My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Figurines Funko POP! One Piece 2023 : où les ...
Voir le deal

L'affrontement des meutes

2 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty L'affrontement des meutes

Message  La Sainte Église Mer 02 Oct 2013, 16:24

C'était la première fois que la meute de Zuuhl s'approchait du donjon Kanabo. Elle y était venue aux alentours du donjon Kanabo à la demande d'un grand dignitaire clérical, ni plus ni moins que l'archevêque de cette région. Cet homme avait voulu rencontrer leur meneur pour lui proposer un accord concernant la drogue qu'il avait découvert affectant la majorité des créatures et avait su trouvé les mots justes pour convaincre le ruffian. Pourtant ce n’était pas la première fois que l'église, ou même une autre organisation voir même un individu esseulé, se montrait intéressé par sa découverte et jusqu'alors il avait refusé toutes leurs offres, qui ne valait nullement a formule de son élixir... Seulement Zuuhl n'était pas un homme de convictions mais d'intérêts, il se moquait de ce que pensait l'église, il était d'ailleurs un des plus grands blasphémateur qui soit ou tout autre individu, dans tout ce qu'il faisait seul lui importait l'or qu'il y gagnait, le plaisir qu'il en retirait et les femmes avec lesquelles il pouvait coucher, n'hésitant pas par ailleurs à abuser des créatures féminines de sa meute pour assouvir ses bas instincts... Mais il s'avérait que contrairement aux précédentes offres cette dernière lui offrait ce pourquoi il était prêt à céder ses secrets.

Il avait cependant demandé des garantis, des preuves que l'archevêque pouvait lui donner ce qu'il désirait, et ainsi il était parti vers une de ses installations, apparemment établi dans un de ces villages que les humains avaient désertés suite à la création du donjon Kanabo. Ainsi il s'était mis en route avec sa meute, mais alors qu'il s'était établi un peu en marge du chemin l'impensable se produisit. Ils avaient établi un campement prêt d'une forêt à plusieurs kilomètres du donjon, ce dernier s'était érigé rapidement grâce à certains monstres qui avait créés de véritables murs de terres en seulement quelques minutes grâce à leurs magies et quelques tentes avaient été rapidement mise en place, la meute de Zuuhl s'organisant commun e sorte de troupe mercenaire, avec des horaires pour le repas et les heures de gardes, mais surtout pour l'administration des doses de drogue hebdomadaire. Zuuhl était justement en train d'administrer à ses suivant ces doses nécessaires à chacun des monstres, aucun d'entre eux ne lui ayant désobéi récemment, pour qu’ils lui soient encore utiles, lorsqu'il il fut brusquement alerté par un de ses suivants. Ce dernier, laissés en garnison, et qui recevrait donc sa dose à la fin, sonnait l'alarme, qui se traduisit par un long hurlement, la créature concerné étant un lycanthrope.

Zuuhl avait alors réagi sut le champ, il ne pouvait s'agir selon lui d'une créature isolée aussi loin du donjon, par conséquent il devait s'agir d'un de ces groupes d'illuminés religieux qui n'étaient pas au courant  de l'existence de la meute, ou de son immunité religieuse, auquel cas montrer les papiers signé de la main de plusieurs dignitaire suffirait... Ou encore s'agissait-il d'une troupe particulièrement nombreuse de créatures, auquel cas la bataille entrainerait surement des pertes de son côté, mais ce n'était qu'un facteur négligeable, puisque les prisonniers qu'il ferait viendraient les remplacer. Dans tout les cas il était  gagnant au final, comme cela avait toujours été le cas jusqu'à aujourd'hui, même dans la défaite.

Ainsi il avait ordonné à toutes ses créatures de le suivre et s'était dirigé vers la sortie du camp, laissant sa drogue sur place. Cela pouvait paraître risqué, mais il fallait l'injecter d'une manière bien particulière pour qu'elle fasse correctement effet, sans quoi les effets de manque s'en retrouvaient certes atténués, mais étaient remplacé par des symptômes aussi redoutables, mais il était déjà advenu par contre qu'en prenant les fioles avec lui  quelques-unes de ces créature tentent de profiter de la situation pour l'éliminer, ce en quoi ils avaient été empêchés par leurs semblables qui avaient jusqu'alors était une majorité, docilement façonné par la dépendance, mais Zuuhl préférait éviter un tel risque à nouveau... Et ce ne fut qu'en arrivant face au loup-garou, et l'absence de tout intrus qu'il comprit l’erreur que cela avait été !

Son regard croisa  alors celui du loup garou, qui sous sa forme mi humaine mi loup le toisait avec un sourire fier... Et alors Zuuhl comprit, mais trop tard et se retourna, se dirigeant à pas rapide, le fouet en main, vers sa tente... Le tout pour apercevoir un loup au pelage gris à l’entrée de cette dernière, la besace contenant ses doses autour du cou. Son regard fauve et celui, torve, de l'humain se croisèrent brièvement... Et avant que le fouet de Zuuhl ne claque vers l’animal ce dernier était déjà hors de sa portée, et n'eut aucune peine à franchir les barrières de terre délimitant le camp.

... Zuuhl se tourna alors vers ses créatures, fou de rage, et s'avançant à pas rapide vers le loup garou, qui n'avait même pas essayé de fuir et continuer à le fixer avec cette même fierté, il lui fouetta violemment la gueule, frappant avec précision le museau, la douleur s'avérant telle que la créature mit sans tarder un genou à terre , exposant ainsi son dos à la furie du dresseur... Mais ce dernier n'en fit rien, se tournant alors vers ses autres serviteurs. La situation était grave. Les créatures lui faisant face pouvait toutes crever par manque, il s’en moquait, de toute façon il pourrait en recréer mais il ne pouvait pas laisser sa précieuse substance tombait dans les mains d’autrui ainsi, car ce serait donner l’occasion de l’étudier, de la reproduire…ou pire encore, d’y créer un antidote, bien que Zuuhl lui même n’en ait pas encore décovuert un, en grande partie parce que cela n l’intéressait guère, bien qu’il avait conscience du risque

"Dépêchez-vous vermines ! Votre dose a été volé à cause de ce sot qui croit sans doute pouvoir ainsi vous libérer de votre sort, mais tous, bandes de déchets, vous savez qu'il ne fait que l'aggraver ! Alors user de vos sens, de votre magie et retrouvez le lycanthrope responsable de cela ! Celui qui le trouvera le premier recevra sa dose tous les jours jusqu’à ce qu’il crève ! Échouez ...Et vous savez tous ce qui vous adviendra alors. "

Telles étaient les ordres que Zuuhl, et les créatures lui obéiraient promptement, eux à l'odorat aiguisés se précipitant vers l'endroit d'où la louve était venue pour suivre sa trace et celle de la drogue, tandis que les mages usaient de leurs sortilèges afin de récupérer le moindre indice sur cette information et qu'enfin ceux ne pouvant agir dans l’immédiat se préparaient à partir sur le champ, si ce n'était es aquatiques confinaient dans leurs aquariums... Seul être calme désormais dans ce maelström, Zuuhl, semblant comme apaisé, toisait avec un sourire sadique le loup à ses pieds... Il avait parlé d'un lycanthrope alors qu'il avait juste vu un animal, amis pour lui ça ne faisait aucun doute, la créature lui faisant face avait communiqué avec un de ses semblables et l'avait appelé à la sorte du camp pour permettre à son congénère d'agir... Cela faisait six mois pourtant qu'il était sous ses ordres et il n'avait pas paru au dresseur qu'il était un individu exceptionnel... Dans ce cas le voleur devait en être un pour avoir convaincu un être subissant les effets de sa substance et cela suffit à le décider sur un point, arrêtant un minotaure qui passait près de lui.

"Toi tu resteras là...Veille à ce que ce traitre ne s'échappe pas et protège les aquatique et les mimics qui vont rester ici... Moi je pars en traque."

D'ordinaire Zuuhl était celui demeurant au camp, mais si le voleur était une créature exceptionnelle, cela valait peut être la peine qu'il soit présent, afin de l'asservir et ce en remplacement de celui qui l'avait aidé à voler les drogues... Un échange dans lequel il ne perdrait rien en tous les cas, puisqu'ils étaient de la même race, et c'était justement l'idéal pour se débarrasser du traitre. Oh son sort ne serait nullement la mort, ce serait bien trop doux il serait tout simplement "délaissé" ... Le minotaure eut un regard de frustration, cette situation signifiant qu'il serait un des derniers à recevoir sa dose, mais il était un des plus ancien servant de Zuuhl et ce dernier savait parfaitement qu'en dépit de toute sa puissance physique il se monterait aussi docile qu'un chien....

Alors il entendit les créatures commençaient à crier entre elles, ayant visiblement trouvé une piste. Alors Zuuhl alla chercher un des deux chevaux présent dans son convoi, entrainé spécifiquement pour supporter l'odeur et la présence des monstres, contrairement à la majorité de leurs semblables, puis l'enfourcha, la monture étant déjà scellé. Certes le fait que la créature s'était probablement enfoncé dans les bois rendait une chevauchée difficile, mais en plus d'en avoir l'habitude, Zuuhl savait pertinemment qu'en restant à pieds ils ne feraient que ralentir les recherches de ses créatures, ou alors ce seraient resté en retrait, et c'était courir deux risques bien trop conséquents. Premièrement celui d'être pris à part par des ennemis, et secondement, de voir s'échapper sa proie, parce que ses serviteurs l'auraient tué... Bien sûr le voleur avait quelques minutes d'avances, et se déplacerait plus aisément et rapidement de par le fait qu'il était seul, mais le nombre leur serait aussi un avantage, sans compter l'atout redoutable que constituait la sommes des capacités des créatures au service de Zuuhl.

Une fois en selle ce dernier fit claquer son fouet pour réunir les créatures, et après s'être enquis de leurs pistes il s'élança au galop, ses créatures le plus rapides le devançant. La traque avait commencé.


Dernière édition par La sainte église le Mar 08 Oct 2013, 15:33, édité 1 fois
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  Sélèna Moonlight Ven 04 Oct 2013, 00:26

Cela ne devait être qu'une simple présentation des quelques volontaires garous que Rys avait trouvé et rassemblés depuis ces derniers mois. Mais l'arrivée inopinée de ce campement avait profondément bouleversé mes plans premiers. Et voilà que je courais à présent avec un paquet inconnu autour de mon cou.

Aux premiers bruits, moi, Rys et la douzaine de loups qui accompagnait ce dernier nous nous étions cachés dans les feuillages pour voir la troupe très hétérogène monter leur base en un temps record. Leur efficacité était redoutable, mais voir tous ces monstres travailler ensemble sous les ordres d'un seul et unique humain était de loin le plus troublant. Une seule explication était possible: il avait un fort moyen de pression sur eux. Et tant que ce moyen existait, nous devrions affronter tout le groupe dans son ensemble pour pouvoir atteindre l'humain, et même sa mort ne nous protégerait pas. Heureusement, Rys s'était immédiatement mis en attente de mes ordres, et les autres le suivaient. La hiérarchie de leur meute était parfaitement respectée.


"Qu'attendons-nous?"

"Une opportunité. Agissez maintenant, et vous mourrez. Suivez-moi, et ce sera leur mort."

Nous assistions en silence à l'organisation de cette troupe, quelle ne fut pas notre surprise de les voir tous rentrer à l'exception d'un seul, qui devait monter la garde. Par chance, ce garde était un loup-garou, un de nôtre race. Le voir ainsi rabaissé à ce stade... Nous devions agir, et vite

"Rys?"

"Oui?"

"Faufile-toi derrière lui et soit prêt à intervenir pour l’empêcher de donner l'alerte quand je m'approcherais. Maintenant. Les autres, attendez."

Rys n'avait pas attendu pour suivre cet ordre et quand je le sut en place, je sortit pour me montrer face au garou esclave.

"Calme, je viens pour parler. Avec toi seul."

L'inconnu se tendit et resta en alerte. Il... y avait comme une espèce de peur dans sa posture. Mais pas envers moi. Étrange..

"Pourquoi? Que veux-tu?"

"Pourquoi obéis-tu aux ordre d'un humain inférieur?? Et les autres également! Il est seul, il ne fait pas le poids face à un seul d'entre vous! Avez-vous si peu de fierté?"

"Tu ne peux pas comprendre."

"Tu le suis par choix?!"

Sans hausser la voix, je laissais ma colère transparaître ce à quoi mon interlocuteur répondit immédiatement.

"Je n'ai pas le choix! J'arrête, je meurs!"

"Explique-toi!"

"A quoi bon... Tu ne peux rien y changer. Même si je te suivais contre lui, nous ne pouvons rien faire à deux."

"Mais je ne suis pas seule."

D'un simple mouvement de tête, la meute se dévoila à son tour face à l'inconnu. Sous le choc, celui-ci ne sentit pas arriver Rys derrière lui, reprenant rapidement sa forme de garou pour placer ses griffes sur le coup du garou.

"Pas d'alerte, rappelle-toi."

"Es-tu toujours aussi certain de ce que tu avançais? Parle. Comment fait-il pour vous asservir."

Le garou ne tenta pas de se débattre.

"Il a une drogue... On en reçoit une dose tous les jours. Si nous ne l'avons pas, la sensation de manque finit par nous tuer aussi surement qu'une lame en plein cœur, mais l'agonie dure longtemps. Il nous le montre à chaque fois que nous n'obéissons pas assez vite."

"Et tout le monde accepte ça?"

"Non... Nous n'avons pas peur de mourir, nous avons peur de la souffrance avant la mort. Car il ne punit pas par une mort rapide, mais à l'agonie."

Il ne me fallut que quelques instants pour réfléchir et prendre une décision.

"Si je te dis que nous sommes capable de t'aider, ainsi que tous les autres? Si j'arrive à me produire un échantillon, je pourrais peut-être reproduire ce .... produit. Sinon, je te promet une mort rapide et sans souffrance. Une libération. Je n'aimerais pas faire ça, crois-moi. Je préfère te libérer de ces chaînes en te laissant en vie. Mais cette forme de servitude... C'est inacceptable!!

"Comment?? Tout est sous protection, on ne peut rien faire! Il faudrait pénétrer dans le camp sans qu'il soit là pour avoir la moindre chance, et agir très vite pour avoir la moindre chance."

"Et accepter l'esclavage ainsi, est-ce une raison d'être fier? A mon signal, attends 30 secondes avant de l'attirer ici, et laisse nous agir. Nous allons vous libérer, tous."

Même si cela allait être sans doute plus compliqué que je ne le laissais paraître, j'étais confiante dans notre succès. Je fis signe à Rys de libérer ce pauvre garou.

"Rys : quand je sortirais d'ici, je serais sans doute poursuivie, mais il y aura une garde minimale ici. Quel serait le meilleur trio pour agir ici?"

"Eux trois."

Se disant, mon fidèle désigna trois membres de la meute qui s'approchèrent. Et je compris pourquoi le choix était idéal: une fratrie. Trois frères unis par le sang, qui doivent déjà avoir l'habitude d'agir ensemble.

"Très bien. Vous trois, restez ici et attendez de voir qui partira à ma poursuite. Si vous pouvez vaincre ceux qui restent ici et libérer notre ami, agissez. Mais pas d'imprudence. Puis vous fouillerez ce camp pour prendre tout ce qui peut être utile, et détruire le reste. Je n'aurais pas le temps de voir cela par moi-même.
Quand aux autres, suivez Rys, et attendez moi pour les prendre en embuscade. Maintenant!"


Personne ne discuta, et tout le monde partit pour suivre ces directives. Je notais la direction prise par le groupe de Rys, puis me posta à proximité de la porte du camp. Je fis un signe à notre nouvel allié, puis pris ma forme de louve. J'étais tendue, mais prête. Je rentrais dans le camp en faisant garde à ne pas me faire voir. Je suivi l'odeur irremplaçable du fléau humain pour repérer leur emplacement et me camouflais juste avant l'appel. Ils se mirent à défiler devant moi, et dès que le dernier ne pouvait plus voir le site de 'distribution', je m'y précipitais. Je repris brièvement ma forme garoue pour voir et reconnaître la drogue que ce montre humain donnait, puis je glissais l'ensemble dans une besace sur la table avant de passer la sangle à mon cou pour partir en courant. Mais aussi rapide que je le fus pour agir, ce n'était pas assez et je put voir l'humain tourner son regard vers moi au moment de suivre la trace de Rys.

Il m'était impossible de m'arrêter avant de les avoir retrouvés. J'avais du taire ma rage lors du cri de souffrance impossible à manquer : c'était le seul moyen de le libérer.

Après plusieurs minutes à courir aussi vite que mes pattes le permettait, je sentit l'odeur proche de la meute. Je repris ma forme garoue et désigna une des louves de la meute, celle que j'avais repéré comme étant la plus rapide. Le temps de sortir deux échantillons de la besace, elle était à mes côtés. Je les lui tendit.


"Pars avec ceci. Si je dois détruire ce butin, au moins, nous n'aurons pas tout perdu. Vas. Si tu connais un endroit où les mettre en sûreté absolue, vas-y. C'est crucial! Quand aux autres, continuons de nous éloigner, mais plus lentement. Ils ne doivent pas se rendre compte que nous les attendons. Et restez camouflés."

Elle fit un signe de tête et parti. Le reste et moi-même la suivirent à un rythme plus faible. Nos adversaires ne pourrons suivre qu'une seule piste, et ils ne devraient pas penser à chercher plus loin quand ils auront trouvé ce qu'ils cherchent.

------------------------------

Les trois frères attendirent que tous furent parti, sauf le minotaure. Lui, il ne bougera qu'à sa mort. C'était un garde fort et puissant. La fratrie se regarda un bref instant avant d'hocher la tête. Un minotaure était puissant, certes, mais il était seul contre trois, quatre si le lycanthrope sous sa garde les aidait. C'était à leur portée.
Sélèna Moonlight
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
L'affrontement des meutes Left_bar_bleue20/40L'affrontement des meutes Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  La Sainte Église Mar 08 Oct 2013, 15:33

La traque fut montone  plusieurs minutes... Puis les créatures en tête furent formelles, les traces de pas se rapprochaient, signe que la louve ralentissait... Puis Zuuhl fit alors signe de s'arrêter, brièvement, afin de donner une directive, se rappelant d’une information quant au loups, et donc indirectement aux loups garous adoptant cette apparence.

"Ceux à l'odorat aiguisé.... Y a t-il d'autres odeurs notables que celle de la créature que nous traquons ?"

Sa demande pouvait paraître surprenant... Mais il était un fait que les loups étaient habiles pour dissimuler leurs nombre, marchant en file et chacun des individus marchant dans les traces du précédents. Pour se faire ils avançaient d'ordinaire lentement, mais de là à ce que des monstres intelligents reproduisent le même schéma en progressant plus rapidement il n'y avait qu’un pas. D’autant plus que Zuuhl n’avait pas perdu de temps à s'assurer qu'il y ait d'autres traces... Qui plus est, si la créature était venu lui voler ses fioles c'est qu'elle savait au moins qui elle était et bien qu'il la jugeait exceptionnelle il devait reconnaître qu'il paraissait plus probable qu'elle ait été accompagné d'au moins un poignée de compagnons. Ainsi bien que l’excitation de la chasse persistait elle fut pondérée par une certaine prudence. D'autant plus accrue quand un orc hocha vivement la tête.

"Oui...Plusieurs autres lycanthropes..."

Zuuhl hocha doucement la tête... Il espéra quelques précisions, mais aucune des créatures ne fut à même de lui donner un nombre exact, bien qu'elles s'accordaient pour affirmer qu'ils devaient avoir l'avantage du nombre. Une information plaisante, mais minorée par le fait que l'adversaire avait sans doute l'avantage du terrain. Ainsi Zuuhl décida alors d'organiser quelque peu sa meute, parlant d'une voix sèche, mais suffisamment basse pour éviter d’être entendu par des indésirables, même à l’ouïe aiguisée, désignant deux hommes-bêtes, l'un du chat et l'autre de l'ours, et un mage elfe dont il connaissait les talents, ce dernier étant spécialisé dans les barrières, tous des individus familier avec la foret

"Vous trois, devancez nous... Ils ne feront probablement pas volte face pour faire face à du menu fretin comme vous, auquel cas s'ils restent à cette faible allure devance les et bloque leur la route... Peut être enverront ils  un petit groupe, auquel cas,elfe, use de tes talents pour les retenir le temps que nous arrivions, et surtout les empêcher de s'échapper... Ils ne semblent pas prendre la direction du donjon, et si de fait nous pouvons les rejoindre à leurs tanières si nous ne les rattraperons pas nous pourrons récupérer vos doses..."

Les trois créatures acquiescèrent et commencèrent à progresser à un rythme bien plus rapide qu'avant, rattrapant sans doute le gros de la meute, alors que Zuuhl s'adressait au reste de ses suivants.

"Il n'est pas non plus impossible, comme ils sont de leurs milieux, qu'ils nous attirent droit dans un piège, auquel cas il ne gâcheront pas leurs couverture pour les trois rats que j'ai envoyés... Cependant ces êtres ne sont surement que peu habitués à affronter d'autres créatures alors que ce n'est nullement votre cas... Conservez notre formation initial, frapper avec la volonté de tuer et nous gagnerons quelles que soient leurs fourberies ! Ah...Et si vous reconnaissez la voleuse, qu'on me la laisse, celui qui la tuera verra ses doses divisées de moitié !"

Et sur ce mots il repartit au trot, peu avant d'aller à un galop relativement lent, les créatures s’organisant comme précédemment, les plus rapides à l'avant, tandis que les combattaient couvraient les flancs et l'arrière, avec derrière eux les mages et, enfin, au centre Zuuhl, qui affichaient un large sourire carnassier, se demandant déjà combien ils pourraient tirer de plusieurs peaux de lycanthropes !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pendant ce temps, au campement, le minotaure assailli parvint à faire reculer le premier assaut de la fratrie à l'aide d’un ample coup de hache, mais il paraissait évident qu'il ne pourrait pas tenir seul face à trois adversaires aussi vifs...Cependant si le minotaure avait été laissé "seul" pour protéger les monstres ne pouvant accompagner Zuuhl ce n'était pas pour autant qu'il était le seul gardien du camps, en effet le dresseur n'aurait pas commis un tel impaire. Bien sûr les mimics ne pouvaient rien faire dans leurs situations, mais les aquatiques, contenu dans des sortes de gigantesques aquariums n’étaient pas incapable d'agir. Ainsi, voyant l minotaure assailli, ils dressèrent sur le bords de leurs habitats et sacrifiant un peu de leur précieuse eau en projetèrent un puisant jet vers les lycanthropes, offrant une ouverture au minotaure qui chargea alors.

La balance pouvait paraître alors renversé... Si ce ne fut l'action du traître laissé à la garde du minotaure... Ce dernier, juste après le départ de Zuuhl et peu avant l'assaut de ses semblables, s'était assuré qu'il ne s'échappe pas en le martelant de coup, à tel points qu'il était bien trop faible pou pouvoir aider ses congénères à s'en prendre au colosse. Par contre il était encore largement à même de briser un peu de verre...Et ainsi juste après que les aquatiques aient lancé leur premier assaut, le traitre s'était relevé sur ses jambes flageolantes et, d'un violent coup d’épaule, avait détruit leurs habitacles, laissant s'écouler l'eau... Et bien que les aquatiques pouvaient respirer à l'air libre, le fait qu'ils n'étaient plu immergés les affaiblissait trop pour qu'ils soient plus longtemps une gêne...


Dernière édition par La sainte église le Dim 02 Fév 2014, 22:51, édité 1 fois
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  Sélèna Moonlight Jeu 10 Oct 2013, 00:29

Après quelques minutes à marcher lentement, je m'arrêta complètement. Ils auraient déjà du nous rattraper, au moins avoir les premiers signes. Et là, rien. Je fis un bref appel pour Rys, qui me rejoignit immédiatement. Les autres restèrent autour de nous.

"Ton avis?"

"Soit ils attendent un plus lent que ce que l'on pensait, soit ils se sont organisés. C'est difficile à dire sans être plus proche, nous n'avons pas d'indices sur leur nombre."

Je hochais la tête: mes soupçons étaient identiques. Mais pour les avoir vu de plus près que Rys, je savais qu'aucun d'entre eux ne semblait particulièrement lent. Malgré le danger mortel que semblait représenter l'absence de leur drogue, ils n'oubliaient pas la prudence. Il va falloir être extrêmement prudent à notre tour, et pour commencer il allait falloir couvrir la fuite de la louve. Je haussais légèrement la voix pour être entendue des autres.

"Que deux d'entre vous fassent demi-tour pour s'assurer que tous suivent bien notre trace. Si ils essaient de s'en détourner, ramenez les, et n'hésitez pas à appeler des renforts pour agir vite. S'ils vous surpassent, n'insistez pas et reculez : s'ils vous suivent, c'est ce que nous souhaitons. Nous attendrons un peu plus loin. Nous ne pouvons pas nous permettre d'imprudence, tout comme nous ils peuvent avoir quelques atouts cachés. Deux autres resteront ici le temps qu'ils arrivent pour servir de relais d'appel et de premiers renforts."

Je repris ma route sans me soucier de qui partirait. Il fallait que cela marche, et j'espérais juste qu'ils garderont la tête froide.

Il ne fallut pas longtemps avant d'atteindre un endroit où l'odeur de la louve était un peu plus forte: elle avait dû reprendre son souffle ici. J'allais en faire de même. Enfin, en apparence.


"Avancez juste un peu pour rester à couvert. Mais soyez prêts à intervenir. Rys, tu reste ici : essayons d'être aussi crédible que possible."

Il fallut que je me redresse fièrement pour leur montrer que j'étais certaine de ce choix pour qu'ils décident à obéir. Ils ne connaissaient pas encore tout ce dont j'étais capable. Je posais ma main sur l'arbre, pour sentir l'esprit en lui. Il était un peu endormi, mais notre présence autour de lui était en train de le réveiller, tout comme de réveiller ses voisins. On peut prévoir de combattre des personnes doté de certaines aptitudes inconnues, mais personne ne peut prévoir de devoir se battre contre la forêt entière.

Je n'avais pas mon poignard à disposition, mais nul besoin de ça pour m'écorcher et avoir un peu de sang. Je regardais Rys qui me tendis également son bras : la puissance de deux sangs différents était toujours plus efficace qu'un seul à condition qu'ils soient en raccord, et c'était le cas avec Rys et moi. Je plaçais une marque de ma paume couverte de nos deux sangs sur chaque tronc voisin avant de rejoindre les marques au sol. Je me concentrais un instant avant de commencer mon appelaux différents esprits apposés pour leur demander leur aide quand nos ennemis arriveraient. Les arbres étaient puissants, lents à réagir, mais impossible à arrêter une fois lancés. Mon appel spirituel avait attiré l'esprit sélène qui était parti de son côté le temps de la réunion, enfin dans le temps prévu initialement. Sa présence réveillerait de manière plus certaine les esprits forestiers au moment adéquats. J'espérais juste avoir suffisamment de temps pour toucher la conscience des êtres sylvestres et de les convaincre.


----------------------

Les trois garous étaient sonnés après avoir reçu la vague de plein fouet, mais l'un d'entre eux l'étaient plus durement que les autres. Le minotaure en lui-même n'avait pas représenté une menace aux trois lycans qui avaient de surcroît joué sur l'effet de surprise, mais ils n'avaient pas prévu l'action des monstres aquatiques à l'intérieur du campement. Et maintenant, leur adversaire avait une excellente occasion de leur porter un sérieux coup qui pourrait renverser le combat.

La charge était rapide, trop rapide pour permettre au garou sonné de s'écarter à temps, ses deux frères le percevait d'instinct. Aussi durent-il le pousser au dernier moment en dehors de la trajectoire, mais l'un d'entre eux ne put éviter totalement la hache qui lui taillada profondement le bras, arrachant un hurlement de douleur. Le bruit réveilla pleinement son frère sonné pour leur permettre à tous de prendre un peu de distance pour se remettre. Et ainsi accueillir la nouvelle charge du minotaure. Laissant leur frère blessé l'esquiver comme avant, les deux autres agirent comme pour abattre un sanglier: se mettre légèrement sur le côté avant d'attaquer les mollets de leur adversaire. Ils évitèrent chacun de leur côté le monstre et sa hache mortelle avant d'attaquer la jambe qui se tenait en face d'eux pour planter les griffes dans le muscle avant de sembler vouloir l'arracher. Même si bien évidemment ils n'y arrivèrent pas, ne pouvant planter trop profondément pour risquer le retour de la hache, les blessures devraient fortement ralentir le minotaure et lui empêcher de représenter une réelle menace à présent.
Bien sûr, tout cela n'aurait pas pu réussir si les aquatics avaient pu les perturber, mais seul le frère blessé, légèrement en retrait, avait constaté l'origine de leur inaction, et celle de leur compagnon d'infortune. Sa propre blessure l’empêchait d'être efficace, mais elle guérira assez rapidement si il ne tire pas dessus.
Sélèna Moonlight
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
L'affrontement des meutes Left_bar_bleue20/40L'affrontement des meutes Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  La Sainte Église Jeu 17 Oct 2013, 19:01

La faible avant-garde envoyée par Zuuhl avança plusieurs minutes, rattrapant petit à petit la meute qu'ils traquaient, avant d'apercevoir les premiers lycanthropes. Ces derniers étaient au nombre de deux et avançaient dans leur direction. Il était difficile de dire s'ils avaient été sciemment envoyés à leur rencontre ou s'il ne s'agissait que d'une manœuvre de la part de leur ennemi, mais quoi qu'il en soit il faillit appliquer les ordres. Alors une grimace de déplaisir traversa les visages des asservis, agir ainsi ne leur plaisaient guère, mais ils n'avaient pas le choix, et la crainte d'indicibles souffrances leur conféraient une motivation assez grande pour engager d'eux même le combat. Les lycanthropes en face les sentir avant de les apercevoir et dès lors ralentirent leur avancé, sans pour autant rebrousser chemin sur le champ, cette hésitation, qu'elle soit due à la peur ou à la prudence leur fut fatale. En effet il ne fallut guère plus de temps au magicien elfe pour mettre en place une large barrière qui emprisonna non seulement les loups-garous, mais aussi leurs adversaires. La mise en palace aussi rapide de ce sort était dû en partie à l'expertise du sorcier dans ce domaine, mais aussi parce qu'il était seulement conçu pour empêcher les êtres et les choses de sortir et nullement d'entrée, ce qui réduisait grandement sa complexité ainsi que l'énergie magique que l'elfe dépensé pour le maintenir en place. Ce dernier avait bien conscient des risques que cela comportait, mais il savait que même si des renforts se manifestaient rapidement il en serait de même pour eux et il était probable qu'un affrontement frontal tourne en leur faveur... Ainsi ce fut sans hésitation qu’il se plongea dans une profonde méditation afin de maintenir la barrière, entourer par les deux hommes-bêtes, qui avaient dégainés leurs armes, un cimeterre pour le chat et un marteau doublé d'un bouclier pour l'ours... Ces derniers savaient très bien ce qu'ils devaient faire, engage le combat n'étaient pas une priorité, il fallait simplement protéger l'elfe le temps que le reste de la meute les rejoignes. Dès lors les deux lycanthropes ne pourraient faire preuve d'une réelle résistance et Zuuhl saurait les faire parler...

Oh ils résisteraient sans doute... Mais les hommes-bêtes savaient, ils savaient pour avoir tenté de résister, que nul ne tenait tête indéfiniment à Zuuhl et à ses méthodes, ni même bien longtemps d'ailleurs...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pendant ce temps la meute progressait à un rythme soutenu, évitant par la même d'être séparé de la troupe envoyée en avant par une trop grande distance. Cependant il n'échappa pas à Zuuhl qu'une certaine fébrilité travers certains membres de sa troupe. Les elfes, le druide orc et même la dryade... Son regard se porta alors sur les arbres avec un grognement méprisant. Vu le lieu où ils étaient et les individus inquiets il n'était guère difficile de deviner qu'est ce qui était en train de se passer, d'autant plus quand on avait un peu d'expérience comme lui... Ah il ne croyait pas si bien dire en affirmant qu'ils étaient sur le territoire de leurs ennemis, ces derniers en plus de le connaître allaient probablement pouvoir compter sur son soutien direct ! Il pouvait bien sûr tenter de contrecarrer grâce à certaines de ces créatures, mais cela reviendrait soit à être immobilisé trop longtemps soit à se défaire d'un nombre trop conséquent de ses serviteurs. Il allait donc lui falloir faire face à la nature elle-même. Heureusement cette dernière était lente à se réveiller, et n'agissait que peu directement, de fait ils pouvaient encore compter sur quelques répits. Qui plus est, la nature était une entité, le fait qu'elle puisse s'éveiller le prouver, or toute entité était à même de souffrir... Et Zuuhl était un spécialiste n la matière, se confortant dans cette idée en tapotant une petite sacoche contenant quelques mixtures, moins précieuses que sa drogue, mais pas moins redoutables.

Pour autant il préféra presser le pas, afin de compenser les ralentissements qu'ils allaient sous peu subir, et fit claquer son fouet au-dessus des créatures qui semblaient avoir perçu l début de l'éveil de la nature. Cela fut non seulement afin de les pousser à chasser cette crainte, mais aussi à ne pas la communiquer aux autres en leur dévoilant ce qu'ils savaient...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le minotaure poussa un véritable mugissement de rage quand il parvint enfin à blesser un des lycanthropes, l'odeur du sang aiguisant ses instincts bestiaux, d'autant plus exacerbés par les premiers effets du manque de drogue qu'il commençait à ressentir... Oh, ce n’était que la toute première phase de l’état de manque, Zuuhl veillait bien à ce que ces servants ne soient pas trop affaiblis le jour de l'administration de leur dose, mais c'était un fait bien présent. Ainsi galvanisé il fit tournoyer s hache légèrement couverte de sang et chargea à nouveau, aveuglément. Cet assaut fut bien moins couronné de succès, ses opposants parvenant sans peine à éviter son assaut prévisible, et parvenant à le griffer aux deux jambes. Un simple mouvement circulaire de hache, fut suffisant pour les forcer à reculer, mais les  lycanthropes avaient suffisamment entamé son cuir pour que se mouvoir lui soit douloureux, et étant déjà lent en comparaison de ses opposants il était évident qu’ils ne pourraient prendre à nouveau l'initiative, quant à conserver une position défensive, ce n'était pas à escompter. Il n'était pas équipé pour cela et ce n'était pas sa manière de se battre...

Par ailleurs il put voir rapidement qu'il ne pouvait plus escompter d'aide de la part des aquatiques, que le lycanthrope qui les avait trahis pouvaient éliminer sans la moindre peine désormais... Cependant cela n'importait pas. Sa faiblesse ne comptait pas, la vie de ces amis n’était rien comparée au choix qui s'offrait à lui. Cela faisait trop longtemps qu'il était sous l'emprise de la drogue de Zuuhl qu'il n connaissait les horreurs et les conséquences, trop longtemps pour pouvoir ne serait-ce qu'imaginer un autre but que d'obtenir la prochaine dose... Il fut un époque où la mort lui avait parue être une échappatoire possible, mais cette époque était révolu, en particulier après avoir vu ce que Zuuhl avait fait subir aux âmes de créatures s'étant suicidées pour tenter de trouver la paix dans le trépas, en vain au bout du compte...Et s'il abandonnait maintenant, rien ne lui prouvait même que ses opposants feraient preuve de cette clémence à son égard...Et ainsi, bien que titubant maladroitement, il repartit de lui-même à l'assaut au-devant des lycanthropes avec comme seule possibilité de triompher et de gagner une nouvelle dose, un peu plus de temps, ou de s'endormir éternellement en espérant que son âme serait laissé en paix...

Cet état de pensée était grandement partagé au sein de la meute, tant et si bien qu'au sein de la meute il y avait un accord tacite. Comme Zuuhl délaissait toute créatures incapables de lui être utile, la laissant dépérir par manque de drogue les créatures avaient accepté d'un commun accord, à tuer ceux qui se voyaient interdire à jamais leurs doses plutôt que les laisser endurer cette souffrance, à moins bien sûr qu'ainsi ils encourent d'être à leur tour priver de ces dites doses. C'est ainsi que l'aquatique, un triton, dont le lycanthrope avait saisi le cou, le regarda, sans crainte ni méchanceté, juste avec une froide détermination... De toute manière le loup garou était déjà allé trop loin alors il pouvait bien lui accorder cela...

"Tu sais ce qu'il te reste à faire..."
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  Sélèna Moonlight Mar 22 Oct 2013, 21:15

Les deux lycanthropes avaient vu les trois hommes envoyés par leur ennemi, et ils exprès de se faire apercevoir pour les attirer. Mais au lieu de partir à leur poursuite, l'elfe se lança dans un semblant de transe alors que les deux autres semblaient le protéger. C'était inattendu... Cela cachait quelque chose.

"C'est pas normal... Va chercher les renforts, sans bruit. Je surveille."

L'autre lycan acquiesça puis commença à s'éloigner, mais il se heurta rapidement à une barrière invisible. Il tâta tout autour et essaya plus loin, mais il rencontra le même obstacle. Il revint vers son compagnon.

"Une barrière... Nous sommes prisonniers. Ça doit être l'elfe."

"On appelle les renforts, et on agit. Cible prioritaire : l'elfe."

Un long hurlement fut poussé. Le signal était donné, les autres lycans ne tarderaient pas à revenir. Même s'ils ne pouvaient sans doute pas franchir la barrière, ils sauraient ainsi quand stopper le combat.

----------------------

Le rituel se poursuivait, et je sentais les soupirs arriver de toute la forêt. Les murmures sylvestres, les nouvelles des arbres. C'était autant de messages, autant d'esprits connectés ensemble. Il suffisait de savoir écouter. Et ce que j'entendais prouvait l'organisation du groupe ennemi: une avant-garde était partie tandis que le reste avançait derrière. La piste suivie était la bonne, tout était conforme à ses prévisions.

Un instant: un esprit en souffrance, divisé. Et autour des deux lycans restés en arrière, proche du groupe de l'avant-garde ennemie. Ce n'était pas normal. C'était confus, anormal. Rares étaient les choses qui provoquaient un tel émoi parmi les arbres. Ils étaient plus doués que je ne le pensais, et le hurlement des lycans me le confirma. Même si je pouvais écouter les arbres, seuls ceux marqués étaient prêts à m'aider. Et ils savaient qui étaient sous ma protection. Je devais accélérer les choses.


"Rys, vas-y. Immédiatement."

Rys sursauta car malgré ma concentration, il avait perçu le léger trouble dans ma voix. Et rien que cela signifiait tout l'urgence de la situation. Et il partit rapidement. C'était le plus rapide de tous les garous que j'ai jamais pu avoir à mes côtés, capable de courir plus vite que moi quand l'urgence le nécessitait. Et c'était le cas ici. Il serait capable d'arriver peu après les deux autres lycan que nous avions laissé en position intermédiaire. Je soufflais à l'esprit sélène:

"Protège-les, et transmet le signal sur ton passage. Les nôtres doivent être protégés."

Je n'avais pas besoin de le suivre, je sentais l'esprit partir. J'étais à présent seule visible au milieu de cette mini-clairière, mais le rituel devait continuer coûte que coûte. C'était notre meilleur protection. Je repris ma concentration de plus belle, surveillant cette zone anormale.

------------------------

A courir ainsi, le minotaure forçait sur sa blessure et cela l'épuisait encore d'avantage. Comme n'importe quel gibier, une blessure à cet endroit était fatale face à des loups, à plus forte raison garou. Tout ce qu'il restait à faire aux deux lycans était de continuer à le menacer pour qu'il attaque et attendre le moment où il ne pourrait plus réagir assez vite pour la mise à mort.

De son côté, le troisième frère, voyant que la situation était pliée, il se dirigea vers le camp pour voir les amphibien et l'ancien esclave. Ce dernier était en train d'ôter la vie aux tritons, mais chose curieuse, ceux-ci se laissaient faire, attendant la mort comme une délivrance.


"Pourquoi faire ça?? Quelle raison?"

"Je ne fais que respecter un pacte entre nous."

"Quel pacte?"

"Zuuhl.. L'humain... Sous ses ordres, le moindre échec conduit à perdre le droit à la drogue, donc à la mort. Autant que possible, nous la donnons immédiatement pour éviter les souffrances. C'est la seule chose qu'il n'a pas réussi à nous prendre: l'envie de partir dignement."

"Sélèna aurait pu les sauver.."

"Combien de temps lui faut-il pour pouvoir refaire la recette?? Zuuhl n'a pas de réserves, il donne chaque jour ce qu'il peut fabriquer. Si j'ai accepté de trahir enfin, c'était parce qu'il y avait une chance que cela cesse. Pas que je puisse être guérie de ce poison."

Un long mugissement de souffrance les interrompit et ils tournèrent le regard vers le minotaure. Chacun des assauts de ce dernier étant plus lent que le précédent, les deux frères étaient soudainement passés du recul à la contre-attaque. Dans une union rendue possible qu'après de longues chasses ensemble, le premier s'accrocha à la hache de leur adversaire avant d'aller chercher ses poignets et l'empêcher de se servir de ses bras, tandis que l'autre profita immédiatement de l'occasion pour planter ses crocs dans la nuque de leur adversaire et agrippa sa gorge avec ses griffes. Affaibli par la blessure sans cesse sollicitée, il était incapable de se libérer les bras pour défendre son cou, et la vie le quitta rapidement alors qu'il tomba au sol, toujours maintenu par les garous.

Ce n'est qu'une fois que le sang cessa de couler de ses poignets qu'ils le libérèrent, et le frère sur le coup cracha tout le sang qui était dans sa gorge.


L'ancien esclave commença à grogner à la vue et à l'odeur du sang, avant de se reprendre.

"Dépêchez-vous... Ca commence... Il reste des mimics dans le camp, je vais vous dire où ils sont pour ne pas que vous tombiez dans un piège de leur part."
Sélèna Moonlight
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
L'affrontement des meutes Left_bar_bleue20/40L'affrontement des meutes Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  La Sainte Église Mar 05 Nov 2013, 15:50

Une des créatures sensible à la magie confirma les espoirs de Zuuhl. Le piège était tendu, l'elfe avait activé sa magie, et s'il l'avait fait ce n'était surement pas en vain ! Des Lycanthropes se retrouvaient bloqués dans le piège, suffisamment peu nombreux pour que la troupe ait le temps de les rejoindre avant qu'il ne puisse briser leur prison. Exalté par cette nouvelle, l'humain persista à imposer à ses suivants une marche aussi rapide que possible, un choix d'autant plus déterminé que les loups garous n'avaient pas été les seuls à entendre les hurlements de leurs congénères. Malheureusement pour l'esclavagiste son seul serviteur à même de comprendre cet appel était celui qui l'avait trahi et étai présentement au campement. Cependant cela la signification de cela ne faisait aucun doute; Soit la meute allait simplement persister à s'éloigner, tout en ayant connaissance de la perte de deux des leurs, soit elle allait entièrement ou en partie faire volteface pour leur prêter main forte, et auxquels cas une confrontation directe ne pourrait guère être évitée plus longtemps.

Cependant si affrontement il devait y avoir, il était peu probable que les lycanthropes chargent de manière brutale. Non pas que Zuuhl estimait grandement l’intelligence de ces monstres, mais ils avaient été assez malins pour parvenir à lui dérober sa drogue, les sous-estimer aurait alors été une erreur… Ainsi tout en chevauchant il donna ses directives à un télépathe, qui transmit l’ordre de déploiement au reste de la troupe. Les créatures de Zuuhl se positionnèrent alors en une sorte d’arc de cercle et dont les extrémités s’enfonçaient dans les bois, la couverture d’une telle zone étant possible grâce à un certains écarts entre les individus. Les extrémités de la courbe était composé d’une seul rangée de créature, cinq de chaque côtés, les individus étant assez leste pour se dégager d’un affrontement ou pourchasser des fuyards, et étant doté de sens aiguisés pour prévenir toute tentative de prise à revers, alors que le milieu de l’arc de cercle était constitué de deux rangés, la première comptant les membres les plus robustes de la meute et la seconde était composé des mages et archers, chacune comptant également environ cinq membres. Ils avaient pour consigne de tuer tant que possible, à condition de laisse un survivants. Zuuhl préféraient voir plusieurs prisonniers, mais c’était une manière d’éviter que ces êtres ne se montrent pas aussi agressifs que leur opposants

Cette posture avait tout de la manouvre militaire, mais l’humain aimer l’utiliser en chasse, car elle s’apparentait au meilleur moyen pour capturer une bête sauvage… Peu après cette prise de position ils ne tardèrent pas à entendre le son des combats. Ils étaient tout proche et alors il ordonna au druide et à à la dryade, dans le deuxième rang du milieu de la formation, de tenir position et d’agir de manière à limiter l’ingérence de la nature dans les affaires des mortels… Cela serait sans doute peu, mais si ça pouvait éviter à l’esclavagiste de voir les arbres prendre vie et l’assaut cela ne serait pas en vain, bien qu’il leur réservait au pire des cas quelques surprises. Enfin, il mit pieds à telle, car demeurer surélevé était un choix idiot que trop de meneur faisaient. Certes on était plus visible pour ses homme, mais aussi pour l’ennemi et on était une cible de choix…Et ses suivants savaient que s’ils pouvaient échapper à son regard ils n’échapperaient pas à son fouet.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le trio qui avait piégé les lycanthropes luttait dans une attitude défensive. Leur u n’était pas de tuer leurs opposants, mais de leur tenir tête, ainsi qu’à tout nouvel arrivant, assez longtemps pour que leurs renforts arrivent et submergent leurs opposants sous le nombre. Pour se faire ils usaient d’un méthode similaire à celle employée pour affronter au mieux un meute de loup soit, s’acculer à une surface, telle une falaise, pour ne pas être entièrement encerclée et assaillie par derrière, ce qui était plutôt approprié contre des loup garous… Leur support fut la barrière elle-même, ils se positionnèrent d’un côté d’où ils venaient pour éviter au mieux d’être éventuellement pris en étau. A eux trois les serviteurs de Zuuhl parvinrent à tenir tête aux lycanthropes. Ils avaient l’habitude de ce genre d’affrontement, mais surtout si les guerriers étaient d’un niveau équivalent à leurs adversaires il bénéficiait du soutien du mage qui parvenait à les aider malgré l’énergie que lui demandait le maintien de la barrière…

Ils purent apercevoir deux autres lycanthropes arrivaient, rapidement, mais ils ignoraient si le cri qu’avaient poussé leur congénères avait pu les prévenir pour la barrière et s, de fait, ils allaient tenter de le contourner… Mais même si leurs propres renforts étaient plus lents, il était un fait qu’il n’était pas loin, et ne métrait guère longtemps à arriver…Et comme pour le confirmer, le sifflement d’une flèche se fit entendre, mais, tiré de trop loin elle ne fit que se planter dans le sol, non loin du trio…mais leurs propres renforts n’allaient pas tarder à être là et se montreraient bien plu conséquents. Restait à voir comment aller réagir les loups garous et surtout, surtout, tenir bon.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Quant à la situation du campement, tout affrontement était fini. Le minotaure et les tritons éliminaient, les mimics étaient incapable d’opposer la moindre résistance concrète, d’autant plus de par les indications du traître qui les mis à jour , leur offrant peu après une mort rapide qu’ils acceptèrent…Du moins presque car sur les trois mimics présent il y en eut un, le dernier, un de ceux qui avaient été intégré le plus récemment à la troupe ,qui tenta de jaillir de son coffre, se jetant sur le lycanthrope, la hargne marqué sur ses traits… Ce n’était cependant pas une hargne de drogué comme le minotaure. Lui avait subi les effets de la drogue, mais n’en connaissait pas encore les conséquences, il refusait simplement de mourir, luttant de manière dérisoire, le campement de Zuuhl étant tombé entre les mains des lycanthropes de toute manière. Bien que l’importance ne était minime les lieux ne recélant rien d’important. Zuuhl avait emmené avec lui le reste de ses élixirs quant à son butin il n’était pas assez fous pour l’emmener avec lui…
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  Sélèna Moonlight Lun 25 Nov 2013, 22:57

L'attaque des deux loups-garous commença brutalement, mais immédiatement, les assaillants se mirent dans une position défensive qu'ils ne connaissaient que trop bien. Ils avaient certes appris à vaincre malgré la position défensive adoptée par les esclaves de Zuuhl, mais pas à une grande force combinée à des assauts magiques de soutien. Sans relâcher la pression, ils guettaient la moindre faiblesse du groupe défensive pour attaquer le mage, mais aucune opportunité n'apparut avant que le duo de garous n'arrive à leurs côté, peu de temps après qu'une flèche se soit plantée derrière le trio défensif. Les deux premiers furent surpris, mais en voyant que la barrière était toujours présente, ils conclurent chacun de leur côté que la barrière n'empêchait que de sortir, pas de rentrer. Ils reculèrent pour alerter les autres dans un langage propre à eux pour ne pas être compris par les autres.

"L'elfe nous empêche de sortir, mais pas les autres de rentrer."

"Autrement dit, c'est eux qui attendent leurs renforts."

"Si on échoue, c'est la mort. Nous n'avons plus le temps."

Ils repartirent tous les quatre, guettant malgré eux l'arrivée des renforts de Zuuhl. Ils commençaient à prendre l'avantage, mais les défenseurs se rapprochèrent autour de l'elfe magicien, les empêchant de pouvoir frapper pleinement. Avec un peu plus de temps, ils pourraient gagner, mais ils ne parviendraient pas à vaincre ce dernier ennemi...

----------------------------

Rys était sur la piste des laissés sur place, quand quelque chose tilta dans sa tête et l'incita à l'arrêter. Il n'y avait aucune raison, et dans ce cas précis, il savait ce qu'il devait faire: écouter ce pseudo-instinct. Il était guidé par un des compagnons invisible de Sélèna, il devait lui faire confiance. Il reprit sa course en suivant une ligne invisible et ne tarda pas. Pour que Sélèna agisse ainsi, la situation était plus compliquée que prévue. Il finit par entendre des bruits de combat et des grognements, d'un côté, et de l'autre un bruit de marche groupée. Tout ce qu'il comprenait, c'était qu'il fallait agir et très vite. Tout en courant, il poussa un très long hurlement. Personne ne pouvait le manquer. Tout le monde allait avoir une partie de son attention sur lui, sauf ceux habitué à l'entendre... Ceux de sa meute. Il aperçut la troupe de défense au moment où il mit fin à son hurlement, et il sauta sur eux. Du coin de l'oeil, il aperçut un reflet métallique derrière les branches. La troupe de Zuuhl était très proche.

----------------------------

La communication avec les esprits sylvestres m'informèrent que deux lycans rentrèrent dans la zone perturbée, et qu'une troupe approchait de l'autre côté. Je demandais aux esprits de ralentir la troupe, et tenta de prévenir immédiatement l'esprit sélène pour stopper Rys et le faire contourner la zone. J'ignorais la suite de son côté et guetta ma zone de contact. A l'endroit de la troupe, quelque chose apaisait les arbres. Parmi eux, il devait y avoir d'une manière ou d'une autre quelqu'un ou quelque chose qui avait un contrôle sur la nature. Ça allait être un combat entre eux et moi. Et j'aurais besoin de toute ma concentration. Je n'entendais plus rien autour de moi, ma conscience était toute entière dans la spiritualité. C'est à peine si j'entendis le hurlement de Rys physiquement, mais je sentis son influence via mon contact avec l'esprit qui l'accompagnait. J'eus une légère pensée à l'idée de la détermination de mon lieutenant quand il poussait son rugissement.

----------------------------

Au campement, la situation était parfaitement contrôlée. Bien que l'intervention surprise du mimic rebelle leur prit un peu de temps, seul contre deux garous en pleine forme qui venait de tuer un minotaure en pleine possession et le troisième qui était en train de récupérer, la lutte était inégale et en leur faveur. Après cela, constatant que le camp ne présentait pas de grand intérêt visible. Toutefois, le trio fouilla le camp de fond en comble et rassembla tout les documents trouvés sans exception. Il n'y avait pas grand chose et peut-être au final rien d'intéressant, mais les ordres étaient les ordres. Puis ils commencèrent à détruire le reste et à rassembler l'ensemble au centre. Le feu serait le meilleur moyen, pour peu qu'ils surveillent qu'il ne se propage pas à la forêt.
Sélèna Moonlight
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
L'affrontement des meutes Left_bar_bleue20/40L'affrontement des meutes Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  La Sainte Église Mer 27 Nov 2013, 15:41

La position commença à devenir intenable pour les défenseurs, quand les loups garous reçurent des renforts, submergeant les combattants dans un combat à deux contre un, en dépit des efforts du mage pour les soutenir. En se rapprochant de l'elfe les hommes-bêtes purent tenir une poignée de secondes de plus, et l'ours parvint même grâce à son équipement robuste, adapté pour tenir une telle position, à repousser les deux lycanthropes qui lui faisait face. Le flein eut pour sa part moins de chance, combattant agile plus apte à l'offensive il vit son arme lui échapper quand une mâchoire lui broya le poignet, et l'instant d'après il périt, laissant une voie ouverte au magicien, apparemment incapable de se défendre. A cet instant un hurlement raisonna dans les bois, attisant la peur des combattants dan la meute de Zuuhl ,tant et si bien, que l'elfe fut presque incapable de réagir quand un de ses adversaires lui bondit dessus, visant la gorge de ses crocs.

Tout ce qu'il parvint à faire ce fut placé son bras entre lui et la créature et ériger une petite barrière, entre sa chair et les crocs du loup-garou, dont le museau s'écrasa contre cette surface. Pour autant il n'était pas sauf, l'autre loup ayant participé au trépas du chat, se précipitant également sur lui, et lui arrachant un morceau de cuisse ,touchant alors l'artère fémorale. Le mage poussa alors un ample cri de douleur, mais surtout, il devint en une poignée de secondes bien plus pale, et les barrières qu'il avait érigées, tant celles empêchant son cou d’être arraché que celle emprisonnant les loups commençaient à trembler laissant présager de leur fragilisation, alors même qu'un cinquième loup-garou arrivé. C'est alors qu'un sifflement aigüe se fit entendre, un poignard, qui frappa au niveau du garrot un des opposants de l'ours, alors que de chaque côté, sur la gauche et la droite des combattants, jaillissait cinq membre de la meute de Zuuhl, les plus lestes, ceux positionnés légèrement devant les archers, dont le trait avait donné une fausse estimation des membres de lueurs troupes, du moins en ce qui concernait ceux qui intervenaient présentement, le reste des forces de Zuuhl continuant de s'approcher, bien que nulle flèche n'était tiré à nouveau. Mais dans le même temps la barrière s'effondra, en même temps que l'elfe sombrait dans l’inconscience ou mourrait.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Telles les mâchoires d'un piège à loup, les filets du plan de Zuuhl s'était refermés sur ses opposants...C'était lui qui avait ordonné ce tir afin de tromper leurs adversaires. En foret, une flèche ne pouvait être projetée efficacement en cloche, donc elle devait tirer droit et de fait sa portée, n'excédait pas trente mètres, alors que ses combattants les plus lestes n'était à cet instant qu'à une quinzaine de mètres de l'affrontement. Les secondes écoulés depuis leur avait suffit pour couvrir la distance restante afin de fondre sur les lycanthropes, les submerger à leur tour sous le nombre et ne leur laisser presqu'aucune échappatoire, eux même étant assez vifs pour probablement les rattraper... Certes Zuuhl avait lui même perdu des hommes, mais c'était le cas à chaque traque et surtout,un simple prisonnier lui procurerait un avantage des plus conséquents au vu de ce qu'il était à même d'en faire, et il avait donné des ordres très clair. Ses hommes devaient faire au moins un prisonnier, et surtout éviter que ce dernier se tue lui même ou soit éliminé par ses pairs, ce qui en soit serait probablement une formalité au vu de la robustesse des lycanthropes, ses minions n'auraient ainsi même pas besoin de se retenir !

Mais à vrai dire, il n'était pas homme à se reposer sur des impressions de victoire. Il ne savait que trop bien que des fois ce sentiment était une illusion, et bien qu'il n’apportait que peu d’importance au vie de ses suivants, il ne serait pas vain si son intervention et celles des créatures restants pouvaient épargner un ou deux d'entre eux. Ils sauront toujours être utiles, et surtout il fallait tout de même qu'il en reste un certain nombre pour maintenir cette formation, ou encore en adopter d'autres. Une opinion d’autant plus renforcée quand le druide, s’extirpant légèrement de sa transe l'informa qu'en dépit de leur nombre supérieur le lien qu'avait tissé celle influant la nature avec ces bois étaient des plus conséquents et que de fait ils ne pourraient pas retenir son influence indéfiniment, les esprit de la nature lui prêteront fatalement leur attention en dépit de leurs efforts pour les en détourner. Il fallait donc agir rapidement ,mais les cartes demeuraient pour l'instant dans les mains de l'humain... Maintenant qu'ils étaient dans le jeu du dresseur et non plus sur leur territoire Zuuhl se demandait comment allaient réagir les loup-garous.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les informations récoltées dans le campement par les lycanthropes s'avérèrent assez restreintes. Bien qu'ayant nombre d'excès, Zuuhl restait un homme prudent et s’il amenait des document compromettant ou des formules alchimiques avec lui il les portait toujours sur lui. Ainsi tout ce que purent trouver les loup-garous furent des sortes de récits des traques effectuées par Zuuhl, des affiches indiquant le montant de la prime que certains individus avaient mise sur sa tête et, peut être le plus intéressant, un livre assez épais, dont la plupart des pages étaient blanches. Ouvert, il laisse apercevoir une liste de créatures, avec la race, le sexe ou l'âge estimé, ainsi qu'une date sous laquelle était notée soit "mort", avec des précisons tel que "en mission" ou "suite à une privation", soit "vendue" pour une somme précisée juste en dessous, et le tout parfois accompagné de commentaires sur les tempéraments difficiles ou encore la manière dont l'humain avait pu abuser de ceux, et surtout celles, qu'il droguait. Un résumé de ses exactions en somme, mais qui malheureusement ne laissait rien deviner de la manière dont fonctionnait la meute elle même ou encore des expériences de Zuuhl. Hormis peut être la manière dont il financer ses produits ou encore profiter de ses actes. Il n'y avait plus rien visiblement dans le campement qui continuait à se consumer, heureusement assez à l'écart de la foret pour ne pas l'atteindre.

Mais pour autant il paraissait évident que ce qui s'était passé au campement n'était qu'un avant-gout du chaos que les frondaisons allaient sous peu abriter.
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  Sélèna Moonlight Dim 12 Jan 2014, 14:36

Les quatre garous étaient soulagé de voir arriver le plus puissant de tous les renforts, leur chef. Avec lui, le magicien déjà fortement affaibli ne devait pas vivre plus d'une poignée de secondes. Mais ce bref laps de temps fut suffisant pour qu'autour d'eux survinrent des hommes de Zuhl, et l'avantage numérique des garous fut inversé. De plus, la blessure qu'avait reçu un des premiers sur place, bien que peu grave pour eux et leur régénération, était suffisamment handicapante de par sa position pour le gêner durant quelques minutes. La situation leur échappait.
Pour autant, ils ne se décourageait pas, sachant pertinemment que cette situation de sous-effectif devait être leur quotidien de la chasse à l'homme.

Pourtant, ils avaient encore un atout dans leur poche alors que les garous faisaient leur possible pour éviter d'autres blessures plus importantes qui les affaibliraient. Et tandis que les griffes frappaient les chairs et détournaient les lames, Rys marmonna:


"C'est maintenant que cela doit se libérer."

----------------------------

Ma concentration était de plus en plus intense. De plus en plus d'esprits étaient prêt à m'écouter et à déchaîner leur fureur quand je leur demanderais, aidé par les actes de ce chasseur: il n'était jamais bon de perturber brutalement la nature par cette zone perturbée et ceux-ci était plus prompt à être violents envers nos ennemis que les autres, alors que ceux apaisé par leur druides ou autre possesseurs de magie sylvestre rechigneraient d'avantage à bouger. Mais ils bougeraient tout de même, j'étais plus puissante que mes adversaires. Interdiction cependant de modifier ma façon de faire ni de me relâcher.

Ma communication avec l'esprit sélène m'informa que mes protégés étaient en mauvaise posture, et Rys demandait l'aide attendue. Pas le temps d'attendre, et je communiquais mon message aux arbres autour d'eux. Un message si simple qu'il tenait en un seul mot.

Maintenant.



[HRP: Je me suis permise de ne pas parler du campement, je ne savais pas ce que je pouvais faire de plus dans cette zone. Si tu veux quand même que l'on continue, j'éditerais alors.]
Sélèna Moonlight
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
L'affrontement des meutes Left_bar_bleue20/40L'affrontement des meutes Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  La Sainte Église Lun 20 Jan 2014, 16:34

Brusquement, la nature se déchaina. Les arbres ne sortirent pas de terre pour s'en prendre aux hommes de Zuuhl, la foudre ne s'abattit pas pour les éliminer un à un, non ce fut bien moins violent, et bien plus insidieux. Cela pouvait être un souffle de vent qui déviait les flèches ou les armes de jet, une branche qui se rompait, aveuglant un combattant ou faisant tomber sa parade. Autant de choses génèrent les hommes de Zuuhl, néanmoins la nature était certes puissante mais elle ne pouvait guère trop agir, pas assez pour combler l'avantage numérique des Hommes de Zuuhl, à chaque fois qu'un de ses derniers étaient exposés à un lycanthrope il y en avait tout le temps un autre qui était à même d'intervenir et ne laisserait pas un des opposants à l'individu exposé, quant à fuir, les lycanthropes ne serait plus exposé au tris des archers, mais parmi ceux à même de les poursuivre il y avait des elfes qui étaient très bien à même de faire face à ce genre de difficultés.

L'esclavagiste se rendit bien compte de la situation, du changement soudain d'atmosphère qui lui empêchait d'écraser ses adversaires comme il l'avait souhaité de prime abord, l'affrontement allait même sérieusement s'éterniser et il n'était pas impossible qu'ils se retrouvent pris en étau par le reste de la meute si cette dernière avait décidé de revenir sur ses pas.... De toute manière l'élimination de cette bande de lycanthrope n'était pas son objectif premier, il fallait retrouver l'échantillon de drogue qui lui avait été volé avant tout ! De fait il donna un ordre concis aux druides, dont l'intervention s'avérait vaine. Il ne s'agissait plus d'essayer d'apaiser en vain les esprits mais de déterminer où se trouvait celle qui leur commandait. Une personne assez puissante pour cela ne passerai pas inaperçu, et les esprits ne pouvaient pas à la fois la protéger et agir contre ses hommes. Qui plus est-il était probable qu'elle le sous-estime, le prenne pour un simple serviteur de l'Eglise qui se laisserait aveugler par l'idée de massacrer les siens, mais il était plus subtile que cela. La dryade fut la première à lui répondre, entendant également l'appel de la louve... Et alors Zuuhl Ordonna à la dryade de le suivre et s'éloigna de sa troupe.

Cela pouvait paraître risqué, mais il savait très bien que ces créatures lui obéiraient, qu'ils suivirent les ordres qu'il avait initialement donné, dussent ils en crever... Pour sa part il tourna rapidement à droite et ingéra deux fioles, de son cru, l'une allait effacer toute odeur venant de lui et autre tout aura magique qu'il pourrait dégager, même si la nature continuait à vouloir s'opposer à sa progression, quant à la dryade sa nature même lui permettrait de se fondre sans peine dans les bois. Son but était ainsi de rejoindre la créature communiquant avec les esprits de la nature et la prendre à part. Il n'était pas impossible qu'elle ne soit pas seul, mais cela serait surprenant, pour pouvoir exercer une telle magie elle avait dû procéder à un rituel particulier qui devait nécessiter un calme relatif qu'une meute ne saurait guère apporter. En vérité il était tout de même probable qu'elle ne soit pas seule, et de fait il aurait peut-être été plus prudent d'être accompagné de plus de personnes. Mais il avait deux raisons d'agir ainsi, la première était qu'en laissant ses hommes se battre il forcerait celle commandant à la nature de continuer, la seconde était que ce n'était pas pour l'affronter qu'il prenait ces précautions et se dirigeait aussi rapidement que possible vers sa position... Il avait une toute autre idée en tête et ses petits produits lui seraient en cela grandement utile.
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  Sélèna Moonlight Mer 29 Jan 2014, 16:31

La situation était difficile, mais elle n'étais pas désespérée comme les lycans l'avaient craint tout d'abord. Certes, ils étaient en forte infériorité numérique, se battant presque à un contre quatre, mais l'aide providentielle de la nature leur permettait de tenir et, si l'aide se maintenait, ils pourraient renverser la tendance. Après tout, si une maigre égratignure n'avait aucune influence chez un camp comme dans l'autre, quand elles se multipliaient elle se révélaient très pénalisantes. Et les garous, du fait de leur capacité naturelles de régénérations, n'étaient pas atteint par ceci.

Pour autant, les techniques de défense et de protection des esclaves empêchait la meute assiégée de pouvoir infliger des blessures suffisantes pour vaincre un de leurs adversaires. Rys le savait, le premier soldat à vaincre était le plus difficile, les suivants seraient plus faciles. C'était lui qui parvenait à se créer le plus d'occasion d'en finir, mais à chaque fois il se retrouvait bloqué par un adversaire arrivé inopinément. Il ne pouvait pas surveiller ses propres troupes, mais il savait qu'ils tenaient bon. Mais ce combat immobile poussait le calme fragile du lycan à bout, et il décida d'augmenter la cadence. Négligeant sa défense, il se montra encore plus agressif, plus vif, montrant des failles dans ses mouvements mais prêt à refermer sa rage sur le moindre bras, la moindre lame qui s'y engouffrerait et l'atteindrait. Il devait absolument vaincre le premier soldat.


-----------------------------------

La zone des combats était confuse. Avec le déchaînement des esprits sylvestres, il m'était quasiment impossible d'avoir des informations récentes sur Rys et les autres. Je devais attendre, m'efforçant de continuer à encourager les esprits à agir. Sans perdre ma concentration, je remis du sang sur la marque centrale de mon rituel, devant moi. Il n'était pas question d'augmenter l'intensité de l'action, mais seulement de la prolonger.

Pour autant, je n'étais pas fermée aux messages que je recevais des esprits, en particulier l'esprit sélène. N'ayant servi que d'observateur et de relais initial, il m'informa qu'une aura d'influence humaine avait disparu peu après avoir commencé à se diriger vers ma position. De deux choses l'une, soit il était mort, soit par un quelconque moyen il était parvenu à se camoufler. Je ne pouvais pas prendre le moindre risque, mais je ne pouvais pas interrompre tout de suite ma concentration. Je modifiais légèrement mon message, demandant aux esprits sylvestres de continuer à agir même si ma voix ne leur parvenait plus. Cela ne tiendrait pas longtemps, quelques minutes tout au plus, mais ça serait utile. Rapidement, je fis signe aux garous resté en arrière de se placer de manière à piéger quelqu'un pouvant approcher. Je ne pouvait pas me permettre d'en faire plus.

Je fis une nouvelle entaille sur ma paume avant de la placer sur la marque avant qu'elle ne cicatrise. C'était une ouverture spirituelle, une faille dans ma protection naturelle mais qui augmentait mon lien avec les esprits, tant que je maintiendrais ma paume dans cet état.


---------------------

Les quatre garous en arrière étaient tendus, et surtout calmant péniblement leur impatience de rester ici sans agir et sans savoir ce qu'il se passait. A plusieurs reprises, ils avaient évoqué entre eux l'idée de rejoindre Rys, sentant que quelque chose ne se passait pas comme prévu. Mais quand Sélèna leur fit signe, ils n'hésitèrent pas. Pour eux, c'était le signe que Rys et les autres avaient échoué, et il y avait une place à prendre. Mais pour cela, il fallait rester en vie et agir réellement en meute pour montrer qu'ils étaient digne de confiance. Restant dans les arbres, ils se placèrent autour du chemin par lequel ils étaient arrivés et guettèrent le moindre individu, prêt à lui tomber dessus en même temps. Ils convinrent d'un emplacement cible à égale distance des quatre et qu'ils pouvaient tous les quatre voir. Ils s'était mis d'accord sur une consigne simple: ils attaquent à peu près au tiers du groupe, sauf s'ils devaient voir ou sentir l'humain qui serait alors leur cible prioritaire.
Sélèna Moonlight
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
L'affrontement des meutes Left_bar_bleue20/40L'affrontement des meutes Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  La Sainte Église Dim 02 Fév 2014, 22:46

Dans la meute de Zuuhl la survie des autres était bien souvent le mot d'ordres, que ce soit parce que pour accomplir les ordres il valait mieux que chacun vive que par un esprit d'entraide que la drogue n'avait pas entièrement anéanti... Mais s’il advenait que l’intérêt de la meute ou de son meneur passe par le sacrifice d'un individu cela était accompli sans hésitation. Or l'acharnement des lycanthropes à éliminer ne serait ce qu'un seul d'entre eux n'avait pas échappé à certains "chiens" de Zuuhl.  Ainsi il n'y eut pas de riposte face aux assauts plus agressifs de Rys bien au contraire ils furent plus sur la défensif...Puis le lycanthrope parvint à se jeter sur un d'entre eux, mais cette fois ci nul ne l'en empêcha. il put le mettre au sol et commencer à le lacérer... Mais à l’instant où il était tant que possible aux prises avec sa proie deux individus se jetèrent sur lui le prenant en tenaille pour tenter de l'abattre, alors qu'un élan d’agressivité de la part des assaillants se produisait, tentant  de prendre l'ascendant sur les autres loups-garous, comme si les râles du blessés avait avivé une profonde hargne en eux...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Zuuhkl progressait rapidement la dryade ne parvenait à le suivre que grâce à son lien profond avec ce milieu dans lequel elle se déplaçait à son aise. Plusieurs fois l'humain dut faire attention à des branches basses ou à des racines traîtres se doutant bien que c’était là un effet des sortilèges affectant la nature. heureusement la dryade était à même de le protéger contre les plus dangereux d'entre eux, et lui même était assez doué pour éviter les autres. Mais il avait aussi conscience que ce n'était pas parce qu'il s'était éloigné de affrontement que la nature restait le seul danger. Il restait aux aguets, et même si ses sens n'étaient pas aussi affûtes que ceux de ses proies il savait reconnaître un danger...et de fait le premier loup garou n'eut pas le temps d'achever son bond que le fouet de l'humain lui claqua sur le museau lui causant une douleur assez intense pour l'amener à rater son assaut et le faire tomber au sol. Zuhhl évalua la situation, il y en avait au moins deux autres, peut être plus, il n'avait aucune chance dans un combat ouvert. Heureusement ce n'était pas sa spécialité...Et il avait prévu cela.

La dryade semblait paniquée, mais au contraire l'humain était calme, ses gestes mesurés, bien que rapide, il n'y avait pas de temps à perdre...et soudainement il brandit une fiole au contenu mystérieux, la voix de l'humain s'éleva alors, forte, mais mesuré.


"Ne m'approchait pas...je suis venue voir votre chef qui m'a volé mon bien. Je souhaite le récupérer. Faites moi le moindre mal et vous en paierez de lourdes conséquences..."

D'un rapide mouvement de doigt il déboucha la fiole et laissa une goutte du produit tomber au sol, pas p)lus...Et brusquement la dryade tomba a genou se tenant la tête en poussant un cri horrible de souffrance, alors que les esprits de la nature devait rugir, mais impuissant face à l'humain.


"Je possède de quoi meurtrir cette forêt au plus profond de son être, les dégâts seront sans doute irréversibles... Alors quelque soit les ordres que vous ayez reçu je pense que la décision  à prendre est évidente... menez moi à votre meneur..."

La drogue n'était pas le lues produit qu'il avait mis au point,bien que c'était celui pour lequel il était le plus connu. il était un expert des toxines et poisons en tout genre, en particulier les plus virulents et celui qu'il avait mis au point était non seulement foudroyant pour un organique mais avait aussi la propriété de nuire profondément à la nature elle même.
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  Sélèna Moonlight Mer 26 Fév 2014, 18:30

Enfin, un adversaire fut à portée de griffes et crocs de Rys, et celui-ci ne perdit pas de temps en souffrances inutiles pour le mettre hors d'état de nuire le plus rapidement possible. Il sentit deux esclaves arriver sur lui, et comprit le piège, mais il était déjà dedans. Plantant ses crocs dans la gorge de celui sous lui, il esquiva le double assaut en se jetant sur l'avant, mais il se retrouva de fait en plein coeur des troupes ennemies. Une branche dévia une lame qui l'aurait sérieusement atteint et le lycan dût se contraindre à restreindre ses attaques pour sauver son intégrité. Difficilement, il se mit dos à un arbre, s'éloignant des autres loups-garous qui, dos-à-dos, s'en sortaient mieux malgré l'agressivité augmentée des assaillants. Quand à l'aide de la nature, après un moment de pause, elle sembla reprendre, plus forte. Mais la situation était délicate tout de même.

Plus en hauteur, dans un autre niveau de sensation, l'esprit sélène continuait de surveiller, mais la douleur des esprits sylvestres ne le fit hésiter qu'un bref instant avant de revenir vers la chamane fille de lune.


--------------------------------------

Impuissante, je continuais à encourager les esprits sylvestres quand une douleur fulgurante fusa dans mon crâne, m’arrachant un cri et je rompis net mon lien spirituel pour garder mes pensées claires. La douleur disparût instantanément, mais pas son souvenir. Ma main restait sur l'emplacement central du rituel ce qui me permettait au besoin de rejoindre le lien, mais pour l'heure, je décidais de continuer simplement à alimenter les efforts des esprits. Je n'avais que quelques minutes avant que le rituel ne s’essouffle, mais garder mon lien physique devrait le faire tenir un peu plus longtemps. Combien exactement, c'était très difficile à dire. Mais si l'humain était responsable, les arbres essaieraient de le faire payer.

Ceux autour de moi étaient les plus proches du centre du rituel, c'était par conséquent là que leur aide serait la plus efficace au besoin. Je n'aurais besoin que d'une simple poussée pour les faire agir. Plus loin, je sentis que les quelques loups qui étaient restés avaient bougé. Ils étaient tombé sur quelqu'un, et j'imaginais très bien qui était-ce. Je poussais un bref appel pour les faire revenir, bien entendu avec celui ou ceux sur qui il étaient tombés.


----------------------------------------

Tout avait été respecté à la lettre, mais la goutte de poison et la douleur ressentie par la dryade les firent hésiter, mais ce fut le cri de douleur audible poussé par Sélèna qui les fit comprendre que cette fiole avait réellement les effets déclarés. Mais la décision d'agir n'eut lieu que quand ils entendirent l'appel de la louve. Le loup à terre s'était relevé et redressa devant l'humain, tandis que deux autres des lycans se placèrent sur le sol autour d'eux, en garde.

"Au moindre geste suspect, on vous tue."

Le dernier loup-garou restait caché et vérifia que personne ne suivait les deux arrivants. Il ne bougea que quand il fut certain que cela ne fut pas le cas puis suiva ses congénères.

-------------------------------------------

Après avoir appris de l'ancien esclave de Zuuhl sa méthode habituelle de chasse, le trio fraternel et leur nouvel alié étaient parti à la poursuite de cette troupe pour les prendre à revers. Ils étaient encore loin, mais n'avaient pas pu partir plus tôt pour surveiller que les flammes n'allaient pas s'échapper de l'enceinte du camp. Ils emportaient avec eux leur maigre butin, mais c'était tout ce qu'ils avaient pu récupérer et ils comptaient bien l'apporter à Sélèna.
Sélèna Moonlight
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
L'affrontement des meutes Left_bar_bleue20/40L'affrontement des meutes Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  La Sainte Église Mar 04 Mar 2014, 20:07

Le plan des membres de la meute sembla fonctionner, un des loups garou étant acculé tandis que ses congénères étaient obligées de reculer, et il ne faisait nul doute que la curée allait bientôt avoir lieu afin d'avoir la peau de la bête, les créatures se souciant visiblement peu du sort de leur comparse qui avait les frais de cette stratégie. En se mettant dos à un arbre le lycanthrope avait certes restreints les angles d'où pouvaient venir un assaut ,et l'arbre lui prodiguait une certaine protection de par l'aide des esprits de la nature. Sa position n'en était pas moins délicate, ainsi acculé il n'avait que peu d'escapatoires. Néanmoins il lui fut procuré un temps précieux grâce à la chute d'une des branches de l'arbre vénérable auquel il s’était acculé, la branche, ancienne, faisait presque la circonférence d'un jeune arbre et bien qu'il n'ait meurtri aucun des assaillant, elle allait singulièrement leur compliquer le travail. Pour atteindre le loup il serait obligé de franchir cette obstacle, que ce soit en sautant par dessus ou de façon moins agiles et dans tout les cas cela reviendrait à s'exposer aux crocs du lycanthrope... Mais finalement eut lieu un assaut sur trois côtés, coordonnés, entre trois des membres les plus lestes de la troupe.

Et à vrai dire les autres se détournèrent de cette proie facile, certes confiant dans les aptitudes de leurs camarade, mais aussi prévenu de l'arrivé d'autres lycanthropes par devers eux, et ce grâce à l'orc druide qui avait senti l'approche de créature à travers les bois. Ces derniers avaient soit dû les contourner soit venaient d'autres, mais cela importait peu présentement. L’important était d'éviter qu'ils parviennent à prendre la meute à revers et s'en prennent aux membres les plus fragiles. La situation semblant stabilisé du côté des adversaires déjà engagés, les estafettes furent les seuls à continuer à les assaillir, tandis que les plus robustes changeaient de position afin de protéger les sorciers et archers qui se préparaient à accueillir ces nouveaux venus.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le cri de la louve n'échappa pas à Zuuhl. Ainsi il avait vu juste en s'en prenant à la foret alors qu'elle y était lié il pouvait atteindre la louve elle même, ce qui allait lui être un atout précieux. Souriant alors sadiquement il saisit la lanière de son fouet en main toisant le regard du loup qu'il avait intercepté, le défiant brièvement, avant de comprendre qu'il ne lui ferait pas de mal, pas tout de suite, et ce en dépit de la menace qui lui fut adressé, et dont il se moqua souverainement. Néanmoins il obtempéra, rangeant son fouet à sa ceinture, mais conservant la fiole en main, cette dernière étant sa garantie. Il répondit par ailleurs d'une voix acide

"Au moindre geste suspect la forêt meurt..."


Il fit alors s'avancer a monture. entourée par les loup garou cette dernière n'affichait cependant nulle crainte, car elle était habituée à fréquenter des monstres. Qui plus est son maître la dirigeait d'une main de fer et même s'il se rebiffait il était probable que Zuuhl soit à même de le rappeler vivement à l'ordre. L'humain paraissait d'ailleurs des plus conscient, ses rênes dans une main, la fiole toxique dans l'autre, il progressait sans crainte, ordonnant à cependant à sa monture de s'arrêter dès qu'il aperçut Un autre lycanthrope... A son pelage il reconnut la voleuse, et à sa statue et sa manière de se tenir il était évident qu'elle était d’une toute autre trempe que ceux qui la suivaient. Elle aurait vraiment fait une pièce de choix dans sa collection, quel dommage que la situation soit devenue telle qu'il doive faire un croix sur cette idée, et revenir à son but premier.

"Je vais être franc, louve...Rendez moi ce que vous m'avez volé et nous repartirons chacun de notre côté, tenez moi tête et vous les créatures seraient les seuls perdants. Des membres de ta meute périront, des créatures à mon service aussi, mais si je survis d’autres viendront rapidement remplir à nouveau mes rangs et si je dois mourir, cela ne sera qu'au prix de cette forêt que tu sembles aimer."


Un sourire moqueur marqua ses traits alors qu'il songea à un détail, que la louve devait avoir remarqué dès l’instant où i lavait évoqué le fait d'empoisonner la forêt.

"Et si je n'ai pas encore détruire cette forêt, pas plus que mes congénères, ce n'es pas parce que nous en sommes incapable , mais car nous escomptons nous l’approprier. Or quelle bénéfice y a t-il a tiré d'une terre viciée ... Pour autant sache je me moque un peu de ce détail et si cela est nécessaire...eh bien je le ferai sans la moindre hésitation..."
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  Sélèna Moonlight Mar 22 Avr 2014, 14:31

Le changement de stratégie n'échappa pas aux garous. Et cela ne signifiait qu'une seule chose: d'autres forces arrivaient par l'arrière et ils n'étaient pas du côté de la troupe hétéroclite. La situation tournait à l'avantage des garous.

Rys était certes acculé et trois adversaires allaient lui sauter dessus dans un ordre synchronisé. Aussi fit-il la seule chose sensée: il contra-attaqua. Il fonça sur celui qui lui faisait face au moment où ce dernier prenait son élan sur la branche, le prenant ainsi par surprise et sans qu'il puisse réagir suffisamment rapidement pour éviter de graves blessures au torse et aux bras. Son mouvement de retraite le maintint en vie, mais il était trop sérieusement atteint pour constituer une menace face au garou enragé, qui se retourna pour faire face aux deux autres et les défia:


"Qui veut être le prochain?"

Les quatre autres garous rencontraient moins de succès. Si les attaques étaient plus faibles et plus espacées, les assauts précédents les avaient fortement fatigués, et ils ne parvenaient pas à reprendre l'avantage face aux attaquants. Moins puissants et endurants que Rys, il leur fallait du temps de repos pour pouvoir faire autre chose que contraindre les attaquants à les maintenir.

-----------------------------

Le voilà donc... Je jetais un regard à un de ceux qui le surveillaient et il me confirma d'un regard que c'était bien la fiole responsable de la douleur de la forêt. Je grognais... Rien ne me ferait plus plaisir que de tuer cet humain orgueilleux et les loups de ma meute étaient prêt à se sacrifier pour cela. Mais je ne pouvais pas sacrifier les esprits sylvestres en qui j'avais demandé la confiance, ni les laisser tomber et tomber sous la domination de cet être. Je n'avais pas le choix: lui faire croire qu'il avait gagné la manche, mais continuer le combat. Je serrais ma main sur le sol, enfonçant mes griffes dans la terre. C'était autant un message pour les esprit pour les rassurer qu'une manœuvre pour la suite. De mon autre main, je déchirais la sangle de la sacoche et la prit. Je resserrais ma prise dessus, sur les fioles qu'elles contenaient. Suffisamment fort pour sentir les fioles se fissurer et se briser.

"Tu représente ce qu'il y a de pire dans ton espèce, humain. Sans scrupules, et sans aucune connaissance des autres. La forêt m'a fait confiance, et c'est pour ça que je ne peux pas la laisser mourir."

Je lançais alors la sacoche dans sa direction, mais elle tomba sur le sol quelques pas devant l'esclavagiste. Sous elle, une épaisse racine se cachait là. Même en ayant coupé ma forte connexion avec les esprits sylvestres, je savais qu'elle se tenait là, et que l'esprit la tenait prête à se soulever en un piège létal.

"J'ose espérer que tu tiendra ta parole... Arrête là les combats et j'en ferais de même, et tu restera en vie."

Je crachais ces mots, lui faisant bien comprendre que la menace allait dans les deux sens.

----------------------

Les renforts arrivaient sur le lieu du combat et se retrouvèrent face à un mur défensif. Ils n'étaient pas assez nombreux pour pouvoir franchir la défense constitué des membres robustes du groupe de leur adversaire, mais ces derniers n'étaient pas assez rapides pour aller les chercher sans risquer de mettre en danger ceux qu'ils protégeaient, ni assez bêtes pour prendre ce risque. Leur ancien camarade parla, en restant hors de portée des lances et épées:

"Zuuhl est affaibli et vulnérable... Nous pouvons mettre fin à cet esclavage! Je suis prêt à sacrifier ma vie pour que d'autres ne connaissent plus mon sort. Ayez le courage d'en faire autant! Nous pouvons mettre fin à sa tyrannie!"
Sélèna Moonlight
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
L'affrontement des meutes Left_bar_bleue20/40L'affrontement des meutes Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  La Sainte Église Ven 25 Avr 2014, 10:18

Face aux insultes de la louve, Zuuhl ne fit que lui adresser un large sourire, tendant la main pour qu'elle lui donne la sacoche dont elle était en train de se défaire. Elle pouvait l’insulter comme elle le souhaitait, le rabaisse tant qu'elle voulait il était un fait qu'il possédait l'arme de dissuasion idéale qui lui assurerait l'avantage tant qu'il pourrait s'en servir. Cependant elle persistait à lui adresser des affronts, lui lançant la sacoche, le poussant à aller la chercher. Mais il n’était pas si sot, s'approcher et se baisser, tant de manière qui l'exposerait,ou détournerait son attention de la fiole qu'il avait en main l'empêchant de s'en servir le cas échéant, mais c’était probablement préférable au fait de trop la laisser approcher, elle aurait après tout pu tenter une folie... Il lui répondit alors avec un petit rire moqueur.

"Parce que tu crois que tu vaux mieux que moi ? Tu sais j'ai entendu parler e e votre bande en arrivant ici. Vous n'avez pas plus de scrupules que moi. Combien de villages avez vous détruits ? Combien d'individus n'ayant jamais levé la main sur un de vos semblables avez vous tué ? bah je m'en moque, mais juste, ne sois pas ridicule. Quant à ne pas vous connaître... Tu me sous-estimes et c'est ce qui fat que quoi qu'il arrive désormais j'ai gagné. Si je vous traque et vous dompte c'est justement parce que je vous connais, que je sais aussi bien vos forces, que vos faiblesses."

Il fit ainsi signe à la dryade l’accompagnant d'aller chercher la sacoche, et cette dernière lui obéit docilement la tête baissé, honteuse, consciente du regard des siens qui l'observaient, la jugeant tout en compatissant à son sort infamant... Mais cela faisait de toute manière trop longtemps qu'elle servait malgré elle Zuuhl pour tenter de s'opposer à sa volonté. Ainsi elle saisit la sacoche de Zuuhl, et malgré le piège placé par Séléna, les esprits ne l'activèrent pas pour éliminer une des leurs. Ainsi elle put revenir à Zuuhl, qui tout en continuant à maintenir la fiole de poison entre ses doigts jeta un coups d’œil à travers la sacoche...Et fronça les sourcils.

"Et bien sûr que je tiendrai parole... J'ai dis que si tu me rendais mon dû je ne ferai rien..."

Et d'un brusque mouvement de poignée il fit basculer la fiole avant de la redresser, trois gouttes de la substance frappant alors le sol, et la douleur de la nature se répétant encore plus intense, imitait en cela par la dryade qui s'effondra à nouveau au sol en hurlant de douleur.

"Mais tu ne m'as pas rendu mon dû... Tu l'as brisé, cela représentait trois mois de travail. Trois mois, trois gouttes..."

Il cala néanmoins la sacoche sous son bras libre, serrant davantage sa prise sur la fiole. Il fut tenté de la renverser entièrement, mais se retint. S'il le faisait, la foret ne s'en remettrait certes pas, mais comme il l’avait dit cela ne représenterait sur le long terme un intérêt pour personne, et surtout lui même n'y survivrait pas.

"Mais je vais faire un geste..."

Et calant sa sacoche sous son bras il prit une cor let le porta à ses lèvres, un son grave ne tardant pas à s'élever, se répercutant sur la cime des arbres.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’affrontement tournaient en faveur des loup-garous, dont le nombre commençait à compenser celui de leurs ennemis et surtout en bien meilleure forme que les suivants de Zuuhl, qui étaient pour la plupart blessés ou épuisé,s à bout de souffle ou se vidant petit à petit de leurs sangs, le souffle courts... Tant et si bien que les affrontements s’interrompirent lorsque l'ancien lycanthrope qui avait été leur compagnon s'adressa aux serviteurs de l'humain, offrant par ailleurs un répit à Rys. Les deux lui faisant face ainsi extirpé de leur hargne guerrière écoutèrent les mots et se dirigèrent par la suite vers leur compagnon blessé pour panser ses plaies, atténuer ses souffrance...Et se préparer à exécuter ce qu'ils s’étaient promis entre eux de faire plutôt que de le laisser souffrir les effets de la dépendance de la drogue, étant donné que l’esclavagiste ne donnerait sûrement pas sa dose à un individu aussi blessé que lui.

Et les mots du lycanthrope firent mouche...Tous savaient être tôt ou tard voués à la mort, la drogue les rendait déjà dociles en soit, et certains d’entre eux n'écoutèrent tout simplement pas le lycanthrope, mais la peur majeure était la souffrance qu'ils subiraient en cas de désobéissance, mais si cette dernière était suivi par la mort alors... Ils pouvaient l’accepter, d'autant plus si avec cette mort venait la fin de cette esclavage, que plus personne n'ait à vivre leur sorts. Il y eut une protestation, mai rapidement réduit au silence par un coup en pleine tempe...Et parlant pour tous un homme bête acquiesça.

"Notre sort n'est déjà plus une vie... Nous acceptons ,mais nous avons une exigence, toi qui fut notre compagnon tu nous comprendras. Une fois Zuuhl éliminé, promettez nous de nous accorder une mort rapide."

Le cor de Zuuhl se fit alors entendre, une note particulière rarement entendu qui signifiait l'arrêt des combats et la retraite... Mais de toute manière ses suivants avaient déjà lâchés leurs armes qui tombèrent au sol dans une succession de tintements. dans leur regards pouvaient se lire une mélange de peur et de confusion, mais aussi de détermination.

"C'est étrange que de poser pour la dernière fois cette question. Quelles sont les ordres ?"
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  Sélèna Moonlight Jeu 22 Mai 2014, 15:05

J'écoutais le discours hautain et méprisant de l'humain, et j'aurais pu lui renvoyer toutes ses insultes à ce que j'avais appris de lui. Contrairement à ce qu'il pouvait croire, j'étais très loin de le sous-estimer. Je n'aurais pas agi ainsi si c'était le cas. Et quand, en traître, il laissa couler trois gouttes de sa mixture, la douleur de la forêt me parvint à travers le bras, et j'eu l'impression d'avoir les muscles en feu, comme cerclé d'argent. Mais je me forçais à rester de marbre.

Et quand il donna son coup de cor, je pris le parti de le croire sur ses intentions.


"Puisqu'il en est ainsi.."

Je poussais à mon tour un hurlement, à destination de ceux qui étaient partis. Les modulations de ma voix ne pouvaient pas échapper à cet humain, mais il ne pouvait pas en comprendre la signification, même s'il connaissait les mœurs des miens. Mes appels étaient uniques.

-------------------------

Peu après le son du cor, et avant que quiconque ne puisse répondre à la question qui avait été posée, le hurlement de la louve parvint à leurs oreilles.

"L'arrêt des combats... Il a réussi à convaincre Sélèna d'un accord, je ne sais pas comment..."

Ris s'était redressé. Ce n'était pas la première fois qu'il entendait ces modulations particulières. Pour être exact, cet appel ne signifiait pas précisément l'arrêt immédiat des combats. Mais c'était un appel à revenir auprès d'elle immédiatement, et il s'interrompit avant la note d'appel à l'aide. Et comme les deux sons venaient de la même direction, il n'était pas difficile de comprendre qu'ils étaient face à face. Et si elle n'appelait pas au combat, ils n'allaient pas pouvoir attaquer l'humain.

"Nous ne pourrons pas vous aider à le tuer, mais si l'absence de cette drogue vous fait tellement souffrir, nous pourrons toujours abréger vos souffrances."

Le lycan ancien serviteur de Zuuhl hocha la tête, pour acquiescer sur la douleur ressentie. S'il ne l'avait pas vécu lui-même, il avait déjà vu les effets du manque, et sa décision était prise depuis le début des hostilités.

"Je suis déjà condamné, même s'il pourrait vous pardonner votre échec... Nous pouvons mettre fin à sa tyrannie."

Ris répondit enfin à Sélèna, avec un de ses propres hurlements. Un hurlement de victoire. Ce n'était pas la réponse que la louve devait attendre, mais elle devait comprendre que ce n'était pas terminé, et que leur cause n'était pas perdante. Juste avant de marcher en tête du groupe, continuant de surveiller

----------------------------

La réponse de Ris fût inattendue. Qu'avaient-ils réussi à faire? Je me relevais pour dissimuler mon trouble, lâchant enfin le lien fort que j'avais avec les esprits sylvestres. Je pouvais encore leur parler, mais il me faudrait un effort plus conscient et plus de concentration pour qu'ils acceptent de m'écouter. J'espérais pour eux qu'ils écouteraient ma dernière remarque, qu'ils ne tenteront rien tant que l'humain tenait en main son poison redoutable.

"Les miens reviennent. Ils ne t'attaqueront pas sans me désobéir."
Sélèna Moonlight
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
L'affrontement des meutes Left_bar_bleue20/40L'affrontement des meutes Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  La Sainte Église Ven 23 Mai 2014, 00:16

Bien sûr l'esclavagiste ne pouvait pas savoir exactement ce que disait la louve, mais à ses yeux cela était évident. Arrêtez le combat, repliez vous où la forêt est perdue, et il en exultait que d'imaginer cette louve devoir plier le genou face à ses exigences, alors que lui même passait sa sacoche autour de son épaule, cela étant plus simple que de la maintenir sur son bras. La dryade quant à elle peinait à se relever, le regard vide, mêlé de douleur dû à ce qu’elle venait de vivre ainsi qu’aux premiers effets de manque. Elle l'avait bien servi, il lui donnerait sa dose en première... Mais alors qu'il songeait à cela il se crispa brusquement en entendant parler la lycanthrope l'annonce qu'elle lui faisait, s’emportant et résistant à l'envie de déverser le contenu de sa fiole sur la terre.

"Tu me prends pour un idiot ? Si tu rappelles les tiens ce n'est sans doute pas pour rien, ne compte pas sur moi pour rester ici à les attendre sagement ! Nous n’avons de toute façon plus rien à nous dire !"

Il n'aimait pas cela... Il avait entendu le hurlement en réponse celui de Sélèna et il commença
à craindre le pire commençant à presser ses talons sur le flancs de sa monture afin de lui faire exécuter volte face... Mais alors la dryade tomba à genoux trop faible pour continuer à avancer, à faire quoi que ce soit. La vision de ce spectacle arracha une grimace à l'humain, quelle sotte...Elle était si près du but, de la nouvelle dose, et elle cédait ! Bah ce la n'avait guère d'importance, il n'avait plus besoin d'elle et si elle cédait maintenant c'est qu'elle était faible, qu'il était temps de la remplacer au sein de la meute...

"Je vous laisse un cadeau... Faites en ce que vous en voulez."

De toute façon ils ne pourraient pas reproduire la drogue en se basant sur son seul sang, et la dryade était voué à mourir sans sa dose régulière alors que quelque jour de différence ne comptaient guère...

Et ainsi il commença à s'enfoncer au galop dans la forêt, appelant à nouveau du cor afin d'ordonner la retraite, le retour au campement, où il les regrouperait avant de reprendre sa route. Il n'aimait pas ce qui était en train de se passer, mais tout ce qu'il pouvait faire pour le moment c'était remettre les choses à plat et éviter tant que possible les remous...

–--------------------

Comme promis les créatures obéirent aux ordres des loups-garou, acceptant de sacrifier leurs vies et la mort honorables qu'ils leurs offraient, afin de mettre enfin à bas l'humain, de faire ce qu'aucun de ses suivants n'avait fait jusqu là. Pour eux, mais aussi en la mémoire de tout ceux qu'il avait asservi par le passé et pour préserver tout ceux qui pourrait un jour tomber entre ses griffes s'il survivait...et quand le cor retentit à nouveau l'un d'entre eux souffla.

"Il faut revenir au camp... Il est en route, c'est l'ordre de repli..."

Et comme pris d'une détermination nouvelle ils s’avancèrent, mais leurs pas se faisaient petit à petit plus lents, les premiers effets de manque se faisant ressentir dans leurs corps qui, malgré eux, tremblait au possible, malgré toute leur volonté...

–---------------------

Zuuhl était attendu par le clergé...Et ce dernier avait pris les devants car ils avaient des plans particuliers pour l'esclavagiste. Cependant la vingtaine d'homme qu'elle avait envoyé, vêtus de bures d'inquisiteur et solidement armés, venait de tomber su le camp ravagé de Zuuhl, sur les cadavres de certains de ces suivants. Ce spectacle ne disait rien qui vaille, mais ils entendirent eux aussi le cor... Mais pourtant ils attendirent sur place, sans s'approcher de la forêt, se contentant d'attendre. Ils savaient que s'enfoncer dans les bois serait folie et de toute manière cela ne leur apporterait rien de plus.
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  Sélèna Moonlight Mar 10 Juin 2014, 19:09

La réaction de l'humain fut surprenante. Il prenait la fuite quand il sut que Ris et les autres venaient par ici. J'avais eu au moins l'honnêteté de le lui dire, car après tout, rien ne me garantissait qu'il n'avait pas fait de même pour ses propres troupes. Il en devenait de plus en plus méprisable à mes yeux. Et le summum de tout, ce fut quand il abandonna la dryade qui lui avait obéi sans discuter, et qui avait souffert en même temps que la forêt. L'humain n'était même pas hors de portée que je me précipitais déjà aux côtés de la dryade pour essayer de l'aider. Mais était-ce le contrecoup de la douleur qu'elle venait de subir qui la mettait dans cet état là, ou le manque de la drogue dont le lycan m'avait parlé? Je l'adossais à un des arbres proches, sans savoir ce que je pouvais faire d'autre.


------------------------------

A l'écoute du nouveau son de cor et de ce que cela signifiait, Ris surveilla l'avancée des anciennes troupes de Zuuhl. Mais ce qu'il vit l'inquiéta. Marcher semblait devenir de plus en plus difficile pour eux. Ils n'arriveraient jamais à leur campement, ou ce qu'il en restait, en pouvant agir sans leur aide. Et l'appel de Sélèna était clair: ils devaient revenir vers elle. Aussi, Ris prit la décision de lui désobéir pour les aider. Toutefois, il n'allait pas la laisser sans nouvelles. Avisant l'un des deux garous qui avaient commencé le combat en premier, il l'informa de sa décision.

"Nous allons les aider à atteindre leur objectif. Va prévenir Sélèna de ma décision et de ce que tu sais. Dépêche toi."

Le lycan acquiesça puis parti vers l'appel, tandis que Ris, montrant l'exemple, aida deux soldats à marcher, les soulevant presque à chaque pas.

"A l'approche du camp, nous ne pourrons pas être à vos côtés contre l'humain. Mais nous serons là s'il décide de vous laisser agonir. Hors de question de vous laisser dans la souffrance."

Ils reprirent leur marche, espérant arriver à temps pour qu'ils puissent faire quelque chose, mais il commençait sérieusement à en douter.

-------------------------

Je ne savais pas quoi faire pour aider la dryade... Je sentais les arbres se pencher sur elle, souhaitant également soulager ses souffrances.

Un bruit me fit relever la tête, et je vis débarquer un des garous de Ris, m'informant de sa décision et de ce qu'il se passait. Je compris alors le hurlement victorieux qu'avait poussé mon lieutenant. Même si le combat avait prit fin, l'humain avait perdu toute son armée. Nous n'avions pas tout perdu, malgré la promesse qu'il avait du prendre. J'étais consciente qu'il n'avait pas eu le choix, mais j'aurais préféré qu'il en soit autrement...


"Très bien... Va suivre la piste de l'autre louve, et dis lui de ramener ce que je lui ais confié. Le danger est écarté à ce sujet."

Il parti, et je regardais à nouveau la dryade. La mort pourrait être la seule solution, en effet... Il ne reviendrais jamais à temps avec les deux uniques fioles qui auraient pu lui sauver la vie, et il y aurait besoin de tellement d'autres doses... Je m'approchais d'elle, puis lui parla doucement, pour qu'elle m'entende sans la brusquer.

"Je veux t'aider... Même si c'est pour t'aider à mourir, pour abréger cette souffrance... C'est ce que tu veux? Ou connaît-tu un moyen de survivre?"
Sélèna Moonlight
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
L'affrontement des meutes Left_bar_bleue20/40L'affrontement des meutes Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  La Sainte Église Ven 13 Juin 2014, 15:11

Zuuhl finit par jaillir de la forêt sans être inquiété plus avant. La louve ne semblait pas avoir lancé sa meute à sa trousse et la forêt elle même, dans toute sa furie, n’avait pu l'empêcher de tracer son chemin, son cheval écumant et à bout de force posant finalement le sabot sur la route de terre batte traversant les bois, tout près de son campement... Du moins ce qu'il en restait et il lâcha alors un long flot de jurons. Cette louve... Elle avait profité de traque qu'il avait lancé pour assaillir son campement, sans doute dans l'espoir de trouver la recette de la drogue ou d'autres fioles de poisons, en vain il le savait, misa la situation devenait de plus en plus problématique. Au vu de l'état du campement il ne se fit pas d'illusion quant à ce qui en était au sujet des gardes du campement, ainsi que des aquatiques et mimics qu'il y avait laissé. Même s'ils devaient avoir survécus à cela, il était plus que probable que même en sachant qu'ils étaient à ses côtés ces tarés de l’Église aient fait le ménage derrière !

Enfin cela n'avait pas d'importance au vu de ce que leur présence signifiait. Il n'était plus très loin de son objectif et avec une telle escorte il ne craindrait plus rien. En effet ces hommes étaient d'une toute autre trempe que ses propres créatures, cela se voyait à leur allure et à leur équipements. si la louve devait attaquer à nouveau elle s'y brûlerait le poil. Les hommes ne parurent pas très surprise le voir, bien qu'il aperçut une bourse changé de main,un pari sans doute, pas très religieux soit dit en passant, et celui qui semblait être le chef s'avança, avec à ses pieds le corps du minotaure gardant les lieux, même s'il n’était pour rien à son trépas au vu des traces de griffures et de morsures qu'il arborait.

"Il est grand temps d'y aller. Il semblait que vous avez eu quelques déboires. Nous vous avions pourtant prévenu..."


Zuuhl grogna, il n'avait pas besoin qu'on lui rappelle cela, et en dépit de tout ce que ces gaillards lui apporteraient il ne permettrait pas qu'ils remuent ainsi le couteau dans la plaie, et protesta quant à sa décision.

"C'était nécessaire, sans quoi la meneuse de la meute qui sévit aurait été en possession d'une trop grand quantité de drogue. J’ai perdu mes stocks mais je devrai pouvoir en refaire, pas elle je pense que c'est préférable...Et hors de question qu'on parte maintenant, j'attends ma meute..."

" En effet, cela aurait été fâcheux...Quant à votre meute cela n'a pas d’importance, vous savez pertinemment que nous les aurions éliminés. Cela devrait aussi être votre sort vu votre lien avec les monstres, mais vous avez des talents... Et nous souhaitons les mettre à contribution d'un vœu plus saint. Vous verrez, vous ne serez  pas déçu par ce qui remplacera votre meute..."

Il eut un sourire énigmatique et prit Zuuhl par le bras. Ce dernier grogna, mais il n’avait pas vraiment le choix. Il avait accepté ce marché avec le clergé, et maintenant il ne pourrait pas s'opposer à leur volonté. Ainsi ce fut sans même attendre sa meute qu'il suivit les hommes de l’Église, laissant derrière lui le campement en ruine.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bien qu'aidé par les lycanthropes la meute de Zuuhl elle même était des plus lentes à progresser...Et finalement celui qui s’était montré être comme leur meneur finit par s’arracher à la prise de Rys qui le soutenait lâchant faiblement.

"Nous ne faisons que vous ralentir...Si vous voulez le rattraper il faut... Il faut que vous partiez seul à sa poursuite, nous vous attendrons... Même si ça doit être la souffrance."

Son regard était empli de détermination, il avait d'ores et déjà accepter son sort qu'était la mort, et peu lui importait de souffrir avant. Cela pouvait paraître présomptueux de parler ainsi pour tout ses camarades mais c'était là une amère vérité.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La dryade était étendue au sol, le corps encore douloureux à cause du poison que le dresseur avait versé à même le sol, une douleur qui laisserait bientôt la place à une autre ,celle causée par la drogue. Cependant elle était encore assez lucide, et quand elle la vit s'approcher elle regarda la louve qui s'était opposée à Crocs noirs droit dans les yeux et l'écouta attentivement. elle tremblait malgré elle...Et pourtant sourit. Néanmoins elle resta silencieuse quelques instants, semblant alors ailleurs...Avant d’enfin répondre à Sélèna d'une voix faible et éraillée.

"Cela fait des années que mon arbre a été abattue, et pourtant je vis. C'est déjà une aberration pour une dryade, tu sais ? En soit la mort serait une délivrance oui, tant pour cela que pour cette drogue qui me ronge... Mais il y a un moyen pour que je survive et que ma vie ait un nouveau un sens..."


Faiblement elle désigna un arbre, le plus large et le plus ancien de tous, ses yeux noirs se posant sur ce majestueux chêne, poursuivant.

"Amène moi à lui... Lui et toute la forêt m’accueillent, je serai le murmure entre les arbres, la caresse sur les bourgeons et la source d'un espoir pour mes compagnons."

Sa respiration devint sifflante alors que la douleur dû à la drogue commençait à se faire sentir ses membres commençant à la brûler comme si elle était dans un brasier, mais elle continua, péniblement.

"La drogue en mon corps... Cet arbre va l'assimiler et le combattre. Il est assez fort. Assez fort pour l’éliminer et en créer un antidote. Les premières fois il ne s'agira que d'un substitut pour éviter la souffrance mais au bout d'un an cela pourra guérir ceux qui en souffrent. Mais je ne veux pas être la seule... La seule  à avoir une seconde chance. Mes compagnons aussi y ont droit... Alors promettez moi. Rompez notre serment, quelles que soient leurs souffrances, quelles que osent leur peines gardez le s en vie. La drogue ne les tuera pas. Juste une douleur intense... Mais qui prendra faim aux premières nouvelles feuilles de l'arbre qu'il devront mâcher... Promettez le moi."

malgré la souffrante son sourire demeuré emplie d'espoir. Elle qui avait crue que rien ne pourrait les libérer, trouvait une issue pour elle et ses camarades, une issue en cette nature, sa source dont elle avait été en vérité coupée depuis tant d'années.


Dernière édition par La Sainte Église le Sam 22 Oct 2016, 00:00, édité 1 fois
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  Sélèna Moonlight Dim 31 Aoû 2014, 23:19

Je regardais la dryade, et l'espoir qui l'habitait. Si il restait une chance, une moindre petite chance, il fallait la suivre. Est-ce que l'arbre serait suffisamment puissant, je l'ignorais. Mais je n'avais pas encore totalement coupé les liens avec les esprits sylvains, et je sentais que l'arbre le voulait. Je passais mon bras sous ceux de la dryade, puis je la soulevais et l'aidait à rejoindre le tronc qu'elle avait désignée. Une fois qu'on l'a atteint, je reculais, et laissait l'arbre absorber la dryade. Mais je n'avais pas le loisir d'attendre pour observer cet évènement rare, je devais alerter Ris immédiatement. Si les autres membres de la meute qui étaient sous l'esclavage de l'humain allait réagir plus vite à la drogue du fait de leur combat, la douleur qu'exprimait la dryade devait déjà se faire sentir chez eux. Je devais les prévenir au plus vite.

La question étant, comment le prévenir rapidement de ce changement de plan? Il y avait peut-être un moyen... Je refis couler le sang de ma main pour appeler l'esprit sélène, et l'implora d'empêcher Ris de tuer les anciens esclaves, sans faire de mal. Il prit toute l'énergie qu'il pouvait, puis parti immédiatement. Tous ses sacrifices commençaient à tirer dans mes réserves, mais je devais encore l'appeler. Je hurlais le signal de ralliement immédiat, y mettant toute l'urgence qu'il était possible de faire. J'espérais juste qu'il comprenne le message...


------------------------------------------

Ris regardait tous les membres de la meute de Zuuhl. Il sentait bien qu'ils ne tiendraient pas le temps qu'ils arrivent jusqu'au camp et tuent l'humain, surtout avec l'appel de Sélèna qui avait probablement obtenir un accord, et donc il ne pouvait pas prendre la décision d'aller attaquer l'ancien meneur eux-même. Il réfléchit un instant, avant d'entendre un nouvel appel de leur meneuse, plus urgent encore que le précédent. Il fallait revenir... Il secoua la tête.

"Je suis désolé... Nous ne pouvons pas. Un serment est un serment. Nous ne vous ferons pas souffrir."

Il se mit à genoux à côté du meneur, et lui mit les griffes sur la gorge. Ça serait rapide, un seul coup bref, et sans souffrance. Un bref regard entre eux, un simple accord du regard, et l'ancien esclave ferma les yeux et pencha la tête en arrière, exposant son cou. Ris serra la main, puis commença à tuer. Mais ses griffes purent à peine franchir la peau qu'une lueur blanche éclata devant ses yeux et le fit reculer et lâcher prise. Ebloui, il mit quelques secondes avant de voir la lumière pâle comme la Lune bouger devant lui puis partir dans la direction du cri de Sélèna.

Interloqué, il s’apprêtait à laisser tomber cet incident quand la lumière revient à nouveau. Quelque chose n'allait pas. Il se redressa, attirant le regard de tout le monde, avant de se retourner vers tout le monde.


"On reprend la route. Quelque chose a changé, Sélèna a du trouver quelque chose. On les porte s'il le faut, mais allons-y!!"

Pour montrer l'exemple, au lieu de tuer le meneur à ses pieds, il le prit sur ses épaules, puis soutint deux autres membres avant de partir vers le lieu d'origine de l'appel, aussi vite qu'il le pouvait compte tenu de son chargement. Malgré les tressaillements de douleur qu'il ressentait dans les autres, il se força à écouter l'appel.
Sélèna Moonlight
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
L'affrontement des meutes Left_bar_bleue20/40L'affrontement des meutes Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  La Sainte Église Mer 01 Oct 2014, 10:43

Alors que le processus d'absorption de la dryade par l'arbre s'achevait, ce dernier sembla y réagir. Alors qu'il n'y avait nul vent un bruissement parcourut sa ramure, puis, sous son écorce des veinures vertes semblèrent luire d'un faible éclat, et pulsant. Cette même pulsation semblait les faire s’étendre, les poussant rapidement vers le fait de l'arbre, et ce jusqu'à ses branches, jusqu'à ses feuilles... Et une fois ces dernières atteinte ce mouvement sembla s'apaiser, mais une chose semblait certaine. L'action de la dryade avait marché. Rien qu’en regardant l'arbre on pouvait constater qu'il avait changé, semblant plus jeune, mais tout aussi majestueux et massif, et enfin ses feuillés était parcourues de filaments des plus claires, tout en paraissant, d'une certaine manière, imbibé d'un étrange liquide.

Mais surtout la métamorphose la plus flagrante était magique, et même si celle de Sélèna ne concernait que les esprits, elle pouvait ressentir cela à travers ceux qui constituaient la volonté de la forêt entière. Une sorte d'aura apaisant était dégagée par l'arbre, la souffrance rémanente qui affligeait encore la terre et ses gardiens après l'empoisonnement dont était responsable Zuuhl disparut petit à petit et enfin, la lycanthrope put percevoir une concentration plus importante d'esprit à cet endroit. Ce dernier semblait alors s'apparenter à ces lieux investis de la magie des druides, où les gardiens des bois étaient plus puissant que jamais et qui paraissait être le cœur de la foret. Or celle où Sélèna et les siens se trouvaient en avaient été privé comme depuis tant d'autres par les exactions des hommes qui considéraient pareil choses que l'infâme refuge de créatures diverses t variées.

Ainsi ses bois semblèrent retrouver un cœur, et si les conséquences en était limité pou le moment lle se manifesterait petit à petit à travers les jours qui s'écouleraient, et si ce lieu était déjà florissant, Sélèna pouvait sentir pour les esprits y habitant que c'était une renaissance, certains d'entre eux se liant d'ores et déjà à l’arbre et à la dryade qui s'étaient unis pour en être les gardiens ! Mais d'autres, apèrs leur arrivée, s'éloignèrent promptement, en direction de Rys et de sa meute, et la louve n'avait nullement besoin de les commander pour qu'ils s'exécutent, le faisant de leur propre volonté, à moins qu'il ne s'agisse de celle du nouvel arbre...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lorsque Rys épargna le meneur du groupe ce dernier protesta faiblement, tout comme ses compagnons, la douleur les animant étant insupportable pour eux. Certains se contentaient de gémir, d'autres clamés qu'ils n'étaient plus que des fardeaux dont il fallait se débarrasser, mais malgré toutes leurs récriminations les lycanthropes n'en firent rien... puis petit à petit ces plaintes s’éteignirent, tout d'abord de par ceux qui sombraient dans l’inconscience sous le coup de la douleur, puis alors qu'il se rendait compte que la forêt semblait s'ouvrir devant eux, leur ouvrant une voie dans la direction où les menaient leurs alliés. A leur passage nulle racine traître ne risquait de les faire trébucher, nulle branche ne paraissait pouvoir les assommer ou entraver leurs routes, et ce jusqu'à ce qu'ils aient rejoint la clairière où les attendait Sélèna. Sans comprendre pourquoi, leur douleur semblait s'être apaisée, et plus profondément ils se sentaient étrangement bien...

Mais il était évident que cela ne suffirait pas pour les guérir, il faudrait aller jusqu'au bout des directives de la dryade, dont seul Sélèna était la détentrice. Le meneur, toujours conscient par ailleurs, regarda cette dernière. Il comprenait qu'elle était celle qui les avait empêché de mourir, mais dans quel but ?
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  Sélèna Moonlight Mar 11 Oct 2016, 17:55

Au fur et à mesure que l'esprit de l'arbre absorbait celui de la dryade martyre, je sentais une nouvelle vivacité, une nouvelle vie presque me parvenir par le lien établi. Et même s'il s'étiolait et disparut, la sensation persista. Je guettais alors à la fois des signes de la meute de Ris, mais surtout celle de bourgeons de feuilles sur cet arbre. J'espérais juste que l'esprit sylvestre accélère suffisament la croissance des nouvelles feuilles afin de pouvoir arrêter la douleur des anciens esclaves. J'aurais pu aider à accélerer les choses, mais je craignais que l'ajout de mon énergie ne perturbe ce magnifique processus. Voir une forêt reprendre vie était quelque chose déjà magnifique en soi et à cela s'ajoutait l'espoir qu'il générait: l'espoir pour toute une troupe d'anciens esclaves de retrouver la liberté et de guider les nouvelles victimes de cette immondice à ne plus être contraint de le suivre. Il fallait juste que ça marche...

J'entendis un bruit derrière moi et je me retournais pour voir justement les anciens esclaves arriver soutenus par mes loups. Certains avaient déjà sombrés dans une inconscience douloureuse au vu des expressions figées sur leurs visages et beaucoup d'autres n'allaient pas tarder à les rejoindre. L'un d'entre eux, soutenu par Ris était encore conscient et me regardait attentivement, aussi attentivement qu'il le pouvait sans doute. Le lycanthrope à qui j'avais parlé semblait sur le point de tourner de l'oeil. Je m'adressais à eux d'une voix douce.


"J'ai fait une promesse, celle de vous libérer de cet esclavage et si possible en vie. Grâce à votre amie, je peux le faire."

Enfin, j'espérais que ça allait fonctionner... Je grimpais à l'arbre et rouvrit une faible connexion afin de déterminer les feuilles les plus chargées en cette nouvelle énergie qui était apparue. Les feuilles étaient peu nombreuses, et il n'y avait sans doute pas l'équivalent d'une dose complète pour chacun. Je gardais mes inquiétudes pour moi et redescendait.

"Cet arbre a absorbé votre amie dryade. Se faisant, ses feuilles vont se charger progressivement en une énergie qui va pouvoir se substituer à la drogue que à laquelle vous étiez soumis, avant de pouvoir échapper totalement à ses effets."

Je partageais ma maigre récolte en autant de parts que nécessaires, puis je tendis une des parts à celui qui me regardait.

"Machez ces feuilles. Elles vous permettrons de tenir puis de vous libérer. Ce sera long, au moins une année entière, mais à terme vous serez libre."

Il était encore conscient, bien qu'affaibli. Il pourrait le faire lui-même, mais ce n'était pas le cas de nombre de ses compagnons. Je fis signe aux autres loups d'aider les évanouis à ingérer ces feuilles, me joignant à la tâche. A l'exception de Ris, pour qui j'avais une autre misssion.

"Retrouve cet humain et suis-le. Je lui assuré d'être tranquille de notre part aujourd'hui. Pas demain. Si tu peux, tue-le au lever du jour."

Il parti sans attendre. Même s'il ne pourrait pas l'avoir, il aurait une meilleur trace de son odeur et ils pourraient le suivre, le traquer et l'avoir au bon moment.
Sélèna Moonlight
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
L'affrontement des meutes Left_bar_bleue20/40L'affrontement des meutes Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  La Sainte Église Sam 22 Oct 2016, 00:02

A vrai dire... La première réaction face aux propos de Séléna fut une plainte de la part des anciens asservis. La plupart en appelaient à leur serment commun, appuyant que la souffrance était trop intense pour être encore supportée, ne comprenant pas ce dont elle parlait exactement, mais semblant persuader qu'il s'agirait simplement de les maintenir en vie, une vie dont ils ne voulaient plus. Néanmoins, il en était quelques uns qui l'écoutèrent jusqu'au bout, dont celui auquel elle s'adressa... Qui finalement, en ingérant la feuille, difficilement, donna l'exemple à ses compagnons qui l'imitèrent un par un, du moins pour ceux encore en état de le faire... Et après quelques grimaces, quelques spasmes ce fut...Comme un renouveau pour chacun d'eux, la douleur et la peur avaient quitté leurs traits, et dans leurs yeux se lisaient l'espoir et une joie trop intense pour être exprimée au vu de leurs faiblesses. Mais une chose était certaines, malgré les maigres doses, l'effet annoncé par la dryade se produisait. Ce serait long, oui, mais la liberté leur semblait possible maintenant, et ainsi ce fut rapidement un flot de remerciement qui furent adressées à la chef de meurtre et à ses semblables, alors même qu'un d'entre eux s'éloignaient... Mais ils n'y pensaient pas, le soulagement était encore trop récent pour que la haine se fasse ressentir et avec elle la naissance d'une envie de vengeance, qui pourrait se montrer toute aussi destructive que la drogue. Néanmoins, le meneur demeura pragmatique, et fit un pas en avant vers Séléna, posant une question simple, mais lourde de sens.

"Et maintenant ?"

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rys n'eut aucune peine à remonter la trace de Zuuhl, ce dernier n'avait rien fait pour essayer de couvrir ses traces durant sa fuite, mais... Cette dernière pouvait sembler étrange, puisque l'humain s'était redirigé vers son campement. Pourtant il n'y avait probablement plus rien pour lui à récupérer, cependant il était vrai qu'il n'avait aucun moyen de savoir ce qui s'était produit alors qu'il s'était lancé à la poursuite des responsables de ses déboires... Cependant il avait tout de même une certaine avance, et de fait lorsque le second de Séléna arrive, ce fut sans surprise qu'il put constater qu'il n'était plus sur les lieurs. Plus curieux par contre, fut le fait qu'il perdit tout bonnement sa trace. L'esclavagiste était jusque là sur une monture, et même s'il avait fait attention à couvrir ses traces, son odeur et celle du cheval devraient toujours être perceptible, mais... Il n'en était rien. Il n'y avait plus la moindre empreinte sur le sol, quant à l'odeur... Elle était âcre, et Rys put comprendre rapidement qu'il y avait un problème. Même si Zuuhl avait trouvé un moyen de dissimuler son odeur, le lycanthrope aurait dû pouvoir sentir le sang qui avait été versé au sein du campement, mais il n'en était rien, au lieu de cela c'était une autre senteur qui lui parvenait, se faisant écœurante à la longue. Un examen plus attentifs put lui permettre de constater qu'une poudre avait été répandue aux alentours du campement, et que c'était cette dernière qui trompait son odorat...

Il semblerait que d'une façon ou d'une autre, sa proie lui avait échappé, et il n'avait plus de piste lui permettant de la suivre. Néanmoins, il était à peu près certains d'une chose. Zuuhl était peut être un chimiste de génie, mais le lycanthrope pouvait aisément estimer que la quantité de poudre était trop importante pour avoir été transporté par ce dernier ou être passé au travers de la destruction méthodique qu'avait subie le camps. De fait d'autres personnes étaient intervenues, quant à savoir lesquels... Peut être qu'en s'éloignant de sa position, il pourrait les retrouver à l'odeur, mais ce serait hasardeux, et ce de nombreuses façons.
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

L'affrontement des meutes Empty Re: L'affrontement des meutes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum