dernière question comme on pourrait s'y attendre, mais bien au second mot de toute cette tirade.


"Non. Dellaga n'est plus. Il a échoué. J'ai pris sa place, efficacement: Deltrois est mort et le document qu'il possédait a été détruit, sans que l'Eglise ne soupçonne de quoi il s'agissait. Mais il y a eu des fuites: Dellaga était attendu."

Le tueur froid laissa un moment ses paroles résonner dans la petite pièce, leur poids alourdissant sensiblement l'atmosphère. Comme il s'en doutait, la créature éthérée semblait assimiler la réponse, prouvant donc la théorie selon laquelle elle possédait un esprit propre. Les négociations pouvaient donc s'ouvrir.

"Je prendrai la place de l'humain. Je remplirai le rôle qu'il occupait avant son échec. Mais j'ai mes conditions. Je veux, comme lui, une cible, une raison, les conditions de sa mort. En échange, tout ce que je demanderai, mais je ne demanderai pas souvent, je n'ai pas besoin. Si une mission nécessite quoi que ce soit de spécial, vous fournirez et cela ne comptera pas comme récompense.
Un autre point sur lequel j'insiste, qui est non-négociable: je n'existe pas. Vous et moi restons les deux seuls à savoir que cette affirmation n'est pas exacte. Personne ne doit apprendre mon existence de vous. Jamais, sauf contre-indication de ma part."


Le ton employé était net, sans hésitation aucune. Caligo savait exactement ce qu'il voulait, et estimait à vrai dire ne pas demander beaucoup. Il se souvint pourtant d'autre chose, qu'il ajouta d'un ton froid, dépourvu de la moindre émotion.

"Dernière chose: je ne promets ni exclusivité, ni fidélité."
Caligo
Caligo

Masculin
Messages : 40
Expérience : 170
Métier : Assassin

Feuille de personnage
Niveau:
Ordre pour l'au delà Left_bar_bleue5/40Ordre pour l'au delà Empty_bar_bleue  (5/40)
Race: Elemental
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Ordre pour l'au delà Empty Re: Ordre pour l'au delà

Message  Crocs noirs Mar 11 Juin 2013, 13:58

... Et bien quelle curieuse situation. Crocs-noirs qui était paru tellement intouchable était désormais incapable d'agir à sa guise et son plus adroit lieutenant avait été éliminé, du moins si on en croyait les dires de cet individu. Cette information ne fut pas sans provoquer un sentiment proche de la surprise chez l'être de magie, qui néanmoins dut reconnaître que son interlocuteur n'était effectivement pas Dellaga, tout simplement parce qu'il se rappelait que ce dernier était humain et que son interlocuteur n'avait que la silhouette en commun avec les membres de cette espèce. Quoi qu'il en soit c'était exactement pour des cas de figure similaire qu'il avait été invoqué, afin d'être plus à même de gérer l'imprévu que des mots posés sur le vélin. En conséquence il s'efforça de s'acquitter de sa tâche, écoutant pour cela attentivement chacun des dires et toutes les exigences de l'ombre. Cette dernière semblait parfaitement connaitre son affaire, soumettant avec fermeté ses demandes et sachant visiblement de quoi elle parlait. Alors il parut encore plus évident au messager magique que, en effectuant une comparaison avec ce qui lui avait été appris sur le comportement de l'assassin, qu'il allait devoir agir totalement différemment de ce pourquoi il avait été prévu. En effet de par la fidélité de Dellaga Crocs-noirs avait plutôt criant que ce dernier refuse la place glorieuse qui lui était offert encas de non retour du ruffian et non pas qu'un être prenne sa place et surtout établisse de telles exigences...

C'est alors qu'entrée en jeu la formidable capacité d'adaptation et d'assimilation de l'entité magique qui étudia alors brièvement le problème sous tout ses angles, mais surtout comprenait une chose de manière particulièrement aigüe. Il devait délivrer le message à Dellaga, ce dernier était mort et de fait les propos qui lui seraient destinés ne lui seraient jamais adressé... Et lui n'allaient, de fait, pas en mourir, même si le texte avait été adressé à autrui, ce qui procura en lui une sensation aussi proche que possible de ce qu’était la satisfaction pour les êtres vivants; Cependant il fut rappelé à l'ordre par ses instincts, son interlocuteur n’était pas Dellaga mais comme il se présentait comme son remplaçant il se devait de répondre à ses exigences de la manière qu'il lui plaisait... Car bien sûr Crocs-noirs lui avait imposé des limites, mais aucune d'entre elle ne s'appliquait aux demandes particulières de l’ombre et de fait ce fut de sa pleine volonté que l'être magique répondit à l'ombre, faisant bouger sa mâchoire par réflexe, bien que cela lui était inutile pou parler et que les mouvement n'était pas en accord avec les sons qu'il produisait.

"Et bien premièrement félicitation pour l'accomplissement de la mission à la place de Dellaga, ce sera bien sûr à vérifier, mais je pense que vous pouvez déjà prendre le dû dont je vous ai déjà indiqué la localisation. Quant aux fuites que vous évoquez une enquête sera faite à ce sujet et si vous avez la moindre information merci de me la communiquer directement, que je la retransmette en temps voulu à Crocs-noirs."


Il sembla buter un peu sur le nom, après tout comme il l'avait dit lui même dans le message le ruffian n'allait peut être pas revenir, il fallait donc que l'esprit magique se préparer à cette éventualité.

"Quant à votre offre et vos conditions et bien...C'est tout d'abord généreux de votre part de vous proposer en remplacement du défunt Dellaga, mais pourriez vous m'expliquez à ce sujet qui...Qu'est ce que vous êtes et comment aviez vous connaissance de la mission de Dellaga et pourquoi vous l'avez accompli quand il a échoué ? Bien sûr ma question peut vous paraître indiscrète, mais sachez que j'accepte déjà vos condition concernant les récompenses et ma discrétion sur votre compte. Cependant si votre existence doit rester secrète pour les autres vous comprendrez qu'au contraire je ne dois rien ignorer à son sujet. Par ailleurs je suppose que vous refusez de fait de reprendre la place de Crocs noirs si le délai évoqué s'écouler, car dans ce cas vous devrez bien vous dévoiler à autrui, ça peut s'arranger cela..."

Néanmoins les remous le parcourant se firent un pu plus dynamiques tandis que ce qui lui servait de visage semblait un peu fâché, d'autant plus intense que son état ne lui permettait pas de maîtriser pleinement son apparence.

"Cependant si la non exclusivité peut être accepté il n peut pas en aller de même pour le manque de fidélité. Dans vos contrats, dont ceux qui vous ont été donnés présentement, vous allez apprendre quelques secrets, justement par ce que comme vous le demandez tout vous est dit, et il serait fâcheux que vous les dévoiliez au premier venu, par conséquent si je n'ai aucun gage de votre silence à ce sujet vous comprenez que les contrats seront considérés comme nul et non avenu."


Mais de manière assez curieuse il sembla s'apaiser...Et le filet bleuâtre le reliant à la lettre, le faisant un peu s'apparenter aux génies rattachés à leurs lampes, se tendit un peu tandis qu'il s'approchait de l'ombre.

"Néanmoins je veux bien faire une concession, je vous demanderai seulement de conserver cette lettre sur vous et donc moi avec. Vous comprendrez qu normalement j’aurai du me dissiper si mon interlocuteur avait été Dellaga or j ne disparaitrai pas puisque désormais il est mort et qu'il va m'être ennuyeux d'avoir à attendre ici avec pour seul visite les gens qui vont venir ici et qui ne seront pas d'une conversation passionnante... Ma requête peut surprendre mais je vous promet que je ne me manifesterai guère souvent, mais qui plus est je considérerai cela comme une garantie de votre silence sur les secrets que vous serez amenés à découvrir, je vous serai qui plus est utile pour découvrir le donjon, dont vous devez tout ignoré, car Crocs-noirs connait tout les habitants du donjon, mais ne semble nullement vous connaître, mais surtout... Je pourrai vous aider concernant la demande de Crocs noirs voulant que Dellaga prenne sa place de façon à ce que cette requête soi également accomplie sans que votre identité ne soit percé jour. Cela vous convient il ? Ah et n'escomptez pas vous débarrassez de moi en déchirant la lettre, la magie y subsistera..."

Il était à noter que dans le fond aucun des requêtes de l'ombre n'avait reçu de refus, il fallait juste que ce dernier accepte de jouer franc-jeu avec on employeur... Ou tout du moins un représentant désireux de tirer lui même son épingle du jeu.
Crocs noirs
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
Ordre pour l'au delà Left_bar_bleue25/40Ordre pour l'au delà Empty_bar_bleue  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Ordre pour l'au delà Empty Re: Ordre pour l'au delà

Message  Caligo Sam 15 Juin 2013, 18:46

Jamais l'ombre n'aurait cru que observer chez un être comme celui-ci, formé par magie et à peine conscient de son état, une expression aussi proche de celles des créatures pensantes et douées d'émotions. Toutefois, après une écoute attentive des exigences du messager magique, la situation de celui-ci devint plus évidente à l'assassin: son objectif désormais impossible à atteindre, il devrait continuer à exister, à moins que son créateur originel ne lui en donne d'ordre contraire. Ainsi, Dellaga assimilé et Crocs-noirs porté disparu, il pouvait espérer ce qui pour lui pouvait le plus ressembler à une vie. C'était cet espoir nouveau qu'un être de son espèce ne devrait pas, en théorie, connaître qui lui faisait naître une réelle personnalité et un ersatz de sentiments.

Toutefois, ce constat ne l'intéressait guère: c'était sans doute une bonne nouvelle pour la créature magique, mais l'ombre n'en avait cure. Tout ce qui retenait son attention était ce que l'on exigeait désormais de lui, afin de conclure ce nouveau contrat. A vrai dire, l'élémental jouait à un jeu connu. Ces contrats en quelque sorte "commerciaux", il les avait longtemps suivi dans l'ombre d'Entrennis. Mais c'était là un jeu d'enfant face à ceux qu'il avait pu conclure avec quelques sorciers, dont certains assez puissants pour le bannir des siècles durant dans son monde sombre, qui impliquaient alors bien plus. C'était l'un d'eux d'ailleurs, qu'il avait habilement mené il y avait des années de cela, qui expliquaient sa présence ici.

Ignorant sciemment la récompense promise -il n'en avait nul besoin- Caligo livra sans hésiter une seconde les maigres informations qu'il pouvait fournir au sujet de la fuite.


"L'inquisition savait. Il connaissait le lieux, la date, mais pas la cible ou la raison. Nul n'ayant aperçu Dellaga entre ici et le lieu donné, quelqu'un les a informé. L'inquisiteur Fronheir surveille l'organisation. Les murs du donjon ne la dissimule plus tant."

Le nom de Fronheir était connu dans la région, c'était un traqueur de renom et il était à l'origine de la mort de bien des ennemis de l'Eglise. Il ne se souciait pas tant des monstres -quoiqu'il exécutait sans hésitation tous ceux qui croisaient sa route- que des véritables menaces pour l'ordre établi. Et Crocs-noirs et son organisation en était, à n'en point douter, une de premier plan.
Toutefois, si beaucoup avaient entendu parler de l'inquisiteur, peu encore en vie pouvaient en donner une description physique. Il ne révélait en vérité son identité qu'à ses hommes proches et aux responsables ecclésiastiques de la région, les autres le connaissant seulement comme "l'Inquisiteur". Mais malgré ces précautions, l'homme était désormais dans la liste de cibles personnelles de Caligo: c'était un de ceux dont il tenait à attirer l'âme vers les abîmes.


"Par non-fidélité, je veux dire que je me réserve le droit non négociable de ne pas exécuter une cible. Je jugerai chaque contrat selon mes critères. Je n'ai cure de vos secrets. Personne ne les apprendra de moi. Je sais être discret sur ce point."

Il respecta un instant de silence, jaugeant son interlocuteur. Que pouvait-il réellement lui apprendre ? Il décida finalement, après une hésitation qui sembla durer, de jouer franc-jeu. Cependant, l'ombre, rusée, prit garde de prendre une voix légèrement fausse, faisant mine de ne pas révéler la vérité. Il se fichait bien de la confiance qu'on pouvait lui accorder ou non, mais il ne voulait pas que son "employeur" croit qu'il obtiendrai toujours de sa part la vérité. L'ombre est toujours moins sûre qu'il n'y paraît, il ne permettrait pas qu'on l'oublie.

"Dellaga est moi. Je sais ce qu'il sait. Il y a déjà des années dans votre monde, il a conclu un pacte avec moi par l'intermédiaire d'un sorcier. J'ai tué son ombre et pris sa place. Je l'ai suivi depuis, constamment, lui accordant dès qu'il les appelait mes pouvoirs pour le cacher. Jamais cet humain n'aurait pu atteindre tel niveau de discrétion autrement. J'ai obéi, mais en échange j'observais et j'apprenais. Aujourd'hui je connais votre monde: son fonctionnement, ses jours, ses saisons, mais aussi bien des choses. Je connais le donjon Kanabo. Je connais l'organisation. Je connais le -ou les- visage de bien des gens et leur histoire. Depuis plus de dix ans, j'ai appris.
A la mort de Dellaga, la dernière close du contrat a pris effet. Son esprit est perdu entre les plans. Son âme est devenue un passage qui m'est réservé. Son corps est la base qui permet ma présence prolongée. De part son contrat, il a sacrifié sa mort au profit de ma vie dans ce plan."


S'en suivit une nouvelle pause, le temps que l'être magique assimile ce qui venait d'être dit.

"C'est là tout ce que vous devez savoir. Nous sommes maintenant d'accord ?

Dans ses doigts indistincts derrière leur aura sombre, il tenait toujours l'enveloppe, siège de l'enchantement qui avait permis la création de cette copie pensante de Crocs-noirs. Caligo n'attendait plus qu'un mot pour la glisser dans sa cape. Là elle disparaitrait dans les ténèbres de cet artefact d'un autre monde, à l'abri.
L'assassin avait du travail à exécuter, et il préférait s'y atteler au plus tôt.
Caligo
Caligo

Masculin
Messages : 40
Expérience : 170
Métier : Assassin

Feuille de personnage
Niveau:
Ordre pour l'au delà Left_bar_bleue5/40Ordre pour l'au delà Empty_bar_bleue  (5/40)
Race: Elemental
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Ordre pour l'au delà Empty Re: Ordre pour l'au delà

Message  Crocs noirs Jeu 27 Juin 2013, 00:08

Les conditions imposées par l'ombre étaient quelques peu problématiques, après tout elle lui demandait de lui faire confiance quant au secret et de lui laisser décider de l'achèvement ou non de ses contrats alors que l'entité magique ne connaissait que bien peu de choses sur lui. Oh bien sûr il en appris quelque peu avec ses explications, comme quoi il s'agirait d'une sorte d'entité extra-planaire liée à Dellagas, mais cela ne le satisfaisait pas réellement, après tout rien ne lui prouvait qu'il lui disait la vérité, et quand bien même c’était le cas Crocs noirs n'en savait rien, ou bien peut être ce dernier n'avait il pas jugé nécessaire d'insuffler ce savoir à la créature invoquée... Cependant, le plus important de tout ces points était ce qui avait causé la mort de l'assassin, une trahison... Il y avait donc un traître parmi les membres du réseau du ruffian, et pas des moindres car bien peu individus avaient les moyens de savoir ce qu'allait faire le plus fidèle tueur de Crocs-noirs, tout simplement parce que chacun d'entre eux pouvait un jour devenir sa cible. Justement il avait dû en falloir du courage au traître pour oser parler, à moins qu'il ne s'agisse d'un agent présent depuis le début. C'était possible, le donjon n'était pas très regardant quant aux recrues et Crocs noirs se baisait sur le jugement des autres pour choisir ses recrues... En tout cas il allait falloir gérer la situation au plus vite, et de fait la situation présente de Crocs-noirs étaient mal venus, car si l'entité magique pouvait aisément gérer les affaires internes il allait en être tout autrement si un remaniement de tout les liens qu'ils avaient à l'extérieur était à effectuer. Après tout il ne savait rien de l'inquisiteur qu’avait évoquée l'ombre, ni de son influence, mais à l'entendre c'était un individu redoutable dont il faudrait tôt ou tard s'occuper... Et ce fut justement ce dernier point là qui poussa l’esprit magique à accepter les conditions, pourtant dérangeantes.

"Je vous fais confiance concernant les secrets, néanmoins si j'accepte votre manque de fidélité, mais ais conscience que si un refus doit survenir trop fréquemment ou sur des cibles par trop importantes certains contrats vous seront purement et simplement retiré et leur accomplissement n'amènera aucune récompense. Je crois donc désormais que tout est dit je vais donc retourner à mon enveloppe, si vous avait besoin de moi vous n'aurais qu'à la rouvrir..."


Par conséquent il ne protesta pas quand la main sombre saisit son réceptacle pour le faire disparaître dans son habit... Dès lors l'entité fut entourée de ténèbres indicibles. Il aurait bien sûr pu en être effrayé, mais ce n'était pas si différent que ce qu'il avait vécu en demeurant enfermé dans la lettre et un tel environnement était après tout propice à la réflexion...Et ne l'empêcha pas de s'exprimer,  sur un dernière point qu'il désirait éclaircir.

"Et... Que peux tu me dire précisément sur cet inquisiteur Fronheir ? Il risque d'être problématique dans les prochains jours et il serait judicieux de régler son cas dès qu'il sera possible de le faire."
Crocs noirs
Crocs noirs

Masculin
Messages : 119
Expérience : 1170

Feuille de personnage
Niveau:
Ordre pour l'au delà Left_bar_bleue25/40Ordre pour l'au delà Empty_bar_bleue  (25/40)
Race: Angel
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Ordre pour l'au delà Empty Re: Ordre pour l'au delà

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum