My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-25%
Le deal à ne pas rater :
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD 120Hz RAM 16 Go
1499 € 1999 €
Voir le deal

Bienvenu dans le monde des Monstres

Aller en bas

Bienvenu dans le monde des Monstres Empty Bienvenu dans le monde des Monstres

Message  Ambraezia Mar 31 Mai 2016, 21:33




Bienvenu dans le monde des Monstres




Voila maintenant trois jours qu'Ambraezia est devenu un squelette animé et doué de parole, trois jours qu'il se balade avec une faux de combat et trois jours qu'il est un peu étonner des sensations qu'il ressent dans son corps. En effet, outre le fait qu'il se sente très léger avec ce corps tout mince, il a également des difficultés à marcher, même s'il ne sait pas si c'est parce qu'il n'a pas marché depuis plus de 100 ans ou si c'est parce qu'il a des pieds composés uniquement d'os, sans chair, muscles et tendons. De plus, l'absence de chair fait qu'il a rapidement mal au pied lorsqu'il marche, car l'os est directement en contact avec le sol, en même temps c'est assez normal, sans doute que la douleur disparaitra rapidement. Est-il possible d'avoir de la corne sur les os ? Pas sûr...

Mais le plus étrange dans ce corps, c'est le vent, ou plus exactement les endroits où celui-ci passe, il n'y a rien de plus bizarre comme sensation que de sentir le vent passer entre ses côtes, ça donne des frissons tout le long de la colonne vertébrale. Et le dernier truc qui est assez bizarre avec ce corps, c'est aussi la tête, en regardant dans une flaque, Ambraezia essaya de sourire, de pleurer, de bouder, mais le crane restait le même ne bougeant pas d'un millimètre, une chose était sûr, il serait dur à battre au poker.

Après trois jours à errer dans la nature, sans sentir la fin ou la fatigue, il trouva un village. Il allait y entrer mais ce souvint à temps que maintenant qu'il était un squelette, il risquait sans doute d'être mal accueillit, peut être que des mages étaient en pèlerinage dans ce village, et lui ne pourrait pas faire grand chose avec sa faux qu'il ne savait pas manier le moins du monde, sans aucun pouvoirs, face à des personnes qui sont au dernier stade de leurs pouvoirs respectifs. Il décida donc de faire un petit détour pour contourner le village... Rectification, un grand détour, il avait tout son temps, autant jouer la sécurité et éviter de se faire rôtir, ça doit sans doute faire mal, et ses pieds lui confirmes qu'il est possible de ressentir la douleur.

Il fit un détour de dix kilomètres pour éviter le village, il passa par la foret et fut prit d'un grand soulagement en marchant sur de la mousse bien verte et bien grasse, amortissant sa marche. Il en ramassa un peu qu'il s'accrocha aux pieds en la faisant passer entres les os du pieds, un nouveau genre de semelles naturelles venait alors de voir le jour.

De l'autre côté du village, à a peine quelques kilomètres de celui-ci, un groupes de trois monstres étaient présents, de loin on aurait put dire qu'ils étaient un troll, un loup-garou et un élémentaire de terre. De la même manière que pour le village, il se doutait qu'il ne pourrait gagner contre trois monstres, il décida donc là aussi de les contourner, il faudrait vraiment qu'il apprenne à utiliser sa faux, et à comprendre pourquoi sa magie ne servait pas, aussi.

La plus grande différence entre les humains et les monstres, ce n'est pas l'apparence, la connaissance ou le potentiel magique, c'est la qualité des sens. En l'occurrence, le sens qui fit perdre toute discrétion à Ambraezia fut l'odorat du loup-garou, celui-ci a réussi à sentir Ambraezia alors que celui-ci était à une bonne cinquantaine de mètres de lui, terrifiant pouvoir que celui-là. Le loup-garou bondit comme une flèche en direction d'Ambraezia, tous crocs dehors, près à mettre en pièces notre héros. Lorsqu'il vit que l'os qu'il avait sentit n'était pas un os ordinaire, il essaya de l'éviter, mais il était en l'air à ce moment là, et on a beau avoir un très bon équilibre, lorsque l'on est en l'air, on ne peut changer de trajectoire.

Les deux monstres rentrèrent violement en percussion, Ambraezia y laissa son bras droit complètement et également son pied du même côté. Le loup- garou, tenant l'avant bras perdu dans sa gueule, la main encore pendante, donna un coup de main à Ambraezia pour qu'il se relève. Celui accepta l'aide après avoir remit son pied et avoir récupéré son bras mordillé et dégoulinant de bave.

Le loup-garou prit la parole une fois le squelette remit sur pied et de nouveau entier.
- Excuse moi, j'ai sentis un os et j'ai réagis instinctivement, le truc bête.
- Pas de ... de soucis...
- Mais pourquoi t'es pas venu nous voir ? On allait pas te manger, enfin moi si, peut être... D'ailleurs, tu peux me laisser mordiller un de tes os ? Manu veut pas m'en donner un et Flo en a pas, du coup j'en ai pas rongé depuis un bail.
- Heuu... Non, désolé mais je vais garder mes os, je préfère. Vous faîtes quoi ici ?
- Et merde, bah ça se voit pas ? On mange.
- Des humains ?!?
- HA HA HA !! Elle est bien bonne celle là, on dirait pas comme ça, mais t'es un sacré comique.
- Hein ?
- Attend ! T'étais sérieux ? Mais tu viens d'où toi ? Y a encore des monstres qui bouffent des humains ?
- Heuuu ... Non, bon bah je vais vous laisser.
- Bah attend, vient traîner avec nous.
- Heuu... D'accord ...

Le loup-garou conduisit Ambraezia aux deux autres monstres, tous deux étaient autour d'un mouton qui était en train de cuire à la broche au dessus d'un feu de bois. Tous deux se présentèrent en désignant ce qu'ils était comme type de monstre, Manu n'était pas un ogre, contrairement à ce qu'Ambraezia l'avait imaginé, mais un cyclope un peu trop enveloppé, le fait qu'il était de dos lorsqu'il l'avait vu avait joué en sa défaveur, Flo par contre était bien une élémentaire de terre, le loup-garou quand à lui, s'appelait Jean-Christophe, communément appelé "JC". Contrairement à ce qu'il pourrait paraître au premier abord, ses trois monstres étaient vraiment sympa, Ambraezia leurs expliqua son cas, ce qui permit à JC de comprendre un peu plus les paroles qu'Ambraezia avait put avoir dans la conversation.

Après une petite heure de conversation, Ambraezia avait eut un petit briefing de ce qu'il s'était passé durant sa période de mort, ainsi que certaines chose que tous monstres se devaient de savoir, comme l'existence de donjons qui servaient de résidence pour les monstres. Il allait remercier ses nouvelles connaissances et partir à la recherche de l'un d'entre eux, mais le groupe de monstre le prit de vitesse en lui proposant de les accompagner, ils avaient un truc à faire et rentreraient ensuite dans leur des donjons. Content de ne pas avoir à chercher, Ambraezia accepta leur offre, même s'il n'aurait peut être pas dût.

Le groupe de monstre prit la route qui menait au village qu'Ambraezia avait évité plus tôt, la vitesse de marche était assez rapide et le squelette avait un peu de mal à suivre le reste du groupe. Les trois monstres ne lui avaient pas expliqué ce qui allait se passer, ce serait une surprise. En arrivant à proximité du village, Ambraezia s'étonna de voir que les monstres prenait la direction de l'intérieur du village, comme si de rien était, il se demandait si ce village avait l'habitude de recevoir des monstres dans leurs rues.

Il fut fixé quand il vit le cyclope se cacher derrière la maison la plus éloigné du village, que l'élémentaire de terre utilisa son pouvoir pour faire trembler le sol et créer la panique en ville. Suite à cela, le loup-garou demanda au squelette de l'accompagner, il entra dans une maison, mordit jusqu'à la moelle l'humain qui était là et s'empara du coffre qui se trouvait dans la salle à manger. Il sortit de la maison et apporta le coffre au cyclope, puis il repartit dans une autre maison après avoir dit à Ambraezia de s'occuper de quelques maisons aussi. Le cyclope cassa le verrou du coffre comme s'il était en argile, il l'ouvrit et mit le contenu de celui-ci dans un grand sac.

Ambraezia hésita, il savait qu'il ne risquait rien, il n'y avait pas de mage dans le village, sinon ils seraient déjà intervenus, il n'avait donc rien à risquer, mais il ne se voyait pas blesser des humains. Il décida de ne pas blesser qui que ce soit, mais il ferait tout de même ce que lui avait demandé JC. Il entra dans une des maisons, elle n'était pas très grande, fonctionnelle, mais sans plus. Il trouva également un coffre, il allait le prendre lorsqu'un humain apparut sur le pas de la porte. Ambraezia se saisit de sa faux et la tendit en direction de l'homme.

"Je ne souhaite pas te faire du mal, on est juste là pour les coffres, donc si tu ne fais rien pour m'empêcher de prendre ce coffre, je te laisse la vie. Après tout, j'ai aussi été humain, il y a longtemps."

L'homme ne bougea pas, mais plus parce qu'il avait peur que par volonté de ne pas laisser Ambraezia emporter le coffre. Le squelette prit donc le coffre et commença à sortir de la maison. Après avoir fait une pas en dehors de celle-ci, il sentit une lame passer entre ses cotes, par derrière, sans doute un poignard, vu la taille de la lame. Il se retourna et vit que l'homme tenait le poignard en question, tremblant dans sa main. Ambraezia Voulut lui faire peur en faisant comme pour le décapiter avec sa faux, s'arrêtant juste avant, mais sa forte expérience des faux fit qu'il ne s'arrêta pas tout à fait à temps, la lame s'enfonça d'un petit centimètre dans la cuir de sa peau, faisant un peu couler le liquide rouge et épais, symbole de vie en se monde. L'homme lâcha son poignard, mit sa main au niveau de la blessure et tomba à genoux, ses jambes ne le tenaient plus. Le squelette repris la direction de la sortie du village pour donner le coffre au cyclope.

Flo s'était un peu trop excité, elle avait fait s'effondrer trois maisons, des maisons qui n'avaient pas encore été pillés. Ambraezia récupéra trois autres coffres avant que Manu dise que son sac était plein et que la mission était donc fini. Les quatre monstres partirent donc en courant en sens inverse de leur trajet d'arrivé.

Une fois revenu à l'endroit où Ambraezia avait rencontré les autres monstres, il demanda à quoi avait servit cette expédition. JC lui expliqua que ce n'était qu'une inversion des rôles, depuis la nuit des temps les trésors des monstres avaient étés volé par les humains, cette fois c'était l'inverse. Et que les monstres étaient moins monstrueux que les humains, parce que là, les humains n'avaient pas été tués, les monstres n'avaient pas autant de chance lors de raids d'humains.

Trouvant cet argument à la limite du valable, Ambraezia se résilia à acquiescer à leur idée. Le groupe prit donc la route vers le donjon d'où ils étaient tous trois résident. Il ne fallut pas plus de neuf heures de marche pour atteindre, le groupe parla de tout et de rien, Ambraezia appris que bien des coutumes de son temps avaient disparut et que d'autres avaient vu le jour, il lui faudrait un petit temps d'adaptation avant de paraître de ce centenaire. Le donjon avait une assez grande taille, il était vraiment large et semblait monter sur cinq étages, à vu d'œil, même si c'était sans doute moins vu que les plafonds devaient faire plus que pour la taille humaines.

Ambraezia entra dans le donjon, il se retrouva nez à nez avec une sorte de gelé verte gluante de deux mètres, sans forme défini et qui semblait intelligente, une sorte de monstre qu'il n'avait jamais vu, qu'il n'avait jamais étudié à l'école de magie. Cela voulait dire que soit l'école de magie n'avait pas réussi à identifier toutes les espèces de monstres, soit ce monstre appartenait à une espèce qui n'existait pas du vivant d'Ambraezia, dans les deux cas, cette information était importante.  

Après que le monstre vert fut partit, Ambraezia regarda tout autour de lui, il se trouvait dans un gigantesque hall d'entrée, la hauteur sous plafond devait être à plus de cinq mètres, ce qui était sans doute assez limite pour certains monstre. Manu, le plus grand du groupe, arrivait assez facilement à se tenir debout par contre, il restait un bon mètre de marge avant qu'il ne doivent faire attention au plafond.

Son nouveau groupe d'ami lui fit visiter l'ensemble du donjon, et Ambraezia remarqua que bien que le donjon semblait grand de l'extérieur, ce n'était rien comparé à l'intérieur. À l'intérieur, chaque étage contenait plusieurs salles, toutes plus grandes et spacieuses les une que les autres. Une bibliothèque, un théâtre, une taverne, une école, et plein d'autres salles plus spacieuses et décorés les une que les autres. Le groupe de monstres l'invita dans sa résidence, JC, Manu et Flo avaient emménagé ensemble lorsqu'ils étaient arrivé au donjon, quelques années plus tôt, ils étaient devenu amis à ce moment là.

Ils partagèrent un repas tous ensemble et ensuite JC accompagna Ambraezia vers le gérant de la zone résidentiel du donjon, afin que celui-ci trouve une chambre pour le squelette. Comme Ambraezia n'avait pas de quoi payer le prix de la location, le gérant lui proposa une autre solution, s'il travaillait bénévolement pour le donjon, il n'aurait à payer ni la chambre, ni la nourriture, ni l'eau et l'électricité, bref il n'aurait rien à payer. Trouvant que l'occasion était vraiment bonne, il accepta et devint alors le facteur du donjon, possédant ainsi sa propre chambre.

Lorsqu'il rentra dans sa chambre, accompagné du loup-garou, il vit que la pièce était déjà aménagé, un grand lit prenait une bonne partie de la place, il y avait un râtelier d'arme, une armoire, un bureau et une chaise. Il utilisa le râtelier pour accrocher sa faux qu'il se trimbalait pour rien depuis un petit moment, ouvrit l'armoire pour voir s'il y avait quelque chose d'intéressant à l'intérieur, mais elle était vide, prête à recevoir tout ce qu'Ambraezia voulait bien y mettre. JC sauta sur le lit, testant le côté moelleux de celui-ci. Après avoir pousser un râle de bonheur, Ambraezia lui dit qu'il voulait bien lui donner, ou du moins le prêter jusqu'à ce qu'il ait à rendre la chambre, après tout ce n'était qu'une location. JC, n'y connaissant rien en matière de squelette, ne le cru pas tout de suite, jusqu'à ce qu'Ambraezia lui dise qu'il ne voulait pas de lit vu qu'il ne ressentait plus la fatigue et donc qu'il ne pouvait pas dormir.

Une fois débarrassé du lit, la chambre semblait avoir doublé de volume, il y avait maintenant beaucoup d'espace et de la place pour bouger, il pourrait peut être même pratique un peu de son arme pour devenir meilleur, peut être même qu'il devrait acheter un pantin de bois pour se faire une cible.

Une fois que JC avait récupéré le lit avec l'aide de Manu, ils se dirent bonne nuit et ses deux amis partirent dormir dans leur chambre. Ambraezia s'assis sur sa chaise peu confortable, récupéra un coussin qui accompagnait le lit, le posa sur la chaise et se rassit à nouveau. Il avait maintenant un travail et une chambre dans un donjon remplit de monstre, sa nouvelle vie allait enfin commencer.



CSS par Ambraezia


Dernière édition par Ambraezia le Mer 01 Juin 2016, 16:51, édité 2 fois
Ambraezia
Ambraezia

Masculin
Messages : 110
Expérience : 40
Métier : Entraînement pour le futur emploi

Feuille de personnage
Niveau:
Bienvenu dans le monde des Monstres Left_bar_bleue10/40Bienvenu dans le monde des Monstres Empty_bar_bleue  (10/40)
Race: Non-mort
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum