My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -45%
TEFAL – Marmite 36 cm – Inox, Tous feux ...
Voir le deal
29.49 €

Bain de soleil [Adélaïde]

2 participants

Aller en bas

Bain de soleil [Adélaïde] Empty Bain de soleil [Adélaïde]

Message  Umbriel Celeboer Lun 02 Sep 2013, 21:11

Vêtements:

Si la forêt maudite était toujours très agitée à la nuit tombée, les jardins quant à eux restaient des plus calmes en l'absence de la lumière du jour. Et il y avait moins d'activité en cette heure aussi matinale. Les créatures de la nuit étaient parties s'abriter tandis ce que les monstres diurnes se réveillaient doucement. Seuls quelques oiseaux, s'éveillant avec les premiers rayons de soleil, procuraient au lieu une agréable ambiance musicale.
Seules quelques rides apparaissaient à la surface du petit lac. Ce petit oasis de tranquillité, perdu dans l'un des quelques bosquets des jardins du donjon, était très apprécié des monstres qui aimaient à se baigner autre part que dans la salle inondée. C'était aussi un endroit privilégié pour les aquatiques désireux de s'évader un peu vers la terre ferme. Parmi ceux-là se trouvait Umbriel, qui venait régulièrement ici, au matin alors que le soleil n'était pas assez haut pour l'agresser de sa lumière.
A l'ombre d'un vieux chêne, le triton était assis, l'épée à la main, observant la surface de l'eau, l'esprit lointain.

Après un long moment, s'arrachant à sa contemplation rêveuse, le
lhimlug revint à son occupation première. Tenant son épée à deux mains devant lui, lame vers le ciel, il entreprit lentement de relâcher sa prise. Et là, au prix d'un immense effort de concentration, il parvint à lâcher complètement l'arme, qui lévita devant lui, à quelques centimètres de ses mains ouvertes.
Il resta ainsi un instant qui s'éternisa. Il n'avait pas la moindre idée du temps que cet exercice avait duré. C'aurait pu être une poignée de seconde comme une heure qu'il n'aurait fait aucune différence, concentré qu'il était sur la nature profonde de l'épée sacrée qui était son trésor le plus précieux. Il lui semblait percevoir en elle l'Eau, non sous forme d'élément mais sous forme de quelque chose de plus puissant, plus indescriptible. Presque une Entité, mais tout en étant un simple liquide. Il sentait que cette épée recelait bien plus de mystère et de pouvoir qu'il ne lui en connaissait, il effleurait cela du bout des doigts, mais tout savoir restait indéniablement hors de sa portée.


*Qu'es-tu réellement, puissante lame ?* pensa-t-il, caressant le fil argenté de l'arme de ses doigts fins.

Un bruit soudain, différent de celui habituel des animaux matinaux, extirpa brutalement Umbriel de ses considérations. Il leva les yeux, cherchant du regard l'origine du son.
Umbriel Celeboer
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
Bain de soleil [Adélaïde] Left_bar_bleue17/40Bain de soleil [Adélaïde] Empty_bar_bleue  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

https://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Bain de soleil [Adélaïde] Empty Re: Bain de soleil [Adélaïde]

Message  Adélaïde Ven 06 Sep 2013, 12:44

Adélaïde n’avait pas d’habitude. Elle faisait les choses comme elle le voulait quand elle le voulait. Oh, ça ne voulait pas dire qu’elle n’avait pas de règles, mais en ce qui concernait les habitudes, ça… on ne pouvait pas prédire ce qu’elle allait faire dans la matinée avec précision, même en la connaissant sur le bout des doigts. Aussi, personne n’aurait pu prévoir qu’elle voudrait prendre un bain ce matin. Un bain d’eau et de soleil, l’un n’allait pas sans l’autre pour elle.

Elle espérait un peu qu’il n’y ait personne. Elle avait beau être une succube et n’avoir absolument aucune honte à se déshabiller devant quiconque, là, elle voulait simplement se baigner, profiter du soleil matinal. Ce pourquoi elle était aller dehors, d’ailleurs, plutôt que de prendre un simple bain dans ses appartements. Elle voulait retrouver un peu la nature, qu’elle avait dénigrer ces dernières années. Hey, les succubes aimaient la nature. Enfin, elle, elle l’aimait. Et elle aimait à se retrouver toute seule au milieu des arbres parfois.

Ah, les humains avaient du mal à comprendre ce que représentaient vraiment les démons, et les succubes en particulier. Bon, elle n’était pas de ces succubes qui étaient des incubes déguisés pour avoir un peu de semence, la transformer et la redonner pour produire un demi-démon, certes, mais elle faisait peur aux humains, qui croyaient, rien qu’en la regardant, que leur âmes seraient souillées. Mais elle ne faisait pas non plus partie de cette catégorie de succube.

Elle arrivait près du point d’eau où elle désirait se rendre. Silencieuse, elle observa d’abord, un peu cachée. Ce n’est pas qu’elle ne désirait absolument personne près d’elle mais… presque. Elle savait qu’elle aurait moins de scrupules à se laisser aller si une femme ou un groupe de femme était là. Sauf que ce ne fut pas une femme qu’elle vit. Là, sur le bord du lac, se tenait un homme-poisson. Elle croyait le reconnaître, l’avoir déjà vu dans le donjon, mais alors de là à se souvenir de son nom… l’avait-elle seulement su un jour?

Elle le regarda, émerveillée, quand il fit léviter l’épée qu’il tenait… enfin, non, justement, il ne la tenait plus. Il lui paraissait… soucieux… non, plutôt… en fait, elle ne savait pas trop. Elle ne se cachait plus vraiment maintenant, et même à vrai dire, elle ne faisait pas attention à où elle marchait. Elle n’aurait su dire combien de temps elle le regardait faire léviter son arme. Mais dans les quelques pas qu’elle fit à découvert elle ne vit pas la racine traîtresse.

Fusse la racine ou son pied qui la trahit le plus, finalement? Crochetant joyeusement la partie de racine dénudée de terre, elle bascula de tout son long sur la berge. Étouffant un bruit peu glamour et un juron bien senti et fusillant du regard ce pied et cette racine, elle se redressa un peu pour s’apercevoir que, ben oui, sa chute n’était pas passée inaperçue.

Dégageant prestement son pied, elle resta au final assise là où elle était tombée, encore toute honteuse de ses grandes pattes maladroites parfois. Elle attrapa le bout de ses cheveux qui avaient atteint l’eau en s’étalant et les essora un peu, par automatisme.

— Pardon, je n’voulais pas déranger, dit-elle, penaude.

Elle leva les yeux vers le… le… l’homme-poisson et lui fit un petit sourire contrit.

— J’étais venue me baigner, mais si vous voulez rester seul, je peux aller ailleurs.

Ailleurs, elle ne savait pas trop où c’était, mais elle trouverait bien.
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
Bain de soleil [Adélaïde] Left_bar_bleue18/40Bain de soleil [Adélaïde] Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

Bain de soleil [Adélaïde] Empty Re: Bain de soleil [Adélaïde]

Message  Umbriel Celeboer Ven 04 Avr 2014, 12:42

Sur la rive opposée du lac, Umbriel aperçut une délicieuse créature qui s'était, moins délicieusement, affalée de tout son long. Et quel long d'ailleurs ! Il ne pût s'empêcher de penser que ces jambes interminables, ce corps svelte et cette longue chevelure claire avait dû faire chavirer le coeur de plus d'une monstre.

-Pardon, je n’voulais pas déranger murmura la jeune femme, puisqu'elle semblait bien humaine, en se redressant.

Lorsqu'elle dégagea ses cheveux humides, il lui sembla alors reconnaître ce visage. Il l'avait déjà rencontrée auparavant, il en était certain. Quelque chose le laissait aussi penser que cette rencontre datait de bien avant son arrivée au Donjon, qu'elle avait eu lieu des années plus tôt. Mais qui était-elle donc ?
Elle lui adressa un sourire renversant, visiblement penaude de l'avoir dérangé.


- J’étais venue me baigner, mais si vous voulez rester seul, je peux aller ailleurs.

Le triton rengaina doucement l'épée qu'il avait déjà reprise en main. Il ne voulait en aucun cas se montrer agressif envers elle. A vrai dire, sa méditation était achevée, il était persuadé de ne pas parvenir aujourd'hui à avancer plus avant vers les réponses qu'il cherchait.

D'un geste de la main, il l'invita à profiter comme elle le souhaitait du lac, avant de s'y plonger lui-même. Ses cordes vocales étaient asséchées et il ne souhaitait pas faire troubler plus encore la jeune femme en recourant à la télépathie. Sitôt immergé, il ressortit le visage afin de répondre.


- Je vous en prie, vous ne me dérangez en aucun cas. A vrai dire, j'en avais fini avec ce petit exercice que vous avez surpris. Désirez-vous rester seule, ce que je comprendrais aisément, ou puis-je me joindre à votre baignade ?

Tout en parlant, il s'approchait de la rive sur laquelle était assise la femme envoûtante. Mais quelque chose le troublait en elle, sans qu'il puisse dire quoi. Bien que d'apparence humaine, quelque chose le poussait à croire qu'elle n'appartenait pas à cette race.
Umbriel Celeboer
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
Bain de soleil [Adélaïde] Left_bar_bleue17/40Bain de soleil [Adélaïde] Empty_bar_bleue  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

https://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Bain de soleil [Adélaïde] Empty Re: Bain de soleil [Adélaïde]

Message  Adélaïde Mer 23 Juil 2014, 19:32

Lorsque l’homme-poisson plongea, elle se demanda s’il allait partir. Le geste était équivoque, elle pouvait se baigner ici. Quand il ressortit la tête de l’eau, elle trouva que le liquide lui faisait avoir une peau un peu translucide. M’enfin, parfois c’était elle qui n’était pas lucide, il ne fallait pas trop qu’elle s’écoute. De fait, elle entendit à peine la phrase que prononça l’être aquatique.


— Pardon…? Ah, non, bien sûr vous pouvez rester. Ce serait un comble de refuser à un habitant des eaux de se baigner.

Elle ne se rendit pas tout de suite compte que même si elle lui refusait sa compagnie, il resterait certainement dans l’eau, quelque part dans l’enceinte du donjon. Elle ne savait pas trop ce qu’elle avait en ce moment, mais elle réfléchissait mal. Moins bien que d’habitude en tout cas.


— Ah, je crois que je suis plus tête en l’air que je ne le pensais. Qu’importe.

Et comme Adélaïde était particulièrement impudique, quand elle se releva elle fit disparaître ses vêtements, puisqu’ils n’étaient qu’illusion. Ce serait de toute façon plus agréable pour elle si elle n’avait pas à faire attention à son apparence, mais elle tenait à garder au moins sa forme humaine, c’était plus joli à regarder pour ceux qui ne sont pas des démons.

Elle entra doucement dans l’eau, elle était un peu froide, mais ce n’était pas très grave. Elle frissonna un peu, mais finit par y entrer jusqu’au cou.

— Je ne crois pas que nous ayons été officiellement présentés. Je suis Adélaïde, succube de mon état.

Elle défit doucement les roses qui étaient accrochées à sa queue de cheval/chignon, comme si elles étaient réelles, mais elles s’effacèrent avant même que d’avoir toucher l’eau. Puis elle défit le lien qui retenait ses cheveux et lui aussi disparu dès qu’il ne toucha plus la succube.

Ses longs cheveux fins s’éparpillèrent autour d’elle. Elle ne voulait pas plus s’enfoncer dans l’eau. Heureusement qu’elle n’était pas à la plage, elle aurait peur que les courants ne l’emporte au large. Mais pour autant, elle n’entra pas plus loin dans l’eau.

Elle ne savait pas nager.

Elle n’avait jamais vraiment appris, même si elle avait vécu dans un port quelques temps. Elle n’avait eu ni le temps ni l’envie. Et puis, elle n’était pas venue ici pour apprendre. À son avis, elle n’apprendrait jamais à nager. Elle n’en voyait pas l’intérêt de toute façon.

Se mouillant doucement le visage et le haut de la tête, elle attendait la réponse de la créature aquatique.
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
Bain de soleil [Adélaïde] Left_bar_bleue18/40Bain de soleil [Adélaïde] Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

Bain de soleil [Adélaïde] Empty Re: Bain de soleil [Adélaïde]

Message  Umbriel Celeboer Jeu 24 Juil 2014, 11:53

hrp:
Un rire cristallin échappa au triton devant l'ingénuité de la demoiselle. Cette candeur, même si elle n'était guère que passagère selon ses dires, ajoutait à son charme naturel.
Pour autant, les remarques de ce type ne lui étaient pas étrangères. Ce point d'eau n'était qu'un parmi tant d'autres, en effet, mais les habitants terrestres avait tendance à oublier ce fait. Ils ignoraient bien souvent que toute une partie de l'édifice leur était dissimulée, plongée sous les flots purs générés par Oni-Ni Kanabo.


"Il n'y a ma foi guère de mal à laisser par moments son esprit vagabonder librement. D'autant que je dois avouer que cela vous rend plus charmante encore."

Il esquissa un mouvement vers la berge, voulant aider la jeune femme à se relever, mais ne fut pas assez rapide. Il resta un fugitif instant figé, pris de court par la disparition soudaine des atours d'Adélaïde. Il n'était en rien choqué, mais il fallait avouer qu'il ne s'était pas attendu à pareille illusion.
La nudité de l'envoûtante créature pour autant n'heurta en rien sa pudeur. Ceux de son espèce peuplaient les profondeurs de l'océan, et bien que les environs immédiats de la cité présentent d'un micro-climat particulier, les alentours sont des eaux froides que la lumière solaire ne vient jamais réchauffer. Mais pour les lindar, c'est la fine sécrétion muqueuse qui les recouvre qui remplit l'office de vêtements, de protection contre le froids et autres agressions. Voiles et bijoux ne sont à leurs yeux que quelques artifices, parures esthétiques dont ils pouvaient aisément se passer. Aussi pour les lindar la nudité n'était-elle pas le tabou qu'elle représentait pour tant d'autres espèces, à commencer par les humains. Il admira donc sans s'en cacher le corps de la délicieuse démone alors qu'elle s'avançait vers l'eau, avant de détourner finalement le regard en se souvenant que, si un tel comportement était tout à fait naturel parmi les siens, il était parmi bien des civilisations d'une intolérable impolitesse.

Il offrit sa main à Adélaïde, l'aidant courtoisement à passer sans encombre de la berge surélevée au lac lui même. Il sourit de la voir hésiter à avancer plus loin, la fraîcheur de l'eau retenant ses gestes et tendant ses muscles qui tendaient de s'habituer à ce nouvel environnement.


"Je ne crois pas que nous ayons été officiellement présentés. Je suis Adélaïde, succube de mon état."

Le triton faillit s’étouffer à ces mots. Ainsi ce qu’il avait perçu d’étrange en elle était cette nature démoniaque ? Son camouflage en ce cas était admirable, car cette empreinte démoniaque était discrète sur son esprit, tant qu’il n’avait pas été capable de l’identifier. Mais il se calme vite, la surprise initiale dissipée. Il avait appris depuis son arrivée dans ce refuge de monstres à modérer la méfiance qu’il avait toujours a priori vis-à-vis des démons.

“Et je me nomme Umbriel Hlocendur et vous aurez probablement remarqué que je suis un triton, bien que mes sœurs sirènes soient généralement mieux connues des terrestres” répondit-il, nageant autour d’Adélaïde, alternant respiration aquatique et aérienne, tandis qu’elle déliait délicatement le lien de ses cheveux. “Comme vous l’avez justement fait remarquer, je ne crois pas que nous ayons déjà été présentés. Et pourtant j’ai l’intime conviction de vous avoir déjà rencon…

Les derniers mots de l’homme des mers moururent dans sa bouche, ne passant jamais la barrière de ses lèvres, pourtant figées ouvertes dans un rictus de surprise. La longue chevelure d’or de la démone se répandit sur ses épaules nues et vint flotter à la surface de l’eau comme l’attache illusoire disparaissait. Et en même temps revenait à l’esprit d’Umbriel le souvenir d’une femme brisée, flottant inanimée, que lui et sa sœur avaient découvert et secourue.

“Mon impression s’avèrerait-elle finalement exacte ? Nous nous sommes déjà rencontrés Adélaïde, bien que vous arboriez alors ailes et queue de démon et n’étiez pas aussi resplendissante que vous l’êtes désormais.”

Jamais il n’aurait espéré revoir la démone un jour. Il n’avait plus eu de ses nouvelles depuis cette rencontre qu’il venait de mentionner et ignorait même qu’elle avait survécu à ses cruelles blessures.[/b][/b]
Umbriel Celeboer
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
Bain de soleil [Adélaïde] Left_bar_bleue17/40Bain de soleil [Adélaïde] Empty_bar_bleue  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

https://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Bain de soleil [Adélaïde] Empty Re: Bain de soleil [Adélaïde]

Message  Adélaïde Ven 25 Juil 2014, 15:12

Elle essayait de ne pas penser, en général, à la raison qui l’avait amené ici. Elle était contente ici. Elle s’y sentait bien. Et elle arrivait a faire correctement son boulot. Mais le triton, dont il connaissait effectivement les femelles de sa race plus que les mâles de réputation, semblait l’avoir connue.

Mais quand avait-il pu la connaître avant qu’elle ne soit amputée de sa queue et que ses ailes ne soient détruites et inutilisable, et apparemment en manque ou mal en point. Elle était pourtant certaine de n’avoir jamais côtoyé le peuple aquatique. A moins que…

Elle avait été dans l’eau une fois. Une fois où elle aurait pu se noyer.

FlashBack : quelques années auparavant

Sûre de sa beauté, de son charme, de ses atouts, elle était allé à ce rendez-vous sur les docks. Elle ne connaissait pas son client, peut-être un notable de passage qui aurait entendu parler d’elle. Elle en était flattée. Elle était orgueilleuse encore à cette époque. Elle avait loué un petit fiacre pour la transporter, comme si elle n’était pas une prostituée démoniaque. Elle portait ce qu’il fallait aussi, une jolie robe, juste assez décolleté pour laisser l’imagination travailler. Les humains, et surtout les humaines, qu’elle pourraient rencontrés étaient souvent assez prude, à cause de leur satanée religion. Satanée. Quelle beau jeu de mot.

Arrivée sur les docks, elle ne prit pas longtemps pour trouver l’endroit précis où le rendez-vous devait avoir lieu, elle connaissait déjà. Elle ne se posa pourtant pas de question. Elle ne pensait qu’à son prochain client. Elle avait beau paraître belle pour la commun des mortels, elle savait qu’elle manquait un peu d’énergie. Et le fait qu’elle doive garder sa forme totalement humaine pour le moment était un peu épuisant.

Mais des entrepôts qui l’entouraient n’en sortit pas un gentleman qui voulait passer du bon temps avec une plus que professionnelle, mais bien 6 hommes armés de barres métalliques qui ne semblait pas lui vouloir du bien. Ils se placèrent autour d’elle et commencèrent à lui poser des questions. Il paraissait qu’elle était une démone, de celle qui tue l’âme et l’empêche de trouver le Paradis. Elle répondit que non, qu’elle n’était qu’une prostituée et que ceux qui utilisaient ses services n’étaient pas les plus croyants.

Ils ne voulurent rien entendre. Ils la tabassèrent, lui arrachèrent ses vêtements. Elle fut obligée de prendre sa forme semi-démoniaque pour ne pas tomber dans les pommes trop tôt. Ses agresseurs jubilèrent. Ils avaient raison. Elle faisait bien partie de cette race démoniaque qui empuante les âmes mortelles pour que Dieu ne les accueille pas.

Quand elle fut sur le point de vraiment s’évanouir, ils la jetèrent à l’eau espérant qu’elle se noie. Et elle crut elle-même qu’elle n’allait plus jamais revoir la lumière du jour.
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
Bain de soleil [Adélaïde] Left_bar_bleue18/40Bain de soleil [Adélaïde] Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

Bain de soleil [Adélaïde] Empty Re: Bain de soleil [Adélaïde]

Message  Umbriel Celeboer Dim 27 Juil 2014, 21:06

Des mois durant, frère et sœur avaient parcouru l'océan d'Umbar, voyageant jusqu'à quelques contrées lointaines, sous-marines ou côtières. Le deux aquatiques satisfaisaient leur âmes d'explorateurs. Ils voyageaient ainsi librement, là où les courants les portaient, afin de découvrir le monde. Et si cela peut être d'un danger constant sur les routes terrestres, l'immensité de la mer rendait une telle aventure bien moins périlleuse.
Après une très longue absence, -creatures-gardener-female-fin.jpg]Aerlinn Arielle Silef et son frère Umbriel Celeboër Hlocendur revenaient enfin à leur cité natale d'Aqualondë. Il leur restait toutefois bien des jours de voyage encore et malgré les courants favorables, il était épuisant. Ils avaient prévu de s'arrêter quelques fois encore, auprès de communautés qu'ils connaissaient et avec lesquelles leur propre peuple était en relation.
Aucune halte n'était prévue pour cette nuit cependant. Et pourtant...

De leur mère, dont la partie aquatique était apparenté à une anguille, ils avaient hérité de traits bien différents. Toutefois, tous deux ressentaient une certaine aversion pour les lumières trop vives, aussi avaient-ils pris l'habitude de voyager de la fin de l'après-midi jusqu'à ce que la matinée soit bien entamée. Aussi étaient-ils en route depuis plusieurs heures déjà, profitant d'un courant longeant les côtes pour économiser leurs forces, lorsqu'Aerlinn fit preuve d'une autre particularité que sa génitrice lui avait légué. Contrairement à son frère, elle possédait en effet un sens de l'odorat hors du commun, même pour ceux de sa race, la rendant capable de sentir certaines choses dans l'eau même depuis une distance importante. Et le sang était l'une des odeurs les plus fortes.


"Celeboër, attends ! Je sens quelque chose."

"Quoi donc ? Nous ne pouvons pas nous arrêter ici, Arielle, il y a une ville humaine à deux pas, et tu connais bien la philosophie de ce royaume à l'égard de notre espèce."

"Ce qui ne nous oblige pas à adopter la même. Je sens l'odeur du sang. Quelqu'un est blessé. Nous devons lui porter secours."

"Et j'imagine que rien de ce que je dirai ne te raisonneras..." râla Umbriel avant de suivre sa sœur, déjà partie, comme il le craignait, vers la côte et cette ville hostile.

Il ne leur fallut guère plus de quelques instants pour pénétrer, furtivement, dans le port endormi. Un corps brisé flottait en effet à la surface des eaux noires, son sang se mêlant à l'océan. Mais alors que la prêtresse des mers volait pour se porter au secours de la blessée, un bras ferme la stoppa.


"C'est un démon."

"Quoi ? Tu en es certain ?"

"Il n'y a aucun doute possible. Son esprit façonné par la luxure émane de l'aura infernale. Mais pour autant, la détresse qu'il laisse apercevoir semble sincère, à moins qu'elle ne soit feinte..."

"Que faire ? En pleine ville humaine, une telle méthode de prédation paraît peu probable. N'a-t-elle pas plutôt souffert de la xénophobie de ces terrestres ?"

"C'est possible. Mais ne prenons pas de risque. Laisse-moi l'amener vers la pleine mer où nous ne craindrons ni ses attaques, ni l'ire des humains sur la rive."

Aussitôt dit, Umbriel se mit à murmurer quelques mots en tarquesta, l'antique Haut-langage dont il avait l'usage pour communiquer avec l'élément liquide. A l'issu de quelques gestes, il fit se former à la surface des rides qui n'étaient produites par aucun vent et qui, sans éveiller le moindre soupçon, portèrent la démone blessée vers le large, jusqu'à ce qu'elle fût hors de la lueur des torches.
Enfin seulement, les deux êtres aquatiques vinrent crever la surface, le triton portant délicatement -mais fermement, craignant toujours quelque fourberie- hors de l'eau. Usant de sa magie bienfaitrice, Aerlinn tenta de soigner ce qu'il y avait de plus urgent. Ainsi l'eau fut-elle magiquement extraite de ses poumons, permettant à la démone comateuse de respirer à nouveau, tandis que la sirène tentait de son mieux de contenir les saignements les plus abondants.


"Je ne pourrai rien faire ici. Il faut trouver un endroit où l'installer. Et il faudra quérir de l'aide."

"Ces côtes rocheuses sont percées de nombreuses cavités. Je pourrais en trouver une adéquate, mais j'appréhende de te laisser seule avec cette démone."

"Va, Celeboër. Tu es bien plus rapide que je ne le suis. Et si cela te rassure, gardons nos esprits en contact."

Le triton laissa donc là la sirène et la démone et plongea vers la côte, parcourant celle-ci à la recherche de quelques grottes. Il ne lui fallut guère trop de temps pour en trouver une qui convenait, la cavité remontant et abritant ainsi une poche d'air.
Il revint aider Aerlinn à porter la démone jusqu'à cette grotte profonde, collant à tour de rôle leurs lèvres aux siennes pour ne pas la noyer par une apnée prolongée.

Peu de temps après, ils furent donc installés. La jeune prêtresse avait fait son possible pour soigner les blessures de sa patiente, mais ses connaissances et sa magie ne suffisaient pas pour assurer les soins nécessaires. En particulier les ailes, la queue et les jambes de la démone étaient des structures anatomiques dont elle ignorait tout. Ils ne pouvaient tout deux rien faire de plus pour la soigner. Si les blessures les plus urgentes étaient traitées, il n'y avait pour autant aucune assurance qu'elle puisse survivre dans un tel état plus de quelques jours.


"A cette période de l'année, Miroldín et les siens doivent être à la crique. Peut-être puis-je aller le prévenir ? Les guérisseurs de son clan sauraient sûrement quoi faire pour cette pauvre créature."

La méfiance qu'ils avaient d'abord exprimée du fait de la nature démoniaque de la blessée avait disparue au vu de son état. Ils désiraient sincèrement lui venir en aide et ne craignaient plus qu'il puisse s'agir d'un piège comme il l'avaient d'abord fait.
Ils connaissaient dans les environs un clan d'elfes nomades, et notamment leur chef Gildor Miroldín, qui passaient de forêts en forêts malgré l'hostilité des humains, et qui revenaient régulièrement dans une petite crique cachée où il leur arrivait de commercer avec ceux d'Aqualondë.
Ainsi donc Umbriel s'en fut, nageant aussi vite qu'il lui était possible, afin de rejoindre les elfes. Même ainsi lancé, il ne pouvait espérer atteindre le campement avant le point du jour. Aerlinn elle était restée seule avec la blessée, luttant pour assurer sa survie jusqu'à l'arrivée de ces secours.


noms:
Umbriel Celeboer
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
Bain de soleil [Adélaïde] Left_bar_bleue17/40Bain de soleil [Adélaïde] Empty_bar_bleue  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

https://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Bain de soleil [Adélaïde] Empty Re: Bain de soleil [Adélaïde]

Message  Adélaïde Jeu 18 Sep 2014, 18:18

Elle ne savait plus si c’était le jour ou la nuit. Elle n’avait conscience de rien. Même pas de son propre corps. Ni de son environnement. Elle ne savait pas qu’elle se réveillait parfois, délirante. Elle ne savait pas qu’il y avait quelqu’un à côté d’elle qui la faisait boire pendant ce temps, et qui s’occupait d’elle. Elle avait une sorte de fièvre, mais les démons ne pouvant pas être malade, c’était l’épuisement qui la prenait.

Elle semblait être au plus mal. La chaleur n’aurait rien dû lui faire, elle aimait ça la plupart du temps. Elle ouvrit les yeux et vit une jeune femme penchée sur elle. Une jeune femme? Elle n’avait pas la force de bouger les yeux, elle ne voyait que son visage. Elle ouvrit la bouche, mais aucun son n’en sortit. La jeune femme en face d’elle dit quelque chose, mais Adélaïde ne l’entendit pas. Puis elle s’évanouie de nouveau.

Plus tard, elle entend des voix. Une voix douce, de femme. Une voix plus grave, d’homme. Elle frissonne. Elle sent qu’on s’approche d’elle, on la touche, on lui passe un liquide sur le visage, de l’eau sans doute. Elle n’ouvre pas les yeux cette fois.

Au bout de quelque fois à se réveiller par à-coup, elle finit par reprendre apparemment pleinement conscience. Elle ouvre les yeux, bouge la tête, voit une femme. Du moins, le haut du corps d’une femme. Où est le bas? Où sont ses jambes? Elle entend qu’on essaie de lui parler. Elle arrive à capter quelques mots.

— Quel… nom… m’entendez… gardez… ouvert…

Quoi? Quoi? Elle n’avait pas compris. Nom? Son nom?

— A… Ad… Adél…aïde

Elle ne réussit qu’à prononcer son nom quand l’inconscience vint finalement la reprendre.

Plus tard, elle ne savait pas combien de temps s’était passé, elle entendit qu’on l’appelait. Difficilement, elle ouvrit les yeux. Elle vit la jeune femme. Et à son côté un jeune homme. On lui parla encore, elle crut entendre les mots “elfe”, “soin”, “terre”, mais elle ne pouvait pas en être certaine. Elle se sentit déplacée lentement, et une de ses mains inerte toucha l’eau. Et elle hurla. Autant que faire se pouvait. Elle se débattit. Elle ne savait pas ce qu’ils voulaient d’elle. Elle, tout ce qu’elle comprenait, c’est qu’elle allait retomber dans l’eau, elle ne voulait pas.

Patiemment, les deux personnes la réhabituèrent à l’eau. Et puis elle reperdit conscience. Et quand elle se réveilla, elle était allongée sur une paillasse, ailleurs, avec d’autres personnes autour d’elle, d’autres voix. Ah non, elle entendit vaguement les voix des deux personnes qui l’avaient sauvée en premier.

Mais quand elle se réveilla enfin complètement, elle ne se souvenait plus de ce qui s’était passé entre le moment où elle était tombée dans l’eau et cet instant. Elle se retrouvait parmi les elfes et ils la soignèrent, c’est tout ce qui lui resta en mémoire.
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
Bain de soleil [Adélaïde] Left_bar_bleue18/40Bain de soleil [Adélaïde] Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

Bain de soleil [Adélaïde] Empty Re: Bain de soleil [Adélaïde]

Message  Umbriel Celeboer Lun 13 Oct 2014, 23:54

Comme convenu, le jeune triton avait nagé aussi vite qu'il lui était possible sans s'épuiser, usant ingénieusement des forts courants que l'on retrouve près des côtes. Sa hâte était autant motivée par la volonté de venir en aide à la blessée qu'à l'inquiétude qu'il avait de laisser sa sœur qu'il chérissait tant seule, proche qu'elle était des territoires humains. Pas plus tard que la veille ils avaient été attaqués par des pêcheurs, plus loin à l'est, qui voyaient en eux des monstruosités à détruire.

Pendant ce temps, Aerlinn faisait de son mieux pour soulager la succube. Elle était mal en point et, à n'en pas douter, elle garderait toute sa vie des séquelles de ces blessures. Mais dans un premier temps, il fallait qu'elle y survive.
Le temps passant, la prêtresse trouva le moyen d'améliorer quelque peu les conditions dans lesquelles elle gardait la convalescente. Adélaïde était enveloppée dans une gangue d'algues à larges feuilles afin que la chaleur de son corps ne s'échappe point, la tête calée sur la douce queue de la sirène. Celle-ci broyait quelques algues avec de la chair de mollusque, préparant un cataplasme pour éviter que les plaies ne s'infecte, lorsqu'elle sentit un mouvement qui différait des tremblements habituels causés par les fièvres. Elle posa une main douce sur le front brûlant de la démone, lui murmurant quelques mots d'une voix tendre.


"Restez calme. Tout ira mieux."

Voyant ses paupières se soulever doucement, signe indéniable de rétablissement, elle voulut la motiver à se battre et rester éveillée.

"Vous me voyez contente de vous voir éveillée. Puis-je vous demander quel est votre nom ? Vous m'entendez ?"

Mais les yeux de la démone se fermèrent bientôt à nouveau, quoiqu'Aerlinn puisse dire. Adélaïde ne fit que murmurer son nom avant de sombrer à nouveau dans le sommeil agité de la fièvre.

Ce ne fut que bien après cela que son frère la prévint que les elfes et lui-même se mettaient en route pour venir porter assistance à la blessée. Umbriel fit irruption dans la grotte quelques heures plus tard, l'après-midi déjà bien entamée, suivi peu après par un elfe que l'apnée prolongée semblait avoir épuisé. Avec mille gestes de douceur, tous trois se mirent en devoir de transporter la démone à la surface, les aquatiques insufflant régulièrement de l'air aux deux autres, où les attendaient le reste du clan.
Les elfes ont de tous temps été connus pour leur savoir en matière de soins, tant physiques que magiques, aussi l'état de la succube fut rapidement stabilisé. Les natifs d'Aqualonde ne purent cependant pas rester bien longtemps en leur compagnie, une longue route les attendant encore, et ils ne purent assister au réveil de celle qu'ils avaient secourue.

Retour au présent
Avec le retour en mémoire de ces souvenirs, les doutes d'Umbriel quant à l'identité de son interlocutrice s'étaient dissipés. Il savait qu'il avait devant lui celle qu'il avait secouru quelques années auparavant. Doucement il s'avança vers elle, toujours surpris par cet heureux hasard, et le revers de sa main vint frôler la joue colorée de la démone.


"Je n'espérais point vous revoir un jour. Vous ne conservez probablement nul souvenir de moi, mais je vous suis venu en aide il y a déjà longtemps de cela, lorsque vous gisiez inconsciente près de la côte. Ma sœur et moi-même vous avions recueillie jusqu'à l'arrivée de secours plus compétents, un clan elfique amis des miens.
Accepteriez-vous que je vous demande ce qu'il est advenu de vous ensuite ? Je n'étais même pas certain que vous y aviez réchappée."
Umbriel Celeboer
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
Bain de soleil [Adélaïde] Left_bar_bleue17/40Bain de soleil [Adélaïde] Empty_bar_bleue  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

https://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Bain de soleil [Adélaïde] Empty Re: Bain de soleil [Adélaïde]

Message  Adélaïde Mar 07 Avr 2015, 19:44

Bien sûr, elle s’était toujours posé des questions sur ce qui lui était arrivé ce soir-là. Et elle savait qu’il manquait quelques heures au moins dans sa mémoire entre le moment où elle était tombée à l’eau et celui où elle s’était réveillée dans le camp des elfes. Elle avait posé des questions aux elfes, mais ils n’avaient pas voulu répondre. Elle avait fait avec. Elle était en vie, et si son sauveur n’avait pas voulu se faire au moins dire merci, soit. Les elfes avaient d’ailleurs été particulièrement compréhensible, car non content de la soigner, certains mâles étaient venus lui apporter un peu d’énergie. Ce qui avait été grandement apprécié, évidemment.

— Vous m’avez aidé ? Je ne me souviens pas.

Le dos de la main du triton sur sa joue fut un contact étrange. On ne la touchait pas par gentillesse en général. On ne la touchait pas ou on la touchait autre part. Elle n’était plus habituée. Si bien qu’elle frissonna. D’autant qu’à être devenue démone elle s’était habituée à ne plus vraiment recevoir de marque d’affection. Elle ne les cherchait pas non plus.

— Ce qu’il m’est arrivé ? Et bien, après que les elfes m’aient complètement soignée, et que je me sois réadaptée à vivre en société, ils m’ont indiqué, à ma demande, un endroit où je pourrais vivre avec un maximum de non-humains.

Elle essayait de se remémorer son arrivée, mais elle se perdait dans les brumes de sa mémoire. Elle se souvenait vaguement qu’elle avait été bien accueillie.

— Je suis arrivée ici peu après les avoir quittés. J’ai voyagé un peu, le temps de trouver, j’ai un peu tourner autour sans le savoir, mais je suis arrivée sans encombre. Et ensuite je suis devenue l’amante la plus courue du Donjon. Je vais bien, quoiqu’un peu chancelante sur mes ergots parfois, j’ai perdu ma si jolie queue.

Elle eu un grand sourire. Elle était fière de ce qu’elle était. De toute façon, elle ne pourrait jamais le cacher. Elle aimait ce qu’elle était, ce qu’elle faisait et où elle était. Et puis, tout en continuant de sourire doucement, elle se ressaisit.

— Donc vous me connaissez. Mais je ne vous connais pas. Pouvons-nous finir les présentations ?

Elle avait dit ça sur un ton léger, pour continuer la conversation.

— Vous n’êtes pas resté pour que je puisse vous remercier pour ce que vous avez fait. Et pourtant je vous dois la vie, bien plus qu’aux elfes, si je comprends bien, sans vous je me serais noyée. J’ai une dette envers vous.
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
Bain de soleil [Adélaïde] Left_bar_bleue18/40Bain de soleil [Adélaïde] Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

Bain de soleil [Adélaïde] Empty Re: Bain de soleil [Adélaïde]

Message  Umbriel Celeboer Ven 17 Avr 2015, 17:10

La caresse de sa peau provoqua chez la ravissante créature un frisson, bien qu'il ne put dire s'il était dû à la sensation elle-même ou à la surprise. Ne sachant si, ses moeurs différant de ceux des autres races, il n'avait pas été trop intime et indélicat, Umbriel ramena prestemment sa main, espérant ne pas avoir froissé la demoiselle.
Comme il l'avait deviné, Adélaïde ne gardait guère de souvenir de son intervention. Il est vrai que les quelques rares instants durant lesquels elle avait été éveillée, elle n'avait pu voir qu'Aerlinn, et il doutait même qu'elle ait réellement été consciente alors. Cela n'importait que peu cependant, s'ils l'avaient secourue ce n'était point dans l'espoir d'une quelconque reconnaissance mais uniquement pour porter assistance, car tel était le coeur généreux de sa parente. Le triton était plus curieux en revanche de ce qu'il était advenu d'elle pas la suite. Il n'avait malheureusement plus pu prendre de nouvelles auprès du clan des elfes voyageurs qui avaient pris soin de la blessée, aussi écouta-t-il attentivement ce qu'elle lui raconta. Ainsi était-elle installée ici, visiblement depuis plus longtemps qu'il ne l'était lui-même, et exercait-elle avec une apparente fierté le rôle de ceux de sa race. Mais son court récit s'achevait et elle lui fit remarquer avec justesse qu'il était pour elle un illustre inconnu, n'ayant pas daigné rester après l'avoir sorti des flots.

¤ Pour être correct, c'est à ma soeur Aerlinn que vous devez votre salut plus qu'à moi-même. ¤ murmura-t-il dans l'esprit de la succube. ¤ Elle m'accompagnait cette fameuse nuit: c'est elle qui a perçu votre détresse et vous a procuré les premiers soins. Mais il n'est nul cas de dette: tu ne nous dois rien de plus que de profiter de la seconde chance qui t'a été donnée en survivant à tes blessures.
¤ Il est vrai que ce fut incourtois de notre part de ne pas assister à votre guérison, mais nous ne pouvions rester plus longtemps comme le devoir nous rappelait en notre demeure. ¤


La surprise de cette rencontre improbable passant, Umbriel se remit à nager doucement dans l'eau claire aux côtés de la démone. Ils conversèrent ainsi, le triton alternant entre milieu aérien et aquatique.


"Ta demande est justifiée, en effet. Je suis un lindar, quoique dans la langue commune on parle de triton, originaire d'Aqualondë, une cité qui se trouve dans les profondeurs de la mer, loin à l'Ouest. Comme toi cependant, je suis devenu un habitant de ce domaine depuis quelques années solaires maintenant. C'est d'ailleurs étonnant que nous ne nous soyons rencontrés plus tôt."
Umbriel Celeboer
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
Bain de soleil [Adélaïde] Left_bar_bleue17/40Bain de soleil [Adélaïde] Empty_bar_bleue  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

https://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Bain de soleil [Adélaïde] Empty Re: Bain de soleil [Adélaïde]

Message  Adélaïde Mer 08 Juil 2015, 10:59

Adélaïde n’avait évidemment pas fait la réflexion sur le fait qu’ils n’étaient pas restés par méchanceté. Elle comprenait bien qu’ils avaient pu avoir d’autres choses à faire. Elle-même ne se serait sans doute pas arrêtée pour aider n’importe qui, surtout une personne à l’essence si différente de la sienne.

Elle fut surprise d’entendre la voix de son interlocuteur directement dans sa tête. C’était bien la première fois. Elle ne savait même pas que c’était possible. Elle espérait qu’il ne pouvait faire que lui parler.

— Une seconde chance… Mh, en fait ce fut ma troisième chance de vivre. J’étais humaine avant. Avant… Ma part humaine me dit que ça fait longtemps. Ma part démoniaque me dit que j’ai encore toute l’éternité devant moi. Grâce à vous et votre soeur.

Elle haussa les épaules. Elle profiterait de cette nouvelle chance, comme elle avait profité de la deuxième.
Tandis qu’Umbriel nageait devant elle, elle avança un peu pour pouvoir s’asseoir afin que l’eau lui arrive un peu au dessus de la poitrine. C’était juste assez bas pour qu’elle n’ait pas l’impression qu’elle pourrait se noyer dans la minute.

— Les tritons. Oui, j’en ai entendu parlé. C’est amusant, parce que même dans une ville portuaire on vous prend pour des légendes. Il y avait cette histoire qui courait, sur un marin qui était tombé amoureux d’une sirène, il l’avait juste entendue chanter et il l’avait aimé. Une histoire d’amour insipide si vous voulez mon avis. On ne peut pas se fier uniquement à la voix de quelqu’un. Regardez-moi. Éternellement jeune et jolie, ressemblant à qui vous voudriez voir dans votre lit, et mortellement dangereuse pour votre âme immortelle. Enfin, pour celle des humains croyants en tout cas.

Pour s’occuper les mains, elle rassembla ses longs cheveux, qui formaient une corolle autour d’elle, et commença à les tresser.

— N’étant… pas très à l’aise avec les étendues d’eau, je ne m’en approche pas souvent. Ce qui pourrait expliquer qu’on ne se soit pas rencontrés plus tôt. J’imagine.

Elle réfléchit un instant.

— Vous pourriez ? Sortir de l’eau, j’entends. Vous en avez la possibilité ? Ça me fait encore pensé à une histoire de sirène qui pouvait avoir des jambes, mais je ne me souviens pas vraiment comment.

Elle n’était pas portée sur la culture en général, mais elle avait toujours aimé entendre les marins parler des légendes de la mer, des créatures qui la peuplaient, de celles dont ils devaient se protéger, celles qu’ils devaient éviter. Maintenant qu’elle était elle-même une de ces créatures, même si elle ne venait pas de la mer, elle trouvait amusante la façon dont les humains les voyaient. Comme une menace pour leur salut. Alors que c’était eux qui s’étendaient en prenant des territoires à des peuples qui étaient là depuis longtemps.
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
Bain de soleil [Adélaïde] Left_bar_bleue18/40Bain de soleil [Adélaïde] Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

Bain de soleil [Adélaïde] Empty Re: Bain de soleil [Adélaïde]

Message  Umbriel Celeboer Mar 14 Juil 2015, 13:20

Depuis qu'il s'était installé au Donjon, Umbriel utilisait tellement le langage mental, trop peu étant ceux capables de converser avec lui autrement (même en restant immergé, le son peinerait à passer de l'eau à l'air), qu'il en venait parfois à oublier que ce n'était pas quelque chose de naturel chez les membres d'autres espèces. Tous les lindars étaient en effet capable de télépathie, à des degrés variés selon l'ouverture de leur esprit au monde et leur affinité avec la personne ciblée. En vérité, leur langue véritable était un savant mélange de communication orale, de langage corporel et de pensées projetées, rendant sa maîtrise presque impossible pour un étranger.

"Les sirènes et tritons sont multiples, il existe de par le monde plusieurs peuples, aussi différents l'un de l'autre que peuvent l'être par exemple les diverses races d'elfes. Il est vrai, certains usent de leur voix comme d'un sortilège pour hypnotiser les voyageurs, soit pour les charmer, soit pour les attirer à leur perte. Il n'en est pas ainsi chez les miens cependant, comme nos chants portent une partie de nos âmes, chanter devient dès lors un moyen de s'ouvrir à l'autre. Ainsi, à la manière des noms, si certains sont publics, d'autres se révèlent beaucoup plus intimes." expliqua-t-il, son discours ponctué des quelques secondes d'immersion afin d'hydrater son système respiratoire."Mais pour être tout à fait honnête, rester une légende aux yeux de ceux qui souhaiteraient notre disparition est pour mon peuple une situation dont nous nous accommodons très bien."
¤ Quant à votre beauté, y a-t-il quelque mal à cela ? Certaines créatures naissent, de l'avis général, laides, d'autres belles. De même, si certains voient passer les années sans les laisser avoir d'empreinte sur eux, d'autres semblent se faner en quelques instants. Mais ce n'est alors qu'une question de point de vue. Certaines cultures considèrent une peau dépourvue de verrue comme d'une laideur innommable, après tout. ¤
philosopha-t-il télépathiquement, s'asseillant sur sa queue à côté de sa délicieuse compagne. ¤ Et puis, vous me demandez de vous regarder en exemple, mais nous savons tous les deux quelle est votre apparence lorsque vos illusions sont levées. Même sans aucune magie à l'oeuvre, vous remplissez toujours les critères de bien des peuples. ¤

La démone n'étant, visiblement, pas désireuse de s'aventurer plus loin dans l'eau et de faire quelques brasses, Umbriel jugea plus respectueux de cesser ses allers et retours. Il vint donc s'asseoir à côté de la demoiselle, appuyé sur sa queue afin de se placer sensiblement à le même hauteur qu'elle. Ses cheveux, à lui aussi, s'étendirent autour de lui, se confondant par endroits avec ses nageoires branchiales, mais il ne prenait pas la peine de les coiffer. Rares étaient les coiffures en vogue chez les siens, la plupart des lindar laissant leur chevelure voguer dans l'onde.


"Pouvoir changer de forme pour prendre celle d'un humain est un talent attribué plus volontiers au Selkies. Si certains peuples de sirènes en sont peut être capable, les miens ne partagent pas ce pouvoir des changepeaux. Ma parenté me permet toutefois quelques libertés, aussi puis-je évoluer sur la terre ferme, à la manière des lamias et nagas, bien que ne partageant pas leur aisance à se mouvoir ainsi. Je peux sortir de l'eau tout comme vous aériens pouvez y entrer, en somme."
¤ Mais je devine à vos dires que vous ne savez point nager. Me trompe-je ? C'est là chose bien dommage. Je pourrais, pour y palier, vous enseignez, si vous le désirez. Vous n'avez rien à craindre ici, encore moins à cette heure matinale. ¤
Umbriel Celeboer
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
Bain de soleil [Adélaïde] Left_bar_bleue17/40Bain de soleil [Adélaïde] Empty_bar_bleue  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

https://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Bain de soleil [Adélaïde] Empty Re: Bain de soleil [Adélaïde]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum