My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-64%
Le deal à ne pas rater :
DODO – Couette très chaude 450gr/m² Grands Froids – 220 x 240 cm
39.99 € 109.99 €
Voir le deal

Un village à sauver.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Un village à sauver. Empty Un village à sauver.

Message  Invité Jeu 19 Déc 2013, 00:00

Comme ils l'avaient prévu, ils arrivèrent à la tombé de la nuit. Le village était paisible, mais l'atmosphère était lourde, ce qui indiquait la présence des soldats de l'église.

A peine arrivé Phosphora fit le tour du village afin de repérer les lieux et essayer d'obtenir un maximum d'informations. Le village était sérieusement gardé et aucun villageois n'était visible. Les barricades en bois n'offrait qu'une protection contre les fauves environnant, mais l'Eglise avait par dessus rajouté des tranchées afin de dissuader les attaquant. Rien d'insurmontable, mais cela les feraient perdre un temps précieux, et ils ne pouvaient pas se permettre de le perdre. Attaquer l'une des portes semblait la solution la plus viable, mais elle laisserait le temps à l'Eglise de se rallier, et voir même d’exécuter des otages, ce qui n'était pas acceptable.

Elle retourna au camp attristé de ne pas avoir trouvé un plan d'action convenable. Tout semblait parfaitement et étroitement surveillé, et le passage en force, même si il était possible, était très risqué. Elle expliqua la situation aux autres, en demandant également si il n'y avait pas des souterrains ou des vieux passages qu'ils pourraient utiliser. Mais les humains ne connaissaient aucun passages exploitable. Il y avait bien quelques souterrains mais ceux-ci avaient été découvert et étaient donc d'autant plus surveillé.

Dans l'impasse, elle demanda à l'Overlord son point du vu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  L'overlord Jeu 19 Déc 2013, 14:47

Toute cette histoire ne faisait que se compliquer à vue d'œil et ça commençait sérieusement à troubler notre colosse en armure qui n'était pas connu pour avoir de la patience. Pourtant il se contenta de serrer les dents quand on lui annonça qu'ils allaient tous devoir quitter le donjon et aller sauver des mortels insignifiants. Bon, au moins, le démon pouvait se rassurer sur une chose : ils allaient pouvoir liquider d'autres humains et qui plus est des sbires de l'église. Aussi aimable que pourrait être un jour l'Overlord, sa haine envers les forces du clergés elle ne pourrait jamais diminuer. Dés qu'on parlait d'un de ces prêtres empotés et aveugles ou pire encore des paladins dirigeants des croisades contre les monstres à travers le monde, il sentait son sang bouillir. Autant dire tout de suite que cette mission dans le village risquait bien de connaître de très grands retournements de situation si on laissait le démon trop libre de ses mouvements. Il n'en dit évidemment rien à ses alliés pour l'instant : ça ne causerais que des conflits et ferait échouer la mission avant même qu'elle ne commence.

Rentrant dans le rang en suivant ses camarades du donjon et les humains 'innocents'' (peuh qu'elle blague), Daggon pensa à autre chose pour détendre sone esprit. Des images de lui torturant bien aimablement un pauvre péon lui firent le plus grand bien et ça lui occupa l'esprit tout le temps de la traversée entre le donjon et le village. Une fois arrivé là bas, le colosse pensa à un plan car il doutait fort que ses alliés trouvent un plan facile à mettre en application. Lui même en regardant les portes, les tranchées et les gardes voyait difficilement comment il allait être possible d'entrer sans soucis là dedans. S'accroupissant en regardant le village, le colosse jeta à peine un regard à Phosphora : il y avait toujours moyen d'y envoyer des éclaireurs mais faire plus ? Pas sans risques. Tournant sa tête vers la magicienne qui le fixait toujours, le démon lui dit :

-J'ai toujours des idées pour explorer la zone mais pas l'attaquer... Voyons cela...

Invoquant rapidement trois crânes juchées sur des pattes d'araignées, le démon en envoya deux discrètement dans le village et attendit qu'ils fassent le lien avec le troisième qu'il gardait près de lui. Ne voyant pas la nécessité d'expliquer ça à ses alliés, il dit quand même ce qu'il avait en tête :

-Bien, ces sbires vont nous montrer en temps réel l'intérieur du village pour qu'on puisse évaluer leurs forces. Si les gardes ne sont pas nombreux ou dispersés, je suggère une attaque aérienne avec mes gargouilles pour éliminer les isolés puis semer la panique dans tout le village.

Evidemment, l'Overlord pourrait toujours invoquer ses lacéreurs si jamais il restait des problèmes à éliminer mais il n'en avait pas assez sous la main et ces créatures ne faisaient pas toujours dans la finesse avec leurs excroissances rappelant des faux hérissées de pics. Il y avait donc intérêt à ce que Sparkster et Phosphora aient de la suite dans les idées car si son plan était celui appliqué, il y avait de gros risques que les otages meurent... Pas que ça le dérangeait mais soit ! Quelle étaient donc les nouvelles idées de ses alliés ?
L'overlord
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
Un village à sauver. Left_bar_bleue30/40Un village à sauver. Empty_bar_bleue  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  Invité Dim 12 Jan 2014, 16:10

Ainsi bloqué, le groupe commençait à s'impatienter, surtout pour l'opossum qui, pour lui, se devait de faire quelque chose mais ne voyait pas quoi...En tout cas, rien de bien intelligent. Il avait beau réfléchir il ne voyait pas de solutions, et vu qu'il n'avait aucune expérience dans l'assaut d'une cité, avait peu de chance d'en trouver une. Phosphora quand à elle attendait que les serviteurs de l'Overlord fasse leur travail. Elle n'avait jamais été aussi heureuse de le savoir dans leur camp.

Les deux araignées se faufilèrent dans le camp afin d'observer la garnison en place. La plupart des soldats de l'église était visiblement assez détendu. Ils ne faisaient pas vraiment attention à ce qu'il se passait et discutait allègrement de leurs vie privées. Il faut dire que cette mission d'extermination, même si elle prenait un temps considérable, n'avait pour le moment occasionné aucune perte. Les villageois n'avaient pas essayé de se battre, et l'isolement et l'indépendance du village avait fait le reste : la nouvelle ne s'était pas répondu, et donc depuis qu'ils étaient là ils n'avaient reçu aucune visite de monstres ou des villages alentours pour les chasser. En quelques sorte la mission s'était transformé en petite vacance, et peu de soldats s'en était plain.

Les deux araignées purent compter au moi 60 soldats qui se baladaient dans les allées du village, et c'était sans compter ceux qui se reposaient dans les habitations ou les tentes à proximité. Étant donné que c'était la fin de journée, il y avait probablement un effectif conséquent non visible dans le village. De ce fait, l'une des araignées parti vers les tentes tandis que l'autre resta dans le village. Cette dernière ne put constater que la peur dans laquelle vivait les habitants, habitant dont il était pour ainsi dire impossible de définir si c'était des humains ou non.

Celle qui si dirigea vers les tentes eut une drôle de surprise : dès qu'elle s'en approcha, elle tomba dans un piège des plus grossier en apparence : une trappe, qui se referma aussitôt l'araignée tombé. En un instant, l'autre araignée pu voir quelqu'un traverser le village à vive allure, se dirigeant vers les tentes. Rapidement il sorti des débris d'os de son piège, et rentra dans la maison qu'il habitait.

La première réaction de Phosphora fut de demander si ils avaient été repéré et si ils devaient se cacher pour éviter que la situation ne s'aggrave, tandis que Sparkster restait concentré, bien que n'ayant entre aperçu la personne qui avait visiblement posé le piège, il avait eut l'impression de la connaitre.

-Plutot que de paniquer, ne devrions nous pas voir quel va être la réaction du détachement vis à vis de cette découverte ? Une araignée est encore sur place, on aura le temps de reculer à ce moment précis. De même s'ils sortent ne pourrions nous pas y trouver une opportunité de s'infiltrer dans le village ?

Sa supérieure adhéra à ce plan des plus sages, et continuèrent donc d'observer le village. Chose assez étrange, les soldats n'avaient absolument pas réagit à la découverte de ces ossements, ni même de façon plus générale, au fait qu'un de leurs pièges ait été activé. Quelques minutes plus tard, la vision de l'araignée auprès du seigneur démon indiqua une carte de la région, avec un point noté, où c'était indiqué : "Retrouvez moi là dans une demi heure, qui que vous soyez.".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  L'overlord Dim 12 Jan 2014, 17:47

Un genou à terre avec les yeux fermés, le colosse ressemblait à une sentinelle de métal inanimée décorant le coin où les monstres du donjon Kanabo s’étaient replié en attendant l’évolution de la situation. Les éclaireurs de l’Overlord montraient des choses qui ne plaisaient pas trop à ce dernier : il y avait pas mal de troupes de l’église dans le village, trop même. Le démon seul, même en ayant recourt à son armée privée, ne pourrait mettre en déroute toutes ces unités de combat sans y laisser la vie. Cela l’ennuyait profondément car il était adepte des situations musclées avec des interventions lourdes. Devoir la jouer fine n’était pas son truc mais bon, peut-être qu’ils n’en arriveraient même pas là. En effet, un événement inattendu venait de perturber l’ébauche de plan du groupe de libérateurs : qui était cet homme ? Ce message était-il un piège ? Si ça l’était, il était bien grossier. Cependant, quoi que décide les alliés de l’armure sur pattes, ils se devaient d’envoyer un membre de leur groupe aller voir. Over se rappela comment Sparkster avait coupé court à toute tentative de discussion stérile au sein de leur groupe avec une phrase bien ajustée une minute plus tôt : décidément, le petit opossum était plus dégourdit que ce qu’il pensait. Hochant la tête, le démon se dit qu’ils devaient prendre la tête des opérations pour aller retrouver l’illustre inconnu mais il hésita. Soupirant, Over se leva et regarda Phosphora. Elle serait plus réaliste dans le rôle d’émissaire que lui et passerait inaperçue si jamais un homme de l’église croiserait sa route avant le point de rencontre.

Ceci dit, si il s’agissait d’un piège et qu’elle tombait sur un groupe de combat de l’église en embuscade, elle serait très vite vaincue  et emprisonnée. Non, il devait y aller lui-même pour dire de pouvoir riposter en cas d’ennuis majeurs sur le site de rendez-vous. Ce n’était pas du genre de l’Overlord de tergiverser pendant un siècle même quand la question était grave aussi, le regard toujours posé sur Phosphora, il dit brusquement :

-Je vais à ce point de rendez-vous et j’irais seul : c’est trop gros, ça doit être un piège. De plus, je ne vois pas comment il aurait pu comprendre grâce à mon araignée que quelqu’un observait le village : des monstres errants, ça existe dans la région donc il sait qu’on est là d’une manière ou d’une autre.

Regardant dans la direction qu’il avait vue sur la carte, Over grogna quelque chose entre ses dents et prépara rapidement quelques invocations dans un coin de sa tête. Si quelque chose devait mal tourner au point de rendez-vous, le colosse enverrait vagues après vagues de larbins infliger des pertes aux ennemis et les engluer dans un corps à corps avant de faire pleuvoir la mort du ciel à l’aide de gargouilles. C’était un plan de bataille assez simple mais qui avait un bon taux de réussite. Enfin bon, avoir le soutien magique d’une magicienne de talent ne serait pas de trop mais mieux ne valait pas jeter toutes leurs forces dans un seul et même traquenard… Laisser Sparskter seul avec la lourde tâche de libérer des otages serait trop stupide. Avançant dans la direction désignée, Daggon se demanda bien ce que pouvait leur vouloir l’inconnu si jamais la proposition était honnête : était-ce un résistant ? Peut-être mais y penser n’y changerait rien.

Avançant longuement, le démon se ferma au monde extérieur en forçant l’allure pour arrive plus vite vers… Qui sait ? Une solution à un problème épineux ou un piège odieux qui lui couterait la vie ? En tous cas, rustre au possible, l’Overlord n’avait même pas pensé à vérifier si Phosphora ou Sparkster le suivait à la trace depuis le début. Approchant du lieu dit, Over ralentit et sonda les lieux… que le piège se referme donc, Daggon allai déchaîner sa rage et vaincre tout ce qu’on lui enverrait !
L'overlord
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
Un village à sauver. Left_bar_bleue30/40Un village à sauver. Empty_bar_bleue  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  Invité Mer 15 Jan 2014, 10:58

Le reste du groupe était réticent au fait que l'Overlord parte tout seul au mystérieux rendez vous, si c'était bien une embuscade, il pourrait avoir toutes les peines du monde à s'en sortir, malgré sa nature démoniaque et les nombreuses précaution qu'il saura prendre. Et même si Phosphora ne l'appréciait guère (il n'était pas entièrement digne de confiance), elle s'en voudrait de le laisser périr ainsi. D'un accord silencieux, Sparkster et Phosphora laissèrent les humains au campement, disant qu'ils ne craignaient visiblement pas grand chose, et se positionnèrent en contre-embuscade. Bien sur à ce moment là ils seraient à la merci d'une contre-contre-embuscade, et du coup il faudrait prévoir une contre-contre-contre embuscade... Mais ça deviendrait ridicule.

Le mage qui avait été aperçu via l'araignée crane était déjà présent lorsque le seigneur démon arriva. Il était calme et ne semblait guère surpris de voir un colosse de plus de 2m50 se pointer. Cependant l'obscurité causé par la nuit tombante empêchait de le voir clairement.

-Ainsi donc un Seigneur démon Daedra arrive à la rescousse d'un pauvre village isolé sous le joug de l'église, si je m'attendais à ça, j'aurais été bien plus tranquille.

L'homme n'était pas parfaitement visible dans la pénombre, tout ce qu'il était possible de savoir c'est qu'il était de taille moyenne et ne semblait pas porter d'arme de manière évidente.

-Je suis peut être au service de l'église, mais j'y suis contraint et forcé : je n'apprécie guère leurs point de vu et je suis là pour vous aider à sauver le village, si c'est bien ce que vous comptiez faire. Et aussi, excusez moi de rester ainsi dans la pénombre mais j'avoue avoir eut peur que ce soit un groupuscule un peu extrémiste de l'église...

Après ces quelques mots, le mage créa une boule de feu dans sa main afin que le démon puisse le voir. C'était un homme de corpulence moyenne, aux cheveux mauve.

Comme une image vaut mieux qu'une longue description:

-Je me nomme Erk, et je suis le dirigeant d'un petit groupe de d'individus qui sont contre les décisions actuelles de l'église. Notre objectif est d'aider les non humains à trouver des refuges sur, en attendant de pouvoir faire mieux. Cependant nous avons cruellement besoin d'aide ici : nous ne sommes que 3 et le détachement comporte plus de 100 soldats dont la plupart sont expérimentés. Accepterez vous de nous aider ?

Le mage semblait honnête et sincère, donc soit il disait la vérité, soit c'était un excellent menteur.

Sparkster et Phosphora quand à eux était bien en retrait, se préparant à un éventuel piège. L'opossum avait pleinement confiance en celui à qui il devait même l'existence, mais il préférait attendre de voir si l'Overlord allait lui faire confiance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  L'overlord Jeu 16 Jan 2014, 18:22

L'Overlord s'était attendu à pas mal de choses mais il avait placé la possibilité d'une rencontre honnête dans les dernières place de sa liste imaginaire. Souriant de manière contrite bien que l'homme ne puisse le discerner à cause de la plaque de métal qui masquait ses traits, le colosse en armure l'écouta donc avec la plus grande attention dés qu'il prit la parole. Forme d'excuse complètement implicite et secondaire, le démon s'abstint aussi de remettre en cause les chances de réussite de ce plan. Parce qu'à moins d'en avoir un digne des plus grands stratèges, l'éventuel plan du dénommé Erk n'allait pas leur permettre de remporter la victoire sur un tel nombre de soldats ennemis. Evitant de montrer les dents tout de suite, sans rien avoir entendu de concret, le démon se calma. Préférant chercher autre chose sur laquelle passer sa frustration, Daggon trouva vite étrange que le jeune homme adepte de la magie ne soit pas surprit ni par son apparence ni par sa venue. Cela lui provoqua une certaine forme d'indignation et de surprise mais aussi une pointe de curiosité qui n'allait qu'en grandissant.

Écoutant encore le jeune homme réclamer son aide après lui avoir fait part de son objectif, le maître de la horde décroisa ses bras qu'il avait croisé sur son imposante poitrine sans même le remarquer. Toujours un peu partagé quand à l'avenir de cette alliance, le démon laissa planer le silence une seconde ou deux encore. Une fois plus déterminé, l'Overlord hocha la tête et croisa le regard de son interlocuteur, grondant ceci :

-Même si j'ai envie de vous aider et que je suis venu pour ça à la base, je ne vois pas comment nous pourrions en sortir vainqueur. A moins d'avoir un plan digne d'un maître stratège, on ne va pas s'en sortir. De plus, une chose me dérange : comment ce fait-il que vous ne soyez même pas surprit de me voir arrivé ? Je croyais que peu de personnes connaissait l'existence des Daedras de nos jours vu notre petit nombre. Enfin bref...

Remuant la tête de gauche à droite, le géant en armure soupira puis plissa les yeux quand un détail lui revint en mémoire. Se rapprochant en essayant de ne pas avoir l'air d'être menaçant, le maître de la horde dit ce qui lui trottait dans la tête :

-Par contre, tu as parlé de TROIS personnes qui est la troisième ? Et puis aussi, j'ai des compagnons autour du village. Nous sommes peu nombreux mais efficaces : quel est donc le plan ? Que je saches si il est possible de l'appliquer avec nos moyens ?

C'était l'heure de vérité : si jamais l'humaine n'était pas convaincant, l'Overlord repartirait vers ses camarades, annoncerait que toute cette histoire de rendez-vous n'était que du vent et repartirait de son côté pour formuler une autre stratégie... Ou oublier toute cette histoire comme il était peut-être plus logique...
L'overlord
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
Un village à sauver. Left_bar_bleue30/40Un village à sauver. Empty_bar_bleue  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  Invité Mer 22 Jan 2014, 21:16

Une bonne chose, le seigneur Daedra n'était pas là par pur hasard mais avait bel et bien l'intention d'aider le village, mais connaissant un peu les méthode de ces derniers, Erk savait qu'il devrait être extrêmement convaincant pour que son interlocuteur accepte d'agir avec lui. La chose n'allait pas être évidente puisque ce n'était pas un grand stratège... C'était un scientifique, un chercheur, pas un militaire ! Mais du coup il pouvait répondre aux premières questions du démon.

-Je ne suis pas un homme de foi, mais j'ai quand même parcouru tout leurs livres, surtout ceux traitant des... "Menaces" du monde. Certains ouvrage parlaient de votre espèce, pas sous les trait les plus élogieux certes, mais les descriptions étaient assez précise. De plus, certains artefact qui visiblement vous avait appartenu étaient entreposé, ce qui m'a permis de reconnaitre votre aura... il ajouta avec un sourire un peu forcé et gêné. Après c'était un peu du bluff... J'en étais pas certain... Et l'obscurité à réussi à cacher ma surprise... reprenant un air plus sérieux. Les 3 personnes sont un soldat "de base", qui nous informe des du moral de l'armée, un des commandant du détachement ce qui nous permet d'anticiper les décisions de l'église, et de moi même. Du coup nous avons le plan de la garde de cette nuit, et c'est le soldat dont je vous ai parlé qui garde une entrée, ce qui pourraient vous permettre de rentrer. Je pourrais par la suite faire des diversions, et l'armée mené par le commandant pourrait "malencontreusement" aller vers des illusions ou des pièges pendant que vous pourrez évacuer le village...

Bien que son plan semblait pour le moment pas trop mal pour lui, il était parfaitement conscient que ce n'était que des grandes lignes, et qu'il n'y avait aucun plan de secours au cas où une des étapes dérape, et qu'il avait aussi pour objectif de trucider le moins de soldats de l'église possible, chose qui pourrait ne pas être du gout du démon.

Pendant Sparkster et Phosphora étaient sur leurs gardes. L'opossum avait une pleine confiance en Erk, mais il ne pouvait exclure la possibilité que ce soit un piège, et devait donc être prêt à agir à n'importe quel moment. Phosphora qui ne connaissait pas Erk restait parfaitement vigilante, mais ne pressentait rien de suspect. De plus, son intuition lui conseillait de faire confiance au mage, aussi mystérieusement apparu soit-il.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  L'overlord Ven 24 Jan 2014, 19:27

Tout ça se tenait, pas parfaitement certes mais le plan semblait pouvoir être utilisé. Les chances de réussites restaient quand même incertaines si tout était appliqué comme dit par le mage et donc Daggon réfléchit aussitôt à des ajouts utiles. De toute façon, compter uniquement sur un garde, un mage inconnu et un ecclésiastique à la loyauté forcément douteuse n’enchanta pas du tout le seigneur noir et il faudrait improviser pour compenser les divers accrocs pouvant se produire d'ici les prochaines minutes. Saisissant une occasion de montrer qu'il n'était pas du tout démuni, le démon se décida à faire part de son ajout à Erk, le mage l'accompagnant. Gonflant légèrement sa poitrine pour prendre encore plus de prestance et paraître plus imposant, le Daedra ajouta au plan d’Erk ses informations qui pouvaient changer bien des choses :

-Le plan semble bon et avec l’ajout de plusieurs de mes troupes, je pourrais bien rendre ce plan viable sous tous les points. En attendant, j’espère pour vous que le garde sera seul à son poste : mes troupes élimineraient toute autre sentinelle par réflexe…

Sur ces mots, le maître de la horde invoqua une poignée de gargouilles en remarquant néanmoins un détail étrange… L’une d’entre elles étaient différentes. Couvertes de tatouages lumineux et pourvu d’un casque en os dissimulant son regard, l’autre type de gargouille déploya ses ailes de cuir en silence et en s’inclinant légèrement pour montrer son respect. Voyant que ses autres sbires se tenaient derrière la première créature, le colosse en déduisit qu’elle devait être le chef de cette troupe de gargouille ou une entité spirituelle supérieure, un prêtre, un gourou ou quoi que ce soit d’autre correspondant. Satisfait d’avoir pu cacher sa surprise et de reprendre le cours de son dialogue sans perturbations, Daggon poursuivit donc sur un ton neutre à l’attention de l’humain :

-Voilà les renforts que je peux nous fournir si quelque chose dérape dans le village. En entrant, il n’y aura que moi et mes trois Xinaathis pour nous escorter puis eux s’il y a du grabuge comme je viens de le dire… J’espère pour nous que ce sera suffisant et que vos illusions nous ferons gagner assez de temps pour faire notre travail.

L’emploi du ‘’nous’’semblait prouver que l’Overlord avait envie de jouer en équipe et c’était une bonne chose car un démon de sa trempe bien escorté et soutenu au combat était une machine de guerre multi-usages redoutable qui pouvait même verser dans une opération nécessitant du doigté… Dans une certaine mesure. Enfin bon, il serait vite temps de prouver cela car déjà le démon s’en était allé pour rejoindre le garde ayant changé de camp. S’arrêtant près de son groupe, le colosse donna ses ordres à ses démons volant qui se postèrent dans un coin d’où ils pourraient vite s’envoler et fondre sur le village. Consultant encore Erk du regard, Daggon dit simplement après un moment de silence tendu :
-Bon, je crois qu’on est tous prêt, on partira dés que le moment sera le plus opportun.
Un e fois ceci dit, l’Overlord attendit encore, le temps ayant peu d’influence sur sa patience pourtant si courte d’habitude. Une fois l’obscurité tombée sur le groupe, l’Overlord avança, comme une statue soudain en vie. Avançant vers l’endroit où le garde était censé les attendre, l’Overlord souffla à Erk :

-Bon et bien là c’est à toi de jouer j’imagine… Même si nous sommes dans le même camp, une petite chose : trahis-moi et tu n’en profiteras pas… Enfin bon, j’imagine que cet avertissement est banal et superflu mais ça apporte un semblant de stabilité à cette mission ah ah !

Souriant sans joie, l’Overlord pensa de manière assez mesquine qu’en fait il espérait presque que la mission vire au carnage juste pour causer des ennuis à l’humain. Reprenant son sérieux, le maître de la horde se laissa un peu distancer par Erk pour ne pas paraître trop intimidant… On ne sait jamais que le garde allié se fasse dessus en le voyant et ajoute du ridicule à toute cette scène mal engagée ! Se tournant vers ses compagnons et les humains prit au piège, le colosse soupira et se résigna à ce qui allait suivre.
L'overlord
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
Un village à sauver. Left_bar_bleue30/40Un village à sauver. Empty_bar_bleue  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  Invité Mar 11 Fév 2014, 16:12

Le seigneur démon avait accepté de collaborer et semblait également disposé à ne pas intervenir de manière "je détruit tout sur mon passage" tel un berserker assoiffé de sang sur un champ de bataille. Ainsi rassuré, le mage allait se diriger vers l'entrée gardé pour leur allié, lorsqu'il vit sortir des buissons derrière le démon Sparkster et Phosphora, qu'il reconnut immédiatement, mais ne fit comme si de rien n'était. Ce n'était guère le moment pour parler de retrouvaille : ils avaient un village à sauver. Dans ce même temps le daedra invoqua une série de gargouille. Guère surpris par ces talents mais rassuré de ne pas être tombé sur un démon de 2nd zone, il était plutôt rassuré vis à vis du succès de cette opération.

Lorsqu'ils étaient suffisamment près de la dite entrée, Erk s'approcha discrètement pour voir si c'était bien son camarade qui était de garde. Il constata rapidement que c'était bien lui, mais il remarqua qu'il tenait son épée dans un sens particulier. Ce petit geste parfaitement anodin, avait une grande signification : un autre garde était à proximité. Ils devaient donc attendre et 5 bonnes minutes s'écoula avant qu'il tienne son épée dans l'autre sens, signifiant ainsi que tout danger était écarté. Le mage s'avança donc et expliqua rapidement le plan et lui donna un petit parchemin. Sans aucune forme de contestation, ils invitèrent tout les deux le reste de l'équipe.

Une fois tout le monde à la porte, le mage regarda attentivement les gargouilles qui accompagnaient le daedra. Il connaissait assez bien cette race, ce qui allait lui faciliter la tache. Il se concentra, et créa par la suite 6 illusions parfaites des gargouilles pour semer la confusion dans le village. Toutefois elles portaient un étrange symbole : celui-ci informerait le commandant allié qu'une action démarrée par Erk était en cours et donc qu'il fallait se concentrer sur ces dites illusions. A ces premières illusions il créa une autre série, beaucoup plus nombreuses d'images miroir. Ces semi illusions était bien moins réussi que les première, mais une fois la panique installé peu de gens feront la différences.

-Je vais vous laisser ici : je dois accompagner les illusions afin qu'elle ne fasse pas qu'illusionner les dégâts. Cette entrée sera toujours ouverte et je vous suggère de faire évacuer le village par cette dernière : elle est tellement au central à la ville que personne ne pensera que vous êtes venu par ici. Je vous souhaite bonne chance, et s'il vous plait, ne commettez rien d'irréparable, sauf en cas de force majeur : Il n'y a aucun avantage à tuer si on peut faire autrement.

Erk partit alors. Peu de temps après, les illusions se mettait à lancer des torches qui enflammaient réellement les habitations sans habitant, et les bruits signalaient des mouvements en directions des illusions.

-C'est à nous d'agir désormais ! Les habitants du village comptent sur nous !

Après un acquiescement du garde, Sparkster et Phosphora partirent au triple gallo vers les habitations désormais sans surveillances, contenant les "otages".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  L'overlord Sam 15 Fév 2014, 16:15

Voir un autre magicien à l'œuvre était souvent une occasion d'apprendre quelque chose pour qui s'y connaissait en magie. Pourtant, l'Overlord n'était pas du tout porté sur les illusions et donc il ne pouvait pas déduire grand chose des tours de passe-passe du jeune homme aux cheveux violets. Pourtant, il dû admettre que malgré le nombre d'illusions qu'il venait de fournir, le mage avait fait un travail acceptable et puis il ne semblait même pas fatigué. En résumé, Erk devait avoir une bonne réserve de magie : parfois, rien qu'une grosse invocation ou un sort important pouvait tout de suite épuiser un jeteur de sort. Hochant la tête, le colosse accompagna de son regard orange le départ d'Erk : le plan semblait valable et autant ne pas trop perdre de temps. S'enfoncer comme ça dans le village en devant de surcroit se retenir de tout massacrer allait peut-être constituer un problème... Il allait falloir se faire discret et délicat. Grognant sous son heaume, le démon avança avec ses trois petits sbires armés de cimeterres. Daggon avait toute confiance en ses sbires qui lui obéissaient parfois sans même qu'il aie à formuler de mots : si jamais ils devraient se battre, peut-être les trois créatures élimineraient-elles le gêneur avant que ça ne vire à la catastrophe.

Posant donc le pied dans le village proprement dit, le colosse en armure inspira profondément : il y avait là une odeur caractéristique de ville humaine avec ses relents de pourriture et de sueur humaine. Pourtant, l'odeur de la peur n'était pas aussi présente que ce qu'il ne l'aurait pensé. La ville humaine était pourtant sous le joug de l'église et de ce qu'il en savait, lors de tels cas de domination, la population se terrait chez elle en tremblant de peur comme les lâches qu'ils étaient. Enfin bref, il n'avait juste pas le temps de se pencher sur ça aussi avança-t-il encore sans se douter qu'il avançait peut-être dans un piège. Les rues pouvaient constituer milles et un lieux propices à une embuscade; ça Daggon l'avait apprit à ses dépends puis à ceux des autres dés qu'il avait perfectionné ses techniques et l'entraînement de ses larbins verts. Chaque maison, chaque ruelle, chaque objet du décors ou même coin d'ombre pouvait recéler un danger. Le colosse se demanda brièvement si Phosphora et Sparskter étaient conscient de ça ou si leur intelligence guerrière était encore limitée dans ce domaine particulier. L'Overlord n'insultait pas ses deux alliés en disant cela mais il mettait juste en avant un fait : ni l'un ni l'autre n'avait participé activement à des conflits armés ou tout du moins pas autant que lui qui était presque fait pour ça.

Alors qu'il réfléchissait à tout ça, le colosse en armure fut frappé par leur progression rapide et aisée : ça semblait trop facile mais son instinct lui soufflait de continuer, de faire confiance au magicien humain. Arrivant à ce qu'il pensait être leur destination, le colosse ralentit l'allure et héla le plus bas possible les deux autres habitants du donjon... Il fallait quand même décider d'un plan d'action. Attendant que l'humaine blonde soit assez proche, il dit à voix basse :

-Phosphora, tu devrais prendre la tête : si il y a une embuscade ou d'autres gardes, toi et notre ami seraient les moins susceptibles de vous faire prendre pour cibles n'est-ce pas ? On sera derrière en soutien.

En effet, voir un démon débouler, même si le dit démon essayait d'être discret, serait remarquable à un kilomètre. Une humaine et un garde de la ville le serait sans doute beaucoup moins. Une autre raison pour laquelle Daggon envoyait d'autres en premier était qu'il ne pouvait s'enlever de l'esprit qu'il pouvait bien y avoir un piège, évident ou non, dans toute cette histoire...
L'overlord
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
Un village à sauver. Left_bar_bleue30/40Un village à sauver. Empty_bar_bleue  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  Invité Lun 24 Fév 2014, 17:34

Maintenir des illusions crédibles tout en enflammant les vraies cibles des fausses gargouillent qui parsemait le ciel, voilà un exercice de magie des plus délicats qu'on aime ne pas avoir à faire tout les jours. Erk ne se souvenait même plus de la dernière fois qu'il avait du faire preuve d'une telle maitrise de son art, peut être était-ce pour protéger une flotte entière du chant des sirènes lors d'un de ses voyages ? Ou alors c'était quand il avait fait capoter une exécution en utilisant une transposition entre deux corps sans que cela puisse se remarquer ? Enfin quoi qu'il en soit la supercherie tenait la route et la plupart des soldats étaient complètement paniqués, entre ceux terrorisé et les autres tétanisé, la résistance contre les illusions avait du mal à se mettre en place, ce qui était de bonne augure concernant la réussite du plan. Il n'avait plus qu'à donner son maximum et prier pour que ça passe.

_________________________________________


Dans les tentes des commandants de l'église, seul un homme n'était pas tranquille : Il venait de recevoir un message de la part du magicien disant que le plan d'évacuation allait commencer sous peu. Il avait fait passer l'information aux habitants du villages en les conseillant de se tenir prêt à toute éventualité et de les aider au maximum dans leur entreprise. Dès que le message fut transmis il regarda ce qui se passait et vit le vol des fausses gargouille commencer à faire des ravages.

Dès qu'il fut alerté par un soldat qu'ils étaient attaqués, il mima la surprise et se précipita sur le champ de bataille. Il retrouva rapidement le magicien à qui il partagea les plans d'actions. Une fois ceci fait, il rappela à l'ordre tout les soldats, et les convainquit que leur priorité était de sauver les habitations. Une bonne partie dut donc faire une chaine jusqu'au puits le plus proche, tandis que le reste combattait de manière très efficace des illusions. Leur objectif était plus ou moins réussi : concentrer une partie du détachement loin des habitants.

_________________________________________


Lorsque le seigneur démon demanda à Phosphora de passer devant, elle accepta. Il était vrai qu'elle avait moins de chances de se faire remarquer en tant qu’agresseur que l'autre ahuri de plus de deux mettre (selon sa pensée). Mais à leurs grande surprise, les rues étaient étonnamment vide, Même les ruelles. Inquiète, Phosphora se précipita dans les maisons : Elles étaient vides. Aucun habitant, rien. Aucun garde, aucune agitation, rien, si ce n'est les bruits du tour de passe passe du Mage.

_________________________________________

Quelque chose clochait. Erk et son associé savait bien qu'en période de surprise les gens avaient parfois du mal à s'organiser. Mais ils étaient dirigés alors pourquoi les feux n'étaient pas encore maitrisé physiquement et pas magiquement ? Un rapide compte du commandant les fit constater une chose.

-Erk, on a un problème : il manque environ la moitié des soldats, et cela fait bien 15 minutes que tout le monde aurait du être là. De plus il manque l'autre commandant pour m'épauler...

-Tu penses que nos messages ont été interceptés ?

Le silence qui s'ensuivit en disait suffisamment. D'un geste, il dissipa la plupart des illusions et calma les incendies. Si ils avaient été doublé de toute manière cela ne servait plus à rien de jouer la comédie. Une fois la situation calmée, le commandant fit le compte pour "compter les pertes". L'autre commandant et une 40e de ses soldats les plus fidèles étaient absent... Il y avait du bon dans ceci : ceux qui étaient encore présent avaient été enrôlé de force : de ce fait la plupart ne voulaient pas jouer de rôles dans cette guerre. De ce fait, ils ne rechigneraient pas aider les "monstres" si Oswin, le commandant allié de Erk, le leur demandait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  L'overlord Jeu 27 Fév 2014, 17:33

Si la technique de l'Overlord visant à envoyer Phosphora en avant pour déceler un éventuel problème était la bonne manœuvre tactique à employer, elle ne porta pas pour autant ses fruits : en effet, la magicienne ne détecta rien et ne fut pas foudroyée sur place par un sort. Daggon ne lui souhait pas ce sort bien entendu car la pratiquante des arcanes s'était déjà révélée utile et pouvait toujours le faire mais il aurait aimé qu'une embuscade larvaire se referme sur elle pour qu'ainsi il puisse ''voler'' à son secourt et lui prouver qu'il avait eut raison. C'était une habitude qu'il ne voulait pourtant pas prendre aussi se secoua-t-il discrètement pour se remettre les idées en place et masquer ses pensées puériles derrière un masque d'efficacité. Avançant avec ses sbires qui se faisaient le plus silencieux possible et ses alliés du donjon, le colosse remarqua sans doute en même temps que les autres voir avant que tout était trop calme. Il n'y avait même pas un fichu chien errant dans ce village miteux et c'était impensable en temps normal ce qui signifiait forcément qu'en plus de leur plan pour faire évacuer les soit disant prisonniers, autre chose se tramait. Evidemment, l'esprit tordu de Daggon choisit de croire en un piège relativement bien élaboré pour les entraîner dans une zone où ils seraient facile à piéger.

Comme pour étayer sa petite théorie du complot faite maison, le petit groupe déboucha dans une zone constituées de rues étroites qui permettraient donc aisément de bloquer la progression des sauveurs venus du donjon. La présence du garde affilié à Erk ne rassurait pas plus que ça le démon : qui sait, il était peut-être fanatique au point de se sacrifier pour la cause ? Mais peut-être l'Overlord voyait-il le mal partout ce qui ne serait pas très surprenant : il avait déjà été trahit une fois et ça lui avait coûté des siècles et en plus il était sur les nerfs depuis hier sans avoir pu se reposer convenablement... Comment ne pas être ''un peu'' nerveux avec tout ça ? Bon, il n'allait pas égorger leur seul allié présent, traverser tout le village en attirant l'attention sur lui, égorger Erk à son tour puis repartir comme une fleur. L'idée le fit sourire de manière sadique mais il se garda bien de la révéler aux autres, soufflant plutôt à Phosphora de redoubler de prudence.

La prudence du démon fut vite récompensée car, bien qu'il n'en soit pas sûr, il cru entendre un bruit de bottes ferrées racler le sol. Grognant sourdement, assez fort pour que les autres l'entendent et s'interrompent, il leva le doigt en l'air et murmura :

-Attendez, écoutez... J'ai cru entendre des bottes, en grand nombre.

Cette annonce fataliste ne fit évidemment pas plaisir à ses camarades mais ce fut le soldat qui posa la question la plus logique et qui fit s'interroger Daggon à son sujet. Il demanda d'où le son semblait provenir et le colosse en armure lui indiqua l'endroit approximatif. Vu que le son ne se faisait plus entendre, le soldat partit voir en feignant une attitude discrète : peut-être imitait-il l'éclaireur d'un éventuel ennemi qui rentrait à la base. Quoi qu'il en soit, il revient très vite en disant que c'était un piège et que des troupes s'approchaient... Comme de par hasard. Résistant à l'envie de griller la cervelle de ce maudit humain, le démon cria à ses compatriotes :

-il faut trouver un point d'étranglement, là, leur nombre n'aura aucune importance ! Allez, vite, je les retiens du mieux que je le peux !

Appelant toutes ces invocations disponibles, le colosse forma les rangs, créant un mur de larbins alors que le piège se refermait sur eux de toute part.
L'overlord
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
Un village à sauver. Left_bar_bleue30/40Un village à sauver. Empty_bar_bleue  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  Invité Ven 07 Mar 2014, 17:38

-Restez ici et gardez cette position. Nous allons voir ce qui se passe dans le village. NE NOUS SUIVEZ EN AUCUN CAS ! Est-ce bien clair ?

La décision d'Oswin surprit Erk, dans un premier temps, avant de se rendre compte qu'ils ne pouvaient pas embarquer des innocents dans leur combat. L'ensemble des soldats répondirent par l'affirmative tandis que le mage et le commandant pénétrèrent dans le village, à la recherche de l'embuscade de l'autre lieutenant ou le groupe mené par le seigneur Deadra.

_______________________________

Phosphora remarqua rapidement que Erk avait cessé ses explosions en tout genre, preuve évidente que quelque chose ne tournait pas rond. Elle allait partager ses inquiétudes avec l'Overlord lorsque ce dernier les prévint d'un bruit, à l'entrée d'une zone plutôt idéale pour tenir une embuscade. Sparkster et elle tendirent alors l'oreilles et arrivèrent rapidement à la même conclusion : il y a eut du mouvement, qui s'estompa presque aussitôt avoir commencé. Phosphora voulu partir en éclaireuse mais le garde semblait vouloir le faire. Une envie de décamper après avoir été potentiellement percé à jour dans son rôle de traitre ? La possibilité n'excluait personne et elle se prépara à l'exécuter sur place. Mais le fait qu'il revienne en courant et avec un teint aussi blafard signifiait soit que lui aussi était prit au dépourvu, soit c'était un excellent menteur et commédient et en ce cas il n'aurait probablement rien à faire en tant que soldat de base.

Suite aux directives de l'Overlord, l'électrique protesta.

-On ne peut pas se permettre de nous enfermer dans une impasse alors qu'ils ont surement des archers qui auront accès aux toits !

Un goulet d'étranglement est une bonne idée lorsqu'il est pas possible de passer par dessus cet élément. Le mur de larbin était en place, et le combat allait commencer...

Enfin normalement...

Le silence retomba sur le village... A l'exeption d'un murmure, que seul les personnes disposant d'une ouïe performante pouvait entendre, tel était le cas de Phosphora (quand elle était attentive). Elle ne comprit pas tout, mais elle distingua les mots "piège" et "refermer". Au visage surpris de Sparkster, elle devina que lui aussi ne comprenait pas pourquoi un piège devait retomber... Elle n'eut pas le temps d'y réfléchir plus qu'une immense sphère venait d'apparaitre autour du village, dans la zone où ils étaient. Peu de temps après, les soldats embusqués avancèrent et chargèrent sur le groupe. Le combat éclata, et Phosphora et Sparkster engagèrent leurs enemis à distances à grand renforts d'arcs électriques et d'onde de choc tandis que l'Overlord dirigeait ses troupes contre la 40e de soldats surentrainés qui leurs faisait face.

_______________________________

Erk et Oswin avançaient rapidement dans le village, tout en prêtant attention à ne pas se faire prendre par surprise par des hommes embusqués. Mais, trop occupés à se prémunir contre cet éventualité très forte, ils traversèrent une ruelle qui fit surgir derrière eux un énorme champ de force qui couvrait le village. Erk fut très contrarié de s'être fait prendre au piège par l'une de ses dernières découvertes... Et prit donc le pas sur la question qui allait lui être posé.

-C'est un mécanisme vieux et complexe : Une rune qui créé un champ de force lorsqu'une personne identifié par un cheveux placé dans la rune entre dans le périmètre d'action de cette dernière. D'après les travaux que j'avais effectué dessus, si le rayon de détection des intrus était suffisement grand, l'empreinte magique émanante devenait trop faible pour être détecté rapidement... Ce piège nous était destiné à nous deux seulement : nous avons été découverts...

Ils continuaient d'avancer en espérant tomber d'abord sur le groupe avant de tomber sur l'embuscade...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  L'overlord Mar 11 Mar 2014, 21:39

Voir que ce maudit village réservait encore de désagréable surprise à Daggon et ses alliés du donjon emplit de rage notre colosse déjà peu connut pour sa patience. Evidemment il avait assez d'intelligence pour ne pas s'énerver sur ses alliés véritables mais malheureusement on ne pouvait pas en dire autant de ceux qui ne l'étaient pas clairement. Donc, le soldat, même avec son retour précipité et l'annonce du piège qui se refermait sur eux (qui devrait, en toute logique, le disculper) se vit confronté à un démon en armure de très mauvais poil. Derrière la sécurité relative des ses rangs de sbire, le colosse fixait un regard ardent sur le membre de l'équipe de sauvetage : il allait vraiment passer un sale quart d'heure si l'Overlord ne retrouvait pas très vite son calme. Resserrant les mains sur la garde de son arme en se l'imaginant déjà recouverte du sang du traitre, le démon souffla entre ses dents... Devait-il l'occire ? L'accuser PUIS l'occire ? En parler d'abord à ses camarades ? Grrr, c'était tellement casse-tête. En tous cas, ils avaient sans doute peu de temps pour agir car les troupes en embuscade n'allaient pas attendre longtemps avant d'attaquer.

La seule solution pour se prémunir d'une attaque de par les toits, ce qui n'allait pas manquer assurément, était de position ses verts et ses gargouilles à cet endroit avant que les humains n'arrivent. Si envoyer des larbins verts ne posaient pas de problème, il allait en être autrement pour ses gargouilles visible à trois kilomètres et probablement pas définie pour une tâche demandant de la délicatesse et de l'agilité. Envoyant donc uniquement une petite escouade de verts se poster sur quelques toits et s'y cacher, le colosse répliqua à Phosphora qui avait objecté sur son plan :

-Voilà, je comptait mettre mes verts en embuscade là haut et j'en ai apparemment eut le temps... Ceci dit, ils ne suffiront pas à renverser le cours de la bataille qui pourrait arriver d'un instant à l'autre ! Mes larbins ne sont pas du niveau de troupes entraînées.

Regardant de tous les côtés, le démon vit qu'ils pouvaient toujours tenter de s'enfuir dans un maison et se frayer un chemin par après quitte à casser un mur. Trouvant que c'était la meilleure solution, il attira Phosphora à lui sans se douter que le geste pouvait être vraiment mal perçut. Plaquant son casque contre son visage, il souffla à la jeune femme à l'apparence humaine :

-On peut toujours s'enfuir en essayant de se frayer un chemin au travers des habitations... Je reste ici avec Sparkster, va vérifier si une maison pourrait nous servir... Vite !

Evidemment le temps leur était compté et il serait plutôt mal aisé de partir sans éveiller l'attention de l'ennemi mais c'était tout ce que le démon avait trouvé pour le moment. Si cela échouait... Et bien ils pourraient toujours vendre chèrement sa peau et en sortir vainqueur... Il avait vu pire que ça !

[hrp : désolé c'est un peu court T_T]
L'overlord
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
Un village à sauver. Left_bar_bleue30/40Un village à sauver. Empty_bar_bleue  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  Invité Jeu 13 Mar 2014, 15:04

Cette mission allait de surprises en surprises, et pour le moment, les nerfs du seigneur démon tenaient, par on ne sait quel miracle mais ils tenaient. La preuve est que le pauvre allié qui était devenu subitement un compagnon d'infortune et que l'on pouvait aisément prendre pour un traitre n'avait même pas encore été menacé ! Subsitait une question sur les lèvres de tout le monde, mais personne n'osa le demander à voix haute : "Mais qu'est ce qui se passe ?". L'assaut avait commencé depuis peu et déjà l'Overlord avait prévu une suite des opérations, demandant directement à Phosphora d'aller trouver une issue de secours à proximité... Bien sur cela aurait été mieux accepté si il ne l'avait pas attrapé et attiré comme ça, mais il y avait des circonstance atténuantes, et donc elle aquiesa et parti.

Sur le frond la situation n'était guère encourageante, les forces de l'église avaient mené l'assaut ils étaient déjà sur les minions. Malgré leurs inutilité individuelle, leurs nombre conséquent a eut pour succès d'occuper une partie de l'attention de certains soldats qui purent de ce fait être repoussé, ou alors promptement supprimés, ce qui allait leurs permettre de tenir un peu plus longtemps... Mais les larbins sur les toit n'eurent pas cette chance. Un autre piège fut activé par le commandant du détachement et ce dernier eut pour effet couvrir les toit de toutes les habitations environnantes par une couche de verglas... Si ils ne pouvaient pas profiter des toit, alors leurs adversaires non plus ne le pourraient pas non plus...


Pendant ce temps, non loin d'ici, l'électrique cherchais une retraite possible. Le nombre de cachette ne manquait pas, mais une fois plus au calme, elle put se rendre compte que le bouclier en place autour d'eux, c'était du solide de chez solide et qu'elle n'avait aucune idée de comment l'ouvrir... Elle commençait sérieusement à se demander comment ils allaient sortir de ce pétrin...

Cette question était reprise à ce moment même par Erk et Oswin, qui n'avait aucune idée de qu'est ce qu'il pourraient faire face à une 40e de soldats bien armés... C'est alors qu'en tournant à une ruelles ils tombèrent nez à nez avec Phosphora qui recherchait une issue. Après de très brêves explications se résumant à "On doit fuir ! Mais on sait pas comment.", Erk désigna une habitation assez grande avant de porter secours au front. Associant leurs pouvoirs, ils arrivèrent à former un mur électrique juste devant l'Overlord et Sparkster afin de leurs assurer une retraite, ne serait-ce que pour qu'ils puissent s'organiser. Voyant ce mur, le soldat recula directement, suivi de prêt par les autres. Ils allèrent se cacher dans la maison désigné par le mage qui s'appliqua à lancer un sort d'illusions afin de les cacher de ceux qui entreraient dans la maison.

Dehors, le général de l'église fulminait. Il n'avait pas prévu que le mage traitre et ses complices soient accompagné d'un puissant seigneur démon. Sa surprise l'avait tellement occupé qu'il en avait oublié de placer son paratonnerre à magie sur le champ de bataille, ce qui aurait évité la formation du mur. Cela faisait longtemps que cet extrémiste voyait du mauvais oeil les méthodes du mage et qu'il mettait sa loyauté en question, mais il n'avait jusque lors jamais réussi à obtenir assez de preuves pour l'accabler. Il avait réussi à décripter les messages qu'envoyait Erk la veille et avait compris qu'il comptait lancer une opération d'évacuation du village prochainement, lui donnant une occasion rêvée pour le prendre en flagrant délit.

Il avait beau bouilloner, il ne se précipita pas pour autant, il devait revoir ses plans d'action en tenant compte des dernières pertes et des nouveaux opposants qui venaient de pointer le bout de leurs nez, ou museau. Ces moments de reflexions permirent à Erk d'expliquer la situation actuelle, ou du moins ce qu'il avait comprit au reste du groupe : cad qu'ils avaient été entrainés par mégarde dans un piège qui lui était spécifiquement destiné. Il demanda ensuite si quelqu'un avait des idées pour poursuivre l'opération.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  L'overlord Lun 17 Mar 2014, 22:39

Souriant sous son heaume, le colosse se serait presque mit à rire si la situation n’aurait pas été si critique. Il allait sans doute se retrouver avec du sang jusqu’aux coudes… Le sien ou celui de ses ennemis encore invisible à ses yeux. Cela ne l’emplissait pas de peur ou d’appréhension : peut-être l’expérience d’un sommeil si proche de celui de la mort l’avait changé au point qu’il ne comprenne plus le concept de fin éternelle. Quoi qu’il en soit, il savait pertinemment que combattre et vaincre un régiment entier de troupes sur entraîné avec ses larbins n’allait pas être possible. De plus, sans le soutien de ses verts et d’une position stratégique exploitable, les chances de victoire des forces du mal ne s’agrandissaient pas, que du contraire. Ayant pourtant déjà été prit dans des situations désespérées, le colosse n’en perdit pas son sourire et chercha à improviser un plan pour tenir un peu plus longtemps… Ca allait être difficile en fin de compte. Il lui restait bien entendu ses démon de guerre et de feu, d’habiles bretteurs au sang démoniaque mais même eux n’arriveraient pas à renverser le cours de la bataille.

S’imaginant déjà se caler dos à dos avec un de ses sbires démoniaques et lutter glorieusement, le colosse maîtrisa pourtant ses ardeurs et analysa la scène sous un angle plus rationnel : Phosphora allait leur fabriquer une sortie quitte à défoncer les murs d’une innocente chaumière. Se faisant la scène dans sa tête alors que ses larbins piaillaient d’impatience devant le combat qui tardait à venir, le colosse s’esclaffa en imaginant la pile électrique dire ‘’désolé, je dois défoncer votre mur ! Ne m’en veuillez pas !’’ Et puis boom elle passerait à autre chose comme si casser le mur d’un humain n’était rien. Pourtant, pendant qu’elle était absente, le potentiel magique des habitants du donjon restant s’avéraient plus que limité et donc ils ne pourraient pas se reposer sur des attaques électriques surpuissantes pour tenir tête aux troupes de l’église. Comme pour démentir cette affirmation, un mur électrique se forma soudain entre ses troupes et celles des humains… La magicienne du donjon possédait beaucoup de pouvoir mais cela restait hors de sa portée : que ce que ça pouvait bien signifier ?

Voyant le magicien humain, un autre homme inconnu et Phosphora revenir au triple galop, le colosse en tira les conclusions logique comme quoi ils étaient venus les aider. Repliant ses troupes ou les cachant du mieux qu’ils pouvaient, le maître de la horde suivit le magicien dans une grande maison en jetant un dernier regard vers le combat dantesque qu’il venait d’éviter puis haussa les épaules : il aurait d’autres occasion. Bref, quoiqu’il en soit, ils n’étaient toujours pas sortit d’affaire et pire encore, leur objectif initial semblait difficilement réalisable. Se mordillant discrètement l’intérieur de la joue, le démon attendit qu’un semblant de calme soit revenu avant de répondre à la question du mage mais sans doute pas comme il l’attendait. Prenant une courte inspiration, Over dit :

-Magicien, nous n’avons pas beaucoup de solution : vu qu’atteindre les éventuels survivants semble compromit, le mieux serait déjà d’établir une voix de sortie sûr et pour ça il faudrait qu’on précise une petite chose : ce piège magique, peut-il être désactivé avec la mort du commandant de l’église ? Couvre-t-il toute la zone ? Seulement sa surface au dessus du sol ? Si c’est le cas, on peut toujours tenter de creuser un tunnel pour s’enfuir.

Regardant brièvement ses larbins, il les désigna du pouce et dit tranquillement :

-Même si ce ne sont pas des ouvriers nains spécialisés dans la matière, on peut se servir de mes larbins pour creuser un tunnel nous faisant sortir d’ici… Mais franchement, je ne parierais pas là-dessus comme seule voie de sortie. En attendant, il faut trouver un moyen de retenir les troupes de l’église…

Car oui, Daggon se doutait bien que le commandant un peu extrémiste sur les bords n’allait pas rester là à ne rien faire. Il fallait donc lui opposer quelque chose qui l’occupe suffisamment le temps qu’ils peaufinent leur plan d’évasion. Reprenant la parole, le démon termina sur un ton plus incertain :
-Lorsque notre échappatoire sera en place, on pourra éventuellement chercher les humains innocents dans cette histoire mais ça va vraiment être tendu surtout s’ils ont été déplacés bien plus loin.
Après tout, ils n’avaient toujours aucune preuve formelle sur la situation des civils qu’ils étaient venu chercher… Qui sait si ils pouvaient encore les sauver…
L'overlord
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
Un village à sauver. Left_bar_bleue30/40Un village à sauver. Empty_bar_bleue  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  Invité Ven 28 Mar 2014, 15:19

-Erk si vous le voulez bien, j'ai horreur qu'on m'appelle par ma fonction... Et en plus c'est inexact : Je ne suis pas qu'un magicien... Mais je m'égare : Cela ne servirai à rien de creuser le sol, de toute façon, d'ici 15 minutes le piège va se désactiver par manque d'energie... Si ce n'est moins...

-Et concernant la survie des villageois, je suis persuadé qu'ils sont en vie : notre adversaire est également bourreau et il ne peut se passer d'exécutions publiques... Il adore faire souffrir les gens... Et encore plus les "monstres"... Sans compter que la mission spécifie pour le moment de ne tuer aucun habitant. Ils ne sont pas en danger de mort dans l'immédiat... Contrairement à nous.

La situation du groupe était loin d'être avantageuse : ils étaient en infériorité numérique, et même si individuellement, les soldats ne faisait pas le poids face à l'un d'entre eux, la différence était trop grande pour leurs permettre de survivre à un affrontement direct... Mais le seigneur démon avait raison : Trouver une voie de sortie était nécessaire, ainsi que de localiser les survivants...

-J'ai encore le plan des galeries de la villes, tous les accès ne pouvant pas être surveillé en même temps, on pourrait plus simplement s'y rendre pour eviter de perdre du temps à creuser.

Tout en le disant, Oswin retira un de ses gantelets en en sorti un morceau de papier, qu'il tendit à Erk. Ce dernier examina le plan avec le seigneur démon afin de déterminer le chemin qu'ils allaient emprunter. Ceci fait, les sbires commencèrent à creuser afin de rejoindre la plus proche galerie. Le travail avançait assez vite, mais pas suffisement pour qu'ils puissent se prémunir contre tout les risques possibles...

Phosphora n'était guère rassuré, elle qui d'habitude affichait une confiance infini doutait de la suite des évènements. Elle avait beau connaitre l'Overlord, connaitre Erk et Sparkster, elle ne voyait pas comment ils pourraient tous s'en sortir dans cette histoire. Sans compter les innocents habitants du village, probablement mort de peur dans un coin, en train de se demander combien de temps encore ils auraient à survivre...

-On va les sauver, ne t'inquiètes pas, on va y arriver.

Sentant que sa supérieure allait sombrer dans le desespoir l'opossum se devait de lui remonter un peu le moral, donner de l'espoir. Le combat n'était pas gagné certe, mais il était pas perdu tant qu'ils y croyaient. Et il fallait y croire, car tout le monde ici y croyait. Ils ne devaient pas flancher, ils ne pouvaient se le permettre...

Une fois le doute pleinement levé, Overlord signala qu'ils arrivaient sur un des réseaux soutérain de la ville. Le moins qu'on pouvait dire c'était que c'était assez étroit. Un coté débouchait sur une des sortie de la ville et l'autre vers des habitations. Le tout était de déterminer le plan d'action. Cette fois-ci Erk passait son tour, les deux avaient des avantages et des inconvénients. Il signala toudefois qu'il préférait s'assurer de la fuite possible, plutot que de replonger dans la gueule du loup, mais il ne savait pas si le piège ne serait pas actif dans ces vieilles galeries.

HRP:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  L'overlord Mer 02 Avr 2014, 14:54

Bien qu’adepte de la magie, l’Overlord ne pouvait s’empêcher d’admettre que c’était bien une arme de lâche quand employée de la façon dont elle l’était dans le cas présent… Un fichu piège magique les empêchant de fuir ! Bien qu’ingénieux, ce stratagème énervait au plus haut point le colosse en armure. Ne pas être libre de s’échapper pouvait se révéler dangereux : bien qu’un combat à mort ne déplaise jamais à Daggon comme il avait déjà dû le dire plusieurs fois, il préférait pourtant garder une petite porte de sûreté… Ne serait-ce que pour ses camarades. Leur jetant d’ailleurs un regard discret, ne supervisant les travaux d’excavation que d’un œil, le maître de la horde remarqua en même temps que Sparkster le coup au moral de Phoshora. C’était assez surprenant qu’une pile électrique comme la jeteuse de sort puisse paraître démoralisée mais tout le monde réagissait différemment : il ne fallait pas se montrer si surprit de trouver le point de rupture de la magicienne ou tout du moins de voir approcher ce dernier.

Mais bon, la jeune femme blonde n’avait pas encore craqué au point de n’être qu’une loque gémissante et pleurnicharde refusant d’avancer. Dans un tel cas, le démon se demanderait bien ce qu’il aurait fait : achever l’élément devenu inutile à leur survie ? Essayer (sans doute en vain) de la protéger ? La faire fuir ? Enfin bref, les travaux de ses sbires approchaient de leur fin et toujours aucune traces de troupes de l’église… C’était vraiment suspect. Etaient-ils tous en train de les encercler avec une minutie et une discrétion tout à fait remarquable ? C’était peu probable, Daggon savait ce que ça faisait de déplacer des troupes en armures et ce n’était pas si discret que ça ! Même avec des troupes disciplinées et bien équipées, il y avait toujours une pièce qui grinçait, une botte qui frottait le sol ou délogeait un caillou à moins que ce ne soit carrément la pointe d’une lance ou le fourreau d’une épée qui cogne quelque part. Non, les ennemis devaient être retenus par quelque chose mais quoi ?

A présent que les travaux étaient terminés, le maître de la horde semblait entendre des bruits dehors mais pas des bruits de bataille… Plutôt le claquement d’ailes en cuir très caractéristiques de… Gargouilles ? En effet, et cela les troupes en approche ne le remarquèrent qu’au dernier moment, surveillant tant et si bien le sol qu’ils avaient négligé le ciel, les gargouilles du champ de batailles s’étaient regroupées sans un ordre du démon de guerre et s’approchaient. A présent, malgré leur nombre très restreint, le petit escadron de monstres volant coincés sous le dôme magique avec toutes les factions présentes se rua dans un assaut désespéré. Peut-être ces monstres avaient-ils comprit qu’il fallait faire gagner du temps à leur maître mais quoiqu’il en soit, ils fondirent depuis le ciel nocturne sur la quarantaine de soldats d’élites en usant de javelots, de masses d’armes et d’hallebardes. La magie fut même de la partie car l’étrange gargouille avec un masque d’os sur la tête utilisa quelques sortilèges offensifs et rien que ça faisait du groupe restreint de gargouille une menace sérieuse… L’électricité et les armures ne faisaient pas bon ménage.

Ordonnant à ses alliés de sauter dans le tunnel qui s’étendait sous eux, le colosse laissa ses larbins charger dans la bataille car ils en mourraient d’envie et espéra que ses petits gaillards puissent mettre à mal les troupes adverses ou tout du moins leur faire gagner un temps précieux. Grommelant entre ses dents à cause de la petite taille du tunnel qui l’obligeait à se pencher, Daggon consulta le chevalier renégat du regard avant de lui demander :

-Bon ? Et maintenant ? Mes invocations vont le retenir suffisamment longtemps pour qu’on puisse avancer mais vers où ? En tous cas, si les otages sont toujours dans le village, il faudra agir vite avant qu’ils ne soient déplacés !

Et l’Overlord ne croyait pas si bien dire en parlant de déplacement : le commandant ennemi chargea un de ses deux subordonnées de prendre un peu moins d’une dizaine d’hommes pour aller mettre les otages en ‘’sécurité’’ dans la chapelle du village. Un choix judicieux en sachant qu’un démon était de la partie car les lieux aussi saints les affaiblissaient toujours en règle générale. L’Overlord ne ferait pas exception à la règle mais ça il ne le savait pas. Tout du contraire même car il suggéra la chose suivante :

-Si vous voulez mon avis, un bon coin pour piéger les humains serait l’église : aucun démon ni monstre digne de ce nom n’oserait y entrer, la porte principale est infranchissable si barricadée et il n’y a pas beaucoup de sorties.

Evidemment, les autres étaient libres de ne pas l’écouter mais le maître de la horde ne voyait pas trop d’autres endroits propices à la détention de plusieurs humains. A l’instant même où Daggon prononça cette phrase, le subordonné du commandant fanatique et ses camarades finissaient de parquer les civils dans la chapelle… Dommage pour eux dans un sens car ça voulait dire que l’Overlord en personne allait venir les tuer !
L'overlord
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
Un village à sauver. Left_bar_bleue30/40Un village à sauver. Empty_bar_bleue  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  Invité Jeu 10 Avr 2014, 16:11

Oswin, qui avait un peu plus d'expérience sur le terrain dans le domaine militaire, ne put que remarquer le bien fondé de la proposition du démon. En effet les avantages de prendre position dans une églises sont nombreux, on peut citer que c'est un endroit difficilement prenable car les murs sont conçus pour résister et qu'il n'y a qu'une seule entrée apparante (les soldats enemis n'ont pas les plans des passages secrets de la ville), que ça peut être un coup puissant pour le moral de l'armée enemie qui est fortement religieuse, et effectivement il ne faut pas oublier l'élément de surprise que cela allait créer.

-C'est une excellente idée et je propose que nous nous mettons en marche dès maintenant. De plus une de ces galeries mène directement dans les caves de l'église : nous auront donc tout le loisir de s'organiser pour la suite des évènements. Car oui dans une église il faut bien stocker le vin quelque part non ?

Suite à cela Oswin regarda rapidement le plan et se dirigea d'un pas assez assuré vers la cave de l'église. Cette décision rassura le groupe car elle n'avait été prise ni dans l'urgence, ni sous la pression, ce qui donnait un peu d'air vis à vis de la situation très tendue et risquée dans laquelle ils se trouvaient à peine 5 minutes auparavant... Si bien sur on exclue les quelques grognement de l'Overlord qui pestait contre le tunnel qui se faisait vraiment petit par moment.

Pendant ce temps, à seulement quelques centaines de mètres d'eux, un peu en diagonale, ce tenait l'église et à coté la chapelle, dans laquelle était entassé la centaine d'habitant du village. Parmis ces derniers ce tenait à peine une 30e d'humains pour tout le reste en "monstres" déguisés, qui ce soit par illusion ou costume ou quoi que ce soit. Normalement ça ne pose pas de soucis majeurs mais cela faisait un certain temps qu'ils étaient sous pression, surveillé et non nourri. De ce fait les enfants commençaient vraiment à se plaindre... Encore une fois normalement ce n'est pas un soucis, sauf que dans les enfants se trouvaient une jeune slime d'environ 5 ans. La petite était épuisée d'avoir du marcher pendant longtemps et se tenir debout avec des jambes formées, et menaçait de s'effondrer sur elle même d'une minute à l'autre... Et par conséquent de se faire executer. Double problème, elle était trop agée pour être tenue sans que cela attire l'attention sur eux. Il fallait trouver une solution et vite...

Dans un commun accord, toutes les femmes demandèrent à sortir pour se soulager, prétextant que cela faisait plusieurs heures qu'elle n'avaient put le faire. obligé d'accepté, ils firent sortir toutes les filles et femmes en les comptant, bien sur en les menaçant de les torturer si le compte n'était pas le même au retour. Une fois seules, la mère se pencha vers sa petite :

-Vas-y, fuis maintenant, et cache toi dans la cave de l'église : dans un des tonneaux, ils ne penseront pas à venir te chercher là

La petite se liquiefia alors et se mêla au liquide, tandis qu'une maitresse des ombres créait un clone d'ombre, sur lequel une illisioniste s'appliquait à reproduire les traits de la fille. Au retour les soldats n'y virent que du feu.

La petite slime, d'une couleur vert clair, en "rampant", se dirigea vers un des nombreux passages qui menait à l'église. Une fois à l'intérieur, elle s'assura rapidement qu'il n'y avait personne et se dirigea vers la porte de la cave. Elle l'ouvrit et se retrouva nez à nez avec le groupe... Reconnaissant tout de suite Erk, elle se précipita dessus en pleurant presque. Après l'avoir rassuré, il lui demanda si elle savait où était les autres.

-Merci beaucoup, maintenant va te cacher, on s'occupe du reste. il s'adressa ensuite au reste du groupe Une dizaine de soldat détiennent en otages tout les autres habitants du village dans la chapelle d'à coté. Nous devons y aller !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  L'overlord Jeu 10 Avr 2014, 21:18

Comment en était-il retrouvé à se courber à demi dans un tunnel mal éclairé hein ? Bon dieu son illustre paternel le verrait, il en rirait comme un sot en frappant l'accoudoir de son trône avec le poing. Dans un sens, le colosse plié en deux comprendrait la réaction de Belikios car il se sentait vraiment ridicule lui même. Fermant les yeux et regrettant de ne pouvoir pousser un hurlement de colère en levant les bras au ciel ou encore de pouvoir étriper son voisin juste pour calmer ses envies meurtrières, le démon puisa dans ses maigres ressources de patience pour ne pas commettre de gaffe. Au moment même où ils mettraient les pieds dans la chapelle, Over allait faire un malheur c'était une chose on ne peut plus sûr. Après tout, qu'elle meilleur couverture pour une évasion qu'un petit massacre. Bon évidemment ses alliés ne seraient pas d'accord avec sa logique mais quoi de mieux pour faire croire un mensonge aux gens qu'une bonne grosse rivière de sang ? Des pouvoirs de succubes ? Oui bon là c'est taper en dessous de la ceinture quand même. Progressant avec une bonne allure, le groupe de rebelles ressortit enfin du tunnel pour un espace à peine plus grand au plus grand dam du colosse du groupe.

Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, le démon de guerre se redressa et observa les environs : rien n'attendait le groupe si ce n'est la poussière des lieux. Evidemment, ladite poussière ne pouvait représenter un obstacle de taille pour le groupe aussi Daggon s'en désintéressa bien vite. Alors qu'il allait demander que faire pour la suite des événements, un cri ou plutôt des pleurs avec la faculté assez surprenante de se rapprocher de plus en plus heurta les oreilles du démon. Levant son arme, déjà prêt à tout, le maître de la horde fut surprit de voir une slime se jeter dans les bras du mage humain et lui exposer ses problèmes. Donc, à l'entendre, il n'y avait qu'une dizaine de gardes dans le tas de civils innocents ? Ca allait être du gâteau. Evidemment, le magicien ordonna au groupe d'avancer et l'Overlord ne se fit pas prier : il allait enfin pouvoir tester un petit quelque chose. Comme tout le monde le savait sans doute, les lieux saints affaiblissaient les morts-vivants et les démons. En temps normal, une petite chapelle de campagne ne faisait pas grand mal aux démons assez puissant mais qu'en était-il de celle ci ? Bien que ce soit dangereux, le colosse avait envie de tester la puissance de ce bâtiment sacré.

Alors que les autres essayaient d'ouvrir la porte sans trop faire de bruit, le colosse rappela à lui ses petits sbires armés de cimeterre : il ne pouvait en avoir plus avec lui c'était dommage mais ils feraient l'affaire. La suite se déroula très vite, enfin dés que la porte fut assez ouverte pour qu'ils entrent. Chacun visa une cible bien particulière et le maître de la horde se retrouva face à un homme armée d'une épée et d'une lourde croix en argent. Le démon eut tôt fait de casser l'épée de son ennemi d'un revers de hache mais cela ne démonta pas le jeune garçon qui se mit à... Prier ? La croix s'illumina alors que le jeune homme criait presque ceci ''Exsurgat Deus et dissipentur inimici ejus : et fugiant qui oderunt eum a facie ejus.''

Evidemment, le démon n'y comprenait pas grand chose mais les mots lui semblaient familier, familier au point qu'il connaisse même les mots suivants. S'emparant de la croix avec sa main libre, combattant la douleur cuisante de sa peau qui grésillait légèrement, le colosse se mit à rire et cracha au visage du jeune homme :

-Le pouvoir de ton dieu ne me fait pas peur idiot ! Il a déjà essayé une fois de m'abattre et n'y est pas parvenu, la prière ne t'aideras pas plus et je vais te le prouver.

Prenant une profonde inspiration, le colosse se mit à réciter d'une même voix, imitant le garçon à la conviction si forte :

-Judica Domine nocentes me expugna impugnantes me

La croix se mit à briller plus fort et le jeune homme la lâcha en se tenant les mains. Le démon pour sa part la fit tomber à terre dans un tintement sourd avant d'occire le garde. Se retournant vers les autres occupants, ne prenant pas garde si ils avaient déjà gagnés, le démon murmura plus pour lui même :

-Non, leur dieu ne les sauvera pas... Personne ne peut nous sauver si ce n'est nous même.

Et sur ce, il rejoignit les autres, finissant le travail si il était encore nécessaire de le faire.
L'overlord
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
Un village à sauver. Left_bar_bleue30/40Un village à sauver. Empty_bar_bleue  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  Invité Lun 14 Avr 2014, 14:08

L'effet de surprise fonctionna à merveille, aucun garde ne s'attendait à voir des personnes débarquer de ce coté. Bien sur ils avaient été averti que le déplacement des otages avait eut lieu pour éviter que les assaillants ne les libèrent, mais ils n'avaient pas pensés que ces assaillants arrivent par derrière en surveillant la petite bute qui menait au centre du village. Tout ça pour dire que d'entrée de jeu, une boule de feu, un javelot, un arc électrique et une onde de choc firent mouche et couchèrent 4 soldats adverses. Les sbires du démon en éliminèrent également deux autres. Les autres se mirent directement à prier pour faire parvenir le pouvoir du lieu dit saint pour les protéger, mais la petite pièce de théâtre à laquelles ils durent assister les résigna, et ils préférèrent se suicider plutot que d'avouer qu'ils avaient faillis dans leur taches, sous le regard surpris de l'opossum. Oswin essaya de lui expliquer que de toute façon, ils n'y avait pas d'autres issues.

-Ce sont des extremistes, un groupe particulièrement dangereux de l'Eglise... Des fanatiques... Pauvres d'eux...

Parmit les villageois, personne n'avait encore percuté qu'ils venaient d'être sauvés, étant oppressé depuis près d'un mois désormais, cela pouvaient se comprendre. La situation se débloqua quand la petite slime rejoignit sa mère, indiquant clairement que c'était bon. A défaut de faire de s'exclamer de joie, tout les non-humains reprirent leurs formes habituelles et se détendirent. Ils fêteraient leur libération plus tard, car ce n'était pas fini : 10 soldats venaient d'être mis définitivement hors d'état de nuire, il restait encore le reste et le commandant qu'il ne fallait surtout pas sous estimer... Ni épargner, il saurait surement mettre à nue une grande partie de la Rebellion...

-Notre priorité absolue est de mettre ces civils en sécurité. On doit être capable de les faire sortir du village en utilisant les souterrains. A partir de ce moment il faudra qu'on pense établir un plan d'attaque...

Encore une fois, Erk voilait laissait les commandes au Daedra, qui était surement la personnes la plus à même de diriger au mieux le maigre effectifs qu'ils avaient à disposition. Il espérait aussi que de lui demander de réfléchir sur comment massacrer des humains le calmerait, ayant remarqué que le démon était un peu tendu depuis qu'ils étaient sortis des soutérains. Oswin respectait également cette décision, tout en réfléchissant de son coté.

Phosphora et Sparkster quand à eux, soulagés, étaient en train de discuter avec les habitants, autant pour se remonter le moral que pour les inciter à venir se réfugier dans le donjon. Car ils ne pouvaient pas rester là désormais, ça serait du suicide... Et contrairement à ce qu'ils pensaient, ils n'eurent aucun mal à les convaincre... Pire que ça, ils étaient déjà décidés à partir depuis un moment. Les raisons ? La principale était pour donner une vraie vie aux enfants, la seconde était bien sur qu'ils ne pouvaient plus se dire qu'ils allaient encore et encore passer dans les mailles du filet. Une fois ceci fait, il n'y avait plus qu'à attendre que les autres ce décide sur la suite des évènements.


Pendant ce temps, au campement...

Cela faisait bien vingts minutes que Oswin avaient demandé aux soldats faisant parti du groupe non extremiste de rester au campement. La plupart étaient reparti se coucher, fatigué de leur longue journée et de la soirée brêve mais intense. Seuls étaient encore présent ceux qui avaient des tour de gardes ce soir, soir une 10e de personnes. Ces derniers étaient assis autour d'un feu, discutant tranquillement et jouant aux cartes et aux dés.

-Hum hum... Excusez moi...

Les gardes se retournèrent et purent voir un homme imposant, armé d'une hache surdimensionné, aux cheveux bleus accompagné d'une prêtresse aux couettes roses... Qu'ils reconnurent immédiatement en tant que Hector, marquis de la maison d'Ositia et de Serra la prêtresse attitré de la maison. Ils se mirent immédiatement au garde à vous devant le supérieur de leur général en qui ils avaient le plus de respect. Il demanda simplement si ils savaient où étaient Erk et Oswin. Les soldats répondirent qu'ils s'étaient dirigés vers la ville avec comme ordre de rester ici.

-Très bien. Restez ici nous allons voir de quoi il en retourne.

Et ils s'en allèrent en direction du village, et à peine arrivé, Serra s'exclama avec son tact et sa délicatesse habituelle :

-Pouah !! Ça pue la corruption de l'église !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  L'overlord Jeu 17 Avr 2014, 13:39

Regardant d’un œil morne les cadavres du groupe de soldat humains, la plupart suicidés et els autres couchés sur le sol selon des angles bizarres, l’Overlord soupira. La mort des humains ne l’émouvait pas plus que ça mais bon, quand il voyait la stupidité de leurs actes, le démon de guerre ne pouvait s’empêcher de ressentir une certaine forme de déception. Il faisait peut-être vieux jeu mais en tous cas lui son idée de la mort serait une mort glorieuse au combat l’arme à la main et avec du sang jusqu’aux coudes. Si elle n’était pas glorieuse, le colosse pouvait se contenter d’une mort au combat tout court même si elle se passait sur un champ de bataille isolé… Par contre, un suicide ? Ca non ! Hors de question de s’abandonner lâchement à la mort avec un petit sourire niais. Faisant rebondir sa hache dans sa main comme si elle ne pesait rien du tout, s’attirant des regards effrayés et des visages blêmes au passage, le guerrier de plus de deux mètres parcourut la chapelle d’un pas lent et mesuré. Etrangement, une chapelle humaine était un lieu ou peu de démons pouvaient se déplacer librement ou même respirer sans être grandement affaiblit. Alors pourquoi lui n’était pas en train d’hoqueter de douleur sur le sol ou au moins d’avoir l’impression d’être en plomb fondu ?

Cette énigme arracha Daggon de sa contemplation morbide. Il avait déjà combattu une fois dans un temple et ça ne lui avait rien fait mais il y avait une explication à ça : le temple était abandonné à la fois par dieu et par ses prêtres, aucun signe sacré ne l’avait gêné. Hors, ici, il y avait toujours un autel représentant la foi aveugle de l’homme envers leur guide. S’approchant du grand autel avec de la colère dans les yeux, le démon prit une grande inspiration. La seconde d’après, sa hache se leva bien haut, son fil brillant d’impatience telle la hache du bourreau voulant mordre la nuque du supplicié. Le meuble en bois vola en éclat avec un grand fracas sourd et un cri de rage venu du plus profond des entrailles de l’Overlord. Donnant un coup de pied botté dans ce qui restait de ce pitoyable étalage de foi, le démon de guerre remit ensuite sa hache dans l’étui spécial collant à son flanc… Voilà une bonne chose de faite. Se retournant sèchement, le colosse aperçut les regards des civils encore plus apeurés et ceux, choqués, de ces compagnons. Allant se poster près de la porte d’entrée barrée et barricadée avec tous ce qu’on pouvait bien trouver, le démon de guerre tendit l’oreille et entendit les voix des certains prisonniers s’élever dans son dos. Se concentrant, Daggon comprit que son geste n’avait pas fait que des heureux : ils avaient peur qu’un ange vengeur tombe du ciel pour venir se battre… Qu’elle bêtise ! Il serait presque prêt à répandre son sang sur l’effigie du dieu des hommes pour prouver que ceux-ci n’en avait que faire des actes de ceux restés sur terre.

Pour Daggon, les dieux humains étaient comme des nobles qui s’engraissaient sur le dos des paysans et hurlaient au scandale quand ces derniers ne pouvaient donner leur part exorbitante d’impôts. Il n’y avait aucune raison de les aimer et ce n’était pas les catastrophes naturelles qu’ils provoquaient pour faire peur à l’être humain ou encore les anges exterminateurs qui allaient le faire changer d’avis. Revenant enfin vers ses camarades comme si ce petit éloignement l’avait calmé, le démon de guerre en armure posa ses yeux sur le magicien et son camarade le chevalier. Étrange qu’il arrive à faire confiance à ces hommes mais en y réfléchissant bien, Oswin était d’une loyauté honnête et brutale, il pouvait le comprendre… Quant à Erk et bien il s’était inquiété du sort d’enfants donc il en pouvait être foncièrement mauvais non ? Reniflant face à l’ironie du fait qu’un démon juge quelqu’un de bon ou de mauvais, Daggon reprit son sérieux et demanda :

-Bon, on peut repartir maintenant ? Évacuer tous ces gens risque de prendre du temps et…

Un bruit sourd, encore plus sourd que lorsque l’Overlord avait fracassé l’hôtel retentit derrière eux… Les troupes de l’église avait finit par comprendre ce qui se tramait ou une intuition avait juste dit au commandant ennemi de revenir ici en vitesse. En fait, la vérité, bien que Daggon ne le réalise pas encore, était que le soldat à la croix lumineuse avait éclairé toute la chapelle, la transformant en phare bleuté… Quoi de mieux comme signal que ça ? Enfin, heureusement pour les habitants du donjon, les gargouilles et les larbins de l’Overlord avaient causés des pertes à leur ennemi, rendant le combat ‘’presque’’ équitable.
Se tournant vers ses alliés, le colosse jura dans sa langue natale en espérant qu’’aucun enfant ne comprenne cette langue impie et aboya à l’attention du groupe de guerriers :

-Ils nous ont retrouvés ! Je ne sais pas combien de temps la porte tiendra mais il nous faut tenir la position le plus longtemps possible ! Toi, le soldat : guides ces gens hors d’ici et va retrouver tes camarades hors de la ville dés que possible… Oswin, Sparkster ! Avec moi !

Reprenant ses manières de commandants, l’Overlord s’avança et essaya d’invoquer quelques créatures pour les aider… Sauf qu’évidemment, le pouvoir sacré de la chapelle l’en empêcha… Merde ! Ils allaient donc devoir faire parler l’acier mais au moins ils avaient un avantage : la porte était solide et l’entrée de la chapelle étroite, ils pouvaient construire un goulet d’étranglement à l’entrée pour ne pas que les troupes de l’église se déverse en une fois ici. Jetant un regard à Erk et Phosphora, il se dit qu’en plus, avec les magiciens derrière eux, ils allaient faire très mal assez rapidement… En espérant que ça suffise.
L'overlord
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
Un village à sauver. Left_bar_bleue30/40Un village à sauver. Empty_bar_bleue  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  Invité Mar 22 Avr 2014, 17:19

L'Overlord venait d'exploser l'autel de la chapelle, sous le regard intrigué des différents membres du groupe ainsi que ceux des villageois. Rage ? Vangeance personnelle ? Personne ne pouvait le dire et au final cela n'interessait personne non plus. Il y eut bien quelques vieux croyany qui se demandèrent si par cet acte ils n'allaient pas subit un chatiment divin, mais ce n'était que des vieux qui n'avaient plus toute leurs têtes. Seul le prêtre actuel du village poussa quelques interjections, ne comprennant pas l'acte, mais sans aller plus loin, après tout il venait de se faire sauver, un autel ça se remplace.

Une fois qu'Oswin avait fini de faire le compte des villageois et commençait à organiser l'évacuation, tout en faisant fit de la dernière remarque du démon car c'était à cette tâche qu'il était occupé depuis que les gardes s'étaient suicidés, un bruit sourd émana de la porte, indiquant clairement que quelqu'un ou quelque chose était en train d'essayer d'enfoncer la porte. Le seigneur démon fut le prompt à réagir et donna des ordres afin d'évacuer les villageois et de préparer leurs défenses. Sans se faire prier, le reste du groupe se mit en place pour au moins retarder au maximum les assaillants pour permettre aux innocents de fuir... Malgré l'avantage de la chapelle et de la puissance individuelle, le nombre pourrait surement faire la différence... Mais ils devaient le faire, ils n'auraient aucun remords, car ils auraient au moins sauvé le village... Maigre compensation...

Mais le destin en avait décidé autrement...

La lumière bleutée n'avait pas fait qu'attirer le reste du détachement, mais également Hector et Serra, qui purent constater à la fois le nombre de soldats encore en vie, soit une bonne vingtaine, mais également à quel points ils étaient corrompus par leur foi aveugle. C'est à demi mot que Serra, à la fois terrorisée et scandalisée, dit à Hector :

-C'est trop tard... Leurs âmes sont déjà consummées...

Même si il ne laissait rien transparaitre, cette nouvelle alarma grandement le porteur de l'Armadès, qui se dirigea vers le capitaine du détachement, qui était à coup sur l'homme le plus corrompu parmi l'escouade.

-Hum hum... Excusez moi... Puis-je savoir ce qui se passe ?

Le commandant enemi ne manqua pas de lui répondre, après s'être excusé de la lenteur affligeante à laquelle la purification du village a eut lieu. Il précisa qu'en ce moment, un groupe mené par un Seigneur infernal venait de libérer les villageois emprisonné pour être des monstres ou pour trahison, la différence étant minime... Hector lui répliqua qu'ils n'étaient surement pas assez fort ni assez nombreux pour venir à bout d'un tel adversaire et de son armée, ce à quoi il eut comme réponse qu'ils préféraient mourrir plutôt que d'échouer dans l'extermination des monstres. Hector se retourna vers Serra.

-Stade 4 ?
-Stade 4. confirma-t-elle le regard sombre.

Face à cette nouvelle, le marquis d'Ositia proposa de défier le seigneur démon en duel, afin de le tuer et de donner la victoire. La réputation du marquis le précédant, le capitaine accepta. Une fois devant la porte ce dernier se présenta, sachant que des alliés étaient présent à l'intérieur de la chapelle.

-Je sais qu'ici se terre un seigneur des enfers. Je me nomme Hector, Marquis de la maison d'Ositia. Je vous défie en duel, et si je perds je jure que vous pourrez vous en aller avec vos otages !

A l'intérieur, Oswin et Erk reconnurent immédiatement leur marquis et dirent discrètement à tout le monde que la personne qui se tenait devant la porte était un allié, ce qui surpris largement l'opossum et l'électrique. Après s'être assuré que tout le monde avait intégré la chose, Oswin dégagea la porte, l'entreouvrit afin de laisser entrer Hector et Serra. D'une manière très théâtrale, Hector lança à vive voix.

-Tatez de la fureur de la sainte Eglise !

Se faisant, il laissa tomber son arme dans un vacarme assourdissant sur un tas de férailles. A ce moment Erk reprit le relais en créant des son de combat afin de créer l'illusion d'un combat épique entre un champion et un infernal... Alors qu'en réalité, ce dernier marchait tranquillement et voulait serrer la main de son "adversaire".

-Permettez moi de me présenter, Hector marquis d'Ositia. Ma maison sert de couverture à la rébellion, et nous vous remercions de votre aide. Mais hélas je me dois de vous demander de simuler un combat avec moi : Erk va se retrouver très occupé d'ici peu.

Serra sortit alors de son sac un cristal violacé, et, invitant Erk à la rejoindre, commença un rituel en incantant quelque chose utilisant le language sacré mais à l'envers. Sous le regards complètement dubitatif de l'assemblé, le marquis reprit :

-Je vous expliquerai tout en temps et en heure, mais pour l'instant il faut s'assurer que les soldats croient à un combat.

Il reprit alors sa hache et se mit en position de combat devant l'Overlord.

Le rituel commencé par Serra et Erk avait un but précis : dissiper la corruption sacré, présente dans les soldats à l'extérieur. Toutefois, à cause du stade avancé de cette dernière (le fameux stade 4), les chances de survit des soldats était presques néantes. Ce rituel avait tout de même le défaut d'être assez long à préparer, du genre 5 minutes, et qu'il devenait de plus en plus bruyant au fur et à mesure de la progression, d'où l'intérêt de concentrer l'attention des soldats sur un combat fictif, afin qu'ils ne prettent pas attention aux paroles du rituel.
A la fin de celui-ci, une immense vague noire se propagera depuis le cristal, qui fauchera ainsi tout ceux atteint par une ancienne forme de magie sacrée. Bien évidemment des explications plus précises seraient à venir.

HRP:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  L'overlord Ven 25 Avr 2014, 13:06

La tension était palpable dans les rangs des monstres barricadés dans l'église... Quoi de plus naturel que de réagir comme une bête acculée dans une situation comme celle ci ? Pourtant l'Overlord avait gardé la tête froide, bien habituée à se battre dos au mur et avec une rage toute démonique qui lui permettait de s'en sortir dans le sang et les tripes. Serrant plus fort le manche de sa hache en tendant l'oreille pour essayer de sentir l'agitation derrière les portes de l'église, le démon serra les dents qui grincèrent en signe de protestation. N'arrivant pas à percevoir si ces salauds de l'église amenaient un bélier avec eux ou ramenaient de la magie pour enfoncer les portes, le colosse en armure se tint prêt à tout. Il savait bien que normalement, un capitaine de troupes de l'église devait mener la charge et ''reprendre ce lieu sacré des griffes de l'ennemi monstrueux'' mais Daggon se demandait aussi si cet homme ne serait pas si fanatisé qu'il essaierait de faire brûler l'église jusqu'à la dernière pierre. Se tournant vers les derniers civils en train de se faire évacuer, le démon guerrier soupira : lui, lors de son ancien règne... N'aurait pas hésité à faire cela.

En y repensant, Daggon l'avait effectivement déjà fait mais sur des autres monstres... Ca n'allégeait en rien l'horreur de la chose mais ça confirmait juste que l'Overlord avait changé car il ne pourrait plus jamais refaire ça sans se poser de sérieuses questions sur lui même. Secouant la tête en faisant un peu grincer son armure, le colosse revint au présent juste à temps pour entendre une voix masculine et puissante l'appeler... Oh ? Quelqu'un voulait le défier en duel ? Très bien. La proposition était si tentante que, si Daggon n'avait pas remarqué in extrémis le petit signe de tête d'Erk, il aurait bondit tous crocs dehors sur le nouveau venu. A la place, le démon en armure se redressa et posa sa hache sur son épaule pour observer plus en détail le ''marquis''. Défiant toutes les idées que le démon s'était faites sur les nobles humains et leur vanité arrogante, l'homme nommé Hector avait tout du guerrier. Souriant sous son heaume, le Daedra convint que cet Hector devait plus fréquenter les maîtres d'armes que les soupirants et soupirantes de la cour... Un bon point pour l'humain. Jetant un autre coup d'œil aux magiciens qui l'enjoignaient à ''combattre'' leur nouveau camarade de jeu, Daggon pouffa de rire et planta ses yeux orangés dans ceux de l'humain en face de lui. Ne laissant pas l'inaction s''énterniser, le colosse fit volter sa hache et lâcha sur un ton désinvolte :

-Rendons ça plus... Réaliste, veux-tu ? Après tout il faut donner un beau spectacle non ?

Sur ces mots, le démon tendit son poing gauche en avant, libérant une salve d'éclairs qui passa évidemment bien à côté ou au dessus de son ''adversaire'' mais qui fit tellement de sons et lumières qu'il alerta les troupes de l'église de la violence du combat. Pour parfaire son petit rôle théâtral, le colosse hurla à pleins poumons :

-MISÉRABLE MORTEL ! JE VAIS T'ARRACHER LE COEUR ET M'EN REPAÎTRE ET ENSUITE JE M'OCCUPERAIS DE TA FEMELLE !

Si cela n'était pas une réplique tiré du manuel du bon petit démon... Over ne savait pas trop ce que c'était que cela ! Bref, le combat s'engagea vraiment et l'Overlord balança plusieurs coups assez lents mais lourds qui faisaient tinter comme jamais le métal des deux haches... Le match semblait réaliste à souhait c'était certain. Il ne restait plus aux deux protagonistes qu'à tenir cinq minutes et l'Overlrod avait hâte d'être arrivé au terme de ce compte à rebours... Un rituel si complexe de magie l'intéressait au plus haut point. Envoyant un nouveau coup de hache à Hector de manière à ce qu'il le pare, Daggon marmonna plus pour lui même :

-Encore combien de temps bordel ?!

Car oui, en plus de l'impatience normale du démon, Daggon sentait ses mains trembler tant il voulait verser le sang... Mieux valait que le duel factice se termine vite car il y allait bientôt y avoir du sang sur le sol si l'Overlord continuait comme ça... Et ce ne serait pas le sien. Fracassant un banc d'un coup de hache, ajoutant au vacarme déjà grand du duel, le démon poussa un rugissement de fureur et se jeta sur Hector avec une fureur redoublée... Mieux valait pour tout le monde que le rituel se finisse.
L'overlord
L'overlord
Maître de la horde

Masculin
Messages : 711
Expérience : 77
Métier : dominer le monde...

Feuille de personnage
Niveau:
Un village à sauver. Left_bar_bleue30/40Un village à sauver. Empty_bar_bleue  (30/40)
Race: Demon
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  Invité Mar 29 Avr 2014, 23:46

Hector ne put s’empêcher de sourire en entendant le démon hurler sa provocation. Elle était d’un cliché monumental… Enfin bon, les clichés sont ce qui marche le mieux pour intimider : taper dans les peurs des personnes, faire ressurgir les pires craintes… Et c’est dans cette optique qu’il réplica, d’une manière tout aussi théâtrale :

-POUR CELA IL FAUDRAIT DEJA QUE TU PUISSES ME TOUCHER PERFIDE DEMON !! TON ENGEANCE S’ARRETERA ICI ET MAINTENANT PAR LE BRAS ARME DE LA SAINTE EGLISE !

Si vous n’avez jamais vu ce genre de tirade, c’est que vous n’avez absolument rien lu de toute votre vie. Quoi qu’il en soit, Hector et l’Overlord se battaient tel des vétérans de guerres : des coups tellement lent que même en rampant il était possible de les esquiver, mais ces derniers avaient l’avantage de pouvoir faire un maximum de bruit. De tels bruits que le public ne pouvait par moment se retenir de belles grimaces, tandis qu’à côté d’eux Erk et Serra poursuivaient leur rituel dans un calme olympien.

Toutefois, les deux faux combattants devenaient petits à petits de vrais combattants, ce qui commençaient à devenir problématique, et surtout inquiétant pour les spectateurs. Autant une blessure quand on défend ses idées oui, autant une blessure lorsqu’on est censé simuler un combat ça fait un peu bêta. Sans compter que même si normalement le rituel allait les sortir de ce mauvais pas, il fallait penser à toute éventualité, et avoir un seigneur démon et un preux seigneur de guerre en moins dans son camp pouvaient jouer très lourd dans une balance potentielle. Fort heureusement, le dernier assaut du démon, repoussé avec vigueur, fut suivit par la fin du rituel. D'un seul coup, une immense énergie sombre se dispersa autour de la chapelle, fauchant littéralement l'ensemble des soldats ennemis, qui s'écroulèrent sur place.

Dès que tout le monde eut compris que c'était bon, ils sortirent tous pour constater l'effet du rituel... A l’exception de Serra et Erk qui n'avaient put s'empêcher de s'assoir pour se reposer après avoir dépensé tant d'énergie dans le rituel. Une fois dehors, ils ne purent que constater l'irréparable : ils étaient bel et bien mort... Hector jugea que c'était le moment opportun pour leurs parler de ce qu'ils avaient découvert.

-Je suppose que l'on vous doit quelques explications : quelques archivistes de l'église ont mit la main sur un antique sortilège de "lavage de cerveau", qu'ils appellent "Sainte Corruption". D'après les archives que nous avons dérobés, il semblerait que c'était utilisé afin de convertir des criminel de guerre en soldats de l'église. Cela servait visiblement d'alternative à la peine de mort. Ce rituel était décrit en plusieurs stade de progressions, détaillant visiblement les différents comportement et réactions en fonctions de l'avancée de la "corruption". Toutefois il détaillèrent particulièrement un état décrit comme "Stade 4", ou "Stade de non retour". A partir de ce stade, l'âme de la victime ne peut plus se détacher de la corruption, et donc il n'est plus possible de faire marche arrière...

Il prit une courte pause... Il n'aimait pas les long discours, mais là il n'avait pas le choix.

-Par la suite, nous découvrîmes d'autres texte de la même époque, parlant de comment éradiquer la progression de cette corruption. Ces textes décrivent un rituel assez complexes capable de neutraliser et d'extraire la source de la corruption, toutefois ils avaient besoins de quelque chose pour enfermer cette dernière... Pour ensuite la détruire. Ils avaient trouvés la solution, mais nous sommes encore en train d'essayer de la comprendre. Pour le moment nous avons trouvé des cristaux qui peut enfermer la corruption, mais nous n'avons pas encore trouvé le moyen de détruire ce que l'on y enferme.

Par la suite Hector répondit aux quelques interrogations qui subsistaient, avant de se faire interrompre par Erk, qui sortait de la chapelle en trainant Serra par la main, l'air très grave.

-FAITES ATTENTION LE CRISTAL VA EXPLOSER !

Comprenant directement l'implication de ceci, Hector et Oswin se préparèrent au combat, suivit immédiatement du reste du groupe. Dans les secondes qui suivirent, une explosion lumineuse engloutit la chapelle, aveuglant le groupe. Une fois que la lumière se dissipa assez pour permettre de voir, au centre de ce qui était autrefois une chapelle se tenait une sphère lumineuse, semblant apte à tout dévorer sur son passage. Sans crier gare, elle lança un énorme rayon lumineux en direction de la personne la plus proche d'elle qui s'avérait Phosphora, qui, sous la surprise, ne put rien faire en se retrouva projetée, brulée et gravement blessée, sous le regard horrifié de Sparkster. Serra se jeta alors au chevet de la foudroyante.

Fort heureusement pour le reste du groupe, l'entité nouvellement formée ne disposait plus d'assez d'énergie pour relancer une nouvelle attaque de ce genre. Elle prit alors une forme globalement humanoïde, et sous un autre flash lumineux moins intense, devint une armure intégrale avec des rejets lumineux vaguement en forme d'aile dans le dos Armé d'une lance et d'une vitesse foudroyante fondit sur son adversaire qu'elle jugeait le plus dangereux, qui s'avéra être Hector. Sans l'intervention in extremis d'Oswin qui fit bouclier humain, le marquis d'Ositia aurait également été hors combat. Non sans état d'âmes, le seigneur de guerre chargea, afin de directement mettre sous pression l'entité, qui para l'attaque. S'ensuivit d'une série de coup extrêmement rapide, dans lesquelles Hector semblait manier sa hache comme si elle n'avait aucune masse, et dans lesquelles l'armure semblait avoir des réflexes infiniment rapide. Fort heureusement cette dernière semblait concentrer son attention sur Hector, ce qui laissait ainsi le champ libre à l'Overlord et à Sparkkster d'agir... Mais la vitesse du combat ne donnait aucune envie à l'opossum de s'interposer dedans de peur de blesser leur allié...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un village à sauver. Empty Re: Un village à sauver.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum