My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -33%
SITRAM – Batterie de cuisine 15 pièces ...
Voir le deal
49.99 €

Une mer de pages. [Umbriel]

2 participants

Aller en bas

Une mer de pages. [Umbriel] Empty Une mer de pages. [Umbriel]

Message  Scampi Sam 28 Juin 2014, 21:25


- Squale Vaguelongue -

( 4eme jour au donjon )

S'il avait eut des poches, c'est les mains profondément enfoncées dans celles-ci qu'il aurait poursuivi sa morne déambulation dans les trop nombreux escaliers du donjon. Le pas traînant et les paupières mi-closes, Squale c'était résigné à se rendre utile.
Plus il y pensait, plus il trouvait les gars chargés des ressources humaines monstrueuses plutôt abrupts dans leur manière de faire comprendre leur slogan: «Chaque monstre a sa place et chaque place a son monstre.» C'est vrai quoi, il avait encore des courbatures, restes de son périple pour atteindre le donjon. Il aurait bien aimé souffler un peu et se la couler douce plus longtemps avant d'attaquer le boulot. Et en parlant de travail... Et bien, ça n'avait jamais été vraiment son "truc".


Depuis sa naissance et grâce à ses deux parents bien assis au sein de son ancienne tribu, il n'avait jamais eut à se soucier d'autre chose que jouir de ses privilèges. Il ne travaillait que peu et seulement s'il pouvait en tirer quelque gloire. C'est fou comme savoir correctement tracer différents caractères et les déchiffrer pouvait donner un air instruit, profond et intelligent. Et les apparences, ça compte.


Arrivé à la bibliothèque il s'arrêta au milieux du tapis épais quelques instants, saisi par l'endroit. Par la hauteur du plafond notamment. Il n'était jamais entré dans un lieu de la sorte: les seuls bâtiments qu'il avait connu avaient été la pirogue aménagée familiale il y a bien longtemps et les façades sinistres et moisissantes du village de pêcheurs humains qui avaient failli le tuer. Ici, des étagères s’élevaient jusqu'au plafond, toutes bien garnies en livres de tailles et d'épaisseurs différentes. Le donjon en lui même le dépaysait déjà pas mal, mais jamais il ne se serait attendu à trouver un endroit comme celui-là quelque part sur terre. Squale restait sans-voix et admiratif: il savait très bien les heures de travail que représentaient d'aussi nombreuses étagères bien garnies. Elles semblaient si chargées qu'il doutait qu'il reste encore de la place pour de nouveaux ouvrages. Et dans un sens, ça ne le dérangeait pas.

Après avoir zigzagué entre les rayons, il s'approcha finalement d'une table où il y avait ce qui s' appelait une 'bibliothécaire' s'il se souvenait bien de ce qu'on lui avait dit. Il se présenta d'un ton plutôt affable et expliqua qu'on lui avait dit qu'il pouvait être utile ici, mais sans vraiment lui en expliquer d'avantage. La petite femme acquiesça et l'invita à la suivre un peu plus loin dans les rayonnages...
Scampi
Scampi

Féminin
Messages : 42
Expérience : 118

Feuille de personnage
Niveau:
Une mer de pages. [Umbriel] Left_bar_bleue10/40Une mer de pages. [Umbriel] Empty_bar_bleue  (10/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une mer de pages. [Umbriel] Empty Re: Une mer de pages. [Umbriel]

Message  Umbriel Celeboer Dim 29 Juin 2014, 15:59

Vêtements:

Avec son départ prochain, Umbriel avait fort à faire ces jours-ci. Du fait de ses obligations religieuses, ainsi que de part les nombreuses tâches qu'il effectuait quotidiennement pour le donjon en ne demandant que peu en retour, ses employeurs avaient été compréhensifs. Shrivei avait délégué ses rondes habituelles à un aquatique réserviste, un homme-concombre de mer du nom de Floruin, qui justement s'était engagé uniquement pour des occasions exceptionnelles (les concombres de mer étaient réputés pour passer le plus clair de leur temps endormis...). Ses collègues professeurs avaient volontiers accepté de se partager son temps d'enseignement. Il lui restait néanmoins queqlues travaux d'écriture pour lesquels il s'était engagé auprès de la bibliothèque du Donjon et même si les responsables l'avaient assuré que ces traductions pouvaient attendre, il ne voulait pas manquer à la parole donnée.
Toutefois Masika, la bibliothècaire elfe, l'avait averti qu'une personne s'était inscrite la veille auprès de l'Agence pour l'Emploi des Monstres en tant que copiste. Elle lui avait donc demandé s'il était possible, avant son départ, qu'il lui inculque les bases de l'organisation en ces lieux d'un tel travail. Au moins pour que la nouvelle recrue puisse être autonome par la suite.

Le triton était dans la salle des copies depuis le début de la matinée, penché sur une traduction ardue d'un tome rituel d'une ancienne peuplade elfique, de puissants astromancien d'après les légendes, disparue il y a de cela des siècles sans laisser la moindre trace. Le grimoire, Ho Elenarda curuvaryë (soit en langue commune Du Royaume stellaire et du mage) pouvait contenir quelques indices sur le devenir de ce peuple, d'après l'érudit elfe qui l'avait ramené au donjon quelques semaines plus tôt. Toutefois cette langue n'était plus utilisée depuis des lustres et Umbriel peinait sur sa traduction, bien qu'il y avait de nombreuses similarité avec sa propre langue arcanique.
Il était donc attelé dans son travail lorsque Masika guida le nouveau venu jusqu'à la salle, un peu à l'écart de la partie publique de la bibliothèque, où oeuvraient les copistes. Une dizaine de pupitres étaient alignés dans la salle, à taille normale, tandis que quelques autres plus singuliers étaient plus excentrés: il y avait près d'une fenêtre un pupitre accroché au plafond à destination des chauve-souris et autres vampires, ainsi que deux autres dotés de perchoirs pour oiseaux. Trois pupitres géants, de tailles différentes, servaient aux monstres les plus gros, tandis qu'à l'inverse des pupitres minuscules pour les fées et les hommes-souris étaient déposés sur une étagère. Sur le versant de mur donnant sur le reste de la bibliothèque, deux séries de deux pupitres étaient alignés devant un mur d'eau. Sur les pupitres de gauche étaient alignés deux livres: l'un était couverts d'écriture et de symboles astraux, tandis que sur l'autre une plume lévitant venait d'elle-même écrire la traduction du texte du premier.
En voyant approcher l'elfe et l'homme-requin, l'érudit des mers qui se trouvait derrière le mur aqueux posa sur la table la baguette enchantée qui lui servait à guider la plume (celle-ci se déposant de même sur le pupitre en lévitant) afin de se concentrer sur les nouveaux arrivants.


"Mes salutations, mademoiselle Naïlo. Est-ce bien là le nouveau copiste dont vous m'aviez fait mention plus tôt ?"

"Euh... Oui, en... en effet. Euh... Je vous laisse donc... murmura à grand peine l'elfe à la timidité maladive, laissant bientôt les deux aquatiques seuls.

Le triton invita d'un signe Squale à approcher une chaise et s'assoir face à lui.


"Salutations, jeune homme. Approchez donc, asseyez-vous.
Umbriel Celeboer
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
Une mer de pages. [Umbriel] Left_bar_bleue17/40Une mer de pages. [Umbriel] Empty_bar_bleue  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

https://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Une mer de pages. [Umbriel] Empty Re: Une mer de pages. [Umbriel]

Message  Scampi Lun 30 Juin 2014, 07:51

Squale, malgré son nom n'était pas exactement un requin mais bien une sorte de chimère. Si on prenait le temps de bien le regarder, il combinait autant les caractéristiques du poisson, que celles du reptile - notamment au niveau de sa tête et de son dos écailleux - et il avait des attributs de mammifères terrestres, ce qui permettait à l'aquatique d'être aussi à l'aise sur le sol. Mais nul doute qu'il aurait trouvé le titre "d'homme-requin" flatteur.

La chimère avait suivit l'elfette peu bavarde, baladant son regard autour de lui, songeur. A l'écart, dans une salle constellée pêche-mêle de pupitres énormes et miniatures, conventionnels ou plus extravagants,il y avait un mur d'eau.
Un mur d'eau avec en son milieux, un triton d’envergure plutôt impressionnante. Un triton qui faisait... Qui faisait quoi, d'ailleurs ?
L'homme-poisson saluait l'elfe alors que les yeux jaunes de Squale s'arrondissaient au moment où il comprit: le triton avait utilisé une sorte de sorcellerie pour écrire sur le livre en face de lui sans s'extirper de son aquarium.
Ce constat le surpris tellement qu'il resta figé un moment. La magie n'était pas, pour dire vrai, encrée dans son quotidien. Du coup, il salua avec un peu de retard Umbriel comme on le faisait par chez lui: il tapota trois fois du poing la partie supérieure de son poitrail et s'inclina très légèrement avant de répondre :


- Hrem... Salutations.

Et à peine l'avait-on invité à s'asseoir que le jeune aquatique s'exécutait avec une promptitude qui ne lui était pas familière. Dans un “bonk” sonore, sa queue heurta le pupitre derrière le sien ce qui lui arracha un magnifique sourire-grimace bien crispé. Il se demandait s'il devait dire quelque chose ou si son boulot c'était de fermer son bec et d'écouter les instructions.
Non, se disait-il, il ne devait pas avoir l'air trop stressé ou hésitant ! Sinon il se ferait cataloguer à vie comme... comme... il ne savait trop quoi, mais, il était certain que ça ne lui plairait pas. Déjà que le triton soulignait subtilement qu'il était son ainé et que Squale trouvait ça un peu guindé.

La chimère prit alors un air détaché et pausa ses mains sur la table, adoptant un simulacre de pose détendue, cool, mais pas trop non plus et dit de sa voix la plus moelleuse, peut être même un peu trop.


- Mon nom est Squale, Squale Vaguelongue. Comment je dois vous appeler ?
Scampi
Scampi

Féminin
Messages : 42
Expérience : 118

Feuille de personnage
Niveau:
Une mer de pages. [Umbriel] Left_bar_bleue10/40Une mer de pages. [Umbriel] Empty_bar_bleue  (10/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une mer de pages. [Umbriel] Empty Re: Une mer de pages. [Umbriel]

Message  Umbriel Celeboer Mar 01 Juil 2014, 11:01




Bien évidemment, se conformant à l'adage populaire, le triton se gardait bien d'émettre quelque jugement basé sur une première impression. Aussi la réaction de la chimère, en particulier cette collision malencontreuse avec le pupitre, n'eût pour seule conséquence que le sourire amusé, bien que pas le moins du monde moqueur, sur le visage d'Umbriel. Il remémorait, lors de ces premières rencontres avec ses maîtres lorsqu'il était plus jeune, n'en avoir pas mené large et se retrouver bien gauche.
Pour autant, il jaugeait le nouveau venu du regard, examinant ses réactions. S'il devait faire office de professeur, ne serait ce que quelques instants, il importait d'être conscient de ne pas perdre son élève en chemin. Quoique ce qu'il avait à lui expliquer ne soit pas des plus complexes.
Croisant les bras sur sa poitrine, salut pacifique de son peuple, en réponse au geste de Squale, le lhimlug répondit à son interrogation.



"Pardonne mon impolitesse, en effet. Je suis Umbriel Hlocendur, lhimlug de mon état, en plus bien sûr de mes fonctions ici au donjon. Mais je t'en prie, tu peux me nommer Umbriel."


Se détournant un instant de la conversation, le triton effectuait un geste discret de la main, murmurant un simple "helcë", en direction de l'eau sous lui. Celle ci, doucement, gela, formant ainsi une surface solide sur laquelle il vint reposer sa queue. Ainsi assis, ils pouvaient entreprendre de continuer plus avant leur discussion.


"Bien. Je doute que qui je suis ou ce que je fais ait grande importance à tes yeux, aussi préféreras-tu sans doute que nous nous recentrions plutôt sur toi.
Tu es, d'après ce que l'on m'en a dit, un nouvel arrivant au donjon Kanabo, est ce bien cela ? D'où venais-tu, si cela n'est pas trop indiscret ?"


Tout en écoutant la réponse de Squale, le lindar rangeait les quelques instruments qu'il avait utilisé plus tôt. En particulier, usant de la baguette de cristal et de quelques autres artefacts enchantés, il nettoya et sécha sa plume et renferma l'encrier, toujours sans sortir de l'eau. Il n'avait pas pour autant perdu une miette des paroles de l'autre aquatique.
Umbriel Celeboer
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
Une mer de pages. [Umbriel] Left_bar_bleue17/40Une mer de pages. [Umbriel] Empty_bar_bleue  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

https://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Une mer de pages. [Umbriel] Empty Re: Une mer de pages. [Umbriel]

Message  Scampi Dim 06 Juil 2014, 13:29

Il hoche brièvement la tête, se sentant plus à l'aise à l'idée d’appeler le triton par son nom plutôt que par un titre, il lui semble pourtant que c'est l'usage pour qui pratique la magie, mais peut-être les mœurs sont-elles différentes dans ce coin là du monde...
Et loin de lui l'idée de s'en plaindre: Squale n'a jamais été un grand amoureux des rapports hiérarchiques ou des épithètes particuliers et imprononçables, d'ailleurs, lhimlug, qu'est ce que ça pouvait bien vouloir dire ?
Ho, bien sur, ça lui évoquait vaguement quelque chose
, mais, ça semblait bien lointain à cette heure.

Umbriel fit alors usage de sa magie pour se mettre plus à son aise, Squale de son côté s'appuyait sur son coude et s'efforçait de ne pas avoir des soucoupes à la place des yeux. La chimère se demandait s'il arriverait à s'habituer un jour à être entouré d'ensorceleurs et ensorceleuses. Dans son clan, on ne pratiquait pas vraiment la magie, ou pas comme ça du moins. C'était rare, le privilège de l'Aïeule seulement. Il avait eut du mal à se convaincre de réaliser le pacte avec Shiru, ça lui avait même flanqué une trouille bleue, mêlée avec une sensation étrange de non-retour. Squale espérait d'ailleurs que cela ne s’ébruiterait pas au sein du donjon et qu'on ne raillerait pas là-dessus.

" Permet moi de te corriger Umbriel, commença-t-il, mais cela m'intéresse. Je suis surpris de voir un habitant des profondeurs dans ce genre de... refuge.
Il avait marqué une pause, comme pour chercher le mot adéquat. Puis il ajouta d'un ton plus mélancolique:

J'aurai cru les habitants des abysses plus épargnés de la cupidité des hommes..."
Il marque une pause, encore, se disciplinant lui-même à ne pas se tripoter nerveusement les phalanges de ses mains moites et griffues.
" Oui, c'est vrai. Je suis arrivé il y a peu. Il y a trois jours à peine. Je viens de l'ouest. Du delta de Timuh qui fait face à la presqu’île de Maarth. Je vivais aux portes de celle que nous appelions "la petite mer".

Et... C'est là-bas que j'ai été formé au métier de scribe. Même si je dois dire que ça fait fort longtemps que je n'ai vu ni tablette, ni papyrus, ni parchemin."
Scampi
Scampi

Féminin
Messages : 42
Expérience : 118

Feuille de personnage
Niveau:
Une mer de pages. [Umbriel] Left_bar_bleue10/40Une mer de pages. [Umbriel] Empty_bar_bleue  (10/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une mer de pages. [Umbriel] Empty Re: Une mer de pages. [Umbriel]

Message  Umbriel Celeboer Lun 07 Juil 2014, 16:29

Malgré tous les efforts de l'aquatique pour dissimuler sa surprise, le triton capta avec amusement sa furtive surprise. Le cas que Squale n'était pas rare, même dans le Donjon. Même si les magies, à commencer par celles extrêmement puissantes que déployait le Triumvirat, étaient omniprésentes en ces lieux, ceux qui la maîtrisaient n'étaient pas si nombreux. A vrai dire, la magie innée de certaines créatures ou les artefacts enchantés n'étonnaient plus ceux qui vivaient entre ces murs depuis déjà de longues années sans pour autant avoir quelque affinité magique, ce qui ne les empêchait pas de toujours regarder avec un mélange variable de crainte et d'admiration un lanceur de sorts performant son art.
Toutefois Umbriel, ne voulant pas être à l'origine d'une quelconque gêne du nouveau venu, ne laissa pas transparaître son amusement. Il se contentait d'écouter attentivement. Mais si sa volonté avait prévenue l'apparition d'un sourire sur son visage, elle ne put réprimer le masque de mélancolie qui vint bientôt s'abattre devant ses yeux bleus.


"En effet, le domaine Kanabo est un refuge. Un sanctuaire pour ceux qui souhaitent échapper à l'oppression humaine. Un sanctuaire aussi pour ceux des hommes qui se battent ouvertement pour une égalité entre nos races. Un sanctuaire pour quelques malfrats en fuite aussi, il ne faut pas se le cacher. Mais il peut être à la fois sanctuaire de créatures, de savoirs, de pouvoirs et d'objets. Vois les trésors conservés en sûreté par le noble Ulhar Svent et tu en auras la preuve.
"Vois-tu, mon titre de lhimlug fais de moi une sorte de grand-prêtre de ce que l'on nomme, parmi mon peuple, la religion draconique. Mais ce n'est là que la conception qu'en ont les autres cultes. A la vérité, j'en suis plutôt le gardien, dépositaire de secrets et de quelques pouvoirs sacrés. Je n'ai pas moi-même la volonté d'en user, et c'est d'ailleurs pour cela qu'
Il m'a choisi. Toutefois, comme tu l'as dit, c'est la cupidité que je fuis, la soif de puissance de quelques êtres qui voient en ce que je protège un moyen de dominer."
Il arrêta là un instant sa tirade. Il était perdu dans des souvenirs douloureux. Les yeux dans le vague, Umbriel ajouta, dans un murmure douloureux.
"Malheureusement, il est des êtres plus cupides que bien des humains que les plus profondes abysses ne peuvent stopper..."

La mention des raisons de sa fuite de la mer Phlégétonne torturait toujours l'âme du triton. Il était des évènements de sa jeunesse qu'il regrettait amèrement, et celui-ci plus que tout autres. Cependant il n'était pas seul, aussi tenta-t-il de se reprendre rapidement, présentant bientôt une mine à nouveau acceptable face au scribe en devenir.

"Pardonne ma réaction. Bien des habitants de ce domaine y sont suite à quelques évènements tragiques, des blessures qui sont plus ou moins cicatrisées, et il n'est pas toujours facile d'en faire mention. Tout cela pour dire que, comme tu le vois, les aquatiques ne sont pas beaucoup plus épargnés que les terrestres."

Revenant à un sujet plus proche de son interlocuteur, son visage s'éclaira quelque peu à la mention de ce territoire qu'il avait autrefois visité.

"Le delta de Timuh ! Je connais en effet cette région, mes voyages m'ont porté bien des fois dans la petite mer. Mais ta présence en ces lieux m'inquiète alors: est-il arrivé quelques malheurs dans la région de Timuh pour que tu te réfugies ici, ou la raison en est-elle plus personnelle ?

"Pour ce qui est des écrits, n'ait crainte. Je doute que tu ais oublié comment lire et l'écriture te reviendras tout aussi rapidement. Mais dis-moi, la langue comunne est-elle la seule que tu maîtrises, ou bien connais-tu quelques autres langages ? Ma question n'est, tu t'en doutes, pas innocente: les copistes compétents ne sont certes pas nombreux en dehors des monastères humains ou des plus grandes cités monstrueuses, mais les traducteurs habiles sont plus rares encore.
Sans oublier que c'est un travail nettement plus gratifiant."
Umbriel Celeboer
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
Une mer de pages. [Umbriel] Left_bar_bleue17/40Une mer de pages. [Umbriel] Empty_bar_bleue  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

https://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Une mer de pages. [Umbriel] Empty Re: Une mer de pages. [Umbriel]

Message  Scampi Mer 09 Juil 2014, 09:44

Du plus profond de sa carcasse, Squale avait espéré. Espéré que, quelque part, il existait encore des terres, immergées ou non, où l'on pouvait vivre libre de la menace humaine. Les humains personnifiait pour lui l'ennemi absolu, la gangrène qui encrassait ce monde.

C'était sans doute naïf de sa part, mais, il aurait cru ceux, qui comme Umbriel, sont capables de vivre constamment plongés dans le secret des flots de la mer, à l'abri.
Il se souvenait encore des soirs de veillés, quand les plus âgés de son clan racontaient des histoires de bancs de sirènes si redoutables par leur chant, que les rivages sur lesquelles elles se reposaient étaient blanchis des os des marins ensorcelés par leur mélopée funeste. Mais à écouter Umbriel ce n'était pas le cas. Tout comme les Aëwitts qui vivent sur la surface de l'eau, les habitants des profondeurs ne semblaient pas épargnés par les hommes.
Squale se sentit désolé de l'ombre qu'il avait fait passer sur le visage du triton, mais il préféra le silence aux excuses.


Lhimlug, le mot revient et s'explique. Il attise la petite étincelle qu'il a allumé un peu plus tôt dans l'esprit de la chimère. La lumière se fait dans sa tête, les souvenirs lui reviennent en avalanche, nombreux et désordonnées. C'est de la langue-des-flots-profonds, c'est comme ça qu'ils l’appellent dans son clan, un dialecte qu'il ne connaît que peu en vérité. La paume de ses mains sur le bureau, il ne sourcille pas, comme si la révélation avait un peu de mal faire sens enfaîte. Un faible Hein ? S'échappe de sa mâchoire pendante. Et il reste comme ça un moment, jusqu’à ce que le triton finisse entièrement sa tirade.

Il faut dire pour sa défense que passer des onomatopées de Scampi en guise de dialogue, à ce genre de révélations, ça le change beaucoup, vraiment beaucoup.


" Je... euh... woh ! Balbutie-t-il en essayant de mettre un peu d'ordre dans son esprit.
Au fond, il n'est pas surprenant que les humains convoitent les richesses du delta... Les anciens le présentaient... Mais ils avaient... l'espoir... que le commerce serrait garant d'une bonne entente...
De toute manière, la... la tradition s'opposait à ce que nous quittions la terre des ancêtres...
Hrem... Si je suis ici c'est parce que... j'ai réussir à fuir... lors d'une attaque... et je n'ai pas... put trouver un autre clan de ma race... alors ... ... …
J’espère seulement... qu'... ils ne sont pas tous enfin... je..."


Il se tait et change brutalement de sujet:

" De ma mère j'ai appris l'alphabet des Pleine-terres, celui qu'on appelle "le commun".

Je connais évidement mon dialecte, l'Aëwet, il ne change que peu d'un clan à l'autre.

Je maîtrise aussi l'écrit-des-roseaux, l'alphabet que vous appelez "Cunéiforme" il me semble, qui vient du sud. On s'en servait généralement pour les registres, pour certains échanges ou accords.


Et je connais la langue des Ancêtres, je ne sais pas le nom qu'on lui donne dans la langue commune.
De celle-là, j'en sais toutes les déclinaisons, mais la langue des Ancêtres ne sert en vérité qu'aux cérémonies, aux célébrations et on ne l'écrit que rarement, on la grave dans la pierre généralement. Elle sert également de base à la plus part des dialectes de la petite mer.


J'ai quelques notions de la langue-des-flots-profonds.

Mon peuple est avant tout un peuple de pêcheurs et d'artisans, nous nous servions surtout du langage commun, le plus utile pour le négoce et de notre propre langue.


Je sais compter aussi, fabriquer des supports pour l'écriture, des encres et je crois que c'est tout."
Scampi
Scampi

Féminin
Messages : 42
Expérience : 118

Feuille de personnage
Niveau:
Une mer de pages. [Umbriel] Left_bar_bleue10/40Une mer de pages. [Umbriel] Empty_bar_bleue  (10/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une mer de pages. [Umbriel] Empty Re: Une mer de pages. [Umbriel]

Message  Umbriel Celeboer Dim 13 Juil 2014, 05:28

Pendant des années, Umbriel avait voyagé parcouru bien des fleuves, mers et rivières en vue de découvrir ce monde qui le fascinait tant. Pour des raisons évidentes, ses voyages dans les eaux proches d'Aqualondë avaient été les plus nombreux et, bien que la mer Phlégétonne est une étendue importante, il lui était arrivé à plusieurs reprises de s'aventurer dans les eaux de la petite mer. Et chaque fois, il avait fait halte au delta de Timuh dont les diverses communautés faisaient souvent commerce avec la cité des profondeurs.
Aussi et à juste titre, le récit décousu de la fuite de Squale hors de ces eaux qui étaient celles de ses ancêtres lui causa quelque tristesse. On ne pouvait guère que présager le pire pour les Aëwitts, en effet, car un peuple aussi solidement attaché à ses racines ne pouvait que difficilement se résigner à chercher refuge ailleurs. En lui-même, le triton se promit de s'enquérir, la prochaine fois qu'il verrait l'un des siens, du sort des habitants de Timuh.
Comprenant la douleur de la chimère pour l'avoir tant de fois rencontrée au Donjon, il préféra garder le silence. Il se contenta d'un signe de tête qui exprimait sa profonde compassion.

Le lhimlug écouta attentivement la liste que fit Squale des ses compétences littéraires. C'était là un curriculum vitae impressionnant, rares étant les personnes maîtrisant tant de langues sans être qualifiées du titre d'érudit.


"Ma foi, voilà un panel de compétences fort inhabituel. Il ne fait je pense aucun doute que tu puisses trouver si tu le désires quelques travaux à faire. Je n'ai pour ma part que des connaissances très superficielles de l'écrit des roseaux, aussi ne puis-je te renseigner au sujet de ce que tu pourrais trouver comme travail à ce sujet.
En revanche, je suis en ce moment même en train de travailler sur la traduction d'un grimoire rédigé dans un langage proche de la langue des Ancêtres dont tu viens à l'instant de faire mention.

Tout dépend pour la suite de ce qui te conviendrais le mieux. A toi de voir vers lequel, de l'intendance ou de la copie va ta préférence. Évidemment, ce choix n'est en rien irrévocable. Tu peux parfaitement alterner les deux, il s'agit seulement alors d'organiser ton temps et de gérer les priorités. Mais je ne doute pas que tu t'en arrangeras.

Concernant l'intendance, le matériel que nous utilisons ici est quelque peu atypique, tu as peut être déjà eu l'occasion de t'en apercevoir."
dit-il en désignant du menton les quelques objets magiques qu'il avait utilisé un instant plus tôt dans son travail.
"Cela ne complique que peu la tâche. Cependant, plusieurs préparations s'en voient changées. En particulier, il faut ajouter quelques éléments protecteurs aux encres et parchemins afin qu'ils puissent résister à leurs lecteurs. Il ne faut en effet pas qu'un élémental de feu ou un aquatique vienne détruire tout ouvrage qu'il toucherait, ou bien qu'un slime ne vienne à jamais tacher un livre. Si tu le désires, je peux te montrer certains de ces procédés. Pour quelques autres, ce sont des mages qui s'en chargent, un enchantement étant nécessaire.
Le travail d'intendance peut aussi nécessiter que tu ailles récupérer certaines commandes auprès des alchimistes et autres artisans fournisseurs de la bibliothèque. Si tu es arrivé il y a peu, peut être préféreras-tu ceci au travail de copie et de traduction, puisqu'il te permettra d'avoir plus de contact avec les autres habitants et donc de t'intégrer plus facilement.
Umbriel Celeboer
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
Une mer de pages. [Umbriel] Left_bar_bleue17/40Une mer de pages. [Umbriel] Empty_bar_bleue  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

https://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Une mer de pages. [Umbriel] Empty Re: Une mer de pages. [Umbriel]

Message  Scampi Lun 14 Juil 2014, 23:06

Son savoir n'était pas inhabituel pour un Aëwitt de sa condition. Juste le reflet de l'attachement de ses semblables à leur racines et la conséquence de vivre dans un carrefour de civilisations tel que le delta de Timuh. Pourtant, si on le confrontait à des textes vraiment complexes, Squale aurait tout le loisir d'illustrer à quel point il n'est pas un érudit, seulement un jeune scribe flambard ayant terminé sa formation il y a à peine plus d'un an.

L'homme-anguille lui proposait plusieurs taches qui pourraient lui convenir. S'il avait bien suivi, Squale avait le choix entre de la copie ou bien apprendre de nouveaux procédés pour protéger le papier de menaces qui lui étaient un peu obscures. La chimère ne savait pas vraiment quoi choisir, laquelle de ses taches lui serait la plus agréable et lui rapporterait le plus de gloire ? Difficile à dire. Car qu'on se le dise: Squale est un feignant.
Mais attention, pas n'importe quel type de paresseux : C'est un champion, un aristocrate dans la matière. Une couleuvre dans le sens plus noble du terme. Travailler ne l'enchante guère, alors, il fait son possible affin qu'on ne lui demande pas de pénibles retouches, ou pire, de recommencer. Un travail bien fait, c'est un boulot terminé. Un boulot terminé, c'est la tranquillité assurée.
La version n'est pas un travail facile et le livre que s'efforce de traduire Umbriel intrigue particulièrement l'Aëwitt:


"...Au language des Ancêtres ? Ça y ressemble ? Vraiment ? Est-ce que... Je peux y jeter un oeil ? C'est que nous rédigions surtout des épitaphes à la gloire de nos disparus, de nos Anciens, j'ignorais que l'on pouvait trouver des ouvrages entier dans cette langue. Quelle chance qu'il soit bien conservé. Cela traite de magie? Je le demande parce que... je n'entends rien à la magie, je ne suis pas un... un initié... comme vous... hrem..."

Ça lui plairait bien qu'il s'agisse d'un livre de sorcellerie ou de quelque chose dans ce genre. La chimère se demandait bien à quoi pouvait ressembler les pages d'un tel ouvrage. Elles devaient être noircies de formules étranges et de dessins compliqués, quelque chose d'un peu plus palpitant que la sempiternelle collection des récits mythologiques du delta, un best-seller, qu'il avait copié un paquet de fois. Il mit fin à ses réflexions sans grands intérêts pour entamer un sujet, qu'il ne savait pas trop par quel angle aborder

"Quand j'étais encore très jeune, à l'époque où je ne savais pas encore si j'allais prendre le métier de mon père ou de ma mère, j'accompagnais parfois mon père sur sa barque.

Il quittait les eaux du fleuve pour aller à la rencontre de sirènes et de tritons pour faire du troc, du commerce...

Je sais ce qu'est le Lhimlug, c'est comme ça qu’appellent ceux des profondeurs, l'élu.

Même si mon peuple n'est ni parfaitement aquatique, ni parfaitement terrestre, nous avons connaissance des dragons, nous pensons être, nous-aussi, des enfants du dragon bleu. Excusez-moi de ne pas avoir compris plus tôt, comme je l'ai dis, je n'ai que des notions lointaines de Langue-des-flots-profonds. Je ne pensais pas rencontrer un émissaire du dieu ici, cela ne m'excuse en rien... j'aurai du... comprendre plus vite.
On m'a fait savoir que vous alliez vous absenter, aussi confiez moi la tache qui servira au mieux le donjon pendant votre absence, ne vous inquiétez de me faire promener à droite ou à gauche, ce donjon est tellement garni de créatures en tout genre que même en le voulant il est sûrement impossible d'être parfaitement seul. Je remplirai au mieux la tache qu'il me serra confiée, peu importe sa nature."


Quand Squale s'écoutait prononcer sa dernière phrase, il trouvait son ton grand, beau, noble. Être aussi dévoué ne lui ressemblait pas trop, mais Umbriel n'était pas n'importe qui après tout. Quel sens de l'abnégation, Squale se ferrait la bise s'il pouvait.



[Hj: désolée pour la mise en page, je ne comprends pas trop pourquoi ça fait ça]
Scampi
Scampi

Féminin
Messages : 42
Expérience : 118

Feuille de personnage
Niveau:
Une mer de pages. [Umbriel] Left_bar_bleue10/40Une mer de pages. [Umbriel] Empty_bar_bleue  (10/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une mer de pages. [Umbriel] Empty Re: Une mer de pages. [Umbriel]

Message  Umbriel Celeboer Mar 15 Juil 2014, 20:50

La chimère face à lui semblait bien hésitante quant aux choix qui lui étaient offerts. Ces diverses options étaient en effet bien différentes, bien que toutes intimement liées au travail pour lequel il avait été recruté à l'Agence pour Emploi des Monstres. Le triton cependant espérait sans rien en montrer qu'il choisirait, au moins dans un premier temps la traduction et la copie au travail d'intendance. Trop rares étaient les occasions qui lui étaient données de partager ainsi avec une autre créature aquatique. Il y en avait d'autres, certes, qu'il croisait régulièrement dans les nombreux tunnels, à commencer par la femme-algue qui était sa voisine, mais ils n'étaient pas forcément friands de discussions trop érudites.
Un sourire ravi se dessina donc sur ses lèvres lorsque Squale montra son intérêt non feint envers l'ouvrage qu'il étudiait actuellement. Il est vrai, se souvenait-il, que les aewitts louent leur ancêtres et leur accordent un caractère sacré. En toute logique la langue inventée et employée par les plus anciens d'entre eux, celle là même qu'il connaissait sous le nom originel de tarquesta, le Haut-langage, revêtait donc pour eux une importance toute particulière. Mais la fin de la tirade intriguée du jeune scribe interrompit ses pensées, faisant raisonner la pièce déserte du rire cristallin du triton.


"Un initié ? Moi ? C'est bien la première fois que je me vois qualifié comme tel en matière de magie !" répondit-il amusé. "Je ne suis pas plus mage que toi, vois-tu: je n'ai aucune affinité avec les courants de magie qui circulent dans l'air. Je suis bien incapable de les manipuler, de les canaliser ou d'en extraire la mana afin de lancer un sort. La nature de mon pouvoir est tout autre, à la vérité."

Il s'apprêtait à continuer lorsque l'hésitation timide de Squale l'intrigua. Celui-ci semblait chercher ses mots pour aborder un autre sujet. Il écouta attentivement, à la fois amusé de sa soudaine timidité et flatté par le respect qui transpirait des paroles du jeune homme.

"Je suis bien celui là, en effet. Mais ne t'excuse pas de ne pas m'avoir reconnu à l'énoncé de mon titre. J'emploie le mot de lhimlug parce que cette fonction est mienne, mais j'ai pris l'habitude qu'il n'ait aucun sens pour ceux de ces lieux. J'aurais du penser, en effet, que du fait des nombreux échanges entre les aewitts et les lindar, mon peuple, à toi il n'était peut être pas étranger.
Toutefois, Squale... Permets-tu que je t'appelle ainsi ?
Toutefois je ne suis en rien l'être fabuleux que tes mots laissent transparaître. Je ne suis originaire, tel un ange, de quelque plan supérieur. Je suis issu de cette dimension, je suis un lindar comme tous les autres si ce n'est que l'un des Dragons Divins ma fait l'insigne honneur de me parler il y a de ça des loär. Je ne suis point Son messager, disons plutôt qu'au mieux je reçois ses messages.
Tu me vois en tout cas tu me vois ravi de rencontrer enfin au donjon une créature partageant mes croyances.

"Mais revenons peut être à nos affaires scripturales, si tu le veux bien. Nous aurons tout le loisir, s'il te sied, de discuter plus avant de nos peuples et religions respectifs plus tard.
J'ai déjà pris mes dispositions pour être remplacé dans mes emplois de garde et de professeur, le premier n'était peut être pas ce que tu préfèrerais faire et le seconde demandant quelques savoirs approfondis, au delà du simple talent des lettres. Mais si ce grimoire t'intéresse, je puis t'en laisser faire la version: j'aurais aimé avoir le loisir de finir ce travail avant mon départ, mais je crains de n'en avoir le temps."


Ce disant, Umbriel s'approcha de la limite du bassin, une simple interface magique entre eau et air, et la traversa sans autre forme de procès. De nombreux autres endroits du donjon étaient ainsi fait qu'il était possible aux créatures amphibies de pouvoir librement passer d'un milieu aquatique à un milieu aérien.
Le triton se déplaça alors sur sa nageoire caudale comme une lamia l'aurait fait sur sa queue, bien qu'un peu plus maladroitement, jusqu'à attraper un tabouret pour s'assoir près de Squale. D'une parole murmurée, il intima à l'eau de quitte la surface de ses bras, les rendant dès lors presque aussi secs que l'étaient habituellement ceux des terrestres.
Il prit alors les tomes sur les pupitres qu'il avait utilisé, celui d'origine et celui en cours d'écriture, et les tourna vers eux. Ainsi donc pouvait-il lui expliquer le travail qui avait été fait jusqu'à présent. La voix cristalline du lhimlug raisonna alors à la frontière de l'esprit de son apprenti d'un jour.

¤ Pardonne cette intrusion de mon esprit. Rassure toi, je ne puis que projeter ma voix, je n'ai ni le pouvoir ni le désir de lire ton esprit et tes pensées. Une fois à la terre ferme, je ne puis plus m'exprimer normalement, mon corps n'étant pas adapté à cet environnement, et c'est donc là le moyen le plus efficace pour moi pour que nous continuions à communiquer. ¤

¤ Pour ce qui est de cet ouvrage, ¤
, reprit-il après avoir ouvert le grimoire à sa première page. ¤ il s'agit d'un antique tome, l'un des derniers vestiges d'un peuple dont le nom peut être traduit en commun par "elfes de la lune". Ceux-ci vivaient en des terres lointaines, à l'ouest d'ici, mais leur langage partageait une forte base commune avec le Haut-langage, celui que tu nommes "des Ancêtres". D'aucun pensent que certains de ces Ancêtres, au cours de leurs voyages, auraient transmis leur idiome et sans doute aussi leur sang. ¤
¤ Toujours est-il que ces elfes étaient des astronomes de génie, doublé de puissants astromanciens. Comme tu l'as supposé, il s'agit effectivement d'un traité de magie astrale, Ho Elenarda curuvaryë. Mais en partie seulement. A la vérité, des bribes de magies sont dispensées au compte goutte, cachées entre les lignes de légendes et autres théories scientifiques. ¤
¤ C'est un texte difficile, il ne faut pas se le cacher. Cet idiome a beaucoup évolué à partir du Haut langage dont il est issu et dans un sens dont nous ne sommes coutumiers dans la région. Pour bien procéder, il faut réussir à s'affranchir des habitudes grammaticales dont nous pouvons avoir, afin d'en mettre en évidence de nouvelles. Mais ces difficultés peuvent en valoir la peine. D'après l'érudit qui a retrouvé ce trésor ancien, il pourrait contenir la clé des raisons de la disparition des elfes de la lune, ainsi que de précieuses informations sur ces Ancêtres auxquels tu fais référence, ceux qui sont à l'origine du Haut-langage. ¤



traduction:


Dernière édition par Umbriel Celeboer le Mer 23 Juil 2014, 13:59, édité 1 fois
Umbriel Celeboer
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
Une mer de pages. [Umbriel] Left_bar_bleue17/40Une mer de pages. [Umbriel] Empty_bar_bleue  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

https://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Une mer de pages. [Umbriel] Empty Re: Une mer de pages. [Umbriel]

Message  Scampi Mar 22 Juil 2014, 21:48

La chimère haussa un sourcil.
Les explications d'Umbriel sur le fait qu'il n'était pas un mage le laissait perplexe. Pourtant, aux yeux de Squale le triton devait bien l'être, au moins un peu.

Déja, il avait utilisé une baguette pour faire léviter sa plume et surtout, surtout, il lui parlait dans une espèce de langage hermétique fait de “mana”, de“courants de magie” dans l'air, de “canaliser” et de “pouvoir”... de son avis, ça ressemblait beaucoup au vocabulaire d'un initié. Il ne manquait plus qu'un chapeau pointu et une barbe constellée de bigorneaux pour aller avec sa cape et correspondre à l'image un peu caricaturale que Squale se faisait d'une sorte de sorcier des mers. Une image qui, pour une raison obscure, se mariait parfaitement avec le titre de Lhimlug dans l'esprit de la chimère.


"Oui ! Oui, bien sur ! "
S'exclamait-t-il à la fois flatté et surpris alors que le triton lui demande s'il pouvait l'appeler par son prénom.
Après, Umbriel lui explique qu'il n'avait rien d'un ange non plus, qu'il ne venait pas d'un plan supérieur. Et Squale veut bien le croire. De toute façon, il ne sait pas ce qu'est un ange. Par contre, il ne voit pas bien la différence entre recevoir les messages du Dragon Bleu et être son messager, pour lui l'un ne va pas sans l'autre. Mais il n'ajoute rien à ce sujet, se contentant de demander:
"Allez-vous vous absenter longtemps, Umbriel ? "
Il ne pensa pas une seconde qu'il pouvait faire preuve d'indiscrétion. Il cherchait avant-tout à savoir de combien de temps il pouvait disposer pour finir la tache que le triton lui confiait.

Après quoi, il ne pipa mot devant l'étrange spectacle qu'offrait l'homme-poisson qui se déplaçait hors de son élément naturel pour venir au grand air, prés de lui. Et son mutisme se prolongea alors que la voix cristalline de l'Elu résonnait dans sa tête. Il s'efforçait de ne pas avoir l'air trop raide: c'était plutôt étrange comme expérience. Au bout d'un moment il dit tout même, un sourire un peu crispé sur le coin de son museau:

Eeer... D'accord. Mais moi... je peux continuer à parler normalement ? Je veux dire, ça me ferrait bizarre si je devais seulement le faire à l'intérieur de ma tête..."
Il trouva sa question bête, il regrettait presque que les mots lui ait échappé de la sorte. Quoi que pouvait en dire son vis à vis, Squale craignait qu'on puisse entendre ses pensées qui ne sont pas toujours... très aimables et studieuses.
Mais son esprit vagabond et un poil stressé se re-concentre sur le bouquin qui lui fait à présent face.
Et c'est une sorte d'émerveillement qui l'étreint alors, cet ouvrage est beau, précieux, magique. Il prend le soin de ne pas y laisser trainer ses doigts dessus, mais le bout de son museau effleure presque la surface délicate des pages, tant Squale y penché dessus. Ça sentait le vieux parchemin de bonne qualité. L'encre quant à elle n'avait plus d'odeur depuis longtemps, ce qu'il regrettait. Car la chimère se demandait quel mélange pouvait bien donner une couleur aussi chatoyante et à l'épreuve du temps. Il écoutait les explications du Lhimlug alors que ses yeux se baladaient sur la couture de la reliure quasiment impeccable. Squale aimait autant le dessin des lettres que le façonnage d'un livre en vérité. Ces choses là étaient simples une fois apprises, ce dont parlait le Limlhug l'était moins.


Ha ouais, quand même.” Dit-il au bout d'un moment après que triton ait finit sa tirade. Squale se gratta l'arrière du cou un moment avant de continuer:
C'est de loin l'ouvrage le plus précieux que j'ai vu de ma vie et je sais ma chance de pouvoir seulement y poser mes yeux dessus. Je peux en déchiffrer une partie certainement, j'ai reconnu quelques tournures et mots familiers. Mais la langue est ancienne, si quelques allusion subtiles y sont cachées: je ne suis pas sur d'être en mesure de tout capter, je ne suis pas vraiment habitué au langage des oiseaux.
Je me dégonfle pas, entendons-nous bien, c'est juste que je n'aimerai pas que vous mettiez de trop grands espoirs dans ma capacité à traduire cela.

Vous savez d'autres choses à propos à propos de ce peuple ?
Scampi
Scampi

Féminin
Messages : 42
Expérience : 118

Feuille de personnage
Niveau:
Une mer de pages. [Umbriel] Left_bar_bleue10/40Une mer de pages. [Umbriel] Empty_bar_bleue  (10/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une mer de pages. [Umbriel] Empty Re: Une mer de pages. [Umbriel]

Message  Umbriel Celeboer Ven 01 Aoû 2014, 09:56

La chimère face à lui était restée attentive, écoutant silencieusement les explications du triton qui tiraient en longueur. Les mots étant pour lui une agréable musique, même dans cette langue commune pourtant bien moins poétique que son langage natal, aussi avait-il tendance à en abuser afin de profiter plus longtemps de leurs mélodies. C'était l'un de ses défauts et, s'il avait appris à s'en défaire quelque peu lors des cours avec ses élèves les plus jeunes ou les moins instruits, cette habitude revenait vite une fois la salle de classe quittée.

La question de Squale quant au temps que durerait son absence le prit soudain au dépourvu. Depuis bien des jours qu'il préparait ce voyage, il n'avait que peu pensé au retour. Ce qu'il s'attendait à trouver à l'issue de son expédition hors du Donjon l'inquiétait trop pour cela.

¤ Je m'en irai plusieurs semaines, au mieux, sinon plutôt quelques mois. Ma nage me portera loin, par delà l'Umbar. Toutefois je ne peux rien promettre quant à ma date de retour... ¤ répondit Umbriel, avant de murmurer mentalement, un peu plus sombre ¤ ... Ni même si je reviendrai effectivement. ¤

Toutefois cette ombre ne restait pas. Il connaissait les dangers du voyage qu'il devait entreprendre et s'y était préparé. Il accepterait son destin, quel qu'il soit.
La gêne visible de son interlocuteur, bien que celui-ci tente de la dissimuler, le fit sourire. Rares étaient ceux qui n'étaient pas surpris ou déstabilisés lorsqu'ils étaient pour la première fois confrontés à la télépathie. Certains en étaient même terrifiés, comme il l'avait pu vérifier il y avait peu avec un certain revenant. Aussi la réaction plutôt stoïque de la chimère était tout à fait honorable.

¤ Tu peux continuer à parler normalement, en effet. Tu le dois même, si tu veux que je puisse t'entendre. Mon pouvoir me permet seulement de me placer à la frontière de ton esprit et de lui souffler mes paroles. Je ne peux que l'observer de l'extérieur, il m'est impossible d'y pénétrer et ainsi tes pensées, même les plus externes, me sont interdites. ¤

C'était là la vérité. L'art de l'esprit du triton n'avait rien à voir avec ceux, des mages pour la plupart, qui avaient développé la capacité de pénétrer de gré ou de force les esprits étrangers, forçant leurs verrous et violant leurs secrets. Lui ne pouvait que se rapprocher d'un esprit, en observant la surface sans plus d'indication sur ce qu'il s'y passait en profondeur. Pourtant il avait une grande expérience dans cet art, dont il usait très régulièrement, aussi était il capable de lire cette surface. Il pouvait y deviner la nature de l'être, notamment son espèce et son sexe, mais aussi son état d'esprit lorsque celui-ci se faisait suffisamment évident. Mais en aucun cas des pensées ou des paroles.

Umbriel observa les réactions du jeune scribe, qui semblait fasciné par l'ouvrage, ce qu'il comprenait aisément. Ce tome était fort ancien et pourtant étonnament bien conservé, les couleurs des enlumiures ayant perduré jusqu'alors. Lui même avait été impressionné par l'épais cuir de la couverture puisque celui-ci n'était issu d'aucune créature de ce plan, à sa connaissance et malgré ses recherches sur le sujet. Il ne voyait que deux explications à celà: soit cette créature avait disparu depuis suffisamment longtemps ou était assez rare pour qu'il n'en trouve pas mention, soit la créautre provenait d'un autre plan, auquel cas conserver sa dépouille dans ce monde matériel relevait d'une magie extraordinaire.

¤ C'est un grimoire merveilleux, je m'accorde avec toi sur ce point. Et l'intérêt que tu y portes fait plaisir à voir. Si tu souhaites t'ateler à cette tâche, bien que nous sachions tous deux qu'elle n'est pas des plus simples, tu es libre de travailler comme il te sied. Et d'y consacrer aussi tout le temps que tu jugeras nécessaire. Je pourrai t'aider, si tu le souhaites, d'ici mon départ.
¤ J'ai déjà traduit, bien que la qualité soit à revoir je pense à l'éclairage de la suite du texte, les premiers chapitres. Mais je ne saurais trop te conseiller de refaire cela entièrement, en t'aidant de mes notes et de mes conseils tant que je suis ici, afin d'être mieux paré pour la suite de l'oeuvre. ¤

Après un instant d'hésitation, le lhimlug le gratifia d'un clin d'oeil.
¤ Ta traduction pourrait devenir un fabuleux faire-valoir de tes capacités, à l'avenir. ¤

Lorsque Squale s'enquit de quelques informations supplémentaires au sujet des elfes de la lune, le triton déroula un morceau de mauvais parchemin qui trainait sur une table et, avisant une plume à proximité, jeta sur le vélin quelques références de titres contenus dans la bibiothèque du donjon. Il y avait là quelques annales relatant l'histoire de terres ayant eu commerce avec ces elfes, un recueil de légendes elfiques dont quelques unes pouvaient être liées au peuple dont il était question, ainsi que deux traités des races elfiques. Une fois fait, il le tendit au linguiste en devenir.

¤ Voilà quelques tomes qu'il pourrait être bon que tu consultes, il t'en révèleront plus sur les sujets concernés. Tout entre ces pages ne te concerne pas, mais certains informations pourraient s'avérer intéressantes et t'aider à mieux comprendre ce grimoire.
¤ Concernant ce peuple, on ne possède malheureusement que peu d'informations sérieuses, même si on peut espérer que cette traduction permette d'y remédier. Chez ces elfes, la magie était quelque chose d'omniprésent, tous y compris le plus simple artisan en usait. C'est ce qui explique par exemple le soin qui a été porté à ce livre, dont la conception a été accompagnée de magie. On sait aussi qu'ils vouaient une admiration sans bornes aux étoiles, en particulier pour les elfes mâles tout du moins, et il a toujours été supposé qu'il fallait chercher les causes de leur soudaine disparition de ce côté. Au jour d'aujourd'hui, les informations qui ont été recueillies tendraient à montrer que leurs mages travaillaient sur quelques puissants rituels permettant de voyager à travers la voute céleste pour atteindre les astres. Nul ne sait si de tels sorts ont réellement existé. ¤
Umbriel Celeboer
Umbriel Celeboer
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 652
Expérience : 485
Métier : Lhimlug: gardien, prêtre et théologien

Feuille de personnage
Niveau:
Une mer de pages. [Umbriel] Left_bar_bleue17/40Une mer de pages. [Umbriel] Empty_bar_bleue  (17/40)
Race: Aquatic
Capacités:

https://dungeonkeeper.forum-canada.com/t1083-carnets-de-voyage-du

Revenir en haut Aller en bas

Une mer de pages. [Umbriel] Empty Re: Une mer de pages. [Umbriel]

Message  Scampi Mar 05 Aoû 2014, 14:45

Au grand soulagement de Squale, Umbriel ne pouvait ni lire, ni deviner ses pensées. Il sourit malgré lui, plutôt rassuré à l'idée. Rien n'aurait été plus désagréable que d’imaginer l'intimité de son esprit mis au grand jour d'un simple coup d’œil. Mais rapidement la confusion assaillit à nouveau l'hybride. Le Lhimlug laissa entendre que son voyage serait peut-être sans retour. Squale observa un silence digne de rigueur: Tout commentaire aurait été, à ses yeux, superflu malgré l'étrange sentiment qui l’étreignait tout à coup. Il sentait sincèrement désolé pour lui. Mais s'étendre sur le sujet aurait été mal venu: ils se connaissaient à peine.
Il préféra se concentrer sur l'ouvrage, essayant de chasser ses pensées vagabondes, les mêmes qui le tourmentaient parfois en rêves. Les corps en charpie de ses anciens compagnons de voyage, servant de nourriture aux mouettes. Il souhaitait à Umbriel que le destin soit plus clément pour lui, son périple sans encombres et qu'il reviendrait.

Les yeux jaunes de la chimère glissent sur les lignes de l'ouvrage, sans vraiment essayer de les lire. Il fallait reconnaitre quelque chose à Umbriel: ses mots coulaient comme un flot limpide. Sa voix était agréable à écouter, bien qu'elle ne cachait en rien la difficulté de la tâche à laquelle la jeune chimère allait devoir s'atteler. Mais comme ses sœurs les sirènes, le triton savait utiliser les bons mots, les bonnes notes pour amener à coup sur Squale sur son rivage.

 
* "Ta traduction pourrait devenir un fabuleux faire-valoir de tes capacités, à l'avenir." *

Cette phrase résonnait encore dans la tête de Squale dont le regard se fit un plus lointain, plus rêveur. Puis, le triton nota plusieurs titres d'ouvrages utiles. La chimère de son côté tendit le cou et trouva cette liste un peu (beaucoup) longuette malgré l'air sérieux qu'il affectait. Il s'amusa quand même de ce que disait le triton sur la fin.

" Ha! Ne me dites pas que l'on croit vraiment qu'ils s'en sont allés, comme des sélénites, sur la lune ou dans les étoiles tout même. Mage ou pas, ça ne me semble pas très sérieux. Tout ceci ressemble fort à un conte du soir que l'on raconte lors des veillés, en vérité. Je crois que l'on peut bien trouver d'autres motifs moins fantaisistes à leur disparition."

Squale était un garçon plutôt terre à terre. Il avait dit cela sur le ton léger et il continua en s'attrapant le menton.

" Mais quoi de mieux qu'un mystère à percer pour bien commencer une journée... qui promet d'être longue.
Je ferrai de mon mieux. "


L'effort déployé lui permettrait surement de prendre un congé bien mérité par la suite, on le reconnaitrait dans les couloirs et on parlerait de lui comme d'un érudit, mieux encore, il se ferrait bien voir de l'Elu.
Il fallait juste qu'il arrive à traduite cet ouvrage, ce mastodonte, cette encyclopédie mono-volume, cet annuaire national, cet almanach des siècles derniers, ce gros machin, quoi. Et pour l'heure il s'en sentait capable le bougre, tout gaillard et motivé qu'il était.
Il y arriverait ! Pour la Gloire, la Fortune et les Femmes ! Enfin : pour la Science, l'Erudition et le Donjon !


" Bon, hé bien je pourrai peut'être commencer à le feuilleter un peu, que je puisse m'y mette au plus tôt. Comme ça si j'ai des questions je pourrai vous les poser avant votre départ. A moins qu'il y ai encore autre chose ?"
Scampi
Scampi

Féminin
Messages : 42
Expérience : 118

Feuille de personnage
Niveau:
Une mer de pages. [Umbriel] Left_bar_bleue10/40Une mer de pages. [Umbriel] Empty_bar_bleue  (10/40)
Race: Aquatic
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une mer de pages. [Umbriel] Empty Re: Une mer de pages. [Umbriel]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum