My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -61%
SEB Yaourtière multifonction : ...
Voir le deal
39.49 €
Le deal à ne pas rater :
Figurines Funko POP! One Piece 2023 : où les trouver ?
Voir le deal

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

2 participants

Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  Felina Lun 03 Fév 2014, 18:26

Je n'avais pas compté les jours depuis que j'avais quitté ce mystérieux donjon. Il était une ombre dans mon esprit à laquelle je ne voulais pas penser. Quelle distance avais-je parcouru ? Combien de temps ?  Je n'en avais pas la moindre idée. Mais cette jungle dense et pleine de promesses où je m'étais installée était parfaite pour moi. Je ne restais pas souvent au même endroit, j'avais envie d'explorer, de découvrir, tout était si pure ici. Aucun humain n'osait s'aventurer dans cette dangereuse et sauvage nature. La jungle les aurait dévoré avant même qu'ils essaient de la souiller. 
Je me souvenais que les miens avaient disparu, à cause des humains. Mais aucun souvenir ne me revenait sur la cause ou les conditions de leur mort. Je n'essayais pas de me rappeler. J'étais juste une orpheline dans la jungle, ni plus ni moins.

Mes principales occupations consistaient à chasser, pour me nourrir, ou pour le jeu. Ensuite, je m'entrainais  à la télékinésie. J'avais découvert ce pouvoir avec surprise, lorsque j'avais déplacé une branche d'arbre, par la simple volonté de mon esprit, parce qu'elle me gênait pour dormir. A la fois effrayée et excitée, j'avais pris la décision de perfectionner chaque jour cet art dont j'étais miraculeusement dotée.
Puis je dormais pendant des heures à l'ombre, profitant des arômes  extraordinaires des fleurs exotiques, des chants des oiseaux, des couleurs… J'allais me laver dans une cascade qui venait s'écraser dans un grand lac bercé par le soleil. Je voyais de nombreuses espèces, rencontrais des animaux merveilleux dont j'ignorais l'existence. Mais ils n'étaient pas comme moi. C'étaient de simples bêtes, avec leur propre intelligence. Cette jungle était formidable, mais je menais une vie tellement solitaire. Je n'avais pas besoin de parler, alors je ne me transformais pas. J'étais panthère depuis des semaines à présent. Je n'avais plus senti mes membres humains depuis l'étrange donjon.
Cette jungle était devenue ma vie. Mon territoire. Et je comptais bien y rester.
Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Left_bar_bleue34/40Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  La Sainte Église Mar 04 Fév 2014, 12:19

Parmi les terres connues bien peu échappés à la domination humaines, parmi elles ont pouvait citer les territoires du nord, qu’il s’agisse des régions volcaniques d’Inferis ou des plaines glacières sous le contrôle des elfes de givres, il y ‘avait aussi les mers les plus excentrés, où les hommes peinaient à s’imposer face aux créatures marines et enfin il y avait la jungle. Forêt dense à l’’extrême sud du monde connu, elle formait une barrière végétale  jusqu’alors jamais franchi et qui amenait à des spéculations diverses. Certains disaient qu’après cette forêt le monde s’achevait, d’autres disaient qu’elle était une barrière créer par les dieux pour contenir un monde ancien et enfin, les moins écoutés, pensait que le monde se poursuivait tout simplement derrière la jungle et qu’il pourrait très bien y avoir d’autres nations humaines que des créatures inconnues au-delà.

Cependant personne n’avait jamais pu réfuter ou affirmer ces informations car personne n’était parvenu à franchir la jungle, ou du moins à le faire à en revenir. Certes, certains aventuriers particulièrement brave ou cupide étaient pénétrés en ce territoire et en étaient revenus vivants, parfois même avec des richesses, mais rarement indemnes et aussi nombreux qu’ils étaient partis. Néanmoins malgré ces tristes résultats ces voyages n’étaient jamais vains le recoupement des informations de ces expéditions, bien que parfois contradictoire, permettait d’établir une cartographie partielle des lieux ainsi que d’obtenir une meilleure connaissance des dangers qui y attendait le voyageur. A vrai dire, contrairement aux terres du nord et aux mers, les forces cléricales auraient aisément pu  se charger de ce problème, mettre à bas les arbres petit à petit et, année après année, faire  reculer la jungle ; Mais ce n’était pas sa préoccupation première.

Cela était certes dans ses projets, mais avant de créer de nouvelles opportunités dans le monde connu il convenait d’asseoir son autorité sur les territoires qui lui étaient déjà accessibles. Ainsi elle comptait déjà déployer ses efforts pour conquérir les derniers territoires où des populations lui tenaient encore tête, avant de dédier la totalité de son effort de guerre à l’annihilation des refuges de monstres parsemant son territoire, et seulement alors elle s’en prendrait à la jungle, ce qui surviendrait sans doute après bien des années au vu de la situation présente. Qui plus est, elle lui était présentement utile, car la jungle ne se contentait pas d’être hostile aux hommes, elle l’était aussi pour bien des créatures, et ainsi la majorité de celle qui, poursuivies par le clergé, avait espéré y trouver refuge n’en revenait jamais. A une époque il y avait eu la crainte que se forment petit à petit une véritable armée de monstres au cœur de la forêt, mais la découverte régulière de cadavres de créatures dans la jungle par les aventuriers s’y aventurant avait apaisé ces craintes.

Et justement, bien des jours après l’arrivée de Felina en cette jungle, une autre créature s’y aventura, courant tant qu’elle pouvait, cet être, une elfe des bois, était plutôt à son aise pour se mouvoir en ce milieu, mais elle semblait dans un tel état de panique qu’elle lui arrivait de s’empêtrer dans les lianes, de trébucher, paraissant étrangement pataude même, et ses poursuivant s’approchaient… Un groupe de cinq humains. Deux d’entre eux, des hommes d’armes, arborés des broignes de cuir et avaient à la main de courtes hachettes, tailladant sans broncher les obstacles. Un autre, richement vêtu, était probablement un noble, et à sa ceinture pendait une longue lame. A sa droite se tenait ce qui semblait être un érudit, vieil homme s’appuyant sur un bâton, ce dernier ne retardait cependant nullement leur marche, malgré son âge et son observation méticuleuse il avançait d’un pas sûr et précis, semblant nullement souffrir de l’environnement hostile. Enfin, devançant les gardes, s’avançant malgré les obstacles que les hommes d’armes briser un individu doté d’un arc  et d’habits serrés, appropriés à cet environnement pistait la fuyarde. Ce dernier était un de ces mercenaires qui errait en bordure de la jungle afin de guetter les créatures s’en approchant afin de tenter de les abattre. Non pas que cela soit une nécessité au vu de l’hostilité de la jungle pour toute forme de vie, mais le lieu où la créature avait été abattue n’influençait pas sur les primes que cela apportait. Néanmoins la situation s’avérait un peu particulière ici, le garde-jungle grommelant alors.

"Si vous m’aviez laissé l’abattre nous en aurions déjà fini !"

"Mes directives sont de la garder en vie, elle et son bien… Croyez-moi vous serez grassement payé. Et puis que craignez-vous ? Vous connaissez mieux que quiconque la bordure de la jungle et ses dangers !"

C’était le noble qui avait parlé, chassant d’une main irrité les moustiques qui l’assaillaient et viellant bien  à ce que ses amples habits ne s’agrippent à nulle excroissance végétale. Il semblait sûr de lui, mais aussi quelque peu préoccupé par la situation.

"Certes, mais quelque chose est apparue récemment, on a remarqué un prédateur curieusement intelligent. Plusieurs des pièges que nous pouvions placer pour éliminer certains animaux trop dangereux se sont vu ôter de leurs appâts sans être activé. C’est préoccupant… Et si cette chose à un territoire, au vu de son périmètre d’action nous sommes actuellement en plein dedans !"


L’érudit sembla alors quelque peu songeur murmurant quelque chose à l’oreille du noble avant de plonger à nouveau dans son observation de l’environnement, leur équipée continuant d’avancée, alors que les traces laissées par le passage de l’elfe se faisaient de plus en plus fréquents, jusqu’à ce qu’un cri aigüe se fit entendre.

"Elle est faite !"

Un éclat de joie transparaissait dans la voix du garde jungle, mais le noble sembla alors inquiet, il ne fallait pas que quelque chose soit arrivée à la créature !

Heureusement pour lui, il n’en était rien, la créature s’était tout simplement fouler une cheville, et était tombée au sol, trop affaiblie pour continuer à avancer ou même se relever, ainsi le garde jungle la trouva rapidement, et put alors voir ce que la distance l’avait empêché de voir lorsqu’il l’avait visé de son arc, avant que ce noble ne l’empêche de tirer et fasse appel à ses services. La donzelle était vêtue de hardes qui n’avaient rien d’élégant, contrairement aux habitudes du peuple dont elle faisait parties et sur ses poignets et chevilles on pouvait voir les traces laissés par des fers. Une prisonnière alors… Mais plus intéressant encore était que la drôlesse était enceinte, et visiblement sur point de mettre bas. Voilà pourquoi elle avait été si lente… Et était-ce pour cela que la noble la voulait en vie ? Peut-être… Il avait déjà entendu parler de membre de la noblesse qui avait sciemment des bâtards avec des créatures afin d’en faire de fidèles serviteurs dotés de dons efficaces, que ce soit pour en faire le champion de leur famille par la suite ou de vulgaires meurtriers.

Mais alors qu’il se penchait pour saisir les cheveux de la femme afin de la forcer à se relever il entendit un bruit, faible, amis suffisant pour le mettre en garde. Il laissa alors la femme sur place, cette dernière ne risquant pas de présenter un danger et banda son arc, son regard cherchant les fougères. Si une bête sauvage jaillissait de là il devait être prêt à réagir avant qu’elle ne lui fonde dessus… Mais l’idéal serait encore que le noble et ses sbires se dépêchant d’arriver, avant que tous les prédateurs de la jungle ne soit attiré par leur odeur et enfin régler cette affaire ! Derrière lui la femme sanglotait, en larmes, mais il n’en avait rien à faire, ne prêtant même pas attention à ses propos étranglés.

"Non je ne veux pas…ne peux pas…mais il ne doit pas venir, non… Non"
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  Felina Mer 05 Fév 2014, 18:59

Il faisait si chaud aujourd’hui, beaucoup d’animaux s’étaient réfugiés aux abords de la cascade. Certains osaient se baigner, mais les plus petits gabarits restaient à l’écart, histoire de profiter de la fraicheur sans prendre le risque de se faire dévorer. 
Étalée sur l’énorme branche d’un acajou au bord du lac, je somnolais sans la moindre inquiétude, en toute sérénité. Peu de créatures pouvaient m’atteindre ici, et même pour celles qui en avaient le pouvoir, je savais qu’il ‘y avait aucune crainte à avoir. Je dominais ce territoire. Ce coin de paradis m’appartenait.

Une envolée de perroquets tout près de moi me réveilla brusquement de ma sieste. Ils avaient senti ou entendu quelque chose, un danger. C’est en baissant la tête pour regarder les alentours que mon sentiment se confirma. Les animaux étaient partis, réfugiés dans les profondeurs de la forêt. Plus personne pour profiter de la fraicheur du lac. Soudain leur odeur vînt irriter mes naseaux … Cet affreux parfum d’homme, mélange de forte transpiration et de crasse. Je bondis alors de ma branche pour les pister.

Il ne me fallut pas longtemps avant de leur coller au train, étant donné le vacarme qu’ils faisaient. Ce fût étrange de revoir cette espèce… Parfois, certaines nuits, je rêvais qu’ils n’existaient pas, qu’ils étaient juste un cauchemar.
Mais là ils étaient bien réels, devant moi, cinq hommes différents, visiblement en train de chasser une nouvelle créature. Leur passe-temps favori… Ils seront punis pour ça. A l’odeur, je reconnus leur proie, il s’agissait d'un elfe. Il aurait déjà dû les distancer, il devait être blessée.

Soudain un cri les fit s’arrêter. Ça ne pouvait qu’être l’elfe. Un des cinq hommes, aux allures de mercenaire s’élança vers sa proie, laissant son groupe à l’arrière. Je traversais rapidement la végétation sur leur côté sans me faire voir, afin de ne pas perdre de vue le mercenaire. Soudain je vis l’elfe. Une femme. Pauvre créature enceinte et blessée… Mon ventre se crispa, réveillant une douleur qui depuis longtemps était endormie.

Le fait de voir ces hommes sur MON territoire était déjà affreusement contrariant, mais la détresse de l’elfe finit de transformer mon humeur en une profonde colère. L’homme attrapa l’elfe par les cheveux. Geste intolérable qu’il allait payer.
Mon regard se saisit de la fine branche d’un arbre en face de l’homme. Je la brisais d’un coup sec pour attirer son attention. Celui-ci lâcha l’elfe et banda son arc dans la direction souhaitée. Crétin…

Mon bond ne fit aucun bruit. L’homme avait dû réaliser ma présence au moment où mes crocs s’enfoncèrent dans sa gorge. Il s’était totalement offert à moi, de dos, et m’avait facilité la tâche comme personne, sans même avoir le temps de faire partir sa flèche. Je retombais au sol avec son corps inerte. L’elfe avait sursauté et paniqué, hurlant à pleins poumons. Je la regardais alors d’un air sombre, les yeux pleins de reproches pour avoir alerter les autres…  De toute façon ils arrivaient.
Je voulais la prendre pour la mettre en sécurité, mais je n’avais pas le temps. Je la laissais ainsi, avec le corps de l’homme, pour me fondre de nouveau dans les hautes herbes. Le reste du groupe arriva d’un pas rapide, tandis que je les observai tapie dans l’ombre. Un vieil homme s'arrêta près de moi. Une proie facile. Une patte noire sortie des fougères, prête à bondir de nouveau…

Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Left_bar_bleue34/40Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  La Sainte Église Jeu 06 Fév 2014, 11:28

Le garde frontière s'était un peu avancé vers la source du son, afin de forcer la bête à se manifester...Et elle le fit, il s'en rendit bien compte, mais pas de la manière qu'il avait escompté. Alors qu'une douleur fulgurante lui traversait la gorge et que le cri qu'il voulut pousser s'étouffer en d'immondes gargouillis. Son cerveau fonctionna néanmoins encore quelques instants, assez pour reconnaître l'intelligence de la bête dont il avait parlé, avant que son cœur ne s'arrête,  lui renvoyant juste une dernière sensation de froid intense, avant qu'il ne s'effondre au sol, incapable d’expirer simplement son dernier soupir.

Le flot de sang qui avait jailli de la gorge de l'humain, le dernier sursaut de son corps, la bestialité de la panthère. Tout cela l'elfe l'avait aperçue et sans pouvoir se retenir elle hurla d'effroi, pensant que cela serait son tour, mais aussi de par la fatigué et la tension qui l’habitait, l'empêchant de penser par elle même ou d'agir correctement. Néanmoins elle fut à même de comprendre, en croisant le regard de l'animal... Il était plus que cela, il était une créature. Une créature qui était parvenue à subsister dans cette jungle, un monstre qui avait tué ses hommes mais ne lui ferait rien, la protégerait. Elle dût alors retenir un nouveau cri d’espoir et de joie mêlée, sep laquant la main sur la bouche pour al retenir, bien qu'il était trop tard... La panthère disparut alors dans les fourrés, mais l'elfe ne se laissa pas désespérer, car elle savait par où elle s'était dirigée... Vers ses poursuivants.

Ces derniers ne savaient pas ce qui était advenu au garde jungle, mais avançait tout de même avec davantage de prudence que ce dernier, observant avec attention les arbres et les fourrés. Cependant ce ne fut pas suffisant, la créature était discrète, fondus dans son environnement...  Mais l'érudit avait ressenti quelque chose d'où son arrêt et il réagit avec une étrange promptitude au bond de la panthère, s'écartant brusquement sur le côté, évitant de justesse d'être pris sous le poids de l’animal et saisissant son bâton dans une position à première vue étrange. Le vieil homme, était un moine initié aux arts de l'orient. D'où sa vigueur étonnante pour son âge et sa réactivité face à la panthère. Malgré son apparence il était probablement le plus menaçant du groupe, les deux hommes d'armes qui menacèrent la panthère de leurs hachettes paraissant être d'un niveau moyen, alors que du moine il émanait une véritable énergie, une menace. Quant au noble il n’avait pas dégainé son arme, fixant avec un regard sévère la panthère... Avant de faire un bref hochement de tête vers le moine, qui le lui rendit.

Alors le noble, couvert par les deux hommes d'arme, continua seul  sur la piste de l'elfe. La panthère pourrait tenter de le poursuivre, mais ce faisant elle risquait de s'exposer à ses adversaires directs, le moine en particulier qui de son bâton commençait à la menacer , effectuant d'amples gestes  pour creuser une distance de sécurité entre lui et la créature.

"Engeance... Prépare toi à ta purification."

Le noble ne mit alors pas longtemps à retrouver l'elfe, elle était adossé à un arbre, haletante, vulnérable ,son ventre l'empêchant de réellement lui résister. Mais quelque chose clochait. Le cadavre du garde jungle déjà, dont la blessure trahissait le fait que leur assaillant avait déjà fait une victime, mais aussi l'absence de son arme... De par la distance les séparant il n'avait pu voir ce que l'elfe tenait en main. A vrai dire il l'entendit plus qu'il le vit, comme elle put entendre, avec satisfaction, la flèche pénétrer la chair molle, lâchant dans un faible soupir, en abaissant l'arc, avec un maigre sourire.

"Au moins suis je un peu plus qu'un fardeau..."
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  Felina Sam 08 Fév 2014, 19:03

Le vieil homme s'était arrêté. Je bondis d'un seul coup. Mais je loupais ma cible, l'homme s'était écarté et m'avait évité ! Lui, un vieillard avec son bâton qui aurait du mourir sur le coup. Perplexe, je le vis agiter frénétiquement son bâton face à moi, tout en s'avançant. Il fallait l'avouer, j'étais impressionnée par son courage. Même si ça n'allait pas le sauver. Deux autres hommes, hachettes en main, me toisaient tout en restant sur leur garde. Puis enfin le dernier homme s'en alla sans trop me prêter attention. Il allait vers l'elfe, ce qui me déplut fortement. Mais je devais d'abord me débarrasser de ces trois imbéciles.

"Engeance... Prépare toi à ta purification."

Un grognement sombre sorti d'entre mes crocs pour réponse, faisant taire les quelques bruits d'oiseaux au-dessus de nous. Aucune tolérance ne serait accordée à ces humains. Je ne supportais plus leur présence autour de moi, sur mon territoire, dans ma vie. Ils représentaient quelque chose d'obscure, de lointain, dont ma conscience m'interdisait l'accès.

Un coup d'œil vif et la hache d'un des hommes s'échappa pour venir se planter profondément dans son pied. Le cri de douleur qui en suivit m'assura qu'il n'allait pas remuer de si tôt. Puis soudain une douleur s'empara de mon crane, me faisant voir quelques étoiles… Je compris aussitôt qu'un coup de bâton venait de m'assener le museau. Et avec une force incroyable pour un vieux crouton comme lui ! Furieuse je m'avançai d'un coup pour donner deux vifs coups de griffes, puis reculai aussitôt, aplatie au sol. Mais je n'avais lacérer que l'air, le vieil homme était rapide et réactif. Je devais m'avancer d'avantage, quitte à me prendre un coup de bâton. Pour l'instant le deuxième homme à la machette n'avait pas bougé… Alors je fonçai, tête baissée et tentai de lui ouvrir le ventre. Le vieux sauta rapidement et m'échappa, mais je sentis mes griffes traverser quelque chose malgré tout. Un coup de bâton me frappa le flanc sèchement dans la seconde qui suivit. Ce vieillard était impressionnant. Et je me demandais ce qu'il en serait de sa résistance à mon poison, même si je ne savais pas quelle partie du corps j'avais touchée. Quelle qu'elle soit, il allait bientôt sentir sa chair pourrir.
J'entrais alors dans son esprit, d'un ton satisfait :

*Prépare-toi à ta putréfaction.*

Et toc, bien envoyé ! Me félicitais-je avec une pointe d'humour. Aucun doute, l'adrénaline du combat était un excitant enivrant. Peut-être m'avait-il un peu... manqué.
Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Left_bar_bleue34/40Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  La Sainte Église Sam 08 Fév 2014, 23:16

Il ne faisait nul doute aux yeux du vieil homme que cet animal était la créature évoquée par le garde-jungle. trop vive, trop intelligente pour un animal, fusse t-il un prédateur. Qui plus est la manière dont un des hommes d’arme fut blessé ne lui échappa. ces hommes n'étaient peut être pas très habiles, mais pas au point de se blesser aussi sottement. il reconnut ainsi l’œuvre de la magie, la télékinésie... De fait il s'avéra être sur ses gardes, tenant fermement son bâton afin qu'il ne lui soit guère aisément arraché, sans relâcher sa prise une seule seconde. A deux reprises il parvint à toucher la bête, sans parvenir cependant à lui infliger de sérieux dommages, elle se protégeait bien trop pour cela. A vrai dire il avait lui même récolté une vilaine plaie qu'au niveau du torse. Les griffes de la créature avaient tracé un sillon sanglant sur sa chair , rien de grave en soit, mais tout de même assez douloureux pour qu'il y prête attention, sas pour autant baisser sa garde.

De leurs côtés les gardes se ressaisissaient enfin, celui qui avait vu son pieds à moitié tranché par sa propre hache peinait à tenir debout et prenait appui contre un arbre, son arme ensanglantée en main. Quant à l'autre il s'avançait enfin envers la panthère, levant haut sa hache pour tenter de l'attaquer alors qu'elle faisait face au moine. Elle ne se laisserait sans doute pas avoir ainsi, mais le vieil homme décida d'agir conjointement avec lui, quand il entendit une voix féminine résonnait dans sa tête. Preuve était faite de la nature monstrueuse de son opposante... Mais ses dires lui furent utiles, car ils lui permirent de se rendre compte que quelque chose clochait. Il ne ressentait plus de douleur au niveau de sa plaie, et un bref coup d’œil lui permit de se rendre compte que la chair commençait à pâlir de manière inquiétante autour de la blessure, et que se membres lui paraissaient gourds... Il puisa alors dans cette énergie, que ces hommes d’orient nommait chi pour raviver son corps et retenir l'avancée du poison. Ce n'était qu'un palliatif temporaire et qui ne ferait que ralentir les effets du venin, mais au moins serait il encore ne état de combattre.

Néanmoins l'effort que cela lui demanda une effort de concentration qui l'empêcha d'agir efficacement avec le soldat. Ce dernier avait ainsi portée son assaut sans que le moine ne lui vienne en aide. De cela il en eut bien compte et de fait l'effroi rendit son coup d'autant plus maladroit, le rendant vulnérable à une riposte de la bête. Néanmoins cette dernière devait agir vite, car le vieil homme récupérait déjà et tentait de la prendre de cours, tentant néanmoins davantage d’éliminer la menace que de sauver la vie de son camarade. D’ailleurs, le blessé se vidait de son sang et n'avait même plus la force d’exécuter un garrot, bien trop préoccupé à vrai dire à fier la bête, pour tenter de vainement se défendre. il était tant et si bien affaibli qu'il n'entendit pas le léger craquement non loin, ni la flèche qui abrégea ses souffrances.

Le moine, par contre, s'en rendit compte et commença à battre en retraite. Il ne tournait nullement le dos à la bête, mais il avait conscience d l'échec total de sa tâche... Et il ne comptait pas sauver sa vie, il paierait cher le prix de ce manquement, mais il fallait que quelqu'un puisse rapporte ce qui c'était passé ici , ne serait ce que pour aviver la hargne du seigneur, père du noble qui avait probablement péri, à l’encontre des monstres afin qu'il apporte un soutien plus conséquent au clergé.

En effet ce dernier avait même prévu des issues en cas d'échec afin qu'en aucun cas il ne soit perdant. pour autant il lui faudrait des boucs émissaires et c’était pour cela que chacun de ses membres était prêt à mener à bien sa tâche tout en acceptant sans frémit la punition qui serait la leur.
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  Felina Dim 09 Fév 2014, 17:58

Le vieillard plissa les yeux suite à ma remarque. Ce n'était qu'une question de temps avant qu'il comprenne. Affaibli, je pouvais en finir… Mais un des deux hommes à hachette, celui qui n'était pas blessé, fut prit d'une vague de courage vraiment stupide.

J'entendis les grosses foulées qu'il fit derrière moi pour enfin m'attaquer. C'était comme jouer du tambour pour m'avertir. Dans son saut… majestueux, hache brandit tel un objet saint, je ne pouvais imaginer une offensive plus périlleuse. Dans un mouvement vif ma tête se tourna et les crocs s'enfoncèrent dans le bras qui tenait la hachette, rabattant brutalement l'homme à terre. Toujours son bras dans ma gueule, je me rendis compte qu'il avait été à moitié arraché. L'homme se mit à pousser des hurlements de douleur, ce qui le rendit encore plus agaçant. Cependant je ne l'achevais pas, c'était bien plus satisfaisant de laisser ses camarades témoins de sa souffrance. Je ne me savais pas si sadique. Mais ils avaient chassé sur mon territoire ! Ils avaient blessé un être pur et fragile, l'avaient harcelé, m'avaient attaqué, et avaient probablement fait pire dans leur misérable existence humaine.

Une flèche vînt abattre le deuxième homme au pied ensanglanté, resté à l'écart. Je comprenais avec soulagement que l'elfe s'était débarrassé du noble également, grâce à l'arc du mercenaire. Mon regard retourna sur le vieillard, pauvre chose dont le poison allait se nourrir de sa chair, qui reculait avec précaution sans me quitter des yeux. J'avançai doucement, moins vite que lui. Comme pour lui laisser la chance de prendre un peu d'avance sur sa fuite, comme pour lui laisser l'espoir de vivre. Comme un jeu.

Je poussai un rugissement afin de couvrir quelques instants les cris désespérés de l'homme au bras presque détaché du corps. Ainsi j'avertissais la faune que la voie était libre pour eux.
Ces humains seraient laissés aux animaux de la jungle qu'ils avaient dérangés. Une offrande pour s'excuser en quelque sorte, un repas copieux.

Je continuais d'avancer dans un rythme lent vers le vieillard. Celui-ci n'était pas à manger, car contaminé. Cependant il allait devoir payer, comme ses amis, le prix de son audace. Mes iris d'or enflammés par la rage ciblaient les siennes. Je voulais les pousser à l'intérieur de ses orbites pour le punir de me regarder ainsi. Que croyait-il donc ? Que me fixer allait le sauver d'une éventuelle attaque ?

* Pensais-tu vraiment pouvoir m'abattre avec ton bâton ? * Ricanais-je.

Je savais que le poison faisait effet progressivement. La douleur allait s'accentuer, jusqu'à être insurmontable. D'ailleurs, il aurait déjà du ramper au sol en criant sa souffrance. Peu importait la technique qu'il utilisait pour ralentir les effets. Aucun humain ne pouvait le contrer sans une puissante magie. 

* Capturer une elfe enceinte avec cinq hommes, c'est dans le domaine du possible. Mais pourquoi avoir pensé que vous réussiriez ici, dans cette jungle ? Êtes-vous stupide à ce point ?
Dis-moi ce que les humains projettent de faire ici, et qui va revenir ? Si tu me donnes suffisamment d'informations, je te laisserai la vie sauve, afin que tu puisses aller raconter à ton infâme espèce ce que j'ai fait de ton équipe de bras cassés. Dis leur que si un homme ose encore fouler mes terres, il connaitra pire que la mort. *

Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Left_bar_bleue34/40Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  La Sainte Église Dim 09 Fév 2014, 21:07

Le soldat hurla de douleur dès l’instant où les crocs avaient pénétrés sa chair, mais cela n'était rien encore en comparaison avec la souffrance qui l'assaillit lorsque la chair se détacha de son bras. L’hémorragie lui fit alors rapidement perdre conscience dans une douleur intenable , à la merci des bêtes qui déjà convergeaient vers les corps des humains, la forêt ne laissait que peu de traces de ses victimes... En somme il n'y avait plus d'espoir à avoir pour eux, ni pour quelque membre de cet expédition, le moine ne avait clairement conscience alors qu'il reculait, usant du bâton pour essayer de maintenir la créature à distance, cette dernière suivant néanmoins le moindre de se pas avec une lenteur provocante. Pour autant il ne laissait pas la peur l’envahir, son esprit avait été façonné de manière à ne pas pouvoir l'éprouver. A nouveau il entendit la voix dans son esprit. Il aurait pu lui fermer ce dernier, il avait assez de volonté pour cela, néanmoins lui même souhaita l'écouter jusqu'au bout, ne prêtant tout d'abord aucune attention à sa provocation. Il fut par contre des plus attentifs face à la suite de ses propos, alors que lui même titubait involontairement, al douleur recommençant à poindre dans son torse, se rapprochant péniblement de son cœur... Il eut alors un sourire mauvais, haletant doucement. Il ne pourrait pas faire son rapport visiblement ,de fiat la proposition de la créature était ridicule.

"Comme si je ne savais pas que tu m’avais empoisonné engeance infernal. De toute manière à mon âge la vie n'a que bien peu de valeur en comparaison à la grandeur des dieux... Néanmoins je peux te dire ce que nous comptons faire ici. un jour ou l'autre, dans dix ou mille ans, cette jungle sera rasée, et avec elle tout ses noirs secrets ! Et alors, toi et tout ses autres habitants, la mort vous prendra ! Ce que nous avons fait...n'était qu'un premier pas, et même échoué il est le prémisse de la chute de ce lieu."


Il recula à nouveau mais d'un pas moins assuré alors qu'il toussa violemment malgré lui, recrachant du sang en quantité non négligeable, une douleur aiguë ne tardant pas à lui parcourir le corps, l'immobilisant pour le coup. Pourtant il trouva encore la force de parler, haletant.

"Je n'aurai de toute manière pas l'occasion de transmettre ton message visiblement... Alors laisse moi t'en dire un autre. Nous pensions réussir...Car nous devions réussir, peut être même pour ton pauvre bien, sombre idiot."

Alors le poison atteint son cœur...et tout ses muscles se relâchèrent, l'humain tombant au sol ,alors qu'un ample flot de sang s'échappait de ses lèvres, s'écoulant à même la terre humide de la jungle et l'humus ,ne laissant aucun doute sur son passage de vis à trépas.

Peu après de faibles gémissement se firent entendre, l'elfe des bois... Il était peu probable qu'un animal s'en prenne à une créature comme elle, avec un lien aussi étroit avec la nature,et ces gémissements 'étaient pas ceux que poussaient un être empli d'effroi ou souffrant de blessures, et au vu de son état la source en était évidente.
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  Felina Dim 16 Fév 2014, 20:40

Je souriais en entendant son cœur accélérer, luttant douloureusement contre le poison. Il ne m'avait pas cru, le petit malin. Mais ça ne l'empêcha pas de répondre à ma question. Malheureusement ses menaces étaient prévisibles, et à la hauteur de la stupidité de l’Église. Il ne m'apportait aucune information utile. Tant pis, je me contenterais de la satisfaction de le voir mourir lentement.

"Je n'aurai de toute manière pas l'occasion de transmettre ton message visiblement... Alors laisse moi t'en dire un autre. Nous pensions réussir...Car nous devions réussir, peut être même pour ton pauvre bien, sombre idiot."


Je le regardai alors pousser son dernier soupir. Quelle mort pathétique. Cependant il n'avait pas tord, sa vie n'avait pas de valeur. Je ne  l'avais connu que quelques minutes, et pourtant il était aujourd'hui ce que je détestais le plus au monde. Un humain, un envahisseur. Un meurtrier. Et puis… je ne connaissais personne alors ce n'était pas bien difficile. Je n'avais pas compris sa dernière phrase. Je ne voyais pas en quoi leur réussite aurait pu servir mes intérêts. Mais je n'eus pas le temps d'y réfléchir, les gémissements de l'elfe m'alertèrent immédiatement.

Je retournai rapidement auprès d'elle, ne prêtant pas attention aux corps des hommes morts étendus,  et réalisai avec effroi la situation. Elle accouchait ! Je restais quelques secondes plantée devant elle, ne sachant que faire. Pourquoi ça devait se passer maintenant ! Après une grande inspiration, je me décidai à m'approcher  et, maladroitement, je pris entre mes crocs ses vêtements au niveau du dos, en prenant soin de ne pas les déchirer, pour la tirer doucement contre un arbre. Il y avait de la mousse, c'était plus confortable. Enfin… vu les cris de douleur, je doutais de l'importance de mon effort. Je ne savais pas si je devais rester ou partir, mais la laisser seule me semblait assez égoïste.


*Je ne sais pas quoi faire…* Lui dis-je un peu désespérée.
Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Left_bar_bleue34/40Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  La Sainte Église Dim 16 Fév 2014, 22:34

L'elfe bien sûr ne résista pas alors que le premières contractions se faisaient sentir, sa douleur étant des plus visibles, elle sembla tout de même apaiser quand elle put se reposer contre l'arbre, haletante et les yeux clos pour essayer de refréner cette intense souffrance, qui transparaissait néanmoins à travers des cris qu'elle ne pouvait au final retenir. Elle finit par ailleurs par rouvrir ses yeux son regard fixant la panthère avec un sourire incertain, les mains posées sur son ventre alors que la voix de sauveuse résonnait dans son esprit. Elle articula  péniblement, son sourire s’effaçant.

"Ah...Donnez moi un bâton...Que je morde, sinon je vais me couper la langue et...Et s'il est anormal... Tu...Tuer le..."

Ses mot pouvaient paraître étrange pour la panthère, voir malsain, mais le regard que lui lançait l'elfe était emplie d'un profond désespoir que ne justifiait pas à lui le seul le fait de porter un bâtard humain. Par ailleurs il restait à définir ce que c'était qu'un "anormal".

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'accouchement fut des plus douloureux. Rien n'ayant été préparé pour le faciliter il dura des heures pendant lesquelles, l'elfe souffrit abondamment et perdit beaucoup de sang alors que son corps se tendait à chaque instant afin d  mettre un terme à cette souffrance, en finir avec cela...puis vint la libération, l'enfant, un garçon naquit ouvrant ses yeux sur le monde et poussant ses premiers cris , respirant ainsi à grande bouffée. Sa mère le regarda alors avec crainte. Il paraissait normal, ses oreilles, bien qu'encore petite présentées déjà l'aspect légèrement effilé de ceux de sa race et le reste de son corps était normalement proportionné. Seul son visage paraissait un peu étrange. une zone s'étendant du milieu du front, jusqu'à la moitié du côté droit de la mâchoire, effleurant le nez et couvrant l’œil, avait un aspect étrange. La peau était brunâtre, parcourue de stries rougeâtres qui ne ressemblaient nullement à des veines, et par endroit elle semblait comme pelée. Quand ses cris s'apaisèrent un peu et qu'il ouvrit les yeux, ces derniers étaient vairons. Celui du côté gauche était du même vert que ceux de sa mère, mais le droit, de la partie affectée, était fendu comme ceux d'un reptile et rouge, injecté de sang.

Le cordon ombilical encore intact, la mère, avec les maigres forces qu'il lui restait, le prit à bout de bras, semblant partagée à la vision de cet enfants mal formé, elle paraissait le juger, une légère amertume se lisant dans ses traits...avant qu'elle ne porte à sa poitrine, qu'elle n'eut aucun mal à découvrir, et à laquelle le bébé se nourrit avidement, alors que l'elfe basculait la tête en arrière, respirant  profondément pour chasser la douleur demeurant, puis regardant la panthère. Elle saisit alors une flèche de sa main libre et la leva...Pour trancher d'elle même le lien qui l'unissait encore à l'enfant, alors que ce dernier tétait.

"Il vivra... Malgré sa difformité, il vivra."

Elle fut alors agitée par un sanglot, qui se répercuta chez le bébé qui poussa un faible cri de complainte alros que sa mère disait entre deux sanglots.

"J'espère que mon égoïsme n’entraînera rien de grave... Mais quoi qu'il en soit...je vous dois la vie et la sienne Panthère. Je me nomme Erena, puis je savoir votre nom...et pourrez vous donner le sien à mon fils ?"

Le geste pouvait paraître déplacé, mais c'était en vérité un signe de reconnaissance envers la panthère,. D’autant plus que la mort était à vrai dire un euphémisme de l'horreur de ce qui les aurait tout deux attendus si elle était resté entre les mains du noble et de sa clique.
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  Felina Mer 19 Fév 2014, 18:47

Tuer son bébé ? Je n’aurais jamais pu imaginer cette idée venant d’une mère. Comment pourrait-on justifier un tel acte ? J’étais absolument contre. Même si le nouveau-né venait au monde avec quatre bras, je ne pourrais jamais lui ôter la vie.  Mais pourquoi m’impliquait-elle ainsi ? J’étais à la fois agacée et bouleversée, je ne voulais pas être là, mais je n’imaginais pas la laisser seule. Une sensation détestable. Je ne lui répondais donc pas, et attrapais un petit bâton qu’elle pourrait mordre.
Le cauchemar n’en finissait plus. L’elfe se tordait de douleur pour faire naitre son enfant. Ses cris et le sang avait quelque chose de sombre, très sombre dans mon esprit. Quelque chose voulait revenir, se souvenir… Je bloquais immédiatement ce processus et me concentrai sur la créature en détresse. Le bébé commençait enfin à sortir, je pouvais le voir, étrange petit être qui se mit à respirer. Une immense vague de soulagement me submergea. C’était si beau, cette mère qui offrait la vie. J’étais stupéfaite, émue, complètement admirative.

L’enfant était parfait, même avec ce visage si particulier, il était beau. Mon émotivité l’emportait sur mon objectivité, mais ça n’avait pas d’importance.

La mère prit l’enfant dans ses bras. Je restais là à les regarder, autour de cette petite marre de sang, à la fois heureuse et un peu jalouse. Une chance pareille ne m’arriverait jamais. Je ne pourrais jamais serrer mon enfant contre moi. Mais l’elfe était en vie, son bébé aussi. Malgré l’invasion sauvage des hommes, cette journée était devenue merveilleuse grâce à l’elfe.

Elle coupa elle-même le cordon avec une flèche, ce qui me sembla un peu rude sur le coup, mais j’étais satisfaite qu’elle le fasse. Puis tandis que l’enfant tétait contre sa mère, l’elfe se mit à pleurer doucement. Je faisais un pas vers elle, inquiète.


"J'espère que mon égoïsme n’entraînera rien de grave... Mais quoi qu'il en soit...je vous dois la vie et la sienne Panthère. Je me nomme Erena, puis je savoir votre nom...et pourrez vous donner le sien à mon fils ?"


Je restais muette quelques instants, la regardant elle, puis l’enfant.  Je croisais son regard. Ses grands yeux si différents l’un de l’autre. Comme s’il avait deux personnalités. Il allait être unique, il était un survivant, comme sa maman.

* Je n’ai pas de nom *

C’était vrai. Si j’en avais eu un, je ne m’en souvenais plus. Et ce n’était pas très grave, puisque je n’en avais aucune utilité ici. Je m’approchais un peu plus de l’elfe, puis me couchais doucement contre elle et l’enfant pour leur apporter toute la chaleur de ma fourrure.



* Ton enfant est parfait Erena. Il est en vie grâce à toi, tu as fait tout le travail *

Après quelques secondes d’hésitation, un prénom me vint à l’esprit, comme ça, comme une brise fraiche dans mon esprit. Je plantais mes yeux dans ceux du bébé à nouveau.

* Engar *
Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Left_bar_bleue34/40Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  La Sainte Église Mer 19 Fév 2014, 20:05

L'elfe fut un peu surprise d'entendre son interlocutrice lui annoncer qu'elle n'avait pas de nom, mais elle ne s'en offusqua pas. C’était après tout cohérent si elle vivait ici, peut être sen solitaire, et donc n'ayant pas besoin de nom, et quand bien même elle lui mentirait... L'elfe lui était de toute manière son obligée. D'autant plus qu'elle lui en avait donné un autre de nom, un pour son fils, son tout petit.. Né d'une mauvaise union, mais qu'elle protégerait et élèverait au mieux de ses capacités. Qui plus est, elle ne serait pas seule, du moins elle l'espérait. La panthère ne l'abandonnerait pas, du moins pas avant qu'elle ne soi en état, elle avait déjà tant fait pour elle... Pour eux. Un de ses bras vient ainsi doucement caresser le pelage de l'animal , alors qu'elle fermait à moitié les yeux ,se détendant doucement, alors que son fils achevait son premier repas...

Ce dernier tourna doucement la tête vers la panthère, comme s'il reconnaissait déjà ce prénom... puis une de ses petites mains vint serrer doucement la fourrure de l'animal.il soutint alors son regard, ses yeux vairons fixant ceux fauve de Felina, avant de lover sa tête contre sa mère, puis s'endormir dans un profond et paisible sommeil, alors que sa mère lui caressait doucement le dos.

"Engar... Ce nom me semble étrangement humain, mais si c'est celui que tu lui donnes alors que toi même n'en a pas, je l'accepte avec joie pour lui. J'espère qu'il lui apportera autant de bonheur qu'il le fait pour moi aujourd'hui."

Elle resta ainsi doucement étendu contre l'arbre, de longs instant qui lui semblèrent durer une éternité, avant que sa voix ne se fasse à nouveau entendre, alors qu'elle était songeuse, et achevait de retrouver ses forces.

"Nous n'allons pas pouvoir rester ici longtemps. Tu le sais aussi bien que moi, des animaux vont venir guidés par l'odeur... Et je n'ai pas la force pour quitter la jungle. Accepte tu de me mener, ainsi que mon fils,à une rivière, que nous nous lavons, et de nous offrir un abri."

Elle regarda à nouveau sa sauveuse, puis les corps des humains, déjà entouré par de nombreux insectes qui faisaient festins des cadavres et qui ne tarderaient pas à être suivi par d’autres charognards qui ne rechigneraient pas à dévorer un peu de chair fraîche. Peut être même que le sang qu'elle avait perdu en donnant la vie les trahirait. Il fallait donc bouger, et elle eut un sourire un peu amère en s'adressant à la panthère.

"Je t'en demande à nouveau tellement, mais alors laisse moi te donner quelque chose...u n nom par lequel je puise t'appeler... Toi la prédatrice de la nuit, toi...Farhuine..."

Elle lui sourit doucement espérons que son nom, prononcé en elfique, lui plaisait, après tout c'était le moins qu'elle puisse faire pour elle.
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  Felina Mer 19 Fév 2014, 23:09

L'elfe se détendait progressivement et vînt caresser ma fourrure. Même avec ma chaleur, je ne voulais pas les laisser ici. Le sang, les cadavres, ce n'était pas un lieu pour se reposer. Ils devaient se laver, reprendre des forces, dormir paisiblement…
Le petit Engar saisit quelques poils de fourrure tout en me fixant. Soutenant son regard, un doux ronronnement faisant légèrement vibrer mon corps se fit sentir. Un ronronnement d'émotion, telle une berceuse pour l'endormir. Cette famille devait être protégée.

Erena accepta le prénom pour son fils. Puis elle me demanda de les accompagner là où ils pourraient se laver et se reposer. C'était une évidence pour moi, je les voulais au sec et au chaud. Puis… L'elfe me donna un nom.  Je ne m'y attendais pas, la sensation fut étrange. Mais Farhuine me plaisait, ainsi que l'idée qu'elle puisse se souvenir de moi un jour, et de mon nom. Ainsi, je n'étais plus "personne".

* Merci  * Répondis-je doucement, un peu troublée.

Je regardais autour de moi. Je pouvais sentir les animaux aux alentours. Ils guettaient, intrigués, affamés, dans l'attente que je m'éloigne pour pouvoir manger les corps. Ils ne viendraient pas tant que je serais là. Trop effrayés d'être eux-mêmes dévorer…
Je me couchais totalement sur le sol afin de faciliter la tâche à Erena.

* Viens, installe-toi sur mon dos avec  Engar, je vous porterai. Vous ne craignez rien avec moi. *

J'attendis que la mère s'installe sur mon dos, son bébé dans les bras, pour me relever doucement.  Puis, jetant un dernier regard sur les cadavres des hommes, je quittais les lieux avec ce qui semblait être… Mes nouveaux amis. Après quelques minutes de marche nous arrivions au grand lac et sa cascade. Le soleil s'éloignait doucement, laissant d'épais reflets d'or sur l'eau. Il faisait encore très doux, tout comme la température de l'eau où Erena et Engar pourrait se baigner. Je m'aplatis au sol pour les laisser descendre.

* Vous pouvez vous laver ici. Vous ne craignez rien. Je vais chercher de quoi faire un feu, je ne vous quitterai pas des yeux *


Je repartais alors chercher quelques branches pour qu'ils puissent être au chaud toute la nuit. Je ne m'éloignais pas du lac et gardais toujours un œil et une oreille sur eux. J'en profitais également pour ramener deux pommes, les faisant léviter au dessus de ma tête. J'apportais le tout sous un grand arbre dont les épaisses feuilles retombaient comme une cabane naturelle. La mousse y étaient tendre, propre, un nid douillet. Mon regard se saisit de deux pierres qui se frottèrent vigoureusement et allumèrent un petit feu. Le soleil avait terminé de disparaitre, faisant place à la douce lumière sélène.

Je retournais alors vers Erena et son fils. Ce soir j'étais Farhuine. Et je n'étais plus seule.
Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Left_bar_bleue34/40Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  La Sainte Église Jeu 20 Fév 2014, 15:31

L’elfe sourit doucement face au remerciement de la panthère, ravie qu’elle prenne bien l’attribution de ce nouveau nom. Mais comme elle l’avait dit, il était temps de partir et une grimace remplaça son sourire alors qu’elle monta sur le dos de la panthère. Cette dernière l’avait certes aidé tant que possible pour le début. La récente mère n’eut ainsi aucun mal à s’installer, une main sur la fourrure de l’animal, l’autre tenant son fils. Cependant garder ainsi les jambes écartées pour chevaucher la prédatrice après ce qu’elle venait de vivre était une torture. Cependant cela n’était rien en comparaison de ce qu’elle avait subi avant. Forcées de partager la couche et la violence du noble, de subir les tortures de l’Eglise et tant d’autres choses qu’elle préférait oublier, mais dont le souvenir avait au moins le mérite de lui donner le courage de subir cette nouvelle souffrance.

Heureusement, cette dernière ne dura pas, leur sauveuse les menant près d’un lac, accédant alors à la demande d’Erena qui, sans hésiter une seconde, remit les pieds à terre pour se diriger vers l’étendue d’eau. Cette dernière était assez profonde, mais calme et l’onde était assez pure pour que soit certaine l’absence de prédateur aquatique. De fait elle n’hésita guère à se défaire de ses haillons ensanglantés, et s’immergea dans le cours d’eau, le jeune Engar dans ses bras. Ce dernier se réveilla alors et, face à la fraicheur de l’eau, poussa tout d’abord de faibles cris, mais l’étreinte de sa mère apaisa rapidement le petit qui se laissa laver en silence. La mère et l’enfant furent ainsi chacun débarrassé du sang qui les couvrait et ressortirent de l’eau. Une fois propre, tant physiquement qu’émotionnellement, l’elfe était des plus ravissantes, comme la plupart de ceux de sa race. Néanmoins en ressortant de l’eau elle était tout de même quelque peu gênée par sa nudité. Certes hormis la panthère, dont elle ne devait pas craindre le jugement, personne ne pourrait les voir, mais ce n’était pas dans ces attitudes. Pour autnat il était hors de question qu’elles remettent ces haillons écœurants et couverts de sang, sang dont l’odeur risquaient d’attirer une désagréable compagnie etqui, surtout, étaient des symboles de son douloureux passé.

Elle fit même plus que cela, les saisissants d’une main, elle les jeta dans le feu pour alimenter ce dernier, l’étoffe de mauvaise qualité s’embrassant rapidement. C’était mieux ainsi… Heureusement le vent soufflant sur la jungle alors que le soleil se couchait eut tôt fait de la sécher, ainsi que son bébé, et ce fut sans subir une trop grand fraicheur, de par le feu que leur avait allumé leur sauveuse, qu’elle s’installa sur le tapis de mousse mise en place par sa sauveuse, et saisit une des pommes, y mordant avidement. Avec tout cela elle avait faim ! Mais elle savait aussi qu’elle ne devait pas se nourrir trop rapidement et de fait prit le temps de savourer le fruit donnée par son amie. Le bébé pour sa part était toujours éveillé, mais était calme, tout en restant lové contre sa mère qui interrogea alors l’animal.

Dis moi… Par curiosité qui es-tu exactement ? Un magicien métamorphe ? un de ces hybrides pouvant changer de formes… ou bien un animal doué de raison et de pouvoirs magiques tels qu’il y en avait dans ma forêt natale ? Si c’est cela tu dois être la gardienne de ces lieux, Farhuine…"

Elle la fixa alors avec une pointe de nostalgie en se remémorant son pays d’origine, ravagé depuis lors comme tant d’autres par les humains. Les animaux qu’elle évoquait étaient, avant l’avènement de l’Eglise, perçus comme des divinités mineures et bienveillantes par les elfes comme les hommes, puis ces dernier se sont mis à les chasser puis à éliminer ceux qui les vénéraient encore, jusqu’à ce que finalement même ces gardiens de la nature périssent ou soient obligés de fuir. Combien de ces protecteurs existaient encore ? Erena l’ignorait, ils étaient déjà si rare avant ces événements tragiques, elle le savait mieux que quiconque, elle avait été une de leur gardienne, une prêtresse de la nature et elle avait été capturée en les aidant à fuir… Son regard se fit alors plus déterminé, alors qu’elle fixait avec ardeur els flammes.

"Quoi qu’il en soit… J’aimerai que tu restes à nos côtés, mais rassure toi, je ne serai pas un fardeau. Je vais me remettre rapidement et j’ai l’habitude d’un tel environnement. Certes ma forêt était moins dense, mais même si les hommes m’ont pris ma pureté et m’ont isolé de la nature, mon lien avec elle n’est pas brisée, je saurai l’entendre… Tout comme toi tu dois sans doute le faire."

Elle lui adressa un léger sourire comme si ce dernier détail était une évidence… Cependant, cela l’était aux yeux de l’elfe. Cette  jungle avait tant la réputation d’être hostile, mais comme toute contrée sauvage un être proche de l’origine de la vie est à même de trouver le paradis dissimuler dans l’enfer.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les charognards font bombance. Les cadavres sont fréquents, mais cinq réunis au même endroit cela était rare et provoquait un attroupement rarement vu, et qui n’était pas sans provoquer quelque heurts parmi la faune qui se disputait les chairs des morts. Ainsi les cris et piaillement bestiaux se répétaient, résonnant dans la ramure des arbres, mais cela n’empêche pas un trouble de traverser les bêtes lorsqu’un cri déchirant se fait entendre. Un des charognards au vu ses crocs heurter du métal, sous la peau, son esprit comprend que ce n’est normal… Et il réagit brusquement quand il voit le corps, sentant pourtant la mort, bouger un peu. Le métal se plie alors, formant d’étranges serres, et par endroit les chairs se boursouflent, alors que le corp est de plus en plus agité de tremblements…Avant de finalement se redresser.

Son esprit est confus… Il a le souvenir vague d’être un noble, mais plus important, il doit retrouver l’enfant. Quel enfant ? Il l’ignore, mais il sait que cela est crucial. Cela est important pour le programme… mais il est faible, trop faible. Il doit se cacher, aussi longtemps qu’il faudra… Puis alors sa conscience s’éteint. Elle ne lui sert à rien, il doit survivre avant tout ! Une bête approche, la plus grosse, elle grogne, menaçante…Avant de se jeter sur lui. Avec son nouveau corps il l’éventre, et laisse le cadavre. Il pourrait la dévorer, mais il n’en a plus besoin. L’odeur de mort qu’il dégageait disparait, pour laisser place à une flagrance que les animaux ne reconnaissent pas et qui les effrayent. Ils s’éloignent sur son passage, avant de se jeter sur le corps du vaincu alors que l’ombre inquiétante, difforme, s’enfonce dans les ténèbres. Alors que dans un dernier sursaut son esprit lui rappelle le nom du programme. Le programme Ferliost.

Puis les ténèbres l’avalent, alors qu’il disparait et que les charognards effacent toutes  les traces de son passage… Désormais une nouvelle créature alimenterait les craintes venues de la jungle et effraierait les gardes-frontières.
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  Felina Lun 03 Mar 2014, 17:05

Erena et le petit Engar s’installèrent près du feu. Ils étaient secs, au chaud, et en sécurité. Erena semblait être un peu mal à l’aise, et il me semblait qu’il s’agissait de sa nudité. Je n’avais pas de vêtement pour elle, pour eux… Il y avait toujours mon slim que je pouvais leur donner, mais hors de question de me transformer pour le faire apparaitre. Une force sombre au fond de mon être m’en empêchait. De toute manière, je n’avais que faire de leur nudité. Ici, personne ne portait de vêtement. Et puis ils étaient magnifiques ainsi.
La mère croqua dans la pomme. Étant donné sa faim, je voulu lui apporter de la viande, mais je ne savais pas si les elfes en mangeaient. Je me sentis vraiment stupide en réalisant que je n’en avais pas la moindre idée. Sans broncher, je continuais de les regarder, tout en restant attentive aux bruits et aux odeurs alentours. Depuis la fin de cette journée j’étais restée sur mes gardes, prête à voir surgir des humains de chaque bosquet. 
Dis moi… Par curiosité qui es-tu exactement ? Un magicien métamorphe ? un de ces hybrides pouvant changer de formes… ou bien un animal doué de raison et de pouvoirs magiques tels qu’il y en avait dans ma forêt natale ? Si c’est cela tu dois être la gardienne de ces lieux, Farhuine…"
Je restais un moment stoïque, à regarder l’elfe d’un air stupéfait. C’était non seulement étrange de parler avec quelqu’un doté d’une réelle conscience, mais alors répondre à ces questions me semblait atrocement difficile. J’étais restée seule trop longtemps. J’avais perdu l’habitude de parler. Pourtant, j’avais l’impression d’être quelqu’un de bavard. Cette sensation me faisait me sentir triste, alors je la chassais, comme toute ces choses lointaines dont je n’avais pas le droit de me souvenir. 
* Je… je suis une hybride. Je peux me transformer. Mais je ne suis pas magicienne. *
Je n’étais pas non plus la gardienne des lieux… Je m’étais surtout imposée… et auto proclamée reine de ce territoire, affrontant chaque créature qui n’avait pas été d’accord. J’avais gagné ma place ici. Mais cette forêt, je l’aimais… Je la défendais, ses habitants aussi. Cela en faisait-il de moi la gardienne ? 
Erena me demanda, je crois, de veiller sur eux. Elle savait comment vivre dans une telle nature, mais son nouveau-né allait avoir besoin d’une protection, certains prédateurs étaient grands, et seule, je doutais de leur réussite en cas d’attaque.

* Je vous protègerais toi et Engar, sois en sure. Vous devrez juste rester cachés lorsque j'irai chasser. Au moindre problème... Tu hurles. Et si tu as besoin de quoi que ce soit, demande moi. *

Je savais qu’il faudrait fixer quelques règles pour que tout se passe bien. M’engager à les protéger était à la fois très angoissant, et merveilleux. Cette nouvelle responsabilité, cette mère et son enfant, des survivants qui soudain étaient sous ma protection… Serais-je seulement à la hauteur ? Et que ferais-je, lorsqu’ils partiront ? Je posais la tête sur mes pattes en les regardant s’endormir, bercés par les vagues des flammes et leurs crépitements. 
Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Left_bar_bleue34/40Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  La Sainte Église Mar 04 Mar 2014, 18:27

Erena parut un peu surprise en entendant Farhuine parler de lui au féminin. Il s'agissait donc aussi d'une femme ? En soit ce n'était pas particulièrement surprenant, mais au moins cela lui faisait un motif de gêne en moins quant à sa nudité, puisqu'elle n'avait rien à lui cacher. Enfin elle passa rapidement outre ce détail réfléchissant davantage à ce qu'impliquait ce qu'elle venait de lui dire. En tant qu'hybride elle était peut être née ici, mais si ce la avait été le cas elle ne vivrait probablement pas ici en solitaire. Était elle comme elle une survivante qui avait trouvé refuge ici ? Ou bien se proches avaient été tués par la jungle ? La deuxième hypothèse lui paraissait improbable sinon Farhuine serait bien plus nerveuse en ce lieu. Quoi qu'il en soit elle semblait être à sa place en ce lieu et sa survie n'était guère surprenante aux yeux de l'elfe, qui continuait de bercer l'enfant. Le trouble de son interlocutrice ne lui échappa par ailleurs, et elle ne put se demander ce qui l’avait causé. Par sa question avait elle réveillé en elle quelque passé pénible ? Peut être était-ce le cas et de fait, et en dépit de sa curiosité, elle se retint de l'interroger sur son autre apparence, se contentant de hocher la tête afin de ne pas prendre le risque d'éveiller en elle de pénibles songes.

Malgré ces pensées elle lui adresse un tendre sourire quand elle accepta de les protéger. Avec cet être à ses côtés, Erena pouvait continuer à puiser en cette volonté que les humains avaient réussis à briser, mais dont un éclat lui était revenu à l'instant où elle avait décidé de prendre la fuite. L'espoir, tout simplement, de voir le jour se lever une fois de plus, lui donner la force de continuer et de cela elle en était reconnaissante à l'égard de la gardienne de ces terres alors qu'elle acquiesça à ses recommandations.

"J'en prend bonne note..Et je pense que je serai à même de tenir à distance tout danger jusqu'à ce que tu arrives. Cependant l'idéal serait qu'on est une cachette fixe, où nous resterions. Engar supportera mal d'être transporté en permanence."


Son regard s'abaissa doucement vers son fils. A vrai dire la seule chose dont elle avait peur c'était pour lui. Ne s'était elle pas trompé à son sujet ? Serait il bien un individu doué de conscience et non pas une bête féroce ? Pourrait il survivre dans les conditions de la jungle. Ne serait il pas trop faible pour cela ? Autant de questions qui l’inquiétèrent après la joie de le savoir en vie et presque normal... Et malgré tout ses efforts elle ne pouvait retenir un frisson en voyant la partie déformée du visage de son nourrisson, se sentant à la fois coupable et inquiète. Enfin, elle apaisa, l’instant n'était pas encore à la peur, il n'y avait nulle raison concrète à cela. La jungle autour d'eux était calme, paisible, la nuit commençait à se lever et Farhuine veillait sur eux. Ainsi elle finit son repas, laissant tomber le trognon au sol , avant de s’adosser à l'arbre, raffermissant sa prise sur Engar avant de fermer les yeux, son être se détendant alors qu'elle pouvait en fin se libérer de la fatigue qui s'était accumulé, et soufflant dans un soupir de soulagement elle adressa une dernière parole à Farhuine, avant de sombrer dans le sommeil.

"Merci Farhuine."
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  Felina Jeu 20 Mar 2014, 15:47

Les jours passèrent rapidement. Le temps défilait tellement plus vite que l’époque où j’étais encore seule… Je n’avais pas compté les semaines, et j’essayais de ne pas trop y penser. Au fond j’avais peur, peur de perdre Erena et Engar. Ils étaient devenus une nouvelle lumière, une nouvelle force, quelque chose de merveilleux. Des émotions et sensations familières me revenaient progressivement… La tendresse, l’affection, l’amour,  mais aussi l’angoisse et la peur qu’il leur arrive quelque chose. Ou qu’ils m’abandonnent.

Plus j’apprenais à connaitre Erena et Engar, plus mes nuits étaient agités. Je n’arrivais plus à dormir correctement. Des rêves étranges me faisait apparaitre certaines formes, certaines silhouettes de mon passé, des voix lointaines, des odeurs. Quelque chose de très douloureux voulait revenir. Mais mon corps et mon esprit faisaient bloc pour l’en empêcher.
Je n’avais besoin de rien d’autre qu’Erena et Engar.

Nous avions construit une petite cabane en hauteur, protégées par d’immenses feuilles qui tenaient l’endroit à l’ombre des puissants rayons du soleil. Proche du lac, il était simple pour la mère et son enfant de se laver et se rafraichir. Certes, l’endroit attirait les créatures qui venaient s’abreuver lors des fortes chaleurs, mais j’avais pris soin de laisser mon odeur dans une large zone qu’Erena et Engar n’étaient pas censés franchir dans ces cas-là. Puis je n’étais jamais vraiment loin.
Je rapportais de la nourriture régulièrement, ainsi que de longues brindilles, des lianes et diverses feuilles, afin qu’Erena puisse se confectionner des vêtements. Ce n’était pas l’idéal, mais ici, ces choses-là n’avaient que peu d’importance.

J’aimais jouer avec Engar. Il n’était qu’un bébé, alors c’était surtout moi qui m’amusais… Mais ses grands yeux si particuliers s’ouvraient grand d’émerveillement, il agitait ses petits bras en poussant des cris, comme pour m’encourager à faire l’idiote devant lui. Je rentrais parfois dans son esprit, pour lui faire voir les plus belles images de la jungle. Les animaux, les insectes, les oiseaux, et les fleurs...Je voulais lui montrer tout ce que j’avais de plus beau en mémoire. Mais ce qu’il aimait le plus, c’était lorsque je le faisais monter dans les airs jusqu’à la cabane, par la seule force de mon esprit, sous le regard impatient de sa mère.
Oui, on pouvait appeler ça une famille, un foyer, en quelque sorte.

Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Left_bar_bleue34/40Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  La Sainte Église Lun 31 Mar 2014, 12:15

Bien à l'abri dans le territoire de la panthère et sous le toit qu'elle et l'elfe avaient construit ensemble, Erena et son fils s’adaptaient à ce nouveau mode de vie. Bien sûr ce dernier était en grande partie rendue viable par l'aide apportée par Farhuine, qui en plus de leur donner un territoire sans danger majeur et avec certaines dispositions comme le lac leur permettant de se laver et d'avoir de l'eau potable en libre accès, les approvisionnait régulièrement en nourriture, l'elfe mangeant ainsi à sa faim et pouvant à son tour sustenter le petit Engar. Certes cela pouvait paraître être une nouvelle forme de prison aux yeux de certains, mais pour Erena c'était le paradis. Certes quitter ce lieu reviendrait à se suicider, mais elle était encore libre de son choix et elle avait justement décidé d'elle même de rester ici, d'autant plus qu'elle savait ce qu'était une vraie prison, les privations, la solitude. A vrai dire son choix allait au delà du bon sens elle était heureuse ici, et cette sensation de bien être allait en s'accroissant au fil des jours. Tout cela elle savait le devoir à Farhuine, dont la présence contribuait justement à ce bonheur. En effet après sa captivité sa fuite et les douleurs de l’enfantement l'elfe serait sans doute devenue folle si elle était resté seule... Mais même au delà de cela et de l'aide qu'elle leur apportait, à travers leur discussion et les jeux entre la panthère et Engar Farhuine était devenu plus qu'une protectrice, elle était une amie. Bien sûr par moment il arrivait que l'elfe soit quelque peu nostalgique des siens et de la société où elle vivait ,mais elle avait conscience qu’ils avaient disparu, et un simple gazouillement de son fils ou la voix de la panthère à son esprit ramenait un sourire sur son visage.

Cela semblait presque être trop beau pour être réelle. Bien sûr elle s’inquiétait parfois comme quand Farhuine jouait avec son fils, de manière qui lui semblait un peu dangereuse de fois, mais sans jamais s'y opposer, elle lui devait bien cela et puis l'enfant lui même semblait adorer cela gazouillant joyeusement lorsque l'animal jouait avec lui sans même être inquiété par ses griffes ou ses crocs. Néanmoins elle décida tout de même de se rendre utile, et après une semaine de convalescence après l'enfantement elle avait commencé à agir. En premier lieu elle elle commença à cueillir des fruits comestibles près des arbres les plus proches, et quant elle se rendait au lac pour se nettoyer et laver Engar elle en revenait régulièrement avec un ou deux poissons qui en était issue pour agrémenter leur repas, Ensuite elle passait son temps libre à tisser avec les feuilles des vêtements pour elle et Engar. le matériau étant relativement fragile elle réduisit la tenue vestimentaire au minimum, juste de quoi préserver sa pudeur et celle de son fils. La seule concession à cela était un bandeau qu'elle avait confectionné pour un seul but, dissimuler la difformité du visage de son fils... Elle avait un peu honte d'agir ainsi, mais elle ne pouvait tout simplement pas le supporter de voir cette chose en permanence. Qui plus est il n'était pas impossible qu'ils sortent un jour de la foret et dès lors il serait primordial de dissimuler cela, alors autant qu'il y soit habitué maintenant. Néanmoins elle le retirait fréquemment, lorsqu'il fallait le laver afin de nettoyer cette zone de son visage, non seulement afin d'éviter qu'une infection se développe mais aussi éviter que l’œil que le bandage couvrait qui bien qu'à l'apparence horrible était valide, de pouvoir, ne s’accoutume trop à ne pas voir voir perde une part de ses facultés visuelles.

La mise en place de ce bandeau fut d'ailleurs l'occasion de constater un nouveau détail anormal chez Engar. Lors des premières semaines de leurs vies, les enfants grandissaient rapidement, mais chez Engar cette croissance fut d'autant plus conséquente, ce dont elle se rendit compte lorsqu'elle dut changer curieusement fréquemment le bandeau car ce Deirdre devenait trop serré pour l'enfant. Cela raviva l’inquiétude de sa mère qui la confessa à Farhuine. Elle avait déjà vu une des aberrations de l’Église naître grandir en à peine quelques semaines jusqu'à la taille adulte et dans le même temps se développaient ses instincts bestiaux... Elle avait de fait peur qu'un processus similaire soit en place chez son fils, qui allait peut être devenir dément, et même si ce n’était pas le cas il aurait un corps d'adulte sans savoir sans servir. Heureusement ses inquiétudes furent vaines car la croissance du jeune enfant reprit un rythme normal une fois qu'il  eut atteint une taille et un équilibre suffisant pour réussir à marcher de lui même. Qui plus est il ne parut nullement plus bestial bien au contraire, que ce soit dû au fait que contrairement aux aberrations ils ait conservé sa conscience ou à autre chose c'était non pas ses instincts mais son intelligence et sa maturité qui croissaient au même rythme que son corps. Ainsi il cessa de pleurer pour réclamer de l'intention, manifestant ses désirs de façon moins brutale, il s'accrochait spontanément au cou de sa mère quand elle le prenait dans ses bras au lieu de se laisser simplement porter. C'était un véritable soulagement pour Erena.

Néanmoins tout n'était pas idéal, car les nuits agités de la panthère n'échappèrent pas à Erena, elle semblait tiraillé par des songes...Et elle aurait aimé l'aider, mais à chaque fois qu'elle l'interrogeait à ce sujet la panthère répondait qu'elle ne savait rien quant à ce qui causait ce trouble. Qu'elle mente ou sois sincère, l'elfe ne pouvait dès lors rien y faire et cela la travaillait. La panthère avait tant fait pour eux et elle ne pouvait rien pour elle.

Mais lors d'une de ces nuits agitée Engar se réveilla et se rendit de lui même aux côtés de la panthère, titubant et marchant maladroitement il parvint néanmoins à se rendre à ses côtés sans grand mal et la fixant alors de son seul œil visible il tendit doucement une main vers la panthère qui s'était réveillée à son approche, la tendant vers elle de la même manière qu'il l'avait fait juste après sa naissance... Et alors il dit d'une voix faible, une voix d'enfant.

"Grandes sœur... Farhuine."

L'image pouvait paraître curieuse, tout les séparait en terme d'apparence, mais Erena lui avait tant parlé de ses sœur de leurs jeux...Et la panthère jouait tellement avec lui qu'il avait fait cette association. Qui plus est les enfants n'ont qu'une seule mère et pour eux seuls importent les membres de leurs familles.

Or La panthère occupait indubitablement une grande place dans le petit cœur de l'enfant.
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise] Empty Re: Des intrus dans la jungle. [PV La Sainte Eglise]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum