My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-38%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
31.19 € 49.99 €
Voir le deal

Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

2 participants

Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt Dim 08 Juin 2014, 03:10

Je me dois d'être parfaitement honnête: depuis que je suis arrivée au donjon, les demandes pour les explosifs et tout ce qui les entourent ont littéralement explosés! Auparavant, les habitants devaient faire venir les explosifs de plusieurs grandes villes. Mais maintenant que j'étais au donjon, le mot se rependit comme une trainée de poudre enflammée! J'en étais bien heureuse, j'avais du travail à la tonne! Le seul problème est, bien évidement, que je travaillais seule et que les demandes étaient parfois très importantes. Parfois, je devais fixer des dates lointaines ou bien expliquer que je ne pouvais pas accepter une requête. Même mon petit journal, qui était en fait une liste de tout ce que je devais créer, était presque plein!

Je m'étais penchée sur la question. Prendre un apprentis était hors de question! Je n'étais pas assez douée pour être l'éducatrice d'une personne sans expérience! Surtout qu'Avec mes techniques, il finirait rapidement en cendre! Peut-être même uniquement en touchant la poignée de mon atelier! Non, je ne pouvais simplement pas! Je devais trouver une autre solution... Le problème n'était pas de créer les explosifs, mais ce qui les entouraient. Une bombe était facile à créer, un dispositif d'activation à distance l'était moins. Mais je pouvais les comprendre: à part les gobelins, aucune race n'était assez folle pour utiliser des explosifs directement. Même si c'était souvent la partie la plus amusante, le concept d'instinct de survie ou de préservation de sa propre personne était souvent plus fort.

Le plus simple serait de me trouver un collaborateur, une personne qui était capable de s'occuper de la partie plus technique pour les gros projets. Si je pouvais trouver quelqu'un pour ça, je pourrais me concentrer sur les explosifs et donc remplir plus de commandes en même temps! Bien sûr, une partie des profits irait à une autre personne. Mais avec le temps économiser, je pourrais aisément prendre plus de commandes et ainsi réussir à faire des profits. Il suffisait de trouver qui pourrait m'aider...

J'avais bien fait mes recherches et j'avais rendue une visite à l'agence d'emploi du donjon. Ils connaissaient bien les commerçants et je trouvais rapidement un nouvel élu. Et juste à temps puisque j'ai reçue une demande trop bonne pour être refusée! La commande était un système de forge qui, grâce aux explosifs, pourraient atteindre la vitesse de fonte plus rapidement. Une occasion en or! Il me paie pour faire un système qui requiert ensuite mes explosifs! Et si le mot se répand, c'est une grande clientèle qui s'ouvre à mon commerce! Bon, peut-être que je m'attaquais à beaucoup plus gros que ce que je pouvais faire, mais ce n'est pas important!

Je pris donc rapidement un petit déjeuner avant de me diriger vers l'atelier d'un certain Seraphin. C'était supposément une personne qui avait une fascination pour ingénierie. Si ses talents étaient à la hauteur, il pourrait facilement m'aider! Ça ne coûtait rien de demander de toute façon. Et puis, son atelier n'était pas trop loin! Je suis arrivée assez rapidement chez ce Seraphin. J'espérais seulement qu'il était présent ou qu'il ne me jetterais pas dehors! Enfin, tant pis! Pendant que je réfléchissais sur les conséquences qui pouvait arriver, ma main avait déjà prit les devant en frappant à la porte. J'étais nerveuse, j'espérais ne pas avoir oubliée les plans!

Après quelques instants, il est venu m'ouvrir la porte. Il était plutôt petit pour un humain, mais il restait quand même plus grand que moi. Cheveux blonds, yeux bleus... Un humain normal quoi! Tiens, je savais qu'il y avait des humains dans le donjon, mais je suis simplement étonnée de tomber de manière aussi aléatoire sur des humains dans un donjon! Ça ne me dérangeais pas vraiment, mais j'étais surprise, tout simplement! Et puis, Seraphin, c'est un nom d'ange! Un petit ange! J'avais un petit sourire dans le fond de ma tête à présent! Mais je ne me laissais pas distraire pour autant!


-Bon matin! J'espère que je ne te réveille pas! Je peux entrer? Ce serait pour parler travail! Tu est le seul qui peut m'aider!

Dis-je avec un petit sourire et avec mes oreilles qui bougeaient de haut en bas. Un petit geste nerveux que j'étais incapable de contrôler! Mais au moins, je lui avais expliquée les raisons de ma visite et j’espérais qu'il m'écoute!
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue20/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Seraphin Dim 08 Juin 2014, 11:48

Cela faisait plusieurs semaines maintenant que Séraphin avait été libéré par Theorem et Akaracthe, plusieurs semaines qu'il était maintenant bien implanté. En effet malgré ses origines et son passée, les services qu'il rendait et le fait qu'il est renié son sacerdoce avant de tuer la moindre créature avaient grandement facilité son intégration et nombreux étaient désormais ceux à connaître son nom. Oh il était loin d'être une célébrité, mais son nom venait naturellement aux lèvres d'autrui dès que survenait un problème technique que la magie seule ne pouvait résoudre, ou tout du moins qu'elle ne pouvait résoudre sans être trop complexe ou dangereuse. Ainsi l'ingénieur avait créer déjà diverses machines, visant bien souvent à faciliter le travail des artisans ou le confort des habitants, alors qu'en même temps il travaillait sur d'autres projets, plus ambitieux.

Cependant tout n'allait pas à la perfection. Premièrement, Theorem lui manquait depuis qu'il était partit avec Ishtar et il lui arrivait parfois d'être plongé dans une grande solitude, secondement sa captivité avait entraîné quelques... Effet regrettables, rien qui ne soit éternel ni par trop handicapant, mais à chaque fois qu'il y pensait une rage sourde venait en lui, sachant parfaitement que c'était là le dessin de l'Eglise dont il avait fait partie que de le faire souffrir ainsi. Enfin au moins pouvait il lutter, et c'était ce qu'il faisait à chaque nouveau jour, tout en oubliant ces chaînes à chaque nouvelle invention dans laquelle il s'investissait.

Et une nouvelle qui lui était parvenue récemment l'encourageait d'autant plus. Son pistolet en témoignant il usait volontiers de la poudre noire, mais lui même était davantage spécialisé dans l'usage des mécanismes que des explosifs. Il connaissait les règles de base quant à sa manipulation et ses capacités, mais il serait bien incapable d'en produire ou d'en créer, or certains d’entre eux lui ouvriraient de nouvelles possibilités... Et justement il lui était parvenu que récemment une artificière, un gobeline, était arrivée. Dès lors il avait souhaité entrer en contact avec elle, mais avant de se lancer il avait souhaité finir ses commandes en cours, afin de pouvoir se dédier entièrement à tout projet qu'il pourrait avoir avec cet appui.

Et cela touchait à sa fin, à vrai dire ce matin il s'était levé et avait entamé un nouveau projet, une amélioration pour son arme. Le problème avec ce pistolet était le temps de rechargement, il était vulnérable pendant un laps de temps qui ne pardonnait que rarement, car le rechargement lui demandait une grande concentration. Il avait tout d'abord réfléchi à comment le rendre plus rapide, en vain, puis finalement il avait trouvé une solution ! Grâce à deux conduits partant du pistolet jusqu'aux poches contenant la poudre et les balles et une adaptation de ces derniers le pistolet effectuerait la recharge automatiquement...C'en était encore au stade de schéma et il y avait peu de chance que cela aboutisse, mais il souhaitait essayer.

Pour se faire il s'était levé tôt et il commençait à revêtir l'équipement nécessaire pour commencer à œuvrer. Bien que dans un premier temps il n'effectuerait nulle action dangereuse c'était un protocole qu'il se devait de respecter à chaque fois. il enfilait ainsi son épais tablier de cuir et ses long gants qui remontaient jusqu'aux coudes, resserrés par des lacets, ainsi que des lunettes de protections aux vers épais afin de protéger ses yeux des étincelles... Et alors qu'il finalisait ces préparatifs on frappa à la porte. Il fut surpris, bien que continuant à se préparer. Qui cela pouvait il être ? Il n'avait aucun rendez vous d'organiser et d'ordinaire les gens passaient soit le voir plus tard soit transmettaient leur requête par des missives.

Pour autant il ne lui vient pas à l'esprit une seule seconde que de refouler ce visiteur. De nature curieuse il se demandait simplement ce que cela pouvait être... Néanmoins il était également un homme prudent après certains événements et il glissa son pistolet sous ton tablier, à un e droit où il ne serait pas visible mais aisé à dégainer. Il avait en effet aussi eu quelques ennuis avec certains ruffians qui lui avaient fait des offres qu'il avait repoussé, bandits qui n'avaient pas insisté face à ses propres aptitudes à se défendre et le soutien qu'il avait de la garde.

Ce fut néanmoins un soulagement pour lui quand il ouvrit la porte, ses lunettes de protection sur le front et vit que la personne lui faisant face était bien loin des brutes qui avaient tentées en vain de l'intimider. Bien au contraire à vrai dire, Premièrement il s'agissait d''une femme et secondement il s'agissait d'une créature, alors que les individus qui l'avaient menacés n'étaient que des humains mâles ! Enfin d’ailleurs concernant ses origines... Il se montra un peu interrogateur, et bien qu'il ne dit rien cela se vit dans son regard. La peau verte, les yeux rouges et les oreilles en pointe trahissaient déjà sa nature non humaine, mais quant à savoir quelle était sa race exacte. Bien qu'étant plus petite que lui elle était trop grande pour être une gobeline, et bien trop petite pour être une orc... Sans même parler de ses traits et de sa stature, bien plus attrayante à ses yeux que ceux des membres de ces races. Pour autant il se garda bien de la dévisager, car malgré les "leçons" de Theorem qui lui avaient appris à apprécier la beauté il conservait ses leçons d'homme de foi et un certain respect, voire une pudeur, qui l'empêchait d'être ainsi impoli.

Et à propos de ces leçons, il avait étudié les races de créatures de manière générale, et il savait qu'il en ignorait nombre d'entre elles tellement il y avait d'espèce, mais on pouvait néanmoins les lier par groupe et ainsi même si elle différenciait visiblement de ces deux races il ne faisait aucun doute à ses yeux que son interlocutrice avait un lien de parenté avec les autres peaux vertes... Bien qu'elle continua à marquer sa différence avec ces "cousins" à travers son langage, moins agressive qu'un orc, et bien plus poli qu'un gobelin, en dépit de son tutoiement, le jeune homme pouvant comparer avec ceux qu'il avait vu dans le donjon, elle faisait preuve d'une amabilité mêlée d'une certaine excitation qui n’était pas pour déplaire à l'ingénieur.

Après tout lui même pouvait avoir une telle attitude et contrairement à d'autres cela ne l'énervait guère quand quelqu'un d’autre en faisait preuve, bien au contraire... D'autant plus qu'elle semblait vouloir lui proposer un travail ! Néanmoins il y avait quelque chose dans sa formulation qui différait des autres clients. Il se demandait donc bien ce qu'elle pouvait lui vouloir...Et quoi que cela soit il lui adressa un sourire se plaçant de profil et tendant le bras, avant d’ajouter.

"Ne t'en fais pas, j'étais déjà réveille et prêt à travailler comme tu peux le voir. A vrai dire tu arrives au bon moment car je n'étais pas encore occupé... Alors entre donc et sois la bienvenue !"

Lui rendant son tutoiement, Il la fit ainsi entrer, et referma la porte derrière elle. Son atelier était un beau fouillis pour qui y posait le regard la première fois, mais Séraphin avait sa propre organisation, et puis l'atelier lui même était d'un ordre irréprochable, ce qui était le minimum pour pouvoir travailler convenablement... Le jeune homme se tourna ensuite vers son hôte, et alla s'asseoir sur le tabouret en face de l'établi, saisissant un rouage qu'il fit tourner distraitement entre ses doigts, tout en faisant signe à son invitée de s’asseoir sur un autre tabouret. Ce n'était pas ce qu'il y avait de plus confortable, mais c’était toujours mieux que de rester debout.

"Quant au fait que je sois le seul qui puisse t'aider.. Je suppose donc que c'est parce que tu as besoin de mes machines, mais pour quoi faire ? Qui plus est à ta formulation j'ai l’impression que tu ne viens pas que pour me passer commande, non ?"

Ce n’était nullement une phrase sentencieuse, juste curieuse... Et alors il se frappa doucement le front avec un léger rire se levant pour venir lui tendre un de ses mains gantées, celle qui ne tenait pas l'engrenage

"Et j’oubliais...Si tu es venu me voir, c'est que tu connais probablement mon nom, mais j'ignore le tien. Puis je savoir à qui j'ai affaire ? Et juste au cas où tu serais venu me voir juste en me connaissant comme "l'ingénieur" ou que sais je je me nomme Séraphin pour ma part."

Il hocha brièvement la tête, avant d'aller se rasseoir, reposant l'engrenage, mais pour saisir une ressort, qu'il fit tourner de même entre ses doigt, attendant avec hâte la réponse de son interlocutrice.
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue21/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt Dim 08 Juin 2014, 20:42

J'étais des plus soulagée quand Seraphin me permis d'entrer dans son atelier. Que ce soit à cause de l'heure matinale ou simplement à cause de l'atelier, plusieurs artisans refusaient que l'on voit cet endroit. Après tout, c'est vrai qu'il y avait parfois des objets dangereux, des plans, des recettes et tout. Et comme je ne semblais pas déranger une expérience ou un travail, je souriais de ma bonne chance! L'endroit dans lequel travaillait l'ingénieur était un peu en désordre, mais je ne pouvais pas dire grand chose. Après tout, à l'exception des produits dangereux et volatiles, je n'étais pas vraiment plus soignée à ce niveau là. De toute façon, à force d'habitude, on reconnait son environnement et ce désordre devient l'ordre... Je pensais au tas de ferraille près du four, des plans posés sur les murs, des caisses à remplir pour les envoyés à l'entrepôt. Bien que je ne comprenais pas toutes les machines, complétés ou non, je pouvais deviner qu'il s'y connaissait et qu'il avait peut-être la même passion que moi envers ses travaux.

-Merci bien de me laisser entrer! Je voulais passer très tôt pour ne pas gêner ta journée de travail, mais je ne savais pas du tout comment tu réagirait. Et puisque je dois faire mes commandes aussi, c'était ma meilleure chance de te parler.

J'entrais finalement dans cet antre de science, prenant un plus grand regard sur ce qui m'entourait. C'était un endroit intéressant! J'étais presque aussi fébrile qu'un enfant que l'on apportait chez le confiseur: il ne savait pas du tout comment étaient fait la moindre sucrerie, mais désirait tout les essayer! La partie curieuse de gobeline dans mon coeur tentait de prendre le dessus, mais j'étais ici pour d'autres raisons. Je ne devais pas me laisser détourner du but de ma visite. Alors que je sautais sur le tabouret, avant de m’assoir en indien. C'était confortable, plus que si je devais être par terre en tout cas! Posant ensuite mes mains sur mes chevilles, j'écoutais les questions que me posaient Seraphin. Il avait l'esprit fin, juste à entendre ma présentation, il savait déjà que ce n'était pas uniquement pour commander un gadget ou bien demander un petit service.

Alors que l'ingénieur se souvint d'un détail important, il se leva avant de me tendre la main. Alors que j'étais assisse, je me sentais beaucoup plus petite tout d'un coup. Je sentais un peu de chaleur au niveau de mes joues... J'espérais que ça ne paraitrait pas beaucoup et que je ne prendrais pas des teintes katol trop foncées! Je lui rendais cependant un grand sourire en lui serrant la main, toujours assise de cette façon.


-Je doute que l'on me connaisse puisque je suis arrivée il n'y a pas beaucoup de temps. Je suis Bea Boombolt, mais juste Bea suffit. La raison de ma venue est fort simple: je pense que l'on pourrait grandement s'entraider!

Alors que je fouillais dans mon sac, retrouvant des objets que j'y avais égarer il y a des lustres, mais pas ce que je cherchais dans l'immédiat, ma gêne grandissait plus je fouillais frénétiquement dans mon sac. Mon visage en entier devait être en katol à présent! J'entendais mes oreilles bougées, à cause des bijoux qui sont accrochés. La honte! Puis, je retrouvais ce que je cherchais! Je respire, je reste calme... Je sortais donc le plan de mon sac, le présentant donc à Seraphin. Alors qu'il observait le plan, très basique, contenant les mesures que devait contenir le four ainsi que les exigences du client.

-Bien que j'ai quelques notions outre les explosifs, je ne suis en aucun cas une spécialiste! Remplir de tels demandes me prendrait beaucoup trop de temps, mais ses dernières sont les plus rentables! Je pourrais comprendre que tu refuse, mais si tu voudrait bien m'aider... Je suis prête à te donner mon aide quand ce sera possible ainsi que de séparer les bénéfices. Si nous nous associons, nous pourrions faire un tas de chose!
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue20/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Seraphin Dim 08 Juin 2014, 23:45

Séraphin apprit ainsi en premier lieu qu'elle aussi était une artisane, ce qui confirmait la possibilité qu'elle soit venue le voir pour travailler avec lui, mais il était curieux de voir en quoi... et après la surprise passée quant à la posture qu'elle adopta pour s'asseoir il eut la confirmation de ses hypothèses rien  qu'à l'écoute de son nom ! Malgré ce que disait Bea elle était déjà relativement connue ! Séraphin lui même s’était rapidement fait reconnaître, de par le domaine où il exerçait alors forcément une artificière avait le droit au même traitement ! En tout cas ce prénom était venu aux oreilles de l'humain qui afficha un large sourire à l'entente de son prénom.

Trop occupé dans ses fouilles elle ne s'en rendit sûrement pas compte, mais l’humain était tout aussi  anxieux qu'elle et n'avait rien à lui envié en terme de changement de couleur de peau. Pour sûr qu'ils pourraient grandement s'entraider ! Les explosions, grandes ou minimes, et leurs conséquences était une des principales forces dont usait l'humain dans ses inventions en conséquence il était d'ores et déjà partant pour ce projet qu'évoquait son interlocutrice. Malgré cela il fit preuve d'une grande patience face à ses recherches qui se prolongeait, partant dans son imagination afin d'essayer de deviner quels travaux ils pourraient bien mener ensemble... Mais il y en avait tout simplement trop pour qu'il en fasse le tour. Ainsi l fixait Bea, suivant distraitement les tintements des bijoux à ses oreilles... Puis enfin elle sortit un parchemin qu'elle lui présenta et qu'il regarda avec passion, un large sourire aux lèvres.Voilà un client qui ne manquait pas d'ambition ! En fiat, cela était relativement simple à mettre en place, mais encore fallait il avoir eu l'idée de le faire, et sans la technologie que possédait Séraphin cela aurait été impossible !

C'était donc un travail pour lequel il était des plus enthousiaste ! Non seulement il espérait pouvoir mettre en œuvre certaines de ses expérience, mais ça serait aussi une première approche avec les explosifs, ainsi qu'avec celle qui les créait ! Il voyait déjà comment procéder et à peu près quoi faire, quelques test seraient à faire, mais hormis cela tout semblait parfait... Et ainsi son sourire s'élargit encore alors qu'il répondit d'une voix joyeuse.

"Bien sûr que je suis partant ! J’avais entendu parler de toi Bea, une artificière... Moi qui croyait être le seul ici à m’intéresser à ce qui touchait à la technologie. Lorsqu’on m'a annoncé que tu étais arrivé j’avais hâte de te rencontrer. Désolé de ne pas l'avoir fait plus tôt mais j'étais un peu pris par mes commandes."

Il se rendit alors compte qu'il s’était encore plus emporté qu'elle, parlant avec une grande rapidité et il rougit un peu, confus, respirant doucement avant de reprendre d'une voix plus calme, regardant davantage le plan.

"Ce travail... Ça ne devrait pas poser de problème. Honnêtement je pense que j’aurai fini tout cela en cinq jours. Ceci dit il me faudra que tu me fournisses quelques explosifs pour que je puisse faire mes tests mais ça ne devrait pas être un gros problème. J'aurai aussi besoin que ut me donnes le nom du client que je m'entretienne avec lui sur certains détails...Quant au paiement je te propose qu'on ait chacun cinquante pour cent des bénéfices, déductions faites des frais de travail de chacun, cela te convient ? D'ailleurs sur quoi te bases tu pour établir le prix de tes services ?"


Voilà pour ce qui concernait les détails professionnels... Mais il avait une autre question qui lui brûlait les lèvres depuis qu'elle lui avait annoncé son prénom. Question qu'il avait tu par politesse mais qu’il ne pouvait plus retenir...

"Et on m’avait dit que tu étais une gobeline... Pourtant tu es bien trop grande et jolie... Enfin selon des critères humains."

Il prit bien soin de le préciser afin d'éviter de froisser son interlocutrice pour peu qu'elle soit fière de sa race si elle était bien une représentante de ces peaux vertes normalement courtes sur pattes.
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue21/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt Lun 09 Juin 2014, 06:45

Il... avait entendu parler de moi? C'était donc une bonne chose que je sois passé le voir! Après tout, si l'on remet toujours les choses à demain, on finissait par ne jamais rien faire! J'étais contente qu'il semble intéressé par une association, ne serait-ce parce que nous étions les seuls ingénieurs du donjon. Ou du moins, les seuls qui étaient installés légalement et qui pouvaient commercer légalement. Il y avait probablement quelques amateurs, mais aucun pour en faire le commerce. Nous aurions facilement pu être en conflit, mais sans hésitation, sans même me connaître, il était prêt à faire affaire avec moi? Bien que je pensais de cette façon, j'imaginais presque un refus catégorique. Mais ce n'était pas le cas! Il semblerait que nous étions tout deux sur la même longueur d'onde. Et il semblait être si excité à l'idée de coopérer! Je souriais à présent, que ce soit par cette association ou bien l'énergie que démontrait Seraphin. Il semblait embarrassé que ce ne soit pas lui qui ai fait le premier geste, mais je le rassurerais rapidement!

-J'ai moi-même été très occupée, entre l'aménagement et les contrats qui arrivèrent presque aussitôt. Si tu serait passé avant à mon atelier, je n'aurais probablement pas eu le temps de me concentrer sur la conversation. J'ai l'air calme présentement, mais c'est autre chose quand on manipule des explosifs!

Malgré que je n'avais pas peur des bombes, j'étais passionnée par mon travail et je jonglais souvent entre plusieurs procédés en même temps. Je devait passer plus de temps à courir, sauter et forger qu'à faire les mixes explosifs. C'était la partie la plus simple après tout! Mais malgré une certaine gène, l'ingénieur n'oubliait pas les clauses du contrat. C'était honnête comme arrangements, il ne tentait pas de prendre l'avantage. C'était moitié-moitié, une véritable collaboration! Si mes ancêtres auraient pu avoir des marchés comme ça, où ils étaient traités comme égaux avec d'autres monstres ou des humains!

-Je fournirais les explosifs qu'il faut, ça ne sera pas un problème. J'ai reçu la demande vers la fermeture hier soir, alors j'ai eu le temps en penser à la composition des explosifs. Je pense que l'échéance est environs deux semaines... J'ai tout noter dans mon carnet, avec toutes les informations du client!

Je retournais donc à l'aventure dans mon sac, cherchant un nouvel objet. Mais j'ai eue de la chance puisque je n'ai pas attendue trop longtemps avant que ma main ne se referme sur mon petit carnet. Tournant rapidement les pages, les informations furent rapidement trouvés. Je me levais donc du tabouret afin de lui tendre mon carnet afin qu'il puisse noter les informations. Je ne me sentais pas encore tout à fait à l'aise pour lui donner ce qui me servait de calendrier et qui contenait les commandes à faire! Néanmoins, je continuais sur les paiements que je demandais.

-Pour un partage équitable, c'est accepter! À moins que tu ne respecte pas ta part du marché, je pense que pour travail équitable, paie égale! Normalement, je fais payer les matériaux utilisés pour la commande et un certain pourcentage supplémentaire pour le temps et les efforts que j'y met. Pas grand chose pour les petites commandes, mais assez avantageux pour les plus grandes. Comme le marché n'est pas pleinement installer, j'ai intérêt à garder mes prix bas, mais assez haut pour me permettre l'expansion du commerce!

Alors que je lui prêtais mon petit carnet, il me dit à quel point je ne ressemblais simplement pas à un membre de ma race. J'étais habituée à me faire parler de mon apparence, que ce soit par les membres de ma race ou par les autres. Quand c'était des gobelins, c'était des insultes. Pour les autres, presque toujours des tentatives d'obtenir mes faveurs. Je n'étais pas dupe! Après tout, je n'étais pas comme toutes ses gobelines qui attendaient leur vaillant chevalier sur un warg blanc! Ce n'était pas mon genre, tout simplement. Cependant, au crédit de Séraphin, je ne sentais pas vraiment un désir de me manipuler. Il était franc... Pour la première fois de ma vie, ses mots étaient sincères!

-C'est à cause que j'ai été maudite dès ma naissance... Malgré mes efforts, je n'ai jamais pu ressembler aux membres de ma race. Mais ce n'est pas trop grave après tout. Je suppose que ça m'a permis de me concentrer sur mon métier!

Du coup, je ne savais pas vraiment comment réagir. Mes oreilles continuaient de bougées contre ma volonté! Stupides réflexes pavloviens! Je n'étais pas habituée à cette sincérité, c'était difficile de croire que c'était uniquement pour être gentil. Si ça continuait, je ne serais plus une gobeline, mais une monstre totalement mauve! Il ne devait pas me voir comme ça, c'était embarrassant! Je lui tournais le dos quelques instants, alors qu'il était concentrer sur mon carnet. Prenant mes cheveux dans mes mains, les passants par-dessus mon épaule afin de les avoir près de moi, je ne pouvais m'empêcher d'ajouter d'une toute petite voix.

-M...m..ais merci du compliment...
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue20/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Seraphin Lun 09 Juin 2014, 18:14

Elle avait l'air calme ? Ça il ne l’avait pas remarqué. Au contraire elle lui paraissait super active, alors qu’est ce que ça devait être quand elle préparait des explosifs ! Il n’avait de fait aucun mal à comprendre que cela n'aurait pas été possible de discuter avec elle si elle était en train de travailler, déjà qu'il avait du mal à suivre tout ce qu'elle disait.

Enfin au moins il fut à même de comprendre qu'elle acceptait visiblement avec joie les termes du contrat qu'il avait évoqué, joie qui le soulageait. Certes il savait pertinemment que sa proposition était des plus honnêtes, mais bien souvent les individus essayaient de le négocier, ne serait ce que pour la forme et, honnêtement, il était soulagé de se passer de cette étape qui n’était qu'une gêne à ses yeux, lui qui s’intéressait bien plus à l'aspect technique de la chose qu'à celle mercantile...

Cela s'en ressentait justement sur ses factures des plus raisonnable,s et Bea paraissait faire de même. Certes elle s'en défendait ,ayant pour argument que cela lui rapportait des clients... Mais même s'il n’était pas un marchand, l'humain en avait côtoyé suffisamment pour savoir que lorsqu'un marchand possédait un monopole, comme c’était leur cas, ils pouvaient placer les prix qu'il ovulait, les gains engrangeaient compensé la perte de clients et il en aurait toujours, quelque soit son produit...  Une attitude qui avait révulsé l'inquisiteur qu'il était prônant la pauvreté et le partage, et qu'il continuait d'adopter aujourd'hui avec plus de pragmatisme et moins de fanatisme aveugle.

Il étudia ainsi avec un grand intérêt le carnet de la gobeline. Certes sa méthode différait un peu de la sienne , mais le résultat était au final le même, et cela ne le gênait pas le moins du monde que pour cette transaction soit appliqué la méthode de Bea. Il prit ainsi quelques notes,très brèves. Concernant un aspect plus technique, les deux semaines qui lui étaient allouées lui étaient amplement suffisant, lui permettant de peaufiner tant que possible le modèle, ainsi qu''effectuer la totalité des tests pour éviter que le produit ne s'avère défaillant !

Cependant son enthousiasme s'effaça face au récit de la gobeline. Cette dernière lui parla de la façon dont les autres de sa race la traitait, la considérant comme un monstre parmi eux même à cause de sa différence physique. Cela dans un premiers temps surpris Séraphin, mais ce dernier se souvint de ces bossus et autres êtres difformes dont la populace se irait. Certes ils étaient laids alors que Bea était belle àses yeux, mais au vu des critères gobelins cela revenait au même... En effet cela n'avait pas dû être des plus faciles pour elle et il se surprit à la prendre en pitié, malgré le bon côté qu'elle y trouva... Lui même après tout avait pu s'adonner à sa tâche sans être rejeté par les siens ! Puis son regard fut attiré par les cliquettement qui reprirent, l'arrachant à sa contemplation du carnet, qu'il avait fini d'étudier, pour regarder la gobeline.

Qu'avait elle à être ainsi gênée ? Il ne le comprenait tout simplement pas. Était ce son compliment ? Cela aviation pourtant pas été de la flatterie, simplement une constatation... le jeune homme n'avait guère d'expérience avec les femmes, néanmoins il criant qu'elle ne s'imagine des choses à son sujet. Ainsi il voulait rectifier le tir, venant poser une main sur son épaule avec douceur avant de dire.

"Ce n'est rien, mais si tu réagis comme ça à chaque fois qu'on te le dis tu risques d'acquérir définitivement une couleur mauve ! Et sinon... Ne l'arbore pas comme une malédiction. Ici il n'y a pas que ta race, il y en a d'autres et ils t'accepteront comme tu es, comme je le fais !"

Il eut un large sourire et la contourna afin de lui tendre son carnet, gardant son sourire candide.

"Continue comme cela pour les paiements...Tu pourrais demander plus, mais de toute façon, au sein du donjon, l’entraide est ce qu'il y a de plus importants alors tu fais bien d'avoir des prix raisonnable pour que tout le monde y est accès ! Quant aux deux semaines j 'aurai largement le temps de le faire, à vrai dire je pourrai même en prendre quelques autres, alors si t'en as encore qui font appel à mes talents... N'hésite pas je serai disponible !"

Il fit un bref salut militaire, comme il en faisait parfois en tant qu'inquisiteur quand il s'adressait à des soldats, mais avec bien moins de solennités et un air facétieux, ajoutant.

"J'ai hâte de mettre au travail !"
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue21/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt Lun 09 Juin 2014, 23:26

Ça y est, il doit penser que je m'imagine plein de choses! Malgré ses mots, je savais que mon apparence était bel et bien le fruit d'une malédiction. Il ne pouvait pas savoir que, en échange de mon apparence ingrate pour tout être vert et gobelin, j'avais cependant la chance de manipuler les explosifs sans le moindre risque. Peut-être que ce n'était qu'avec des personnes comme ceux du donjon que j'avais véritablement ma place. Mais parmi les miens, c'était la disgrâce, le déshonneur, la marque des ténèbres! C'était difficile à expliquer puisque les goûts de tous et chacun étaient différents, mais je crois fermement que c'est une malédiction! Après tout, je ne pouvais plus vivre parmi les miens, c'était un choix difficile même si c'était nécessaire.

Néanmoins, malgré le fait que je trouve normalement le mauve très joli, il était vrai que ma peau me causait présentement une énorme gêne! Même si on finirait par m'accepter, ça ne voulait pas nécessairement dire que ce serait avec des termes d'amitiés...


-Désolé! Je ne suis simplement pas habituée à avoir des compliments, c'est tout! Ou du moins, pas des compliments sans désirer obligatoirement quelque chose en retour. Pour ce qui est des résidents du donjon, ils ont une attitude plutôt détachée, mais bon. C'est surtout une relation client-artisant. C'est toujours plus agréable que les insultes, mais ce n'est pas vraiment ce que je considère comme de l'acceptation pour le moment. De la tolérance, peut-être.

Je repris mon carnet, le remettant dans mon sac assez rapidement. Après tout, je ne voulais pas l'égarer! C'était très précieux pour moi! Si je le perdais, je me retrouvais sans savoir ce que je devais faire pour les commandes! Ce serait catastrophique! Cependant, Seraphin semblait très motivé pour travailler. Je me sentais moi-même encore plus motivé par son désir de collaboration. Alors qu'il me saluait, je ne pouvais m'empêcher de pencher ma tête en avant, le corps droit, afin de le remercier.

-Moi aussi! Bien que pour le moment, je n'ai pas vraiment de travail à part celui que je t'ai déjà montrer qui en vaut la peine. Si je reçois quelque chose, je te rendrais visite! Et l'inverse est vrai aussi! Si tu as besoin de mon aide pour un de tes projets, n'hésite pas à me faire signe.
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue20/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Seraphin Mar 10 Juin 2014, 00:10

Séraphin rit doucement quand elle lui expliqua les raisons de sa gêne... Le plus cruel étant que le récit lui paraissait des plus vraisemblables, la flatterie et la flagornerie étaient des choses qu'il connaissait bien . En tant qu'inquisiteur on lui en avait souvent fait pour qu'il accorde les faveurs de l’Église à autrui, sans jamais y céder néanmoins. Néanmoins il demeurait tout de même étonné. La tour était un lieu de de paix et d’entente alors pourquoi diable les autres habitants étaient distantes avec Bea selon ses propres dires ? Étaient ils tous au courant de sa particularité ? Peu probable... Et finalement il en sourit, répondant aux dires de la gobeline avec la réponse qui lui paraissait la plu s possible.

"Je pense que ça n'a rien à voir avec qui tu es ou ce que tu fais. il faut juste leur laisser le temps de te côtoyer. Après tout nombre d'entre eux sont des fuyard et des exilés. Ils auraient beau jeu que de repousser autrui ! Persévère, laisse le temps faire et tu verras !"

Il lui sourit, et fut surpris par son salut, qui lui rappelait par trop les courbettes qui lui étaient parfois adressées par le passé... Néanmoins il ne le prit pas mal, le mettant sur le compte de la fébrilité de son interlocutrice, ce qui était bien compréhensible au vu de son enthousiasme ! Elle lui apprit dans le même temps qu'elle n'aurait pas d'autres travail... Dans un sens c'était aussi bien. Après tout cela lui laissait les coudées franches pour pouvoir tester cette coopération, et si cette dernière ne s’avérait guère concluante les dommages ne seraient pas trop conséquents.

"Ça devrait aller, je ne pense pas venir te voir. Aucune de mes commandes récente hormis la tienne ne fait appel à des explosifs..."

Son regard se porta néanmoins sur son établi, où il avait placé les schémas pour améliorer son arme...pour quoi pas après tout.

"Mais une fois qu'on en aura fini avec cette commande j'aurai peut être un service personnel à te demander... Je t'en laisse la surprise."

Il lui fit un clin d’œil et, tout ayant été dit, la salua avant qu'elle ne parte. Dès lors il ne perdit pas une seconde, étudiant à nouveau ces plans, afin de mettre en œuvre les premiers préparatifs...

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dix jours s'écoulèrent alors. Durant ce temps Séraphin et Bea s'étaient fréquemment rencontré afin d'échanger sur l’avancement des travaux, ou encore pour pouvoir procéder aux tests des explosifs dans des conditions optimales. Il y eut quelques échecs, les premières œuvres de Séraphin canalisant la l'explosion provoqué et en perdant l'énergie, ou même exploser sous la puissance du choc, sans grand dommage heureusement, si ce n'était de créer une ample nuage noir et de la ferraille à refondre.

Mais au huitantième jour la création accomplit pleinement son office lors des premiers tests, et de même pour les suivants, permettant à l'ingénieur de procéder aux dernier réglages, les plus délicats qui, sans pour autant affecter la validité elle même de la machine visait à améliorer au possible ses performances. Cela lui prit deux jours au final, deux jour aux termes desquels il invita Bea à venir le rejoindre à son atelier. Le système était en place avec quelques améliorations, ainsi, alors que la plupart des éléments d’une forge devait être construit sur place il avait arrangé le mécanisme pour que ce système puisse être portatif, ce qui leur avait justement permis de procéder aux tests sans risquer de nuire à leur commanditaire ! Alors que Bea entrait elle pouvait voir le jeune homme accoudé à la machine, une clé dans une main, un chiffon noire de suie dans l'autre et un large sourire aux lèvres. En la voyant ce sourire s'élargit, et il frappa doucement sur la carcasse du mécanisme.

"Et voilà ! La bête est prête et en état de marche il ne reste plus qu'à la livrer.. Mais avant, je t’avais parlé d'un projet personnel dont j’aimerai bien te faire part."


Reposant son outil, il dégaina son pistolet, qui pendait à sa ceinture et le présenta à Bea.

"Tu dois reconnaître sans peine l'arme à feu que c'est...Et sans prétention elle est une des plus abouties qui soit, la poudre n'a jusque là jamais explose le canon, contrairement à nombre de mousquets ou d'autres pistolets. néanmoins je cherche à l’améliorer encore, et je pense qu'il y a quelque chose à faire du côté de l'explosif qui permet la projection de la balle. C'est à vrai dire qui plus est le seul suage que j'ai fias jusque là des explosifs. Qu'en dis tu ?"

Cela pouvait paraître malsain d’ainsi parler d'un outil de mort, mais pour Séraphin cette arme était l'héritage que lui avait légué son père défunt, et qu'il ne cessait d'améliorer depuis qu'il s’adonnait à l'ingénierie. Bea pouvait voir dans son regard toutes sa passion et son désir, ainsi que l'attente de sa réponse.
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue21/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt Mar 10 Juin 2014, 07:04

Laisser du temps pour que l'on s'habitue à moi? C'était peut-être la solution, même si j'en doutais un peu. Mais qui sait, peut-être avait-il raison. Lui-même, en étant humain, devait avoir ses raisons pour être dans le donjon. Je finirais bien par l'apprendre, que ce soit de sa part ou bien d'une autre personne dans le donjon. S'il voulait m'en parler, il le ferrait en temps voulu! Mais pour le moment, il y avait du travail à faire! Mais il avait un point puisqu'il avait déjà accepté sa présence. C'est vrai qu'il était différent, mais peut-être que c'était aussi le cas pour les autres résidents du donjon? Je n'en savais vraiment rien. Ce serait tout de même assez sympa si je pouvais trouver ma place ici. C'était plus un rêve que d'autre chose, mais qui sais, les rêves se réalisent parfois!

Bien que ce soit le seul projet que nous avions en commun pour le moment, j'avais grand espoir pour que cette collaboration fonctionne. Seraphin semblait gentil et il semblait avoir sa tête sur les épaules. J'avais beaucoup de chance de trouver une telle personne ici, vraiment. Je peux comprendre à quel point l'ingénieur était content de me voir! C'est bien vrai qu'il y avait peu ici qui cherchaient à développer les technologies. Même si je restais fixé dans mon milieu, les utilisations étaient presque sans limites. Si l'on coopérait que qu'il y avait une bonne entente, nous pourrions aisément nous rendre beaucoup plus loin dans notre entraide! C'était bien dommage que ce dernier n'ai pas un projet pour moi... Pour le moment en tout cas.

Après que ce travail soit terminé, il avait un projet d'ordre plus personnel. Un petit secret? Je serais patiente dans ce cas! Ce serait l'occasion de lui démontrer mes talents! Il me salua avant que je quitte l'endroit, me lançant un clin d'œil. En lui souriant, je quittais cet endroit. Seraphin, un petit ange bien intéressant. Je ne pouvais m'empêcher un petit fou rire en me dirigeant vers ma maison. Je devais me préparer à préparer mes commandes et à faire mes propres tests pour perfectionner le combustible pour ce travail. La journée était jeune, elle venait à peine de commencer après tout!


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je devais l'avouer: Seraphin était très doué. Accomplir ce qu'il avait fait m'aurait été impossible. Bien qu'il y eu quelques ratés au départ, ce n'était pas uniquement de sa faute aussi. Après tout, la poudre que j'avais confectionnée se retrouvait à être légèrement instable... Ce qui résultat en une explosion de la machine de l'humain. Le problème avec mon don était que les explosifs n'explosaient pas lorsque je les manipulaient. Très pratique pour survivre, très mauvais pour savoir si ma création pouvait être utilisé par d'autres sans danger. Heureusement, lors de l'explosion s'est produit, j'étais présente pour simplement diminuer son effet. Après cet incident, j'ai rapidement fait des tests à l'air libre jusqu'à ce que j'obtienne une formule stable qui offrait une combustion rapide, mais capable de se prolonger très longtemps.  

Au final, c'était agréable de travailler avec Seraphin. Ma première impression de lui n'avait pas été faussé par ses compliments et sa politesse. Bien que les premières visites étaient surtout des livraisons, des tests, des discutions pour perfectionner le dispositif ou mes explosifs. C'était une expérience enrichissante en ce qui concernait nos techniques, j'ai beaucoup appris en si peu de temps. Bien que nous avions deux semaines, le travail fût terminer en dix jours. C'était quelque chose d'incroyable! Jamais, au grand jamais, je ne pensais être capable de finir ce projet dans les temps... Alors de le terminer en avance était impressionnant! C'était vraiment un travail d'équipe qui démontrait l'efficacité que nous avions! Et avec le temps, plus nous nous connaîtrions, plus nous deviendrions efficaces. Après tout, à force de travailler avec lui, je crois que l'on pourrait développer une très bonne chimie. En observant de plus près la machine, j'en restais simplement estomaquée!


-Je n'arrive toujours pas à y croire! On a vraiment réussi! Je suis prête à te rendre ce service sans problème! Ou essayer du mieux que je le peux!

Alors que Seraphin sortait l'arme à feu, il me la présenta pour que je puisse l'observer. Il faut vraiment avouer que c'était une perle! J'avais déjà vu des pétoires et des mousquets, mais c'était autre chose. De plus, les armes que j'avais vu lors de ma vie chez mes semblables, c'étaient des armes anciennes, rouillées ou qui tiennent presque plus. La majorité du temps, je me contentais de leur donner de la poudre noir et des clous rouillés. Avec leurs armes, ils avaient plus de chance que l'arme leur explose en plein visage que de réellement blesser un autre! Les autres pistolets que j'avais eux entre mes mains provenaient parfois de pirates... Alors le bois était souvent dans un était de pourriture extrême.

-C'est une arme d'excellente qualité! Je n'ai jamais rien vu de comparable de toute ma vie d'ingénieure! Est-ce toi qui l'a créer? L'entretien est minutieux, si seulement les propriétaires d'armes à feux pouvaient faire la moitié de cet entretien, personne ne me demanderait de réparer leurs armes! Si tu me prête les plans, surtout pour les dimensions et la composition des alliages du pistolet, je pourrais faire un mélange unique pour assurer que la force de l'explosion soit la plus puissante possible sans risque pour le canon.

Bien que mon attention était fixé sur le pistolet, je lançais un petit regarde à Seraphin lors de mon pronostic. C'était un objet qui lui était cher, je pouvais le voir. Je me sentais en partie honorée qu'il m'accorde sa confiance afin de manipuler cet arme. C'était un bijou technologique après tout, ce n'était pas une arme banale! La couleur katol devait se voir un peu sur mes joues, mais beaucoup moins qu'à l'habitude. Je devais apprendre à me contrôler après tout!

-Je... Je peux voir que c'est quelque chose d'important pour toi, je peux le voir dans tes yeux. Je ne peux pas vraiment te donner une date précise, mais ce n'est pas dans le domaine de l'impossible. Créer une recette peut prendre du temps avant qu'elle soit parfaite après tout!
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue20/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Seraphin Mar 10 Juin 2014, 08:55

Le résultat sembla grandement plaire à Bea, tant mieux ! Cela était la preuve que leur collaboration pourrait se poursuivre et produire d’autres œuvres, encore plus avancés... En une poignée de jours Séraphin venait de voir les horizons de ses recherches croître davantage qu'elles ne l'avaient fait en deux ans ! Ce d'autant plus que Bea s'avérait visiblement des plus enthousiastes quant à l'idée de travailler à ses côtés, tout autant que lui même l'était . Ainsi elle ne fit même pas preuve d'une hésitation quant il parla de son projet personnel, tout au contraire. Il n'était pas là question d'intérêt individuel mais bien du partage d'une passion et si, à un seul instant le jeune homme avait craint de déranger Bea il n'aurait nullement proposer.

Et à vrai dire il ne put s’empêcher d'être flatté par les propos qu'eut la gobeline en observant son arme. Il était vrai que les armes à feu n'étaient en rien une nouveauté, mais elles étaient méprisées, car plus lentes à tirer qu'un arc, moins puissants que la magie, et surtout présentaient le risque d'exploser entre les mains de leurs manipulateur. Or aux yeux c'était là la caractéristique de la technologie, créer des objets qui s'ouvraient à une amélioration bien plus poussée qu'un équipement archaïque, or il avait déjà fallu des siècles et des siècles pour que les armures soient aussi efficientes que maintenant ! Ainsi son arme n’avait en effet rien à voir avec la plupart des autres en son genre, non seulement mieux entretenu, mais aussi mieux conçus, il ne devait pas y avoir plus d'une centaine d'arme à travers le monde dune aussi bonne ou meilleure qualité ! Mais il avait beau savoir tout cela les mots de Bea faisaient toujours plaisir à entendre...

Puis il s'avéra surpris, il la savait artificière, mais elle avait déjà eu l'occasion de travailler sur le corps des armes à feu, et de les réparer ? Apparemment oui, et cette déclaration était confirmée par la manière dont elle comptait créer une poudre adaptée à l'arme, prenant en compte les paramètres qui importaient et repoussant ceux qui relevaient d'autres domaines. entre les siennes, cette arme serait en de bonnes mains, ce qui arrachait un sourire aux jeunes hommes qui se fit rêveur alors qu'elle l'interrogea plus avant... Hormis Theorem il n'avait parlé de son passé à personne, mais après tout ce dernier était intimement lié avec ses talents d'ingénieur alors il pouvait bien en parler avec sa collègue. De toute manière il n’avait rien à cacher, et assumer toutes ses fautes passées... Lui laissant son arme pour qu'elle puisse continuer à l'observer et aller chercher les plans, ce fut ainsi avec un sourire amusée face à une couleur mauve moins intense qu'il répondit d'une voix douce à La gobeline,

"Honnêtement, je n’ai pas créer le modèle de base. Je me suis inspiré de celui de mon père. C’était un grandi ingénieur, bien plus doué que moi, et honnêtement je crois que son arme était encore meilleure que la mienne, mais elle a été détruite en même temps qu'il a été assassiné, je me suis simplement inspiré à l'origine de ses premiers schémas. Et puis par la suite j'ai procédé çà quelques améliorations, alors je suppose que oui dans le fond c'est moi qui l'ai inventé. Pour autant... Je dois avouer que c'est aussi un peu l’héritage que m'a légué mon père, pour cela que j'en prend grand soin."

En dehors des règles de travail propre à un ingénieur bien sûr... Mais au delà de cela Bea put lire une véritable amertume, une tristesse dans le regard de son interlocuteur. Tant d'années avaient beau s'être écoulé il n’avait pas oublié son enfance aux côté de ses parents, la trahison de l’Église qu'il avait découvert bien plus tard, bien trop tard, et pour laquelle il continuait de payer... Mais la tristesse s'effaça rapidement. Il ne devait pas se laisser abattre, il fallait qu'il aille d e l'avant, c'était seulement ainsi qu'il pourrait rendre hommage à la mémoire des siens. Ainsi ce fut d'une voix plus joyeuse qu'il ajouta, lui tendant les plans, nombreux et détaillés, qu'il avait fait de l'arme et de ses composants..

"Et ne t'en fais pas...Ça fait des années que j'essaye sans cesse de l'améliorer, prend tout le temps dont tu auras besoins, et surtout ne laisse pas cela empiéter sur tes autres commandes d'accord ?"

Il lui fit un clin d’œil complice. En effet, il n'était pas pressé, ne serait ce que la promesse qu'elle y travaillerait lui suffisait. Certes il était humain, certes il avait peu de temps devant lui comparés à d'autre races, et c'était en partie pour cela qu'il travaillait tant, mas il ne confondait pas vitesse et précipitation. Il souleva alors leur création et la plaça dans une charrette, la chose étant tout de même trop lourde pour pouvoir être simplement transportée à la main et il s'apprêta à a tirer.

"Bon... Je crois que cela étant dit il lest temps de livrer notre client. Je pense que notre avance devrait lui plaire. Tu me guides ?"

Enfin il lui était arrivé d'avoir des clients gênés parl 'avance parce qu'ils n'avaient pas encore les fonds pour le payer, mais les affaires du forgeron étaient, à sa connaissance, prospères, alors cela ne devrait pas poser de problèmes, non ?
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue21/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt Mar 10 Juin 2014, 21:46

Ainsi, c'était pour cette raison que ce projet lui tenait tant à coeur. C'était la seule chose qui lui restait de son père... Dans un certain sens, je pouvais comprendre partiellement ce qu'il ressentait. Après tout, j'ai toujours tenté de reproduire ce que mon père m'avait toujours appris. De me basé sur ses enseignements pour les perfectionnés et créer des explosifs plus polyvalents et plus puissants. Je me souvenais, quand j'étais petite, de mes premiers feux d'artifices. Je n'avais jamais rien vu de tel auparavant et, bien que ce spectacle ne dura que quelques minutes, c'était probablement un des souvenirs que je chérissais le plus de mon passé. Mais j'avais passé mon apprentissage avec mon père jusqu'à sa mort, d'une cause naturelle. Séraphin, lui, n'avait pas eu cette chance... Il cherchait à continuer l'oeuvre de son père, ne serait-ce que de pouvoir être au même niveau.

Je ne pouvais pas savoir si c'était vraiment le cas ou si la perte de son père amplifiait sa vision des choses, mais une chose était sûr à mes yeux: Séraphin avait beaucoup de talent et encore plus de passion pour ce qu'il fait. Pour moi, c'était le plus important. On pouvait regarder le passé pour s'inspirer et regarder de l'avant, mais jamais se laisser retarder par ce dernier. Je sentais mes oreilles être légèrement tombantes, probablement parce que je comprenais un peu ce qu'il pouvait ressentir. Néanmoins, je tentais de rester positive dans mes mots.


-Je suis désolée de l'apprendre... Je comprend mieux pourquoi ce projet te tient à coeur à présent. Mais même si tu considère qu'il était plus doué que toi, tu as réussi à continuer son oeuvre. Après tout, le problème avec la technologie, c'est qu'une fois l'inventeur mort, ses recherches tombent dans l'oubli. Sans cette base, les prochains ingénieurs recommencent sans cesse les mêmes expériences pour obtenir les mêmes résultats. Tu as réussi à avancer dans tes travaux. Sans parler que tu est encore jeune, tu as le temps de te surpasser!

Intérieurement, j'avais présentement envie de lui faire un gros câlin pour le réconforter, mais c'était un peu inapproprié. Que ce soit car nous étions en train de travailler, que je ne savais pas comment il réagirait ou simplement le fait que je pensais simplement que ce ne serait pas agréable de ma part. Heureusement, la bonne humeur revint rapidement dans l'atelier alors que Seraphin m'apportait les plans. En échange, je lui redonnais son pistolet qui ne me serait pas utile pour le moment. Je les regardaient rapidement, afin de ne pas retarder la conversation, m'assurant simplement que les informations nécessaires soient présentes. Je déposais les plans dans un étui qui me permettrait de les protéger de ce qui habitait dans mon sac.

-Ne t'en fait pas, les explosifs ne se font pas en un clin d'oeil. Si je presse le pas, ça peut avoir des conséquences désastreuses. J'espère cependant que le client soit prêt à recevoir notre invention!

Prenant donc les devants, je m'assurais que rien ne sois sur le passage de Seraphin afin que le transport soit fait sans le moindre danger. Durant le trajet, je m'amusais beaucoup à voir le visage des passants qui nous regardaient. Ou plutôt la machine que nous transportions! C'était du jamais vu, quelque chose d'entièrement nouveau! Le forgeron ferrait probablement plusieurs jaloux avec notre invention. Au final, je pense que notre marche dans les routes de commerces nous a donner un énorme coup de publicité!

Nous sommes donc arrivé chez le forgeron qui semblait être des plus heureux. Après lui avoir donner nos instructions et nos conseils afin de maintenir la machine dans le meilleur état possible, je l'invitais à faire un test s'il le désirait. La machine était parfaite! Je ne pouvais m'empêcher de rayonner de bonheur! Alors que je me tournais vers l'ingénieur humain, je ne pouvais m'empêcher de lui lancer quelques sourires quand il regardait dans ma direction. En nous serrant tous les deux la main, je pouvais voir la satisfaction dans son visage. Après nous avoir offert un certificat d'achat, utilisable à la banque du donjon, je suggérais à Seraphin de nous rendre à l'atelier, afin de soustraire les dépenses et de faire le partage équitable par la suite. Je plaçais donc la preuve dans mon carnet, que je plaçais ensuite dans mon sac à dos.


-Comme quoi, je pense que nos services sont très apprécier! Le mot va se répandre vite maintenant qu'une de nos machines sont à l'oeuvre!

Malheureusement, sur le chemin du retour, la route était un peu plus vide. C'était déjà la fin de journée? Dans tout les cas, j'étais partager entre l'euphorie de la vente ainsi qu'un avertissement de mon instinct de survie. Puis, trois formes se dessinaient un peu plus loin, marchant au sens contraire de nous. Il y avait une sorte d'homme-vautour, un orque bien gras et un petit homme-rat qui était en avant. Ils semblaient armées... Je n'aimais pas ça, il ne manquait plus que la phrase ''donner-nous votre argent ou on vous tue''.

-Hé hé hé... Je pense que l'on va arrivé à un accord, vous et mes associés! Que dites-vous de nous donner notre part puisque vous êtes dans notre quartier?

Donner ce que l'on avait travailler durement pendant plusieurs jours? Jamais! J'espérais que Seraphin était du même avis que moi... Je ne ferrais pas long feu toute seule contre ses trois individus qui gloussaient tout en s'approchant et en dégainant leurs armes. Je sortais de mon sac presque instinctivement quelques explosifs, je n'avais qu'à ajouter une petite flamme!
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue20/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Seraphin Mar 10 Juin 2014, 23:53

Séraphin était touché par sa sollicitude ,ainsi que par ses encouragements... Néanmoins il était vrai que son père, grâce ces notes, lui avait évité de repartir à zéro tel que l'aurait fait un novice ,ans même lui parler du savoir faire qu'il avait acquis, tout jeune, à ses côtés. A vrai dire cette transmission du savoir faire était un des avantages de la technologie sur la magie, qu'il évoqua sur leur trajet.

"Certes le savoir d’un ingénieur peut être perdu, néanmoins la nécessité de créer des schémas permet de souvent laisser une trace, bien plus fréquemment que les mages. Qui plus est il ne s'agit pas contrairement à la magie d'un domaine élitiste qui favorise certains individus naturellement puissants, mais qui récompensent au contraire davantage l'effort et la persévérance. C'est ça qui au final la rend accessible à tout ceux qui la désire. C'est une autre des raisons pour laquelle je m'y suis dédiés, moi qui n'ait nul talent particulier pour les armes ni don pour la magie alors... Je devais bien faire quelque chose pour aider les autres."

Enfin sa motivation première était plus exactement pour tuer les monstres, mais cela, en dépit de toute sa sincérité, il fut incapable de le dire. Même s’il ne reniait pas cette part de son passé, qu'il en tirait des leçons, il ne voulait pas risquer que cela l'amène à se froisser avec Bea pour cela. Ce n’était de toute façon pas le moment de s'attarder à ce sujet ! Ils avait encore un peu de travail à faire ne transportant cette forge mobile, et cela Séraphin s'en charger vu sa carrure supérieure, son pistolet glisser à sa ceinture il s'avança, sortant de sa demeure guidé par la gobeline, avec qui il continua de conserver le long du trajet.

Mais leur échange ne l'empêcha pas de se rendre compte des regards qui leur était adressé... Il avait appris à reconnaître ces yeux là qui apparaissaient face à chacune de ses inventions, mais il fallait reconnaître quel à ils étaient particulièrement nombreux ! C'était comme à chaque fois une véritable fierté, les créatures oubliaient un instant ses origines pour s'attarder sur ce qu'il était et rien ne pouvait lui plaire davantage ! Mais durant le trajet il ne put s'empêcher de ressentir une certaine gêne. La gobeline avait saisi une de ses mains et cela l perturbait un peu. Il n'était pas un individu appréciant particulièrement les contacts, s'en étant éloigné durant toute sa vie d'inquisiteur, et tout innocent qu'il soit ce geste le troublait grandement. Pourquoi faisait elle cela ? Elle était bien assez grande pour pouvoir progresser toue seule ! Enfin, peut être avait elle besoin de s'accrocher à quelque chose en voyant son succès, leur succès. Lui même n'était pas moins fébrile quand il avait présenté ses premières inventions !

Mais le chemin ne dura guère et ils arrivèrent bien assez tôt chez le forgeron. Ce dernier paraissait des plus satisfait et transmis son paiement à la gobeline... Un paiement qui surprit l'humain ! En effet pour sa part il avait toujours été récompensé en pièces sonnantes et trébuchantes, à sa propre demande, et bien qu'il connaissait l'existence de la banque du donjon il ne savait pas qu'elle pouvait servir à cela. Après tout le principe de banque qu'il connaissait, après tout l’Église était celle la gérant, était bien souvent employé uniquement pour les longs trajets , durant lesquels il était bien trop dangereux d'emmener de trop grandes sommes d'argent avec soit, alors voir ce système appliqué dans un domaine de proximité...Cela le troublait. Néanmoins il acquiesça aux dire de Bea.

"En effet... Je les ai rarement exposés ainsi, mais il est vrai que c'est le genre de choses qui marquent les esprits...Et à ton égard il n'auront pas leurs préjugés à l’encontre des humains ! Tu devrais pouvoir en tirer profit à merveille !"

Il rit alors... Mais leur route fut peu après bloquée par trois individus, et la rue était déserte. Cela paraissait improbable au sein du donjon, mais l'humain avait assez traîné dans les bas fonds durant a formation d'inquisiteurs pour reconnaître là les spécificité d'un traquenard. Personnes aux alentours à part eux ,des individus armés et personne ne les entendrait appeler à l'aide là où ils étaient.

Mais pour autant ces individus étaient des petites frappes, s'ils avaient voulu ils auraient pu les prendre à revers. Qui plus est ils n'avaient d’organisation, ils étaient disposés de telles sortes qu'ils se gênaient les uns les autres et aucun d'entre eux ne tenaient son arme convenablement. Le jeune homme qui avait craint tout d'abord que c'était Crocs noirs qui venait réitérer ses offres d'accord de façon plu persuasives maintenant que Theorem était loin il n'en était rien... et cela lui arracha un sourire malgré la gravité de la situation.

"Dégagez vous allez vous faire mal..."


En effet, ils parlaient de leurs territoires... Mais hormis Crocs noirs et Mistral personne ne pouvaient se targuer de posséder un territoire au sien du donjon pour de telles activités, sans compter que ces deux là étaient bien trop finauds pour s'adonner à de telles agressions, ou même les tolérer sur leurs territoires. Ces trois idiots devaient débuter, ou peut être bien pensaient ils qu'il ne risqueraient rien en s’en prenant à un humain et à une créature l'accompagnant. Quelle erreur, d'autant plus que les explosifs de Bea n'échappèrent pas à Séraphin, rien que ça serait amplement suffisant pour se débarrasser d'eux... Mais ce fut alors que l'homme rat reprit la parole.

"Les seuls qui vont avoir mal c'est vous... Particulièrement toi l'inquisiteur, toi on va pas e contenter de te prendre on argent, pourriture, ce n'est pas parce que t'as changé de camps qu'on oubli ce que tu es."

Le jeune homme serra les poings, mai parvint encore à rester calme, il avait l'habitude, et il valait mieux attendre qu'ils s'avancent encore un peu...Mais il poursuivit.

"Je vais te faire bouffer la poussière comme la fait Theorem, tu sembles apprécier cela qui plus est vu tes allers et retours au bar Willy, hm ? Tu parles d'un religieux."

Là ce fut trop pour lui... Il pouvait supporter beaucoup de choses, mais certaines lui étaient sacrés, telle sa foi et ses amis, sans même parler de sa gêne concernant ce qui était advenu... et dès lors il ne se retint plus. Oui Theorem, l’avait mis à terre et l'avait défait aisément, oui sa spécialité n'était pas le combat au corps à corps...quand il avait parler de son manque de talents à l'épée à Bea il se comparé aux paladins qu'il avait vu s’entraîner ou au capitaine de la garde du donjon. En plus de ses talents d'ingénieur il avait tout de même reçu une formation d'inquisiteur et cette dernière ne se limitait pas à l’apprentissage des écrits saints.

"Je préférais éviter les ennuis...Mais si vous les cherchez tant je ne peux que vous les donner."

Une véritable dureté marqua les traits du jeune homme accompagnait d'un sourire inquiétant. Il relâcha le chariot, et presque imperceptiblement son corps se mouva ,se souvenant de ses leçons, le corps de gravité, le positionnement du corps...Et quand le vautour l'assaillit avec son poignards il n'eut aucun mal  à lui saisir le poignet, dévier son coup et lui asséner un violent coup de poing au visage, le faisant reculer, avant de rependre sa position initiale. Mais l'homme-rat s'avéra vif le prenant un peu au dépourvu. il n'eut d'autre choix que de dégainer son pistolet, se servant de son canon pour bloquer la hachette de son adversaire et le placer de telles manières qu'en pressant la détente la balle vienne se loger dans la jambe de son adversaire, lui arrachant un faible cri. Un des avantage de son pistolet était de pouvoir être chargé à l'avance... Puis l'orque s’avança avec son gourdin.

D'une simple pression Séraphin fit jaillir l'espèce de cran d'arrêt incorporait à son pistolet, des dimensions d'un poignard se tenant prêt pour la suite, alors que l'homme vautour se relevait. Et l'humain souriait, ses fantômes du passés lui revenant en tête. On ne se débarrassait pas si aisément d'années d'apprentissage et de formations et maintenant qu'il était confronté à un combat face à des créatures les mots lui revenaient, l'encourageant à accomplir son œuvre purificatrice. A vrai dire dès le premier instant du combat i lavait récité des vers saints, inutile en soit, mais accroissant sa concentration... Puis brusquement il se ressaisit regardant, inquiet, Bea. Il fallait qu'elle fasse quelque chose, car s'il devait vaincre les trois ce serait sans se brimer et alors...

Disons que le pacte du donjon prouverait une fois encore son efficacité...
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue21/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt Mer 11 Juin 2014, 14:16

Si un danger ne nous aurait pas frapper de manière si brusque, j'aurais répliqué à Seraphin qu'il était trop sévère avec lui-même. C'était peut-être un humain, mais ils finiraient par le voir pour qui il était vraiment. Et puis, s'il disait que ça marcherait pour moi, pourquoi pas pour lui? Et puis, même si j'étais le visage, nous avions fait cette affaire à deux, alors c'état notre succès, pas uniquement le mien! Je savais bien que les humains étaient mal vus, mais ils ne pouvaient pas être tous mauvais! Et surement pas l'ingénieur qui avait passé du temps avec moi! Il était tout timide parfois, il rougissait même un peu quand je lui prenais la main sur le chemin du forgeron. Comment pouvait-on faire pour ne pas l'apprécier?

Son but était louable, il désirait que la technologie puisse aider tout ceux et celles qui y mettaient leurs efforts. Bien que je m'y connaissais que très peu en magie, je savais que seul ceux avec de grands-pouvoirs pouvaient se faire respecter. Une alternative pour ceux qui n'étaient nés avec un corps digne des légendes, une puissance pour que les faibles puissent se défendre de ses montagnes de muscles qu'étaient certains guerriers ou bien les mystères qui se cachaient devant les plus forts mystiques. Si les gobelins pouvaient survivre avec quelques explosifs, bien qu'utilisés de la pire façon imaginable, pourquoi pas des peuples? Pourquoi pas les habitants du donjon, qui se battaient contre le clergé et même d'autres monstres? Le seul problème était si cette technologie tombait en de mauvaises mains... Mais c'est la même chose avec la magie après tout.

Néanmoins, nous étions devant un obstacle. Moi qui pensait le donjon relativement protégé des attaques à l'intérieur, ça ne semblait pas être le cas. Même si, au final, on ne pouvait pas réellement perdre sa propre vie avec le système de résurrection. Seraphin semblait prêt à l'action, il était confiant. Est-ce qu'il était toujours comme ça ou bien est-ce qu'il avait confiance en notre duo? Cependant, l'homme-rat expliqua que s'il désirait notre argent, il voulait également rendre des comptes à l'ingénieur. Sur le fait qu'il avait changé de camp, qu'il avait été du côté du clergé. Un inquisiteur? Les chasseurs de monstres? C'était impossible! Seraphin avait peut-être un nom d'ange, mais il était trop gentil pour faire de telles actions! Quoi que... Il avait mentionner qu'il avait plusieurs raisons qui l'avaient poussé à devenir ingénieur... Est-ce que de tuer des monstres pour apporter la foi dans le monde avait été sa motivation? Non... C'était un raisonnement logique, mais qui laissait trop de facteurs hors de l'équation!

L'homme-rat continua de l'insulter, touchant une corde sensible si mon ami commençait à céder face aux insultes. Théorem était quelqu'un d'important au niveau militaire du donjon, mais je ne le connaissais pas du tout. Il avait été vaincu avant de devenir un défenseur du donjon? Je ne comprenais pas l'allusion au bar, si ce n'était peut-être un problème d'alcool de sa part. C'est vrai que les religieux ne pouvaient pas consommer d'alcool... Mais tout ça, c'était pour tenter de les embrouillés pour le moment. Je n'ai rien vu des choses qu'ils reprochaient à mon partenaire et, si c'était le cas, il devrait m'expliquer après. Mais ils nous attaquaient, alors ils avaient beaucoup moins de valeur à mes yeux que les pires vermines!

Seraphin avait prit les devant, adoptant une posture droite, stable... Il y avait une sorte d'aura autour de lui... Tellement de confiance... Enfin, je n'étais pas restée là à rien faire et, pendant que les monstres l'attaquaient, ils ne prirent même pas la peine de me regarder. Bande d'idiots! Vous tentez de nous voler, mais vous gardez les yeux sur une seule de vos cibles!? J'allais les prendre de revers, un encerclement avec deux personnes! C'était vraiment trop drôle quand j'y pensais de cette façon. Prenant une petite bombe bien dodue, je me lançais sur le dos de l'orque. Ayant allumée la bombe, je la laissais à ses pieds pendant que je le distrayais avec mon attaque. J'était peut-être plus grande qu'un gobelin, mais c'était la seule façon que je connaissais après tout! Ça n'a pas prit de temps avant que l'orque me saisie, me lançant vers ses camarades. Peut-être pour m'utiliser comme otage? Pourtant, malgré le fait que j'atterrie péniblement au sol, ma réaction fût de me couvrir les oreilles.

Boom...

J'avais fermée les yeux, je ne voulais même pas voir dans quel état de pâté pour chien il était devenu, le gros orque! Je fini par les ouvrir quand le vautour me souleva rapidement, m'agrippant avec son bras au niveau du cou pour m'empêcher de bouger. Le rat, sachant qu'il était blessé et qu'un de ses compagnons avait retrouver son poids de jeune fille, chercherait à obtenir un marché en m'utilisant comme bouclier. Ils pensaient vraiment que je me laisseraient faire? J'étais gobeline! Me laisser faire était la seule chose à ne pas envisager. Je fit le rôle de la pauvre femme sans défense uniquement pour qu'il relâche sa garde contre moi. Gardant son bras autour de mon cou, je mis mes deux mains sur mon bras, feignant être incapable de me défendre. Je regardais l'ingénieur et, pour lui faire signe que j'avais un plan, je lui fit un clin d'œil.


-Ça suffit! Donne-nous l'argent ou bien la gobeline va souffrir à ta place! Un seul mouvement et mon associé part dans les airs avec elle dans les bras! Tu as pas idée de ce que les autres vont lui faire!

-Je pense que c'est le contraire! Je suis certaine que ça vous brûle de savoir ce qui va vous arriver!

Concentrant le peu de magie que je connaissais, mes doigts devenaient enflammés, ce qui provoqua une grande douleur au bras du vautour. Relâchant sa prise, je glissais ma tête sous son avant-bras, me dirigeant par la suite vers l'inquisiteur... Seraphin quoi! J'étais un peu épuisée et j'avais un peu mal, mais tout se passait relativement bien pour une attaque contre nous.
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue20/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Seraphin Mer 11 Juin 2014, 22:35

Bien sûr Bea n'était pas resté inactive pendant ce temps arrachant un juron à l'humain qui se demandait où elle était passée... avant de hoqueter en la voyant ainsi agripper au dos de l'orque ! Bon sang à quoi pensait elle ? Certes cela lui achetait un temps précieux, mais elle ne faisait clairement pas le poids, même avec l'effet de surprise ! Il chercha ainsi à lui venir en aide, mais une douleur aigüe à la jambe l'arrêta. Il avait cru être débarrassé de l'homme rat, grave erreur, alors que le vautour approchait, celui blessé à la jambe avait rampé vers Séraphin, et à l'aide ses incisives proéminent venait de lui mordre profondément le mollet. La douleur s'avéra néanmoins supportable, permettant à l’humain tant de savoir que nul tendons n'était tranché que de se ressaisir, décochant un coup de pied de sa jambe libre dans la mâchoire de son assaillant, l'étalant pour le compte !

Cependant cela avait pris un certains temps et il était déjà trop tard, l'orque avait saisit Bea... Mais en bon novice en l'art du combat il n'en tira pas parti pleinement ,se laissant emporter par sa hargne pour la projeter, vers l'homme vautour. Son premier réflexe fut bien sûr de s'élancer vers elle, sa rage inquisitrice ayant laissé place à la peur de l'ami, bien plus forte. A peine avait il fait un pas qu'un souffle le fit tomber au sol, et qu'un son intense se répercuta dans ses oreilles, douloureusement et troublant sa perception des sons. sa vue aussi s'avérait brouillé, ce souffle ayant été accompagné d'un flash de lumière intense. Son esprit brouillé sur l'instant fut incapable d'en déterminer la source, heureusement il se ressaisit vite ! Bea ne s'était bien sûr pas lancée sans raison sur l'orque, elle lui avait réservé une de ses surprises personnelles, qui semblait avoir bien marché... Trop bien marché en fait.

Et l'humain ne pensait pas aux désagréments que lui même avait subi, ces derniers s'estompaient déjà, mais plus à l'orque..alors que la fumée de la poudre retombé et que son odeur ancre emplissait le ciel il put voir les restes de l'orque, une mare de sang étalés entourés de fragments de chairs calcinées. Elle n'avait vraiment pas lésiné sur la dose, lui qui avait espéré comptait sur elle pour ne pas aller trop loin... Certes ils étaient dans leur bon droit, mais par respect pour Theorem il avait préféré éviter la casse. Enfin maintenant il était vain de reculer autant aller jusqu'au bout.

L'explosion avait changé la configuration du terrain, de fait il chercha du regard le seul adversaire encore valide, l'homme vautour...et sur lequel il pointa son pistolet dès qu'il le vit. dans son regard se vit à nouveau une rage intense, mais moins aveugle, car cette fois ce n'était pas pour lui, mais de par la menace qui pesait sur Bea qu'il s'emportait. Leur dernier agresseur était parvenu à l'attraper et elle ne paraissait pas capable de e défendre seule. S’il n’avait pas déjà tiré une fois la balle serait déjà logée entre les deux yeux de l'homme oiseaux ! Mais dans les faits, son arme ne servait présentement qu'à l'intimider, quant à la recharger ,cela prendrait trop de temps et reviendrait à exposer son amie... C'est alors que la voix du rat lui parvint, alors que ce dernier se tenait péniblement sur un genou de l'autre s'écoulant du sang à cause du tir de Séraphin, elle était décidément aussi increvable que ses congénères animaux, cette vermine ! Cependant il avait raison, ce serait un pari risqué.

Certes les plafond n'était pas assez haut pour qu'il se mette hors de portée de son pistolet, mais il serait plus rapide que lui et il allait devoir recharger. Alors à supposer qu'il ne soit pas hors de portée lorsqu'il pourrait tirer il n'aurait droit qu'à une seule chance. Or il ne pouvait qu'imaginer que trop bien ce qu'ils pourraient faire à la gobeline, et il se refusait à le miser sur un coup de poker aussi important. Sa hargne commença ainsi à diminuer et son regard vint sur son maie, pour savoir quoi faire... Et il sut ce que cette petite lueur signifiait. Oh certes il ne la connaissait que depuis peu ,mais ses partenaires d'entraînements avait ce même éclat quand ils appliquaient leurs plans, souvent couronnés de succès, il restait à espérer que ce soit aussi le cas maintenant.

Et il ne fut pas déçu ! Dès que Bea s'exclama, le vautour hurla de douleur la relâchant et elle s'avança assez pour être hors de sa portée. La balance venait de se renverser une fois de plus et cette fois il était question de la conserver définitivement de leur côté ! Ainsi, même cela pu paraître cruelle pour elle, il passa à côté de Bea sans lui accorder un regard, toute sa volonté tendue par le corbeau qui hurlait encore de douleur, sa garde était ouverte ! Ainsi, avant qu'il ne se reprenne, la lame sur le pistolet de Séraphin pénétra ses chairs, au niveau du ventre. La créature hoqueta alors, le souffle coupé, et se laissa glisser peu après au sol à genoux, le regard posé sur sa plaie dont ses mains tentaient en vain de stopper l'hémorragie. Pour sa part Séraphin se détourna de lui, saisissant un morceau de la tunique calcinée de l'orque pour essuyer son arme et s'adressant au rat...

"Un poulet rôti ne vole jamais loin... Pas plus qu'un embroché ! Tu sais... Une blessure au ventre, sans toucher aucun organe vital, n'est pas mortel rapidement, juste l'hémorragie qui prend du temps, et c'est très douloureux. Alors je te donne un conseil. Lève toi comme tu peux , ramasse le,et dégage, car les véritables maîtres de ces lieux ne seront pas aussi gentils que nous... Et pas la peine de te plaindre aux autorités, il y a eu un mort, mais il va revenir et vous étiez en tort, Theorem le saura...et puis que vous semblez si au courant de notre relation vous savez de quel côté penchera la balance !"

Il rengaina alors son pistolet. Cette fois leurs ennemis ne leur causerait plus d'ennuis et il s'avança, contournant les blesses, et saisissant avec fermeté la main de Bea pour qu'elle le suive...mais il s'arrêta un instant, brièvement, et tourna à nouveau la tête vers le rat, lui adressant un sourire mauvais.

"Quand je disais que vous alliez vous faire mal..."

Son sourire s’agrandit alors et il eut un faible rire, le rat sous le choc ne répondant guère alors que l'humain et Bea s'enfonçaient dans les couloirs a pas rapide, vers l'atelier de l'ingénieur. Cependant le rictus de ce dernier s'effaça petit à petit ,et il s'avéra rapidement qu'il boitait, suite à la morsure du rat, le sang humidifiant son pantalon foncé, laissant un auréole sombre apparaître sur le tissu, et amenant à un ralentissement de leurs marche... Puis ce fut avec un sourire contrit qu'il demanda faiblement.

"Bea.. Je... Je ne t'ai pas effrayé ?"

Il avait parfaitement conscience qu'il s’était laissé aller. Certes elle avait tué quelqu'un, mai lui même avait fait preuve d'une certaine cruauté dans ce combat, d'une certaine inhumanité... Qui plus est le rat avait évoqué devant elle sa profession passée ! Il ne lui avait rien dit car il ne savait pas comment elle réagirait, mais ça se voyait maintenant que cela le souciait sincèrement ! et voilà qu'en à peine un instant il avait retrouvé son visage de gentil ingénieur !
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue21/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt Jeu 12 Juin 2014, 13:59

J'avais réussi à offrir un peu de temps à Séraphin, c'était bien assez. Bien qu'il ne me lançait pas un regard, j'étais habituée à de tels situations. J'avais fait ma part pour ce combat, c'était à lui de faire la sienne après tout. Et puis, je pense que j'étais bien placée pour savoir que le moindre moment d'inattention pouvait coûter la vie à une personne. Honnêtement, je ne voulais pas que ce soit en me regardant qu'il se fasse tuer! Déjà que j'avais beaucoup de difficulté à réaliser ce que je venais de faire, je ne voulais pas avoir la mort du petit ange sur les bras. Au final, ça ne dura pas longtemps, nous venions de repousser les attaquants.

Le vautour cherchait à conserver son sang alors que le rat l'aidait à partir. C'était vraiment une réussite que nous ayons réussi à survivre. Néanmoins, alors que la tension diminuait, le fait qu'une partie du passé avait été révélé me tracassait légèrement. Son combat me prouvait qu'il avait été entrainer, l'idée qu'il soit un ancien inquisiteur était encore plus plausible... Et son lien avec Théorem? Je devrais lui demander aussi... Mais pour le moment, nous devions quitter les lieux. Je me doutais que l'ingénieur connaissait Croc Noir, mais peut-être pas mon lien avec ce dernier. Mais peut-être que ses idiots marchaient sur son territoire. Et, une fois le mot que j'avais été attaqué, je pense qu'ils auront beaucoup de problèmes. J'étais la seule à produire sa réserve d'explosifs, il n'aimerait pas cette nouvelle...

Seraphin me saisit la main assez fermement. C'était vraiment la même personne avait qui j'ai travaillé pendant dix jours? Il n'était peut-être pas un colosse, mais il avait beaucoup de poigne pour me tirer de là... Une dernière réplique, un dernier rire, la dernière intimidation. C'était un visage que j'étais trop habituée de voir. Comme quoi, le donjon n'était pas si sûr que je ne le pensais. La seule différence était peut-être une tentative de rendre l'endroit sécuritaire. C'était trop demander un coin sans violence et sans le reste de ses stupidités il semblerait...

J'étais tiré de ma réflexion quand Seraphin relâcha un peu son emprise sur ma main. Il commençait à boité, il redevenait plus calme. Je n'avais pas remarquer qu'il avait été blessé! Probablement quand j'avais fermé les yeux! Est-ce que c'était pour me chercher alors que l'orque m'avait lancer au sol? Je voyais le sang qui rendait le pantalon de l'humain couleur bourgogne. Une vilaine plaie... Il faudrait désinfecter et faire un pansement au plus vite. Heureusement, ils étaient presque arrivés à l'atelier. Néanmoins alors que l'on marchait vers son logis, je pouvais m'empêcher de lui répondre, un peu plus concerné par sa blessure que par ce qui venait de se passer.


-Un peu, mais pas autant qu'un de mes frères en flamme qui a sauté sur le dos d'un assaillant pour me protéger quand j'avais moins de 50 ans...

Je lui fit signe de passer devant, afin de nous mettre à l'abris. Nous serions plus calmes et nous pourrions nous occuper de ce qui était important sur le moment. J'étais habituée à ce genre de scène, à ce genre de massacre. Il s'était montrer dur envers ses adversaires, mais il m'avait protéger... Même maintenant, alors qu'il y voyait plus clair, il s'inquiétait pour moi! J'avais un peu de gêne qui refit surface, surtout au niveau des joues. Mais ce n'était pas le moment! Une fois que l'on est entré dans l'atelier, je fermais le verrou avant de pousser un soupire. J'apportais rapidement un tabouret pour que Séraphin puisse s'y assoir.

-Aller, reste sur ce tabouret pendant que je soigne ta blessure. Il ne faudrait pas que ça s'infecte! J'ai de quoi éviter que ça n'empire...

Ce n'est pas comme si je lui laissait le choix cette fois-ci! Il avait peut-être sauvé ma peau, mais c'était à mon tour de l'aider. De la part d'un rat, on ne savait jamais vraiment où ça avait trainé après tout et, honnêtement, un atelier n'avait jamais été l'endroit le plus salubre! Alors qu'il prenait place sur cette chaise, j'étais assise par terre, prenant sa jambe dans mes mains. J'avais remarquer que les contacts le rendait mal à l'aise, mais cette blessure devait être traité. Je n'étais pas très douée en médecine, mais je savais deux choses: utiliser de l'alcool pour désinfecter la plaie et panser la blessure pour qu'elle puisse guérir. Alors que je relevais le bas de son pantalon, assez pour que je puisse voir son mollet, je pouvais voir la blessure. Rien de trop grave si ce n'est un traitement immédiat. Je sortais une bouteille d'alcool de mon sac qui, heureusement, n'avait pas brisée lors de ma chute. Cependant, il y avait une grosse fissure sur celle-ci, c'était pas passé loin!

-Je l'avais prise pour commémorer le moment... Je ne pensais pas que ce serait pour ça, mais bon... Désolé, mais ca va piquer un peu...

Je versais l'alcool sur la plaie, en petite quantité, tout en gardant la jambe de l'humain bien droite pour qu'il évite de bouger. Au moins, la morsure n'avait pas traversé la jambe en entier, mais les côtés de la jambe saignait. Pourtant, c'est à ce moment que je voulais mettre les choses aux claires. Nous étions seuls, alors nous pourrions discuter calmement. Et puis, s'il ne répondait pas, je pourrais toujours me venger avec la bouteille à mes côtés!

-Le rat disait que tu avait été inquisiteur... Un tueur de monstre. Et avec le combat, je n'ai pas vraiment de difficulté à le croire. Même sans mon aide, tu aurait facilement pu les combattre avec ton pistolet. Mais ils l'ont eux même dit que tu avait changé et... Et que tu était avec nous... Mais...

J'étais un peu confuse, je tentais de mettre les pièces que je connaissais et d'en faire un raisonnement logique. Ce n'était pas vraiment simple, mais la vie ne l'était pas. C'était possible que Seraphin ai été un membre de l'organisation qui a fait tant de morts parmi les monstres. Mais si l'on devait compter le nombre de mort, je n'étais pas blanche non plus. Même si c'était indirect, mes explosifs avaient probablement beaucoup tués. J'en avais encore eu la preuve aujourd'hui. Et puis, un monstre qui tuait des humains était considéré comme un héros alors qu'un humain qui tuait des monstre était vu comme un meurtrier. Tuer, peu importe son côté, ne devait jamais être glorifier. Mais ce qui me restait en tête n'était pas ce qu'il avait été, mais pourquoi il l'avait été? Il était gentil, sympathique, enthousiaste à mes côtés! On ne pouvait pas simplement changer si on ne possède pas ses qualités à la base!

-Tu me disais que tu avait d'autres raisons de pratiquer ton métier plus tôt... À part aider les gens... À ce sujet, je n'ai qu'une seule question... Quand tu est devenu inquisiteur, c'était pour nous tuer, les monstres. Mais...  

Je continuais le traitement, un peu plus calmement. Ça semblait être bien désinfecté, mais j'avais de la difficulté à continuer de parler. Bon sang, pourquoi? Bien que je pensais comprendre, et si je me trompais complètement? J'aurais été une abrutie, une véritable gobeline quoi! Mais je voulais avoir la réponse. Avec le peu de temps que je l'avais côtoyer, je pensais avoir comprise un peu ce qui pouvait l'avoir motivé... Si j'avais raison, c'était une triste histoire. J'avais le bord des yeux humides, je regardais l'humain droit dans les yeux. Sa réponse changerait bien des choses.

-C'était pour te venger de ce qui s'était passé, pas vrai? ... Et ils t'ont utilisé...

Mes larmes n'étaient pas encore tombées, elle ne le ferrait peut-être pas... Mais si c'était vrai, je pouvais comprendre la rage de Seraphin qui, perdant son père, cherche à se venger des monstres qui l'aurait tuer. Si s'était le cas et qu'il était au donjon à présentement, c'est qu'on lui avait mentit pendant tout ce temps.
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue20/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Seraphin Jeu 12 Juin 2014, 16:40

Il surpris son regard vers sa blessure. En effet il faudrait arrêter l’hémorragie et la purifier, mais cela pouvait attendre un minimum, le temps au moins qu'il rentre. Cela lui faisait mal, tout de même., Mais pas assez pour l'empêcher d'avoir un maigre sourire face à sa réponse. Non pas que l'idée qu'elle ait déjà vécue des choses pénible lui plaise, bien au contraire, mais il s'y attendu vu ses propos et au moins ne semblait elle pas effrayer par ce qu'il était. Il eut envie de parler à alors ,de dire tout e t rien ,des condoléances pour son frère, de nouvelles excuses, des remerciements... Mais rien de tout cela ne sortit, il n'eut pas le temps de faire le choix qu'ils étaient devant son atelier, et sa demeure ne même temps. Ils n'avaient pas verrouillés la porte en sortant. De toute façon le matériel qui y était n’avait aucune valeur pour quiconque ne savait pas s'en servir, même à la revente !

Et à peine entrèrent ils que Bea prirent les choses en main, elle ne lui laissa pas d'autres choix que de s’asseoir et de se laisser faire entre ses mains. Il paraissait à la fois gêné, confus...mais surtout anxieux, guère rassuré à l'idée qu'elle touche à sa jambe, mais en même temps il ne pouvait pas la pousser maintenant...Et il avait beau avoir été formé en tant que prêtre et inquisiteur, sachant donc accomplir les premiers soins, il ne pourrait pas les faire à lui même en un tel endroit et ne maîtrisait nullement la magie de soin. En somme il avait besoin d'aide, il avait besoin d'elle. Ainsi malgré son stresse évident il se laissa faire, et délassa même, retirant déjà les gants qu'il avait utilisé pour le travail et conservé jusque là, qu'il avait à vira dire toujours eu devant Bea, dévoilant un de ses bras entièrement bandés. Cependant cela ne s'apparentait nullement à une fracture ou une blessure ouverte, car bien que remontant jusqu'à son épaule, couverte par sa tunique, le bandage avait été aussi conçu pour lui laisser toute sa mobilité, même au niveau des doigts ! Il n'avait par ailleurs paru nullement gêné pour s'en servir lors du combat.

Et alors que ses mains étaient posées sur les bords du tabouret et sa jambe blessée tendue il regarda à la fois sa plaie et Bea, grimaçant en sentant le tissu frotter contre sa pâlie. Le sang avait un peu coagulé, laissant quelques fibres de son pantalon s'y accrocher, sans trop de dommages heureusement. Quant à la blessure elle même, elle était tout de même profonde et saignait abondamment, en dépit du fait que les entailles ne soient pas très larges. Il avait eu de la chance, au vu de ses dents le rat aurait pu lui arracher tout un pan de chair et de muscles ou lui sectionner le jarret ! Il remarqua alors la bouteille d'alcool. Et il rit un peu à la remarque de Bea y répondant, joyeux malgré la douleur.

"Aha, ne t'en fais j'ai connu bien pire. Et puis pour l'alcool ce n'est pas grave, je pense qu'il en restera bien assez pour nous deux, à moins que tu ne comptes la vider pour une petite plaie comme ça."


Il la taquinait gentiment ,essayant d'alléger la gravité de la situation ,et ce en dépit du grognement que lui arracha la désinfection de sa plaie, le contact de l'alcool sur la chair à vif étant tout de même douloureux, bien que ce n'était pas la première fois qu'il le subissait. Mais alors que la douleur s'estompait une autre s'avivait, dans le cœur du jeune homme alors que Bea commençait à rappeler les propos de l'homme-rat, celui qui lui avait rappelé son passé d'inquisiteur. Certes elle ne semblait pas le renier, après tout elle l'aidait, mais il pouvait voir son trouble, son hélistation. Elle avait raison oui. de telles petites frappes il aurait pu s'en occuper lui même, bien que pour cela il aurait dû les tuer, mais surtout au delà de ce fait il avait eu envie de le faire, ça avait été bref, mais présent et il ne l'oubliait pas. Renier son passé ne servirait à rien, mais il n’était pas facile d'en parler.

Mais Bea le fit à sa place, devançant quelque peu ses réponses tout en continuant à s’exécuter. Elle n'avait pas toute la vérité, mais des éléments de réponses; qui s’articulaient au final autour de sa dernière phrase. Son propre désir de vengeance et la manipulation dont il avait été victime... Non... Il n'arrivait pas à lui répondre, pas spontanément. Il devait forcer ces verrous qu'il s'était imposé à lui même après son intégration au donjon ,ce rejet de sa personne...Pour finalement parler d’une voix faible alors que le flot de sang de sa plaie commençait à se tarir.

"Oui... Dès la mort de mon père et la disparition de ma mère, je n'avais que deux idées en tête, la retrouver, et tuer les monstres. Je pourrai me cacher derrière de beaux principes, comme quoi c'était surtout pour que plus personne n'ai t à revivre la même tragédie, et j'y ai cru un moment, mais c’était me mentir. La vérité, c'était tout simplement que je voulais que quelqu'un paye pour mon père que ceux semblables aux bêtes qui l'avaient tué périssent, jusqu'aux derniers ! Elfe, nains, demi humain, démon...Gobelins..."

Sa voix s'étrangla un peu alors qu'il soutint le regard de Bea... Et il se laissa aller à ses propres larmes détournant le regard honteux et amer face à ce constat, mais il poursuivit.

"Oui je voulais la vengeance... Ma mère était très croyante, et je la suivais à la messe alors j'ai cru que c'était pour ça que l’Église m'avait recueilli, une fois mes parents disparus et ils m'ont formé... Tu sais les inquisiteurs sont normalement des prêtres volontaires. Moi je n'ai pas eu le choix et je croyais en un honneur qui m’était fait. la voie de l'inquisition m’était ouverte sans que je n'ai rien  à faire on me laissait la chance de venger les miens ! Bien sot que j'ai étais... Lors de ma première mission j'ai rencontré une banshee et rien que là...Elle semblait si amère, si triste que j'ai été incapable de lui tirer dessus. Après j'ai rencontré Theorem...Qui plus tard ma montré la vérité. En somme je n'ai jamais tué de monstres."

Il eut un léger sourire, comme si cela pouvait l'excuser...  Mais c’était un de ses rares soulagements, au moins n'avait il pas à pleurer le nom de victimes innocentes.

"Et il s'est avéré que c'est l’Église elle même qui était responsable de ce qui est arrivé à mes parents, un criminel relâché en échange de l’assassinat de mon père et de l'enlèvement de ma ère. Quand je l'ai su ,je l'ai traqué, je l'ai retrouvé et je l'ai tué. J’ai pas tardé alors à être mis en prison, sous drogue, forcé de fabriquer des machines pour l’Église, jusqu'à ce que Theorem, encore lui me libère et m'emmène ici où j’ai pu m'établir."

Son sourire revint alors qu'il regardait l'atelier, le regard empli de fierté et de reconnaissance, avant de se ternir une fois de plus ses mains passant dans ses cheveux et sa voix, déjà amère, se cassant.

"Bea... Avec ce que t'as fais à l'orque je me doute que tu as déjà tué. Moi aussi, une seule fois, cet assassin...Et tu sais quoi ? J'avais beau savoir que c'était l'assassin de mon père je tremblais, j'hésitais à le tuer, quand j'ai pressé la détente et que son sang a été versé, j'ai même vomi...Et pourtant malgré cela je l’ai senti au fond de moi. Ces voyous qui nous ont agressés, j'aurai pu... Non j’avais envie de les tuer et je n'aurai pas eu le moindre remords, la moindre hésitation, car ils n'étaient pas humains... Parce que malgré moi, malgré tout mes efforts malgré le fait que j'ai tourné le dos à l’Église, que j'ai renié mes vœux saints, je reste un fichu inquisiteur !"

Ses larmes redoublèrent et ses doigts se tendaient sur ses cheveux comme pour se les arracher. Il avait été élevé ainsi et s'en voulait tant, il s'en voulait que de ne pas réussir à dominer l'éducation qui avait été la sienne, et il avait peur, encore peur que cela persiste, il craignait aussi de finir par faire du mal à Bea de quelque manière que ce soit. Il ne voulait pas être seul, pas encore, mais il se demandait s'il avait vraiment le choix... ET pourtant une voix un peu plus calme finit par s'élever à nouveau alors que, la respiration sifflante, il ajoutait.

"Tu sais... Je crois encore aux dieux, en fait...les monstres et les humains vénèrent les mêmes, sous des noms différents, ça a été une grande surprise pour moi. Chaque jour je les prie et j'espère trouver une piste qui me ramènerait ma mère, peut être encore en vie mais... J'ai mal interprété leur paroles Bea, et j'ai même renié les vœux que j'avais fait en leurs noms, fussent ils induits par une fausse doctrine, ma foi était sincère... Crois tu...Crois tu qu'ils m'écoutent encore ?"

Il redressa un peu le visage, dans ses yeux pouvaient se lire tout la détresse du monde, dans lequel se mêlaient toutes ses peines et ses douleurs, raviver par cette simple rencontre. Tout cela, il n'en avait rien dit jusque là, même à Theorem, car il avait espéré que ça s'effacerait avec le temps, l’intégration au donjon, mais une étincelle avait tout fait ressurgir. Or, la foi bien que plus subjective y prenait tout de même une grand place. Vestige légué par sa mère élevé dedans.. Quand bien même il n'y avait plus l'institution cléricale qui lui imposait ses chaînes il continuait de croire aux dieux...mais est ce que ces derniers croyaient encore en lui ?
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue21/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt Jeu 12 Juin 2014, 23:28

Donc, c'était vraiment ça... J'avais raison en pensant que la cause de tout ceci était la mort de père. Enfin, en partie à ce que je comprenais. Ce n'était pas seulement la mort de son père, mais la disparition de sa mère qui l'avait poussé sur la voie des inquisiteurs. Dans un sens, je me sentais soulagée. Soulagée que sa haine des monstres ai été mal guidée et que ce n'était pas un réel désir de tous nous tuer auparavant. Même s'il avait été aveuglé pour tenter de nous exterminé, il n'avait été qu'une victime comme nous au final. Il avait tenter de nous combattre pour éviter que les autres ne subissent le même sort. C'était simplement honteux que le clergé ai tenté d'utiliser un noble sentiment pour le manipuler de cette façon...

Moi-même j'avais honte... Honte d'avoir cru que le petit ange aurait pu être un exterminateur de monstre sans la moindre raison...

Je comprenais son raisonnement, il avait désiré la mort des monstres à cause de ce qu'ils lui avaient fait subir. Ma famille avait eue la même réaction, quand les nains les ont chassés de leurs terres natales. Les enfants grandissaient avec la haine de leurs parents. Ou dans ce cas, la haine de contre ceux qui leur avait enlever leurs modèles. Bon sang, je venais de le faire pleurer! Je venais de heurter une corde très sensible. Il ne voulait pas que je le regarde à présent, question de principe probablement. Il aurait pu rester là, sans expliquer le reste de son histoire. Je ne cherchais qu'à savoir la justification qui l'avait poussé à devenir ainsi. Mais pourtant, il continua. Ça devait lui faire du bien de se confier à quelqu'un. Les secrets, ça finissait toujours par nous ronger lorsque l'on se sent coupable...

Il continua de parler de son éducation pour devenir un inquisiteur, sa mission qui s'était avéré être un échec pour lui, mais qui lui avait ouvert les yeux. C'est donc pour ça que Théorem avait son influence dans cette histoire. Bien que j'avais les yeux légèrement embrouillés par les larmes qui ne désiraient pas tomber, je ne pouvais m'empêcher de faire un petit sourire quand j'ai appris qu'il n'avait jamais tuer de monstre en tant qu'inquisiteur. Il n'avait pas à se tourmenter pour des actes qu'il n'avait pas commis au moins. Il souriait un peu, il devait être fier de ne pas avoir appuyer sur la gâchette à ce moment.

Mais ce n'était pas tout. Il avait été capturé, torturé, forcé de travailler contre son gré pour le clergé. Je n'avais jamais vraiment aimé les institutions religieuses que les humains avaient faites. Peut-être que ma nature gobeline m'empêchait de voir le bienfait de vénérer un dieu puisque mon peuple semblait être reniés de ses derniers. Mais pour une personne comme Seraphin, qui avait toujours eu une grande foi, ce retournement de situation avait dû le détruire un peu. Quand tout ce que l'on croit se retourne contre soi... L'humain mentionna de nouveau le banneret du donjon et sur son sauvetage. Je devais admettre, il avait une sacré réputation Theorem!

Mais là me revint le souvenir de l'orque que j'avais tuer. Je n'en étais pas vraiment fière même si j'avais fait ce que je pensais être juste. Plus que tout, je devais survivre et ils avaient tenter de nous tuer et de nous piller. Bien qu'il était encore vivant, puisqu'il reviendrait à la vie, j'aurais probablement enlever la vie de cet homme sans grande difficultés. Les remords seraient apparus plus tard. Pour être honnête envers moi-même, si ce n'était pas de l'adrénaline qui m'avait poussé à agir, je serais probablement rester planté là avec un haut-le-cœur.


-Est-ce que tu pense que c'était vraiment à cause de ton entrainement?... Ou bien parce que tu devait me protéger d'eux? Même si tu te sens coupable, c'était pour me défendre et... Et je ne peux pas dire que ton aide n'a pas été apprécié...

Je me levais un moment, reposant doucement la jambe par terre. Je finirais de panser sa blessure plus tard, je ne voyait plus clair pour le moment. Bien sûr que j'avais eue peur! Peur pour ma vie, peur pour la sienne! Peur que tout ce qu'on ai fait ne soit détruit, peur que ses révélations ne brise notre coopération! Je m'étais approchée de lui. Je le regardais, un peu tremblante, les larmes qui allaient bientôt glisser sur mes joues katols. Je le pris dans mes bras, laissant mes larmes tombés, silencieuses. Pas de sanglot, mes larmes étaient un mélange de trop d'émotions. Je tentais de me faire rassurante pour l'aider, il en avait besoin. Les amis, c'était fait pour ça, non? Approchant sa tête de mon épaule, je lui caressais les cheveux pour tenter de le détendre un peu. Je répondais à son interrogation avec ce que je croyais. C'était difficile de parler de religion avec moi, simplement à cause de ma race, mais une chose était sûr à mes yeux.

-Je pense que tu répond toi-même à ta propre question. Tu était sincère quand tu les priaient, tu n'as pas à avoir peur d'eux. Le clergé a utiliser leur image afin de vous détourner mais, au final, ce n'était pas volontaire. Les dieux, si sages et si puissants, doivent bien voir ce qui se passe. Ce ne sont pas les institutions qui te donnent l'accord divin, mais le lien privé que tu as envers eux...

De toute ma vie, je pense que je n'avais jamais dit quelque chose d'aussi sage... Je dois me faire vieille! Moi qui était émotive et qui tentait de ne le montrer à personne, moi qui commence à avoir de sages conseils... Ce n'était pas digne d'une gobeline! Néanmoins, c'était ce que je pensais. Je ne pouvais pas comprendre exactement ce qu'il ressentait, mais je crois en une chose très simple: avec les dieux, ils savaient voir à travers les mensonges et ils savaient récompensés ceux qui le méritaient.
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue20/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Seraphin Ven 13 Juin 2014, 20:13

La réponse de Bea lui arracha un léger sourire. Elle lui faisait tant confiance que cela faisait chaud au cœur, mais en même temps lui faisait mal, car il craignait de ne justement pas être à la hauteur de cette confiance. Il savait que ce n'était pas le cas. Cette hargne s'était avivée avant même qu'elle ne soit en danger et dans un premier temps il l'avait même oublié, au risque qu'elle soit blessé ! Peut être que s'il était allé plus loin il aurait pu aller jusqu'à lui faire du mal ! Il ne savait plus où étaient les frontières du courroux vindicatif et celles de la haine aveugle. Il avait si peur d'être du mauvais côté qu'il fut incapable d'apaiser ses larmes. Néanmoins les mots de la gobeline l'avait assez apaisée pour qu'au lieu de la repousser, par crainte de lui faire mal, il se laisse aller à son étreinte.

L'espace d'un instant il oublia la douleur dans sa jambe, porté par les bras de la gobeline, il ne sentait que la douceur de son épaule, la chaleur et la tendresse de son corps avec lequel elle l'enlaçait, lui communiquant sa douceur, sa bienveillance. Lui même ne tarda pas à passer ses bras autour de son dos, ne voyant pas ses larmes mais la serrant contre elle avec affection. Alors le temps sembla s'arrêter, puis reculer, plusieurs années en une seconde, il se revit entre les bras de sa mère après d'être blessé à l'atelier, ce bien être qu'il éprouvait malgré la peine et la douleur, c'était la même...

Alors qu'elle lui caressait les cheveux il savoura l'instant, ses larmes finissant par sécher pour ne laisser plus place qu'à son sourire, qui s'élargit à la réponse de Bea, elle avait raison. Les dieux se moquaient bien de l'Eglise et des vœux, ce qui leur importaient étaient les actes que les individus faisaient à leur égard, ou même ceux qu'accomplissaient certains, défendant leur dogmes sans pour autant y prendre part. Or le jeune homme n'avait jamais cessé d'accomplir cela, c'était même pour contrer la mauvaise interprétation de la volonté des dieux qu'il avait rejoint le donjon... Alors oui, sa partenaire avait raison,le lien qu'il avait avec eux ne s'était pas rompu.

Rassuré sur ce point, il finit par relâcher la gobeline se séparant d'elle pour lui adresser un sourire. Certes cela n’était qu'une partie du problème, ses pulsions d'inquisiteur persisteraient, mais ... Le simple fait qu'elle ait essayé de le rassuré était un soulagement des plus conséquent.

"Merci Bea... Tu as raison, ils savent la vérité, ils savent les injustices de l'Eglise, et bien qu'il n'y ait pas un jour sans que je me demande pourquoi ils ne font rien ,je me dis que pour autant ils doivent nous écouter, nous leurs fidèles, peu importe nos races... Mais je ne vais pas t'embêter plus longtemps avec mes questions de foi ,car je doute que tu sois croyante sinon tu m'aurais lapidé pour remettre ma propre foi en doute !"

Il plaisantait bien sûr en disant cette dernière phrase et il ne se priva pas d'en rire aux éclats, aidé par la tension nerveuse qu'il relâchait enfin un peu, avant de poursuivre d'une voix un peu plus grave, passant une main sur la joue de Bea, y séchant une larme, se rendant seulement alors compte qu'elle aussi avait pleuré.

"Bea... Je t'ai protégé c'est vrai, et j'en suis fier, mais je ne vais pas le cacher. Même sans toi j'aurai eu la même pulsion, la même envie de les tuer et j'ai peur qu'un jour je blesse quelqu'un que je souhaite protéger comme moi, suite à une telle pulsion, comme toi. J'ai peur de perdre le contrôle."


Mais il secoua la tête, son sourire ne s'étant pas effacé à ces mots. Bien au contraire il s'élargit encore plus alors qu'il ajoutait.

"Mais crois moi je ferai tout mon possible pour effacer cela. Cela demandera du temps et beaucoup d'effort, mais je suis prêt ! Mais pour cela... Il faudrait que ma jambe guérisse."

Je regardais alors mon membre pas encore guéri avec un léger rire, mon regard revenant vers elle, un peu moqueur, afin de revenir un sujet un peu plus terre à terre, mon hémorragie avait peut être cessé il valait mieux achever de panser cette plaie ! Néanmoins, il adopta une moue un peu contrite juste après, ajoutant d’un voix un peu ténue.

"Et désolé de t'avoir un peu...Envahie avec cela, mais ça fait vraiment du bien d'en parler, je t'en suis reconnaissant si je peux te rendre la pareille, n'hésite pas !"

Peut être se connaissait ils depuis peu de temps, c'était vrai, trop peu de temps pour aborder de tels sujets selon certains, mais dans la cas de Séraphin cela n'importait guère. Il avait pu retenir cela plus longtemps sans craquer, alors si Bea voulait se confier à lui il l'écouterait avec attention.
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue21/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt Ven 13 Juin 2014, 23:29

Il y eu un petit moment de silence, mais ce n'était pas vraiment par malaise. Il y avait beaucoup qui se réfléchissait, aussi bien dans ma propre tête que dans la sienne. Tenter de se convaincre de la marche à suivre, de savoir si ses propres convictions sont légitimes, ce n'était jamais quelque chose de bien facile. Néanmoins, à mon plus grand soulagement, cette étreinte nous permettait tout les deux de faire le point. Lui avec son passé, moi avec les actions que je venais de faire. Il avait été présent pour moi quand j'en ai eu besoin plus tôt, j'étais là pour lui soulager la conscience. Je sentais ses larmes qui coulaient sur mon épaule, il en avait bien besoin avec tout ce qu'il avait vécu.

Même s'il pensait probablement que je l'aidais à faire le ménage dans ses idées, il ne se doutait peut-être pas que la même chose se produisait dans ma tête. Je n'avais peut-être pas un passé aussi tragique, mais il avait été rempli de morts et de situations catastrophiques. Des membres du clan familiale qui avaient perdus leurs vies afin de me protéger, il y en avait eu plusieurs. C'était peut-être une des raisons pour laquelle j'étais maintenant au donjon. Refaire ma vie à neuf, non pas renier leur sacrifice, mais être dans une position où plus personnes n'avaient besoin de se mettre en danger pour moi. Et pourtant, j'avais encore besoin d'aide... Je ne pouvais pas être seule...

Je ne sais pas combien de temps s'est écoulé, mais notre étreinte se termina après quelques temps. Mes larmes avaient arrêtés de tomber depuis un bon moment, j'étais calme pour le moment. Autant mes paroles avaient rassurées Seraphin, autant sa présence m'avait calmée. Malgré les évènements qui se sont produit, il y avait eu un beau côté. Notre association était beaucoup plus forte à présent, dépassant de loin les situations de travail. Probablement une amitié qui gagnait déjà en force! Après tout, si on ne pouvait pas rester pour les pleurs des autres, on ne pouvait pas vraiment comprend une autre personne.

Les larmes étaient remplacées par des sourires, la tension était retombée à présent que les explication savaient été dites. Sa réplique sur les dieux me fit sourire un peu. Je comprenais que c'était une grande part de sa vie et je respectais son choix. Mais il respectait également les miens, alors que je ne trouvais pas de raison valide de m'adonner à un ou des dieux. Je reconnaissais leur présence dans ce monde, mais ce n'étais qu'une question de réalisme.


-Ne t'en fait pas, je ne le ferais pas même si ce serait le cas. Il n'y a pas de roche dans ton atelier pour que je puisse le faire de toute façon!

Je ne pouvais m'empêcher de rire avec lui. C'était agréable après ce qui venait de se passer. Certains penseraient rester dans leur coin pendant des jours avant de reparler à la moindre personne. Chez les gobelins, j'avais rapidement appris que l'on se rongeait quand on agissait de la sorte. Lorsque l'on partage ce que l'on ressens, on en est beaucoup plus léger et on oublie beaucoup plus rapidement ce qui nous dérange. Bien que, dans le cas de mon ami, cet incident avait ravivé une vieille blessure... S'il en avait besoin, je serais là, foi de Boombolt!

Seraphin était une personne bien. Il s'inquiétait de perdre le contrôle puisqu'il avait été conditionné à penser de cette façon. Il restait cependant confiant qu'il pourrait passer cette épreuve. J'en était convaincue moi aussi! Je ne le laisserais pas échouer de toute façon! Mais il me rappela subtilement que je devais finir le traitement pour sa jambe. J'avais presque oubliée! Enfin, disons que j'étais prise dans le moment et que je n'y pensais plus avant qu'il en reparle. Je scrutais déjà l'atelier pour trouver quelque chose qui pourrais agir de pansement. Je ne voulais pas prendre ceux sur le bras de Seraphin, mais je ne pouvais pas prendre un torchon plein d'huile! Je me déplaçais donc dans l'atelier pour trouver ce que je cherchais. Je fini par trouver un chandail dans la pièce qui semblait être la chambre de Seraphin. Oui, je sais, ce n'est normalement pas bien de regarder sans y être invité, mais c'était ce que je cherchait!


-Je suis contente que j'ai pu aider un peu, même si ce n'est qu'en écoutant. Je n'ai pas grand chose à cacher, mais je te raconterais une autre fois si ça ne te dérange pas. Mais je dois finir ce que j'ai commencée!

Je revenais devant lui avec le chandail, mais il devait aussi voir que mes joues devenaient beaucoup plus teintés et que mes oreilles bougeaient nerveusement. Je savais ce que je voulais faire mais... C'était un peu embarrassant pour moi...

-Mais avant... J...Je vais... Te demander... De... De fermer les yeux! Et ne pense pas à les ouvrir sans que je te dise que c'est bon! Sinon, j'ai encore ma bouteille!

C'était de bien piètres menaces, mais j'étais des plus sérieuses! Même si mon visage montrait mon embrassement, j'espérais simplement qu'il serait bon joueur et qu'il ne tenterait pas de tricher! Et puis, je le regardait avec de beaux grands yeux gobelins! Comment refusé d'écouter une personne qui fait de beaux grand yeux gobelins? Une fois qu'il avait vraiment fermé les yeux, je me mettais moi même au travail. Bon sang, j'avais les joues en feu! Est-ce que j'oserais vraiment faire ça? De son côté, il ne devait entendre que des bruits de tissus qui se déchirait. Je continuais de panser la plaie, utilisant les languettes de tissus de manière efficace. Pas trop serrer, mais juste assez!

-C... C'est bon... Tu peut ouvrir les yeux... Mais je vais te demander si je peux emprunter ça! Je te le rendrais rapidement, promis!

Il devait me trouver étrange de lui avoir demander les yeux alors que j’étais de couleur katol. Alors qu'il regardait sa jambe maintenant traitée, les pansements étaient de couleur hazto. Je ne pouvais me résoudre à utiliser un chandail en bon état alors que je ne portais qu'un morceau de tissus facile à refaire. Ceci dit, pour éviter de me couvrir de ridicule, je lui emprunterais quelques temps.
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue20/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Seraphin Sam 14 Juin 2014, 22:09

Séraphin fit une petite moue quand Bea lui dit qu'elle raconterait une autre fois, mais bon, il n'allait pas faire son enfant et saurait se montrer patient. Après tout elle avait raison, il fallait déjà soigner sa plaie, lui même l'avait dit,. Or s'ils continuaient à se raconter leurs vies elle ne le serait jamais ! Cependant, et il s'en rendit compte se poser la question du bandage et ainsi il ne mit guère longtemps comprendre ce qu'elle cherchait ainsi du regard. Malheureusement le jeune homme n'avait rien qui s'apparentait à une étoffe dans son atelier. Enfin, si mais aucune d'entre elles n'étaient pas déjà souillés par les machineries qu'elles servaient à nettoyer. C'était donc quelques peu compromis, mais avant qu'il ne dise à la gobeline de laisser tomber, qu'il se débrouillerait, elle s'était levée et avait commencé chercher. il la laissa faire, peut être qu'avec un miracle... Mais alors elle se dirigea ver sa chambre et il tendit sa main vers elle, hoquetant. Cependant, il ne dit rien ,les mots mourant entre ses lèvres, et une mine dépité marquant ses traits alors que la gobeline disparaissait dans sa chambre.

Certes il était un homme plutôt  ordonné et contrairement à des soldats ou autres individus peu recommandable il ne laissait ni sous vêtements crasseux ni repas à moitié fini au sol, c'était même tout le contraire, cela le gênait qu'elle s'y rende ! Il y avait certaines choses qu'il ne ovulait pas qu'elle voit ! Certes elles étaient rangées, mais tout comme le reste alors si elle fouillait elle pourrait très bien tomber dessus ! Mais ne même temps il ne pourrait pas lui demander de revenir maintenant sans se trahir, alors il fut obligé d'attendre... Et parut grandement soulagé en voyant qu'elle ne faisait que revenir avec un chandail qu'il avait nettoyé récemment, et n’ayant pas cherché assez longtemps pour mettre la main sur ce qu'il craignait.

Il préféra donc ne pas faire de remarque au sujet de son intrusion, le sujet était clos...Et elle semblait déjà assez mal à l'aise comme cela. La crainte revint au galop, avait elle vue quelque chose qui l’avait gênée ? Mais dans ce cas quoi donc pour qu’elle affiche un tel mauve sans poser la moindre question ?! Mais lui même ne put en poser, elle prit les devants, lui annonçant qu'il devrait fermer les yeux. Cela la gênait de faire un bandage devant lui ? Cela n'était à vrai pas très rassurant ! Ça ressemblait à ce qu'on annonçait çà un blessé avant de lui amputer la jambe ! Il espérait bien que ce n'était pas ce qu'elle avait derrière la tête... Et finalement ne pouvant s’opposer à elle sans risquer d’ajouter à sa confusion, et donc à sa couleur mauve et au tintement incessant des bijoux à ses oreilles, il acquiesça, basculant un peu la tête en arrière et fermant ses yeux, se pliant au souhait de la gobeline.

Dans un premier temps il ne ressentit rien, entendant juste le tissu se déchirer. Quel dommage, un si beau chandail ! Mais bon cela était dans ses moyens que d'en racheter un, et la nécessité primait sur tout...Puis enfin il put sentir l'étoffe contre la plaie, lui arrachant un faible gémissement de douleur ,qui s'apaisa rapidement, Bea effectuant rapidement les liens nécessaires pour que le pansement de fortune tienne parfaitement en place. Et enfin elle lui donna l'autorisation de rouvrir les yeux. Le regard du jeune homme se porta alors tout naturellement sur le bandage. Ce dernier était à la hauteur de ses attentes et serait bien suffisant pour ce qu'il avait. Cependant il nota sa couleur particulière qui n'était pas celle de son chandail et lui rappeler quelque chose.

Son regard revint donc rapidement sur Bea et quelle ne fut pas sa surprise de voir qu'elle portait son chandail... et il fut tant ébahi qu''il lui fallut un certain temps pour réaliser ce qui c'était passé, ainsi que pourquoi elle lui avait demandé de fermer les yeux ! Elle s'était tout simplement mise nue devant lui l'espace d'un instant, c'était ce qui l'habillait avant qui lui servait de bandage ! Elle avait bien fait de demander cela , tant pour elle que pour lui au vu de sa timidité. Néanmoins une fois le prmeeir choc passé, un sourire amusé lui vint aux lèvres et il la regarda des pieds à la tête.

"Mince j'ai raté ce qui sera peut être ma seule occasion de voir le corps d'une femme !"

Il rit doucement la taquinant, se demandant si elle pouvait devenir encore plus mauve...Avant d'ajouter d'une voix plus tendre.

"Et ne t'en fais tu peux le garder. Disons que c'est mon cadeau pour m'avoir fait le plus joli bandages qui soit !"

Et cela était la vérité ! Jamais on aurait usé d'une étoffe coloré pour un bandage en temps normale, ne serait ce que pour le prix de la teinture ! Et puis il y avait aussi une autre raison, il était déjà gêné d'avoir sur sa peau une étoffe qui avait été aussi près du corps de la gobeline, alors il ne supporterait nullement de prendre son chandail après que cette dernière l'air arboré ! Enfin ce genre de soucis était trivial, s’y attarder ne valait guère le coup et ainsi il se redressa finalement s'appuyant sur un meuble pour ne pas appuyer sur sa jambe blessée souriant à Bea.

"En tout cas merci Bea... Merci pour avoir soigné le blessures de mon cœur et de ma jambe, je t'en suis profondément reconnaissant. Tu es décidément une personne en qui on peut avoir confiance. J'ai grande hâte de pouvoir travailler à nouveau avec toi."

Il lui tendit alors la main ,tant pour sceller une fois encore leur union que pour se saluer car il dut l'avouer...

"Ceci dit je suis un peu fatigué, j'aimerai pouvoir fêter notre réussite, mais je ne suis pas vraiment en état."

Il la mena donc doucement vers la porte la regardant, cette gobeline anormale, si sensibles et pourtant si agréables à fréquenter. Son amie...Et sur le seuil de son atelier il finit de la saluer en ces terme, un large sourire aux lèvres.

"Ce chandail te va très bien..."
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue21/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Bea Boombolt Sam 14 Juin 2014, 23:11

Je ne m'attendais pas à cette réplique de sa part. Ça prouvait au moins que son entrainement d'inquisiteur ne lui était pas rester pour châtier un tel comportement. Il avait tout d'abord rougis un peu, comme quoi j'ai bien fait de lui demander de fermer les yeux. C'est pas parce que je suis une gobeline que je me promènerais la poitrine à l'air ou bien entièrement nue! Je n'étais pas à ce stade quand même! Néanmoins, bien qu'il y ai eu un petit malaise de son côté, son commentaire me permis de savoir que je pouvais prendre des teintes katols des plus foncées et sur une étendue plus grande sur mon visage. Décidément, je devais être une belle gobeline à ses yeux! Je pourrais presque penser que j'étais plaisante à regarder pour lui. Enfin, je devais me faire des idées, ce n'était qu'une blague après tout... Je n'osais pas vraiment lui répondre, si ce n'était que de regarder mes pieds pendant un moment. Il était gentil et super sympathique, il pourrait aisément se trouver quelqu'un ici au donjon. Enfin, là n'était pas vraiment la question.

Il semblait satisfait de mon travail au moins. Ce n'était peut-être pas le meilleur pansement que ce monde avait vu, mais il pourrait aisément aider la blessure à se refermer. Et puis, c'est joli comme couleur! C'est bien mieux que si j'aurais prit un chiffon taché d'huile couleur drock! Seraphin semblait du même avis et, en me voyant avec le chandail, il me dit que je pouvais le garder. C'était rare les cadeux, chez les gobelins. Non pas que c'était mal vu ou que ça avait une signification importante, mais c'était une habitude. Chacuns travaillaient avec ses objets et le partage n'était pas toujours possible. Mais ici, avec des ressources plus grandes, c'était possible. J'étais contente et je le remerciais avec un grand sourire.


-Tu... Tu est sûr? Enfin, je ne dirais pas non si c'est un cadeau! Il est un peu grand, mais il est joli. Merci!

Je n'étais pas habituée à porter des chandails puisqu'ils m'encombraient bien souvent. Et puis, avec la chaleur des fours et des différentes manœuvres que je devais accomplir durant mon travail, je ne le porterais probablement que lorsque je ne travaillerais pas. Peut-être le matin alors que je n'étais pas réveillée ou bien quand je sortais à l'extérieur de mon atelier. Mon accoutrement ne plaisait pas à tous après tout, alors ça me serait utile parfois! Et puis, c'était un cadeau... C'était un souvenir de la personne qui le donnait, c'était toujours agréable d'utiliser ce qui nous était donné.

Seraphin me remerciait pour ce que j'avais fait et, malgré que son intention n'était pas de me mettre à la porte, il était un peu fatigué. Je pouvais le comprendre, il avait besoin de repos pour se remettre de sa blessure. Quelques jours et il serait comme neuf!


-Nous fêterons une autre fois, rien ne presse. Et moi aussi je dois te remercier pour ce que tu as fait pour moi. Sans moi, tu n'aurait pas été blessé après tout. Je repasserais demain ou dans quelques jours pour te donner la part qui te revient. Repose-toi bien, il faut que tu soit en pleine forme pour les prochaines commandes!

J'étais donc sur le seuil de la porte, rougissant à son dernier compliment alors que la chaleur me montait de nouveau aux joues. Il faudrait que je règle ce problème un jour! Mais pour le moment, ce n'était pas bien grave. Avec un dernier sourire, je lui fit un dernier au revoir avant de me diriger vers ma maison. Je devais prendre du repos pour mieux travailler demain. Je devais commencer à penser à créer la poudre explosive pour le pistolet de Seraphin... Ce petit ange qui était rapidement devenu un grand ami!
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Left_bar_bleue20/40Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Et si on s'associait? [Pv Seraphin) Empty Re: Et si on s'associait? [Pv Seraphin)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum