My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-24%
Le deal à ne pas rater :
OPPO Reno7 128Go 4G Noir
249 € 329 €
Voir le deal

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Mer 12 Juin 2013, 15:12

Artyom avait du mal à se dire que ce n’était pas un rêve : c’était juste trop parfait et trop beau pour être vrai. En plus, le jeune homme avait une sale impression dans la bouche : du genre à lui faire regretter d’être partie en expédition spéciale pour cette petite veinarde de Séléné. Cette dernière ne lui avait rien demandé en particulier mais bon, Artyom s’était souvenu d’une petite promesse restée en mémoire : celui de lui rapporter un cadeau bien particulier. On aurait pu penser à de la bouffe bien particulière  vu l’estomac  de gourmet que possédait son amante mais Arty se voyait mal partir en quête d’un espadon légendaire et d’en débiter des sashimis pour sa belle ! Enfin bon, il fallait revenir au présent et vite : il n’était certes pas en train de se battre mais un coup de bâton pouvait toujours s’abattre sur son visage de benêt vu ce qu’il venait de faire. La jeune femme à qui il avait d’ailleurs fait ce coup pervers le regardait de son œil unique… Et la fureur l’emplissait, renforçant son éclat déjà magnifique. Elle était une personne sur laquelle il était facile de fantasmer, le loup en était tout à fait d’accord mais un homme un tant soit peu polit aurait gardé cet avis pour lui et n’aurait pas été assez con pour dire ça tout haut et intégrer Séléné dans l’histoire sur le ton de la plaisanterie.
 
 
Enfin bon, pour mieux résumer l’histoire, Artyom était donc partit pour l’aventure-sans y convier Séléné au passage- en espérant trouver quelque trésors qui seraient à mêmes d’intéresser la beast qui était son amante… L’idée n’avait rien de compliqué en soit. Bien  entendu, le ranger n’espérait pas trouver une petite grotte gardée par un ours-garou, lui pouttrer sa face poilue et le transformer en cible d’entrainement pour archer pour finalement lui piquer ses trouvailles en assénant des répliques mortelles. A la place, Artyom se voyait plutôt errer de ville en ville sans but précis pendant trois jours et récupérer quelque chose au passage avant de revenir… Et oui c’était peut-être une solution de flemmard mais tant pis tant que le résultat y était et que Séléné en était heureuse. C’est donc sur cette idée qu’il partit, tombant rapidement sur une ville assez importante et sur sa foule, ses gens, ces odeurs tout le tsouin-tsouin habituel. Après un petit moment à traînasser sur les étals assez chers du centre ville, le loup se dit qu’il allait de toute façon devoir partir : certes l’habit du voyageur passait plutôt bien et lui permettait de se camoufler dans la foule des hommes mais les regards curieux commençaient à devenir trop pressants. S’éloignant sans rien avoir acheté au grand dam d’un vendeur d’étoffes, le loup partit en quête de son cheval laissé à l’extérieur de la ville en serrant les lèvres dés qu’il sentit qu’il était suivit. En plus d’être assez discrète, la personne qui suivait Artyom semblait tenace car ce dernier, changeant d’itinéraire, coupa par un bois en bordure de la route extérieure de la cité… Sans que cela décourage l’inconnu. Accélérant, bondissant au dessus d’une souche, le loup se dit ‘’ouf débarrassé ‘’… Avant de tomber presque droit  dans la poitrine d’une femme. Caché dans ce paradis moelleux, le jeune homme grommela des choses incompréhensibles avant de sortir de là… Et de tomber sur un sourire carnassier. S’excusant en étant troublé par la beauté de la femem dans laquelle il venait de rentrer, le jeune beast l’observa : une tenue de grande classe, des cheveux roses magnifiques et un corps de rêve… Que demande le peuple ? Le seul petit ‘’défaut’’ à cette silhouette incroyable était la présence d’un cache-œil sur son visage et, comme Arty l’apprit vite, un comportement de chéfesse assez… Enervant. Elle le repoussa d’abord avec un air pincé avant de lui adresser à nouveau cet air carnassier et de lui intimer de le suivre. De là, elle l’entraîna dans une espèce de ‘’jardin japonais’’ proprement au milieu de nulle part. S’adressant à lui via des phrases courtes, autoritaires, la jeune femme s’assit dans un divan confortable et le loup fit de même. Frappant des mains avec agacement, la chéfesse se détendit quand des airs d’un instrument retentirent dans l’air. Trouvant toujours cela étrange, le jeune homme faillit lui demander comment elle parvenait à faire se produire un air de shamisen au milieu de nulle part et qui elle était. Sans répondre, la jeune femme lança presque à la face du loup un paquet cadeau de taille moyenne et grogna ‘’allez maintenant casses-toi auprès de ta pouffe … Je n’arrive pas à croire que tu ne m’aie pas reconnu tout de suite enfoiré de coureur de jupons ! et après ce que je viens de t’offrir, ne viens plus jamais oser dire que je suis une égoïste !’’. Si des points d’interrogations auraient pu apparaître au dessus de la tête d’Arty, cela n’aurait pas mieux exprimé sa surprise mais il n’eut pas le temps de faire quoi que ce soit que la jeune femme avait disparue… Et le jardin aussi. Retrouvant soudain contact avec ce qui s’appelait la ‘’gravité ‘’, Arty tomba sur les fesses et jura… Bon sang qui était cette fille ?
 

Reprenant son chemin et retrouvant son cheval après un bon quart d’heure de marche pour revenir à la ville, le ranger se mit en selle, son paquet sous le bras… Et reprit la direction du donjon pour aller retrouver son avaleuse de sushis préférée. A peine rentré, espérant ne pas avoir mit trop de temps, le loup se mit à la recherche de Séléné, le paquet cadeaux bien en évidence sous le bras.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Mer 12 Juin 2013, 21:22

HRP:

Par une radieuse (bright) journée, mon loup s'en était aller je ne sais trop ou, faire je ne sais trop quoi. Très précis je sais. La plus part des compagnes aurait alors questionné leur amant pour savoir s'il n'allait pas voir une quelconque autre conquête ou dame de compagnie. Mais non, moi je m'en foutais un peu. Certes, j'étais jalouse dans un sens, dans le sens chat du terme, c'est a dire que je n'aimais pas vraiment partager mon territoire et ce qui allait avec. Artyom faisait parti de ma propriété à présent, et il ne pouvais pas se plaindre, c'était lui même qui 'lavais expressément demander. Je n'ai fait que, dans ma grande bonté, l'accepter. Mais je ne m'attardais pas sur ce genre de détails.  Après tout c'était un ranger, partir en mission était son lot quotidien, je ne pouvais pas m'y opposer. Loin de moi cette idée d'ailleurs. Avec le loup loin du donjon, j'étais déjà beaucoup plus libre de mes mouvements, je n'avais pas un regard insistant quand j'allais voir d'autres mâles. Et c'est ce que j'allais faire, profitant de son absence. 

J'avais une liste de calibreur, mais je préféré Yeager. Il était toujours débordant d'énergie (being a real live wire), drôle, surtout attentionné mais il savait me laisser tranquille quand il le fallait. En clair, dans son labo, je savais que je pouvais être un chat normal, ca ne le gênait pas du tout. Même quand je pétais mon câble et courrais partout, il restait joyeux et rigolait des fois. Temps que je ne faisait rien tomber en tout cas ou que je ne le déconcentré pas trop dans son travail. Enfin, malgré ce petit point que je n'arrivais pas toujours a respecter: l’embêter était bien trop tentant pour je ne le fasse pas, gêne de chat oblige.

Gardant mon entrain (cheerfulness), je rigolais intérieurement en repensant aux bêtises que je pouvais faire des fois malgré moi. J'étais soupe au lait (To have a thin skin) mais certaines personnes le supportaient assez bien. J'enchainais les conneries pour m'arrêter la seconde d'après a la moindre remarque désobligeante passant d'un caractère déchainer et joyeux a acariâtre (cantankerous) et revêche. Enfin, ce n'étais pas mon humeur maintenant. Grâce a l' ellipse du loup, je pouvais m'amuser comme bon me semble. J'avais passer la première journée tapis dans les ombres de la bibliothèque, sur mon cousin, en haut d'une étagère. Oui j'en ai profiter pour dormir un peu. Avant d'aller m'aventurer une fois de plus dans le jardins pour chasser le papillons et les musaraignes. Enfin, au troisième jour seul, je me décidé a voir mes calineurs, un par un. Bon j'en avait pas beaucoup voire très peu, ce qui ne me laissais pas beaucoup de choix. Le premier, un démon a moitié fou, complètement toqué dans sa tête, était introuvable. Se second n'avait pas l'air de vouloir une séance de baiser (kiss) et calinage, trop occuper a jouer de la musique. Il ressemblait un peu a Artyom avec son banjo (banjo :3) que j'ai cassé accidentellement lors la première nuit qu'on a passé ensemble. Enfin... Dépité, j'allais trouver le 3eme, le savant fou. 

Son labo était assez loin des jardin, c'était pour ca que je n'étais allé le voir qu’après 2 refus, flemme de chat de me trainer jusque là bas. J'étais au carrefour (intersection) entre la bibliothèque que je venais de quitter, essayant mon deuxième refus, et les boutiques. D'un pas las, en soupirant plusieurs fois, je me dirigeais vers les résidences. Comment pouvait-on me dire nous a mois, la bouille la plus cute de tout le donjon. Il était vraiment sans coeur. L'idée que je dise a Arty que je le fréquentais juste pour que ce dernier lui remonte les bretelles, me traversa l'esprit mais soit... après tout, Yeager ne me dirai pas non. Puis au pire, j'attendrais qu'il finisse ses expériences pour qu'il s'occupe de moi. Trainant du pied, j'eus soudain un éclair de génie (flash of genius)! Un plan diabolique venait de germer dans ma tête pour que ce dernier accepte de me faire des câlins. Sans attendre, je filai au restau du renard et ressortais, un petit panier a la main. Si je l'invitai a manger, avec le ventre remplis, nous ferions la sieste ensemble et la paf callliinnns au lit (bed)! Owi, j'étais purement et simplement géniale.

Guillerette, j’avançais, pure et innocente enfant en sautillant comme un chevreau, vers le labo. Quand soudain.... une odeur et aura familières se rapprochèrent. Pas de doute, mon petit moment de paradis et de liberté venait de s'achever. Artyom rentrait au donjon. Naaaaaaonnn. enfer et damnation -soupe au lait je vous dis-. Moi qui était tellement contente de passer l’après midi avec le démon. Arf, arf et mes petits sushis que j'avais demandé au renard spécialement. Grommelant deux minutes, le temps que le loup arrive a porté de vue, je redressais mes oreilles en le voyant. Une chose rouge-rose sous le bras il s'approchait de moi. Avant même de lui sauter au coup pour lui dire bonjour, je me penchais vers cette chose pour mieux l'examiner. C'était un cadeaux? En tout cas ca y ressemblais. C'était pas bien grand, mais bien emballé... un peu trop même pour que sa soit fait par le loup, j'aurai plutôt dis par une fille mais soit. Je ne quittait pas le paquet des yeux et le poké du doigt. 


C'est quoi? Montre moi! Allez!

Non je ne demandais même pas si c'était pour moi car j'en était persuadé, ou plutôt le loup avait interet a que ce le soit. Après tout j'étais sa petite amie! Je devais avoir des cadeaux! C'était pour ce truc qu'il était parti 3 jours durant? Je m attendais a un truc plus gros...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Ven 14 Juin 2013, 12:41

A peine était-il revenu que déjà Artyom sentait à dix kilomètres que Séléné était troublée : elle n’était pas contente de le voir ? Et bien tant pis pour elle, elle changerait sans doute d’avis quand elle recevrait son cadeau. Après tout, n’était-il pas un être attentionné ? Enfin déjà il l’était plus que Séléné car même si elle avait fait des progrès sur les relations amoureuses fixes, il lui restait encore des choses à apprendre. Mais bon, qui pouvait se prétendre maître dans l’art des relations humaines ? Essayer de tout connaître sur toutes les femmes du monde reviendrait à essayer de décaper la façade d’une cathédrale avec les dents ! Et ça on ne pouvait pas dire qu’Arty soit vraiment motivé pour essayer. Non, au contraire, le loup aurait préférer avoir un temps de repos même minime et une bonne tisane au quinqueliba pour se calmer. Soupirant doucement, le jeune homme se dit que ce n’était pas des manières à appliquer et puis bon, le quinqueliba était un fruit tellement rare qu’il serait presque impossible d’en avoir assez pour faire une tisane. Cependant, il avait entendu dire qu’une lamia habitant dans le donjon et légendaire pour son sens de l’orientation déplorable vendait des ingrédients rares… A explorer. Le loup sourit doucement et chercha du nez (car oui il essayait de la repérer à l’odeur) la trace de Séléné : elle pouvait se cacher n’importe où dans un large rayon et cela allait lui fournir un bon divertissement de la retrouver. Artyom pensa un moment lui faire une embuscade à un endroit précis mais il renonça à l’idée : le cabestan qui aurait été très utile pour se suspendre et attendre tel un ninja était en réparation et finir au sol après un quadruple saut arrière aurait été un peu stupide.
 
 
Bon et bien il ne restait plus qu’à trouver un autre plan : mettre des chants Grégoriens  en boucle pour tellement mettre les oreilles de la beast  en sang et la forcer à sortir de sa cachette aurait été  sadique mais dans ce cas il aurait sans doute aussi fallut lutter contre tout le donjon voulant couper court à ce concerto horrible. Riant tout seule comme un idiot, le ranger se dit qu’il serait encore plus facile de toucher une mouche avec un lance-fusée qui tirait vers l’arrière ! Et mon dieu que ce serait drôle à voir… Enfin, sauf pour l’utilisateur qui verrait la moitié de son visage arraché par la déflagration sans doute. C’était peut-être de l’humour noir mais cela lui remonta un peu son énergie défaillante : comme quoi on rit toujours du malheur des autres.
 
D’ailleurs, en parlant de ‘’malheur’’ voilà qu’Arty retrouva Séléné  qui apparemment s’était décidée à venir l’accueillir et qui bien évidemment fit directement une fixette  sur le paquet cadeau sans même dire bonjour. Arty eut envie de répondre à Séléné d’attendre juste pour pouvoir rentrer chez lui et faire patienter la beast. Cela dit, vu son caractère, l’attente n’allait rien donner de bon aussi donc pour la calmer (et se retenir de la ligoter sur le moment pour la séquestrer et lui apprendre à se taire et à être plus gentille), il lui donna un ‘’os à ronger’’ :
 
-C’est un cadeau très spécial pour toi : tu disais être dérangée par les vêtements sous ta forme de chat hein ? Ben j’ai trouvé une solution qui nous ira à tout les deux !
 

Ouvrant la porte de son logis, le jeune homme lui donna le paquet cadeau et se retint d’expliquer quoi que ce soit sans qu’elle le demande, ajoutant juste un ''c’est un objet magique assez rare'' pour titiller l’intérêt de Séléné… Comment allait-elle accueillir ce présent ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Mar 02 Juil 2013, 05:36

Artyom n'était pas perturbé par le faite que je sois plus attiré par le paquet que par lui. Après tout, il s'était évaporé pendant plusieurs jours sans que j'ai de nouvelles. Il ne fallait pas s'attendre a un retour en fanfare. Il pouvait bien faire ce qu'il voulait non? Enfin je n'étais pas vraiment certaine de cela. Une part de moi voulait qu'il ne soit qu'a moi, - surement ma partie humaine, stupide!- l'autre, s'en fichait pas mal qu'il ne soit pas la. Après tout je savais m'occuper et me débrouiller sans lui! Enfin avec des cadeaux, il marquait des points pour que j'évite d'aller voir ailleurs. Tout dépendait aussi du dit cadeaux. Et vue ce qu'il m’annonçait, ca n'avait pas l'air si...plaisant...

-Une solution qui nous ira a tout les deux? Des ...Vêtements?

Tout de suite, une ribambelle de vêtements ridicules, genre chemise hawaïenne avec shorty assortis, défila dans mon esprit. Non, ça, ça allait être tout sauf plaisant. Alors que le soleil déclinait dans le ciel, baisant à peine ainsi la luminosité de son logement, j'entrai, pas très convaincue. L'idée même qu'il accepte enfin que je puisse retirer ce pull était plus entrainante. Mais bon, il fallait faire avec. Conformément à mon ADN de félin, je pris mes aises et m'étalais d'un geste gracieux dans ses draps après avoir posé mon panier de vivres sur la table de chevet. M'étirant un bon cou, je continuai, sans même le regarder.


-Ca veux dire que tu n'as toujours pas accepté l'idée que je puisse me balader nue dans le donjon...pffff

Oui j'étais assez déçue. J'espérai secrètement que cette idée puisse un jour se réaliser. Visiblement je devais faire une croix dessus. Artyom venait de perdre un peu de valeur a mes yeux. Enfin je veux dire que j'étais un peu moins amoureuse de lui. Enfin.... non je ne le suis pas, vue que ce concept est totalement inconnu pour moi, mais j'imagine que si je pouvais l’être... enfin... bref!  Je m'embrouillais moi même. Ma queue se pliait et se dépliait rapidement de façon cochléaire (non mais je vous jure c'est quoi ce mot!) ce qui montrait bien mon hésitation. Car comment dire ce que j'avais a dire sans vexer le loup et sans trop m'énerver? Il me fallait la patience d'un fromager affinant ses fromages pendant des années pour trouver les bons mots....Et malheureusement pour Artyom, je n'étais pas marchande mais chat! Je me redressais sur un coude, d'un air las. Sans trop le vouloir, j'étais assez rude et sèche dans mes propos. Surtout que je suis sure qu'il n'allait pas le voir venir! Mon esprit de chat avait beaucoup plus de fougue et de vivacité que celui du loup.

-Je te préviens... si c'est des fringues, c'est pas un cadeau qui va m'enchanter. Surtout vue ton passé, enfin j'espère passé, de coureur de jupon, je m'attends un peu au pire, genre tenue hyper sexy et moulante! Et vue le paquet, hyper soigné et beau.... c'est une fille qui te l'a donné non? Une ancienne conquête?


Et voila! Je m'emportai. Je le sentais. J'avais accéléré sur la fin. Raaaa, pas moyen d'être normale. Je ne pouvais pas attendre sagement? Non, il fallait que je bouge tout de suite pour éviter de continuer a parler. Je sautais du lit pour attraper Artyom par le bras et l'obliger à s'assoir sur les draps. Sans attendre et pour le .... calmer dirons nous, je me plaçais derrière lui, dans son dos. Juste pour un petit câlin improvisé. A la base, moi j'étais partis pour passer la nuit avec l'autre savant fou. J'avais changé mes plans quand le loup était rentré au donjon, mais je n'avais pas pour autant changé de programme. Bref, je passais mes bras autour de son cou et collais mon nez dans ses cheveux. Ne cherchez pas a comprendre un chat. C'était bizarre peut etre pour un humain, mais la c'était naturel. Un câlin rapide pour déstresser quoi. J'en profitais pour respirer son odeur... un peu... pas comme d'habitude. Ok il avait passé plusieurs jours dehors, a crapahuter je ne sais où...mais là odeur de fleur -délicate et parfumée- ne m'enchantait guère. J'avais vue juste pour l'ancienne conquête ou je rêve? Il avait bien vue une femme!
Avant de m'énerver complètement, je soupirais et lui soufflais a son oreille humaine:


-Non je ne suis pas jalouse.... enfin si un peu peut être, mais ca, c'est mes gènes de chat qui remontent.

Et d'un coup de dent, je lui mâchouillais son oreille canine... petite vengeance sournoise pour être aller voir ailleurs. C'était sa faute -oui pour Séléné, rien n'était de sa faute, étrange hein?-. Quelle idée lui avait traversé l'esprit? De un c'était des vêtements et de deux, c'était une fille qui lui avait donné, j'en étais sure! Il avait fumé
de l'herbe a funk d'Ophyde ou quoi? Il avait trouvé la technique du sinsemilla et c'était fait son propre champ? Non mais franchement!
Enfin, je relâchais son oreilles après quelques coups de dents et ronrons, pour bondir devant lui et lui prendre le paquet des mains. Tout de suite, une touche féminine, un je ne sais quoi super sexy envahi mon esprit. A demi dégoutée, j'ouvris le paquet....pour découvrir...


-Arty.... C'est quoi ca!!

Un carré de tissus rouge flamboyant d'une trentaine de cm de côté, plier en double et posé sur un papier de soie blanche. Pas de doute sur le faite qu'une femme soit passé par là. Reniflant le dit cadeaux, j'avais un doute quand à l’efficacité de l'étoffe en tant que vêtement. Comment ce truc pouvait-il me servir de couvre peau?
Prudemment et délicatement, je sortais le tissu du bout des doigts. Forcément c'est la que mon fichu pouvoir - à la noix pour le coup-  décida de se manifester. Une vision très nette de l'allumeuse qui avait offert le paquet a Artyom se forma dans mon esprit. Une femme aux cheveux roses et surtout  au corps de rêve. Je rageais intérieurement à la phrase qu'elle prononça. L'image s’effaça au bout de deux secondes et s'en m'en rendre compte, le tissus s'était glissé sur ma peau. C'était une sensation assez désagréable. Comme si...un serpent se frayait un chemin entre mes poils-que je n'avais pas sous forme humaine-. Et non seulement il se modifia a vue d’œil, mais il pris la même forme que j'avais vue dans ma vision. C'est a dire un corset de dentelle avec un jupon et les gants et les bas assortis... Oh mon dieu... c'était quoi ca? Un tissu se transformant à volonté?- Quelle perspicacité Séléné!- Pourquoi il prenait la forme de cette tenue? Non, non ,non! Pourquoi!? C'était trop... trop...sexy? Moulant? Provocant? Sophistiqué? Pas moi?Je bougeais dans tout les sens pour me regarder sous toutes les coutures...jusqu’à ce que je me souvienne que le loup était la...assis devant moi sur le lit. Relevant les yeux sur son visage, j'étais soudainement intimidé de me retrouver ainsi vêtue sous ses yeux!


-Me regarde pas!

Mes joues devinrent aussi rouge que le tissu et d'un geste maladroit je cachais les yeux du loup avec mes mains! Raaaa mais qu'est ce qu'il avait foutue encore! Et puis son sourire benêt qu'il avait là, ne me plaisait pas du tout! Cette façon de me regarder soudainement...Genre j'étais devenue un bonbon ou une friandise... ca faisait peur! En même temps, je ne pouvais pas a m'attendre a autre chose venant de lui. La j'étais ,légèrement, paniquée.

- Arty! Comment on change?! Raaaaa!

Le souffle coupé, je tournais les talons pour m'enfuir. Oui, oui! M'enfuir! Littéralement! Hors de question de rester dans cette tenue devant le loup! J’avais honte d'un coup! Enlevant mes mains de ses yeux, je me dirigeais d'un pas déterminé vers la sortie, évitant soigneusement le paquet cadeau pour ne pas m'étaler de ton mon long sur le sol et en tenant d'une main le long jupon pour ne pas m’emmêler les pieds dedans. Bon dieu comment on changeait ce foutue tissu!?

La tenue:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Mer 03 Juil 2013, 13:47

Artyom savait bien que la situation n'allait pas plaire à cette petite beast hargneuse qu'était Séléné : pourquoi le jeune homme disait-il qu'elle était hargneuse ? Comment avait-il la certitude que ça n'allait pas ? Ben il suffisait de voir la tête de la jeune femme quand elle examina le paquet et puis même sans ça, il ne fallait pas être un psychologue avec trente-deux années d'expérience pour comprendre. Dans une autre situation, le loup se serait félicité mentalement en disant que même captaine Obvious, ce héros d'histoire aux répliques plus qu'évidentes se serait moins bien débrouillé que lui pour deviner l'état d'esprit de son amante... Ah sarcasme quand tu nous tiens. Voyant Séléné devenir un peu plus blême, le jeune homme sourit de manière incertaine : allait-il seulement avoir le temps de s'expliquer un minimum avant de prendre le tissu magique en pleine face dans un bruit mou et comique ? Ce n'était pas sûr mais bon, Artyom devait vite se décider où sinon Sélé n'allait pas comprendre la double utilité du cadeau. Cependant, le ranger perdit le fil de ses pensées quand il entendit la jeune femme se plaindre qu'elle ne pouvait pas se balader à poil dans le donjon : comme si il n'allait pas en faire tout un foin ! Il s'était cassé le cul à la sauver ce n'était pas pour la laisser vagabonder comme ça tranquillement à sa guise ! Ah mais voilà qu'il s'emballait aussi maintenant, décidément ils faisaient bien la pire lui et la beast au caractère soupe-au-lait. Enfin bon, repoussant toutes pensées archaïques à propos de punitions et de châtiments qu'il voudrait bien faire subir à la jeune femme déconfite, le loup se recentra sur le présent.

Voulant aussi répliquer à un commentaire un peu blessant de la jeune femme décidément dans tous ces états, Artyom fut de nouveau interrompu par son amante (décidément c'était une de ses manies de faire précisément ce qu'il fallait pour lui faire perdre le fil de ses pensées !) Dans un câlin rapide que le loup poursuivit un instant. N'arrivant toujours pas à en placer une, le loup grogna de manière contrite quand elle lui mâchouilla son oreille : heureusement, elle n'y allait pas fort car son oreille sensible était quelque chose de délicat et qu'on devait considérer comme une chose importante pas un jouet à mâcher ! Mais le problème avec les câlins, les mordillages et des ronrons c'est que ça peut vite entraîner une réaction chimique dans le corps d'un homme. Donc, juste avant que la jeune femme ne se retire d'une pirouette de son ancienne position, le loup lui prouva son affection par une discrète léchouille en se décalant : il aurait aimé la tripotailler un peu plus mais peut-être n'était-il pas encore le temps des gros câlins et des baisers plus adultes.

Soupirant intérieurement en voyant la réaction excessive de Séléné face au morceau de tissu, le ranger se dit que cette fois il allait ENFIN pouvoir parler pour s'expliquer. Se disant que ce n'était pas trop tôt en râlant intérieurement, l'éclaireur sourit et dit sur le ton le plus calme possible :

-c'est un tissu magique Sélé : suffit de penser à quelque chose et ça s'adapte c'est comme un vêtement slime mais le gluant en moins et la beauté en plus. Je crois aussi que ça peut même se réduire à rien ! Comme ça tu peux le transporter partout !

Disant cela, Artyom, qui avait fermé les yeux, les rouvrit et vit la tenue choisie par son amante... Un ''wouah sexy'' lui traversa l'esprit une fraction de seconde avant que Séléné ne pousse un cri de surprise et lui cache les yeux. Manquant de rire, le jeune homme voulut lancer une blague sui serait sans aucun doute mal passée vu la situation mais perdit le sourire quand il la vit se diriger vers la porte... Oh que non ! Elle était trop belle pour qu'Arty ne profite pas de cette vision sublime et il ne voulait pas non plus qu'elle aille se balader comme ça dans le donjon : elle se ferait sauter dessus avant d'avoir fait vingt mètres. Au lieu de lui soumettre une requête qu'elle n'aurait pas accepté, le loup se leva tranquillement du lit et usa de ses pouvoirs innés pour se téléporter sur elle : bon il n'y avait que quelques pas à faire mais mieux valait faire vite. L'enlaçant par surprise, il jeta presque Sélé sur le lit et se coucha sur elle pour la plaquer contre les draps avec un sourire. Lui embrassant le cou, le jeune homme se vit bien forcé de fournir une explication :

-Allons Séléné, ne fais pas ça... Tu es magnifique comme ça je t'assure ! Peut-être quel es couleurs ne vont pas avec ton magnifique pelage fauve mais tu es quand même très belle là dedans... Laisses-moi en profiter un peu ! Enfin si c'est le vêtement qui te gêne, penses qu'il n'est plus là et il disparaîtra !

L'embrassant et la câlinant, le ranger estima qu'elle devrait être un peu calmée par ça et puis si ce n'était pas le cas il lui restait ses baisers et ses câlins pour faire baisser les défenses de la chatte. Enfin, peut-être qu'elle allait se prêter au jeu aussi hein ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Mer 03 Juil 2013, 22:42

Une vague de chaleur c'était emparé de moi. J'en voulais au loup, d'avoir chercher un truc stupide chez une de ses conquêtes - d'ailleurs il n'avais toujours pas démentis... la prochaine fois, il va avoir mal, percer une oreille a coup de crocs c'était pas agréable...héhéhé-. Il fallait que je sorte. De un parce que sinon j'allais me défouler sur le loup alors qu'il pensait me faire un cadeaux, et de deux parce que vue la tête que j'avais devant moi... il valait mieux que je sorte, histoire de sauver mes fesses. Mais évidement, Artyom ne l'entendait pas de cette façon. A coup de téléportation il était déjà a coté de moi, stupide, il aurai pu garder sa magie. Puis d'un coup de pied fauché, j'étais déjà retourner dans le lit, allongé entre le coussin avec un loup plaqué sur moi. Délicatesse, zéro.

-Allons Séléné, ne fais pas ça... Tu es magnifique comme ça je t'assure ! Peut-être quel es couleurs ne vont pas avec ton magnifique pelage fauve mais tu es quand même très belle là dedans... Laisses-moi en profiter un peu ! Enfin si c'est le vêtement qui te gêne, penses qu'il n'est plus là et il disparaîtra !

Et avant même que je ne réplique, j'avais droit a un calin... La tenue avait tellement d'effet? Et ben, je sous estimais grandement le pouvoir des vêtements. Mais... je n'aimais pas la facon dont le loup pris le controle de la situation, beaucoup trop impérieux pour moi. On ne m'allongé pas directe, non mais! J'étais pas une fille facile loin de la. Exigeante et chieuse au possible même. Enfin, il évita le carnage de justesse. pourquoi? Corruption aux calins... Le fourbe! J'aurai bien pris sa gueule d'ange pour la foutre dans un sachet nylon  et le secouer comme un prunier, pour lui faire passé l'envie d'aler voir ailleurs si j'y suis. Mais bon, je n'allait pas le punir, faut pas déconner non plus. Je n''étais pas insensible non plus au caresse, mais il aurai été indigne de moi de me laisser faire.
Je profiter d'un baiser ou deux avant de prendre un air contrarier et distant.

- En profiter un peu?! Et c'est quoi ce compliment?

Car oui, le loup n'en fesait pas normalement....Dommage pour lui d'ailleurs mais passons. Au moins il m'avais dit comment changer cette foutue tenue. Je fermais les yeux et me concentrer pour trouver autre chose. Pas trop sexy, mais pas trop négligé non plus. Je ne voulais pas cassé l'élan de douceur du loup. Je les voulais moi mes calin, a la base, j'allais chez le savant au mental déséquilibré pour ca! Bon j'ai eu un Artyom a la place, ca m'aller aussi. Quoi que... c'était pas pareil... je pense pas que Yeag m'aurait allongé comme ca...il était plus délicat... Comme je le disais en haut enfaite, Artyom et la délicatesse... Enfin...
Je m'éloignais de mon objectif, a savoir, virer cet accoutrement de ma peau. Pour ca il fallait que je réfléchisse. Bien. Mais comment le faire alors que toute les 2 secondes le contact des lèvres de mon amant venait me faire frissonner.... Je sentais pulser mon cœur de plus en plus vite.


- Haaaaaa mais arrête! Comment tu veux que je me concentre pour changer de tenue, idiot!

D'un coup, je le fis basculer de côté et je me lever. Il faillait VRAIMENT que je retire ses fringues... Seulement voilà, niveau souvenir d'habits, j'en avais pas beaucoup en tête... voir quasiment pas. Et refaire mon pull... d’ailleurs... il était passé ou lui? D'un coup d’œil je le vis a l'endroit ou le tissus avait pris possession de moi, et mon short jonché sur le sol à coté... Ce bout de tissu avait virer mes fringues comme ca...
Soupirant, dépitée, je me dis que le mieux serait encore de les reproduire...bon,c 'était pas glamour mais au moins je savais quoi me mettre et je n'étais plus en robe a froufrou...


- J'espère que tu en as profiter, parce que je la remettrais pas de sitôt! Hors de question que je m'habille comme l'autre pouffe aux cheveux roses!...Si déjà je dois m'habiller....

Je me préparais mentalement quand soudain... sans prévenir, l'image de la cabine d'essayage sur la plage me revint en mémoire. Et forcément, le tissus suivait mon esprit et je me retrouvai en bikini devant le loup... Non se truc tout compte fais n'était vraiment pas pratique.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Jeu 04 Juil 2013, 12:03

Franchement, Artyom était au final heureux d'avoir revu son ancienne conquête (même si il ne se rappelait toujours pas de son nom hem !) Car le cadeau fait pour Séléné (et dont il ne comprenait toujours pas le sens même si ça devait être pour faire rager cette dernière de jalousie) était une merveille. Le tissu, dont le nom était parfaitement inconnu au jeune homme -mais qui y reconnaissait l'emploi de tulle pour la légèreté du jupon (ben quoi un peu de culture que diable !)-était juste magnifique. Si Arty s'écouterait, il plongerait carrément son museau dedans et se caresserait les joues avec mais bon, en plus de la connotation un peu sexuelle du geste, il y avait fort à parier que Séléné se défoulerait alors sur son crâne pour déverser son trop plein de jalousie sur lui. Parce que oui, pour être jalouse, la beast l'était et même si c'était mignon ce n'était pas agréable pour autant ! Sachant déjà qu'il allait devoir subir cette grogne de la beast un peu plus longtemps si il ne faisait rien, le ranger chercha quelque chose à dire ou à faire pour la calmer. Cela dit, son cerveau avait encore décidé de faire sécession et l'avait poussé à plaquer Séléné sur le lit comme si il était à deux doigts de la violer dans sa si belle tenue. Ayant agit par réflexe, le cerveau du jeune homme ne saisissait pas encore la stupidité de son geste car essayer de forcer un chat à faire quelque chose était aussi facile que de déplacer au sens propre des montagnes à mains nues.

Mais bon, à part ça... Quel autre choix avait-il hein ? L'injection d'une solution tranquillisante dans le joli cou de Séléné étant exclue et Artyom n'ayant pas envie de mettre Séléné dans une humeur fesseuse pour qu'elle joue à un drôle de jeu avec lui, le jeune homme avait fait la première chose qui lui était venu à l'esprit. Bien entendu, son amante pouvait tout aussi bien prendre son plaquage gentillet pour un jeu mais pas quand elle était d'une humeur aussi massacrante et trouble. Les léchouilles visant à proposer à Séléné un plaisir optimum (HRP : sérieux, ce mot m'a proposé tellement de defs que j'ai prit celle qui était la plus utilisable désolé si c'est pas celle là que tu pensais) Ne firent que peu d'effets et finalement elle se redressa : est-ce qu'au contraire, les attentions du loup avaient-elles fait déborder la coupe déjà archipleine ? Apparemment non mais Séléné réclamait du calme... Que ce qu'elle allait encore inventer cette fois ? Se concentrant sur son regard en y plongeant au plus profond, le loup essaya de deviner ses pensées. Cependant, ce fut inutile comme d'habitude : Arty n'avait pas le don de son amante pour deviner les choses ou fouiller es pensées des gens. Enfin, le terme ''fouiller'' était un peu fort mais il était vrai que Sélé avait un don... En plus de celui de le faire tourner en bourrique !

Manquant de rire face à ce commentaire, le jeune homme s'étrangla la seconde d'après quand il vit la tenue choisie au final par la beast : ce maillot, ce fichu maillot ! Réagissant extrêmement vite, le ranger se plaqua les mains sur les yeux et rassura Séléné devenue cramoisie :

-Ok je regarde pas promis ! J'ai riiien vu du tout ! Concentres-toi et fais disparaître le maillot si il te gêne je regarderais pas.

Amusé malgré lui, le jeune homme se demanda si elle allait encore lui sortir des trucs comme ça pour le faire planer sur un nuage mêlant hilarité et plaisir ou si elle allait le plaquer sur le lit pour le faire taire avec ses bêtises et passer à des choses plus adultes. Il restait aussi la possibilité que la jeune femme sorte carrément en le plantant là mais dans ce cas ça ne se passerait pas très bien entre eux deux... Se décidant à enfoncer le clou, le loup dit :

-Bah et puis oublies tout ça : j'ai envie de te câliner là... Tu veux bien ?

Fermant quand même les yeux au cas où la beast serait gêné, le jeune homme ouvrit grand les bras pour l'inviter à venir... Allez, un câlin gratuit ça ne se refuse JAMAIS !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Jeu 04 Juil 2013, 15:50

Avoir des vêtements était beaucoup plus problématique que je ne le pensais. Pourquoi le loup m'avait fait ce cadeau? Bon d'accord, je n'avais pas le droit de me balader a poil... mais ca je m'en fichais un peu, je le faisais quand même. Ben oui un chat ca fait ce qu'il veux. C'est pas parce que j'avais Arty en amant officiel que je devait rester fidèle et... ouais bon, il faudrait quand même que je le soit non? A la base un loup ca l'est... Haaa mais qu’est ce que je raconte? Arty il était tous sauf fidèle! Alors zut!
Et puis la on s'en fou, c'était pas le sujet! J'étais toujours dans sa piaule avec un fichu bout de tissu qui n'en faisait cas sa tête. Ce qui n'étais pas pour déplaire a Artyom. Cet idiot de loup m'avait encore regardé et se cacher les yeux pour que je ne sois pas gêner. Raté!


-T'as rien vue hein? Comment tu sais que je suis en maillot alors? Crétin!

Et pour couronner le tout, il me proposait un câlin!...
C'était quoi ce chantage, cette proposition odieuse? Alors qu'il venait de voir l'autre pouffe en rose, il revenait vers moi, les bras grand ouvert, la bouche en cœur. Il ne manquait vraiment pas de toupet! Aller d'une fille a l'autre, alors qu'il avait dit qu'il m'aimait... Enfin, on avait peut être pas la même définition d'aimer...
Mais là... Le voir comme ca, bras écarter sur le lit pour que je vienne m'y blottir... Non! Heureusement qu'on était pas en montagne...Au bord d'une falaise, ou le en dessous ce n'était pas de l'eau mais des rochers... Bien rocailleux et pointus. Le loup avait le vertige en plus, pas moi. Et là comme par magie, pouf il serait tombé. Je ne donnais pas chère de sa peau une fois en bas, ce n'était pas un chat ou un tortue avec une carapace pour se protéger. C'était une méthode optimale pour faire des brochettes de loup. Enfin je n'étais pas si méchantz... pas maintenant.
Heureusement qu'il ne lisait pas les pensées - parce qu'il en était capable il aurait bronché un minimum a cette idée -. Il restait bêtement la les yeux fermés sur le lit a m'attendre. Soupirant, je m'approchais a nouveau du lit sans pour autant m'assoir dessus ou me lover dans ses bras. J'avais abandonné l'idée de changer de vêtement, histoire de limiter les dégâts. Qui sait ce que je pouvais inventer pour la suite et l'impact que ca ferai sur le loup déjà bien émoustiller. Non la il me fallait le calmer un peu, qu'il comprenne que j'étais jalouse, que je ne lui obéirais pas et surtout, juste comme ca, par jeu! Je voulais voir ce qu'il ferait si je disais non.


- Et qu'est ce qui te dis que je suis d'humeur câline là, maintenant, après ce qui vient de se passer hein? T'as pas honte de venir chez moi après avoir vue l'autre aux cheveux roses? Si t'es pas fidèle... j'ai pas a l'être aussi on est d'accord non?

Je croisais mes bras sous ma poitrine en prenant un air blasé. Il ne fallait surtout pas que je rigole. Faut dire qu'il était vraiment idiot ainsi posé sur son lit. Cet vision m' adoucis un peu. Il était drôle malgré lui. Un image traversa mon esprit...Celle du loup dans la même tenue que l'autre pouffiasse rose. Ha non! Le tissu recommençait à changer de forme! Faudra vraiment que je trouve un moyen de stopper ce genre de changement précipité! Raaa!
Je m'assis sur le lit, de nouveau dans la tenue affriolante qui me collait a la peau. J'essayais de rester calme malgré tout, au bout d'un moment je vais bien réussis a enlever ce truc. Puis si je ne disais rien, ca n'allait pas arranger les choses. Il fallait que je me détente pour oublier l'autre chat et ne plus pensais a sa tenue.
Je soupirai une nouvelle fois et tournais la tête vers le loup. Il était vraiment idiot... Je souris et dit d'une voie sournoise.


- Huuuummmm, pourquoi est ce que je resterai ici alors qu'une nuée de papillons m'attend dans un paradis végétal?Hein?

Il me faisait bien du chantage,  genre "je t'ai fais un cadeau, tu dois me faire un câlin mais je fais style que c'est moi qui te le donne"... J'vous jure, le loup c'était pas si compliqué que ca.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Ven 05 Juil 2013, 12:14

Arty était vraiment en train de s'étouffer tellement il avait envie de rire : Séléné était juste trop marrante à titiller et même si le loup savait qu'il allait se prendre un vilain retour une fois que la beast aurait retrouvé un tant soit peu de prestance. Bon peut-être allait-elle pour une fois accepter ses avances ses câlins et ses jeux mais c'était trop espérer et vu qu'Arty avait déjà subit pas mal de déceptions avec Séléné autant ne pas trop mettre d'espoirs là dedans. Entendant encore son amante râler, le jeune loup eut du mal à garder son apparence de tranquillité Olympienne et faillit dire à Séléné d'arrêter d'être aussi méchante juste à cause d'une jalousie mal placée. Cela dit, avouer ce qui se serait passé avec l'autre beast chat aux cheveux roses aurait été très mal venu : la jeune femme présente avec lui n'aurait pas accepté quel que soit le dosage entre vérité et mensonge de tout ce qu'il pourrait dire. Car oui, quand Sélé avait une idée dans la tête elle ne l'avait pas ailleurs il en avait déjà fait les frais. Cela dit, entendant encore la jeune femme ponctuer son discours envenimé par une parole sur la fidélité, le jeune homme tiqua et ne pu cette fois s'empêcher de répondre :

- Tu vas arrêter de te faire des films pour rien ? La pouffe aux cheveux roses ? Je l'ai juste croisé cinq minutes et elle m'a donné ce truc avant de partir ! Et puis je l'ai sans doute connue avant même que tu saches faire ton premier salto tellement c'était il y a longtemps. Et en plus en t'énervant ainsi je suis sûr que tu marches dans son jeu parce que tout ce qu'elle voulait au fond c'était nous pousser à nous disputer... La saleté est encore plus jalouse que toi en fait !

Pinçant les lèvres, se disant qu'à présent le challenge pour Séléné d'accepter sa proposition sans en rajouter une couche était lancé, le loup attendit. Se disant que la beast pourrait théâtralement se placer dans le rôle de victime dans cette histoire, le ranger chercha d'autres paroles à ajouter. Enfin bon, la situation commençait vraiment à déplaire au loup qui était aussi blasé que Séléné pouvait sembler l'être actuellement : les affaires de jalousies le soûlaient toujours lui et bien que Seléné ne le remarquerait jamais, le fait qu'il reste là sans broncher au lieu d'aller voir les nuages moutonnant dehors signifiait bien quelque chose. La voyant encore se transformer, le loup brisa son visage plutôt sérieux et sourit : se déplaçant avec dextérité, il se mit à lui lécher l'oreille avec tendresse.

*si tu as une technique de chantage, laisses-moi utiliser la mienne par les léchouilles, les câlins et les massages...*

Il y avait peut-être une connotation sexuelle là dessous mais de toute façon Séléné ne pouvait pas l'entendre et elle devait trop être occupée à autre chose pour entrer dans son esprit. Voulant la rassurer, le jeune homme la câlina encore et lui glissa à l'oreille qu'il titillait toujours :

-Oublies cette pouffe elle ne reviendra de toute façon jamais dans les environs et je te l'ai déjà dit : je n'ai plus que toi hein ?...

Bon il savait bien que pour elle ce n'était pas la vérité mais là n'était pas la question... En tout cas espérons qu'elle accepte ses paroles et que rien ne vienne déranger le couple pour le moment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Ven 05 Juil 2013, 13:22

- Hey!Qu'est ce que tu fais?

Depuis quand le loup faisait des trucs comme ca? Jamais il ne jouait avec mes oreilles félines. D'habitude, c'était les humaines, celles qui ne servent à rien a pars pour la déco. Toute mon ouïe passait par une seule paire, celle de chat. Le loup ne le savait surement pas. Enfin, peut importe.
Si son objectif était que je cède a ses avances, il faut dire qu'il avait trouvé un point faible. Le fourbe!
Je fermais les yeux en respirant calmement. C'était rare que le loup s'occupe de moi ainsi. Autant en profiter, même si j'avais bien conscience que ce n'étais qu'un coup monté pour que j'oublie le chat aux cheveux roses.
Raaa et puis après tout, je serai conne de pas profiter d'Artyom non?
A cette idée, mes joues s’empourprèrent sans que je ne le veuille. Faut dire qu'entre les paroles du loup, qui me trouver quand même a son gout, et ses gestes, y'avait de quoi paniquer un peu non?
Je restais assise au bord du lit, bras toujours croisé. Je le regardais en coin me faire des léchouilles. C'était a musant, s'il n'avait pas était un loup, il aurait pu devenir chat!


- Deviendrais tu un chat, petit loup? Hum? J'aurai réussi a t'inculquer deux ou trois traditions félines?

Je gloussais, et pas qu’intérieurement. Ca ne lui plairait pas que je me moque de lui ainsi - bien que pour moi, je ne me moquai pas, en contraire, j'étais plutôt contente qu'il comprenne un peu plus le comportement félin- mais imaginer Artyom en chat ne pouvais faire que rire. On était comme ca, nous les chats. Avec un caractère irrégulier qui pouvait passer de meurtrier à calme et doux en moins d'une minute.
Par contre, il ne savais pas à quoi s'attendre en faisant cela. C'était donc à moi de le prévenir.


- Ne les embête pas trop non plus. Pas que ca me gênes, contrairement a toi...mais tu risques d'avoir des surprises sinon!

J'opinais de la tête pour me détacher délicatement du loup, enfin surtout enlever mes oreilles de sa bouche et, d'un geste souple du poignet, je pris subtilement sa mâchoire entre deux doigts. J'inclinai alors la tête tout en la tournant vers lui pour lui déposé un baiser papillon sur ses lèvres. Comment c'était une technique de fourbe? Oui et? Moi aussi j'avais un objectif après tout! Je ne le lâchai pas et je le regardais alors dans les yeux, sans m'affoler plus que nécessaire. Quoi, j'vous ai pas dit que j'aimais bien ses yeux?

- Alors comme ca, tu n'as que moi hein? Tu commences à être un vrai loup et à te fidéliser, -et ca je t'assure que c’est pas un vrai comportement chat-. C'est comme ca chez vous non? Etrange juste qu'il t'es fallu un chat pour déclencher ce gêne chez toi.

Je ricanais a nouveau avant de l'embrasser et de retourner la tête. C'était pas vraiment pratique de rester tordue ainsi. Je m'étirai en levant les bras au ciel et en secouant la tête. Ses petites manœuvres pour m’émoustiller avait marché en partie, mais pas question que je lui saute dessus, j'avais encore la volonté de résister. Je me laissais retomber dans un bruit sourd,en arrière sur les draps, les bras au dessus de ma tête. J'évitai de regarder ma tenue. Pas que j'allais encore m'énerver contre l'autre, non, c'est juste que... c'était pas moi. Mais le loup apprécier, lui. Tant pis...
Je recroisais mes bras sous ma poitrine en regardant le plafond.


-Je reste comme ca ou je me change?Et d'ailleurs...C'est ça tes arguments pour que je reste et que je n'aille pas chasser des papillons?


Dernière édition par Séléné Némésis le Mar 06 Aoû 2013, 03:05, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Ven 05 Juil 2013, 16:37

Riant intérieurement à la première réaction un peu plus vive de la jeune femme quand il caressa ses oreilles de chat, le jeune homme se dit que finalement son endurance aux provocations et autres coups en traître de la part de Séléné pourrait payer. La voir gigoter puis pousser une exclamation surprise était assez amusant mais mieux ne valait pas trop pousser la chose. Profitant de l'accalmie pour fouiner et refouiner dans ses cheveux et caresser le jupon si délicat, le loup se demanda si il ne s'engageait pas dans une situation sans-issue où Artyom se retrouverait quand même sur le carreau avec une Séléné moqueuse qui filerait voir ailleurs : elle en était bien capable et c'était là le plus dur à supporter dans leur relation. Mais cette mauvaise pensée fut oblitérée comme si une dizaine de grenades à fragmentations (une invention naine encore assez récente mais mortelle qu'il avait déjà vu à l'œuvre. Sans s'étaler sur les détails il s'agissait d'un gros cylindre remplie de pièces métalliques ou de lames avec une mèche qui explosait après quelques instants et emplissait l'air de pleins de morceaux de métal... Trop utile pour éliminer un ennemi retranché ou dans des conduits étroits comme ceux des mines !) Etaient tombées sur son cerveau quand il se mit à zoomer sur un morceau de chair innocemment révélé par un mouvement de la jupe si ondulante portée par Sélé.

Sérieusement, l'autre femme dont il ne se souvenait toujours pas du nom d'ailleurs avait eut une idée merveilleuse en lui passant ce cadeau... Une idée merveilleusement diabolique bien entendu car il suffisait de voir la scène que lui avait faite Séléné et dont les répercutions étaient toujours actives pour comprendre que la jeune femme au cache-œil (décoratif en plus, c'est juste que la beast avait deux yeux de couleur différents et qu'elle trouvait cela trop étrange) s'était faite plaisir en essayant de semer la zizanie dans le couple bancal crée par le loup et la chatte. Enfin pour l'instant cette technique avait un petit succès car même si il se savait du genre à passer en-dessous de certaines règles pour son propre plaisir, il ne doutait pas que cela lui revienne à la tronche un jour. Soupirant cette fois de manière bien audible en entendant Séléné lui dire de ne pas trop l'embêter avec ça : se rendait-elle compte que son attitude confessionnelle était tout sauf crédible ? Enfin lui non plus ne devait pas être crédible avec son air benêt démentit par une vive lueur de désir visible au fond des yeux. Se disant qu'ils faisaient vraiment la paire à eux deux, le jeune beast s'étira aussi et fit craquer ses cervicales avec un grognement. Hésitant à pousser Séléné au jeu, l'éclaireur lui caressa le ventre du bout des doigts puis l'entendit encore se plaindre... Bon dieu mais quelqu'un de moins patient (ou de moins con) que lui l'aurait déjà séquestré pour en profiter pendant des jours avant de l'égorger... Et peut-être cette action aurait-elle été une bonne chose si on regardait le tout sous certains aspects.

Détournant le regard de Séléne, le ranger alla brusquement jusqu'à un panier remplit de bonnes choses... Le loup se doutait bien que ce n 'était pas pour lui mais qu'importe : si elle avait voulut le donner à quelqu'un d'autre ce serait déjà fait. Prenant le panier et le déposant sur le lit, le jeune homme entreprit de prendre quelque chose dedans et le glisser près de la tête de son amante. Prenant une voix douce et cajoleuse, le ranger lui murmura :

-Des câlins à volonté, de la bouffe au lit et un massage c'est déjà bien pour débuter non ? Et bon si ça te gêne tant que ça enlèves-le, je vais pas me disputer avec toi pour ça...

Rigolant un peu, il agita la nourriture juste sous le nez de la chatte pour la titiller, Arty espérait lui changer les idées et faire en sorte qu'elle ne sois plus en rogne contre lui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Sam 06 Juil 2013, 02:28

"Pas me disputer avec toi pour ça?" Mais alors pourquoi je devais mettre des fringues? S'il s'en fichait? Raaa j'vous jure, et après c'est les femmes qui sont compliquées. Enfin je n'avais pas l’esprit a m'énerver là mais plus à... jouer! Comme un chat! A cause d'Arty! Il me bougeait un morceau de gâteau miel-gingembre (autre spécialité du maitre renard que je voulais tester) sous le nez... Évidement, je suivait ses gestes du regard et choppa d'un coup, comme l'aurai fait un chat, le met délicat avant de le manger sans attendre. Artyom pouffait, je l'avais entendu! Il se moque le fourbe. Je n'y pouvais rien moi, s'il jouait avec mes gênes félins. Heureusement que c'était pas un jouet que j'aimais vraiment sinon là, on en aurai eu pour des heures le connaissant. Il m'aurai fait tourné en bourrique en ricanant et souriant. Owi, une pelote de laine! Diabolique, mais efficace! C'était le loup qui l'était oui.

Alors que j'étais toujours allongée sur le dos, en travers du lit, je tournais la tête pour voir le loup et le panier que j'avais cherché à la base pour le savant et moi. Il souriait sournoisement en me titillant le museau avec un autre bout de gâteau. Après une seconde d'hésitation, juste pour me demander s'il était sérieux et si ca l'amusait de jouer comme ca  -visiblement oui- , je choppai le gâteau entre mes dents. Vivement pour le surprendre mais délicatement à la fois car je ne voulais pas lui faire mal. Je gardais alors ses doigts entre mes crocs et souriant jusqu'aux oreilles. Ce n'était une morsure grave non, c'était juste pour le titiller. Il l'avait pas vue venir celle la hein? Je gobais le gâteau avant de relâcher mes prisonniers -ses doigts- et ricanais en prenant une position de déesse grecque allongée sur son sofa - technique complètement vue et revue pour émoustiller son partenaire mais bon, on ne change pas une équipe qui gagne...(l'équipe ici étant mon corps de bombasse (voilà comme ca au moins je peux me vanter un peu) et la tenue super sexy comme coéquipière improvisée)-.


- Manger, massages et câlins....C'est ce que je m'étais dis aussi.

Pas avec lui, mais je me gardais de lui dire. Enfaite l'arrivé du loup ne venait pas torpiller mes projets, je changeais juste de lieu et d'amant. Et tout compte fait, je ne perdais pas au change, puisque j'avais gagné un cadeau au passage.
Innocemment, je replaçais mes cheveux derrière mon épaule d'un geste délicat, histoire de laisser le temps au loup de baver et d'en prendre pleins les mirettes. Allumeuse? Pas du tout. J'avais pas le droit de mettre en avant mes atouts devant mon amant officiel? Non mais. Je repris un gâteau pour le croquer en tournant la tête - autre manœuvre pour détourner le regard et ainsi lui laisser le champ libre pour regarder sans que je le regarde. Bon ok, il le faisait sans gêne depuis toute a l'heure donc ma technique ne servait à rien mais bon. Que voulez vous le loup n'avait pas la même délicatesse que moi (car oui on ne relookais pas le corps des jeunes filles en bavant presque, sous leur yeux quand on était bien élevé!) - . Je ne cherchais pas a être insidieuse. Le loup aussi aurait des câlins mais pas tout de suite. D'abord je le laissais profiter de mon cadeau, qui était aussi pour lui indirectement. Je pouffai intérieurement en imaginant sa tête, mais je repris mon sérieux et dis d'une voix joueuse.


- Je les enlèverai bien... mais... de toute façon je ne sais pas comment m'habiller. Je n'ai pas beaucoup d'exemple en tête. Étrange hein?

Je retournais enfin ma tête pour voir la sienne. C'était exactement cette tête la que j'imaginai. Souriant car ma technique avait marché, je me redressais, commençant a avoir mal au coude a force d'avoir tout mon poids dessus. Je m'assis, en étalant mes jambes devant moi et en les croisant délicatement. Décidément, j'étais bien raffinée ce soir. Peut être que j'avais envie de changer de la Séléné habituelle qui enchainait gaffe sur gaffe comme une enfant ou ...un chat. C'était ca, j'avais mis mon côté chat de côté chat pour développer ma partie humaine. C'était ca, être humaine? Bouarf...
Toujours en face du loup, mes jambes juste a ses côtés, je pliai celle du dessus, toujours gracieusement et posa mon bras sur mon genou. De l'autre main, je piochais un autre mets dans le panier - un sushi - pour le manger. Ben ouais, moi j'avais faim quand même! Me léchant un doigt pour enlever le riz collé, je demandai au loup avec une voix douce en penchant la tête de côté.


- Et puis tu les aimes bien, non?

Comment ça j'abdiquai pour la tenue? Non, pas du tout. C'est simplement un effet...chat. Oui, j'avais énervé le loup à cause de cette tenue, soutenant que je ne l'aimais pas et que je voulais en changer même -surtout- s'il elle m'allait bien. J'étais comme un tyran, complétement acharnée et têtue dans mon idée, et une fois que j'avais ce que je voulais, je m'en foutais. Typiquement chat. Mais je ne pense pas que ca gênait le loup pour le cas présent. Il aimait vraiment bien cette tenue. Moi le corsage et le jupon me dérangeaient un peu... le... jupon? Merde! J'avais oublié que j'étais en jupon court devant! Et la, face au loup, les jambes allongées avec une plié... Bonjour la vue...Bordel... mais Séléné a quoi tu penses, tête de nœud! Il va croire que j'insinue encore des choses alors que la c'était pas voulu! ... Bon tant pis, c'était de l’excès de zèle. Moi qui voulais ne pas gaffer, c'était rappé. On dirait que j'étais destinée a toujours faire un truc de travers. Même si la c'était pas grave, je voulais resté classe et féminine. Certes ça pouvait avoir l'air classe et féminine ma posture, mais pas dans la situation actuelle.
Je rougis et pour détourner l'attention je humais le panier.


- C'est des plats du vieu renard. Ca sent tellement bon! Je pourrais tout manger d'un coup!

C'était vrai! Heureusement que mon ventre n'avais pas gargouiller pour confirmer mes dires, parce que ma ca aurait surement fait rire le loup. J'espérais seulement qu'il notait tout les efforts que je faisais. J'en ferai pas tout le temps. Ca demandais beaucoup trop de réflexion. Mais une fois de temps en temps, ca na jamais tué personne. Puis j'étais sur que je l'avais blasé avec mon histoire de jalousie, donc bon...
Je regardais furtivement ce que contenait le panier  et pris un autre sushi entre mes doigts. Pas pour moi mais pour le tendre au loup. J'allais pas tout manger quand même.


- Au faite, t'étais parti en expédition juste pour ca? Ou tu avais une autre idée derrière la tête?...Non t'es pas obligé de répondre,c'était pour parler mais j'm'en fiche, ca casse l'atmosphère. Je suis contente du cadeau, ca me suffit.

D'ailleurs, je me glissai sur le lit, en faisant attention de ne pas renverser le panier, pour me blottir dans les bras du loup ,mon dos serrer par mon corsage de ma robe, contre ses tablettes de chocolats (:p).On avait pas dit câlins et massages aussi? Autant manger ensemble, vraiment, que l'un en face de l'autre. Puis au moins comme ca, il ne pouvait plus voir sous mon jupon. Je tendis le bras devant moi pour chercher une brochette de fruit dans le panier. Artyom passa sa tête au dessus de mon épaule. Il quémandait? Parfait, je lui donner la brochette et j'en profitai pour lui donner un bisous sur la joue avant de prendre le reste des fruits sur le bâton qu'il me tendait. Ca aurait vraiment romantique si nous étions dehors sous une coupole d'étoiles filantes... Non... la je crois que c'était vraiment pas pour moi, pas tout de suite. Fallait y aller molo niveau romantique quand même.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Dim 07 Juil 2013, 21:53

L'idée du jeu combiné à de la bouffe avait un impact dévastateur sur les idées de Sélé visiblement : joueuse, elle attrape férocement les morceaux qu'Arty tendait avec une expression on ne peut plus ravissante. Se trouvant étrangement génial de stimuler les instincts de Séléné pour qu'elle se détourne de questions plus dérangeantes, le loup sourit. Bien entendu, il aurait pu faire ça autrement mais comme pas mal de gens, il était sensible au côté charmant d'un félin quand il se décidait à quitter l'espace d'un instant son caractère de cochon et se laissant prendre au jeu. Administrant avec une maîtrise consommée les divers aliments du panier à une Séléné toute jouette et apparemment plus détendue, le loup se demanda si c'était finalement aussi simple de la calmer où si c'était juste une fourberie de plus visant à le rendre ridicule ou à l'énerver. Ceci dit, Séléné était juste trop sexy dans cette tenue pour lui en vouloir : ça lui donnait un côté raffiné que ces manières de chat cachaient parfois... Oui oui, Arty venait bien d'affirmer que parfois Séléné était juste trop dans son rôle de chat égoïste pour qu'on puisse discerner en elle de la grâce véritable et une beauté noble. Mais à présent qu'elle était engoncée dans cette tenue, cette idée s'effaçait : sans doute à cause du fait qu'elle ne puisse bouger à sa convenance, la beast s'était mise dans une position très aguicheuse et noble digne d'une impératrice d'antan. N'étant pas encore passé maître dans l'art de lire les expressions félines ou leurs comportements, le ranger ne pouvait dire dans l'immédiat si ce revirement était tout à fait bon pour lui mais il s'en contenterait et apprécierait la vue pour le moment.

se mettant soudain à détecter un infime changement dans l'atmosphère entre lui et Séléné, le jeune homme faillit soupirer en se disant que la fête était finie mais il préféra étouffer un grognement quand il sentit un pincement au niveau de ses doigts... Et voilà que Séléné le mordait à présent. Résistant à l'envie de lui dire que c'étaient plutôt les canins qui pinçaient pour jouer, le loup lui sourit de manière un peu incertaine et attendit jusqu'à la septantième seconde de ce jeu pour penser à se libérer. Il n'en eut cependant pas le loisir parce que Séléné le laissa libre et préféra changer de tactique : changeant de position pour quelque chose d'encore plus plaisant pour les yeux, la beast faillit faire émettre à Artyom une élucubration concernant la libido de la chatte. Ne voulant pas casser l'ambiance avec une remarque un peu grasse, le loup se contenta de faire des petits cercles sur le ventre de son amante du bout des doigts. Remarquant les petits changements dans le caractère de Séléné, le loup sourit vaguement : ansi donc elle était capable de donner du sien quand elle s'y mettait mais il savait aussi que cela demandait des efforts que Séléné n'était pas habitué à fournir et qu'elle ne fournirait pas souvent. Ne sachant que choisir entre de l'amertume et une grande félicité devant les progrès de la jeune femme sur la voie du ''couple'', le loup se contenta de garder son sourire et de dire ''qu'il en soit ainsi''. Ceci dit, et ça Artyom s'en rendit compte en continuant ses caresses entêtantes sur le corps de la beast, Séléné méritait amplement d'être félicité. Prenant une petite inspiration en l'embrassant après qu'elle aie changée de position (et lui ai fait profité de la vue au passage), le loup finit par lui souffler :

-Tu fais vraiment des efforts aujourd'hui Séléné... je le vois et je t'en remercie. Bon c'est peut-être un peu léger mais pour le moment je vois pas quoi te donner de plus... A part encore plus de caresses bien entendu ~

Espérant que son piètre compliment ne déboise pas le terrain de la bonne humeur de son amante, le loup continua de la caresser en appréciant le contact de la jeune femme tout contre lui. surprit de son inusable patience au vu de la proximité des deux corps, le loup se demanda si il voulait encore passer la nuit avec la beast... La réponse était évidemment oui et il s'allongea sur le dos en tenant Séléné contre lui, la caresse du jupon enflammant encore un peu plus ses sens... Et bien si cette histoire ne finissait pas encore au lit ce serait bien surprenant mais une gaffe était si vite arrivée !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Mer 17 Juil 2013, 00:43

En faite... Artyom... c’est pas un beast, encore moins un humain... c'est... UN ALIEN! Si, si! Je vous jure! Comment un mec peut avoir autant de patience? C'est pas naturel!
Il avait quand même une bombe entre ses bras, tout contre lui, habillée super sexy et qui fait tout - inconsciemment bien sûr- pour passer une bonne soirée ... et lui, rien de rien. Et ben, j'avais sous estimé la patience du loup. Aucune réaction déplacée, aucune remarque perverse, j'avais même droit a des compliments sur mes efforts  -encore heureux qu'il les remarques sinon je l'aurai bouffé-. J'avais donc trouvé un loup parfait? Ca me faisait bizarre d'un coup d'être entre ses bras. Comme si.. c'était trop...romantiquement parfait et niais... C'était une chose que je n'avais jamais connu dans mon village. Il n'y avait pas besoin de faire tout ce cinéma, cette parade amoureuse assez ridicule, puisque qu'il n'y avait pas de véritable amour avec un grand A.  C'était peut être une hérésie ou une péché pour certain mais moi je m'en foutais pas mal, gêne de chat oblige. Alors me retrouver dans une chambre, avec un loup qui m'aimait sincèrement visiblement, entrain de faire un petit jeu pas si innocent au vue des sentiments du loup, c'était très nouveau pour moi. Certes j'aimais bien jouer comme ca - jouer tout court d'ailleurs-, mais en réfléchissant, je me rendais bien compte que j'allais dans un terrain complètement inconnu pour mon pauvre petit cerveau. Je ne savais pas trop ce que je devais faire, ni quand m'arrêter - en chat ca aurai était beaucoup plus simple, mais soit -, si je devais laissais le loup en profiter pour une fois ou mettre mon grain de sel comme d'habitude.

Beaucoup trop de questions aux quelles je n'avais pas de réponse. Et le doigt que je sentait a travers le tissus, traçant des cercles sur mon ventre, combiné au torse du loup dans mon dos, se soulevant imperceptiblement a chaque respiration, ne m'aidait pas du tout a réfléchir. En plus, vue ma position, allongé sur loup, je ne pouvais pas rattraper le panier devant moi sans passer pour une idiote en agitant les bras dans le vide au hasard pour attraper la bouffe. Trop pas glamour du tout quoi. Mais bon au moins avec un sushi entre les crocs, j'aurai une excuse pour ne pas parler et laisser faire le loup. J'étais gênée oui! Mes oreilles légèrement en arrière et mes joues rouges montraient bien cela. Heureusement qu'Artyom ne pouvait pas me voir.
Enfin, de tout façon, j’imaginais qu'il était heureux comme ca, avec sa tête de benêt habituel. Puis il l'avait voulu après tout. J'étais une victime moi dans l'affaire... Voila que je recommencais a rejeter la faute sur lui! Ha non j'avais dit que j'étais humaine et non chat! Donc pas de réflexion de ce genre. Grognant contre moi même, je me retournais délicatement pour être ventre a ventre avec le loup, et d'un geste délicat, je choppais un des dernier sushi dans le panier pour le filer au loup, qu'il ne puisse pas parler ou m'embrasser. Il ne fallait pas qu'il me déconcentre maintenant, je voulais juste voir sa tête et ses yeux c'était tout. Donc sans qu'il ne puisse émettre le moindre sons, je fourrais le met entre ses lèvres et chuchotais, posée nonchalamment sur lui, en jouant avec une mèche de ses cheveux.


- C'est déjà un bon début. Mais... là, j'essaie justement de refouler mon côté félin. Et proposer a une beast chat, des caresses, alors que cette dernière essaie d'être humaine... c'est juste pas le bon moment. Car résister a une telle proposition, et donc ne pas ronronner et exiger mille et un câlin sans rien donner en retour - mais bon tu commence a avoir l'habitude non? - , j'avoue que ça m'émoustille les moustaches.

Et pour illustrer mes propos, je chatouillais la joue du loup avec mon nez, comme je le ferai avec mes moustaches en chat. Puis, subtilement, je me libérais de son emprise en passant ma tête en dessous de ses bras. Bien sur, pas de bond vertigineux pour atterri a coté du lit, avec un jupon long dernière, j'aurai vite fait de me prendre les patounes dedans et de m'étaler sur le sol. Je disparaissais dans la cuisine avec grâce. A force de manger, j'étais assoiffée. Je connaissais bien le mini appartement du loup et je trouvais sans peine l'armoire a verre. Bien sur, il y en avait des tout bosselés ou ébréchés, Artyom ne restait pas souvent ici à cause de son métier donc s'en fichais d'avoir des truc aussi matériel en bon état, mais il en restait des biens cylindriques. En bonne amante attentionnée, j'en pris deux et les remplis d'un liquide améthyste qui trainait sur la table. Je ne savais pas ce que c'était mais le loup oui, surement.
Un bruit, presque inaudible, et super méga trop connu de mon ouï se profila derrière la porte d'entrée de l'appartement. Oui, j'arrivais a l'entendre! On ne trompait pas un chat aussi avisé que moi! Des petits cliquetis de griffes sur la pierre. Une course de rat! Haaa! Une infestation de vermines se produisais juste dans le couloir. Et là, tiraillement entre mon côté chat et humain. Il FALLAIT que j'aille courser ces créatures pour jouer avec...mais Artyom m'attendait patiemment sur le lit...
Secouant la tête et soupirant, je fit un grand effort sur moi même pour ne pas lâcher la bouteille et partir a leur poursuite. Je pris les deux verres et me redirigeas vers le lit.


- Il va falloir que tu me considères plus comme une humaine qu'un chat si tu veux vraiment que je change. Car faire le chat, ca je sais très bien faire. Malheureusement niveau amour et couple, c'est pas forcément ce qu'il faut non? Fidélité, échange, équilibre toussa toussa... Je doute que tu tiennes encore longtemps si je reste féline. Enfin quoi que t'aimes peut être ca. Déjà pour tomber amoureux d'un chat, faut le faire pour un loup, mais alors de moi en plus, miss chatastrophe.. héhéhé... Tu serais pas suicidaire sur les bords?

Je disais cette phrase juste devant le loup, d'un ton assez...fourbe et mesquin. Il l'était un peu non?
Je souris avant de tendre la flute remplis de liquide violet au loup avant de m’allonger a ses côtés en mode déesse grecque.


- Bon ok c'est la dernière fois que mon côté félin sournois reprend le dessus. J’essaie de me contenir maintenant.

Et d'une geste - digne d'une pub télévisé, mais ca ca viendra que plus tard, bien plus tard - je balançais ma chevelure flamboyante derrière mon épaule.

HRP:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Ven 19 Juil 2013, 13:30

Comprendre Séléné, c'était comme l'affutage d'une lame par un novice : ça demandait pas mal de patience et ne donnait au début que peu de résultats. Mais le jeune loup aux yeux bleus avait déjà prouvé qu'il pouvait contenir ses pulsions de sauter sur la jeune beast pour arracher tous ces mignons jupons et la faire sienne. Enfin bon, en parlant de jupons, il était presque sûr que si jamais il se mettait à les déchirer, Séléné criserait même si elle détestait apparemment la tenue. Mais ce détail mis à part, il devait vraiment être doué pour résister à la tentation et en plus complimenter encore la jeune femme : un autre aurait dû s'infliger une méditation pesante entre chaque rencontre pour dire de reprendre ses esprits avant d'affronter à nouveau la chatte au comportement si particulier mais pas lui. Lui, il était le guerrier qui affrontait les épreuves en gravissant marche après marche jusqu'à arriver à la Stylobate pour affronter... Et bien encore plus d'épreuves en fait (HRP : sérieux ton mot je me demande encore comment j'ai réussit à le placer !) Ricanant intérieurement, Arty se décala un peu pour encore plus de câlins. Voulant encore glisser un commentaire qui ferait flamber les résistances de la beast ou sa patience c'est selon son humeur plus que changeante, Arty se fit interrompre par l'attaque d'un sushi vengeur.

Le loup comprenait bien que ce manège était censé l'empêcher de parler car il avait vu que Séléné était dérangée par cette proximité toute humaine ou juste de la tendresse avait sa place et non juste un besoin sexuel (qui pourtant restait assez présent pour qu'Arty s'auto-déconcentre parfois en y prêtant de l'attention) et le loup comptait bien appuyer sur le défaut de Sélé. Voulant voir ce que ça donnait quand elle laissait ses réflexes félins de côtés, le jeune homme murmura à l'oreille de Sélé (après qu'il aie avalé le sushi car c'était pas propre de parler la bouche pleine) qu'elle était adorable quand même et que les amoureux aussi se donnaient des câlins juste qu'il y avait de la mièvrerie en plus. Certes ce n'était pas un véritable argument mais il ajouta qu'on pouvait vite si prendre au jeu et devenir niais ce qui apportait encore plus de plaisir à ces câlins et ses moments tendres qu'ils partageraient ensemble. Bien sûr, Sélé avait l'habitude de se faire câliner et caresser de tous côtés mais pas avec un véritable amour : certains la cajolaient par plaisir, d'autres par besoin ou encore pour obtenir du sexe... Arty lui donnait ça juste... Parce qu'il avait envie d'être avec elle : c'était pas beau ça ?

D'ailleurs, il faillit le dire à voix haute et soupçonna que la jeune femme, avec son pouvoir de lire les pensées, puisse le deviner sans aucun mal. Cela dit, cette pensée joyeuse fut balayée par une haute plus inquiète quand il vit Sélé se diriger vers la cuisine et revenir avec une bouteille de tord-boyaux de luxe qu'il avait en stock : certes, l'alcool était bon et avait un goût sucré mais il était traître. Enfin bon, prenant gracieusement la flute tendue par son amante, le loup l'écouta parler et cette fois ci il prit enfin la parole :

-Suicidaire ? Non j'aime juste les belles choses dont tu en es le parfait exemple *il leva son verre pour appuyer son compliment* mais bon tu es comme toute belle fleur : belle mais avec des épines et je m'en accommode très bien.

Son cerveau faillit partir en décrochage quand il vit Séléné faire sa princesse avec ses cheveux : même si c'était peut-être un peu arrogant, ce geste était juste si sexy qu'il fit monter la température qui avoisina les 100 degrés dans le corps d'Arty et emplit son visage d'images indécentes. Prenant le reste du liquide Améthyste en bouche, le loup se mit à allonger la beast à plat sur le dos puis se plaça de manière presque cavalière au dessus d'elle. Caressant ses cheveux, il se pencha et l'embrassa, avec une incroyable douceur et en lui faisant boire le reste d'alcool qu'il avait en bouche. Poursuivant le baiser longtemps, le loup lui caressa les poignets après avoir forcé son amante à déposer sa flute en verre... Il était temps de passer à quelque chose de plus sérieux on dirait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Ven 26 Juil 2013, 00:58

Comme une fleur avec des épines? Pfff... Ou est ce qu'il allait chercher ca? J'suis pas une fleur moi, mais un chat! La boisson lui montait déjà à la tête ou quoi? Bon je dois admettre, qu'elle était délicieuse. Un vrai extase pour les papilles. Mais de la à perdre la tête avec un verre... même a moi il m'en faudrait plus que ca! Et je savais que le loup tenait mieux que moi l'alcool. Alors non il avait encore tout ses esprits. Enfin vue son visage, à l'instant... J'en faisait peut etre un peu trop non? Le coup des cheveux c'était peut etre un peu surfait et ... non. Il avait marché en plein dedans. Ca faisait beaucoup plus d'effet que prévue.

Je souriais narquoisement en trempant mes lèvres dans mon verre. Le loup se décrochait la mâchoire. Alors comme ca il préférait les femmes fatales? M'étonnes pas. Déjà avec l'autre pouffiasse aux cheveux rose, il ne devait pas s'ennuyer. Il devait en avoir des belles plantes... un jardin entier même! Seulement, je n'étais pas comme l'autre!"Un beau visage n'est souvent que l'étui d'une cervelle démontée." comme le veut la tradition. Non je n'étais pas ca! Bien au contraire. Il était vrai que de premier abord je semblais bien stupide et enfantine. Mais ca c'était juste pour tromper l’ennemi et pour qu'on me passe plus facilement mes conneries. En vrai, j'étais bien un chat, avec sa part sombre et fourbe des fois angélique mais démoniaque au fond. Mais la n'était pas la question.

Non la... je me laissais faire, curieuse de voir la suite! Et vue les gestes du loup, elle n'était pas très dur a deviner. Aussi difficile que de voir un albatros a 1 mètre de sois avec une longue vue! Je voyais les images indécentes que son cerveau imaginaient a travers ses yeux. Comme quoi le petit mouvement de cheveux, ca marchait du tonnerre. Et pas la peine t'attendre pour qu'Artyom ne continue. Avalant une dernière gorgé de mon verre, je fus surprise par son mouvement et lâchai un "ohh" d'étonnement. Il était brulant, et pas qu'au sens littéral. Je le sentais a travers le tissus, il ne manquait plus que l'axiomètre se pointe comme la première fois pour que je pouffe de rire. Il était bien avenant et rapide ce soir. Je profitai de son baiser alcoolisé sans gène. Faut dire que ce fichu liquide était bien sucré, comme je les aime. Faudra que je pense a dire au loup qu'il en garde toujours une réserve.

Sous les ordres muets de ses doigts, je déposais ma flute sur la table de chevet. Il était bien doux a m'embrasser et caresser mes cheveux. Ca ressemblait bien a un paradis terrestre cette chambre, boissons et câlins. Le loup m'avait dans sa poche dès le début comme ca. J'étais trop influençable en humaine. C'était presque dégoutant. Et puis zut! C'était pas ca qu'on, que j'avais prévue.

Et justement, sans prévenir, je le poussais, rompant ainsi le petit nuage de douceur et de niaiserie amoureuse qui s'installait ici. Mettant une fois de plus ma souplesse et mon agilité en avant, je le tenait a distance avec mon pied posé sur son torse, recouvert d'un délicat bas rouge. Je repris mon verre a côté de moi pour boire encore, autant en profiter si déjà c’est pas moi qui payai, laissant au loup le temps de faire marcher ses méninges puis dit d'une voix mielleuse.


- Manger, massages et câlins.... T'as pas loupé une étape là?

Et oui, j'avais décidé du programme de la soirée bien avant l'arrivé du loup. C'était assez difficile de me faire changer d'avis, mais pas impossible. Malheureusement, pour le moment, il ne m'avait pas convaincu. Je bougeais mes orteils sur ses vêtements en ajoutant un "hum hum" pour bien lui signifier qu'une case avait été grillé.


- Je suis ta petite amie mais c’est pas pour autant que je dois me laisser faire, héhéhé.

Ricanant, je finissais mon verre. L'alcool glissait dans ma gorge et je ronronnais. Non je n'étais pas bourré, pas encore, mais le gout sucré me plaisait bien, combiné en plus aux lèvres d'Artyom c'était parfait. Enfin, ca il ne pouvait pas le savoir. Me rendant compte que je laissais mes instincts de chat reprendre le dessus, oui les humaines ne ronronnaient pas, je rougis et me réprimanda intérieurement. C'était compliqué de faire la fille pffff.
Je fis une moue en détournant le regard du loup. Il fallait que je me concentre pour être humaine, et c'était pas en perdant mes yeux dans ceux du loup que j'allais y arriver.


Dernière édition par Séléné Némésis le Mar 30 Juil 2013, 16:56, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Sam 27 Juil 2013, 10:14

*c’est ça complimente, complimente… Sérieusement Artyom il faudrait bien penser à ranger le livre de poésie du dimanche soir pour passer à des choses plus excitantes tu ne crois pas ? Faudrait pas qu’elle s’ennuie pitchounette là…*

Manquant de rire face au surnom dont il venait d’affubler son amante, le jeune homme plissa pourtant ses beaux jeux bleus : des choses plus excitantes hein ? Pas vraiment le genre de mots à utiliser à la légère vu comment la situation évoluait. Oh, ce n’était pas comme si ce genre de jeux était une nouveauté pour le couple atypique : profiter l’un de l’autre et faire des choses surprenantes étant leurs spécialités respectives mais bon ce n’était pas le moment de s’acharner sur le sort au risque de déclencher encore d’autres événements loufoques. Se demandant brièvement jusqu’où la situation de ‘’madame je fais un geste sexy pour allumer avec l’air de rien’ pouvait évoluer, le ranger sourit et se pencha pour l’embrasser. Ne sentant pas de résistance particulière à cette embrassade alcoolisée, Arty la poursuivit la plus longtemps possible : le goût de sucre mêlé à celui des lèvres de la beast étant un bon passe temps à apprécier.

Sentant soudain quelque chose le bloquer, le loup baissa les yeux… Sur le pied de son amante posé sur son torse… Elle jouait à quoi là ? Lui jetant un regard surprit, le jeune homme se demanda brièvement si tout ça n’allait pas dévier sur un jeu un peu étrange mais chassa cette pensée : Séléné ne semblait pas du genre à ça et ce serait aussi logique de le voir ‘’en dessous’’ que de voir débarquer une sœur siamoise de son amante. Non, Arty ne comptait décidément pas se laisser faire par sa précieuse petite beast que ça lui plaise ou non ! Ceci étant dit, il fallait quand même la jouer fine : juste grogner et l’écarter serait très rustre et lui faudrait une paire de claque ainsi qu’un bon claquement de porte au nez. Regardant encore le bas de couleur grenat, le jeune homme sourit soudainement en entendant son amante parler : ‘’ne pas se laisser faire ?’’ Ca il l’avait bien comprit vu l’enfer qu’elle lui avait fait vivre ! En tous cas, il était heureux de voir que Séléné se prêtait au jeu et que tout cela chassait un peu la grisaille monochromatique de son existence précédente : même si il râlait souvent sur elle, Arty pouvait affirmer que la présence de la beast lui apportait beaucoup de choses… Beaucoup plus que son ancien mentor avec sa droiture et son sérieux pouvait lui apporter. Haussant un sourcil en sentant que la jeune femme ne voulait pas enlever son pied de là, Arty passa soudain à l’attaque ! Assouplissant ses doigts, il souleva tout doucement la plante du pied de Séléné de son torse… Et chatouilla ! Il connaissait peu d’êtres qui pouvaient résister à cela (les chatouillis aux pieds étant d’ailleurs une torture reconnue) et espérait qu’ainsi Séléné sacrifie sa position dominante pour le laisser jouer avec elle comme LUI l’entendait.

Chatouillant donc le pied de Séléné avec acharnement pour voir si elle allait rigoler ou se débattre et lui permettre ainsi de se dégager de sa position actuelle, le jeune homme asséna une pique :

-te laisser faire ? A t’entendre on dirait que c’est moi le méchant qui essaye de dominer mais moi je suis un loup très douw… N’est-ce pas ?

Lui jetant un regard faussement dur démentit par son sourire de benêt si réaliste, le loup continua de chatouiller/caresser/câliner/masser toute la jambe de Séléné… Si après on venait encore dire qu’il n’était pas attentionné envers elle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Mar 30 Juil 2013, 17:30

Non mais il était sérieux la? Artyom pensait réellement me faire craquer en me chatouillant la plante des pieds? Raté pour lui. J'avais beaucoup de défauts et de faiblesse en humaine, mais ca, non. Pauvre Artyom, il avait l'air d'un loup tout fou, content d'avoir trouvé un nouveau jeu. Je soupirai. Il était a côté d ela plaque. Mais bon, un petit chiot délirant ca avait son charme aussi. Je prenais donc mon mal en patience et le laissais jouer une minute ou deux avec ma jambe. Après tout , c'est moi qui l'avais posé la. Mais , il y avait d'autre truc a faire avec une jambe, surtout quand la dite jambe appartenait a un être aussi souple et contorsionniste que moi.


- Désolée mais ca ne me fait rien en humaine. Par contre, en chat, être massé aux coussinets, si c'est fait avec délicatesse, ce qui ne manques pas pour un loup très douw, peut être vraiment très agréable. Mais bon, je pense que la, tu n'apprécierai pas trop que je me transforme non?

Certes, je savais que le loup avait besoin de temps et qu'il aimait que je le complimente sur les attentions qu'il me porte, mais il fallait quand même que je lui dise la vérité. Il serait déçus surement et pour éviter que monsieur ne se vexe, je dégageai ma jambe, avec délicatesse, de ses mains et me redressais pour attraper son cou avant de lui dévorer les lèvres. Bien sur, je ne m'arrêtais par la dans le jeu. A l'aide de mon poids - plume - et de sa position bancale sur le lit, je le poussai aux épaules pour qu'il tombe en arrière, inversant ainsi les rôles et l'immobilisant aux bras grâce a mes mains et resserant mes cuisses autour des siennes.

Avec la rapidité qui me qualifiait, je remplis mon verre de ce liquide améthyste, avant d'en prendre une gorgée. Ben oui, il était foutrement bon! autant en profiter. Voyant le loup se débattre pour s'échapper de mon emprise des plus sensuelles et dominatrices il faut le dire, je souris. Non il n'allait pas se débarrasser de moi comme ca. Après tout, c'est lui qui n'avait pas commencé mes massages, il allait devoir attendre alors. Je reposais mon verre après avoir remplis ma bouche. La suite n'était pas très dur a deviné. Je caressais doucement ses cheveux d'ébène tout en laissant le liquide couler entre ses lèvres. Bien sur c'était pas original, mais j'avais une excuse pour boire! Mais ca il ne le savais pas! Je recherchais encore sa langue pour une deuxième danse, laissant mes mains se balader un peu partout sur ses vêtements. Ben sur, cette scène aurai était beaucoup mieux sur une plage de sables blancs - avec la mer assez loin -, et sans vêtement!
...
Mais qu'est ce que je racontais? Depuis quand j'étais comme ca? Bouah! C'était quoi ces pensées super bizarre. J'étais entrain de faire quoi la? J'étais rentrée dans le jeu du loup et je faisait l'humaine, docile et qui ne bronché pas. Une vrai petite princesse qui attendait son prince charmant endormis dans une tour. BEURK! Je me dégoutait moi même. Je n'étais pas de ces petites pimbêches, précieuses et qui ne savent rien faire a part attendre et se plaindre que leurs princes n'arrivent pas. Non, j'étais pas une princesse de conte de fées a l'eau de rose!

J'arrêtais d'embrasser le loup et je le regardais droit dans les yeux. Après tout, je pouvais bien me permettre de lui dire ce qui n'allait pas hein? Il n'aillait encore rien comprendre, le pauvre, mais en même temps, il le savais lui même, suivre un chat, c'était périlleux. J’essaie de garder un visage doux, mais je sentais mes muscles se crisper un peu et déformer un peu mon visage. Il fallait que je lui dise et de manière claire que ce soit un peu constructif, qu'il comprenait un peu mon esprit disséqué et tortueux!


- Bon le rôle de la jeune fille transie d'amour pour son amant ca va deux minutes mais après....Puis l'ambiance symbiose parfaite commence aussi a m’agacer. J'ai pas l'habitude, j'y connais rien. C'est pas moi! J'suis pas eau de rose, petit jeu d'amoureux romantique et tout. J'veux bien faire des efforts mais j'ai mes limites. Et là, ben je préfère aller chasser les rats du donjon ou voir quelqu'un d'autre où y'aura pas tout ca.

Suicidaire? Moi? Non, enfin je ne pense pas. Par contre... Il valait mieux pour ma fourrure que je déguerpisse et vite fait. Et ce sans attendre la réaction du loup. Car il était plus que probable qu'il prenne très mal ma déclaration et qu'il s'énerve. Je n'avais pas tellement envie de me faire gronder comme une gamine - même si mon comportement justifié peut être cette appellation.

- Sinon merci pour le cadeau.

Je lui glissais un petit baiser furtif avant de faire un bond de géant sur le côté, priant pour que mes pieds ne s’emmêlent pas dans les jupons. Je n'avais pas le temps de me concentrer pour changer de vêtements.
J'avais allumé une bombe a retardement, il fallait se préparer au pire. C’est pour ca que comme une voleuse, je me dirigeais vers la porte sans me retourner.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Mer 31 Juil 2013, 22:07

Bon, sensibilité de Séléné au niveau des pieds : inexistante. Tant pis, il trouverait juste autre chose pour la faire chier !Après tout, elle savait bien qu'il ne fallait pas toucher à sa queue de loup et à ses oreilles ultra-sensibles (ce qui ne l'empêchait pas de le faire entendons-nous bien !) Alors il fallait bien qu'Artyom puisse contre-attaquer vous n'êtes pas d'accord ? Après tout il devait bien y avoir une équivalence partout ? Oui bon, ça sonnait un peu comme une formule d'alchimie ça mais bon le loup n'avait pas trouvé meilleur moyen d'exprimer ses pensées. En réalité par contre, c'était souvent le ranger qui se retrouvait lésé dans ce genre de jeux mais sa patience était sans limites comme il l'avait toujours prouvé : ce n'était pas parce qu'il trouvait un point faible chez Sélé qu'il allait s'acharner dessus tel un chat diabolique... Enfin c'était tentant de le faire mais non il n'était pas comme sa princesse en jupons. En effet, loin d'être une sainte, Séléné adorait divers imaginer puis appliquer divers plans pour le rendre cinglé et y arrivait même involontairement parfois ! Une relation avec cette fille était vraiment la dernière chose que le jeune homme aurait imaginé lors de leurs première rencontre... Il avait parfois du mal à le croire même maintenant et se demandait si un jour en se réveillant il se rendrait compte qu'il avait tout simplement halluciné tout ça.

Sentant son sang se glacer dans les veines à cet idée, Artyom suspendit son geste, un acte délicat et doux pourtant, pour réfléchir à cette éventualité : comment réagirait-il si, pour une raison ou une autre Séléné disparaîtrait une nouvelle fois et sans laisser de traces ? Le malaise s'empara de son esprit : franchement tout ça était à sen arracher les cheveux ! Déjà qu'il ne devrait pas se soucier autant d'une beast chat mais alors là ressentir de la tristesse à l'idée qu'elle parte ! Décidément, Arty adorait récidiver les conneries plus grosses que lui ! Mais c'est alors que Séléné se décida à lui expliquer ce qu'elle avait sur le cœur : oh pas besoin d'être magicien ou de savoir lire les pensées pour voir qu'elle n'était pas à l'aise mais... Si le loup se serait attendu à ce qu'elle lui lançait à la tronche ! Cette fois ci, ça brisa le cœur du loup plus que tout autre chose. Son caractère félin pouvait excuser bien des choses mais là... C'était le truc de trop. Résistant à l'envie d'escalader la fenêtre pour se jeter des habitations et s'éclater en bas comme une merde, le jeune homme poussa un long soupir mais là héla avant qu'elle ne franchisse la porte... Mieux valait le faire avant qu'il s'énerve.

Renonçant à sa discrétion et à son calme habituelle, Arty chargea sa voix de fermeté et résista à la pulsion qui le poussait à sauter sur la beast pour... Mieux ne valait pas trop savoir quoi. Enfin, voilà ce qu'il dit après une ou deux secondes où son cœur battit à tout rompre :

-Ok Sélé, j'ai comprit ce que tu me dis : tu veux pas et n'est pas du tout capable de me donner ce que JE veux... On est aussi égoïstes l'un que l'autre finalement. Mais soit, je vais faire mon égoïste et mon connard le premier : si tu ne veux pas être amoureuse de moi et garder ton côté ''je fais ce que je veux'' très bien... Mais alors je crois que je vais faire de même. En clair, soit pas surprit que j'aille revoir l'autre pouffe aux cheveux roses ou une autre conquête.

Se redressant, Arty se téléporta jusqu'à la porte et l'ouvrit froidement à Séléné : même si il s'était dit qu'il pourrait tout supporter là c'était juste trop pour l'instant. Ouvrant la bouche, il ajouta :

-Mieux vaut qu'on se voit plus pendant un moment : je préfère ne pas avoir à te jeter dehors comme un chat de gouttière devenu trop envahissant.

C'était dur mais là le jeune homme était en colère et il faudrait peu pour qu'il explose et décoche une claque à la jeune femme avant de la faire déguerpir de chez lui... Voir tous ces efforts à lui réduit à néant en une seule phrase... Ça faisait mal... Tellement que pour le moment ces angoisses à propos de la disparition de la beast s'étaient envolées pour être remplacé par de la glace à l'état pure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Invité Lun 05 Aoû 2013, 00:54

...
...
...
*Quoi?Qu'est ce qu'il venait de dire la?Hein?*

Non...Non...NON! Il ne pouvait pas dire ca.Il m'aimait hein?
Ou alors ... tout ca n'était qu'un mensonge? Un énorme mensonge et je serai tombée la tête la première dedans? Mais tout ces mots doux, ces petites attentions et ces paquets cadeaux? C'était quoi ca? Du flan? Une manœuvre débilitante censé m’amadouer? Une dissémination du mensonge pour faire croire a la vérité, au grand amour?? J'y connaissais rien, c’est vrai, mais c'est de l'amour non?
Et j'étais ou la? Bien devant la porte de la chambre non? C'était ca? J'étais au donjon? C'était Arty devant moi?

J'étais perdu.

Je n'en pouvais plus.L'annonce du loup était une véritable claque mentale, voire physique, un grand coup de balais au cul. Mon cerveau avait littéralement craché. Entendre ces paroles m'avait complètement sidéré, mais voir son visage dur et sérieux, ça, ça m'avait achevé. Mon cœur... Mon cœur! Recommence a battre bon dieu! J'allais mourir de peur, de honte, ou de je ne sais pas quoi. Mon cœur s'était arrêté deux seconde, le temps d'encaisser la nouvelle.  Mes muscles s'étaient crispés et je devais avoir un teint cadavérique. Je ne respirais plus et je le fixai, déboussolée, les oreilles baissées. Non je ne comprenais pas. Ou plutôt je ne voulais pas comprendre. Ca signifiai que j'étais dans l'erreur la plus total, que tout les efforts que je faisais depuis des mois ne servait a rien. Et surtout, ca voulait dire qu'Artyom n'était qu'un manipulateur qui m'avait utilisé. Je ne pouvais pas l'admettre. Mon esprit ne pouvait pas concevoir un tel acte. J'étais chat mais j'avais mes limites que je m'imposais moi même niveau manipulation.

J'étais dégoutée.

Je respirai a nouveau, saccadé. Je sentais les larmes me monter mais non, je devais les retenir. Je baissais la tête vers le sol, toujours en essayant de reprendre mon souffle. Difficile de paraitre sérieuse et calme. Pourtant je devais rester forte et garder ma dignité sans pour autant m'abaisser a son niveau. Je respirai un bon coup, ordonnant a mes jambes de tenir bon, a ma tête de se redressai et a mon esprit de s'arrêter de s'enfumer de question sans réponse pendant 1 minute, le temps de lui dire la vérité.

Lentement, je levai la tête pour regarder le loup. Mais mon courage n'était pas a la hauteur de sa volonté. Trop de...colère et de haine dans ses yeux. Je rebaissais la face et j'articulais comme je le pouvais, sentant moi aussi la colère se mélangeant a mon dégout.



-T'es... un sale crétin idiot beau parleur... J'ai faillis y croire. Je suis vraiment trop conne. Et pourtant c'est toi qui est venu me chercher et m'a demandé tout ça. En faite, que je sois ici ou six pieds sous terre tu t'en fou royalement, tant que tu as une paire de seins a peloter, tu es heureux.... T'es ignoble...

Je partais, tout de suite. Calmement en faisant deux grands pas, seulement deux, car je n'ai pas pu me contenir et mes nerfs lâchèrent aussi. Je n'avais qu'une envie, c'était d'être loin, très loin d'ici! Loin de cette chambre, de ce donjon et surtout d'Artyom. Je commençais ma course et avant la fin du couloir, je bondi dans les airs pour me réceptionner sous forme de chat - la tenue que je portais s'étant transformer en petit nœud a ma queue - pour déguerpir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé] Empty Re: Un cadeaux qui ne peut que plaire [Pv sélé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum