My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -43%
Canapé d’angle réversible Boston ...
Voir le deal
229.99 €
anipassion.com

Forger de nouvelles armes

2 participants

Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Forger de nouvelles armes

Message  Engar Mer 26 Nov 2014, 15:08

Depuis son retour de la jungle il y avait une chose que je partageais avec Felina, autre que notre lien fraternel, ou que la mise en place de notre projet. Pourtant c'était pour nous même, et pour l'ordre que nous le faisions. Il n'était presque pas un jour qui se passa sans que nous retrouvions, au même endroit, avec le même objectif. Nous entrainer...

L'ayant tout d'abord fait pour m'assurer qu'avec sa perte de mémoire n'était pas survenue également une disparition de ses aptitudes guerrières j'avais rapidement été rassuré. En une poignée de séances elle avait retrouvé tout les réflexes qui avait été sien et tout son talent. Nous aurions pu dès lors nous arrêter là. Seulement, ça avait été la première fois que j'avais eu l'occasion de l'affronter aussi fréquemment. Ses talents martiaux... Je n’avais fait jusque là que les apercevoir dans les combats qu'elle menait contre autrui, en particulier durant la guerre avec Focus, et même si observer quelqu'un se battre pouvait en dire long sur lui, rien ne valait un affrontement direct pour jauger cette personne, et ainsi je compris qu'aussi redoutable qu'elle était elle avait bien des choses à apprendre !

Elle était dangereuse principalement à cause de ses aptitudes physiques et de son armement naturel redoutable, qu'il s'agisse de son poison ou de ses pouvoirs psychiques. Mais tout cela elle en usait de façon brute et animale, sans grande expertise. Si elle avait été aussi efficace jusque là c'était justement parce qu'elle avait affronté jusque là d'autres combattant bestiaux qu'elle avait dépassé en terme de capacités, ou alors des individus qui n'avaient mené que des combats armés et qui de fait étaient pris au dépourvu face à un adversaire qui ne se battait pas de façon conventionnelle. Pour autant si elle devait affronter des adversaires habitués comme moi à ce genre d'affrontement et avec bien plus de maitrise du combat elle serait démunie. Bien sûr je n'entendais pas par là qu'elle était une combattante médiocre et que sa façon de faire était faussée, simplement elle n'usait pas de tout son potentiel, un potentiel qui pouvait être exploité rapidement. Moi même j'usais de cette même bestialité, mais au bon moment. L'expertise pour créer la faille chez l'adversaire et éviter que n'en apparaisse chez nous, la sauvagerie pour l'exploiter et éviter l'assaut quand on avait pu empêcher la faiblesse d’apparaitre. C'étaient les deux faces d'une même pièce, et une pièce qui n'a justement qu'une face, n'a aucune valeur, or cela elle ne pouvait se le permettre maintenant qu'elle était cheffe de l'ordre de l'aube...

Ainsi les entrainements qui suivirent ne servirent pas seulement à vérifier ses acquis, mais à en lui donner de nouveaux. Ainsi alors qu'avant je lui rendais coup pour coup, agissant aussi à l'instinct, je me mis à surtout user de mon expertise, esquivant, feintant, lui faisant comprendre la puissance de cette maitrise avant de la lui transmettre et ce n'était que le début. Elle savait exploiter un terrain forestier, mais elle ne savait pas expliquer le comment et le pourquoi et de fait elle était incapable de transposer ce savoir dans un autre environnement. Les avantages d'être en position de hauteur, savoir comment se placer dans un passage étroit pour gêner la main d'arme de son adversaire, user du mur ou du décor pour protéger ses arrières ou gêner les assauts de son adversaire, l'élimination de gestes inutiles, effectuées instinctivement mais qui ne rajoutait que de l'amplitude vaine à ses assauts, ou encore comment profiter de son poids supérieur sous forme de panthère, ou encore comment aisément user de ses pouvoirs psychiques. Tout cela il fut aisé de le lui transmettre, car elle avait l'expérience nécessaire pour l'apprendre et l'appliquer correctement, la seule chose qui lui avait manqué était le savoir, car contrairement à moi elle n'avait pas forcément tiré des leçons de ces combats, mais justement je le lui transmettais et cela... Se vit rapidement.

En effet, s'il lui arrivait déjà de me toucher, c'était surtout en me prenant simplement de vitesse ou à cause d'une maladresse de ma part, cela changea rapidement après cet apprentissage qui s'était étalé sur quelques semaines. En plus de m'atteindre de plus en plus fréquemment, cela était bien plus méritant qu'avant. Les fautes que je commettais n'était pas que de mon fait, elle m'y acculait, même quand mes gestes étaient effectués avec autant de maitrise que j'en étais capable elle parvenait à y trouver la faille et à l'exploiter si je n'étais pas assez vif pour esquiver, qui plus est elle commettait bien rapidement le fameux coup des deux veuves où nous nous touchions en même temps, et donc signifiait que nous serions mort tout deux, et elle tombait bien moins souvent dans mes propres pièges. De là à affirmer qu'elle était devenue meilleure que moi en si peu de temps... Non... Je pouvais le dire elle avait au moins égalé mon niveau et si j'ignorais ce qu'il en était pour moi même je pouvais affirmer qu'elle était bien loin d'avoir atteint les limites de son potentiel. Quand je m'en rendis compte, la chose m'irrita un peu dans un premier temps. Après avoir été sévèrement blessée dans la mine, voilà que Felina parvenait en une poignée de semaines au résultat que j'avais atteint en dix ans de combat incessant, de guerres et de duels... Mais ce sentiment avait rapidement laissé place à de la fierté, fierté à l'encontre de mon élève prometteuse bien sûr, mais aussi à mon égard pour avoir à le lui apprendre, que de progrès en soit depuis que je m'étais entrainé avec Dokpel. Qui plus est... N'était il pas normal pour un chef d'être plus habile que ses hommes, hm ? Cependant alors que je songeais à cela un détail, obscur, mais primordial, me revint en mémoire, une faille qu'il fallait combler au plus vite, après m'être assurée qu'elle existait, ce qui advint lorsque lors d'une séance j'usais d'une lance au lieu de mes deux lames et que, malgré ma moins grande maitrise de l'arme, elle peina davantage à m'atteindre.

Ce fut ainsi qu'au lendemain de cette constatation j'avais invité Felina à me rejoindre dans la salle d'armes. Comme toujours j'arborai ma tenue en cuir de démon et avait troqué mes lames constituées d'ossements de démon, bien trop dangereuses, pour des armes d’entrainements émoussées et enchantées pour éviter de faire mal. Rien ne semblait devoir changer si ce n'était deux détails.

Le premier, qu'elle dut remarquer sur le champ était la présence du petit Engar. ce dernier d'ailleurs attirés quelques regards agressifs, mais rien de trop conséquent, tout d’abord car aucun habitant sain d'esprit du donjon n'aurait osé s'en prendre à notre protégé alors que nous étions tout deux présents, mais aussi parce qu'ils commençaient à avoir l'habitude de le voir là. En effet, je ne pouvais pas être aussi présent que je le voulais pour mon homonyme, tout comme pour mes propres enfants, mais je ne manquais jamais notre entrainement coutumier, où je l'initiais au maniement des armes, domaine dans lequel il s'avérait prometteur, même si les faiblesses de son corps d'enfants le trahissaient, malgré des aptitudes supérieurs aux autres de son âge. Ces entrainements étaient aussi l'occasion de travailler sur cette voix qu'il entendant et qui s'avivait quand il commençait à s'emporter dans le combat ou que je lui faisais malencontreusement mal. D'ailleurs son problème était l'inverse de celui de la panthère, il ne pouvait tout simplement pas laisser libre cours à la bestialité nécessaire en combat sans risquer de s'exposer à l'influence de cette voix. D'ailleurs Felina aussi l’entrainait à ma connaissance, mais la raison pour laquelle ces apprentissages étaient séparés et pour laquelle il n'assistait pas à nos entrainements entre nous était justement la crainte de trop aviver cette voix dont il parlait si souvent. Seulement, aujourd'hui serait un peu différent, et probablement moins mouvementé.

Le second détail, ce fut la phrase par laquelle je l’accueillis, alors qu'un poing sur la hanche, l'autre le long du corps, j’observais le jeune elfe s'échauffait avec sa courte lame plombée.

"Pas de transformation en panthère aujourd'hui Felina, tu restes sous ta forme garou... Aujourd'hui tu vas manier d'autres armes que tes crocs et tes griffes."

Se faisant je me décalais, pour lui désigner, d'un geste de la main, un râtelier non loin où j'avais amassé quelques armes allant du poignard à la hache de bataille, en passant par le fléau ou le bâton... J'imaginais que la pauvre devait être surprise par ce brusque changement, de fait je m'empressais de le lui expliquer.

"Tu deviens de plus en plus douée Felina. Sous peu, tu vas sans doute me dépasser. Seulement... Ce n'est pas que moi que tu dois vaincre, mais tout adversaire qui se dressera devant toi. Je t'ai il me semble déjà parlé des affinités martiales. Par exemple, du fait qu'une arme lourde aura plus d'aisance à briser la défense d'un bouclier que deux armes légères, mais qu'elle sera bien inefficace face à ces dites armes légères, trop rapides pour qu'elle les contre. Ces affinités, c'est ce qui explique que des guerriers plus habiles que leur adversaires soient vaincus par ces derniers, parce qu'ils avaient un équipement adapté pour les affronter. Or ... Chaque arme à ses forces et ses faiblesses, et pour les contrer au mieux il faut les connaitre. Par exemple, tes griffes et tes crocs sont meurtriers au corps à corps, mais même en bondissant, tu peineras face à une arme d'hast. Et ce n'est pas tout, tu arrives de plus en plus à me vaincre car tu commence à t'habituer à mes armes, à leurs caractéristiques, mais tu risques d'être pris au dépourvu face à quelqu'un maniant autre chose. Cependant, je ne peux pas t'expliquer moi même toutes ces caractéristiques, ça prendrait trop de temps et tu ne comprendrais pas tout, pour ça... Il va falloir que tu les manies, et de fait tu as besoin de garder ta forme de garou ! Qui plus est tu pourrais très bien être prise au dépourvue, ne pas avoir le temps ou la possibilité de te transformer. Il faut donc que tu te prépares à cela."

Sur cette dernière phrase, je la pointais du doigt... Je connaissais les limites de son corps sous cette forme, je savais qu'alors elle n'avait pas plus de force qu'une simple humaine et que de fait ça allait être difficile pour elle, mais elle n'allait pas avoir trop le choix. Oui, j'étais un peu cruel sur cela avec elle, mais comme le disait si bien l'officier d'une troupe de fantassins d'élite que je connaissais à entrainement difficile, guerre facile. se faisant je lui désignais ensuite le jeune elfe qui la regardait avec un grand sourire, l'envie de lui sauter dans les bras le démangeant visiblement ,mais étant assez concentré sur son exercice pou ne pas l'interrompre.

"Pour l'occasion ce sera lui ton adversaire, du moins pour le début, afin que tu puisses faire de ton mieux pour exploiter ton arme. Ah et au passage, tu as le droit d'user de toutes les ressources que tu as à ta disposition sous cette forme, y compris tes pouvoirs psychiques !"

Sur un dernier sourire je m'écartais, la laissant faire son choix parmi les armes, tandis que d'un geste de la tête j'indiquais à mon homonyme de se préparer au combat, ce dernier se mettant en garde, n'attendant plus que Felina et mon signal pour que le combat commence.

*Un gamin contre une minette... T'aurais aussi du inviter l'handicapé, Mistral je crois, tant que tu y es hein ? Après c'est nous qu'on dit cruel.*

Je ne pus face à cette remarque retenir un léger rire, en secouant doucement la tête. Il avait un peu raison quelque part. Seulement ce gamin et cette minette étaient spéciaux, alors leur combat promettait d'être intéressant, en particulier pour eux.
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue32/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Felina Ven 28 Nov 2014, 17:28

Et en avant pour un nouvel entrainement ! Je ne savais pas si je pouvais vraiment appeler ça comme ça… Ces rencontres quotidiennes avec mon frère s’étaient progressivement transformé en un jeu dont j’adorais remporter la victoire ! Bon… Malgré mon excitation à l’idée de combattre, même pour de faux, Engar savait me remettre en place, et me rappeler ce pourquoi nous faisions tout ça, parfois même avec sévérité ! Si bien qu’il m’arrivait de me sentir comme une enfant ridicule, à la tête d’un Ordre dont les objectifs me dépassaient. Ce pourquoi je reprenais généralement vite mon sérieux, et me concentrais suffisamment pour progresser correctement. Et cela avait payé. Je comprenais mieux ma façon de combattre, qui avait toujours été purement instinctive. A présent, mes réflexes félins prenaient tous leurs sens, et j’avais de plus en plus d’aisance à les maitriser selon mes besoins pendant l’action.

Engar m’avait réellement fait progresser, me redonnant ainsi confiance en moi et en mes capacités, physiques comme psychiques.  Et en plus de prendre un réel plaisir à m’entrainer avec lui, j’avais conscience de la nécessité de nos séances…  Alors toute guillerette, j’arrivais en sautillant dans la salle d’arme, reniflant une odeur familière et adorable. J’aperçue donc mon petit Engar, visiblement tout content d’être là, en compagnie de ceux qui étaient aujourd’hui sa famille…


" Mon trésor ! "

Les oreilles toutes dressées de joie, je fléchissais les jambes et commençais à tendre les bras, invitation explicite pour un câlin ! Mais je fus interrompu par mon frère qui, selon ses dires, semblait être en plein délire... Rester sous ma forme garou ? Pour combattre ? Je le regardais en rigolant, mettant mes points en avant comme une boxeuse d’une manière des plus ironiques.

" Regarde un peu cette musculature de rêve... Les méchants n’ont qu’à bien se tenir, c’est moi qui te le dis ! "

Lâchais-je en regardant le petit Engar pour le faire rigoler. Voyant l’air d’Engar, je reprenais un peu de sérieux en laissant la boxeuse au placard, et haussais les sourcils d’un air interrogateur, puisque j’espérais vraiment que ce soit juste une blague.

" Sérieusement Engar ? Mais que veux-tu que je fasse, ma forme garou ne m'offre que l'agilité et tu le sais. "

En réponse, celui-ci m’indiqua le râtelier d’armes qui ne m’inspirait absolument rien, et commença à m’expliquer. De ce fait, je ricanais à sa première phrase, assez peu convaincue de pouvoir le dépasser un jour tant son expérience lui donnait l’avantage. Mais ce n’était pas là où il voulait vraiment en venir. En effet, j’allais probablement devoir affronter d’autres combattants, que je ne connaitrais pas aussi bien qu’Engar, voir même pas du tout. Ça avait d'ailleurs été le cas contre le chef de tribu que nous avions  affronté, durant notre périple pour aider l'ancien seigneur Sargasu... Ce sauvage m'avait donné du fil à retordre... Mais alors toute cette histoire d’affinités martiales me retourna la tête. Ce qui devait probablement se voir dans mon regard vitreux, alors que je tentais de saisir le sens de ses mots. Bon… Bien sûr, je comprenais l’essentiel. Mais… Sérieusement ? Fallait-il vraiment que j’essaie tous ces trucs ? J’allais me faire mal !

" Je… Je ne peux pas regarder plutôt ? Tu sais, j'ai une super vision féline, vraiment, c'est impressionnant ! "

Mais il avait décidé de me surprendre et de m’embêter aujourd’hui, clairement. Puisqu’il me désigna mon adversaire, à savoir le petit elfe très enjoué à cette idée. Hébétée, j’écarquillais les yeux en regardant Engar. Je ne savais pas si je devais me sentir insultée d’avoir un enfant comme adversaire, ou apeurée à l’idée de me faire battre… Trainant les pieds, je me plantais devant le râtelier en regardant bêtement les armes. Mon choix fut plutôt rapide. Mon petit adversaire s'était mit en garde avec son épée, et c'était également l'arme que je connaissais le mieux à force de combattre avec Engar. Il semblait donc plutôt logique de commencer par ça non ? Je pris alors celle qui me paraissait la plus légère, et fut désagréablement surprise en découvrant qu'elle était bien plus lourde que je pensais...

Peinant à la soulever de mes deux mains, je lançais un regard furibond à Engar avant de venir me placer face à son homonyme. Bon sang... Il y avait du monde dans la salle... J'avais honte... Moi la panthère sauvage qui se retrouvait face à un enfant, tenant son épée très maladroitement... J'étais même sur d'avoir entendu quelques rires au fond de la salle ! Adieu ma réputation de bonne combattante.  Malgré tout je savais qu'Engar ne faisait et ne décidait rien à la légère. Je lui faisais confiance s'il estimait que je devais passer par cette étape.

Souriant faiblement à mon petit protégé, je levais mon épée pour donner le premier coup ! Bon... Un coup tout en douceur certes, et horriblement tremblant. Mais alors je sursautais soudain quand il le para, avec force et sans aucune hésitation, me faisant presque tourner sur moi-même alors qu'un éclat de rire retentit plus loin. Non mais vraiment ?! Atterrée, je tournais la tête vers le jeune elfe, puis regardais ensuite Engar avec surprise. D'où puisait-il cette force celui là ! Un peu vexée mais à la fois rassurée, je recommençais. Plus rapide cette fois, plus assurée, malgré la maladresse toujours présente. Je n'allais pas me laisser faire tout de même !

Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue34/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Engar Dim 30 Nov 2014, 01:23

Bien entendu, mon idée avait choqué Felina au premier abord, mais malgré sa première réaction moqueuse elle comprit rapidement que je ne plaisantais pas, ce qui était de toute façon rarement le cas quand je parlais de combat, mon domaine de prédilection. Je m'étais dès le début des doutes qu'elle allait émettre, car je savais déjà pertinemment quelles étaient justement ses aptitudes pathétiques avec ce corps ci ! Je m'étais d'ailleurs toujours demandé pourquoi l'entraînement effectué sous sa forme animale n'avaient jamais impacte sur ce corps ci. Enfin, elle plaisantait sur sa musculature, mais c'était en partie de cela dont il était question ! Si elle pouvait se former à la connaissance de la plupart des armes ce serait déjà bien, mais si en plus elle pouvait obtenir un peu de force ça ne serait pas du luxe. Certes, la vitesse et l'agilité étaient importantes, mais si on avait pas assez de puissance pour en user efficacement cela était vain ! Bien sûr je ne comptais pas non plus faire de Felina une masse de muscle informe, mais au moins tonifier un peu ce corps fin, sans graisse ni muscle ! Après tout j'étais moi même un bon exemple du fait qu'avec les bons exercices on pouvait se fortifier sans se défigurer si c'était cela qui devait l'inquiéter !

Cependant je ne formulais aucune de ses pensées par des mots, ni aucune autre, me^me lorsqu'elle faillit m'arracher un sourire en parlant de sa "super vision" féline. Ah, je la connaissais bien assez celle là ! Cependant, si l’observation était importante, elle ne permettait jamais d'avoir conscience du véritable poids d'une arme, du moins pas autant que quand on l'avait en main, c'était souvent ce passage à la prise en main qui déstabilisait le plus les novices et il allait de soit que Felina se devait de dépasser ce stade et ce pas seulement par des connaissances théoriques ! Enfin, au moins, malgré ses réticences s'exécuta t-elle, faisant rapidement son choix au râtelier... Un choix qui me fit grimacer, je pouvais la comprendre bien sûr, l'épée était encore l'arme avec laquelle elle était la plus familière ! Seulement c'était justement un des problèmes pour lesquelles je l’avais fait venir ! Il fallait qu'elle apprenne à connaître d'autres armes... Mais bon au moins ça me permettrait de me faire un premier avis sur ses aptitudes exacts sur ce corps, afin d'adapter la suite... Au pire des cas le gosse lui même pourrait changer avec aisance d'arme, il avait l'habitude, n'ayant pas encore développé de préférence particulière.

Pour autant il faisait preuve d'une maîtrise bien supérieure à Felina. Sa posture, sa garde, l'aisance qu'il affichait, tout était bien supérieur à ce que faisait maladroitement ma sœur. Ses jambes n'étaient pas bien alignées, pas suffisamment fléchies, quant à la prise sur sa l me c'était presque pénible à voir ! Les mains n'étaient pas assez fermes, presque tremblantes, et elles usait des deux pour manier une lame bien trop courte pour cela ! Elle me faisait tellement pitié qu'il me fallut faire quelques effort pour me retenir de ne pas la corriger sur le champ et que même mon démon, pourtant généralement calme en présence de Felina, ne put retenir un léger rire avant que je le réprimande, grondant faiblement pour moi même avant de regarder à nouveau les deux combattants, l'affrontement allant commencer...

Mais la panthère n'attendit même pas mon signal pour passer à l'attaque, des mouvements agiles et rapides, mais gâcher par des gestes trop, trop prévisibles et bien trop faibles... Et mon homonyme, pourtant rendant son sourire à Felina, ayant été bien entraîné il ne peina nullement à dévier le coup et d'une façon efficace ! Profitant de la faiblesse de son adversaire i lavait violemment frappé dans sa lame afin de la déséquilibrer, ce qui marcha pleinement au vu de l'arc de cercle maladroit que décrit Felina sous le choc, il l'aurait même désarmé s'il avait eu un corps d'adulte ! Je remarquais alors que l'elfe tenait également sa lame à deux mains... Seulement la chose ne me choqua guère car je le connaissais assez pour savoir quelle usage il comptait en faire.

Mais il ne passa pas à l'offensive, il laissait le temps à son adversaire de se reprendre...Et il avait bien raison, j'avais beau l'entraîner avec une grande sévérité, il n' y avait me^me pas besoin qu'il porte le coup pour que tout deux sachent que dans un véritable combat Felina serait morte dès la première passe d'arme ! D'ailleurs cette dernière me regarda à nouveau, d'un regard presque accusateur, mais je me contentais de lui répondre avec un sourire et en haussant les épaules. Elle s'attendait à quoi ? Que l'entraînement avec le jeune enfant ne soit au final qu'un jeu ? Sûrement pas ! Je ne l'avais pas amené dans cette salle pour jouer. Néanmoins, il était vrai que pour mon homonyme cela s'apparentait un peu à un jeu... Mais un jeu auquel il se dévouait corps et âme pour le remporter et de fait le résultat était là, un peu comme moi quand je savourais le plaisir que me procurait le combat !

Cependant j'entendais alors un éclat de rire, et mon combat fut alors brièvement détourné de l'affrontement, alors que Felina passait à nouveau à l'assaut. Bien sûr, d'un simple coup d’œil je ne pouvais pas savoir quel était celui qui avait ri, mon démon peut être... Mais là n'était pas la question. S'il y en avait eu un il y aurait d'autre éclat de rire si rien n'était fait, il suffisait de voir ceux qui regardaient Felina avec leurs sourires débiles et l'amusement dans leurs yeux. Face à cela, ma voix se fit entendre, avec autant de force que le rire d'avant, mais avec bien plus d'agressivité.

"Au moins y en t-il ici qui s'entraîne vraiment et ne se contentent pas d'exposer ce qu'ils ont déjà appris ou de faire les fiers ! Enfin si vous la trouvez si drôle, je devrai vous laisser l'affronter, mais à armes égales, sans restriction, ça promet d'être amusant !"

J'aurai aussi pu les provoquer en les défiant de m'affronter, mais il  yen aurait bien eu un ou deux bouffi d’orgueil qui en aurait été capable, alors qu'à l'égard de Felina...Elle était bien plus appréciée et pour autant personne ne se leurrait sur la terrible combattante qu'elle était sous sa forme de panthère, d'autant plus que les habitués de la salle d'entraînement avaient pu fréquemment la voir à l’œuvre ces derniers temps... Lâchant alors un petit soupir satisfait en les voyant se renfrogné, mon regard revint sur les deux combattants qui poursuivaient leur affrontement.

Ainsi le jeune elfe s'était reculé pour éviter l'assaut de Felina et il avait à nouveau tenté de déséquilibrer son adversaire. Seulement cette dernière, plus confiante, ne se laissa pas cette fois emportée par son arme et sa manœuvre fut vaine. Seulement, plus entraîné au maniement des armes il fut le premier à agir, pour reculer. Se mettant ainsi hors de portée de la lame de son ennemie, qui était donc logiquement inatteignable pour lui... Et pourtant alors que son arme tintait contre celle de son adversaire, qui si elle atteignit le métal n'aurait pas touché sa cible proprement dite, le second assaut de l’enchaînement porta et faucha violemment les jambes de Felina qui malgré toute son agilité ne put que tomber au sol. Comme quoi les chats ne tombent pas toujours sur leurs pattes !

Plus sérieusement... Certes le jeune enfant usait d'une arme similaire aux miennes, mais il la maniait bien différemment et il avait ainsi usé d'une petite astuce dont je ne pouvais faire usage avec deux armes, petit truc que je lui avais néanmoins appris. Cette simple technique consistait dans le fait qu'en tenant une arme à deux mains elle avait moins de portée que si on la tenait à une seule main et ainsi on pouvait duper notre adversaire sur la réelle allonge dont on bénéficiait et comblait même l’avantage qu'aurait un individu avec des bras plus longs, ce que venait exactement de faire mon homologue contre son adversaire pourtant plus grande que lui. Il semblait par ailleurs ravi, s'approchant de Felina en pointant sa lame sur sa gorge en commentant avec un petit rire.

"T'es morte, Felina ! On recommence ?"


Il paraissait vraiment ravi de remporter une victoire...Et c'est vrai que cela devait lui faire plaisir après les défaites qu'il essuyait régulièrement face à moi, quand bien même il parvenait à réussir la majorité des exercices que je lui imposais. C'était sévère de ma part, mais il devait avoir un objectif clair et précis, et bleui ci était de me dépasser et je ne comptais pas lui donner une fausse idée quant à l'atteindre ! Pour autant cela n'empêchait pas d'avoir quelques petits jalons sur la voie jusqu’à son objectif, son premier étant son triomphe sur Felina sous sa forme de garou, mais il restait encore à voir si cela allait durer, ou si son adversaire se montrerait un élève encore plus vif à apprendre que lui...
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue32/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Felina Mer 03 Déc 2014, 20:30

Entendant mon frère réprimander les crétins qui avaient ri de moi, j'eus envie de lâcher un très provocateur "OUAIS !" pour appuyer ses dires, mais je n'en étais pas en mesure, puisque en plein combat épique ! Et justement, mon petit Engar s'était reculé, évitant mon coup d'épée pourtant si brave, et se mettant hors de portée. Un peu confuse, j'agitais de manière assez pathétique ma lame en pensant faire quelque chose de bien, sans en être sincèrement convaincue... En fait, je voulais juste essayer de parer d'avance son prochain coup ! Ce qui était vain, je le savais bien, Engar n'ayant jamais fait de geste aussi stupide. De plus, quand ce fameux coup arriva, je fus bien incapable de le contrer ! Mais ce ne fut pas faute d'essayer, alors que je sentais mes jambes percutées, au point de ne plus pouvoir me porter puisque je tombais par terre comme un chaton pataud, lâchant mon épée qui tinta bruyamment sur la pierre.

Je vis alors le cher bambin s'approcher d'un air satisfait, le bout de sa lame pointée vert ma gorge, avant de me déclarer morte !  Une pointe vexée, il me fut finalement impossible de ne pas rire avec lui, puis je me relevais d'un bond en ramassant mon épée de malheur.

" Très bien, tu vas voir ce que tu vas voir ! "

Sautillant vers le râtelier, je re-déposais l'épée avant de regarder les autres armes en réfléchissant. Avec un peu plus de sérieux cette fois-ci... L'épée ne me convenait pas. Je trouvais ça lourd, et ne m'imaginais pas bondir avec un tel poids, au risque d'être déséquilibrée et gênée dans les manœuvres que je maitrisais le mieux. Peut-être cela serait-il différent quand j'aurais acquis plus de force sous ma forme garou, mais pour le moment, il était inenvisageable de gagner un combat ainsi, même contre mon adorable petit elfe ! J'allais devoir faire autrement...

Ainsi mon regard chercha parmi les plus petites armes, et se posa d'abord sur un fléau. Intriguée, je m'en saisis rapidement, jetant un coup d'œil à Engar, pour évaluer sa réaction face à ce choix. Le poids me semblait cette fois-ci plus correcte, et je commençais à faire un mouvement rotatif pour faire voler la boule pleine de pics. Ravie de mon œuvre, je jetais un regard faussement diabolique au jeune elfe, avant de couiner faiblement quand la boule percuta ma cuisse. Bon sang ! Ça partait vraiment mal si je commençais déjà à me faire mal ! Renfrognée, je reposais l'arme prudemment.

" Bon... J'imagine que ce truc nécessite une certaine maitrise... "


Lâchais-je en râlant, avant de retourner à ma recherche. Il y avait bien son petit cousin à côté, le goupillon, mais les trois boules à pics me donnèrent une sueur froide. Finalement, je décidais de prendre quelque chose d'assez classique, histoire de ne pas me prendre pour une barbare, et saisissais cette fois-ci une dague des plus simples. Légère, pas trop encombrante, ça me semblait déjà plus raisonnable, même si je n'étais pas à l'abri d'une éventuelle mauvaise surprise durant mon utilisation de celle-ci...

Ainsi, je revenais face à mon adversaire, plus à l'aise, si bien que j'en sautillais joyeusement. Je savais que face à son épée, dont il m'avait déjà dupé une fois quant à son allonge, j'allais devoir utiliser mes propres armes en plus de ma petite lame, qui à elle seule ne pourrait être suffisante. Et cette fois-ci, j'attendis le signal de mon frère avant de commencer. Bien plus confiante que tout à l'heure, mes mains ne tremblaient pas. La première tenait fermement la dague, l'autre invita du doigt le jeune elfe à attaquer. Car cette fois, je le laissais venir à moi.

Ainsi concentrée sur chacun de ses mouvements, je ne me permettais pas de sonder son esprit pour deviner sa prochaine action. Car s'il m'était aisé de m'introduire dans la tête d'un enfant qui me faisait pleinement confiance, il pouvait en être totalement différent face à un ennemi dont la volonté dépasserait mes capacités. Je le laissais s'avancer, sourire aux lèvres, et attendis son premier mouvement pour... Bondir brusquement en hauteur ! M'équilibrant de ma queue féline, je passais ainsi au-dessus de sa tête dans un saut agile.

Sans un bruit je retombais juste derrière lui, et voyais alors son épée taper dans le vide. M'attendant bien sur à ce qu'il se retourne, mon regard se saisit de sa lame pour la bloquer dans l'espace où elle se trouvait. La résistance qu'il rencontra avant de pouvoir la manier de nouveau m'offrit un temps précieux... Temps qui me permit de glisser la dague au devant de son cou, tandis que je plaquais mon autre main sur son front pour pencher sa tête en arrière, contre mon épaule, prenant cependant soin de ne pas faire bouger son bandage. Alors certes, je ne bloquais pas ses bras, et il avait ainsi la possibilité, une fois l'emprise retrouvée sur son épée, de me planter n'importe où, puisque j'étais totalement exposée. Seulement, à cet instant, je partais du principe qu'il avait déjà la gorge tranchée... Ce qui était en fait assez étrange, puisqu'en temps normal, mon réflexe aurait tout simplement été de mordre directement la chair...

Derrière lui, le visage à côté du sien, je l'embrassais joyeusement sur la joue avant de lui chuchoter à l'oreille d'une voix amusée...

" Cette fois-ci c'est toi qui est mort ! "

Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue34/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Engar Ven 05 Déc 2014, 00:24

Bien sûr Engar jubila lors de sa victoire et quand Felina, après une phrase défi s'éloigna pour saisir une autre arme il en profita pour faire d'extravagant mouvement, comme si cela n'était qu'un échauffement pour lui... Mais un regard sévère de ma part suffit à le ramener sur terre et à le pousser à se remettre en garde ,tout comme il sembla être suffisant pour faire d'avance taire ceux qui viendraient à se moquer de la panthère pour avoir été vaincue par un enfant, à moins qu'ils s'en soient tout simplement désintéressés. Je pouvais d'ailleurs sembler bien sévère à l'égard du jeune homme, mais ce n'état pas mon intention. Simplement, il devait comprendre que la victoire ne se savourait que pleinement acquis, or il allait encore devoir affronter Felina. Cela allait également lui permettre de travailler son endurance, qui s'avérait être son aptitude physique qui laissait le pus à désirer. En effet, même sans que la voix ne résonne dans son esprit, il advenait des fois qu'il s'arrêté épuisé, comme s'il saturait et quand bien même il récupérait rapidement cela lui serait fatal en combat

Puis mon regard revint vers Felina. Je grimaçais un peu lorsque je la vis déposer rapidement l'épée, c'était bien trop rapide si elle faisait ça avec toutes les armes. Néanmoins c'était compréhensible, elle la connaissait déjà bien parmi toutes les armes alors je laissais passer la chose. Par  contre je fus bien plus stupéfait quand je la vis se saisir d'une fléau, une arme certes plus légère que l'épée, mais dont en vérité le maniement nécessitait bien plus de force et surtout une plus grande maîtrise pour éviter de se blesser soit même, voir de se tuer si on était aussi maladroit qu'un gnoll ! Certes, c'était également une arme redoutable, puisqu'elle pouvait frapper avec une puissance à même de briser les bouclier et les écailles ou encore de tordre nombre de métaux, mais quand Felina me regarda pour avoir mon avis quant à son choix je secouais doucement la tête, cela viendrait plus tard. Pour autant, elle sembla n'en faire qu'à sa tête, prenant quand même l’arme dont la tête se balança au bout de sa chaîne alors que je levais les yeux au ciel. Très bien ! Si elle voulait blesser toute seul c'était après tout son problème, d'autant plus que la douleur lui serait une bonne maîtresse !

Ainsi elle fit tournoyer la boule autour de sa tête, face à un petit elfe assez peu confiant, pas tant face au visage de Felina, il la connaissait trop bien pour savoir qu'elle ne lui voulait pas de mal, mais par la boule à pointes. Je ne pouvais pas lui donner tort, car si ma sœur ne le maniait pas assez bien pour se prémunir elle même de tout dégâts lui même risquait de faire les frais d'un coup mal contrôlé, surtout qu'il s'agissait là d'une arme parmi les moins prévisibles. Heureusement, une manœuvre maladroite prématurée et un peu de bon sens mirent fin à tout risque ultérieur à des blessures bien plus graves, l'intéressée reposant l'arme après s'être infligé une blessure qui, heureusement pour elle, se limitait à un bleu, tandis que je commentais justement.

"Retiens de ça qu'une arme improvisé peut parfois produire un résultat bien pire en combat que ne l'aurait fait tes sales main nues, même sous cette forme affaiblie..."



Et elle avait raison ce "truc" nécessitait une certaine expérience et je la laissais donc refaire son choix. Je me crispais un peu lorsque je vis que son regard s'attarda sur un objet encore pire en la matière, car doté de trois boules et je commençais à me poser des questions quant à sa sagesse concernant les armes... Mais elle finit par s'en détourner pour s'intéresser à un équipement plus raisonnable, une dague. Bon, elle visait la facilité en terme de poigne et de simplicité de maniement, mais ce n'était que le début après tout et pour autant la chose ne serait pas inintéressante car il fallait une certaine maîtrise pour parvenir à porter des coups en face à face avec une telle arme, sauf si on disposait de certains dons appropriés, comme la téléportation. A ce sujet j'hésitais à dire à Felina que cette arme était également celle avec laquelle s’entraînait Mistral, mais je me retins, et m'assurait qu'elle ne lise pas cette information dans son esprit. Elle ne devait pas laisser ce genre de considération influer sur un combat...

De son côté, Engar qui commençait à s'impatienter, au vu des légers tressaillements qui animait sa posture, eut un léger sourire amusé et confiant à la fois en voyant son adversaire. Un peu trop confiant peut être, l'allonge avait été déjà son allié et il escomptait visiblement y avoir à nouveau recours face à son adversaire qui était désormais encore plus désavantagé en la matière. C'était loin d'être bête, car il ne ferait qu'exploiter la faiblesse de ces courtes armes, seulement Felina, malgré son insouciance n'était pas une idiote. Elle savait très bien ce qui avait été sa perte la première fois et elle n'y succomberait pas une seconde fois. C'était tellement évident pour moi, mais je comprenais qu'on puisse tomber dans ce piège, fusse t-il rendu d'autant plus grossier par la provocation que fit ma sœur à l'égard du jeune elfe qui y répondit sur le champs, effectuant un violent coup de taille en tenant son arme à deux mains, profitant non seulement de son allonge, mais étant également certain en usant de ses deux bras d'avoir assez de force pour déséquilibrer son adversaire si elle parait ou dévier une contre-attaque.

Mais en accord avec son arme, effilée et rapide, la panthère usa des seuls atouts qu'elle possédait avec ce corps pour le prendre au dépourvu. Bondissant elle évita l'assaut et se plaça hors de danger, alors qu'Engar se laisser un peu emporter par son propre assaut, ne s'étant pas attendu à ce que sa lame ne rencontre que le vide. il en fut ainsi déséquilibré et perdit quelques précieux instants, mais même sans ces derniers la suite n'aurait été nullement changé. Parvenant à se ressaisir avant que Felina ne l'atteigne, il avait commencé à pivoter pour se retourner tout en frappant afin de forcer son adversaire à reculer et se protéger. Seulement, son arme ne le suivit pas immobilisé, et je ne pus m’empêcher un léger rire alors que je comprenais ce qui était advenu, Felina avait tout simplement immobilisé son arme avec sa pression psychique, brièvement vu le tressaillement qui l'anima, mais suffisamment pour couper son opposant dans son élan, et donc finalement l'atteindre malgré son problème d'allonge et porte un coup factice à l'endroit mortel. Un simple mouvement et il mourrait dans les secondes qui suivait, en se vidant de son sang et incapable d'appeler à l'aide. A ce jour je n'avais encore jamais vu un créature qui avait survécu à une telle blessure, pour peu qu'elle ait une gorge bien sûr. De fait, il ne faisait cette fois aucun doute que la victoire revenait à Felina, mais pour autant tout n'avait pas été parfait.

L'enfant jouant le jeu, il ne protesta pas face à sa défaite, cela faisait partie du jeu et il abaissa sa lame en lâchant finalement un petit rire, répondant à Felina, du'ne voix joyeuse.

"J'admet je suis mort... Ça fera juste une fois de plus avec toutes les fois où Engar m'a tué."

Riant aux éclats pour sa part, je me contentais toujours d'un sourire pour ma part, alors que je m'avançais vers eux, une fois que Felina avait relâché Engar et qu'ils se faisaient face, le petit se massant la gorge. Venait déjà l'heure d'un premier bilan, évident pour l'elfe qui venait de perdre, mais bien plus importante pour la panthère... Car en effet c'était là le danger de la victoire, et mon homonyme en avait fait les frais. remporter la victoire était une bonne chose, mais contrairement à la défaite elle empêchait de voir les erreurs qu'on avait commises, et pour peu que lors d'un combat ultérieur quelqu'un exploite cet erreur, la défaite qui suivrait pourrait très bien être définitive et alors il serait trop tard pour rectifier quoi que ce soit. Ce fut ainsi d'une voix un peu rêche que je m'adressais à eux deux.

"C'était pas mal... Cependant Engar, tu te reposes trop sur ton arme. TU la manies très bien c'est un fait, mais tu as pu le voir, pour peu que ton adversaire t'ne prive ou la retourne contre toi, tu es incapable de réagir ! Dans une telle situation tu aurais mieux fait de lâcher ton arme pour pouvoir esquiver et te défendre avec ton corps comme je te l'ai appris. D'ailleurs tu ne te sers pas assez de ce dernier en combat, tu as tes poings, tes jambes, mais aussi tes crocs qui peuvent t'aider... Je sais que tu n'aimes pas ça à cause de la voix qui se réveille quand tu fais ça, mais justement tu dois apprendre à le faire sans qu'elle vienne te perturber, sinon tu mourras au premier imprévu ! Quant à toi Felina, user de tes dons psychique comme tu as appris à le faire sous ta forme de panthère est une excellente façon de s'approcher de son adversaire pour combler le manque d'allonge de cette arme, seulement... Il y a des mouvements plus judicieux à faire avec ce corps.  C'est en particulier ton saut qui m'a gêné. Je sais qu'en tant que panthère tu as l'habitude de bondir pour attaquer, mais sous ta forme garou, c'est plus problématique. C'est un mouvement assez lent, aussi rapide que l'on soit, pendant lequel tu n'as pas d'appuis et qui de fait est dangereux ! Par exemple, si j'avais été à la place de ton adversaire je n'aurai eu aucun mal à t'attraper la jambe ou la queue et à tirer dessus pour te ramener au sol et l'instant d'après t'achever. Avec un tel corps tu ne peux pas te permettre de trop agir par instant sinon tu en mourras assurément. Les seuls moments ou un tel saut est acceptable est lors d'un contre-attaque, lorsque l'ennemi ayant déjà frappé n'aura pas l'occasion de riposter et que cela te permettra de passer outre ses défenses ou d'être certaine de porter un coup assez puissant pour le tuer. Enfin, concernant l'endroit où tu l'as atteint... si tu veux être discrète c'était parfait, ça, pour qu'il s'étouffe dans son sang et ne puisse sonner l'alerte, ou le cœur pour qu'il meurt instantanément, mais par contre... Dans un combat, contre plusieurs adversaires, il peut être intéressant aussi de savoir où frapper pour neutraliser pour de bon un ennemi, mais le laisser hurler et saigner pour effrayer ses alliés, mais là il ne s'agit que d'une question de circonstance..."

Bon sang c'était bizarre d'appeler l'elfe avec mon propre prénom... Enfin, alors que je donnais mes explication je ne pus garder bien longtemps mon aspect sévère, passionné par ce que je racontais et m'en amusant même parfois. On pourrait par ailleurs me blâmer que de parler de telle chose devant un si jeune enfant, mais de toute façon il le savait déjà pertinemment lui ce que je disais à Felina et il était venu de son plein gré apprendre à se battre, or pour moi cela impliquait aussi d'avoir conscience des horreurs qui pouvait en découler ,pour ne pas que ces dernières nous affecte ensuite. Jusque là il paraissait d'ailleurs bien encaisser cela et ce n'était pas vraiment surprenant au vu de ce que les habitants disait chaque jour sur son compte et qu'il finissait par entendre.

Enfin, une fois mes explications finis, je frappais dans mes mains, avant d'ajouter.

"Bon... nous allons passer à un autre exercice. Pour toi ça sera une première, Engar, et pour toi Felina...Ce sera juste la transposition d'une leçon que je t'ai déjà faite avec Shkeil sous ton autre forme que celle ci. Cette fois vous n'allez pas vous affronter, vous serez allié dans un objectif et vous allez essayer de travailler ensemble dans un même objectif. Combattre en groupe est bien plus compliqué qu'on ne le croit, en particulier contre une cible unique. Il est aisé de se gêner mutuellement ou de se coordonner tellement mal qu'on pourrait très bien attaquer un à un l'adversaire que le résultat serait le même... L'objectif de cet exercice pour vous sera de me toucher !"


Brusquement je dégainais les deux lames d'entrainement que j'avais placé dans mon dos, là où mes vraies armes restaient à mes flancs et me mit en garde tout en reculant, profitant de leur stupeur pour prendre position. Affichant pour ma part un sourire à la fois amusé et carnassier je restait sur place, leur offrant l'initiative et même la possibilité de mettre ensemble au point une stratégie, enfin rapidement tout de même. L'elfe surtout semblait un peu surpris et paniqué, et je les observais dans mon attente. Il était vrai qu'il ne m'avait jamais réellement toucher lors de nos entrainement quand il s'était s'agit de combat libre, quant à Felina je savais que je pouvais la vaincre quand elle était sous cette forme...

Mais c'était justement un des buts de cet exercice, en plus de celui d'aiguiser leurs talents martiaux. Parvenir ensemble à un résultat qu'on ne serait jamais parvenu à faire seul, une leçon tant pour mon homonyme qui face au brimade avait tendance à se refermer sur lui même, et pour Felina qui avec son rôle de chef au sein de l'ordre commençait à prendre trop l'habitude de tout porter sur ses épaules.

Ordre qui justement avait été créer pour atteindre un but que nous ne pouvions atteindre seul... Alors autant dire que cette leçon était cruciale et que je n'allais pas l'abandonner même s'il faudrait plusieurs séances pour qu'ils la retiennent !


Dernière édition par Engar le Ven 12 Déc 2014, 21:46, édité 1 fois
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue32/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Felina Sam 06 Déc 2014, 23:41

Je ne pus m'empêcher de rire à la remarque du jeune elfe, avant de lui ébouriffer les cheveux tendrement, et puis de le lâcher complètement.

" Tu te vengeras bien un jour t'inquiète pas, on s'y mettra à deux s'il le faut ! "

Le sourire aux lèvres, Engar s'approcha pour nous donner son verdict. Même si connaissant mon frère et son perfectionnisme, surtout en matière de combat, et que je m'attendais à bon nombre de critiques, j'étais tout de même impatiente de connaitre son avis. L'exercice était intéressant, tant pour l'elfe que pour moi, puisqu'il rentrait dans chacun de nos apprentissages. Cependant, je savais bien que ça n'avait pas été grand-chose, mais plutôt un simple coup d'essai, histoire de voir ce que ça faisait d'engager un combat avec une arme. Pour l'épée, ça s'était avéré plutôt catastrophique, mais ce n'était pas surprenant... Quant à la dague, certes son port était bien plus aisé pour moi, et me permettait d'effectuer mes acrobaties sans être déséquilibrée ou gênée. Mais comme toute arme elle avait ses limites, et je me devais aussi de les apprendre.

Alors ce fut de façon très studieuse et attentive que nous écoutions notre maitre d'arme. Il commenta d'abord la technique du petit Engar, lui expliquant que son corps était aussi une arme dont il devait se servir intelligemment, notamment dans une situation comme il venait d'être confronté. Je lui fis un petit clin d'œil pour l'encourager, mais je savais bien qu'il n'avait pas besoin de ça pour se motiver à progresser, tellement il désirait rendre fière sa famille, et surtout son grand frère !

Ce fut ensuite mon tour, et j'acquiesçais patiemment sous ses remarques pertinentes, alors qu'il m'expliquait quel était le meilleur moment pour bondir, contrairement à ce que j'avais fait. Je souriais quant à sa dernière remarque, qui relevait d'avantage de stratégie générale plutôt que de ma technique de combat sous ma forme garou... Laissez un ennemi agoniser pour que ses congénères soient terrifiés par ses cris, je connaissais cette méthode pour en avoir déjà fait usage, et je ne pouvais que confirmer son efficacité. Je hochais alors de nouveau la tête pour lui faire comprendre que j'avais bien tout assimilé, et je me mis à sourire d'avantage, donnant un petit coup de coude complice à l'elfe, devant l'air passionné d'Engar quant il s'agissait de combat. Je n'avais jamais rien vu qui l'animait autant, et ce rôle de professeur lui allait donc à merveille, tant son enthousiasme était communicatif.

Mais le cours n'était pas terminé ! Et mes oreilles se dressèrent de curiosité lorsqu'il frappa ses mains, avant de nous annoncer l'objectif du prochain exercice. Le travail de groupe ! L'esprit d'équipe était primordial en combat, et il s'agissait là d'un domaine dans lequel je n'avais aucune difficulté, ayant chassé en groupe depuis ma plus tendre enfance, et récemment, avec un loup garou... Seulement, la chasse n'était pas un combat, mais depuis certaines de nos aventures, j'avais tout de même ma petite expérience en la matière... Mais là difficulté ici restait la même... Agir sous ma forme garou, sans la force et la résistance dont j'avais l'habitude, mais c'était jouable.

Et fidèle à lui-même, Engar entra directement dans l'exercice, se mettant en garde avant de reculer doucement, affichant bien sur son éternel air de guerrier fou ! Ainsi je ne perdis pas un seul instant en parole, et partais en de grandes et légères enjambées sur un côté opposé au mur, tandis que l'elfe faisait toujours face à son homonyme.

* Notre meilleure chance pour le toucher, c'est de le coincer d'abord... La salle est grande, mais regarde où il se trouve, et essaie d'influencer ses déplacements vers le mur, dans le coin juste derrière...  Vasy ! Lance-toi et attire toute son attention ! *

Ce fut alors dans le plus grand silence pour Engar que nous nous mettions à l'œuvre, tandis que je me faisais plus discrète, bondissant ci et là, afin qu'il lui soit difficile de porter son attention sur ses deux attaquants en même temps. Quant enfin je me rapprochais, toujours opposée au mur vers lequel nous voulions diriger Engar, ce fut d'un seul coup derrière lui, alors qu'aidé de mon don, ma lame frappa dans la sienne avec force afin d'offrir une opportunité à l'elfe qui alors n'était plus sa seule cible proche. Mais consciente que cette technique puisse ne pas marcher du premier coup, je filais dans une rapide roulade au sol pour m'éloigner, ne souhaitant pas faire les frais de son allonge ! Et prenant bien soin de garder ma queue féline près de moi, trop peureuse qu'il ne l'attrape dans son élan...  Toujours en appui sur le sol, je relevais rapidement la tête pour observer mon allié, et agir en fonction de ce qu'il avait pu faire !
Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue34/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Engar Dim 07 Déc 2014, 23:43

Le fait de travailler en groupe et d'apprendre comment le faire au mieux était intéressant pour n'importe qui, mais cela l'était encore plus pour les deux personnes qui me faisaient maintenant face, non seulement de par leurs aptitudes, mais aussi à cause de leurs aptitudes. A l'aide de sa télépathie Felina pouvait aisément coordonner ses actions avec ceux de son allié et créer avec ce dernier une stratégie, plus assurément ignoré de leur adversaire s'il s'échangeait même simplement des gestes qui pourraient être interprétés. Bien sûr rien n'empêchait un adversaire doué de pouvoir psychique d'intercepter un éventuel échange, mais au vu des facultés de Felina cela lui demanderait une certaine concentration, et donc créerait une ouverture qui ferait qu'il n'y aurait même pas besoin de plan pour l'atteindre ! Quant à Engar, sa maîtrise faisait de lui un compagnon très efficace, d'autant plus que s'il était encore trop faible pour créer directement une brèche il était assez habile pour monopoliser l'attention d'un adversaire et donc permettre à un allié de l'atteindre, et ce même avec une arme doté d'une courte allongé, comme un poignard...

Cependant, encore fallait il exploiter habilement cette composition et alors qu'ils s'avançaient vers moi je voyais déjà quelle était leur première erreur, une erreur qu'il me serait aisé d'exploiter s'il m'en offrait la moindre possibilité. Ne pouvant m’empêcher alors de ricaner un peu à cette constatation, agitant un peu mes lames comme pour les intimider alors que Felina se mouvait et que le jeune homme persistait à me faire face, restant une menace latente... Cependant au vu de leur positionnement trahissait leur stratégie évidente il voulait m'assaillir, me harceler pour que je me retrouve forcer à reculer pour contrer ces assauts venus de deux côtés différents, jusqu'à me met au dos du mur et alors m'achever. Mon homonyme fut le premier à agir, mais ses assauts manquaient de conviction, et même s'il prenait l'initiative il paraissait bien plus sur la défensive qu'autre chose, cherchant à attirer mon attention plus qu'à réellement m'atteindre afin d'éviter sans doute que mon attention ne se porte sur les mouvements de Felina sans pour autant prendre trop de risques. J'aurai aisément pu contrer cela grâce à l’aide de mon infernal qui lui pouvait observer ce que je ne voyais pas, mais je l'intimais au silence, cela aurait été à mes yeux faussés le jeu. Même si j'avais pour habitude de les confronter aux situations les plus difficiles qui soit cette dernière serait pas trop exceptionnel pour qu'il se prive de bonne techniques contre des adversaires plus ordinaires !

Néanmoins, mes réflexes mêlés à ma vitesse surhumaine me permirent de réagir à temps à l'assaut de Felina quand je le perçus du coin de l’œil et violemment ma lame alla à la rencontre de sa dague, que je n'eus aucune peine à dévier; Je sentis bien sûr une résistance inhabituelle au vu de la force de Felina sous cette forme, mais cette dernière ajouté aux poids réduits de son arme, l’empêchèrent de persister dans cette épreuve de force, sous peine d'en payer le prix fort. Pendant ce temps, le jeune enfant passa enfin aux choses sérieuses en essayant de profiter la brève lutte entre moi et Felina pour m'atteindre. Seulement, si une de mes lames était occupé, la seconde l'attendait et dévia son premier assaut, abaissant la pointe de son arme vers le sol, la rendant inoffensive, bien que pour se faire j'avais été obligé de reculer d'un pas.

L'instant suivant Felina se reculait prudemment, ne laissant aucune partie de son corps vulnérable, puis son camarade voulut l'imiter, mais il lui fallut un instant pour dégager sa lame. La mienne était aussi bloquée la sienne, quant à l'autre elle était toujours pointée vers Felina pour la tenir en respect... Pour autant cet instant fut de trop et brusquement je pivotais mon pied venant frapper l'elfe au niveau du flanc. J'avais mesuré ma force pour ne pas lui infliger une trop grande douleur, mais cela fut suffisant pour le de stabiliser, et j'en profitais pour exploiter la faiblesse que j'avais aperçu avant, le trop grand écart les séparant.

Ainsi passant entre eux deux je réduisais à néant leurs efforts déjà déployé pour me rapprocher d'un mètre du mur, tout devant être recommencé, alors que faisant tournoyer mes lames et que le jeune homme jetait un regard un peu douloureux à Felina, je commentais.

"Tout individu, de par son allonge, celle de son arme et sa maîtrise peut contrôler une zone, c'est à dire interdire l'accès de cette zone à toute personne, à moins de s'exposer à un coup. Or vous vous êtes tant écarté que cela a laissé une faille entre vos deux zones, une faille aisé à exploité une fois un de vous déstabilisé. S'écarter est une bonne idée, pour forcer sa proie à reculer, mais il n'y a pas besoin de trop le faire. Qui plus est, Felina... Tu as trop reculé, c'est bien que d'être prudente, mais dans un tel affrontement , chaque mètre que vous avez arraché à votre adversaire il faut y prendre position, car il ne s'agit pas que de faire reculer son opposant mais aussi de l'empêcher de se ravancer. A quoi bon pour un pays forcer l'armée ennemi à fuir un territoire indemne si c'est pour se retirer sans l'avoir réclamé sien ? A rien , si ce n'est en un vain déploiement de moyens. Recommencez !"

Pointant toujours leurs fautes une à une, je ne m'attendais pas à ce qu'ils réussissent pleinement l'exercice du premier coups. L'important était qu'ils commettent leurs erreurs et les corrigent, une à une, et peu m'importait si cela serait long à faire. De toute façon il y avait toujours à apprendre ne matière de combat, pour eux je n'étais qu'une passerelle qui leur servirait à aller plus loin et moi même... Dire que je n'apprenais rien dans ces affrontements serait mentir, ne serait ce que pour lutter face aux pouvoirs télékinétique ou encore me pousser à contrôler avec exactitude ma force et ma vitesse, faisant à nouveau passer la maîtrise avant ces facultés qui avaient été souvent été inférieurs chez moi par rapport à mes adversaires.

Détails qui me laissait justement penser que l'elfe comme Felina pourrait très bien finir par m'atteindre, plus rapidement que je ne le croyais.
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue32/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Felina Jeu 11 Déc 2014, 22:05

Je craignais que le jeune elfe manque un peu de confiance pour réellement être agressif dans ses assauts. Et ce fut hélas le cas, sans compter que sa dernière attaque échoua, même si Engar avait été un instant distrait par ma propre attaque. Engar s'était même éloigné du mur duquel nous l'avions rapproché, je ne n'osais plus m'approcher face à sa la lame pointée sur moi. Je devais le reconnaitre, sous cette forme, je manquais cruellement de confiance et d'initiative, je ne sentais ni ma force, ni ma résistance, et ce n'était pas cette petite dague qui allait changer ça ! Je sentis la déception et la gêne de mon jeune allié, et je m'empressais d'effacer ça avec une douce sensation d'assurance insufflé dans son esprit, accompagné d'un sourire, histoire qu'il ne se décourage pas.

Engar prit alors la parole, afin de nous expliquer nos erreurs, qui finalement n'étaient pas surprenantes. Ma prudence avait finalement laissé l'avantage à mon frère, lui offrant une large zone pour dominer le combat, et reprendre ses droits sur les quelques mètres que nous n'avions donc pas totalement conquit. La critique étant terminée, il nous ordonna de recommencer, et je fis une légère grimace, ne sachant pas vraiment quoi faire sur l'instant... D'un côté, certains instincts me criaient de bondir, alors que d'autres me réclamaient de rester à distance... Mais il me fallait surmonter ces contradictions pour réussir l'exercice, et surtout ne pas laisser l'elfe seul dans sa misère !

Me reprenant, je me relevais avant de me mettre en garde, toujours à distance, puisque je n'avais pas trop le choix pour l'instant, face à l'allonge de l'épée face à moi. Cette fois-ci, j'entrais dans l'esprit du petit Engar d'une voix plus ferme et encourageante, ce qui ne manqua pas de me motiver aussi par la même occasion ! Mais si nous voulions arriver à quelque chose, il fallait absolument que nous dépassions nos limites, et pour ça, la confiance en soi et en son allié était indispensable.


* Ne perd pas espoir Engar, on peut y arriver. Cette fois-ci n'hésite pas, soit plus franc et vif dans tes attaques, n'ai pas peur de te montrer agressif, je serai là pour empêcher ta voix de te distraire. Et je me tiendrais à tes côtés... "

Sur ces mots, j'attendis qu'il porte le premier coup pour m'engager pour de bon, brisant ainsi la distance qui nous séparait pour venir me placer en face de l'elfe, afin qu'Engar doivent affronter un adversaire devant et derrière. Concentrée mais surtout déterminée, j'usais de ma force psychique pour repousser sa lame de la mienne, et bondissais ou me baissais rapidement pour éviter ses coups. A chaque fois qu'une attaque portait sur moi, j'envoyais un voile noir dans son esprit pour me permettre de bouger à temps, ralentissant ainsi certains coups mais surtout affaiblissant leur précision. Troubler sa vision sur moi, c'était le seul moyen que j'avais trouver pour me battre aussi proche, l'assaillant ainsi de la même façon que l'elfe le faisait, et ne lui laissant plus suffisamment d'espace pour se reculer ou s'avancer.

Je n'oubliais pas de prêter attention à l'esprit du petit Engar, et restais donc sur mes gardes au cas où son étrange voix se manifesterait alors qu'il avait l'autorisation de se "déchainer". Je comptais bien la bloquer sur le champ si celle-ci venait le troubler, bien qu'elle se fasse généralement discrète en ma présence. Mais pour ceci je devais redoubler d'efforts pour me concentrer ! Entre l'esprit d'Engar, celui de son homonyme, la force exercée sur ma lame et ma vivacité pour éviter les coups, je ne pouvais prêter attention à rien d'autre dans la pièce ! Il n'y avait que nous, que notre combat, et toute mon énergie y était consacrée. Mais je savais bien que ni l'elfe ni moi ne pourrions continuer jusqu'à épuiser Engar, c'était juste impossible tellement celui-ci avait plus d'endurance que nous.

Alors je décidais de saisir une occasion qui me semblait être une bonne opportunité. Le jeune elfe avait porté un puissant coup avant d'en donner un autre dans une rapidité étonnante, forçant ainsi Engar à répliquer aussitôt, et "m'oublier" quelques secondes de trop. Secondes ou j'envoyais une vision de ma lame sur sa droite, et même s'il n'était pas dupe et pouvait facilement distinguer le vrai du faux, c'était une autre façon de forcer encore son attention ailleurs. J'usais déjà de cette technique sous ma forme animale, mais je ne voyais pas en quoi je devais m'en priver sous ma forme garou ! Au contraire, c'était bien pour ces raisons là que j'avais développé ces dons... Pour me défendre autrement que par la force brute. Ainsi j'abaissais ma lame sur la gauche, droit sur son flanc, dans l'espoir que cette fois-ci, notre technique fonctionne !

Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue34/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Engar Sam 13 Déc 2014, 00:49

Il leur fallut un peu de temps pour récupérer de leur échec. C'était prévisible... Mais je savais qu'ils n'abandonneraient pas aussi rapidement, il leur faudrait bien plus pour les faire reculer, sans quoi l'Eglise n'aurait aucun mal à le faire et je serai bien déçu ! Ainsi, ils se ressaisirent tout deux et se mirent un peu en garde. Alors que Felina semblait des plus hésitantes, le jeune elfe lui paraissait des plus déterminés, mais dans son regard il était aisé d'y lire aussi une certaine frustration, celle d'échouer, encore, et qu'il avait toujours lors de nos entraînement et qui était aussi d'autant plus fort qu'il persistait à échouer alors qu'il était aider. J'eus un petit sourire en relevant ce détail. La volonté d'avancer était une bonne chose, mais il allait devoir la maîtriser pour éviter que sa frustration le pousse à agir sottement et au final à ne rien apprendre du tout.

Et finalement, après s'être mis en garde et une brève attente ils passèrent à l'assaut. Le premier fut mon homonyme, un choix judicieux puisqu'ayant une meilleure allonge il s'exposait moins que Felina. Pour autant cette dernière ne demeura pas inactive. Alors que je bloquais d'une lame le coup d'épée qui me visait et m'empêchait de me mouvoir elle profita de ma situation, mais aussi de sa vitesse et de son agilité pour me contourner. Assistant à cela j'avais bien sûr essayé de l'atteindre, en faisant décrire une ample arc de cercle à ma lame, mais en vain, Felina l'évitant avec une aisance frustrante !

Réagissant rapidement à cela j'usais de toute ma force pour faire reculer mon adversaire directe, avant de me retourner juste à temps pour bloquer le poignard de la panthère, à quelques pouces de mon corps en un brusque tintement. L'instant d'après, sa poussée se renforça pour dévier mon arme de la sienne, mais je parvenais à la maintenir, sans quoi elle m'aurait touché, au prix de ma mobilité... Cependant si je ne pouvais plus me déplacer tant qu'elle maintenait ce sort c'était aussi son cas et ainsi je profitais de ma seconde lame pour l'assaillir, la forçant ainsi à briser son propre pouvoir pour pouvoir esquiver l'assaut... Seulement quand ma lame fendit l'air je sentis ma vision s'obscurcir ! Cela fut bref, mais eut assez d'effet pour que je ne puisse pas ajuster mon coups pour l'adapter à son esquive, et sois contraint de reculer pour éviter son assaut ou le retour d'Engar qui ne tarda pas à survenir et que je dus dévier !

Un instant, je voulus profiter de l'ample écart les séparant pour changer de position, passer entre eux. Seulement, l'elfe usait habilement de sa lame pour couvrir un large périmètre comme je l'avais décrit, et quand ce n'était pas lui c'était Felina qui m'en empêchait, soit de par sa vitesse qui lui permettait de combler rapidement une faille soit par ses pouvoir psychique, m'immobilisant brièvement les jambes le temps que son allié vienne m'empêcher de me mouvoir. Ainsi assailli et pris en tenaille je n’avais d'autre choix que de reculer pas à pas, sous peine d'être assailli de deux côtés opposés.  Même si je l'avais voulu, employer ma force supérieure pour forcer une brèche en supplantant nettement un des deux aurait été risqué, car ils auraient opposés un minimum de résistance, qui aurait été suffisant pour permettre à l'autre de m'atteindre...

Mais ce qui me marqua le plus, ce n'était pas leur tactique en elle même, mais bien leurs attitudes ! Mon homonyme était hargneux comme jamais, il ne prenait plus cela comme un jeu ,attaquant avec fureur et hargne, son sourire joyeux s'était effacé pour laisser place à sa fureur, une fureur qui d'ordinaire était un signe inquiétant... Sauf que cette fois il ne paraissait pas dément, il semblait même se dominer, comme si la voix qui l'animait était, restreinte, et je n'avais pas le temps de réfléchir au pourquoi... Quant à Felina... elle avait tout simplement atteint cet état qui était le mien en combat, et que je ne me permettais pas d'avoir ici. Un état où tout notre être, du corps jusqu'à notre esprit ,était dévoué au combat, au point que son regard sembla perdu dans le vague, alors que son objectif était clair, arracher la victoire !  Fendant l'air de sa lame déployant toutes les ressources de son corps et de son esprit elle était pour cet instant une incarnation guerrière, elle esquivait même les coups que je portais avec mon corps quand, essayant de profiter de la proximité que lui imposait son arme j'essayais de l'assaillir d'un coup de tête ou de poing plutôt que de mes lames. Elle manquait certes de force et d'endurance, mais sans doute pas d'habilités et de détermination !

Confronté à deux féroces combattants qui était il y a encore quelques instants deux recrues timides, je me retrouvais presque dos au mur, seule une poignée de pas, et Felina, me séparant de ce dernier...Et ce fut à cet instant qu'ils décidèrent d'en finir. Cela je le compris aisément car contrairement à d'habitude l'elfe ne se contenta pas d'un coup, mais d'un enchaînement, un coup puissant que je bloquais en faisant grincer nos lames, et un autre rapide, qui faillit me prendre par surprise alors que je me retournais vers Felina et que je dus dévier avec ma seconde épée, avant de violemment repousser l'elfe d'un coup de pied à l'estomac, mon attention dédiée à mon adversaire. A cet instant, au lieu que ma vision soit obscurcie je vus sa lame filant vers mon flanc gauche... Mais ce n'était pas ce que m'indiquait le sifflement que j'entendais qui fendait l'air. Perçant ainsi à jour son illusion je plaçais ma lame de telle façon que je pourrai dévier ma lame  et l'instant d'après profiter de sa proximité pour lui infliger une frappe en revers !

Mais alors... Je me sentis m'effondrer. Sans que je ne puisse résister une de mes genoux s'effondrer au sol, comme si ma jambe venait de me lâcher, et ce fut rapidement suivie d'une douleur, ténue mais persistante, et alors par réflexe ma tête se retourna, pour regarder mon homonyme...Et comprendre... Mon coup de pied ne l'avait jamais atteint, j'avais frappé le plat de son épée. Ainsi il n'avait pas été repoussé, et m'avait frappé l'arrière de la jambe, de telle façon qu'elle ne pouvait que se plier et maintenant... La lame de Felina m'atteignait, pas exactement son objectif, puisqu'ayant chuté ce fut à la joue qu'elle me frappa avec violence. Or, la force de ma sœur était certes réduites, mais si le coup ne me brisa ni dents ni os il fut amplement suffisant pour me mettre à terre, me réceptionnant alors de justesse avec mes mains, mes lames au sol...

Pour le coup j'étais bien étourdi, la vision trouble et les sens confus... Mais j'entendis clairement l'elfe jeter son arme au sol et se précipiter vers moi, inquiet. Cependant avant qu'il ne m'atteigne je me redressais un peu, agenouillé...Et basculait sèchement la tête en arrière, reprenant mes esprit et me laissant aller à un rire tonitruant, sans rien de dément ou d'agressif clair et joyeux, malgré la douleur et le bleu qui commençait à apparaître sur ma joue. Mon jeune homonyme devait d'ailleurs faire une drôle de tête en me voyant réagir ainsi, mais une fois mon rire fini je me relevais en m'époussetant, les regardant en me frottant la mâchoire, commentant.

"Et bien... C'est allez plus rapidement que je ne l'avais prévu... Certes vous avez encore des choses à apprendre, mais c'est déjà impressionnant. Tu vois Engar, si t'arrivais à te comporter comme ça dans chacun de nos entraînement tu me dépasserai dès que tu aurais atteint l'âge adulte. Quant à toi Felina... Faut te pousser, mais tu vois que tu peux te dédier au possible au combat !"

Le jeune elfe semblait un peu confus et gêné par ma déclaration alors que je lui souriais affectueusement et avec fierté. Certes, je m'étais imposé des restrictions, que ce soit dans l'usage de deux lames simples, sans chaînes les reliant ou dans le fait que je n'avais pas pu me dédier entièrement au fait de les vaincre puisque je les observais avant tout, mais quand je disais que le résultat était impressionnant, j'étais sincère. Même s'il était peu probable qu'ils aient eux même évolué particulièrement par ce simple exercice, ils avaient fait preuve d'une synergie impressionnante entre eux, ce qui me rendait optimiste pour leurs coopérations futures... Mais nous nous étions un peu éloigné de la principale raison de la venue de Felina et je me recentrais donc sur ce sujet, continuant à me masser la mâchoire pour chasser la douleur.

"Cependant... Il te faut encore apprendre à affronter autre chose que des épéistes Felina. Vu comment tu sembles t'être familiarisé avec ce poignard je doute que je puisse te convaincre d'essayer d'autres armes... Mais dans ce cas tu vas être obligé d'y faire face, après tu préfères quoi ? Continuer en douceur avec le petit, ou bien me faire face alors que j'aurai une autre arme, pendant qu'il t'aiderai, hm ?"


Le premier cas permettrait également à Engar de se familiariser avec d'autres armes que l'épée longue, mais serait peut être médiocre pour apprendre à Felina à y faire face, alors quand la seconde situation elle y serait pleinement confrontés et ils pourraient continuer à travailler leur coopération. Ils seraient d'ailleurs pleinement confiants suite à leur victoire, mais seulement, je n me retiendrai plus, afin de montrer l'étendu du potentiel de chacune des armes... Mais seulement...

"Mais si tu choisis le second choix sache que cette fois ci, moi non plus je ne serai pas seul..."

Et une ombre naquit de mon épaule pour s'enrouler autour de mon bras droit pour appliquer ce fait... Je sais qu'elle n'aimait pas mon démon, mais avec ses ombres et les avertissement qu'il me donnait sur ce que je ne voyais pas il était devenu une partie intégrante de ma façon de combattre, il lui faudrait s'y faire.

*Ah par les roubignolles des archanges... Enfin... Pas que c'est déplaisant de vous voir vous battre, c'est même amusant, mais ça donne tout de même envie d'y prendre part! Enfin... Si elle fait l'autre choix promet moi que je pourrai contribuer à te défouler sur un ou deux des idiots qui s’entraînent ici !*

Riant un peu à sa supplique, je m'approchais cependant déjà du râtelier, mon regard balayant les armes afin de faire mon choix, et réserver quelques surprises à Felina que ce soit moi ou mon homonyme qui les manie. De la flamberge au bec de corbin, j'espérais qu'elle apprécie ses cadeaux, car elle risquait d'en recevoir souvent en se battant pour l'ordre !
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue32/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Felina Mer 17 Déc 2014, 16:02

Je n'avais pas dupé mon frère... La position de sa lame m'indiqua clairement qu'il n'avait pas cru à ma vision, et il s'apprêtait à contrer le vrai coup que je lui réservais. Mais alors j'envoyais un signal mental à mon allié qui s'en rendit compte immédiatement. Le jeune Engar frappa... Dans la jambe de notre cible qui s'effondra alors, mettant ainsi son visage à portée de ma lame qui ne pouvait plus être retenue dans son élan. Je sentis la pression de son visage sur la dague, juste avant de le voir valser par terre.

La douleur qu'il ressentit me serra le cœur, tout comme le voir dans cette position de faiblesse... Non seulement je n'en avais pas l'habitude, et c'était une image très déplaisante malgré qu'il ne s'agissait que d'un simple entrainement. Il s'était réceptionné de ses mains, et se redressa avant même que le son homonyme ne se jette sur lui d'inquiétude. Pour être honnête, je me faisais violence pour ne pas faire la même chose... Je l'avais trop souvent fait, et devais apprendre à gérer mes émotions, surtout concernant mon frère. Ce n'était pas facile, mais nécessaire. Et je savais que tous ces entrainements avaient aussi cet objectif là... Me faire grandir, tout simplement.

Heureusement, mon inquiétude fut balayée et remplacée par un sourire timide, lorsqu'Engar éclata de rire, toujours au sol. Je soupirais alors de soulagement, et me détendais enfin, revenant peu à peu à la réalité après ce combat pour lequel je m'étais totalement dédiée. Voyant Engar se relever, je m'approchais de l'elfe pour lui poser une main sur l'épaule, la serrant affectueusement. Après le compliment et l'encouragement d'Engar, le bonheur du jeune homme était palpable, et me fit moi-même me sentir des plus joyeuses ! Sentiment renforcé quand ce fut mon tour, alors que mon frère complimenta ma dévotion.

" Tu vois, je t'avais dit que tu te vengerais... " Riais-je en lui tapotant l'épaule.

Mais alors Engar revint sur un point important, à savoir ma capacité à affronter des adversaires autres que des épéistes ! Pour le moment, ça allait encore, puisque j'avais l'habitude de cette arme avec lui... Mais s'il prenait autre chose, il me faudrait probablement un certain temps d'adaptation avant d'être vraiment efficace. J'écoutais alors sa proposition, un choix entre deux exercices, tout aussi intéressant l'un que l'autre mais... Le deuxième m'attirait bien plus. Après cette victoire, j'avais pris d'avantage confiance en moi, le petit Engar aussi, je le sentais. Et puis notre travail d'équipe n'avait pas été trop mal, tant que je gardais une certaine maitrise sur la voix du jeune elfe pour que rien ne dérape. Alors affronter de nouveau Engar, avec une nouvelle arme cette fois, me semblait bien moins terrifiant qu'au début du cours !

" Je pense qu'après tout ce que tu nous as fait subir, tu mérites bien qu'on ajuste les couleurs de ton visage... Histoire de rendre ça harmonieux ! "

Dans un sourire malicieux, je pointais du doigt le bleu que je lui avais infligé malgré moi. Même si cette vision ne me plaisait guère, je parvenais à relativiser et à en rire... C'était un progrès non ? Mais mon regard se fit soudain plus sombre à sa dernière remarque, alors qu'il ne me fallait pas un mot de plus pour comprendre son sous-entendu. Je vis alors ses ombres arpenter son bras,  et je sentais déjà l'esprit du démon, bien alerte et présent dans celui d'Engar. D'ailleurs, il ne se fit pas prier pour se manifester, avec son éternelle arrogance, sur un ton que je détestais. Malgré ma rancœur et ma haine, je m'étais un peu calmée vis-à-vis de son démon... Mon intolérance à son égard s'était amoindrie, surtout depuis qu'il nous avait aidé à sortir du plan infernal, prenant le contrôle du corps d'Engar. Mais ce n'était pas suffisant pour gagner ma confiance néanmoins, ce pourquoi j'avais bien pris soin de me taire quant à cette "petite évolution" de ma part.

" Je n'entends qu'un seul idiot pour ma part, et j'ai bien envie de me défouler dessus, pour reprendre ses mots. "

Lâchais-je sur un ton plutôt léger, masquant la pointe d'agressivité que je ne voulais pas montrer devant l'elfe. Je lui fis un petit clin d'œil au passage pour le rassurer, puisqu'il ne pouvait pas comprendre ce à quoi je faisais référence. Mais conscient de mes dons, il devait bien se douter à qui mes mots pouvaient bien s'adresser, surtout après avoir vu les ombres émaner du corps d'Engar. Cet exercice pouvait être intéressant... Non pas pour la raclée à mettre au démon, puisque j'étais tout simplement incapable de faire du mal à mon frère, mais pour le nouveau challenge que ça impliquait. Non seulement je devrais faire face à une nouvelle arme qu'Engar choisirait, mais aussi à une arme démoniaque, et je savais quelle était la puissance de ses ombres. Attendant que mon frère fasse son choix, je reculais de quelques pas et lançais ma dague en l'air pour la faire tourner au dessus de ma tête, avant de la rattraper agilement. Je gardais un œil sur mon allié, comme toujours, puisqu'il me faudrait m'adapter à ses mouvements et ses assauts...

" Nous sommes prêts... "
Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue34/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Engar Dim 21 Déc 2014, 22:28

*Mais... Mais je  ne parlais pas d'elle et du môme ! Je parlais des autres personnes dans la salle ! Ces crétins qui se contentent de répéter encore et encore ce qu'ils ont déjà appris... Mais si elle tient vraiment à ce que je me déchaîne.*

Souriant à la remarque du démon, je savais cependant qu'il n'en ferait rien ,je le gardais parfaitement sous contrôle et de toute façon je songeais à autre chose... Ainsi donc Felina souhaitait m'affronter, surpassant son dégoût du démon ou la peur de me faire mal... Faisant face au râtelier d'arme, je souriais sans qu'elle puisse le voir, même si rien ne l'empêchait alors de lire mon esprit et d'y percevoir le fait que je n'étais pas particulièrement surpris par sa décision, ce qui justement expliquait pourquoi je m'étais déjà tourné vers le râtelier aux armes diverses s'offrant à moi... Ma sœur était bien sûr une personne des plus gentilles au fond, souhaitant défendre avant tout ses proches et de valeureux idéaux, mas à travers tout cela se dessinait aussi autre chose, une chose qu'elle n'admettait pas ouvertement... Une soif de pouvoir inextinguible ! C'est parce qu'elle était animée par cette faim qu'elle avait acquis ses pouvoirs psychiques, malgré le prix qu'elle avait dû payer pour les stabiliser, et même probablement pour les avoir à l'origine, et que maintenant, quel que soit ce que je lui demande pour nos entraînement elle opte toujours pour la voie la plus difficile, qui lui apprendrait le plus. Pour devenir plus forte, plus redoutable.

Mais dès lors qu'est ce qui la rendait si différente de ces individus causant peine et malheur autour d'eux pour acquérir davantage de puissance ? La réponse en était simple, car elle était la même que pour moi, un autre point commun nous liant en somme. Ce pouvoir ainsi n'était pas pour elle une fin, un objectif à atteindre, mais un moyen, un outil dont elle pouvait user pour atteindre ses objectifs, une vision qui la pousserait à éviter les débordements et à sa fourvoyer, à ne pas verser d'autres tributs que ceux venant d'elle même ou de ses ennemis... Tout en lui permettant de savoir faire le bon choix lorsqu'il s'agirait d'acquérir assez de puissance par le sacrifice de quelques uns, pour que cette puissance puisse en sauver bien d'autres, un choix qui cependant, je l'espérais, ne s'offrirait pas à elle sans que je puisse l'effectuer à sa place, après tout nous avions besoin de héros...

Mais pour l'heure elle pouvait se renforcer sans rien sacrifier d'autres que du temps de l'énergie et j'étais bien déterminé à rendre ce sacrifice là mérité ! De fait je saisissais pour commencer une lance, une arme d'hast, similaire à celle contre laquelle Felina avait déjà dû faire face et contre laquelle elle avait peiné sous sa forme panthère, contre laquelle de telles armes étaient efficaces... Mais aussi bien plus de façon général qu'on ne daignait leur reconnaître. De par leur simplicité de fabrication et d'usage de telles armes s'étaient souvent retrouvées entre les mains de milice ou d’individus sans la moindre formation quant à son maniement, ou qui n'en avait appris que l'usage qui en étai fait sur les champs de bataille. Ainsi cette arme avait acquis la réputation qu'une fois qu'on avait réussi à franchir la zone de danger de la pointe de l'arme elle ne servait à rien. Une idée, démystifiée pour ma part quand j'avais pu assister à son maniement habile. En effet un facteur important en combat était l'amplitude des coups, or le simple geste de ramener son arme et de la ramener était... Très rapide.

Sans compter encore que le manche pouvait éventuellement être utilisé avec un peu d'habilité. De tout cela, je leur en fis la démonstration, dans les instants qui suivirent. Ma main s'était déjà saisi de l'arme, une pointe d'acier emmanché sur une tige de bois, tout ce qu'il y avait de plus simple, lorsque Felina m’avait annoncé qu'elle était prêt, et je n'avais pas attendu plus longtemps pour me mettre en garde, et surtout prendre l'initiative ! Se faisant je prenais clairement un peu mon homonyme au dépourvu, qui s'était attendu à avoir de nouveau la main mise et à pouvoir se concentrer principalement sur son attaque. Seulement, désormais je ne me contenterai pas de réagir à leurs actions, mais imposerait également les miennes ! Il ne s'agissait pas ici de leur faire découvrir de nouvelle capacités en eux même, mais aussi de leur montrer toute l'étendue de ce dont leurs adversaires seraient capables  en fonction des armes qu'ils auraient entre les mains, ajouté à la menace de mon démon, dont j'usais principalement pour qu'il me prévienne d'éventuels fourberies et ne me servant de ses ombres que lorsque j'étais en mauvaise posture, mais que je considérais que l'exercice devait se poursuivre !

Cependant cela n'advint que rarement. Bien sûr, j'étais bien moins habile avec une telle arme qu'avec mes deux épées, mais tout comme eux n'étaient pas préparés à y faire face et à cela s'ajoutait le fait que contrairement à moi ils ne s'étaient pas attendus à cela ! Ainsi j'usais dm on allonge pour empêcher Felina de s'approcher et quand le jeune elfe essayait de me contourner j'effectuais un large balayage pour lui faucher les jambes, ce qu'il n'esquivait que de justesse, quand il l'esquivait. Je ne connaissais pas toutes les subtilités de l'arme, mais les peines qu'ils avaient face à ce que j'étais moi même capable de produire avec montrait mieux que n'importe quoi d'autre qu'il avaient de quoi apprendre en m'affrontant, comment combler la distance sans s'exposer, comment tirer parti des défauts de l'armes de l'adversaire... Cela continua ainsi durant une demi heure. A la fin de cette dernière je ne savais pas si la leçon était retenue, mais la marteler davantage n'aurait mené à rien et de fait je passais à autre chose.

Ainsi s'ensuivirent trois autres sessions, une première où j'usais moi aussi d'un poignard, usant de la légèreté et de la maniabilité de l'arme pour montrer comment un individu pouvait en user pour passer outre la garde du jeune épéiste, ou à Felina de quelle façon un duel opposant deux armes de la sorte était emportée. A cela suivit l'usage d'armes lourdes, une masse à deux mains pour ma part, dont le maniement pesant et ample les poussa tout deux à user de vivacité tant pour profiter de l’instant de flottement qui s'ensuivait chacun des assauts à cause du poids de l'arme que pour l'esquiver, le moindre contact avec une telle arme s'avérant bien moins bénin que serait celui avec une autre, plus légère, et ce même en parant. Cela mon homonyme en fit les frais quand en plaçant s lame de façon à parer un coup horizontal le choc fit voler sa lame de ses mains et l'envoya valser sur quelque mètre, un choc qui aurait probablement brisé tout son bras d'arme si les sorts de protection ne les amortissait pas et qu'il n'était pas si robuste. Enfin j'usais à nouveau d'une lame, mais cette fois ci en m'aidant d'un écu, un outil défensif rarement utilisé contre les mains, car réputé pour être aisément détruit ou ignoré par ces derniers, mais qui pour Felina ou le jeune elfe pourrait s'avérer rapidement problématique, ce qui s'avéra rapidement être le cas, les deux étant habitués à frapper pour tuer ou, au pire, voir leurs armes fendre l'arme ou rencontrer celle de l'adversaire, étaient pris au dépourvu quand leur coup frappaient la surface du bouclier sans me faire peiner le moins du monde.

Et la leçon s'acheva alors, du moins pour aujourd'hui. Il y avait encore bien des armes à étudier et de façon de les exploiter, dont de nombreuses que moi même j'ignorais. Après tout la vouge pouvait être exploité différemment de la lance, tout comme le saï par rapport à la dague, la hache d'arme par rapport au marteau ou la targe par rapport à l'écu... Mais il ne fallait pas apporter tout ces détails tout de suite, il fallait leur laisser le temps d’assimiler les généralités des grandes familles d'armes et les bases de ce que j'appelais l'affinité martiale, de quelle façon une arme était plus efficace contre une autre. Cela déjà leur permettrait de mieux évaluer un adversaire, une situation. De toute façon, on ne pouvait pas tout prévoir ,c'était absurde, dans un combat l'adaptabilité comptait autant que l'habilité technique, mais encore fallait il posséder cette dernière ! Mais après cette séance Felina et le jeune elfe étaient sur la bonne voie, et alors que je rangeais la lame d’entraînement et l'écu, cabosse de multiples entailles, je regardais brièvement mes bras assez peu couvert de bleus, surtout comparés à leurs corps, n'en déplaise à Felina... mais tout aussi douloureux que c'était, il valait mieux récolter des hématomes un jour, pour savoir comment éviter de perdre son sang ! Qui plus est je devais avouer que ça me rassurait un peu, car si j’avais été plus blessé que cela je me poserai de sérieuses questions quant à comment j'ai pu diable survivre toutes ces années !

Puis je me retournais alors un léger sourire aux lèvres, avant de taper dans mes mains en annonçant.

"Bon... je pense qu'on peut dire que c'est fini pour aujourd'hui, insister plus ne reviendrait que vous embrouiller...Mais réfléchissez à ce qui s'est passé et surtout aux instant où vous avez été touché. Comment auriez vous pu éviter cela, quelles sont les faiblesses et les forces des armes auxquelles vous avait été confronté. Face à un véritable ennemi vous n'aurez pas le temps pour cette réflexion, alors pensez y dès maintenant... Et ainsi même si vous deviez vous retrouver face à un adversaire dont vous ignorez tout de l'armement ou de la façon de se battre vous pourrez le jauger bien plus aisément et améliorer vos chances de victoire... Ou tout du moins de survie."

Exagérant la prononciation sinistre de ma dernière phrase mon regard s'attarda sur l'enfant qui gonfla sa poitrine, faisant le fier, comme s'il ne comptait pas mourir...Et c'était un plutôt bon état d'esprit. IL ne fallait pas s'aveugler en pensant qu'on ne pouvait pas mourir, mais en combat il ne fallait pas laisser la peur de périr prendre le dessus. Il faut se battre pour survivre, oui, mais aussi pour gagner et être encore en état de savourer cette victoire ! Une leçon que je me voyais mal leur formuler, mais qu'ils, je l’espérais, comprendraient par eux mêmes suite à ces petits triomphes qu'ils avaient remportés sur moi... Même s'il serait suivi par d'autres, car mon démon, même si c'était avec dédain ,avait soulevé un point important. Pour retenir certaines choses la répétition était nécessaire et de fait je comptais bien les pousser à répéter ces entraînements.

"Bon... Et maintenant que vous êtes bien épuisés, je propose que l'on remette ça hm... Tout les deux jours ? Enfin si ta mère est d'accord bien sûr, Engar."

C'était beaucoup demander je le savais, mon homonyme devait apprendre d'autre chose en plus du combat, même si cette perspective semblait le ravir, et Felina avait des responsabilités... Mais, même si cela était triste à dire, ce serait par les armes que nous pourrions défendre au mieux ce qui nous était cher, alors cela serait un bien maigre sacrifice à faire pour chacun d'entre nous.

Et ce même pour moi... J'avais des connaissances basiques sur chacune des armes, mais ces moments allaient me permettre également de m'améliorer. Après tout, ce n'est pas parce qu'on avait atteint une limite qu'il fallait ignorer celle qu'il restait à atteindre !

*... Sans parler du fait de les dépasser, surtout que même avec tes épées t'as encore des choses à apprendre, même si c'est vrai que ça ne sera surement pas avec eux !*

Un jugement un peu méchant de sa part, mais pragmatique, l'écart dans le maniement des armes en lui même était encore trop grand, et ce même s’ils m'avaient atteint quelques fois, pour que je maîtrise réellement mieux mes lames à l'issue de ces entraînements. Pour autant mon démon avait raison, je pouvais encore m'améliorer en ce domaine, le moment n'était tout simplement pas encore venu.
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue32/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Felina Dim 28 Déc 2014, 04:10

Le jeune elfe et moi observions Engar devant le râtelier d'armes, réfléchissant avant de faire son choix. J'espérais qu'il ne soit pas attiré par les mêmes objets dangereux que moi, à savoir ces boules menaçantes, avec lesquelles j'avais réussi à me blesser toute seule ! Mais heureusement, ou peut-être pas, il choisit une arme assez courante qui pourtant ne me rassurait guère. Une simple lance, qui me semblait immense, et m'handicapait réellement de part son allonge bien supérieure aux nôtres ! Mais comme toute arme, elle avait ses faiblesses, et c'était bien le but de l'exercice de les découvrir...

Mais avant ses faiblesses, j'en découvrais d'abord les forces ! L'allonge était un sérieux avantage, mais il n'y avait pas que ça... Nous ne devions pas craindre uniquement la pointe de l'arme, mais aussi son manche, que le petit Engar avait tendance à se prendre brusquement dans les jambes quand il ne faisait pas suffisamment attention ! Il m'était plus facile d'esquiver de part mon agilité, mais aussi car ce n'était pas l'arme de prédilection de mon frère... Mais alors ceci me prouvait bien qu'en face d'un expert en la matière, je ne risquais pas de m'en sortir facilement ! Surtout sous cette forme, et j'espérais ne jamais avoir à me retrouver ainsi lors d'un tel combat... Mais c'était un risque à prendre en compte, et donc je me prêtais à l'exercice avec toute ma volonté et ma détermination, jusqu'à Engar décide de corser un peu les choses de nouveau...

Avec pour deuxième exercice, l'usage d'un poignard ! Je me retrouvais soudain un peu bête, craignant un combat au corps à corps, où la force jouait un rôle fondamental, ce qui me faisait clairement défaut. Mais encore une fois, je donnais le meilleur de moi-même, et renouvelais les tentatives pour m'en sortir et aider mon allié, tentant d'en apprendre le plus possible. C'est quand il s'empara d'une énorme masse que je me décomposais sur place, sachant pertinemment qu'un seul coup pouvait m'être fatal sous ma forme garou. Pour y faire face, je redoublais d'efforts, esquivant chacun des puissants balayages que mon frère effectuait, et prenant sur moi lorsque l'elfe se fit brutalement confisquer son épée.

Engar n'y allait pas de main morte, mais c'était bien ce qu'il fallait... Si bien que notre entrainement avait suscité de plus en plus de regards, attirant l'attention des combattants dans la salle, dont je pouvais clairement sentir chez certains l'envie de participer pour progresser eux aussi ! Mais je les ignorais rapidement, souhaitant rester parfaitement concentrée sur nos combats. La présence du démon d'Engar ne me dérangea pas. Au contraire, je savais qu'elle était bénéfique pour nos exercices, et autant qu'il serve à quelque chose après tout ! Mais je sentais petit à petit mon corps protester, se fatiguant, jusqu'à m'implorer de ne plus forcer sur mes muscles...

Et heureusement, Engar mit fin à l'entrainement. Soulagée, épuisée, je me laissais tomber par terre, de tout mon long, un sourire idiot aux lèvres tandis que la douleur commençait à se faire sentir. Celle des muscles endoloris, mais surtout des bleus sur mes bras et mes jambes, qui fort heureusement ne devraient pas rester trop longtemps. Ce n'était pas agréable physiquement, mais j'étais tout de même satisfaite. Car c'était la preuve d'un travail acharné, chose dont je ne me serais jamais sentie capable sous ma forme garou jusqu'à présent, et pourtant, Engar m'avait prouvé le contraire aujourd'hui, et m'avait même rendue plutôt fière de moi.

Mon frère rangea la lame et le bouclier dont il venait de se servir, et conclut l'exercice par quelques conseils, nous invitant à réfléchir sur ce que nous avions fait pendant l'entrainement. Ainsi je me relevais légèrement sur mes coudes pour acquiescer, et jetais un coup d'œil à l'elfe qui était tout aussi motivé. La fierté qu'il ressentait était communicative, et j'en étais encore plus heureuse pour lui. Un tel apprentissage, si jeune, ferait probablement de lui un grand guerrier plus tard, à condition qu'il maitrise cette voix dérangeante de son esprit, ce en quoi je comptais bien l'aider autant que possible.

" Tu veux qu'on remette ça tous les deux jours ? Bon sang, tu vas me tuer à ce rythme ! "

J'éclatais de rire en me laissant retomber entièrement, mais tout en sachant pertinemment qu'il fallait bien ça pour obtenir de véritables résultats. Ce pourquoi j'acquiesçais à sa proposition malgré ma remarque humoristique. Enfin, je décidais de me relever, grognant un peu quand mes pauvres jambes me lancèrent. Mes pattes étaient tellement plus résistantes et endurantes ! Je fis alors quelques pas vers mon frère en souriant.

" Je te remercie... Jamais je n'aurais pensé pouvoir me battre sous cette forme. Tu m'as donné la confiance qu'il me manquait, et surtout l'envie de progresser encore ! Même si je sais bien que ce ne sera jamais la forme optimale pour combattre... Mais au moins, si je me retrouve un jour obligée de combattre ainsi, je saurais comment... ne pas mourir tout de suite ! "

Je riais de nouveau, malgré le fait que ce ne soit pas tout à fait faux... En tous cas dans l'immédiat, et puis cela dépendrait surtout de l'adversaire face auquel je pourrais me retrouver. Mais en attendant de rencontrer une situation si périlleuse, il y avait encore beaucoup de travail ! Alterner les jours et les formes de combat me paraissait une excellente idée, et me permettrait de rester dans une bonne dynamique. Je n'avais plus qu'à espérer que mon corps soit remis dans deux jours !

Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue34/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Engar Dim 28 Déc 2014, 18:41

A sa remarque, qui aurait très bien pu être simplement la complainte d'une apprentie peut déterminée, mais qui chez elle n'était qu'une pique amusée j'affichais un léger sourire, qui suffisait à répondre à sa question. Bien sûr qu'on allait le faire tout les deux jours ! Ce n'était pas en s'entrainant de façon sporadique qu'elle deviendrait meilleur, il fallait le faire régulièrement et fréquemment, en particulier sous cette forme avec laquelle elle n'était pas familière. Heureusement d'ailleurs qu'elle faisait preuve d'une détermination inébranlable, tout comme le jeune elfe qui malgré son état était sur pied avant elle et tenait encore son arme en main !

Puis, alors que je faisais brièvement craquer mes doigts et ma nuque pour me débarrasser du fourmillement provoqué par l'exercice, Felina s'avança vers moi alors que mon homonyme allait enfin ranger sa lame. A la voir ainsi se déplacer il était évident qu'il allait lui falloir un peu de temps pour récupérer de cet entraînement, certes ce n'était rien de conséquent au vu son incroyable endurance, mais la journée de "repos" que je lui accordais ne serait malgré tout pas de trop au vu de la façon dont elle titubait sur ses frêles jambes, avant de prendre à nouveau la parole, pour m'inonder de remerciements, auxquels je répondis par un léger mouvement de la main comme pour les balayer, avant de lui répondre avec un léger amusement.

"Bah pas la peine de me complimenter de la sorte, c'est tout dans mon intérêt que tu vives, qu'est ce que je ferai sans ma petite sœur adorée et ma cheffe vénérée ?! Hein ?!"


Riant alors aux éclats avant de lui ébouriffer affectueusement les cheveux, je repris d'une voix un peu plus sérieuse.

"Et oui, c'est un fait que cette forme est celle avec laquelle tu te bas le mieux. Néanmoins ne la sous-estime pas ! En plus d'être ton seul recours si tu ne pouvais pas avoir accès à ta forme animale il n'est pas impossible non plus que dans certaines situations elles te soient plus utiles, tout comme pour t'affronter sous ta forme de panthère la plus grossière des lances et plus utile que la dague la mieux forgée qui soit ! Après tout le combat n'est pas qu'une question de muscle et de réflexes !"

Bien sûr cela importait et devait être travaillé comme tout le reste, mais cela venait à la rigueur plus naturellement que l'expérience et la sagesse, et c'était là un détail que Felina ne devait pas oublier. Cependant, je lui faisais confiance pour cela et ainsi mon regard finit par se tourner vers le jeune elfe qui avait enfin déposé son arme et s'était approché de nous avec un large sourire. Il semblait d'ailleurs avoir quelque chose à dire, ainsi plutôt que d’inviter Felina à se rendre avec moi à la chapelle afin de planifier notre prochaine action au nom de l'ordre mon regard se posa sur lui interrogateur, l'encourageant à parler... Ce qui ne tarda pas à advenir, l'elfe se montrant tout excité, visiblement ravi de sa séance et agitant même ses bras tout en nous parlant.

"C'était super ! J'ai hâte qu'on recommence ! Surtout que je crois avoir une large faille lorsque tu maniais ta lance Engar ! Et c'était super de me battre avec toi Felina, j'espère que j'en aurai l'occasion dans un vrai combat, quand je serai plus grand !"


Je ris à nouveau, plus doucement, avant de lui répondre doucement.

"Bien sûr que tu pourras, mais il va falloir avant que tu apprennes d'autres choses."

Des choses autres que le maniement des armes ou l'art du combat en lui même... Le contrôle sur cette voix bestiale qu'il avait en lui, la préparation au fait d'ôter une vie, puis de nombreuses après... Mais il était encore jeune et je ne voulais pas lui gâcher on plaisir, ainsi je finis par lui tendre ma main qu'il saisit alors, mais non sans prendre également celle de Felina. C'était étonnant de voir à quel point cet enfant, malgré ce qu'il vivait et sa passion pour le combat semblait persister à conserver son innocence, qui était après tout peut être son meilleur rempart face à son héritage. Enfin... Je lui avais tendu la main afin de le ramener chez lui ,éviter qu'il ne fasse une mauvaise rencontre en route, par exemple avec un de ces idiots qui le traitait comme une aberrant, sans même en avoir vu une, ce qui était d’autant plu énervant alors que moi même en avait déjà rencontré. Cela dit, je n'avais pas tant peur de ce qu'ils pourraient à Engar que conscience de ce que ce dernier pourrait leur infliger si la voix dans son esprit venait à prendre le dessus...

Quoi qu'il en soit j'avais juste escompter le ramener à sa mère comme d'habitude, au grand dam de mon démon que j'entendis geindre dans mon esprit alors qu'il se voyait priver de ses "friandises" à savoir les autres combattants s’entraînant qu'il avait voulu que j'écrase, mais il s'en remettrait, puis rejoindre Felina après lui avoir donné rendez vous à la chapelle, mais sûrement pas que mon homonyme lui prenne aussi la main pour l'entraîner avec nous. Cela dit, il étai vrai que c'était oublié l'attachement qu'il avait à l'égard de celle qui s'était occupé d'elle durant les premiers mois de sa vie aux côtés de sa mère... Me rendant donc à l'évidence je me contentais d'un sourire alors que nous nous dirigions vers la sortie de la salle, formant un curieux trio qui continuait sans doute d'attirer les regards, mais alors que nous franchissions le seuil de la porte, le jeune elfe ajouta.

"D'ailleurs, ma mère pourrait nous rejoindre la prochaine fois non ? Après tout elle a appris à se battre aussi ! Elle m'a déjà raconté quand elle protégeait la forêt avec sa lance ! Peut être même qu'elle la manie mieux que toi !"


"Ça je demande à voir."

Cela, fut ce que je répondis, mais en vérité ses mots me firent penser tout autre chose. Je n'avais jamais vu Erena autrement que comme la mère de mon homonyme, mais si elle était vraiment douée de quelques talents ne serait pas approprié qu'elle en use pour empêcher que d'autres vivent les mêmes souffrances qu'elle ? Après tout, je ne l’avais pas interrogé par égard pour Felina, mais elle devait savoir des choses, sur les emplacement des expérience ou le déroulement de ces dernières. Cela serait sans doute faire revenir de mauvais souvenir à la surface, mais ce serait un bien maigre sacrifice, non ?

Néanmoins, malgré mon pragmatisme, je savais d'avance que je me musellerai, il ne fallait pas aborder la question devant le petit Engar et je devais en parler à Felina. J'étais peut être son ombre, prêt à commettre le pire pour notre idéal, mais quand cela touchait à ses proches, moi même je ne pouvais le faire dans son dos...

*Mais après si elle est contre tu pourras tout de même agir... Tu lui auras au moins soumis la possibilité, tu ne lui auras pas menti, et sinon à quoi servirais tu ?*

Presque pris au dépourvu par mon démon, ses propos n'étaient que des soupirs que moi même eut du mal à entendre et que Felina n'entendrait sûrement pas à moins qu'elle soit précisément en train de sonder mon esprit, mais aussi tenus qu'ils soient, ils étaient juste. Tôt ou tard je frapperai.

Il me faudrait juste attendre le bon moment...
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue32/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Felina Dim 04 Jan 2015, 18:28

Je penchais la tête de côté, un sourire bienveillant aux lèvres, quand il m'appela sa cheffe vénérée. Je ne me voyais tellement pas comme ça... Et il semblait que lui non plus, à m'ébouriffer les cheveux ainsi ! Mais il avait raison sur la suite, je ne devais pas sous estimer pour autant ma forme garou. Le jeune elfe avait déposé son arme avant de nous rejoindre. Tout joyeux, il bondissait presque sur place, me laissant quelque peu sidérée de le voir aussi en forme après un tel entrainement, alors que moi-même je trainais la patte !

Il avait hâte de recommencer, et même de se retrouver en situation réelle. J'affichais alors un maigre sourire, car je n'avais pas du tout la même impatience que lui... Au contraire, s'il avait été en mon pouvoir de ne jamais le confronter au moindre combat, au moindre danger, je l'aurais fait sans hésiter. Mais la réalité était tout autre, et je n'étais même pas sa mère... Ce qui ne m'empêcherait pas de tout faire pour retarder l'échéance. Et comme lui répondit Engar, il avait encore beaucoup de choses à apprendre !

L'entrainement étant terminé, je savais qu'Engar voulait d'abord ramener l'enfant chez lui. Mais celui-ci ne voulant pas me quitter si vite, il me prit la main afin que je les accompagne. Ainsi nous quittions la salle d'armes pour nous diriger vers les résidences, là où Erena attendait son fils comme prévu. Encore tout excité de notre séance, le petit Engar demanda à ce que sa mère puisse venir la prochaine fois, puisqu'elle aussi savait se défendre. Je n'étais pas persuadée que de tels entrainements plaisent à Erena, et encore moins le fait de voir son fils se battre ainsi... Et l'imaginer dans des situations critiques qu'elle avait elle-même connu. Mais peut-être me trompais-je après tout... Difficile d'en être sur, d'autant plus que j'évitais de trop trainer dans son esprit, celui-ci étant suffisamment fragile comme ça.

Alertée par les piaillements joyeux de son fils, Erena ouvrit sa porte avant même que nous frappions. Je la laissais accueillir Engar avant de l'enlacer affectueusement.

" Bonjour Erena, comment vas-tu ? Sache que ton fils devient de plus en plus fort, il a même terrassé Engar presque à lui tout seul aujourd'hui ! Un vrai guerrier ! "

J'en profitais pour devancer le jeune elfe quant à sa proposition, ne souhaitant pas qu'Erena se sente forcée ou soit trop prise au dépourvue...

" Si tu as le temps, un jour, tu pourras venir voir ses exploits de tes propres yeux, et peut-être même l'affronter ! "

Je finissais par rire, en attaquant le petit Engar de chatouilles jusqu'à ce qu'il se roule par terre pour illustrer mes propos. Mais attendant, nous avions tous besoin d'une bonne douche ! Et de repos... Surtout si nous devions recommencer dans 2 jours. Je savais qu'entre temps, beaucoup de travail nous attendait Engar et moi, diriger l'Ordre n'était pas de tout repos ! Ce pourquoi nous ne tardions pas à laisser les deux elfes tranquilles, avant de nous diriger vers la sortie du donjon pour rejoindre la chapelle. Et alors que nous n'avions pas encore quitté les lieux, je jetais un œil interrogateur à mon frère, suivi d'un léger coup de coude à son bras.

" Dis... A quoi tu penses ? Je sens bien qu'il y a quelque chose qui te perturbe... Mais autant que tu me le dises plutôt que je ne vienne fouiner hein ? "

Je lâchais un petit rire, bien que j'étais tout de même curieuse. Quelque chose l'avait tracassé quelques minutes plus tôt, et il me semblait bien que même son démon s'était manifesté. Cependant je ne les avais pas entendus, et je préférais qu'Engar me dise les choses de lui-même, même si ce n'était pas de la plus haute importance. Fouiner, je ne le faisais jamais, je n'en avais d'ailleurs pas besoin, puisqu'il ne m'avait jusque là rien caché... Mais surtout, je le respectais trop pour ça, et pour rien au monde je ne voulais détruire la confiance réciproque que nous avions bâtie.

Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue34/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Engar Lun 05 Jan 2015, 00:26

Mené par l’enfant nous ne tardâmes pas à arriver jusqu'à sa demeure, où avant même que nous ne nous manifestions autrement que par les piaillements de son fils Erena apparut su r le seuil, un fin sourire aux lèvres. Ce sourire s'agrandit alors qu'elle pouvait assister à la joie de son fils, qui malgré toute l'affection qu'il nous portait nous lâcha rapidement sa main pour venir se précipiter contre sa mère qui le prit tendrement dans ses bras alors que déjà le jeune elfe commençait à lui faire le récit de son intense entraînement. Se faisant, elle conserva son sourire, mais alors qu'elle regardait son fils des plus excité quant au récit qu'il lui faisait je pouvais percevoir dans ses traits une sorte de trouble, comme si quelque chose dans tout cela la gênait.

Cependant cela ne dura guère, s'effaçant dès qu'elle eut reposé son fils et que Felina vint l'étreindre, et me laissant avec mes interrogations. Ce n'était pas la première fois que je la voyais ainsi en vérité, mais je ne savais toujours pas quelle en était la cause. Était ce la contemplation de cet enfant qu'elle adorait, mais dans lequel elle ne pouvait s'empêcher de voir le reflet de ses souffrances ? Ou bien le fait que ce même enfant, si précieux, soit si enthousiaste à pratiquer le métier des armes et qu'il y soit encouragé par Felina et moi, alors qu'elle même avait eu un aperçu des peines qui pouvaient en découler ? Après tout il était vrai que si la plupart des enfants mimaient des combats glorieux ou d'épiques batailles dans leurs jeux, bien peu étaient ceux à recevoir un entraînement tel celui de mon homonyme et à se montrer aussi habile...

Ou bien peut être était ce autre chose, dont je n'avais pas idée, mais dans tout les cas je ne pouvais pas y faire grande chose. Ainsi je me contentais de rester un peu à l'écart, alors que ma sœur faisait preuve d'affection à profusion à son égard, sans que je l'imite... Certes, moi aussi j'appréciais Erena, mais j'avais conscience que j'étais loin d’avoir avec elle les liens qui l'unissaient avec Felina après tout ce qu'elles avaient écus ensemble, de l'accouchement du jeune Engar jusqu'au retour au donjon. Ainsi je me contentais de secouer doucement la tête à la remarque de Felina, riant légèrement avant de dire d'une voix bravache.

"Terrassé, terrassé, c'est un bien grand mot ! Je vous rappelle quand même que vous êtes tout deux tombé pas mal de fois au sol avant de m'atteindre."

Erena rit elle aussi, continuant d’enlacer avec affection Felina, avant de la relâcher et de lui faire face afin de répondre à ses remarques.

"Je vais très bien... J'occupe mes journées comme je peux avec mon travail et mes absence d'Engar. Je dois avouer qu'il me manque des fois quand vous l'emmenez, mais il a le droit de s'amuser..."

Elle passa un main affectueuses dans ses cheveux, juste avant que Felina ne fasse une curieuse remarque qui me fit hausser le sourcil. Ainsi donc elle souhaitait comme mon homonyme voir la mère de ce dernier à nos entraînements ? Voilà qui serait peut être idéal pour mon projet... Puis alors qu'Erena semblait surprise par son offre Felina se mit à assaillir le jeune elfe de terribles chatouilles qui eurent tôt fait de mettre à terre le valeureux guerrier qui ne tarda pas à demander grace, alors que je reculais moi même d'un pas, au cas où Felina avait l'idée de se retourner contre moi...

Mais elle n'en fit rien, au lieu de cela, elle eut tôt fait de reculer, sans même qu'Erena ait répondu autrement à sa proposition que par un vague j"'y réfléchirai" et, laissant cette petite famille seule elle s'éloigne de leur demeure, dont l a porte se ferma, promptement suivi par moi même. Se faisant, nous nous dirigeâmes comme prévu vers la sortie du donjon, afin de nous rendre à la chapelle où nous pourrions régler nos affaires sans crainte des oreilles indiscrètes.

Seulement, je percevais une certaine tension chez Felina. Sa démarche n'était pas aussi leste et joyeuse que d'habitude, surtout après qu'elle ait rencontre les deux elfes et était à mes cotés. Quelque chose la perturbait...Et se moquant visiblement bien qu'on puisse nous écouter elle me dévoila rapidement ce qui la troublait, ayant visiblement percer à jour mes petits secrets. Qu'est ce qui m’avait donc trahit ? Mon relatif silence lors de ses retrouvailles avec Erena ? Ses pouvoirs télépathiques ? Ou bien ce lien particulier qui nous unissait et qui m’avait permis à moi même de percevoir son trouble avant qu'elle ne le manifeste ?

Quoi qu'il en soit il me fallait maintenant faire face à sa question et y répondre... En effet, la fuir, mentir ou détourner la conversation ne mènerait à rien et réduirait d'autant me chances de réussite, alors autant me montrer franc et direct. Après tout c'était ce qui m’avait le mieux réussi à ce jour malgré quelques incidents... Ainsi je pris la parole qui trancha sèchement avec le rire amusé qu'elle avait eu. Le sujet que j'allais aborder ne prêtait nullement à rire, j'en avais conscience, et même si je n'avais aucune hésitation quant à faire le pire à ce sujet je ne prenais pour autant pas assez ce dernier à la légère pour en rire.

"De toute façon tu sais bien Felina que je ne ferai rien dans ton dos et que fouiller dans mon esprit t'es inutile. J'aurai juste préféré en parler dans la chapelle... Mais bon puisque tu poses la question maintenant et que dans le fond ça ne concerne que nous ainsi qu'Erena et son fils je peux bien te le dire... J'avais dans l'idée d'interroger quelque peu Erena... La femme que nous avons sauvé dans la mine nous a déjà donné quelques informations sur les méthodes de l’Église, alors même que son état mental est encore fragile et qu'elle n'a pu voir que peu de choses ! Erena, elle, a toute sa tête et doit savoir des choses qui nous seraient appréciés. Après tout elle a bien dû subir les expériences qui ont rendu mon homonyme comme il est aujourd'hui quelque part et d’une certaine façon. Peut être connaît elle des lieux, des noms, des visages qui nous permettraient d'agir sans perdre de temps en recherche d'informations !"

Je laissais alors s'installer un bref silence. j'aurai sans doute pu la persuader plus aisément en la submergeant d'information, sans lui laisser le temps de toute les appréhender, mais ce n'était pas ainsi que je souhaitais opérer.

*Oui enfin... Ce n'est pas très malin de te mettre à toi même des barrières. Tu comptes le faire de toute façon, c'est idiot de ne pas prendre toutes les mesures nécessaires pour t'éviter les foudres de la panthère !*

Peut être, oui, que c'était sot, mais je devais l'avouer, pour tout ce qui la concernait de près ou de loin mon jugement été entaché par la façon dont elle percevrait ce qui s’ensuivrait... Et puis je voyais sur le plus long terme. Il valait mieux qu'elle m'en veuille pour ne pas avoir suivi ses directives sur une affaire particulière que pour avoir essayé, d'une façon plus générale, de la duper... Puis après quelques secondes où je la laisses appréhender la situation je repris la parole.

"Je sais que cela ne lui sera difficile... Mais ça le sera toujours moins que pour les femmes qui passeront entre les griffes de l’Église le temps qu'on récupère par d'autres moyens les informations qu'elle peut nous donner directement ! Alors Felina... Je sais que tu tiens à elle et à Engar, tout comme moi, mais je t'ai promis de faire passer notre idéal avant toi, et cela vaut aussi pour ton ressenti personne, alors je te le dis car tu es ma supérieure et que je ne veux pas te faire de coup en traître, mais même si tu dois désapprouver cette option je l'appliquerai... A moins que tu ais autre chose à proposer pour arriver au même résultat."


Je la regardais alors en coin, d'un œil scrutateur, guettant sa réaction face à mes propos des plus rude. Je la connaissais oui, mais la situation était ici trop complexe pour qu'une simple connaissance de la personne permette de deviner sa réaction... Mais quel qu'elle soi j'agirai, à moins qu'elle ait effectivement autre chose à me proposer. C'était en effet infâme de ma part que de prévoir d'agir alors que je lui demandais son accord, mais à quoi servirait alors que je sois la part d'ombre de l'ordre si je devais être aussi restreint que la morale dont elle devait faire preuve ?

Néanmoins je n'étais pas sourd à ses possibles offres. Après tout ce n'était pas parce que j'étais prêt à faire le pire que j'allais le commettre alors qu'une voie moins pénibles pour moi ou autrui s'offrait à moi !
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue32/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Felina Lun 19 Jan 2015, 18:39

Regardant Engar d'un air curieux et légèrement inquiet à présent, je devinais qu'il était sur le point de parler, même si l'envie n'y était pas. Et en effet, au vu du sujet, je comprenais la raison pour laquelle il ne souhaitait pas l'aborder avant d'arriver à la chapelle... Concentrée, je l'écoutais sans l'interrompre,  réfléchissant en même temps sur les possibilités de son projet... C'était quelque chose de grave, de difficile, qui ne me plaisait absolument pas. Le temps qu'il prenait pour m'expliquer et toutes ses justifications étaient la preuve qu'Engar le savait très bien. Il tentait de me convaincre, sans trop en faire cependant. Il me connaissait trop bien pour savoir que trop d'arguments m'auraient rendu encore plus méfiante.

Il marqua un temps d'arrêt, probablement pour me laisser le temps d'assimiler. Quelques secondes dont le démon profita pour m'offrir une nouvelle information... Ainsi mon frère avait déjà prit sa décision. Mais je restais silencieuse, continuant de marcher avec lui, le laissant ainsi terminer tandis que nous franchissions les grandes portes extérieures du donjon. Je laissais à mon tour le silence s'installer, et ne lui répondais pas avant plusieurs minutes, alors que nous marchions déjà dans les bois en direction du berceau. Je savais pourquoi, je comprenais à la perfection ses raisons, il n'avait pas besoin d'en dire plus pour se faire comprendre. Mais ce n'était pas suffisant.

" D'autres femmes souffrent et souffriront encore. Des hommes, des créatures, des enfants... On ne pourra pas tous les sauver. Pourtant chacun d'entre eux est important, aucun n'est sacrifiable, même au nom de notre cause. Erena fait partie de ces victimes, et elle ne retrouvera probablement jamais la paix. Elle ne profitera jamais de sa vie et de son enfant comme elle le mérite. Quelque chose a été brisé, et ce jusqu'à sa mort. Notre combat passe avant moi, il passe avant toi. Mais il ne passe pas avant ceux que nous avons sauvés... "

Je soupirais faiblement avant de poursuivre.

" Elle est forte, mais si fragile à la fois... Je connais trop les risques de certains souvenirs pour me permettre de le prendre avec Erena. Ses traumatismes sont enfouis au fond d'elle pour une bonne raison. Elle pourrait s'égarer, nous pourrions la perdre... Rappelle toi ce qui m'est arrivé. Engar, tu es un frère pour son fils, presque un père. Ils font partie de notre famille, et je n'ose pas imaginer les réactions violentes que pourraient avoir notre protégé s'il voyait sa mère... Se perdre. "

Cette fois mon regard quitta le sentier devant nous pour venir se planter dans celui d'Engar. Je m'arrêtai et attendis qu'il fasse de même.

" Tu ne l'interrogeras pas. Nous trouverons des moyens pour en apprendre plus sur les aberrations, mais pas à n'importe quel prix. Je peux essayer d'aller chercher moi-même les souvenirs d'Erena sans la forcer à les vivre une nouvelle fois, sachant qu'il y a possibilité d'échec. Mais je peux également y mettre toute ma puissance pour les enfouir d'avantage jusqu'à les faire disparaitre s'il le faut. Il ne restera qu'un gros trou noir dans sa mémoire pendant la période de sa captivité. Je le ferai, si tu tentes quoi que ce soit dans mon dos. "

Je pris une plus grande inspiration, n'ayant pas l'habitude de faire ce genre de menace à celui en qui j'avais le plus confiance. Mais s'il était prêt à endosser le rôle du guerrier sombre pour assumer les pires actes, je m'étais quant à moi engagée à protéger les innocents. Erena en faisait partie.

" Crois-moi Engar... Je comprends... Je sais quelle est l'importance de ses informations. Mais laisse moi m'en charger, je ferais mon possible pour en tirer le maximum sans la faire souffrir. "
Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue34/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Engar Mar 20 Jan 2015, 15:59

Felina était doté d'un cœur grand comme le monde, et ce depuis toujours, du moins à ma connaissance, et par ses mots elle en faisait une fois de plus la preuve. Seulement ce cœur s'était avéré plus d'une fois trop grand à supporter pour son esprit, comme lorsqu'elle avait appris la mort de sa famille ou le faux trépas de Shkeil. Depuis lors elle avait durcie son esprit, sa volonté, et ce depuis longtemps... Néanmoins sa bonté était toujours présente et visiblement elle semblait encore trop peu restreinte par son pragmatisme au vu de la cruauté du monde, surtout au vu de la voie que nous avions choisie d'emprunter. Oh, sa volonté était forte, assez pour sacrifier sa vie, mais orientée dans une direction... Approximative. Sans compter d'ailleurs qu'on faisait bien trop grand cas de la vie lorsqu'on parlait de sacrifice, en vérité il y avait tant de choses à perdre et sans lesquels il était bien plus difficile de vivre, chose qu'elle avait déjà elle même expérimenté après tout.

Et alors qu'elle me le demandait je ne me souvenais que trop bien de la façon dont elle y avait réagit, mais pour Erena la situation était différente. Elle avait sans doute vécue la même chose quand elle y avait été confrontée, sauf que contrairement à ma sœur elle n'avait eu aucune possibilité de fuite ! Elle vivait avec désormais, sans pouvoir s'en défaire, et le forcer à l'évoquer ne ferait pas grand dommage en plus au vu de ceux qui avaient déjà été causés. Après tout, peu importe la largeur d'un coup au cœur, ce dernier n'en est pas moins assurément mortel ! Et j'allais sans plus attendre lui répondre, lorsque soudainement elle s'arrêta, m'intimant se faisant à faire de même, soutenant avec fermeté son regard, croisant mes bras, sans le moindre sourire. J'étais en cet instant bien loin de la figure du frère aimant, et bien plus de celle du second récalcitrant... Et ça n'en était pas plus mal, Felina avait bien besoin de voir sa force de caractère éprouvée !

Et justement elle essayait d'user de cette dernière pour me donner des ordres, brave tentative de sa part, mais l'ordre des choses avait bien été spécifié lorsque nous avions créer l'ordre. Peut être était-elle ma supérieure mais si une chose qu'elle désapprouvait DEVAIT être fait, ce serait alors moi qui l'accomplirait. Seulement... Il semblait que je m'étais un peu trompé. Felina avait autre chose que sa bonté dans son esprit, mais aussi un esprit pragmatique et tactique... Ce qui au final m'arracha un léger sourire, puisque c'était après tout ce que j'avais essayé de lui apprendre et que déjà l'élève dépassait le maître quant à trouver des solutions. C'était bien pour cela d'ailleurs que contrairement à elle je ne saurai être un héros, je n'étais pas prêt à courir les risques d'échec que comportaient ce plan au vu des enjeux, mais en même temps... Elle serait bien capable d'y arriver ! Enfin il y avait encore quelques approximations, mais ce n'était pas parce que j'avais mon propre plan en tête que je n'allais pas l’aider à peaufiner le sien et à le mettre en œuvre, tel était après tout le serment que nous nous étions fait. Ainsi je commentais la chose avec un soupir amusé, serrant alors une de ses mains avec fermeté, avant de sourire, plein de détermination, mon démon se taisant par ailleurs depuis qu'elle avait pris la parole.

"Et bien... Pourquoi cette tête dépitée Felina ? Je te l'ai dit, je le ferai... A moins que tu me proposes un autre plan, ce que tu viens de faire, donc tu n'as plus d'inquiétudes à avoir de ce côté là, d'autant plus qu'il a des chances de porter ses fruits. Pour être honnête je n'y avais pas vraiment pensé, pour la simple raison que je ne suis pas vraiment familier avec l’exploitation de tels pouvoirs. Qui plus est si cela échoue je ne tenterai rien, si tu n'arrives pas à chercher toi même ces souvenirs c'est qu'elle ne les a probablement plus, enfin du moins pas sous une forme assez tangibles pour apporter autre choses que ses peurs et traumatismes. Cela dit... Quoi qu'il arrive je te déconseille d'effacer ces souvenir. Certes, cela l'assurerait de ne plus avoir à craindre les frayeurs qui en sont nées, mais elle se rendra compte de ce vide et voudra apprendre la vérité...Et l'apprendre à nouveau serait encore pire que tout, et je ne parle même pas du fait qu'avec les traces physiques qu'en porte son enfant ça ne pourrait de toute façon pas durer longtemps à moins de le lui arracher, ce à quoi tu te refuserais aussi, non ? Pire encore elle pourrait le rejeter pour cela, comme le font tant d'autres, et ça... Ça serait encore bien pire pour lui que la voir se perdre, ce qui serait déjà bien assez désastreux !"


Sur ces mots je relâchais sa main, et d'un signe de tête l'invita à reprendre notre marche. Ce que nous fîmes sans plus tarder, nous dirigeant droit vers notre base. Seulement avant qu'on ne l'atteigne il restait un point plus global à traiter, mais qui n'en était pas moins fâcheux, et dont il valait mieux converser tant que nous étions seuls à pouvoir entendre nos propos. Ainsi je repris la parole, d'une voix un peu plus grave, le regard alors tourné vers le ciel.

"Cependant... Tu as raison en disant que quoi que l’on fasse nombreux sont ceux qui vont souffrir et mourir malgré nos efforts, à commencer par les membres de notre ordre, mais... Felina... J'ai assez ôté de vie pour savoir que toutes n'ont pas la même valeur et qu'il n'est pas impossible que des fois le sacrifice d'innocents soient nécessaire. Cela va te paraître infâme mais si je devais choisir entre nos deux vies et celles de deux innocents... Je choisirai les nôtres. Certes, c'est allé à l'encontre de notre cause, mais si nous mourrons plus personne ne sera là pour la porter, et ne me parle pas de Shkeil, il serait trop ravagé par ta mort, et les autres individus qui se battent pour elle se disperseront et bien plus d'innocents en souffriront que les deux qui auront été épargnés par le sacrifice de nos vies."

Alors que je pensais à cela mon regard s'était durci. C'était ironique en y pensant, que le monde soit bâti de telle sorte que pour faire le bien il fallait se tenir prêt à faire des choix aussi atroce, on aurait presque dit une sorte de règles... Mais il en était certains qui arrivaient à braver ces règles et alors que je rappelait d'un qui y arrivait très bien, et du fait que Felina était déjà prêt à le faire pour une personne, je lâchais un nouveau soupir, presque désabusé cette fois, avant d'adresser un sourire amer à Felina, les mains alors croisées derrière la tête.

"... Bon sang ,pourquoi est ce que je te parle de façon à te persuader que la façon dont je pense est la bonne alors que justement je t'ai choisie comme chef pour agir autrement ? Je veux juste conseiller, mais... Je m'y prends vraiment mal, hein ?"

J'eus à nouveau un rire, mais incertain, alors que nous arrivions en vue de la chapelle. Je m'étais toujours considéré comme un second couteau, quelqu'un qui devait rester dans l'ombre. Je savais comment agir, parce que je ne m'encombrais pas de scrupules ou de ressentis, ça c’était le lot des meneurs et j'en avais eu tant de mauvais, à commencer par le triumvirat, que je finissait par ne plus me soucier de ce qu'ils pensaient, ce que j'allais devoir rectifier, tout comme Felina avait dû rejeter son innocence...

Et c'était pour cela que malgré toutes ses affirmations j’étais certains d'être un mauvais chef !
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue32/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Felina Lun 02 Fév 2015, 12:05

Les petites disputes ou désaccords avec mon frère étaient fréquents, surtout depuis la création de l'Ordre, où nous devions traiter de sujets délicats qui touchaient parfois un ensemble de personnes, et pas seulement nous. Mais ça ne prenait jamais de trop grosses proportions, ni ne durait très longtemps... Peut-être était-ce du à notre complicité, notre affection, ou tout simplement parce que nous avions conscience de la nécessité de notre entente pour poursuivre notre combat... Quoi qu'il en soit, je sentais immédiatement lorsqu'Engar s'apaisait, et le voyait tout autant, alors qu'un sourire faisait son apparition sur son visage et qu'il me prenait la main, faisant ainsi disparaitre toute tension.

Il me rassura enfin, et semblait satisfait de ma proposition. Lui-même n'y avait pas réellement songé et je pouvais le comprendre. Difficile d'imaginer accéder à un esprit et des souvenirs quand on n'en avait pas le pouvoir, et ce n'était pas vraiment les méthodes habituelles d'Engar ! Mais si j'avais développé ces dons, ce n'était pas seulement pour me battre ou me défendre, ils avaient d'autres utilités, et il serait idiot de les ignorer. En revanche, il n'était pas d'accord sur le fait d'effacer ses souvenirs, et j'étais du même avis. Seulement, c'était une menace que j'aurais exécuté en cas de nécessité...


" En effet, avant de voir ses souvenirs je dois d'abord les trouver, sans la forcer à y penser, et c'est bien là la difficulté... Mais je suis sure que c'est possible, je devrais seulement rester concentrée. Quant à effacer sa mémoire, ce n'est pas non plus ce que je veux ! Mais si j'y étais obligée, je prendrais garde à n'effacer que certaines choses, mais ne la laisserait pas dans l'incompréhension face à son fils ou l'expérience qu'elle a vécu. Et puis... On peut très bien vivre en sachant qu'il nous est arrivé quelque chose d'horrible, mais sans en connaitre les détails, tout en ayant conscience que c'est mieux ainsi. Mais les risques sont grands, et je n'ai pas envie de les prendre... "

Mais visiblement, je n'allais pas y être obligée, puisqu'Engar me soutenait. A présent que nous étions d'accord, nous reprenions le chemin vers la base, et Engar me fit part de sa vision toute particulière des choses quant à la valeur de certaines vies. Ce n'était pas une surprise, je savais déjà qu'il pensait ainsi. Cela faisait partie de lui, et je l'acceptais même si je ne partageais pas son avis. Essayait-il de me convaincre ? Non, il savait bien que c'était peine perdu... Et alors que j'entendis son soupire, je ne pus m'empêcher de sourire, amusée, sans quitter le chemin du regard.

" J'aurais toujours besoin de tes conseils... Même ceux que je ne suivrais jamais. Nous sommes complémentaires après tout, pas vrai ? Que ma vie sauve un seul innocent, ou bien, mille d'entre eux, peu importe. Je sais que ni ma disparition, ni la tienne, ne causera la chute de l'Ordre. Notre combat perdurera, parce que nous ne sommes pas les seuls à croire en la liberté... Chacun de nos membres sont prêts à donner leur vie, à se battre jusqu'au bout, et à transmettre notre message aux futures générations. Je peux le sentir en chacun d'eux, et c'est bien ce qui me donne la force de faire face à n'importe quel danger. Si je disparais, quelqu'un d'autre prendra ma place, et un autre encore, jusqu'à la dernière créature. Ces risques, ce sont nos choix, ça fait partie de nous maintenant... Et nous ne devons jamais perdre nos objectifs de vue. "

Grâce à l'Ordre et aux personnes qui nous avaient rejoint, je n'avais plus autant peur de la mort qu'avant. Savoir que derrière nous, des êtres poursuivraient le combat, cela avait quelque chose d'apaisant, de satisfaisant. C'était la preuve que nous ne nous battions pas pour rien, que d'autres croyaient en nos valeurs, et ne baisseraient jamais les bras. Certes, je ne savais pas ce que l'avenir nous réservait, ni quelle serait ma détermination le jour où je perdrais un de ceux que j'aime... Mais pour l'instant, seul le présent comptait, et nous n'avions pas le droit de gâcher ce temps précieux.

Alors que nous distinguions aux travers des arbres devant nous la petite chapelle délabrée, je soupirais à mon tour en jetant un coup d'œil à mon frère.


" Enfin, tout ça tu le sais déjà mais... J'espère tout de même que tu ne regrettes pas ton choix de m'avoir choisi, et que tu comprends ma vision des choses... "


Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue34/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Engar Mer 04 Fév 2015, 17:15

Il était... Intéressant de voir que Felina était parvenu, en un laps de temps des plus courts, juste après que je lui ai exposé mon plan initial, à en créer un, en envisageant déjà les limites de son pouvoir et les limitations de ce qu'elle aurait pu faire, ce qu'elle m'exposait à l'instant même, m'arrachant un large sourire. Et après elle osait me prétendre qu'elle ne pourrait pas être un chef alors qu'elle était à même de mettre en place un pareil stratagème en envisageant les aptitudes de pouvoirs spécifiques... Certes il s'agissait des siens, qu'elle  connaissait donc parfaitement, mais cela ne changeait rien au fond. Quand elle commandera ses troupes elle les connaître aussi bien qu'elle se connaissait elle même, et alors je ne pouvais m'empêcher quelque part de plaindre l’Église !

Mais se faisant elle donnerait une cible bien précise à cette dernière qui, lorsqu'elle découvrirait son rôle, déploierait bien des moyens à sa dispositions pour l'éliminer, pas tous certes, ce serait bien exagéré, mais cela n'en serait pas moins conséquent ! Cela ne semblait pas inquiéter ma sœur outre mesure, qui voyait notre organisation telle une hydre, qu'on en tranche une tête et deux autres pousseront à la place. Seulement, il y avait des moyens de les tuer les hydres, par le feu, l'acide, ou encore en frappant le cœur plutôt que la tête, ou encore il n'était parfois pas nécessaire de la tuer, après tout chaque tête qui repoussait était moins fortes, moins intelligentes que la précédente, et ce fut là la dernière mise en garde que j'opposais à sa vision idéalisée de notre ordre.

"Tu as raison oui... Mais les mots, et donc les idéaux, se déforment, lorsque celui qui les a énoncés en premier lieu périt. Oh, je ne doute pas que notre pairs continueraient à se battre malgré notre trépas, mais le feraient ils de la même façon ?  Avec autant d'efficacité ? Autant de moral ? Rien ne nous le garantit Felina, et de fait ta vie reste tout de même précise. Bien des ordre glorieux se sont effondrés de par la mort du'n dirigeant glorieux et la montée au pouvoir d'un incapable ! Tiens, un des exemples les plus flagrants, c'est l’Église, enfin si on en croit la rumeur de certains. Pour eux l’Église aurait à ses origines été une religion de paix et de conciliation, qui aurait mal tournée par la suite, et c'est ce que me fait craindre ton trépas. Nous avons créer cet ordre pour renverser l'ordre des choses et en instaurer un nouveau plus juste, mais nos successeurs pourraient bien ne retenir que la première partie et recréer un mode tout aussi malsain, où l'ordre remplacerait simplement l’Église telle qu'elle est aujourd'hui, ou que sais je encore. C'est d'ailleurs en partie pour ça que je me met en retrait, pour éviter que mes méthodes servent d'exemple ou de dogmes pour nos successeurs, car, tu en conviendras, il est très facile de mal les interpréter... Mais je suis d'accord avec toi, nos objectifs, plus que notre vie, doivent être notre but."

Je ne pouvais alors m'empêcher de songer à mes enfants, un voile de tristesse couvrant, mes yeux, avant de secouer la tête. C'était exactement cela, pour eux ma vie ne comptait plus ,je n'étais même pas leur père à leurs yeux. Par contre l'objectif que nous visions les toucherait, les affecterait...Et comme ils restaient ce que j'avais de plus précieux, en plus de Felina, cela fut bien suffisant pour raffermir ma détermination, mon poing se refermant dans le vide, et un mince sourire se dessinant sur mes lèvres alors que nous arrivions à la chapelle... Et je ris même alors que ma sœur semblait perdre un peu de sa prestance et se faire plus timorée en me demandant si je regrettais mon choix. Ma main se posa alors sur son épaule un peu brusquement, avant de lui répondre, avec un large sourire.

"Bien sûr que je te comprends Felina, sinon je ne t'aurai pas choisi crois moi... Quant à regretter mon choix... Qu'est ce que je t'ai dis et répéter, bon sang ? Je ne regrette jamais rien, j'ai fais un choix et je vais faire face à ses conséquences... Bien que je doute qu'elles soient déplaisantes ! D'ailleurs je vais avoir besoin de toi en tant que cheffe !"


Sur ces mots je pénétrais dans la chapelle, avant d'activer son mécanisme, dévoilant la volée de marche qui nous menait à l'intérieur de notre base. Cette dernière avait d'ailleurs bien changée d'allure depuis notre première venue ! Certes, les traces marquant la pierre étaient toujours présentes, mais quand l'autel reprit sa position initiale nous ne fûmes pas plongés dans le noir, éclairé au contraire par des flacon de verre accrochées par des supports de métal au mur, illuminant la pièce grâce à la poudre de Lexi qu'ils contenaient. Qui plus est, le sang séché et la mousse avaient presque entièrement disparu, des charpentes de bois border les murs et le plafond afin de le renforcer, aussi bien pour éviter des effondrement naturels que les effets de travaux de sape, et surtout... Le silence... Le silence n'existait plus, à la place raisonnait le tintement des armes non loin, de nos recrues qui s'entraînaient dans NOTRE salle d'arme, ces individus sauvés de la mine, qui apprenait à user d'autres armes que leurs courroux, sous la tutelle du guerrier le plus expérimenté que nous avions sous la main en dehors de Shkeil, Felina et moi même, à savoir le lamia Venim. Oh, ce dernier était certes bouffi d’orgueil, et était même allé jusqu'à prétendre auprès des recrues pouvoir nous battre, ce qu'un petit entraînement public avec moi avait rapidement démenti, mais il était loyal à notre cause et surtout une parte de cette arrogance étant justifié, étant tout de même un des meilleurs éléments de la garde, et surtout un des plus polyvalents, ce qui faisait de lui un excellent instructeur, même si ses élèves pouvaient ne pas l'apprécier. Nos pas nous menant d'ailleurs vers la salle d'arme, que nous devions traverser pour rejoindre la salle de commandement, je repris la parole, exposant mes idées, sans crainte de parler à voix haute de nos projet, au cœur de de notre sanctuaire.

"J'ai des échos alarmants de la part des contacts de Mistral. Un d'entre eux a accompagné un marchand qui a navigué jusqu'au continent de l'Ouest, Illiomad, et... Si l’Église ne s'y est pas déjà implanté il semblerait qu'elle soit en train de le faire, et cette tâche échoit visiblement à l'archevêque dont le territoire a le meilleur accès sur le continent, à savoir celui régissant les terres autour du donjon. Rien de bien surprenant en soit, d'autant plus que l’Église ne s'y est pas encore véritablement installé, seulement le marchand, et donc le contact de Mistral, a été attaqué par des revenants. Un nécromancien sévit donc dans le coin. Seulement, ce qui est troublant, c'est que ces cadavres visaient en priorité les créatures, et cherchait plus à les capturer qu'à les tuer, et enfin parmi ces revenants un d'entre eux était... Des plus bizarres. A en croire la description du contact il pourrait très bien s'agir d'un mort-vivant, mais je pense davantage qu'il s'agit en vérité d'une aberration ! Cela est cohérent avec ls captures, et le contexte. Les peuplades, en effet, bien que majoritairement humaine, semble assez hostile à l’Église et de fait il sera difficile pour cette dernière de s'installer et de commencer ses expériences..."

Comme quoi j'avais eu raison de pousser Felina à passer cet accord avec Mistral, moi même à vrai dire je ne m'étais pas attendu à ce qu'il nous apporte des nouvelles de l'autre côtés de la mer, ce qui n'était là qu'une preuve de son efficacité... Bon par contre malgré mes insistance je n'étais toujours pas parvenu à le convaincre de transmettre ses informations en priorité à Felina, et non à moi, mais bon, pour l'instant le résultat était le même. Puis, alors que je parlais, nous arrivâmes dans la salle d'arme, où je m'interrompais, tout comme le fit le tintement des armes, alors que les créatures, de races diverses se retourner vers nous pour nous saluer, Venim en premier, interrompant ses directives pour se faire et nous accueillir avec emphase. Oh il ne s'agissait rien de rigide ou de formel, car là n'était pas le mot d'ordre de l'ordre, des signes de la main, des apostrophes amical, voilà quels étaient les échanges effectués entre nous et moi même y répondait cordialement, avant de disparaître de leur vue avec Felina, les laissant reprendre l'entraînement.

Se faisant nous n'étions pas loin de la salle de commandement, et je ne repris la parole qu'une fois cette dernière atteinte, et la carte que nous avons déployé au mur posée sur la carte, poursuivant seulement alors mon récit, tapotant un territoire marqué comme inconnu sur la carte, mais qui était celui concerné.

"De fait je la soupçonne de s'être acoquiner avec un mage noir déjà sur place, pour un sordide trafic, après tout peut être qu'ils effectuent leurs expériences à leurs côtés et le laissent en échange réanimer les corps des échecs, ou quelque chose de ce goût là... Toujours est il qu'il est aussi possible que je me trompe, mais qu'en tout cas il me semble primordial de savoir à quel point l’Église est parvenu à mettre le pied sur ce nouveau continent, et si possible l'en arracher. Je ne sais pas pour toi, mais si elle y parvenait nous aurions à faire face sur deux fronts, sur un territoire bien trop large pour se faire, à moins que nous nous y établissions avant, mai nous n'en avons pas les moyens... Cela dit, au vu de l'hostilité des locaux vis à vis de l’Église, si j'en crois l'informateur, nous pourrions bien nous même y gagner ,et non pas juste affaiblir notre ennemi."

Tout cela était bien joli à dire, certes, mais il fallait agir... Et c'était là la partie délicate, une partie que j'avais prévu, mais pour laquelle il me fallait l'approbation de Felina, la chose état trop importante pour que, contrairement à l'affaire avec Erena, je n'en fasse qu'à ma tête.

"Un homme seul suffira pour récolter davantage d'informations... Mais il faut qu'il puisse éventuellement y mettre un terme s'il en a la possibilité et, surtout, si ce continent est libre de l’Église, ce n'est pas le cas des ports et de la mer elle même, souvent sillonnée par ses navires, or comme il n'y a pas de donjon proche, c'est la mer est le chemin le plus rapide. Il faut donc aussi que cette personne puisse passer inaperçu parmi les humains... Enfin, le temps de la traversée, d'agir et de revenir, cette personne sera au moins absent un mois, un mois durant lesquels il devra se débrouiller seul en tout domaine et donc... C'est pour cela que je me propose à cette mission. Nous ne sommes pas encore assez influents pour que mes avis en matière militaire changent la donne et je doute que cela change en un mois, et hormis toi et Shkeil personne d'autre n'est assez qualifié or..."

J'avais soupiré avant d'annoncer ma décision, de crainte qu'elle réagisse violemment à mes propos, cependant j'avais un argument de poids à ma disposition, même s'il était vrai que Shkeil pouvait aisément se faire passer pour un humain et qu'elle n'avait pas grand chose à cacher et que ses pouvoirs psychique pourraient la protéger de sorts de détection, et ainsi je soupirais.

"Je sais que tu tiens à moi, mais avoue que si un de vous deux part, l'autre voudra le suivre, par tout les moyens, ne laissant que moi pour gérer l'ordre, or je n'y suffis pas... Tu comprends ?"

Je ne pouvais maintenant qu'espérer que ce soit le cas... Sinon j'allais devoir user de mille stratagèmes pour m'en tirer cette fois !
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue32/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Felina Mar 10 Fév 2015, 16:09

Engar était un peu plus sceptique que moi concernant l’avenir de l’Ordre si l’un de nous venait à disparaitre. Était-ce de la prudence, ou bien était-il plus raisonnable que moi ? Difficile de le savoir tant que la situation ne se présentait pas à nous, et j’espérais tout de même que cela reste ainsi ! Il me mit ainsi en garde, et je ne l’ignorais pas. Il avait peut-être raison, mais je ne pouvais pas me permettre d’avoir ce genre de craintes, pas maintenant. Sentant la soudaine tristesse de mon frère, je levais les yeux pour le regarder. Il m’était facile de savoir qu’il pensait à ses enfants, et c’était bien compréhensible. Je lui souriais alors, et sentis sa détermination refaire rapidement surface. Oui, car c’était bien pour eux que l’on se battait, et pour tous les autres…

Nous finîmes par arriver à la chapelle et emprunter le passage caché afin de descendre dans les souterrains. C’était devenu un véritable plaisir de venir ici, dans notre berceau, là où toutes nos missions s’organisaient, et où notre Ordre devenait plus puissant… Il y avait comme une force invisible dans l’atmosphère, une ambiance guerrière, renforcée par le tintement des armes dont la mélodie raisonnait sur les murs de toutes les galeries. C’était notre chez nous, et chacun avait participé à sa manière à sa construction et son développement. Grimmor avait réalisé un excellent travail de rénovation, Lexi savait parfaitement illuminer l’endroit, Venim organisait les entrainements et s’occuper du matériel avec beaucoup de sérieux…  Chacun avait sa place, son rôle, et nous n’avions pas connu le moindre problème, avec aucune de nos recrues. Nous avions de quoi être satisfait, et même fière. Surtout face  à cette armée de rescapés, les créatures de la mine, qui étaient aussi déterminées que nous tous pour changer les choses. J’entrais dans la salle d’arme en souriant, saluant chacun d’eux sans perturber leur entrainement.

Engar reprit alors la parole pour me donner les dernières informations de Mistral. Concentrée, j’écoutais attentivement chacun de ses mots tout en réfléchissant, assez inquiète de ce qu’il m’annonçait. Ainsi l’Église voulait conquérir Iliomad… Ho ce n’était pas une surprise, il n’y avait même rien d’étonnant à ce qu’elle recherche à s’étendre et acquérir plus de pouvoir. Mais jusqu’à présent, ce territoire s’était montré bien trop hostile pour elle, la maintenant suffisamment à l’écart pour rester libre de son emprise. Seulement, l’Église était pleine de ressources, et l’avait maintes fois prouvé… User d’un nécromancien, ou bien d’une aberration, c’était tout à fait dans ses cordes. Ces terres étaient lointaines, mais les rumeurs concernant les hommes et l’Église n’avaient aucune frontière… Il était donc normal que les habitants d’Iliomad aient déjà entendu parler d'elle et sachent s’en méfier. Seulement, ce ne serait probablement pas suffisant pour arrêter celle-ci.

Tandis qu’Engar poursuivait ses explications, je ne pus ignorer la pointe de stress qu’il ressentit à la fin… Je devinais alors où il voulait en venir, avant même qu’il n’ose le dire tout haut. C’était pourtant tellement évident. Si évident que je n’avais aucun argument contraire pour le retenir. Bien sur qu’il fallait agir. Et… Bien sur que cela devait être lui. Cela me déplaisait au plus haut point, et il le savait très bien. Je voulais l’accompagner, mais il avait raison sur un point. Shkeil ne me laisserait pas partir sans sa surveillance, il avait été très clair à mon retour de la jungle, et je savais que ce n’était pas négociable. Et… Ce n’était pas sérieux de priver l’Ordre de ses trois chefs en même temps pendant un mois complet, ça n’avait pas de sens et était bien trop dangereux. Je soupirais longuement, les yeux rivés sur la carte qu’Engar avait étendue sur la table pour m’indiquer sa destination.


" Oui… Tu dois y aller c’est évident. Et même si ça me tue de savoir que tu pars te mettre en danger à des milliers de kilomètres, je te remercie… Car je sais que tu vas y arriver. Nous avons déjà bien trop à faire ici, alors il est tout juste hors de question de laisser l’Église s’implanter sur Iliomad et proliférer comme la vermine… Et, j’ai beau réfléchir, je ne vois pas d’autre solution. Alors c’est d’accord, parts, mais ne m’oblige pas à me mettre en danger pour te faire revenir si je sens mon bracelet me bruler ! "

J’esquissais un maigre sourire. Je savais bien que mon bracelet me brulerait, qu’Engar se battrait et risquerait sa vie. C’était bel et bien son rôle, et je ne pouvais pas aller contre ça. Mais l’enjeu était trop important, et je n’aurais pas apprécié qu’il m’en empêche si c’était moi qui avait du partir à sa place. 

" Un mois… Ça devrait me laisser le temps de travailler avec Erena. Ainsi nous aurons beaucoup de choses à nous raconter à ton retour ! Je pense que tu seras d’accord avec moi sur le fait qu’il ne faut pas trop tarder… Plus tu partiras vite, mieux ce sera. Et puis ça m’empêchera peut-être de changer d’avis… "

Nouveau sourire. Cela ne risquait pas d’arriver, à moins que quelque chose d’horrible se passe avant son départ, mais il n’y avait aucune raison. Il allait falloir annoncer ça à l’Ordre, et rester tranquille le temps qu’Engar revienne. Et puis… Il n’y avait pas que ça… Je levais les yeux de la carte pour regarder tendrement mon frère.

" Je m’occuperais bien des jumeaux et de ta famille, soit tranquille. Chacun saura que tu parts pour la bonne cause, que ce que tu fais est juste… Je m’en assurerai. "

Je faisais bien sur d’avantage référence à ses enfants qu’au reste de sa famille. Bien qu’ils soient encore trop jeunes pour comprendre ces choses là ainsi que l’intérêt d’un tel Ordre, je savais à quel point ils aimaient ce que je leur montrais de leur père, lors de nos longues conversations imagées dans leurs esprits innocents. Leur papa étaient un héro, et je ne comptais pas laisser son absence entacher ça.
Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue34/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Engar Mar 10 Fév 2015, 19:32

Ce que je lui proposais lui déplaisait, c'était évident... Mais à mon grand soulagement elle se montra une fois encore raisonnable et sans la moindre protestation approuva mes propos et mon plan, m'arrachant un soupir de soulagement, ainsi qu'un léger sourire alors qu'elle me sermonnait gentiment pour que je revienne en un seul morceau, lui répondant alors d'une voix amusée, tout en repliant la carte.

"Oui, je ferai attention à moi "moman"... Cela dit je ne peux rien te garantir, alors peut être que tu devrais garder une de ces fées de glace de l’hôpital à côté de toi pour soigner toutes brûlure éventuelle ! Après tout j’espère tout de même que tu pourras m’accueillir par un bon gros câlin ! Mais en tout cas... ne t'en fais pas pour l’Église, je lui ferai regretter d’avoir quitter ses terres ! Cela dit... Ne t'en fais pas, toi aussi tu vas me manquer durant un mois."

Je lui adressais alors un regard complice et amusé pour appuyer mes dires, alors que je rangeais en même temps la carte, repliée au possible, dans une des besaces. Il y en avait après tout d'autres ici et je risquais d'en avoir besoin, d'autant plus que les cartes d'Illiomad était incomplète, alors pourquoi ne pas profiter de cette mission, pour en même temps acquérir une longueur d'avance en d'autres domaines, hm ? Cependant ,avant que je n'évoque ces derniers, Felina elle même me fit part de ses premiers projets pour ce mois. Rien qui n'implique trop l'ordre en soit, mais ce n'était pas une mauvaise chose. Après tout elle avait beau être vive d'esprit, je savais qu'en matière de combat mes conseils demeuraient des plus précieux à l'ordre, alors les éviter durant mon absence ne serait pas une mauvaise chose... Surtout que régler cette question avec Erena pourrait nous offrir de précieux informations, et surtout tirer un trait définitif sur ce petit conflit né entre nous. Quant à la date de mon départ, elle était par contre un peu trop optimiste sur ce point, m'amenant à lui répondre en une grimace, en secouant doucement la tête.

"Tu as raison sur le fait de ne pas trop tard. Cependant, il va tout de même me falloir un peu de temps pour me préparer, ne serait ce que pour savoir quelles seront les navires les plus sûr pour la traversé,e quand ils partiront, prévoir les vivres. Certes je pourrai user d'un portail infernal, mais je préfère éviter comme je ne connais pas ces lieux... Tout cela devrait me prendre une semaine avant que je ne parte, donc on ne peut pas parler de rapide... Mais même si tu reviens sur ton accord je le ferai, je te le dis de suite !"


Mais alors qu'elle me regardait elle aborda un dernier point, un détail qui éveilla à la fois en moi une certaine joie, et une profonde tristesse. Joie, de savoir qu'elle veillera sur ce qui m'était le plus précieux, tristesse en sachant parfaitement ce qu'il en retournait réellement... Mais surtout, si j'avais pu garder le silence dessus, cela ne pouvait plus durer, pour la simple raison qu'elle s'en rendrait bien compte par elle même, si ma famille ne le lui disait pas avant. Ainsi, avec un soupir, je passais ma main dans ses cheveux, avant de répondre à son enthousiasme par une certaine morosité, que j'avais pourtant essayé de repousser, dans l'optique de la mission.

"Je sais que tu feras tout cela Felina... Mais je crois que ça va être vain... Déjà que mes propres enfants ne me reconnaissent même pas comme leur père. Tu sais que c'est mon propre père que Hiromi a appelé papa ? C'était son premier mot... Mais bon... Rien n'est impossible, surtout avec toi, t ues bien capable d'accomplir des miracles !"

Me laissant petit à petit gagné au final par une vague de confiance, rassuré, car je savais qu’en vérité personne d'autre que Felina n'était mieux placé pour réparer ce que j'avais moi même brisée... Même si je commençais craindre que les jumeaux finissent par l'appeler maman, et je préférais tout incident avec Shkeil. Souriant à cette idée, je finis par revenir sur la question de la mission, tapotant la sacoche où se trouvait désormais la carte.

"D'ailleurs, je vais profiter du voyage pour essayer de cartographier un peu ces terres inconnues. Cela nous sera précieux si nous voulons y agir de nouveau, nous offrant un avantage certains...Et à propos davantage j'ai réussi par certaines... Pressions à forcer le donjon à nous céder une partie de sa production d'équipement. Nous devrions recevoir sous peu de quoi équiper cent hommes de plus !"

Cette dernière information je l'avais livré sur le ton de la confidence, car c'était là une surprise que je lui réservais et j'étais plus que curieux de sa réaction... Pour ma part j'étais enthousiaste. Certes, la vie de nos hommes était plus précieuses que de l'équipement, mais plus que des membres j'avais craint que l'on manque de moyen pour ces derniers, une peur désormais écarté puisque cet armement allait nous mettre à l'abri de ce genre d'ennui ! Enfin, après cela je venais affectueusement déposer un baiser sur le front de Felina, comme d'habitude quand venait l'heure de se séparer.

"Allez... Je ne vais pas perdre de temps et d'ores et déjà me préparer  pour le voyage... Désolé de t'abandonner ainsi, mais je crois de toute façon que les hommes ont besoin de te voir un peu, et que moi je ferai un peu tâche !"

Riant alors, je commençais à me reculer avant qu'elle ne proteste et essaye de me retenir pour montrer à tous quel "grand héros" j'étais... Certes, elle avait peut être raison, mais honnêtement, après y avoir bien réfléchis je préférais que cela reste notre petit secret, à moi, à elle et à ma famille.
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue32/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Felina Sam 14 Fév 2015, 14:02

Je souriais à Engar tandis qu’il plaisantait avec son départ. C’était amusant maintenant, mais ça le serait beaucoup moins une fois qu’il serait parti, je le savais bien. Cependant nous avions tous deux fait notre choix et il en serait ainsi. Mais il se mit à grimacer en m’expliquant que son départ ne serait pas si rapide que ça… Une semaine de préparation environ. Je grimaçais à mon tour.

" Une semaine ? Et tu n’appelles pas ça rapide ? C’est un minimum pour se préparer correctement, surtout pour partir aussi loin ! Je ne m’attendais pas à ce que tu partes demain voyons. "

Je l’observais alors ranger sa carte, me disant qu’en effet, dans une semaine seulement il serait parti… Mieux valait que je ne n’y pense pas trop, ou du moins que j’évite de focaliser mon esprit là-dessus. Même si cette mission était importante, je n’étais pas du tout impatiente de le voir partir. Au delà de ma propre angoisse, je sentais soudain une certaine tristesse chez mon frère, qu’il tenta de dissimuler par un geste tendre en caressant mes cheveux. Seuls ses enfants pouvaient le mettre dans cet état, et il m’était simple de deviner que quelque chose n’allait pas.

Il finit enfin par m’avouer ce qu’il se passait, et je fermais les yeux un instant en soupirant, me sentant désolée qu’une telle chose arrive… En soit ce n’était pas si terrible, et tout à fait rattrapable. Hiromi pouvait confondre son père avec son grand père, cela ne durerait pas. Mais je comprenais la souffrance d’Engar face aux conséquences de son absence auprès de ses enfants, c’était malheureusement à prévoir… Lui souriant tendrement, je prenais sa main.


" Ne t’inquiète pas, ça ne va pas durer. Ils sont si jeunes encore, c’est normal qu’ils confondent, avec une grande famille telle que la tienne ! C’est une chance qu’ils soient si entourés et aimés, et malgré cette maladresse inconsciente, les jumeaux savent très bien que tu es leur père. J’arrangerai ça grand frère. "

Je me hissais sur la pointe des pieds pour venir lui embrasser la joue, espérant qu’il soit rassuré et que cet incident ne perturbe en rien sa mission. Car bien qu’il fasse parti des meilleurs guerriers, tout homme avait ses faiblesses, et il ne pouvait tout simplement pas les balayer d’un revers de la main. Nous ne tardions pas à revenir sur la mission, Engar m’informant qu’il profiterait du voyage pour cartographier certaines terres encore inconnues, et qu’il était parvenu à obtenir une partie de la production d’équipement du donjon. Impressionnée, j’affichais un large sourire satisfait.

" Et bien, quelle surprise ! C’est une excellente nouvelle ! Les membres vont être ravis. Enfin… Je te laisse t’échapper, puisque tu as beaucoup à faire. On se voit plus tard, mon héro. "

Riais-je avant de recevoir un baiser affectueux sur le front. Il n’aimait pas cette appellation, mais elle lui allait pourtant si bien… Et j’aimais trop l’embêter pour m’en passer. Le laissant partir, un peu à contre cœur, je finissais à mon tour par quitter la salle pour rejoindre les hommes en plein entrainement. J’en profitais alors pour les observer, les encourager, tout en prêtant attention à chacune de leurs émotions. Pour l’instant, tout allait bien… Nous n’avions pas connu de drame, ni de trop grand danger. Mais je ne pouvais m’empêcher de penser au départ d’Engar, à son absence totale pendant un mois complet. Il n’était pas encore parti, mais j’avais déjà hâte qu’il revienne…
Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Forger de nouvelles armes Left_bar_bleue34/40Forger de nouvelles armes Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Forger de nouvelles armes Empty Re: Forger de nouvelles armes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum