My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -64%
DODO – Couette très chaude 450gr/m² ...
Voir le deal
39.99 €
Le Deal du moment : -38%
PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H ...
Voir le deal
799 €

Recherches sous la glace [PV Sainte Eglise]

2 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Recherches sous la glace [PV Sainte Eglise] - Page 2 Empty Re: Recherches sous la glace [PV Sainte Eglise]

Message  La Sainte Église Lun 06 Avr 2015, 11:43

Laissant son esprit songer de façon superficielle celui de son mai, fin de seulement ses pensées actifs et non pas s’introduire dans ses sentiments ou ses secrets, Anomer n'avait aucune peine à marcher en même temps au côté de Follow, le laissant mener la marche... Mais il n'en fut pas moins plongé dans une intense réflexion alors que son ami lui évoquait les dangers qu'il y avait pour sa compagne à être ainsi reconnu, avant d'aborder une éventuelle façon de rejoindre la montagne à travers les souterrains... Mais au final ces deux propositions, et leurs solutions, amenèrent le dragon à sourire, alors qu'il répondait à son ami, toujours sans la moindre parole.

"Rassure toi. Ces derniers sont tout de même rare, et ceux qui subsistent sont loin aujourd'hui. A moins que vous ne vous aventuriez sur leur terre vous ne risquez rien ! Quant aux prisonniers au sein de la montagne... Je doute qu'elle t'accompagnera au sein de cette dernière, donc ce ne sera pas non plus un problème. Quant à partir, les souterrains nous sont malheureusement inaccessibles. Les alfes n'ont pas non plus transformé les souterrains du nord en un dédale labyrinthique, et non seulement le premier accès est quelque peu éloigné d'ici, mais en plus aucune sortie ne nous rapprocherait vraiment de notre but... Orastro a certes le pouvoir de plier la roche sous la glace à ses désirs et à former des tunnels où il veut, mais il ne le fera pas pour nous sans que tu lui donnes quoi que ce soit en échange, or crois moi tu n'as pas de quoi le payer à ce jour ! Par contre je peux vous y transporter sans risque, mais qu'on soit d'accord, c'est exceptionnel et je ne le fais que parce que tu as perdu tes pouvoirs ! Alors n'en abuse pas et ne t'avise pas de me traiter tel les drakes que tu as pu chevaucher par le passé !"

Riant doucement à cette dernière remarque, alors que durant ses propos ils avaient monté les escaliers menant à l'infirmerie, mais s'il accompagna son ami dans cette dernière, il fit preuve d'un certain silence, laissant le couple régler ses affaires. Pour autant sa présence ne fut pas sans effet, la pauvre assistante paniquant quelque peu quand elle le vit, s'inclinant brusquement avant qu'Anomer lui fasse signe de se redresser, ce après quoi elle s'éloigna dans un coin de la pièce pour préparer de nouvelles médications, tandis que les deux hommes-bêtes se chamaillaient, au plus grand amusement du dragon. Non... Vraiment, au cours des siècles aucun des deux n'avaient changés. Pour autant il inclina légèrement la tête quand Fol le présenta et il ne garda pas le silence face  à ses mises en garde et aux propos bravache de sa compagne.

"Oh ne t'en fais pas Fol, à moins que ton amie soit à même de remettre en cause l'équilibre du monde je ne ferai rien pour des paroles arrogantes... Du moins rien de plus que de la laisser se débrouiller seul dans ce pays que son corps semble affectionné !"

Riant doucement, il n'en suivit pas moins son ami lorsque ce dernier laissa sa compagne se reposer, ce dont elle aurait bien besoin pour le voyage de ce soir qui serait assurément éprouvant ! Néanmoins il avait tout de même été interloqué en vérité par la présence du petit esprit enflammé. Certes cela tenait presque plus du tour de passe-passe que d'une véritable magie, mais tout de même, Fol était parvenu à retrouver seul une part de ses pouvoirs et rien que cela était intéressant, l'amenant à commenter alors qu'ils marchaient côte à côte.

"C'est intéressant... Même si je doute que cela te prendra bien trop de temps à ton goût pour retrouver tes pouvoirs, il semblerait, au  vu du petit compagnon que tu t'es fais, que le vol de tes pouvoirs ne t'empêche pas d'en acquérir de nouveaux. Comme quoi même la plus solide des prisons à ses failles."

C'était un fait, il le savait parfaitement...Et c'est bien pour cela qu'on y plaçait des gardiens, tel que lui, pour les surveiller ! Néanmoins Fol semblait davantage s'intéresser au présent qu'au futur ou au passé, mais l'homme-bête pouvait par ailleurs remarquer que la vie reprenait à travers le château, les individus congédiés par le roi à la fin de l'audience devant constituer son personnel et ses habitants ordinaires les amenant à s'isoler pour converser en toute discrétion, permettant à l'ancien roi d'interroger le dragon sur les terres du nord et leur histoire, ce qui ne fut pas sans arracher un grondement à ce dernier, qui n'était en rien hostile, mais s'expliqua rapidement.

"Très bien... Mais en échange je veux savoir ce qui t'es arrivé exactement. Car je te rappelle que la dernière fois que tu es venu, cela a été pour sceller tes pouvoirs sous la forme de gardiens dangereux que j'ai été contraint de surveiller et que depuis... Cela fait plus de six siècles que tu as disparu et tu arrives telle une fleur, alors je te demande aussi des explications sur ce qui t'es arrivé exactement ! Enfin, avant tout tes réponses... Tout d'abord la seule chose à préparer pour ce voyage seront des vivres pour vous, tu sais déjà bien assez que je n'en ai pas besoin pour ma part. Pour le reste, rien n'a changé dans ton sanctuaire et tu y trouveras tout ce dont tu as besoin, en plus de ce que tu cherches à y récupérer... Quant à l'histoire de ces terres depuis ta disparition, il y a bien des choses à raconter, mais je vais essayer de faire concis, car je me doute que la bibliothèque de Kanabo a dû suffisamment te relater les faits majeurs... Et oui je connais la tour, je reste peut être toujours dans le nord, mais la neige et le vent se déplacent et me racontent ce qui se passe à travers le monde, tout comme toi avec tes esprits..."

Ainsi, Anomer se plongea dans sa propre mémoire alors même qu’il ne pouvait observer les événements que du haut de sa montagne, devant surveiller les exactions de Focus Naviento.  Ainsi il lui expliqua qu'environ deux siècles après sa disparition les nordiques avaient commencé à faiblir, leur autarcie les affaiblissant face à l'union des autres peuples, et qu'ainsi ils avaient cherchés d'autres ressources en pillant les terres du Sud, et plus précisément Amessa, ce qui aurait pu conduire à une autre guerre qui aurait peut être pu amené à la paix entre les peuples du nord. Seulement l'intervention d'un saint homme avait institué la paix entre les deux cultures humaines, et maintenant l’Église étendait depuis lors son emprise sur ses terres. Il évoqua également, avec un certain amusement, l'apparition d'une nouvelle terre née des restes d'un titanesque élémentaire invoqué par les elfes et aujourd'hui occupé par des nordiques, mais surtout il parla de la paix qui s'était instauré trois siècles après le renouveau du conflit de par l'intervention de l’Église, Elodryn et les chefs de caste ayant conclu un accord de non agression... Un accord que certains nordiques, n'appréciant guère la présence et l’influence croissante de l’Église, avait souhaité mué en alliance, en une tentative qui s'avéra être un retentissant échec qui relança la guerre, et surtout changea profondément la structure de la culture nordique, le pouvoir souverain étant désormais détenu en vérité par un seul homme sous l'influence de l’Église et non plus par neuf meneurs pouvant se compléter, ce qui amena le dragon à prononcer sa conclusion.

"Des hommes de bonne volonté existent et survivent encore, alors non tout espoir n'est pas perdu, cette paix, comme je te l'ai dis, a même existé un temps alors qu'il y avait déjà l'influence de l’Église... mais malheureusement les hommes l'ont oublié par idéologie et les autres races l'ont vécus comme une trahison. Qui plus est la poigne du clergé s'est accrue, et elle n'acceptera pas la paix, tout comme Ulfrik, il sera donc nécessaire de les renverser, et pour cela les paroles ne suffiront pas... Et même ainsi, des siècles de conflits ne s'effacent pas aussi facilement, et de fait il faudra aussi plus que des mots pour unir les peuples. Alors non, tout espoir de paix n'est pas perdu... mais la guerre sera nécessaire pour y parvenir selon moi. Je sais que cela ne te plais pas, mais tu es assez malin pour comprendre que cela est nécessaire, non ?"

Cependant, malgré son affirmation, le dragon guettait l'avis de son ami avec intérêt... Après tout ce n'était pas parce qu'il était une entité millénaire qu'il se considérait au dessus de tout erreur, et qu'il s'agisse d'un mortel ou d'un être comme Fol qui le lui dise, il ne saurait lui en tenir rigueur pour ça et l'écouterait avec attention.
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

Recherches sous la glace [PV Sainte Eglise] - Page 2 Empty Re: Recherches sous la glace [PV Sainte Eglise]

Message  Follow & Stella Jeu 16 Avr 2015, 11:10

Follow ne put retenir un sourire amusé lorsque le dragon le prévint que même si il le transportait sur son dos il ne devait pas le considérer comme un vulgaire Drake, loin de lui cette idée. Il connaissait bien l'être et savait ce qu'il était, plus qu'une simple monture, même pas du tout une monture, un puissant gardien lié à ce monde dont il valait mieux éviter de déclencher la colère, comme en lui disant "hue dada" par exemple... Et pour le fait de devoir lui expliquer pourquoi il avait disparu, ce serait un tantinet compliqué mais bon, il tâcherais de faire un résumé lui permettant d'appréhender la chose. Le voyage se faisant avec Anomer il n'avait plus besoin de se soucier des "modalités" un poids en moins pour son esprit, et écouta donc tranquillement ce que lui racontait le dragon.


-Je vois... je sais que tu es sage Anomer, tu ne dis pas des choses stupides et surtout tu vis cette situation depuis son commencement. Mais le fait est que je déteste toujours autant devoir combattre, surtout devoir tuer pour préserver quelque chose d'aussi simple que la paix. Je ne nie pas le fait qu'une guerre puisse être obligatoire, je l'ai déjà vu par le passé moi aussi, mais seulement à de très rares occasions. Les guerres foisonnent mais elles sont peu à ne pouvoir être évitées. Même si tu me dis que la paix doit se trouver dans le conflit je ne suis pas d'accord, pas dans un conflit total du moins au vue de ce que tu me dis. Si c'est l'église qui en affermissant son emprise sur les terres du Nord favorise ces conflits, il faudra faire plier l'église, pas forcément par un combat physique. Les idéologies peuvent facilement être combattues par d'autres idéologies, et je crois que les berzerkers du Nord ne sont pas hommes à se laisser dicter leur fois, du moins pour ce que j'en sais... -il prit un petit moment pour réfléchir, se passant une main sur la queue qui ondulait près de lui.- Qui plus est si des hommes de bonnes volonté comme tu dis, continuent d'exister, c'est bien plus encourageant que ce que je ne pensais. Au vue de l'entretien avec les autres rois j'avais un tableau de haine absolue de leur part. Et je ne parle que de la période actuelle, avant je sais très bien que ce n'était pas le cas. Si ces hommes de bonnes volontés sont aussi des hommes de pouvoir, au moins pour quelques uns d'entre eux, cela permettra la mise en place de disons... une opposition entre les humains. Bien qu'ils soient généralement d'un naturel impulsif dut à leur faible durée de vie qui ne laisse pas grande place à la réflexion, ils sont moins enclin à massacrer les leurs que les autres races. J'ai put le voir en venant, un homme affilié à l'église menait le petit groupe de nordique qui m'a capturé, si les lames blanches n'étaient pas intervenues je ne suis absolument pas certain qu'ils m'auraient tués. Cela diffère totalement du climat de haine absolue et de résignation que j'ai put m'entendre décrire. Il doit donc y avoir un moyen de rallier une bonne partie de leur propre population à notre cause, du moins si par notre cause nous entendons bien tous la paix, je sais que les orcs aiment le combat je ne suis pas stupide, mais ce Orkan ne m'a pas l'air de vouloir continuer le conflit, il tient aux siens. -il fit un sourire quelque peu amusé à Anomer.- Navré mon ami mais je compte bien faire tout ce qui est en mon pouvoir et tout tenter, même les idées les plus folles, pour parvenir à ramener la paix ici. Maintenant venons en à ce qui me concerne, ma chute, et celle de Stella au passage. Tu n'es pas sans savoir que nous gouvernions un grand empire, prospère et exempt de racisme. Mais peut être n'en sais-tu pas assez sur le mode de fonctionnement de cet empire. Stella n'est pas vraiment une femme bête, pas comme moi ou n'importe quel autre. Pour faire simple disons que c'est une invocation. Sur nos terres vivaient de puissants esprits élémentaires, élémentaires ils ne le sont plus de façon pure car ils ont chacun leur propre caractère, ils se nomment et prennent des formes spécifiques à chacun d'entre eux. Mais leur puissance reste importante, tout comme leur nombre. Le pays que nous gouvernions comprend beaucoup d'élémentaire dans sa population, enfin du moins comprenais je ne sais pas exactement ce qu'il en est aujourd'hui. Mais bref, les peuples vivant sur ces terres ont fait ce que font tous les peuples, des guerres, rien de bien étonnant jusque là. Hors les élémentaires ne l'ont pas entendus de cette façon, ils se sont ralliés à un roi et l'ont aidé dans sa lutte. Ils ont gagnés, et un empire unifié à été créé, pour éviter que ce genre de choses ne se reproduisent les plus grands élémentaires, tous ceux possédant un temple qui les déifie au yeux des mortels, ont créé un conseil. Il fallait trouver un moyen pour que tous les peuples se retrouvent dans leurs suzerain, afin qu'il n'y ait plus jamais de litige entre les races. Ne me demande pas comment ils en sont arrivés à cette conclusion exactement je n'en sait rien je n'y étais pas. Ils ont donc eut l'idée de créer un être qui serait une part de chacun d'entre eux, mais qui ne serait pas un élémentaire. Ainsi il serait composé d'une part de chaque élément, lui donnant une parenté avec toute race, aussi bien animale que végétale, mais posséderait l'apparence d'un simple mortel. Pour ce que j'en sais ce fut très long, mais le résultat est ma femme aujourd'hui. Leur plan a bien fonctionné, ils ont donné Stella à la famille royale en place, la plaçant comme héritière du trône, et je suis arrivé pour succomber à ses charmes. Notre règne fut long et agréable dans sa globalité, mais comme il est impossible de satisfaire tout le monde un nouveau groupe d’opposants s'est créé, sous mon propre museau et pourtant je ne l'ai pas vu. Ce sont des êtres de diverses races qui ont passé un temps fou à corrompre peu à peu des mages puissants et des élémentaires de nos terres, parmi les plus proches conseillés de la royauté même. Ils m'ont agressé un jour, alors que je me rendait à la demeure d'un de mes plus loyaux vassal, ils ont transformé toute la zone en un immense cercle de silence, usant de leurs puissances conjuguées pour me priver de ma magie, ensuite ils ont tenté de me la dérober. Mais même nombreux et bien préparés ils avaient semble t il oublié à qui ils avaient affaire. Dès que j'ai put j'ai brisé leur cercle, et utilisé mes dernières forces pour sceller mes pouvoir de la façon dont tu sais. De ce que j'ai comprit durant le combat ils devaient ensuite servir à détruire ma capitale pour que la royaume explose de l'intérieur. Et pour ma part j'ai été banni, ne pouvant me tuer ils ont choisit de m'emprisonner. J'ai passé plus de six siècles dans les entrailles de la terre, privé de tous pouvoirs, et peu à peu de tout espoir. Mais c'est Stella qui m'a sauvé, je ne sais pas comment elle est arrivée jusqu'à moi mais le fait est que c'est arrivé, et qu'elle a réussit à nous faire sortir. Seulement je reste un pauvre renard d'une faiblesse pathétique sans ma magie et mes forces d'antan... C'est aussi ce qui explique que j'ai mit tant de temps à entreprendre ce voyage dans le Nord. Maintenant je suis prêt. Je vais récupérer ce qui me reviens et reconquérir mon royaume ! La dynastie des Terrecendre n'est pas morte, je compte bien le faire savoir !
Follow & Stella
Follow & Stella

Masculin
Messages : 92
Expérience : 265

Feuille de personnage
Niveau:
Recherches sous la glace [PV Sainte Eglise] - Page 2 Left_bar_bleue10/40Recherches sous la glace [PV Sainte Eglise] - Page 2 Empty_bar_bleue  (10/40)
Race: Beastman
Capacités:

http://four-worlds.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Recherches sous la glace [PV Sainte Eglise] - Page 2 Empty Re: Recherches sous la glace [PV Sainte Eglise]

Message  La Sainte Église Ven 17 Avr 2015, 18:28

Durant leurs discussions, leurs pas, sans but, les menèrent finalement à ce qui faisaient office de jardin dans ce palais. Bien sûr, le froid empêchaient la moindre plante d'y pousser, et les elfes n'allaient pas gâcher leur magie à en faire croître artificiellement. Alors au lieu de cela ils avaient sculptés la neige et la glace,comme à leur habitude, en ce territoire où ils étaient éternels. Ainsi ils étaient entourés d'arbre semblant cristallin, au feuilles de givres et aux branches qui sous la caresse du vent jouaient une mélodie aiguë. A cela s'ajoutait par ailleurs de nombreuses statues, qui représentaient les pères fondateurs de la nation des elfes de givres, à savoir ceux qui étaient présent lors de la découverte du cristal. Bien sûr, tous n'étaient pas représenté dans ce seul jardin, mais cela en constituait un certain échantillon, qui dévoilait par ailleurs davantage l'habilité des elfes à travailler cette matière, chacune des statues étant distinctes. Dans ce décor pour le moins plaisant, et surtout vide de toute présence indiscrète, les deux êtres immémoriaux purent converser tranquillement.

Ainsi Anomer accueillit l'avis de son ami, toujours aussi atypique, puis il lui fut fait le récit de son royaume et de sa chute. Concernant son royaume, ainsi que les origines de Stella, le dragon était déjà bien informé, cela étant des événements anciens et ayant duré, ce qui avait permis aux vents de les lui raconter, pour autant les propos de Follow n'en étaient pas moins intéressant, car les vents avaient souvent une approche purement factuelle de la chose, se contentant de lui raconter les faits sans lui en détailler la source ou les circonstances comme le fit l'homme-bête... Quant à la trahison dont il avait été victime, cela arracha visiblement un bref élan de colère au dragon, avant d'afficher un sourire amer, qui trahit son souhait de prendre la parole... Mais qui s'effaça rapidement face à la stupeur qu'il eut lorsque Fol lui expliqua l'intervention de Stella dans sa libération l'interloquant, même s'il sut retenir assez sa curiosité pour ne pas réagir brusquement, et analyser la situation.

"Toi même tu cherches à reprendre ce qui selon toi te revient de droit, ainsi qu'à ton amante... Mais penses tu vraiment justement que là aussi tu y parviendras sans mener de conflit ? Tes ennemis sont toujours en vie et dès qu'il apprendront ton retour ils chercheront à t'éliminer, il te faudra les écarter. Quant à ton royaume lui même, il est ravagé, seul ne l'habite désormais que des esprits élémentaires nés du cataclysme qui l'a ravagé peu après ton départ, et des humains nomades qui ont vu leurs terres ravagées par ces êtres qu'ils haïssent et traquent, appuyés par le culte d'Amessa qui a éliminé les membres des autres races ou les a forcés à fuir, des nomades qui après six siècles ne se souviennent même pas de ton nom et estiment ne devoir allégeance à personne ! Pour le reconquérir il te faudra t'imposer de nouveau et il te faudra forcément te défaire d'adversaire, quand bien même tu viendrais à rappeler auprès de toi des familles qui te seraient restés loyales ou des individus qui auraient survécus à ces siècles et aux traques... Tout... Tout ne se fera pas sans effusion de sang Fol. La situation est la même pour ces terres. Le conflit est allé trop loin, pour qu'il ne soit pas mené à son terme..."

Des paroles bien sombres a priori... Mais ce terme n'était pas unique et ainsi le dragon, poursuivit sa marche, en direction du centre du jardin où une statue semblait se démarquer des autres, légèrement surélevée et ornée de métaux en plus de la glace le constituant,  puis après avoir laissé plané un profond silence, reprit la parole

"Mais on peut agir pour influer sur ce dernier, en évitant à tout prix l'éradication d'un des deux camps... Mais cela ne sera pas aussi simple que tu sembles le penser. Les hommes de bonne volonté existent, mais dans les fait leur pouvoir se limitent à leur aura passé à l'égard du peuple, un pouvoir puissant je te le concède, mais qu'il est aisé d'étouffer, c'est le cas par exemple des Skalds ou des doyens. Quant aux berserkers que tu évoques si justement, ils méprisent certes le culte d'Amessa, mais ils sont nés pour le combat, ils sont le signe même de la capacité des nordiques à survivre en ces terres sans l'aide de personne, et surtout ils respectent la décision des runes, or Ulfrik est un de leur meneur, et étant le vrai chef, acoquiné qui plus est à Amessa, ils le suivront, même ceux n'appartenant pas aux Ulfhednars sous l'autorité d'Ulfrik, d'autant plus que le chef des Svilfinkingars, Bolfran, ne s'intéressent guère à la politique. Le seul homme de bonne volonté qui possède encore un peu de pouvoir est l'archi-chaman de la nature, Adarik, qu'Ulfrik lui même craint, mais il est seul parmi les cinq membres du conseil et ne peut donc rien faire..."

Puis leurs pas les menèrent alors jusqu'au pied de la statue, et Fol put alors constater que ce qui semblait être au loin des ornementations de métal était en vérité une épée, un bouclier, ainsi que des pièces d'armure incorporé à la statue. Ces éléments étaient par ailleurs très anciens, mais conservés par magie... Quant à la statue elle même, il n'aurait aucun mal à la reconnaître, étant fidèle à son modèle, un homme grand, mais de carrure moindre pour un nordique, jeune aussi, tout comme l'était Bernhard Durours qu'il avait pu rencontrer de son vivant. Anomer s'était arrêté devant cette statue, la fixant avec un léger sourire amer.

"Un véritable dialogue paraît donc compromis... Mais une guerre totale est à éviter. C'est pour cela qu'Elodryn avait créer les lames blanches, afin de faire taire les bellicistes, sans engager tout son peuple à cause de la folie de quelques uns. Seulement... Cette solution me semble seulement temporaire. Si les représentant de du culte d'Amessa sont tués, ils seront remplacés, probablement par des individus encore pire, et même si Ulfrik venait à être tué, les nordiques y verrait une répétition de l'histoire, voir même un preuve supplémentaire que les elfes aient été responsable de l'assassinat de Bernhard. Cette guerre à commencé par un assassinat, je doute qu'elle finisse de même. A mes yeux il faudrait donc avant tout que l'influence du culte d'Amessa et d'Ulfrik soient sapés, non pas par les elfes et leurs alliés, mais par les nordiques eux mêmes, mais pour cela ils leurs faudrait une raison, une cause pour se faire, au delà de la paix en elle même."

Après avoir posé sa main sur le socle de la statue, il secoua la tête, lâchant un long soupir, avant de reprendre sa marche à travers le jardin...

"Malheureusement je n'en vois aucune, ils restent un peuple belliciste, et il ne faut pas oublier que même s'ils ont été unis avec les elfes par le passé, cela a été pour affronté les autres peuples de ces terres qui continuent à les voir comme des envahisseurs et qui réclameront, d'une façon ou d'une autre leur dû, même si la paix devait advenir... Mais pour en revenir à ton histoire, je dois avouer que cela m'apporte quelques éclaircissements quant à la raison pour laquelle j'ai dû du jour au lendemain veilleur sur une montagne renfermant la totalité de tes pouvoirs sans le moindre préavis... Sinon plus sérieusement, ton récit n'a rien de très surprenant, si ce n'est un détail... Comment Stella a pu te rejoindre ? Tes adversaires ont eu le loisir de t'enfermer, ils ont bien dû mettre en place des verrous et des gardiens pour s'assurer que tu ne sortes pas, mais aussi pour que personne ne puisse t'aider, alors comment quelqu'un a pu le faire ? Et surtout pourquoi elle en particulier ? D'autant plus au vu de la... Force misérable qu'elle possède actuellement, sans vouloir t'offenser."

Anomer semblait alors plus suspicieux que jamais, pas tant à l'encontre de son mai que de la situation elle même... Un tel concours de circonstances était par trop heureux pour qu'il advienne le plus naturellement du monde !
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

Recherches sous la glace [PV Sainte Eglise] - Page 2 Empty Re: Recherches sous la glace [PV Sainte Eglise]

Message  Follow & Stella Ven 17 Juil 2015, 12:06

Follow avait suivit son ami jusque dans un petit jardin intérieur. Ici les colonnes de glace laissaient voir des fresques cisaillées dans leur surface, encadrant parfaitement les statues peuplant le petit espace de la cour intérieure. Des statues aux reflets bleutés ou simplement cristallines se dressaient avec majesté, toisant tous ceux qui passaient entre elle comme s'il n'en était pas digne et cela fit sourire le renard. Les elfes avaient toujours eut un sens du détail qu'il affectionnait même si cela allait parfois trop loin à son goût, or cet endroit ressemblait à une sorte de panthéon glacé, figé à plusieurs époques d'un passé plus clément que le présent. Le renard hésita à s'asseoir sur l'un des socles, trouvant qu cela aurait put être mal vu si quelqu'un venait à les surprendre, mais losrqu'Anormer prit la liberté de s'accouder à l'un d'entre il finit tout de même par prendre place et l'écoutant tranquillement. Son ami lui révélait encore une fois bien des informations utiles, qu'il était pratique d'avoir un dragon comme allié. Une fois que le dragon eut définitivement finit de parler il réfléchit, prenant son temps après tout s'il était bien une chose dont il ne manque pas c'était cela.


-Je vois, enfin pour être tout à fait franc non, je ne vois pas encore très comment chaque pièce du puzzle s'assemble ou, justement, ne s'assemble pas aux autres. Je pense toutefois avoir une idée globale bien plus précise de la situation. Entre ce que j'ai vu, ce que j'ai entendu de la part des souverains et ce que tu me dis, il y a plusieurs fossés mais cela et normal, chacun veut faire valoir son point de vue. -Avec un petit sourire il ajouta, le regard légèrement malicieux- Ce qui est étrange tout de même c'est que je suis plus enclin à te croire sur parole toi que le conseil de souverains que j'ai du croiser tout à l'heure. Mais bref, tu as plus ou moins raison, je ne veux pas dire par là que tu te trompes sur nombre de choses, mais par exemple pour mon propre territoire. Je t’ai dit tout à l'heure qu'il était des guerres inévitables, à mon grand regret je n'ai pas mentit, inévitables elles le sont car elles sont nécessaire. S'il est bien une chose qui permette que chaque peuple communique avec un autre c'est la violence. Elle créé des relations, généralement mauvaises, et les terminent en brisant l'un ou plusieurs des camps engagés. Or sur mes propres terres elle est omniprésente. J'ai lut tout ce que j'ai put depuis mon arrivée à Kanabo, croit moi même si les nouvelles ne sont pas de première fraîcheur je dois être l'une des personnes les plus à même de juger la moitié des conflits gorgeant la terre de sang innocent. Bien entendu ceux sur place sont tout de même plus à même que moi de le faire, je ne parle que d'une vision globale. Mais revenons-en à mon pays. Il semblerait que les élémentaires y soient encore très présents, après tout nombre d'entre eux naissent là bas. Mais ils sont traqués dès leur naissance, je sais qu'ils éprouveront une terrible rancoeur à l'égard de l'humanité. Ce pendant il existe un moyen de contrer cette rancoeur. Les grand élémentaires dont je t'ai parlé, ceux qui se sont vu déifiés par le commun des mortels, eux n'ont pas put disparaître. Ils ont tout de même créé un être unique en sont genre, unifié le pays autrefois et modelé leur propre terre pour que tous puissent y vivre en paix, ce ne sont pas de petits enfants dans un bac à sable Anomer, ils sont terriblement puissants et si ils avaient été mes détracteurs je pense qu'il ne serait véritablement rien resté de moi. Le fait est que ces élémentaires possèdent chacun un temple, symbole de leur puissance, qui a reçu leur bénédiction et celle de chacun de leurs semblables. Ces lieux sont inattaquable, ils sont de plus scellés. Seules quelques personnes dans le monde peuvent y avoir accès, mes descendants par exemple ou ceux de Stella. Les élémentaires vivant là bas ne m'obéiront pas, mais ils peuvent agir en bonne intelligence avec moi, surtout si je leur ramène leur princesse, Stella, elle est celle qui gouverne le mieux d'après eux, ils se rangeront à ses côtés pour peu qu'on leur donne une bonne raison. Et c'est là qu'interviennent d'autres individus, un peuple un peu à part à vrai dire, ils sont l'équivalent des nordiques mais dans les savanes et les forêts les plus denses. Te rappelles-tu de ceux qui composaient ma garde royale Anomer, je crois que tu en avais déjà rencontré plusieurs par le passé, ce sont les charr. Un charr seul est déjà dangereux, ce sont des êtres taillés pour le combat et la survie, ils sont un peuple de combattant où les rudiments des armes s’apprennent avant de savoir lire, mais ils ne sont pas stupides pour autant, seulement un peu difficiles à raisonner parfois. La chose la plus importante reste qu'ils sont un peuple entier, et qu'une pacte a autrefois été fait entre la famille royale à laquelle j’appartiens et la leur devant laquelle ils plient tous le genoux sans hésitation aucune. L'honneur est une de leur valeurs fondamentale. Le fait est donc que je pourrais disposer d'une bonne force de frappe si je parvenais à trouver les survivants et… je pense savoir où ils sont. J'ai lut quelque part dans les archives du donjon le récit d'un démon qui a prit part à une bataille contre des humains, ils étaient du côté des charr j'en suis certain. Il les décrit brièvement mais leur aspect ne peut pas laisser de doutes. Ils sont sur un autre continent maintenant, ils ont très certainement fuit le royaume à sa chute, lorsque Stella est morte et que j'ai disparu. Les connaissant, car ce n'est pas la première crise de mon pays, ils doivent être retournés dans leur sanctuaire, là où leur espèce est apparue. Si je parviens à les rallier à ma cause, et pour cela il me suffira de prouver que je suis bien qui je suis, ils me permettront d'atteindre au moins quelques uns des temples des grands élémentaires, lesquels me permettront d'aller voir les suivants, et si cela fonctionne, je pourrai peut être même réveiller l'un de tes semblables, protecteur de mes terres autrefois. Alors tu vois Anomer, tôt où tard un combat éclatera, mais mes troupes seront prête et je ferai tout pour qu'il soir instantanément étouffé. L'église est puissante, je l'ai remarqué suite au nombre de récits que j'ai lut. Mais contre un armée de charr, la puissance combinée des grands élémentaires et très certainement celle de leurs semblables de moindre rang qui les suivront, et un dragon de la trempe de notre protecteur… je doute qu'ils aient de si grandes chances que ça… Surtout que notre gardien est, comment dire, moins raisonné que toi lorsqu'il s'agit de défendre les terres sur lesquelles il officie, il fallait le consulter pour chaque village à construire, et s'il n'était pas d'accord mieux valait oublier, de toute façon il l'aurait rasé sinon. Voici donc l'ébauche de mon plan, infiltrer mon propre territoire pour écraser la menace lorsqu'elle se présentera, après quoi il faudra établir de solides défenses.


Avec un petit soupir le renard regarda ailleurs, la truffe dans le vent il respirait paisiblement l'air frais des monts s’apercevant au loin. L'endroit avait tout compte fait quelque chose de plus apaisant que stressant malgré les visages de glace qui semblait d'une humeur semblable à leur matière. Une touffe de poils se trouvant dérangée par un brusque courant d'air Follow l'aplatit prestement d'une caresse sur son museau avant de poursuivre.


-Quand à ce qui se passe ici, s'il y a des dissensions dans un peuple, il y en aura toujours de toute façons, elles peuvent être exploitées. Je me doute que malgrès tout ce que je tenterai je ne pourrai empêcher qu'il y ait des effusions de sang, je les veux juste aussi minimes que possible. Les fait est donc qu'il existe déjà plusieurs personnes à cibler pour qu'elles se rallient à notre cause. L'archi-chaman dont tu me parles, les anciens meneurs proches du peuple, du moins ceux qui ont encore sa confiance. Si mon propre empire a tenu si longtemps c'est bien parce que la royauté écoutait son peuple, je sais de fait le pouvoir que cela représente. Ensuite il faudra… il faudra trouver de bonnes raisons de faire détester l'église aux nordiques, en fait détester non je pense que je me trompe. Les cultes prônant la destruction pure et simple de tout ce qui leur est différent existent, mais je ne croit pas que ce soit le cas pour tous les cultes humains non ? Je veux dire par là, je doute que leur divinité du mariage soit guerrière. Il faut donc simplement leur montrer les mensonges dont les abreuve l'église et la façon dont ils ont mit ce conflit en place. Pour ça je pense que les berserker peuvent encore servir. Ils respectent la force et les runes dis-tu, parfait, laisse moi le temps de retrouver mes pouvoirs arcaniques, et à Stella de s'améliorer en combat. -Avec un petit sourire il regarda le dragon- Tu serais déjà surpris de tout ce qu'elle peut faire, quand elle n'est pas alitée à rouspéter contre la moindre chose croisant son regard bien entendu. Elle progresse vite, j'ai bon espoir que d'ici disons, dix ou vingt mois, il n'y ait plus qu'une poignée d'individus capables de la défaire de part le monde. Espérons simplement que je sois redevenu mon moi d'autrefois en même temps. -il eut un petit soupir mélancolique, mais s’apitoyer sur son sort ne faisant par parti de ce qu'il affectionnait le grand furry revint vite au dernier sujet de conversation.- Ah et, puisque tu le demande, je ne sais moi même pas vraiment comme Stella a fait pour me rejoindre. Mais, il lui est arrivé de parler lorsqu'elle avait un peu abusé de la boisson, sinon elle me dit toujours qu'elle n veut pas en parler. Le fait est que Stella se réincarne à chacune de ses morts, normalement je la retrouve toujours ou bien elle me retrouve ce qui revient au même, nous sommes en quelque sortes liés par quelque chose de plus puissant que de simples sentiments. Mais là je ne l'ai pas vu avant les quelques derniers mois de ma captivité, je pense qu'avoir été loin d'elle tout ce temps a fait qu'elle a put changer et devenir comme elle est à présent, ce qui au passage ne lui retire aucun charme à mes yeux. Mais bref, le peut que je sais est que nous finissons toujours par nous retrouver et que cette fois c'est à cause d'une sorte de… de hasard étrange, elle dit avoir été téléportée par un mage qui protégeait quelqu'un. Je pense que la personne en question a simplement voulu envoyer Stella ailleurs, il n'a pas cherché plus loin et elle a disparu pour réapparaître aléatoirement. C'est tellement idiot que personne n'aurait put prévoir un truc pareil, alors je suppose que c'est ce qui a dut arriver. Mais je ne vais pas m'en plaindre, grâce à elle je suis libre, et puis je ma retrouve aussi. -le regard de Follow se faisant soudain songeur il le garda un moment fixé sur le dragon.- Je sais que c'est indiscret mais… Tu as déjà été amoureux Anomer ? Je ne crois pas m'en souvenir mais après tout je n'étais pas non plus ton ombre. Si c'est le cas tu dois imaginer la souffrance que cela a été de ne pas pouvoir la voir pendant des siècles. Mais bon, maintenant nous sommes réunis et le monde nous offres à nouveaux de folles aventures, alors si nous y allions ?



Tout en disant cela il désigna le soleil qui commençait à se rapprocher dangereusement de la ligne d'horizon, les montagnes semblables à des crocs aiguisés mordaient déjà le bas de sa silhouette embrasée.
Follow & Stella
Follow & Stella

Masculin
Messages : 92
Expérience : 265

Feuille de personnage
Niveau:
Recherches sous la glace [PV Sainte Eglise] - Page 2 Left_bar_bleue10/40Recherches sous la glace [PV Sainte Eglise] - Page 2 Empty_bar_bleue  (10/40)
Race: Beastman
Capacités:

http://four-worlds.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Recherches sous la glace [PV Sainte Eglise] - Page 2 Empty Re: Recherches sous la glace [PV Sainte Eglise]

Message  La Sainte Église Jeu 30 Juil 2015, 13:05

La nonchalance du dragon pouvait paraître déplacé, oui, mais ce palais était suffisamment animé de magie pour que le moindre dommage fait à ces statues soit promptement réparé, et surtout il avait des façons de rendre hommage à ceux qui étaient ainsi représentés, du moins pour ceux le méritant, de façon bien moins vaniteuse et vaine. De fait il ne se formalisa pas non plus quand son compagnon l'imita pour adopter une position plus confortable, avant de lui répondre. Se faisant il lui raconta calmement, mais avec force détail, son plan, en une longue explication que le dragon écouta avec attention, d'autant plus que son interlocuteur répondait par la même à ses propres remarque. Ainsi, il écouta en détail chacun de ses propos, afin de pouvoir lui donner la réponse la plus appropriée, acquiesçant par moment, son regard étant toujours fixé dans celui de son interlocuteur, preuve de la grande attention qu'il lui accordait.

Tout d'abord Follow évoqua de son propre pays, après de brefs atermoiements quant aux conflits ravageant le monde. Se faisant il s'avéra qu'il avait déjà élaboré une véritable stratégie visant à retrouver ses terres et à y restaurer la paix. A l'entendre parler cela était si aisé que de réveiller les anciennes alliances, de voir un dragon ancestral joindre ses rangs et de lever une armée à même de faire face aux légions de l’Église et à les faire ployer, mais Anomer était pour sa part bien plus réservé sur la question. Une fois cela fait le renard évoqua de nouveau le nord et la façon dont il imaginait agir, toujours avec cette optique pacifiste, avant d'enfin répondre aux interrogations qu'il lui avait directement adressé concernant Stella. Sur ce dernier point il ne put retenir une moue dubitative, car autant son ami avait évoqué les situations du nord et de son propre royaume avec le point de vue d'un politicien et d'un stratège aguerri, en dépit de ce qu'on pouvait y trouver à redire, mais en ce qui concernait sa femme, son point de vue paraissait terriblement simpliste aux yeux de son ami qui jugeait bon de le mettre en garde. Seulement il n'en eut pas le temps que l'ancien immortel lui adressa une question des plus curieuses, mais qui lui avait été déjà été adressé, et qui de fait ne fit que lui arracher un faible sourire, complice.

Oh, il pourrait lui répondre sur le champ... Mais son interlocuteur lui même l'avait fait patienter avant de lui répondre ! Qui plus est, et d'une façon bien plus sérieuse, ce sujet était le plus trivial de tous et de fait se devait d'être le dernier à être évoqué. Ainsi il lui fit tout d'abord part de son avis sur son plan, avec une voix grave qui ne présageait rien de bon.

"Ton raisonnement est intéressant Follow... Mais tu sembles croire que le monde s'est figé en ton absence. Pourtant en tant qu'immortel tu devrais savoir aussi bien que moi que les événements suivent leurs cours quoi qu'il advienne, et qu'il en va ainsi pour tous, du plus humbles des insectes au plus puissant des esprits. Commençons par exemple par ces grands esprit élémentaires. Certes, tu as un argument de poids avec la compagnie de leur princesse, mais comme la plupart de leur semblables, et leur supérieur, tels que le sont les Délites pour ceux de la terre, leurs champs d'actions est limité. Ils pouvaient certes se permettre d’œuvrer de façon à rendre ton pays prospère et à être clément à l'encontre de ses habitants, mais de là à déployer toutes leurs puissances dans leurs conflits armés, ce serait outrepasser leurs attributions. Ils pourraient le faire, oui, mais il faudrait pour cela qu'un trouble plus grand que celui qu'ils engendreraient les menacent directement. Après, ils pourront toujours te conseiller et t'assurer le support de leurs frères les moins puissants, mais ce sera tout de même un déploiement de force bien moindre que celui que tu comptes déployer. Qui plus est rien ne dis que les choses n'ont pas davantage changés, certes les personnes à même d'y accéder son rares, mais elles existent, et certaines pourraient être au service de tes ennemis, et s'ils sont scellés rien n'empêche un individu assez puissant d'altérer ces sceaux... C'est la faiblesse de toute magie, aussi puissante soit elle, il sera toujours possible de la rompre. Pour être honnête je pense qu'en terme d'allégeance tu peux davantage faire confiance aux charrs... Mais la confiance n'est pas tout, encore faut ils qu'ils aient survécus. Je me souviens très bien d'eux, tu ne te déplaçais jamais sans en avoir au moins un à tes côtés, et il est vrai que l'Eglise n'ayant pas encore affermi son emprise sur l'autre continent ils sont probablement resté à l'abri de ses assauts... Mais cela n'empêche pas que d'autres ennemis aient pu leur nuire, ou même qu'en l'absence d'un véritable leader ils aient périclité. Qui plus est il est bien des nouvelles que le vent m'apporte, mais il est resté silencieux quant à ce peuple, bien qu'il est possible un peu de chance que ce soit tout simplement parce que lui même n'ait pas pu accéder à leur sanctuaire... Je pense honnêtement que tu les retrouveras, mais je doute qu'à l'image de leur ancien souverain leur puissance ne soit plus que l'ombre de ce qu'elle était, sas même parler du fait que d’autres nations de guerriers, à l'image des nains des orcs, ou même d'autres hommes-bêtes, ont déjà cédés face aux assauts du clergé qui à lui même certains de ses combattants qui se montrent aussi valeureux que les chars..."

Il fit une brève pause... Il savait qu'il risquait d'irriter son ami à émettre autant de réserves, mais ils n'avaient tout deux aucun moyen de savoir de quoi il en retournait réellement, et les affirmations de Follow était par trop audacieuse pour ne pas être tempéré, sur tout en ce qui concernait le dernier soutien qu'il escomptait avoir.

"Quant à mon semblable, cet autre dragon... Il est certes bien moins tempérés que je ne le suis et peut émettre quelques caprices qui lui sont tolérés, mais il est soumis aux mêmes règles que moi même ! Nous n'avons pas le droit de déployer notre pouvoir pour nous battre, car si nous agissions ainsi nous risquerions de meurtrir le monde lui même, la seule exception étant si la menace à laquelle nous faisons face est à même de causer davantage de dégâts que l'usage de nos pouvoirs ! Or c'est bien là la plus grande force à l'Eglise, à savoir d'être une puissance implacable, prête à raser tout sur son passage, mais qui ne représente aucune menace pour l'essence même du monde, et qui de fait n'a pas à être inquiété par les défenseurs de cette dernière ! Toi même qui vit au donjon Kanabo, tu sais pertinemment quel sort peut attendre ceux rompant ce serment, Oni Ni Kanabo en étant l'exemple le plus fragrant ayant jamais existé, et même si elle a été récemment pardonnée, du moins partiellement, je doute que tu ais assez à offrir à mon semblable pour qu'il accepte de se battre à tes cotés et de risquer de subir un tel sort ! Moi même, je souhaite profondément que les elfes de givres et leurs alliés subsistent, et il me suffirait peut être pour cela de déployer toute ma puissance à l'encontre des nordiques, mais les conséquences en seraient par trop désastreuses... Et aussi impulsif soit il, il ne peut pas avoir oublié son rôle de gardien !"

Sur ces derniers mots, sa voix juste alors calme avait brusquement changé laissant transparaître une certaine hargne, alors qu'il regardait le ciel et que lui revenaient les souvenirs du dernier dragon ancestral à avoir parjuré... Oroubouros, fondateur de la ligné Naviento, qu'il avait lui même affronté en un affrontement qui aurait pu être cataclysmique et qui avait partiellement façonné cette partie du monde ! Cependant ce léger éclat de rage se dissipa rapidement face à sa tempérance naturelle, et après un léger soupir, il reprit plus calmement la parole, soutenant de nouveau le regard de son ami.

"Malgré mes propos qui doivent te sembler amer, je pense que tu pourras reprendre le contrôle de ton territoire, et défaire les premières tentatives d'incursion de l’Église, qui seront sans doute relativement restreinte... Mais si jamais elle décidait de tourner son regard vers toi, je ne vois aucune raison pour laquelle tu ferais mieux que les anciens royaumes elfes et les autres territoire dirigés par les non-humains qui tout aussi puissants et ancestraux qu'ils étaient ont été balayés... Cependant, il est peu probable que le clergé déploie toutes ses ressources à ton encontre, du moins avant un certain temps, ce qui te laisse le temps de te préparer ou même de tisser, qui sait, des alliances... J'ai même cru entendre qu'un ancien royaume était en train de renaître de ses cendre à Illiomad, cela pourrait être intéressant, tant parce qu'il attirera sans doute l'attention de l’Église que parce qu'il pourrait être un possible allié, d'autant plus que j'ai cru comprendre que son souverain, même si je n'ai pas pu savoir s'il s’agissait du nouveau ou de l'ancien, était un puissant mage ! Ce qui n'est pas sans me rappeler quelqu'un..."

Il eut un sourire un peu amusé, guettant la réaction de son ami face à ses propos... Avant de reprendre, quelque peu songeur.

"Et même si nous écartons l’Église de tes plans... Tu ne sembles prendre que tes alliés potentiels en considérations, tout en oubliant tes ennemis. Il n'est pas impossible qu'il reste des vestiges de ces détracteurs qui sont parvenus à te sceller, et même si ce n'est pas le cas, il est sans doute des personnes qui ont des intérets opposés au tien. Après tout des individus on du asseoir leur autorité sur les territoires dont tu as pris possession, et ils ne se laisseront pas aisément déposséder pour la plupart ! Je crois même qu'il s'agira là même du premier obstacle auquel tu devras faire face."

Tout était dit en ce qui concernait les plans de Follow sur son ancien royaume, mais l'homme-renard n'était pas le genre d'individu à se limiter à un projet, et le dragon devait donc également lui donner son avis sur ses projets concernant le nord, ses griffes crissant alors légèrement sur la glace des statues.

"La violence n'est pas si néfaste que tu le penses... A condition qu'elle soit correctement traitée. Après tout, la société nordique s'est bâtie sur la violence, mais cela ne l'a pas empêché d'avoir des liens étroits avec les elfes sylvains, puis de givre une fois qu'ils furent métamorphosés, sans même parler du fait que leur société m’apparaît bien plus appréciable que d'autres évitant la violence mais se montrant bien plus veule ! Du moins c'était le cas jusqu'à l'avènement d'Ulfrik. Mais justement tu as mis le doigt sur un détail important. Le pouvoir était proche du peuple, car la seule différence entre les meneurs et le peuple c'est le respect que le second donner au premier, qui ne bénéficiait pas de prérogatives excessives à l'encontre de ses ses semblables ! Ce n'est plus le cas aujourd'hui, toujours à cause d'Ulfrik et de ses alliés de l’Église qui ont pris le pouvoir, et se sont éloignés du peuple... Et déjà pour cette simple raison les nordiques n’apprécient pas l’Église, surtout quand cette dernière essaye de leur faire oublier leurs dieux ! Seulement,  ils ont beau la mépriser, leur haine des elfes de givre et des créatures et plus forte encore, et si le clergé n'était auparavant qu'une aide logistique à leur conflit, elle leur est maintenant indispensable pour continuer le conflit, la dissolution des skalds amenant amener les nordiques à être entièrement dépendant, ou presque, des marchands au service de l’Église !"

C'était là une situation des plus délicates, car quand bien même les nordiques accepteraient de cesser le conflit avec les elfes de givres et leurs alliés, ils seraient par la suite privés d'une grande part de leur ressources, et ça ne serait pas les créatures qui pourraient leur procurer le nécessaire... Puis après cet amer exposé de la situation il eut un maigre sourire.

"Cependant, désolé de te décevoir, leur déesse maritale étant affilié à leurs alliées Walkyries, elle est assez guerrière, mais je comprends ton idée... Mais justement cette différence de culte est déjà un sujet de dissensions entre les nordiques et l'Eglise ! Quand aux Berserkers... Oui ils peuvent encore être utiles, mais encore faudra t-il que tu puisses les approcher, et que tu ne te trompes pas dans l'estimation de tes talents et de ceux de ta compagne. Je sais bien qu'elle a toujours fait montre de grandes facultés d'apprentissage, comme pour rattraper ces vies qu'elle avait perdu... Mais la moindre erreur pourrait lui erre de nouveau fatal... Elle n'a pas reçu le même don que toi."

Et justement, à ce sujet son regard se fit un peu rêveur ,un fin sourire se dessinant sur ses lèvres malgré le fait que ses derniers était une mise en garde quant à la possibilité de perdre de nouveau Stella, Puis il commenta

"Et à ce sujet... Vous êtes quand même un couple béni, entre ton immortalité, sa réincarnation, et ce lien qui vous unit qui réussit  même à mettre en défaut le sortilège qui fut à même de te réduire à l'impuissance, vous avez été doté de cadeaux uniques... Un pouvoir des plus importants sans que vous n'ayez à respecter aucune autre règle que les vôtres. Seulement, Follow, garde à l'esprit que toute chose à une raison d'être, et s'il est vrai que les mortels ont leur libre arbitre, il me paraît évident que si vous avez tout deux été bénis par ces dons c'est qu'il y a une raison, et un jour cette dernière finira par s'imposer à vous, alors... Sois prudent mon ami, mais surtout profite bien du cadeau qui t'as été fait, que de pouvoir à jamais être aux cotés de ton âme sœur."

Et finalement il s'approcha de lui, toujours souriant.... Il était venu maintenant le temps de répondre à sa question, il ne pouvait plus repousser l'instant fatidique... Seulement ce fut trop pour lui, et malgré toute sa tempérance, ce fut dans un éclat de rire qu'il répondit.

"Ahahahaha ! Non... Non, Follow, je n'ai jamais éprouvé de l'amour à l'encontre de qui que ce soit, de l’amitié, voir de l'affection, oui, mais jamais d'amour... Au regard de la tâche qui est la mienne ce serait une dangereuse faiblesse, et je pense que j'ai été créer de façon à ce que ce ressenti me soit à jamais inconnu ! C'est bien pour cela que je dis que tu as de la chance, du moins jusqu'à ce jour, car tu peux vivre comme le fait un mortel, tout en jouissant de facultés qu'aucun d'entre eux ne peut espérer... Mais tout à un prix et tu pourrais bien le découvrir lors de ces aventures."

Cela pouvait paraître être un constat bien triste le concernant, mais le dragon était loin d'être malheureux, car s'il avait été créer de façon à ignorer ce sentiment il l'avait aussi été de façon à ne pas en ressentir le besoin. En effet, il appréciait la solitude et se contentait de la compagnie de quelques compagnons de parole, et il n'éprouvait aucun besoin de se reproduire, de fait l'amour n'était pas une chose l'attirant, pour peu même qu'il puisse un jour l'éprouver.

Mais de toute façon, ils avaient assez parlé, et les discussions, triviales comme d'importance pourraient avoir lieu durant le trajet. Ainsi répondant à l'invitation de Follow que de commencer le voyage, Anomer répondit enfin.

"Sur ce, va chercher ton aimée, je t'attendrai dans la cour à l'entrée du palais... Même en me restreignant ce jardin là sera trop petit pour moi !"

Souriant doucement, il s'éloigna alors, laissant Follow aller quérir sa compagne. Une fois cela fait ils purent se rendre au lieu du rendez vous fixé par Anomer, mais ce dernier était alors méconnaissable. Fixé par la majorité des gardes elfes qui, même après l'avoir vu plusieurs fois sous cette forme, une dragon blanc gigantesque, aux écailles d'un blanc immaculé, à la crêté d'un bleu pale et aux yeux semblables à de grands saphirs, les attendait. Il s'avérait bien différent des vouivres chevaucher par les elfes de givre, ne serait ce que par sa taille, étant au moins quinze fois plus imposant que la vouivre montée par Elturos. Une autre différence était dans le fait qu'il avait quatre patte, car ses ailés, fixées sur son dos ne remplaçait pas ses membres antérieurs, et bien que rabattues pour l'instant  elles étaient d'une grande envergure afin de soulever son corps imposant, et les replis qu'on en voyait laisser deviner un éclat similaire à celui du givre tissé, comme si cela était ce qui composait les ailes du dragon, seulement rompu par l'armature osseuse les soutenant.

Mais Follow ne devait pas être dupe, il ne s'agissait pas encore de la véritable forme de son ami, simplement une pale copie, une carcan restreint qu'il avait formé pour des raisons évidente. En effet bien qu plus imposant que nombre de dragons ordinaires, il était encore de taille « normale » pour ces derniers, alors que sous sa véritable forme il les dominait sans la moindre exception, seulement dépassé par certains de ses véritables semblables et ceux qu'ils servaient ! Cependant, cette forme restreinte n'avait rien de surprenant venant de quelqu'un d'aussi tempéré qu'Anomer, il n'avait après tout aucun besoin de faire étalage d'une puissance dont il n'avait pas usage, qui plus est aussi imposante que soit la cour devant le palais, elle n'aurait jamais pu contenir sa véritable forme, mais surtout, se montrer sous sa véritable forme, cela aurait été laissé son pouvoir se manifester sous son intégralité, et si cela n'était pas suffisant pour affecter le monde comme cela lui était interdit, il risquait par sa simple aura de nuire aux individus les plus faibles l'environnant... Or que cela plaise ou non à Follow il faisait partie à ce jour de ces derniers ! Et puis, cette forme serait bien suffisante pour que le dragon atteigne leur objectif tout en les protégeant !

Un autre soucis de cette apparence était que la voix était à la hauteur du corps, et de fait parler avec aurait été être entendu de tout le monde et sans doute provoquer l'inquiétude de nombres d'individus ! Ainsi plutôt que de peiner à murmurer comme le faisait Urqosk, le roi des géants ,ce fut directement à l'esprit de Follow qu'il s'adressa, sa voix étant ainsi bien plus aisée à mesurer !

*Prenez appui sur mon aile et monter sur mon dos... Je formerai une gangue de glace autour de vos jambes afin de vous éviter de tomber, et je tisserai une barrière de magie pour vous préservez des vents froids qui régneront là-haut ! Après tout ta bien-aimée vient à peine de se remettre de son coup de froid, ce serait dommage qu'elle fasse une rechute, surtout si elle doit se former jusqu'à rivaliser avec les Berserkers !*

Sa voix était presque amusée, alors qu'il fléchissait ses pattes tant que possible afin de se rapprocher du sol, et qu'il déployait une de ses ailes, de telles façon que sa bordure touchait le sol, permettant à Follow et Stella, de monter sur cette dernière, en prenant appui à la fois sur son ossature, qui n'avait rien à craindre de leur poids, et sur les entrelacs de glace qui se formèrent rapidement d'un os à l'autre pour leur facilité leur ascension, qui aurait été autrement des plus délicates au vu de la taille du dragon, et qui même avec cette aide prit un certain temps... Mais une fois cela fait ils étaient prêt à partir , ce que fit sans plus tarder le grand dragon, avec une surprenante délicatesse, puisqu'en dépit de toute sa puissance le battement de ses aile ne fit que claquer les drapeaux des elfes et son appuie ne causa aucun bris à la glace, seul le sifflement du vent et quelques exclamations de surprise les accompagnant dans leur ascension tandis qu'ils prenaient de l'altitude.

Follow put alors se rendre compte que son ami n'avait pas menti. Pour les empêcher de tomber, une gangue de glace s'était formé autour de leur jambe et jusqu'à leur bassin, couvrant aussi les écailles du dragon et le liant ainsi à lui... Mais cette glace n'était pas froide, tout juste un peu fraîche, tut comme le corps de son créateur, ce qui n'en restait pas moins froid au regard de la chaleur que dégageait d'ordinaire les dragons, et là encore il était probable qu'Anomer faisait de son mieux pour rendre son environnement immédiat supportable... et justement, comme il l'avait dit, Follow et Stella ne ressentirent nullement les vents froids les frapper, tout juste l'entendait il, mais c'était comme s'il passait à côté d'eux, les laissant dans leur carcan de fraîcheur confortable...

Le temps de ces constatations, ils avaient déjà atteint une altitude décente, similaire à celle qu'ils avaient sur le dos des vouivres à l'approche de la capitale, et sans plus attendre Anomer fit un bref volte-face pour se diriger vers un pic, des plus titanesques... Certes, il ne s'agissait là que d'un point à l'horizon, mais lorsque l'on connaissait la distance qui les séparait de la montagne, cela trahissait la taille massive de cette dernière !
La Sainte Église
La Sainte Église

Masculin
Messages : 154
Expérience : 1471

Revenir en haut Aller en bas

Recherches sous la glace [PV Sainte Eglise] - Page 2 Empty Re: Recherches sous la glace [PV Sainte Eglise]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum