My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -45%
TEFAL – Marmite 36 cm – Inox, Tous feux ...
Voir le deal
29.49 €

Chut! Ca étudie! [PV Engar]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Chut! Ca étudie! [PV Engar] - Page 2 Empty Re: Chut! Ca étudie! [PV Engar]

Message  Engar Mar 28 Oct 2014, 11:42

Je devais avouer être surpris par l'annonce que me fit Valyrionil concernant les deux autres humains. J'avais en effet presque posé ma question sur le ton de l'humour alors obtenir une telle réponse... D'autant plus que je n'avais rien ressenti en les regardant et si la garde les avait laissés demeurés c'est qu'il n'avait tout de même pas causé de grands troubles, et ce malgré tout ses défauts !

*Je confirme... Ces deux là n'ont jamais fricoté de près ou de loin avec un de mes congénères !*


Fort de cette affirmation je commençais peut être à comprendre ce qui aurait alors pu les amener. Malgré le récit que me fit mon congénère, il était peu probable qu'ils soient à la base là pour lui, puisqu'il venait d'arriver et que cela faisait quelque temps que cet étrange duo était présent. Non, il devait sans doute s'agir de vulgaires sous-fifres du culte des démonistes, que e dernier avait à l'origine envoyé au donjon afin d’observer ce dernier, et plus précisément les démons puissants qui y demeuraient, car en effet entre Yeager, l'Overlord et Shiru on commençait à en avoir un certain nombre qui pourrait très bien susciter les intérêts d'un tel groupuscule... D'ailleurs j'ignorais l'existence d'une telle secte près du donjon, mais cela n'avait rien de surprenant, en cherchant bien il y avait toujours une poignées d'idiots pour essayer de s’adonner à des arcanes sombres qui les dépassaient et ils étaient temps, et parfois si peu influents, qu'il était bien improbable de connaître leur existence si on ne s'y intéressait pas. Bref ces deux là avaient dû être prévenus par un message du vol de l'ouvrage et avait reçu un signalement du voleur et bien sûr, par une malchance incroyable ils venaient de le retrouver.

Je me demandais d'ailleurs quel était ce livre, mais la question viendrait plus tard, car nous arrivions déjà au coin de la rue et j'escomptais bien prendre à défauts nos deux poursuivants... Mais alors que je risquais un coup d’œil je ne pus retenir un juron. Bon sang il n'avait pas été idiot à ce point... Mais brusquement un sifflement me fit me raviser, et je bondissais brusquement en arrière, esquivant ainsi la lame qui avait essayé de me trancher. Valyrionil, moins vif que moi avait reçu de plein fouet un coup de bâton. Au vu des armes je n'eus même pas besoin de regarder leur manieur pour savoir qui ils étaient. Les deux humains dont on parlait... Tss, décidément, je haïssais vraiment ce donjon et es détours innombrables, impossibles à retenir entièrement et qui avaient dû leur permettre de nous contourner.

Une manœuvre astucieuse, mais qui pourtant ne faisaient que souligner leur idiotie. Nous agresser ainsi en pleine rue ? Même si les monstre me haïssaient ils ne resteraient pas inactifs en assistant à cela, et depuis le temps qu'ils étaient présents ils devaient bien me connaître ! Pensaient ils vraiment pouvoir me vaincre ? Hm... Pas vraiment en fait puisque l'épéiste, voyant son attaque raté se détourna de moi pour s'élancer vers Valyrionil, afin de soutenir son alliée. Comme si j'allais rester immobile ! M'élançant alors brusquement vers lui, qui m'exposait son flanc, je n'eus même pas à dégainer mes armes, le percutant épaule la première je l'écrasais contre lu mur le plus proche. Je sentis clairement des os se briser, et il hurla de douleur. Sous l'impact il avait lâché son arme, mais il paraissait encore un peu conscient malgré sa souffrance. Ses yeux étaient embués de larmes et ses traits de dur à cuire avaient soudainement disparus pour ne laisser place qu'à une mine pleurnicharde. Tout homme avait sa limite, moi y compris et la sienne avait été largement franchie. Dégageant son épée d'un coup de pieds, je relâchais ma pression et il tomba pathétiquement au sol, assis, et geignant.

"Je... Je ne peux plus bouger..."

"J'escompte bien... Cela t’apprendra à jouer avec des forces que tu ne comprends pas, et plus encore à essayer de les affronter."

Ma voix était cruelle, presque sadique alors que pour appuyer mes propos des ombres se déployaient lentement, formant des liens sombres qui s'avançaient lentement vers ma proie, qui les fixaient ,fou d'effroi, tandis qu'avec une cruelle lenteur je lui soumettais ma question.

"Vous cherchez un livre... Pourquoi ? Quel est il ? Et surtout... Pour qui ?"

Toutes ces questions j'aurai pu les adresser à Valyrionil, mais la distance qu'il avait tenu à mettre entre lui et l'ordre me poussait à me montrer un peu prudent quant à ses propos, et de fiat je préférai pouvoir recouper les informations. Je me montrais d'ailleurs des plus vigilants à l'encontre de mon gaillard. Non pas qu'il représentait un grand danger, mais ce genre de fanatiques devait bien connaître les méthodes qui lui permettraient de se suicider et j'escomptais bien l'empêcher de le faire ! Mon regard glisse un instant vers Valyrionil, qui ne fait guère plus de bruits et je constatais ainsi qu'il avait maîtrisé mon adversaire, raison de plus pour que je puisse m'attarder sur le mien... Mais à peine m'étais je retourné que j'entendis un brusque cri de souffrance, au timbre bien trop masculin pour être celui de son opposante.

*Bordel... Il est incapable de se débrouiller seul ?*

Il fallait le croire, et jetant un coup d’œil j'en compris vite la raison. Au moins n'avait il pas été poignarde et il pouvait toujours reprendre l'avantage, du moins avec un peu d'aide. Néanmoins une action trop brusque de ma part aurait non seulement permis à mon interlocuteur de se tuer, mais aurait aussi probablement entraîné la mort de l'humaine, et donc son retour au point de résurrection, ce que je ne souhaitais guère. Il fallait régler l'affaire sans les tuer ou les laisser se tuer...Et ainsi ce fut presque distraitement que je déployais une partie de mes ombres dans sa direction pour les faire s'enrouler autour de la gorge de la jeune femme et l'étrange,r pas assez pour la tuer, mais suffisamment pour laisser mon allié reprendre l'avantage, alors que je commentais ; mon regard à nouveau tourné sur l'épéiste, dont je guettais la réponse..

"Bon sang... Quand je parlais de te donner ma protection ce n'était tout de même pas pour te servir de nourrice..."
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Chut! Ca étudie! [PV Engar] - Page 2 Left_bar_bleue32/40Chut! Ca étudie! [PV Engar] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Chut! Ca étudie! [PV Engar] - Page 2 Empty Re: Chut! Ca étudie! [PV Engar]

Message  Invité Lun 03 Nov 2014, 09:00

Engar se débrouillait parfaitement avec l’épéiste. Il l'avait acculé dans une petite placette entourée de colonne de pierre et de petits jardins. Un lieu qui se démarquait franchement des ruelles sinueuses qui l'entourait, comme un petit bout de paradis. Le cri provenait de cet endroit. Et par sa faute, Valyrionil se retrouvait dans une situation quelque peu épineuse. Ce moment d'inattention avait suffit à son adversaire pour se ressaisir. Sa main lui enserrait douloureusement son bras cassé d’une puissante poigne. La douleur commençait à engourdir son corps et il devait lutter de toute ses forces pour y faire face. Son regard se plongea dans celui de l’humaine et il pouvait y lire une détermination féroce. Son bras d’arme s’était dégagé de son emprise et elle commençait à se redresser.

Soudain tout cessa. Étonné, Valyrionil fronça les sourcils, puis secoua la tête. Reprenant ses esprits, il brisa le bras encore accroché au sien d’un coup de poing bien placé, arrachant un cri de souffrance à sa victime. Du talon de sa botte, il fit pression sur la gorge de l’infortuné, l’étouffant. Le regard implacable, il contempla le visage de son ennemie viré du cramoisi au bleu. Les griffures frénétiques contre sa botte cessèrent peu à peu. L’humaine s'effondra inconsciente comme un pantin désarticulé. Il relâcha la pression et s’écarta du corps. Après s’être assuré qu’elle était toujours vivante, il reporta son attention sur son congénère. Lui, semblait toujours avoir la situation bien en main.

Pourquoi c’était toujours lui qui écopait des tarées dans ce genre, se demanda-t-il en contemplant l’humaine. Valyrionil tata son bras endommagé pour constater les dégats. Il était plier dans un angle totalement anormal. Il lui faudrait sûrement plusieurs jours de récupération, même avec son don pour pouvoir l’utiliser à nouveau. D’une brusque poussé, il le redressa et le laissa pendouiller, inerte, le long du corps.

Ensuite, Valyrionil agrippa le col de la fanatique et la souleva d’une main. Elle était bien légère pour une artiste martiale de cette trempe. Il la jeta sur son épaule comme un sac de patate et se dirigea vers Engar. Il s'arrêta un moment devant une des colonnes et laissa courir son doigt le long d'une inscription. "Jardin de la Méduse". Quel nom bizarre. Une odeur entêtante de lilas emplissait le lieux, faisant tourner légèrement la tête.


Le livre est un recueil sur les sceaux démoniaques, geignit une voix brisée.

Il aurait bien voulu empêcher ce trouble-fête de dévoiler ces informations, mais trop tard, la torture était déjà bien entamée. Il ne pipa mot et déposa le corps de la guerrière à côté de l’épéiste. Engar lui jeta un coup d’œil interrogatif, Valyrionil lui répondit par un haussement d’épaules et signa à Engar.

“Je suppose que Monsieur est entrain de passer à table. J’ai eu moins de chance avec la mienne. Trop farouche la donzelle.”

Ses yeux se rivèrent dans ceux de l’épéiste et lui jeta un regard à glacer le sang. Sa victime recula involontairement. Valyrionil se contenta de faire son plus beau sourire. Sa main se porta au manche de sa dague, prêt à faire taire l’importun à la moindre occasion. Un trait dans le cœur du mécréant termina l’interrogatoire. Valyrionil se retourna en direction de la ruelle et se plaqua contre une des colonnes. Son regard scrutait au loin, pour trouver l’origine de cette aide inattendue. Rien, même pas une ombre. Le “barde” haussa les épaules et indiqua la sortie à sa compagnon.

Puis il s’empressa de hisser le corps de sa victime sur le dos et s’y dirigea d’un pas léger. Un petit sourire marquait son visage. Il allait peut être pouvoir avancer dans sa quête personnelle avec la donzelle sur son dos. Il y emploierai tout les moyens nécessaires pour lui faire cracher le morceau.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Chut! Ca étudie! [PV Engar] - Page 2 Empty Re: Chut! Ca étudie! [PV Engar]

Message  Engar Mer 05 Nov 2014, 15:37

Valyrionil semblait avoir réussi à s'en tirer... Parfait, je pouvais donc me concentrer sur ma propre proie, songeant déjà à la façon dont j'allais lui arracher les informations... Mais à peines mes ombres s'étaient t-elles infiltrées sous ses ongles afin de titiller directement les nerfs de ces derniers qu'il avait crié de douleur et était passé sans plus tarder à table. Voilà qui en était presque décevant...Et curieux. Après tout pour être impliqué dans un culte démoniaque ces individus devaient être un minimum fanatisés, alors pourquoi passait il aux aveux aussi rapidement ? Me mentait t-il ? Possible, mais peu probable au vu de l'effroi qui se lisait dans ses yeux, à moins qu'il ne s'agisse d'un excellent comédien ! J'étais à vrai dire tenté en cet instant de le torturer plus avant, mais mon attention fut alors attiré par Valyrionil qui s'était approché et s'adressait à nouveau par moi à travers ses gestes... Auquel je répondis en haussant les épaules et en m retournant vers ma victime, qui sembla encore plus effrayé, sans raison particulière, ricanant peu après.

"Faut simplement opérer avec le doigté qui con..."


Mais je m'interrompais brusquement, un sifflement se faisant entendre je me fendais soudainement pour éviter le nouvel assaut... Et la flèche vint se ficher dans le corps du cultiste, le tuant sur le coup, après un bref hoquet de stupeur. Le trait m'était il destiné où avait il été tiré pour le faire taire ? Je l'ignorais, mais quoi qu'il en soit, j'avais beau scruter les alentours, il n'y avait pas la moindre trace de l'archer. Cela me laissait la désagréable impression qu'on avait voulu faire taire mon "interlocuteur" et ne faisait qu'aviver ma volonté d’en savoir plus sur la situation. Un problème qui serait rapidement réglé d'ailleurs grâce à la magie de ces lieux... En effet, à peine relâchais je le corps de l'humain qu'il commençait à se dissiper, entamant le processus de résurrection.

Mais à peine le trait avait il été tiré que déjà Valyrionil m'indiquait la sortie et s'y dirigeait, le corps de la femme sur son épaule... Mais ça n'allait pas se passer comme ça ! Grondant faiblement, ma main se tendit brusquement pour venir saisir son épaule.

"Pas si vite... Ça fait la troisième fois dans la journée que tu te fais attaquer, et par deux fois ça a un lien avec des démons... Bordel t'as déjà ton bras de cassé, on ne peut pas se contenter de se "promener" ! Le type qui vient de crever, là, il va revenir à la vie au cercle d'invocation, et je compte bien être le premier à lui mettre la main dessus... Ainsi qu'éviter d'assumer encore un crime dont je ne suis nullement le responsable, et je dois avouer, que je commence à avoir des doutes. Non, une certitude, Valyrionil, tu me caches des choses, sinon tu serais un peu plus concerné par ce qui vient de se passer ! Qu'on travaille ensemble ? Très bien. Que je te protège ? Pas de problème, mais j'ai besoin d’en savoir un peu plus !"

*Bien d'accord... Car de ce que je vois ce type est aussi honnête qu'un démon qui veut passer un pacte !*

J'étais bien d'accord avec lui et cela en disait long... Mais quel que soit sa décision il était évident que je ne le laisserai pas repartir avec la donzelle. Qu'il est des comptes à régler avec elle je le comprenais très bien, mais elle restait une habitante du donjon et si elle disparaissait cela attirait l'attention. Or, non seulement je ne comptais pas déjà voir une personne avec laquelle je venais de m'allier partir en prison, mais également je ne voulais pas attirer davantage le regard du Triumvirat sur ma personne de façon négative, surtout pas avec l'ordre...

Alors je raffermissais encore ma prise, sec et l'empêchant de s'éloigner à moins qu'il ne me résiste ouvertement, ou me réponde honnêtement, auquel cas je relâcherai ma prise.
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Chut! Ca étudie! [PV Engar] - Page 2 Left_bar_bleue32/40Chut! Ca étudie! [PV Engar] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Chut! Ca étudie! [PV Engar] - Page 2 Empty Re: Chut! Ca étudie! [PV Engar]

Message  Invité Dim 16 Nov 2014, 16:13

Alors qu'il s'apprêtait à sortir, quelque chose le stoppa net dans son élan. Une main s'était posée fermement sur son épaule et l'empêcher de partir avec sa captive. Valyrionil se retourna pour faire face à la source de cette contrariété. Il aurait bien voulu, par la même occasion, lancer une attaque surprise avec sa main libre, mais son bras étant cassé, cela s'avérait impossible. C'était Engar qui le retenait et lui demandait des explications sur ce qui venait de se passer. L'idée de les lui fournir traversa fugacement son esprit, mais cela ne serait qu'une source d'ennui supplémentaire. Et de toute façon l'idée de divulguer son passé l'horripilait au plus haut point, même à son congénère et sauveur.

D'un brusque haussement d'épaule, le jeune homme se dégagea et déposa son fardeau au sol. Son visage était serein, mais ses yeux glacials. Il se mit à signer de sa main valide avec une certaine hâte.

"Cela n'est qu'un jeu qui n'a que trop longtemps durer. Par contre, je ne pense pas qu'ici soit le lieu idéal pour en discuter. Personnellement je n'ai pas envie d'attendre de voir si on nous réserve d'autre surprise par ici."

Et pour conclure son discours, il haussa une dernière fois les épaules pour signifier que la discussion était close et se retourna en direction de la sortie. Il récupéra son fardeau et reprit son chemin. Valyrionil espérait que son compagnon reprenne la tête de la "troupe" et mène vers cette personne qui pourrait peut être le renseigner sur un lieu propice pour dormir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Chut! Ca étudie! [PV Engar] - Page 2 Empty Re: Chut! Ca étudie! [PV Engar]

Message  Engar Lun 17 Nov 2014, 08:08

Si lui était calme, ce n'était nullement mon cas. Ainsi alors qu'il déposait le corps de la jeune femme afin de me faire face c'était avec une certaine hargne que je soutenais ses traits apaisés, presque passifs et qui en devenait irritant. Il se comportait comme si tout cela n'avait aucune importance, comme s'il ne se souciait guère des compétences... Et si j'avais déjà compris qu'il était du genre solitaire, du genre sur lequel il ne valait mieux pas compter en terme de fidélité, je comptais bien être remboursé pour l'aide que je lui apportais, or ce paiement se traduisait à mes yeux par ne pas m'attirer plus d'ennuis que nécessaire, et ce n'était le début. Or déjà il semblait bien déterminé à créer autant de remous que possible au sein du donjon. Ainsi, alors que je guettais sa réponse silencieuse je m'avançais afin de lui passer devant ,légèrement afin qu'en tournant légèrement la tête je puisse toujours le voir alors que je lui répondais d'une voix irritée.

"Ici ou ailleurs qu'est ce que cela va changer ? Ton ennemi semble bien informer, et tant que tu ne menaces pas directement le donjon avec ton "jeu" ses habitants n'ont cure de tes dessins ! Or, maintenant que j'y suis impliqué, j'aimerai bien connaître toutes les règles pour ma part ! D'autant plus quand tu sembles bien déterminer à avoir des ennuis pour ta part ! Car de mauvaises surprises tu vas en effet en avoir si la garde du donjon s'intéresse un tant soit peu à la mort, même si elle n'est que temporaire, d'un de ses habitants et la disparition d'un autre, et je te rappelle que l'épéiste aura tout ses souvenirs quand il reviendra à la vie d'ici quelques heures ! Rien ne l'empêchera alors de tout raconter à sa manière si nous ne prenons pas les devants...Et sois certain que dans son histoire ce ne sera nullement lui l'agresseur."

J'avais dis que je l'aiderai à trouver un logement , c'était vrai, et de fait je me conformais à sa parole, m'avançant un peu plus afin de le guider, hors de cette ruelle, puis en direction du quartier des résidences afin de se rendre là où se trouvait les demeures. Là il lui suffirait de vérifier lesquelles étaient vides et il lui suffirait alors de poser sa main sur une glyphe pour se l’approprier, un clé devant se matérialiser alors dans sa main, la plupart des appartements étant gratuit, puisqu'il fallait bien loger tout les habitants, après il s'agissait souvent de lieu simple que l'habitant pouvait aménager, mais à sa charge. En somme la chose prendrait assez peu de temps, et c'était pour cela que j'acceptais de le faire, afin de pouvoir régler le reste de l'affaire sans avoir à traiter d'autres problèmes.... Et si j'étais certains qu'il y avait des demeures de libres , soit parce que son habitant était mort, soit parce qu'il avait quitté le donjon, c'était parce que sinon Shiru aurait usé de sa magie pour construire sur le champs une nouvelle pièce et en aurait donné la clé à Valyrionil !

Et même si ça devait ne pas être le cas i l restait toujours une dernière option à Valyrionil pour se loger, une option qui semblait le tenter vu son attitude, à savoir les geôles de la prison, mais ce qui était certains c'est que pour ma part je ne l'y suivrai pas... Ainsi nous progression dans la rue, croisant quelques rares habitants du donjon et bien sûr il en fut certain pour nous interroger sur notre étrange fardeau, ce à quoi je répondais d'un air mécontent, qu'il s'agissait d'une donzelle qui s'était trop saoulé et allait décuvé chez elle, ce qui causait soit le rire soit un haussement d'épaule dédaigneux, mais dans tout les cas un désintéressement rapide de notre personne, ce qui m'arrangeait... D'autant plus que tendu comme je l'étais, ce qui se voyait à ma démarche et à mon mutisme profond alors que j'ouvrais la voie à mon congénère je ne prendrai nullement de gants pour régler la moindre difficulté qui viendrait se mettre e,n travers de mon chemin, parce que bon des gobelins, ds démons et des cultistes sans même avoir le fin mot de l'affaire en une seule journée ça commençait à faire beaucoup... Et justement je finis, par annoncer sèchement, ne laissant guère le choix à mon compagnon de route quant à ce que j'annonçais, alors que nous arrivions dans une zone avec quelques demeures libres.

"Fais vite ton choix...Car après nous déposerons cette jeune femme auprès de la garde qui réglera l'affaire."

Certes, j'étais le premier à critiquer la garde pour son incapacité à agir au delà du donjon, mais au sein de ce dernier elle pouvait faire preuve d'une certaine efficacité, ce qui était des plus appréciables, surtout qu'avec Shrivei rien de ce qui s'y passait d'important ne m'échappait. Et à ce sujet je me doutais que ma chère amie harpie devait être frustré après l'épisode des démons où elle n'avait même as pu un peu se défouler ! S'occuper de cette jeune femme allait justement lui permettre de s'apaiser un peu.

Et ses subordonnées me loueraient sans nul doute pour avoir donné à leur supérieur quelque chose d'autre pour se défouler que leur malheureuse personne, ce en quoi je les comprendrai puisque j'avais été à leur place pendant un certain temps !
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Chut! Ca étudie! [PV Engar] - Page 2 Left_bar_bleue32/40Chut! Ca étudie! [PV Engar] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Chut! Ca étudie! [PV Engar] - Page 2 Empty Re: Chut! Ca étudie! [PV Engar]

Message  Invité Mar 25 Nov 2014, 14:01

Valyrionil le regarda passivement passer devant et se retourner vers lui. Il endura sereinement la litanie coléreuse de son homologue humain. L'idiotie était bien une des seules vertus communes à toute sa race, et visiblement Engar n'échappait pas à la règle. Il était passé de victime à bourreau pour celui-ci. Lui, qui n'avait jamais rien demandé, se retrouvait dans cette merde et son compagnon allait l'y enfoncer encore plus. Valyrionil soupira légèrement devant autant d'ignorance et de rigidité de son compagnon.
Mais il choisit de ne rien dire, de laisser ce silence pesant clôturait cette ridicule conversation.

Son fardeau sur l'épaule, il suivit docilement Engar à travers le dédale de rue de cette étage. De nombreux habitants s'étonnèrent de la jeune femme posée sur l'épaule de Valyrionil et les questions gênantes plurent. Pour toute réponse, il garda son stoïcisme et laissa son compagnon se débrouillait avec ces problèmes mineurs. L'architecture des lieux changea peu à peu pour devenir de plus en plus bordélique. Ils arrivèrent dans le quartier des habitations. Un mélange de maison richement décorée et de chambre sobre. Des glyphes marquaient l'entrée de ces logements, certains dorés, d'autre argentés ou encore cuivrés.

Alors que ses yeux parcouraient les contours de chaque habitation, estimant leurs qualités et leurs dispositions en cas d'attaques, son compagnon le somma de vite faire son choix. Apparemment, celui-ci était pressé d'aller retrouver la Garde, mais pour sa part, Valyrionil l'était moins. Trop de questions dérangeantes allaient être posées et sa seule source d'information enlevée.

Il s'approcha d'une chambre à l'allure quelque peu délaissée. Son ancien propriétaire n'avait pas dû être du genre soigneux. Des fissures lézardaient le bois de la porte d'entrée et une couche de crasse voilaient les fenêtres. Ce logement se trouvait proche d'une des sorties et ses fenêtres donnaient directement sur l'artère principale. D'ici il pourrait facilement guetter toute tentative d'attaque sur sa personne. Une forte impression se dégageait de ce lieu, comme si l'atmosphère était parcouru d'électricité statique. Un nœud de pouvoir. Ses doigts se posèrent sur le mur et le parcourut d'un air absent. De la pierre, ininflammable. Ils se posèrent sur une forme à moitié effacée, un sigle qu'il n'avait pas revu depuis longtemps. Une note de musique barrée d'une épée. Il ressemblait comme deux gouttes d'eau au blason de son ancien ordre, mort depuis bien longtemps. Ce souvenir ramena le sourire à ses lèvres et il bénit cette providence de l'avoir amener ici, même si cela n'était peut être qu'une coïncidence. Les ravages du temps avait potentiellement donné vie à ce symbole. L'espoir de redévelopper ses talents, une fois sa voix retrouvée, s'ancra dans son âme.

Alors que sa main s'approcha du glyphe cuivrée, plusieurs options se dessinèrent dans son esprit. Il pourrait jeter l'humaine à l'intérieur et s'enfermer avec elle pour la torturer. Mais il ne savait pas comment son compagnon psychorigide allait réagir. D'une façon violente sans aucun doute et qui serait loin d'être dans son intérêt. Ou alors juste laisser un marqueur magique sur le corps de la donzelle et une fois débarrassé de son encombrant compagnon, il la traquerait dans les bas fonds de ce donjon. La deuxième solution était la plus sage à tout point de vue. Sa main se posa sur le glyphe d'activation et une lueur bleuté l'enveloppa. Un petit picotement se fit sentir. Il retira sa main. Une clé se matérialisa dans un nuage de petite paillette dans celle-ci. Acquisition réussite. Il la rangea sous sa chemise et se retourna vers Engar. Son visage affichait toujours cette même expression sereine voir détachée. Sa main valide se posa sur le dos de sa captive pour la soutenir sur son épaule et y laissa un discret marqueur magique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Chut! Ca étudie! [PV Engar] - Page 2 Empty Re: Chut! Ca étudie! [PV Engar]

Message  Engar Sam 29 Nov 2014, 17:17

Au moins Valyrionil sembla rapidement faire son choix, après une brève observation globale des lieux et un examen plus attentif de la première demeure qui avait attiré son attention, il sembla faire son choix. Cela m'arrangeait fortement puisque de mon côté je faisais le pied de grue, même si j'étais relativement vigilant, ne serait ce que pour éviter d'être pris au dépourvu par une nouvelle flèche. Se faisant je remarquais bien un détail, il ne relâchait à aucun moment sa victime, comme s'il s'attendait à ce que je la lui prenne ou qu'elle s'enfuit si jamais il relâchait un tant soit peu l'attention qu'il lui dédiait, et rien que ce détail accroissait mes soupçons à son égard. Moi qui au début avait songé avec amusement que ce serait probablement le plus ridicule des espions le percevait désormais comme une menace qui pour atteindre ses propres objectifs ne se soucieraient pas des dégâts qu'il causerait... Comme moi en somme, un peu, sauf que j'ignorais si ses dits objectifs étaient un tant soit peu louable. Seulement, l'aide qu'il proposait n'était pas à repousser et ce n'était pas en le brusquant davantage que j'en apprendrai plus sur ce que je voulais savoir.

Je n'en réagissais pas moins rapidement quand finalement la clé d'un des appartement se matérialisa dans sa main. Maintenant que cette modalité était accomplie, nous pouvions passer à la suite.  Le laissant ainsi transporter son fardeau je le guidais à travers les couloirs du donjon, revenant un peu sur nos pas afin d'arriver au poste de garde où serait réglé cette affaire. Se faisant il n'y eut guère d'incident en chemin, le silence était même presque pesant entre nous... Mais en même temps je n'allais pas en dire davantage s'il ne me rendait pas la pareille ! Ainsi nous arrivâmes devant la porte, que je poussais, retrouvant Shrivei et les hommes sous ses ordres. Une fois la surprise, brève, passée, je lui fis un bref signe du regard en direction de Valyrionil, qu'elle comprit sans peine, se relevant en grommelant.

"Qu'est ce que vous avez encore foutu ? Tsss... Bon Arkog, Sefris, occupez vous du jouvenceau et de la dame qu'il porte, je reste avec le porte-haine."

Le minotaure et l'homme lézard concerné grondèrent un peu, visiblement mécontent de devoir s'occuper du travail ingrat, mais ils s'en acquittèrent. Valyrionil pourrait fuir bien sûr, mais ça serait la pire chose à faire et il serait sans doute rattrapé avant de sortir de la tour. Ne me souciant donc guère de cela, je laissais les gardes faire leur boulot, avant de m'asseoir en face de Shrivei, maintenant seul à seul.

"Tes hommes vont avoir du mal à le faire parler."

J'annonçais cela avec un léger sourire, mais la capitaine n'était pas du genre à aller par quatre chemin, et ainsi se penchant sur la table elle gronda légèrement à mon encontre.

"J'avais cru comprendre quand il était venu nous voir, mais de toute façon ils ne vont faire que lui poser des questions d'usage, c'est surtout toi qui va me dire qu'est ce qui s'est encore passé pour que tu reviennes nous voir deux fois dans la même journée."

"J'y viens, j'y viens... Pour faire court après qu'on vous ait laissés avec les corps des démons on est allé à la taverne puis chercher un appartement pour ce "jouvenceau". Seulement en chemin on s'est fait agresser par des habitants du donjon, des membre d'un culte démoniaque selon lui, mais s'il dit vrai des vulgaires hommes de mains alors car je n'ai senti aucun aura infernal autour d'eux ! La damoiselle qu'il transporte est un des deux agresseurs, qu'il a assommé, quant à l'autre... Un archer inconnu l'a tué d'une flèche et l'a disparu avant que je ne puisse le voir !  Cependant en tant qu'habitant du donjon il va ressusciter..."

"Et tu es venu me voir pour éviter des problèmes par la suite et te trouver encore inculpé de meurtres, hm ? Un choix prudent, tant pour toi que pour ton ordre."

Sa voix était sèche, mais je savais pouvoir compter sur elle, même si c'était en vérité tout autre chose que j'attendais d'elle et que j'évoquais alors que je posais mes mains jointes sur le bois vermoulu de la table.

"Je me moque bien de ça, de toute façon le triumvirat est tellement laxiste qu'il aurait bien laissé passé ça ! Qui plus est je ne me serai pas laissé jugé cette fois. Non, ce que j'attends vraiment de toi c'est trois choses... Tout d'abord j'aimerai que tu t'occupes des démonistes, récupères celui qui va ressusciter et gardes un œil sur lui et la donzelle. Ensuite envoyer quelques gardes fouiller la zone du meurtre, des types avec le flair aiguisé ou des dons psychique pour essayer de savoir quel était ce fichu assassin... Et enfin essayer d'en apparence plus sur la "jouvenceau". Au début, je pensais que c'était juste un pauvre type que les emmerdes suivaient, mais il est trop désinvolte, trop méprisant des règles d'ici. J'ai l'impression qu'il cache quelque chose, et savoir ce que c'est ne saurait pas nous faire de tort !"

Ce n'était pas très honnête de ma part, mais Valyrionil ne l'étant pas à mon égard je n'allais pas le laisser faire des sottises qui risquaient fort de se montrer plus gênant pour moi qu'autre chose ! Shrivei pour sa part se contente de hocher pensivement la tête, avant de sourire.

"En somme tu me demandes juste de faire mon travail, en me donnant le infos nécessaires..."

J'eus un léger éclat de rire alors, tout en me relevant.

"C'est exactement ça... Bon j'ai des choses à faire et le jouvenceau doit en avoir marre que je le suive sans cesse alors je me sauve. Ne tarde pas trop à le relâcher hein !"

"Tout dépend de lui."

Riant à nouveau je sortais alors de la salle de garde en saluant Shrivei de la main, avant de me diriger vers la sortie. Une fois la prote franchie je m'étirai avec un léger sourire satisfait. Dire que la journée s'était bien passé aurait été mentir, mais ça aurai pu être bien pire, d'autant plus qu'avec un peu de chance j'y gagnerai beaucoup.

La cerise sur le gâteau étant la perspective de possible annihiler un culte démoniste... Et que le donjon ne vienne pas m’embêter avec ça, car certes ils invoquaient des démons, mais rarement de ceux qui étaient agréables, plutôt le genre à ne venir qu'à l'appel de sacrifice pur en avoir encore plus, le genre qu'on pouvait tuer sans remord !
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Chut! Ca étudie! [PV Engar] - Page 2 Left_bar_bleue32/40Chut! Ca étudie! [PV Engar] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Chut! Ca étudie! [PV Engar] - Page 2 Empty Re: Chut! Ca étudie! [PV Engar]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum