My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Avènement Du Destin Round 2 (Version Palmessi)

Aller en bas

Avènement Du Destin Round 2 (Version Palmessi) Empty Avènement Du Destin Round 2 (Version Palmessi)

Message  Invité Mer 07 Aoû 2013, 03:19

Spoiler:

Palmessi avait finalement passé le premier tour, un combat où sa naïveté aura faillit causer sa perte. Elle arrivait sur ce second champ de bataille avec une appréhension presque palpable. Sa démarche était craintive, son air innocent déformé par l'inquiétude, elle ne cessait de regarder en tout sens avec l'impression affolante que son adversaire surgirais d'un recoin pour l'attaquer par surprise, tout comme sa précédente adversaire l'avait fait, avec brio.

Si l’arène précédente lui offrait une distance d'attaque confortable, celle-ci était d'un plat affolant. Une immense étendu herbeuse d'où se profilait à l'horizon quelques collines, pas un arbre, pas une seule cachette. La seule végétation était constituée en tout et pour tout de brins d'herbes lui arrivants aux mollets. A ses mollets bien sur, car la créature qui fini par la rejoindre elle était immense. Créature suintant l'énergie la plus démoniaque et aussi effrayante qu'un cauchemar. Elle lui faisait face d'un air stoïque, mouvant faiblement ses appendices osseux comme s'il s'agissait d'ailes bercés par le vent naissant. Ils se regardaient l'un-l'autre dans les yeux à bonne distance, mais aucun ne se décidait à prendre l'offensive, le golem faisait preuve d'une prudence digne d'un grand combattant en voyant la douce Plante. Au fond ils avaient tout deux réussit à vaincre leurs adversaires lors du premier tour, ils n'étaient pas ici par hasard. L'herbe au loin se pliait paresseusement au gré du vent qui fini par atteindre les deux créatures. Un signal muet pour annoncer le début des hostilités.

Le premier assaut fût fulgurant. Le Golem usa d'une langue sortant de la gueule située au niveau de son ventre pour tenter d'atteindre à distance la jeune femme. La langue se heurta à une forme similaire qui venait de surgir du sol depuis la jeune femme, une liane épaisse et solide qui s'écrasa exactement au bout de l'appendice dans un claquement digne d'un fouet, rejetant ainsi les deux armes naturelles chacune de leur côté. Le combat pouvait commencer. Ombresang rétracta sa langue ce qui offrit un instant de répit à Palmessi pour concocter une nouvelle offensive, elle devait à tout prix maintenir la distance avec cet être doté vraisemblablement d'une puissance à ébranler les montagnes. Chuchotant une incantation incompréhensible dans le langage des plantes, elle posa ses deux paumes violemment sur le sol en s’accroupissant. rien ne se passa pendant un instant, alors que le Golem aux aguets se préparait à un nouvel assaut dans une posture défensive. Un grondement sourd se fît entendre, de plus en plus proche, et soudainement dans un bruit d'éboulement une forêt de ronces sortit du sol et se répandit tout autour de Palmessi qui préparait déjà une nouvelle incantation. Les ronces se propageaient rapidement mais pas assez pour inquiéter véritablement Ombresang, le bas de son corps produisit un flot de sang sur lequel il fila rapidement, et avec une dextérité impressionnante il slaloma entre les végétaux agressifs, ne recevant qu'ici et là de faibles dommages. Sa course se poursuivit en cercle autour de la Plante, il attendait une ouverture pour attaquer. Mais ses mouvements se faisaient plus pesants qu'à son départ, il devenait un peu plus lent et ceci offrit la possibilité à Palmessi d'anticiper son attaque lorsqu'il tourna enfin pour foncer droit sur elle dans un couloir assez large pour sa carrure. Il reçu de pleins fouet les lianes gluantes d'une plante gardienne venant de pousser juste devant lui, première étape d'une technique visant à faire pousser une plante crachant un acide corrosif et à l'en asperger sans qu'il puisse l'éviter. Mais le Golem ne l'entendait pas de cette oreille, un voile d'ombre naquit de son être et recouvrit bientôt le terrain entier, les plongeant tout deux dans une épaisse obscurité, aveuglant la Plante pourtant habituée à vivre sans lumière. Elle aurait été en sécurité si ces ténèbres avaient été naturelles, mais elles semblaient poisseuses, cauchemardesques, et la créature indicible s'y tapissant n’eut aucun mal à se libérer de ses entraves grâce à sa force brute et ses os tranchants. La jeune Plante commença alors à paniquer, et à entendre des voix...

Derrière elle, devant, en haut et même six pied sous terre, elle entendait des phrases sans queue ni tête. Elle se boucha les oreilles mais rien n'y fît, elle était assaillit de cris et de chuchotements. Le cœur à cent à l'heure une peur violente s'empara de son âme fragile, elle chercha à s'enfuir dans le noir total. Le Golem dans son élément s'approchait lentement mais surement en écartant une à une les épaisses ronces sur sa route, ajoutant au délire auditif de la Plante la sensation des végétaux mourants autour d'elle, elle en eu des nausées qui la clouèrent au sol. Ombresang n'était plus qu'à quelques pas de l'atteindre, s'il l'attrapait s'en était fini d'elle, il la briserait tel une brindille trop sèche sans le moindre mal. Il se montra pourtant prudent, souhaitant éviter de tomber dans un nouveau piège de cette astucieuse jeune femme. Sa longue langue attrapa le frêle bras de la Plante larmoyante qui hurla sous la morsure, elle tenta de l'arracher sans succès et serra les dents lorsque son liquide vital se fît aspirer à grandes gorgés. Mais le Golem ne réalisa son erreur que trop tard, la plante ne possédait pas une goutte de sang, seulement de la sève, une sève mêlée d'une drogue hallucinogène nommée Belladone. Il aurait pût éviter ses effets néfastes s'il n'était pas aussi avide, mais à si grandes gorgées son esprit s'en trouvait déjà embrouillé. Au moins autant que celui de la jeune femme, ce qui les mettait à armes égales.

Incapable de maintenir son sortilège plus longtemps, les ténèbres s’évanouirent enfin. Palmessi releva les yeux sur Ombresang et réagis aussi vite que possible pour invoquer une plante qui en finirait avec son adversaire, une plante carnivore qui enfonça ses "crocs" en travers de son corps titubant... Mais au grand damn de Palmessi, sa peau était bien trop épaisse pour subir des dommages conséquents, la plante avait beau forcer de toutes ses fibres sur sa mâchoire elle ne transperça pas sa carapaces naturelle. Ombresang qui avait compris son système empoisonné se sépara d'une grande partie de son sang qu'il pouvait contrôler à sa guise, limitant ainsi les effets ravageurs dont il était atteins, un mouvement risqué qui le rendait vulnérable, il devait en finir sur un seul coup. Une des excroissance osseuse de son dos fila droit vers le thorax de la plante qui ne bougeait plus à ses pieds. Elle ferma les yeux et hurla un ordre dans le langage des plantes, effrayée par sa situation.

Une goutte de sang perla... Puis une autre... Suivit d'un flot semblant intarissable. Tremblante comme une feuille la jeune Plante ouvrit les yeux doucement pour voir un pic effleurer sa peau, et un Golem s'effondrant sur ses genoux. Palmessi n'aurait jamais eu le temps d'invoquer une nouvelle plante mais elle pouvait en transférer les pouvoirs dans une autre déjà présente. Elle avait mêlé sa plante corrosive à celle mordant déjà le Golem, l'acide qu'elle cracha suffit à faire fondre sa peau suffisamment pour que les crocs s'enfoncent. Elle n'en revenait pas de sa victoire, fixant ses yeux dans les siens, le Golem s'effondra enfin sur le côté... Les nerfs à vif de Palmessi cédèrent, elle enfouit son visage entre ses mains pour pleurer. Des larmes de peur, mêlés à des larmes de joie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum