My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Promo Nike : -25% pour 2 articles achetés
Voir le deal

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

2 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Engar Lun 14 Juil 2014, 01:19

Cache-cache...

Ce jeu était très amusant, je le savais, j'y avais joué plein de fois avec ma sœur ! Mais elle n'avait plus le temps de jouer avec moi, alors souvent je devais jouer seul, ou avec ma mère... Quant aux autres enfants il étaient méchants avec moi ! A chaque fois qu'ils me voyaient il s'éloignaient où me disaient de vilains mots. Mais pourtant, aujourd'hui il y en a d'autres qui sont venus frapper à ma porte, et alors que je refais mon bandeau je les entends demander à maman si je pouvais jouer avec eux. Il y en a donc qui n'ont pas peur de moi ? C'est super ! Sans plus attendre je finis mon bandeau et venais les voir, suppliant maman de me laisser y aller, et elle accepte !

Tout content, je les suis, alors qu'ils se présentent. Ils sont trois, Martin le gobelin, Erik l'orc et Elena la démone, et tous ont déjà entendu parler de moi, mais ils ne me désignent pas comme une aberration un monstre, mais comme un elfe, comme maman ! Tout content je les suis et ils m'expliquent avec excitation qu'on va dans le jardin afin de jouer à cache-cache et que comme je suis le dernier arrivé c'est à moi de faire celui qui cherche. Ça ne me dérange pas, bien au contraire. Ils me disent d'ouvrir le bon œil en riant, et je ris avec eux quant à mon œil unique. de toute façon ce n'est pas un problème, en fait je préfère chercher que me cacher ! Felina disait qu'un bon chasseur doit aussi bien savoir traquer que se cacher, mais pourtant c'est dans la traque que le chasseur usait de tout ses sens et elle m'avait appris à le faire. Ainsi même avec qu'un œil je sais sentir et entendre tout !

Mais alors que je pense à cela on arrive enfin au jardin, qui sera notre terrain de jeu et je suis...émerveillé ! C'est la première fois que je viens ici et alors toutes ces couleurs et ces odeurs me fascinent. Je sais ce qu’est une fleur, mais celles dans notre ancienne maison étaient rares et sentaient mauvaises, alors que celles ci dégageaient de merveilleuses odeurs et arboraient des couleur chatoyantes ! J'en ai presque le vertige alors que je suis mes camarades jusqu'à un coin du jardin. Ce n'est qu'alors qu'ils m'adressent à nouveau la parole que je récupère mes sens. Je dois compter jusqu'à trente, je sais le faire, et ils ne peuvent se cacher que dans le jardin, et le premier trouvé sera celui qui cherchera ensuite. Ce dernier détail me surpris, comme j'avais toujours joué qu'avec ma sœur, mais je comprends et hoche vivement la tête.

"Commençons sans plus tarder !"

Ils semblent partager mon enthousiasme, et sans plus tarder courent se cacher alors que je commence à compter. Grâce à mon ouïe je les entends courir longtemps, jusqu'à vingt, et quand enfin je finis de compter je commence sans plus tarder à les chercher. A ma grande surprise je me rends compte que je ne les sens même pas, mais ça doit être à cause de l'odeur des fleurs... Alors je commence à chercher, de façon méthodique comme Felina me l'a appris si jamais la proie était dans un espace limité. On commence à chercher à la bordure extérieure, puis en faisant très attentivement le tour on revenait vers l'intérieur. Pour se faire je n’hésite pas à regarder dans les massifs et les plantes, sans pour autant les abîmer, se déplacer sans laisser de traces, ça aussi Felina me l'avait appris !

En tout cas ils se sont bien cachés, je continue à les chercher depuis au moins une dizaine de fois trente secondes, mais je ne les trouve toujours pas... Puis au bout de vingt fois, de trente fois... De cent fois... Ça fait plusieurs fois que je fais le tour du jardin et je ne les trouve toujours pas. Je ne les vois pas, je ne les entends pas... Puis enfin je les sens, une odeur discrète, mais qui n'est pas dans le jardin, mais dans les couloirs. Ils ont triché ? Je ne sais pas, mais en tout cas ça ne m’amuse plus, je veux plus jouer ! Je les appelles alors, je crie pour qu'il vienne. Erik, Martin, Elena, mais personne ne me réponds. Je suis seul...Encore une fois, je suis seul.

Je marche depuis si longtemps, je ne veux plus faire un autre pas,  je ne veux plus crier. Alors je m'assois, contre un massif de grosses fleurs roses et je fais alors la seule chose qui puisse me soulager.

Je pleure.


Dernière édition par Engar le Ven 18 Juil 2014, 01:37, édité 1 fois
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue32/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Jarus Nirogh Jeu 17 Juil 2014, 17:05

Un corps de pierre trônait au centre du jardin comme s'il en était l'édifice premier. Debout, tel un fière combattant, cette statue symbolisait la vaillance éternelle et inébranlable face à l'oppresseur humain. Enfin c'est ce que se disait ce curieux d'homme poireau dont la gestuel pouvait semblé fort étrange, surtout pour une personne seul sans aucun interlocuteur. Enfin, toujours est qu'il se trouvait bien loin de la réalité comme à chacune de ses suppositions fumeuses. Sauf que pour le coup, on ne pouvait lui jeter la pierre, car aucun profane de la magie ne pouvait savoir qu'il s'agissait en réalité d'un élémentaire de roche en transe, l'esprit loin ailleurs.

En dessous de ce prestigieux lieu floral, et dans un autre plan relié par le fil de son âme, conversaient un jeune esprit de la terre dont le long voyage loin de son peuple se faisait cruellement ressentir par moment. Non pas que cette vie à la surface lui soit désagréable, mais il souhaitait à certains instant renouer le contact avec ses semblables pour se sentir moins... Différent. Avec eux, pas besoin de se soucier du temps à communiquer, chaque échange valant leur pesant d'or à leur yeux. La connaissance était pour ces êtres magiques tout ce qu'ils y avait de plus précieux. Pas tant pour l'utilité que pour le besoin de se sentir vivre dans ce monde monotone. Jarus s'en souvenait très bien de cette sensation : celle du besoin de se sentir vivre au au travers des autres êtres vivants. Il était alors désolé en y repensant qu'en fin de compte, cette inlassable attente pour sa part s'était finalement conclue sur une note très désagréable. Et il estimait qu'il était plus que peu probable que ses frères puissent avoir de meilleurs chances. C'est d'ailleurs pourquoi qu'il prenait bien soin à certain point de leur conversation de tempérer leur désir de le rejoindre à la surface. Mis cela de coté, il pouvait rester dans cet état de transe pendant des heures et des heures sans s'arrêter. Il faut dire que l'absence de sommeil pouvait s'avérer parfois très pratique. Et dans le cas actuel, cela faisait bien quatre heure qu'il présentait les étranges attitudes des gens avec qui il était par moment amené à fréquenter lors de ses heures de travail. Cette notion étant purement étrangère, les esprits savouraient ces informations comme personne d'autre. Sauf que hélas, Jarus les informa qu'il devait les laissé, intriqué par une étrange sensation lié à son corps de roc. Ses frères n'insistèrent pas en docile élémentaires qu'ils étaient et s'en retournèrent à leur mission.

De son coté, Jarus se réintégra spirituellement dans son enveloppe corporel et fut assez surpris de constater la présence d'un homme légume qui s'amusait à dessiner d'étrange motif sur lui, persuadé à l'écoute de ses mots qu'il s'agissait d'un chef d'oeuvre. Il ne fallut que quelqu'un micro seconde pour reconnaître cet insupportable abruti qu'il avait décoiffé lors de l'assaut d'Elder. Étrangement, ses deux épées sortirent de ses bras, ce qui causa chez le poireau vivant, un affreux couinement qui se termina sur la superbe fuite de ce dernier. Jarus ne jugea pas utile de se confirmer à lui même que ce type était toujours aussi courageux. Déjà parce qu'il ne s''agissait pas d'une de ses habitudes de se parler à soi même. Et ensuite parce qu'il capta une autre personne situé non loin de lui. Un enfant seul. 

En sois rien d'étonnant sauf dans la mesure ou Jarus avait rarement croisé des enfants aussi jeune seul et aussi parce qu'il se tenait assis en train de... Pleurer ? A travers son oeil tellurique, il pouvait voir sur ses joues des larmes couler ainsi qu'entendre sa jeune voix brisée par le chagrin. Alors, Jarus rengaina ses lames et se mit en direction du bambin situé prêt du rempart, le pas silencieux -en rendant le sol plus spongieux- car il tenait à respecter la quiétude du jardin. Son attitude quasi machinal, étant en fait lié à l'époque ou il servait Yfal en tant qu'ami invoqué. Quand il arriva sur place, il mit un genoux à terre et pencha légèrement sa tête en avant. Puis il demanda doucement jeune garçon de sa voix atone :

-Pourquoi pleures tu ? 
Jarus Nirogh
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue20/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Engar Ven 18 Juil 2014, 02:01

La tête dans mes bras, je n'entends que mes pleures... En fait c'est tout ce dont j'ai conscience, l'odeur des fleures, la fraîcheur du vent,  je ne m'en rend même plus compte. Juste ces larmes chaudes qui coulent et mes sanglots. Je me demande alors pourquoi les larmes sont salés. C'est pourtant bon un repas salé ! Ce serait mieux qu'elle soit amère non ? Cette pensée m'amuse, me fait oublier brièvement ce que je ressentais. Pour autant je ne ressens toujours rien d’autre que ces larmes.

Jusqu'à ce qu'une voix s'élève, forte et grave elle a quelque chose d'étrange et d'effrayante. Elle n'a pas peur de moi, elle n'est pas en colère, mais aussi elle n'est pas tendre comme celle de ma mère, ou joyeuse comme celle de ceux qui m'ont laissé ici. Elle est... Rien du tout en fait ! Enfin si, quelque chose, puisque je l'entends mais c'était tout ! Mais quand j'entendis cette vois je sursaute alors avec un léger hoquet, mais même si elle n’était "rien" cette voix s'intéressait à moi, elle veut savoir pourquoi je pleurais. Je ne sais pas si je devais lui répondre. Peut être qu'en me taisant, en ne faisant rien on arrêtera de me faire mal au cœur... J'hésite encore alors qu'enfin je lève la tête pour savoir qui me parle...Et j'ai un nouveau sursaut, qu me fit entièrement oublié mes pleurs ! Je ne suis pas effrayé ou inquiet, non, juste surpris.

Et il y a de quoi ! Celui qui me fait face semble tout différent des autres. Alors que tout les autres ont une peau et tout il n’avait pas ça, juste du caillou...Et alors que je reniflais je me rendis aussi compte qu'il n’a pas d’odeur... Pourtant ma sœur m'avait appris que tous les chasseurs et proies ont une odeur ! Elle s'était trompée ? Ou bien elle m'avait menti comme les autres ? Je ne savais pas et je ne préférai pas y penser. Alors, avec la surprise, je lui réponds avant même de m'ne rendre compte, oubliant l'idée de disparaître pour qu'on me laisse tranquille... Je n'arrive en fait tout simplement pas à me taire, et étrangement, les mots furent comme les larmes, ils me soulagèrent.

"Je... Tout le monde me traite d'aberration, d'horreur et de tueurs. Je ne sais pas ce que ça veut dire, mais il me regardent tous méchamment. il me rejette il y en a même qui me lance des pierres. Je n'ai rein fait de mal pourtant! Mais aujourd’hui certains ont voulu jouer avec moi, on devait faire un cache-cache dans le jardin et j'étais le premier à chercher, mais alors que j'avais fini de compter jusqu'à trente j'en ai trouvé aucun, même en les appelant il ne m'ont pas répondu. Je ne les vois pas, je ne les entends pas, je ne les sens pas. Ils m'ont laissé seul...Comme tout les autres !"

Même si ça me fait du bien Ma voix est entrecoupée de sanglots , et en fait plus j'en parle plus je pleure. Ça me fait mal aux yeux et au visage, mais j'arrive pas à m'arrêter. Pourquoi je suis une horreur pour les autres ? Pourquoi mon frère et ma sœur ne sont pas là ? Pourquoi je suis seul... Enfin plus maintenant, mais pourquoi il resterait ? Quand bien même il n'a pas de peau, quand bien même il n'a pas d'odeur il va faire comme les trois autres, gentils au début, mais pour m'abandonner après.  A part maman personne ne veut être avec moi. Pourtant j'aimerai bien ne plus l'être...

"Tu vas partir comme les autres ?"
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue32/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Jarus Nirogh Dim 20 Juil 2014, 14:40

L'élémentaire écoutait l'enfant d'une oreille attentive, comprenant parfaitement sa tristesse. Non pas qu'il ai subit un traitement similaire, mais en repensant à ses débuts dans le donjon, il pouvait sans soucis avouer qu'il était alors bien triste et  seul dans un milieu ou personne ne parvenait à le comprendre et ou il était quasiment une anomalie. Les gens ne l'invectivaient certainement pas d'insulte, sans doute pas par peur de représailles. Au lieu de cela, ils l'évitaient ou bien s'il parvenait à nouer un contact, il pouvait lire la crainte dans les yeux de son interlocuteur. Loin de son peuple et perdu dans cette masse organique, Jarus s'était sentit bien seul lui aussi sans vraiment s'en rendre compte.

D'une certaine façon, l'absence d'émotion de cette époque dorénavant révolue lui avait permit de s'affranchir du lourd jugement des autres, lui donnant alors la volonté de comprendre ceux qu'il fréquentait et d'en apprendre toujours plus sur ce qu'ils étaient et leur façon de vivre. Aujourd'hui, le résultat était là et non seulement en plus d'être enfin sensible aux émotions, il jouissait d'une réputation plutôt élogieuse (même s'il s'en fiche royalement).

Jarus se sentait donc lié à ce petit enfant qui comme lui autrefois devait faire face à l'avis négatif que la populace se projetait de lui, probablement à tord.

-Je ne m'en irai que si tu en formule le souhait. Dans le cas contraire, je serai satisfait de te contenter. Je suis ici pour apporter mon aide à qui en ressent le besoin. Je peux devenir ton ami si c'est ce que tu souhaites.

Le terme ami était une notion relativement floue pour Jarus, car en fonction de la personne qui le prononçait le sens pouvait changer. Tantôt il pouvait s'agir d'une personne très intimement lié à nous et digne de confiance. Et parfois, cela se résumait à une histoire d'un jour sans réel continuité qui se concrétisait que par des "Bonjours" de loin ou quelques formes de politesses anodines. Au moins il y avait une idée commune : celle ou l'on souhaitait du bien à l'autre en lui proposant son aide ou bien en partageant un intérêt commun. Le deux cas valant dans l'immédiat, Jarus pensait qu'il ne s'était pas trompé dans son choix.

Le mot fit également son effet chez le petit garçon.
Jarus Nirogh
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue20/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Engar Jeu 31 Juil 2014, 14:14

Il ne part pas, pas encore. Même lorsqu'il voit mon visage, ce bandeau qui le couvre, il ne bouge pas. Il se contente de m'observer, de regarder, alors que je pleure sans pouvoir m'arrêter. Puis à nouveau j'entends sa voix, toujours aussi... Neutre ? Enfin si c'est bien cela le mot. Mais plus que sa voix ce sont ses paroles qui m'attirent. Il n'allait pas me laisser seul si je ne le lui demandais pas? Qui au monde ferait cela ? Qui hormis ma mère voudrait rester à côté de moi ? Les trois qui ont fait semblant de vouloir jouer avec moi me l'ont pourtant montré. On peut très bien aller voir quelqu'un avec un sourire, lui dire qu'on veut être gentil, et ne peut l'être. Ma mère m'a dit que c'est mal de mentir, mais emle m'a aussi dit qu'on fait pas le mal sans raison, alors est ce que c'est mal quand on ment à une aberration ? Quand on me ment ? Je ne sais pas, mais qu'est ce qui me dit que lui aussi ne me ment pas ? Qu'il se dit vouloir être mon ami, mais pour mieux me faire mal, comme les autres ? Je ne peux pas le savoir... On e peut pas avoir quand quelqu'un nous ment...

Mais on ne peut pas non plus savoir quand il nous dit la vérité et je n'ai vraiment as envie de rester seul. De toute façon, quoi qu'il fasse je ne pourrai pas être plus seul,alors autant que je ne le sois plus, même si c'est pour quelques instants, non ? Et puis j’avais aussi envie de lui faire confiance. Il n'avait pas de grand sourire, sa voix n'était pas joyeuse, il me parlait tout simplement, rien d'autre et, étrangement cela me donnait confiance, et sans même que je m'en rende compte mes larmes séchèrent alors que je le regarder. Qu'il devienne mon ami était bien ce que je souhaitais au final, mais je voulais plus.

"Dans ce cas reste avec moi, s'il te plaît... Et oui je voudrais que tu deviennes mon ami, mais je vais te demander aussi...Reste le."

Je baisse la tête. C'est idiot dit comme ça, mais peut être ne se doute t-il pas de ce que cache mon bandeau. De toute manière, maman m'a dit de ne jamais le retirer, mais si un jour je le perdais , est ce qu'il resterait, même après avoir vu tout mon visage ? Même s'il devait savoir ce que disait les voix dans ma tête. J'ai besoin d'en avoir la certitude, alors je me relève, afin de lui faire face. Sur cette pierre à l’endroit de son visage j'aperçois deux éclats jaunes, comme des yeux. Brièvement alors que je les fixe, ils me captivent, mais cela ne m'empêche pas de lui parler.

"Je... Tu n'es pas un enfant, t'es trop grand ! t'es sûr que ça ne te dérangerai pas d'être ami avec moi ? Je ne sais pas si tu aurais assez de temps."

En effet, si j'ai un mai je reste à ses côtés, puisqu'il sera le seul et je joue avec lui, autant que je peux. Mais est ce que cette grande figure de pierre... Mais ces premières paroles m'encouragent en fait et je poursuis, un sourire me venant instinctivement aux lèvres.

"D'ailleurs t'es tout fait en caillou ! T'es quoi, t'es pas un elfe, pas un nain, pas un humain ou un démon... Je sais qu'il y a plein de races mais je les connais pas toutes c'est quoi la tienne ? Et c'est quoi ton nom ?"

A ces derniers mots je m'arrête et me mord la lèvre, maman m'avait pourtant dit de pas demander le nom des autres, enfin du moins tant qu'eux ne connaissait pals le mien... Pourtant elle m'interdisait aussi de parler aux inconnu,s mais si je ne connaissais pas le nom d'une personne comment je pouvais lui donner mon nom puisqu'elle m'était inconnu et que j'avais pas le droit de lui parler ? Pf c'était trop compliqué...Et finalement je fis comme mon frère Engar, quand j'avais voulu savoir pourquoi il avait tendu la main pour saluer Oncle Shkeil il m'avait dit que c'était comme ça qu'on se disait bonjour et au revoir ! Alors je tend la main la main vers l'homme de pierre et je me présente.

"Je m'appelle Engar pour ma part."

Les gens faisaient des gros yeux à chaque fois qu'il l'entendait. C'était si bizarre que ça d'avoir le même prénom que son frère ?
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue32/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Jarus Nirogh Lun 04 Aoû 2014, 17:19

-Engar... C'est étrange. Tu portes le même nom que cet humain avec qui et contre je me suis battu. Je suis pour ma part un élémentaire de terre répondant au nom de Jarus Nirogh. Tu n'as donc pas à t'inquiéter, les concepts d'enfance et d'age mature ne s'appliquent que pour les êtres organiques. le concept d'ailleurs ne s'applique pas à la nature des êtres il me semble. J'ai déjà vu des personnes très différentes être amis sans que cela semble poser un quelconque soucis.

Jarus observait en même temps l'attitude du garçon qui semblait osciller entre le désir sincère d'être ami avec lui, et une forme de crainte qui ne paraissait pas vouloir se séparer de lui. De toute évidence, l'aspect jouait beaucoup pour cette enfant qui cachait une partie de son visage.

-Juger les gens sur leur aspect n'est pas dans ma nature. Mon apparence elle même n'est que mensonge ; Lâcha Jarus qui pour souligner ses propos se métamorphosa en panthère de roc. Le forme n'est pas toujours révélatrice de ce que nous somme. Parfois, ce n'est qu'un mensonge dont se servent certaines personne peu noble d'esprit.

Jarus s'assis tel l'aurait fait un véritable félin.

-Donner de mon temps pour toi ne me dérange pas. Hors de mes temps de travail je n'ai rien à faire. Demande moi donc ce que tu souhaites, et je m'efforcerai de répondre à tes envies dans la mesure du raisonnable. Je commencerai par rester ton ami.
Jarus Nirogh
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue20/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Engar Lun 04 Aoû 2014, 23:43

Il me dit beaucoup de choses, mais je ne compris pas tout dans ses premières phrases, je ne savais pas ce que c'était qu'un élémentaire de terre ou qu'être organique... Mais au moins j'en comprenais un peu ! Premièrement il connaissait mon frère, car à part lui et moi il m’avait assuré que personne d'autre au donjon portait ce nom, et mon interlocuteur n'avait pas du en connaître un autre à l'extérieur du donjon, après c’était bizarre, comment on pouvait se battre avec, puis contre ? On était soit allié, soit ennemi, pas les deux à la fois ! ce n'était pas intelligent ! Je me promettais alors d'interroger mon frère à ce sujet... Et secondement c'était que ma différence ne semblait pas le dérange, s'il disait toujours la vérité bien sûr. Je le regardais, empli d'espoir qu'il soit cet ami que j'avais tant espéré, qui accepterais de rester avec moi, même s’il devait voir ce que cachait mon bandeau.

Mais je sursautais alors qu'il me disait que sa forme n'était que mensonge . N'y avait il personne qui pouvait tout simplement dire la vérité ? Enfin il était vrai que moi aussi je mentais avec mon bandage, mais les autres savaient de toute façon. Je me demandais bien alors quelle forme pouvait bien cacher l'élémentaire... Et quelle ne fut pas ma surprise en le voyant ainsi change,r adopter la même forme que Felina ! Bon il était toujours fait de cailloux, mais je reconnaissais facilement l'apparence de ma sœur ! Mais pourtant ma sœur n'était pas elle aussi un élémentaire donc pourquoi ils avaient la même forme, même si elle aussi pouvait changer d'apparence ? Et je compris finalement, c’était qu'il pouvait en changer à volonté, il n'en avait pas à lui, donc il était obligé de mentir ! C'était triste, mais ça je poquais comprendre, et pardonner.

Il était de toute façon si ...Beau à voir ainsi, c'était de la pierre, mais il bougeait comme le faisait Felina, s'asseyant comme elle et  cette apparence me rassurait. Je la connaissais sous tout ses aspects, ses forces, ses faiblesses, Felina me les avait montré. Je tendis ainsi la main vers une de ses oreilles et me demandait si elles étaient aussi sensibles que pour elle. Je l’avais jamais entendu rugir aussi fort que quand je la lui avais tiré par accident ! Mais pendant que ma main se posait sur la pierre Jarus parla encore, disons que ça ne le gênait pas, et je supposais que s’il parlait avec moi c'était qu'il ne travaillait pas alors...

"Tu es mon ami Jarus...Alors ce que je voudrai c'est qu'on joue ensemble... A cache-cache ? tu connais ? L'un cherche et les autres doivent se cacher au mieux pour pas être trouver ! Je compte jusqu'à trente, mais interdiction de sortir du jardin !"

Cache-cache n’était pas mon jeu préféré en vérité...Mais ma partie précédente avait été nul alors si je pouvais en faire une autre, plus drôle... J'allais le faire avec joie, et toujours en étant le chasseur ! Ainsi sans tarder je me retournais contre un mur et me mis à compter, espérant que Jarus avait bien compris les règles.
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue32/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Jarus Nirogh Ven 08 Aoû 2014, 23:38

Voyant que la forme féline avait fait mouche, Jarus reprit son aspect humanoïde avec cependant les mêmes dimensions corporelles que celle du petit Engar. Ainsi, il souhaitait pousser le rapprochement encore plus loin afin que ce dernier puisse se sentir plus à son aise. Cette transformation soudaine produisit chez lui le même effet d'émerveillement que les autres métamorphoses précédentes. Entièrement séduit par la nature de son nouveau compagnon de jeu, le petit Engar s'empressa de lui proposer un jeu nommé cache-cache auquel Jarus ne connaissait absolument rien.

-Cache-Cache ? Qu'est ce donc ? Un jeu dont le principe est la dissimulation ? Demanda t-il innocemment. Son ami lui donna bien vite une réponse clair et précise. Je comprend. Il s'agit d'une simulation d'un aspect de la vie sauvage. Le principe de furtivité qu'utilisent à la fois les prédateurs pour traquer et les proies pour fuir. Une façon d'apprendre intelligente. Mais alors, qui sera donc le chasseur ou bien la cible ?

Engar se proposa pour la première manche d'être le traqueur tandis qu'il désigna Jarus comme étant le lièvre à chasser. L'élémentaire accepta docilement et attendit que l'enfant tout joyeux se retourne pour commencer à compter jusqu'à trente. Lorsqu'il commença à faire le décompte, l'élémentaire jugea que pour satisfaire au mieux son jeune ami, il lui fallait jouer à fond au jeu. Et pour cela, il décida d'ouvrir le plus discrètement possible un trou sous ses pieds dans lequel il s'enfonça. Une fois logé une trentaine de centimètres en dessous de la surface, il n'eu plus qu'à attendre que l'enfant finisse de compter les yeux fermés.

Quand les trente secondes furent écoulées, Engar se retourna le poux battant la chamade et commença à le cherche, tout d'abord dans les massifs buissonneux, puis derrière de quelconques obstacles. Il chercha activement sans jamais se douter qu'il était bien loin de son objectif. Plusieurs minutes s'écoulèrent, puis il cessa de chercher. Quelques mouvements de tête circulaires trahirent son ultime espoir avant de laisser place à un masque évident de déception et de tristesse dont les yeux recommencèrent à s'embuer.

"Pourquoi ? Pourquoi recommence t'il à pleurer ? Aurai-je triché ?" s'étonna Jarus, inquiet à l'idée d'avoir si vite déçu son nouvel ami.

Il réémergea immédiatement très vite rassuré en voyant que sa réapparition soudaine apaisait les maux de cœur du jeune homme. Pourtant, il se demandait toujours ce qui avait pu remplacer aussi vite sa joie qui l'avait habité aussi peu de temps auparavant.

-Pourquoi est ce que tu as commencé à pleurer ? Aurais-je commis un impaire concernant les règles du jeu ? Si c'est cela, je m'en excuse.
Jarus Nirogh
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue20/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Engar Lun 11 Aoû 2014, 00:42

C'était étrange.. Jarus parlait de cache-cache comme le faisait Felina, en tant que prédateur et proie ! D'abord il pouvait prendre la même forme que ma sœur et maintenant il parlait comme elle. Il la connaissait ? Peut être, mais je n'osais pas le lui demander. De toute façon il n'était pas l'heure pour les questions, mais pour jouer, comme il était d'accord ! Étant le "chasseur" je me retournais alors contre un massif afin de compter et laisser le temps mon nouvel ami de se cacher... Mais à vrai dire j'eus beaucoup de mal à compter normalement, j'étais tellement joyeux à l'idée d'enfin pouvoir jouer. Ça faisait si longtemps.

Une fois le temps passé, peut être un peu moins, je me retournais alors et commencer à chercher avec attention ! Tout d'abord je regardais autour de moi très attentivement, puis regardait dans toutes les cachettes que je pouvais voir. Cependant j'évitais tout de même de toucher aux fleurs. Je ne savais pas pour Jarus, mais moi j’avais peur de les abîmer...Et puis vu sa taille il devrait avoir le bout de sa tête qui en dépasse ! La vision d'un gros caillou dépassant au milieu des fleures roses m'arracha un éclat de rire tandis que je continuais à chercher.

Mais il s'avérait être un joueur très doué ! Je cherchais en vain pendant de longues minutes avant de m'arrêter. La vue n'avait rien donné, et alors je sentis comme une sorte de froid dans ma poitrine ,j'avais peur.... Et la voix commençait à résonner encore dans ma tête... Mais je la faisais taire, criant dans ma tête, et cela suffit. Ensuite, sans même y réfléchir, j'arrêtais de regarder, afin d'écouter et de sentir... Mais pas un bruit, pas un souffle autre que celui du vent, pas d'odeurs autres que celles des fleurs... ce n'étaient même pas comme les autres  qui étaient partis au loin et que j'avais senti. Non... Jarus... mon nouvel ami.. Un nouveau menteur... Il était parti, il avait disparu.

Et alors la voix hurla dans ma tête, je regardais une dernière fois autour de moi, mais elle enflait petit à petit, elle me faisait mal alors que je pleurais. Pourquoi personne ne restait jamais près de moi ? pourquoi toutes les voix s’effaçaient, hormis celle dans ma tête que je ne voulais pas entendre. Pourquoi ...Pour..tu...Qu...tué...

Mes mains commençaient à griffer mon bandage quand soudain le repris conscience... J'avais l’impression qu'on m’avait mis un voile noir sur la tête puis qu'on me l'avait retiré. La voix...S'était effacée brusquement, mais surtout ce fut l'autre que j'entendis que je remarquais. redressant vivement la tête, un large sourire me vint alors que je vis Jarus devant moi. Il n'était pas parti, il n’avait pas disparu. il... Il s’était juste très bien caché ! Mais dans ses mots il semblait inquiet, et je m'en voulais alors d'avoir pensé du mal de lui alors qu'il ne le méritait pas... A Lors qu'il s’inquiétait en plus pour moi. Je... C'était à mon tour de le rassurer. M'approchant un peu de lui, je levais la tête. Mes larmes avaient été séchés pendant ce voile noir, et je fixais une fois encore ses yeux dorées, reniflant un peu, puis écoutant...et j'eus alors un faible rire, comprenant ce qui c'était passé.

"Non... Non Jarus, c'est juste que tu as très bien joué et comme je te trouvais pas j'avais peur que tu sois parti comme les autres. Enfin pas que, je te sentais, et je ne t'entendais pas, mais je viens de comprendre que c'est normal. Même sans les fleurs, tu n'as pas d'odeur et j'ai beau écouté je n'entends pas ton souffle ! C'est... C'est juste moi qui ait eu peur d'être encore seul, désolé... Je pense qu'il vaudrait mieux qu'on...joue à autre chose, t'es si doué que je vais encore avoir peur."

J'étais un peu songeur en pensant à cela... C’était ridicule, il m'avait montré qu'il ne m'abandonnerait pas, mais quelque part je savais que même si j'en avais conscience j'aurai peur...Tout simplement car je ne voulais pas vivre ça. Pourtant, je finis par sourire, ajoutant d'un ton joyeux.

"'Mais alors je veux savoir où tu étais caché Jarus ! Car sans me vanter  je suis un bon chausseur, ma sœur me le disait tout le temps !"
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue32/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Jarus Nirogh Lun 18 Aoû 2014, 21:19

Préférant la démonstration à un long discourt, Jarus accepta de montrer l'astuce qu'il avait utilisé quelques minutes plus tôt pour se dissimuler aux sens du petit garçon. D'un simple pensée de sa part, un trou profond s'ouvrit sous ses pieds dans lequel il se glissa. Puis le tout se referma, avalant ainsi l'élémentaire.

-Il est très facile pour moi de m'unir à mon propre élément afin de me cacher aux sens des êtres vivants comme toi. Dit-il en communiquant via le sol duquel s'échappa le son de sa voix, englobante l'espace autour d'Engar. En fait, le jeu est de base inéquitable peu importe les rôles car dans tout les cas, je suis avantagé par la nature du terrain.

Il ressortit du sol pour refaire face à son camarade de jeu.

-Je peux me cacher très facilement, mais je peux aussi trouver avec une grande facilité. Seul le domaine des yeux est invisibles à mon regard terrestre. Si tu le souhaites je peux te le prouver.

Engar, fasciné par ces histoires accepta sans hésiter. Probablement à cause de l'aspect du défi qu'il se sentait à même de relever. Ainsi, Jarus mimant son ami, se tourna face contre un tronc d'arbre et se mit à compter comme il l'avait appris à le faire dans un ouvrage découvert dans les immenses étagères de la bibliothèque de Kanabo. Trente secondes s'écoulèrent ainsi sans qu'il ne puisse rien voir, du fait qu'il ait éteint ses capteurs par respect du jeu. Le temps écoulé, il s'ouvra de nouveau au monde et sans broncher, sonda les alentours. Son regard magique évolua en un instant sur une circonférence de 360° sur toute la zone du jardin. Alors il le trouva. 

Toujours par respect du jeu -ou par mimétisme- il se déplaça jusqu'au lieu souhaité, à savoir, le pied d'un tronc d'arbre trônant au milieux d'un carrefour situé à vingt bon mètres de son emplacement initial.

-Engar, tu es en haut perché sur une longue et large branche se tenant à sept mètres au dessus de ma tête. Il eu pour confirmation le bruissement des feuilles secouées par le tangage des branches qui ondulèrent sous le poids d'un être vivant. 
Jarus Nirogh
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue20/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Engar Lun 18 Aoû 2014, 23:52

C'est avec joie que j'acceptais de le voir à l’œuvre ! Après tout pour empêcher une proie de nous échapper, il est bien plus facile de le faire en sachant exactement comment elle pouvait s'y prendre ! Certes, ce n'était pas très prudent de la part de la proie de se dévoiler ainsi, mais après tout Jarus est mon ami, j n'avais aucune raison de le chasser! Enfin, sauf en jeu bien sûr ! Ainsi c'est tout excité que je m'assis sur un rebord en pierre bordé de fleur afin d'observer la démonstration qu'il m'offrait !

Mais, même si je me suis préparé à être surpris... Je le suis quand même et je dois avouer que mon excitation en prit un sacré coup alors que je comprends que tout bon chasseur que je suis il n'y a tout simplement aucun moyen pour que je puisse retrouver Jarus s'il peut s'enfoncer dans le sol ! Cependant, rester sous terre ne devrait pas pouvoir me permettre de me trouver! Si une proie se cache ce n'était pas en faisant de même qu'on va la débusquer... Mais pourtant cet atout qu'il évoque lui permettrait de faire de même selon lui... Mais alors comment ? Autant je peux comprendre qu'il puisse se cacher. Il est fait de cailloux et les cailloux se trouvent sur et dans le sol alors il pouvait faire de même, mais m trouver ? Il n'a pas de nez, pas d'oreilles, c'est impossible ! Il doit me mentir afin de pouvoir gagner complètement le jeu, mais je ne vais pas me laisser faire !

"Oui montre le ! J'ai appris à me cacher dans la jungle, ici ce sera un jeu d'enfant !"

Il y a moins d'arbre, moins de plantes, mais c'est aussi plus facile de voir quelles sont les bonnes cachettes ! Ainsi rien que durant le temps que mit mon ami à rejoindre le lieu d'où j'avais compté j'en avais trouvé plusieurs... Il me fallut alors choisir, mais cela s'avéra en fait simple ! Après tout il a selon lui l'avantage du terrain ? Il peut faire partie du sol ? Il suffit de quitter le sol ! Et pour cela les arbres sont parfaits...Et le meilleur est celui se trouvant au centre ! C'est de là qu'il regarderait ailleurs, mais sans penser à regarder ici même, plein de chasseurs font cette erreur de prendre un point d'observation sans le vérifier avant ! Ainsi je commence à grimper à l’arbre, sans grand mal. Il y a pas de lianes certes, mais l’écorce est bien moins lisse et couverte de mousse, donc glissant moins ! Montant ainsi jusqu'à l a branche la mieux dissimulée par le feuillage, je m'installe tout du long de cette dernière, afin de réduire ma surface visible.

De ma position je le vois compté dos à l'arbre, et comme prévu il s'avance vers moi, sans même lever la tête, il va s'arrêter devant le tronc, regarder ailleurs... Et ne pas me voir... Ou non. En effet, à peine vient il devant l'arbre qu'il lève la tête et dit m'avoir u ! Mais c'est impossible ! Même s'il a levé la tête, les feuilles me cachent ! Ne comprenant pas je m'agite, j'hésite à descendre, mais me rendant compte que je fais bouger les feuilles il est clair qu'il serait aveugle maintenant s'il m'avait pas vu. C'est pas juste ! C'est comme s'il savait où je me suis caché.

Un peu frustré je redescendais de l'arbre aussi rapidement que j'y étai monté, me laissant tomber d'une branche basse devant mon ami...Mais les quelques secondes que cela m'a demandé ont suffit pour me calmer un peu. Je ne peux pas lui en vouloir, il est juste très fort. En fait il n'y a qu'une chose que je peux lui dire, alors que sans m'en rendre compte mon regard soutient le sien empli d'étoile.

"Dis... Tu pourrais m'apprendre à être aussi doué que toi ? Même ma sœur ne semble pas t'arriver à la cheville !"

Certes je perdais très souvent contre Felina, mais j’ai déjà réussi à gagner, alors que contre mon ami je ne pense pas y arriver. C'est donc qu'il est plus doué et peut m’apprendre des choses non ?
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue32/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Jarus Nirogh Lun 01 Sep 2014, 00:24

L'enfant finit enfin par redescendre avec un air de déception qui passa cependant inaperçu pour le petit golem qu'était Jarus. D'un coté, si ce premier avait eu un jour la chance de profiter d'une once des dons de son ami, il aurait trouvé particulièrement inutile de se cacher ou que ce soit tant que cela ai un lien direct ou indirect avec le sol. Seul le ciel ou le vide pouvaient espérer protéger des yeux de terre. Engar ne connaissant rien aux attribut de cette race si rare et étrange qu'était les élémentaires de roche, il demanda à son compagnon de jeu de lui apprendre à être aussi doué, pensant probablement qu'il s'agissait là en réalité d'une faculté résultant d'un éventuel entrainement physique ou bien théorique. Alors que dans les faits, il en était absolument rien de tout cela. Jarus se chargea donc de le lui expliquer.

-Que souhaites tu apprendre spécifiquement ? A te dissimuler efficacement ? A trouver tes cibles ? Ou bien être le meilleur à ton jeu ? Si c'est ce que tu souhaites je ne peux rien pour toi car contrairement à ce que tu penses, je ne me suis pas entraîné pour être meilleur que toi ou un autre. Il s'agit en fait d'une faculté d'écoulant d'un don qui m'a été donné dès ma création : celui de la terre.

Il désigna de son doigt le haut de l'arbre dissimulé par le feuillage de celui-ci sans détourner son regard de son ami.

-Contrairement à toi, je ne suis pas capable d'aller là haut pour me cacher. Ou si je venais à essayer, j'endommagerai tellement son corps qu'il serait facile pour n'importe qui d’apercevoir la trace de mon passage. Je ne possède pas les même capacité que toi, et à d'autres jeux, je serais probablement moins efficace que toi. Mais dans le cas présent, la détection et la dissimulation ne sont que des possibilité offertes par le biais de la maîtrise de l'élément terrestre. J'ouvre la terre pour me cacher là ou personne ne pourra venir me chercher. Quand à la recherche, les yeux de mon esprit voient tout ce qui s'approche du sol. Les arbres sont les enfants issues de la terre et de l'eau. Il n'est donc pas dans leur nature de mentir à ceux qui les nourrissent.

Jarus plaça ses deux mains l'une devant l'autre à hauteur de torse afin de bien montrer à son ami qu'il allait être le responsable des événements suivants. Sans un mot, la surface du sol située entre leurs pieds se mit à se fissurer pour laisser filtrer par sa plaie unique un faisceau de lumière doré, dont la douceur aurait probablement suffit à apaisé quiconque étant un tant sois peu sensible sa beauté. Puis de ce gisement de force, s'envola en petit filet un nuage de sable saturé de force tellurique, plus brillant même que de la poudre magique. Il serpenta malicieusement jusqu'entre les mains de l'élémentaire qui ensuite le présenta au jeune Engar. Comme l'était la terre, cette nébuleuse se tenait sagement dans le creux des mains de pierre, à la fois désolidarisé et pourtant si uni en un, sont éclat si maîtrisé là ou le feu se serait laissé aller à un festival de lumières chatoyantes.

-Si tu souhaites acquérir ces dont comme je les possède. Il te faudra alors recevoir le don de terre. La maîtrise tellurique. 
Jarus Nirogh
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue20/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Engar Lun 01 Sep 2014, 01:30

Bien que je sois surpris par la nouvelle taille de mon camarade, qui est en fait maintenant à ma hauteur ce sont surtout ses mots qui attirent mon attention. Ainsi, je hoche vivement la tête à chacune de ses questions. Oui je veux être aussi discret et aussi vigilant que lui ! Oui je veux être le meilleur à mon jeux ! Tout cela je m'apprête à le lui dire ... Mais la déception survient brusquement. Je ne comprends pas ses propos. Felina m'avait dit que quiconque sait faire quelque chose peut l'apprendre. Alors pourquoi Jarus dit il ne pas pouvoir ? Comment pourrait il faire tout cela sans le moindre entraînement ? Et quand bien même ce n'est qu'un don, il pourrait m'apprendre à comment l'avoir non ? Après tout mon frère m'a bien expliqué qu'il a des dons appartenant à d'autres races, alors pourquoi moi je ne pourrai pas ? Certains qu'il dit ça pour me décourager, ma mine se fait boudeuse et je croise les bras, attendant ses explications. Il a beau pouvoir être plus grand que moi il faisait là ma taille et j'ai le droit de savoir !

Quand il pointe au dessus de moi je ne le regarde pas, Felina s'amusait à me le faire pour détourner mon attention et retourner e cacher, mais ça ne marche plus, alors j'attends ses propos, qui suivent rapidement. Et... Il m'est difficile de le croire. Alors qu'il pouvait se cacher dans le sol il ne pourrait pas bêtement monter à un arbre ? C'est la première que j'ai appris à faire, ou presque, alors lui qui est bien meilleur doit pouvoir le faire ! Mais plus il parle plus je comprends, du moins je crois. Il est doué pour certaines choses, et moi pour d'autres ? C'est vrai qu'après tout j'entends bien mieux que mon frère alors qu'il est plus grand, plus fort et plus rapide que moi, alors pourquoi pas avec Jarus ? Enfin, il parle toujours bizarrement alors je comprends pas tout ce qu'il dit. Les arbres n'ont pas de papa et de maman, non ? Alors pourquoi ils seraient des enfants ?

Mais pour autant il reste le fiat qu'il a pu me voir et se cacher au mieux, grâce à cette magie terrestre... Et je me souviens alors de ce que m'avait dit maman sur certaines autres races, les samala...Salami... Bref, des lézards de feu qui peuvent parler avec le feu et le contrôler ! Et Jarus étant fait en pierre peur faire la même chose avec la terre ? Si c'est cela ce n'est pas du jeu ! Mais alors que je commence à protester à ce sujet il tends ses bras, attirant mon regard...Et le spectacle qui s’offre à moi me fait oublier mon caprice ! Le sol s’ouvrant à ses pieds, cette fine poussière qui s'en élève, rayonnante, presqu'aveuglante, mais qui est si belle, et qu'il semble manipuler. Alors qu'il me la tend je commence à rêver de faire la même chose et doucement, fébrilement, je tends ma main pour venir toucher du doigt cette poussière, savoir ce que c'est... Mais j'interromps mon geste, relevant mon visage vers les yeux dorés de mon ami. Le don de la terre, la maîtrise tellurique. Je ne sais de quoi il parle, du moins en partie, mais oui je veux faire comme lui, alors mes doigts effleurant l'orbe de poussière je hoche vivement la tête.

"Oui, Jarus ! Je veux faire comme toi, avoir cette maîtrise Tulle... Tellurique !"


Et comme ça je la montrerai à maman, je veux lui montrer d'aussi belles choses, moi qui ne sait jamais quoi lui faire comme cadeau !
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue32/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Jarus Nirogh Lun 01 Sep 2014, 12:00

-Tu le souhaites sans vraiment douter.

La nébuleuse d'or quitta soudainement ses paumes pour aller se glisser le long de son bras jusqu'à englober celui en ondulant avec toujours autant de calme.

-En es tu seulement capable ? Cette faculté pour moi est inné car je suis une créature de magie. Pour ce qui de ton cas en revanche, je dois savoir si tu as la possibilité de communiquer avec nous et si cela ne nuira pas à ton intégrité.

Sans un mot de plus, Jarus projeta son esprit dans le nuage de poudre scintillante qui aussitôt se colla à l'épiderme du jeune enfant. Les choses se passèrent alors très vite. Son aura s'insinua subtilement sous la peau et se mit à courir tout le long de son organisme, éprouvant sa sensibilité aux énergie magique ainsi que ses différentes réaction. De par sa vision, Jarus s'avait d'office que certaine partie du corps de cet individu n'était clairement le fruit d'une union naturelle entre deux êtres vivant. S'il reconnaissait bien la structure élastique et robuste d'un corps elfique ainsi que sa sensibilité aux auras, il ne sut mettre un mot sur ces gènes à la croissance chaotique et vorace. Ils ne ressentit rien de malsain à travers ces corps, mais il comprit cependant qu'il n'y avait aucune osmose entre ces deux parties diamétralement différente et que chacune se battaient avec hargne pour ne pas céder un pouce de terrain à l'autre. Cela permit ainsi à Jarus de tirer une première conclusion.

Il continua cependant à tester le reste du corps -bien qu'il y retrouva les même symptômes- avant de réintégrer sa masse rocheuse. En tout et pour tout, le procédé avait au mieux pris moins de cinq petite seconde et avait été probablement ressentit par Engar comme une douce chaleur similaire à lorsqu'il buvait une boisson chaude : douce, forte mais également revigorante.

-Tu es un elfe, c'est certain. Tu possèdes donc une sensibilité naturelle aux forces de la nature. Mais il y a cependant quelque chose d'autre en toi. Une forme plus agressive. Ce n'est pas foncièrement mauvais mais il trouble la stabilité de ton corps. Ton être n'est pas en accord avec lui même, je ne sais donc pas vraiment ce que pourrait donner l'influence d'un autre élément sur lui. Tant que je ne saurai pas de quoi il en retourne, je refuse de prendre le risque de te blesser par le biais d'un apprentissage élémentaire.

La nébuleuse comme si elle avait elle même comprit le sens de ces mots, redevint un vulgaire tas de sables qui retomba immédiatement au sol. 

-Je ne te veux pas du mal Engar. Si tu veux donc apprendre avec moi, il me faut m'expliquer. Si tu ne le peux, peut être quelqu'un dans ton entourage en est capable. N'est ce pas ? Et si tout cela t'ennuis, nous pouvons selon ton désir recommencer à jouer.

Jouer : une notion bien creuse pour un élémentaire de roche pour qui la nécessité du divertissement était au paroxysme de l'inutilité. Il comprenait cependant grâce à sa nouvelle sensibilité émotionnelle le besoin de parfois évacuer et de redonner une touche d'innocence à ce monde qui était parfois bien cruel vis à vis de ses propres enfants.
Jarus Nirogh
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue20/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Engar Lun 01 Sep 2014, 17:05

Il me demande si j'en suis capable ? Bien sûr ! Tant qu'on a l'envie et le courage on peut tout faire non ? Du moins c'est ce que me dit ma mère lorsque j'essaye de nouvelles choses ou que ça me parait trop difficile ! Certes je ne suis pas né avec ce don comme lui, mais je ne vois pas pourquoi je ne pourrai pas où que ça me ferait mal. Mais avant que je ne puisse lui répondre, lui montrer que je suis capable de le faire il projette la poussière dorée vers moi. Je recule, par réflexe, mais m'arrête quand elle m'atteint. La sensation de chaleur que je ressens alors est agréable, comme si je suis lové dans les bras de maman.

Je ne sais pas ce que Jarus veut faire, mais pour ma part j'en profite, savourant cette douce chaleur qui m'effleure. Je pourrai lui poser des questions, mais étrangement cette idée ne m'effleure même pas. Par ailleurs ce n'est pas comme si j'ai beaucoup de temps pour cela, puisque cinq secondes à peine plus tard cette agréable sensation se dissipe, me laissant dans un premier temps perdu. Je me ressaisis cependant vite, aidé par les paroles de Jarus.

Et alors que la chaleur vient juste de disparaître c'est un frisson qui me parcourt alors que je l'écoute. Ses mots sont toujours bizarres, mais je ne suis pas bête, je comprends très bien ce qu'il veut dire, ce qu'il signifie par ses mots. Il parle de cette part de moi, de cette voix, de ce que je cache derrière mon bandeau. Tout ce qui fais de moi une aberration aux yeux des autres, et même pour lui apparemment. Je ne suis pas aveugle pour autant, je ne vais pas m'énerver contre lui pour cela. Après tout n'a t-il pas tout simplement raison ? Et puis malgré cela, malgré le fait qu'il me voit aussi bizarrement, aussi "agressif" envers moi même, il n me parle pas comme les autres. sa voix n'est pas brutale, ni ses gestes, il ne m'insulte pas, au contraire il semble se soucier de moi. Tout cela m'aide à supporter le fait que même mon ami me voit comme une horreur...

Mais le plus fur à encaisser est peut être son refus. Cette différence, cette marque va donc me suivre jusqu'à la fin ? Me priver de tout ce que je veux ? Comme pour représenter ma déception, le magnifique filament de lumière retombe pathétiquement au sol, un tas de poussière, qu'on balaye d'un simple revers de main. Alors que je le regarde, Jarus reprends la parole. Je comprends, qu'il a peur de me faire mal en m'apprenant, mais c'est ce que je veux. Je veux pouvoir être fier de ce que je suis ! De ce que je fais ! Ne plus avoir à subir ces regards haineux! Ne plus.... La voix commence à gronder et je me tais à l'intérieur de moi même pour la réduire au silence. Quand j'en ai fini je me rends compte que je me suis légèrement recroqueville devant Jarus, les mains sur le ventre et les yeux clos.

Je m'empresse donc de me relever pour ne pas qu'il s'inquiète. Cette crise.... M'aide dans le fond, alors que je le regarde, c'est com si en les subissant je m'étais débarrassé de ma peur et de ma hargne, et en réponse à ses mots je hoche vivement la tête.

"Personne dans mon entourage ne maîtrise la magie. Maman m'a des fois dis qu'elle parlait à des esprits dans sa forêt mais ça fait longtemps et elle a dis ne pas pouvoir m'apprendre. Et puis... J'aurai beaucoup de chance de rencontrer quelqu'un avec les mêmes pouvoirs, qu'il puisse m les apprendre, et supporte ce que je suis, non ? Alors... Je veux bien que tu m'expliques."

Je repense à sa question. Jouer ? Non, je n'en ai plus envie là, je me suis déjà bien amusé et puis, maman va commencer à s'inquiéter.

"Mais je dois rentrer chez moi... Tu...Tu veux bien m'accompagner ?"

Je suis un peu hésitant à lui demander cela, après tout je ne sais pas comment maman va réagir face à mon ami !
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue32/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Jarus Nirogh Dim 14 Sep 2014, 15:59

L'enfant insista pour que son nouvel ami lui accord le don de la terre. Malheureusement -ou inversement- celui ci était de nature plutôt... Buté. Aussi, Jarus réitéra son refus de lui inculquer le pouvoir de la pierre tant qu'il n'aurait pas plus d'information sur les capacités de son corps ainsi que sa profonde nature.

-Je te l'ai dit Engar : Je refuse de t'enseigner quoi que ce soit concernant la maîtrise des roches tant que je n'en saurai pas plus sur ta condition corporelle.

Bien entendu, dans sa grande tranquillité d'esprit n'avait pas négligé l'importance de la mère. Si il y avait bien une personne qui connaissait mieux que quiconque l'enfant, ce ne pouvait qu'être elle. Il fut donc tout à fait opportun pour l'esprit de roche d'accepter l'invitation du jeune elfe, afin de se renseigner sur lui ainsi que sur ses facultés. A la fois pour lui, mais également pour assouvir ce besoin insatiable de soif de connaissance.

-J'accepte en revanche de te suivre. Je ne suis pas soumis à obligation dans l'immédiat. Et puis, il est probablement logique de tenir au courant ta génitrice de ce projet. Les femelles sont par nature très protectrices auprès de leurs petits. Si tu venais à subir à cause de mes actes, il est de source sur qu'elle m'en voudra très fortement.

Il suivit donc Engar qui bien que frustré par ce refus obstiné, s'en alla chez lui avec pour une fois un véritable ami qui ne lui souhaitait que son bien et rien d'autre. Même si la définition d'amitié utilisée par les organiques variait par moment, Jarus était quasiment certain qu'il était digne de ce titre et qu'en agissant, il œuvrait pour le bien d'un habitant de ce monde. Un ange gardien d'une certaine façon.
Jarus Nirogh
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue20/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Engar Lun 15 Sep 2014, 18:59

Je ne peux retenir un léger soupir alors qu'il persiste dans son refus. Je comprends qu'il veut me protéger, mais en même temps c'est juste tellement énervant ! Pourquoi les autres ils savent faire tant de choses que moi je ne sais pas faire, et qu'en plus ils ne veulent pas m'apprendre ? Oui, on me dit que c'est parce que je suis un enfant, mais qu'est ce qui me dit que les autres enfants ils sont pas capable, eux, de faire des choses comme ça ? C'est pas comme si je sais grand chose sur eux, hormis qu'ils ne m'aiment pas... Après tout, comme le dit Jarus si je le comprend bien c'est mon corps qui ne va pas, ma bizarrerie, et eux ils n'ont pas ça alors ils pourraient apprendre et déjà faire des trucs comme ça, non ? Et si c'est le cas ils pourraient s'en servir contre moi...

Cependant je sais bien que ça ne sert à rien d'insister plus, sa réponse sera la même... Et puis j'ai appris de me contenter de ce qu'on me donnait, et quand il accepte de m'accompagner jusqu'à chez moi je ne peux m'empêcher d'être content, ma déception disparaissant alors. En effet l'idée de montrer à ma mère mon premier ami m'enthousiasme, peut être m^me qu'elle va sourire ! Ravi par cette idée, j'avance rapidement, alors que Jarus m'explique que rien ne l'attend, et qu'il serait visiblement content de voir ma mère... Et même, si je suis bien, qu'il va discuter avec elle quant au fait de m'apprendre sa magie ! Maman parlait aux esprits avant, alors elle devrait accepter et si elle est d'accord Jarus le serait aussi, non ? Ainsi c'est avec un rire joyeux au final que je réponds à sa remarque quant à ma mère.

"En effet ! Elle m'aime beaucoup ! Et c'était une grande guerrière !"

Maman m'avait en effet déjà raconté comment elle avait déjà affronté un loup-garou et l'avait vaincu ! C'est d'ailleurs mon histoire favorite. Après c'est vrai que la lance qu'elle a a la maison est beaucoup moins belle que celle qu'elle me détaille dans ses récits, mais mon frère me l'a répété assez souvent, l'apparence n'est pas ce qui prime en combat ! Ce qui compte c'est la volonté, la maîtrise et la puissance, et ça ma mère les a, j'en suis certains.

C'est avec cette pensée qu'on arriva devant ma porte, elle est fermée, mais ce n'est pas grave. Je frappe doucement contre le bois et appelle.

"Maman ! C'est moi !"

Et elle me reconnaît toujours ! Ainsi je l'entends marcher derrière la porte, approcher, à l'odeur je sais qu'elle est seule, je suis un peu déçu que mon frère et ma sœur ne soient pas là pour voir mon ami, mais ils le verront tôt ou tard ! La porte s'ouvre, et sans plus attendre je saute à son cou ! Je saute haut, comme Felina et elle me rattrape sans peine, mais elle parait un peu soucieuse alors qu'elle me regarde, me demandant de sa voix si douce.

"Ça c'est bien passé avec les aut..."

Mais elle s'interrompt brusquement, je m'inquiète, car ce n'est plus moi qu'elle regarde, mais mon ami. Elle ne semble pas effrayé, mais surprise, et elle me sert plus fortement contre elle, alors que je regarde toujours Jarus. D'une voix plus confuse elle reprend la parole, mais ce n'est pas à moi qu'elle parle.

"Es...Esprit de la terre ? Que faites vous avec mon fils ? Je ...C'est un honneur de vous voir, mais j'espère que lui et ses camarades ne vous ont pas importunés, vous et vos semblable,s pour que vous vous manifestiez. D'ailleurs où sont les autres ?"

Importunés ? Je ne sais pas ce que ça veut dire, mais elle parle bizarrement à Jarus ! Et puis d'un coup je m'emporte quand je pense à ms camarades lâchant son cou pour agiter mes bras, alors que je parle irrité.

"On a joué à cache-cache, mais ils se sont pas cachés ! Ils sont partis en me laissant seul ! Et puis Jarus est venu me voir et lui il a bien voulu jouer, mais il était vraiment trop fort pour moi ! Et c'est grâce à sa magie. D'ailleurs... On doit te demander quelque chose à ce sujet."


A ce moment là ma voix se fit plus faible. Je suis toujours timide quand je demande quelque chose à ma mère, parce que j'ai peur qu'elle refuse... Mais là elle parait surtout encore plus étonnée et elle regarde Jarus avec des yeux grands ouverts ! Puis elle s'écarte de la porte ,tout en me tenant.

"Entrez... Mais expliquez moi cette histoire, s'il vous plaît."
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue32/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Jarus Nirogh Lun 22 Sep 2014, 18:27

Comme pour les autres fois, l'ascension des escaliers de Kanabo furent un véritable déplaisir pour Jarus qui pouvait enfin ressentir une once d'émotion à travers certaines actions -non encore explorées cependant-. Malgré le contact bien réel avec un sol ferme, il ne s'agissait là pas vraiment d'un contact à proprement parlé avec la terre. Les deux pieds sur une surface sauvage -c'est à dire non fabriqué de la main d'êtres vivants-, Jarus puisait dans les lignes de forces terrestres millénaires sillonnant le vaste monde. Or dans un ouvrage même quasi-divin, c'était la force drainé amenée par ses confrères qui lui permettait de vivre sans user dans ses batteries d'énergie. En soit, rien de bien gênant car suffisant, mais à comparaison avec un humain, cela revenait à respirer sous l'eau à l'aide d'un long tuba.

Heureusement pour lui, cela ne dura pas suffisamment pour lui donner raison de le faire remarquer, sans compter sur le fait qu'il n'était pas vraiment de nature à râler pour grand chose. Il l'oublia même de suite quand il constata que son jeune compagnon venait de s'arrêter devant une porte de loyer dans lequel une femme elfique vaquait à ses occupations quotidiennes. Un coup d'oeil tellurique suffit à Jarus pour noter quelques similitudes entre le visage de cette dernière et son ami à savoir, la forme de visage, la forme des oreilles ou bien la forme du nez. Il s'agissait de toute évidence de sa mère dont il lui avait parlé précédemment. Et sans ça, il le précisa suffisamment lorsqu'il se jeta dans ses bras qui l'accueillirent avec beaucoup de tendresse.

Malheureusement ce doux moment familial fut bien vite interrompu quand la mère du jeune Engar nota la présence d'un élémentaire se tenant derrière son fils. Encore une chance que dans le cas immédiat il eu gardé une taille d'enfant. Qui sait comment aurait t-elle pu réagir devant un esprit de la terre de un mètre quatre vingt ? Jarus ne lut cependant tant de la peur sur son visage que de l'incrédulité et beaucoup de respect vis à vis des siens à travers ses mots. Son fils tenta vaguement de la rassurer mais cela ne lui suffit pas, pensant probablement qu'il s'agissait là de divagation d'enfant. Il faut dire qu'il n'était pas vraiment signe de bon sens de croire aussi facilement un enfant prétendant avoir pour copain un être de pur magie comme un élémentaire. Ainsi, elle les invita à rentrer dans le foyer.

Engar se mit à son aise tandis que Jarus préféra rester debout. En voyant de nouveaux les traits perturbés de la mère d'Engar lorsque leurs yeux se croisèrent (surtout de son point de vue), il s'empressa de lui apporter les réponses tant attendues.

-Ton enfant ne m'a pas dérangé ni à moi ou à mes frères. C'est moi qui suis intéressé à son cas quand je l'ai trouvé sanglotant dans un coin tout seul. J'ai tout d'abords pensé qu'il avait été abandonné ou bien qu'il avait perdu de vue ses parents. Mais il m'a ensuite avoué que ce furent d'autres enfants qui l'avaient en fait faussé compagnie, prétextant un jeu de dissimulation. Je me suis donc proposé de les remplacer en jouant avec lui à ce jeu. Par la suite, il a fait savoir qu'il souhaitait partager les mêmes facultés que moi : la maîtrise de l'élément terrestre. J'ai tout d'abords accepter, mettant à cela une condition, celle de savoir si ce don ne nuirait pas à son être. Je l'ai identifié et j'ai découvert des éléments originaux chez lui. Je suis donc venu avec lui pour savoir s'il y a moyen d'en savoir plus sur ce qu'il est. Rien de mal qui découlerait de ses actes. 
Jarus Nirogh
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue20/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Engar Mer 24 Sep 2014, 11:23

Maman parait à la fois rassuré et un peu inquiète face à ce que dit mon ami, et je comprends pourquoi. Malgré la petite taille qu'il a maintenant, il l'a tout d'abord inquiété, de fait, qu'il la rassure quant au fait que je l’ai dérangé doit lui plaire, au contraire de ce qu'ont fait les autres enfants... A chaque fois que ça arrive elle semble soucieuse pour moi. Je crois qu'elle se demande comment je m'amuse. Bah je fais comme je peux, mais maintenant que j'ai Jarus ce sera bien plus facile ! Elle parait par la suite un peu étonné quand il dit avoir joué avec moi, et encore plus quand il parle de la maîtrise de la terre. Pendant ce temps, moi je guette doucement, sourire aux lèvres, espérant que ma mère répondra par un oui.

Mais elle ne dit rien, à la fin son regard devint un peu perdu, sa bouche se serre... Je sais alors ce qu'elle a, elle a peur. Je ne l'ai pas vu avoir peur depuis ce jour dan la jungle où j'avais rencontré mon frère et qu'avec ma sœur il avait tué un vrai monstre !  Mais je suis certain que c'est ça, elle a peur, et alors pour la rassurer je viens doucement serrer son bras, comme elle, elle me serre contre quand je suis effrayé. Mais ça ne marche pas, son regard s'abaisse sur moi et elle parait encore plus inquiète. Je ne comprends pas, j'ai fais quelque chose de mal. Je vois ses yeux troublé, comme si elle allait pleurer, mais je ne veux pas que maman pleure ! Mais alors elle prend la parole, mais ce n'est pas pour répondre à mon ami, c'est pour me parler, et je lui adresse mon plus grand sourire !

"Engar... Je dois parler seule avec ton ami, veux tu bien allez dans ta chambre !"

"Mais maman ! C'est mon ami, et vous allez parler de moi, j'ai le droit de rester !"

"Engar ! ... Obéis moi s'il te plait, et ferme ta porte."

Ce n'est pas juste... Mais je la vois encore prête à pleurer et je n'ai pas le courage de poursuivre, surtout si c'est pour la rendre plus triste. La tête baissée, je me rends dans ma chambre, et j'en ferme la porte. Ma chambre elle est belle, et toute calme ! Maman l'a conçu pour que même avec mon ouïe je n'entende rien du tout qui puisse me réveiller quand je dors, même si j'avoue que j'aimerai bien que ce ne soit pas le cas là... Oh je pourrai laisser la porte u peu ouverte pour entendre, mais ma mère me l'a demandé expressément... Et je ne sais pas pourquoi c'est plus fort que mon envie.

Au lieu de cela je me rends face à mon meuble, où il y a tout mes bandeaux et un miroir. Je les fais moins bien que ma mère, mais il faut que j le fasse des fois afin de pouvoir enfin le faire seul et bien un jour. Or c'est l'heure d'en changer. Ainsi je défais doucement le nœud qui maintient le mien sur mon visage et le pose... Et j'ai beau savoir que je ne dois pas le faire, que ça ne fait que m'énerver et m'attrister je me regarde alors dans le miroir. Doucement ma main vint sur cette peau marron et laide de mon visage, devant cet œil qui semble voir plus loin que l'autre, devant ce qui fait de moi une horreur...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Erena suivit du regard son enfant s'éloigner...Et ce ne fut qu'une fois la porte bien fermée, et qu'elle s’en fut assurée, que, assise face à Jarus, elle se laissa aller à un sanglot et quelques larmes. Cela ne dura pas, mais elle avait eu besoin de se libérer de cette tension, ne serait ce que pour se préparer  à ce qui allait suivre,  à se remémorer des souvenirs qu'elle aurait préféré détruire à jamais... Seulement c'était pour son fils, et pour cela elle était prête à tout. Ainsi son regard se planta dans les "yeux" de Jarus, et elle prit finalement la parole d'une voix fragile, mais sans jamais s'interrompre.

"Tout d'abord je vous remercie d'avoir bien voulu vous occuper de lui, il n'a presque pas d'amis, mais j'avoue que ça me surprend il n'est pas... Dans l'ordre des choses. C'est cela que vous avez ressenti, c'est... C'est horrible, à dire, mais il ne devrait pas exister au regard de la nature ! Ça peut être un peu difficile pour vous à comprendre, car cette histoire est mêlée d'émotion, mais voici ce qu'il est. J'ai été capturé par des humains et quand ils ont abusé de moi j'ai... Espéré qu'il me mette à mort ensuite, mais il n'en était rien. Me voir enceinte était leur but. Pour avoir ensuite un esclave elfe parfaitement docile ? Non. Pour des expériences. L'Eglise, elle... Elle capture des femmes et les faits mettre enceinte pour ensuite leur faire boire des drogues et user de magie sur elle et ce qui naît alors ce sont des abominations. Des choses qui ne devraient pas exister et sans une once d'esprit. J'ai pour ma part réussi à m'enfuir avant de tous les subir, et une autre créature m'a sauvé. Quand Engar est né, j'ai eu tellement peut qu'il soit comme ces horreurs que j'avais vu et même, lorsqu'un bref instant j'ai vu sa marque sur son visage, j'ai voulu le tuer."

Elle semblait honteuse de cela, parler de cette histoire lui était difficile, mais même en se débarrassant du facteur des émotions elle savait que ce récit était nécessaire pour bien comprendre ce qu'était Engar.

"Mais je l'aime... Et je ferai tout pour son bonheur. Cependant, ce que vous devez comprendre, c'est que ce n'est pas un elfe et son corps n'est pas normal, même en dehors de sa marque. Les aberrations ne mettent que quelques mois à atteindre leur forme adulte, et bien que pour lui ça s'est stabilisé il ne lui a fallu qu'une poignée de ces mêmes mois pour être comme un enfant de six ans tant mentalement que physiquement ! Son être ne répond pas aux mêmes règles que les nôtres et je... Je ne crois pas que ce soit une bonne idée de lui enseigner la magie. Lorsque je l'ai amené à Shiru elle a craint que la magie puisse détruire son corps déjà instable, et de telle sorte que ce soit une mort naturelle, dont il ne pourrait ressusciter ... Mais heureusement le pacte, il semble pouvoir le supporter, bien que j'ignore pourquoi."

Elle eut un maigre sourire, la tête baissée, ajoutant alors d'une voix amère.

"Je pense que vous comprenez pourquoi je l'ai congédié avant de vous en parler."


Dernière édition par Engar le Sam 27 Juin 2015, 14:48, édité 2 fois
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue32/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Jarus Nirogh Lun 20 Oct 2014, 15:18

Jarus comprenait en fin de compte le cas du jeune Engar et du risque de céder à son caprice. La magie de terre étant  par défaut une magie puissante et intense, elle pouvait pour qui pouvait le supporter un gain de robustesse ainsi qu'une force décuplée. Mais dans un cas contraire ou le corps est affaiblie, le risque que celui-ci cède poussé à bout par l'énergie était très élevé. Dans ces conditions, enseigner à cet enfant le don de la matière primaire, la force de la matière ne pouvait que déboucher sur un dysfonctionnement certain de son organisme et très surement, sa mort. En pensant à cela, Jarus se remémora la vision qu'il avait eu des organes d'Engar, ne pouvant s'empêcher de trouver de fortes similitudes entre le combat de ses gènes opposés à celui des humains contres les autres espèces intelligentes. Féroce, bestial et sans aucune pitié ni possibilité apparente pour une éventuelle cohésion.

-Je comprend parfaitement tes craintes. Et pour tout dire, je commence aussi à me poser des questions sur son avenir. Comme tu l'as souligné, il est le fruit d'expérience malsaine aux buts malsains. Ce que je me demande c'est comment peut il se fondre dans ce monde dans lequel son existence est une faute. Non pas la tienne mais celle d'autres personnes. De ce que j'ai pu échangé avec lui, tu a cependant répondu à ton devoir de mère. Rien ne m'a laissé penser -hormis son état physique- d'une quelconque différence. Il est curieux, insouciant et plutôt ouvert d'esprit. Je pense au fait qu'il n'ai pas été rebuté par ma nature d'élémentaire que beaucoup ici on craint.

L'oeil terrestre de Jarus bien que dérangé par le parquet en latte de bois, put apercevoir le jeune en face d'un miroir pour visiblement refaire son bandeau. Les marques issues de sa nature bâtarde était effectivement visible et bien qu'il n'ai pas de gout esthétique, Jarus sut qu'il s'agissait d'un aspect que beaucoup pouvait considérer au mieux de disgracieux et au pire, signe d'une corruption maléfique. A ce propos, l'élémentaire se questionna beaucoup sur la perception de son seigneur vis à vis de ce création hors norme, défiant toutes les lois de la nature.

-Engar est la cristallisation même d'un problème qui frappe le monde dans sa globalité. Jusqu'où nous autres élémentaires devons nous considérer que l'extension des humains par la force ne reste qu'une application de la simple loi du plus fort. Depuis un moment, j'entend de la part de mes frères que la frontière entre cette règle et un cas réel de trouble à l'ordre de la nature est sur le point d'être franchit, si ce n'est déjà fait. Avoua t-il avec une rare expression de doute dans sa voix caverneuse. Elfe, je parlerai du cas de ton enfant à mon mentor qui doit cependant être déjà au courant de son cas. Je repasserai donc si tu le souhaites t'informer de la vision de celui-ci sur l'état des choses actuelles.


Jarus marqua une pause.

-Est ce que ton fils souhaite que je reste ?
Jarus Nirogh
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue20/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Engar Mar 21 Oct 2014, 09:12

Erena ne put que baisser la tête face aux dires de l'élémentaire. Elle avait assez côtoyé les siens pour savoir qu'il n'y avait nulle mauvaise intention dans ses propos. Si ces derniers étaient si "cruel" c'était simplement parce qu'il faisait le point sur une situation qui l'était d'ores et déjà. Certes, cela la réconforta un peu d'entendre dire que cette faute n'était pas de son fait, quand bien même elle s'était produit par son incapacité à se défendre, et elle sourit encore plus, heureuse que même un être comme lui paraisse limité la "faute" d'Engar à son aspect physique et non pas comme étant aussi une part de sa psychologie. Néanmoins, malgré cette bonne nouvelle qu'était le fait que malgré son exclusion par les autres, son enfant semblait agir comme les autres, elle semblait être un peu gênée, mal à l'aise. Jarus n'y était pour rien de façon direct, simplement les souvenirs de ce qu'elle avait vécu entre les mains de l’Église ne lui étaient jamais une chose à se remémorer.

Mais surtout elle savait aussi que si Jarus analysait la situation d'une façon des plus objectives, cela pourrait aussi entraîner le pire au vu de ce qui tenait lieu de code moral à ceux de son espèce et en effet, alors qu'elle avait les bras croisés il aborda la question. Elle ne s'offusqua par ailleurs nullement de la vision des esprit de la terre. En effet, là où de nombreuses créatures seraient offusqués d'être ainsi abandonnés par ceux qu'ils voyaient comme des semblables, Erena connaissait assez leur manière de penser pour ne pas les juger et les considérer comme s'il s'agissait de créatures similaires à elle ou à la majorité des habitants de ce donjon. En vérité elle fut presque davantage surpris par l'hypothèse formule par Jarus, un possible changement dans la façon des esprits de considérer les événements, et dès lors une possibilité qu'ils agissent, ce qui changerait les choses. Cette idée lui redonna quelque peu espoir, mais ce fut alors que son interlocuteur évoqua son mentor, et le fait qu'il lui parle d'Engar. Quand bien même elle ne s'était jamais adressé à eux, l'ancienne gardienne savait très bien quelle était la réalité qui concernait les mentors des élémentaires des terre, les princes élémentaires, des êtres qu'elle ne connaissait que par les esprits sacrés de sa fonction, des êtres immémoriaux des plus puissants, mais aussi des plus passifs comme leur intimait leur rôle en ce monde. Ils restaient malgré cela ce qui tenait lieu de dirigeant aux élémentaires de la terre et malgré elle, ses sentiments prenaient le dessus alors que Jarus évoquait ce qu'il comptait faire, et ainsi elle ne retint guère plus ses propos, qu'elle exprima d’une faible voix.

"Mon point de vue doit vous paraître biaisé au vu de ce que j'ai vécue, mais je m'adresse à vous comme je le ferai si j'étais dans mes anciennes fonctions. Les humains... Ne se contentent pas de tuer et de récoler le fruit de leur chasse comme le ferait un prédateur. Non, ils bafouent les lois naturelles. J'ai vu leur machine qui meurtrissait la terre et nos corps, et même la magie dont ils usent et pourries, altérées e corrompues. Pour vous en donner un aperçu je serai même prêt à vous laisser vous, un de tes semblables, ou même ton mentor, lire dans mon esprit. Cela doit paraître bien prétentieux étant donné que vos confrères peuvent voir tout ce qui se passe en ce monde, mais de ma propre expérience il est... Des choses que votre esprit ne peut concevoir, car elles sont justement hors du cadre de l'ordre naturel."

Elle se releva alors doucement de son siège, les bras toujours croisés, son regard se posa brièvement sur la lance accrochée au mur, son arme de prédilection... Et elle tourna alors à nouveau la tête vers Jarus, serrant les poings, avant de lâcher, plus sèchement.

"Par contre c'est la mère qui vous parle maintenant. Je dois vous demander quelque chose. L'existence d'Engar est une faute, c'est vrai, mais je vous demande de dire à votre maître que pour autant il n'a pas à être « effacé ». Il n'est peut être pas né dans l'ordre naturelle des choses, mais il ne nuira pas à ce dernier... Et je vous assure que quoi qu'il advienne je ne laisserai personne lui faire du mal."

Et cela comprenait aussi bien les humains et que les élémentaires, quand bien même elle connaissait leurs forces et ses faiblesses... Sa crainte pouvait bien sûr paraître irraisonnée, mais elle savait aussi que les élémentaires ne faisaient pas les choses à moitié, la compassion ou la peur ne retenait pas leur bras lorsqu'ils devaient agir et de son propre point de vue, si jamais ils devaient se dresser face aux actes des humains et leurs expériences, il n'était pas impossible qu'ils cherchent à en effacer toute trace, même celles existant déjà... Mais alors que l'angoisse atteignait son paroxysme en elle, l’élémentaire lui posa une simple question, qui la fit à nouveau sourire, et l'apaisa un peu, avant qu'elle ne secoue doucement la tête et lui réponde d'une voix plus douce.

"Oui... Mon fils est heureux avec vous. Tu es son premier ami, exception faite de ceux qu'il voit comme son frère et sa sœur. Je pense qu'il souhaite que vous restiez tant que vous le pouvez, mais ne vous sentez en rien obligé, vous avez des obligation et il peut très bien le comprendre, je pense. Après si vous y prenez goût..."

Elle eut un sourire malicieux. Faire preuve d'humour face à un élémentaire était souvent bien vain ,mais elle n'avait pu se retenir au vu de l'intérêt manifeste que cet être semblait avoir pour son fils, au delà même de sa différence, comme si autre chose le motivait que la curiosité habituelle de ces êtres, ce qui serait la première fois qu'elle verrait cela !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Après plusieurs tentative, j'arrive enfin à mettre en place mon bandage, assez serré pour tenir, mais pas trop pour éviter que cela me fasse mal. Alors je me regarde à nouveau dans le miroir...Et j'affiche un léger sourire. Je n'aime pas me cacher comme cela, ais même moi je m'en rend compte, j'ai du mal à me regarder ainsi, à nu, alors j'imagine ce que cela doit être pour les autres. Cela doit vraiment sembler ignoble... Mais je le cache alors pourquoi continuent t-ils de me juger sur ça ? Ma main vient doucement effleurer le miroir alors que je songe à cela. Pourquoi hormis Jarus tout le monde semble voir au delà du bandage ? Pourquoi tout le monde parait voir cette chose immonde ? Je ne le sais pas ,mais ça m'énerve. Alors je me détourne du miroir et m'allonge sur mon lit. Je n'ai plus envie de jouer et maman ne m'a pas encore donné l'autorisation de sortir, alors je n'ai rien d'autre à faire que me reposer... Et puis elle me l'a dit, maman, quand je commence à m'énerver comme ça c'est que je suis fatigué. Je n'en ai pas l'impression pour ma par, mais c'est vrai que la journée a été bien remplie.

Ceci dit on a pas encore mangé... Alors je me contente de rester sur mon lit ,les yeux ouverts, tournés vers le plafond et j'attends, j'attends ne laissant mon esprit vagabonder, m'imaginant participer à ces récits, ces histoires incroyables que m'ont raconté mon frère et ma sœur, mais je ne peux m'empêcher de m'y poser une question.

De ces récits... En serai je le héros ou le méchant ?
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue32/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Jarus Nirogh Sam 15 Nov 2014, 16:55

La suite de la soirée ne fut pas plus exceptionnelle qu'une autre... En apparence peut être. Mais pour Jarus, celle-ci était inédite. Il n'y eu pas de communication avec ses frères pour lui conter les innombrables événement qui avaient eux lieu au cours de la journée. Il ne se chargea pas non plus de réviser l'état des outils de jardinage comme il en avait l’habitude. Il ne dormit pas à la belle étoile. Non, ce soir là, il se contenta de la générosité et l'aura chaleureuse que dégageait ce repas à trois, en famille comme le lui avait lancé tout naturellement son jeune ami avant de passer à table . Il ne toucha évidemment pas à un bout de ce qui se trouvait sur la table, mais il s'en fichait, ce qui comptait pour lui, c'était de pouvoir enfin goûter à cette sensation douce et enivrante qu'il pouvait trouver dans cette atmosphère familiale. A plusieurs reprise, il pensa à la fois ou il avait été invité par la jeune aquatique Siliam et de cette soirée qu'ils avaient partagé. Et à chaque fois, il s'étonna de la différence de ressentit qu'il jugeait entre ces deux moment pourtant similaires. Bon déjà il fallait prendre en compte que cette dernière n'était pas aussi spontané qu'Engar et que sa réserve ne lui pas vraiment fait honneur. Ensuite, ils n'étaient que tout les deux à se tenir face à face au milieux d'une pièce entièrement vide. Le foyer des deux elfes paraissait aussi clairement plus vivant et retranscrivait une atmosphère plus concrète, avec plus de personnalité. Mais très clairement ce qui changeait quasiment tout venait de sa nouvelle sensibilité à capter et reconnaître ses émotions et ceux des êtres l'entourant.

Et dans le cas présent, comment rester de marbre face au bon vivant dont savaient faire preuve ces deux personnes. Cette mère au petits soin de son fils ainsi qu'à l'élémentaire leur tenant compagnie (bien que n'ayant besoin de strictement rien du tout). Ou bien son enfant dont la curiosité était sans aucun soucis comparable à celle d'un esprit de terre. C'est d'ailleurs autour de ceci que tourna essentiellement la conversation. Tandis que Jarus se servait de ses dons telluriques sur les couverts pour leur donner toutes les formes souhaitées, Erena se chargeait de lui dispenser des explications sur monde merveilleux qu'était celui des esprits de la nature, elle qui les avait si bien connu autrefois de part ses pouvoirs de chamane

Puis ce fut ensuite au tour de Jarus d'en savoir plus sur ses hôtes, en posant des questions sur la tribu à laquelle appartenait Erena, sur les coutumes qui rythmaient celle-ci et les liens qui liaient son peuple au monde des esprits primaires.

-Erena, as tu déjà tenté une résonance avec un esprit de la nature quelconque ? J'ai déjà ouï dire de mes frères que certaines créatures suffisamment sensibles étaient parfois capables d'abriter en eux les esprits de la nature afin de s'approprier leurs pouvoir. Je n'ai personnellement jamais tenté un tel rituel faute de personne compatible, hors je pense que pratiquer un tel exercice pourrait servir à accroître mon empathie pour vous autres êtres vivants. Mes émotions étant très récentes, je en sais parfois comment les mettre à profit ou juste comment réagir. C'est très troublant. Le trouble lui même est handicapant.  
Jarus Nirogh
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue20/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Engar Mar 18 Nov 2014, 13:36

Jarus ne répondit guère aux inquiétudes d'Erena quant au possible jugement de ses pairs à l'encontre de son fils, et cela ne rassura guère la jeune femme qui ne pouvait que s'imaginer alors le pire quant à ce qui adviendrait les esprits devaient juger l'existence de son enfants comme impie... Pour autant, celui qui lui faisait face ne semblait nullement nourrir de telles intentions et si cela advenait, devait elle blâmer le messager au lieu du responsable ? Non, d'autant plus que la présence de ce dit messager était un plaisir pour son fils. D'ailleurs ce dernier avait assez entendu. Le sujet étant clos, elle se releva en s'excusant auprès de Jarus, elle devait après tout préparer le repas pour son petit... Et sur ces mots elle se leva donc, appelant son fils pour lui dire qu'il pouvait sortir, le laissant alors seul avec son nouvel ami alors qu'elle préparait un repas, seulement pour deux bien entendu, connaissant assez les élémentaires pour savoir qu'un repas offert à l'un d'entre eux était un repas perdu s'il n'était pas offert comme une offrande à l'élément dont ils venaient, et non à l'entité elle même...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Autorisé à quitter ma chambre, mon bandeau changé à l'instant, je me jette tout sourire vers Jarus alors que je peux sentir à l'odeur que ma mère prépare le repas. Affamé, cela ne m'empêcha pas d'assaillir mon ami de question pour savoir ce dont il avait parlé avec ma mère... Et je ne peux alors m'empêcher d'être profondément déçu quand je comprends qu'il ne dira rien. Une déception qui ne dura pas cependant puisque je détourne donc vers le sujet vers d'autres question. Du moins, j'essaye, car c'est alors que ma mère appelle pour le repas. C'est alors que je peux sentir les délicieuses odeurs qui viennent de la cuisine et que même sans le voir je sais ce qu'elle a préparé ! De la viande de cerf avec des légumes, des carottes et des pommes de terre je crois.

En tout cela sent bon, comme toujours lorsque maman fait le repas… Or je sais qu'il ne faut pas être en retard, de fait je dis àjarus de me suivre alors que je cours vers une bassine d'eau, pour me laver les mains, comme veut toujours que je le fasse ma mère avnat qu'on mange, je n'ai jamais vraiment compris pourquoi, mais comme elle le demande… Mais je n'attend pas plus longtemps pour m'installer à table, avec un large sourire alors que je sens l'odeur qui se rapproche, jusqu'à ce que le plat arrive sur la table et que ma mère s'installe. Le regard fixé sur le plat je dois me retenir pou ne pas le dévorer sur place ! Mais ma mère me connaît bien et elle ne tarde à me servir, ce dont je la remercie avant de commencer à manger…

Seulement ce repas est un peu différent des autres, car mon ami est là, et comme il semble ne pas manger il faut bien l'occuper...Et j'ai encore tellement de question à lui poser ! Ainsi tiraillé entre la faim et ma curiosité je commence à lui poser des questions entre deux bouchées, et parfois pendant une d'entre elle, enfin jusqu'à ce que maman me rappelle que c'était impoli… Mais ainsi je lui demande sans hésiter pourquoi il ne mange pas ? Si cette nourriture ne lui plaît pas qu'est ce qu'il doit manger pour vivre ? Est ce qu'il a des proies et des prédateurs ? Cette dernière question, je ne sais pas pourquoi, fait rire maman.

Mais alors elle prend aussi part à la conversation… Et je suis alors fou de joie ! Alors que d'un côté Jarus me montre ses pouvoirs et me les explique, tordant le métal des couverts le plus facilement possible, maman m'explique précisément ce qu'est Jarus et la façon dont elle a déjà rencontré ses semblables. Cela ne particulier me fascine, car elle parle rarement de son passé et c'est lae fois que je la voix le faire avec le sourire… Et finalement je ne suis pas le seul à être intéressé par ça, Jarus posant également des questions ! Cependant, maman perd son sourire, brièvement, avant de parler d'une voix songeuse, e n regardant mon ami, qui parle d'une chose que je ne comprends pas entièrement. Comment on peut abriter un esprit ? Qu'est ce que c'est un rituel ? Et tant d'autres questions me viennent à le'sprit, mais je les garde dans ma tête alors que finalement ma mère lui réponds d'une voix un peu… Triste.

"Je l'ai fait, souvent par le passé, c'était nécessaire afin de connaître les maux que vivaient la forêt et pouvoir la guérir, tout comme pour recevoir les conseils des esprits. Plus d'une fois j'ai fais office de réceptacle à un esprit afin d'accomplir sa volonté ou user de sa force pour le bien de notre forêt. Malheureusement… Je suis moi même dépourvu de pouvoir. Ces derniers m'étaient donné par l'essence même de notre forêt, à laquelle j'étais plus sensible que d'autre. Mes pouvoirs étaient ainsi limité à ses frontières et maintenant qu'elle n… N'existe plus je n'en suis plus capable. J'ai essayé dans la jungle où j'étais réfugié, mais je n'ai entendu qu'un long silence en guise de réponse. Je ne sais sincèrement pas si je serai compatible, comme vous le dites avec vous et…"

Son regard glisse vers moi, un peu inquiet avant de revenir vers Jarus. Ai je fais quelque chose de mal ? Je ne sais pas et je ne pense pas, elle n'a pas l'air énervée… Et quoi qu'il en soit cela ne m'empêche pas de quitter ma place, laissant mon assiette vide, afin de venir me lover contre elle. Elle apprécie ça, je le sais et comme pour me le prouver encore sa main vient doucement passer dans es cheveux, en une caresse douce, alors que je tourne mon regard vers mon ami, essayant de comprendre ce dont ils parlent exactement, mais alors ma mère reprend la parole.

"Mais si voulez essayez… Nous pourrons le faire, un jour."
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue32/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Jarus Nirogh Jeu 20 Nov 2014, 19:36

-Avec plaisir si je puis m'exprimer ainsi. Ce sera pour moi la fusion la plus concrète avec un être vivant. Je suis certain que cette expérience sera très enrichissante. Avoua t-il le plus sincèrement du monde, réellement curieux de ressentir à nouveau la vie d'un être vivant à travers les yeux de celui-ci.

***

Le repas fini, Erena intima à son fils de rejoindre sa chambre afin d'aller se coucher, évoquant son jeune age et le besoin inconditionnel de bien se reposer pour bien grandir. intérieurement, Jarus estima le commentaire peu fondé à la vue de la croissance excessive du jeune elfe. Six mois pour un corps de six ans, même avec un régime à la soupe draconien et un sommeil de vampire, cela restait un record difficile à dépasser. Mais il comprit qu'il ne s'agissait là que d'un simple prétexte plutôt qu'une véritable raison. En se remémorant  la joie et la curiosité maladive dont avait preuve le jeune Engar tout à long du dîner, il était certain que celui voulait tout sauf aller se coucher. Et étrangement, Jarus lui non plus ne souhaitait pas qu'ils se quittent, car en fin de compte comme pour l'elfe, il venait de passer sa première soirée en présence d'un véritable ami dans une authentique ambiance familiale. Il aimait ces deux personnes. De façon serte un peu précipité jugeraient beaucoup de personne, mais comment pouvait t'il en être autrement pour un esprit comme lui, contrôlant peu des sensations aussi nouvelles.

C'est donc très naturellement qu'il demanda innocemment s'il était possible pour lui de rester durant la nuit en présence de son nouvel ami.

-Erena, je sais que cela peut te surprendre, mais est ce qu'il serait possible pour moi de passer la nuit avec ton fils ? Je veux dire, au chevet de son lit. C'est la première fois que je connais une personne que je peux véritablement appeler ainsi et je dois bien admettre que j'aime cela. Je... Cette fois-ci, les mots furent plus dur à prononcer tant ce qu'ils devaient exprimer lui semblait pour lui même confus. Je ne souhaite pas être seul ce soir. Je ne sais pas pourquoi mais cette fois, je n'ai pas envie de rester dehors à parler avec mes frères. Si tu es d'accord également Engar.

Ce fût quand il se tût, que Jarus perçu l'étrangeté de son désir. Lui un esprit de la pierre craignant la solitude ? Qu'elle idée saugrenue. Et pourtant, ce soir là, il ne se sentait pas capable d'apprécier la nuit avec pour seul compagnon le vent sifflant et caressant son corps robuste. Cette transformation intérieure issu du Rul-Dö avec Kumie commençait presque à lui faire peur. Ce savoir sur ces émotions, cette sensibilité, il l'avait ardemment souhaité plus que tout autre choses jusqu'à présent. Mais y être confronté se révélait bien différent de ce qu'il avait imaginé.
Jarus Nirogh
Jarus Nirogh
L'avatar des Roches

Masculin
Messages : 234
Expérience : 572

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue20/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Elémentaire
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Engar Dim 23 Nov 2014, 15:53

Je ne sais pas ce qui vient de se passer exactement, mais maman répond avec un sourire à la réponse de mon ami, alors je suppose que tout va pour le mieux ! Cependant alors qu'on continue de parler, elle me regarde fixement, attirant mon propre regard avant de prendre la parole, et me faire comprendre que je dois aller au lit, mais je crois les bras et fronce les sourcils pour protester, sans un mot. Je vais lui obéir bien sûr, je vais toujours me dormir après manger... Mais je veux rester avec mon ami ! C'est la première fois que j'en ai un ! Et qu'il vient chez moi ! Je ne veux pas qu'il parte maintenant, tout simplement parce que j'ai aussi peur que s'il devait partir ne serait ce qu'une fois je ne pourrai pas le retrouver. Dans ma tête pourtant j'entends la voix qui me presse, qui me souffle d’obéré à ma mère, elle commence à me faire mal, et je porte une main sur ma tête comme pour la faire taire... Mais elle finit par le faire toute seule, alors que Jarus prend la parole. Attentif je l'écoute, puis ma grimace laisse place à un large sourire alors que je comprends sa demande ! Il veut rester avec moi pour la nuit ! Même si je dois,il sera là et je le retrouverai à mon réveil ! Ravi, je regarde alors ma mère avec de grands yeux, si seulement elle peut accepter, c'est tout ce que je demande. Seulement elle a l'air hésitante, un peu soucieuse, pensive alors qu'elle fixe avec Jarus. Mais alors elle répond.

"Très bien Jarus... Je sais que vous ne lui ferez pas de mal, et avec vous à ses côtés je doute que qui que ce soit en à même. Je me doute aussi de quelle expérience cela doit être pour vous, j'avoue moi même en être étonnée, mais je n'ai aucune raison de m'y opposer. Enfin, si Engar est bien sûr d'accord également."

Une remarque bien inutile, puisque je hoche vivement la tête dès qu'elle évoque l'idée que je puisse refuser ,une idée bien sotte selon moi alors que je parle d'une voix enthousiaste.

"Bien sûr !  Moi non plus je n'ai pas envie de rester tout seul, alors tu peux venir ! Enfin... Je vais bien devoir dormir alors tu risques de t'ennuyer cela dit."

Je baisse alors le regard, me rendant seulement alors compte de ce détail plus que gênant et alors que je me mords la lèvre ma mère rit aux éclats, tendant la main pour me caresser le visage.

"Vous allez voir ça dans ta chambre...Et au pire si Jarus part pendant que tu dors pour revenir plus tard, ce n'est pas si grave que ça, hm ?"

J'acquiesce doucement, alors qu'avec tendresse elle vient déposer un baiser sur mon front, qui achève de me rassurer alors que je souris maladroitement. Peu après ma petit main vient prendre celle, imposant et rocailleuse de Jarus afin de le guider jusqu'à ma chambre, une pression qu'il doit à peine sentir, mais qui semble suffisante puisqu'il me suit, alors que ma mère l'interpelle une dernière fois, d'une voix amusée.

"Et Jarus... N'hésite pas à venir me voir quand tu te sentiras à même d'essayer la synchronisation. Je ferai de mon mieux pour t'aider, je te dois bien ça."

Ne comprenant pas ce qu'elle lui doit, je finis par rentrer dans ma chambre avec mon ami, chambre où je commence alors à me défaire de mon haut, sans gêne ,puisque j'avais compris que ça ne faisait aucune différence pour Jarus...Et de toute façon ce fut pour aller me lover dans les draps ! En effet, je n'avais pas oser l’avouer, mais avec la nuit qui tombe il fait de plus en plus froid, et il était des plus agréables de pouvoir me réchauffer ainsi. Pour autant je ne compte pas dormir tout de suite et ainsi, assis sur le lit, face à mon ami et emmitouflé dans mes bras je prends la parole d'une voix joyeuse.

"Tu as dis que tu avais des frères... Ils sont comme toi donc ? Mais si t'en as, pourquoi j'en ai pas vu ? Ils auraient pu nous rejoindre ! Enfin... Felina et mon frère aussi auraient pu venir, mais ils sont occupés. Enfin, c'est ce qu'ils disent."


Je soupire un peu alors que je pense à l'absence récurrente de mes êtres chers. Pourquoi ne sont ils jamais là ? Pourquoi me laissent ils toujours derrière ? C'est des question dont je veux aussi les réponses, mais auxquelles je vois mal Jarus répondre, contrairement à d'autre.

"Tu as beaucoup de frères dans le donjon ?"

C'est cependant la dernière question que je pose, car il faut bien qu'il puisse me répondre... Mais j'en ai encore tant d'autres pour lui, et se lui ou la fatigue ne m'arrêtent pas je vais continuer longtemps. Seulement je ne peux retenir un bâillement et il apparaît  finalement que l'épuisement a déjà fait son œuvre. Grondant alors un peu je soupire.

"C'est pas juste ? Pourquoi on doit dormir ? C'est juste du temps perdu !"


Et mon regard revient alors vers lui. Il n'a pas dit qu'il a besoin de dormir, sinon on lui aurait préparé un lit. Est ce que c'est parce qu'il a le secret pour ne pas dormir ? Si c'est le cas je veux le savoir !
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Left_bar_bleue32/40Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait ! Empty Re: Quand on cherche on trouve... Mais pas forcément ce qu'on cherchait !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum