My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -61%
SEB Yaourtière multifonction : ...
Voir le deal
39.49 €

Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde]

Aller en bas

Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Empty Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde]

Message  Invité Jeu 01 Aoû 2013, 22:04

Après son premier repas en temps qu'être organique, Karl suivait Ophyde qui se dirigeait maintenant vers les jardins. Cette dernière, suivant le corbeau, savait parfaitement dans quel direction se trouvait le dit jardin. Après tout, la lamia et le golem avait un point commun assez handicapant: un sens de l'orientation presque inexistant. Ceci dit, avec un bon guide et dans un endroit plus ou moins restreint, ses deux derniers avaient pu retrouvés leurs chemins lorsqu'ils en avaient besoin.

Cependant, dans la situation actuelle, Karl ne pouvait simplement pas suivre ce qu'il connaissait. Après tout, il était encore déstabilisé par sa nouvelle apparence et les nouvelles sensations qu'il éprouvait. Le simple fait de marcher rapidement et de faire bouger des muscles qui n'avaient jamais exister auparavant, de sentir le vent sur son visage, de tenir la main d'une autre personne. Si Karl aurait eu le moindre sens de l'orientation, ce sont ses sens qui lui ferrait perdre tout moyen de se diriger là où il désirait... Cependant, la statue moqueuse n'en avait jamais eu, son fidèle corbeau étant présent pour pallier à ce manque.

Le jardin du donjon avait toujours été des plus grands, entretenu avec soin par plusieurs monstres. Que ce soit les assortiments des fleurs et autres plantes variés, les couleurs frappaient les nouveaux visiteurs. Quelques bancs, placés ici et là, une grande fontaine, des sculptures, en pierre ou bien florales, se retrouvaient dans ce endroit. En temps que golem, Karl venait souvent dans le parc pour jouer de la musique aussi bien de jour que de nuit. Après tout, ce n'était pas uniquement à la taverne que sa musique était apprécier!

Une fois arrivé, Karl se sentait beaucoup mieux. Il avait l'estomac plein, il n'avait pas peur de se frapper contre son tabouret maléfique et ils ne s'étaient pas perdus! À l'exception de la chaleur excessive qu'il ressentait à cause de ses vêtements, tout allait pour le mieux. En compagnie d'Ophyde, il attendait maintenant une sorte de visite guidé ou bien un commentaire de sa part. Après tout, c'était son idée, que devait-il expérimenter en premier?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Empty Re: Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde]

Message  Ophyde Mar 13 Aoû 2013, 19:18

Il fallait que j'investisse dans un oiseau avec un aussi bon sens de l'orientation et une aussi bonne intelligence que ce corbeau... Non avoir un oiseau à longueur de journée sous mes yeux me donnerais qu'une envie : le bouffer. Oui, mais c'était pratique en même temps pour aller directement dans un lieu quand on ne voulais pas ce perdre! Bon, c'était rarement mon cas. Habituée comme j'étais de me perdre le fait d'arriver sans détour à destination me perturbait toujours. Là encore, même en ralentissant la cadence pour Karl, qui je le sentais avait du mal à marcher avec ses nouveaux sens, j'étais arrivée bien trop vite. Par automatisme je faillis continuer en traversant le jardin jusqu'à la forêt sans m'en rendre compte. Heureusement le corbeau s'était arrêté à hauteur de tête m'obligeant à me stopper net.

Je profitais de cet arrêt presque brutal pour me souvenir pourquoi j'avais voulu qu'il vienne ici. Dans un arrêt de cerveau mes yeux se baissèrent tombant sur l'herbe que foulaient mes écailles. Cette image en apporta une venant d'un souvenir simple et agréable : le contacte de l'herbe fraiche contre sa peau alors que le soleil réchauffe les épaules. Je me retournai en gardant les yeux au sol pour vérifier les pieds du l'humain derrière moi... Ils avaient une trop grande protection entre leur plante et l'herbe, ça n'allait pas du tout! Je relevai la tête avec un sourire montrant que j'avais quelque chose en tête pour regarder Karl dans les yeux. Et tout en lui lâchant la main, je penchai légèrement la tête sur le côté pour lui demander gentiment :


"Tout d'abord il faut que tu enlèves tes chaussures pour que tu sentes le contacte des choses. Il faudra juste faire attention où tu marches, mais bon si je suis devant toi tu ne risques pas d'avoir des insectes... Après c'est si on sorts de l'herbe pour aller sous les arbres ou vers des graviers, là ça risque d'être légèrement douloureux. Mais l'herbe... Il n'y a rien de mieux que sentir le contacte de l'herbe sur sa peau."

C'est alors que je remarquai le rouge au visage de Karl qui ne devait pas être dû à une trop grande émotion. Je sortis rapidement ma langue pour vérifier l'humeur de l'homme en face de moi, relativement stable. Que pouvait provoquer le rouge aux joues à part la timidité ou l'envie? C'est alors que je me souvins de l'état d'une jeune rouquine qui m'avait accompagné quelques temps sur les chemins. Au moindre efforts elle rougissait alors que sa peau devenait agréablement chaude puis qu'elle transpire à peine... Karl avait chaud?

"Tu sais, si tu as du mal avec la chaleur parce que c'est nouveau pour toi tu peux enlever ton manteau."

Le risque était que le froid aussi soit nouveau pour lui et qu'il en souffre également. Mais bon pour ça je ne pouvais pas vraiment l'aider c'était à lui de trouver sa température idéale.
Une fois l'ex-golem à l'aise je le repris par la main pour me diriger lentement - vitesse adaptée pour laisser le temps à Karl pour profiter de tous ce qui l'entourait et qu'il puisse toucher tout ce qu'il veuille sans se presser - vers une fontaine. Non pas celle qu'on voyait depuis notre position mais une petite cachée entre des bosquets fleuris à cette époque de l'année.
Ophyde
Ophyde

Féminin
Messages : 345
Expérience : 672
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Left_bar_bleue24/40Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Empty_bar_bleue  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Empty Re: Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde]

Message  Invité Ven 16 Aoû 2013, 05:42

Alors qu'ils s'arrêtèrent dans l'herbe, la lamia avait suggérer à Karl d'enlever ses souliers afin de ressentir la sensation de l'herbe sur ses pieds. Bien que Karl avait un peu de réticence à les enlever, suite à ce qui s'était passé en début de matinée, Ophyde lui disait que c'était majoritairement sans danger. À condition de la suivre, le golem ne risquait donc rien. Alors que ce dernier commençait à enlever ses souliers, regardant à droite et à gauche, il se contentât de dire ''Je vérifiais qu'il n'y avait de tabouret fou dans le coin...'' tout en s'effectuant. Alors qu'il tentait d'enlever la première défense contre les assauts du monde extérieur au niveau des pieds, Karl fût surpris lorsqu'Ophyde tira la langue près de lui.

Regardant son amie étrangement alors qu'il ressentait un certain bien-être d'enlever ses souliers. Bien que la statue moqueuse n'avait pas porter ses souliers très longtemps, ses dernières n'étaient pas des plus confortables. Après tout, elles avaient été créer pour être confortable pour un golem... Ce qui voulait dire que la solidité avait été mise en avant et non pas le confort. Si ses dernières étaient supposés survivre aux actions du golem et à ses nombreux combats, elles étaient loin d'être parfaites pour un être organique.

"Tu sais, si tu as du mal avec la chaleur parce que c'est nouveau pour toi tu peux enlever ton manteau."

''Je suppose que ce n'est pas si grave ici... Les chances de trouver quelqu'un que je connais sont faible... Et puis c'est vrai que la ''chaleur'' est désagréable...''

Enlevant l'habit que lui avait confectionné Ophyde plus tôt, le nouvel organique conservait ce dernier sur son bras. Étant avec une simple veste blanche ainsi que ses pantalons, la statue moqueuse aimait bien la nouvelle sensation qui contrait la chaleur. Après avoir enlever ses souliers et ses bas, il conserva également ses derniers tout en ressentant la nouvelle sensation qui s'offrait à lui. Il était difficile de définir ses sensations, mais la douceur de l'herbe ainsi que sa fraicheur était fort agréable. Sans parler des odeurs des diverses fleurs qui se dégageaient des différents bosquets. Étrangement, son nez était quand même très fin et différencier les odeurs était plus simple que puisse le penser l'ancien golem. Ceci dit, il ne pouvait pas imaginer ce que serait ses odeurs si plus puissantes ou bien  même donner des noms aux odeurs....

C'était très technique les organiques... Avant, une odeur était capter, mais pas analyser et comprise... Maintenant, tenter de les comprendre était plus qu'une simple tache titanesque!

Alors que Karl suivait tranquillement la lamia, ils se retrouvaient dans un endroit plus calme du jardin. Une très bonne idée pour éviter qu'il soit reconnu et qu'il ne soit pas regarder comme un ahuri lorsqu'il découvrait un nouveau trait organique. Une petite fontaine s'offrait à eux maintenant, près de quelques bosquets fleuris. Ce n'était pas un lieu qu'il connaissait beaucoup, ayant pour habitude de rester près du centre du jardin. Lâchant donc la main de la lamia une fois arrivé à cet endroit, le golem lança ses habits au sol pour ne pas être obligé de les garder en main. S'appuyant sur la fontaine, prenant ainsi une position qui lui permettait de regarder la beauté de l'endroit, il ne pouvait s'empêcher de dire un petit commentaire à son amie.

''C'est quand même assez drôle quand on y pense... J'ai été près de ce lieu sans pour autant remarquer tout ce qui s'y passait auparavant. En fait, quand on est organique, il y a tellement de petits détails qui rendent tout si... Spécial... Je sais bien que pour la douleur, il y a cette agréable sensation quand je marche dans l'herbe... Donc tout à son contraire... C'est tellement étrange, je ne sais pas comment vous faite pour vous habituer!''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Empty Re: Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde]

Message  Ophyde Mar 17 Sep 2013, 18:58

C'est en voyant l'ex-golem enlever son habit que je réalisais qu'il s'était emmitouflé dedans pour éviter qu'on le reconnaisse. Je faillis lui dire de vite remettre son habit avant de hausser les épaules mentalement. D'une s'il l'avait enlever sans contesté c'est qu'il pensait qu'il n'y avait plus de risque. Et de deux il était rare de croiser quelqu'un dans les jardins à moins de vraiment le vouloir, il était encore plus rare de rencontrer quelqu'un qui vous connaissait. Sans compté le fait que là où je le menait il y avait personne.
Le trajet d'habitude court, fut bien allongé par la lenteur de nos pas. C'était drôle, comme le fait de ne pas être seule donnait envie de prendre son temps pour profiter de la compagnie de l'autre. Seule, je n'aimais pas trainée sur le chemin jusqu'à la fontaine. Une fois là bas je prenais le temps de vivre, d'écouter et sentir ce qui m'entourait. Là c'était l'inverse, ou plutôt la lenteur qui émanait de mon corps quand je prenais le temps de m'écouter respiré m'avait prise bien avant l'arrivée. Tout simplement parce que j'observais le golem qui découvrait le monde sous un autre jour. Le regarder s'émerveiller, sentir, réagir à ce que tout le monde connait et ne fait plus attention était pour moi un spectacle plus intéressant encore que l'écoute du temps qui passe dans les feuillages.

Une fois à la fontaine, je lui lâchais enfin la main pour venir m'assoir sur le rebord de la fontaine à ses côtés. Je ne comprenais ce qu'il voulait dire. Il trouvait étrange de n'avoir remarqué cet endroit ou toutes ces nouvelles sensations? Pour le premier, en même temps je l'avais bien cherché cet endroit... Et si je n'y avais jamais rencontré personne c'est que je devais être l'une des rares personnes l'avoir découvert. Pour ce qui était des nouvelles sensations... Il n'était au bout de ces peines avec moi. Si je l'avais amené au côté d'une fontaine était pour qu'il goûte au plaisir du contacte de l'eau sans pour autant être embêté ni remarqué comme on l'aurait été dans la salle inondée. Le pire pour lui serait que ma raison, qui pour une fois était étonnamment forte, cède devant mon envie de goûter au nouveau fruit qui se promenait, depuis quelques heures maintenant, avec moi. Enfin, je préférais ne pas trop y penser. C'était déjà difficile de lutter avec les envies se baladant en arrière pensée. Un rappel dans ma pensée directe leur suffiraient à percer ma défense pour ne plus les entendre et là je serais foutue... Quoi que... Alors Karl risquerait d'être plus à plaindre que moi?

Bref, il fallait focaliser mon esprit sur autre chose et vite! Je haussais les épaules avant de répondre à sa question.


"Quand on a toujours vécut avec on est habitué. C'est comme ça, je n'ose pas m'imaginer devoir vivre comme toi en forme golem sans aucune véritable sensation... Sans goût, sans sensation de froid pour mieux apprécier la chaleur ensuite... Peut être qu'au bout d'un moment tu t'y habitueras? Enfin, si ton sortilège dure longtemps, mais ça m'étonnerais. J'y est réfléchis en mangeant, surtout pour ne pas penser à le manger lui, et ce genre de sortilège use beaucoup d'énergie. Ah moins d'avoir celle d'un dieu ça m'étonnerais que tu es été transformé pour toute une vie. Sauf, si tu as été transformé avec un objet contenant la puissance d'un dieu... Mais d'une je vois pas l'intérêt d'utiliser se genre d'objet pour faire ça. Et de deux, ce genre d'utilisation est rarement discrète. Donc tu t'en serais rendu-compte."

Tout en regardant l'eau du bassin, je secouais la tête pour m'arrêter là de peur de denouveau le voir paniquer. Ma tête se releva ensuite avec un sourire malicieux, alors que discrètement une de mes mains c'était glissée dans l'eau.

"Mais je suis là pour te faire oublier tes problèmes et découvrir tout ce que tu ne pourrais jamais connaitre en forme de pierre!"

Aussitôt ma main se mit en coupelle pour récupérer de l'eau et en faire couler dans le cou du jeune homme blond devant moi. Je penchais la tête avec un ricanement à peine audible.


Ça serait dommage quand même qu'il ne connaiss... Non! Stop! C'est un ami!
Ophyde
Ophyde

Féminin
Messages : 345
Expérience : 672
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Left_bar_bleue24/40Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Empty_bar_bleue  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Empty Re: Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde]

Message  Invité Mer 18 Sep 2013, 00:14

Alors qu'il était assis sur le bord de la fontaine, le golem écouta la lamia qui lui fit comprendre que, au final, le contraire devait être étrange pour les organiques de devenir des êtres artificiels. Après tout, c'était très logique! Que ce soit la douleur ou bien d'autres plaisirs de la vie, même Karl s'habituait à ses sensations. Mais le contraire serait très éprouvant pour un être organique qui tenait pour acquis toute ses sensations. Pendant un instant, le golem organique s'imagina une copie d'Ophyde en version golem. Cependant, il imaginait fort bien que ce serait très déprimant pour cette dernière de ne plus sentir la chaleur du soleil sur sa peau ou bien le goût du thé sur son palais. De toute façon, cette idée était ridicule, ce n'était pas possible de changer une personne en pierre et de l'animé ensuite comme un golem!

Ça n'aurait aucun sens... Enfin, il pouvait bien parler puisqu'il lui était arrivé une situation qu'il pensait lui-même impossible depuis le début! Mais dans tout les cas, on pouvait croire que cette situation était simplement contre nature. Transformer des organiques en créature artificielle rompait un certain ordre naturel puisque ça empêchait les races de s'agrandir. Et pour ce qui est de transformer un golem en être organique, ça créait un débalancement également très important... On ne pouvait pas simplement créer des êtres vivants en quelques heures... Si?

Son amie lui dit également que, après réflexion, le sortilège qu'il avait subit ne pouvait pas être permanent. Après tout, une puissance pour changer la nature même devait être d'essence divine. Cependant, toujours selon la lamia, de tels outils sont difficile à se procurer et était facilement repérable. Sinon, si le sort venait d'un individu, la puissance aurait été repéré par d'autres personnes dans le donjon... Ce n'était pas une hypothèse qui semblait fausse pour Karl, mais elle semblait ne pas être complète selon lui. Peut-être que son instinct voulait lui communiquer sa désapprobation, mais l'argument d'Ophyde tenait bien la route.

"Mais je suis là pour te faire oublier tes problèmes et découvrir tout ce que tu ne pourrais jamais connaitre en forme de pierre!"

Karl se demandait bien où commencer par ailleurs: après tout, il n'avait qu'effleurer quelques principes de base  comme le toucher, la chaleur, le goût, etc. Il y avait tant d'autres choses à découvrir et ce n'était qu'à porter de doigt. De plus, si son temps en organique était compté, il devait en profiter. Avant que le golem puisse demander à son amie la prochaine chose à faire, une sensation de froid envahis sa nuque. Le liquide, coulant vers le centre de son dos, surpris grandement la pauvres statue moqueuse. Bien qu'il n'y eu pas de cri, les yeux de golem s'ouvrit bien grand!

''!!!!''

Arquant son dos vers la sensation à la fois saisissante et désagréable, l'équilibre du golem était compromis. Ainsi, en réagissant à cette sensation, le golem tomba dans l'eau, éclaboussant probablement au passage la lamia près de lui. Ayant une partie de ses jambes toujours hors de l'eau, accotée sur le bord de la fontaine, l'organique était dans l'eau de la tête jusqu'aux genoux (qui étaient hors de l'eau). Sortant sa tête hors de l'eau, s'appuyant sur ses bras pour remonter le haut du corps, le golem sentait que ses sa veste lui collait à la peau. L'eau n'était pas si froide une fois plonger dedans, ce devait être le constate avec la chaleur du voyage qui l'avait fait réagir ainsi. Cependant, soufflant devant lui pour tenter d'enlever une mèche de cheveu qui lui couvrait la vu, le golem regardait la lamia entre un air amusé et excité par ce rafraichissement.

Donnant ensuite un léger coup sur l'eau, dans le but d'éclabousser la lamia, Karl ne pouvait s'empêcher d'ajouter en riant:

''Je sais que ce n'est pas normalement utiliser pour ça, mais l'eau est agréable! Juste très surprenante au début!''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Empty Re: Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde]

Message  Ophyde Mar 15 Oct 2013, 22:41

Mon sourire s’élargit, pendant que ma main vint sur mes lèvres afin de retenir un rire d'éclater devant le visage d'étonnement du golem. Au final, la position ridicule dans laquelle se trouvait Karl après sa chute enclencha l'inévitable : le fou rire. Tordue de rire je ne vis pas arriver son geste fourbe. La sensation de froid suivant le trajet des gouttelettes provoqua un mélange entre le frisson et la tétanie. Mon dos se courba, perturbant mon équilibre qui ne put être rattrapé par ma queue et bien vite je rejoignis l'humain dans le bassin. Alors que je comprenais à mon insu l'expression "l'arroseur arrosé" je me redressai comme je pus pour avoir la tête hors de l'eau. La bouche béante de surprise, je me tournais vers Karl les yeux écarquillés.

Ça aurait été quelqu'un d'autre, je l'aurais possiblement étranglé. Je n'aimais pas être mouillée surtout quand la température de l'eau était inférieure à celle de l'extérieur. Mais à peine la tête tournée vers lui, que je fus contaminée par son rire. Il faut dire qu'en plus d'avoir la capacité à transmettre sa joie, la position de l'ancien golem était tel qu'on ne pouvait qu'en rire. Je ne pouvais que l'accompagner dans l'hilarité du moment, les fesses dans l'eau, la queue par dessus le rebord jusqu'à s'étaler dans l'herbe et la tête à peine sortie soutenue par mes bras tendus. Je ne devais pas être mieux à voir...

Une fois l'instant de joie passé, je me surpris a regarder plus en détail l'humain. Les gouttes d'eau perlant sur son visage et la veste mouillée révélant les formes de son corps provoquèrent une sensation loin de m'être étrangère. Un frisson de plaisir partant du bas ventre se balada jusqu'à l'échine pour devenir un frisson de froid au niveau des épaules. La peau encore humide était trop sensible par les petits vents et bien vite le frisson de froid se transforma en petit grelottements. Je hochais la tête pour seule réponse à l'exclamation de Karl tout en amenant ma queue dans l'eau pour me soulever et sortir de la fontaine.


"Oui, enfin agréable tout dépend de la température et pour qui. D'ailleurs, tu n'as pas froid?"

Encore un peu tremblante je lui tendis une main pour l'aider à se sortir de là, pendant que l'autre main tentait de recouvrir ma poitrine et une épaule refroidies. Une fois sorti, je me concentrai pour le regarder avec l’œil d'une mère plutôt que d'une femelle. Voir en l'homme face à moi qu'un ami qui risquait d'attraper froid s'il restait avec ses habits mouillés et non un mâle bien bâtit dont le charme était doublé par l'eau dégoulinante sur son corps. L'aider à ôter ses vêtements pour qu'il ne chope pas la mort et non pour se réchauffer contre un corps masculin. Les sourcils froncés, les yeux fermés, je détournais légèrement le visage pour ne plus être tentée par le démon de mon esprit.

"Tu... Devrais enlever tes habits pour ne pas devenir malade... Ét... Étends les sur l'herbe au soleil pour qu'ils sèches... Tu me dis si tu as besoin d'aide?"

Non! Pourquoi j'avais dit ça?! Pourquoi avoir jouer avec le feu! Et s'il disait qu'il avait besoin d'aide j'allais faire comment pour ne pas lui sauter dessus maintenant?!
Ophyde
Ophyde

Féminin
Messages : 345
Expérience : 672
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Left_bar_bleue24/40Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Empty_bar_bleue  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Empty Re: Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde]

Message  Invité Mar 22 Oct 2013, 16:39

Karl ne s'attendait pas à ce que la lamia suive ses conseils de faire trempette dans la fontaine... Cependant, c'était un peu trop tard pour ajouter ce conseil alors que ses mots arrivaient un peu après la chute d'Ophyde dans l'eau froide. Les rires étaient de la partie cependant, signe que l'ancien golem n'avait pas fait trop de bêtise en envoyant, indirectement bien entendu, son amie dans le camp de personnes trempées. Ils avaient l'air de deux imbéciles probablement, dans une position étrange qui arrêteraient tout passants s'il y en avait. D'ailleurs, le bruit des éclaboussures ne semblait pas avoir attirer la moindre personne. C'était un bon signe puisque Karl ne voulait pas être vu sous cette forme et, en plus, il était tout à fait trempé et n'était pas apte à vraiment se cacher... Bien que Karl n'était pas du genre à vouloir cacher quelque chose de toute façon.

Ophyde sortit de l'eau et lui avoua indirectement son propre inconfort de la température de cette eau. Alors qu'il sortait lui-même de la fontaine, grâce à l'aide de la lamia, il pouvait ressentir le froid sur sa peau. Ses vêtements devenaient froids à présent, ce qui commençait à l'importuner à présent. C'était étrange que, dans l'eau tout allait bien, mais que la présence de l'air pouvait lui donner froid à ce point...

''Je commence à avoir un peu froid oui... Il faut croire que je ne suis pas comme un canari dans l'eau... C'est bien ça l'expression que les organiques utilise? Dans tout les cas, je pense que l'eau n'est décidément pas mon élément.''

Karl voyait bien les regards qu'Ophyde lui lançait, mais incertain de ce qu'ils voulaient dire. Bien que le golem comprenait que les organiques pouvaient le trouver beau en tant qu'être de chair, il n'avait jamais été dans cette situation. Jamais personne ne lui avait donner des regards pour observer ses traits et, bien que ça ne le troublait pas à cause de son manque de pudeur, ne comprenait pas l'intérêt qu'il pouvait susciter de ce côté. L'ancien golem commençait à se douter de quelque chose. Mais bon, il pensait qu'il n'avait rien de remarquable sur sa propre personne pour attirer la lamia. Ses regards devaient être pour s'assurer qu'il se sentait bien ou quelque chose du genre...

Puis Ophyde lui dit qu'il serait préférable d'enlever sa chemise pour qu'il puisse se réchauffer. Cependant, ses mots étaient également teintés d'une certaine hésitation ou bien autre chose... Est-ce que le froid la fait grelotter? Possiblement, après tout la lamia cherchait à se réchauffer avec un de ses bras. L'eau ne devait pas être son élément également... Karl commençait à déboutonner sa chemise sa la moindre gêne, mais se tourna la tête pour chercher quelque chose du regard. Trouvant l'objet qu'il avait en tête, le golem enleva sa chemise et commença à la tordre avant de la lancer au sol. Torse nu, il se sentait un peu mieux, sentant que son corps commençait à se réchauffer.

Prenant ensuite la cape qui avait formé une part de son déguisement, la statue moqueuse se souvenait qu'elle lui avait donner ''trop chaud''. Par contre, au lieu de la mettre pour se réchauffer lui-même, Karl se dirigea vers Ophyde et lui mit cette dernière sur le dos. Elle était assez ample pour contenir les deux amis, mais l'ancien golem se disait que ce ne serait pas courtois de sa part. Il fit cependant une accolade à cette dernière, caressant doucement les bras d'Ophyde à travers la cape dans le but de la réchauffer un peu. Pas de mouvements brusques, il ne voulait pas sabler sa peau non plus!

''Mes vêtements sécheront, mais tu ne devrait pas attraper un froid ou quelque chose du genre uniquement en t'occupant de moi. Mais c'est gentil de t'en préoccuper et de me montrer tout ça... C'est une gentillesse que je ne peux pas vraiment repayer si ce n'est avec un merci et m'assurer que rien ne t'arrive pendant que tu t'occupe de moi.''

Ils étaient très proche l'un de l'autre, la seule chose entre eux étaient un simple morceau de tissus. Karl donnait un peu de sa chaleur à Ophyde et il se sentait bien honnêtement. Bien qu'il ne montrait généralement pas son côté affectueux normalement, si ce n'était pas l'amitié et sa jovialité naturelle, il aimait bien sa position actuelle. Quand était la dernière fois qu'il avait été serré dans les bras d'une autre personne? Karl espérait que ça n'importunait pas trop Ophyde...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Empty Re: Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde]

Message  Ophyde Sam 26 Oct 2013, 20:27

Rare avait été les mâles aussi bien veillant sans arrière pensée derrière, son geste en devint encore plus charmant. Rare avaient ceux qui me troublaient, autant. Comment un simple geste d'amitié pour l'un pouvait perturber autant l'autre? Juste le fait de m'avoir posé sa cape sur mes épaules m'avait à la fois réchauffé le cœur au point qu'il s'emballe étrangement. Je l'avais regardé m'aider à me réchauffer en me caressant plus qu'en me frottant. Mes yeux ne perdaient pas une miette de chacun de ses mouvements alors que ma bouche entre ouverte pour une fois ne savait que dire. De la délicatesse et de la tendresse envers moi, sans aucune autre attention que de m'aider. Était ça ce que je recherchais depuis toujours dans les bras de mes conquêtes nocturnes? Peut être, je ne savait pas encore. Une seule chose était sûre, j'aimais ça et en respectait encore plus mon ami. Ami... Ce mot qui avant sonnait creux à mes oreilles avait maintenant un visage de statue rieuse.

Ses simples gestes envers moi finir de briser les barrières mentales qui retenait mes envies de chaire. Étrangement, alors que la lutte avait été rude jusqu'à maintenant l'envie n'arriva pas brutalement. Je ne voyais pas assez Karl comme les autres mâles pour en faire une proie. A part en tant que fille de joie, je n'avais jamais pris en compte le plaisir de l'autre. La seule chose qui m'importait était de m'amuser et d'en jouir. Là, j'avais simplement envie de lui rendre son geste d'amitié en lui donnant du plaisir. Ne pas abuser de son ignorance mais utiliser mon expérience pour lui montrer ce qu'il ne connaitrait jamais en golem.
Moi qui avait peur que mes envie me rende bestiales et méconnaissable, les paroles et gestes de tendresse de Karl avait réussit à la dompter pour qu'elle me rende douce et attentionnée.

Tout en relevant légèrement la tête pour révéler au nouvel humain un petit sourire délicat, je posai une main à peine réchauffée sur la joue de ce dernier. Mon pouce d'une caresse en profita pour essuyer une goutte d'eau qui venait de couler des cheveux blonds au bord du nez. Alors seulement je me redressai sur ma queue pour déposer un baisé sur ses lèvres. Retirant ma main pour rattraper la cape qui glissait de mes épaules, je me remis à ma hauteur habituelle - plus basse que l'ancien golem. Mon sourire toujours aux lèvres, je me mis à le regarder sous un autre jour et constatai qu'il était beau. En y réfléchissant il n'avait pas tellement changé, il avait juste gagné une peau douce et chaude et des couleurs naturelles. C'était drôle de ce dire qu'il avait toujours été ainsi sous mes yeux et que je n'avais jamais remarqué sa beauté car l'appel de la chaire n'y était pas.

"Merci, Karl d'être aussi attentionné"

Ne voulant pas le brusquer, je préférais attendre de voir sa réaction. De sentir s'il était prêt ou non à connaitre les plaisirs charnels.
Ophyde
Ophyde

Féminin
Messages : 345
Expérience : 672
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Left_bar_bleue24/40Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Empty_bar_bleue  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Empty Re: Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde]

Message  Invité Dim 27 Oct 2013, 05:30

Au début, Karl ne savait pas réellement si ses gestes étaient bien prit pas la lamia. Après tout, malgré que son regard était fixer sur lui, elle semblait être incapable de prononcer le moindre mot. Avait-il brisé un tabou des organiques? Avait-il fait un geste qui avait une autre connotation? Après tout, Karl ne pensait pas mal agir, mais cette réaction le surpris légèrement. Peut-être que le froid commençaient à l'indisposer et qu'ils devraient rentrer à l'atelier près du feu de son four à céramique pour prendre un thé. Peut-être même une boulotte et un sceau d'eau chaude pour s'y tremper les pieds... Enfin, peut-être une autre couverture pour la lamia dans ce cas puisqu'elle n'en avait pas. Cependant, la statue moqueuse était en train de se faire de drôle de scénario dans sa tête sur comment transporter Ophyde sans être reconnu par la suite... Il aurait été stupide que, en s'occupant de lui, la lamia commence à être indisposée par son ''apprentissage'' d'organique.

Cependant, ses craintes n'étaient pas fondés. Ou du moins, pas celles qui concernaient une grippe ou un début de maladie pour Ophyde. Après quelques instants, un sourire illumina son visage et son regard se fit des plus doux. Ceci soulagea grandement le golem, mais lui donna également une sensation de chaleur au cœur. Sans réellement savoir pourquoi, ce sourire et cette attitude lui semblait être attentionné, voir légèrement passionné. Il y avait eu un changement dans son attitude, comme si Ophyde se sentait moins restreinte... Et ne tarda pas à le faire savoir à Karl. Alors qu'elle posa sa main sur le visage de Karl, enlevant également une goutte d'eau qui avait quitté ses cheveux, l'ancien golem pouvait sentir la peau tiède de la lamia. Elle avait été refroidit contrairement à ce qu'il avait constater lorsqu'ils étaient arrivés au jardin, main dans la main. La statue moqueuse se doutait que la lamia perdait sa chaleur plus rapidement, puisqu'elle était en partie serpent, mais pas à ce rythme. Au moins la cape ne ferrais que la réchauffé, ce qui était positif. Mais alors que son amie se redressait, sans lui laissé le temps d'ajouter le moindre mot, elle posa un doux baisé sur ses lèvres. Alors que ses yeux démontrait sa surprise, le golem les referma à moitié très rapidement.

C'était... Étrange... C'était euphorique. Après tout, il n'avait jamais vraiment vécu de baisé alors qu'il était organique. Sa sensibilité et ce corps neuf ne fait qu'accentuer ses sensations après tout. S'il avait déjà embrassé auparavant, il n'en avait aucun souvenir. Mais présentement, c'était tant d'information et de sensation que la statue moqueuse semblait être sans voix après qu'Ophyde se soit séparé. D'un côté, Karl aurait voulu continuer, mais il sentait également le sang lui monter aux joues. Un frisson avait parcouru son corps et sa température commençait à monter. Karl avait éviter de faire des mouvements qui impliquait trop de contact physiques parce qu'il se sentait étrange... Mais à présent, c'était une sensation qu'il désirait revivre car elle lui était plaisante. De plus, son amie ne semblait pas être contre puisqu'elle avait commencé.

''Ma... Mais de rien voyons! Les amis, ça sert pour ça après tout!''

La statue moqueuse était un peu plus nerveuse et ça se sentait dans sa voix. Après tout, il parlait un peu plus rapidement et on pouvait entendre que sa voix était légèrement confuse. Après tout, c'était beaucoup pour lui, mais les informations étaient assimilés plutôt rapidement. Mais, en même temps, ce n'était pas comme s'il n'avait pas apprécier l'expérience. Bien qu'il ne parlait pas directement de ce dernier contact, Karl ne tarda pas à faire son prochain mouvement. Cette fois-ci, il garda le contact avec la lamia, lui donnant un bon câlin duquel il ne voulait pas arrêter l'étreinte. Bien sûr, il arrêterait si tel le désirait Ophyde, mais il se sentait si bien et si apaisé en ce moment. Ne la serrant pas au niveau des épaules, ne désirant pas gêner ses mouvement, le golem créa une étreinte en passant ses bras dans le haut de son dos. Bien que la cape les empêchaient d'avoir une contact directement chair contre chair, le golem se dit que ce n'était peut-être pas le moment alors qu'il sentait son sang monter un peu plus au niveau de ses joues une fois de plus. Reculant un peu, légèrement embarrasser de ce mouvement presque automatique, le nouvel être organique tenta de se justifier du mieux qu'il pouvait...

''C'est... C'est pour éviter que tu attrape froid... Tu est gelée!...'' Mais le golem se ravisa très rapidement, il n'était pas un bon menteur après tout... En prenant un moment pour reprendre son calme, il prit une voix douce. ''En fait, j'évitais les contacts car je ne savais pas comment je réagirais. Même si j'ai un peu froid à cause de l'eau, je me sens bien à présent. C'est moi qui devrais te remercier d'être si gentille avec moi et de tout me faire découvrir. J'espère juste que tu te sens bien avec moi malgré tout... Je suppose que je suis très mauvais encore en ce qui concerne les comportements ''acceptables'' des organiques... Mais pourtant... Je peux...'' Karl approcha un peu son visage, incertain si ses paroles seraient acceptables et rougissant encore un peu, incapable de contrôler l'affut sanguin dans son visage:  ''En demander un second?''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Empty Re: Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde]

Message  Ophyde Jeu 21 Nov 2013, 00:06

De peur de l'avoir trop troublé, surtout après avoir entendu sa voix dans sa réponse, mon regard se fit aussi inquiet qu'il pouvait l'être. Bref, d'un point de vu extérieur il ne changea pas beaucoup, seul mes doigts s'emmêlant sous la cape auraient pu trahir mon état. Encore fallait-il remarqué le mouvement qu'ils provoquaient. Heureusement, il semblait avoir assez bien pris la baisé. Assez en tout cas pour pour m'enlacer avec tendresse. C'était chaud et agréable. Chaud au point d'en réchauffer le cœur qui se mit à s'emballer et les joues se teinter légèrement. Cela faisait tellement longtemps qu'elles n'avaient rougies par contacte! Les seules fois où elles rougissaient maintenant n'était qu'une question d'excitation physique toute bête.

Et il me fit de nouveau rire. Il était si naturel dans ses propos! Demander aussi fraichement un second baisé, alors que d'autres l'aurait dit de manière détournée - quand ils auraient demandé !Comment un être pouvait être aussi sincère surtout pour ça? Bon, là où on était le moins franc était quand on marchandait. Mais à force de jouer avec les mâles, j'avais pris ce jeu comme un négoce et non comme un plaisir partagé. Il avait tout de même hésité mais sans pour autant mâcher ses mots. Je me devais d'être de même avec lui, histoire de respect envers un ami.

Sans plus attendre j'approchai mes lèvres de siennes en fermant à moitié les yeux avant de reculer. Si je voulais être sincère avec Karl, il fallait que je sois sincère avec moi. Et, je ne pouvais pas le nier, si je posai un second baiser je risquais de m'emballer en lui apprenant la vie. Bon, je pouvais me contrôler et le faire de manière douce et délicate. Je n'allais pas bouleverser un humain tout frais! Mais, il devait savoir sur quel chemin il allait se diriger.


"Si je te donne un second baisé, tu en voudra un troisième, puis un quatrième et... Et moi aussi... Le problème, c'est que je ne voudrais pas m'arrêter au baisé, je pris une bonne inspiration ne sachant comment formuler ça avant de me lancer, Karl veux-tu vraiment découvrir pourquoi les organiques aiment tant se reproduire? Parce que si on se lance sur ce terrain saches que c'est la dernière chose que tu devras connaître pour avoir découvert toutes les sensations agréables qu'ont les organiques... Si... Oh, et puis zut!"

Mes lèvres l'embrassèrent avec plus de fougue que la première fois. Dans un élan passionné je lâchai la cape pour perdre mes mains dans les cheveux au niveau de sa nuque. Mes doigts s'entremêlèrent à sa chevelure alors qu'un pouce lui caressait tendrement la nuque. Quand nos lèvre se séparèrent, je retins mes dents de lui mordiller la lèvre inférieure avant de lui sourire.

"Tu me fais confiance?~"

hrp:
Ophyde
Ophyde

Féminin
Messages : 345
Expérience : 672
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Left_bar_bleue24/40Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Empty_bar_bleue  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Empty Re: Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde]

Message  Invité Sam 23 Nov 2013, 01:44

Dans un certain sens, Karl se sentait légèrement gêné de cette question... Cependant, c'était plus fort que lui et cette sensation qui l'avait habité avait été magique. Il espérait simplement que la lamia ne lui réponde pas que ses actions soient trop poussés ou quelque chose du genre. Après tout, ils étaient amis depuis un bon moment déjà et c'étaient la première fois qu'ils agissaient ainsi...

Pour être tout à fait honnête, il pouvait comprendre que la lamia ne puisse concevoir l'idée d'un simple baisé à une statue et, indirectement, cette idée n'avait jamais passé par la tête de Karl également auparavant. Il était fait de pierre après tout, il savait qu'il n'avait pas sa place dans l'ordre naturel et que son corps ne lui envoyait pas des signaux lui demandant de tels actions. Il avait déjà eu des sentiments d'amitiés envers des individus, voir des liens affectifs... Mais ce corps lui donnait un autre aperçu de l'effet des sentiments qu'il avait. Et les sensations ne font que renforcer ses dits sentiments. Ou bien l'inverse... Dans tout les cas, être organique donnait un autre sens à la perception des autres il semblerait... Et honnêtement, Karl aimait beaucoup.

Alors quand Ophyde semblait prête à lui concéder un second baisé, mais elle arrêta subitement dans son mouvement. Est-ce que c'était sa faute? En fait... Oui et non... La lamia commença par lui dire que, si elle l'embrassait de nouveau, il y aurait un enchainement d'évènement qui conduirait à une activité bien organique. Cependant, pendant les quelques secondes que le cerveau nouveau du golem humanisé utilisait pour comprendre de quel activité la lamia parlait, cette dernière l'embrassa avec énergie et passion. S'il y aurait eu le moindre doute dans son esprit, ils auraient fondus tel que neige au sommet d'un volcan actif. Répondant également avec énergie, la statue moqueuse sentait la présence d'Ophyde contre lui. Cette attention particulière, cette délicatesse qui ne cachait pas cette parcelle de désire...

Posant ses mains dans le bas du dos de la lamia, près des hanches, Karl profitait de la sensation de caresse dans ses cheveux. Finalement, ce corps n'était pas si mal lorsqu'il n'était pas frappé par des tabourets ou lorsqu'il n'était pas affamé. Après un moment, leurs lèvres se séparèrent et l'ancien golem plongeait son regard dans celui de celle qui l'initiait aux diverses sensations organiques. Alors qu'elle lui souriait et qu'elle lui demandait s'il lui fait confiance, Karl ne pouvait s'empêcher de lui répondre d'une voix douce:

''Si ce ne serait pas le cas, je ne serais pas avec toi en ce moment...''

Après tout, c'était elle qui, de toute les personnes qu'il connaissait, avait été celle qui était venu en tête de Karl. Lui dire qu'il lui fait confiance était un doux euphémisme après tout... Alors qu'il ajoutait un autre beau sourire à son visage, le bonheur rayonnait des pores de sa peau. Attirant de nouveau Ophyde vers lui, il déposa un doux baisé, complétant cette scène touchante de cet endroit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde] Empty Re: Une journée à marquer d'une pierre blanche [Pv Ophyde]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum