My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-25%
Le deal à ne pas rater :
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD 120Hz RAM 16 Go
1499 € 1999 €
Voir le deal

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

2 participants

Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Seraphin Dim 19 Juil 2015, 23:50

Cela avait prit plusieurs jours, et ils avaient été déçus de nombreuses fois, mais ils étaient enfin prêt, et maintenant qu'ils étaient face au fait accompli Séraphin ne pouvait s'empêcher d'être un peu anxieux... En même temps il y avait de quoi. Bea avait rapidement appris auprès de Felina qu'Engar était parti loin du donjon et ne pourrait donc les aider, une nouvelle pas si terrible que ça au vu de son aversion à l'encontre du porte-haine, mais il s'avéra que les autres membres avaient soit également à faire, soit étaient trop inexpérimenté pour les accompagner. Au final, il restait certes la panthère elle même, mais au vu de sa situation il aurait été malvenu de les accompagner dans une telle mission. Face à cette situation la déception avait été importante, ainsi que la crainte de devoir s'en remettre à Crocs-Noirs.

Mais dès le lendemain les choses s'arrangèrent. L'ordre de l'aube ne pouvait peut être pas les aider avec des hommes, mais elle avait quelques ressources à sa disposition. Ainsi il leur fut offert tout le nécessaire pour un déplacement, et Bea put même bénéficier d'une potion alchimique pour adopter temporairement une apparence humaine. Les effets de cette décoction ne la dissimulerait pas aux yeux des clercs ou d'autres individus à même de sentir la présence des monstres, mais cela leur permettrait de se déplacer sans être inquiété par le premier humain venu. A cela s'ajoutait des vivres ainsi qu'une carte des environs. Sur cette dernière était par ailleurs annoté les emplacements potentiels de certaines installations de l'Eglise, chose su par l'ordre au travers de leur propre ressources et des informations qu'ils obtenaient grâce à Mistral... Et si rien ne garantissait qu'ils trouveraient ce qu'ils cherchaient dans une des bases, c'était déjà une base sur laquelle partir.

Puis il leur fallut choisir quoi emmener, et comment partir... Le temps lui étant compté, Séraphin opta tout d'abord pour l'emprunt de deux montures, avant de préparer son arme et de se saisir de sa tenue de voyage, différente de celle qu'il avait d'ordinaire pour son travaille à l'atelier. Cet habit de route n''était ni plus ni moins que sa tenue d'inquisiteur, une longue tunique blanche à capuche, mais dont il avait ôté tout insigne de sa fonction, ce qui, en plus de lui permettre de dissimuler son visage, sans doute mis à prix après sa trahison, le faisait paraître comme un quelconque péperin, ce qui serait par ailleurs leur excuse si on les interrogeait sur les raisons de leurs présences en ces lieux, un pèlerinage afin de prier pour les âmes des malheureux confronté aux monstres de la tour Kanabo. Aussi peu crédible que puisse paraître la chose, l'avantage était qu'on ne les interrogerait guère de par le respect dû au pèlerin. Il avait également pensé à se faire passer pour un lépreux afin d'éloigner les curieux, mais les risques d'être pris à partie par une foule voulant faire disparaître la corruption de sa chair par les flammes étaient bien trop important.

Et bien sûr s'ajoutant à cela il avait prit les deux doses de drogues qui lui restait, de quoi tenir cinq jour, huit en rationnant les injections, en plus de quelques outils d'entretien pour son matériel, quant au reste du temps libre il l'avait passé à essayer d'apprendre à Bea comment réagir face aux situations les plus probables...

Or c'était bien là la source de son angoisse. Pas pour lui, après tout il avait été formé à ce genre d'action, et il connaissait parfaitement bien les structures cléricales, mais pour son aimé. Elle était doué oui, et comprenait rapidement les choses, sans même parler de sa chance, mais seulement toute choses à ses limites et ce serait sans doute la première fois qu'elle agirait de la sorte. Oh bien sûr, elle avait dû survivre par elle même bien des fois en tant que gobeline, mais là les choses étaient différentes, l'enjeu plus complexes et l'adversaire bien plus menaçant.

Mais en même temps, il avait eu tout le temps d'y réfléchir, avant d'arriver à la conclusion que ça ne servirait à rien de tergiverser. En aucun cas la gobeline n'accepterait de le laisser partir seul et quand bien même il la convaincrait ça ne serait qu'apparence, et il avait la certitude qu'il la trouverait sur ses traces dès le lendemain ! De toute façon, maintenant qu'ils étaient dans la cour du donjon, au pied de leurs montures et face aux portes ouvertes, leur matériel prêt, sur eux ou dans les fontes de leurs selles, il était trop tard pour reculer ou changer leur plan. Il se tourna donc vers son aimé, son regard reflétant son inquiétude, et lui demanda une dernière fois.

"Tu te sens prêtes ?"

C'était idiot, il le savait, bien sûr qu'elle l'était, sinon elle ne serait pas là, mais il avait besoin de se rassurer... Mais elle n'eut pas le temps de lui répondre qu'une autre voix se fit soudainement entendre, une voix désormais familière.

"Et bien... Aucun de vous deux ne l'étiez jusqu'à présent, puisque je vous faisais défaut !"

Wilfred... Toujours accoutré de son habituel chapeau à large bord et de sa rapière, il affichait de nouveau son sourire insolent et satisfait... Et sa présence désola Séraphin, certes il avait sans doute des talents qui s’avérerait utile, mais s'ils ne trouvaient pas un moyen de s'en débarrasser, Crocs-Noirs saurait tout de ses problèmes, et donc comment faire pression sur lui, s'il ne le savait pas déjà...

"Vous ne pensiez vraiment pas partir sans que nous soyons au courant ? Bien sûr vous êtes libres de vous déplacer, mais Crocs-Noirs aime avoir un œil sur ses investissements les plus importants, donc je m'acquitte de la tâche qu'il m'a confié, à savoir veillé sur vous, vous n'y voyez pas d'inconvénient ?"

Si Crocs-Noirs savait quelque chose il semblait l'avoir tu à son homme de main, ou bien ce dernier le dissimulait... Quoi qu'il en soit l'ingénieur n'avait aucun motif avouable de le rejeter et finit par hocher la tête, regardant en coin son aimée, avant de répondre.

"Non... Mais dépêchez vous de préparer votre monture nous allions partir à l'instant !"

"Ne vous en faites pas pour cela ! Tout était déjà prêt, juste le temps de régler quelques harnachements..."

Et sur ces mots il s'éloigna vers l'écurie afin de procéder à ses réglages. Séraphin profita de ce temps libre pour se hisser sur sa monture et s'approcher de Bea, afin de lui murmurer, en essayant d'être le plus discret possible.

"Qu'en penses tu... Tu crois qu'on peut lui faire confiance ?"

Lui pensait en toute honnêteté que non, mais en même temps une fine lame ne serait pas de trop dans leur équipée. D'autant plus que si'l était un suivant de Crocs-noirs il devait avoir quelques talents qui se monteraient utiles quand il s'agirait de s'infiltrer... Mais qui s’avérerait pénible s'il leur fallait s'en défaire, une optique des plus délicates aux yeux du jeune homme, mais qui serait peut être nécessaire.
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue21/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Bea Boombolt Sam 25 Juil 2015, 06:55

La récolte d'information avait été peu fructueuse et un peu plus longue que je ne l'espérais. L'ordre était sans dessus-dessous avec tout ce qui se produisait en peu de jour! Shkeil et Felina qui avaient été attaqués, Engar qui semblait être loin du donjon... Les autres membres de l'ordre n'étaient pas dans la possibilité de nous offrir une aide physique tel que je l'aurais espérée. Dans mon cas, les seuls individus que je connaissais, c'était Dent Drock et Overlord. Il est peut-être temps que je trouve de meilleurs contacts pour me trouver de l'aide! Je ne parlais pas pour choquer qui que ce soit! Mais en terme d'aide physique, nous étions seuls... Une artificière gobeline et un ingénieur humain qui devaient s'infiltrer dans un complexe du clergé! Nous avions peut-être quelques tours dans notre sac, mais les chances de réussites étaient beaucoup moins agréables à constater. Et pour être honnête, j'angoissais un peu. Je tentais de ne rien laissé paraître, mais Seraphin l'avait probablement remarqué à plusieurs reprises. J'ai passé une mauvaise nuit, mais la présence de mon ange me permit de prendre un peu de repos malgré tout.

Cependant, les nouvelles du lendemain me remit de bonne humeur! Des informations, du matériel, la logistique! Je pouvais remercier Felina et le reste de l'ordre pour leur aide! Ils avaient également réussi à me procurer une potion trompe-l'oeil pour que les humains ne me repère pas! C'était très courant dans mon clan, les gobelins se déguisaient souvent en enfants humains pour des assauts surprises. Je n'avais peut-être pas la taille d'une enfant, mais je pourrais aisément passé pour une humaine. Enfin, en ce qui concerne mon apparence! J'avais besoin d'une tenue un peu plus... ''normale'' pour un tel voyage. Et la couleur hazto n'était pas des plus discrète tristement. J'avais bien un petit quelque chose prévu pour des voyages hors du donjon. Quelque chose d'un peu plus discret. Mes mouvements ne seraient pas entravés et avec une capuche, je pouvais passer pour une pèlerine également.

Tout était prêt pour le départ, nous n'avions pas de temps à perdre! Nous avions nos montures à présent, j'espérais que celle-ci survivrait plus longtemps que la dernière que j'ai connue... J'avais avec moi quelques bombes et autres explosifs pour le voyage et l'élément qui perfectionnerait mon déguisement. Alors que moi et Seraphin prenions la route, un autre humain que je connaissais nous rejoint. Wilfred, mon protecteur attitré par Dent Drock. Ceci confirmait qu'il savait pour notre départ et surtout pour ce que l'on cherchait. Je ne savais pas comment réagir: une part de moi sentait le mauvais coup arriver, une autre appréciait le support supplémentaire. Mais peu importe ce que moi et Seraphin en pensions, Wilfred serait là pour rester. Mais lorsque mon aimé me demanda ce que j'en pensais, je répondais alors que je prenais place sur le cheval:


-Pour nous aider à trouver ce que l'on cherche? Absolument. Dent Drock nous veut vivant et, bien que tu ne travaille pas pour lui, il considère que ta vie à de la valeur. Non, c'est plutôt lorsque l'on trouvera ce que l'on cherche que je n'aurais plus confiance. Il pourrait tenter de tout prendre pour forcer le contrat avec son patron. Enfin, c'est mon avis de gobeline qui me dit ça...

Je ne savais pas ce que nous devrions faire de lui plus tard, mais je pensais sincèrement qu'il ne mettrait pas nos vies en dangers. Mais ses intentions me semblaient très claires: nous empêcher d'obtenir ce que nous cherchions en grande quantité. Assez pour que Seraphin puisse survivre, mais assez pour qu'une alternative soit nécessaire! Dans tout les cas, Wilfred nous rejoignait avec sa propre monture. Nous étions donc une troupe de trois individus pour faire cette mission. Alors que nous quittions le donjon, je regardais l'endroit qui avait été ma demeure... J'espérais revenir bien vite et, cette fois, sans problème!
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue20/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Seraphin Dim 26 Juil 2015, 20:09

Séraphin devait s'avouer que voir Bea dans une tenue différente de celle qu'elle arborait d'ordinaire avait de quoi surprendre, tant elle s'y tenait, quoique dans le fond lui même n'était pas mieux. Cependant, contrairement à la robe qu'elle avait arboré à bord du Czarina Tiamat il était bien loin de songé de l'y admirer sous toutes ses coutures, et il pensait bien plus à l'aspect fonctionnelle de cette tunique qui le satisfaisait pleinement, à la fois car elle était bien plus discrète, mais également car elle n'entraverait pas trop ses mouvements lorsqu'il leur faudra agir.

Et puis c'était  bien la dernière chose à laquelle il pensait maintenant qu'un nouveau problème se présentait à eux avec la venue impromptue de Wilfred, qui certes leur serait utile, mais restait à la botte de Crocs-noirs... Mais au moins était il heureux de voir que son aimée avait la même opinion que lui sur la question. Ainsi cet ajout à leur équipé leur serait assurément utile, mais seulement jusqu'à ce qu'ils atteignent leur objectif. Une fois cela fait il ne serait qu'un obstacle de plus, et non un des moindres, étant donné qu'il était sans doute plus habitué au combat qu'eux, même si l'ingénieur savait pertinemment que tout fine sa lame soit elle, cette dernière ne saurait le sauver s'il avait l'occasion d'user de son pistolet....

Seulement Séraphin se souvenait encore de la première fois qu'il avait tué un homme, il l'avait fait car il était le coupable de la mort de son père et de l'enlèvement de sa mère, tout comme du second, à savoir celui qui avait manqué de l'achever lors de leur tentative pour sauver Bea et son ami des mains des chasseurs de monstres. Deux morts... C'était peu au regard des macabres exploits de nombres de guerrier, et lui même à l'instant de les abattre n'avait pas hésité une seconde, la première fois car il était mû par sa rage, la seconde fois car il avait été poussé par son instinct de survie et les réflexes qui s'était créer avec l'entrainement. Mais dès que la furie du combat s'était dissipé, ces morts avaient pesés sur son esprit, il avait même vomi après le premier, et il arrivait encore que lors des nuits passés seuls leur souvenir le hante... Contrairement à certains il n'avait pas une âme de tueur, l'idée d'abattre ses semblables lui était pénibles, et si à une époque il aurait pu le faire sans hésitation à l'encontre des monstres, car i il ignorait tout de leurs vies, de leurs sentiments, ce n'était plus le cas aujourd'hui... Il savait que sa main ne tremblerait pas s'il était acculé, car il avait façonné, entraîné, ainsi, mais on ne lui avait pas apprit à vivre, et surement pas à vivre avec cela sur la conscience.

De fait il se demandait s'il en aurait le courage s'il n'y était pas contraint, comme il l'avait été pour les précédents, et au fond de lui il espérait ne pas avoir à être confronté à cela. Bea était au courant de cela, il lui avait déjà fait part de ses remords, de ses regrets, et il en avait été alors libéré... Mais ce genre de chaîne n'est jamais totalement brisé, et aujourd'hui plus que jamais il en avait conscience. Cependant, il fit de son mieux pour ne rien en laisser paraître, et se contenta de lui répondre par un hochement de tête. Il aurait aimé lui dire davantage, mais Wilfred revenait déjà, et il ne pouvait pas prendre le risque qu'il les entende. Une fois leur ruffian à leur hauteur, il commença à presser les flancs de sa monture afin de chevaucher aux côtés de son aimée, tandis que leur protecteur s'était positionné à quelques mètres derrière eux, étonnamment discret.

Se faisant, l'humain se rendit bien compte que quitter le territoire du donjon n'était pas éveiller quelque amertume chez sa compagne dont le regard s’abîmait par devers elle, fixant ces hauts remparts et cette tour qui s'élevait vers le ciel, telle une insulte à tout les fanatiques qui souhaitaient sa chute. Quelque part il pouvait la comprendre, après tout il y avait prit ses habitudes et jamais, que ce soit dans le cloître où il avait été formé ou le monastère dans lequel il vivait avec ses pairs, il ne s'était senti autant chez lui... Une idée qui ne faisait que le motiver à tout faire pour revenir indemne de l'aventure qui les attendait.

Mais tout d'abord il leur fallait atteindre leur objectif. Le plan était de s'approcher de la structure dissimulée la plus proche de l'Eglise, d'essayer d'apprendre si cette dernière contenait des doses de la drogue qu'ils cherchaient, et alors, si des soupçons étaient légitime,s d'agir pour en dérober. De par le peu de temps qu'il leur restait la rapidité était leur priorité ! Il avait eu un espoir dans un premier temps, qui avait été de tout simplement se rendre à l'endroit dans lequel i lavait été enfermé, seulement Theorem lui avait informé que le lieu avait été totalement détruit par le groupe d'humain connus sous le noms des "Péchés" qui était venu leur prêter main forte. De fait il leur faudrait agir quelque peu à l'aveugle, et déroulant la carte qui leur avait été donné par l'Ordre de l'Aube il revit une nouvelle fois la route qu'il avait déterminé, comme pour s'assurer une dernière fois qu'il s'agissait bien de la plus appropriée.

Mais Wilfred le vit sans doute faire, car il s'approcha alors, et regarda la carte par dessus l'épaule de l'ingénieur, commentant d'une voix amusée.

"Et bien, vous avez de bons informateurs ! A moins que leurs informations soient fausses, ils ont même trouvés des caches dont nous ignorions l'existence ! Et tu as l'air assez doué pour savoir de quelle façon on doit agir rapidement... Vu la distance couverte, je dirai qu'on a environ six jours devant nous, peut être plus si t'as prévu les imprévus. Cela dit... Tu sembles un peu chercher au hasard, alors même que tu as mis le doigt sur un endroit des plus intéressants."

Séraphin le regarda alors, refermant sèchement la carte et étant visiblement courroucé par l'indiscrétion de son interlocuteur, qui se contentait d'afficher son sourire narquois, avant de poursuivre, snas même attendre la réponse de l'ingénieur.

"En effet, la cache la plus à l'Est de ta carte existe bel et bien ! Et l'Eglise doit être bien soucieuse de la dissimuler pour ainsi l'excentrer de toutes villes et de tout villages humain ! Enfin cela se comprends au vu des produits particuliers qu'ils se sont procurés, après tout, il est déjà mal vu par certains membre du dogme d'emprisonner des monstres au lieu de les tuer, mais encore plus de réserver un sort similaire à des humains et de les enfermer avec... Surtout qu'au vu des différents produits qu'ils se sont procurés, cela m'étonnerait que le sort réservé à ces prisonniers soient plaisants... Seulement, le problème avec ce genre d'activité, c'est qu'il est déjà délicat de les dissimuler aux yeux de tout le monde, mais elle laisse toujours une trace dans le monde de l'ombre !"

Il n'en dit pas davantage, se contentant toujours d'afficher son sourire, qui n'était pas sans perturber Séraphin, surtout au vu de ce qu'il avait dit. La façon qu'il avait de parler à demi mot ne permettait pas de savoir s'il savait réellement ce que cherchait le jeune humain, s'il en avait une vague idée, ou bien tout simplement qu'il l'ignorait et que ce lieu lui semblait le plus intéressant de ceux annotés sur la carte... Mais quoi qu'il en soit l'humain était incertain, s'il disait vrai, cet afflux simultanés d'individus et de substances particulières servaient sans doute un but bien précis, et cela n'étant pas sans lui rappeler le lieu où il avait été lui même enfermé et drogué... Mais en même temps, ce lieu était un des plus éloignés, et s'ils s'y avançaient directement ils ignoreraient d'autres, et si jamais ils se trompaient et que c'était ceux qu'ils avaient passés outres qui détenaient ce qu'il recherchait, le pire adviendrait...

Mais heureusement il avait encore un peu de temps pour y songer, puisqu'ils n'atteindraient pas leur première destination avant au moins demain matin. C'était là un fait heureux, puisque le jeune homme préférait en discuter avec Bea avant de prendre une décision, et de fait ce fut d'une voix qui se voulait le plus neutre possible qu'il répondit.

"Nous verrons bien le moment venu."

Il avait essayé de dissimuler au mieux son trouble... Mais avec ce sourire qu'affichait en permanence Wilfred il était impossible de savoir s'il était parvenu à le duper, ou si le ruffian ne faisait qu'attendre qu'il tombe dans ses filets. C'était là un jeu de dupe qui se jouait, et malheureusement pour Séraphin il n'y avait jamais été très habile.
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue21/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Bea Boombolt Sam 15 Aoû 2015, 06:55

La présence de mon ''protecteur attitré'' avec nous me semblait aussi bien comme un des plus étrange coups du destins. Nous avions besoin d'aide, mais est-ce qu'il était vraiment avec nous dans cette optique? Ou si, comme mon instinct me le disait, sa présence n'était qu'une complication supplémentaire pour notre mission? Seul le temps pourrait le dire et ce n'est qu'avec des yeux grands ouvert que je guetterais la situation. Mais bien que je n'avais pas dans mon coeur une grande place pour Wilfred, je ne lui portais pas une grande animosité. Je n'hésiterais pas à le mettre hors-jeu si nécessaire, voir l’ensevelir sous des décombres suite à quelques explosions...

Je connaissais Seraphin plutôt bien maintenant et je savais que cette mission serait très éprouvante pour lui. Combattre contre son propre peuple n'avait jamais rien de très festif et mon amour n'était pas du genre à trouver plaisir dans la mort de ses adversaires. Nous avions tous notre propre fardeau, en gardant le poids des morts que nous avons causés. Je n'étais pas aussi tendre que mon ange à ce sujet, mais je ne considérais pas que c'était une force pour autant. Seulement une vision différente sur la vie et la mort. J'avais vue de nombreux membres de ma famille mourir, certains même qui se sont sacrifiés pour nous sauver. C'était eux ou nous, ni plus ni moins. Mais cette vision était fourbe: si une vie était l'équivalent d'une vie, la mienne n'était pas supérieure à une autre. Je n'avais pas hésité lorsque Felina et moi étions capturées, mais je l'avais fait sans réfléchir. Je ne regrettait pas mes gestes, mais ils auraient pu me coûter la vie.

C'était un étrange raisonnement que j'avais eue, de penser que tuer ou être tuer était la seule méthode de survie. Je ne réfléchissais pas assez en ce qui concerne mes actes et Seraphin un peu trop. Mais malgré tout, nous agissions pour réfléchir plus tard à ce qui avait été fait. Au moins nous ne restions pas sans agir face au danger!

Seraphin possédait l'itinéraire et Wilfred lui indiqua ce qu'il connaissait. Il ne semblait pas mentir, bien au contraire. Il semblait nous diriger immédiatement à cet endroit pour qu'on l'observe. Bien sûr, aucune mention que ce que l'on cherche soit là-bas. Mais encore une fois, il ne tenta pas de nous mentir et nous dit clairement qu'il ignorait ce que l'on y trouverait. Cependant, maintenant que j'y réfléchissais, cette section était dans la direction que le chasseur, ce tark ignoble, voulait nous apporter... Est-ce une simple coïncidence ou bien est-ce que les dires de Wilfred étaient bel et bien vrai? Peut-être que Felina et moi-même serions là-bas si nous n'avions pas échappés à la troupe du chasseur! Mais les raisons pour conserver les monstres m'échappaient. À l'exception de monstres ayant des connaissances particulières, ils n'avaient aucune raison de nous capturer. Ce n'était pas le mode opératoire du clergé. Je demandais alors quelques questions, aussi bien à Wilfred qu'à Seraphin, alors que nos chevaux continuaient le chemin. Une fois sortis du bois, le pas serait plus rapide eet les futurs questions seraient le soir venu si nous nous reposions!


-Quels sortes d'expérimentations font-ils sur les monstres? Je pensais que tout ce qui n'était pas humain était presque tué à vue si ce n'est quelques exceptions. Et pourquoi les enfermer avec d'autres humains dans un endroit si isolé?

Cet endroit était possiblement celui le plus suspect et, si les informations étaient justes, le plus prometteur. Mais c'était une course contre la montre: sans preuve concrète, je ne voulais pas imposer mon intuition sur le choix de Seraphin. Après tout, c'était pour lui que nous étions partis et c'était sa vie qui était en danger. Si j'avais tord, je ne pourrais pas me le pardonner...
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue20/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Seraphin Dim 16 Aoû 2015, 01:40

Au grand Dam de Séraphin Bea ne donna pas d'avis quant au choix de cette destination, et commença à se résigner à la choisir. Après tout si Crocs-Noirs souhaitait lui nuire, il souhaitait surtout exploiter ses talents, tout comme l'Eglise dans le fond, mais pour cela, encore fallait il qu'il soit encore en vie, et pour ça, il avait tout intérêt que ce que disait Wilfred soit vrai ! Enfin, ils avaient encore un peu de temps devant eux, il ne fallait pas agir dans la précipitation... Et si la gobeline n'exprima nulle opinion sur la destination elle ne formula pas moins une question fort à propos. L'ingénieur possédait à vrai dire certains des éléments de réponse à cela, après tout , c'est parce qu'il avait été dans un tel lieu qu'ils devaient y retourner ! Cependant, il se tut, curieux de voir ce que l'homme de main allait leur répondre, et, chance pour eux, il le fit, visiblement satisfait de s'entendre parler, à moins qu'il ne s'agisse que de leurre et de mensonge, mais en même temps il n'aurait aucun intérêt à cela.

"Pour le choix de l'endroit isolé, c'est évident, ils veulent être discret, et peuvent éliminer de fait tout individu, humain comme montre, qui s'en approcherait sans risquer la moindre suspicion, puisque la faute serait rejeté sur les habitants du donjon, du moins c'est mon hypothèse. Quant aux humains il y a deux possibilités, probables l'une comme l'autre, voir peut être même les deux en même temps. La première c'est que, comme ce qui est arrivé à votre ami, ces individu soient doté de quelques talents intéressant l'Eglise qui les force à les mettre en oeuvre pour elle. La seconde c'est qu'il s'agit de malheureux qui vont prendre part d'une façon ou d'une autre aux expériences affectant les créatures. Et justement concernant ces dernières, le fait qu'elles soient tués à vu est de moins en moins vrai, du moins dans les environs du donjon. Oh bien sûr, il y a toujours quelques bûchers qui se dressent dans les grandes villes, mais dans la plupart des cas, les créatures... Disparaissent, tout simplement, du moins ça semble être le cas."

Il se tut alors quelques instant... Mais cela n'avait rien de rassurant, d'autant plus que ses propos rappelaient de bien mauvaise souvenirs à l'ancien inquisiteur. Le ruffian, qui affichait  en permanence un sourire moqueur, arborait désormais un masque grave, pensif, comme s'il hésitait à en dire davantage... Avant de lâcher finalement.

"Et nous avons de nombreuses raisons de penser que cela n'est pas sans rapport avec les... Choses qui ont attaqués le donjon lors de l'offensive qu'a effectué l'Eglise quand Elder avait neutralisé le Triumvirat. Cette hypothèse est d'autant plus crédible si nous prêtons foi au propos du Porte-Haine et de ses proches, que certains continuent cependant d'ignorer... Ce qui n'est pas notre cas, d'autant plus que la garde, d'habitude si ouverte quant à ses rapports, semble en garder quelques uns étrangement secrets, qui n'ont pas encore été percé à jour, même si cela ne sera qu'une question de temps !"

Sur ces derniers propos son sourire lui revint, mais Séraphin était bien loin  de l'ignorer. Au contraire il s'était tendu, serrant tant ses rennes que ses jointures en blanchissaient... Il avait entendu parler de ces horreurs, bien qu'il ne les ait pas vu, qui avait causée des ravages avant de s'enfuir, mais il avait pour sa part penser qu'il s'agissait simplement du résultat d'une expérience magique ratée, peut être au sein même du donjon... A aucun moment il n'avait imaginé que l'Eglise ait pu commettre une telle chose, créer ces aberrations... Il n'en faisait peut être plus parti et avait rejeté leur credo, il était encore certaines valeurs de son culte auquel il était attaché, et il venait de les voir bafoué comme jamais... Bien sûr, il était ravi de ne pas prendre part à une telle horreur, mais en même temps il savait qu'involontairement il y avait contribué et cela... Cela il ne pouvait le supporter, ce qui le poussa à presser le pas de sa monture... Se faisant il se plongea dans un profond mutisme. il pourrait en discuter oui, mais il savait lui même que cela ne ferait sans doute que l'irriter davantage, et il n'en avait vraiment pas besoin... mais l'homme de main n'en avait pas encore fini.

"Ah et je parlais des hommes qui était impliqué dans ces expériences... Cette idée nous est venu après que nous ayons aperçu certains des corps des assaillants se redresser. Bien sûr nous avons d'abord penser à de la nécromancie, mais il n'en était rien. Un des corps a pu être récupérer, et il s'avérait qu'en fait ils s'étaient redressés suite à une réaction alchimique et à l'activation à leur mort d'une structure métallique implantée dans leurs corps, qui leur permettait de combattre, bien qu'ne les déformant et en leur ôtant la majorité de leur capacité intellectuelle... Et nous avons même des raisons de croire que cela a été le cas d'un certain Ferliost, qu'on avait cru vulgairement réanimé lors de l'incident avec le nécromant."

Cela en était trop pour Séraphin, qui prit alors un peu d'avance sur eux, afin de ne pas en entendre davantage. l'idée qu'en plus ses propres congénères puisent subir cela des mains de l'Eglise... Enfin, c'était aussi horrible pour les monstres, mais en même temps cela allait à l'encontre des fondements même du clergé et de ses croyances ? Comment avaient ils pu en arriver là ? Et surtout... Depuis quand ? Car le nom de Ferliost, il le connaissait. Il en avait entendu maint fois parlé, une tueur, un assassin fou au service de l'Eglise, mais qui était mort il y a déjà trois ans... Cela faisait donc si longtemps, voir davantage encore, que ces expériences étaient menées ? Est ce que certaines de ses recherches et inventions y avait contribué ? ... Il n'en pouvait tout simplement plus, et de fait il préféra s'isoler durant le reste de la journée, du moins si les autres ne faisaient aucun effort pour le rattraper, durant les heures qui suivirent avant l'installation du campement, du moins s'il en était fait un , car il n'était pas sûr pour sa part de pouvoir trouver le sommeil...
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue21/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Bea Boombolt Dim 16 Aoû 2015, 05:42

Alors que j'écoutais les explications de Wilfred, je ne savais pas si c'était une bonne nouvelle. Bien sûr, l'isolement d'un tel site était pour empêcher les divers habitants de se questionner sur les motifs du clergé. Après tout, les cris d'horreurs, ce n'était pas très facile à cacher très longtemps. La conservation d'éléments utiles était bel et bien prévisible. Après tout, pourquoi tuer des individus que l'on pouvait forcer à continuer leurs boulots dans leurs intérêts? Par ailleurs, c'était étonnant qu'ils ne tentent pas simplement d'utiliser les monstres comme esclaves plus souvent. C'était peut-être une question d'idéaux ou de principe de supériorité de la race? Ceci dit, s'il y avait bel et bien du vrai dans les mots de notre accompagnateur, c'est qu'un tel marché était présent et que les monstres étaient souvent utilisés pour leurs besognes.

Cependant, ce qui me troublait était ses ''expériences'' que l'on disait faire sur les monstres. C'était vraiment le cas? Quel sorte d'expériences? J'ai eue ma réponse à peine une phrase plus tard. L'apparition d'abominations serait liées à ses expériences. Je ne connaissais que très peu de chose sur les abominations, pour ne pas dire presque rien du tout! Je n'avais pas été présent lors de cet assaut par Elder, le nom m'était inconnu. Je sais simplement que mon entrer dans le donjon avait été retardé à la suite d'un ''incident majeur''. Sur le coup, ça me semblait logique de ne pas accepter en un clin d'oeil le moindre monstre sans s'assurer que ce soit sans danger! Cependant, il semblerait qu'Engar soit au courant de quelques détails... Et possiblement plusieurs membres de l'ordre. Je devrais poser beaucoup de question à Felina à mon retour!

Je ne pouvais pas m'empêcher un léger frisson malgré tout. Si c'était vrai, peut-être que moi et Felina serions utilisés dans de tels expériences pour créer de tels ''monstres''. Enfin, le terme abomination était peut-être bien trouvé puisque le terme de monstre était pour tout ce qui était non-humain. Et puis, comment est-ce que les abominations étaient créer? J'imaginais très mal le processus pour ne pas dire que j'en ignorais tout. Nous avions eue de la chance, les blessures superficielles avaient donc été le meilleur choix!

Mais le récit n'était pas fini! En plus de parler de création contre-nature, ses derniers agissaient comme des ''choses'' contre-nature. Continuer de bouger sans être vivant (ou mort-vivant) grâce à de l'alchimie et de la technologie! Je pouvais comprendre que le changement pouvait ouvrir de nombreuses possibilités, mais de là à créer des créatures tels que celles-ci! C'était simplement effrayant. Le nom de Ferliost ne me disait rien, une fois de plus... J'avais une liste de question qui s'allongeait alors que je tentais de tout comprendre. Mais plus la conversation avançait, je me rendis compte que Seraphin avait rapidement prit les devants.

Le sujet ne devait pas être très agréable pour lui et il devait comprendre beaucoup plus que moi ce que disait Wilfred. Il avait eu une confiance aveugle envers le clergé pendant longtemps, apprendre une telle chose devait être horrible sur la conscience. Je fis signe à mon protecteur d'attendre un peu en retrait alors que je rejoignais maladroitement Seraphin avec mon cheval. Pour l'une de mes rares expériences en cheval, ce n'était pas si mal je suppose! Cependant, je n'étais pas là pour tomber bêtement de ma monture! Je savais que je ne pouvais pas attirer l'attention de Seraphin présentement, il était occupé par ses propres pensés. Je ne pouvais donc que lui dire quelques mots pour le moment.


-Tu sait... Je suis désolée pour ce qui a été dit. Bien que ce n'est pas la faute de Wilfred non plus... Je sais que ce n'est pas très facile avec ce que tu as vécu... Alors, si tu as besoin d'un moment seul, je n'insisterais pas. Je vais retourner en arrière pour obtenir plus d'information sur ce qui nous attend. Je veux être prête pour ce que l'on doit affronter. Mais je veux que tu sache une chose: tu n'as pas à te sentir coupable pour des actions que tu n'as pas choisis de faire ni pour les choix qu'une minorité ont dicté. Enfin, ça, c'est la gobeline qui parle... Peut-être qu'elle a tord, peut-être qu'elle a raison...

J'espérais ne pas cause plus de mal à Seraphin en lui disant ses mots. Cependant, c'était la stricte vérité et mon avis le plus sincère! Il ne s'agissait que de quelques hommes qui, en étant à la tête d'une des plus grandes organisations connues, manipulait les royaumes entiers! La foi n'avait aucune relation avec la déchéance de ses hommes, il ne s'agissait que d'un prétexte pour utiliser d'autres humains à leurs fins! Ce n'était pas sa faute! Dès qu'il avait connu la vérité, il avait tout fait pour ne plus rester dans cet engrenage! Je n'attendais pas de réponse pour le moment, il avait beaucoup à réfléchir. Mais avant de retourner plus en arrière, j'ajoutais avec un petit sourire:

-Je te fais confiance pour notre destination. Peu importe où tu décidera d'aller, je te suivrais. Je t'attendrais ce soir lorsque nous nous reposerons. Même si on ne parle de rien, j'aime être en ta compagnie...

Je ne voulais pas imposer à mon petit ange des questions qu'il n'avait pas encore trouver. Mais il est vrai que d'être avec lui me soulagerais l'esprit. Mais pour le moment, ma présence serait nuisible et je devais comprendre plusieurs détails qui m'échappaient. Je posais donc de nombreuses questions à Wilfred lors des quelques heures de trajets en ce qui concerne les abominations et les évènements que je devais connaître et comprendre. Il y avait beaucoup de chose qu'une nouvelle arrivante comme moi ne savait pas et ce n'était pas vraiment des informations que l'on devait me cacher, pas vrai? La curiosité d'un gobelin pouvait être sans limite, mais je ne voulais pas trop demander, seulement ce qui était nécessaire. Qu'est-ce que les abominations et leur mode de création s'il était connu? Qui était Ferliost? Que c'était-il passé avec Elder avant mon arrivé?

Une fois que le jour se terminait doucement, nous nous sommes arrêter pour monter le camp. Un certain silence s'était installé et même Wilfred ne disait que le stricte minimum pour le moment. Après un repas, nous nous sommes répartis les tours de garde: moi, Seraphin puis Wilfred. J'espérais profiter de ce petit moment, alors que mon ''gardien'' se réfugiait dans sa propre tente, pour être avec Seraphin. Et si aucun mots n'étaient prononcés, ce n'était pas bien grave. Au moins, il ne sera pas seul cette nuit...
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue20/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Seraphin Dim 16 Aoû 2015, 23:36

Quelque part... Ce fut quand même un réconfort pour Séraphin de voir Bea le rejoindre. Oh, ce ne fut à vrai dire pas très visible, il ne lui adressa pas ce sourire triste qui trahissait sa joie de la voir dans les moments difficiles, sont visage, tout comme son corps, restait crispé, empreint d'un mélange de hargne et d'amertume... Mais si la présence de la gobeline ne l'empêchait pas de l'éprouver, au moins l'empêchait il de ressasser encore et encore ses sombres pensées, et ainsi évitait elle qu'elle ne l'obnubile indéfiniment. Et puis il y avait ces mots... Ces mots qui comme toujours savait l'apaiser et le réconforter, mais en même temps c'était de son plein gré qu'il avait suivi cette minorité, et certains de ses actes, c'était de son plein gré qu'il les avait accompli ! Il avait dans le fond envie de croire la gobeline, mais il craignait que ça soit se mentir à lui même, et il l'avait déjà trop fait... De fait il ne savait pas quoi lui répondre, et ce même lorsque sa compagne se contenta de lui prodiguer quelques encouragements tout en lui rappelant son soutien indéfectible.

Mais alors que suite à ces propos elle s'en retournait aux côtés de l'homme de main de Crocs-noirs, elle put entrapercevoir, un bref instant, un sourire sur les lèvres de son aimé, dont le cœur s'était un peu allégé... Comme toujours, le simple fait de se rappeler qu'il avait quelqu'un pour qui vivre l'apaisait et lui permettait de se concentrer sur le présent et l'avenir ,et non sur le passé qui lui pesait. Oh, il continua à garder ses distance, car il avait bien des choses auquel il devait encore penser, mais au moins cela ne se limiterait il pas à des remords et des apitoiements.

Quant à Wilfred, il respecta cette prise de distance. De toute façon, tant qu'ils ne partaient pas tout deux au galop et qu'ils restaient dans son champ de vision il était probable qu'ils n'en aient pas grand chose à faire. D'autant plus qu'ici, ils ne risquaient pas grand chose, le territoire était à la fois assez proche du donjon pour ne pas croiser de village, mais aussi assez excentré des voies d'accès de la tour pour que les chances de tomber sur des aventuriers ou des bandits, surtout que la plupart de ces derniers ne demanderaient pas leur reste à la simple évocation du nom de Crocs-Noirs. Pour autant, s'il ne parut pas se soucier de leur éloignement, il afficha un large sourire lorsque Bea revint  à ses côtés, et ce fut avec son empressement habituel qu'il répondit à ses question, le faisant avec une telle vivacité et force de détail que sa sincérité paraissait toujours absolue, seulement peut être entaché par les larges gestes qui accompagnaient ses mots. Ainsi il évoqua tout d'abord le cas des aberrations, sur lesquels il se montrait néanmoins prudent.

"Les aberrations... C'est assez difficile à dire. Tout d'abord parce que ce nom a été donné arbitrairement pour désigner ces choses... Mais i lest assez approprié puisque ces dernières ne forment probablement pas une race. Elles sont trop dissemblables les unes des autres, et pourtant elles présentent toujours des similitudes, plus ou moins proches, avec au moins une race non-humaine. Ce dernier point n'est pas très surprenant me dirait vous au vu du nombre de race peuplant ce monde, mais il n'est pas négligeable... Surtout au vu de leur difformité. De ce que j'ai pu observer et entendre, leurs corps, bien que meurtriers, sont grotesque, les membres souvent atrophiés, ou hypertrophiés, des parties du corps couverte d'une peau malade, voir mis à nu jusqu'à l'os, qui ne se meut que par quelques tendons... Mais pour autant leur capacités physiques sont aussi impressionnantes, elles semblent ignorer la douleur, leur force et leur endurance sont bien supérieures à celles de nombres de monstres et semblent souvent avoir une faculté... Par exemple un de ceux nous ont attaqué absorber le sang par sa peau et en tirait sa force ! Quant à leur mental... Et bien on dirait qu'ils ne sont pas plus intelligent que des bêtes sauvages, pourtant ils se sont repliés avec une formidable coordinations, comme s'ils suivaient un plan... Quant à leur créations nous n'en savons rien, bien que les suppositions les plus courantes parlent de sombres usage des magies de sang et entropiques ou encore de sombre tortures mêlées d'alchimie, altérant les monstres qu'a capturé l’Église ! "

Ce tableau n'avait rien de rassurant, c'était un fait, d'autant plus que l'humain s'amusait à ajouter des accents sombres, comme s'il racontait une histoire d'horreur, mais en même temps il était probable que Bea aurait probablement pu obtenir les mêmes informations en adressant la question  à diverses personnes au sein du donjon. Après tout ce qui était advenu avec ces horreurs n'avait rien de secret, et il ne fallait pas oublier qu'une des principales sources d'informations de Crocs-Noirs restait la voix de la rue. Il en allait d'ailleurs deux mêmes les deux individus qui attisait la curiosité de la gobeline, rien qui ne relève du secret du moins en apparence, ce qui expliquait sans doute l’affabilité du ruffian, qui poursuivit donc sur le sujet, tout en prenant son chapeau pour le secouer et en chasser la poussière.

"Ensuite pour Ferliost et Elder... Commençons par le plus simple ! A savoir le premier... Ce dernier était un simplet taré, qui a cependant l'exploit de tuer, de façon surprenante, un démon majeur, qui possédait un puissant artefact, une gemme à même de capturer les âmes. Suite à cet exploit, c'est devenu un chasseur de monstre, mais qui était ... Dérangeant va t-on dire. il ne prenait nullement en considération la vie d'autrui ,et ceux se battant à ses côtés courraient autant de risques que ses ennemis. Il s'est finalement fait une spécialité de l'assassinat, et est devenu une âme damnée de l'Eglise, devant une véritable fanatique dément. Puis, il a un jour attaqué le donjon seul, nul ne sait pourquoi, et il a été finalement tué par vos amis, la panthère, le loup et le porte-haine, mais ce dernier y avait tout de même laissé sa vie... Et justement Ferliost était une sérieuse menace, car en happant l'âme de ses victime sa gemme empêchait le rituel de résurrection du donjon d'opérer. Un véritable gâchis pour le clergé quoi, d'autant plus que la dite pierre d'âme a été détruite durant l'affrontement, et qu'un tel artefact était des plus précieux... Un sacré gâchis... Quant à Elder je ne saurai trop vous en dire sur lui, mais il n'est venu de nul part et a pris la tête du donjon après qu'une malédiction, sans doute causé par lui à vrai dire, ait pétrifié le Triumvirat. Comment a t-il alors fait pour prendre le pouvoir ? C'est simple, il a simplement la destruction récente de certains autre donjon et mis en garde contre l'arrivée d'une armée du clergé. instillant ainsi la peur il lui a été aisé de se présenter comme un sauveur... Un joli menteur à vrai dire, puisqu'il s'est avéré plus tard qu'en vérité il siphonnait l'énergie du donjon pour détruire ce dernier ! On a pas compris quels étaient vraiment ses motivations, mais on raconte qu'il n'a pas fallu moins que l'Overlord lui même et l'intervention d'un archange pour en venir à bout. Certains racontent même que des membres du clergé aurait aidé à le défaire, mais cela semble être une farce, non ? Enfin... Il est aisé de dire qu'il était méchant, mais croyez moi, nombreux ont été ceux à le suivre, et on pouvait justement y compter ce fameux porte-haine... Lui qui se prétend insensible aux duperies des démons s'était fait berner en beauté ce jour là !"

Et il continua alors, apprenant à Bea bien des choses sur les événements évoqués, tout en répondant à chacune de ces questions... mais la gobeline remarqua sans doute que l'homme de main ne manquait pas une occasion pour rappeler les torts des membres de l'ordre de l'aube, sans jamais justement évoquer ce dernier... Puis la discussion finit par prendre fin quand, alors que le soleil s'était couché, Séraphin arrêta sa monture et en descendit pour rejoindre le bord du sentier, à un endroit assez vaste pour qu'il puisse y établir leur campement. Attachant sa monture à un arbre, il n'attendit même pas leur arrivé pour commencer à se mettre à l'ouvrage. Puis une fois les tentes installées, le repas fut pris dans un certain silence, le verbe de Wilfred s'amoindrissant au fur et à mesure que les flammes diminuaient, semblant savoir quand ses interlocuteurs étaient trop épuisés pour apprécier ses paroles... Et une fois que le feu fut éteint et le repas consommé il s'éclypsa avec une discrétion qui ne lui ressemblait pas, laissant Bea et Séraphin seul à seul...

Mais ce dernier, au lieu de rejoindre sa tente, gardait les yeux levé vers les étoiles, et prit une profonde respiration... Il paraissait contemplatif depuis le début de la nuit, dont le ciel clair laissait deviner les point lumineux, tandis que le vent frais était des plus supportables avec leurs habits. Puis, l'humain finit par s'allonger un peu, mais vers Bea, de telle sorte que sa tête reposa sur ses genoux, avant d'enfin prendre la parole, songeur.

Musique d'ambiance:

"Ça faisait longtemps que je n'avais pas vu le ciel étoilé en dehors des murs du donjon... Il y a le jardin et les remparts pour le voir librement... Mais je ne sais pas, ce n'est pas la même chose... Ça m'avait manqué... C'est drôle, je ne cesse de me lamenter d'avoir été un inquisiteur, mais en même temps je me rends compte que cette vie d'aventure me manque au sein du donjon. Pourtant... Je ne sais pas exactement ce qui nous attend demain, et j'ai peur qu'il t'arrive malheur ! Et je suis heureux avec toi au sein du donjon... Mais je me dis simplement que ça pourrait être mieux, que je pourrai t'offrir mieux."

Il ferma brièvement les yeux, se taisant alors quelques instants... Avant de se redresser et de se rapprocher de Bea, afin de passer un bras autour de son épaule et l'attirer à lui, pour reprendre doucement.

"Demain nous partirons à l'endroit qu'il nous a indiqué... C'est un risque, mais en même temps, cela ressemble trop au lieu où j'ai moi même été séquestré pour que ça soit un hasard."

Sur ces mots il usa de sa main libre pour saisir d'une besace une des fioles contenant sa drogue, la dose qu'il devait prendre pour aujourd'hui... Puis il la rangea, il se l'injecterait sous la tente, il n'allait pas infliger ce spectacle à son aimée, à laquelle il murmura.

"Il faudra faire attention à partir de demain... Quelque chose me dit que si le clergé s'est autant isolé, c'est pour faire disparaître tout les curieux, et même les humains, ce n'est pas sûr que notre déguisement suffise..."

Puis son visage s'approcha du sien, ses lèvres effleurèrent son cou, remontant vers ses oreilles, pour enfin y souffler, avec un sourire...

"Et la gobeline a raison... C'est juste que ce n'est pas si facile... Et j'ai cru qu'être seul m'aiderait oui, mais c'est faux. je ne veux pas être seul... Je ne veux plus être seul."

Et alors il l'enlaça d'autant plus tendrement, fermant ses yeux, avec un maigre sourire... Finalement peut être que sa dose allait attendre un peu, puisqu'après tout il l'avait lui même dit, il ne voulait pas être seul...
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue21/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Bea Boombolt Lun 17 Aoû 2015, 06:56

Après l'entretien avec Seraphin, je tentais d'en apprendre un peu plus auprès de Wilfred. Je préférait un interlocuteur trop enjouer à celui qui parlait avec un ton très monotone. Je regardais un peu notre environnement et, pour le moment, je n'avais pas besoin d'user de subterfuge pour cacher ma nature de gobeline. Si près du donjon, c'était bel et bien normal de voir quelques créatures tel que moi en cavale. Et puis bon, dans tout les cas, je ne pense pas que les humains nous envoient les hommes du clergé! Ils n'avaient aucunes raison de le faire, la relation entre les humains des environs et les habitants du donjon étaient amicales. Enfin, c'est ce que je pense!

Cependant, ce que j'entendais sur ses abominations me donnait froid dans le dos. Le terme d'abomination semblait être le plus juste pour définir ce qu'était de tels créatures. Ce serait ironique de dire que de faire subir un tel châtiment à un individu était inhumain... Des créatures sortant des pires cauchemars, des créatures qui semblaient plus terrifiantes à mes yeux que des démons. Avec quelques exceptions, je n'avais pas envie de me retrouver face à face avec un seigneur démon tel que l'Overlord! Toutes ses expérimentations sur des êtres vivants, ça me rendait presque malade. Je regardais mes deux compagnons, je savais qu'ils n'étaient pas comme ceux du clergé... mais une part de moi se disait que, dans d'autres circonstances, j'aurais pu commencer à les détester secrètement.

Mais un point m'inquiétait plus que les autres. Il disait qu'ils semblaient avoir en partie une parcelle d'apparence d'un monstre... À peine un trait qui pourrait les associer avec différentes races. Il n'y avait donc pas d'abominations entièrement humaines dans ce cas? Ou bien est-ce que le destin n'en avait pas garder trace? Quelque chose clochait selon moi, mais je n'avais pas vraiment envie d'en découvrir plus. Un élément me manquait, je n'arrivais pas à comprendre ce qui clochait! Mais ça, c'était tout ce que l'on me dirait. Wilfred ne semblait pas en savoir plus et, selon moi, personne d'autre si ce n'est quelques membres de l'ordre.

L'histoire de Ferliost me semblait beaucoup plus banale si ce n'était son attachement avec cette histoire. Il semblait humain, mais il avait subit les même traitement que les abominations! Il avait fait un retour à la vie sans usage de nécromancie, de résurrection ou autres procédés que j'ignorais probablement les noms! La gemme d'âme semblait être un objet particulièrement dangereux. Un démon pouvait récolter des âmes pour s'en nourrir, un assassin pouvait s'en servir pour tuer définitivement des habitants du donjon ou bien créer une armée de spectre par un puissant nécromancien. Il était étonnant qu'un tel artéfact puisse être aisément détruit. J'étais même persuadé que, si les morceaux n'avaient pas été réduits en poussière, des efforts seraient fait pour le recréer un jour.

Ensuite, il y avait le cas d'Elder. Une sorte d'usurpateur qui avait causé la perte du triumvirat pour prendre la puissance du donjon et l'utiliser pour... quelque chose. Possiblement pour attaquer les humains, mais c'était un détail qui semblait perdu dans ce récit. Le seul détail que je n'arrivais pas à comprendre était l'arrivé d'Elder: s'il y a eu une malédiction contre Oni et les autres membres du triumvirat et qu'une personne arrivait pour prendre le pouvoir, je trouverais ça très louche! Trop louche pour que ce ne soit qu'une simple coïncidence! Mais avec tout ce qui se produisait, sa présence avait peut-être été considéré comme le salut du donjon? Bien sûr, le récit de Wilfred n'excluait aucun détails. Ceux qui concernait quelques membres de l'ordre étaient également révélés. Bien que je ne réfléchissais pas amplement sur les détails, je les gardais en mémoire. Après tout, chaque information pouvait avoir son importance!

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Musique d'ambiance alternative:

Une fois la nuit tombée, je regardais Wilfred rejoindre sa tente alors que je restais à l'extérieur avec Seraphin. Nous étions toujours près du feu de camp, bien que les dernières braises s'éteignaient et qu'un mince voile de fumée s'en dégageait encore. Je regardais distraitement les quelques points zwify s'éteindre alors que je sentais la tête de mon compagnon qui se posait sur moi. Il me racontait à quel point cet aspect de son ancienne vie lui avait manqué alors que j'explorais le ciel du regard. Le donjon était calme, certes, mais très peu enclin à offrir une telle vie. Je comprenais. Enfin, pas comprendre dans le sens que je comprenais le désir d'aventure. J'étais restée presque toute ma vie dans les collines et ses environs. Mais parfois, je me souvenais de ses petites choses qui me plaisaient et que j'ai quittée.


-Je ne regrette pas ma vie au donjon, mais parfois... Je me souviens de ses petites choses... La cascade dans laquelle moi et mes soeurs squattions en matinée, le réseau de grottes souterrain qui était un véritable labyrinthe, une petite communauté gobeline chaotique en fait... Et pourtant, je suis dans un endroit si différent! Si... Ordonné! Je suppose que c'est un peu le mal du pays. Mais je ne regrette pas les conflits perpétuels et les dangers de cette vie...

J'avais fait le transfert entre deux univers si différents que parfois, j'en perdais mes repères. J'appréciais moi aussi de ne pas être simplement chez moi. L'air était frais et la compagnie plus qu'agréable. Peut-être qu'une autre fois, quand la situation ne serait pas aussi critique, nous pourrions quitter pour quelques jours le donjon et voyager? Je ne comptais pas quitter ma nouvelle maison, mais j'irais peut-être explorer les collines gobelines de nouveau.

J'étais tiré de mes idées par la confession de Seraphin sur cette situation. Bien sûr que c'était dangereux, Wilfred avait passé plusieurs heures à me parler de la dangerosité des abominations après tout! Mais oui, je partageais son opinion sur cet endroit que nous visiterions d'ici très peu de temps. Son isolement était la preuve qu'ils ne désiraient pas être interrompus dans leur travail. Si l'on s'approche, notre présence sera immédiatement remarqué si nous n'étions pas attentifs. Je m'appuyais contre lui alors qu'il m'expliquait ce qu'il pensait de cette situation. Je me blottissais contre lui alors que je le rassurais également concernant le futur, aussi bien celui très proche que celui plus lointain!


-Ne t'inquiète pas pour moi, je serais sur mes gardes et je ne serais pas seule! Et si tu veut nous offrir le meilleur des futurs, il faut faire une seule chose à la fois. Une fois que tu sera guéris, on pourra passer à une autre étape. Une maison pour nous deux... Peut-être en achetant le bâtiment entre nos deux atelier et agrandir le tout. Ensuite, peut-être l'étape qui est d'habité cette maison et de la peupler ensemble... 

Je devais bien devenir katol après ses mots, mais je n'en montrais rien si ce n'était que de serrer dans mes bras mon petit ange. Le meilleur avenir que je pouvais obtenir était avec lui, c'est ce que j'espérais. Et pour le moment, je pouvais le confirmer. J'ajoutais d'une petite voix, à peine audible si l'on était pas très près de nous:

-Chaque chose en son temps, mais tu dois savoir que ce n'est pas dans mes plans de te laisser seul contre ton gré...

Je me souviens être restée aux aguets pendant ce qui était mon tour de garde, mais la suite reste floue. À mon réveil, j'étais dans la tente alors que Seraphin et Wilfred semblait s'occuper du camp et des chevaux. Peut-être que je m'y étais déplacée ou que Seraphin m'avait apporter lorsque je me suis endormie? Cependant, après cette nuit, j'étais déterminée plus que jamais. Nous savions la direction, nous savions ce que nous devions faire. Une fois hors de la zone protéger du donjon, je commencerais à prendre ma potion trompe-l'oeil. Et une fois arrivé à notre destination, je m’apprêtais à combattre le pire que pouvais nous offrir un tel endroit...
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue20/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Seraphin Mer 19 Aoû 2015, 00:02

Entendant son aimée manifestant une nostalgie similaire à la sienne, le jeune humain ne put s’empêcher d'afficher un léger sourire, étrangement rassuré par la chose... Certes ce n'était pas exactement le même désir que le sien, mais dans le fond ils étaient similaire dans leur nature. Le donjon leur était un havre de paix, une demeure, mais il était aussi un carcan, une prison qui leur assurait la sécurité et une grande commodité, mais les privait aussi de bien des choses, qu'il s'agisse du frisson de l'aventure ou de ce chaos évoqué par Bea et surtout de l'idée de comment subsister au lendemain. Séraphin avait la chance d'avoir une passion le poussant en avant, mais le fait qu'au sein du donjon tout ses besoins puisse être soulagé sans même qu'il ait le moindre effort à fournir, était sorte confortable, mais lui semblait presque... Artificiel, encore plus que ses propres machines. Oh bien sûr il n'y avait pas que des mauvais côté, et c'était surtout la redécouverte du voyage qui lui faisait avoir ces pensées si amères, mais pour autant il comptait bien faire en sorte de ... Comment dire ? Vivre un peu plus ? C'était cela, d'autant plus si cela se faisait au côté de son aimée, quand bien même cette dernière soulignait le plaisir qu'elle avait de ne pas être en danger... Cela aussi il pouvait le comprendre, quand bien même il avait été formé pour faire face à ces risques.

Mais en même temps, ne la suivait elle pas au cœur même de ces dangers ? Alors que ces derniers étaient bien plus conséquent que ceux auxquels elle avait dû faire face chez elle ! Mais elle le rassura rapidement sur ce sujet, peu de mots certes, mais elle avait raison une fois de plus. Wilfred n'était pas un homme à prendre à la légère... Certes l'ancien inquisiteur ne connaissait rien de lui, mais si Crocs-Noirs lui faisait confiance pour les surveiller tout deux, c'est qu'il devait avoir des talents non négligeables qui pourraient les protéger... Et lui même préférerait mourir plutôt que de laisser quoi que ce soit arriver à Bea, dont il caressa justement distraitement les cheveux à cet instant... Avant qu'un sourire ne naisse, tandis que la gobeline parlait de projet d'avenir, de maison commune, une perspective qui n'était pas pour lui déplaire. Certes c'était un peu paradoxal au vu des regrets qu'avivait en lui le donjon, mais cela restait des projets pour l'avenir, et c'était bien de cela qu'il s'agissait, de ne pas stagner... Mais alors qu'elle évoquait ce qui suivrait, Séraphin rougit violemment, son regard se faisant fuyant. Bien sûr, il n'était plus aussi prude qu'avant et ce n'était pas réellement l'idée de l'acte nécessaire à ce peuplement qui le gênait, que le fait qu'il se demandait s'il en était capable... Capable de les élever déjà, de les voir grandir, surtout qu'il s'agirait de gobelins comme leur mère, puisque jamais une union entre humain et monstre avait donné naissance à un humain ou même un hybride. Mais même avant cela il s'inquiétait du fait qu'il puisse les concevoir. Après tout il connaissait bien la fertilité des gobelins, et au vu de leurs relations il avait été surpris que la chose ne soit pas encore advenu, et s'il espérait que ça soit dû à la morphologie particulière pour une gobeline de son amour, il commençait à craindre que ce soit lui qui en soit incapable, après tout il en avait déjà vu des hommes comme ça !

Enfin, l'avenir leur apporterait bien la réponse à la chose, et en attendant il convenait de profiter du présent, et c'est ce qu'il fit à l'écoute des "plans" de l'artificière, plan qui lui convenait très bien, y répondant par un rire, avant de lui voler un baiser.

"Tout comme c'est le cas des miens... Dans lesquels je compte bien exaucer tes souhaits, à commencer, comme tu l'as si bien dit, par me guérir. Après ça plein de possibilités s'offriront à nous !"

Et celles qu'elle avait évoqué n'en représentait dans le fond qu'une petite partie. Ils pourraient aussi bien voyager dans quelques territoires qui ne soient pas trop hostile, en apprendre davantage sur ce fameux ordre de l'aube, ou que savait il encore ! Mais après son tendre baiser il avait choisi d'être raisonnable, laissant à Béa le soin du premier tour de garde tandis qu'il allait se reposer, avant de la remplacer pour qu'elle dormi aussi... Et s'il fut vigilant lors de son tour de garde, sachant comment s'y prendre pour couvrir le plus de zone possibles avec de moindres efforts, cela ne l'empêcha pas de regarder de nouveau le ciel et de s'abandonner par moment à ses réflexions... Avant de sursauter quand il vit une ombre non loin, se mouvoir, pointant son pistolet dessus sans attendre.

"Woah, woah, woah, on se calme ! Je voulais juste m'assurer que tu montais bien la garde..."

Ce n'était rien d'autre que Wilfred... Qui n'en avait pas moins une dague dans une des mains qu'il levait des deux côtés de la tête après avoir été repéré. Mais avant que l'ingénieur puisse l'interroger à ce sujet il s'expliqua.

"Je voulais juste te surprendre, et te dire "t'es mort !" mais là... On dirait que c'est plus moi qui l'aurait été."

Et il rit... Séraphin aurait aimé pouvoir le faire avec lui, mais les soupçons qu'il avait à son encontre l'en empêchait ! Ainsi ce fut en rangeant son arme, et d'une mine renfrognée qu'il rejoignit sa tente, se couchant aux côtés de son aimée qu'il veilla cependant à ne pas réveiller, l'observant quelques minutes, alors qu'elle semblait si paisible dans son sommeil, sans l'y troubler, avant de s'y abandonner à son tour. Un sommeil paisible, sans rêve ni cauchemar, et qui le reposa pleinement. Si bien que quand il se réveilla il se redressa sans plus tarder, et après un baiser sur le font de son amour, il la laissa grappiller quelques instant de repos de plus, tandis que lui allait aider Wilfed, encore debout, à se préparer pour le voyage. C'était peut être un régime de faveur qu'il lui accordait, mais tant que cela n'empiétait pas sur leur efficacité, cela n'avait pas d’importance... D'autant plus qu'il n'eut pas besoin de la réveiller, la gobeline se réveillant par elle même alors même qu'ils n'avaient pas fini, avant de leur apporter son aide.

Et une fois la chose achevée et les montures prêtes ils purent se remettre en route... Et Séraphin ne put s’empêcher pour sa part de détailler son aimée des pieds à la tête une fois qu'elle eut bu sa potion de trompe-l’œil...C'était peut être une curiosité un peu déplacée, mais il était curieux de savoir à quoi elle ressemblait en tant que humaine... Et aussi étrange qu'il lui paraissait, bien que toujours ravissante, elle lui paraissait comme ayant perdu une part de ses charmes physiques, à moins que ce ne soit lui qui se soit trop habitué à sa vraie forme, ou qu'il ait depuis toujours, sans se l'être jamais avouer, des préférences pour les choses différents de l'humain... Enfin quoi qu'il en soit, la potion accomplissait son office à merveille et c'était tout ce qui comptait dans le fond !

Et ainsi le voyage reprit... Mais il fallait bien admettre une chose, si Séraphin appréciait le fait d'être de nouveau à l'extérieur, les déplacements eux mêmes n'avaient rien de passionnant, et pouvaient même s'avérer ennuyeux. D'autant plus qu'on ne pouvait laisser son esprit trop vagabonder sous peine de voir sa monture  s'écarter de la route, voir se blesser, auquel cas leur progression serait ralentie, et donc leur situation délicate !

Mais Séraphin ne se plaignait pas de cet ennui, car nul imprévu ne se mettant sur leur chemin, ils progressaient aussi rapidement que possible, et c'était ce qui importait dans le fond... Mais alors que le soleil s'élevait dans le ciel, proche de midi, ils purent voir des silhouettes assises près d'un arbre au bord de la route. L'idée première de Séraphin fut de rebrousser légèrement chemin et de les contourner, mais l'hypothèse fut repoussée quand une flèche se ficha juste devant sa monture, la faisant se cabrer, et lui même ne restant en selle que de par son expérience. Le message était clair, en cas de fuite, la flèche ne manquerait pas sa cible... Ils purent alors voir le responsable de la chose, un archer dans les arbres, qui observaient sans doute les alentours pour ses comparses, dot un d'eux se releva, l'interpellant d'une voix forte.

"Qu'est ce que tu fous Eldric, ce sont des humains ! Ça se voit quand même !"

"Ouais, Robar, mais ça veut rien dire, vu d'où ils viennent, ça pourrait bien être des amis des monstres."

L'archer paraissait être des plus enjouées à cette simple idée, et il fut difficile pour Séraphin de retenir un juron face à ce contre temps, le chef semblant convaincu par son compagnon.

"Hm, pas faux... Mais on a un moyen de vérifier ça simplement... Allez, approcher vous !"

Il leur fit signe de venir, mais ce qui était le plus persuasif, c'était clairement le flèche qui était pointée sur eux, se mouvant légèrement, comme si l'archer ne parvenait pas à se décider sur celui à abattre en premier ! S'approchant donc, l'humain détailla alors ses congénères, au vu de leurs tenues il s'agissait d'aventurier de bas étage, des broignes de cuir, élimées pour certains, des haches et des masses, seul le dénommé Robar ayant des protections de métal aux bras et un fauchon et aucun d'eux n'avait de monture... Ils étaient quatre au total, cinq en comptant l'archer, et la constatation la plus agréable était qu'aucun ne semblait être un clerc ou un mage, donc aucun risque qu'ils démasquent Béa... Par contre c'était plus problématique pour lui ,car il se rappelait alors un détail qu'il avait oublié... Même s'il avait changé depuis, sa tête avait sûrement dû être mise à prix, et pour peu que ces hommes soient au courant cela pourrait dégénérer plus rapidement que prévu !

Mais cela était de toute façon un risque, au vu de leur allure ils étaient probablement autant brigand qu'aventurier. De fait Séraphin était sur ses gardes, sa main jamais loin de son pistolet, dissimulé derrière les pans de sa longue robe de voyage... Et ce d'autant plus lorsqu'il vit une chose que les corps des hommes leur avait dissimulé jusque là, à savoir la silhouette d'un halfelin, attachée à un arbre, et qui n'était reconnaissable que de par ses pieds velus, le reste de son corps, mis à nu, si ce n'était pour un court bas, étant tuméfié en tout point, ses yeux boursouflés, son nez écrasé... Il paraissait inconscient, mais des gémissements lui échappaient par intermittence... Et alors, invitant Séraphin à descendre, puisqu'il était en tête du groupe, Robar tendit la dague à l'humain.

"Allez... montrez nous que vous êtes de bon humain, et achevez cette vermine qui a voulu rejoindre le donjon ! Comme ça elle ne nuira à personne et vous pourrez revendiquer la mort d'une créature !"

Il rit, rapidement imité par ses hommes, et Séraphin saisit le couteau... Mais il n'éprouvait qu'un profond dégoût pour cet homme, pour ce qu'ils avaient infligé à cette créature. Même lui, lorsqu'il était prêt à tout pour en abattre une, ne se serait jamais rabaissé à de telle torture la mort, oui, mais une mort rapide et sans douleur dans la mesure du possible ! Certainement pas une telle boucherie ! Mais l'humain ne savait trop comment réagir. Devait il se prêter à cette mascarade, ou bien s'y opposer, quitte à prendre davantage de risques... Certes Robar n'était pas très regardant quant à ce qu'il cachait sous son capuchon, et de fait ils pourraient sans doute partir, une fois l'halfelin mort, mais... L'ingénieur était écœuré par cette simple idée ,et sa main glissa petit à petit vers son arme, tandis que son regard glissa vers Wilfred, qui paraissait des plus calmes pour sa part, puis vers Béa... Le moindre geste, le moindre signe, et il passerait à l'action...
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue21/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Bea Boombolt Mer 19 Aoû 2015, 05:43

Je n'ai eue que quelques minutes pour avaler un petit-déjeuner afin d'accompagner l'une de mes potions trompe-l'oeil. Ce n'était pas amplement nécessaire, mais c'était beaucoup plus facile à faire passer. Et puis, comment refuser un repas, peu importe la raison de le prendre? Cependant, alors que je voyais les effets de cette potion sur ma peau, je trouvais ça très étrange. Si j'avais une glace devant moi, je ne sais pas si je pourrais reconnaître le moindre de mes traits. C'était si étrange de voir sa propre peau si... différente. J'avais l'impression d'habiter un autre corps! Ce n'était que des changements superficiels, mais je n'avais plus l'impression d'être moi-même. Mes ongles étaient beaucoup plus mince et beaucoup trop court! Ma peau un peu trop pâle... Et sans parler de la douleur pour mes oreilles! Pourquoi personne ne m'avait prévenu que la restructuration des oreilles serait aussi douloureuse? Heureusement que j'étais occupée à ranger l'équipement, sinon je ferais probablement la plus longue énumération de juron que je connaissais!

Cependant, une voix dans ma tête me disait que ce serait stupide de faire de la sorte. Seraphin devait souffrir bien plus que moi, je pouvais bien supporter ça pour quelques jours. Après quelques minutes, la vive douleur que je ressentais s'était arrêter pour laisser place à une sensation de pression constante sur mes oreilles. Inutile de dire à quel point l'expérience était étrange que de toucher mes oreilles bien plus petites et toutes rondes! Je jetais d'ailleurs quelques regards furtifs vers mon compagnon, me demandant sincèrement si cette apparence lui semblait plus... agréable pour lui. Je n'avais jamais été fière de mon apparence et c'était stupide de ma part d'y réfléchir, mais c'était plus fort que moi.

Une fois sur la route, nos chevaux étaient rapides, mais le voyage demeurait un peu ennuyant. Le paysage été presque toujours le même et la prudence déconseillait de longues discussion. Ce qui réussissait à miner le moral de Wilfred je crois. Ou du moins il semblait beaucoup moins enjoué que lors de la première partie du voyage. L'aventure, c'était pas simplement les arrêts à ses endroits merveilleux, c'était également les heures de marche en silence. Enfin, c'est un peu ça, la vie d'aventurier...

Puis, il y a eu cette rencontre. Un groupe d'humain qui semblait guetter les monstres. Ils ont d'ailleurs lancer une flèche près de Seraphin, ce qui causa l'arrêt du groupe. J'avais déjà en main des explosifs à peine plus grands que des billes. Ils n'étaient pas bien brillants, ils se criaient leur propre incompréhension! Pendant un moment, je pensais que ça arrêterait là. Mon déguisement était efficace et ils ne semblaient pas intéresser à combattre des humains. Mais non! Ils avaient besoin de confirmer qu'on était pas des amis des monstres! Bande de tarks... Non seulement on perdait notre précieux temps, mais je ne savais pas ce qu'ils nous voulaient maintenant! Je tentais de rester calme, mais une arme pointée dans notre direction me rendait généralement de mauvaise humeur.

Et c'est à ce moment que l'un des humains demanda a Seraphin de tuer un halflin à l'aide d'une dague. Et ils semblaient se marrer comme des dingues... Je lançais un coup d'œil vers la pauvres créature qui souffrait accrocher à un arbre. Je tentais de ne pas me trahir, aussi bien par une colère grandissante que par une certaine tristesse. Alors que Wilfred et moi mettions pieds à terre, l'un des hommes venait s'imposer entre nous et Seraphin. J'avais un mauvais pressentiment et Seraphin pouvait le lire dans mon regard. Je regardais ensuite notre position, j'avais une idée...

Rapidement, je lançais mes explosifs vers l'archer qui, occuper à viser Seraphin, n'eut pas le temps de réagir bien rapidement. De tels explosifs n'étaient pas mortels, mais près du visage, je ne pouvais pas garantir qu'il en sortirait indemne. Alors que le dénommé Eldric tomba au sol en couinant de douleur, je commençais ma course vers le gredin qui me fait face. Alors que je fait mine de tenter de contournée, exposant ainsi son flanc, je glissais sous lui tout en agrippant l'un de ses pieds. Je le déstabilisais et son attention était entièrement sur moi. Une erreur fatale, j'entendais le bruit de la lame de Wilfred qui terminait le travail. Je me relevais rapidement et je fouillais dans mon sac alors que j'avais attiré l'attention. S'ils n'avaient pas peur de nous, je commencerais à utiliser mes inventions beaucoup plus dangereuses. Je regardais Seraphin, vérifiant s'il avait réussi à se défaire de sa position ou s'il nécessaitait un peu d'aide. Je n'étais pas bien forte, mais j'étais très douée pour nuire et éviter les coups!
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue20/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Seraphin Jeu 20 Aoû 2015, 01:22

Réagissant à l'instant où Béa agit, Séraphin tendit une main vers le poignard que lui tendait Robar... Alors que la seconde dégainer prestement son pistolet... Et comme à chaque fois, ce n'était pas sa conscience qui guidait ses pas, mais l'instinct de survie, le fait qu'il savait intimement que s'il œuvrait autrement, avec la moindre hésitation, il mourrait... Et ce fut ainsi sans même réellement voir l'expression de surprise de l'aventurier qu'il tira. Sa détonation eut lieu en même temps que celles causées par les produits de Bea, mais eut un effet bien plus définitive, l'aventurier étant brusquement rejeté en arrière sous l'impact qu'avait subi son crane qui était désormais d'un trou sanguinolent. Eldric quant à lui tomba violemment au sol, ne pouvant amortir sa chute, et le craquement qui s'ensuivit, accompagné de déchirants cris de douleur trahissant le fait qu'il était désormais incapable de se battre.

Cet assaut fut si brusque et vif que les chasseurs de monstres amateurs mirent un certain  temps avant de réagir, s'avérant bien moins dangereux et habile que ceux qui avaient accompagnés le ravisseur de Bea et de son amie ! Même si cela n'offrait pas le temps à Séraphin de recharger son arme, et qu'il n'en possédait pas d'autre, il en profita pour manœuvrer habilement sa monture, tirant brusquement sur ses rênes de façon à ce qu'il balance son poitrail pour renverser un des hommes restants. Un d'entre eux fut par ailleurs promptement exécuté par la lame  de Wilfred, qui s'il avait paru jusque là négligeant, avait également réagit promptement à l'action du couple, comme s'il s'y était attendu, et de fait avait pleinement profité de la diversion que lui avait offert Bea pour accomplir son oeuvre, prouvant son efficacité.

Mais il restait un homme près de Séraphin, en plus de celui que sa monture avait bousculé, et ce dernier saisit alors les rênes du cheval afin de l'immobiliser et frapper aisément son cavalier avec sa hachette. Seulement, cette initiative fut accueillie par un violent coup de botte au visage qui le repoussa, mais en même temps l'ingénieur savait que cette situation ne pourrait pas durer, la courte lame rétractable de son pistolet lui étant inutile à cheval, par manque d'allonge. Il s'injuria alors, se disant qu'il aurait dû suivre les conseils de Théorem et s'équiper d'une véritable épée ou d'une quelconque arme ! Tentant d'acheter du temps il fit reculer sa monture... Mais alors que les hommes s'apprêtaient à l'assaillit, l'un d'entre eux s'effondra, un court poignard dans la gorge, son congénère le regarda brièvement, avant de revenir sur Séraphin.... Juste à temps pour recevoir la lame effilée de Wilfred dans l’œil, le tuant sur le coup... Une fois son première adversaire terrassé, l'homme de main du ruffian ne s'était pas arrêté en si bon chemin et avait donc chargé ces deux bougres, leur accordant une mort rapide, commentant alors avec un sourire moqueur adressé à Séraphin tout en retirant sa lame du corps qui s'effondra au sol.

"Je n'ai jamais vraiment compris l'intérêt pour ces pistolets ! T'en as tué un, ouais, mais mon poignard a accompli le même ouvrage, et j'en ai bien d'autre sur moi, bien plus rapides à lancer... Enfin, c'est ton problème dans le fond, tu fais comme tu veux, tant que tu restes en vie."

En même temps qu'il parlait il s'en retourna vers Eldric, dont les cris s'étaient atténués, mais dont les gémissements avaient tout de mêmes accompagnés les propos du ruffian... Avant de cesser brusquement, sur un dernier mot, une demande, une prière, un pitié qui ne fut nullement écouté par l'homme de main de Crocs-Noirs qui se retourna vers le couple avec la même aisance et le même sourire que s'il venait de simplement allumer leur feu de camp.

"Et c'en est fini, on dirait que je n'ai pas trop perdu la main... Par contre..."

Il fit un pas vers l'halfelin, et le balancement de sa lame trahissait la pensée qu'il avait à son encontre... Mais se doutant que ses compagnons de route ne le laisseraient pas faire, il gronda, d'une voix quelque peu énervée.

"C'était idiot de votre part de prendre de telle risque pour ce semi-homme... Je n'ai rien contre eux, mais vu son état il ne pourra pas rentrer au donjon seul, ni nous accompagner sans être un poids mort ! Le plus clément est encore de l'achever, ce que tu aurais pu faire dès le départ Séraphin, ça nous aurait évité ce combat, ainsi que le risque que quelqu'un s'interroge sur la disparition de ces hommes ou même qu'ils aient d'autres compagnons ! Alors qu'on ne perde pas plus de temps au moins et qu'on en finisse..."

Mais l'ingénieur était dans un piètre état... Comme d'habitude la fièvre du combat était retombée, et le laissait seul, à contempler ce qu'il avait fait, à en éprouver une profonde nausée... Il n'alla pas jusqu'à en vomir, mais était voûté, sur sa selle, crispée, s'efforçant à retenir ses pulsions... Mais au moins sa réponse face aux dires de Wilfred fut claire et évidente alors même qu'il descendait de sa monture pour se diriger vers le semi-homme, encore inconscient.

"Cela... Est hors de question... Il doit au moins pouvoir saisir la chance pour laquelle nous avons tué. Nous ne pouvons pas nous permettre de le ramener, cela nous ferait perdre trop de temps, mais il peut encore y parvenir par ses propres moyens."

Et sur ces mots il usa de la lame de son pistolet pour défaire les liens, sans se soucieux de la désapprobation de Wilfred, qui ne fit cependant rien pour l'en empêcher, même si son regard sur Bea était pesant, comme s'il espérait qu'elle le raisonne...
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue21/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Bea Boombolt Sam 22 Aoû 2015, 07:47

Le combat avait rapidement été terminé, tel que je l'espérais. Plus un combat était rapide, moins les chances d'être blessés étaient élevées. Mon attaque sur leur archer, bien que possiblement aussi incompétent que le reste du groupe, avait permis de se concentrer sur les autres menaces. Bien que je n'étais pas celle qui préférait prendre une vie, je n'avais aucun remord à ce qui avait été accomplis. Enfin, ce n'était pas tout à fait vrai... Mon seul regret était d'imposer un tel choix à Seraphin qui détestait tuer. Bien sûr, ses chasseurs de monstres étaient d'horribles personnages qui seront rapidement oubliés par leurs communautés, mais le geste de prendre une vie était toujours présent. Mais la décision avait été prise et, pour être parfaitement honnête, c'était possiblement le ''meilleur'' choix pour Seraphin. Il aurait tuer le semi-homme innocent plutôt qu'un homme malhonnête. C'était une piètre récompense, mais la différence me semblait importante: au moins il avait prit la vie d'une personne qui avait prit plaisir à mettre terme à celle des autres plutôt que la vie d'un individus ne cherchant qu'à vivre la sienne paisiblement.

J'avais également de la compassion pour cet inconnu qui avait fait, tel que je l'avais fait, un long voyage pour arrivé au donjon. J'avais été chanceuse contrairement à lui et, si je me retrouvais dans une telle situation, j'aurais également espérée de l'aide! C'était logique d'apporter de l'aide quand on pouvait la donner sans être en réel danger! J'espérais simplement qu'il arriverait à y arriver, mais il ne semblait pas aux portes de la mort. Exténué et malmené certes, mais il n'y avait pas de blessures pouvant l'empêcher d'arriver au donjon qui se trouve à environs deux-trois jours de marches!

Mais une fois que le combat était réellement terminée et que Wilfred avait achevé le dernier tark, il nous reprocha de ce manque de prudence que nous avions démontrer. Et sur ce point, il n'avait pas tout à fait tord. S'ils étaient plus nombreux, nous aurions été débordés et le combat aurait été véritablement un obstacle nuisible. Je fouillais rapidement les truands, cherchant leurs effets pour trouver au final qu'un peu d'or et de nourriture. La tension montait rapidement entre Seraphin et Wilfred, conflit que je comprenais parfaitement. Ma position était beaucoup plus mitigé et n'était pas entièrement basé sur la gentillesse. J'étais gobeline, mes choix étaient presque toujours dictés en fonction de ma survie et celle de mes compagnons. Alors que je revenais au niveau de mon garde privé, je pouvais voir son regard qui était fixé sur moi. Je répondais tout bonnement ce que je pensais de cette escarmouche:  


-Le combat était presque inévitable. Même en observant des humains qui voyage, leur archer nous as viser. Et rien ne nous garantis qu'ils n'étaient pas des brigands qui se glorifient en se décrivant comme de simple chasseurs de monstres. C'était le choix le plus prudent: avec l'effet de surprise, nous pouvions les mettre hors combat rapidement, plus rapidement que si nous avions fait ce qu'on leur demande.

Le temps était quelque chose de très précieux pour nous! Alors que nous avions pris quelques minutes pour tuer une menace potentielle qui nous aurait fait perdre du temps et qui restait potentiellement dangereuse malgré tout, ça me semblait la chose la plus logique à faire. Bien sûr, d'autres complications auraient été très problématiques, mais c'était une raison de plus pour se dépêcher par la suite. Dans les faits, la vie du semi-homme n'était pas ma priorité, mais sa survie coïncidait avec nos intérêts. Mais il y avait également cette parcelle de mon être qui espérait ne pas causé la mort d'une personne qui n'était pas dangereuse. Tuer pour se défendre était une chose, mais je ne pouvais pas réellement désirer tuer pour une autre chose!

Alors que je me dirigeais vers Seraphin, j'ajoutais mon avis sur la vie du semi-homme.


-Et puis, ça ne servirait à rien de le tuer maintenant. S'il doit survivre et arriver au donjon, il aura réussi ce qu'il désirait faire. Et si nous lui offrions le choix, il choisirait de vivre. Pas simplement pour vivre quelques jours de plus, mais simplement qu'il aura tout donner dans son voyage.

Ce serait illogique de ne pas lui laisser une chance et de le tuer aurait été encore plus incompréhensible. Notre choix était de tuer les humains pour ne pas perdre de temps avec l'assassinat d'un monstre sans défense. Lui enlever la vie après tout ça, c'était simplement impensable pour moi. Et puis, s'il doit mourir, autant que ce soit alors qu'il est au bout de ses forces et qu'il a tout tenter pour y arrivé. Pour que, dans sa mort, il puisse penser qu'il est mort en essayant plutôt que de revenir parmi les vivants en racontant qu'il avait été lâchement tuer. Je déposais ce que j'avais trouvé dans un morceau de tissus que j'avais pris sur un des corps, lui offrant la possibilité de se restaurer pour reprendre quelques forces. Je posais ma main sur l'épaule de mon amour et, malgré son état plutôt fragile, je lui dis que nous devions reprendre la route maintenant. Nous ne pouvons pas trop traîner...

Nous sommes tout les trois retourner sur nos montures et le chemin reprit de plus belle. Bien que Seraphin n'était pas dans son assiette, il ne diminua pas la cadence. Le reste de la journée se fit dans le plus grand calme et il n'y eut personne pour nous arrêter. Bien que certains détours étaient nécessaires pour éviter quelques routes très fréquentés, les quelques rencontres hasardeuses avaient été faites dans le plus grand respect. Il y avait même un ou deux paysans qui nous levaient leurs chapeaux! Peut-être que nous avions la carrure de nobles ou d'individus de marque? Mais ce n'est qu'un peu avant le couché du soleil, alors que l'idée de prendre du repos arrivait rapidement, que le fait le plus étrange de la journée se produisit: alors que nous étions éloignés des grands chemins, près d'un petit boisée, une fumée commença à s'élever dans le ciel. Bien sûr, la forme de cette fumée qui s'élevait était celle d'un feu de camp banal. Cependant, la couleur verte de celle-ci était plutôt étrange pour une personne ne l'ayant jamais observé auparavant. Je me tournais vers Seraphin et je ne pouvais m’empêcher de dire:


-Je crois que la chance nous souris! Ou du moins Seam quand il nous verra!

Tout ça me semblait très improbable: par quel heureux hasard pouvions-nous rencontrer une personne connue à cet endroit? Mais avec mon ancêtre, c'était une question purement rhétorique. Alors que Wilfred semblait méfiant et je devais lui expliquer que c'était un ami. Expliquer par la suite comment je pouvais le savoir et que c'était sans risque était plus complexe... Nous sommes donc arrivés près d'une clairière où s'était installer une petite caravane. Près du petit feu se tenait bien la personne que je connaissais, possédant des habits aussi histawy que je ne l'étais normalement! Il n'eut que le temps d'observer l'arrivée du groupe que je lui fait de nombreux signes de la main. Une fois plus près, nous descendions de nos montures alors que j'entendais mon ancêtre pour la première fois depuis quelques mois.

-Si mes yeux n'étaient pas aussi bons et mes souvenirs aussi précis, je doute que j'aurais reconnu une gobeline sous un tel déguisement! C'est également un plaisir de vous revoir en relative bonne santé, cher Seraphin! Je ne connais pas votre troisième compagnon, mais vous êtes le bienvenue à partager mon feu ce soir! Cependant, et pardonnez la curiosité, je me demande ce que vous faites à l'extérieur du donjon...
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue20/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Seraphin Dim 23 Aoû 2015, 23:04

Cette fois ci, ce fut à peine si Séraphin écouta les propos de Bea, par trop concentré sur la section des liens du semi-homme. Oh, il en saisit quelques bribes, acquiesçant vaguement face au fait que l'affrontement s'était bien déroulé, et ce encore davantage face à sa décision quant au destin de la créature lui faisant face... Il semblait alors faire preuve d'un certain détachement, semblant ne ressentir aucun sentiment sur l'instant. Cependant, il ne s'agissait là que d'une façade. Il ne voulait pas que son aimée s'inquiète de nouveau pour lui, alors même qu'elle avait su l'apaiser la veille, il ne voulait pas abuser de sa bonté et de sa patience... C'était à lui, et à lui seul de faire des efforts. Pourtant, au fond de lui, il était écœuré. Écœuré d'avoir tué ces hommes, écœuré de faire passer sa vie avant celle de cet halfelin, écœuré par lui même.

Pourtant il savait pertinemment que ce n'était pas par égoïsme qu'il agissait ainsi. Bien sûr, il serait ravi que de pouvoir stopper la progression du poison qui rongeait son corps, mais surtout il agissait pour le bonheur de son amour avant tout, et il savait qu'elle ne trouverait pas le repos avant qu'il ne soit guéri ! Mais cela ne suffisait pas pour faire disparaître la culpabilité qu'il éprouvait... Et le pire dans tout cela, c'était qu'il ne pouvait même pas se permettre d'attendre pour récupérer, ce serait encore du temps perdu, et davantage de gâchis... Il constata alors avec une légère moue le butin de Bea... Il avait beau avoir travaillé sur plusieurs artefacts récupérés par la garde, il restait croyant et le fait de piller les corps n'était pas une chose qu'il appréciait... Mais cette moue fut rapidement remplacé par un sourire, tout aussi léger, quand il vit que le fruit de cette rapine était utilisé afin d'offrir à l'halfelin de quoi poursuivre sa route ! Ce qu'il allait lui même faire, encourager par la main de son aimée sur son épaule, lui effleurant doucement les doigts avant de lui souffler.

"Je sais..."

Wilfred, face à la décision du couple, était déjà remonté en selle, tandis que le halfelin semblait reprendre ses esprits, se rendant compte qu'on l'avait détaché et se frottant les poignets... Ce face à quoi l'homme de main du ruffian répondit d'une voix sèche.

"Il faut partir maintenant, avant qu'il nous tienne la jambe ou puisse voir assez nos visages pour vendre la mèche au cas où il se fait encore attraper !"

Et quand bien même l'ingénieur n'apprécia guère ces propos, ce fut ce qu'ils firent, continuant leur route. Se faisant ils firent d'autres rencontres, mais bien plus pacifiques, les individus qu'ils croisaient n'étant que des voyageurs prenant le risque de s'approcher à ce point du donjon ou bien des paysans cultivant les terres non loin, ces derniers faisant par ailleurs preuve d'une certain respect à leur encontre, probablement de par leurs montures qui, Séraphin tendait à l'oublier à force de vivre dans le donjon, étaient souvent l'apanage des nobles ou des personnes d'importance. Cette situation convenait à vrai dire parfaitement à l'ancien inquisiteur, aucun de ces individus ne s'alarmant particulièrement de leur présence et ils les oublieraient probablement rapidement ! Cependant, au fur et à mesure qu'ils progressaient sur leur routes, ces rencontres fortuites se firent de plus en plus rare, que ce soit de par l'approche de la nuit qui faisait souvent quitter les routes à l'homme avisé, ou bien de par la raréfaction des villages environnant... Et c'est ainsi qu'ils furent seuls quand une fumée verte s'éleva au dessus de la cime des arbres. Cette dernière ne fut pas pour rassuré Wilfred, qui porta sans plus tarder sa main à son arme, tandis que Séraphin ne savait pas quoi en penser, du moins jusqu'à ce que Bea leur apporte une réponse possible... Mais en même temps que diable venait faire son ancêtre responsable de son physique atypique dans les environs ? Enfin, pour peu qu'il lui ait fallu une raison, et l'ingénieur laissa donc tomber cette idée, se contentant d'espérer qu'il s'agissait là d'un heureux présage.

Ils repoussèrent donc quelque peu leur repos afin de rejoindre l'origine de cette fumée verte, Wilfred suivant le couple, bien que paraissant toujours méfiant... Après tout, du moment qu'ils restaient en vie et progressaient à un rythme raisonnable il n'avait pas son mot à dire sur leurs décisions, quand bien même elles lui semblaient sottes ! Il fut cependant de plus interloqué par cet homme aux atours de farfadet, mais aussi grand qu'un homme, qui fut salué à grand cœur par la gobeline, et avec plus de retenu par l'ingénieur... Le ruffian quant à lui s'orna de son habituel sourire moqueur, laissant le couple faire face à l'interpellation de cet individu qu'ils semblaient connaître. Ainsi ce fut avec un sourire que l'ancien inquisiteur répondit avec son interlocuteur.

"En relative bonne santé... C'est exactement la raison qui m'amène à l'extérieur de ces murs, ma santé, qui nécessite une substance particulière pour ne pas se détériorer... Et j'avoue que je me prends à espérer que votre chance nous en attire sans plus tarder une pleine cargaison ! Et je ne peux que vous féliciter d'avoir reconnu votre descendante malgré nos subterfuges. Je ne peux que prier pour que le clergé se montre moins perspicaces."

Cela pouvait paraître étrange, mais rencontre une connaissance amicale en dehors des murs du donjon avait quelque chose de rafraîchissant pour le jeune homme, tout comme l'avait été la nuit étoilée de la veille, et de fait il manifestait son plaisir de le rencontrer. Seulement, Wilfred, avec son sourire, s'immisça dans la conversation.

"Des retrouvailles visiblement... Cela est toujours une chose plaisante ! Seulement j'avoue m'interroger également, monsieur, sur les raisons de votre présence en ces lieux. Je pense que cela est une question raisonnable, puisque vous nous l'avez nous même adressé."

Sa voix, bien que cordiale et amicale, avait quelques tournures d'injonction. Rien de menaçant ou d'irrité, simplement il semblait ne pas vouloir être contrarié...
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue21/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Bea Boombolt Mer 26 Aoû 2015, 15:51

Mon déguisement semblait ne poser aucun problème à mon ancêtre et ce dernier me reconnu presque immédiatement. Bien que mes traits n'étaient pas très différents, je ne pensais pas qu'il me reconnaitrait aussi rapidement! Mais sa présence ici était très réconfortante, je ne pouvais pas le nier. Avec la présence d'un être constitué de chance, est-ce qu'il était possible de tomber sur un problème? Et puis, c'était de la famille après tout! Il y avait eu une certaine correspondance qui s'était établit entre nous, bien qu'avec des délais variables entre chacune de nos lettres. Si je pouvais recevoir une lettre par pigeon voyageur, il était tout à fait possible que le prochain message soit écrit sur une écharpe qui s'était perdu au vent avant de tomber en ma possession! Cependant, bien que je connaissais sa motivation pour retrouver les autres descendants qu'il avait eu, je ne savais pas toujours où le conduisait ses voyages ni pour quels motifs.

Ceci dit... Lorsqu'il s'était adressé à Seraphin et qu'il avait affirmer qu'il était en ''relative'' bonne santé, est-ce qu'il savait également pour le mal qui rongeait mon compagnon? Ça me semblait suspect tout ça... Ou du moins assez pour que je pose quelques questions plus tard à ce propos. Mais ça ne semblait pas être véritablement quelque chose que mon ancêtre tente de nous cacher. Dans tout les cas, sa présence me posait également plusieurs questions bien que j'étais bien heureuse de le voir ici!

Alors que nous posions pied à terre et que les chevaux pouvaient maintenant se reposer, je prenais la bride de nos montures avant de rejoindre celle qui portait la caravane. C'était une belle bête très gentille, je ne pouvais m'empêcher de perdre quelques moments à ébouriffer sa crinière. J'écoutais néanmoins la conversation qui se produisait à quelques mètres, j'étais intéressée à connaître la réponse.


-Je doute qu'une personne sans magie détecterais la supercherie. Plusieurs hommes du clergé sont entrainés pour repérer de tels détails. Mais si vous êtes arrivés jusqu'ici, vous devez le savoir. En ce qui concerne la chance, il est préférable que je n'influence en rien votre quête. Si je tente de vous octroyer un peu de cette chance, il ne faut pas oublier qu'elle peut vous quitter au pire moment.

Je ne pensais pas que Seraphin demandait réellement un coup de pouce de ce genre à mon ancêtre, peut-être simplement un souhait de bonne chance, mais j'oubliais à quel point ce sujet était risqué avec Seam. Et qui semblait être une épée à double tranchant lorsqu'il nous l'exposait ainsi. Je me souvenais qu'il pouvait simplement absorber et redistribuer la chance des lieux qu'il visitait, mais ce n'était pas une force que nous pouvions manipuler. Ce serait bête d'être les plus veinards au monde sur notre trajet pour que ses effets se dissipent lors de la première confrontation.

-J'ai fait un long voyage avant de revenir ici. J'ai visité le nord d'Amessa pour trouver une branche familiale qui avait élu domicile dans la cité de Balmor. Ce n'est qu'après mon arrivé dans la province que j'ai entendu les récits du massacre qui s'y est perpétué il y a maintenant quelques années.

La seule chose que je connaissais véritablement de la ville des mages était la famille gobeline qui y était établis. L'un des derniers grands mages de cette ville était un gobelin qui avait chèrement vendu sa peau avec ses sorts. La légende parlait d'une flamme qui avait la couleur des gobelins et qui pouvait combattre celles que crachait les plus vieux dragons! Cependant, la nouvelle de sa mort avait embellis bien des détails, alors je ne savais pas si c'était bel et bien vrai. Mon ancêtre continua son récit alors que je me dirigeais vers mes compagnons une fois de plus.

-J'étais sur le chemin du retour lorsque des hommes du clergé m'ont ''capturer''. J'ai été avec plusieurs autres créatures et j'ai entendu parler d'un endroit dans lequel plusieurs expériences seraient faites sur les monstres. Ils n'ont pas été très bavard sur le sujet, mais leur chance a rapidement tourner. Il y a quelques nuits, l'un des gardes manqua de prudence et les clés furent en ma possession. Autant dire que la vie de ses hommes ne dura guère longtemps face à plusieurs captifs qui ne souhaitaient que leur mort. Ce qui était ennuyeux puisque je ne pouvais pas obtenir plus ample information. Depuis, je vagabonde un peu dans ses lieux... Mais votre arrivé pourrait être plus qu'un simple hasard. Peut-être que l'endroit que je cherche est également le votre...
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue20/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Seraphin Mar 01 Sep 2015, 17:07

Tout en regardant par moment sa compagne occupée à prendre soin de sa monture, le jeune humain écoutait attentivement les dires de son ancêtre, acquiesçant tout d'abord face à ces derniers. La potion, en effet, n'avait rien à craindre des gens du commun. Cependant, l'ancien inquisiteur savait parfaitement que ceux qui avaient été ses pairs, et même les clercs de moindre rangs, était, du moins pour certains, à me^me de détecter la présence d'un monstre au travers des artifices que ce dernier pouvait déployer. Après cette détection était assez imparfaite, l'individu devant dans la plupart des cas déployer sa magie dans l'intention de découvrir la supercherie, ce à quoi il ne pensait pas tout le temps, ce qui était probablement leur meilleure chance. Après tout, aussi près du donjon Kanabo, les monstres étaient moins susceptibles d'user de tel déguisement, et de fait les clercs étaient bien moins vigilant quant à ces derniers ! Quant à la chance, le jeune homme ne l'avait évoqué que par plaisanterie. Il avait bien retenu ses explications sur ses pouvoirs lors de la précédente visite et de toute façon, il n'était pas un individu qui se reposait sur sa chance. Après tout, en tant qu'ingénieur, c'était justement son but que de réduire la part de chance en toute chose qu'il faisait, à travers ses calculs et ses estimations ! S'étant placé un peu à l'écart, Wilfred, lui, observait la situation de loin, mais tout dans son attitude trahissait le fait qu'il était particulièrement intéressé par les propos de l'élémentaire

Le sourire qu'il afficha cependant durant cette première tirade s'effaça bien vite, lorsque l'élémentaire lui fit part du but de son voyage, à savoir les retrouvailles avec un lointain descendant, comme il l'avait fait pour Bea. Seulement, il s'était avéré être bien moins fortuné, et ce malgré sa race, n'ayant trouvé nulle trace de lui, et pour cause, le conflit violent qui avait eu lieu à Balmor et qui avait sans doute causé la mort de ce gobelin. L'évocation de la chose ne fut pas sans rappelée quelques souvenirs à Séraphin, qui eut un léger soupir, commentant brièvement la chose avec morosité.

"Si j'avais su que vous comptiez vous y rendre j'aurai pu vous dire ce qui est arrivé à Balmor. Enfin... Au moins êtes vous certains que votre héritier n'est plus là."

Il avait quelques souvenirs de ce conflits... Non pas parce qu'il y avait participé, il était alors bien trop jeune pour être d'une quelconque utilité... Plus de dix ans en fait ! A cette époque, il était encore aux côtés de ses parents, et l'église n'était pour lui qu'un lieu où il accompagnait sa mère pour remercier leurs protecteur, et l'ingénierie était le travail de son père. Et s'il en avait quelques connaissance, c'est parce que la guerre avait fait grand bruit, semblant être toute proche ! Certes il s'avérait qu'elle avait lieu loin d'eux en vérité, mais le fait qu'elle se déroule en Amessa même lui avait conféré une proximité telle qu'elle avait alors suscité la crainte, mais aussi la fascination chez lui. Les sorts qu'avaient déployés les plus puissants des mages de Balmor, le massacre de Place-Gaie, le premier de la poudre dans un conflit armé, tout cela il en avait entendu parler enfant, et même après lorsqu'il fut entraîné à devenir inquisiteur.

En effet, la guerre de l'arcane, comme elle était désormais appelée, était de par sa faible ancienneté un des sujets de prédilections de leurs études des conflits, afin de voir comment l'ennemi œuvrait et comment le contrer, ainsi que les usages possibles des nouvelles découvertes entraînées par la poudre. Il lui semblait par ailleurs se rappeler des exemples qui leur avait été donnée de magies particulièrement dévastatrices, tel les puissants sortilèges de feu qui avaient pratiquement réduits à néant la cavalerie d'Auran, malgré la protection magique des inquisiteurs sur place ! Elle était également intéressante pour eux à étudier d'un point de vue politique, puisque l'aide apportée par l’Église avait permis d'affirmer son pouvoir sur la ville d'Auran, jusque là relativement indépendante... C'était à cette occasion qu'il avait entendu pour la première fois du Porte-Haine, un individu qui n'était dans le fond qu'assez peu connu, mais qui pour les milieux dans lesquels il était familier, et c'était le cas de certaines branches de l'Eglise, ne laissait pas indifférent...

Mais l'amertume qu'évoquait en lui ces souvenirs ne fut rien comparé au sursaut qu'il eut lorsque Seam lui fit part de ce qui lui était arrivé. Éprouvant un mélange de dégoût et de hargne en comprenant que si ça n'avait été son pouvoir qui lui avait offert une incroyable opportunité, il aurait très bien pu être victime des expériences de l’Église... Et pour être honnête, la simple idée de ce qui pourrait être fait en exploitant le pouvoir unique d'un tel élémentaire suffisait à aviver les plus vives craintes de l'ingénieur. Il ne fut d'ailleurs pas le seul à réagir, puisque Wilfred s'avança un peu, son sourire se faisant crispé, presque agressif, prenant brusquement la parole.

"Je trouve quand même que c'est un sacré hasard que nous croisions en un tel lieu une connaissance de mes compagnons de route, qui, qui plus est aurait le même objectif que nous. Oh, je ne dis pas, des bras en plus, du moment qu'il ne sont pas encombrés de sensiblerie, seront à coups sûr les bienvenus. Seulement..."

Et alors il eut un geste brusque, son bras se tendant soudainement, et Séraphin tendit alors les siens par réflexe afin d'empêcher un coup de poignard d'atteindre Seam, mais il fut trop lent... Trop lent pour gêner la tape dans le dos, rapide, mais purement amicale que le ruffian adressa à l'élémentaire, tandis qu'il riait, regardant le jeune homme, avec un sourire canaille !

"Tu as cru quoi, toi ? Enfin, je disais, seulement, avec votre caravane nous allons manquer de discrétion, et cela risque de nous ralentir, alors peut être vaudrait il mieux la laisser ici... A moins que vous n'ayez une solution bien sûr, mais dans les deux cas vous serez le bienvenu. Après tout, un individu qui pense pouvoir se rendre en un tel lieu seul, alors même qu'il s'est déjà fait attraper doit bien avoir quelques talents, hm ?"

Séraphin apprécia assez peu la blague du ruffian et ne le cacha pas das son attitude... Néanmoins il semblait favorable au fait que Seam se joigne à eux, après tout, autant ne pouvait il pas leur donner de chance pour le voyage, autant cette dernière leur serait favorable tant qu'il resterait à leur côté ! Après, Wilfred ignorait cela et pour lui Seam devait lui paraître être un humain comme un autre, si ce n'était son accoutrement excentrique, tout comme Séraphin l'avait considéré lorsqu'il l'avait vu pour la première fois, et sa question quant à ses talents n'était assurément pas désintéressé !

Mais quoi qu'il en soit, l'homme de main de Crocs-noirs n'était dans le fond qu'une aide dans leurs quêtes, il n'appartenait qu'à lui et à Bea d'accepter la présence de Seam parmi eux, et doutant que la chose déplaise à sa compagne il se permit de prendre la parole pour eux deux.

"Au vu de ce que nous savons, il est vrai qu'il est plus que probable que nous cherchions le même lieu, et ce serait un plaisir que de voyager avec toi, mais j'avoue me poser une question. Tu nous avais dit, il me semble, que tu ne t'impliquais pas dans les événements du monde, du moins ceux qui ne te concernaient pas toi, ou ta famille, donc pourquoi cherches tu toi même ce lieu ?"

Au vu du caractère du personnage il s'attendait presque à ce que ce soit de la simple curiosité de sa part... Mais le jeune homme préférait être certain qu'il n'avait aucun projet dément en tête, après tout il n'était pas gobelin, mais rien ne l'empêchait d'être moins raisonnable que sa descendance ! Il jeta par ailleurs de nouveau un regard vers Bea, s'assurant que tout allait bien pour elle, tandis que Wilfred continuait à être à proximité de Seam.
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue21/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Bea Boombolt Sam 05 Sep 2015, 20:30

Une partie de moi ne pouvait s'empêcher de trouver étrange qu'un être tel que mon ancêtre soi aussi mal informé. Après tout, si une gobeline au font d'une colline savait que cette guerre avaient eue lieu, un être qui voyageaient autant se devait de rester informer! Enfin, c'était le problème des immortels ou de ceux qui vivent trop longtemps: ils perdaient le fils du temps et des évènements qui se produisaient. Ce n'était pas vraiment un reproche envers Seam, mais simplement une constatation: après plusieurs siècles d'existences, les elfes, les vampires et bien d'autres races ayant une longue longévité se détachaient toujours des évènements du monde.

Seraphin semblait probablement celui qui s'y connaissait le plus dans la matière. Après tout, il avait fait partit du clergé et il devait connaître les histoires qui découle de cette guerre. Ce n'était pas un sujet que nous parlions beaucoup, mais je pense qu'Engar avait participer à cette guerre lors de sa jeunesse. Ce qui me fit réfléchir un peu: Engar était quand même très vieux si on y réfléchis bien! Il était vétéran d'une guerre alors que je créais mes premières bombes! Mais mon esprit s'égarait rapidement du sujet. Mon petit ange semblait beaucoup trop sur la défensive alors que Wilfred s'informait tout en donnant une tape amicale à mon ancêtre. Détail que Seam sembla noter, mais il restait courtois en disant simplement à mon gardien:


-Bien que cette caravane soit bien confortable, elle n'est pas nécessaire pour mon transport. La laisser ici serait la meilleure des solutions.

Alors que Seam s'assit autour de son feu, nous invitant à faire de même, il recommença a fumer sa pipe avant de poursuivre. Il avait prit un petit moment pour bien réfléchir à ses mots avant de continuer. J'avais pris place près de Seraphin, Wilfred ne semblait pas s'être installer trop en retrait. La présence de Seam dans notre groupe était une bénédiction et je considérais que son aide serait bien précieuse. Il ne semblait pas contre cette idée, mais Seraphin disait vrai: pourquoi désirait-il se rendre là-bas s'il tentait toujours de demeurer neutre? Est-ce qu'une piste pour trouver des ''cousins'' très éloignés le menait là-bas? Un désir de vengeance? La réponse ne se fit pas attendre trop longtemps. 

-J'ai une réponse pour vos deux questions, Seraphin. Je n'ai aucune certitude sur la destiné de mes descendants qui se trouvaient à Balmor. Peut-être sont-ils encore vivant, peut-être sont-ils six pieds sous terre... Et je doute de les retrouver à cet endroit. Mais il y a une crainte qui m'habite et j'ai normalement un excellent instinct sur la matière:

Il prit une courte pause. Il s'approcha du feu, la lueur rouge donnant un air plus grave à ses traits. Mon ancêtre était un bon vivant et souvent d'une bonne humeur. Mais il semblait si sérieux en cet instant, c'était alarmant. Il avait diminuer le ton, assez pour que nous puissions l'entendre. Il nous fit alors une révélation qui me tracasserait pendant une bonne partie de la nuit...

-La guigne est sur ses terres. Et je m'y connais dans la matière! Lors de mon arrivé sur le territoire, je n'avais pas ressentis ses effets sur mon être. Mais la raison de ma capture est simple: le drainage de mes propres réserves. Et la seule méthode que je connais pour maudire un endroit de cette façon, c'est l'établissement permanent d'un des membres de ma communauté...  

-Je pensais que vous n'aimiez pas rester au même endroit à cause des... conséquences que ça entraine sur les autres êtres vivants. Du coup, ce serait possible qu'un de vos congénaires soit prit au piège à cet endroit?

-Je n'en suis pas sûr moi-même. Mais que ce soit de gré ou de force, je n'ai pas de doute que l'un des miens est à cet endroit. Dans les deux cas, je dois prendre des mesures pour rétablir l'ordre naturel. Je ne sais pas ce qui se trame dans ses lieux, mais c'est un peu ma responsabilité de régler tout ça et de venir en aide environs une personne de mon propre sang... 
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue20/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Seraphin Mar 08 Sep 2015, 18:29

La décision qu'avait prit Seam de laisser derrière lui sa caravane fut quelque part un soulagement pour l'ingénieur, qui n'avait de fait plus à craindre de devoir peler le pour et le contre de sa venue dans le groupe... Et s'il fit de son mieux pour ne rien laisser paraître de sa satisfaction, ce ne fut pas le cas de Wilfred qui afficha un large sourire face à cette annonce, commentant même de façon enjouée.

"Voilà une décision des plus plaisantes à entendre, d'autant plus qu'avec les chevaux les tirant nous n'avons même pas besoin de nous inquiéter de la façon dont vous pourriez nous suivre, du moins pas sans prendre le risque de nous en approprier un !"

Il était aisé de deviner ce qu'il entendait derrière le mot "approprier", quelque chose sans doute à mi-chemin entre l’extorsion et le vol... Mais même acheter une monture aurait été se faire remarquer plus que nécessaire, déjà qu'ils l'étaient assez de par le simple fait qu'ils en possédaient ! Même si à bien y penser, le pouvoir de Seam leur en aurait sans doute apporté un tôt ou tard. Du moins c'était ce que pensait Séraphin, mais le sourire que lui apporta cette pensée s'effaça rapidement lorsque l'élémentaire de chance lui même perdit le sien, adoptant une gravité qu'il ne lui avait pas vu jusque là... Certes cela ne signifiait pas grand chose au vu de leur unique rencontre passée, mais l'humain s'était faite une certaine idée du personnage, et il n'avait jamais pensé le voir un jour si... Préoccupé.

Et même Wilfred semblait comprendre que cela n'augurait rien de bon, son propre sourire s'effaçant alors que l'élémentaire commençait à parler. Pourtant il n'y avait à priori rien d'alarmant dans son seul constat concernant le sort de ses descendants, suite à la première remarque de l'ingénieur... Mais la véritable révélation résidait à sa réponse quant à sa question. Séraphin n'était pas un individu superstitieux, loin de là, mais il savait que dès choses telles des malédictions ou le mauvais œil existaient vraiment, et souvent leurs effets étaient dévastateurs, bien qu'à l'échelle d'un individu, avec des dégâts plus ou moins conséquent pour son entourage en fonction du dit individu... En effet, aussi cruel que cela puisse être il y avait bien plus à craindre pour le bien commun de la malchance d'un roi que de celle d'un paysan... Mais ici c'était différent, les élémentaires de chances n'agissaient pas sur les personnes, mais sur leur environnement, et c'était, à en croire Seam, tout un territoire qui était affecté par cette malchance.

Cela expliquait en effet comment Seam avait été capturé, il n'avait tout bonnement plus de chance dans laquelle puiser pour en bénéficier, et avait dû bénéficier d'un résidus pour réussir à obtenir les clés des gardes, à moins que ces derniers ne les aient menées en dehors de la zone maudite... Et l'élémentaire de chance paraissait des plus certains quant aux causes de la chose , à savoir la présence d'un de ses semblables. Cette nouvelle était des plus... Malheureuse, car, non seulement Seam ne pourrait pas leur faire bénéficier de sa chance légendaire, mais qui plus il fallait s'attendre à ce que de nouveaux obstacles s'ajoutent à leur quête, sans même parler d'un nouvel objectif à atteindre... Car voler des drogues étaient une chose, mais libérer une cible ou l'éliminer, cela en était une autre. Bien sûr, Séraphin avait envisagé dès le départ la possibilité de tout bonnement libérer tout les prisonniers et réduire à néant cette base d'expérience de l'Eglise, ainsi que des autres qu'ils auraient visité, mais c'était une chose qu'il ne pouvait pas être certain de faire...Et qui semblait bien peu réalisable même au vu des ressources que l'Eglise était capable de déployer, et ce tout en demeurant un minimum discret.

Cependant, cette information, cette idée que cette terre était maudite et n'était plus affectée par quelque chance que ce soit, avait peut être un aspect positif... mais Séraphin demeurait sceptique, ce qui se vit clairement quand il prit la parole.

"En somme, il risque de nous arriver bien des ennuis avec la malchance... Mais le bon côté c'est qu'on peut espérer qu'il en aille de même pour les clercs établis dans ce lieu, peut être même, qu'étant établi ici depuis un certain, ils souffrent déjà des conséquences de la chose et ont d'autres problèmes à gérer que d'éventuels intrus. Seulement... Les hommes qui sont présents là bas sont sans doute, un peu comme moi, de ceux qui font tout leur possible pour que la chance n'ait que peu de place dans leurs actions, et s'ils rencontrent fréquemment des ennuis ils seront sans doute sur leur garde..."

Mais il y avait visiblement autre chose qui l'inquiétait... Lui même ne saurait dire quoi, ses souvenirs de quand il avait été emprisonné demeuraient flous, mais il avait... Un pressentiment.

"Et... Ce n'est surement pas un hasard s'il y a un de vos semblables ici. Qu'il soit emprisonne ou ici de son plein gré, l'Eglise doit avoir connaissance de sa présence, et l'utiliser, d'une façon ou d'une autre..."

C'était peut être absurde, mais le jeune humain voyait sans peine les applications possibles d'un tel pouvoir, pour peu que quelqu'un parvienne à en prendre le contrôle, et ce même si ce n'était que d'une façon imparfaite comparé aux élémentaires de chance, qui eux mêmes n'avaient que peu de main mise sur la chose ! Mais alors Wilfred frappa sèchement dans ses mains, son sourire étant revenu, quand bien même sa voix se fit un peu péremptoire, arrachant Séraphin de ses pensées.

"Bon... je suis peut être un peu exigeant, mais j'aimerai savoir de quoi vous parler là... En plus d'ignorer ma question quant à vos talents, monsieur le petit veinard, j'aimerai comprendre de quoi vous parliez en évoquant ces réserves, ou encore une personne de votre propre sang..."

Toujours, sa voix était amicale dans le fond, mais les mots qu'ils choisissaient ne l'étaient pas par hasard et laissaient transparaître une volonté inébranlable d'avoir des réponses... Et après un soupir Séraphin se permit de prendre la parole pour Seam, du moins sur les sujets pour lesquels ils pouvaient répondre à sa place.

"Petit veinard...C'est bien le terme, Seam est un individu d'une certaine capacité à attirer la chance. Il n'est pas le seul à posséder ce pouvoir, mais ce dernier a quelques contre coups qui le force d'ordinaire à voyager tout le temps, afin de justement ne pas épuiser ses réserves de chances..."

Mais il éluda la partie concernant son propre sang, car elle éveillait aussi certaines interrogations chez Séraphin, car désignait il là un de ses potentiels descendant, ou bien tout simplement un membre de sa race ? Après tout... Ils étaient assez peu nombreux pour se considérer comme une grande famille, alors cela n'aurait rien de choquant... Seulement cela faisait beaucoup à assimiler pour Séraphin qui se devait de reconsidérer son approche de la situation... Mais il finit alors par se relever, grimaçant un peu.

"Enfin, en ce qui me concerne, j'en sais assez maintenant, alors je ne vais pas perdre davantage de temps... Il est plus que temps de prendre du repos. La journée a été ...Fatigante."

Avec l'incident avec les humains, il ne s'était pas tout à fait remis des morts qu'il avait causé, et de toute façon il préférait maintenant éviter de trop s'encombrer l'esprit avec trop de détail... Il avait déjà bien assez à faire avec ceux qu'il possédait désormais...Et ce fut donc pensivement qu'il commença à installer le camp, laissant éventuellement Bea poursuivre ses retrouvailles avec son ancêtre ou Wilfred poursuivre avec ses question, tandis que lui même essayait aussi bien d'oublié ses actes, que de se rappeler ce qui lui était arrivé exactement lors de sa captivité... il avait un pressentiment en entendant Seam parler.. C'est qu'il devait avoir eu connaissance de quelque  chose à ce sujet et il ne voyait pas d'autres occasions où il aurait pu apprendre une telle chose et l'oublier !
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue21/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Bea Boombolt Jeu 10 Sep 2015, 01:16

Wilfred et Seam semblait bien s'entendre ou, en ce qui me concerne, se tolérer mutuellement. Déjà que la tension était apparente entre mon amour et mon garde du corps, je nous considérais chanceux de ne pas subir une animosité entre un roublard et un élémentaire de chance! Oh, il ne faut pas penser que j'appréciais particulièrement Wilfred, mais je n'étais pas hostile. Je gardais un oeil sur lui, mais Seraphin avait fait la même chose. Alors que mon ancêtre nous expliquait que les montures qu'il avait obtenus provenait du convoi l'ayant capturer, l'acquisition n'avait pas été sans risques. Mais la conversation avait rapidement tourné vers le drame... Si tout était vrai, mes inquiétudes étaient les mêmes que Seraphin. J’exprimais également mes craintes ouvertement et peut-être avec une once de peur dans ma voix… 

-Mais si un être absorbe la chance de ses lieux, ça ne change pas le problème de malchance… La balle de Seraphin pourrait ricocher dans l’œil de Wilfred qui, aveuglé par la douleur, me bousculerait tandis que j’échappe une bombe qui pourrait exploser à nos pieds! Ce n’est pas la situation que j’espérais avec ce voyage…

Cette possibilité me dégoutait un peu. Il arrivait régulièrement qu’un groupe d'aventurier, tel que le notre, manque de bol et que certaines actions soient légèrement ratés. Mais si la malchance était insoutenable, avions-nous réellement une chance de réussir cette expédition? Le seul point positif était que nos adversaires seraient également malchanceux. Enfin, s’ils ne se trouvaient pas près de l’autre élémentaire qui leur accorde ses pouvoirs uniquement par sa présence! Wilfred partageait probablement mon inquiétude à ce sujet, s’il croyait vraiment à cette histoire qui semblait des plus étranges et farfelues. Je voyais rapidement que, malgré son apparence dissimuler derrière son sourire, grandissait une certaine frustration. Alors que l'on parlait de chance et de superstition, il ne devait pas comprendre pourquoi nous prenions ses propos aussi sérieusement. 

-N’ayez aucune crainte en ce qui concerne le hasard et la malchance. Si je ne peux pas vous accorder des pouvoirs tels que les miens, je peux empêcher les effets néfastes de vous atteindre. Vous n’aurez pas vous souciez de la scoumoune tant que je serais près de vous.

Seraphin dit alors son inquiétude très profonde. Que ce pouvoir ait été utilisé volontairement et que cette puissance soit déjà aux mains du clergé. Je ne pensais pas que c'était le cas puisqu'une telle arme aurait été utilisé bien plus tôt! Avec l'ampleur de la malchance présente, ce ne devait pas être tout récent! Enfin, c'était une possibilité et Seam semblait prendre en considération cette hypothèse avant de dire le moindre mot. Mais c'est à ce moment que notre autre compagnon s'exprima franchement. Ce qui donna un léger sourire à Seam alors que Seraphin expliqua ce qu'il connaissait.

-Mon intention n’était pas de vous tenir à l’écart, loin de là. Je suis bel et bien un être qui affecte la chance que dispose une région. En temps normal, les membres de ma race s’isole dans des coins reculés, afin de ne pas perturber les vivants, ou bien vivent en hermite pour éviter de causer la désolation parmi les différences sociétés. Un grand désert peut être causé par la présence d’un des membres de ma race qui vit dans une caverne qui semblerait paradisiaque. C’est un procédé très long, mais qui peut se réalisé lorsque la chance est concentré autour d’un seul individu. Ce n’est pas l’unique moyen pour un élémentaire de chance d’obtenir sa propre énergie, mais les autres comportent des risques et des sacrifices que je suis peu enclin à accepter en temps normaux.

Ce qui impliquait que nous n’étions pas dans une situation normale. C’était rassurant de simplement savoir que ses alliés étaient prêts à faire ce qui était nécessaire en cas de besoin. Seraphin était prêt à tout pour le groupe malgré ses réticences morales. Wilfred, lui, avait été entrainé pour toujours agir ainsi, bien que sa loyauté soit partiellement questionnée. Pour Seam, j’étais légèrement incertaine de lui en ce qui concerne des combats. Il ne semblait pas très habile et sa véritable arme était sa chance! S’il ne pouvait l’utiliser, était-il vraiment capable de se défendre? Il avait lui-même affirmé que son manque de chance l’avait pris au dépourvu! Peut-être que ce serait suffisant pour qu’une telle erreur ne se reproduise plus, mais mes craintes seraient présentes jusqu’au moment lors duquel ses capacités seront prouvés.

-Et en ce qui concerne celui ou celle qui a été capturé, je ne sais pas si cette personne est réellement issue de ma lignée. Mais peu importe ce détail pour le moment, nous verrons bien lorsque nous arriverons. Je pourrais neutralisé ses pouvoirs avec les miens, ce qui sera probablement suffisant

Seraphin s'excusa avant de commencer à monter le camp. Seam, de son côté, nous proposa de manger les quelques vivres qu'il y avait dans la caravane qui serait abandonner une fois le jour arrivé. Ce n'était peut-être pas de la fine cuisine pour un humain, mais ce fut bien meilleur que les rations que nous avions apportés! Enfin, je dis ça je dis rien: je pouvais manger presque n'importe quoi... Mais c'était de la nourriture plutôt fraiche qui était probablement destinée à ravitailler l'endroit que nous visiterions sous peu. Je riais dans mon fort intérieur à l'idée que nous mangions un repas aux frais du clergé!

Une fois le repas terminé, Seam nous indiqua qu'il n'avait pas besoin de dormir et, si nous le désirions, que nous puissions dormir jusqu'au matin. Si c'était une question de confiance, Seam nous dit qu'il n'y avait pas de problème et que la compagnie lui serait agréable si nous voulions faire nos tours de gardes. Alors que Seraphin passait sous la tente, je lui laissais quelques temps seul. Il devrait bien utilisé sa dose aujourd'hui et je ne voulais pas lui imposer ma présence. Ce serait un climat d'inconfort partager... Mais après quelques temps, alors que je saluais nos deux compagnons qui discutait de tout et de rien, je rejoignais mon ange sous la tente. J'espérais qu'il n'était pas tomber de sommeil immédiatement! Sinon, je serais dans l'obligation de le réveiller pour me faire une petite place!
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue20/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Seraphin Ven 11 Sep 2015, 01:07

Les craintes exprimées par Bea étaient des plus concrètes...Et étaient à vrai dire partagés par les deux humains, Wilfred la regardant par ailleurs avec une grimace à la simple idée de recevoir une balle dans l'oeil, avant de récupérer rapidement son sourire et de commenter qu'ainsi il ressemblerait un peu plus à son chef ! Seulement son humour ne faisait sourire que lui, Séraphin restant plongé dans ses songes, analysant la situation du mieux qu'il pouvait... C'était idiot, il savait qu'il n'était pas seul, mais en même temps il avait l'impression que l'organisation, les décisions, la responsabilité de cette mission lui incombait.. Certes il se reposait aussi sur sa compagne, lui ayant déjà demandé à plusieurs occasions son avis, mais si les choses devaient mal se passer, en particulier à l'encontre de Bea il savait d'avance qu'il ne pourrait pas se le pardonner. Cependant il y eut tout de même une bonne nouvelle, Seam affirmant qu'il pourrait les protéger des effets d'une telle malchance. Bien sûr on pouvait s'interroger sur la véracité de la chose, après tout lui même en avait été victime.... Mais il restait de toute façon celui parmi eux qui en connaissait le plus sur la matière, d'autant plus qu'il n'était pas impossible que sa capture ne soit pas tant dû à de la malchance qu'à la simple absence de la chance qui le caractérisait d'ordinaire.

Wilfred pour sa part fut enfin satisfait... bon Seam n'avait toujours pas parlé de ses éventuels autres talents que ceux concernant la chance, mais déjà le fait d'être préservé des possibles effets d'une malchance chronique semblait lui plaire. D'autant plus que la chose parut d'autant plus cohérente quand Seam évoqua sa race, avec bien moins de subtilité que Séraphin, dont les propos n'avaient fait qu'aviver la curiosité de l'homme de main, qui se l'était heureusement rapidement vu assouvie !  Ce qui l'amena par ailleurs, se caressant le menton, à commenter d'une voix amusé les explications que donnaient l'élémentaire de chance quant aux effets secondaire d'une présence prolongée d'un membre de leur race.

"Dommage que votre pouvoir ait des conséquences si dévastatrices... Car je vois sans peine quelles en seraient les atouts potentiels !"

Au vu de l'individu qu'il servait, il apparaissait comme évident quelles étaient ces atouts en question, qu'il s'agisse d'avoir toujours la main mise sur des jeux de hasard, ou bien d'être certains d'avoir tout les auspices de son côté lors d'une entreprise risquée... Et à bien y penser c'était aussi vrai si en vérité il avait eu l'intention de garder cet atout pour lui même. Enfin... Les conséquences néfastes étaient bien trop grande pour que lui même, et assurément Crocs-Noirs ne prennent ce risque... Séraphin n'avait que peu de considération à l'égard du ruffian, mais il savait que ce serait une sottise que de le considérer comme idiot. Il avait bien des défauts, mais assurément pas celui là. Les gens idiots ne s'élevaient pas aussi haut...

Puis, une fois que Seam eut confirmé qu'il pourrait neutraliser les pouvoir de son congénère, descendant ou non, Séraphin s'était éloignée... Mais cette affirmation avait éveillée une interrogation en lui... Enfin, cette dernière pourrait bien attendre demain. Pour le moment, il devait se changer les idées, ce que l'installation du camp lui permit de faire assez facilement, en se concentrant sur des tâches simples, mais requérant son attention... Et il le fit avec tant d'ardeur, qu'il finit la tâche seul, rejoignant les autres alors qu'ils avaient déjà bien entamé leurs repas, se servant sa portion... Il avait alors l'esprit plus clair, plus détendu, et la discussion étant devenue un peu plus triviale il préféra repousser sa question, qui pouvait bien attendre le lendemain... D'autant plus que l'offre de Seam concernant les tours de garde lui convenait très bien, surtout au vu de la fatigue physique et mentale qui était la sienne. Cependant, sa sérénité elle même fut quelque peu brisée quand il se rendit compte de ce qu'il mangeait. Oh, ce n'était pas comme si c'était du cannibalisme ou autre, mais ces rations ressemblaient à celle que lui même avaient pu manger lorsqu'il était encore inquisiteur, et ce n'était pas sans lui rappeler quelques souvenirs.

Une raison de plus pour ne pas s'attarder sur la chose, et ainsi il finit rapidement son repas. De toute façon il devait faire quelque chose, l'heure était venue pour cela, la nuit commençant à tomber... Et ainsi il s'éclipsa de nouveau, non sans déposer un léger baiser sur le front de Bea, afin d'aller sous la tente. Une fois installé il retira ses bandages, dévoilant son bras noircies...C'était infime, mais il voyait l'évolution, le reflux des effets de la drogue, tout le progrès qu'il y avait eu... Et qui pourrait très bien être balayé tout simplement parce qu'il manquait de substance, une idée d'autant plus oppressante quand, lorsqu'il saisit l'ampoule qui allait lui servir pour aujourd'hui, il voyait son stock diminuer une fois de plus... C'était comme une horloge implacable qu'il ne pourrait stopper, un délai qu'il ne pourrait repousser et qui avait tout pour l'effrayer... Mais étrangement il n'en fut pas inquiété davantage, au contraire il y trouva la force de se rassurer, de se justifier ses probables futurs et ceux qu'il avait effectué le jour même. Il n'avait tout simplement pas le choix, et étant acculé il n'avait pas à se blâmer de ses actes, c'était du moins ainsi qu'il essayait de se rassurer.

Puis il passa finalement à l'acte, c'était un peu prématuré, mais il avait en même temps choisi de réduire les quantités de drogues à s'injecter en une fois afin d'essayer de tenir plus longtemps. Après s'être fait lui même un garrot pour mettre en évidence ses veines et s'injecter plus facilement le produit. Il avait beau fini par avoir l'habitude de la chose, le processus était toujours douloureux, son corps étant traversé de légers spasmes alors que la faible doses de drogues produisait des effets mineurs, avant de cesser de se faire ressentir. Ce n'est qu'alors qu'il retirait sa seringue, et passer un petit morceau d'étoffe sur la piqûre avant de couvrir de nouveau son bras de bandages. C'était par ailleurs ce qu'il était en train de faire lorsque Bea finit par arriver, l'ingénieur l’accueillant avec un sourire. Il était quelque part reconnaissant qu'elle n'ait pas assisté à ce spectacle, qu'il ne pouvait s'empêcher de ressentir comme dégradant. Il prit cependant tout de même le temps de finir son bandage et de ranger ses drogues et son matériel ,avant de s'écarter assez afin de lui laisser assez de place pour s'allonger, l'espace sous la tente demeurant assez restreint...

Il semblait par ailleurs évident, de par la relative lenteur de ses gestes et son attitude général qu'il était fatigué... Lais pour autant il ne s'allongea pas sur le champs, laissant Bea le faire avant de l'imiter, se lovant doucement contre elle, savourant la chaleur de son corps, avec un léger sourire, apaisé par son simple contact... Avant d'ajouter avec un léger sourire, les yeux déjà clos.

"Tu sais... Je me demande des fois Bea pourquoi tu m'aimes, avec tout mes doutes, mes tourments, que tu ne cesses de chasser, mais qui finissent toujours par revenir, ne serait ce qu'avec le halfelin tout à l'heure... Et puis quelque part ma faiblesse, quand je suis écœuré par ces morts, alors que tu les assumes sans trembler."

C'était étrange de le voir se dévaloriser ,alors même qu'il souriait, on pouvait en effet se demander pourquoi diable il souriait... puis sa main passa doucement dans les cheveux de son aimée, susurrant encore.

"Mais je te le promet Bea... Je ferai tout pour un jour être à ta hauteur... et je ne parle pas de la taille !"

Sur ces mots, ainsi qu'un léger rire, il vint lui voler un rapide baiser, l'enlaçant avec tendresse, pendant que la nuit s'écoulait dehors, Wilfred conversant avec Seam, jusqu'à ce que la fatigue vienne également frapper l'humain, qui après un ample bâillement et un bref étirement alla à son tour se reposer sous la tente.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Au lendemain, Séraphin fut le premier du trio à se relever, en partie par la faute de cette qu'il s'était retenu d'évoquer hier, mais qui lui était brusquement revenu à l'esprit le matin même, l'amenant à se préparer sommairement, avant de sortir, pour retrouver Seam... Qui contrairement à lui n'affichait aucun symptôme d'un récent réveille, et qui faisait preuve de son dynamisme et de sa jovialité habituelle. Cependant, l'humain n'avait pas la tête aux formalité, et de fait en vint rapidement au fait, s'asseyant à côté de Seam avant de lui soumettre son interrogation.

"Bonjour... Je me demandais hier... Vous n'avez eu de cesse d'évoquer le doute qu'il puisse s'agir d'un de vos descendant qui soit responsable de la malédiction de ces terres et j'avoue que la chose m'a interloqué. Vous nous aviez dit que les élémentaires de chance naissaient au hasard, sans lien avec leur parenté, alors ne serait pas un peu une grosse coïncidence si un de vos propres descendants étaient aussi un élémentaire de chance ? Ou bien... Est ce parce que la chance résiduelle de vos descendants peut avoir le même effet que la votre s'ils restent trop longtemps au même endroit ?"

Sa question pouvait paraître étrange... Mais elle était en vérité justifiée par le fait qu'il ne pouvait s'empêcher de craindre que Bea puisse un jour être affecté par la malchance s'ils demeuraient trop longtemps dans le donjon...
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue21/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Bea Boombolt Ven 11 Sep 2015, 17:37

La discussion entre l’humain et l’élémentaire continua bien longtemps, Wilfred tentait d’en apprendre toujours un peu plus. Poussé par une curiosité qui était peut-être la sienne, elle devait être fortement influencée par le rapport qu’il devrait effectuer à Dent Drock. Cette capacité était selon moi une réelle malédiction. Il y a plusieurs semaines, je pensais que j’étais celle qui possédait une malédiction… Depuis cette explication, je réalisais que mes capacités n’étaient rien comparés à ce que mon ancêtre vivait. Je considérais toujours que j’avais un problème avec ce don, mais il ne m’affectait pas autant! Je pouvais vivre là où je voulais et avec qui je voulais! Bien que j’étais condamnée à posséder une apparence qui avait été la cause de mon rejet parmi les gobelins, je commençais à m’y habituer tranquillement. D’ailleurs, je me trouvais présentement ridicule avec mon apparence humaine. Enfin, je ne savais pas si j’étais à l’aise avec cette apparence. Mes oreilles me manquaient, pour être des plus honnêtes…  Mais ce n’était pas le plus important pour le moment, nous devions penser au reste du chemin et prendre du repos!

Je rejoignis donc Seraphin qui venait de terminé ce qu’il devait faire. Mais plus que son équipement pour s’administrer sa dose quotidienne, je m’inquiétais sur la fatigue qui se lisait sur les traits de son visage. Le voyage devait être difficile dans ses conditions, aussi bien mentalement que physiquement puisqu’il était récemment sortit de l’hôpital. J’aurais préféré qu’il conserver ses forces, mais nous n’avions pas d’autres alternatives. Alors que je prenais place pour dormir, je me blottissais contre lui, profitant de ce moment que nous avions ensemble sans être à vue. Je l’écoutais alors qu’il énumérait ses faiblesses et son incompréhension. Il se dévalorisait, ce qui me troublait grandement.  Mais, au bout d’un moment, il me dit qu’il ferait tout pour y remédier. Et tout ça, pour moi… Je le serrais aussi fort que mes bras de gobeline le pouvait. Alors que nous sombrions dans le sommeil, je ne pouvais qu’ajouter dans un murmure :  


-Je considère que tu l’est déjà depuis longtemps…

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les premiers rayons du soleil avaient commencé à réchauffer les terres, le ciel passa d’un bleu sombre vers une couleur d’or. La journée s’annonçait douce, peut-être avec un peu de pluie. La nuit a été calme et aucune présence nocturne n’a été observée. Ce qui est bien dommage, j’apprécie toujours la compagnie, peu importe à quel heure de la journée. Bien entendu, j’avais quelques petits tracas à propos de ce mal qui habitait les terres… Puisque nous étions hors de cette zone, ou du moins pour le moment, j’avais récupérer une grande partie de mes forces. Assez pour défendre le groupe qui m’accompagnait dorénavant. Ou le groupe que je suivais? Bonnet blanc, blanc bonnet…

Je cachais également certaines informations afin de ne pas les inquiétés. J’étais dans les parages depuis bientôt un mois entier, pour être honnête. Mon récit était véridique et je n’avais pas mentis lorsque l’on me questionnait. J’étais un piètre menteur et les siècles d’existence n’ont été d’aucun secours pour y remédier. La chance des environs avait été drainée, ce qui m’obligeait à voyager dans cette caravane pour ne pas rester au point mort. Je ne désirais pas créer un autre endroit vidé de toute énergie. J’avais donc pris les actions nécessaires pour ne pas devenir, à mon tour, un fléau sans nom. Les autres méthodes pour obtenir ma propre chance comportait un risque après tout et…

Tient, un mouvement près de la tente des amoureux! Enfin, ils n’aimeraient probablement pas cette connotation, mais ça n’en changeait pas la vérité! Alors, qui sortirait en premier? La gobeline est-elle lève-tôt ou bien le contraire? Qui choisir? J’hésitais trop, c’était Seraphin qui s’extirpa de la tente en premier. Je levais la pipe que j’avais au coin des lèvres en guise de bonjour (puisque le jour est bon, peu importe qu’il le désir ou non, et que je lui souhaitais également une bonne journée). Prenant place à mes côtés, il m’expliqua ce qui semblait le troubler à présent. C’était compréhensible, après l’histoire que j’avais conté la veille. Cependant, je devais rapidement mettre les choses aux clairs : on ne devient pas un élémentaire de chance, on nait ainsi!


-Les chances que je sois moi-même l’ancêtre d’un autre élémentaire de chance sont très minces. J’ai cependant déjà entendu des histoires d’un camarade qui avait engendré deux autres élémentaires de chance  durant son existence. Ce qui démontre que tout est possible et qu’il s’agit simplement du hasard. Après tout, la naissance d’un des notre coïncide avec la mort d’un élémentaire. Bien que le délai exact ne soit pas connu...

Après tout, nous n’avions jamais vécu la mort d’un élémentaire aux côtés d’une mère qui donnerait naissance à un autre élémentaire de chance! D’ailleurs, les théories sur les miens indiquaient plutôt un cercle de réincarnation consécutif pour notre race. Ceci dit, rien n’était concret et rien n’indiquait une vérité plus qu’une autre. Mais il y avait une différence entre un élémentaire, et ses pouvoirs, et ceux qui était des descendants. Pour résumé, ils étaient simplement plus chanceux que la moyenne.

-Mais un élémentaire de chance nait comme élémentaire de chance. Pour ma part, j’ai développé mes capacités après ma maturité. Mais on avait découvert ma nature magique bien avant que je ne puisse utiliser la chance. La chance résiduelle, comme vous dite, qui est propre à certains de mes descendants, ne peut pas se développer d’elle-même pour créer un effet tel que celui que je possède. Généralement, le don que possède un de mes descendants sera souvent donner aux futurs générations et, avec un peu de chance, se développera encore plus.  
Bea Boombolt
Bea Boombolt

Féminin
Messages : 159
Expérience : 200
Métier : Ingénieure

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue20/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (20/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Seraphin Jeu 17 Sep 2015, 01:07

lors même que Bea s’endormait, lovée contre lui en lui adressant quelques dernières parole,s Séraphin esquissa un léger sourire... Elle était la seule à pouvoir jugé de la chose;.. Et puis elle avait peut être raison. Peut être qu'il était en effet à la hauteur mais que c'était simplement lui qui ne cessait de se dévaloriser. Mais en même temps, cette façon de penser l'avait toujours poussé à faire de son mieux, à se dépasser. Seulement, il commençait à s'en rendre compte, cette attitude était des plus inquiétantes et déprimantes pour ses proches, qui comme Bea ne devaient avoir de cesse de s'en faire pour lui... Et ainsi, il caressa doucement le dos de son aimé, avant de se laisser aller au sommeil, dormant à merveille en tenant contre lui la gobeline, avec pour idée de ne plus l'inquiéter.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cela était sans doute une des raisons pour laquelle il afficha un léger sourire dès so réveil, s'efforçant à ressentir la chose qui lui faisait cruellement défaut jusque là, la confiance en lui même... Avant de rejoindre Seam et de lui adresser sa question. Tout en se faisant il ne put s'empêcher de jeter un coup d’œil aux alentours, sur le paysage les environnants... Et qui à vrai dire était des plus paisibles, et même agréables à observer, contrastant étrangement avec leurs récits de terre maudite et la dangerosité de leur mission. Cela dit, la rêverie de l'humain ne dura guère, l'ingénieur revenant bien vite sur terre afin d'écouter la réponse de son interlocuteur. Ainsi ce dernier lui confirma la faible probabilité, bien que ce soit loin d'être impossible du fait qu'il ait une descendance appartenant à la même race que lui, et la probabilité était encore plus réduite que celui qui était responsable de la misère des environs soit un membre de sa famille.

C'était peut être idiot, mais cette pensée rassurer quelque peu Séraphin, ce serait moins difficile d'agir pour eux tous, hormis Wilfred sans doute, qui devait n'en avoir rien à faire, de faire tout ce qui était nécessaire si la cible n'avait aucun lien avec Bea et son ancêtre... Certes, L'élémentaire de chance hésiterait sans doute à tuer un de leurs congénères, mais la perte serait minime au vu des règles régissant la naissance de ceux appartenant à leur race et la limite de leur population... A nouveau c'était là de bien sombres idées, et bien déplaisantes, mais il fallait les considérer dès à présent pour y être préparé.

Et de toute façon ,Séraphin ne tarda pas à être plus soulagé qu'autre chose quand Seam lui confirma que Bea ne risquait nullement de développer des facultés aussi puissantes que les siennes, avec les contrecoups que cela impliquait... Même s'il était vrai qu'à l'entendre il n'était pas impossible que la chose puisse affecter leur descendance, pour peu qu'ils en aient une, mais après tout, il l'avait dit lui même, ils avaient autant de chance que cela leur arrive qu'à n'importe quel autre couple, à moins qu'il ne se trompe et qu'il existe en réalité une corrélation entre la filiation et les chances de naître en tant qu'élémentaire de chance... Enfin Séraphin avait conscience que réfléchir davantage à la chose serait inutile et, sans doute, absurde, et il se contentait donc d'être satisfait à l'idée que ses enfants héritent de la chance de leur mère, si cela pouvait leur éviter des déboires similaires aux siens...

"Je vois... Donc nous n'avons rien à craindre concernant le fait que le pouvoir se manifeste plus fortement chez Bea, et nos enfants, si nous en avons, devraient, très probablement, n'hériter que du positif de la chose... Voilà une idée plaisante."


Mais encore fallait il qu'ils aient des enfants... Et cela était à vrai dire une petite source d'inquiétude de la part de Séraphin. Il savait parfaitement, que les gobelines étaient connues pour leur fertilité, donc il était peu probable que le fait que, malgré leurs efforts en ce domaine, le fait qu'ils n'aient pas d'enfant vienne d'elle... Enfin, chaque chose venait en son temps, et pour le moment il allait leur falloir repartir...

Mais alors, Wilfred qui s'était déjà levé puis éloigné du camps avant même que l'ingénieur ne se réveille, revint avec un certain empressement, malgré le sourire qu'il affichait, et la voix joyeuse avec laquelle il les interpella.

"Changement de plan ! Je me suis permis de partir en éclaireur devant nous, et il semblerait que nos chers camarades de l’Église aient envoyé une cargaison dans notre direction. Je ne sais pas si elle vient du lieu que l'on cherche, ou d'ailleurs, mais ce qui est certain c'est que le convoi est robuste, et lourdement gardé. Il m'a semblé compté une quinzaine de gardes du clergé, sans parler d'un paladin en armure et quelques clercs ! J'ignore ce qu'ils convoient, mais ça a sans doute uen sacrée valeur... Suffisante à vrai dire pour qu'ils se montrent un peu trop curieux à l'encontre des voyageurs qu'ils risquent de croiser, surtout avec une tête à prix comme celle du blondin ! Heureusement, ils ont joué de malchance, et un des essieux de leur convoi s'est brisé. Cela nous laisse tout le temps pour défaire notre camp et nous dissimuler le temps qu'il passe, voir même de progresser, en nous enfonçant juste assez dans les bois pour ne pas attirer leur attention."

L'ingénieux écouta avec attention les dires de l'homme de main du ruffian... Ce dernier n'avait pas tort, il allait de toute façon leur falloir se déplacer rapidement, et de fait il salua Seam, l'invitant à essayer de déplacer sa caravane. Puis, il ne tarda pas à aller réveiller Bea afin de préparer leurs effets. Seulement... La chose lui paraissait aussi comme une potentielle éventualité. Et si ce convoi détenait les doses de drogues dont il avait tant besoin ? S'il y avait un moyen pour qu'ils se les approprient, ou qu'ils acquièrent avec certitude leur destination afin de s'en emparer plus aisément plus tard... C'était un opportunité, risquée, mais il avait envie de la prendre... Ainsi une fois son aimée réveillée, il lui fit part de son idée, avec un regard déterminé.

"Bea...Il faut se déplacer, un convoi du clergé approche de notre direction et il est protégé, bien trop pour qu'on l'attaque de front. Mais en même temps, ce qu'ils gardent de la sorte... il doit y avoir une raison pour le défendre autant ! Et s'il s'agissait de ce pourquoi nous étions venu ? Je sais que c'est risqué, mais peut être que c'est notre seule opportunité !"

Il avait bien sûr conscience des risques, mais en même temps il ne pouvait s’empêcher de craindre qu'il s'agissait là d'un convoi qui aurait emporté toutes les doses que détenait le lieu vers lequel ils se rendaient... Bien sûr un assaut frontal était hors de question, et toute autre stratégie était des plus risquées, sans doute plus que ce à quoi ils s'étaient préparés, mais en même temps le gain pouvait être si grand, et ils n'avaient après tout pas besoin de se débarrasser du convoi...
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Left_bar_bleue21/40Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea) Empty Re: Pour quelques doses de plus... (Pv: Bea)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum