My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
SITRAM – Batterie de cuisine 15 pièces – Inox
63 €
Voir le deal

Prise de parole

2 participants

Aller en bas

Prise de parole Empty Prise de parole

Message  Engar Dim 08 Jan 2012, 18:01

Ainsi donc ce jour était enfin venu...

Comme d'habitude quand je portais ma nouvelle armure pratiquement toutes les créatures que je croisais sur mon chemin se retournai en me jetant des regards méfiants, si ce n'était haineux, mais cette fois je n'en avais rien à faire car de toute manière peut être que ce qui les dérangerait prendrait fin aujourd'hui. En tout cas mon air déterminé et ma démarche pressé semblait les interloqué puisqu'un seul d'entre eux m'injuria alors que les autres semblaient tentait de deviner où je me rendais, ce qui fut rapidement aisé puisque le chemin que je prenais ne menait qu'à une seule salle. Le cercle d'invocation. Il yen eut même quelques un pour me suivre si j'en croyais les bruits de pas que j'entendais, mais qui ne furent pas suffisant pour que je me retourne, parvenant juste à m'arracher un sourire, curieux et amusé de savoir s'ils avaient remarqué que je dissimulai à moitié mon bras droit sous ma cape.

Au terme de quelques minutes de marches, de l'escalade d'un escalier interminable et suivit par une troupe hétéroclite j'arrivai devant la porte du cercle d'invocation. Elle me doinait d toute ma hauteur et toutes ses ornements semblaient me toiser et me crier de partir, cela suffit à me faire hésiter, caressant quelques secondes les arabesques que formaient certaines runes apposée sur la porte sous le regard angoissé de mes "suivants". Relevant la tête je poussai la porte, chacune de mes mains repoussant énergiquement chacun des battants, faisant ainsi une entrée assez spectaculaire, bien que cela soit nullement mon intention. Ainsi précédé par un grincement assez impressionnant apparemment puisqu'il fit se retourner les monstres relativement nombreux présent dans cette salle, j'entrai légèrement courbé sous l'effort avant de me redresser, reprenant le port altier que me conférait ma tenue, le tout sans cesser de me diriger vers mon objectif. Shiru.

Ceux qui me suivaient jusque là demeurèrent au pas de la porte , m'empêchant ainsi de sortir, que de méfiance après ce que j'avais fait pour eux. L'on ne s'opposa pas à mon passage, mais je vis et entendis parmi les êtres présents de nombreuses armes sortirent de leurs fourreaux et des griffes crisser, le moindre geste de travers ne serait pas toléré. Cependant je savais également que c'était à la maitresse de ces lieux de dire ce qu'il en serait. Shiru était en train de discuter avec un beast concernant une audience qu'il demandait avec Oni Ni Kabao, comme probablement la majorité de ceux présent dans cette pièce, ce qui expliquait leur nombre.

Magnifique... Je n'avais nullement eu l'intention de bousculer les personnes ou d'essayer de passer d manière prioritaire, mais tout le monde s'écartait sur mon chemin, comme s'ils avaient hâte de voir Shiru se prononçait face à ma demande et avec un peu de chance, me voir disparaitre, cela étant probable étant donné que l'invocatrice n'aimait pas trop les humains et qu'en plus j'avais l'audace de venir à elle avec une tenue en peau de démon alors qu'elle était elle même une démone, mais était ce ma faute si je n'avais pas d'autre vêtements décents ? ... Euh oui probablement, mais là n'est pas la question. Toujours est il que grâce à la "politesse" des créatures je parvins face à l'invocatrice juste au moment où elle congédiait son dernier interlocuteur et, avant qu'elle ne s'adresse à moi et alors qu'un cercle se formait autour de nous, je prenais la parole.

"Je ne viens pas pour avoir audience avec Oni ni même m'adresser à vous..."

Disant cela je sortais mon bras droit de sous ma cape où malgré le cuir se dévoilait une sorte de malformation. J'enlevai mon gant de manière brusque le jetant à même le sol et rabattait ma manche, dévoilant l'étrange "excroissance". Un croute noire, semblable à une carapace, s'était formé dessinant d’étranges arabesques qui, s'y on s'en approchait un peu plus, pouvait se lire ainsi.

*... Je demande à voir Shiru, invocatrice du donjon, pour qu'elle me laisse m'exprimer et nous départage, moi et l'humain !"


Voici ce que j'avais découvert sur mon bras à mon réveil, le démon avait profité de mon sommeil, phase où j'étais plus vulnétrable, pour cuaser une plaie sur mon bras et formé le sang de manière à faire cet étrange message. Pourquoi avais je exécuter sa volonté ? Tout simplement parce que s'il avait pu faire ça il pouvait très bien continuer nuit après nuit et finir par devenir une vraie gène. Qui plus est j'avais fait le serment de faire tout mon possible pour protéger le donjon et je savais que le démon était plus à même de faire cela que moi, alors quoi de plus normal que l'invocatrice uge lequel de nous deux devait dominer e corps et s'acquitter de la tâche... Pour être honnête j'y avais également un intérêt personnel. Si j'étais le "gagnant" il était probable que je parvienne à me faire un peu mieux respecter des monstre et ait une meilleure main-mise sur le démon.

Quant à mes amis... J'espère juste qu'ils ne me regretteront pas si je perds.
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Prise de parole Left_bar_bleue32/40Prise de parole Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Prise de parole Empty Re: Prise de parole

Message  Shiru Jeu 12 Jan 2012, 22:39

Ah, comme le temps pouvait lui sembler long... Aujourd'hui, un groupe assez important de monstre étaient arrivées, dans le but bien sur de demander asile, et, bien sur, Shiru avait acceptée. Mais voila que maintenant, ils voulaient plus qu'un simple toit... Les voila qui demande mont et merveille, et en échange? Et bien, rien, bien sur! Enfin, rien qui n'ai le moindre intérêt pour Shiru...

C'est donc avec le plus grand des mécontentement, mais avec une patience digne d'une chef de donjon, qu'elle écouta leurs demandes, pour ensuite dire - en bien plus polie, évidement - de ce foutre leur demande au cul.

Puis, elle repéra Engar, qui s'approcha. Un humain... Elle n'était pas inquiète, reconnaissant l'humain posséder qu'elle avait acceptée de laisser vivre ici. Oui, si vous vous posez la question, Shiru se rappel de chacun des monstres qui vivent ici! Après tout, s'était son travail, de prendre soin des créatures qui peuplaient le donjon... Oni avait créer le donjon, mais Shiru était celle qui s'occupait des occupants. Elle les connaissaient tous, et elle prenait soin d'eux. Mais, par contre, cela ne voulait pas dire qu'elle ne distribuait pas de punitions juste! Il ne fallait même pas penser à la possibilité, même infime, de la trahir, elle ou le donjon... Car sinon, gare à vos fesses!

Mais enfin, revenons en à nos moutons. Elle observa Engar s'approcher, puis, elle observa avec une grande curiosité cette croûte sur son bras. Assez dégoûtant, mais aussi extrêmement intéressant. Aggripant le bras de l'homme, elle l'observa sous toute les couture, avec un très grand intéret, ce qui fit agité les autres démons. Ils étaient en fait jaloux. Après tout, ils avaient des demandes, et qu'un humain passe avant eux les énervait. Mais cela eu pour effet d'énerver sérieusement Shiru... On voyait les veines pulsées sur ses tempes.


- " Cette fois, j'en ai mare. Barrez-vous! "

Les monstres, terroriser, s'enfuirent tous en courant. Shiru soupira, se calmant.

- " Bien. Enfin un peu de calme... "

Observant de nouveau le bras, elle le relâcha, très calme.

- " Voila un beau spécimen de partage de corps. C'est assez rare, même si c'est plus fréquent de nos jours. Les démons, par peur de se voir détruire par les hommes, décides de partager le corps d'un homme. Et bien sur, je supposes que ton très chère colocataire n'aime pas partager, n'est-ce pas? "

Se retournant, elle marcha un peu, levant les mains.

- " Malheureusement, je ne crois pas que c'est mon travail de choisir. C'est ton corps Engar, et il est ton envahisseur. Techniquement, si j'étais toi, je me serais fait exorcisé - si j'étai humaine, évidement - mais bon, on ne peut pas non plus se débarrasser ainsi de n'importe quel démon... "

Se tournant de nouveau, elle observa l'humain.

- " Mais, pour vous faire plaisir, je vais écoutez vos arguments, à tout les deux... "

Enfin, s'était surtout car le cas l'intéressait. Sinon, elle aurait certainement fait autre chose... Entant que chef du donjon, elle avait beaucoup de chose à faire!

Levant une main, elle prononça une étrange formule, inconnu à Engar. Sortant du sol, plus précisément de l'ombre de Shiru, un petit démon, ressemblant bien plus à un singe rouge sans poil qu'à un humain, avait les yeux complètement vide. Approchant de Engar, elle le regarda dans les yeux.


- " Sa risque de faire un peu mal... "

Un peu? Se fut une douleur brûlante qui parcourut le bras d'Engar! La démone avait planter, dans son bras, une sorte de grosse aiguille - grosse comme un crayon... - suivit d'un long et épais fils rouge, qui se plantait ensuite dans le bras du petit démon. En fait, quand on regardait bien, le fil n'était pas du fils... Mais mieux valait ne pas savoir ce que s'était. L'âme du démon se senti comme aspiré, et elle fut coincer dans le corps du petit Imp. Shiru recula, plutot satisfaite.

- " Très bien. Bien sur, c'est temporaire - tant que le fils est là, tu pourra parler. Mais quand il sera couper, tu reviendras dans le corps d'Engar. Aller, je vous offres un peu de mon précieux temps. "
Shiru
Shiru
L'Invocatrice

Féminin
Messages : 207
Expérience : 408
Métier : Boss du Donjon

Feuille de personnage
Niveau:
Prise de parole Left_bar_bleue50/50Prise de parole Empty_bar_bleue  (50/50)
Race: Demon
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Prise de parole Empty Re: Prise de parole

Message  Engar Sam 14 Jan 2012, 16:38

Au moins allait on être tranquille pour aborder un sujet de cette importance, enfin pour moi, car je pense que Shiru devait avoir des problèmes bien plus graves à régler qu'un conflit pour la possession d'un corps.

*Quel dommage.... J'aurai tant aimé qu'il y ait des spectateurs au spectacle de ta déchéance !*

Ah il n'était donc jamais satisfait celui là. Je commençai à me demander si j'avais bien fait d'accéder à ma demande... De toute manière je n'allais pas tarder à le savoir, ne pouvant retenir un sourire en voyant tout ces piques-assiettes repartir la tête basse tout en me jetant des regards haineux. J'avais juré de servir les habitants de ce donjon, mais voir ceux qui abusaient des bienfaits de ces lieux m'était aussi plaisant que quand je voyais auparavant un voleur payé pour ses méfaits. Cela ne dura pas longtemps, mon attention revenant sur ce qui m’avait amené ici au moment où l'invocatrice m'adressa la parole pour, en premier lieu, exposer les fait que je connaissais déjà. Je me retenais de justesse de levé les yeux au ciel. Comme si cela plairait à quelqu'un d'être enfermé dans un corps qu'il ne pouvait guider. Soyons honnêtes je n'appréciais pas mon démon, mais je comprenais ses motivations moi même j'aurais probablement fait la même chose. Lorsqu'elle aborda la question de m'exorciser le démon ne put retenir un ricanement, fiasant que j'expliquai la raison de mon refus quand à me ffaire purifier.

"Je n'avais que dix ans quand il m'a... Corrompu, sans vouloir être offensant à l'égard des démons, juste que je ne trouve pas de mots plus appropriés. Si je lui tiens tête il a par contre eu largement le temps de se développer telle une gangrène, qui une fois trop importante ne peut être enlevé sans causer la mort de l'infecté. C'est un peu mon, détruisez le démon et une part de mon âme s'en va avec lui, même si j'ignore quelles en seraient toutes les conséquences..."

*Ta mort idiot.*

* Ça c'est ce que tu n'arrêtes pas de m'affirmer...*

"Quoi qu'il en soit je vous suis gré d'accepter d'accepter sa requête sinon probablement qu'il aurait fait de ma vie un enfer...."

A peine avais je murmuré ces remerciement elle procéda à une invocation. Juste un démon mineure, une espèce d'Imp ou de diablotin, mais je ne pu retenir un hoquet de stupeur, j'avais vu de nombreuses invocations dans ma vie et même pour un démon aussi faible elles demandaient toujours un certains nombre d'incantation, mais pas pour Shiru. A peine avait elle levé la main que la créature était apparue ! Je comprenais encore mieux la crainte et le respect des créatures à son égard et moi même qui avait affronté de nombreuses créatures de sa race espérait ne pas avoir affaire à elle un jour.

Au moins cette inquiétude eut un bon côté, car si j'avais entendu sa remarque concernant la "légère" douleur que j'allais ressentir cette dernière s'avéra bien plus importante que selon ses dires et ces pensées furent une sorte d’exutoire qui m'empêcha de hurler de douleur, sans pour autant que je ne perde une miette du complexe sortilège. Le démon, dès qu'il fut à portée de le faire, venait e me transpercer le bras avec un objet rituel qui me rappelait le lien magique qu'utilisait certains guérisseurs pour que la blessure d'un guerrier soit partagé avec un autre, en meilleur état et pas toujours consentant. un grand froid, semblable à celui que j’avais ressentit quand j'étais mort, me parcourut alors et je fut pris d'inquiétude en comprenant que c'était l'âme du démon qu'on extirpait de mon corps, des viusions d'horreurs produites par son aura m'aveuglant momentanément en fiasant se couvrir mon front de sueur. Qu'est ce qu'elle faisait ? Si elle me séparait du démon j'étais mort ! Ou pire ! Lorsque que je recouvris la vue j'était sur le point de l'invectiver à ce sujet, ne remarquant même pas que j'étais toujours en vie, mais mon regard tomba sur le lien qui me reliais à la "poupée démoniaque". L'âme du démon était toujours en lien avec la mienne, rien ne devrait donc arriver, du moins je l'espérais et je soupirai de soulagement. Cela laissa largement le temps au dméon de profiter de l'offre de Shiru, prenant la parole le premier.

"Grm, comment être crédible avec cette forme ?..."

Le singe ferma les yeux et un nuage noir commença à l'entourer, semblable à l'aura qui apparaissait quand je pompais son énergie, pour finalement prendre une forme à peu près humaine composé uniquement d'une sorte de brume intangible et qui, à la regarder de plus près, me ressemblait en tout point. Le corps physique demeurait bien sûr la poupée de Shiru,mais cette dernière était désormais dissimulé par l'énergie de l'entité infernale, la seule indication de sa présence étant que sa voix semblait provenir de ses genoux.

"Voila c'est mieux... Il vous l'a expliqué si je suis venu c'est avec l'espoir que vous me laissiez faire mien son corps. Pourquoi ? Comme vous l'avez fait remarquer il s'agit certes du sien, mais j'estime bien plus le mériter à plusieurs égard. En premier lieu c'est de la faute de son peuple si j'ai été obligé de me réfugier en lui, tant parce qu’ils m'ont traqué que parce qu'ils m'ont poussé à commettre ce pourquoi j'été traqué ! Ensuite qu'a t-il fait ? Traquer nos semblables pendant des années, commettant de vrai ravage dans nos rangs ! Cependant je ne fait pas partie de ces démons qui abusent les gens et je vais au moins lui reconnaître une chose. Ce n'est pas un héros, il ne cherchait pas la gloire ni la puissance, pas un aventurier, l'or ne l’intéressait pas, encore moins un fanatique, il lui est arrivé plus d'une fois de cracher sur les icônes du "Seigneur", mais un bourreau . Car comme ces derniers la plupart de ceux qu'ils tuaient étaient coupables et c'est pour cela qu'il ont attirés l'attention des autorités, mais comme eux parmi ses victimes il y avait des innocents jugés à tort, à vous de voir si cela plaide ou non en sa faveur. Pendant cette période je n'ai cessé d'essayer de le dominer, mais sa détermination était tel que..."

Sa voix prend alors une intonation plus... Respectueuse.

"Je n'ai jamais réussi l'ébranler et c'est sans doute la seule chose qui fait que je l'apprécie un peu... Par la suite, il vous l'a peut être dit, il s'est repenti en rencontrant une de nos semblable et, il ne s'en est pas rendu compte, j'ai cessé de lutter... Jusqu'au jour où ce... Gamin s'est avéré incapable de la protéger et l'a LAISSE mourir entre les mains de ses détracteurs, ayant été pris ridiculement par surprise et se retrouvant la gorge à moitié tranché. Qui alors a pris la relève, a permis à ce corps de vivre et s'est chargé de la vengeance d'Amelya ? MOI ! Par la suite je lui ai laissé une nouvelle chance son désir de repentir étant sincère,essayant de reprendre le contrôle uniquement pour qu'il n'oublie pas, mais il y a peu il a encore fait montre de sa faiblesse. Oui contrairement à ce que dise les habitants du donjon il a fiat partie de ceux qui ont repoussé le héros Ferliost, mais ce que lui même tait c'est qu'il est mort dès le début des hostilités et encore une fois qui était là ? MOI ! Je considère être bien plus apte que lui à accomplir le serment qu'il a fait de protéger les habitants de ce donjon et c'est pour cela que c'est à mon tour d'être le dominant ! Qui plus est quand il a l'audace de venir vous voir en s'habillant avec les oripeaux d'un de nos semblables !"

Il avait raison et je le savais... Pathétique que de se voir exposer ses fautes sur un ton aussi hargneux et être incapable de répondre, ne serait ce qu'en lui renvoyant ses torts. Heureusement je repensai à Amelya qui m'avait demandé d'être heureux et comment pourrai je l'être en laissant le démon dominer ? ... Cela me permit d'éviter de me morfondre et d'être incapable de me défendre face aux allégations du démon. Je prenais alors la parole sur un ton qui se voulait neutre et assuré.

"Je serai bien en peine de contredire mon opposant sur de nombreux point. Oui j'ai traqué les démons. Oui je sais avoir été trop faible pour protéger mon aimée ou mes amis et ces fautes je m'en repentis à chaque instant. Cependant il semble omettre certains points, ainsi alors que Ferliost venait d'être défait il a faillit alourdir nos pertes en s'en prenant à Shkeil, le lycanthrope qui nous a aidé, alors gravement blessé et seul l'action des âmes libéré par la destruction de leur prison a permis d'éviter cela. Il a ainsi donc montré la menace qu'il était pour ceux qui le côtoyaient"

Cette remarque sembla passablement l'agacé, mais il respecta mon temps de parole et se contenta de soupirer.

"Concernant ma tenue, j'ai désormais honte de comment je l'ai acquise, mais je pense qu'il vaut mieux que je la porte pour mieux protéger le donjon plutôt que celui qui est mort pour que je la compose le soit en vain. Je sais que cela est bien peu par rapport à ce qu'il a annoncé à mon égard et tout ce que je peut ajouter et que je fait de mon mieux pour réparer ce que j'ai commis et empêcher que cela arrive à qui que ce soit en ces lieux, quoique je doives faire pour cela, du pire entrainement au service le plus rabaissant."

Je me mis alors à genoux courbant la tête et certains d'avoir perdu l'échange avec mes maigres arguments.

"Ou même laisser ma place si vous jugez que cela vaut mieux... Ma seule demande sera alors que vous laissiez mon âme partir... Quelqu'un m'attend..."

Sur ces mots le démon sembla craquer et, même si au vu sa consistance éthérée cela ne servait à rien, il posa un de ses griffes sous ma gorge, me faisant redresser la tête et se moquant apparemment de l'impact que cela pourrait avoir sur Shiru. Je remarquai alors un chose étonnante sur son visage. De la ... Tristesse ?

"... Ne crois pas t'en tirer à si bon compte."

Il se tourna de nouveau vers Shiru, se rappelant de sa présence.

"Vous ne vous demandez pas pourquoi une démone a aimer un humain et que cela ait été réciproque ? Surtout que même si vous ne connaissez pas les détails cela a été comme un coup de foudre. La réponse est simple... Il s'agissait de ma compagne ! Nous nous étions séparés à cause de nos opinions divergentes quand aux humains, elle cherchant juste à se cacher et moi voulant leur faire payer leurs actes. Le hasard a voulu qu'ils se rencontrent et qu'elle parvienne à deviner ma présence. Elle l'a alors courtisé dans l’espoir de me revoir, mais c'était impossible. J'ai alors instillé des sentiments d'amour dans l'esprit de l'humain et Amelya tenta de s'en...Contenter se disant que c'était mes sentiments... Mais il a été incapable de la sauver ! Oui ce n'était pas à lui qu'elle parlait quand nous sommes mort, mais à moi ! C'est moi qu'elle aimait ... J'ai définitivement tout perdu par sa faute !"

Je... j'aurai du lui dire que j'en avais autant à son égard. Que par sa faute j'ai vécu des années rejeté, à vivre dans un cauchemar perpétuel, à ne vivre que par les armes et maintenant apprendre cela. Que tout ce que j’avais ressenti, et ce qu'elle avait ressenti pour moi, était un mensonge dont j'étais la victime et le coupable à la fois. Mais c'était trop à encaisser et je m'avérai incapable de prononcer quoi que ce soit, devenu simple spectateur des évènements, la position que j'aurai probablement toujours du avoir... Ça aurait évité un tel gâchis.
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Prise de parole Left_bar_bleue32/40Prise de parole Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Prise de parole Empty Re: Prise de parole

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum