My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -21%
SSD interne 2.5″ Crucial BX500 – 480Go
Voir le deal
33.71 €

Avènement du destin Round 1 (Version Yeager)

Aller en bas

Avènement du destin Round 1 (Version Yeager) Empty Avènement du destin Round 1 (Version Yeager)

Message  Invité Mer 21 Nov 2012, 10:24

« Rien n'est parfait mon fils. C'est de l'imperfection que nous pouvons évoluer. »

Les plaines. C'est grâce à l'ingénieux système de ce dénommé Croc Noir que j'étais arrivé ici. J'avais eus ma plaque et en y insérant ma plaquette, appris que je devais venir me rendre en ces gigantesques plaines pour y affronter une créature toute particulière. Arrivé sur les lieux, je me mis à observer l'horizon. Un petit réflexe que j'avais de me mettre à contempler les paysages lorsqu'ils en valaient la peine. Et ça en valait la peine. C'était beau... des fleurs à perte de vu, un parfum délicat et raffiné. C'était un paysage enchanteur qui s'offrait à moi! J'en oubliais presque le fait que je devrais bientôt me battre! Et en profitant de joie simple, je sais qu'il m'arrivais très souvent de perdre mon regard dans ce décor si divin. Je ferme délicatement les yeux pour mieux profiter de l'odeur de cette terre si délicieuse. Délicate, fine... C'est un régal pour l'esprit. Je me demande bien comment on peut imaginer que ces terres seront le théâtre d'une bataille. En parlant de bataille tiens... comment ça ce passe au passage? Y-a-t-il un arbitre qui passe pour donner le signal? Ou une sorte de présentation entre les membres? Je ne savais pas. Je décide donc de m'allonger au milieu de cette étendue de fleur pour profiter un peu de la beauté du ciel. J'étais persuadé que les combats ne se feraient pas à l'improviste, ce serait inégal en plus d'être stupide. Enfin passons. Rester au calme comme ça me rappelait ces journées à paresser en Enfer. C'était agréable d'avoir ce genre de souvenirs même si c'était à double tranchant. Papa, Maman... Tante Sylvie, Shemhazai... Toutes ces personnes que j'aimais n'étaient plu. C'était pour eux que je voulais devenir plus fort. Pour faire honneur à leur mémoire et un jour abattre les Behemot pour leur coup foireux! Mais plus j'y pensais, plus je me disais... Après ça, je ferai quoi? Reconstruire mon clan? Je suis l'enfant direct de Léviathan. L'influence ne serait pas un problème, mes gênes faisaient l'affaire. Mais en tant que leader, que ferai-je? Continuer les recherches de Papa? Je n'ai même pas un tiers de son génie. Ses projets avaient atteints un stade de réflexion qui me dépassait largement. En finalité, je me demandais comment j'allais évoluer et ce que je ferai. Ma réflexion m'avait pousser à me demander... Méritais-je vraiment d'hériter de tout ça? Les problèmes et les responsabilités?

Perdu dans ce flots d'idées pas forcément réjouissantes, je sentis quelque chose me perturber... Pour tout dire, le soleil radieux ne me caressait plus le visage. Je sentais plutôt un poids indétectable peser sur moi... Je fronce donc les sourcils en ouvrant les yeux, je vois une forme dont l'ombre me cache. Je sursaute alors d'un coup et me rend compte de ce qui s'érige devant moi

La Fatalité



Un colosse! Un monstre d'une taille olympique et aux formes diaboliquement terrifiantes. Quand je le regarde, je sens mon cœur se serrer. Qui est-il? C'est lui mon opposant? Il faut croire... Son regard ne me quitte pas et il est d'une taille si imposante... Il avait une vraie cage thoracique dans le dos. Des espèces d'ailes osseuses imposantes, des cornes étranges, une queue dont le poids seul devait pouvoir broyer un squelette. Même ses épaules étaient protégées d'atrophies à crocs. Mais le pire ce fut lorsque je remarqua qu'il n'y a pas qu'un regard qui me fixe, mais deux. Le second venait d'une autre forme qu'il avait au niveau de l'estomac: Un autre visage. Une face menaçante dont les crocs semblaient appeler de la chair à déchiqueter. Je ne savais pas quoi faire. Calme, le colosse devait être aussi perdu que moi. Il finit par me dire, d'une voix horriblement grave

« C'est toi mon ennemi? »

Si il y avait une méthode de connaître son adversaire, ni lui ni moi ne devait être au courant. On était au moins unis dans la stupidité. Quoi qu'il en soit, je me sentis immédiatement mal à l'aise. C'était ça? C'était ÇA mon adversaire!? Comment étais-je censé l'affronter? Me redressant, je recule d'un coup d'un air paniqué et en essayant de me relever, je tombe. Le pied dans une fleur, c'est vraiment minable. Durant cette chute, la tablette qui me sert de guide tombe. Je la regarde et immédiatement repose mes yeux sur le colosse. À son regard qui se concentre sur moi et son visage qui se fortifie, il dit d'une voix qui me fait trembler corps et âme

« Affronte moi! »

Je panique. J'avais l'habitude de voir des mutations horribles, difformes... Mais pas aussi bien structurées! Némésis était mon chef-d’œuvre dans le sens où il était régulier, puissant, droit... Et il avait tout son mental! Qui plus est, le fait qu'il puisse user de mutations comme ses tentacules. Mais c'était encore banal. Il était différent, plus performant qu'un être humain bien sûr. C'était une évidence mais jamais je n'aurai imaginé voir une telle organisation de mutations. Et ça me dépassait. Ce qui me dépassait m'effrayais. Donc, il me faisais peur.

Incapable de bouger, je vois que ce n'est pas son cas et qu'il me charge. Pris au dépourvu, je tente de me défendre maladroitement et encaisse un violent direct. Sa force était semblable à celle de Némésis: Imposante et brutale. Je savais que mon garde du corps pouvait m'expulser sans trop de soucis. Sans surprise, j'étais surtout mort de trouille et valsa donc plus loin, m'étalant au sol. Pas sonné mais effrayé, je ne me releva pas de suite. Grave erreur! Je pu voir mon ennemi arrivé bien vite -trop vite...- à mes côtés pour écraser sa griffe sur mon torse. J'ouvre de grands yeux et bien sûr, sous une si vive douleur: Hurle. La fascination que j'avais pour la supériorité de cette créature m'empêchait de me battre. J'avais trop peur. La perfection... C'était un concept en soit qui me faisait peur.

J'allais me faire battre. J'allais me faire éjecter de cette compétition aussi vite que j'y fut entraîné. Mais étrangement, je sentais quelque chose... De la déception? Sûrement... J'étais probablement déçu de partir si tôt... Non. Plus je creusais l'idée, plus je remarquais: J'étais déçu de moi! Ma performance pitoyable... J'étais mort de trouille, il est vrai, mais je devais au moins essayer! Me donner les moyens d'y arriver! Premier objectif: Me régénérer. Je me craque alors la main droite, me concentre... Et exécute ma ponction sanglante. Je fus alors prit d'une surprise qui effara la créature autant que moi.

Mon attaque consistait à absorber le sang sur mes mains. Je m'attendais donc à lui arracher un peu de chair et assez de sang pour refermer la plaie mais j'eus tellement plus... Ma main traversa le bras de la bête comme du beurre, ce dernier penchant en avant avant de se retenir de tomber. Par réflexe, je plie mes jambes contre moi et éjecte mon adversaire d'un grand coup des pieds joints. Je me redresse et retire lentement les griffes de mon corps. Elle semble fondre dans mes mains... Ce n'était pas un être de chair et d'os. C'était un golem!

Immédiatement, je reprends confiance en moi. Pourquoi? Simplement parce qu'un golem peut être façonné à volonté! C'est de la sculpture, de l'art organisé. Moi, j'avais peur de la perfection aléatoire. Provoquer de telles mutations m'aurait fait peur mais si ce n'était qu'une créature façonnée, mon moral remontait immédiatement! Qui plus est, j'avais un avantage indéniable: Il était fait de sang. Et moi le sang... J'adorais ça~!

L’absorption cellulaire de mon Syndrome me permettait de dévorer le sang par les pores de mes mains pour le rediriger dans mes plaies afin de me soigner. Je souris alors en laissant le bras me fondre dans les mains, progressivement. C'est douloureux au bout d'un moment. En même temps, l'absorption par la chair directement revenait à nourrir une plante à l'eau: Si il y a trop de liquide, elle recrache. Ainsi, je risquait de saigner des mains mais peu importait. Rien qu'à cette annonce, je savais que j'avais gagné! Le golem néanmoins ne perdait rien. Toujours aussi froid et sérieux, la tête sur son ventre ne se gênait pas pour sa part. Elle me crachait mille et une menace avant de dire au golem de se tenir prêt. Ombresang? Intéressant... Me préparant au pire, je voit alors ce ''Emeth'' ouvrir grand la gueule. Il me tire un projectile? Non. Sa langue! Une longue langue qui vient me saisir pour tenter de m'attirer à lui. Je sursaute et au vue de la distance trop courte, je me fais entourer à la taille. Dans un mouvement de poignet, je laisse mon scalpel sortir et je tente de l'attraper... Il glisse. Mes mains sont pleines de sang! Impossible de retenir la lame qui s'évade pour se planter dans le sol. Quelle merde! Mon dos craque quand mon adversaire le tire vers lui. Il prend appui au sol pour ne pas être attiré mais malheureusement, il est téméraire. Il tire de toutes ses forces... Et je gonfle mes joues. Pourquoi? Pour emmagasiner mon Syndrome! Je charge en effet ce dernier et le vomi littéralement sur la langue de la bête qui se met à fondre sous l'acide puissant. Ayant la tête baissée, je n'ai pas remarqué que le colosse me charge. L'horreur! J'essuie rapidement mes mains sur mes cuisses et bondit en arrière, la langue rompant sous ma force mêlé à la ronge de l'acide. Le bras valide de la bestiole tente de me faucher à l'horizontal. Il est fort, il a des atouts... Mais il n'est juste pas tomber sur la bonne personne. Dommage...
Voici une nouvelle ouverture que j'exploite en avançant et frappant d'une estocade le bras du golem. Il tombe comme l'autre dû à la section que je venais de faire. Il titube un peu et semble clairement enragé. Ne sachant pas à quoi m'attendre, je frémit et panique un peu, finissant par tenter de dégager ma main coincée dans son épaule. J'enchaîne les ponctions sanglantes, sans cesse.
A la fin, le golem n'est plus qu'un torse relié à une tête au sol. Son sang est éparpillé autour de lui mais je le vois qui se régénère progressivement. En regardant mes mains, elles sont pleines de sang, n'ayant pas réussit à absorber tout ce liquide de vie. Je les secoue un peu et remarque que je n'ai plus la moindre sensation. Leurs gestes nerveux ne sont dû qu'aux tremblements dû aux lésions musculaires critiques. Mais bien heureusement, comme promis, l'équipe de soin dont avait parlé Crocs Noirs arrivait. Ils se mettent à me soigner les mains, ayant un peu de mal dû aux convulsions de ces dernières. En finalité, je regarde le golem et lui montre sa plaque que je lui ai dérobé. Je reprend un peu mon souffle, épuisé, et lui dit alors

« Merci... pour ce combat... Tu m'as rappelé... mes convictions... Et à.. penser en combat! Je soupire longuement avant de enfin reprendre mon souffle, l'observant dans les yeux Et je serai ravi de pouvoir t'aider à... étudier ta structure afin de t'aider à t'améliorer... »

Je lui souris calmement, venant alors plaquer la pièce qui m'intéresse dans ma tablette. Mon prochain combat allait être annoncé, je n'avais plus de temps à perdre. Je devais respirer, me concentrer... Et y aller aussi vite que possible pour me préparer à la fatalité cette fois.
Je sentais que chaque combat allait m'apprendre de nouveau comment gérer parfaitement un duel...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum