My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-25%
Le deal à ne pas rater :
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD 120Hz RAM 16 Go
1499 € 1999 €
Voir le deal

Recherches meurtrières

4 participants

Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Recherches meurtrières

Message  La Sainte Église Jeu 30 Jan 2014, 18:41

Alors que la bataille commençait sur les remparts tous les individus qui n’étaient pas en état de se battre s’étaient réunir au premier étage du donjon. Tant que le rempart tenait il n’y avait logiquement pas d’inquiétude à avoir, mais de par la dissipation du sortilège de résurrection toutes les personnes  qui avaient un proche en train d combattra étaient plongés dans un profond désespoir. La crainte de la mort avait refait surface parmi les habitants du donjon et ce avec d’autant plus de violence qu’ils en avaient longtemps été prémunis. Cependant cette inquiétude n’était qu’un prélude à ce qui allait advenir, car il existait bien d’ ‘autres horreurs que celles qui pouvaient advenir sur le champs de bataille.

Les civils avaient été regroupés dans les zones les plus aisées à défendre du premier étage, néanmoins, les remparts tenant bon tout le monde n’étaient pas réunir au même endroit, des petits groupes s’étaient formées d’une salle à l’autre et certains individus étaient même isolés. La plupart discutaient nerveusement, d’autres étaient plongés dans une contemplation profonde afin de fuir la peur, et d’autres poursuivaient même leurs activités quotidiennes comme si de rien n’était, que ce soit pour apporter du réconfort aux autres ou pour des motifs plus égoïstes.

A cet endroit on n’entendait rien de la bataille, les remparts étaient trop éloignés pour cela, pour autant certains paniquait pour un simple tintement métallique entendu au loin, une odeur étrangère et fugace qui avivaient tous leurs sens et leur inquiétudes. Ces derniers étaient qualifiés au mieux d’imaginatif et au pire de couards, mais peut être qu’il en fut un parmi eux qui aurait pu être mérité d’’être écouté…

Car moins d’une heure après le début des combats un cri se fit entendre, nullement un cri de rage ou de douleur, comme cela aurait pu être le cas d’un assaillant ou d’un défenseur du donjon se revenant pour se faire soigner ou apporter de mauvaises nouvelles, mais un  hurlement d’effroi, intense, et qui provenait du cœur même du premier étage. Certains en l’entendant se cachèrent, craignant le pire, mais  il y eut quelques braves, à moins qu’ils n’aient été que curieux » qui se rendirent à pas rapide vers l’endroit d’où venait le hurlement. Ils pénètrent ensembles dans une pièce, une résidence à la porte grande ouverte, sachant à l’odeur ce qu’ils allaient y trouver.

Ce fut de fait avec surprise et soulagement qu’ils constatèrent que la personne qui avait criée était indemne, une gobeline qui tremblait encore de peur, mais en suivant son égard leurs illusions se dissipèrent rapidement. A même le sol gisaient les corps de deux démons, un couple, atteint d’une tare les empêchant de combattre, qui était resté en leur demeure. Leur mort avait été brutale et rapide, le sol et les meubles environnant leurs corps étant maculé de sang, ils semblaient avoir tenté de réagir, en vain. Un frisson de crainte parcourut les gens assistant à cela, et ce n’était pas seulement à la simple idée qu’un humain ait pu s’infiltrer ici et tuer deux d’entre eux, cela encore n’aurait rien de surprenant, et serait dûment vengé, mais si la femme semblait avoir été simplement transpercé en plein cœur par un coup d’estoc, qui avait laissé un ample trou dans son corps il en allait tout autrement de l’autre cadavre.

A ce dernier il manquait la moitié de la gorge ainsi qu’un ample morceau de chair entre son épaule et son cou, les traces laissant deviner qu’il avait été victime d’une morsure… Or au vu des dégâts infligés par cette dernière elle n’avait été causée par aucun animal connu, d’autant plus que si une simple bête sauvage avait fait cela elle aurait cherché à se nourrir, et aurait infligé plus de dégâts aux deux cadavres. Des hypothèses apparurent sur le champ, naissant de l’esprit enfiévré de quelques individus plus préoccupés par leur survie que le respect des corps. De manière générale les idées s’accordaient sur le fait qu’il  y avait plusieurs meurtriers, aux moins deux, pour avoir éliminé les deux infernaux sans leur laisser l’occasion de de crier. Mais après cela les hypothèses étaient variées, allant de l’idée qu’un humain accompagnée d’une bête remarquablement bien dressé était parvenu à dissimuler sa présence et allait continuer de frapper au fait que c’était d’autres habitants du donjon eux-mêmes qui avaient commis cela pour régler de mystérieuses affaires.

Cette dernière hypothèse fut assez malheureuse dans le sens où des suspicions commencèrent à naître entre les habitants, bien que la principale accusée dans un premier temps fût celle qui avait découvert les corps. De fait elle fut assaillie de question, auxquelles elle fut bien en peine de répondre visiblement, disant avec hésitation qu’elle voulait juste s’assurer de la présence de chacun quand elle avait trouvée la porte ouverte et le couple dans cet état. Le ton commençait à monter quand un sanglot se fit entendre. Alors ce fut comme si un coup de tonnerre s’était abattu chacun se taisant pour regarder en direction de la source de pleur, la table à la nappe maculée de sang. Finalement un elfe fut le premier à s’avancer en direction de cette dernière…Se baissant pour alors trouver l’enfant du couple, qu’ils avaient complètement oublié dans la panique. La jeune démone, âgée tout au plus de sept ans se trouvait au centre d’un pentacle et paraissait tétanisée d’effroi, son regard fixant avec inquiétude un point dans le vague, ne semblant même pas remarquer la présence de l’elfe.

Ce dernier ne tarda pas à rompre le pentacle, les traces de ce dernier ayant visiblement protégé, pour une raison inconnue l’enfant, à moins que le tueur ait négligé son travail, puis il prit l’enfant dans ses bras. Alors les individus présents commencèrent à faire preuve d’un peu de respect, même si certains évoquèrent l’idée d’interroger la jeune fille, mais cela aurait été vain, cette dernière paraissant incapable de prononcer le moindre mot, traumatisée par ce qu’elle avait dû voir.

La situation en était désespérante, cette demeure avait la porte pour seul accès, ce qui voulait dire que le coupable était probable tout simplement entrer et sortir sans que personne ne le voie, ce qui était possible vu la dispersions des habitants. Pire encore, l’odeur du sang couvrait toutes les autres et de fait il était impossible de remonter une véritable piste, les odeurs s’avérant trop nombreuses une fois sortis de la maison pour constituer une véritable indice, quant à suivre d’éventuelles traces visibles, c’était peine perdue, malgré  le flot carmin qui avait été versée il n’y avait pas la moindre trace de pas ou de pattes dans ce dernier. Deux créatures furent alors envoyés afin de retrouver les autres habitants et leur demander de se regrouper afin d’éviter d’autres événements de ce genre, car il était peu probable que les responsables puissent faire face à la totalité des habitants encore présent dans le donjon… Même s’il était encore préférable de le démasquer. L’elfe tenant encore la jeune démone dans ses bras prit alors la parole d’une voix se voulant assurée, s’adressant  à l’assemblée.

"Nous ne pouvons attendre ci, à nous terrer. Ceux qui se sentent prêt à agir face à cette menace, levés la main. Les autres…Tachez de rester ensemble."
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  Ophyde Ven 07 Fév 2014, 00:58

Une nouvelle vague d’ennui m'avait envahie voilà plus d'un mois de cela. La recherche de la potion pour la jeune vampire m'avait tenue occupée jusque là. Mais depuis mon avancée qui m'avait transformé en humaine je stagnais... Enfin jusqu'à que les vivres se faces pauvres. A partir du moment où j'étais bloquée dans mes recherches par manque de plantes et par la saison trop avancée pour aller en chercher de nouveau, je n'avais plus rien à faire. Le train train quotidien avait repris sa place petit à petit et je m'ennuyais à mourir. C'est pourquoi j'étais partie. Bien avant que le triumvira se retrouve statufié.

Après une visite des contrées alentours que je ne connaissait pas encore - visite sans réelle importance. Je m'épris d'une envie de retrouver le peu de connaissance du donjon. Karl avait-il trouvé pourquoi il s'était retrouvé humain pendant un moment? Séléné arrivait à survivre sans sa ration de rat volé quotidienne? Mèche folle avait toujours un grain à la place de l'esprit? Le farfadet m'en voudrait-il pas trop d'avoir arrêté de le fournir en biscuits de miel? Et surtout, Crocs Noirs était-il réapparut? Bref, sans le vouloir je m'était attaché au donjon qui pourtant me révulsait toujours par l'ennuie qui régnait dans ses murs. Qui dit envie, dit besoin de l'assouvir c'est pourquoi j'étais rentrée... En plein milieu d'un foutoir immonde! Joie! Pourquoi il se passait des choses quand je n'étais pas là? A peine rentrée que ma langue sentait la peur et la tension qui flottait autour des habitants. Le moment rêvé pour... Aller dans la salle inonder prendre un bain! Fatiguée du voyage, les bassins d'eaux chaude seraient parfaits pour mes muscles et vide des monstres terrés dans leur logements. Bon je n'avais pas pensé aux aquatiques, mais eux la plus part du temps restaient dans les bassins tellement profond qu'on pouvait y loger un troupeau de baleine. C'est comme ça que j'appris qu'une bataille étaient en train de se faire devant les remparts... J'avais bien fait de me perdre une journée ou deux dans la forêt maudite, dans les remparts moi!

Assoupie par la chaleur de l'eau et les murmures des aquatiques trop apeurés pour oser parler à haute voix, je profitais du premier instant de repos pour ma queue depuis un moment. Voyager dans le monde peupler d'humain voulant vous faire la peau n'était pas de tout repos. Juste imiter le mouvement de marche alors qu'on sillonne le sol n'était pas évidant. Mais fuir le moindre mâle voulant vous sauter en "courant" sans montrer sa queue était pire! Enfin, je n'avais plus à penser à ça. Maintenant j'étais tranquille au calme et... Je n'avais plus qu'à attendre que la bataille qui faisait rage dehors passe, comme toutes les autre pour en plus être en sécuri... Un cri. Un cri d'horreur, un cri tétanisant les plus fébriles et attirant les plus curieux. Et zut... Pourquoi faire partit des plus curieux?

Pourquoi penser à ça? Parce qu'à peine le cri commencé que déjà, je me hissais hors de l'eau et me dirigeait dans sa direction... Cette curiosité me tuera un jour. L'origine du cris était gobeline, la cause? La mort... Comme d'habitude, la mort faisait pleurer, crier mais rarement rire. Je ne fut pas la seule à arriver sur les lieux du crime. D'ailleurs le temps que j'arrive, une survivante du massacre avait était trouvée. Cette jeune démone en état de choc me faisait pitié. Je m'approchai d'elle donnant l'impression que j'allais la prendre dans mes bras, mais m'arrêtai juste pour la regarder dans les yeux. Elle savait, mais le choc l'empêchait de parler... Elle pourrait peut être nous aider. Je me redressais alors pour proposer mon aide.

"Combattre, je ne sais pas trop faire. Mais je peux demander aux esprits de sonder les souvenir de la petite. On serait ainsi contre quoi on se défend et avec un peu de chance dans quelle direction ils sont partis. Avec beaucoup de chance, les esprits de ses parents n'ont pas encore rejoins le royaume des morts et pourrons également communiquer avec moi. Après, je m'occuperais de la petite jusqu'à qu'elle soit en un lieu sûr."

Sans attendre de réponse, je commençais déjà discrètement le rituel pour parlementer avec les esprits. Si l'esprit de la démone n'était pas trop refermer sur lui-même ça n'allait pas être trop long ni compliqué.
Ophyde
Ophyde

Féminin
Messages : 345
Expérience : 672
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
Recherches meurtrières Left_bar_bleue24/40Recherches meurtrières Empty_bar_bleue  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  Sélèna Moonlight Ven 07 Fév 2014, 16:36

Ils allaient m'entendre!! Sous prétexte qu'ils avaient des soupçons sur ma réelle participation lors de Focus, ils m'avaient forcé à attendre ici, loin des combats!! Les personnes haïssant plus les humains que moi ici doivent être extrêmement rares, et ils ne m'avaient pas laissé les combattre!! Ils auraient pu au moins me dire la réelle raison: ils craignaient que je ne profite de ceci pour m'en prendre aux gardes humains! Bon, en cela, ils n'avaient pas foncièrement tort, un coup de travers est si vite arrivé...

Mais de ce fait, j'étais d'une humeur absolument massacrante et je le montrais ouvertement, faisant reculer tous ceux qui osaient s'approcher de moi. Et je n'avais rien sur quoi me passer les nerfs, ce qui n'avait pour seul effet que d'empirer ma frustration. J'en finis par souhaiter que la défense cède pour que je puisse agir, même si je savais bien que ce n'était pas la meilleure des choses qui pouvait se passer, aussi bien pour le donjon mais surtout pour moi-même... Je savais bien que je n'étais pas la plus affûtée des combattants ici, et si ces derniers étaient vaincus, je n'allais sans doute pas pouvoir tenir très longtemps. Mais savoir cela ne rendait pas la chose plus facile à accepter pour autant. Et dans mon état, impossible d'imaginer un seul instant pouvoir communiquer suffisamment avec mes esprits pour pouvoir ne serait-ce que regarder le cours de la bataille.

Quand un cri d'effroi retentit à travers les murs du donjon, j'y vis une occasion de pouvoir me calmer les nerfs, ou tout du moins de me distraire au moins un certain temps. Mais au fur et à mesure que j'approchais du lieu d'origine du bruit, une odeur de sang se fit de plus en plus forte, et avant même d'entrer dans la salle, je savais déjà que les choses étaient plus grave que ce que l'on pouvait penser. Tant mieux, j'allais avoir une bonne raison pour pouvoir me défouler. Mais il semblerait que ma frustration soit encore visible, car je sentis les autres tenter de s'écarter légèrement de moi. Et quand on demanda des volontaires pour agir, je fis la première à me manifester, ne parvenant pas à cacher mon envie d'en découdre.

Une voix s'éleva pour proposer son aide à sa manière, et je reconnu la lamia qui était intervenue avec sensation lors de cette sombre conférence magique en prenant le contrôle d'un minable élémentaliste sans talent. Elle allait essayer d'en savoir plus, mais j'avais déjà mon idée sur ce qui avait pu se passer: de toutes les odeurs présentes ici, il y en avait une que je ne parvenais pas à identifier. Soit le mélange olfactif venait de créer une nuance unique, ce qui était possible, soit quelque chose d'étrange était passé par ici. Quelqu'un qui devait profiter de la situation présente pour semer le trouble ici.


"Qui ou quoi que ce soit, nous ne pouvons pas le laisser agir impunément. Il doit bien y avoir des armes encore inutilisées. Nous pourrions nous en servir pour pouvoir nous défendre et les venger."
Sélèna Moonlight
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
Recherches meurtrières Left_bar_bleue20/40Recherches meurtrières Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  Adélaïde Sam 22 Fév 2014, 14:30

Adélaïde s’était réfugiée avec les non-combattants. Ce n’était pas qu’elle ne savait pas combattre, quoique peu s’en fallait, elle n’était clairement pas une guerrière d’élite, mais elle préférait largement les corps à corps dans les lits qu’avec des armes. Aussi ne pensait-elle pas être aussi efficace que d’autres sur les remparts. Elle était alerte, cependant elle doutait qu’il puisse arriver quoique ce soit tant que les remparts de tombaient pas. Elle avait aidé autant que possible à calmer les gens, mais bien sûr il y en avait toujours pour paniquer aux pires moments qui soient. Et elle ne parlait pas de ceux qui avait un membre de leur famille sur les remparts, car elle les comprenait. Évidemment. Elle avait ses amants préférés sur les remparts en ce moment-même.

Théorem, son élève préféré (et qu’il fût le seul n’entrait pas en ligne de compte), qui, elle l’espérait, avait mit de côté son dilemme personnel pour donner le meilleur de lui-même ; Yeager était peut-être là-bas, cela faisait quelques temps qu’elle ne l’avait pas vu, ses créatures au moins y était sans doute ; il y avait aussi L’Overlord. Ce fier démon, grand, fort, aux coups de reins puissants… Elle frissonna rien que d’y repenser. Et elle … ne rougit pas, mais si elle avait pu, sans doute l’aurait-elle fait. Elle se prit la tête dans les mains. De sorte que plein de gens la virent faire cela et qu’elle passât pour une folle. Mais après tout…

Ah, elle pensait à des choses biens étranges. Elle essaya de savoir… de toucher l’énergie démoniaque de L’Overlord, voir s’il était toujours en vie au moins. Mais elle n’y arriva pas. Il était certainement trop loin. Et puis elle n’avait pas été habituée à faire ça. Elle n’était pas de ceux qui cherchaient les démons. Pas de cette manière en tout cas. Elle espéra de tout coeur que ses amants aillent bien. Elle n’en avait toujours pas finit avec Theorem de toute façon, alors il n’avait pas intérêt à mourir maintenant.

Elle ne savait pas trop, d’ailleurs, elle n’avait pas tout suivit, elle ne savait pas s’ils pouvaient mourir, ou s’ils seraient ressuscités tout de suite, ou … enfin elle ne savait pas. La “disparition” du Triumvirat semblait détraquer pas mal de chose. Dont l’esprit des gens. Elle, elle n’avait pas d’avis quant à ce qu’avait dit Elder. Quelque part, le donjon pouvait bien tomber, elle, elle rentrerait en Enfer vers sa maîtresse, et serait réaffectée dans une autre partie du monde. Si elle ne tombait pas avec le donjon, évidemment.

Alors, oui, elle pouvait s’inquiéter, un peu, pour ses nombreux amants, tous n’étaient pas au rempart, il y en avait un ou deux parmi les “réfugiés”, mais elle devait rester aussi calme que possible, pour ceux qui ne l’étaient pas, au moins. Et puis pour sa propre santé mentale.

Et vint un cri. Un horrible cri, de son point de vue. Un de ceux qui vrillent les tympans. En un instant, l’illusion qui lui maintenant une apparence à peu près humaine s’estompa. Elle ne savait pas encore ce que s’était, mais elle se préparait au combat. Et quand elle su, elle s’interrogea. Qui donc avait bien pu faire ça? Rha, ce n’était vraiment pas non plus sa tasse de thé si ça se transformait en enquête policière. Quoiqu’elle jouait parfaitement bien la potiche, blonde et un peu idiote. Celle qui se faisait tuée en premier dans les histoires d’horreur dont elle raffolait. Elle frissonna. Ne pas penser à ça. Surtout pas.

Elle vit la lamia, qu’elle avait vu l’une des première fois lors de la fête des farfadets, qui disait vouloir interroger les esprits. Grand bien lui en fasse. Adélaïde n’avait jamais vraiment prêter attention à ces choses là. Et elle se souvint de Séléna, qu’elle avait mordue dans un accès de folie. Des armes? Adélaïde avait les siennes.

— Qui que ce soit, il va le payer.

Les yeux de la démone brillèrent de sadisme. Elle se voyait bien faire subir les pires outrages à celui ou ceux qui avait fait ça…
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
Recherches meurtrières Left_bar_bleue18/40Recherches meurtrières Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  La Sainte Église Sam 22 Fév 2014, 21:41

Les créatures n'étaient guère familières avec la magie que comptait employer la lamia, et si d'ordinaire plusieurs auraient protester à l'idée de sonder l'esprit d'un enfant, ils se turent. Les circonstancies étaient telles que cela pouvait bien être toléré, et évité à d'autres enfants de subir pareil choc. A vrai dire ils se montrèrent des plus compréhensifs et s’écartèrent pour la plupart afin de laisser la femme serpent à son ouvrage, seul l'elfe continuant à serrer l'enfant, qui continuait à fixer, le regard hanté par ses peurs, un point dans le vide. Bien que profondément choquée, l'esprit de la démone restait celui d'un enfant et de fait il n'opposa guère de résistance face au rituel d'Ophyde.

Cette dernière put alors apercevoir un flot d'émotion tout d’abord, agressif et tourmenté qui s'en prit violemment cette intrusion, plus que ne l'avait la volonté de la petite, mais rapidement cette tourmente s'apaisa et laissa la place aux souvenirs les plus récents. La petite était dans les bras de sa mère. Cette dernière assise sur le lit, fixait son époux qui était debout l'air soucieux.

"Tu es sûr que tu as senti une odeur ?"

L'homme hocha alors doucement la tête, l'air songeur, son regard scrutant la pièce. Il était nerveux et cela effrayait sa fille, il était toujours si calme d'habitude. Mais là sa queue de démon fouettait nerveusement l'air, trahissant son trouble, qu'il essayait pourtant de dissimuler dans une voix assuré.

"Pas vraiment une odeur, plus... Tu sais, comme quand un truc sacré s'approche de nous, un peu comme un ange, mais là c'est différent, ce n'est pas désagréable, c'est dérangeant."

"Tu devrais peut être prévenir d'autres personnes..."

"Et risquer de provoquer la panique alors que je me laisse peut être simplement emporté. Peut être que je m'imagine des choses."

Il s'était alors retourné vers son aimée et sa fille leur adressant un sourire conscient... Juste avant que la porte ne s'ouvre brusquement et qu’une ombre fonde sur le père. S’agrippant à lui la masse hideuse, l'avait d'abord mordu au cou. La femme s'était brusquement levé, lâchant sa fille, lui désignant la cachette qu'ils avaient prévu, mais elle n'avait même pas le temps de crier, que son torse était transpercée par une excroissance de cette masse osseuse. Un os étrangement long, dont l'horreur s'était servie pour la tuer, sans relâcher la gorge de sa première victime qui déjà s’étranglait dans son sang.

La petite fille observait alors impuissant cette chose, dont le visage était cachée par son père.La peau de cet être était brunâtre et crevassé ou par endroit dotée de bubons de chair qui dans ce marron donnait des nuances de rouges et de verts. Sa jambe gauche était rachitique, presque complètement osseuse, la droite quant à elle était plus épaisse, mais couverte par des plumes s'agençant de manière anarchiques. Son bras droit quant à lui tait hérissé de piquant osseux et sa main ne possédaient que trois doigts, contrairement au gauche qui en possédait bien cinq, mais dont le poing était d'une dimension surprenante. Son torse, était famélique, on pouvait apercevoir ses côtés et son ventre était aussi tendu et rentré que s'il n'y avait eu ni muscle ni graisse, ni organes tels que l'estomac ou le foie. il en fallait peut pour qu'on devine la colonne vertébrale, proéminente. Enfin ce dont il s'était servi pour transpercer sa mère, avait tout d'une aile, mai qui aurait été placée au centre de son dos et dont on aurait arraché la chair et les plumes. Tant de détails que la petite enfant n'aurait pu communiquer, même en pleine possession de ses moyens, mais dont son esprit se souvenait malgré elle.

Par ailleurs la créature avait tendu un bras,vers elle, bien que trop éloignée pour l'atteindre. La petite fille s'était alors d'autant plus précipité vers sa cachette. Sa survie elle le devait à sa mère qui dans un dernier sursaut avait serré de toutes ses forces l'excroissance de la créature, l'empêchant de se déplacer pendant une poignée de seconde, assez pour que sa fille entre d'elle même dans le pentacle et s'y recroqueville, son champs de vision se limitant alors au sol de la pièce, où elle pouvaient voir le corps de ses parents. Elle avait sangloté au début pleurait, puis la silhouette s'était approché d'elle. Elle s'était tue... Puis elle avait enfin vu son visage, qui l'avait alors fixé intensément. Ses yeux étaient de couleur améthyste, et son visage avait une peau normale, rosâtre, à vrai dire il ressemblai à un visage d'enfant, il avait de courts cheveux blond et affiché un sourire amusé, mais son visage était maculé de sang, un sang qui sembla comme absorbé par sa peau, ce qui expliquait probablement l'absence de traces menant au meurtrier. Puis il lui avait sourit, dévoilant une rangé de crocs, également maculés de sang.

Le Line se rompit alors brusquement ,cette ultime vision étant ce qui avait achevé de traumatiser la fille et ce même traumatisme repoussait violemment Ophyde. Pendnat le temps qu’avait duré cette vision d'autres individus que Sélèna et Adélaïde s'était manifesté pour agir. Leur détermination était telle que même la présence de la succube ne les en détournait pas, la tâche étant grandement facilité par le sadisme qui émanait d'elle... Un nain prit alors la parole.

"Je sais où est la salle où sont entreposées les armes restantes c'est à deux couloirs d'ici on peut y accéder rapidement..."


De fait il fut désigné pour ouvrir la marche, ressortant de la pièce il regarda alors dans la direction qu'il allait suivre, remarquant qu’étrangement une des torches au bout du couloir avait été éteinte. Il s'avança alors vers la pénombre, mais une main le retint, un homme chat.

"Ça sent le sang..."

Une des créatures maniant la magie du feu décida de rallumer la torche à distance...Et le spectacle qu'ils virent créa la stupeur. Un autre corps, gisait au sol, une des créatures qui était partis pour avertir les autres groupes. A peine s'était elle éloigné de la chambre qu'il avait été tué sans un bruit.Il avait même été décapité, son sang maculant le sol et le mur, ce dernier ayant sans douté était ce qui avait éteint la torche, sa tête gisant non loin du reste du corps. Un frisson d'inquiétude parcourut le groupe alors que le nain commenta.

"A mon avis... Il ne faut pas trop escompter de l'aide de la part du reste des civils..."


Mais la troupe reprit sa marche, elle n'avait pas le choix, sinon ils risquaient d'être désarmés face à un adversaire redoutable, et dont la manière d'agir semblait avoir changé.
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  Ophyde Dim 09 Mar 2014, 23:08

Pour une fois il n'y avait pas eut de réticence à l'égare de ma magie. Quelques moues étaient apparues de-ci de-là, mais pas un mot. De toute façon, je me sentais déjà partir en direction de l'esprit le plus proche : celui de l'enfant. J'avais un peu honte, il faut l'avouer, d'entrer si facilement dans l'esprit d'un être... Mais bon, c'était pour savoir ce qu'on devait traquer, la survie d'autres êtres dépendaient de ses souvenirs. Je fis tout de même attention d'être la moins agressive possible face à ce vole de souvenir. Ce que je vis alors était digne d'être appelé un monstre. Nous autres n'étions que des créatures étranges peuplant cette terre depuis autant voir plus longtemps que les humains. Cette... Immondice était le genre de chose qui n'apparaissaient que dans les pires cauchemars des plus imaginatifs. Elle n'avait pas lieu d'être, c'était à ce demander comment elle tenait debout avec toute cette difformité qui la constituait. Au moins, une chose était sûr, n'importe qui la croisant ne pourrait se tromper, cette chose ne pouvait pas faire parti du donjon sans être passé inaperçue jusqu'à maintenant.

Le problème était la vivacité et la puissance du monstre. Même si ont la voyait, il y avait de forte chance de ne plus avoir l'occasion de voir autre chose que le voile de la mort après. Personne ne pouvait rester seul, même à deux il était difficile d'avoir des survivants... Il fallait prévenir tout l'étage avant que n'arrive un nouveau malheurs. Cet enfant ne pouvait pas rester seule, mais suivre le groupe de chasse contre la monstruosité était d'autant plus risqué pour elle... J'étais coincée, car je ne pouvais la laisser là, surtout après avoir sentit les mêmes odeurs et la même peur que la petite. Mais partir toutes les deux dans mes appartements aux dessus était du suicide.

A peine, la vision finie que je regardais les autres adultes avec le regard d'une enfant traumatisée. Je mis un certains temps à pouvoir reprendre la parole, alors je pris un morceau de parchemin et de fusain pour esquisser ce que j'avais put voir. Je tendis le morceau de papier au plus proche et pris la démone dans mes bras. Je venais de vivre la même chose qu'elle, et pour une fois je compatissais le sort d'un enfant. Nous suivîmes ainsi toute deux, le groupe de chasseur chassé. Je pus alors reconnaître quelques visages comme la louve qui utilisait les pouvoirs chamanique ou deux mâles qui avaient finis dans mes anneaux.

Cachant les yeux de la petite accrochée à mon dos comme un koala à sa branche, je passais toujours silencieuse avec prudence devant la nouvelle scène de meurtre. Une fois les murs repeint d'écarlate passé j'ouvris enfin la bouche.

"Il faudra quand même prévenir les autres, il ne faut surtout pas qu'ils s'isolent. Seuls ou même à deux, il est trop rapide on ne peut rien. Il faut qu'on prévienne tout ceux qu'on croisera et qu'on prenne plus d'arme qu'il nous en faudrait pour en distribuer. Une fois assez nombreux nous pourrons nous scinder en deux groupe, l'un pour prévenir l'étage l'autre pour chasser la bête, je me tournais alors vers la louve, cette chose est tellement un amas de toutes choses qu'elle doit avoir une odeur facilement pistable ? En tout cas, il se déplace aussi silencieusement qu'un serpent ou au plafond, car je ne perçois que les ondes de nos pas..."

Une chose était évident pour moi, face à ce genre de menace : il fallait que nous nous regroupions tous au même endroit pour limiter les morts et unir nos forces. A mes yeux, la salle inondée était la plus adaptée car nous aurions alors le soutient des aquatiques et de tout ceux contrôlant l'eau. La grande salle aurait pu servir de point de ralliement également mais contrairement à la salle inondée elle avait plusieurs accès, donc plusieurs portes à surveiller.
Ophyde
Ophyde

Féminin
Messages : 345
Expérience : 672
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
Recherches meurtrières Left_bar_bleue24/40Recherches meurtrières Empty_bar_bleue  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  Sélèna Moonlight Jeu 10 Avr 2014, 23:07

N'étant pas réellement familière de l'environnement interne du donjon, je laissais les autres récupérer le témoignage spirituel de la lamia, puis je marchais juste derrière le nain pour diriger le groupe vers les salles d'armes. L'odeur de sang assailla mes narines, mais l'homme félin arrêta le nain avant moi. Et le macabre spectacle devant nos yeux nous laissa tous sans voix en dehors du commentaire pragmatique de notre guide. Une fois passé les éclaboussures de sang, je parvins à sentir cette odeur caractéristique à nouveau, juste camouflée par celle plus puissante du sang. Aucun doute, c'était bien le coupable... Mais le pister n'était pas aussi simple que ne semblait penser la lamia.

"Cette chose a une odeur unique, indescriptible.. Mais également assez faible. Et je ne la connais pas assez pour pouvoir savoir dans quel sens elle est allée. Cela dit... Si on considère que sa présence ici est plus récente que dans la chambre, nous sommes bien à sa poursuite. J'espère juste ne pas la perdre si elle camoufle son odeur par une autre plus forte. Mais je ne pourrais sans doute pas vous prévenir si elle décide de nous sauter dessus..

Je tachais de réfléchir au plus vite: quoi que cela puisse être, c'était quelque chose qui nous était à tous inconnu. Et c'était sans nul doute envoyé par ceux qui nous attaquent en ce moment même, l'Eglise... Je n'avais jamais vu de telle créature autour de moi ou des meutes que j'ai constitué. Cette chose était probablement une créature unique que l'Eglise avait pervertie. Ce serait sans nul doute impossible de lui faire entendre raison. Pour notre sécurité, nous n'avions donc qu'une seule solution... La tuer avant qu'elle ne le fasse.
Sélèna Moonlight
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
Recherches meurtrières Left_bar_bleue20/40Recherches meurtrières Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  Adélaïde Jeu 24 Avr 2014, 12:23

Le sang n’était vraiment pas le fluide corporel qu’elle appréciait le plus. Ce serait même le contraire. Elle se mit une main sur le nez le temps qu’ils passent à côté du cadavre ensanglanté, tant l’odeur la prenait à la gorge. Elle n’avait pas l’odorat aussi développée que la louve Sélèna, ni même que la Lamia, ou d’autres créatures, mais elle sentait un peu une odeur étrange qu’elle ne connaissait pas. En revanche, elle se savait bien incapable de la pister.

Elle ne sentit pas non plus d’énergie démoniaque résiduelle, mais elle n’était pas limier non plus, elle n’était pas du tout former à trouver des gens. Éventuellement, si la personne avait éprouvé du désir pur, elle aurait peut-être pu le sentir, mais… non, il y avait bien trop de monde, certain effrayé — la petite démone sans doute — d’autres qui dégageaient de la volonté d’en découdre — comme elle-même. Elle ne pouvait pas extraire de tout ça un seul phéromone de désir.

— Je ne peux pas être catégorique, mais il me semble que la créature, qui qu’elle soit, qui a commis ces meurtres n’est pas de celle qui font ça pour le plaisir. Mais avec toutes les odeurs caractéristiques qui nous tous dégageons, je ne peux être vraiment sûre de rien, c’est brouillé. Et puis ce n’est pas spécialement fiable.

Bien sûr qu’elle ne se sentait pas l’âme d’un flaireur d’ennui, elle n’était pas experte en pistage, aussi elle ne pouvait même pas être certaine de ce qu’elle racontait. Ça l’embêtait un peu, mais c’était comme cela, et il faudrait qu’ils fassent avec. Elle savait qu’elle pouvait repérer des choses, mais ce serait aussi difficile pour elle qu’il semblerait que ça le fusse pour Sélèna.

De toute les façons, tout ce qu’elle voulait, pour le moment, c’était suivre le groupe. Autant pour ne pas se retrouver seule face à quelque chose qu’elle ne pourrait combattre, que parce qu’elle lui en voulait de semer la panique dans le donjon alors que ça l’était déjà assez à l’extérieur.
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
Recherches meurtrières Left_bar_bleue18/40Recherches meurtrières Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  La Sainte Église Jeu 24 Avr 2014, 18:36

Face à cette scène les créatures n’étaient guère rassurées, d’autant plus que même s’ils avaient maintenant une odeur de la créature, cette dernière était trop diffuse pour pouvoir la traquer efficacement, ce que confirmaient les discours de la louve, qui fut accueillie d'une exclamation un peu inquiète.

"Mais si elle est passé ici plus récemment...Ça veut dire qu'elle est plus proche de la salle d'arme ! Et si on la rencontre avant d'être armés ? "

Quelques voix s'élevèrent manifestant les mêmes inquiétudes, mais d'autres les rassurèrent, rappelant que parmi les monstres certains possédaient déjà des armes naturelles, que d'autres manipulaient la magie et que même sans cela ils pourraient probablement bien neutralisé un assassin isolé. Le nain qui avait décidé de guider les gens jusqu'à la salle d'arme pour sa part ne disait rien fixant les cadavres, tout en fumant sa pipe...Avant d’ajouter d'une voix grave.

"Mouais... Moi ce qui me perturbe c'est tout de même la différence qu'il y a là. Ici les corps ont été décapités alors que le couple de démon na subi nul blessure tranchante. En plus la quantité de sang est bien plus abondante, alors qu'elle était étrangement faible dans la chambre..."

Il inspira une profonde bouffée l'air songeur tout en continuant de fixer les cadavres... Puis finit par acquiescer.

"La lamia a en tout cas raison, une fois qu'on aura récupéré les armes il faut trouver le plus de personnes possible, à commencer même par ceux restés dans la chambre. Lâche ou courageux on aura besoin de tout le monde, surtout si on doit se diviser... Allez assez perdu de temps, Ils ressusciteront de toute façon tôt ou tard si nos dirigeants sont libérés comme l'a promis Elder..."

Ainsi il rouvrit la marche se dirigeant toujours vers la salle,d'arme se repérant sans aucun peine malgré l’extinction de nombre de torche et le dédale des couloirs, aidés par le légendaire sens de l’orientation des nains, qui les aidaient grandement à ne pas se perdre dans leurs propres galeries. En chemin ils rencontrèrent un du ode créatures, visiblement indemne mais paniqué, ayant vu un autre corps, transpercé au niveau du cœur, deux couloirs plus loin, mais à l'opposé de leur destination. Après quelques paroles visant à les rassurer ils se joignirent aux groupes et ce dernier put atteindre sa destination sans rencontrer davantage d'horreur. Le nain en ouvrit la porte et les invita à entrer. Ce lieu servait aussi de salle d'entraînement, mais de nombreuses armes en parsemaient les murs, assez pour équiper tout le monde... Les individus les plus fort physiquement et les plus massifs en prirent plusieurs afin de pouvoir les distribuer s'ils rencontraient d'autres personnes.

Un crise fit alors entendre dans les couloirs... Et se poursuivit, la victime parvenant visiblement à échapper à son poursuivant, ce qui fut suivis d'une réaction sans appel, un Draconide saisissant la hache qu'il avait prise.

"Suivez moi !"


Une demi douzaine d'individu le suivirent, dont un des porteurs d'armes, avant que quiconque ne puissent les en empêcher, le nain lâcha alors, n'ayant rien dit sur le coup stupéfiait.

"Les idiots ! Celui qu crie va probablement être mort avant qu'ils n'arrivent ! Et peut être même qu'ils le suivront juste après ! Dépêchez vous on va essayer de les sauver de leur stupidité !"
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  Ophyde Ven 02 Mai 2014, 11:45

La peur au ventre, je serrais la petite main de la démone pour la rassurée. J'avais beau être aussi tremblante de peur qu'elle, en la prenant sous mes écailles je me devais de me montrer forte et rassurante. Le mieux aurait été des herbes soporifiques. Un sommeil forcé sur mon dos, aurait permis de lui éviter de voir de nouvelles visions d'horreurs. Même si les monstres étaient habitués à en voir, même les plus jeunes, je n'aurais pas voulu subir se genre de vision dans ma jeunesse. De toute façon, je n'avais pas se genre d'herbe sur moi. Je revenais à peine d'un voyage et avait tout délaissé derrière moi... Je ne savais plus où...

A l'aide des bandes de tissus, quelqu'un, un semi-bête quelconque, attacha des armes en vrac dans le dos de la démone koala. Pour ma part, je me servait du bout de ma queue pour en prendre une bonne poignée. Marcher le bout de la queue relevée n'était pas pratique et me ralentissait, mais nous ne pourrions surement pas revenir et il valait mieux avoir trop d'arme que pas assez. Je ne savais même pas ce que j'avais pris. Je sentais seulement quelques lames s'attaquer douloureusement à mes écailles.

Plus spectatrice qu'actrice, je restais silencieuse. Dès que les évènements me dépassaient, j'avais tendance à voir les choses comme dans un rêve éveillé. Je me laissais porté par le courant en attendant de pouvoir rejoindre une berge. J'avais trop pleuré à m'impliquer... Même si en prenant en charge l'enfant sur mon dos, je m'engageais irrémédiablement. Mais, ça je ne voulais pas l'admettre sur le moment.

A peine les armes chargées à la va vite, que et bien... Quand je disais que j'étais plus spectatrice j'aurais du préciser spectatrice stupide, car je ne compris pas trop ce qui ce passa sous mes yeux encore pleins d'horreurs. Un cri retentit, un groupe parti le coeur vaillant dans la direction du cri et... Et nous les suivîmes. Suivre le rythme d'une marche apeurée et serrée n'étais pas facile avec une carapace de tortue en démone-koala-fortifiée-d'armes et la queue relevée. Il devenait de l'ordre de l'impossible de suivre une course effrénée dans le dédale de l'étage. Ce qui devait arriver arriva et je perdis de vue le dernier sabot à un carrefour de quatre couloirs.

Seules, je me retournais pour regarder la démone pour lui chuchoter d'une voix la plus sûr possible :

"Je ne te laisserais pas tomber."

Je sous entendais par là que je ne comptais pas mourir de si tôt. Bon j'avais un sens de l'orientation proche de l'infini négatif... Encore, ça nous aurait juste permis d'arriver plus vite à destination. Le plus gros problème c'est que dans les couloir je me sentais trop exposée. Les monstres se promenant seul et bien exposés dans les couloirs étaient rare (surtout à la vitesse où ils tombaient). Mais se barricader dans une salle vide n'était pas mieux. Pourtant ce n'est pas ce qui manquait dans ce donjon. Le nombre de fois où je me trouvais à coucher avec un mâle dans une salle inoccupée.. Je commençait à mieux les connaitre que les autres salles ! Il fallait que je trouve un moyen de me déplacer discrètement... C'est alors, qu'en parcourant les couloirs de vu, que j’aperçus des poutres à peine visible dans l'ombre des plafonds. Les plafonds avaient toujours été haut pour permettre le déplacement de beaucoup de créatures et rare étaient ceux qui pensaient à lever la tête.

M'armant de courage je me mis à escalader un mur à la force de mes bras. Malgré les muscles tremblants, le point des armes et de l'enfant n'aidant pas et la hauteur du plafond j'atteins une poutre sans faire tomber une seule arme ! Essoufflée comme un centaure venant de passer la journée à tirer une charrue, je m'allongeais sur la poutre. Je n'osais même pas regarder où se trouvait la prochaine poutre, ni comment l'atteindre... J'avais juste peur et peine soulagée de me sentir moins exposée... La suite arriverait bien assez tôt, là vu le tremblement de mes bras je ne pouvais me permettre de partir dans une nouvelle aventure. Je n'avais qu'à attendre posée sur le ventre sur cette poutre comme à une branche.
Ophyde
Ophyde

Féminin
Messages : 345
Expérience : 672
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
Recherches meurtrières Left_bar_bleue24/40Recherches meurtrières Empty_bar_bleue  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  Sélèna Moonlight Mer 07 Mai 2014, 14:07

Les remarques du nain étaient juste, mais pourtant parfaitement explicables: le tueur, qui que ce soit, se savait à présent traqué et il tuait plus rapidement, sans prendre le temps de nettoyer ses traces. Ou alors il avait finit de manger. Je ne sais pas lequel était le plus dangereux, et après tout peu m'importait de le savoir. Il devait mourir, un point c'est tout.

Je laissais les armes à ceux qui pouvaient plus facilement s'en servir ou les porter. J'avais juste ma dague, et cela me suffisait. J'étais de toute manière bien incapable d'en utiliser d'autres sans me mettre en danger moi-même ou mes voisins, et il y avait bien plus fort que moi pour porter les armes.

Quand le cri survint, j'eu un bref espoir que mes compagnons d'infortunes réfléchiraient avant de foncer tête baissée. Espoir rapidement douché avec la réaction du Draconide. Je pouvais le comprendre, il était impensable de laisser qui que ce soit sévir sans que nous puissions réagir. Le nain exprimait les raisons de ma déception: cela nous divisait et nous n'étions toujours pas préparés. Pestant contre leur impulsivité non-maîtrisée, je partis à leur poursuite en compagnie des autres. Je ne tardais pas à retrouver l'odeur insidieuse et que j'estimais déjà infecte de cette créature, pourtant... quelque chose n'étais pas logique. L'odeur était plus faible que celle que nous avions croisée il y a quelques minutes, alors que nous étions censé nous rapprocher.


"C'est une fausse piste. La personne a paniqué, mais nous nous éloignons de la créature."

Je ne fus que peu entendue, couverte par le fracas métallique des armes qui s'entrechoquaient sur le dos des porteurs. Retenant ma rage, je continuais de les suivre. Rester séparés conduirait à notre mort, et même si nous n'étions pas dans la bonne direction, au moins nous restions ensemble. Toutefois, en lançant mon regard autour de moi, je vis autre chose qui n'était pas normal.

"Où est la lamia? Celle qui portait l'enfant??"

Elle n'était pas devant, et je l'avais vu partir en même temps que nous. Dans les dernières, mais avec nous. Et là.... Bon sang: elle n'avait pas suivie le rythme.

"Elle est restée seule en arrière!!!"
Sélèna Moonlight
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
Recherches meurtrières Left_bar_bleue20/40Recherches meurtrières Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  Adélaïde Mer 21 Mai 2014, 14:32

Adélaïde ne faisait que suivre les autres. Elle ne pouvait pas faire grand chose de plus que cela. Son cerveau ne réfléchissait pas vraiment. Elle ne voulait pas réfléchir. Quelqu’un tuait les gens du donjon, elle ne lui ferait pas de quartier. Elle n’avait pas pour habitude d’être cruelle avec qui que ce soit, mais elle tenait au donjon. Elle s’y sentait bien. Et ici tout le monde l’appréciait comme elle était, pas comme quand elle était dans cette ville humaine.
Pourtant, elle sentait que quelque chose clochait, mais elle n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Et là, le nain y mit le doigt, sur cette chose qui la perturbait.

"Mouais... Moi ce qui me perturbe c'est tout de même la différence qu'il y a là. Ici les corps ont été décapités alors que le couple de démons n’a subi nulle blessure tranchante. En plus la quantité de sang est bien plus abondante, alors qu'elle était étrangement faible dans la chambre..."

— C’est ça… murmura-t-elle. Putain, c’est ça. Il n’y en a pas qu’un.

Mais personne n’entendit. Elle se força à les suivre, tentant de trouver le bon moment pour leur en faire part. Mais elle n’était pas une démone d’action, elle ne savait pas vraiment se faire écouter dans ces moment-là. Elle avait essayé plusieurs fois. Elle avait pris sa respiration pour parler, mais à chaque fois il y avait eut quelqu’un pour parler à sa place, ou pour faire du bruit, surtout à partir du moment où ils atteignirent une salle remplie d’arme. Et puis, il y eut un cri et certains se précipitèrent. Les fous, il fallait rester grouper, surtout si ce qu’ils cherchaient n’était pas seul.

Et puis Sélèna s’écria que la lamia n’était plus là. Et Adélaïde se demanda quand elle pourrait enfin montrer qu’elle avait un cerveau qui fonctionnait correctement.

— Euh… les gens…

Mais on ne l’écoutait toujours pas. Alors elle se décida à prendre sa forme de démone et à faire claquer ses sabot sur le sol de pierre, ce qui fonctionnait très bien puisqu’ils étaient en train de courir après le Draconide. Hey, au moins, on l’avait entendue.

— Le nain a fait remarquer un truc tout à l’heure, mais vous êtes tous tellement mono-maniaque que vous avez pas fait attention. Ils sont plusieurs ! Au moins deux, si on prend en compte les deux scènes de… “crime”. Elles sont totalement différentes. Mais il y en a probablement d’autres.

Ils allaient pouvoir maintenant s’occuper du Draconide et des quelques idiots qui l’avait suivit. Ensuite, ils verraient certainement, elle l’espérait, pour la lamia.
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
Recherches meurtrières Left_bar_bleue18/40Recherches meurtrières Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  La Sainte Église Jeu 22 Mai 2014, 10:19

Le nain grogna face aux remarques successives de Sélèna alors qu'il menait le groupe. Il avait conscience que c’était une sottise que de partir dans cette direction mais ils n'avaient tout simplement pas le choix ! S'il laissait ces idiots continuer ainsi leur groupe risquait de se fragmenter de plus en plus et cela c'était bien la dernière chose à faire... Mais il ne retint pas un juron lorsqu'il entendit la disparition de la lamia, s'arrêtant brusquement.

"Bon sang, évidemment et personne ne l'a remarqué avant ?! On a aucun moyen de savoir où elle est maintenant, elle pourrait être n'importe où...Et nous ne pouvons pas nous permettre d'encore nous séparer pour venir à son aider !"

Une voix se fit entendre protestant face à cela, un des porteurs d’armes clamant.

"Nous sommes maintenant assez nombreux et assez armés pour nous diviser un minimum ! Nous couvririons ainsi une plus grande zone pour attraper cet assassin et quel qu'il soit il ne pourra pas faire face à autant d'entre nous ! On ne peut pas la laisser ainsi derrière nous !"


Une dispute commença alors à éclater entre les différents membre du groupe quant à la marche à suivre... Quant soudain les sabots de la succube claquèrent au sol, ramenant la foule au calme, brièvement, leurs regards se tournant vers la succube, terrifiante sous cette forme, et dont la voix et les propos parvinrent à maintenir le calme que seuls ses propos troublaient... Un calme rapidement suivis par de vives émotions, qu’elles soient haineuse ou craintive, seul le nain était impassible, sachant déjà que les assassins étaient plusieurs et lâchant...

"Bon... Tu as peut être raison le minotaure... Prend cinq hommes avec toi et essaye de retrouver la lamia. S'ils sont plusieurs il vaut mieux couvrir une zone plus large en effet."

Il grommela, ayant finalement perdu l'argumentation...Mais de toute façon la situation était trop compliqué pour lui bien qu'il faisait de mieux pour organiser ce petit groupe, qui reprit sa marche là où était parti le draconide et les autres, alors que six d'entre eux allaient rejoindre la lamia. Mais alors des ahanements se firent entendre quelqu'un approcher, un de ceux qui avaient suivis le draconide. Il paraissait en bonne santé, bien que le souffle court, et son regard bien qu'un peu inquiet ne trahissait nul horreur... Et avant que les premières questions ne lui soient posé il lâcha.

"Les autres vont bien...mais nous sommes arrivés trop tard pour la victimes, elle a été transpercé comme la démone, et toujours aucune trace de sang, c'était comme si cette chose l'aspirait totalement. Les autres sont restés sur place et vous attendent, nous avons aucune idée de où est ce qu'elle peut être."

Et ainsi la troupe rejoignit les autres, réunit autour du corps d'un elfe noir, dont un large trou ornait la poitrine, les yeux grand ouvert, la bouche crispée dans un cri qui ne s'était pas achevé... Les hommes partit à sa recherche semblaient en effet indemne bien qu'un peu désespéré, regardant aux alentours. Les odeurs devenaient de plus en plus traîtres, certains couloir sentant le sang à plein nez, d'autres non et nul bruit ne permettant d'en savoir plus quant à la position des assassins. En désespoir de cause le nain fouilla le corps de l'elfe pour un examen plus poussé. Il constata alors que ses cheveux étaient mouillés, ainsi que certaines parties de son corps de façon moindre et que la bête l'avait transpercé par l'avant, le trou étant visible depuis son torse, mais n'allant pas jusqu'à son dos, mais c'était tout ce qu'il pouvait en tirer lâchant alors.

"J'ai l'impression que même si on ne les trouve pas, ces assassins ne cherchent pas à être discrète, elle tue et laisse les corps là, elles ne font rien pour dissimuler leurs crimes... En fait ils agissent un peu comme des animaux qui tueraient par instinct."

Il grimaça et se releva regardant autour de lui, cherchant à deviner par où était partit le responsable de cette mort. Du couloir d'où venait l’elfe, de celui opposé, ou enfin du dernier qui leur était offert... Et même s'ils trouvaient le bon chemin, avec le dédale où formait le donjon il faudrait avoir une idée précise du lieu où aller.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ophyde pour sa part reposait sur une poutre... Mais si elle était attentive elle put constater que le bois de ce dernier avait été rongé, pas suffisamment pour qu'elle cède sous son poids, mais assez pour que cela apparaisse comme l’œuvre d'un acide. En balayant son regard elle put également voir des traces de griffes sur les murs, mais ces dernières s'arrêtaient brusquement , sans pour autant revenir vers le sol...
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  Ophyde Lun 26 Mai 2014, 17:50

Allongée sur le ventre c'est la petite qui attira mon attention sur le plafond en me tirant une tresse timidement. En me redressant pour regarder ce qu'elle voulait me montrer, la poutre se mit à grincer de manière dangereuse. C'est inquiète que je vis le bois rongé comme si des gouttes d'acide était tombé dessus. Alors, avec prudence, je me décalai sur une poutre qui semblait seine. Une fois en sureté je remarqué ce que la démone voulait me montrer. Une créature griffue avait laissé ses marques sur la pierre... Au vu des marques, soit c'était la même créature qui était avait aussi abimé la poutre, soit s'en était une autre... Au moins, ça expliquait pourquoi on ne les croisait pas, elles se déplaçaient sur le plafond et c'était rare d'avancer la tête relevée.

C'est en réalisant que je me déplaçait, là où se baladait la ou les créatures que mon pouls s'accéléra. Au moins je savais comment elle se déplaçait et dès que j'aurais retrouvé le groupe je pourrais les prévenir... Si je les retrouvait avant que la bête me retrouve... La question était de savoir s'il était plus dangereux de se mouvoir sur les poutres ou sur le sol. Il fallait voir aussi si la bête était toujours là. S'il manquait des traces, il y avait des chances pour qu'elle soit toujours dans les parages. En même temps, son mode opératoire ressemblait à tuer tout ce qu'elle trouvait. Or, si j'étais dans son champ opératoire elle m'aurait déjà attaqué. N'aimant pas pas rester exposée au sol, j'optais pour rester en hauteur. Le problème étais que je ne pouvais pas transmettre mon information tant que je n'avais pas retrouvé les autres... Le seul moyen qui me restait était l'écrit et espérer que quelqu'un dans le groupe sache lire.

C'est comme ça que je me retrouvais à descendre ce que je venais d'escalader. La difficulté n'en était pas moindre avec le poids en plus que je transportait, j'étais une vrai réserve d'arme à moi seule... Une fois en bas, je sortis un morceau de fusain et me mis à écrire avec lenteur en langue commune. Je bénissais la bibliothécaire lunatique qui m'apprenait à lire et écrire. Bon je n'avais jamais vu la plus part des mots que je devais utiliser, mais comme je connaissais les bases de l'écriture de ce continent, je pouvais me débrouiller. Au niveau d'un croisement, je me mis à écrire sur le sol en grosses lettres. Mon message devait être rapide, clair et précis... "Assassins plus d'uns, rapides, au moins un utilise acide, griffes pour se déplacer sur mur et plafond. Ne restez pas seuls, levez la tête.". C'étais le message le plus concis et clair que j'avais trouvé à mettre, l'enfant sur mon dos avait approuvé d'un hochement de tête quand je l'avais dit à haute voix. Il me restait plus qu'à le coucher sur la pierre.

Écrire ce message fut long, surtout que la démone me reprenait à chaque faute. Et alors que je mettais la touche finale, je sentis des ondes de pas s'approcher de moi. Le bruit des pas me rassurèrent, ils étaient nombreux et bruyant à souhait. Tout pour me rassurer du fait que ce n'était pas les tueurs. Je souris à leur arrivée et leur expliquais ce que j'avais découvert en échange de ce que eux avaient trouvé. Une créature produisait de l'acide et avait des griffes pour monter au plafond où alors c'était une autre bête qui avait des griffes pour se balader aux murs et une autre qui utilisait un autre système pour se balader sur le plafond et bavant de l'acide. De nouveau entourée d'habitants, ma peur s'allégea et nous partîmes retrouver le gros de la troupe pour les prévenir. Notre avancé n'était pas bien rapide, car j'étais toujours aussi chargée. A chaque fois que je m'arrêtais pour reprendre mon souffle, j'écrivais le message sur un mur pour les ignorants. Je lui ajoutais cependant une info ou deux : Regroupez-vous dans la salle inondée ou la grande salle et prévenez tout ceux que vous croisez. La panique est le début de la fin.
Ophyde
Ophyde

Féminin
Messages : 345
Expérience : 672
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
Recherches meurtrières Left_bar_bleue24/40Recherches meurtrières Empty_bar_bleue  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  Sélèna Moonlight Jeu 05 Juin 2014, 16:33

Et bien, sous sa forme tendre, la succube pouvait se faire réellement impressionnante. Au moins, cela avait remis de l'ordre dans les rangs dissipés, mais l'information qu'ils étaient certainement plusieurs était hélas plausible... Ce qui expliquait d'ailleurs les problèmes à suivre leur piste. Je ne savais pas ce que c'était, et de ce fait je n'avais pas assez connaissance de leur odeur pour les différencier. Suivre une piste va être extrêmement difficile, et même quasiment impossible. Je retins un grognement de frustration... J'étais tellement habitué à faire confiance à mon odorat quand je percevais quelque chose que j'en oubliais de réfléchir posément.

Je restais avec le groupe des poursuivants, et tombait suivit les autres jusqu'à la nouvelle victime. Son sang avait été absorbé, comme les premiers corps que nous avions vus. J'écoutais attentivement les remarques pertinentes du nain, mais sans avoir le moindre indice quand à la position de son tueur. Toutefois, je m'approchais également du corps de l'elfe noir. Il ne restait pas la moindre trace de sang, et le trou dans sa poitrine était des plus impressionnants et d'une source d'inquiétude forte. Ce quelque chose possédait un outil capable de trancher la chair de cette manière, et suffisamment de contrôle pour ne pas le transpercer totalement. A moins que cela ne soit sa bouche, ou ce qui lui sert de bouche. Ce qui en soit était encore plus inquiétant. Je détestais cela, ne pas savoir à quoi j'avais affaire.

Je me transformais en louve soudainement, laissant tomber mes affaires sur le sol lors de la métamorphose. La dague tinta doucement sur la pierre et les fioles s'entrechoquèrent sans se briser, tandis que j'approchais mon museau de la marque. Si l'odeur propre à la mort commençais doucement à se faire sentir, je pouvais également sentir celle du tueur qui était toujours aussi peu fiable, mais plus intéressant, l'odeur propre de l'elfe. Cela avait beau être un elfe noir, j'étais plus familière avec son espèce que les démons du début. Et si le tueur avait gardé ne serait-ce qu'un peu de ses habits, il pouvait transporter son odeur. Ce qui serait plus facile à suivre qu'une piste inconnue. Mais hélas, il n'y avait rien à tirer.

J'allais reprendre ma forme habituelle jusqu'à remarquer autre chose qui serait plus utile. Prenant appui sur la jambe de l'elfe, j'élevais ma tête jusqu'au cheveux de l'elfe. La sueur de l'effroi ne pouvait expliquer à elle seule toute l'humidité qu'il y avait. Et cela ne pouvait venir de la salle inondée non plus.
Je ne pouvais pas suivre la trace de l'humidité, mais quelqu'un d'autre pourrait peut-être. Je repris ma forme habituelle pour en faire part.


"Ce tueur semble utiliser de l'eau, ou en être constitué. Si quelqu'un pouvait suivre la trace de l'humidité, nous pourrions avoir une trace plus fiable que l'odeur. Je n'arrive pas à différencier les deux êtres qui nous attaquent, s'ils ne sont que deux. Mais quelqu'un d'autre pourrait suivre celle-ci."

Tout en parlant, je rassemblais mes affaires et sortit une des fioles de ma sacoche. Je la vidais entièrement et pris mon pagne pour essuyer l'intérieur afin d'en enlever toute trace, avant de couper une mèche de cheveux humides de l'elfe et de la mettre à l'intérieur. J'avais retrouvé mon calme, et un objectif à faire. J'appelais silencieusement mon esprit sélène, mais compte tenu de mon état précédent... j'allais devoir attendre qu'il daigne venir, et ma requête risquerait de lui déplaire. Mais un esprit aquatique pouvait parfaitement suivre ce genre de piste. Je devais juste espérer qu'il accepte ma requête malgré mon état précédent.
Sélèna Moonlight
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
Recherches meurtrières Left_bar_bleue20/40Recherches meurtrières Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  Adélaïde Jeu 24 Juil 2014, 19:59

Elle n’avait pas eut le temps d’hésiter. Elle avait suivit la louve-garou et les autres jusqu’à la victime. L’odeur du sang, malgré l’absence de la substance vitale, était présente. Encore une fois, aucune phéromone qu’elle connaissait n’était vraiment présente. Ça sentait certainement la peur, mais ça avait dû être trop fugace pour qu’elles se déposent dans l’air. Elle se concentra pourtant. C’était vrai qu’elle connaissait plus le désir, la peur et l’appréhension, mais elle pensait pouvoir en reconnaître d’autre.

Elle s’approcha doucement, ne touchant à rien. Et elle renifla comme la louve. Mais pas tout à fait au mêmes endroits. Les aisselles de la victime pouvait retenir les dernières phéromones produites. Elle ne sentit effectivement ici que la peur. Elle s’intéressa à la substance.

— De l’eau? Est-ce que ça ne peut pas être de la salive?

Tout ça lui rappelait vaguement quelque chose. Quelque chose de quand elle était encore humaine. De petites choses qu’on utilisait parfois en médecine, et dont on se méfiait dans certaines parties du monde. Mais si elle avait raison, celle qui avait attaqué ici devait être vraiment énorme.

Maintenant, elle avait des questions. Avant, elle ne se sentait pas si concernée que cela. Elle avait toujours été détachée du monde extérieur. Mais si on lui prenait ses clients…

— Une sangsue aurait pu faire ça, non? Un trou, plus de sang, ça y ressemble bien, je trouve.

Elle se redressa, essuya les poils de ses jambes arquées. Elle regarda autour d’elle. Elle avait maintenant peur que la présumée sangsue soit restée dans le coin. Et une autre question se présenta à ses lèvres.

— Et est-ce que la créature qui met du sang partout ne contrôle-t-elle pas celle qui suce le sang? Ou pourrait se transformer en cette chose. Ou l’invoquer. Enfin, vous voyez.

Elle ne paniquait pas vraiment. Mais elle regarda tout de même au dessus de sa tête. Une sangsue, ça s’accrochait partout, non?
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
Recherches meurtrières Left_bar_bleue18/40Recherches meurtrières Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  La Sainte Église Mer 13 Aoû 2014, 00:06

Connaissant les aptitudes extra-sensorielles des hommes-bêtes, le nain qui avait pris la tête du groupe laissa faire Sélèna. De toute façon il ne pouvait tirer rien de plus du corps, peut être pourrait elle y faire quelque chose pour sa part, surtout au vu de la forme qu'elle avait adopté. Ainsi elle parut comme renifler le corps à ses yeux, mais rapidement cela sembla être toute autre chose qu'elle observait, surtout au vu des propos qui suivirent qui ne paraissaient nullement découler du fait d'avoir réussi à sentir une odeur particulière. Quelle était cette autre personne qu'elle évoquait ? Cette question nombreux étaient ceux qui se la posaient, mais rapidement elle fut quelque peu oubliée, les propos de la succube captant l'attention des autres. Une sangsue... Cette pensée n'était venue à l'idée de personne et une vague d'inquiétude se fit entendre, en particulier parmi ceux qui ne savaient pas ce que cela était... Mais le nain mit rapidement de l'ordre dans le chaos naissant, écartant vivement les bras et reprenant la parole d'une voix forte !

"Du calme... Votre déduction maîtresse succube est loin d'être sotte, néanmoins quelque chose me dérange dans votre idée. Tout d'abord, comment cette créature aurait pu commettre des crimes aussi distant si elle n'était qu'une ? Et le même problème se pose concernant le fait qu’elle l'invoque . Reste l'idée du maître et ça... Je pense qu'il y a quelque chose à en tirer ,quelqu'un tire assurément les ficelles. Après peut être ne s'agit il pas d'un des meurtriers..."

Il se retourna alors vers Sélèna, les sourcils froncés et visiblement préoccupés. Il voulait en savoir plus sur ce qu'elle préparait, souhaitait mettre en place... Mais alors il fut interrompu par des piaillements aiguës. Tout d'abord prêt à faire preuve de fortes remontrances, il s'interrompit quand il vit que ce son venait des quelques créatures à l'ouïe particulièrement sensibles qui se tenait les oreilles. Qu'entendaient ils ? Un signe laissé par les assassins ? Peut être et de fait ils ne pouvaient laisser passer cette chance. Se retournant vers Sélèna, qui était la créature probablement affectée la plus proche de lui l'interrogeant sèchement.

"Entends tu quelque chose toi ?"

Et si c'était le cas, ce serait une sorte de sifflement strident, très puissant, et pourtant semblant des plus lointains, dépassant les limites du donjon... Mais ce son fut rapidement accompagné d'un autre, que otu purent cette fois entendre. Des courses frénétiques le long des couloirs, accompagnées de râles ressemblant àcceux poussés par des revenants affamés, et qui se répercutaient entre les murs du donjon, trois tonalités différentes se faisant entendre. Ces bruits, achevèrent d'angoisser les créatures présentes, qui se préparaient à un assaut imminent, mais cela paraissait peu probable ,car en dépit de l'écho il semblait que ces sons se rapprochaient, de plus en plus, des limite de la tour ,des ouvertures sur l'extérieur...

Et cela était tout aussi vrai pour Ophyde, ainsi que le groupe qui l'avait rejoint ! D'autant plus qu'un de ces dits grognements paraissaient particulièrement proches...Et même se rapprochaient petit à petit. Ils pouvaient entendre clairement le raclement de la pierre sous les griffes. Ainsi la joie d'avoir retrouvé l’envoûteuse et l'enfant indemne, ainsi que la récupération des informations qu'elles avaient obtenues, s'estompa rapidement, et les individus armés présents se mirent en garde, faisant face à la source du son. cette dernière se rapprochait petit à petit... Jusqu'à ce qu'ils doivent le voir, mais qu'il n’en soit rien !

Cependant ce que leur avait dit la lamia, ils l'avaient retenu et ainsi leurs regards se portèrent sur le plafond, et sur l'horreur qui y courraient avec aisance... Dotée de quatre pattes brunâtre ou verdâtre, cette chose semblait s'apparenter à un homme lézard. Seulement, son corps n'était qu'en partie recouvert d'écaille, le reste trahissant une chair rougeâtre et purulente. Sa queue était bifide, une des excroissance n'étant constitué que d'os alors qu'enfin ce qui lui servait de visage s'avérait le plus répugnant. Les yeux exorbités et roulant, comme fou, elle possédait une gueule telle que sa mâchoire du bas semblait disproportionnées, et de ses lèvres charnues coulait un lot de liquide vert, qui en tombant au sol grésillait. Les hommes se tenaient prêt au combat, mais alors qu’elle s'approchait ,leur possible adversaire ne semblait même pas leur accorde un seul regard...
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  Ophyde Jeu 11 Sep 2014, 16:15

C'est dans ces moments là que je bénie mon ouïe pas particulièrement fine. Exercée à repérer certains bruits dans un brouhaha de bruissement de feuille ou de pas dans la vase, mais pas fine comme certains anthropomorphes. Ce n'était pas le cas de la démone sur mes épaule ou de certains nous ayant rejoins. Les adultes cachaient au mieux leur douleur dans des grimaces, l'enfant se boucha les oreilles en pleurant. Tentant de la calmer, je lui opposais un calme mental en la fixant froidement. Une créature s'approchait de nous. Les nécromanciens les plus imaginatifs étaient des petits joueurs face à cet panoplie d'horreur. Rien en cette chose n'était harmonieux. Le pire était sa salive, qui exsudait une odeur à faire fuir un cadavre.

Etrangement cette dernière ne se préoccupait pas de notre cas. Mon premier réflexe fut de prendre la direction opposée à cette difformité tout en gardant une main plaquée sur la bouche de l'enfant. Que les autres fassent bien ce qu'ils veulent, je n'avait pas envie de me retrouver à combattre cette monstruosité. Je n'étais pas faite pour le combat rapproché et j'étais encombrée d'armes en tout genre et d'une jeune démone orpheline.
Mon deuxième réflexe fut de réfléchir à sa raison de pacifisme soudain. Venant de cette abomination, le pacifisme semblait exclut. Une chose était sûre, elle nous avait obligatoirement repéré. On avait fait du bruit et nos armes renvoyait toutes les sources de lumières, toutes artificielles soient-elles. Donc soit elle était sourde et aveugle. Même si vu l'informité qu'elle était, elle aurait très bien pu l'être, les personnes qui nous attaquait avec ça n'aurait pas laisser deux tares aussi importante. Elle aurait pu également avoir des ordres comme tuer un groupe sur deux, mais ça n'avait pas de sens si le but était d'affaiblir et terroriser les habitants du donjon. Il restait le bruit étrange avant l'apparition de la bête... Si... Si elle n'était pas seule? Oui !... Mais... Ca voulait dire qu'une des créature était touchée. Un cri de détresse ou de ralliement ?

Je fronçai les sourcils et après un effort intense contre ma peur, je fis demi-tour pour suivre la bête. Je prévins au passage de mon attention aux habitants qui m'avaient rejoins. Après, qui m'aime me suivent. Je proposai tout de même que certains rejoignent l'autre groupe pour les prévenir de mon attention. Car si c'était un cri de ralliement que nous avions entendu, suivre une des créature permettrait de les attaquer toutes au même endroit. On pourrait ainsi les prendre par surprise. Mon impression et mon idée exprimée à haute voix, je finis par dire que je marquerais les murs à l'aide d'une craie pour pouvoir nous retrouver.

Une fois fait, je rassurai l'enfant sur mes épaule - il faudrait que je pense à lui demander son nom une fois cette histoire terminée - et suivit le baveux du plafond. Une craie dans la main, je marquai un mur d'une flèche dans la direction du destin d'une démone orpheline et d'une lamia trop curieuse.
Ophyde
Ophyde

Féminin
Messages : 345
Expérience : 672
Métier : marchande : potions, herboristerie

Feuille de personnage
Niveau:
Recherches meurtrières Left_bar_bleue24/40Recherches meurtrières Empty_bar_bleue  (24/40)
Race: Lamia
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Recherches meurtrières Empty Re: Recherches meurtrières

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum