My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Figurines Funko Pop : 2 achetées = la ...
Voir le deal

La folie dans les ténèbres

2 participants

Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty La folie dans les ténèbres

Message  Lexi Ven 17 Oct 2014, 19:17

J'étais d'accord pour les laisser partir. J'avais bien sur confiance en mon frère, et Lexi m'avait scotchée avec sa mission surprise en solo. Son rapport était parfait, et Engar avait les informations nécessaires pour s'organiser dans les meilleures conditions. De plus, pour une première mission au nom de l'Ordre, c'était tout de même un joli coup... Libérer des créatures prisonnières de l’Église et réduites à l'esclavage, ce n'était pas ça qui allait ternir notre réputation, bien au contraire.

Même si c'était inutile, je demandais à Engar d'être prudent. Neutraliser la garde autour de la mine ne semblait pas compliqué, mais ils n'avaient aucune idée de ce qu'ils trouveraient dans les profondeurs... Par précaution, je décidais de rester dans les alentours, sans pour autant quitter la forêt maudite. Je ne comptais pas intervenir, mais s'il le fallait, je ne serais pas trop loin. Je préférais cependant taire cette information à Lexi. La fée devait considérer la mission comme un duo, et savoir quoi faire si les choses tournaient mal pour Engar, afin de les sauver tous les deux. Mon frère et Shkeil étaient donc les seuls au courant.


---------------------------------------------------------------------------------------------

Lexi était d'abord retournée dans son appartement avant de retrouver Engar comme prévu. Elle ne savait toujours pas comment considérer la proposition qu'il lui avait faite, tout comme l'idée qu'il veuille passer du temps avec elle. Mais elle tâchait de ne pas trop y penser en se concentrant sur leur mission. Elle ouvrit alors une de ses armoires et s'empara de plusieurs petites fioles rondes en verre, complètement vides. Elle les entoura dans de fines serviettes avant de les disposer soigneusement dans un sac. Ouvrant un nouveau placard, elle embarqua dans ses affaires une petite boite de gâteaux fait maison qui risquaient de s'abimer s'ils n'étaient pas mangé dans les jours qui venaient.  

La fée se retrouva ensuite chez Engar, et commença à préparer leur soirée. Son carnet ouvert, elle releva les horaires les plus importants et les marqua sur certains points stratégiques sur une grande carte étalée par terre. Engar devait en savoir autant qu'elle, et tous deux devraient être coordonnés une fois sur place. Ils se mirent alors au travail lorsqu'Engar vînt la retrouver, lui annonçant alors la décision positive de Felina. Au cours de la soirée, il la conseilla, la rassura, puis lui raconta de nouveau quelques histoires de ses aventures passées. Malgré ces étranges et dérangeantes sensations qui ne quittaient pas Lexi, la fée était plutôt détendue, et réussit même à profiter de la soirée sans faire de crise.

L'heure tournait, et ils auraient une grosse journée le lendemain... Alors comme la fois précédente, Lexi se laissa bercer par les récits d'Engar avant de s'endormir sur ce lit pourtant si inconfortable. Mais cela n'avait que peu d'importance, et elle n'était pas à plaindre comparé au pauvre humain qui sacrifiait le peu de confort pour une simple chaise... Pendant un instant, elle avait voulu lui proposer de partager, après tout, elle ne prenait pas beaucoup de place. Mais elle s'était vite ravisée, craignant qu'il ne prenne ça pour autre chose... C'était pourtant ce qu'elle avait l'habitude de faire avec tout le monde. Mais pas tout le monde ne la mettait dans un tel état. Alors elle n'avait rien dit et s'était laissée sombrer.

Elle se réveilla une heure plus tard, constant qu'Engar s'était endormi lui aussi, enroulé dans sa cape. Elle le regarda quelques instants d'un air dépité. De toute manière, elle n'aurait pas la force de le transporter jusqu'au lit, et se retrouverait dans une situation des plus pathétiques lorsque celui-ci se réveillerait pendant la manœuvre...


" On aurait pu partager.... "
Chuchota-t-elle doucement.

Renonçant à son idée,  elle se leva sans bruit pour aller chercher son sac. Se remettant ensuite sur le lit, elle disposa les fioles de verre devant elle. Concentrée, ses ailes s'illuminèrent. La poussière qu'elle secréta scintilla alors, et Lexi n'avait qu'à la récupérer directement dans sa paume en caressant doucement la membrane magique. Elle fabriquait alors une simple poudre de lumière, avec laquelle elle remplit trois des fioles devant elle. Changeant de couleur, les ailes secrétèrent ensuite une poussière rouge, poudre d'affaiblissement qui vînt alors remplir quatre fioles. Et enfin, dans un effort un peu plus poussé, elle put produire quelques grammes de poussière noire. Une poussière toxique, qui n'avait d'effet que sur elle si elle venait à l'avaler. C'était tout simplement fatal pour la productrice de cette poudre, au cas où il n'y avait plus de choix. Lexi préférait prendre ses précautions. Si les choses tournaient mal, et qu'elle venait de nouveau à se faire capturer, enfermer dans une cage voir même torturer, elle préférait encore mourir à sa manière, et sans douleur.

Une fois les fioles remplies, elle les rangea de nouveau dans son sac, satisfaite de son travail. Si elle avait pu produire autant de poussière magique, c'était parce qu'elle avait pris soin de se ressourcer juste avant, sans quoi il lui aurait été difficile d'en faire autant. Néanmoins la fatigue se fit encore plus ressentir, alors elle s'affala sur le lit, et retrouva le sommeil en moins d'une minute.

Lexi
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue16/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Engar Sam 18 Oct 2014, 13:51

De nous deux, je fus le premier à me lever lorsque l'aube se leva. Par courut d'un bref sursaut de par ma position précaire, je sentais clairement mon corps engourdi suite à ce sommeil inconfortable, mais néanmoins réparateur. Baillant alors bruyamment je me relevais avec lenteur, faisant craquer le bois de la chaise. L.'instant d'après d'autre craquement,plus léger se firent entendre, ceux produit par mon corps alors que je l'étirais afin de l'éveiller au mieux, me défaire de cette pénible sensation qui l'habitait alors. La chose m'occupant quelques minutes je ne pouvais m'empêcher de penser à ce que m'avait dit Felina la veille, son plan pour assurer nos arrières. A vrai dire, je n'étais pas des plus confiant... Non j'étais même opposé à cette idée. Je comprenais sa volonté de nous protéger, mais le problème de son plan était que, même s'il restait Shkeil au donjon, il demeurait seul supérieur de l'ordre pour gérer toute affaire qui pourrait survenir, sans être le véritable chef. Oh, je ne remettais pas en cause ses talents, mais je craignais plus qu'il s'avère débordé par les tâches qui allaient lui incomber, et quand bien même il pourrait en informer ma sœur promptement, cela pourrait lui prendre du temps pour revenir, trop de temps. Néanmoins, tout cela je l'avais tu, ma sœur était la cheffe désormais, je n'avais plus à lui procurer tout ces conseils, ses mises en gardes à moins qu'elle ne me les demande. C'était à elle de faire ses choix et d'en assumer les conséquences.

Et puis soyons honnête, il n'y avait pas que des mauvais aspects à la chose. En plus de la sécurité supplémentaire que cela nous donnait, cela permettrait d'offrir une escorte certaine aux prisonniers si l'un d’entre nous devait rester sur place afin de régler d'autres problèmes. Lesquelles ? Je ne le savais pas encore, c'était évident, mais les possibilités demeuraient pour autant des plus nombreuses, aucune n'étant à négliger. Sur cette pensée j'achevais de m'étirer, mes articulations réchauffées et mon corps pleinement opérationnel, je saisissais dans mes affaire un morceau de viande séché pour me caler l'estomac pour la journée. Se faisant je regardais la fée, puis le soleil par la fenêtre... Nous n'avions pas de limites urgentes de temps, mais si nous voulions exploiter au mieux les tours de garde il n'allait pas falloir tarder à partir. De fait ma main se tendit vers elle afin de la réveiller avant de me stopper.

Tss...C'était idiot, je l'avais vu s'endormir avec ses habits, mais en même temps ces derniers étaient si léger qu'avec ce que je pouvais voir d'elle sous la couverture élimée de ma couche, à savoir son cou et son épaule à nue, j'aurai pu la croire dévêtue en dessous. Cette pensée, gênante, m'avait fait brièvement rougir et avait interrompu mon geste... Avant que je ne me ressaisisse, chassant cette honte saugrenue de mon esprit. Ma main se posant alors doucement sur son épaule, je la secouais doucement pour la réveiller. Ce geste était d'ordinaire à éviter avec d'autres mercenaire, parce que le risque que ce dernier, par habitude de réagir à des assauts nocturnes, risquer fort de vous planter un couteau dans la gorge avant de vous reconnaître, mais Lexi n'avait pas une telle arme sur elle et vu comment elle dormait paisiblement je n'avais pas le cœur de la réveiller par un bruyant tintamarre ! Bon sang, il fallait croire que je persistais à m'amollir.

Mais quoi qu'il en soit je me redressais une fois qu'elle fut réveillée, l’accueillant avec un sourire alors que je calais sur mon épaule le sac qui contenait tout le nécessaire pour le voyage. De la nourriture, de quoi boire, de quoi allumer un feu, mais aussi de quoi guérir, afin de pouvoir parer  à toute blessure éventuelle ou pour apaiser au mieux les souffrances des prisonniers et rendre transportable ceux qui ne le seraient pas à tout hasard. Tout en se faisant je faisais un petit résumé à la fée de ce qui allait suivre.

"Prépare toi, nous allons bientôt partir... Pour éviter d'être repéré sur la route il serait bien que tu adoptes ta petite forme, quitte à te reposer sur moi si les long trajets te sont difficiles avec cette apparence, d'autant plus que je comptais prendre un cheval. Ça nous permettra de progresser plus rapidement, sans pour autant trop risqué d'être remarqué si on le laisse assez loin des lieux. En plus on pourra le harnacher au retour à une charrette, qu'il doit bien y avoir dans la mine, pour aider les plus blessés à faire le retour..."


Charrette qu'on ne prenait pas dès le départ car justement elle ne pourrait pas s'approcher suffisamment de la mine sans être repéré, en plus de nous ralentir et de nous rendre suspect ! Finissant alors de me préparer je me tenais près de la porte ,attendant que Lexi achève de se réveiller et de se préparer comme il fallait avant de descendre dans la cour, où m'attendait un cheval déjà préparé aimablement loué pour moi par Shrivei... Et à partir du moment où nous arions franchi les murs avec, la mission commencerait et rebrousser chemin pour un oublie trivial serait exclu, et c'était pour justement éviter un problème de ce genre que je repris la parole alors que Lexi s'approchait.

"Tu es sûr de ne rien avoir oublié ?"
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue32/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Lexi Dim 19 Oct 2014, 20:42

Quelqu'un la regardait. Elle se croyait pourtant seule, mais elle ne l'était pas... Nageant au fond d'un lac, elle tenta de remonter à la surface pour découvrir qui était son observateur. Mais alors que sa tête s'apprêtait à sortir de l'eau, une main agrippa fermement ses cheveux, l'obligeant à rester immergée. Privée d'oxygène, la fée paniqua et se débâtit avec force pour se libérer. Au bord de l'évanouissement, une nouvelle main se posa sur son épaule et la bougea doucement.

Lexi ouvrit les yeux et se retourna. Engar venait de la réveiller, un sourire aux lèvres, tout en continuant de préparer ses affaires. La fée se releva doucement en fronçant les sourcils... Elle ne faisait jamais de cauchemar. Ses nuits étaient d'ordinaire calmes et tranquilles, alors elle peinait à comprendre ce qui venait d'arriver. Peut-être parce qu'elle avait dormi en dehors de sa chambre, ou bien parce qu'elle stressait pour la mission. Ou bien à cause d'Engar... Elle leva des yeux soupçonneux vers lui, prêtre à lui faire une remarque, puis se ravisa en songeant à quel point ce serait ridicule...

Ce fut alors lui qui prit la parole, pour lui demander de se préparer, et de garder sa petite forme pendant le voyage. Elle pencha la tête de côté en prenant un air étonné.


" Je ne comptais pas te suivre en volant ! " Déclara-t-elle sur un ton taquin.

En effet, même si elle adorait voler puisqu'elle en avait été privée toute son enfance, ça devenait fatiguant au bout d'un certain temps ! Et puis elle devait garder ses forces pour quand ils seraient sur place, il ne valait mieux pas risquer de s'épuiser avant... Quant à garder sa forme originelle, oui, c'était une évidence. N'ayant aucunement besoin de s'étirer, Lexi s'envola du lit pour récupérer le sac de fioles et rejoindre Engar près de la porte. Elle profita alors du trajet jusque dans la cour pour se coiffer rapidement avec ses doigts et rajuster le peu d'habits qu'elle portait, tout en restant bien derrière Engar pour s'assurer qu'il ne la voit pas s'agiter ainsi. Pourquoi vouloir être belle? Sans raison ! Elle n'avait pas à se justifier !

Elle aperçut le cheval préparé pour Engar quant celui-ci se tourna pour lui demander si elle n'avait rien oublié. Elle bloqua un instant, craignant d'avoir oublié un truc super important. Mais quelques secondes suffirent pour lui rappeler que non, elle n'avait rien oublié. Il avait les vivres, le nécessaire pour le voyage, ainsi que la carte sur laquelle ils avaient travaillé la veille. Elle avait son précieux carnet, ses fioles magiques puis... quelques gâteaux. Elle s'avança alors vers Engar et lui posa son sac sur son torse.


" Non, je n'ai rien oublié. Et tu va devoir te charger de ça chef ! Mais fait attention, c'est fragile... "

Elle lâcha son sac et prit un peu de hauteur pour se transformer dans un nuage de poussière lumineuse, devenant ainsi minuscule ! Puis dans un sourire radieux elle alla se poser à califourchon sur la crinière du cheval, face au cavalier et non à la route. Ainsi, elle pourrait mieux regarder discuter avec Engar. Elle l'observa monter à son tour, tout en prenant conscience de la chance qu'elle avait... Sa première mission. La première fois qu'elle allait faire quelque chose pour les autres, et non pour elle... La première fois qu'elle allait servir à quelque chose ! Et tout ça grâce à l'homme en face d'elle, puisqu'il l'avait choisi, elle, et pas un autre.

Alors que face à Engar, elle sentait déjà un flot désagréable d'émotions incompréhensibles, elle s'étendit d'avantage sur l'encolure pour se mettre à l'aise. Ainsi elle pouvait également regarder le ciel au travers des branches d'arbres qui évoluaient au rythme des pas de leur monture. Elle en profita pour sentir la nature autour d'elle, et la magie de la forêt maudite qu'ils devaient traverser, afin de s'y ressourcer en douceur. Plus détendue, son regard retrouva Engar.


" Ce sont les fioles magiques que j'ai préparé hier soir, qui sont fragiles. Chacune a son utilité, selon sa couleur. D'ailleurs j'espère ne pas t'avoir réveillé cette nuit en les faisant, mais tu semblais bien dormir... Comme un gros bébé. Un gros bébé qui ronfle même. "

Elle ne pouvait pas s'en empêcher, c'était plus fort qu'elle. Et puis c'était tellement plus facile de se moquer plutôt que de parler de choses sérieuses... C'était d'ailleurs son bouclier préféré, car très efficace ! Et même si elle tentait de faire des efforts avec Engar, parfois même malgré elle, le naturel revenait vite au galop... Cependant elle l'avait dit sur le ton de la plaisanterie, et Engar commençait à connaitre la chipie qu'elle était. C'était aussi un moyen de se détendre elle-même, car même si elle faisait tout pour se convaincre du contraire, cette toute première mission était vraiment angoissante.
Lexi
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue16/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Engar Dim 19 Oct 2014, 22:53

Répondant par un sourire amusé à sa déclaration approuvant la façon dont j'avais imaginé le voyage, je rejoignais ensuite la monture préparé par Shrivei. Attendant alors Lexi brièvement, j'en profitais pour caler sur le cheval une partie du matériel dont nous allions user, ainsi que vérifier les sangles au cas où le palefrenier se serait révélé incompétent ou mal-intentionné... Une fois cela fait, aucun problème ne m'apparaissant, je tapotais doucement le flanc de l'animal, qui paraissait robuste et en bonne santé, tout en me remémorant les premières fois où j’avais chevauché. Depuis le temps, j'avais largement pu apprendre comme devenir un cavalier un tant soit peu doué, mais à mes débuts, moi même je n'avais jamais vu d'autres résultats aussi pathétiques depuis lors !

C'était alors que Lexi arrivait et que je lui adresse la question quant à un éventuel oubli, qui reçut rapidement une réponse des plus rassurantes. Cependant, avant que je ne puisse enfourcher ma monture elle s'approcha pour me donner un sac au contenu fragile... Aux tintement que j'entendis je compris rapidement qu'il s'agissait là de fioles. Des potions ? J'ignorais que la fée en possédait et en usait, mais bon, ce n'était pas très encombrant et devait bien avoir son utilité que j'apprendrai tôt ou tard ! L'instant d’après, elle adoptait comme convenu sa taille réduite pour aller s'installer sur la monture, alors qu'après avoir calé soigneusement sa sacoche dans une des fontes de la selle je mettais le pieds à l’étrier et me positionnais dan la selle, avant de prendre les rênes en main. Se faisant je remarquais la position qu’avait prise à moi, face à moi, sans doute pour pouvoir discuter plus aisément. Une attitude qui n'était pas très prudente, mais il était vrai que la majorité du voyage serait sans grand danger et qu'en cas de rencontre impromptu il lui serait aisé de se dissimuler, et pour ma part on m'ignorerait aisément.

Pressant alors mes talons sur le franc de ma monture afin de la faire partir au pas, puisque le trajet serait trop long pour y aller au galop, ou même au trot, nous sortîmes ainsi du donjon pour nous engager sur la route qui traversait la forêt maudite. A chaque pas, les sabots du cheval claquaient sur la terre sèche, tandis qu'au dessus de nous le soleil qui avait fini de se lever se montrait par intermittence, à travers des rayons qui transperçaient les feuillages qui nous surplombait. La chaleur était presque idéal, il faisait chaud, oui, mais un léger vent sifflant entre les arbres venait compenser cela. Une ambiance des plus adaptées pour une fée comme Lexi... Même s’il m'était pénible de faire attention à ne pas être aveuglé parl es rayons du soleil alors que j'essayais de regarder la route. C'est alors que, laissant vagabonder mes pensées, bercé par l mouvement du cheval, la voix de Lexi m'interpella. Je baissais alors la tête vers elle... Pour ce que ça changeait de toute façon, la route n'était pas dangereuse, je ne constituais pas une proie intéressante pour des bandits et au moins ainsi ce fichu soleil cesser de me meurtrir !

Quant au propos de ma compagne de voyage ils concernaient tout d'abord ses fioles, et la chose me satisfit. Non seulement parce qu'elle me confirmait leur utilité, mais aussi avait la bonne idée de me prévenir, c'était un nouveau bon point pour elle... Mais une chose me troubla. Il s'agissait du fait que, malgré moi ,je fus bien plus satisfait, amusé lorsqu'elle parla de mon sommeil, allant même jusqu'à rire un peu. Puis, alors, me voûtant un peu, comme pour m'adresser au plus près d'elle, je dis sur le ton de la confidence,des plus exagéré vu la situation.

"C'est encore là un de mes secrets ! Plutôt que de laisser planer le doute par un silence total, un tel ronflement permet de faire croire qu'il s'agit là d'une grosse bête sauvage... Et personne ne se risque à déranger un tel animal pour rien !"

Riant alors plus fort en me relevant ,la tête légèrement basculé, mon sourire se fit pendante un peu plus triste, alors que je pensais au vrai raison de la chose.Une chose qui ne me dérangeait guère, mais qui était perturbante au vu de l'image qu'elle avait employé. De fait, c'était avec une sorte d'amertume que je poursuivais.

"Comme un bébé oui... Ça doit bien être le seul point que je partage encore avec eux, pouvoir dormir pleinement en paix parce que je n'ai nul regret. Il n'y pas vraiment de justice, eux les innocents et moi le coupable parfait nous dormons avec la même tranquillité."

J'essayais de dire la chose avec amusement, mais j'avais conscience que cela sonnait faux... Et ainsi, comme par réflexe je revenais sur un autre sujet, moins trivial, moins personnel, et ce fut ainsi d'une voix douce que je lui demandai,s la tête tournée vers la fonte contenant ses fioles.

"D'ailleurs, à propos de tranquillité... Je le serai un peu plus en connaissant d'avance les effets exacts de tes potions. Ne serait ce que pour savoir comment y réagir si on nous les volait ou bien qu'eele se brisait dans les fontes. Si je pouvais quand même éviter de mourir pour ne pas avoir fait attention à des vapeurs toxiques j'apprécierai."

Souriant, moqueur, je me doutais cependant qu'elle n'aurait tout de même pas pris un tel risque. De toute façon j'avouais mal la voir concocter un poison mortel, mais bon, si discuter ne me dérangeait pas je n'allais pas pour autant me priver de précaution.

Je m'étais peut être amolli, mais les habitudes avaient la vie dure !
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue32/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Lexi Mar 21 Oct 2014, 23:07

Regardant Engar d'un air amusé, elle fut agréablement surprise qu'il réagisse avec humour ! Ainsi monsieur ronflait si fort pour faire croire à une bête sauvage ? La fée ria tandis qu'Engar se redressait, puis calma son hilarité quand celui-ci compara son sommeil à celui des innocents. Lexi leva les yeux au ciel.

" Ho oui, toi le coupable qui trouve un sommeil paisible,  c'est vraiment honteux ! Pour y remédier, je me consacrerai chaque nuit à troubler ton sommeil afin de t'empêcher de dormir, parce que c'est tout ce que tu mérites, humain ! "

Elle pouffa de rire. Bien sur, tout ça était très ironique. Sauf la dernière partie, qui était éventuellement faisable... Mais Lexi songea immédiatement à quoi cette déclaration pouvait faire penser... Elle regarda ailleurs l'air de rien, un sourire amusé à peine dissimulé. Mais alors Engar lui demanda les effets de ses potions, ne souhaitant pas mourir par inadvertance ! La fée le regarda de nouveau, lui répondant gaiement.


" Aucune de ses fioles n'a le pouvoir de te tuer voyons. Quoi que... Alors, je t'explique ! Il y a 3 fioles blanches remplies d'une poudre de lumière. Si nous avons besoin d'un éclairage immédiat dans les mines, il suffit d'en utiliser une comme une torche. Et pour garder la lumière dans un lieu précis, suffit de briser la fiole pour laisser s'échapper la poudre. L'effet durera quelques heures. Ensuite, 4 autres fioles rouges. Celles-ci sont offensives, elles troubleront et affaibliront ceux sur qui tu les briseras. Ma magie n'est pas assez puissante pour tuer, mais ça peut t'aider pour prendre l'avantage lors d'un combat. Ou bien s'enfuir, s'il le faut.  "

Elle haussa les épaules. Ben oui, Lexi n'avait utilisé cette magie que pour s'enfuir jusqu'à présent. Car même si elle affaiblissait un ennemi, que pourrait-elle bien faire d'autre pour le vaincre ? Rien... Sa lumière n'était pas assez puissante, et elle n'avait pas la force nécessaire même sous sa grande forme. La fuite avait été jusqu'à présent sa seule option pour vivre. Penchant la tête de côté, elle regarda le sac de fioles comme si elle voulait s'assurer à vu d'œil que tout était bien à sa place.  


" La dernière fiole, la noire, elle est pour moi. C'est pour me tuer. Mais rassure toi, elle n'est mortelle que pour moi ! Elle peut te faire éternuer... Éventuellement. Rien de bien méchant quoi ! "

Sans perdre son sourire, elle lui fit un clin d'œil. Elle avait annoncé ça d'une voix plutôt joviale, assurée. Après tout, elle ne faisait que prendre ses précautions, rien de bien incroyable. Ce pourquoi elle allait devoir garder cette fiole sur elle. Les autres étaient faites pour Engar, car elle n'en avait pas besoin. Sauf pour la poussière noire qui lui demandait un minium de concentration, luxe qu'elle ne pourrait peut-être pas obtenir dans une situation critique.


" Pour les prochaines missions de l'Ordre, je pourrais préparer ces poudres en avance, pour faire un stock que j'alimenterai régulièrement. Elles seront en sécurité au Berceau, puis vous n'auriez plus qu'à vous servir. Je peux en produire une quantité non négligeable, si je me ressource correctement chaque jour. Si je peux aussi aider de cette manière, ça me ferait plaisir... "

Et elle le pensait. Pourtant, user de sa magie pour les autres était jusqu'alors quelque chose d'exceptionnel pour ne pas dire impossible. Utiliser son énergie l'affaiblissait, et il fallait vraiment une très bonne raison pour qu'elle daigne aider ! Mais pour l'Ordre, pour Engar, c'était différent. Elle ne voyait plus le problème, au contraire, elle désirait vraiment aider et participer du mieux qu'elle pouvait. L'humain pouvait ne pas s'en rendre compte, mais elle n'avait jamais fait de telle proposition à quiconque, et cela l'étonnait d'elle-même.

" Et sinon, quant on arrivera là-bas... Le temps que tu te charges des gardes, on fait comme on a dit ? Je vais discrètement m'assurer que Tregor fait sa sieste comme prévu ? Parce que... S'il ne dort pas, qu'est-ce que je fais en t'attendant ? "
Lexi
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue16/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Engar Mer 22 Oct 2014, 01:13

Quand Lexi se décidait enfin à sourire, enfin à être un peu heureuse, j'étais incapable d'être un tant soit peu mélancolique, même si je le voulais. Sa joie était si rare qu'elle n'en était que plus communicative, et ainsi que j'évoquais mon sommeil, d’une moue je passais à un sourire et à un faible éclat de rire se joignant au sien, des plus faibles ceci dit à cause de sa taille. Mon hilarité n'en était que plus grande alors que je pensais au double sens de la dernière phrase. Oh, Lexi était bien capable de trouver mon sommeil ! Cela je le niais pas, mais honnêtement je devais bien être le dernier homme du donjon avec lequel elle voulait partager sa couche. Je l'irritais par trop par ma seule présence, et même si mon corps semblait l'attirer il l'intimidait trop également. Non cela était décidément... Trop saugrenu et ne faisait qu'ajouter à mon hilarité.

Ce ne fut qu'une fois que nous ayons été tout deux calmé que Lexi reprit la parole, entreprenant alors de répondre à ma question quant à ses fioles et leur contenu. D'abord souriant quant à sa première précision, concernant ma première remarque que j'avais grandement exagéré, ma mine se fit un peu plus grave alors qu'elle m'expliquait les effets des différentes poudres et que j'essayais d'imaginer leurs différentes applications. La première, la blanche, je la devinais comme étant celle dont Felina nous avait déjà parlé et dont elle avait évoqué le possible usage pour éclairer le berceau de l'Aube, et qui au vu de la façon dont elle pouvait être stockée, et que je n’avais pas envisagée, pourrait avoir bien des usages sur le terrain. En effet si une flamme pouvait être utile pour se battre ou se réchauffer, une lumière qui ne brûlait pas ni ne dégageait de chaleur permettrait d'être plus discret quant aux créatures dotées d'une vision thermique, de ne pas risquer d'endommager des écrits ou des objets anciens, ni de brûlures involontaires. La seconde, la rouge, m’intéressèrent aussi. Sa description me faisait penser à ces poudres irritantes et affaiblissantes dont usaient certains roublards et dont l'usage pouvait aisément changer le cour d'un combat ! Un petit coup de mou cela signifiait bien souvent aussi une ouverture, et donc la mort pour la cible ou la vie pour celui qui en usait, à condition qu'il en use bien.

Quant à la dernière, la noire... Eh bien si les autres m'avaient satisfaites, cette dernière m'arracha une grimace et me fit me tendre. Je ne pus alors m'empêcher de ressentir une sourde colère à la simple idée que Lexi puisse se donner la mort et en plus l'annoncer de façon si joviale, comme si le fait qu'elle vive ou qu'elle meurt n'avait aucune importance. L'idée en soit me déplaisait déjà, mais la chose me rappela un autre souvenir, un autre encore vivace, éveillant une profonde amertume. Pas de regret, il n'y avait pas de raison d'en ressentir, mais pourquoi... Pourquoi Kumie avais tu préféré te donner la mort plutôt que de me dire ce qui t'avais amené à me faire face ? Plutôt que de me faire confiance après tout nos serments ? Ces questions ressurgirent brusquement, j'entendis bien mon démon me dire de me reprendre, mais...Cela dura tout de même une poignée de seconde, que j'avais passé les yeux fermés la main sur le front, voûté légèrement sur ma monture, avant d'enfin me redresser et regarder avec une certaine tristesse Lexi. Je m'étais ressaisi à temps pour l'entendre faire sa proposition, toujours de sa voix enjouée, comme si ce qu'elle avait avant était une simple anecdote. Bon sang... Même moi je ne voyais pals e trépas de façon si bénigne. Ainsi, l'offre qu'elle faisait avec entrain était des plus intéressantes pour l'ordre, rejoignant les ambitions que j'avais fondé sur l'usage des poudres qu'elle venait de m'expliquer, mais pourtant ce ne fut qu'avec un maigre hochement de tête que j'y répondis. Du moins en premier lieu...puisque lorsque l'instant d'après le vent traversant la forêt se fit pus fort ,faisant bruisser, je prenais à nouveau la parole, d'une voix un peu amère.

"Ça...Ça serait un plaisir pour nous Lexi que tu fasses de telles réserves. Cela sauvera assurément la vie à quelques uns et nous épargnera des dépenses pour nous procurer des choses équivalentes. Du moins... Je dis ça pour la poudre et la rouge, la noir... Ts qu'est ce que je raconte, de toute façon une dose suffit puisqu'elle n'affecte que toi, mais... Soyons honnête l'idée ne me plaît pas Lexi. Honnêtement... J'ai abandonné plus d'une fois mes frères d'armes derrière moi pour sauver ma peau ou accomplir la mission et s'ils mourraient c'était tant mieux, mais pour l'ordre ce sera différent. Je comprends ta volonté petite espionne, de ne pas vouloir souffrir entre leurs mains ou risquer de leur donner des informations et cela est louable. Mais je te l'ai dis, nous n'abandonnons personne, alors si tu as capturé nous viendrons pour te sauver, tôt ou tard, et nous aimerions autant ne pas découvrir un cadavre ! Et puis... Comme tu peux l'imaginer Lexi j'ai été capturé plus d’une fois et pourtant je suis toujours vivant ! Tant que tu peux lutter... Le suicide n'est pas une solution."

J'essayais, sur la fin de finir d'une voix peu joyeux et complice; se faisant je ne dénigrais pas la valeur de sa volonté ou sa détermination. Seulement... Je le leur avais dit ,la principale force de l'ordre c'était eux, les individus qui la composaient. en tant que tel ils n’étaient pas des pions dont on disposait t que l'on pouvait sacrifier comme on voulait. Chacun d'eux avait une valeur, sa valeur... Et même moi j'avais conscience que le renier ce serait aller à l'encontre des idéaux de l'ordre. Sans compter le fait que bon sang, je me rendais compte que si elle disparaissait elle allait me manquer cette petite fée ! Finalement... Le sujet revint sur la mission elle même. La chose, me permit de prendre un peu de contenance et ainsi je me redressais et de nouveaux mes traits se firent des plus sérieux, ainsi que ma voix, l'esprit à nouveau perdu dans une réflexion quant à la situation.

"Cela me convient très bien... Et si le centaure n'est pas endormi, je pensais que ut pourrais peut être quand même entrer dans la mine, afin de découvrir ce qu'elle dissimule apparemment, le temps que j'en finisse les gardes puis avec ce cher contremaître centaure... Ne t'en fais, vu la description que tu m'as fait de ces gaillard ce ne sera pas une grande difficulté de m'en débarrasser promptement... Même avant d'arriver au donjon me débarrasser de deux gardes était un jeu d'enfant alors je ne te dis pas maintenant."


Je ne retenais alors pas mon faible rire. J'étais exagérément fanfaron quant à mes aptitude,s mais cela n'en restait pas moins la vérité, et Lexi devait en avoir conscience. Hormis un imprévu je serai à là pour renvoyer le centaure au pays des rêves aussi prestement que nécessaire.

Seulement... Le hasard adorait placé des imprévus au pire moment, alors il fallait également s'y préparer.
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue32/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Lexi Jeu 23 Oct 2014, 16:53

Engar faisait une drôle de tête. Lexi ne parvenait pas à définir s'il était content ou s'il faisait la grimace...  Qu'avait-elle dit de travers encore ? Après un silence des plus étranges, Engar se mit enfin à parler. Il annonça alors être ravi de l'aide que pouvait apporter la fée, pourtant, il ne semblait pas vraiment enchanté. Elle comprit bien vite pourquoi. Il revînt sur la poudre toxique que Lexi s'était préparé en cas d'urgence, avouant que l'idée ne lui plaisait guerre. Elle haussa les sourcils, très étonnée. C'était pourtant responsable de sa part, une attitude des plus rares la concernant !

Elle se redressa pour écouter ses explications, parce qu'elle ne comprenait pas sa réaction. Il comprenait donc sa volonté, mais affirma que l'Ordre viendrait à sa rescousse si elle venait à se faire capturer. Stupéfaite, Lexi resta muette. Elle n'y avait pas pensé une seule seconde. L'idée d'être sauvée ne lui avait jamais effleuré l'esprit, puisque généralement, on cherchait plutôt à se débarrasser d'elle. Alors oui, l'Ordre était bien sur différent, mais pouvait-elle devenir une telle responsabilité au cas où les choses tournaient mal ? Si c'était trop dangereux de venir la chercher, valait-elle la peine qu'on prenne le risque ? Difficile de s'en convaincre. Elle croisa les bras, pensive, et tiqua en entendant le dernier mot d'Engar. Suicide. Diable, elle ne voyait pas les choses comme cela ! Dans sa tête, c'était beaucoup moins lugubre. Son mot à elle, c'était plutôt... Fuite.

Inspirant profondément pour remplir ses poumons, elle se laissa mollement tomber en arrière sur l'encolure, soupirant et fixant le ciel. Ses mains allèrent caresser les crins du cheval. Elle ne savait trop quoi penser de ce que venait de lui dire l'humain. Elle avait envie de lui faire confiance mais... C'était encore difficile. Et c'était aussi se risquer à une nouvelle déception. Mais craignant ses foudres, elle se garda bien de lui dire ! A la place, elle préféra l'écouter répondre à sa dernière question : Quoi faire de Tregor. La réponse fut simple, c'était d'aller dans la mine pour y découvrir ses trésors. Lexi frissonna puis le regarda avec de gros yeux. Elle devait descendre là-bas dedans toute seule ?  Ça ne l'enchantait pas ! Mais si c'était les ordres, alors elle devrait les suivre... Au moins, elle pouvait s'y préparer psychologiquement. Ou du moins essayer.


" Ho, pour les gardes et Tregor, je ne doute pas un seul instant de ta capacité à les maitriser ! "

Son regard glissa nonchalamment sur les bras de l'humain. Elle se surprit alors à admirer ses muscles, et regarda immédiatement ailleurs, furieuse contre elle-même.  Qu'est-ce qui lui prenait ? Elle reprit vite la parole.

"  Ok, pas de problème pour la mine. Je suivrai tes instructions. Quand à ce que tu m'as dit pour le suicide qui n'est pas une solution... Comment t'expliquer... "


Elle prit quelques secondes pour réfléchir à sa formulation. Elle ne voulait pas qu'Engar doute de sa confiance envers l'Ordre, car ce n'était pas le cas. Elle peinait à admettre qu'on pouvait venir la sauver, mais elle avait compris ce qu'il voulait dire. Non le problème... C'était elle. Sa patience... Sa capacité à supporter certaines choses était vraiment réduite, même inexistante. Elle tenta de reprendre les mots de l'humain.


" Lutter quand on est prisonnier... Je ne pense pas en être encore capable.  J'ai passé la moitié de ma vie dans une cage alors... J'ai un petit problème avec la captivité. "

Elle avait finit sa phrase en riant légèrement. Elle voulait simplement détendre l'atmosphère, pour ne pas rendre la chose trop dramatique. En effet, elle ne se voyait pas redevenir captive de quelqu'un. Elle savait qu'elle perdrait son sang froid, qu'elle paniquerait, suffoquerait. La poudre noire... C'était une simple porte de sortie. Mais comment le faire comprendre à autrui ?


********************************************


Ils continuèrent de discuter pendant le voyage qui fut relativement calme. Ils ne firent qu'une seule pause pour se dégourdir les jambes et les ailes, mais ne perdirent pas de temps. Ils arrivèrent dans les alentours de midi. A cette heure là, Tregor avait déjà déjeuné, et faisait probablement sa sieste quotidienne. C'était à ce moment là que les gardes passaient, longeant le périmètre sur une trajectoire qu'ils ne changeaient jamais. On pouvait d'ailleurs clairement voir au sol le chemin tracé par le passage quotidien des chevaux. Engar et Lexi avaient un peu d'avance, et c'était tant mieux. Ils allaient pouvoir se préparer. La fée s'envola alors du cheval et vînt se poser sur l'épaule d'Engar, pour lui indiquer plus facilement les lieux. Elle tendit une main devant eux.


" Tu vois les 4 gros troncs d'arbre entremêlés devant nous ? C'était mon post d'observation. D'ici, tu pourras rester caché et voir les gardes de loin, ils arriveront de cette direction - Son doit pointa le chemin vers l'Est - Si tu te hisses un peu plus haut, tu verras entièrement la cabane de Tregor, ainsi que l'entrée de la mine sur le flanc de la montagne. Je pourrais te faire un coucou ! "

Dit-elle d'une voix enjouée comme une enfant, avant de vite reprendre son sérieux.

" Le cheval peut rester là, personne ne le verra. "

Elle profita qu'Engar observe les endroits qu'elle lui avait indiqués pour glisser discrètement son autre main dans son dos. Sans un bruit, elle s'empara de la petite fiole noire dans le sac, et garda sa main cachée derrière elle pour le moment. A présent, elle se tenait prête. Prête à agir, et à obéir aux ordres.

Lexi
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue16/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Engar Jeu 23 Oct 2014, 19:42

A sa remarque quant à mes aptitudes je ne pus retenir un léger sourire. Non pas qu'elle avait tort, après tout je lui avais dit à peu près la même chose et je connaissais mes aptitudes. Seulement au vu de la façon dont elle me regardait parfois, et comme à l'instant qui suivit ses dires, je ne pouvais m'empêcher de me demander si elle ne me surestimait pas, si elle ne me voyait pas par trop comme un parangon. Certes j'étais capable de beaucoup de choses, mais j'avais aussi des faiblesses... Mais il était vrai qu'un de mes plus grands talent avait toujours été de savoir les dissimulé , et ça n'allait sûrement pas être deux gardes et un malheureux centaure qui allaient les percer à jour ! Là où avaient échoué nombre de paladins, infernaux et autre opposants bien plus dangereux, alors que moi l'était bien moins à l'époque ! Cependant, alors que j'accélérais le pas de ma monture, dont le claquement de ses sabots se firent ainsi de plus en plus entendre sur le sol, bien que ce dernier soit devenu suffisamment meuble pour que le passage  de la monture laisse une profonde trace ainsi qu'un bref nuage de poussière... L'état de cette route là serait aussi bien un atout si nous devions pister quelqu'un qu'un désavantage si jamais nous devions fuir. La question n'était pas inintéressante et je pensais à la soumettre à Felina, d'autant plus qu'une route mieux entretenus signifieraient des déplacements plus rapides !

Mais alors que je songeais à cela mon interlocutrice reprenait la parole, approuvant mes ordres, avant d'en venir au sujet le plus délicat. Ce faisant elle me surprit, moi qui pensais qu'elle ne ferait que l'écarter pour ne plus en parler, elle semblait sur le point une fois encore de me faire des aveux... Elle, que l'on disait si mystérieuse, ne l’était en vérité pas tant que ça , du moment qu'on prenait un tant peu le temps de s'occuper d'elle, de ne pas la méprise ou l'ignorer. Après tout je n'avais en soit rien fait de plus que cela et j'avais l'impression qu'il était désormais bien peu de secret qu'elle me dissimulait sciemment. Par ailleurs je ne la brusquais nullement alors qu'elle semblait chercher ses mots. Le sujet était après tout d'importance pour elle et nous avions de toute façon de longues heures de route devant nous, alors à quoi bon la presser ? De toute façon elle parla bien assez tôt, m'évoquant ses inquiétudes quant à la captivité et, malgré moi la chose m'arracha une moue pensive. Après tout elle m'avait elle même parlé de cette cage par le passé, mais en en parlant comme d'une bonne chose. Maintenant ce n'était plus le cas... Elle progressait, mais elle avait encore de la route à faire! Riant alors un peu je tendis un doigt vers elle, et m'adaptant ainsi à sa taille, je lui tapotais doucement la tête avec un de ses doigts, avant de répondre avec le sourire à ses propos.

"Cela je le savais déjà Lexi...Et justement, tu n'as pas assez vécu en dehors d'une cage pour que je permette que tu te suicides ainsi ! Ça serait par trop du gâchis !"

Riant alors, je la regardais avec un sourire malicieux. Oh je n'escomptais pas faire des miracles avec mes mots, mais j'avais déjà réussi à lui faire changer d'avis sur certain sujets, alors pourquoi pas sur celui là ? Cependant, cette fois je ne la brusquais pas, et la laissa pleinement réfléchir. De fait la prochaine fois que je parla ce fut pour aborder un autre sujet plus trivial, tel celui de la danse qu'elle préférait exécuter et notre discussion se poursuivit ainsi, avec le moral au beau fixe alors que nous approchions de notre objectif !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Finalement, au terme de six heures de trajet à peine interrompu, nous parvenions à notre objectif...Et cela était tant mieux, car même à un rythme aussi régulier et lent, ma monture commençait un peu à ahaner, ses souffles graves se faisant entendre bruyamment depuis ses anneaux. Le lieu où nous étions, je le reconnus de mémoire grâce aux description de Lexi. Cette dernière par ailleurs délaissa le cheval pour venir se poser sur mon bras, m'indiquant le lieu idéal pour observer les environs. Je devais reconnaître son choix des plu judicieux, facile d'accès grâce aux appuis fournis par quatre arbres différents, dont les feuillages se mêlaient pour assurer un excellent camouflage, qui dissimulerait même un grand gaillard comme moi ! Riant à sa remarque enjouée, je pouvais comprendre aisément sa fierté... Mais maintenant il n'était plus temps pour les ris et les sourires. Les deux gardes allaient bientôt passer, Tregor dormait probablement. C'était maintenant qu'il fallait agir. Suivant ainsi ses indications j'attachais ma monture à une des arbres, l'emmenant un peu dans la forêt, pour éviter qu'elle soit trop visible, et récupérant les flacons rouges que j'attachais à ma ceinture. Se faisant j'observais un peu les alentours pour penser à  un plan d'action.

Les traces des chevaux sur les chemins ne me plaisaient guère. Cela confirmait ce que Lexi m'avait dit concernant le fait que les gardes usaient de montures ce qui allait complique les choses... Non pas si je devais les affronter, j'avais depuis longtemps appris comment me déjouer des cavaliers, et la forêt environnante serait mon alliée. Par contre la chose serait plus problématique serait si l'un d'entre eux avait la vivacité de partir de faire demi-tour au galop pour aller chercher de l'aide, ce qui risquait de nous attirer bien des ennuis, du genre avoir la moitié des effectifs de la garde de la ville la plus proche qui nous assaillirait alors qu'on ramenait les esclaves au donjon. Oh bien sûr, je pouvais compter sur la confiance dont ferait preuve deux soldats face à un individu solitaire comme moi, mais c'était in risque que je souhaitais minimiser... Et je réfléchissais justement à la chose, alors que finalement je m'adressais à nouveau à Lexi à laquelle je tournais le dos.

"Vas maintenant à la mine ! Je vais me préparer pour accueillir ces gardes et je te rejoins dès que j'ai fini. Bonne chance Lexi, et reviens en vie."


Me retournant alors ne lui souriant, j'effectuais le salut de l'ordre, avant de commencer à m'éloigner. Son point d'observation était intéressant, mais grâce à elle je savais déjà tout ce dont j'avais besoin, et malheureusement il était trop éloigné de la route pour m'être utile quant à l'idée que je venais d'avoir pour neutraliser à coup sûr les gardes.

Désormais seul j'escaladais en m'aidant des ombres de mon démon un des arbres longeant la route, et dont les branches étaient bien pourvus de feuilles tout en surplombant la route. Choisissant la plus robuste, je m'étendais alors sur son long et ne bougea plus. C'était loin d'être un camouflage parfait, mais cela devrait être suffisant, d'autant plus que je ne faisais pas un bruit, même mon souffle se faisant silencieux. Les sons de la forêt me parvenant, le champs de quelques oiseaux, le ruissellement d'un cours d'eau voisin, je tendais l'oreille pour reconnaître le bruit caractéristiques des abots de chevaux sur la terre, pour savoir quand ils approcheraient... Quand j'allais devoir agir !

L'action que je prévoyais était simple ! J'allais me laisser tomber de ma branche pour atterrir sur une des deux montures, me débarrasser de son cavalier, et j'userai de l'effet de surprise pour éliminer le second  avant qu'il ne réagisse. S'il devait réussir à se défendre, ce ne serait pas non plus un problème, car je pourrai user de la monture que je m serai approprié pour lui barrer la route, et partir au galop dans les bois serait suicidaire ! La moindre racine ou branche basse et c'était la mort assurée pour lui !

Il y avait cependant un petit problème. Si j'avais appris à maîtriser ma monture, je n'en étais pas moins médiocre en matière de combat monté. Cependant, j'avais également un atout pour moi... Mes ombres étaient après tout d'origine démoniaque et en tant que telle elle dégageait, si assez concentré, une odeur caractéristique de souffre, une odeur qui avait tendance à rendre les chevaux fou de frayeur. Seulement j’avais déjà essayé la chose, et ma monture avait tout aussi été paniqué que celle de l'adversaire, c'était un pari risqué en somme... Puis je me souvins alors de la poudre de Lexi que j'avais justement prise. Il fallait bien qu'elle serve ! Portant ma main à ma ceinture, je prenais une des flacons. Avec la poudre affaiblissante je devrai être capable de compenser mon mon manque de maître en combat monté ! Ce fut ainsi, une lame en main, de la poudre rouge dans l'autre, que j'attendis l'arrivée des deux gardes, pour la plus grande, et probablement dernière, surprise de leur vie !

*Oh, tu es même pas drôle ! C'est toujours marrant de voir les animaux réagir à notre présence !*

J'étais presque désolé pour lui, mais je n'allais pas jouer avec ma vie pour son bon plaisir !
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue32/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Lexi Jeu 23 Oct 2014, 22:17


Engar prenait soin d'attacher sa monture un peu plus loin. Tout était prêt, et il était l'heure de passer à l'action. Il ordonna alors à la fée de partir, elle devait rejoindre la mine et s'assurer que Tregor dorme, comme le voulait leur plan. Il ne manqua pas de se retourner, le sourire aux coins des lèvres, avant d'effectuer le signe distinctif de l'Ordre. Lexi l'imita avant de filer comme une flèche entre les arbres. Reviens en vie. C'est ce qui lui avait dit. Serrant la fiole noire dans sa poche, elle comptait bien obéir à cet ordre là aussi.

Elle connaissait le chemin par cœur. En plus de l'avoir observé pendant des heures, elle l'avait déjà emprunté à plusieurs reprises pour espionner le centaure. Mais surtout, elle avait visualisé le moment, encore et encore, pour se préparer à ce jour. A cette heure-ci, tout était très calme. Aucune créature n'était hors de la mine, elles devaient encore travailler dur pour remplir les charrettes qui attendraient leurs récoltes ce soir. Aucune présence ni bruit suspect, tout semblait paisible et absolument normal. C'était bien pour ça qu'ils avaient choisi ce moment là... Une arrivée discrète, et un effet de surprise efficace. Du moins, c'est qui était prévu...

Lexi arriva à la hauteur de la cabane. Plutôt spacieuse et coquette, Tregor n'était vraiment pas à plaindre comparé à ses congénères... Tendant l'oreille, elle n'entendit aucun bruit venant de l'intérieur. Alors que cela aurait du la réjouir, elle fronça les sourcils, agacée. Chaque jour qu'elle s'était approchée de sa demeure, la fée avait entendu le boucan infernal du centaure quand celui-ci dormait. Un ronflement rauque et profond, qui était aussi le signe d'un paisible sommeil. Mais aujourd'hui, rien... Seuls les sons naturels de la nature se faisaient entendre, sans la moindre respiration pour les couvrir. Lexi souffla d'énervement.  Ce n'était pas normal, ce n'était pas ce qui était prévu. Mais que foutait-il cette fois ci !

Elle devait s'assurer que le centaure dormait, c'était son rôle, sa mission. Une partie du plan reposait là-dessus, alors elle n'y échapperait pas. Doucement, elle vola jusqu'à la petite fenêtre qui donnait sur le fond de la demeure. Elle savait que d'ici, elle ne verrait pas le lit de Tregor, mais elle pourrait s'infiltrer discrètement à l'intérieur pour évaluer la situation. Et si jamais Tregor ne dormait pas, elle n'aurait qu'à devenir invisible le temps de ressortir. La fenêtre étant presque totalement fermée, elle glissa ses petites mains en dessous pour soulever la vitre. Quelques centimètres suffiraient. Une fois chose faite, elle se pencha, puis passa une première jambe. Elle baissa ensuite le haut de son corps pour s'infiltrer, mais s'arrêta à mi-chemin alors qu'elle était à califourchon sur le bord, juste au-dessous de la vitre. Une sensation horrible venait de l'envahir. Celle d'être observée.

Elle leva brusquement les yeux devant elle, et sursauta d'horreur. Tregor était dans son lit. A travers un large miroir  qui n'avait jamais été là auparavant, le centaure bien réveillé la regardait faire depuis le début. Dans sa panique, Lexi voulut ressortir, mais son corps avait déjà trop dépassé à l'intérieur de la cabane.  Le temps qu'elle s'infiltre de nouveau pour faire machine arrière, Tregor avait le temps de se lever et fermer sèchement la fenêtre. Une manière très simple d'écrabouiller la fée à moitié coincée dessous. Mais quelle gourde ! Lexi se maudit. Elle passa aussi rapidement que possible son autre jambe à l'intérieur, et perdit l'équilibre dans sa précipitation. Ses ailes la relevèrent avant que sa chute ne la fasse toucher le sol, puis la fée remonta fébrilement à la hauteur du centaure. Celui-ci s'était levé, tous les muscles de son corps tendus au maximum alors qu'il la dévisageait.


" TOI ! QUI ES-TU ! " Gronda-t-il sévèrement, les yeux remplis de colère.

Lexi cacha son frémissement. Le son de voix, de son grondement... Ca lui était tellement familier. Il hurlait chaque jour sur ses esclaves de la même façon, et il valait mieux pour Lexi qu'elle ne connaisse pas la suite qu'il leur réservait en général, celle-ci impliquant l'usage d'un fouet. Elle devait gagner du temps. Un temps court, certes, mais qu'elle espérait suffisant pour qu'Engar en finisse avec les gardes et arrive ici. Reprenant son rôle habituel, Lexi posa les deux mains sur ses hanches, se trémoussant légèrement, et offrit son plus beau sourire.


" Je... Je suis... Une petite gourmandise... Envoyée par l'archevêque d'Avedorn lui-même, pour te remercier de tes bons et loyaux services. Il parait que tu es fort, et vaillant... Tu mérites bien une récompense, quoi de plus normal, hein ? Ce sont les mots du prêtre, et à te voir ainsi, je ne peux qu'être d'accord avec lui. "

Un large et fier sourire déforma le visage du centaure tandis qu'il la regarda  avec une soudaine avidité.  Pourtant, ce qu'elle venait de lui annoncer était quand même bien grotesque ! Seul un idiot pouvait gober un truc pareil ! Et heureusement pour la fée, Tregor ne brillait pas par son intellect... Quoi que, une question intelligente venait de germer dans son esprit.

" Alors ça ! HAHA je m'y attendais pas ! C'est vrai que j'le mérite, j'travaille dur et j'suis pas n'importe qui ! Mais... Dis moi fillette, comment qu'on fait, hein ?! J'vois pas trop par où j'peux passer là ! Hein ?... Tu serais pas en train de t'foutre de moi ? "

Son air ahuri se transforma en un air un peu trop suspect. Rassemblant son courage, Lexi resta souriante, puis se mit à grandir brusquement dans un nuage de poussière lumineuse, offrant ainsi au centaure la preuve qu'il attendait. Celui éclata d'un rire gras et hystérique. Elle resta professionnelle, constante, ne montrant aucun signe de sa panique qui aurait pu faire douter Tregor. Pourtant, l'épouvante était bien là. Elle ne pouvait ni l'affronter, ni s'enfuir. Et quand bien même elle parviendrait à sortir en volant, le centaure la suivrait. Il pourrait alors entendre les cris des gardes, ou bien voir Engar. Lexi ne savait pas où il en était, avait-il seulement commencé ? Elle n'en avait pas la moindre idée, alors mieux valait-il assurer plutôt que de tout faire foirer.

Elle fut bien vite sortie de ses pensées. La créature venait de lui saisir fermement le bras, pour la jeter brusquement sur son lit. En temps normal, elle aurait peut-être un peu gloussé de surprise... Mais là, c'était au-dessus de ses forces. Elle se contenta de sourire légèrement et de se coller contre le mur, le plus loin possible du centaure. Les yeux exorbités, il s'approcha d'elle, ses sabots claquant sur le sol. Il se pencha sur elle pour lui susurrer quelque chose à l'oreille, et posa une main sur sa cuisse qu'il serra. Elle n'avait jamais rien entendu d'aussi vulgaire... Ses ailes devinrent alors rouge sang, prêtes à battre pour lui envoyer une bonne dose dans la figure.  C'est à ce moment là qu'elle entendit les pas d'Engar courir vers la cabane. Ce doux son eut l'effet d'une décharge, et elle battit sèchement des ailes, envoyant une bonne quantité de poussière en pleine face du centaure !

Mais c'était tout ce qu'elle pourrait faire, alors c'était le moment ou jamais pour Engar d'intervenir !

Lexi
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue16/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Engar Sam 25 Oct 2014, 00:37

L'heure du midi était toute proche... Et c'était d'ordinaire le moment où les gardes arrivaient, qu'ils aient un peu d'avance, un peu de retard, ne serait pas d'une grande gravité, bien des choses pouvaient entraîner un léger changement dans leurs rondes. Cela ne changerait rien à ce qui allait suivre à la façon dont les choses allaient se dérouler. Il me fallait juste attendre, attendre et guetter. Finalement, mon attente fut récompensée, plus tôt que prévu, du moins je l'estimais, puisque ,tel un parasite parmi les piaillements des oiseaux et le souffle du vent se fit entendre le son mat des sabots et les voix moroses des gardes, qui semblaient encore râler à l'idée de devoir attendre que ce fichu centaure fasse son travail... D'ailleurs en y repensant il était étonnant que Tregor prenne sa sieste au moment où les humains arrivaient. Se réveillait il à leur arrivé ? Ou bien était ce justement parce qu'il ne devait pas voir ce que les humains faisaient ? Enfin... Si tout se passait bien il n'aurait nullement à se soucier de son sommeil, qui deviendrait même définitif.

Mais déjà il fallait neutraliser les cavaliers. A travers le feuillage, le soleil m'aveugla brièvement alors qu'il se réfléchissait sur un casque de métal. Cela ne fut pas suffisant pour me déstabiliser, mais au moins j'étais certains qu'ils étaient là, et qu'ils allaient bientôt être à ma portée. Au fut et à mesure qu'ils approchaient la vision que j'avais d'eux s'abaissaient le long de leur corps. Ainsi, après le casque qui m'avait aveugle je pus entrapercevoir brièvement leur visage, qui trahissaient par leur cicatrices et leurs traits marqués une certaines expérience, puis, de façon plu prolongés leurs tuniques. Il s'agissait de cotte de maille mate, mais ce qui m’intéressa davantage ce fut le surcot qui le couvrait, blanc à liseré doré et ornée d'une croix rouge, conformément à la description de Lexi. La chose confirmait également qu'ils étaient bien des hommes de l'Eglise et que c'était cette dernière qui gérait la mine. Enfin, mon regard se posa sur leurs armes. Une épée au flanc de chacun, c'était au dos que cela différait. Un arc et un carquois pour l'un, un bouclier pour l'autre. Seulement une arme à distance était compliqué à utiliser à cheval, de fait.... Ma cible prioritaire était aisé à déterminer.

Ils étaient côté à côté, celui arborant un arc à droite, et ainsi plus près de moi, mais ai vu de leur proximité cela n'importait guère. Alors qu'ils arrivaient en dessous de ma branche je pus apercevoir que l'homme au bouclier était celui arborant un casque, de type conique, doté d'un nasal, l'autre affichant sa chevelure brune et mi longue, c'était le dernier détail que je notais avant de passer à l'action. Me ramassant un peu su ma branche, les jambes fléchies, je m'avançais légèrement... Avant de bondir, en dessous de moi, nulle branche ne freina ma chute. Quelques feuille frémirent à mon passage et me fouettèrent. Leur son m'avait trahi, mais il était déjà trop tard. Les deux bras en l'air, j’atterrissais juste derrière l'homme au bouclier.

"Qu'est ce que …"


La monture fit un bref écart, mais pas suffisant pour me déstabiliser,  mes jambes serrées sur son flanc, et l'instant d'après j'abattais ma lame, alors qu'il se retournait. La violence du coup permit à mon arme de percer sans peine le métal qui se fendit et se tordit rentrant dans son crâne, et rapidement le sang commença à souiller le casque, en ternissant l'éclat. Ça c'était pour m'avoir aveuglé, ainsi que pour la nécessité de la mission bien sûr.

*Oh la belle rouge ! Son crâne doit être dans un sale état sous le heaume, ça te ressemble bien cette façon de tuer tes adversaires.*

Et à ce sujet venait le tour de l'archer. Ce dernier prompte avait maîtrisé sa monture et déjà tiré son épée, prêt à frapper... et ma situation était encore pire que ce que j'avais escompté. La ruade précédente de la monture sur laquelle j'étais juché n'avait pas suffit à vider le garde que je venais d'occire de ses étriers. De fait je ne pouvais pas contrôler la monture, qui commençait  à piaffer et à tourner en rond, si l'archer se décidait  à s'enfuir c'était fichu ! Heureusement il sembla vouloir profiter de mon avantage et tente de m'asséner un coup de haut en bas, mais j'avais déjà dégagé ma lame du crane de son compagnon, dont le sang l'éclaboussa un peu le visage et le torse, et réussissait à la mettre en travers pour arrêter le coup. Le choc était négligeable au vu de ma force, mais avec ce cadavre qui me gênait je ne pourrais riposter que si'l me laissait une large ouverture ! Or mon adversaire semblait être un combattant aguerri, même à cheval. Ainsi, voyant bien mes difficultés, il commençait à manœuvrer sa monture de façon à m'assaillir à revers, où je ne pourrai pas me défendre... Il me fallait créer l'opportunité !

Ce fut alors que je tendis brusquement le bras afin de lancer avec force le flacon de poudre rouge sur mon adversaire. au vu de la position mal aisé, mon tir était maladroit, mais, nous étions suffisamment proche pour qu le flacon l'atteigne. En fait, de lui même il le brisa, puisque par réflexe il se protégea de son épée, brisant le flacon de verre, dont la poudre rouge se répandit sur lui. Son épée alors levée s'abaissa mollement, son corps entier s'affaissa un peu, la voilà mon opportunité ! L'instant d'après je portais mon coup. Un coup qui aurait été suicidaire face à un adversaire dans un état normal, car m'exposant et étant des lus maladroits... Mais tout maladroit qu'il était, ma vie était assez juste et la lame assez aiguisée pour qu'elle s'enfonce dans l'espace entre le ou et l'épaule, faisant jaillir un flot de sang. Cela eut pour mérite de le réveille,r puisqu'il se  redresse sèchement, portant ses mains à sa plaie en émettant de pitoyables gargouillis, mais c'était vain. Le sang coulait trop abondamment... Et rapidement il s'effondra à son tour, basculant pour sa part en arrière et tombant de sa monture qui partit alors négligemment au tort le long de la route, alors qu'il était en train de passer de vie à trépas, la poussière de la route s’imprégnant de son sang.

*Un beau combat, je regrette juste de ne pas avoir pu y être utile à cause de ces fichus canassons !*

Défait de mon adversaire, et les deux mains libérées, je pus enfin faire basculer le cadavre me faisant face, pour le faire rejoindre son collègue au sol. Je songeais brièvement à prendre le temps de les fouiller, mais il était préférable de me dépêcher ! Ainsi je prenais la place ud mort, m'installant dans la selle imprégnée de sang, sentant celui qui me couvrait refroidir rapidement, mettre les pieds à l'étriller, avant d'enfin éperonner le cheval qui obéit promptement, sans doute ravi de s'éloigner de l'odeur de la mort et du sang ! Tout cela s'était déroulé en quelque seconde, et l'issue s'était joué sur une poigne d'instant cruciaux... Mais l'important était qu'elle m'avait été favorable et que présentement je me dirigeais promptement vers la mine.

Je ne ralentissais pas en m'approchant, même si je réveillais Tregor, cela n’avait plus d'importance maintenant que les gardes étaient éliminés, au contraire même...Car après tout il allait sans dire que l'ordre n'allait pas laisser une créature qui avait trahi et maltraité les siens s'en tirer impunément ! Ainsi ce fut au galop que j'arrivais dans la zone minière. Un coup d’œil sur la droite me permit de repérer l'entrée du boyau principal, d'où pouvait s'entendre des bruit de pioches, d'un autre regard je pus voir  un baraquement délabré, puis des râteliers couverts d'outil minier et à côté d'eux trois chariot plein de minéraux, sans doute ce qu'étaient venu chercher les gardes, mais surtout, sur ma gauche j'aperçus une demeure, bien trop entretenu pour être celle des esclaves, la maison de Tregor... Et du bruit s'en fit entendre, des cris de rage, des insultes.

"AAARHH ! Sale petite catin ! Je vais te massacrer !"


Il n'y avait pas de femme à la mine ! Ce qui voulait dire que la "catin" ne pouvait être que Lexi... En dehors du fait que cela ne me surprenne guère qu'elle ait énervé le centaure, elle allait devoir m'expliquer comment cela se faisait qu'il soit déjà réveillé ! Enfin cela pouvait s'arranger, mais au vu de la carrure de la fée c'était moi qui allait devoir m'en occuper ! arrêtant sèchement ma monture, mettant l'instant d'après pieds à terre en bondissant, je me dirigeais à pas rapide vers la maison. La porte était fermé,ainsi que les volets. Tirant alors mes deux lames j'accélérais encore ma course, puis bondissait, épaule en avant. Se faisant je brisais dans un violent fracas les battants de bois à la fenêtre, dont les gonds comme le verrou cédèrent.

Dans ce craquement intense, les cris du centaure s'arrêtèrent et il se tourna vers moi. Trop tard, dans mon élan j'avais légèrement glissé vers lui ,et avait déjà armé mon coup. Son torse pivotait légèrement vers moi et il levait son poing, mais il n'eut pas le temps de faire plus que d'une de mes lames je lui entaillais profondément le torse ,et que de l'autre je tranchais le jarret d'une de ses pattes équines. Poussant un râle de douleur, déséquilibré, il bascula sur le côté, tombant pathétiquement. Autant dire qu'avec une jambe en moins il était mort... Mais il continuait de résister, poussant des ruades de ses jambes indemnes, détruisant le mobilier présent, en essayant de se relever ou de repousser quelqu'un qui s'approcherait... Mais je n’étais pas sot, me tenant entre lui et Lexi je le laissais se débattre vainement, m'approchant oui, mais en le contournant pour faire face à son torse, bien moins dangereux. Les lames baissées, j'en pointais alors une devant le visage du centaure, lâchant d'une voix sèche.

"Tu as perdu et tu le sais, rejeton de poney ! Maintenant ce qu'il adviendra de toi ne va dépendre que de tes réponses. Combien y 'a t-il de prisonniers ? où sont ils exactement ? Quels sont les minéraux extraits de la mine ? Est ce qu'il y a autre chose dans cette dernière que de la roche et des esclaves ? Ah et avant que tu n'y penses..."

*T'aurais pu trouver une insulte avec plus d'allure quand même.*

Sèchement une de mes lames s'abattit sur son épaule, un coup nullement mortel, mais qui accrut son hémorragie et lui rompit l'os dans un sinistre craquement, avant que je n'ajoute d'une voix sèche.

"Faisons vite, alors tes insultes tu les gardes pour toi jusqu'à ce que tu m'aie donné tes réponses, c'est clair ?"


Une lame toujours planté dans son bras, j'attendais sa réponse à travers ses gémissement...Et seulement alors mon regard se tourna vers Lexi. Je m'en voulais un peu de ne pas m'assurer avant qu'elle allait bien, mais il fallait d'abord s'occuper du centaure... Elle semblait n'avoir reçu aucun coup, mais installé dans le lit, ses cheveux ébouriffés et ses vêtements un peu de travers trahissaient ce par quoi elle avait failli passer... Mais comme elle l'avait justement éviter par mon intervention, je lâchais d'une voix amusée.

"Lexi... Je sais que t'as l'habitude, mai tout de même, tu aurais pu encaisser un truc pareil ? Dans ce cas je préfère ne ps savoir comment ! D'ailleurs...Tu penses qu'au vu de sa taille ça fait d'autant plus mal si on le lui arrache ? "

Je n'avais même pas une intonation cruelle en disant cela, je badinais...Mais ma dernière phrase visait bien à effrayer le centaure, à lui faire comprendre que le torturer ne serait qu'un jeu pour moi...

Et un jeu où j'étais infiniment plus doué que lui.

*Allez fais moi plaisir, t'as eu les gardes... Laisse le moi !*


C'était une idée...Et ainsi des ombres commencèrent à s'échapper de mon corps, laissant au centaure une idée de la façon dont j'allais m'occuper de lui s'il ne me répondait pas très rapidement.[/color]
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue32/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Lexi Sam 25 Oct 2014, 02:00

Engar défonça la porte dans un fracas qui fit sursauter la fée. Mais un sourire se forma progressivement sur ses lèvres alors que l'humain se jetait sur Tregor, lui infligeant une profonde blessure au torse.
Elle lâcha un petit "ho !" où se mêlait stupeur et admiration lorsqu'il lui trancha le jarret, regardant alors le centaure tanguer dangereusement. La pauvre bête en panique s'agitait bruyamment, détruisant tout ce qui l'entourait avec ses sabots. Engar s'approcha alors tout en le menaçant de sa lame, et lui annonça son évidente défaite. Il exigea des réponses également concernant la mine. Lexi s'était redressée et agenouillée sur le lit, observant la scène avec une certaine satisfaction. L'angoisse était partie, elle se sentait en sécurité. Elle manqua même de pouffer de rire en entendant Tregor se faire traiter de rejeton de poney !

Le centaure lui jeta un regard des plus meurtriers, mais ne sembla avoir la moindre envie de coopérer. Ses yeux envahis de poudre étaient injectés de sang, en plus de tout ce qui dégoulinait déjà de son torse et de sa patte... Engar se retourna vers Lexi qui vit alors que Tregor n'était pas le seul souillé de liquide carmin. Mais il ne semblait pas blessé, ce qui supposait que les gardes n'avaient pas fait long feu... Elle le regarda d'un air grave quelques secondes, mais ne put s'empêcher de sourire et perdit tout son sérieux. L'adrénaline la rendait euphorique, et d'une manière bien différente de lorsqu'elle faisait son entrée sur la scène avant d'entamer ses danses. Non... Cette euphorie là, elle était bien plus intense, bien plus enivrante.

Engar lui demanda alors comment comptait-elle s'y prendre pour encaisser un truc pareil. Ne comprenant pas, Lexi le regarda intensément pour réclamer plus de détails,  mais comprit très vite quand il mentionna le fait de... l'arracher. Voila qui était plaisant ! Ce petit jeu l'enchantait comme jamais ! Le sourire de la fée s'élargit tandis qu'elle sautait du lit en volant, venant se poser aux côtés d'Engar, accoudée sur le bras de l'humain tout en regardant le centaure.


" C'est fou parce que maintenant que tu en parles, je me suis toujours posée la question. Pas pour l'encaisser hein - ça c'est autre chose - mais pour la douleur. Et tu sais à quel point je déteste rester sans réponse, c'est tellement frustrant... "

Lexi quitta Engar pour s'approcher du centaure, prenant tout de même garde de rester un minimum hors de porté. De toute manière, dans l'état qu'il était, Lexi serait plus rapide à s'envoler que n'importe laquelle de ses tentatives. Face à Engar, elle joignit ses mains comme une petite fille et implora dans un caprice simulé.

" Fait-le ! Steuplé steuplé steuplé ! "

Horrifié, le centaure resta bouche bée. Puis son regard se focalisa sur les ombres qui progressivement s'échappaient d'Engar pour venir lentement ramper vers lui. Les yeux de la fée pétillèrent d'excitation.

" Arrêtez ça ! Vous ne comprenez pas ! Je n'ai pas eu le choix ! C'était ça ou la mort, j'me suis juste défendu moi ! J'vous donnerez ce que vous voudrez ! J'vous aiderai même ! "

Lexi se tourna vers le centaure, étonnée, et se pencha doucement vers son oreille, susurrant presque :

" Tu as été un vilain garçon Tregor ! Très vilain. Et pour l'avoir fait si souvent, tu sais à quel point il est important de punir les garçons qui font des bêtises... Il faut payer maintenant. "

Le centaure bouillonnait de fureur. Il tenta de ramper en arrière pour se reculer face aux ombres qui avançaient vers lui, mais il était déjà presque contre le mur. Il finit par exploser de rage.

" Sale garce ! Vous n'obtiendrez rien de moi ! Je connais déjà la torture ! Et croyez-moi, bande de lâches, vous le regretterez... Vous pensiez peut-être que l'Archevêque n'avait rien prévu si quelqu'un venait à m'attaquer ? Alors vous êtes aussi STUPIDES que vous en avez l'air ! Tout comme ces bons à rien de monstres... Votre place est avec eux, dans les ténèbres. Et toi, pauvre humain aux pouvoirs démoniaques... Il faut être fou pour s'associer à eux... Espèce de dégénéré... Tu finiras dévoré par la... "

Le centaure fut soudain prit d'une violente toux qui l'empêcha de terminer sa phrase. Lexi se décala pour éviter les crachats de sang, et regarda Engar d'un air blasé. Visiblement, le centaure ne craignait pas la torture, et n'hésitait pas à provoquer ses adversaires. Peut-être avait-il déjà accepté le fait de mourir, car c'était bien ce qu'il attendait, et il fallait être aveugle pour ne pas en avoir conscience. Pour le moment, il était clair que Tregor ne coopérerait pas, et ne lâcherait aucune information.

Lexi
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue16/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Engar Dim 26 Oct 2014, 23:31

Je n’avais jamais eu l'occasion d'assister à l'attitude de Lexi en une pareille occasion, mais je m'étais dis que raffinée comme elle pouvait l'être la vue du sang ou ses allusions allaient la choquer... Mais non, ce fut son excentricité qui prenait le déçu, et alors parlant avec une joie presque malsaine, comme le ferait un fou, du sort qui attendait le centaure, ce qui eut l'air d'avoir son petit effet sur ce dernier qui se mit à nous supplier pathétiquement

*Oh, elle me plaît celle-là ! Moi qui la trouvait un peu pleurnicharde, voilà que je dois me raviser.*


De ma surpris je ne laissais rien paraître, me contentant de rire alors qu'elle rectifiait ses propos quant au fait d'encaisser, même si quelque part j'étais vraiment curieux sur la question, et me réclamez joyeusement d'opérer à ce "test". La chose me permit de comprendre certaine choses et allai m'amener à aborder certains sujets... Mais malheureusement aucun qui n'était lié à Tregor, car alors que c'était un sourire amusé que je le regardais en coin, tandis que mes ombres se tendaient vers lui, comme pour lui signifier que je n'hésiterai pas à accéder à la requête de ma comparse, rien que pour son bon plaisir, il nous répondit d'une façon des plus agressives... Ahlala j'étais quelque part déçu. Après j'avais moi même commis bien des crimes avant de rejoindre le donjon, et j'en commettrai encore, alors si le centaure avait fait preuve d'un peu de bon sens j'aurai pu encore lui donner une chance ,d'autant plus que les marques de son corps montraient ce qu'il avait vécu. Seulement, il se montrait bien comme Lexi me l'avait dit, idiot, borné et cruel. Je n'étais moi même pas un modèle de vivacité d'esprit, mais si j'avais su changer de camps c'était que j'en avais tout de même assez alors que lui, nullement.

Tsss, il se croyait tellement malin ,tellement sûr de son fait, alors qu'il crachait son sang... S'en était presque drôle, et ainsi alors qu'il était acculé, je le dominais de toute ma hauteur, avant de prendre à nouveau la parole, d'une voix cruelle...

"Lâches, dis celui qui s'en prend à plus faible que lui pour de pathétique intérêts. En l'absence de surveillance étroite tu aurais pu tous les sauver avec le donjon tout près, alors que oui je compte bien que ton archevêque n'est rien prévu avec la passivité du donjon. Monstre, alors que tu en es aussi aux yeux des miens. Et enfin, torture... Tu as tout tes ongles, tout tes membres de valides, tu n'es pas réduit de quelque façons que ce soit... Non... On a voulu te faire croire que tu as été vraiment torturé, mais ils l'ont juste fait assez pour te le faire croire, te plier à leur volonté, avoir un jouet en plein état de marche, rien de plus qu'un chien..."

Mon regard se fit alors presque méprisant, alors que je le regardais. Oui il pouvait être sauvé, mais ça serait prendre trop de risques de gâcher des ressources et du temps qui pourraient en épargner davantage. Je finis alors par lever ma lame au dessus de ma tête, et le toisant avec ardeur, je lâchais avec un dernier rictus, concluant mes propos.

"Alors meurs comme un d'entre eux !"

Si je devais lui reconnaître une chose, c'est qu'il ne cligna pas des yeux devant la mort ni ne supplia davantage qu'on l'épargne, alors qu'aussi preste que je fus il en aurait eu le temps... Puis au terme de ce silence seulement rompu par le sifflement d'une de mes lames et le tintement réguliers des pioches de la mine, se fit entendre le son mat de la chair transpercée, puis un hoquet, le dernier soupir que lui arrachait son cœur transpercé, alors qu'il mourrait sur le coup. De ses lèvres coula un filet de sang, ainsi que de la plaie en son torse une fois ma lame dégagée, mais c'était tout de même moins que le geyser qui aurait jailli si je l’avais décapité...Et si être recouvert de sang ne me dérangeait pas d'un point de vue moral, ça l'était d'un point de vue pratique, après tout ça glissait ! En regardant le corps parcouru de ses derniers spasmes, mon regard s'attarda sur ce que j'avais pensé tranché, puis mon regard vint sur Lexi. Au vu de l'excitation qu'elle avait manifesté, elle devait être déçue, mais je prenais alors la parole à ce sujet d'une voix assez sèche.

"Un individu a qui tu as tranché un jarret comme je l'ai fais et qui ne parle pas suite à cela ne parlera pas sous la simple torture physique et la psychologie aurait pris trop de temps. Alors... Lexi, tu sembles prendre plaisir à cela, ce n'est pas un tort, mais même si ce sont tes alliés, ne les torture jamais en vain ou gratuitement... Ce n'est pas une question de moral, de respect ou d'honneur, mais simplement... De perte de temps ! D'autant plus quand nous avons des gens à sauver !"

Lui adressant un sourire complice au final, je me penchais alors sur le corps, dont le flot carmin s'était tari, afin d'en récupérer les clés. Il n'y en avait que deux, une pour la porte de sa demeure et une pour les menottes, toutes conçues avec la même serrure visiblement. Voilà qui allait nous faire gagner un temps précieux.

*Il y a un drôle d'odeur tu ne trouves pas ?*


Hormis celle du sang... Non, pas vraiment. Faisant donc fi du commentaire de mon démon je me retournais vers ma comparse d'aventure et avec un sourire je lui lançais les clés.

"Va libérer les prisonniers, tu leurs feras moins peur que moi, un humain... Et reprend ta grande taille ça sera bien plus facile ain..."

Je m'interrompais... Le bruit des pioches s'était interrompu, le silence était pesant... Puis soudain des cris d'effroi se firent entendre, et un fut même des plus perceptibles, s'approchant.

"Elle remonte ! Elle remonte vers nous ! Elle va nous tuer et nous dévorer, il lui faut toujours plus de corps !"

Je me précipitais à la porte que j'avais enfoncé, et je vis un orc en jaillir, et c'était lui qui criait. Les mains sur la tête il paniquait. a ses pieds une chaîne qu'il avait brisé en tirant tant et tant qu'elle avait mordu sa chair d'où suintait un peu de sang.

*T'avais raison... Il y a bien quelque chose là dessous !*


Ouais...Et si rien n'était fait rapidement elle allait faire des ravages, cette choses qui voulait plus de corps, cette chose qui allait nous dévorer selon Tregor. Enfin, au moins y avait il une bonne nouvelle... Elle était seule ! Enfin ceci dit, ce que j'avais dit concernant le temps était plus que jamais vrai, car cette chose risquait bien de se moquer de la différence entre les esclaves et les assaillants. Brusquement je me retournais vers Lexi et disait d'une voix violente, de par l'urgence de la situation.

"Fais ce que je t'ai dis ! Vas libérer les prisonnier, je vais au devant du danger en ces mines ! Commence par les premiers que tu verras, ils devraient pouvoir t'aider ensuite pour libérer leurs camarades et tu pourras les faire t’ouvrir la marche pour éviter qu'ils s'enfuient en se débandant !"

En effet si on ne les encadraient pas un minimum ils allaient s'enfuir dans les bois et au vu de l'état de l'orc dehors ce serait pour y mourir ou être de nouveau capturé ! Enfin, cela Lexi devait bien le comprendre et je ne perdais pas davantage de temps, prenant appui  sur le sol je m'élançais brusquement, allant aussi vite que je le pouvais, puisant dans mes capacités surhumaines. Se faisant je courrais au vite qu'un cheval galopant, peut être plus, et ce fut ainsi à cette vitesse que je pénétrais dans la mine. La voie dégagé par mes ombres que je projetais devant moi pou m'assurer de tout obstacle ou virage et le plafond adapté au créatures et de fait ne me gênant guère, je voyais les visages apeurés se succéder et la roche tantôt noires, tantôt grisâtres et éclairées par une faible torche défilé à tout allure, trop rapidement pour que mon œil puisse le suivre. Par prudence je déployais une de mes ombres pour saisir une torche et m'éclairer au mieux, préférant ma vision ordinaire à celle nocturne...

Mais si ma vision était troublé, il n'en allait pas de même pour les sons. Les voix me parvenaient un peu étrangement, mais je les distinguais précisément. Mon passage soulevait des hoquets de surprise, mais en plus de ces dernières s'entendaient des suppliques, des cris de panique et des gémissements d'effroi, et au fur et à mesure que je m'enfonçais dans la galerie ils ne faisaient que s’accroître... Jusqu'à ce que le boyau se continue, mais sans plus d'esclave, pas la moindre chaîne, pas la moindre pioche...Et je m'arrêtais alors. Ces galeries n’avaient pas été creusées pour être exploité,s mais pour autre chose... Puis soudain un claquement, qui commençait à devenir récurrent dans cet aventures, celui d'un sabot ! Quelque peu surpris et désappointé, je compris que la source était toute prêté, mais que les ténèbres m'empêchaient de la voir. Tendant l'ombre du démon en direction du son, j'avais mes deux lames en main, tendus, prêt à me battre... Puis soudain la flamme éclaira une silhouette, étrangement haute. Un elfe noir... Et plus bas des pattes de cheval. C'était ça la créature qui les effrayait, un vulgaire hybride entre un centaure et un drow ? Ok il avait en main un estramaçon rouillé, mais tout de même...

*Regarde mieux... Même avec le peu que tu  voies il n'est pas normal ! Il y a autre chose ! Et ce n'est pas simplement le fait que d'ordinaire les elfes noir préfèrent fusionner avec des araignées !*

En effet il semblait un peu perdu, il me fixait et ses yeux était entièrement blanc, il semblait renifler l'air s e moquant de la flamme devant lui. Cela me permit justement de l'observer plus avant et de comprendre les propos de mon démon. Le corps elfiques était encore plus rachitique que celui des esclaves que j'avais croisé, il était presque proche d'un cadavre, mais la partie chevaline semblait bien nourri et au vu de la maigreur de ses bras il ne devrai même pas pouvoir soulever une telle arme. Il me prouva bien rapidement le contraire, la faisant brusquement tournoyer, déchirant mon ombre et ma torche par la même occasion et hurlant alors dune voix aiguë.

"Irrrkk... Père... odeur...Sang !"


Les ténèbres m'envahissant je pus le repérer à sa chaleur...Et cela me confirma mon impression. Sa part humanoïde était étrangement froide, se confondant presque avec la pierre alors que la par équine dégageait au contraire une grande chaleur. Enfin, se propos me permirent de comprendre une chose, en dehors du fait que j'allais à nouveau devoir me battre, et ce face à un adversaire bien plus dangereux.

Bon sang... Et moi qui croyait que Tregor était l'abruti dégénéré de sa famille !
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue32/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Lexi Mar 28 Oct 2014, 22:46

Les ombres d'Engar poursuivaient leur avancée lancinante vers le centaure. Lexi comprit alors qu'il était condamné. Elle avait entendu le discours de l'humain, discours qui lui avait ôté tout sourire tellement il mettait en évidence la gravité de la situation. Et il n'y avait absolument rien de drôle, dans aucun de ses mots. Elle ferma les yeux quand la lame transperça le cœur de la créature, puis les rouvrit pour voir le corps s'effondrer dans une marre de sang. Elle se sentait satisfaite, car ça devait être fait, mais elle avait perdu toute trace de malice et de joie. La fée regarda le sang éclaboussé sur Engar qui se tournait vers elle.

Il s'adressa à elle d'un ton sec, mais elle resta muette tout le long de ce qui semblait être... Un sermon ? Un conseil ? Peut-être bien un mélange des deux. Elle ne comprit pas pourquoi il lui parla du plaisir de torturer, de morale ou encore de perte de temps. Il n'avait donc pas compris... Interdite, elle se contenta d'acquiescer, ne sachant même pas quoi répondre à cela. De toute manière, l'heure n'était pas aux explications, mais bien au sauvetage des créatures qui périssaient dans les ténèbres...

Alors elle reçut l'ordre de prendre sa grande taille et de foncer libérer les prisonniers qui n'étaient plus sous surveillance désormais. Mais des cris d'effroi les alertèrent soudainement, puis ils comprirent ce qu'il se passait en les entendant... Cette folie dans les mines... Il y avait bien quelque chose... Mais quoi ? Bouche bée, Lexi sursauta en entendant Engar lui hurler dessus, et attrapa les clés qu'il lui lança. Elle lança un dernier regard à l'humain avant de filer en direction de la mine à toute vitesse.

Sur le chemin, elle passait au travers des créatures qui remontaient pour courir à l'extérieur. Elle ne pouvait pas toutes les contenir, mais fit de son mieux pour détacher les chaines de ceux qui se laissaient faire. Elle demanda à tout ceux qui l'écoutèrent de l'attendre bien cachés à la lisière de la forêt, qu'elle reviendrait les chercher, et les amènerait en lieu sur. Pour certains, c'était trop tard... Ils détalaient en tous sens et ne s'arrêteraient probablement pas avant d'être épuisé... Mais Lexi ne pouvait pas aller les récupérer. Non seulement ils ne l'écouteraient probablement pas vu l'état de panique, mais en plus elle perdrait un temps précieux pour secourir les esclaves encore prisonniers des souterrains.  Hélas, pas tous ne seraient sauvés...

La fée s'enfonça des les galeries, fronçant le nez à cause de l'abominable odeur de mort qui régnait en ces lieux. Il y avait beaucoup plus d'esclaves que prévu, mais au vu de l'état de la plupart, ils n'étaient plus que des corps meurtris, certains gisant au sol, d'autres avec des blessures irréparables... Lexi fut troublée devant un tel spectacle. Face à certains corps, elle ne distinguait même pas s'ils étaient morts ou juste inanimés. Et puis toutes ces chaines... Elles lui rappelèrent sa cage, l'horreur d'être enfermée, privée de toute liberté, considérée comme un simple objet.

Mais la fée se reprit bien vite et commença à détacher chaque créature sur son passage, consciente ou non, et fit passer le même message qu'elle répétait en boucle. Prendre les blessés, sortir d'ici, rejoindre les autres dans la forêt, et attendre. Les consignes étaient simples, mais certains esclaves traumatisés étaient encore trop désorientés pour tout comprendre... Quel enfer, Lexi se demanda pourquoi ils n'étaient partis qu'à deux. Parce que là maintenant, elle aurait bien eu besoin d'un coup de main !

Elle diffusa sa lumière éblouissante dans les galeries, dans l'espoir que ça en réveille certains, et donne espoir à d'autres... Puis elle poursuivit sa mission, sans relâche,  oubliant l'odeur et les cris pour se concentrer uniquement sur sa tâche. Mais alors qu'elle s'enfonçait de plus en plus dans les souterrains pour chercher de nouvelles victimes, elle entendit de sombres grondements, mêlés aux bruits de lames qui fendaient les airs. Engar... Elle frissonna, hésitante. Devait-elle rejoindre les esclaves dehors ? Ho, elle en crevait d'envie... Chaque seconde passée ici était insupportable. Mais un autre choix qu'elle n'avait pas envie de faire vînt la torturer. Suivre les grondements, s'approcher de la folie des ténèbres, et aider Engar. L'aider comment ? Elle ne savait pas se battre... Quelques longues secondes s'écoulèrent alors qu'elle restait suspendue au dessus du sol, luttant contre son envie de remonter à la surface. Elle ferma les yeux le temps de pousser un soupir exaspéré, puis fila en direction du combat.
Lexi
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue16/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Engar Mer 29 Oct 2014, 15:09

La créature en face de moi était forte, et rapide, bien plus que ne le laissait supposer l'état de son corps pathétiques et comme me le prouvaient ses violents moulinets d'épée qui en venant percuter la pierre en arrachant des fragments, alors que le métal rouillé persistait à tenir bon, à ne pas céder sous les chocs et les impacts... Mais se faisant il démontrait également son inexpertise ! Les couloirs étaient amplement assez large pour permettre sans difficulté le maniement d'une arme aussi imposante, et pourtant ses coups étaient tellement ample qu'il était gêné dans ses mouvements. Se faisant ses assauts étaient des plus prévisibles et c'était sans grande peine que j'esquivais un à un ses assauts pesants. Néanmoins aussi grossiers soient il, la puissance qu'il mettait en ses frappes faisaient que s'il était aisé de s'éloigner s'avancer l'était bien moins, d'autant plus avec une vision aussi approximative que celle qu'était la mienne dans la pénombre !  En effet, mon allonge était moindre par rapport à la sienne et m'approcher c'était signifier devoir entrer dans sa zone de frappe, mais il me fallait alors pouvoir être certain de pouvoir bloquer sa lame, une certitude difficile à obtenir quand je ne distinguais qu'une vague masse bleuâtre. Quant à lui lancer une de mes lame,s je m'y étais essayé, mais il l'avait dévié avec ses moulinets hargneux et l'éraflure qu'elle lui avait tout de même causé ne lui avait même pas arraché un grognement de douleur, à moins que celui ci ne se soit mêlé à ceux de hargne qu'il poussait bruyamment à chacun de ses assauts !

La situation paraissait ainsi délicate... Mais elle était des plus clairs en vérité. Après tout qui mieux que quelqu'un qui avait appris à user de sa rage telle une force pour en connaître les faiblesses ? Ainsi je relâchais brièvement une de mes lames, afin de saisir une des fioles blanches de Lexi dans ma sacoche et la briser au sol. Surpris par l'éclat lumineux la créature recula, m'offrant le temps pour reprendre mon arme et adapter à nouveau ma vision, retrouvant celle à laquelle j'étais le plus accoutumé ! Qui plus est l'éclat de la poussière de la fée ne pourrait pas être aussi dissipé aussi aisément que celle de la flamme d'une torche. De toute façon, la créature, que je percevais à nouveau pleinement, ne sembla guère s'en formalise,r me chargeant à nouveau, mais la lumière me permit pour ma part de me décaler promptement sur le côté et de me plaquer au mur sans m'y cogner. L'instant d’après, ce lourdaud, comme je l'escomptais, effectua un ample coup de taille vers moi, comme je ne pouvais plus reculer pour l'esquiver... Mais il me suffit pour cela de me baisser alors que sa lame percutait à nouveau la roche, mais de façon bien plus direct qu'avant et s'y bloquait. Il ne me fallait qu'une ouverture, et je l'avais maintenant ! Ainsi, me redressant, ma tête entre ses bras je décri vais deux arcs de cercle latéraux avec mes lames, qui en un sifflement tranchèrent les bras de la créature me faisant face ! Cette dernière sous la douleur, poussa un nouveau cri et recula, l'air fou agitant son torse d'elfe comme pour agiter ses moignons de bras, comme s'il maniait encore sa lourde lame restée dans la roche.

Mais alors qu'il commençait à se dresser sur ses pattes arrières, sans doute pour user de ses sabots comme arme, je m’étais à nouveau approcher et lui asséner deux coup d'estoc simultanée, un, avec égalisatrice, au niveau de ce qui servait d'épaule à sa patte avant droite, pour éviter de recevoir un coup de sabot malencontreux, et le second, effectué avec persévérance, transperça directement son cœur, mais cette fois ci nul sang ne jaillit de la plaie ou des lèvres. Le corps de mon adversaire s'était brusquement stoppé, le regard toujours aussi vide, il ne me fixait plus et finit par visiblement s'affaisser, visiblement mort. L'absence de souffrance ou de sang me perturba un peu, mais au vu de l'absence de toute forme de résistance après sa rage manifeste, je ne pouvais qu'assumer qu'il était bien mort après un tel coup.

*A ce sujet... Tu commences à manquer singulièrement d'originalité ! c'était sympa de trancher les bras, mais le cœur... Encore ?*

Oh qu'il ne se plaigne pas ! Après tout j'avais fracassé le crâne d'un des gardes et entaillé mortellement la gorge de l'autre ! Qui plus est ce n'était pas ma faute si la tête et la gorge étaient les seuls endroits où un coup assurait quasiment le trépas de toute créature vivante et si effectivement affaiblir mes adversaires avant le coup fatal faisait parti de mes habitudes je ne me privais pas pour autant d'abréger l'affrontement si possible. Bon après il était vrai que je n'avais pas user judicieusement de mes lames. Durant ma course effrénée j'aurai ainsi pu charger persévérance et ainsi briser la lame de mon adversaire d'un seul coup ! Me sermonnant je me jurai d'y penser la prochaine fois, mais bon, le plus important était que j'avais gagnée, une fois de plus, non ? Finalement, je dégageais mes lames du corps de la bête qui s'effondra. Elles semblait bien recouvert d'un liquide, mais si égalisatrice était bien couverte de sang, et qu'il en était versé de la plaie qu'elle infligé, persévérance, elle était plus était recouverte d'une substance blanchâtre et poisseuse, comme du pus, sans en avoir l'odeur. Étrange... Mais alors que j'y songeais un autre source de lumière que la poudre répandue au sol attira mon attention, et je me retournais alors brusquement, mes lames en main, avant de soupirer. Il ne s’agissait que de Lexi. Néanmoins la chose ne m'apaisa nullement et elle put clairement voir une sorte d'irritation traverser mes traits, avant que je ne dise sèchement.

"J'en ai fini ici. La chose dans la mine semblait être le fils dégénéré que Tregor a dû avoir avec une esclave elfe, il était complètement fou... Mais qu'est ce que tu fais ici Lexi ?! Sans toi il n'y a personne pour encadrer les esclaves, ils vont se perdre au quatre vents et on aura fait ça pour rien. Ils sont affaiblis, pas tous saints d'esprit ! S'ils se dispersent ils vont être capturés à  nouveau ou exécu..."


*Attention !*

Mais à peine avait il prononcé ces mots que brusquement la douleur me frappa, partant de mon ventre pour se répandre dans tout mon corps telle une décharge intense et il s'en fallut de peu pour que je ne m'effondre à genoux.

"... ARGH !"

Égalisatrice me glissa des doigts, et c'était presqu'avec incrédulité que je portais la main à ma plaie, avant de la regarder, sans comprendre. La plaie paraissait avoir été causée par une lance, mais de cette dernière nulle trace, à la place des crochets, noires, et rouges de sang, semblables à ceux dont on usait pour escalader les remparts, et dont les pointes s'enfonçait dans ma chair. L'instant d'après je me sentais tiré en arrière ! J'eus seulement le réflexe de fléchir les jambes pour maintenir ma position et ne pas tomber sur le cul pour finalement être misérablement traîné, mais ça n'allait pas pour durer. Avec ma résistance les pointes du grappin s'enfonçait encore d'avantage dans ma chair, menaçant de l'arracher et m'infliger une plaie encore plus béante... Mais Lexi était trop loin et le temps qu'elle se transforme, qui savait ce qui allait arriver.

Mais comme une flèche, il était plus aisé de se débarrasser de la chose une fois qu'on était débarrassé de la pointe ! Ainsi alors que j'entendais un grognement bestial à quelque pas de moi, je prenais le risque de reculer, tout en saisissant le grappin de ma main libre pour le tirer en avant. Se faisant je l'extirpais de ma peau, et put voir ce qui lui faisait office de corde, une sorte de corde spongieuse, comme une langue... Mais qui n'était assurément pas solide ! Ainsi, surmontant ma douleur j'assénais un violent coup de lame sur ce lien, qui se trancha sans résistance, mais en relâchant ce même fluide blanc et poisseux que le corps de l'elfe alors que le grondement derrière moi se muait en un cri, bien plus grave que celui du centaure elfique. Souriant alors malgré ma souffrance je la sentis se retirer, mais non sans douleur, si intense que je tombais à genou cette fois, haletant de douleur.

*Bon sang, reprend toi ! Ce truc approche !"


Bordel... Comme si je ne le savais pas, mais il y avait tout de même des limites à ma volonté ! En plus de la douleur causée par le grappin lui même et son retrait, le liquide blanc qu'il avait répandu en moi agissait comme du sel sur une plaie à vive ! Mais je le savais, il fallait que je bouge. je ne pouvais pas compter sur Lexi pour me protéger, alors qu'une main sur cette fichue plaie je ne pouvais pas retenir mes grondements et gémissement de douleur, tandis que j'entendais clairement la chose approcher. Je parvins cependant à tourner la tête...

Et ce que je vis me saisis d'effroi ! Au sol, traînait pathétiquement une moitié de corps d'elfe, tranché à l'aine, et suintant de ce liquide blanc, mais debout, sur ses quatre pattes, bien qu'une d’entre elle traînait un peu, était la partie équine. De par et d'autre de son flanc je pouvais voir des orbes rouges, comme des yeux sans pupille injectés de sang, mais surtout à l'endroit de sa scission se devinait une gueule grotesque. Mâchoire aux dents, aux crocs plutôt, horizontaux, grande ouverte elle laissait deviner une cavité béante parsemé de petite tentacule s'agitant en permanence, dominée par une plus grand, à l'extrémité tranché, en train de se rétracter dans cette gueule... Cette gueule qui s'approchait de moi, prête à se refermer.

Mais la peur ne dura pas, juste un instant. La douleur me fut comme une énergie pour ma haine, haine accrue par l'idée que cette effroi avait été connue et amplifiée pour des dizaines de prisonniers avant moi, pour cet elfe dont je venais de délivrer le corps de cette entité infâme et tout ceux avant lui. Ainsi je redressais un genou, reposant le pieds au sol... Et alors que je pouvais sentir ce qui servait de souffle à cette bête, des relents de cadavre en décomposition, je me servis de cet appui pour me retourner brusquement, une main au flanc, mais l'autre tenant fermement mon épée je la tendais droit vers cette gueule béante. Sa mâchoire ouverte accueillit sans peine la lame d'os, mais commença l'instant d'après à se refermer, alors que pour atteindre le fond de cette cavité c'était au tour de mon bras de franchir cette rangée de crocs.

Je sentis ces derniers pénétrer ma chair, m'arrachant un nouveau grondement de douleur...Et un léger sourire, car j'avais également senti une résistance, faible, face à ma lame et qui avait cédé. J'avais atteint et transpercé ma cible ! La créature, alors, arrêta son geste et s'immobilisa. Un faible grondement monta de la gorge de la créature, mais elle commença à tituber...puis s'effondra, pour de bon cette fois ! Du moins je l'espérais car alors que j'étais entraîné par sa masse au sol, je pouvais sentir mon bras baignant dans le sang chaud qui emplissait sa gueule. Relâchant alors ma lame, je restais étalé sur le dos au sol respirant péniblement alors que je couvrais ma plaie avec mes ombres afin de limiter l'hémorragie de cette dernière. En une poignée d'instant mes traits s'étaient étirés, comme fatigué, et pourtant je souris à la fée que je distinguais encore.

"Bon sang... Ça fait mal... Mais je vais me débrouiller t'en fais pas. En tout cas mieux que les prisonniers relâchés. Va... Va les rejoindre..."


*Ouais enfin... Ça va être compliqué !*


Je le savais pertinemment, que j'allais avoir du mal à libérer mon bras et à quitter cette mine par mes propres moyens... Mais si Lexi m'aidait on allait perdre un temps précieux, et en plus elle ferait tout pour que je quitte le plus rapidement la mine. Or, je voulais savoir ce qui était réellement au fond de cette dernière, juste... M'assurer qu'il n'y ait pas d'autres êtres de ce genre ou d'autres prisonniers à libérer.

Quitte à faire une mission, autant la faire au mieux, non ?
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue32/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Lexi Mer 29 Oct 2014, 17:16

Lorsque Lexi arriva au fond de la galerie, les rugissements et bruits de combat avaient cessés. La fée poussa un soupir de soulagement en voyant Engar et la créature à ses pieds. Celui-ci était recouvert d’éclaboussures plus que douteuses, mais sain et sauf. Elle afficha une grimace de dégout.

" Bon sang, ce truc est immonde !
S’exclama-telle avec horreur en pointant du doigt la bête. Est-ce tu vas bi… "

Elle fut coupée par un Engar toujours aussi sec et désagréable. Il en avait pas marre de lui crier dessus et de lui reprocher des choses inutiles ? C’était d’un pénible ! Apprendre que Tregor avait un fils encore plus ravagé était une chose, mais s’en prendre plein la tête alors qu’elle s’était occupée de tous les prisonniers, s’en était une autre ! Elle posa ses petits poings sur ses hanches et ouvrit la bouche pour riposter. Mais resta ainsi bouche bée et muette devant l’horreur qui se levait derrière Engar. C’était la chose la plus immonde et la plus terrifiante qu’elle voyait depuis toute son existence,   et bien sûr, elle n’eut pas le temps d’hurler pour prévenir Engar.

Des pointes noires ressortir de son ventre après l’avoir transpercé, et le tirèrent en arrière, vers… La chose. Lexi tendit ses bras par réflexe, mais elle était trop loin. L’humain se recula alors, saisissant les pointes pour les retirer de sa chair, et coupa le lien étrange qui s’efforçait de le tirer en arrière. La fée pouvait imaginer la douleur alors qu’elle voyait son compagnon s’effondrer à genoux. Elle ne savait pas quoi faire, elle était complètement impuissante, spectatrice de la scène…

Mais heureusement Engar se ressaisit à temps. Se retournant sans prévenir, il enfonça sa lame dans la gueule béante de l’abomination. Sous le choc, Lexi retînt sa respiration. Elle vola vers eux pour s’approcher, et vit les suintements de sang, de plus en plus dense, couler le long du bras d’Engar. Elle étouffa un cri presque inaudible. Il allait se faire dévorer le bras ! Mais la lame ayant finalement transpercée la gorge de la bête, celle-ci relâcha sa prise avant de s’effondrer par terre, morte. A terre, Engar s'occupa péniblement de l’hémorragie, il semblait éreinté… Ce qui ne l’empêcha pas de sourire à la fée lorsqu’il s’adressa à elle.

Inquiète comme jamais, Lexi s’approcha pour venir se poser à genoux à ses côtés. Sans dire un mot, elle plaça chacune de ses mains de part et d'autre de la mâchoire de la bête, prenant garde de ne pas se blesser avec les dents acérées. Ses mains délicates étaient suffisamment petites pour se glisser entre les crocs. Ne rencontrant aucune résistance, elle ouvrit doucement la gueule du monstre, grimaçant devant l'horreur du spectacle. Ne pas s'évanouir en respirant cette odeur était déjà un exploit, mais tenir bon face à l'état de la chair d'Engar relevait du miracle... Mais elle fut extrêmement soulagée, puisqu'au moins le bras était toujours relié au corps... Jetant la gueule de la chose en arrière, elle prit alors délicatement son bras meurtri pour le poser sur son torse avec douceur. Puis la colère monta.


" Tout ça c’est ta punition. Fallait pas me crier dessus ! Je croyais que tu me faisais confiance hein ? Elle est où ta confiance ! Les esclaves sont en sécurité… Ils sont sortis de la mine et nous attendent dans la forêt, cachés. Les plus vaillants ont compris qu’on venait les sauver, alors ils se chargent de maintenir tout le monde en place le temps qu’on les rejoigne. Et excuse-moi de ne pas faire la nounou alors que mon supérieur est dans un état critique ! "

Lexi baissa d’un ton, s’en voulant légèrement d’être aussi sèche alors qu’Engar souffrait autant.

" J’ai reçu des ordres… M’assurer que les innocents soient en sécurité et… ne jamais t’abandonner. Felina a été clair sur le sujet. Alors ne compte pas sur moi pour te laisser te vider de ton sang en essayant de remonter tout seul, ou pire, en allant explorer le reste de la mine ! Soit tu remontes avec moi, soit tu me laisses t’accompagner. Mais je ne te laisserai pas seul… Même si je le voulais, je n’en ai pas le droit, c’est tout. "

La fée s’était engagée toute entière pour l’Ordre. Engar était son chef, mais les ordres de Felina passaient avant, il en était ainsi, et elle devait respecter ça. Elle passa son bras sous sa nuque pour l’aider à relever le haut de son corps, puis usa de ses ailes pour le tirer vers le haut et le mettre complètement debout. Elle n’avait bien sûr pas la force de le soulever, mais c’était dans ses cordes de donner un coup de main.

" Si vraiment tu veux te la jouer cavalier seul, faudra d’abord m’assommer. Et je n’apprécierai pas du tout ! En plus j'irai me plaindre à Felina ! Et... diable regarde toi... Tu es lamentable ! Tu as vraiment besoin de soin. "

Ça pouvait bien sembler puéril, mais elle s’en fichait. C’était vrai en plus ! Mais elle se doutait bien qu’il n’en viendrait pas à un tel acte, alors elle ne prenait pas tant de risque que ça... Hein ?
Lexi
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue16/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Engar Mer 29 Oct 2014, 23:38

Elle avait du cran, bien plus qu'elle ne paraissait en avoir... Certes c’était déjà une chose d'assister à la mort d'un être, comme elle l’avait fait face à Tregor, mais c'en était une autre d'approcher sans la moindre hésitation de la carcasse d'une telle chose et ce "simplement" pour aider un de ses alliés. J'en connaissais des fiers à bras et des "durs à cuire" qui n'auraient pas agi aussi judicieusement dans une telle situation ! Néanmoins la chose ne me fit pas sourire. Oh certes j'appréciais les efforts qu'elle déployait pour libérer mon bras, mais sentir les crocs se retirer de ma chair était tout aussi douloureux que leur pénétration, voir plus, car bien plus lent ! Serrant cependant les dents, trop faible pour l'aider de la main libre, je la laissais faire, sachant que malgré la souffrance c'était ce qui devait être fait, puis finalement je sentis mon bras être libéré et ce fut comme un soulagement, une vague de chaleur agréable me parcourant le corps alors que j'observais la fée repousser le corps de la chose avant de me caler le bras sur le torse, et que j'use de celui valide pour ranger la lame que mon poing serrait encore. Mon regard s’abaissa alors sur la plaie et soyons honnête... Ce n'était pas beau à voir ! La plupart des muscles tranchés, je pouvais nettement voir l'os entaillé et quelques tendons. Sur un champs de bataille, je l'aurai fait couper sur le champ ! Cependant, de par la proximité du donjon et la magie de soin qui y était accessible, cela n'aurait été que du gâchis. Mon membre était encore récupérable et j'escomptais bien pouvoir encore en avoir usage.

*Bah au pire avec les ombres dont tu uses grâce à moi tu aurais pu y pallier !*


Ça n'aurait pas été la même chose... Et c'était d'ailleurs bien le cadet de mes soucis sur l'instant, puisqu'à peine était elle venue à mon secours que la fée m'adressa un sermon des plus acerbes ! Se faisant elle m'expliqua la situation des esclaves et me renvoyer sans la moindre délicatesse à ma situation pathétique... Et j'en ris, malgré la douleur qui m'élançait au niveau de mon bras et de mon ventre je riais, et riais encore face à ce petit bout de femme qui n'hésitait pas une seconde à me faire de très justes reproches, se moquant bien de mon rang, de ma réputation ou de ma puissance c'en était... Rafraîchissant. Je la laissais ainsi parler, sans peur et sans haine aveugle, sans l'interrompre, et ce de même lorsqu'à sa colère succéda des paroles plus tendre, amicales et attentionnées. C'était vrai que Felina n'aurait jamais accepté qu'on me laisse au fond de la mine en un tel état, et si elle apprenait que Lexi était remonté sans moi... Je ne donnais pas cher de la peau de la malheureuse fée et cette dernière ne méritait vraiment pas cela ! Ainsi, cessant de rire je tendais mon bras valide pour le poser sur son épaule, avant d'annoncer avec un sourire.

"Et tu fais très bien Lexi... Excuse moi d'avoir été un peu brusque, mais tu reconnaîtras que la situation était un peu urgente, alors si tu veux continuer de faire des missions à mes côtés il va falloir t'y habituer. Ce n'est pas que je ne te fais pas confiance, mais les gens réagissent souvent bien plus rapidement quand on leur cri les ordres ! C'est bien joué de ta part d'user des plus vaillants pour maintenir en place le reste du troupeau, j'espère juste qu'ils vont se montrer digne de ta confiance..."

La laissant m'aider à me relever, et essayant d'être le moins pesant possible, j'usais dans le même temps de mes ombres pour que celle qui n'étaient pas déjà mobilisés sur la plaie de mon ventre s'enroulent autour de mon bras afin d'étancher l'hémorragie causée par la morsure de la bête. Une fois ainsi remis sur pied, de façon bien peu gaillarde, et ce d'autant plus avec le sol irrégulier de la mine, je la laissais conclure ses propos, avant de poursuivre les miens, souriant.

"Ne t'en fais pas, mes ombres vont stopper l'hémorragie, et quelques minutes ne vont pas faire la différence dans mon état, pas plus qu'ils ne changeront le sort de ces esclaves si ces derniers devaient se montrer instables en vérité... Alors des soins très bien, mais pas avant que j'ai exploré le fond de cette mine... Enfin, nous, car je ne vais assurément pas me risquer à essuyer le courroux de Felina pour avoir levé la main sur toi ! Déjà qu'elle va être assez furax en voyant mon état ! Lamentable en effet... Mais elle va devoir s'y faire, car faut croire que j'apprécie collectionner les cicatrices !"

Et je n'avais aucun espoir de le lui dissimuler, puisqu'elle attendait patiemment dans la forêt notre retour...Et cette idée m'arracha un sourire. Bon sang, quel sot j'avais fait ! Même si Lexi n'était pas là pour surveiller les esclaves, Felina n'avait jamais été loin et elle avait bien dû se rendre compte qu'une intervention de sa part auprès des esclaves libérés ne seraient pas superflus... D'autant plus rassurer à ce sujet je n'hésitais guère davantage avant de m'avancer dans les profondeurs de la mine, lâchant cependant alors.

"Dommage qu'on ait rien pour brûler le corps de cette chose..."

Le trajet ne dura guère plus d'une dizaine de minutes et ce malgré mon pas traînant, aidés par la lumière dégagée par Lexi... mais cela en valut largement la peine. En effet, nos pas finirent par nous mener à une vaste salle et cette dernière contenaient de bien curieuses choses. Tout d'abord le sol était jonché d'ossements ou de fragment de chairs pourrissant, comme l'antre d'une bête, et ça et là se devinait le corps d'une ou l'autre créature, mais alors que nous avancions, chacun de nos pas faisant crisser les ossements, un gémissement attira notre attention...Et dès que Lexi en éclaira la zone nous pûmes voir un bien sinistre spectacle, s'ajoutant à celui déjà macabre jonchant le sol de cette pièce. Tout d'abord nous vîmes une table, jonché par une assiette et des couverts de piètres qualité, mais surtout par des outils que je reconnus, pour les avoir déjà vu dans les souterrains d'Auran, confirmant mes soupçons concernant la créature que je venais d'affronter... Avant d'en recevoir la preuve ultime en la personne de la femme, vêtu d'une haillon à moitié déchirée, enchaînée au mur et je ne pouvais m’empêcher de lâcher, stupéfait.

"Je croyais qu'il n'y avait aucune fe..."

Mais je m'interrompais... Car celle qui nous faisait face n'était pas une créature, mais une humaine, du moins à première vue, car la chose était difficile à deviner. Le corps meurtri par les cicatrices laissées par des dizaines d'entailles, dont certaines récentes, la peau marquée au fer rouge au niveau de l'épaule, les cheveux sales couvrant un visage jeune au regard hagard et le sang séchés autour de ses poignets et de ses chevilles rendaient difficile l'identification de cette femme... Les craquelures de ses lèvres laissaient deviner un grand état de soif, mais elle n'était pas famélique pour autant ,comme si on avait veillé à bien la nourrir... Alors elle releva brusquement sa tête vers nous et son regard jusque là vide s'alluma d'une lueur.

"Je... Ne l'entends plus... Vous n'êtes pas le centaure... Ni de l’Église... Libérez moi s'il vous plaît ! Je ne veux pas restez là ! Pitié !"

Elle paraissait encore lucide, du moins un peu, assez pour tenir des propos cohérents malgré sa panique... Et même si son état était encore pire que le mien je n'allais pas la laisser là ! Elle avait été l'objet des expérimentations de l’Église, et retraçait ce qui était advenu n'était pas difficile ! Une humaine, choisit pour une raison diverses, forcé de s'accoupler avec un non-humain mâle soumis afin d'obtenir des résultats similaire à ceux découlant des expériences sur des créatures femelles engrossées par des humains et la chose avait porté ses fruits en la "personne" de la chose que je venais de tuer. Une idée terrifiante... Mais qui allait sans doute nous en apprendre plus.

*C'est de la folie... Les créatures vont la tuer dès qu'ils la verront.*

Ça, ce n'était pas dit. Après tout bien peu de choses soudaient autant les gens qu'une souffrance commune, et il ne faisait nul doute que cette femme avait souffert. Regardant brièvement Lexi, lui signifiant d'un simple regard ma décision, je saisissais tout d'abord les fioles contenant encore quelque chose pour les fourrer dans une de mes besaces, avant d’usés de persévérance pour briser les maillons déjà usés des chaînes de la malheureuse. Une fois libéré cette dernière nous tomba presque dans les bras, sombrant visiblement dans l’inconscience. Heureusement, elle était des plus légères et de fait malgré mon état et la force réduire de Lexi il nous fut relativement aisé de la transporter.

Le plus dur en vérité lors du retour fut bien le trajet en lui même, et en particulier la montée qu'elle induisait, mais nous tînmes bon, et ainsi, au terme de longues minutes nous parvînmes à distinguer la lumière du jour. L'heure du bilan approchait, et honnêtement je le redoutais, combien d'esclave avions nous sauvé ? Felina allait il approuvé notre actions ? L'humaine serait elle épargnée par la vindicte des créatures ? Allions nous bénéficier d'autres récompenses ? Je l'ignorai, mais il était une chose qui ne changerait pas, quel que soit son issue...

"Je suis fier de toi, Lexi..."
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue32/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Lexi Jeu 30 Oct 2014, 22:58

D'abord confuse puis vexée, Lexi fronça les sourcils, jetant un regard noir à l'humain. Il riait ! Haut et fort, malgré la douleur, monsieur riait ! Elle le regarda quelques instants, puis se rendit compte à quel point ça faisait du bien, même dans cette situation critique, même s'il se vidait de son sang, de le voir si... Joyeux ? Ou peut-être était-ce seulement la fatigue et la douleur qui lui faisait perdre la tête. Mais ce rire, ce son, elle l'aimait beaucoup. Elle le découvrait seulement maintenant.

Une fois calmé, Engar s'excusa d'avoir été brusque, mais lui fit comprendre qu'elle devrait s'y faire. Ca, c'était encore à voir... Parce qu'elle aussi savait grogner ! Bon, ce n'était pas son rôle, certes, mais c'était son droit ! Et en plus elle était douée pour ça, et elle faisait ce qu'elle voulait ! Bon sang.

Engar se laissa aider par la petite fée pour se remettre debout, avant de la rassurer sur son hémorragie contenue par ses ombres. Celles-ci perturbaient un peu Lexi d'ailleurs... Elle qui était un être de lumière ne comprenait pas vraiment leur fonctionnement, même si elle pouvait clairement sentir l'énergie qui s'en dégageait. Puis Engar dut se résigner à se laisser accompagner, tout en blaguant sur ses craintes quant à Felina et sur ses cicatrices. La fée revit alors le corps de l'humain dans un flash bref et troublant, qu'elle s'efforça  d'oublier sur le champ ! Pourquoi devait-il parler de ses cicatrices aussi ! Et puis de toute manière, une de plus ou une de moins... Bref, là n'était pas la question, passons !

Ils progressèrent dans la mine jusqu'à atteindre une grande salle des plus morbides. Horrifiée par ce qui se trouvait sur le sol, Lexi se garda bien d'y mettre les pieds, restant bien sagement en vol. Lorsque ce qui semblait être le son d'une plainte se fit entendre, Lexi tendit immédiatement la main pour éclairer le fond de la pièce. Puis elle se figea devant l'horreur du spectacle. Une pauvre femme enchainée les regardait avec espoir. L'espoir d'être libérée de cet enfer, de ce cauchemar qui l'avait probablement brisée... Certains souvenirs oubliés refirent alors surface, donnant le vertige à Lexi qui tangua maladroitement. Mais elle se reprit, et aida Engar à porter l'humaine qu'il venait de détacher.

Le retour se fit avec difficulté... Autant pour Engar que la jeune femme, tous deux en souffrance, alors que Lexi ne pouvait pas faire grand-chose avec ses maigres forces. Mais sans dire un mot, elle donna tout ce qu'elle avait pour les aider, s'abstenant de faire la moindre remarque pour ne pas les déconcentrer dans leurs efforts. De plus, elle n'avait pas envie de parler. Cette femme prisonnière la mettait mal à l'aise, elle n'aimait pas ça. Engar était déjà suffisamment doué pour révéler ses faiblesses, alors elle n'avait absolument pas besoin qu'il se fasse aider dans sa tâche ! Mais elle était soulagée, pour cette humaine, et pour toutes ces créatures qui les attendaient dehors. Malgré l'état d'Engar, la mission était réussie, et il y avait de quoi être fier ! Bon, Lexi n'avait pas fait grand-chose à côté du guerrier qu'elle accompagnait, mais tout de même, c'était une sacrée expérience...

Perdue dans ses pensées et dans ses efforts pour aider les deux humains à affronter les derniers mètres qui les séparaient de la lumière du jour, elle ne comprit pas tout de suite les mots d'Engar. Puis ils firent progressivement leur chemin, jusqu'à bousculer la fée qui n'avait encore jamais entendu ça. Fier ? Fier d'elle ? Elle regarda Engar. Elle n'avait pas le pouvoir de s'exprimer en cet instant, mais dans ses yeux pouvait se lire une profonde gratitude, une confiance nouvelle et puis... Autre chose. Mais elle-même ne savait pas quoi, elle n'avait pas encore mit la main dessus, ni les mots... Elle se contenta alors d'un sourire mal assuré en guise de réponse, mais son visage était trop crispé pour sourire comme elle en avait l'habitude.

Ils retrouvèrent enfin la surface... Lexi avait rarement autant apprécié la lumière du soleil, si bien qu'elle se rappela du jour de sa fuite, il y avait de ça de nombreuses années, où elle avait quitté cette charrette pour respirer la liberté. Elle perçut rapidement la cachette où les victimes les attendaient. Les pauvres étaient tellement nombreux qu'il était difficile pour leur attroupement d'être discret... Mais personne ne devait arriver avant la tombée du soleil, alors ce n'était pas si grave, d'autant plus qu'ils étaient entourés des plus vaillants pour veiller sur eux et les empêcher de se disperser. La plupart étaient toujours hagards, perdus, effrayés, certains pleuraient encore. Puis d'autres les observaient arriver, à la fois curieux et soulagés, leurs regards réclamant des réponses.
Alors qu'ils les rejoignirent, Lexi regarda à l'horizon, à la recherche de ceux qui s'étaient enfuis... Mais elle ne vit rien, ils devaient déjà être loin à présent...

" On... On n'a pas pu les retenir... " Lâcha un elfe en surprenant l'air inquiet de la fée.

"Merci... Merci mais qui êtes vous ? Que nous voulez-vous ? Des gardes vont arriver ! Tregor aussi ! Nous ne savons pas où ce tortionnaire est passé, mais sachez qu'il est armé ! "

Un bruit dans les feuillages se fit entendre alors qu'une silhouette apparaissait, accompagnée de quelques créatures derrière elle qui la suivaient silencieusement.  

" Le centaure ne vous fera plus jamais de mal. Quelqu'un lui a transpercé le cœur... "


Felina qui avait retenue toute l'attention autour d'elle s'arrêta, les mains sur les hanches, et regarda la troupe d'esclaves avant de fixer intensément Engar et Lexi, les détaillant rapidement. La fée avala péniblement sa salive, laissant bien le soin à Engar de répondre à la question ferme et impatiente de la panthère qui n'avait pas l'air des plus joyeuses...

" Alors ? C'est quoi la suite du plan ? "
Lexi
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue16/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Engar Jeu 30 Oct 2014, 23:46

Enfin... Après bien des difficultés, nous parvînmes à rejoindre l'issue de la mine. Brièvement, je fus alors aveuglé par l'éclat du soleil, et il n'était pas difficile de deviner que cela n'était qu'un avant goût de ce qu'avaient connus les malheureux esclaves des humains, même si cela devait être un bien faible prix à payer pour retrouver la liberté à mon goût.

Et alors que sous mes pieds je ressentais non plus le sol froid et rocailleux de la mine, mais la terre réchauffée par le soleil et poudreuse à la sortie de la mine, je fus alors pris d'une grande faiblesse, même d'un envie de simplement m'effondrer au sol, m'abandonner à une inconscience profonde qui m’arracherait à ma douleur, de laisser Lexi et les esclaves les plus vaillants finirent la tâche qui ne présenteraient pratiquement plus aucune difficulté. Seulement, le poid de ma congénère inconsciente sur mon bras m'en empêchait, et au delà de cela une telle chose aurait étéu ne sottise et une erreur. Les esclaves, mêmes les plus bras, étaient perdus et désorientés, ils avaient besoin de guides, et ceux le plus à même de le faire étaient leur sauveur. Or si j'avais pleinement confiance dans les aptitudes de Lexi, que penseraient ils si jamais je m'effondrai comme cela de faiblesse ? Nous feraient ils confiance pour les protéger alors que celui qui était visiblement le plus fort d'entre nous ? Peut être... Mais c'étaient un risque que je me refusais de prendre ! Cette pensée fut comme un coup de fouet mental et j'y retrouvais un peu de vigueur, me tenant aussi vaillamment que possible, malgré la pâleur présente de mes traits alors que je m'approchais des créatures tout juste libérées.

Mais cela semblait dans le fond le cadet de leur soucis, tout comme la présence de l'humaine à mon grand soulagement, que je pus déposer dans la charrette avec les autres grands blessés, sans qu'elle ne soit inquiété et alors que parmi les individus les plus vaillants, qui se démarquaient pas des corps moins amaigris et un regard plus vifs, certains faisaient part de leurs craintes et expliquer la situation à Lexi. Les nouvelles n'étaient pas des meilleures, des individus leur avaient échappés, mais en l’absence de Lexi c'était à prévoir... D'un simple coup d’œil sur les individus présents j'estimais les pertes minimes et la mission comme étant un succès malgré tout. Pour autant ces pertes suffisaient pour que je n'ai pas le cœur à rire, et clopin-clopant, m’appuyant sur la charrette pour me rapprocher de la fée, déterminé à répondre aux gaillards... Mais alors que j'allais le faire, un mouvement dans les fourrés attira mon regard. Mon bras valide filant sur la poignée de mon arme, je ne tardais pas à me raviser, alors que se devinait la silhouette de l'intrus, celle que je pouvais deviner entre tous, fine et élégante, celle de ma sœur... Mais ce n'était pas tout, alors qu'elle s'avançait sous sa forme garou, ce qui était assez rare dans une telle situation ,je la vis précéder de quelques créatures, nos larrons manquant ! Cette nouvelle s'ajoutant au plaisir de la voir ,je souriais ainsi faiblement, alors qu'elle répondait aux craintes des créatures.

Comment avait elle su exactement pour Tregor ? L'avait elle vu ? Avait elle senti son sang ? Je l'ignorais, mais toujours était il qu'en cet instant elle me prouvait encore, et sur le terrain, que j'avais eu raison de la choisir en tant que chef. Bien loin de la donzelle innocente, et contrastant étrangement avec sa taille fine et ses habits légers elle était des plus sérieuses. Pas de frivolités inutiles, pas de manifestation de joies déplacées. Bon sang elle souriait encore moins que moi ! Enfin, j'ajoutais tout de même d'une voix un peu gaillarde, complémentant ses dires.

"Quant aux gardes qui devaient arriver, l'un a la cervelle qui sert d'engrais et l’autre respire aussi bien que le ferait un poisson hors de l'eau. Aucune crainte à avoir de ce côté donc."

Ricanant un peu, avant de grimacer de douleur, je m'adossais à la charrette en soutenant le regard inquisiteur de Felina. Se faisant je percevais Lexi du coin de l’œil qui ne semblait guère rassuré, et il tait évident que vu son état, ça allait être à moi de répondre à notre chère cheffe ! Faisant alors brièvement craquer mon cou, je repris d'un ton plus neutre.

"Normalement je dirai que ce serait à toi de nous le dire... Mais je peux te donner quelques pistes. Déjà la priorité, ramener tout le monde au donjon. La plupart peuvent marcher eux mêmes, mais les plus épuisés doivent être transporté grâce à la charrette, une monture robuste comme celle que j'ai emprunté aux gardes devrait suffire à la tracter. En dehors de cela... Les gardes venaient pour récupérer un chargement déjà prêt, ce serait dommage de le laisser là, car nos ennemis le récupéreraient pour eux alors qu'on pourrait en faire usage. Or j'ai un autre cheval, celui avec lequel je suis parti du donjon, qui attend plus loin et certains des gaillard libérés doivent être assez vaillants pour aider."

Certes elle était la cheffe, et il allait falloir tôt ou tard qu'elle prenne elle même ce genre de décisions, mais rien ne m'empêchait encore de la conseiller... D'autant plus que même pour l'amour de la leçon je n'étais pas du genre à prendre des risques ou à causer un gâchis inutiles ! Se faisant je désignais les chariots concernaient, et m'avançaient vers la monture qui, entraînées pour le combat contre les monstres, était resté assez placide face aux événements, sans que j'ai à l'attaché, afin de pouvoir le harnacher au chariot des prisonniers... Mais je fus interrompu par une des créatures en bonne santé, qui s'en chargea à ma place, ce qui était préférable vu mon état. Un rien offusqué tout de même par cette ingérence, je soupirais, avant d'enfin désigné de mon bras indemne la demeure de Tregor, éludant au passage la question de mes blessures.

"Enfin... Il faut foutre le feu à ce lieu, sinon... Tregor risque de revenir tôt ou tard comme l'a fait le père du petit Engar, et les flammes me paraissent être le moyen le plus sûr de nous assurer que cela n'arrivera pas."

Qui plus est cela ne serait que l'affaire de quelques secondes... Et mêmes si les autres individus qui m'entendirent ne comprirent pas le sens exact de mes propos, l'idée semblaient leur plaire, ne serait ce que pour se venger à leur façon de celui qui les avait trahi et maltraité. Felina allait ainsi également apprendre qu'il y avait des situation où son autorité ne suffirait pas... Enfin, j'ajoutais avec un léger rictus.

"Quant au rapport... Tu le veux maintenant ou il peut attendre ?"
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue32/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Lexi Dim 02 Nov 2014, 01:26

Tout en écoutant Engar, Felina leva un sourcil étonné. La fée se demanda alors si elle avait quelque chose à reprocher au plan que lui exposait l'humain, mais préféra faire profil bas et ne pipa mot. Même si elle n'avait pas pu faire grand-chose, Lexi n'était pas spécialement fière des blessures d'Engar... Mais ce qu'il venait de lui dire quelques instants plus tôt compensait largement cette sensation.

Felina laissa terminer Engar avant de faire signe aux créatures les plus en forme d'aider celles qui l'étaient moins. Chacun s'exécuta sans perdre de temps, impatient de quitter cet endroit, mais avec la plus grande douceur envers les blessés. Puis elle se tourna vers la fée.


" Lexi, tu sais allumer un feu. Vas-y. "

Lexi fit volte face et vola jusqu'à la cabane de Tregor, suivie de trois prisonniers qui visiblement, avaient la ferme intention d'observer le spectacle de plus près. Puis la panthère reporta son attention sur l'humain, s'approchant de lui pour mieux voir l'état de son bras. Elle s'adressa à lui sur un ton plutôt doux malgré la fermeté de ses mots.

" A moi d'exposer le plan ? J'avais pourtant cru comprendre qu'il s'agissait de votre mission. Une mission qui n'avait pas besoin de moi, pourtant, ma présence n'est pas si superflue on dirait... Quant à ce plan là merci mais je le connais. Je faisais d'avantage référence à... ça. "


Elle pointa du doigt le bras meurtri et ensanglanté d'Engar, puis enfin un sourire discret se dessina sur son visage.

" Bon sang Engar, si tu pouvais garder tous tes membres ça m'arrangerait... Ta place est dans la charrette avec les victimes, je prends le relais maintenant. "

Une fumée s'éleva au-dessus de la cabane du centaure alors qu'ils pouvaient voir des flammes s'agiter à l'intérieur au travers des fenêtres. Lexi revînt auprès d'Engar et Felina pour regarder la cabane s'enflammer. Les têtes se retournèrent, avec des regards soulagés que cet enfer se termine enfin... Un silence solennel s'installa, durant quelques instants avant que la panthère ne reprenne la parole.


" Il faut partir maintenant, la Garde d'Avedorn verra bientôt la fumée. Le rapport attendra. Vous avez fait... Un excellent travail... Toutes ces créatures sont libres grâce à vous. Alors je vous félicite, c'est une réelle victoire pour l'Ordre. Allons leur trouver un vrai foyer, et soigner ces vilaines blessures... "

Conclut-elle en appuyant bien ses derniers mots, le regard glissant sur Engar. Lexi se sentait fière... Il y avait d'abord eu Engar, puis maintenant Felina. Tous deux étaient contents d'elle, ce qui signifiait qu'elle avait enfin fait ses preuves, réellement, lors d'une véritable mission ! Et même si elle ne savait pas encore comment, elle comptait bien fêter ça ! Une fois les blessés bien installés dans la charrette remplie également de matériaux, et les deux chevaux harnachés, la troupe se mit en route.

Le voyage serait beaucoup plus lent au retour qu'à l'allée étant donné la cargaison, et une partie se ferait surement de nuit... Felina resta donc à l'écart du groupe, faisant régulièrement le tour pour s'assurer qu'aucun danger ne vienne les surprendre. Plus détendue, la fée avait retrouvé sa bonne humeur, et sortit ses petits gâteaux de son sac pour les distribuer aux plus affamés. Sous sa petite taille, elle vînt ensuite se poser sur l'épaule d'Engar.


" Tiens, en voila un pour toi... C'est la récompense pour la bravoure du grand guerrier Engar, au sombre passé mais à l'avenir si prometteur ! "

Elle explosa de rire et lui donna son biscuit, très contente d'elle. Elle se pencha ensuite plus près pour lui chuchoter à l'oreille.


" Comme maintenant tu es gravement handicapé, si tu veux je peux te donner la béquée. Oui tu perdras toute virilité mais promis, on ne le dira à personne... "

Il ne fallait pas grand-chose pour que le naturel revienne au galop... Elle était moqueuse, mais il s'agissait surtout d'affection, même si elle ne s'en rendait pas compte. Puis finalement, Engar, la mission, l'Ordre, cette vie... Tout était plutôt génial.
Lexi
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue16/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Engar Dim 02 Nov 2014, 13:26

Rassuré de voir Felina suivre mon indication quant à ce qui convenait d'être fait avec le corps de Tregor, j'observais Lexi et les individus l'accompagnant s'exécuter. Choisir la fée pour une tâche aussi morbide pouvait paraître être un choix curieux mais au vu de ce qu'elle m'avait montré d'elle lors de l'interrogatoire du centaure, cela n'allait pas risquer de la traumatiser, enfin sauf si le cadavre réagissait comme je le craignais au contact des flammes. Cependant, cela n'advint pas, nul cri, nul corps déformé jaillissant des flammes, seulement le crépitement de ces dernières et le sourire de ceux qui assistaient au spectacle. Je savais que certains, à l'image de Theorem, désapprouveraient ce plaisir qu'éprouvaient ces anciens prisonniers et le verraient comme malsain, après tout valait il mieux que le tortionnaire en voyant le sort macabre de ce dernier ? C'était une question que les penseurs et les moralisateurs se posaient souvent, mais que je trouvais bien vaine. Une personne qui aurait jugé ces individus comme mauvais pour se réjouir de cette scène était une personne qui n'avait jamais connu la souffrance, mais qu'y avait il de mal à voir un individu que l'on sait néfaste mourir ? Aucun... Certes, la vengeance ne ramenait pas les morts, n'effaçait pas les blessures, mais elle pouvait permettre de tirer un trait sur son sort passé et sa saveur était moins aigre qu'on le prétendait souvent. Au contraire, j’appréciais leur joie car elle était un signe du fiat qu'ils pouvaient aller de l'avant et se débarrasser de ce douloureux passé...

Mais je n'avais pas le temps de m'attarder sur la question, Felina s'avançant vers moi et commençant à m'examiner. Je me doutais de ce qu'elle devait penser, de l'inquiétude que suscitait en elle mes blessures qui, malgré l'office de garrot qu'effectuait les ombres de mon démon, étaient des plus sérieuses. Pour autant elle n'en montra rien dans ses mots. Voilà une chose qui en était presque blessante... Mais sage. Il ne fallait pas trop s’appesantir sur la question et elle faisait bien de me sermonner pour mes erreurs. En effet, sa présence n'était guère superflu et avait permis de sauver quelques vies, quant à mes blessures, je ne pouvais qu'assumer l'erreur dont elles avaient été le prix ! Pour autant je roulais un peu les yeux au ciel alors qu'elle me traitait comme un handicapé, grondant faiblement, pour la forme.

"Très bien cheffe... Mais ne te plais si tu ne peux pas compter sur mon bras encore valide car je ferai la sieste."

Ricanant alors qu'elle concluait ses dires par des félicitations et une mise en garde, je la saluais à la façon de l'ordre, avec une rigueur militaire avant de me diriger vers la charrette des blessés. Cette dernière était assez encombré à vrai dire, et l'état de certains étaient bien pire que le mien. Plaies encroûté ou infectés, bandages grossiers... Je m'asseyais ainsi contre un des bords de la charrette, m'efforçant de prendre le moins de place possible, et la tête adossé contre une planche de bois je laissais vagabonder mes pensées. La garde d'Avedorn allait bien sûr réagir en voyant la fumée, cependant il s'agissait d'un territoire clérical, et non pas dépendant d'Emoulin, comme la forteresse, de fait une intervention de leur part paraissait peu probable ou en tout cas mettrait du temps, bien trop de temps pour espérer nous rattraper. Quant à la garde d'Auran... C'était surtout une milice, formé à appréhender des voleurs pas à se battre ou à agir à l'extérieur de la ville. En somme il ne semblait y avoir aucun danger immédiat...Et je ne pus retenir un rire quand une voix familière vint protester dans mon esprit.

*Eyh ! Je te parie mon poids en or qu'elle ne m'est même pas reconnaissante pour le fait que ce soit MES ombres qui te permettent de survivre ! Et même qu'elle va râler si elle m'entends.*

C'était fort probable qu'il gagne son pari... Mais je ne le relevais pas car je lui rappelais avec amusement qu'il n'avait plus de poids ! Mais la chose me rendit rapidement songeur alors que je regardais ma plaie au bras puis celle au ventre. Il était vrai que sans lui je serai d'ores et déjà à mort...Et... C'était la première fois que ça m'arrivait lors d'une mission. Oh j'avais déjà eu des blessures graves, mais toujours avec quelqu'un pouvant me soigner assez près, là ça n'avait pas été le cas, j'avais été salement blessé et sans lui je serai déjà mort, j'allais sans doute m'évanouir avant d'arriver jusqu'au donjon, mais je vivrai... Mais pour combien de temps si je n'étais même pas capable de me sortir dans un état correct d'une mission aussi simple ? Je grimaçais, amèrement en serrant mon poing.

J'étais ainsi bien morose lorsque Lexi vint se poser sur mon épaule, tout sourire. C'était à peine n fait si je l’avais vu distribuer les biscuits et entendu les bruyant bruit de mastication des esclaves affamés, qui malgré leur blessure accueillait avec plaisir cet ersatz de repas, qui leur donnait une idée du traitement qui serait le leur. Ainsi ballotté par les secousses subies par le chariot sur la route en mauvais état, je finissais par tourner le visage vers la petite fée perchée sur mon épaule et qui me tendit à mon tour un gâteau, comme pour les autres blessés... Saisissant le biscuit, j'eus envie de rire avec elle, mais j'en fus incapable, la laissant me chuchoter à l'oreille sa pique, j'eus envie d'y sourire encore et de lui riposter de façon acerbe , mais amicale...Mais au lieu de cela ce fut d'une voix plus morose que je ne l'aurai voulu que je lui répondis.

"Prometteur peut être... Mais bien bref si je suis à chaque fois aussi salement amoché pour une tache comme celle ci !"


Je savais que ce n'était pas de par mes capacités à proprement parler, j'avais été pris au dépourvu par un adversaire dont je ne savais rien...Et ça c'était en effet ce qui me perturbait le plus. Car avant que je n'acquiers mes aptitudes sur humaine,s avant que je ne maîtrise l'énergie de mon démon, avant même que je ne devienne un épéiste accompli, ce qui m'avait permis de terrasser les infernaux et autres créatures avec succès, de survivre, ça avait été le fait que j'en savais plus sur eux qu'il n'en savait sur moi; Je savais leur faiblesses et leurs forces et avec ces aberrations... J'avais cru avec celle affronté sous la cathédrale d'Auran et le récit de ceux qui les avaient affrontés au donjon qu'il fallait les traiter comme des bêtes sauvages, brutes, mais prévisible au final. Je m'étais trompé et même si ma connaissance de mon adversaire n'était pas la seule ressource à ma disposition, m'en retrouver démuni me... Troubler, surtout que d'un aberration à l'autre rien n'était similaire de ce que j'avais vu, si ce n'était justement ce chaos corporel les caractérisant !

Mais en même temps... C'était des soucis qui ne concernaient que moi, je ne voulais pas gâcher la joie de Lexi. Après tout c'était une victoire, et pour elle c'était sa première. Il fallait qu'elle s'en souvienne et la commémore ! Ainsi, je pris sur moi ,et croquant dans le biscuit, qui à défaut d'être savoureux me calerait l'estomac, j'ajoutais d'une voix un peu plus joyeuse, et finalement un sourire.

"Mais je compte bien continuer à me nourrir par moi même ! Et puis... Si je te laisser me donner la becquée il y aurait un risque avec ta taille que je te dévore toute crue ! Et qui ça me ferait mal de perdre ma virilité alors que ça ne fait même ps deux ans que je l'ai retrouvé."


Je ris, tout d'abord du double sens de ma première pique, qui pouvait prêté à confusion au vu de ses penchants, au sujet desquels je n'allais pas arrêter de taquiner la malheureuse, puis ensuite de ma seconde remarque, une remarque qu'elle ne pouvait pas comprendre puisqu'elle concernait l'opération qu'avait effectué Fran Fran sur la dite virilité qui, honnêtement, n'en était pas vraiment une avant !

Mais juste après je ne pus m'empêcher de laisser mon regard se perdre au loin, songeur, sur ce qui risquait de m'advenir. Tout guerrier qui se respecte a conscience que la mort est une issue possible et envisageable, je le savait bien, mais... Je me rendais compte que je voulais juste que la mienne ne soit pas trop dérisoire.
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue32/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Lexi Lun 03 Nov 2014, 23:13

Lexi fut un peu étonnée de la première réaction de l'humain. Quoi que, ce n'était pas si surprenant venant de monsieur, qui trouvait matière à déprimer même après une victoire ! Quel ronchon... La fée leva les yeux au ciel sans être vue, quand elle entendit Engar croquer dans son biscuit. Elle le regarda de nouveau, satisfaite, puis éclata de rire en imaginant ses paroles devenir réalité. Lui, la manger toute crue ? Elle voudrait bien voir ça ! Enfin... Tout dépendait du sens qu'on lui donnait...  Réfléchissant à la question pendant quelques secondes gênantes, son attention fut prise par sa dernière phrase.

" Quoi ? Qu'est-ce que tu veux dire ? Tu as perdu ta virilité genre... Elle imita un ciseau en action avec ses doigts, ouvrant grand les yeux de stupeur. Et tu as pu la... La remettre ? "

Elle eut très envie de rajouter que ça ne se voyait pas du tout, mais préféra fermer sa petite bouche qui avait d'autant plus parlé bien assez fort comme ça, attirant quelques regards curieux sur eux. Toujours ahurie, elle se demanda alors de quelle manière avait-il bien pu la... Perdre. Mais même si la curiosité la brulait toute entière en cet instant, elle serra les dents pour s'empêcher de poser la question. Elle fit même l'effort ultime de changer de sujet, mais avec la ferme intention d'y revenir plus tard... Parce que tout de même, la torture avait ses limites ! Elle s'envola de son épaule pour adopter sa grande taille, puis revînt s'assoir aux côtés d'Engar, se faisant une petite place dans la charrette pleine qui ne vit pas la différence.

" Et puis sinon... Ne soit pas trop dur avec toi-même... Tu étais seul contre une créature dont tu ne connaissais rien, alors tu ne pouvais pas faire de miracle non plus... Mais tu l'as tué, tu es en vie, et moi aussi. Tu as gagné.... C'est tout ce qui compte non ? "

Whoua, il y avait de quoi être fière. Lexi qui tentait de réconforter quelqu'un ? Sans dire trop de choses stupides ? Etait-ce un arrière gout de maturité, qu'elle sentait sur son palais ? Elle-même étonnée, elle se félicita intérieurement. Oui parce qu'il fallait bien qu'elle revienne à elle à un moment donné quand même... On ne faisait pas disparaitre l'égocentrisme en une seule mission ! Quoi qu'il en soit, elle repensa à ce qui s'était passé dans la cabane de Tregor, à ce qu'Engar lui avait dit, une fois avoir tué le centaure. A ce moment là, elle était restée silencieuse, troublée par ses mots qu'elle n'avait pas comprit. Mais maintenant, elle y voyait plus clair, et décida de s'exprimer. Un peu hésitante au début, elle le regarda ensuite droit dans les yeux.


" Tu sais... Je n'ai pris aucun plaisir à voir Tregor souffrir, ou même mourir. Je ne prends aucun plaisir face à la torture, et jamais je ne ferais ça à un ennemi ou à un allié gratuitement. C'était de la pure comédie. Je jouais mon rôle, parce que c'était ce qui devait être fait. Tant mieux si j'étais convaincante au point que tu y crois, mais je n'ai pas envie que tu me prennes pour une... Une espèce de sadique ou je ne sais quoi. "

Elle soupira de soulagement, se sentant soudainement libre de l'avoir dit à voix haute. Elle savait bien qu'elle n'avait pas toujours des réactions habituelles, qu'elle semblait même stupide parfois, et que de ce fait, certains n'avaient pas de mal à l'imaginer cruelle. Mais s'il y avait bien une chose sur elle dont la fée était certaine, c'est qu'elle ne l'était pas... Ni cruelle, ni sadique. Elle pouvait être blessante, ça oui. Mais ses mots et réactions n'étaient jamais motivés par la cruauté. Lexi ne savait pas vraiment d'où venait ce besoin soudain de se justifier. D'habitude, elle s'en fichait pertinemment, ou plutôt, faisait semblant de s'en moquer. Mais elle commençait à prendre l'habitude avec Engar... Pour une raison mystérieuse, elle était extrêmement agacée à l'idée qu'il ait une mauvaise image d'elle. Surement parce qu'il était son chef...

Son regard s'attarda sur ses blessures. Même contenu, le sang continuait de s'écouler doucement, se mélangeant aux autres trainées rougeâtres laissées par certains prisonniers blessés.  Engar semblait de plus en plus affaibli, s'affaissant d'avantage contre le bois de la charrette. Lexi lui sourit malicieusement, avec pourtant, une légère pointe de tendresse dans son regard.

" Tu vas bientôt t'évanouir, grand guerrier. "

Sa petite main alla chercher délicatement sa joue, puis attira sa tête contre son épaule, afin que celle-ci ne pende pas mollement dans le vide lorsqu'Engar sombrerait dans l'inconscience. Ou bien, c'était peut-être aussi pour d'autres raisons... Bref, allez savoir.
Lexi
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue16/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Engar Mar 04 Nov 2014, 10:48

Qu'une de mes phrases soit mal interprétée, ça je m'y étais attendu... Mais qu'il s'agisse de celle que Lexi considéra à tort, je n'y avais pas pensé une seconde ,ou tout du moins pas de la sort. Je ne pouvait par ailleurs m'empêcher de trouver cette idée des plus drôles et je ne sus retenir un grand éclat de rire, quand bien même la douleur me rappela à l'ordre, mon éclat se muant en ricanement entrecoupé de grondement de douleur. Bon sang, mais quelle idée aussi de me faire rire alors que cela était des plus douloureux... Enfin même s'il était vrai que pour autrui la réalité était encore plus drôle que cette hypothèse. Une réalité qu'il me fallait d'ailleurs rectifier ! Secouant alors doucement la main valide, je parvins à prendre la parole une fois mon rire contrôlé, la regardant alors avec une lueur d'amusement dans les yeux, alors que je parlais de ce terrible secret qui plus d'une fois avait nuit à ma redoutable image par le passé !

"Non... Non, je n'ai jamais été un eunuque. Quand je dis que je n'avais pas de virilité, c'était... Eh bien qu'elle tait là, mais qu'elle ne faisait justement pas très virile, c'est pour cela que certain me nommaient "courte-lance" ! Pour te donner une idée, eh bien... Disons qu'un halfelin t'aurai encore mieux comblé que je ne l'aurai fait à l'époque !"


Je me contentais cette fois d'un sourire, me retenant d'aviver à nouveau ma douleur, tout en observant sa réaction avec malice. C'était amusant de voir comment j'avais réussi à aborder le sujet, un sujet qui faisait parti des rares à me mettre mal à l'aise quand d'autres l'abordaient, alors qu'avec elle ça avait été spontanée. Peut être était ce avec le recul, maintenant qu'il n'y avait plus raison de s'en moquer... Et encore, quand mon père avait abordé le sujet je n'avais pas su comment le lui expliquer et ma gêne était revenu au galop. Seulement là... Eh bien c'était plus facile d'en parler avec une personne qui ne savait rien de la question et puis, ne vérité, je n'y avais pas vraiment réfléchi. Ma réponse m'était venue spontanément, poussé par l'amusement. Or, maintenant que j'y songeais, mon amusement laissa place à de l'appréhension, et ma malice à de la gêne. Ma langue avait agi plus vivement que mon esprit. Je faisais confiance à Lexi, mais je commençais aussi à la connaître et je craignais ses moqueries et remarques acerbes à revenir... Et cela pouvait paraître idiot, mais certains individus n'acceptaient pas de suivre un chef doté d'un telle tare ! Je n'avais vraiment pas besoin que cela s'ajoute à ma réputation ! Ou bien c'était moi qui en faisait trop, c'était possible. On avait beau avoir connu l'amour dans les ras de deux femmes, avoir des enfants, cela n'empêchait visiblement pas de continuer à être prude, ce qui avait le mérite de rendre un peu de couleur à mes joues pâles...

Mais pendant que je me débattais entre ma raison et ma gêne, Lexi s'était déplacé pour se placer à mes côtés, sous sa grande forme, tout en abordant un autre sujet. Ce dernier point me permit de me reprendre un peu, même si le sujet abordé n'était pas des plus joyeux. Essayant de me rassurer quant à mes doutes sur mes aptitudes, elle faisait preuve d'une bonne volonté des plus touchantes, et surtout d'une compassion qui, si elle était surprenante si on se basait sur sa seule réputation, ne m'étonna guère plus, tout en restant appréciable. Ce qu'elle disait n'était pas faux. Nous n'avions rien perdu dans cette opération, si ce n'était un peu de sang pour ma part et nous avions non seulement éliminé un aberration et son géniteur mais aussi libéré de nombreux esclaves et obtenu une quantité non négligeable de métaux, qui ne reviendront pas à l'église, ce qui avait son importance aussi négligeable que soit cette quantité par rapport à leurs moyens. Tout cela avait de quoi me satisfaire en effet, mais même si ce fut avec un sourire que je répondis, je ressentais encore quelques relents de lassitude.

"Tu as raison Lexi, le résultat est plus que...Satisfaisant, et je compte bien apprendre de l'erreur qui m'a amené à être ainsi blessé, comme à chaque fois, mais ce n'est pas tout ce qui compte. Quand tu dois juger d'une mission, tu ne dois pas te limiter au résultat final, mais aussi à comment il a été obtenu, pour ne pas répéter les erreurs qui ont été faite, que la conclusion en soit un échec ou une réussite. Cela dit... Tu as raison. C'est une victoire."

Malgré la note optimiste et le sourire que je lui adressais je devais lui paraître un peu rabat-joie, c'était vrai. Néanmoins, il était un fait que j'avais failli mourir, quelqu'un d'autre, moins habile, moins puissant, serait mort, et ils étaient nombreux. Bien sûr j'étais conscient que tôt ou tard nous aurions à déplorer des pertes, mais si nous pouvions les éviter pour le moment, ce serait un plus non négligeable. Puis enfin, mon bras... C'était simplement que je n'arrivai pas à l'idée d'être un infirme. Certes il y aurait toujours mon démon pour y pallier, ou des prothèses golémiques comme Theorem, mais cette idée me troublait malgré moi... Cela dit Lexi était plus raisonnable que moi. Après tout pourquoi me soucier de ce qui n'est pas avenu ? J'étais vivant et mon bras allait être guéri, la seule chose qu'il y avait à faire était d'en retenir la leçon pour que cela ne se reproduise pas ! Me ragaillardissant à cette pensée, je parvenais à soutenir le regard de Lexi.

Mais elle n'en avait pas fini et cela se vit rien qu'à ses yeux qui semblaient un peu troublé, et j'en compris rapidement la raison. Revenant sur ce qui était advenu alors que je m'occupais de Tregor, je me fis songeur alors qu'elle se justifiait. J'avais été un peu sévère avec elle sur le coups, d'autant plus que son explication était des plus logiques vu son tempérament. Mais en même temps elle était tant excentrique qu'un sadisme jusqu'alors dissimulé aurait aussi été possible...Comme chez chacun en vérité, et à cette pensée je lui expliquais ce que j'avais voulu lui signifier.

"Et quand bien même tu l'aurais apprécié, ce n'est pas cela que je t'aurai blâmé. Ces pauvres bougres  ont éprouvé un plaisir certains en apprenant le sort de leur tortionnaire, moi même je me sens... heureux, quand je tue ou fait souffrir de tels individus. Seulement, ce n'est pas la souffrance seule qui nous réjouit. Pour eux ça a été une façon de conclure leur libération d'effacer en partie ce qu'ils avaient vécus, et je doute qu'ils continuent à le savourer. Je te parie même que certains le regretteront ! Quant à moi... Eh bien, je crois te l'avoir déjà dit, ce plaisir ne m'est pas une fin mais un moyen. Et c'est là la différence. Brièvement, c'est vrai, j'ai eu peur que tu sois sadique, que tu aimes faire souffrir pour faire souffrir et cela aurait pu être problématique... Mais ne t'en fais pas tu as bien fiat, et même si de par l'obstination de Tregor cela a donné de pauvre résultats, je ne peux que te féliciter. Tu es une comédienne très habile... Enfin en tant que danseuse c'est aussi un peu ton métier !"

Je riais, avant de gémir de douleur après ma longue tirade, mais honnêtement il n'y avait pas que cela. Il y avait une différence entre interpréter un rôle sur les planches et au cœur de l'action, pour parvenir à le faire dans le second cas il fallait un peu plus que dans la confiance ne soit et du talent. Il fallait des tripes et de l'audace et malgré sa petite taille Lexi en débordait ! Cependant, je n'eus même plus la force de continuer à lui sourire. Petit à petit mes sens s'émoussaient, jusqu'à s'effacer. Affaibli, mon corps n'allait pas tarder à l'emporter sur ma volonté afin de se préserver. Pour autant j'essayais de lutter, pour ne pas que la fée s'inquiète, ou donner une mauvaise image aux esclaves... Mais alors que toute ma volonté était tendu pour demeurer éveiller, je sentis une petite main, celle d'une fée, presser sur ma joue, attirant ma tête, qui n'opposait guère de résistance à venir se poser sur une épaule nue, alors que je l'entendais me parler, mais sans guère comprendre ses mots. Le contact était chaud, mais inconfortable, ma tête appuyant sur l'épaule, me faisait un peu mal, et cela était accentué par les secousses de la charrette. Mais je n' avais pas l'envie de me redresser, de protester, peut être n'en avais je tout simplement plus la force.. Mais toujours était il que finalement ce fut un sourire que je cédais aux exigence de mon corps et, fermant les yeux et d'un geste rabattant ma cape sur moi pour m'en servir comme couverture, me laissais sombrer dans une douce inconscience, sans rêve et sans douleur, l'esprit vide et le sourire aux lèvres.
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue32/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Lexi Dim 09 Nov 2014, 18:50

Engar avait encore suffisamment de force pour lui répondre, et même assez pour lui sourire de nouveau ! Elle écouta donc ses explications qui soulagèrent enfin sa curiosité. Mais en apprenant alors la vérité, elle en resta bouchée bée, imaginant l'humain avec... Une... Courte lance. Ce qui la troubla le plus, ce ne fut même pas la modification qu'il avait subit, mais plutôt sa dernière phrase, lorsqu'il évoqua le fait de la combler... Bien sur, il parlait au conditionnel, dans une autre époque, et uniquement pour faire une comparaison. Pourtant, la fée ressentit quelques picotements dans le ventre, une sensation qu'elle connaissait bien, et qu'elle s'efforça de faire disparaitre en fermant les yeux et en pensant à autre chose. Ce n'était ni le moment, ni la personne pour penser à une chose pareil, même si elle avait bien conscience que l'image d'Engar sous la douche avait décidément laisser une trace dans sa petite tête...

Pour une fois, elle ne savait pas quoi dire. Mais comme il lui fallait tout de même trouver quelque chose pour dissimuler sa gêne au plus vite, elle s'empressa de s'exclamer :


 " Pire qu'un halfelin tu dis ? Haha, plutôt qu'à la lance, c'est au cutter qu'on aurait du te comparer ! - Elle ria aux éclats avant de se rattraper - Mais... C'est de l'histoire ancienne tout ça, j'en ai eu la preu..."

Elle cessa immédiatement. Décidément, elle n'avait jamais fait aussi attention à l'emploi de ses mots ! Et comme elle n'avait pas envie qu'Engar sache qu'elle avait vu tout ce qu'il fallait voir lors de son épreuve, il valait mieux qu'elle réfléchisse avant de parler. Heureusement la conversation changea de sujet, revenant alors sur ce qui s'était passé dans la cabane de Tregor. Engar avait comprit ce que voulait dire Lexi, et la rassura même quant à la satisfaction de tuer un bourreau tel que le centaure. Il finit par la féliciter pour ses talents de comédienne, évoquant son métier de danseuse qui pouvait aider dans ce sens. Certes, sur scène, l'interprétation était une chose importante... Mais rien à voir avec sa petite comédie jouée plus tôt dans la journée. Elle avait eu envie de s'enfuir, de crier, de se débattre... Jouer un rôle dans ces conditions avait été des plus difficiles, mais elle ne préféra pas y revenir, jugeant que ce n'était pas nécessaire. Car cela faisait à présent partie de son métier d'espionne, elle allait devoir s'y habituer, et perfectionner la maitrise de son sang froid. C'était son choix après tout. Souriant à l'humain, elle lui tira la langue avec malice alors que celui-ci se débattait entre rire et douleur.

Et puis elle s'attarda sur son sourire. Il avait cessé de rire, et n'avait plus la force de poursuivre leur conversation. Ça ne lui plaisait pas de le voir dans cet état, se vider progressivement de son sang... Heureusement, il ne restait plus beaucoup de temps avant d'arriver au donjon, autrement elle ne préférait pas imaginer ce qui aurait pu se passer. Elle passa sa main sur la tête d'Engar toujours sur son épaule. Il avait fermé les yeux. Ses doigts se glissèrent alors dans ses cheveux, hésitèrent quelques instants, puis les caressèrent délicatement. Il était à présent inconscient, elle en était convaincue. C'était d'ailleurs bien pour ça qu'elle se permettait une telle tendresse, aussi inhabituelle était-elle pour Lexi. Elle releva la tête pour regarder en face d'elle. La nuit tombée, elle pouvait apercevoir au loin les lumières, illuminant la plus haute tour du donjon qui perçait enfin l'horizon.

~ Fin ~
Lexi
Lexi

Féminin
Messages : 109
Expérience : 145
Métier : Danseuse

Feuille de personnage
Niveau:
La folie dans les ténèbres  Left_bar_bleue16/40La folie dans les ténèbres  Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Fairy
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

La folie dans les ténèbres  Empty Re: La folie dans les ténèbres

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum