My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -34%
Casque The Mandalorian, Casque électronique ...
Voir le deal
94.99 €

Avènement Du Destin: Round 1 (version Theorem)

Aller en bas

Avènement Du Destin: Round 1 (version Theorem) Empty Avènement Du Destin: Round 1 (version Theorem)

Message  Theorem & Ishtar Lun 19 Nov 2012, 17:04

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

La goule était enfin téléporté dans le feu de l'action. Quel était donc cet endroit ? Le flou qu'il avait ressentit lorsque le sort de téléportation s'acheva avait masqué sa vue quelques instants. Puis enfin, le flou avait laissé sa place à la réalité. Theorem se trouvait dans un village, dans un très ancien village... Ce dernier avait certainement été déserté il y a quelques temps. On ne voyait là que des ruelles abandonnées, des maisons un peu plus délabrées que les autres, dans des états des plus piteuses. Il ne restait rien de ces rues anciennement pleines de monde. Les marchés couverts abandonnés laissaient place à des étagères de fruits pourries depuis des lunes et la flore avait reprit une floraison sauvage sur les poutres et les murs. Même les ruelles étaient pleines d'herbes entre les pavés. Ce village était totalement inconnu au Haiena qui ajusta sa tenue choisie pour le combat. Le hanfu qu'il portait laissait retomber ses grandes manches plus bas que ses hanches, recouvrant ses mains s'il les gardait le long du corps.

« Il y a quelqu'un ? »

C'était un peu stupide de sa part, mais il devait s'assurer de l'absence de civils dans les environs. Il venait certainement de révéler sa position à son adversaire, présent dans ce village lui aussi. La personne qu'il devait affronter lui était encore inconnue... Qui était-ce ? Dans son imaginaire, il s'attendait à un guerrier, une créature violente. Il dégaina son épée calmement... Son klaive maintenu par la main gauche pendait sur le côté, la lame touchant quasiment le sol. Le duel s'annonçait... Le doute resta un moment alors que l'idée de rejoindre une zone plus ouverte lui vint. Mettant son épée sur son épée côté plat, la goule rejoignit la place centrale de ce village, devant l'église abandonnée. Regardant partout, il se pencha aussitôt pour voir une trace de patte dans la terre. C'était une trace fraîche... La forme ressemblait à celle d'un loup, mais plus grande... plus humaine. Son ennemi était donc un loup garou. Vaincre une telle créature demandait plus de talent que de courage, mais il n'en manquait pas. En se redressant, il chercha aussitôt sa présence. Les pattes menaient à l'église, mais... Cet endroit était parfait pour une embuscade. Y entrer comme ça semblait être un piège. Les pattes ne semblant pas aller vers l'extérieur, Theorem réprima ses idées avant de lever sa main droite vers l'entrée. Fermant les yeux, des motifs runiques apparurent dans sa paume. Les runes de feu rejoignirent ses doigts et soudain une boule enflammée apparut dans sa main. Reculant son bras, il l'envoya furieusement en avant en plein dans l'autel central en bois de l'église. Le bois sec et vermoulu s'embrasa sans mal, faisant naître un brasier naissant dans ce lieu saint abandonné.

« C'est ça, vient... »

Mais Theorem leva soudainement les yeux vers le haut. Sautant du clocher, il vit une forme sauter jusqu'à un autre toit. Sa technique n'avait servit qu'à montrer son ennemi... Ce gabarit, cette forme... Pas de doutes. Son ennemi était une louve garou... Ca n'avait rien à voir avec les mâles bien musclés et costauds. Celle-ci était plus souple et plus agile. L'ombre avait été extrêmement furtive et le plan échoué pour prendre Theo dans une embuscade échoua... à moitié ! L'instant d'après l'église vola en éclats. L'intérieur avait été emplit à des endroits stratégiques de substances explosives. Certainement que l'ennemie avait attendu qu'il entre pour lui tendre ce piège sournois et le coincer sous les décombres. La fumée de pierre soulevée par l'effondrement de l'église masqua un moment la vue de Theo qui lutta contre les éclats de bois qui retombèrent autour de lui alors qu'il couru pour se cacher. Ce brouillard allait servir son assaillant et il le savait. D'un coup de pied retourné, la porte d'une maison céda sans mal. Poussant un meuble devant la porte pour la verrouiller, il s'empressa de reculer de cette dernière. La maison délabrée avait les volets fermés et le brouillard extérieur coupa toute visibilité dans cette demeure. Même de la fumée passa sous la porte. Ce qui interpella Theorem aussitôt fut des bruits de pas rapides sur le toit de cette maison. Elle savait qu'il était là... Quel adversaire ! S'il avait été dans cette ruelle à la chercher aveuglément, il aurait été poignardé ou pire... Maintenant il fallait agir et arrêter d'être la proie. C'est le chasseur qui choisit son terrain de chasse, pas le gibier. Si cette louve garou voulait la victoire, il devait s'arranger pour la piéger.

« Bon... On a quoi ici ? »

Theorem allait devoir improviser. Son ennemi n'en était certainement pas à son premier rodéo. Alors dans ce cas, il fallait faire quelque chose d’inattendu. Balayant son regard dans tout ce qui était dans cette pièce, il commença à faire un inventaire rapide. Des planches, des meubles, de la vaisselle sale, des bouteilles vides... Voila, Theorem savait quoi faire maintenant. Prenant un torchon, il enveloppa un bouteille dedans et la frappa sur un mur, Le verre se fissura modérément en silence et il répandit les morceaux au sol devant les fenêtres de l'étage. Il répéta l'occasion autant de fois que nécessaire et bien vite, le sol fut recouvert d'éclats. Son ennemie avait laissé des traces de pattes au sol, donc absence de chaussures. Il prit le vieux lit abandonné et le débarrassa de son matelas. Il prit ce dernier et le plaça dans l'angle opposé aux fenêtres. Theorem se faufila derrière et attendit. Il ne resta à la goule qu'à fermer les yeux et se concentrer sur son environnement... La fenêtre à droite grinça et le volet aussi fut repoussé. Quelques secondes après, un cri purement féminin fit bondir le Haiena sur ses jambes, se précipitant en tenant le matela sur la louve garou et la poussant dans les escaliers. Le choc fut rude une fois en bas mais Theorem tenait solidement le matelas. La créature se débattait sous l'épais matelas.

« C'est finit maintenant ! »

Repoussant la couche furieusement sur le côté, il reprit immédiatement son souffle.

« S... Sélèna ?! »

Elle n'ajouta rien et donna un coup extrêmement rapproché de kriss en os qui frôla la joue de Theorem. Les pattes musclées de la louve repoussèrent le frêle Haiena contre une fenêtre, le faisant passer à travers. Theorem se redressa difficilement et constata une coupure sur son épaule gauche. Ca saignait mais sans excès. Se rapellant sa situation, il se leva aussitôt. L'église en ruine dont le feu avait touché la maison voisine du presbytère illuminait l'intérieur de la maison mais Sélèna avait fuit. Un peu de sang marquait ses pas. Le verre avait fonctionné, sa cible ne pouvait plus se déplacer aussi librement qu'avant. Mais sa contre-attaque viendrait. Regardant autour, il chercha une nouvelle place pour attaquer. Le brouillard s'était dissipé, ne laissant que le chaos que la bombe avait provoqué. Probablement que Sélèna allait soigner son pied blessé et pour ça elle avait besoin de calme. Montant une échelle pour rejoindre le toi de la maison la plus proche, il observa autour de lui.

« Un parc... »

Le village avait ce genre d'endroit où les enfants jouaient et où les grands parents jetaient du pain aux pigeons. Descendant de son toit, tenant solidement la hampe de son épée, il prit la direction de ce parc. La nuit commençait à tomber et avec elle, une légère brume qui recouvrit le sol. Le lieu était calme et désert. Une vieille balançoire grinçait alors que le siège suspendu bougeait au rythme du vent. Cherchant autour de lui, sa trouvaille fut au rendez-vous. Un camp de fortune, au feu étouffé par de la terre il y a quelques secondes. L'haiena eut tout juste le temps de se retourner qu'un grand tronc s'abattit juste à côté de lui. Se retournant, il vit la forme de la louve foncer sur lui et faire danser son kriss avant de l'abattre furieusement sur lui. Theorem plissa les yeux et opposa de suite sa main droite. Coincé entre son index et son majeur, la lame en os attendit quelques secondes avant que Sélèna ne l'inclina pour le blesser. Mais il était coincé... Le Han'tai no migite, la Main droite de l'opposition. Cette botte secrète aida Theorem car il tira assez fort pour faire abandonner le kriss à Sélèna qui recula pour éviter un retour d'épée de la goule. La louve garou recula, fronçant les sourcils.

« J'ai imprégné la lame de paralysant... Pourquoi tu n'es pas déjà par terre ? »

Theorem rejeta le kriss plus loin. Le paralysant serait inutile sur elle... Quelqu'un qui fait dans les poisons s'en immunise pour ne plus les craindre.

« Car mon bras n'est plus là, depuis longtemps... »

Son adversaire était sans armes... La goule laissa choir son épée et sa dague de combat avant de se mettre en garde, en position de combat à main nue. Sa main droite légèrement en avant et sa main gauche à plat et inclinée était invitante. Sélèna était face à un petit gabarit et c'était une louve garou... Ca semblait égale maintenant.

« Prépare, petit beastman ! Je ne te ménagerait pas »
« Je m'en doute, Sélèna ! »

Et le duel commença, Sélèna sortit ses griffes et donna des coups de griffes à droite et à gauche. Les coups rasaient Theorem de près qui ne faisait pour le moment que repousser les assauts de la louve garou. Elle était très vite et pour le moment, ils passaient d'une zone à une autre, s'échangeant des coups. Un coup de patte dans un pied de la balançoire moisie ne tarda pas faire lâcher la structure complète du jouet. Quand elle en eut l'occasion, Sélèna plongea la patte dans une sacoche et jeta de la poudre sur Theorem qui lâcha un cri, chancelant.

« Et voilà... Je t'avais dit de faire attention. C'est une poudre irritante. En plus de ça elle développe des hallucinations lorsqu'elle est inhalée. Je crois que la victoire est pour moi. »

Le Haiena se frotta les yeux de ses mains gantées. Des larmes barbouillèrent ses joues alors qu'il leva les yeux vers Sélèna. Theorem eut un sursaut en voyant la louve comme une créature gigantesque. Effectivement, il devenait complètement incapable de discerner le vrais du faux... Mais seulement ce qu'il voyait. Sélèna recula lentement, satisfaite de ce qui avait été fait, boitant un peu de sa patte blessée. Theorem se redressa vivement, les yeux clos.

« Une minute, Sélèna ! »

Tirant sur son hanfu, dévoilant sa poitrine, il caressa son cœur slime aussitôt. Un grand bandeau noir brillant s'en échappa et Theorem serra ce dernier autour de ses yeux, les gardant clos. Ayant visiblement mal, il serra les poings avant de calmer sa respiration... Il fit le vide autour de lui... Il ressentait les mouvements de la température autour de lui... La chaleur ambiante se mouvant avec le vent.

« Je ne suis pas hors combat... Approche ! »

Sélèna lâcha un soupire avant de se jeter furieusement sur Theorem. Les bruits de pas et la soudaine chaleur de la louve l'avertissait. Il fit une roulade sur la droite et repoussa Sélèna qui chuta au sol. La louve garou se releva aussitôt, mais se prit un vif et rapide coup de pied retourné dévastateur qui l'envoya dans un toboggan d'enfant vermoulu qui s'effondra sur elle. Theorem avança à quatre pattes avant de sentir une flaque d'eau. Il releva son bandeau et s’aspergea les yeux en gémissant. Clignant un peu des yeux, la goule regarda autour... Les images étaient flou, mais il vit le toboggan explosé. Sélèna était là, se débattant sous une partie de l'échelle et des piliers de soutient. Theorem s'en approcha, l'aidant instinctivement.

« Bouge pas, je vais t'aider. »

La louve garou ne comprit pas... avant de prendre une planche et de l'envoyer sur Theorem qui lâcha un cri... et ce qu'il tenait. Tout les débris retombèrent sur Sélèna. Se redressant encore, la tempe ensanglantée, il regarda Sélèna définitivement coincée sous les débris.

« Et bien... On dirait que tu as payé ta fourberie. »
« Aide-moi Theorem, aller... »
« Non... Et tu me devras des excuses plus tard... Tu vas attendre que les organisateurs de ce tournois te sortent de là. »
« Grrrr ! On se reverra Theorem ! Au final tu ne gagne pas tant que je ne suis pas complètement hors combat. »
« Ah bon ? Tu peux te relever et continuer ? »

Elle poussa de toutes ses forces, sous les décombres avant d'arrêter, épuisée par ce combat. Theorem aussi avait souffert... L'épaule bien entamée, la tempe explosée et les yeux brûlés.

« … Non... »
« Alors tu es hors combat... Echec et mat. »

Sélèna regarda Theorem se relever, chancelant avant de voir des hommes sortirent pour eux. Ils étaient surveillés depuis le début du combat... Le Haiena leur fit signe avant de s'asseoir sur un banc publique. Il reprit son souffle, calmement, avant de regarder la lune déjà bien éclairée, ses yeux rougis par le poison.

« Ca... »

Sa phrase se coupa sous le bruit d'une canette qui s'ouvrait. Son fanta moussa bien, ayant été bien secoué.

« … C'est une belle nuit. »

Et hop, une gorgée.
Theorem & Ishtar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
Avènement Du Destin: Round 1 (version Theorem) Left_bar_bleue32/40Avènement Du Destin: Round 1 (version Theorem) Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum