My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

2 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Captain Morgan Lun 26 Mar 2012, 21:25

- La vieille porte du château s'ouvrit en grinçant, soulevant de la poussière et dérangeant plusieurs petites araignées qui fixèrent furieusement leurs yeux sur l'intruse. La petite elfe, Kiera, pourtant ne se découragea pas, avançant courageusement dans le château hanté de Malgrotte. Tout un tas d'histoire courraient sur ce château et certaines étaient terribles, aptes à faire fuir même un valeureux chevalier... Voulez vous entendre une de ces petites histoires ?


Le pirate se renfonça dans son siège, une place plutôt inhabituelle pour lui. Surtout qu'il fallait dire que le flibustier était assit dans un fauteuil de cuir en face d'une horde de petits monstres. Et en disant ''monstre'', il parlait d'enfants des gens habitants au donjon pas de turbulents garnements. Mais qu'importe car s'imaginer un redoutable pirate raconter une histoire à des jeunes mouflets tout juste sortis des jupons de leurs mamans avait de quoi surprendre. Enfin que voulez-vous, même un mort-vivant vieux de plus d'un siècle peut avoir envie de s'amuser en quelque sorte. Il est certes difficile de rapprocher la notion d'amusement et le fait de terroriser des gamins à l'aide des histoires de son cru mais bon... Le capitaine était le capitaine ! En tous cas, voyant la horde de petits enfants à l'écoute, le capitaine à la forme humaine un peu particulière sourit et reprit son récit :


- On appelait ce lieux, le château des chaines sanglantes car nombre de gens, monstres comme humain y avaient été enfermé par des fous qui les avaient laissés là prisonniers de leurs entraves d'acier. La plupart des gens pièges à l’intérieur devinrent des fantômes liés à cet endroit maudit par leurs chaînes couvertes du sang des condamnés. De ce fait, la nuit, il n'est pas rare du tout d'entendre des bruits des chaînes qui tintent contre le sol ou les murs ainsi que des plaintes à vous glacer le sang !


Les hommes du flibustier, savamment dissimulé dans les ombres de la pièce à peine éclairée par une bougie ou deux plantée au hasard du décor terrifiant, commencèrent à faire tinter des chaînes de fer. L'effet fut assez remarquable sur sa petite assemblée qui regarda autour de lui, la peur se lissant dans leurs regards. Morgan aurait bien été salaud au point d'influencer encore plus leurs pouvoirs grâce à la peur mais il se retint. Le but étant ici de juste raconter une histoire, il se devait de rester un minimum ''gentil". Pourtant, le chef pirate accentua son sourire et tritura son médaillon lui permettant de rester sous forme humaine. Il s'amusait à vrai dire à terroriser ses marmots et c'est pour cela qu'il n'attendit pas longtemps avant de poursuivre son récit.


-Mais passons mes amis, l'elfe Kiera entra donc courageusement dans le château et passa sans encombre la première salle ainsi que la suivante mais, une fois dans la troisième... Quelque chose l'y surprit !

Un éclair retentit pile à cet instant et, bien qu'il soit illusoire, crée de toute pièce par le forban, il effraya l'assemblée de petits monstres. En tous cas, manquant de rire en sentant son fidèle matelots, Bart, se préparer, le flibustier poursuivit :

-Là, au milieu de la pièce, se trouvait un miroir, tout simple d’apparence mais qui semblait étrangement attirant. La jeune elfe s'en approcha donc et jeta un coup d'oeil à la surface de verre... C'est à cet instant que le démon se jeta sur elle !


Ponctuant sa phrase, Bart surgit de derrière le grand fauteuil en agitant les bras et en poussant de grands cris ! Les enfants s'égaillèrent tous en criant de terreur sous les rires de Morgan et de son équipage. Une fois seul ou presque, le mort-vivant se tourna vers la dernière personne à être restée dans la pièce mal éclairée. Le flibustier mort-vivant tritura un instant son collier et demanda à la personne :

-Vous voulez peut-être entendre la suite de l'histoire ? Ou voulez-vous que je vous en conte une autre ?

Son regard brilla dans la pénombre comme pour confirmer qu'il n'était pas un simple humain et que donc l'histoire promettait d'être... Palpitante !
Captain Morgan
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue16/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Adélaïde Mar 27 Mar 2012, 21:15

Elle ne savait pas vraiment ce qui l'avait amenée ici. Il n'y avait aucune vraie raison à ce qu'elle vienne dans cette classe. Elle était entrée, avait parcouru la salle du regard. Il y avait des tables, des chaises, des poufs dans le coin lecture. Le tableau noir était plein de craie effacée.

Elle avait presque l'impression d'être retourné à sa vie d'avant, quand elle était encore humaine. Et pour parfaire cette douce illusion, elle se transforma, rangeant ses ailes de chauve-souris, passant d'une beauté démoniaque à une beauté classiquement humaine, laissant ses vêtements aguichants pour laisser la place à une robe bleue, qui, bien que courte, était moins provocatrice.

Elle s'approcha du tableau, passa un doigt sur la poudre blanche, laissant une marque droite. Sur son index, la poussière de craie se voyait peu sur sa peau blanche. Quelle était cette nostalgie qui la prenait ? Elle n'avait jamais eu la chance d'aller à l'école, n'avait jamais appris à lire, ni à écrire, elle ne savait compter qu'imparfaitement.

Soudain, elle entendit du bruit. Les enfants. Les enfants arrivaient. Elle regarda tout autour d'elle. Aucune autre issue que la porte par laquelle elle était arrivée. Mais elle ne voulait pas qu'on lui demande ce qu'elle faisait là. Comment faire... ? Une voix plus grave se fit entendre. Un adulte. Il allait leur raconter une histoire.

Heureusement pour elle, il y avait un coin d'ombre. Elle se dépêcha de s'y glisser et, grâce à son don de se fondre dans l'ombre, elle se fit presque invisible. Il allait falloir vouloir la voir.

Les enfants s'installèrent dans le calme. Ils étaient de toutes races, enfants des montres qui vivaient ici. Encore cette nostalgie... elle avait renoncé à tant de choses en devenant succube... Mais l'adulte s'installait en face d'eux. Elle ne vit nul livre de contes, allait-il donc leur raconter une histoire qui n'était pas écrite ? Et la lumière se tamisa. Elle ne vit pas les autres formes humanoïdes qui entrèrent après l'homme.

Et l'homme, qui ressemblait à un pirate, commença à parler. Il avait une belle voix. Ce devait être un capitaine, ou au moins un second, il avait cette intonation de commandement qui faisait les hommes de pouvoir. C'était une histoire de maison hantée et d'une elfe. Elle sentit son cœur battre plus fort quand elle entendit des chaînes tinter. Elle sursauta en même temps que les enfants au coup de tonnerre. C'était d'ailleurs étrange, il ne semblait pas devoir faire de l'orage. Et son don s'était arrêté, elle ne pouvait pas l'utiliser très longtemps, après tout. Plus surprenant encore, les enfants s'égaillèrent et sortirent de la salle en hurlant, les humanoïdes à leur suite. Elle semblait avoir loupé quelque chose.

Elle ne fut pas au bout de ses surprises. Il restait encore le conteur. Et il tourna son regard vers elle.

-Vous voulez peut-être entendre la suite de l'histoire ? Ou voulez-vous que je vous en conte une autre ?

Ces yeux... il n'était pas complètement humain, comme elle avait pu le penser. De quelle manière, là était la question. S'il avait été un démon, elle l'aurait sentit. Donc, il n'était pas de sa race. Mais qu'était-il donc ?

Elle se déplaça, sortit de son coin d'ombre. Elle se demanda s'il allait remarqué qu'elle n'était pas tout à fait humaine, elle non plus. Encore très méfiante envers les gens du donjon qu'elle ne connaissait pas, elle ne préféra pas montrer ce qu'elle était.

-La petite elfe réussit-elle à échapper aux fantômes ? Ou peut-être en devient-elle un à son tour. Je n'ai jamais été très friande d'histoire de fantômes, parce que je me laisse surprendre à chaque fois.

Elle s'avança encore, jusqu'à s'asseoir devant le pirate.

-Pauvres enfants tout de même. Ont-ils fait quelque chose pour que vous les effrayer comme cela?
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue18/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Captain Morgan Mer 28 Mar 2012, 22:06

Terroriser les enfants apporta une certaine forme de gaieté au mort-vivant protégé par une illusion : entendre les cris terrifiés de la horde de marmots lui plut. En fait, cela le fit replonger dans la période nostalgique où il pillait indifféremment les villages de monstres ou d'humains en se délectant de la peur et du sang tout autant que de l'or et des jouvencelles ! Avant, il pouvait aller et venir comme bon lui semblait aussi bien sur terre que sur mer à bord de son Norvégien pour s'amuser sans contraintes. Pourtant tout cela avait progressivement changé : au début les humains et les monstres le craignait mais à présent, les uns voulaient sa peau tandis que les autres le méprisaient. Morgan au fond de lui s'en fichait car il lui restait ses hommes qui partageaient sa malédiction et Jack, son familier qui n'était jamais loin de lui. Le familier en question était en fait roulé en boule sous le fauteuil de cuir et dardait par intermittence son regard rubis sur l'assemblée de marmots jusqu'à leurs fuites. Donc, à présent, l'animal n'ayant plus de nuisance sonore dérangeante préféra sortir de son trou pour remonter près de son ''maître''. Caressant le rongeur peu de temps après que la charmante jeune femme ne soit sortie de l'ombre où elle se cachait, Morgan sourit doucement.




La beauté qui s'était présenté face à lui l'était justement trop pour que ce soit honnête mais le forban s'en contre-fichait en réalité car il y avait trop de belles choses à regarder pour que les maigres complaintes de son esprit de loup de mer ne prennent le dessus. L'observant de haut en bas sans vergogne, jusqu'à ce qu'elle s'asseye devant lui. Le pirate trouva la jeune femme fort ravissante mais se garda bien de l'exprimer à haute voix. Au contraire, il la détailla silencieusement un instant et Jack son rat se mit à se balader au hasard. Il descendit le long du fauteuil pour roder dans la pièce sans pour autant rompre le contact qui les liaient. Reportant son attention sur la belle blonde, le flibustier se fendit d'un sourire et décroisa les jambes avant de tapoter son genoux comme une invitation. Toujours avec un sourire, le mort-vivant dit d'une voix chaude et agréable :

- Pour ce qui est de Kiera, sachez que ça finit ''bien'' mais pas dans le sens où on pourrait le croire. Cependant c'est une longue histoire et je n'ai pas envie de vous ennuyer mademoiselle... ?


Plissant ses yeux sombres, le flibustier l'invita une nouvelle fois à s'approcher : cela serait plus agréable pour eux deux et de plus, cela lui permettrait peut-être d'utiliser ses pouvoirs sur elle pour continuer à raconter l'histoire. S'enfonçant dans son fauteuil, il se souvint de la question que la jolie jeune femme avait posé entre-temps et répliqua avec un rire sardonique :

- Oh ça ? C'était juste pour s'amuser mademoiselle mais il en existe tant d'autres façon, de s'amuser s'entend. Raconter de petites histoires n'est certes pas ma passion mais je pense m'y débrouiller : vous désire en entendre une d'un autre type ?
Captain Morgan
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue16/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Adélaïde Lun 02 Avr 2012, 17:22

Au loin, elle entendait encore quelques cris de gamins effrayés. Plus près d'elle, les couinements d'un rongeur, qui semblait être la propriété du pirate en face d'elle. Qu'importe, elle n'avait pas peur des bestioles. Sur elle, le regard scrutateur de l'homme étrange. Elle avait l'habitude d'être regardée. Elle se savait belle, elle en avait harponné beaucoup rien que d'un regard. Quoiqu'il se passe avec cet homme-là, elle sentait que ce serait plutôt étrange. Il l'invita à s'asseoir sur ses genoux. Elle hésita. D'habitude, c'était dans une taverne que les hommes l'invitaient sur leur genoux.

- Adélaïde. Mais appelez-moi Adélie, si vous voulez. L'histoire, tant que vous ne me donnez pas les détails effrayant, je pourrais peut-être l'entendre un jour.

Le flibustier réitéra son invitation. Étonnement, elle se sentit rougir. Pourtant, ce n'était pas comme s'il était en train de lui faire la cour, ou qu'elle n'avait pas l'habitude, justement, qu'on la drague. La drague lourde, ça avait été son quotidien durant des années, même quand elle était encore humaine. Bien sûr, elle avait connu des gars gentils, au cœur noble, d'autres violents. Il y en avait qui avait eu très peu d'énergie à lui donner, d'autre beaucoup. Elle avait fait des tas d'expériences plus ou moins bizarres.
Mais ce gars-là, cet homme en face d'elle, c'était vraiment différent de tous ces autres hommes, ou non-hommes. Oh, bien sûr, elle n'était pas en train de tomber amoureuse, c'était un sentiment qui lui était étranger de part sa condition. En revanche, elle pouvait avoir des coup de cœur, préférer certains amants à d'autres.
Il fallait qu'elle se calme. Elle ne connaissait rien des intentions de cet homme. Enfin, ce pas-tout-à-fait-homme. Elle ne savait pas ce qu'il comptait lui faire. Elle ferma une seconde les yeux, ce qui calma son imagination galopante. De retour à la réalité, elle sourit à son interlocuteur et se leva pour s'asseoir délicatement sur l'un des genoux offerts, tout en légèreté, croisant les jambes sensuellement, sans vraiment s'en rendre compte. Elle posa son bras sur l'épaule de son désormais fauteuil pour être plus à l'aise.

- S'amuser? Je vois. Je connais bien des façons de s'amuser. Dit-elle en lui caressant une joue d'un doigt fin et doux. Un autre type d'histoire? Pourquoi pas. Je suis confortablement assise, j'ai un conteur plutôt doué... J'ai de bonne raison de penser que je vais passer un bon moment.

Elle ne savait pas où elle allait. Elle ne savait pas ce qui allait se passer. Mais elle y allait de bon cœur.
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue18/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Captain Morgan Lun 02 Avr 2012, 20:36

Même si Morgan n'en laissait rien paraître, il fallait bien avouer que son coeur de mort se serrait un peu : depuis combien de temps n'avait-il plus vu une telle beauté, sans parler de courtiser cette même jolie jeune femme. Toutes ces manies du temps de sa vie humaine lui manquait un peu. Car oui certes son apparence donnée par le médaillon donnait le change, le faisant paraître pour un humain mais son aura et son âme restaient celles d'un mort-vivant. Cette même espèce d'aura faisait toujours que les gens remarquaient qu'il était différent d'eux, que le pirate n'était pas ce qu'il semblait être. Bien que le flibustier aie toujours profiter des avantages liés à un corps immortel, il en avait souvent maudit les désavantages qui l'empêchait de se lier à la communauté du donjon. En effet, quand les gens ne le fuyaient pas en hurlant de peu lorsqu'il se montrait à ''découvert'', ces derniers le regardaient tous d'un air méfiant. Bon, c'est vrai que cet état de fait est sans doute plus causée par la réputation du commandant qui n'avait jamais hésité à passer un malandrin par le fer ou quelque petites peccadilles de ce genre là. Mais pouvait-on le punir d'être juste un hors-la-loi ? Enfin techniquement, il était un hors-la-loi doublé d'un monstre ! On pouvait dire que c'était un sacré palmarès n'est ce pas ? Mais mes pauvres amis, ce n'est pas comme si Morgan avait une si petite liste de crimes à sa disposition loin de là ! Morgan revint soudain au présent en entendant la jolie voix de son interlocutrice. Elle avait un assez joli nom bien que ce charmant patronyme soit trop long aux oreilles du mort-vivant des mers. En tous cas, il le réduisit de lui même à Adé ou, comme la jeune femme l'avait elle même suggéré, Adélide.



Morgan sourit quand enfin, la jeune ''femme'' (le pirate sachant bien que ce n'était pas exactement le cas, il mettait mentalement ce mot entre guillemets !) Décida d'accepter son invitation. Elle vint se placer d'une manière d'abord timide, l'espace d'un instant seulement, avant de se détendre.Le fait qu'elle se place de manière sensuelle sur ses genoux ne passa pas inaperçu et Morgan en fut ravi. En effet, il y avait enfin une personne qui ne s'était pas éloigné de lui en marmonnant ''l'est pas net celui là" et en plus elle ne semblait pas être contre une petite histoire. Le flibustier choisit tout de suite quelle histoire il allait servir à la demoiselle. Son sourire s'accentua alors qu'il commençait à formuler dans son esprit la trame de l'histoire qui n'était autre que la sienne après quelques modifications bien entendu...



- Donc, vous aimez les histoires tant qu'elles ne font pas peur hum ? Laissez moi vous en contez une un peu particulière dans ce cas...

Prenant une petite pause, le jeune homme au médaillon se permit de passer une mèche de cheveux d'une douce blondeur derrière l’oreille de la jeune femme. Utilisant sans vergogne son pouvoir d'illusion, le pirate créa un peu le décor : une plage de sable fin, les embruns de la mer, la pleine lune... Le décor idyllique quoi. Pourtant, son don avait des limites donc il suffisait de regarder le sol pour voir que c'était une illusion et une illusion que le capitaine ne pouvait maintenir indéfiniment. Lui désignant la mer, Morgan lui murmura à l’oreille :


- C'est l'histoire d'un jeune homme, il est droit, il est courageux et aimant envers tous : qu'on soit monstre ou humain, pour lui ça n'a que peu d'importance. La seule chose qui le passionne dans la vie c'est la mer, l'océan et ses mystères. Tout jeune qu'il était, il s'engagea comme mousse sur un bateau marchant et subit la dure vie de labeur d'un amant de la grande bleu.



Souriant toujours, Morgan caressa le ventre de sa compagne et modifia la scène pour qu'il voie le dit navire où un jeune homme s'échinait sur les diverses cordes. La seconde suivante, on voyait le même jeune homme sur le même navire mais ce dernier était assaillit par des vagues et des orages terrifiants. Modifiant tout à fait la suite par rapport à la réalité, il fit tomber le petit homme dans l'eau noire et tumultueuse.


- On aurait pu croire que c'était la fin pour notre jeune homme mais voilà : les flots ont été clément avec le jeune homme car il fut sauvé par une Sirène. Une fois dans des eaux plus calmes, la jeune femme-poisson conduisit notre rescapé en lieux sûr. Pourtant, ce dernier fut loin de la remercier : prenant peur face à la femme, il s'enfuit on ne sait comment et la sirène le maudit, tout en se maudissant elle même d'avoir été aussi stupide de se porter au secourt de ce jeune homme. C'est d’ailleurs d'autant plus cruelle que la malédiction prit effet sur eux deux : ils furent condamnés à ne jamais vieillir ou mourir tout en restant perpétuellement éloignés l'un de l'autre. Le jeune homme oublia bien vite toute cette histoire et reprit sa vie d'avant mais pas la sirène qui se morfondit toujours pour sa bêtise : elle était un monstre, pourquoi s'était-elle fait une illusion à propos du jeune homme ? Pourquoi avait-elle fantasmé sur les possibles chances de rester avec lui ? Ça c'est une toute autre histoire que ni le jeune homme ''immortel" ni la Sirène ne pourraient un jour voir expliquée.



Mouchant l'illusion d'une Sirène pleurant des larmes amères, il enlaça la jeune blonde en soupirant pour se donner un effet dramatique. La regardant dans les yeux, il dit à voix basse :


-Décidément, je suis plus doué pour les trucs tristes que joyeux : à votre tour gente dame, connaissez-vous quelques petites histoires amusantes ? A moins que vous n'ayez autre chose en tête ?
Captain Morgan
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue16/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Adélaïde Ven 20 Avr 2012, 12:53

Cet homme était vraiment étrange. Mais ce qui était certainement le plus étrange c'était qu'elle se sentait bien sur ces genoux. Elle se sentait apprécier, presque... aimer? Non, on n'aime pas une succube, on ne peut pas aimer une succube, parce qu'une succube n'aime pas. Comment aimer quelqu'un qui ne vous aimera pas en retour. Oui, elle avait apprécié certains de ces amants. Mais elle était incapable d'aimer. Elle frissonna quand il l'enlaça. Elle n'avait pas ressentit ça depuis plusieurs années.

Cette histoire qu'il venait de lui raconter, ce devait être la sienne. Certainement. Cependant, elle se doutait qu'il ne lui avait pas tout dit. Il y avait quelque chose qui sonnait... peut-être pas faux, mais au moins caché. Tellement bien caché qu'elle ne pouvait évidemment deviner ce qu'il était réellement. Oui, ce pirate était doué pour les histoires. Les tristes pour le coup. Elle en avait le cœur chamboulé comme ça lui était rarement arrivé.

- Une histoire...? Oh, je... Je ne suis pas très douée non plus. J'ai bien compris ce que vous m'avez conter. Peut-être puis-je à mon tour vous raconter... l'histoire d'une petite fille, blonde comme les blés à qui il arrivé plusieurs malheurs.

Oui, elle allait faire ça. Mais elle ne pouvait cacher beaucoup la vérité. Comment cacher qu'elle était devenue une démone, une succube. Elle tairait peut-être le côté succube, savait-on jamais. Sans doute ferai-t-elle comprendre qu'elle n'était plus humaine... Elle verrait au fil de son histoire.

- Il était une fois une petite fille très gentille. Ses parents étaient assez pauvres, aussi a-t-elle appris à travailler très tôt pour les aider. Elle faisait de petites courses, elle gagnait un sous ou deux. Ses parents la remerciaient chaleureusement. Mais un jour, alors qu'elle était partie travailler pour un épicer du village, elle revint chez elle. Elle vit d'abord la fumée. Elle courut. Le village était en flamme. Quelques villageois avaient réussit à sortir du village, mais ils étaient peu. Et aucun n'était son père ou sa mère.

Alors elle demanda. La fleuriste, elle ne les avait pas vu. Le boucher non plus. Le maire, encore moins. Elle commençait à pleurer. A travers ses larmes, elle vit quelqu'un sortir des flammes. Elle sécha ses yeux. Son père. C'était son père qui avait réussit à sortir. Le prêtre et le boucher allèrent vers lui pour l'aider à les rejoindre. La petite fille courut également vers lui. Son père s'écroula devant elle. Il respirait mal, la fumée lui avait obscurci les poumons. Il essaya de parler, on l'en empêcha, mais il insista et les derniers mots qu'il prononça furent pour sa fille, pour qu'elle aille à la ville, où se trouvait son oncle, le frère de sa mère.

Son père mourut donc devant ses yeux. Elle avait huit ans. On l'emmena à la ville, on trouva son oncle et on la lui laissa. C'était un gentil monsieur aussi, son oncle. Il lui demandait de travailler, mais avec lui, pas avec les inconnus de la ville. Ce n'est que quand elle fut plus grande qu'elle connu la véritable nature de son oncle. Gentil, c'est ce qu'il voulait lui faire croire, jusqu'à ce qu'elle devienne une vraie femme. Gentil, il ne le fut plus quand il la mit entre les mains fermes d'un de ses plus fidèles clients.


Elle frissonna, se serrant un peu plus contre l'homme-qui-n'en-était-pas-vraiment-un. Penser à cette partie de sa vie n'était pas un plaisir. Elle avait vraiment détester son oncle à cette période.

- Mais elle ne voulait pas se retrouver à la rue, ce serait sans doute pire. Alors, elle fit ce qu'il lui demandait. Elle fut une gentille jeune femme. Bien sûr, un malheur n'arrive jamais seul. Rapidement, elle tomba enceinte. Quand on oncle appris ça, il la frappa tant et si bien qu'elle fit une fausse-couche. La première d'une longue liste. Pendant 3 ans encore, elle subit les colères de son oncle, les fausses-couches et les maltraitances des hommes avec qui son oncle voulait qu'elle soit 'gentille'.

Ce fut l'une des premières choses heureuses de cette partie de sa vie. Son oncle se fit tuer. Assassiner sauvagement par un de ses clients mécontent. Mais que pouvait faire la jeune femme à ce moment-là? Elle n'avait jamais appris à lire, ni à compter, elle n'avait pas non plus la carrure, ni le courage, de reprendre le tripot de son oncle, pourtant ses associés le lui avait proposé. Elle avait sentit le piège. Elle était partie.

Elle avait rejoint une nouvelle ville, une ville portuaire. Elle essaya de se faire engager dans une boutique, dans un taverne, dans une auberge, partout. Partout on la refusa. Elle était soit trop jeune, soit pas assez expérimentée, elle ne convenait jamais. Alors elle se dit qu'elle pouvait toujours continuer ce qu'elle savait faire.

Elle connu des marins, des commerçants, des hommes pressés, des hommes fâchés avec leur femme. Ils furent nombreux, elle était presque heureuse, elle essayait de ne pas tomber amoureuse. Certains lui promettaient de l'emmener loin pour faire ou refaire leur vie avec elle, aucun ne tint sa promesse. Puis elle tomba malade. Sans doute à cause de l'un de ses amants. Elle devint vraiment très faible.

Elle alla se cacher dans une grange. Elle voulait faire comme les oiseau. Se cacher pour mourir. Elle ne fut pas exaucée. A la place, on lui accorda une seconde chance. Une seconde chance qui n'était pas vraiment contraignante, elle continuerai son activité, mais elle avait plus de choix quant à ses amants...


Elle soupira doucement.

- Vous voyez, je ne suis pas très douée pour les histoires joyeuses. Quant à savoir si j'ai d'autres choses en tête, oui, j'ai énormément de choses en tête. Je dois toujours penser à certaines choses. Comme de garder l'apparence que j'ai actuellement. Avant que vous ne me contiez votre histoire, j'avais... je craignais de vous effrayer, mais vous semblez en avoir vu bien d'autre dans votre vie. Je me trompe?
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue18/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Captain Morgan Ven 20 Avr 2012, 22:50

Les illusions distillées par Morgan pour ''animer'' sa pauvre petite histoire triste s'estompant, le flibustier commença à ressentir un sentiment qu'il n'avait plus ressenti depuis très longtemps : de la nostalgie ! Être en présence d'une si jolie créature, tenir une jeune femme aguicheuse comme celle sur ses genoux entre ses bras, toutes ces petites choses qu'il adorait faire étant encore tout à fait humain, voilà qu'il les refaisaient à présent non sans pouvoir s’empêcher d'être un peu ému. Bien sûr, il ne ressentait pas trop son sang bouillonner dans ses veines mais au vu de son état de mort-vivant, il fallait y aller pour parvenir à ''réveiller le petit sergent''. Bien entendu, Morgan appréciait le contact de la peau de la femme blonde contre son propre corps. La chaleur humaine transmise par la créature de rêve brisait enfin un peu l'éternelle froideur que son corps de mort lui imposait. Le pirate écouta avec attention et, après un frisson de la part de la jeune femme, se mit à lui caresser avec douceur les cheveux pour la rassurer. Continuant son récit pendant que Morgan en faisait de même avec ses douces caresses, l'étrange couple resta assit dans la semi-pénombre encore un long moment. Morgan fut un instant sur le point de s'interrompre mais se retint : il avait tout de même comprit que cette histoire était aussi la sienne de manière détournée mais pas besoin de le faire remarquer. Le flibustier se demanda brièvement à la mention par le jeune femme d'une ville portuaire si il n'y avait pas eu la possibilité qu'ils se soient rencontré auparavant. La probabilité était faible mais cela aurait être bien amusant. Observant sans trop de vergogne son corps sublime, le pirate tenta de se rappeler si il avait déjà pu faire milles et unes galipettes avec elle.



Secouant brièvement la tête et commençant à passer son doigt sur les courbes généreuses , il entendit le ton de la jeune blonde changer. Fixant son regard dans celui de la jolie créature, Morgan étira ses lèvres en un sourire charmeur. La faisant basculer pour qu'elle soit à califourchon sur elle, le pirate illusionniste garda son sourire enjôleur tout en chuchotant :


-Ne vous en faîte pas; après plusieurs siècles de vie passée en mer, rien ne peut me surprendre, que craignez-vous donc ? Vous pouvez tout me montrer...

Disant cela, il lui caressa le dos avec douceur, comme pour la convaincre de lui révéler son ''petit secret''
Captain Morgan
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue16/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Adélaïde Lun 30 Avr 2012, 12:48

Elle se sentit déplacée. Elle se retrouva à califourchon sur les deux genoux du pirate, la robe retroussée sur ses cuisses. Elle se positionna plus confortablement, c'est-à-dire plus près, plus serrée. Elle passa ses bras autour du cou du marin, les mains dans ses cheveux pour les lui caresser doucement comme il le lui faisait. Puis elle sentit ses mains dans son dos. Et le frisson parcourut son corps de la nuque aux pieds, très fort, très... excitant.

Ah, ils avaient été nombreux les moments où elle s'était retrouvée dans cette position. La plupart du temps, en revanche, elle était dans un lit avec un amant, ou sur une chaise avec un futur amant. Là... elle était sur un siège, dans une salle de classe, avec un homme qui-n'en-était-pas-vraiment-un. Le lieu n'était effectivement pas l'idéal pour ce qu'elle était habituée à faire.

-Vous voulez donc voir. Je ne pense pas craindre quoique ce soit en votre présence, alors soit.

Tout doucement, non pas pour ne pas effrayer le pirate, mais bien parce qu'elle préférait comme cela, elle relâcha sa maîtrise sur elle-même. Son corps changea petit à petit. Ses cheveux se rassemblèrent en chignon et poussèrent beaucoup. Son visage, ses courbes, elle devint encore plus belle car d'une simple beauté humaine, elle était passé à une beauté démoniaque. De son dos sortirent des ailes de chauves-souris un peu abîmées. Sur sa peau, la robe se transforma, passa au rouge sang, rapetissa, ne laissant plus voir qu'un bustier de cuir et un string minimaliste. De ce fait, la peau de la succube était pleinement visible et atteignable par les mains baladeuses. Sur ses pieds enfin apparurent les bottes de cuir à talon très hauts.

- Me voilà sous ma forme naturelle. Oh, je ne suis pas bien effrayante comme cela, au contraire, et il en faudrait beaucoup pour que je prenne une forme plus terrifiante.

Elle se souvenait de sa première transformation, cela avait été tellement douloureux, parce que son corps avait changer de manière brutale, sa peau s'était déchirée, dans son dos, les os de ses jambes s'étaient déplacés, tout dans son corps avait changé. Maintenant, elle comprenait ce qu'elle pouvait faire pour sa maîtresse, même si les premiers temps avaient été difficiles.

Elle se leva et s'éloigna un peu pour tourner sur elle-même afin de lui monter dans la totalité comment elle était, et pas juste le devant. En faisant cela ses cheveux tournèrent autour d'elle, c'était assez joli, même si ses cheveux étaient tellement longs qu'elle dû les désenrouler d'autour d'elle quand elle eut finit de tourner. Elle s'approcha de nouveau, restant debout devant le pirate.

- Alors, qu'en pensez-vous?
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue18/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Captain Morgan Lun 30 Avr 2012, 16:30

A voir la réaction de la jolie blonde quand le capitaine la déplaça (ses gestes et la chaleur de son corps augmentant), le flibustier en convint sans mal que sa petite tactique était appréciée. Les frissons dans le corps de la jeune femme faillirent arraché un sourire concupiscent à Morgan mais ce dernier ce retint. Après tout, même si finalement se retrouver à partager une partie de jambes en l'air avec la belle créature aux cheveux d'or aurait été plus qu'appréciable, ce n'était pas l'objectif primaire. Pour le moment, ce que le pirate désirait plus que tout était d'apprendre ce qu'était en réalité sa compagne : il avait déjà sa petite idée mais il voulait en avoir le couer net... Enfin ce qui lui restait de coeur ! Sa supposition concernant la race de la jeune femme se portait de plus en plus sur la sublime race des succubes. La sensualité qui se dégageait d'elle comme une aura et son apparence beaucoup plus sexy que ce qu'une humaine, même jolie aurait pu atteindre en se donnant du mal appuyaient la thèse du pirate qui caressait toujours le corps de la sublime femme posée sur ses genoux. Cette dernière finit par lui parler, lui disant qu'elle allait lui révéler son ''petit secret'' car elle ne craignait rien en sa présence. En effet, la jeune blonde ne ''craignait'' rien au sens premier du terme mais par contre si elle se révélait être ce que le capitaine croyait elle aurait quelque chose à craindre quand même... Qu'il lui saute dessus par exemple. Après tout, les morts-vivant avaient ça de bien : ils ne s'épuisaient quasiment jamais et cela était très très utile pour des activités plus... Libidineuses. Par contre, bien qu'ayant plus de mal qu'un humain moyen à être excité par quelque moyen que ce soit, magique ou non, Morgan dû bien avouer que la transformation qui s'opéra sur la jolie blonde aurait été du genre à l'emballer comme un puceaux fougueux si il n'y aurait pas été préparé. La sublime beauté humaine que sa compagne du soir possédait déjà se remodela, s'amplifia pour finalement confirmer ce dont le forban ce doutait déjà... La jeune femme était une succube !


-Je m'en doutais un peu, une femme ne peut décemment pas être aussi belle sans avoir un quelque chose, une agréable petit quelque chose, en plus !


Voyant la succube danser un peu devant lui en lui demandant ce qu'elle en pensait, Morgan fut bien avouer d'admettre qu’elle était très ravissante. Bien entendu, il en fallait plus pour que le forban aie le coup de foudre ou quelque chose d'aussi niais mais à présent le mort-vivant qu'il était se voyait excité par l'apparence de son interlocutrice. Se levant, il rejoignit la succube aux cheveux d'or lui prit la main après l'avoir invité d'une oeillade charmeuse et dansa quelques pas avec elle avant de la faire ''tomber" vers le sol en la retenant par le dos. Les ailes de chauves souris effleurant le sol, ses cheveux se répandant en filaments d'or sur le sol, la jolie jeune femme fut trop irrésistible pour Morgan qui se pencha et l'embrassa....
Captain Morgan
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue16/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Adélaïde Lun 04 Mar 2013, 18:08

[HRP : Non, ça ne fait pas 10 mois que je dois faire cette réponse, non, ce n'est pas vrai...]

Cela faisait longtemps qu’Adélaïde n’avait pas été sous le charme d’un homme comme celui-là. Mais elle devait faire attention à ne pas trop s’y habituer. Il ne fallait pas qu’elle s’attache à lui, même si la tentation était grande. Quand il dansa avec elle, elle se sermonnait d’avoir été trop naïve. Quand il la fit basculer jusqu’à l’allonger sur le sol et lui avec, elle s’en voulait d’être sous le charme. Mais quand il approcha ses lèvres pour les poser sur les sienne… elle céda à la divine tentation. Elle n’avais aucunement besoin d’énergie, mais même en tant que succube elle pouvait bien avoir envie de quelques petites choses extra-professionnelle dans la vie. Et elle n’en avait rien à faire de savoir qu’elle était dans une salle de classe. Si quelque chose se passait, ils effaceraient leurs traces, évidemment.

C’était assez bizarre tout de même d’être embrasser par cet homme. Un peu froid. Un peu… humide. Mais peut-être avait-il simplement des problèmes salivaires, surtout après avoir vu une aussi jolie femme qu’elle. C’était tout à fait plausible. Qu’à cela ne tienne, elle profitait du baiser, de la langue de son peut-être futur amant et de son corps. Quoiqu’à son goût pas assez. D’un mouvement de hanche, elle le fit basculer et se retrouva à califourchon sur lui. Elle aimait bien dominer. Et puis, pour le moment, ce n’était qu’un jeu, non?

Ses mains partirent à la conquête du corps du Captain, ses lèvres à la découverte de son visage, et ses hanches tentaient simplement d’empêcher sa proie de bouger. Mais bon, elle n’y allait pas bien fort.

Elle découvrit une chaîne autour du cou de l’homme qu’elle chevauchait chastement. Elle déroula la chaîne autour de son doigt pour découvrir un médaillon qui y pendait. Elle sourit.

— Joli ouvrage. D’où vient-il?

Attendant la réponse, elle continua de grignoter la gorge de Morgan, la chaîne accrochée à ses doigts agiles. Quand soudain elle entendit un bruit étrange qui la fit violemment sursauter. Elle se redressa brusquement, craignant tout de même qu’on les trouve là à vouloir faire des bêtises à ne pas raconter aux enfants. Sa main, qui tenait toujours la chaîne, tenta d’attraper son fouet, qui n’était plus à sa hanche depuis qu’elle était arrivée en sécurité ici. Mais quelque chose d’autre la fit se redresser complètement.

Cet homme… celui qu’elle croyait être un homme… c’était brusquement transformer en quelque chose de plutôt monstrueux. Des tentacules, un peau visqueuse… Elle ne savait pas ce qu’elle avait en face d’elle, mais ce n’était décidément pas humain, ça non.
Puis elle réalisa que ce devait être le médaillon.

— Qui es-tu vraiment? Ou qu’es-tu? Ce médaillon… Ah, je suis désolée d’avoir casser la chaîne. Mais pourquoi ne pas m’avoir dit… J’aurai fait plus attention.

Elle réfléchit un peu. Elle était vraiment désolée d’avoir cassé la chaîne. Elle mit le pendentif et la chaîne délicatement dans sa main avant de la tendre, paume ouverte, vers son vis-à-vis.

Qu’allaient-ils devenir maintenant tous les deux… Elle n’avait jamais exercé avec ce genre de client, elle ne savait pas trop que penser.
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue18/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Captain Morgan Ven 08 Mar 2013, 19:08

Le pirate en Morgan adorait le petit jeu qui se livrait entre les deux êtres si particuliers : la séduction lui procurait toujours un petit ‘’frisson’’ que même son corps mort arrivait à ressentir dans sa totalité. Ce n’était pas parce que son corps était froid comme la mort qu’il ne ressentait rien du tout… Il ressentait juste les choses différemment. Morgan ne se l’expliquait pas : il s’agissait peut-être d’un effet secondaire de la corruption liée à sa malédiction. En tous cas, il ressentait normalement la colère et c’est cette émotion qui s’empara de lui aussitôt que l’incident se produisit. Alors que tout se passait on ne peut mieux et que le vieux forban se délectait du jeu entre lui et la succube, elle cassa sans le vouloir la chaîne de son médaillon enchanté. L’accident était bien plus grave qu’on aurait pu le croire mais pas parce que le flibustier attachait une valeur sentimentale à l’objet : le fait est que sans la chaîne intacte et le médaillon autour de son coup, le vieux pirate redevenait ce qu’il était vraiment… Un tas de chair putréfiée, une créature effrayante, répugnante même… En un mot, un Undead ! Peu de gens savaient supporter sans broncher la vue d’une de ses créatures au corps en voie de décomposition comme l’était celui de Morgan sous sa véritable apparence et il n’aurait pas été surprit que la jeune femme affiche une mine plus dégoûtée à présent.


Pourtant la succube réagit admirablement bien mais après tout, vu son passif, elle avait dû déjà voir beaucoup de choses particulières et être dans un donjon emplit de monstres plus bizarres les uns que les autres ne devait pas aider ah ! Morgan ne devait pas être le locataire le plus extravagant avec qui elle avait fricoté. Amusé par l’idée, le pirate sentit la colère qui avait faillit poindre dans son esprit et le faire voir rouge retomber tel un soufflet. Souriant le moins possible, le forban attendit qu’elle ait finit de parler et reprit délicatement le médaillon des mains douces de la jeune femme. Heureusement pour le pirate, le médaillon semblait réparable assez facilement : son système de fermeture assez simple lui permit d’ailleurs de faire une réparation de fortune en manipulant un peu les maillons. Refixant la chaine autour de son coup après avoir tourné le dos à la jeune femme blonde, le capitaine Morgan poussa un soupir de contentement : son apparence humaine était restaurée, il le sentait. Néanmoins, il devrait faire réparer cet artéfact le plus vite possible et le flibustier espérait que cela puisse se faire rapidement. Ne renonçant pourtant pas à se montrer galant et courtois, l’undead se fendit d’une petite courbette et dit sans aucune colère dans la voix :

-Ma chère, désolé de vous avoir caché ce petit détail. Je suis en réalité un Undead, une créature morte-vivante, maudite depuis quelques temps et condamné à la non-mort. Pas d’inquiétude cependant, je ne suis pas un de ces méchants zombis bouffeurs de cerveaux et ne vous faite aucun soucis pour cette chaîne, c’est facilement réparable si on s’en occupe dans les plus brefs délais.

Lui souriant en étant de nouveau sous sa forme de bel homme ténébreux, le flibustier attendit un temps avant de poursuivre :

-Si vous n’y voyez pas d’inconvénient ma chère, je vais d’ailleurs y aller de ce pas… On ne sait jamais avec cet artéfact. Libre à vous de m’accompagner. Comme cela nous pourrons parler plus avant de mon navire, mon métier ou de tout autre sujet qui vous intéresse.

C’était une façon, qu’il espérait, assez habile pour ne pas froisser la belle blonde et si possible pour lui faire découvrir des choses nouvelles qui l’amuseraient. Si pas, au moins garderait-il un souvenir plaisant de leur courte conversation et il espérait qu’elle le fasse aussi en oubliant la partie ‘’face de poulpe surprise ‘’. Se dirigeant vers la porte en reculant, Morgan attendit encore, pour voir la réponse de la succube.
Captain Morgan
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue16/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Adélaïde Mer 29 Mai 2013, 11:57

Elle s’était attendue à ce qu’il se mette en colère. Ou au moins qu’il s’en aille, en colère… oui, toutes les possibilité qu’elle voyait mettait en scène un Captain Morgan en colère. Mais, en fait non. Il était resté calme. Avait remis le collier. Repris son apparence humaine.
Un undead, hein? Un mort-vivant. C’était ça en vérité, le froid qu’elle sentait sur ses lèvres. Ah, on ne la lui avait jamais faite… Bon, en même temps, elle n’en avait jamais rencontré. Et elle ne savait pas si elle pouvait… exercer ses talents avec ce genre de créature. Mais qu’à cela ne tienne, elle n’avait pas besoin de faire de tous les mâles de ce donjon ses amants. Ils pouvaient aussi être ses amis et juste ça. Ça serait déjà bien.
Par ailleurs, Morgan restait ce qu’il lui avait semblé qu’il était de prime abord, un gentleman, courtois et tout. Un charmeur. Mais un gentil charmeur, pas trop lourd, et qui ne se vexerait sans doute pas si elle refusait de l’accompagner. Adélaïde pesa le pour et le contre. Contre : Si elle n’allait pas avec lui, elle ne le reverrait peut-être pas avant un moment et il ne serait pas dit qu’il se souvienne d’elle ou qu’il souhaite encore devenir son ami. Pour : elle pourrait en savoir plus. Et ça, même si elle était une succube, elle aimait connaître ceux dont elle désirait devenir l’amie, elle se souciait des gens, comme on s’était soucié d’elle quand elle était chez les être féeriques. Elle irait donc avec lui.
Elle s’approcha donc de lui et passa son bras sous le sien.

— Et bien, cher ami, allons faire réparer votre médaillon.

Alors qu’ils se dirigeaient elle ne savait pas vraiment où, elle se rendit compte de quelque chose.

— Mais alors, l’histoire que vous m’avez racontée, elle n’était pas tout à fait vraie, n’est-ce pas? Cette sirène. C’est elle qui vous a rendu comme cela, non? Ce n’est pas bien de mentir, vous savez?

Elle souriait en disant cela. Elle n’était pas fâchée, elle comprenait parfaitement. Elle ne lui avait pas caché sa nature puisqu’il avait facilement deviné qu’elle n’était pas vraiment humaine. Par contre, au fond d’elle, elle se sentait vexée. Oh, elle ne le montrait pas, et elle ne serait pas vexée bien longtemps. Elle avait l’habitude des amants de passage qui lui mentait un peu sur leur vie. Et bien oui, elle discutait avec ses amants. Enfin, avec certains. Et seulement depuis qu’elle était devenue une succube. Elle ne les croyait évidemment pas sur parole, elle savait pertinemment qu’ils enjolivaient leur vie. Elle avait oublié cela quand Morgan lui avait raconter son histoire. Ou elle n’avait pas voulu y penser, peut-être. Certainement.

— L’avez-vous aimer? La sirène. Vous l’aimiez?

Elle posait cette question innocemment, bien sûr. Il avait été un homme, un humain, il connaissait peut-être ce sentiment qu’elle n’avait jamais pu éprouver. D’ailleurs, son regard triste devait la trahir sur ce point, elle s’en doutait.
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue18/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Captain Morgan Sam 08 Juin 2013, 13:08

Finalement, on ne pouvait jamais être sûr de rien dans la vie... enfin dans la non vie non plus mais le préciser était juste une façon de chicaner sur des détails inutiles. Il se retint donc de faire profiter de ses petites réflexions à la succube toujours à ses côtés car cela n'aurait pu que l'ennuyer profondément. Au contraire, Morgan se devait de trouver un sujet assez intéressant pour eux deux : il allait partir sur un nouveau compliment quand il se ravisa, jugeant cela trop répétitif de sa part. non, finalement, il se contenta d'observer la silhouette qui se collait à lui d'une manière qui aurait sans aucun doute fait exploser la libido de n'importe quel jeune puceau désespérément en recherche d'une femme. Enfin bon, le pirate n'était déjà pas dans ce cas de son vivant et le passage à l'état d'Undead avait atténué dans un sens ses perceptions pour qu'il ne puisse plus ressentir avec toute la violence d'antan le désir et d'autres émotions pourtant si plaisantes. Repensant à sa malédiction avec un sourire aimable mais faux plaqué sur son visage, le forban observa la jolie blonde une nouvelle fois et éclata de rire quand il l'entendit énoncer le ''défaut'' de son histoire. Il rit de son rire d'homme, chaud et agréable non celui de mort-vivant qui était particulièrement... Risible.

Peut-être Adélaïde méritait-elle la vraie version de l'histoire ou peut-être pas mais en tout le hors-la-loi finit par se décider pour la vérité... Pourquoi tant d'honnête si soudainement ? Morgan se convainquit en se disant que de toute façon, la succube n'allait pas aller crier ça sur tout les toits et qu'elle en avait vu tellement d'autres qu'une petite histoire sombre ne lui ferait aucun mal. Continuant de marcher assez lentement en tenant son bras de manière galante pour Adé, le pirate s'expliqua :

- Une sirène ? Oh oh oh que neni ma belle. La vérité est bien plus sombre je peux vous l'assurer : ma malédiction est le résultat de ma propre cupidité et de mon sombre coeur de salaud finit. En fait, voilà comment tout s'est déroulé : j'étais déjà un pirate de mon vivant, un beau un fort... Et un fou. J'ai voulut jouer au plus fin et organisé une mutinerie sur le navire sur le navire où je servais : j'ai sortit le capitaine de son lit, l'ai frappé au visage puis l'ait fait marcher sur la planche pour le condamner à l'oubli au plus profond de l'océan. Cependant, avant de sombre dans les flots, mon ancien capitaine m'a maudit... Et au matin, nous étions tous... Et bien comme ça.

Souriant sombrement, le capitaine guida la succube à ses côtés vers son navire situé non loin du donjon et il se demanda comment elle allait le trouver. Certes il correspondait à tous les clichés de navire hanté avec les voiles un peu déchirées et un air inquiétant mais il n'était pas moche pour autant ! Et puis, il y avait mille merveilles en son sein et peut-être la jeune blonde voudrait-elle en profiter. Enfin soit, pour être sûr et toujours courtois, Morgan lui posa la questrion :

-Dites-moi ma chère, avez-vous déjà vu un navire pirate ? Et déjà gouté à son hospitalité ? J'ai dans la cale du Norvégien une bonne collection de vins ou d'autres choses agréables que je n'ose pas trop gaspiller pour moi tout seul...

Et avec un peu de chance, le flibustier allait peut-être même convaincre la succube d'être la première cliente de sa nouvelle idée de ''croisière sauvage''. Après tout, aucun des monstres habitants au donjon ne pouvait dire qu'il avait récemment prit de vacances étant donné la situation actuelle du pays alors... Quoi de mieux qu'une croisière pour se détendre le corps et l'esprit ?
Captain Morgan
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue16/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Adélaïde Jeu 13 Juin 2013, 16:08

Si ce qu’il disait était vrai alors elle trouvait qu’il avait bien changé entre temps. Repentis? Non, certainement pas. Appris, peut-être. Il restait un pirate. Mort, mais un pirate tout de même. Elle avait toujours cette vision de certains pirates particulièrement courtois envers les femmes. Elle était bien consciente que tous n’étaient pas comme ça, puisqu’elle en avait déjà rencontré, mais celui-là était des exceptions qui confirmait la règle.
Oh, et elle trouvait qu’il était heureux qu’il ait un moyen de prendre apparence humaine. Oui, Adélaïde jugeait sur l’apparence. En même temps, en tant que succube, elle se devait d’être la plus belle, même si elle avait des moyens pour attiser le désir, il était toujours plus gratifiant de se dire que c’était l’apparence et non les phéromones qu’elle pouvait produire qui avait attiré un homme dans son lit. Et elle avait des goûts de luxe aussi. Ici, elle était obligé parfois d’aller voir les plouc du village qui n’avaient toujours pas compris qu’elle était une habitante du château… Parce que oui, elle avait des clients réguliers au village. Pas très fut-fut, si vous voulez son avis. Mais, bah, ça faisait de l’énergie.

— Oh, vous avez été un vilain garçon en vérité…

La lueur de luxure dans les yeux d’Adélie se changea lentement en interrogation. Elle venait de se rendre compte de quelque chose.

— Je me demandais… je ne sais pas si… Enfin, avoir été maudit, devenir un mort-vivant, cela a-t-il changer votre… comportement, ce que vous étiez, ce que vous êtes? Je… Comment dire?

Elle resta silencieuse quelques secondes.

— Quand j’étais humaine, je n’étais pas du tout comme je le suis aujourd’hui. Et ce n’est pas le fait d’avoir vécu pendant un demi-siècle dans ce corps parfait. Dès que je suis devenue démone… Avant, je croyais en Dieu, je priais tous les jours, je me confessais, j’étais sûre d’être pardonnée pour tout ce que j’avais fait, je cherchais même à sortir de la fange et des passes à 2 pièces de cuivre.

Elle baissa les yeux. Elle n’était pas triste. Sa vie humaine était derrière elle et elle était beaucoup plus heureuse maintenant.

— J’étais gentille avant. Quand je suis devenue succube mon caractère à changer. Petit à petit. Je suis devenue sadique et j’ai aimé mon métier, ce qui n’était pas le cas avant. J’en suis même venu à, parfois, pratiquer mes arts alors que je n’ai pas besoin d’énergie, juste pour le plaisir. Encore quelque chose que je ne faisais pas étant humaine. C’est d’ailleurs ce que je m’apprêtais à faire avant le petit accident.

Bien évidemment qu’elle souriait. Elle n’était pas assez bête pour en vouloir à Lilith de l’avoir faite sauver. Quoique si elle avait encore sa conscience pleinement humaine, elle aurait peut-être trouvé quelque chose à redire…

Ils arrivèrent au bateau du pirate. Ce qui impressionna la succube, c’était l’état du navire. Des vaisseaux pirates, elle en avait déjà vu. Elle avait vécu dans un port avant d’être succube, elle avait été l’amante de dizaines de marins. Mais des navires pirates hanté, elle n’en avait jamais croisé. Elle se demandais si elle avait pu croiser le pirate lorsqu’il était encore humain un jour, puis ce dit que cela avait peu d’importance.

— J’ai déjà vu des navires pirates, ayant exercé dans un port quand j’étais humaine. J’ai vu toute sorte de marins. C’était ma principale clientèle. Mais des navires hantés, ça, je dois bien avouer que je n’en avais jamais vu, de près ou de loin. Oh, j’ai bien eut quelques échos de navires fantômes, de poulpes géants et serpents de mers qui avalent les bateaux, mais je n’y avais jamais cru. Jusqu’à passer de l’autre côté du miroir. Où je me suis aperçue que tout ce que je pensais impossible pouvait en fait l’être.

Elle souriait, encore, toujours. Vraiment elle était heureuse. Ou du moins contente. Elle se sentait bien au bras de cet homme qui, même s’il était maudit, même si elle doutait qu’il puisse un jour lui apporter le confort luxurieux d’un lit comme elle l’entendais, pouvait lui apporter son amitié et avoir la sienne sans intéressement. Quoique…

— Et, non, je n’ai jamais pu goûter aux charmes d’un vaisseau pirate, je n’ai jamais charmé un capitaine de frégate après tout. À l’époque, je n’étais pas assez jolie. Mais maintenant… Assez parlé du passé ! Parlons du présent et de l’avenir. Que me réservez-vous de charmant dans votre navire ?

Elle s’était avancée devant Morgan en disant cela. Elle était prête à monter, la passerelle était dos à elle. Penchée en avant de façon provocatrice, autant pour son vis-à-vis que pour ceux qui la verrait de dos.
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue18/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Captain Morgan Lun 17 Juin 2013, 12:59

Tout à son idée géniale mais farfelue de croisière, Morgan en oublia un instant la présence de la succube à ses côtés : ce n'était peut-être pas d'une extrême politesse mais cela n'allait durer qu'un court instant donc aucun risque qu'elle s'en vexe si jamais elle le remarquait. Cela dit, c'était bien de parler voyages mais avant tout ça, il allait falloir piller quelques navires pleins d'or pour avoir les fonds. Et oui, les plages de sables chauds, les jolis marins en tenues à pompons ainsi que les escales sur des iles paradisiaques... Ce n'était pas gratuit ! Enfin bon, Morgan ne s'en cachait pas... Il allait encore laisser les détails administratifs à Vigriss ! C'était certes une technique de flemmard et de déshonorable mais cet homme était juste si doué en tout ! Un second on ne peut plus formidable et si charmant... Peut-être même trop d'ailleurs. Se rembrunissant sans le remarquer, tendant une oreille discrète à Adélaïde en lui serrant doucement le bras qu'il tenait, le flibustier se dit à la fois que Vigriss risquerait bien d'être une menace pour lui en termes de séduction et que la succube ne semblait bien ne pas avoir vu la vie en rose. De mémoire, le hors-la-loi pensait que les succubes venaient au monde... Et bien comme ça, déjà démones et superbes. Reprenant le fil de la conversation sans rien dire pour ne pas interrompre sa compagne, le pirate plissa légèrement ses sourcils : que pouvait-il bien répondre à présent que la belle blonde avait terminé de parler ? Il se sentait soudain bien stupide et puéril avec ses petites histoires de trahisons et de pillages.


Cependant, Adélaïde semblait avoir bien évolué et se plaisait dans sa nouvelle vie de démone sensuelle... Que pouvait-il dire lui ? Oh oui, c'était bien amusant de pouvoir se prendre tranquillement un lance dans le ventre et de continuer à boire sa cruche de vin tranquillement. En contrepartie, avoir la plupart de ses sensations inhibées ou perverties par plusieurs décennies d'une vie corrompue... Etait-ce vraiment plaisant ? Le pirate baissa un instant la tête alors qu'ils s'approchaient enfin de son navire fantôme. La vue de son vaisseau maudit lui remonta le moral : quoi qu'il se passe, la vue de la seule véritable ''maison'' des maudits était toujours un réconfort. Voyant Adélaïse prendre un peu d'avance, Morgan arqua un sourcil et eut vite un sourire en coin quand il entendit la succube parler tout en prenant une pose assez attirante... Avec ce petit extrait, il voulait bien croire que la démone pouvait charmer n'importe qui juste pour le plaisir.

Montant à bord de son navire non sans avoir invité d'un geste galant sa camarade à passer la première, le hors-la-loi observa les membres d'équipage déjà présent sur le pont : il y en avait juste assez. Se mettant bien en vue, le flibustier frappa dans ses mains et fit un clin d'oeil à ses hommes qui s'approchèrent. Se raclant la gorge, le forban dit :

-MESSIEURS ! Nous avons une invitée de marque à bord ! Adélaïde ici présente n'a encore jamais goûté au charme d'un navire maudit alors nous allons lui faire l'accueil spécial du...

Soudain, un dizaine de lames transpercèrent le corps de Morgan qui s'interrompit de manière agacée dans son discourt. Se tournant vers les autres marins qui se regardaient entre eux, l'Undead se mit à tempêter :

-PAS CELLE LA BANDE DE TRIPLES BUSES ! L’ACCUEIL AVEC DU VIN ET DU VIOLONS RAMASSIS D'ABRUTIS !!!

Toussotant un instant, le mort-vivant s'appliqua à enlever les épées et les sabres qui passaient toutes à travers son corps et se mit à rouspéter sur l'état de sa tenue à présent en lambeaux. L'enlevant sans pudeur aucune, le flibustier se retrouva vite torse nu, son corps déjà comme neuf et demanda discrètement à son second d'aller chercher quelque chose de simple mais d'élégant... Difficile le Morgan, difficile. Reprenant un tant soit peut de contrôle sur lui même, le capitaine dit sur un ton d'excuse à la belle succube :

-Désolé pour cette entrée en matière un peu bancale. Pour me faire pardonner, je vais faire apporter les meilleurs vin et peut-être qu'un petit cadeau serait de mise... Vous préférez l'or ? L'argent ? Les émeraudes peut-être ?

souriant de manière charmante, le pirate tendit la main paume ouverte pour qu'Adélaïde pose la sienne à l'intérieur, entendant lui servir de chevalier charmant (car il est tout aussi charmant que servant nah !) pour lui faire visiter les entrailles de son navire maudit.
Captain Morgan
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue16/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Adélaïde Lun 01 Juil 2013, 15:39

Elle souriait de la complaisance du pirate à être le chef. C’était bien normal après tout. Elle sourit quand elle l’entendit dire qu’elle était une hôte de marque. De marque, et puis quoi encore ? Mais, bah, s’il voulait qu’elle le soit, elle le serait. Elle eut un sursaut quand elle vit les lame transpercer le corps de Morgan. Elle eut même un petit cri. Elle se ressaisit vite, car elle se souvint qu’il ne vivait déjà plus. L’éclat de colère qu’il montra la fit, elle, éclater de rire. Les regards idiots de son équipage était particulièrement charmant étant donné qu’ils louchaient tous plus ou moins dans sa direction. Elle ne pouvait pas leur en vouloir, sans doute n’avaient-ils pas eut de donzelle à se mettre sous les yeux depuis un certain temps. Elle soupçonnait même qu’ils n’avaient pas pu s’en mettre sous la dent… ou sous autre chose, depuis encore bien plus longtemps.

Elle ne connaissait absolument rien à la marine, et pourtant, oui, elle avait passé quelques années dans un port. Mais ce n’était pas ce qui la préoccupait le plus. Ses amants qui étaient marins ou pirates ne lui avaient jamais parlé de leur quotidien. Elle ne leur avait jamais posé la question non plus. Ça ne l’intéressait pas à l’époque. Maintenant… un peu plus, mais elle n’allait rien demander, même si sa curiosité était aiguisée par le fait que c’était la première fois qu’elle montait sur un bateau. Par ailleurs, elle faisait toujours attention à comment elle désignait les vaisseaux. Elle savait qu’appeler un fier trois mâts “bateau” était insultant pour la plupart des marins, et surtout pour le capitaine. Aussi elle évitait de prononcer ce mot. Mais pour tout autre usage personnel, elle se le permettait, puisqu’elle n’avait pas la même conscience maritime.

Elle sourit encore quand le capitaine enleva son habillement troué par les lames qui l’avaient traversées. Ce corps que lui donnait son médaillon était beau. Il était particulièrement dommage qu’elle fusse si peu cultivée, elle aurait aimé qu’il n’eût pas une face de poulpe quand il ne portait pas le médaillon. Adélaïde était sensible à la beauté. La beauté extérieure, elle n’avait que faire des bons sentiments.

Elle ne s’en rendit pas compte tout de suite… elle avait avancé sa main, ses ongles manucurés avait légèrement, très légèrement griffé la peau du dos de Morgan qui était là, devant elle, offerte pour qu’elle fasse ça. Elle s’en était pas rendu compte sur le moment, mais elle ne regretta absolument pas son geste.

— N’y a-t-il rien à faire ? Ne peut-on pas vous rendre votre apparence, à vous et à votre équipage. Je ne dis pas vous rendre à la vie, c’est impossible, maintenant… C’est particulièrement embêtant de vous savoir si… visqueux… sous votre apparence humaine.

Elle ne pensait pas pouvoir le vexer. C’était une chose auquel elle ne pensait pas en général. Car elle, elle ne se vexait pas quand on disait la vérité. Pas toujours en tout cas.

Et la dernière phrase de son hôte lui fit venir des étoiles dans les yeux. S’il la prenait pas les sentiments… Et bien, oui, Adélaïde était vaniteuse, évidemment, puisqu’elle vénérait la beauté.

— Et bien, monsieur, je crois que c’est la couleur du sang que je porte le mieux, ne trouvez-vous pas ? Le rubis et le grenat aurait tout à fait leur place quelque part sur moi.

Elle fit un simple geste, montrant gracieusement le grenat de ses vêtement de cuir minimalistes. Elle portait le rouge à merveille, autant parce que ses cheveux avaient la couleur des blés que parce que sa peau était laiteuse.
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue18/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Captain Morgan Mar 02 Juil 2013, 19:59

Morgan avait beau apprécier ses sous-fifres, là on pouvait dire qu'ils étaient d'une inutilité crasse : il en reparlerait plus tard avec son second pouvoir voir comment arranger ces choses là et espéra surtout que rien n'était venu entaché la bonne humeur d'Adélaïde qui observait toujours son navire. Enfin bon, une fois l'introduction bancale consommée, le flibustier pouvait faire goûter à la succube les autres plaisirs de son bâtiment : les vins et les repas n'en était qu'une partie assez négligeable mais Morgan espérait que ça plaise quand même à son invitée. Il savait bien que, comme la majorité des gens, elle n'était pas très à l'aise avec ceux de sone espèce décharnée et que même la présence du médaillon n'arrangeait pas le malaise mais peut-être que tout cela n'aurait pas une ampleur dramatique sur la suite. En tant que succube, Adélaïde avait dû en voir des vertes et des pas mur et puis le peu qu'il savait de l'ancienne vie de la démone confirmait que sa vie n'avait pas été rose mais rien ne préparait mentalement au contact avec la face de poulpe que dissimulait le flibustier. Sentant soudain quelque chose lui effleurer le dos, le forban sourit doucement et se retourna : que lui valait l'insigne honneur de ce geste qui pourrait être interprété de manière sensuelle ?

Entendant la question de la jeune femme à propos de son état, le capitaine fit la moue : comme il le disait juste avant, il ne pouvait pas trop lui en vouloir mais cela dérangeait quand même de se voir mettre devant le fait accomplit. Soupirant, le hors-la-loi se retourna vers elle et tritura la garde de son sabre recourbé, une arme de pirate tout ce qu'il y a de plus fiable, pour réfléchir à ce qu'il pouvait bien répondre à cette question là. Oui, il existait sans doute des moyens de changer les termes de sa malédiction mais quand à la vaincre c'était une autre histoire que Morgan ne croyait pas réalisable. Ayant déjà fait ce qu'il considérait un petit pas vers la rémission en retrouvant une image illusoire fidèle à ce qu'il était avant sa mort, le forban se disait qu'il n'y avait rien à demander de plus mais Adélaïde remettait ça en question. Grommelant dans sa barbe en faisant mine de réfléchir, le capitaine du Norvégien volant finit par dire du bout des lèvres :

-Je ne sais pas exactement : l'illusion qui modifie mon apparence pour faire apparaitre votre charmant serviteur, le capitaine Morgan, n'est pas idéale et pourrait sans doute être amélioré. Avec un peu de chance, un habitant du donjon connait suffisamment les ficelles de la magie illusionniste pour renforcer le pouvoir de mon médaillon mais j'ai des doutes à ce sujet.

Ayant soudain une petite idée, le mort-vivant invita Adélaïde à le suivre et l'amena dans une cabine un peu spéciale : voir une pièce emplie de gardes robes et de commodes croulantes sous le poids de produits de beauté au sein d'un navire de pirates maudits avait de quoi surprendre. Cela dit, même si cela pouvait constituer une surprise, le vaste choix de toilettes et de bijoux était un atout de Morgan quand il voulait séduire une femme. Poussant doucement la succube dans ce paradis de tissus et de robes, le capitaine finit par lâcher l'idée qu'il avait gardé pour lui un peu plus tôt :

-Choisissez ce que vous voulez ma belle mais je ne suis pas philanthrope au point de jeter les richesses par les fenêtres, ce serait indigne d'un pirate. Et oui j'exige quelque chose en échange une... Faveur si on puis dire. Lorsque l'on a parlé de modifier mon apparence et que j'ai dit qu'il fallait avoir recours aux services d'un illusionniste doué... Je me suis demandé... Si votre maîtresse, votre supérieure ou votre reine pourrait filer... Un coup de main ?

Il était toujours trèèèès risqué de conclure un pacte avec une succube surtout si elle était aussi puissante mais bon qui sait, Morgan pourrait peut-être arriver à obtenir ce qu'il voulait sans perdre grand chose et que ce que ça couterait à la succube-puis à sa maîtresse- d'aider le mort-vivant hum ? En tous cas, sa demande pouvait être un coup de théâtre pour Adélaïde aussi lui laissa-t-il le temps de digérer l'information en gardant un visage de marbre.
Captain Morgan
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue16/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Adélaïde Mer 17 Juil 2013, 22:49

Quand le forban l’amena dans cette pièce remplie de somptuosité, Adélaïde ne comprit pas tout de suite. Elle ne voyait que les jolies robes, les toilettes magnifiques et les bijoux à couper le souffle. Fruits de ses rapines, très certainement, elle ne se faisait pas d’illusions, il ne les avait pas acheter lui-même. Mais la raison pour laquelle il les mettait à sa disposition… Oh…

Elle commença d’abord par secouer la tête de droite à gauche, un peu affolée. Puis elle se prit la tête entre les mains. Elle marcha de long en large de la pièce, tournant en rond. Elle se mordilla les doigts, murmurant tout doucement mais sa voix était toujours affolée.

— Un contrat avec ma maîtresse… non, c’est folie. Vous ne vous rendez pas compte. Ça sera trop… trop… vous ne savez pas ce que vous demandez.

Elle continua de tourner dans la pièce. Elle regarda les robes, examina les bijoux. Elle était perturbée, évidemment. Elle ne savait pas quoi répondre. Elle ne savait pas si ça pouvait être accepté. Elle ne savait pas si… Elle ne savait plus rien.

— Je… J’aime ma maîtresse, elle est bonne pour moi… Et le contrat que j’ai avec elle est équitable, je lui dois la vie… je lui dois la vie et je la garde en vie en faisant ce que je fais. Comme toutes mes soeurs, nous lui permettons de rester en vie…

Elle s’arrêta brusquement, toujours marmonnant, toujours inquiète, se triturant toujours les doigts, les mordillant encore, s’entortillant les cheveux dans les doigts qui lui restaient de libre.

— Mais vous, qu’avez-vous à lui offrir… Moi je peux être attirée par les belles robes et les beaux bijoux. Même si je peux facilement avoir toutes les toilettes que je veux rien qu’en changeant de forme… Mais pour ma maîtresse… De l’or, des bijoux… ça ne suffira pas, ce n’est rien pour elle… elle voudra quelque chose d’autre, quelque chose de plus…

Elle se tourna tout aussi brusquement qu’elle s’était arrêtée vers le pirate. Elle le regarda intensément. Il avait le visage de marbre, mais elle pensait qu’il allait commencer à s’inquiéter de sa demande.

— Je préfère encore ne plus vous voir que sous votre forme maudite plutôt que ma maîtresse vous fasse signer un contrat que vous ne pourrez jamais remplir.

Elle avait dit ça avec tellement d’intensité, tellement de sentiments contradictoire qu’elle ne se reconnaissait pas. Non, elle ne ressentait rien de… d’amoureux pour le pirate. Jamais. Elle n’en était plus capable. Pourtant, elle ne voulait pas qu’il lui arrive quelque chose. Elle ne voulait pas que sa maîtresse voit en lui… elle ne savait trop quoi, mais un truc que elle, Adélaïde, ne voulait pas trop qu’elle voit.

Elle s’embrouillait. Simplement, elle ne voulait pas que sa maîtresse s’approprie les gardiens du donjon Kanabo. Elle n’en connaissait pas beaucoup, elle ne savait pas ce que sa maîtresse pourrait faire d’eux, mais elle sentait que si Lilith commençait à avoir des vues sur les habitants du donjon, une guerre pourrait se déclarer, Oni ne serait sans doute pas très contente de voir ses protégés retournés comme des crêpes par la maîtresse des succubes. Sachant qu’elle pourrait très bien offrir les contrats aux autres démons qui peuplaient l’Enfer.

— Comprenez-moi. Ce n’est pas que je ne voudrais pas que vous puissiez avoir une apparence humaine autant que vous le souhaitez, mais je ne peux pas vous laissez courir le risque d’avoir un contrat avec ma maîtresse ou avec un autre démon. J’ai vraiment peur que la contrepartie soit trop grande, même pour ce que vous demandez. Je sais que vous ne demandez pas la vie, et je ne suis pas sûre qu’ils puissent vous la rendre sans vous l’ôtez ensuite pour rétribution. Une apparence humaine, la capacité à décidez si vous apparaîtrez comme humain ou comme poulpe quand vous le désirez, ce n’est pas pas grand chose techniquement… enfin, je crois… mais… non, je ne peux pas accéder à cette requête, même pas pour toutes les robes que vous me proposez.

Elle était désolée de devoir lui dire ça, mais vraiment, elle ne pouvait pas. Elle ne voulait pas… le perdre.
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue18/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Captain Morgan Mar 23 Juil 2013, 16:51

''Mais quelle mouche a donc bien pu piquer Adélaide pour qu’elle réagisse ainsi ? Je ne lui demande pas la lune pourtant !''
 
Voilà ce que pensait de manière plutôt agacée notre pirate quand il vit le manège de la succube face à sa question : son air affolé, ses gestes paniqués, tout cela semblait fort exagéré pour une petite demande comme la sienne… Mieux valait que la belle blonde s’explique où sinon le flibustier aurait tous les droits de se sentir vexé. Croisant les bras sur sa veste propre et distinguée, le capitaine du Norvégien attendit, avec assez bien d’impatience, qu’Adélaide éclaire sa lanterne. L’entendant détailler son contrat avec Lilith, la maitresse des succubes (enfin de ce qui même en savait il n’était jamais allé lui passer le bonjour dans sa chambre à coucher… Dont il ne serait sans doute jamais sortit d’ailleurs !) Et haussa encore plus son sourcil déjà fort sollicité par son précédent agacement.
 
Malgré le trouble qui saisissait visiblement Adélaide, Morgan ne pu s’empêcher d’être attiré par cette vulnérabilité, la trouvant très séduisante. Comme tout male qui se respecte (et même si il était mort cela n’avait aucune incidence sur cette envie), le pirate eut envie de poser son bras sur l’épaule de la blonde pour la calmer et la rassurer… Mais sa cupidité revint au grand galop et lui souffla qu’avant de penser à faire le joli cœur, l’amant rassurant, il faudrait savoir quoi à propos de sa demande. Et oui, il ne s’était pas écarté longtemps de cette envie stupide selon la succube qu’était celle de faire un contrat avec la maitresse de sa nouvelle amie. Voyant qu’elle se retournait brutalement vers lui et qu’elle se rapprochait de lui, Morgan étudia attentivement Adélaide et laissa échapper un petit soupir quand elle lui asséna une phrase qui, bien qu’elle dénote une certaine compassion à son égard, imprimait aussi le fait que sa demande était refusée.
 
Baisant légèrement la tête, Morgan marmonna un juron mais reprit son calme juste après : et bien soit, cette voie lui était fermée et alors ? Il avait l’éternité pour chercher… Sauf si un exorciste doué passait par là mais soit on n’allait pas déjà virer dans le morbide. Le refus de la jolie blonde laissa néanmoins une trace dans son esprit, une tache qui menaçait de se transformer en océan de fureur et de fiel mal dirigé. Décidant qu’il vaudrait mieux qu’il prenne l’air un moment, le flibustier jeta un regard déprimé à Adélaide puis souffla à voix basse :
 
-Si vous voulez bien m’excusez… J’ai besoin d’un peu d’air.
 
Puis il partit, claquant la porte avec un peu plus de force qu’il ne l’aurait voulut. Allant sur le pont de son fidèle navire, le capitaine caressa du bout des doigts le mat de son bateau… Était-il vraiment nécessaire d’être tant à la recherche d’un remède ? Fallait-il tout sacrifier pour l’obtenir ? Toutes ces questions lui trottaient dans la tête alors qu’il allait s’accouder au bastingage… Bien visible pour quelqu’un remontant sur le pont : il n’avait pas chercher à fuir la succube mais il voulait prendre le temps de réfléchir avant de revenir vers elle de peur de dire une chose blessante. Maintenant, il ne restait plus qu’à voir si il venait à lui ou si il devait redescendre lui présenter ses excuses et parler d’autre chose…
Captain Morgan
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue16/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Adélaïde Mer 24 Juil 2013, 23:28

Elle s’effondra. Ses genoux touchèrent douloureusement le sol. Elle ne pleura pas. Non, elle ne savait pas pleurer. Il n’en restait pas moins qu’elle était vraiment désolée d’avoir dit non. Enfin. Elle pouvait toujours revenir sur cette décision, aux risques et périls du capitaine. Mais elle doutait vraiment de ce que pouvait lui demander en retour sa maîtresse ou un autre démon majeur.

Elle avait bien vu qu’il était fâché. Il avait claqué la porte. Ça voulait bien dire qu’il était fâché, non? Elle pouvait comprendre. Après tout, elle venait de lui dire qu’elle refusait de le mettre en contact avec des personnes potentiellement assez puissante pour trouver une solution à sa situation poulpesque. C’était frustrant, non?

À présent qu’elle était seule avec elle-même, elle réfléchit plus avant, plus calmement. Peut-être qu’elle pouvait, au final. Elle était une démone, ce genre de réflections sentimentales ne devaient pas avoir lieu. Et pourtant. Si elle avait refusé, c’est qu’elle ne voulait pas voir un protégé du donjon passer un contrat trop exigent avec les Enfers. Elle ne voulait pas voir non plus trop de démons venir au donjon. Enfin, comment dire… Le donjon était à Oni. Elle connaissait assez les démons pour savoir qu’ils pouvaient avoir des désirs de conquête assez persistants, assez violents. Elle y était bien, au donjon, elle se sentait chez elle. Elle faisait son boulot comme il fallait. Peut-être même mieux qu’avant d’arriver ici.

Rha, mais qu’est-ce qui n’allait pas chez elle? Elle était frustrée. Moui, certainement. Elle n’avait pas prévu, en rencontrant Morgan, de faire son travail, elle avait fini par se dire que quelque chose était possible, jusqu’à ce qu’elle lui arrache malencontreusement son collier. Et qu’elle comprenne qu’il n’était plus humain. Et qu’elle n’avait … quasiment aucune chance de faire quoique ce soit avec lui.

Qu’est-ce qu’elle devait faire? Le rejoindre? Le laisser revenir? Elle n’avait jamais su comment réagir à ce genre de chose, à ce genre de comportement.  Alors elle était un peu perdue. Elle se releva et vérifia ses genoux. C’est qu’elle s’était fait mal en tombant. Bon, ils étaient un peu rouge, mais rien de méchant. Elle regarda une dernière fois toutes les richesses qui s’étalaient là. Ah, sa vanité et son amour de la luxure ne pourront pas être satisfaits. Mais qu’importe.

Il avait dû s’écouler quelques minutes. Quatre ou cinq peut-être. Guère plus. Elle se décida à sortir de la pièce. Quand elle ouvrit la porte, elle n’eut pas à chercher bien longtemps pour retrouver le pirate. Mais elle hésita encore. Puis elle s’avança.

— Je suis désolée, vous savez. Mais je ne veux pas qu’ils… conquièrent le donjon en passant par ses habitants.

Elle resta à quelques mètres de lui, ne sachant pas vraiment quel comportement adopter. Et elle ne savait même pas si c’était la bonne phrase à dire.

— Il doit exister d’autres solutions. D’autres solutions. Mais pas les démons. S’il vous plaît.

Elle avait avancer d’un pas. Mais elle n’osait en faire plus. La situation lui paraissait tellement tendue.
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue18/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Captain Morgan Ven 26 Juil 2013, 14:45

Morgan contemplait la mer, se demandant qu’elle décision il devait prendre pour éclaircir les choses avec Adélaïde : il avait certes agit sur le coup de l’émotion mais claquer la porte et partir tel un mufle ce n’était pas bien. Voulant faire amende honorable, le flibustier réfléchit à que dire et surtout que donner à la succube pour qu’elle ne lui en veuille pas. Oh il était certain que toutes les robes et autres colliers précieux qu’il avait en stock suffirait à combler mille fois la démone mais le mort-vivant pensait à autre chose. Pianotant avec ses doigts sur le bastingage en marmonnant pour lui-même, le flibustier  faillit ne pas remarquer de suite que la belle blonde l’avait rejoint… Mais bon sang c’était trop tôt ! Morgan n’avait pas encore pensé à une phrase d’excuses destinée à Adélaïde ! Il n’aurait plus manqué que notre beau capitaine rougisse et bégaie pour parfaire le tableau du parfais abruti qu’il était à présent.

Reprenant un tant soit peu de décence, le capitaine pirate se racla la gorge et salua la démone qui venait apparemment pour parler… Tant mieux, le capitaine ne savait pas vraiment sine si Adélaïde était en colère contre lui ou juste triste et désemparée. Le fait qu’elle vienne discuter prouvait qu’elle voulait juste continuer la discussion et pas lui balancer des malédictions (au sens figuré, il en avait déjà bien assez avec une). Se redressant, le pirate voulut commencer à parler mais Adélaïde fut plus rapide et lui expliqua les raisons de son refus : étant peu porté sur la démonologie, le capitaine du Norvégien Volant accorda beaucoup de crédit aux paroles de la succube et hocha la tête. Arrivant à coller un sourire sur son visage de bel homme balafré, le mort-vivant laissa quelque secondes s’écouler puis prit la parole à son tour :

-Ne vous en faites pas pour ça Mylady, j’ai mal réagit et sachez que je ne vous en veux pas le moins du monde *il se fendit d’un sourire* j’ai bien assez d’une jolie démone dans mon entourage que pour en voir d’autres si on réfléchit bien.

Accentuant son sourire charmeur, le pirate alla même jusqu’à lui caresser la joue en espérant qu’elle ne réagisse pas trop mal à cette petite caresse innocente. Une fois les choses apparemment mises au point, Morgan s’autorisa à relâcher la pression et ricana même un peu. Observant Adélaïde de haut en bas, le pirate lui lâcha sur un ton léger :

-Vous savez, ce n’est pas parce que je n’ai pas eut ce que je voulais que je ne vous autorise pas à essayer une ou deux parures ! Pour tout avouer… J’ai une tenue de pirate spécialement pour femme : elle a beau être minimaliste je suis sûr qu’elle vous irait très bien… Ca vous dirait de vous essayer à ‘’notre’’ vie ? Juste pour s’amuser un instant ?

C’est ça, détourner la conversassions des sujets qui fâchent pour ne pas avoir à trop réfléchir… Une bonne tactique de la part du capitaine… Et il y avait aussi une petite envie libidineuse derrière cette demande,  il ne fallait pas se leurrer mais chut !
Captain Morgan
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue16/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Adélaïde Mer 28 Aoû 2013, 17:45

Elle fut soulagée que le capitaine ne lui en veuille pas pour son refus. Ah, maintenant elle ne savait plus trop quoi faire. Morgan la regardait… d’une manière qu’elle avait déjà vu ses plus amoureux amants la regarder. Et pourtant, pourtant… Ah non, pas la chanson, elle n’avait pas une jolie voix, même dans ses pensées.
Et le capitaine la surpris. Une tenue? Vraiment?

— Et bien, montrez-moi, Capt’ain, et je verrais ce que je peux faire avec.

Il ne savait sans doute pas ce que les succubes étaient capables de faire avec les vêtements. Elle avait connu des succubes qui changeaient de vêtements trois fois par jour. Mais sans avoir d’armoire ou de dressing. Adélaïde était une succube simple qui préférait largement ne pas avoir à se souvenir des quinze mille tenues qu’elle mettait, car il fallait se souvenir de ce qu’on portait, autant sur soi qu’avant, allez comprendre, et se contenter de ses seuls corset et string rouge, avec les bottes, en cuir. Bon, d’accord, il y avait aussi la petite robe bleue qu’elle mettait quand elle se faisait passer pour une humaine. Mais elle était bien loin du compte de certaines de ces consoeurs.

Le capitaine et elle retournèrent dans la cabine avec toutes les tenues et parures. Il sortit une tenue, effectivement minimaliste, mais Adélaïde sourit. À partir de là, elle prenait les choses en main. Elle prit, justement, les vêtements, les examina sous toutes les coutures. Ils étaient parfait. Elle savait qu’ils pouvaient s’ajuster parfaitement à son corps. Mais elle avait une autre méthode. Oh, en y regardant de plus près, d’ailleurs, le haut était légèrement trop petit pour la poitrine qu’elle affichait maintenant… Elle pouvait toujours s’arranger.

Elle rendit les vêtements au Capitaine et les fit apparaître sur elle. C’était une sorte d’illusion, de toute façon, tout comme ses vêtements en cuir. Quand on la touchait on touchait du cuir, ou du tissus, suivant ce qu’elle portait, mais en réalité, les vêtements n’existait pas vraiment, c’était assez compliqué à expliquer, mais heureusement qu’elle n’avait pas à le faire. Tout ce qu’elle aimait à savoir c’est que si ses vêtements étaient abîmés, il lui suffisait d’y penser pour qu’elle retrouve une mise parfaite.

Elle se retrouva en mini-short avec un t-shirt tout aussi petit qui ne cachait vraiment que ce qu’il fallait et laissait apparaître encore plus de peau que sa tenue habituelle. Elle aimait bien. Pourtant, ça ne faisait pas si… succubesque que cela. Elle plaça un bandana sur sa tête, retenant sa très longue chevelure, à laquelle elle ne pouvait pas touché magiquement par contre, mais en laissant évidemment assez de longueur pour que ça lui tombe sur les fesses. Elle fit également apparaître une paire de botte à ses pieds. Évidemment, c’était des bottes qu’elle avait déjà vu, et ça allait parfaitement avec la tenue.

— Maintenant, je pense que je peux réfléchir sérieusement à votre proposition.

Elle testa le confort de ses nouveaux vêtements et pour se faire, elle fit les cents pas, le grand écart, le pont, le poirier, bref, elle fit sa gym sans se préoccupée de ce qu’elle pourrait paraître ridicule ou quoique ce soit d’autre.
Attestant donc que ses vêtements étaient parfait pour faire à peu près n’importe quoi, elle finit donc par répondre à Morgan.

— Alors donc, vous me proposer… de vivre une vie de pirate ? On commence quand ?

Oui, oui, elle était très excitée par la proposition. On imagine jamais ce que c’est qu’une vie de pirate, jusqu’à ce qu’on en vive une. Quand elle était encore humaine, et qu’elle vivait dans le port, elle se demandait si un jour elle rencontrerait un pirate qui l’emmènerai avec lui pour qu’elle vive une vie meilleure. Elle avait des rêves et des illusions, évidemment. Elle savait bien, même à l’époque, qu’un marin ne vivait pas forcément bien, et parfois moins bien qu’elle ne vivait, elle, dans son bouge, mais elle avait été comme ça, pleine de rêve et d’espoir. Aujourd’hui, elle avait encore des rêves de gamine, mais elle savait qu’elle ne les réaliserait pas forcément tous et elle ne vivait pas que pour eux.
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue18/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Captain Morgan Mer 04 Sep 2013, 22:43

Les succubes étaient des créatures qui passionnaient tous les hommes pour sûr. Après tout, un mortel posant les yeux sur elle tombait instantanément sous le charme et rien qu’un baiser pouvait, selon les légendes, transformer le plus vaillant des guerriers en esclave docile à vie. Evidemment il doutait qu’on puisse y parvenir aussi facilement sur un Undead mais mieux ne valait pas provoquer la malchance à ce point. Demander des précisions à Adélaïde ne lui couterait rien et changerait une nouvelle fois la tournure de la conversassions pour l’éloigner d’un sujet que Morgan ne voulait plus aborder. S’il ne pouvait avoir des infos et un contrat avec la reine des succubes et bien… Le flibustier se contenterait de celle en face de lui il n’était pas si fine bouche que ça. Enfin, il ne voulait pas dire par là qu’il ne trouvait pas Adélaïde à son goût, son commentaire de ‘’fine bouche’’ ne portait pas sur la beauté physique !

Non, là, le capitaine visait plutôt le grade dans la dynastie (pouvait-on employer ce mot ? Une curiosité inutile mais que Morgan aurait aimé assouvir juste comme ça) dans son commentaire précédent. Enfin soit, ces petits caprices passeraient après sa tâche actuelle à savoir initier Adélaïde à une vie palpitante faite de sueur, de sang de joies et de larmes. Avant toute chose il lui fallait une tenue adaptée et cela fut vite trouvé mais l’usage que la jolie blonde en fit le surprit. Regardant son pouvoir d’illusion opérer en se caressant la cicatrice lui barrant l’œil… Pas mal ce petit tour de passe-passe et le pirate se permit même un petit applaudissement. Ceci étant fait, le flibustier se demanda un court instant s’il devait lui fournir un sabre et se dit en lui-même que non. Pourtant sa tenue n’était pas complète sans ça ! Alors qu’elle testait divers poses (dont certaines très aguicheuses vu le micro tissu qu’elle portait sur elle !) Le capitaine regarda au milieu des tissus : il doutait d’y trouver une arme mais sait-on jamais. Gardant un œil sur son invitée si séduisante, le capitaine mort-vivant trouva finalement son bonheur. Après avoir examiné deux dagues et une hachette, le hors-la-loi prit un sabre simple mais qui semblait bien plus léger et aiguisé que la normale… Bon sang ce truc semblait presque chanter en tranchant l’air comme Morgan le montra à sa protégée de deux passes habilles. Tendant ensuite l’arme à Adélaïde quand elle lui demanda quand débutait l’aventure, le flibustier ricana et dit :

-Et bien nous sommes prêts à appareiller ma chère alors espérez que notre cher Norvégien Volant croise vite un autre navire ou un gros monstre à affronter ! Rien ne vaut une croisière pirate sans un affrontement !

Enfin, Morgan disait ça mais il espérait que la jeune femme sache se débrouiller l’arme à la main : il ne savait pas si les succubes étaient versées dans l’art de la guerre. En attendant, le navire partit dans la nuit et il ne fallût pas longtemps au bâtiment pour voir un navire arborant la croix détestable de l’église se profiler à l’horizon. Se tournant vers Adélaïde, le forban lui dit avec un sourire :

-Et bien c’est notre jour de chance : un navire seul et vu son état, il a dû se perdre dans une tempête et en ressortir très endommagé… Une proie facile donc !

Beuglant à ses hommes de se mettre en formation de combat et le duel maritime débuta. Forcément, le navire de Morgan en sortit vainqueur et des passerelles furent déployées, le combat au corps à corps s’engagea et le chaos se déchaîna. Au milieu du croisement des épées, l’Undead perdit de vue son invitée mais il espérait qu’elle se plaise dans cette violence et aurait des choses à lui raconter une fois tout ça finit… Peut-être même arriverait-elle en première aux richesses sans doute contenues dans les cales du navire et se ferait une joie de tout explorer ? En tous cas pour l’instant, le flibustier devait se recentrer sur la bataille inégale entre les frêles humains et les undeads presque invincible.
Captain Morgan
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue16/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Adélaïde Mar 24 Sep 2013, 22:31

S’il y avait bien quelque chose qu’elle n’avait pas prévu, c’était bien d’avoir autant de plaisir sadique dans ces combats. Elle n’avait touché sexuellement aucun de ces messieurs, mais voir leur sang coulé avait été particulièrement jouissif. Dès que le combat au canon s’était fini et que les passerelles d’abordages avaient été mises en place, elle s’était précipité dans la bataille. Elle avait vu les Undead combattre farouchement, et surtout sadiquement, car on pouvait bien les transpercer avec une épée, ça ne leur faisait pas grand chose.

Elle ne savait pas combien d’homme elle avait touché, elle ne savait pas si elle en avait tué, elle ne savait pas trop ce qui s’était passé, dans l’excitation de la bataille. Elle n’avait jamais connu ça, c’était… ce n’était pas exactement comme quand elle fait son boulot, mais ça s’en rapprochait assez pour qu’elle se sente extrêmement bien.

Ce qui l’embêtait le plus, c’était qu’elle ne connaissait pas vraiment le plan du vaisseau. Elle n’avait pas un mauvais sens de l’orientation, mais elle ne savait pas trop où chercher pour trouver les marchandises que contenait le navire. Elle avait vu certains se diriger vers le ventre du vaisseau et les avait suivit. Ce n’était pas pour être protégée, elle n’en avait pas besoin, c’était surtout parce qu’elle se disait qu’eux savaient où les trésors étaient entreposés.

Tandis que ses compagnons continuaient de massacrer gaiement les marins qui n’avaient rien demandé, mais elle s’en fichait, elle continua d’explorer ce qu’elle put du vaisseau. Elle devina qu’elle s’était approcher un peu trop  précieuses marchandises quand elle sentit un peu de vent lui passer au-dessus de la tête. Elle leva les yeux et aperçut un géant des montagnes. Enfin… un mec super grand, assez baraqué, rectangulaire quoi, avec une grosse épée dans les mains.

Qu’est-ce qu’il foutait là, c’était une bonne question. Quoique. S’il protégeait un trésor, il avait bien sa place ici, en tant que… euh… boss final? Mouais. Adélaïde n’était pas vraiment équipée pour ça. Elle ne possédait qu’un sabre comme les autres pirates, un couteau et… et elle. Bien sûr !

Elle concentra ses dons sur le désir qu’allait éprouver dans quelques instants le colosse. Elle baissa son sabre et sourit sensuellement. Elle avait été excitée par la bataille, elle pouvait bien trouver un moyen de se calmer. Et… Non, non, elle n’était pas là pour ça. En ce moment, elle était une pirate, bordel de merde, pas une succube. Alors… elle se rendit compte qu’elle ne pouvait pas faire ça ici, au milieu de la bataille… et qu’elle ne pouvait pas non plus le battre, même avec son agilité et sa capacité à se cacher dans les ombres.

Donc, elle se mit à courir. De toutes ses forces, elle courut autant qu’elle put et jusqu’à se prendre quelqu’un tandis qu’elle regardait derrière elle. Un torse puissant, une odeur marine. Le capitaine.

— Cap’tain, j’étais prête à tout, mais pas à affronter seule un mec qui fait trois fois ma taille en largeur et deux fois en hauteur. Par contre, je crois qu’il gardait la salle du trésor.

Disant cela, elle se cacha prestement derrière lui. Il ne devait plus rester grand monde maintenant en vie sur le vaisseau. À part elle. Et le colosse. Les morts-vivants étant … morts, elle ne les comptait pas dedans.

Elle calma ses battements de son coeur en prenant de grande respiration. Elle avait beau avoir fui, c’était pour mieux avoir de renfort. Elle était prête à combattre, mais pas toute seule.
Adélaïde
Adélaïde

Féminin
Messages : 220
Expérience : 257
Métier : Péripatéticienne

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue18/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (18/40)
Race: Ange
Capacités:

http://zephis-lexaelle.livejournal.com

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Captain Morgan Mer 02 Oct 2013, 20:12

Les combats en mer étaient la partie préférée du voyage quotidien du capitaine Morgan : l’excitation du combat était peut-être un peu moins forte que lors de son vivant mais quelle joie que de croiser le fer avec des gens ! Il avait d’ailleurs combattu bien des capitaines et des cheffes (car oui des équipages acceptaient de suivre des femmes pirates !) Qui avaient réussit un court moment à lui faire oublier sa fichue malédiction en faisant frissonner d’excitation son corps mort. D’ailleurs, une de ces capitaine es d’exception avait été Leslïa mais elle ne comptait pas vraiment, étant une morte-vivante à la base. Ce genre de pensées distrayaient un peu le flibustier alors qu’il échangeait des passes d’armes avec les rares survivant du navire envahit mais qui pourrait l’en blâmer ? Ne pouvant pas mourir très aisément, Morgan avait bien le droit de faire ce qui lui plaisait ! Et ajouter la situation la situation des défenseurs adverses… Qui était archie mauvaise rappelons-le …  Pour obtenir une excuse béton si jamais il se faisait surprendre. Le capitaine était d’ailleurs tellement distrait, plongé dans une espèce de transe où son corps bougeait sans l’accord de son esprit, qu’il se mit à penser à Adelaïde encore une fois.

Cette succube était décidément pleine de surprise : il la savait charmante, démoniaque et guerrière mais voilà qu’en plus elle pouvait jouer les ombres ! En effet, Morgan avait toujours voulut la garder en vue mais il avait vite dû renoncer face à l’ardeur des gars se battant sur le pont. Lui-même avait dû utiliser son pistolet de pirate une fois et y penser lui fit comprendre qu’il ne l’avait pas encore rechargé. Prenant le temps d’effectuer les gestes requis avec beaucoup de soin, le capitaine du navire maudit jura quand le pont bascula un peu et qu’il faillit renverser la poudre… Bon dieu à quand les modèles automatiques de ces trucs là ! Enfin trêve de railleries, un événement particulier semblait se produire devant lui. Voyant Adélaïde débouler apparemment avec des problèmes courant après son joli petit derrière, le pirate fit ce que tout bon gentleman ferait… Il se mit devant elle avec un geste protecteur. Se raclant la gorge, préparant déjà un petit discourt pour troubler le ou les adversaires remontant de la cale, le hors-la-loi s’étrangla quand il vit le colosse sortir de l’ombre. Regardant de haut en bas le gaillard qui serrait entre ses pognes massives une grosse épée. Finissant par retrouver l’usage de la parole, le pirate remit sa veste en horde d’un geste classe et dit :

-Et bien toi mon gros t’as bu ta soupe quand t’étais petit n’est-ce pas ? Grant… Chargez-vous de ce gros tas je vous prie…

S’attendant à une réponse affirmative et directe, le capitaine du norvégien volant fut plus qu’irrité quand il n’obtient qu’un raclement de gorge gêné. Se tournant pour répéter son ordre, le capitaine entendit son second lui répondre vertement :

-Avec tout le respect que je vous dois captain… Allez vous faire fouttre celui là est trop gros pour moi

Trop interloqué, le capitaine ne put voir la droite magistrale qui décolla littéralement la tête du pauvre Morgan de ses épaules. La dite tête tomba juste vers Adélaïde qui aurait peut-être la présence d’esprit de la rattraper au vol. En tous cas, la tête décrochée ouvrit ses mâchoires et dit sur un ton choqué :

-C’est une blague ? Oh et puis flûte !

Levant son bras, le capitaine mort-vivant fit feu à bout portant avec son pistolet à mèche… Dans ta face le grand con ! Il s’effondra comme ça aurait dû se passer normalement et le combat pour le bateau fut officiellement terminé sur ce bruyant point final. Agitant les bras, les pirates crièrent des hourras et leur capitaine essaya de se faire attendre au dessus de ce boucan :

-Hey ?! HEEEY !!! Quelqu’un peut rattacher ma tête à mon corps par pitié ? On pensera aux trésors après hein… HEIN ?!?

C’était certes assez comique mais le hors-la-loi espérait bien qu’on le remette sur pieds pour qu’il puisse voir les trésors avec tout le monde et pouvoir ensuite parler avec Adélaïde en privé pour recueillir ses impressions… Elle était où d’ailleurs ?


Dernière édition par Captain Morgan le Mar 29 Oct 2013, 14:31, édité 1 fois
Captain Morgan
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Left_bar_bleue16/40une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

une histoire qui fait ''peur'' PV Adé Empty Re: une histoire qui fait ''peur'' PV Adé

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum