My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -61%
SEB Yaourtière multifonction : ...
Voir le deal
39.49 €

Revenu d'entre les morts

2 participants

Aller en bas

Revenu d'entre les morts Empty Revenu d'entre les morts

Message  Theorem & Ishtar Lun 24 Déc 2012, 17:23

Suite au sabotage des armes de sièges...
...Sous des tonnes de terre...
...Aux limites de l'oublis

Une Goule Haiena revient du monde du dessous !
Revenu d'entre les morts Maintheo

Des jours de combat pour revenir à la surface, encore plus d'efforts pour lentement, mais sûrement, parvenir à rejoindre le monde des vivants. Sous terre, impossible de respirer et la mort l'entourait. Dans un état second, il parvint à drainer assez de mana pour arriver à monter. Centimètre par centimètre, il arriva enfin un moment où son bras défonça enfin la couche de terre finale. Pressant sur le rebord, le banneret se hissa alors que ses vêtements de slimes reprirent leur forme initiale. Encore lutter, encore un peu plus... Enfin, dans une profonde inspiration venant des tréfonds de son corps, Theorem inspira de nouveau l'air frais avant de lâcher un cri de douleur. Forçant sur son bras émergeant, il extirpa son autre bras et se hissa comme un forcené avant de s'écrouler sur le dos. La pluie fine qui tombait sur le champ de bataille avait rendu la terre meuble et plus facile à creuser.

"Mina... Je suis encore là..."

Comme si sa prière pouvait être captée par ce qui avait motivé le banneret, il monta complètement à la surface, sortant enfin ses jambes avant de ramper difficilement vers un tronc et essayer de se redresser. Il se sentait si faible... Si amoindrit... Gémissant, il se mit assis contre un tronc avant de lever les yeux vers la tour Kanabo. Il pourrait bientôt la rejoindre, mais pour passer sans un bruit le blocus, il fallait avoir un maximum de mana... D'ici là, il était à la merci de n'importe qui... ou n'importe quoi !
Theorem & Ishtar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
Revenu d'entre les morts Left_bar_bleue32/40Revenu d'entre les morts Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Revenu d'entre les morts Empty Re: Revenu d'entre les morts

Message  Seraphin Mer 26 Déc 2012, 22:54

Les hordes de Naviento...

Elles étaient bien connus du clergé pour les carnages et pillages dont elles étaient responsables, nul n'ignorait leurs moeurs barbare et encore moins la légende racontant ce que leur meneur faisait à sa propre soeur... En bref elles représentaient parfaitement les monstres tel que l'Eglise désirait les montres. Néanmoins le clergé avait le mérite de ne pas trop tirer profit de cela et de chercher sincèrement l'extermination de cette armée, cependant les capacités martiales particulières des créatures composant les forces de Naviento et le fait que les forces des humains étaient, comme à leur habitudes, dispersées, faisait qu'à l'image du donjon Kanabo le donjon Naviento était toujours existant, cependant si le clergé haïssait ces deux lieux , si on lui avait demandé de choisir lequel il devait éliminer le choix aurait pu être comparable à celui a effectué entre le rhume et la peste. Car même s'ils ne faisaient aucune distinction entre les monstres eux mêmes, ils étaient bien obligés d'admettre que , pour le moment du moins, les sbires de Naviento étaient bien plus redoutable que ceux au service de l'ange déchu, d'où le fait par ailleurs que jusqu'alors l'Eglise avait déployé bien plus de moyen à l'encontre du premier que du second, avec un succès mitigé cependant.

En conséquence le clergé avait eu de quoi s'inquiéter en apprenant qu'une partie importante des forces de Naviento quittait son manoir afin de se diriger en direction du donjon Kanabo, craignant dans un premier lieu une alliance entre ces deux rassemblement de créatures, mais il s’était tout aussi rapidement rendu compte que quelque chose n'allait pas. La forces engagées étaient bien trop importante pour qu'il s'agisse de négocier un simple traité, ou même tout simplement s'il l'avait dans le seul but de raser quelques villages, comme il le fit lors de son voyage... Il aurait été ad'ailleurs bien plus aisé de s'en débarrasser pendant qu'il était à l'extérieur de leur demeure, mais rassembler les paladins et chasseur de monstres auraient pris beaucoup de temps et engager d'autres forces auraient causés la mort de nombreux individus, les hautes instances de l'église décidèrent donc de laisser faire, attendant de voir comment cela allait se passer. Au pire s'il devait vraiment y avoir une alliance ils s'étaient préparés, prévenant nombre de puissants seigneur et les sommant pour une fois de s'unir au nom des dieux si cela devait advenir.

Mais finalement cela n'était pas nécessaire, bien au contraire, la meilleur des choses qui pouvait se passer pour l'Eglise advint, la présence d'arme de sièges, les rapports de quelques personnes ayant observés les scènes de loin... les deux donjon étaient entrées en guerre ! Il y aurait fatalement un perdant et un gagnant, mais ce dernier en ressortirait sans nul doute grandement affaibli, presque à la merci des humains. Ces derniers par ailleurs ne perdirent pas un instant, envoyant une troupe importante au donjon de Naviento pour tenter de s'en emparer en profitant de l'absence d'un grand nombre de ses défenseurs, à la demande des archevêques des terres entourant le donjon Kanabo et de celles avoisinant le manoir Naviento, alors que de son côté l'inquisition avait dépêché quelques uns de ses éléments pour observer le déroulement du conflit et rapporter dès que possible des nouvelles quant à son évolution. Parmi eux il y avait Séraphin.

La mission était peu gratifiante, mais il s'était porté volontaire. Pourquoi ? Lui même ne le savait pas vraiment. Probablement parce qu'il était fort probable que lors de ses reconnaissances il ait à faire face à certains monstres belliqueux, mais peut être aussi parce qu'il espérait enfin pouvoir en profiter pour laisser court à un rendez vous bien trop repoussé... Quoi qu'il en soit il était désormais trop tard pour reculer. Il avait prit ses quartiers, seul, dans une ancienne chapelle, abandonnée à cause de sa proximité avec le donjon, comme tant d'autres, y faisant même apporter une litière passablement confortable et même de quoi travailler sur son dernier projet de technologie, maintenant qu'il en avait fini avec son pistolet il pouvait se dédier à d'autres inventions qui lui était venu à l'esprit , mais qui'l avait jusque là repoussée... Néanmoins il n'oubliait pas sa tâche, et arrivé après que le mur soit tombé, il put juste constater que Focus Naviento n’avait pas perdu son temps avant de lancer l'assaut, apercevant aussi bien de nuées fendant les cieux gris que de nombreuses créatures chargeant les portes du donjon. tout cela il l'aperçut depuis un promontoire un peu escarpé, puis il décida de se rapprocher un peu pour essayer d'en apprendre plus sur le campement et l'état des forces de Naviento, notant par ailleurs l'absence des armes de sièges qu'avait pourtant amené avec lui le dragon noir, si on en croyait les rumeurs de ceux qui avaient aperçus son armée et y avaient survécus.

Mais alors que, peu après avoir quitté son poste d'observation, il s'approchait de la brèche effectuée dans la muraille, il aperçut une curieuse chose, un amas de terre, trop large et grossier pour être naturel. De la magie élémentaire avait été utilisée ici, pourquoi ? Une avant garde du donjon balayée par les forces de Naviento, peut être, mais n'étant pas satisfait de ces explications il continua ses explications. Il mit un genou dans la terre humide, ne craignant pas de souiller la tunique qu'ils avait revêtu par dessus sa toge religieuse, il put constater que malgré la pluie qui tombait aujourd'hui, alourdissant se habits sur ses épaules, il y avait des traces de brûlures, certains végétaux , aussi humides soient ils, étaient noircis par les flammes... Ça ne faisait aucun doute, mais à peine faisait il cette constatation qu'il aperçut une silhouette adossée à un arbre, mais qu'il ne parvenait guère à percevoir au travers de l’ombre de l'arbre qui le couvrait et de la bruine qui faisait tel un voila opaque sur sa vision. Il n’avait donc que d'autres chose que de s'approcher, mais non sans précaution, en conséquence il tira son pistolet de sa ceinture, veillant cependant en le chargeant à ne pas l'exposer à la pluie. Puis seulement quand le claquement rassurant qui signifiait que l'arme était prêt à tirer retentit il s'avança vers cette silhouette à pas mesurée, son arme pointée vers le bas, mais prêtes à tirer... Il s'agissait peut être d'un cadavre, mais il ne pouvait se permettre d'être imprudent

Quelle ne fut cependant pas sa surprise quand il aperçut distinctement le visage de l'individu étendu contre l'arbre, au même instant qu'il relevait son pistolet pour le pointer vers son visage... Avant de le rabaisser et de se jeter presque sur le corps, mais pas de manière agressive, bien au contraire il posa un genou à terre et posa sa main sur son poignet, s'assurant qu'il s'agissait de celui organique, pour voir s'il avait encore du pouls... Avant de se sermonner, les goules étaient des mort-vivants, elles n'avaient pas de pouls par conséquent. il avait les yeux ouverts, mais ça ne signifiait pas pour autant qu'il était vivant, Seraphin avait vu bien des morts, en particuliers s'ils avaient perdu violemment la vie, dans un état semblable... Quelle ironie que le premier monstre quil rencontre lors de sa mission soit celui qu'il cherchait, mais qu'il était probablement mort... Enfin au vu de son affiliation, à nouveau mort

A son grand soulagement la goule, sans même tressaillir, prononça quelques paroles prouvant qu'elle était encore en vie. Cependant l'humain ne les entendit pas, se contentant d'agir. Pour cela il glissa son bras en dessous de l'épaule de Theorem et tenta de le soulever... Dans tout les cas il était certain qu'il était dans un sale, étant cependant en tant que mort-vivant peu devait importer les organes perforés ou les os brisé, bien sur ça devait être douloureux, mais ça ne le tuerait ps et la priorité était qu'il survive, or c'était plus que compromis s'il demeurait sous cette arbre. Heureusement pour le clerc la goule Haïena était, si on exceptait ses membre golémique, plutôt légère et en conséquence il était à même de le transporter avec suffisamment d'aisance, malgré le sol humide, pour le faire jusqu'à son repaire temporaire. Par ailleurs il ne voyait pas cela comme un abandon de sa mission au nom d'un profit personnelle ou, pire ne core, d’une fraternisation avec un monstre, tout simplement car il ne faisait nul doute qu'il pourrait avoir plus d’information grâce à l'haïena qu'après plusieurs journées d'observations... Même si les deux premiers faits n'étaient pas tout çà fait erronés et le second était trahi ne serait ce que par les dires qu'il adressa au Theorem, sans même savoir s'il était en vie.

"Tiens bon Theorem... Je vais prendre son de toi, je suis pas soigneur ou docteur , mais tu devrais survivre. Au fait... Je m'appelle Séraphin."

Il l’avait déjà dit, mais après leurs rencontre et il doutait que l'haïena l'ait entendu, par ailleurs si ce dernier était trop hébété pour l'écouter il e répéterait encore et tant que ça serait nécessaire... Cependant malgré cet élan d'altruisme "contre-nature" il demeurait sur ses gardes et si ses mains étaient occupés ce n'était pas pour autant qu'il avait relâché son pistolet, prêt à s'en servir en dernier recours...
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Revenu d'entre les morts Left_bar_bleue21/40Revenu d'entre les morts Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Revenu d'entre les morts Empty Re: Revenu d'entre les morts

Message  Theorem & Ishtar Jeu 03 Jan 2013, 11:18

Theorem ne savait pas combien de temps il était resté adossé à cet arbre, assis et patient... Il était trop faible pour se redresser encore et c'est pourquoi, sous la pluie commençant à devenir franchement présente, glaciale par les temps qui courent, il ferma les yeux. S'il avait été encore vivant, un simple beastman comme avant, il serait déjà mort... Mais sa constitution surnaturelle défiant la fatalité le préservait. Son cou intact montrait qu'il était encore de ce monde. Seulement si sa tête était séparée de son corps, alors il serait enfin décédé. Adossé, il commençait à perdre notion du temps... Il ne voyait plus que la nuit s'étendre lentement. Une profonde plaie à son front laissait s'écouler un sang noirâtre sur sa face, couvrant bien la moitié de cette dernière. Les cheveux d'habitude chatoyant et lisses étaient tout ébouriffés et boueux. Frissonnant de la mort serrant sa poigne sur lui, il ferma enfin les yeux avant d'entendre des pas... Trop faible pour dire quoi que ce soit, il essaya de se redresser mais en vain. On prit son pouls mais... déjà il avait des gants fait en slime noir, mais en plus son rythme cardiaque espacé et trop ralentit ne permettait pas de détecter sa vie.

"On me touche pas le premier soir..."

Gémissait enfin le banneret. De l'humour, donc ça allait bien. Son esprit obscurcit par la fatigue et la douleur ne lui permettait pas d'identifier qui venait le sauver. En réalité, il ne se souviendrait pas de tout cela à son réveil. Il ne vit que brièvement une croix religieuse, un habit blanc... Aucune idée ne vint véritablement à l'esprit de l'Haiena qui ferma enfin les yeux avant de sombrer dans un étrange sommeil... Adin se reposant aussi, il ne vit pas grand chose de réel durant cette période. C'était comme s'il se tenait au dessus du précipice. Il luttait comme il pouvait et enfin... après des efforts et des méandres, il se redressa et revint vers la lumière.

"Guh !"

Se redressant, repoussant des draps, son regard émeraude se posa alors sur les environs... Il était dans un petit lit une place, éclairé par des bougies longues et fines, une pièce aux murs de pierre et comportant une croix en bois. C'était certainement un édifice religieux... Le banneret regarda autour de lui avant d'avoir une sévère toux. A chaque toussotement, c'était comme si une lame de poignard perçait son corps de part en part. La souffrance était difficilement supportable et alors qu'il reculait sa main posée en bouclier sur sa bouche, il constata dans la paume de sa senestre des tâches noirâtres. Dans son sommeil, on l'avait intégralement débarrassé de sa tenue. Plusieurs bandages passaient sur son corps meurtris et ses cheveux retombaient librement dans son dos. Sa longue tignasse rouge recouvrait tout son dos et partait un peu dans tout les sens. Mais enfin il parvint à sortir un peu du lit... s'écrasant alors lamentablement avec la couverture comme seul vêtement.

"Qu'est-ce que ?..."

Ses jambes... Elles ne voulaient pas bouger... Il tenta d'en manœuvrer une et visiblement ce n'était pas une question de mécanique. C'était comme si la liaison psychique entre lui et ses jambes artificielles étaient rompus. Il les bougea mais rien... Theorem commençait à paniquer quand il se rendit compte au même instant que son bras droit aussi ne répondait pas. Sur le sol, effrayé par son état, il implora son bienfaiteur.

"A l'aide ! Quelqu'un, vite !"

Quel ne fut pas son soulagement quand il vit arriver Seraphin. Voila donc son sauveur... Il n'aurait jamais cru que ce soit possible mais oui, c'était bien lui. Mais cette fois les rôles étaient inversés. Le Haiena pleurait, effrayé et rampait au sol.

"Seraphin... Je n'arrive plus à commander mes jambes, ni mon bras droit... Pitié, aide-moi..."
Theorem & Ishtar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
Revenu d'entre les morts Left_bar_bleue32/40Revenu d'entre les morts Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Revenu d'entre les morts Empty Re: Revenu d'entre les morts

Message  Seraphin Sam 05 Jan 2013, 23:58

Transporté le poids mort qu'était le banneret sur la distance s'avéra long et fastidieux, d'autant plus que ce fut fait dans l'angoisse de rencontrer un de ses propres confrères auquel cas il ne saurait comment justifier le fait qu’il transportait une créature, même si les ordres concernant ces dernières disaient de plus chercher à les capturer qu'à les éliminer, ou pire encore un des sbires du dragon noir qui se ferait aussi bien un plaisir d'éliminer un humain qu'un membre du donjon Kanabo. Heureusement rien de cela n'advint et Séraphin parvint à rejoindre son refuge sans autre encombre que des bras et des épaules un peu ankylosées, il lui fallait vraiment se muscler un peu... Cependant ce n'était pas le moment pour penser à cela. Malgré sa nature de mort vivant et le fait qu'il pouvait difficilement périr des suites de ses blessures il valait mieux s'arranger pour que ces dernière soient minimisés. En conséquence Séraphin le déposa sur son lit et commença à effectuer sur lui les premiers soins. Peut être le jeune clerc n’avait il pas, contrairement à nombre de ses semblables, appris les rudiments de la magie de soin de par son manque d'affinité magique, mais ce n’était pas pour autant qu'il ignorait comment prendre soin d'un de ses semblables, et il mit en pratique ses connaissances, même s'il ignorait si elle serait adéquat pour Theorem.

Ainsi il prépara des bandages et se saisit de quelques cataplasmes qu'il avait à sa disposition et commença à prendre soin de la goule. Pour se faire il dut le dénuder ce qui ne le dérangea guère. Il s’agissait d'une créature, il n’avait pas de honte à voir son corps, malgré ses voeux saints. D'autant plus qu'après avoir retiré son bas il se rendit compte qu'il ne possédait de toute manière nul attribut génital. Ce ne fut pas sans le décontenancer quelque peu, même s'il l’avait lu dans l'ouvrage qu'il s'était procuré pour s’informer sur les goules cela restait surprenant... Mais au final éveilla bien moins son intérêt que les plaies de son hôte, chez qui il releva pas moins de cinq côtes brisées ainsi que des plaies internes qui en temps normal aurait provoqué des hémorragies qui auraient tués tout être vivant ordinaire, mais forcément u non-mort n'était pas sensible à ce genre de difficulté... Mais l’intérêt du jeune humain s'éveilla réellement une fois les soins achevés et fut dédié aux prothèses golémiques de Theorem. Il avait déjà étudié le fonctionnement des golems et bien qu'il s’agissait ici d'un domaine tout autre que les mécanismes qu'il affectionnait tant il devait s'avouer curieux d'observer comment cette greffe, dont la vision lui permit également de comprendre l’étrange sensation qu'il avait ressenti quand Theorem l'avait frappé lors de leur première rencontre fonctionnait, après tout il était bien placé pour savoir qu'elle pouvait imiter à la perfection les gestes d'un corps normal.

Bien entendu il ne se permit pas de disséquer un des membre afin de voir de quoi il en retournait en détail,et de toute façon une observation en surface lui était suffisante. des runes couvraient ces membre artificiels et il ne faisait nul doute que c'était ce qui leur permettait de se mouvoir, quant à l'énergie utilisée il était peu probable que ce soit une réserve magique stocké dans les membres eux même sans quoi cela s'avérerait réellement problématique en cas de "panne" en conséquence le moyen le plus sur de l'approvisionner en magie était de puiser , de manière relativement minime, dans les réserve du porteur, ce qui était plus que cohérent... Une fois qu'il eut achevé ses observations Seraphin rabattit la couverture sans Theorem sans prendre même la peine de le rhabiller, après tout il n'avait rien à cacher alors à quoi bon ? Après cela il alla on établi pour établir un bref rapport sur l'avancée de forces de Naviento qu'il enverrait le lendemain à l'aide du'n pigeon mis à sa disposition et une fois cela fait il écarta le message afin de revenir au travail qu'il avait liasse la veille, c'était un projet de son père qu'il avait décidé de reprendre plus par plaisir du défi que par nostalgie. il s'agissait de parvenir à régler des engrenages de manière à créer une sorte de petite boite à musique et si cela avait déjà été fait il tentait de l'améliorer en proposant plusieurs musique pour une même boite. La difficulté résidant par conséquent dans le système qu'il devait mettre en oeuvre pour passer d'un musique à l'autre, mais il commençait à apercevoir la solution et ce fut donc avec une grande effervescence qu'il oeuvra jusqu'à ce que la lune soit haute. Peu après il mettait de coté son travail pour aller se coucher, puis se rappela que l'haiena occupait son lit, en conséquence il se contenta de dégager un peu son atelier et de s'assoupir dessus... Cela pouvait paraître imprudent, n'importe qui pouvait pénétrer dans la chapelle et lui trancher la gorge à première vue, or s'il était vrai qu'il aurait mieux valu qu'il monte la garde, ce qu'il ne pouvait faire en permanence sous peine de mourir d'épuisement, il avait mit en place un système très simple, une corde à l'entrée de l’édifice qui à la moindre pression ferait tomber quelques rochers sur l'intrus avec suffisamment de fracas pour réveiller les occupants et peut être même tuer l'intrus. C’était succinct mais c’était tout ce que le clerc était parvenu à faire et sans réelle inquiétude, du quelque part à son inexpérience il parvint à s'assoupir sur son bureau dans une position bien peu confortable...

En conséquence ce fut tout ankylosé qu'il se réveilla le lendemain,alors que la goule dormait encore. il en profita pour préparer l'envoie de son rapport et à peine avait il envoyé ce dernier, accroché à la patte d'un pigeon, qu'il fut alarmé par les appels de Theorme dont il ne comprit qu'à peine la moitié dans un premier temps... puisqu'il saisit bien plus aisément en voyant la goule étendu au sol rampant lamentablement. Il semblait dans un état encore pire que quand il l’avait récupéré... Ce fut suffisant pour que, malgré la possibilité que Theorem tente de le berner pour mieux lui échapper, l'humain s’avance vers lui et l'aide à se recoucher sur le lit. Durant cette délicate manoeuvre il ne lui répondit pas sur le champs et avant cela il ramena sa chaise vers le lit afin de pouvoir s’asseoir un peu, même si ce n’était peut être pas un bonne idée puisqu'il avait déjà été assis toute la nuit...

"J'ai remarqué que tes bras et tes jambes étaient commandés par des runes par conséquence de la magie... Je suppose qu'elle provient de toi, ou alors il serait idiot qu'elles bénéficient d’une réserve de magie se consumant et pouvant faire défaut à tout instant... Et bien que je n’ai pas l'habilité à ressentir la magie chez les autres contrairement à nombre de mes confrères. Quelque chose me dit que tu n'es pas en état de les fournir, sans doute un réflexe de ton corps au vu de son piètre état... car oui plusieurs de tes organes sont touchés et tu as également cinq cotes de brisées et je crois que les autres sont également à peu près toutes fêlées. Si tu étais toujours "vivant" tu serait mort pour de bon, or ton état de goule te permet de survivre, mais dans le même temps comme ton organisme est à l'arrêt, est par la même le processus de régénération, je me demande comment tu vas t'en remettre, comme je ne maîtrise nulle magie de soin..."

Il lâcha alors un soupir las et croisa ses bras, l'air un peu pensif. il était mal venu pour lui de soumettre sa requête à l'haiena, il se devait de l'aider avant cela...

"Quoi qu'il en soit tu vas devoir te reposer ici, car je me vois mal te ramener chez toi a uvu de la situation. Par contre il va falloir que je m'absente quelques fois pour ma mission dan ces moments tu seras seul et j’avoue ne pas voir comment remédier à cet état de fait. ce sera particulièrement problématique si des mien décidait de me rendre visite et qu'il ne trouvait que toi, encore si je suis là je pourrai prétendre que tu es mon prisonnier... Et ça serait encore pire si un de tes ennemis te retrouvait ici. Il faudrait donc que je demeure en permanence ici, mais malheureusement je ne peux pas... Ou alors peut être que si tu retrouves un peu de mobilité..."


Il réfléchissait visiblement de manière intense à cette dernière question.. Quand il s’agissait de moral il pouvait aisément être perdu, voir long à la détente, mais il s'agissait ici d'un problème purement logique et il commençait déjà à le décortique avec une vitesse de réflexion étonnante, mais qu'il stoppa finalement pour redresser la tête et adresser un sourire à son "invité".

"Quoi qu'il en soit ça me fait plaisir de te revoir Theorem... Et aussi que tu te souviennes de moi."
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Revenu d'entre les morts Left_bar_bleue21/40Revenu d'entre les morts Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Revenu d'entre les morts Empty Re: Revenu d'entre les morts

Message  Theorem & Ishtar Lun 14 Jan 2013, 11:50

Le fait d'être un Undead posait beaucoup de problèmes comparé à un être vivant conventionnel. Sous cette enveloppe, une Goule Haiena ne pouvait souffrir de la mort que si sa tête était séparée du reste de son corps. Sous un éboulement de terre, il n'avait pas subit ce genre d’affres et ne tarderait pas à retrouver toutes ses capacités. Il devait exposer son corps aux rayons du crépuscule et ce simple phénomène physique des rayons solaires rasants seraient suffisants pour restaurer son corps... Mais le phénomène ne durant pas éternellement, il fallait qu'il le répète ou assiste à ce dernier depuis le tout début. Les autres solutions étaient moins reluisantes, mais absorber de la matière organique, comme de la chair, lui permettrait de regagner de la vitalité bien plus rapidement.

"Tu as sûrement raison... Je sens ma mana extrêmement basse... Il va me falloir plusieurs jours si je ne fais rien de plus pour revenir à un état plus acceptable... Je me doute bien que tu as d'autres choses à faire et que t'occuper de moi ne fait pas partit de tes priorités, mais j'ai besoin d'énergie... Si tu peux ramener à manger ce serait l'idéal, de la viande."

Il voyait le regard de Seraphin qui ne devait rien connaître aux undead. Ce n'était pas grave, Theorem ne comprenait pas grand chose aux humains non plus. C'est avant qu'une hypothétique question sur la nature de la viande à ramener que Theorem ajouta l'information suivante.

"Un gibier sera amplement suffisant... Fait ta mission et ne t'en fait pas pour moi. Je te gênerai le moins possible. Avec de la chance, la mana que je vais récupérer le long de la journée par mon lien avec ma créatrice, Mina, devrait me permettre de remarcher dans quelques heures."

Une fois que Seraphin fut absent, Theorem se mit en "veille". Cet état qu'on appelle aussi le sommeil de mort fit qu'il s'engouffra dans un sommeil méditatoire acquis à force d'entraînement. Il atteignit une plénitude des plus agréables quand enfin il sortit de son état presque cinq heures après. Theorem ne trouva pas l'humain, qui devait avoir passé pendant son sommeil. Il observa sa main artificielle qui bougea alors avec sa volonté. Bien, son niveau de mana lui permit de faire bouger ses membres enfin... Il n'était pas encore capable de faire le marathon, mais il pouvait se déplacer. Lentement, il se redressa et alla fureter dans la chapelle. Un lieu de culte... Cette chapelle isolée avait un certain charme selon Theorem, mais rien de plus. Il entreprit de se couvrir avec le drap avant de s'installer à l'atelier de Seraphin.

*Hmm... Une boîte à musique à plusieurs mélodies... Ce sont les cylindres troués qui font la musique alors je suppose que si l'ont pouvait faire un axe de rotation sur un engrenage centrale et permettre la rotation du cylindre sélectionnée... Oui comme ça.*

Le Banneret dessina plusieurs solutions exploitables sur des parchemins vierges, ce qui allait certainement aider Seraphin. Il comprenait bien que le prêcheur était limité dans ces choix de matériaux et de moyens, pas comme Theorem qui aurait put concevoir un cylindre dont les trous changeraient en fonction d'une rune ou quelque chose du genre, avec un ressort marchant au slime noir. Bref il avait différentes idées en tête qui elles ne marcheraient qu'au donjon, là où la magie était plus abondante. Puis Seraphin arriva en fin d'après midi, peu de temps avant le crépuscule.

"Ah te revoila. Je me suis occupé avec ton projet de boîte à musique. Je t'ai proposé plusieurs idées et j'espère que certaines te sembleront exploitables. Mais si tu pars du principe que le cylindre est en cuivre, tu devrais plutôt la faire en mithril. Le son sera plus limpide."
Theorem & Ishtar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
Revenu d'entre les morts Left_bar_bleue32/40Revenu d'entre les morts Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Revenu d'entre les morts Empty Re: Revenu d'entre les morts

Message  Seraphin Mar 15 Jan 2013, 16:51

Alors que Theorem lui expliquait, en même temps qu'il en prenait conscience probablement au vu de sa panique première, le pourquoi de son immobilisation le jeune clerc l'écouta avec attention. Se voutant légèrement sur sa chaise, les coudes sur ses genoux, les mains croisées devant ce visage et ce dernier visiblement songeur. Il ne s'était donc pas trompé en affirmant que ce qui faisait défaut à Theorem c'était de l'énergie pour animer ses runes, mais à vrai dire il devait avouer que les détails pratiques de la transmission de cette mana à ses membres golémiques lui faisaient encore défauts... Après les goules elle-même, cela lui donnait un nouveau sujet à étudier dans les œuvres de la bibliothèque cléricale de la région à laquelle il était affilié et bien que cela le frustrait de devoir en conséquence attendre la fin de sa mission avant d'avoir des réponses, et encore ces dernières seraient sans doute approximative... Mais à vrai dire il ne désirait pas assommer l'haiena de question et s'il devait formuler une demande ce serait uniquement celle pour laquelle il avait désiré rencontrer le banneret suite à ce qu'il avait découvert, après peut-être, mais cela dépendrait avant tout de sa réponse...

Et il décida de toute manière d'attendre que la créature soit pleinement rétablie avant de lui exposer sa requête, car non seulement il serait mal venue de la formuler au vu de son état, mais également parce que de par ce dernier il y avait une chance que cela rate... Il y en avait bien sûr toujours une, mais au vu de la chose, l'inquisiteur ne pouvait se permettre de laisser un risque qu'il pouvait aisément supprimer. Réfléchissant à cela il acheva néanmoins d’écouter Theorem, affichant d'ailleurs une mine surprise malgré sa réflexion quand il lui demanda de lui amener de la viande, même si les goules étaient selon la rumeur des charognards aux yeux du jeune homme un mort-vivant, quel qu’il soit, n'avait pas besoin de manger, ou tout du moins pas de la nourriture conventionnelle si on prenait le cas des vampires, c'était dans tous les cas un détail intéressant à retenir.

Une fois que son interlocuteur avait fini de parler, l'inquisiteur hocha la tête, se releva avec souplesse et remit la chaise en place avant d'enfin prendre la parole.

"Je ne suis pas un chasseur et mes réserves sont faites pour durer longtemps, la viande y es sèche, donc je ne suis pas sûr de pouvoir te donner ce que tu me demandes... Mais j'essayerai Theorem. Quoi qu'il en soit je vais devoir m'acquitter de ma mission, tu comprendras que je ne peux ignorer ma tâche, et par conséquent m'absenter alors je préfère te donner quelques conseils. Tout d'abord évite de sortir de ce lieu, bien entendu, mais surtout... Si quelqu'un d'autre que moi arrive, il faut que tu partes, même si cela t'es pénible vu tes plaies, ce sera soit un de mes collègues soit un des assaillants de votre donjon qui aura trouvé ma cache et dans les deux cas... Ce sera mauvais pour toi, et sans doute pour moi. Avec tes sens et malgré ton état je pense que tu sauras me reconnaitre depuis une certaine distance... Il faudra qu'on mette en place un signal par la suite."

Il s'approcha de l'entrée, désamorçant le piège qu'il avait mis en place pour la nuit et glissant le pistolet à sa ceinture, se taisant le temps d'exécuter la tâche qui nécessitait une certaine finesse, avant de se redresser et de reprendre la parole.

"Et si quelqu'un approche alors que je suis là... On verra en fonction de la situation..."

Il mit un pied dehors, mais avant de partir, il lâcha un soupir, baissa la tête, puis reprit d'une voix un peu amer.

"Désolé de te laisser sans défense, mais j'ai besoin de mon arme et n'ait rien d'autre pour mettre en place un piège... J'espère que rien n'adviendra..."

Mais le jeune homme ne pouvait se permettre de s'attarder plus longtemps et en conséquence n'attendit pas la réponse de la goule avant de commence à exécuter sa mission. Cette dernière, comme la veille, se passa sans anicroche, principalement parce qu'il se contentait d'observer les événements de loin, ayant prit position sur un promontoire éloigné mais offrant une bonne vue et autour duquel il avait déposé des collets, et que de toutes manières les forces de Naviento avaient autre chose à faire que s’inquiéter d'éventuel espions. Néanmoins s'il courut toujours aussi peu de risques les évènements qu'il perçut s'avérèrent bien plus intéressants. Le dragon n'avait pas attendu avant de lancer son assaut et une partie de ses forces avaient déjà atteint les portes. Le donjon ripostait bien entendu, mais il fut bien incapable d'empêcher le bélier de leurs assaillants d'ouvrir son entrée et de laisser ses soldats y pénétrer précédait par un éclat enflammé d'une intensité telle que Séraphin eut l'impression 'en ressentir une partie de la chaleur malgré la distance. Dans son observation il aperçut également deux groupes moindres assaillir la demeure de Theorem de manière différente, certains le firent par la voie des airs, les autres... Et bien ils s'éloignèrent trop pour que Séraphin puisse continuer à les observer, mais il était probable qu'ils emprunteraient le passage secret, qui ne l'étaient pas tant que cela, puisque l'inquisition en avait déjà eu vent de par les récits d'aventuriers ayant survécu à leur expédition, bien qu'elle n'ait jamais eu la preuve de son existence jusque-là, ça demeurait l'hypothèse la plus plausible. Le dragon envoyait donc ses forces sur trois flancs, peut-être d'ailleurs que l'assaut frontal n'était qu'un leurre pour rendre les deux autres plus efficients. Afin d'obtenir plus d'informations il demeura ici de longues heures, mangeant quelques vivres qu'il avait emportés et faisant ses besoins élémentaires presque sur place. Ce fut en vain. Il ne pouvait voir ce qui se passait à l'intérieur du donjon et le dragon avait pris soin de laissé certains de ses hommes dans son campement alors qu’il n'y avait pas d'autres voies pour pénétrer dans le périmètre des remparts. Cela ne lui laissait que deux choix, tentait de s'approcher discrètement ou d'escalader les remparts. Pour la première hypothèse il n'avait pas la prétention de passer outre les sens des créatures et pour la seconde il n'avait pas le matériel nécessaire...

En conséquence il décida finalement de s'en tenir là pour aujourd'hui, d'autant plus que le soleil commençait à se coucher et qu'en plus de l'empêcher de bien observer cela rendait les alentours trop dangereux, relevant ses pièges, et découvrant par la même avec surprise qu'il avait attrapé un lapin auquel il tordit rapidement le cou. Ce n'était pas grand-chose, peut-être même n'était cep as du gibier dans le sens ou Theorem l'entendait, mais c'était déjà cela et de toute manière Séraphin n'avait pas de moyen d'attraper des gibiers plus gros, son pistolet se prêtant mal à ses yeux à ce genre d'exercice. Cependant cette surprise ne fut rien en comparé de celle qu'il eut quand, revenant à la chapelle, son pistolet dans une main et le lapin, qu'il tenait par les oreilles, de l'autre, il vit Theorem près de l'établis qui l'aborda sans plus tarder sur le dernier sujet auquel il se serait attendu... Pour ensuite sourire doucement en voyant les plans qu'avait fait l'haienea/.. Bien sûr il préférait résoudre les problèmes lui-même et quelque part il était un peu amer, mais il était aussi forcé quelque part d'apprécier ce que son "invité" avait fait pour lui... Encore une preuve de la générosité de ce représentant des montres. Ainsi la reconnaissance se perçut plus que l'agacement ans sa voix alors qu'il approchait du meuble pour jeter un coup d'œil sur les croquis et y déposer le lapin.

"Je les étudierai dès que possible Theorem, merci. Quant à l'idée du cylindre... Crois moi je le sais, je serai un bien piètre ingénieur si je ne connaissais pas les propriétés des métaux, mais... Je ne suis qu'un inquisiteur de bas-rang je ne peux demander un métal aussi précieux que cela soit à mes supérieurs ou à aux citoyens..."

Il sembla alors brièvement pensif, avant de renifler avec un certain dégout.

"Enfin c'est vrai que cela doit te surprendre... Après tout l'image des inquisiteurs richement paré et ayant tout ce qu'ils veulent est répandu parce que nombre de mes semblables abusent de leur position et la hiérarchie ne fait rien, après tout ça rappelle le peuple à l'ordre, enfin à leurs yeux, mais pour ma part... Je n'approuve pas et ne me rabaisse pas à cela, je ne suis qu'un serviteur des dieux et n'use que des moyens qu'ils mettent à ma disposition ou que d'autres de leurs serviteurs jugent bon de me donner. Par conséquent... Mes moyens sont un peu limités."

Il ne semblait pas désolé de ce fait, se contentant de ce qui était mis à sa disposition et souriant même en posant doucement la main sur l'objet qu'il travaillait.

"Qui plus est pour être honnête le défi technique m'intéresse plus que le résultat lui-même, à condition que ce dernier ne dépend pas de mon habilité mais de mes moyens, car au moins je sais que quand j'aurai à disposition ces derniers il me serait aisé de refaire l'objet..."

Finalement il haussa les épaules puis désigna le lapin, pour ensuite s'asseoir et sortir de quoi écrire.

"Quoi qu'il en soit j'ai trouvé de quoi te nourrir, vas y mange le entièrement si tu veux, j'ai de quoi me sustenter et tu en as plus besoin de moi. Par contre il faudrait que tu le cuises toi même si tu en es à même, cela m'aiderait..."

Il commença alors la rédaction de son rapport, faisant crisser la plume sur le vélin, formant des courbes d'encre un peu brouillonne, tant parce qu'il écrivait rapidement que parce qu'il prenait la peine d'en prononcer à voix haute les points important, car à ses yeux Theorem était en droit de connaitre la situation.

"Les forces de Naviento ont enfoncés les portes du donjon, mais il semblerait que ce dernier tienne bon, même si j'ignore dans quelles mesures. Néanmoins la défense doit être ardue car les assaillants ont également envoyés des créatures ailées pour assaillir un étage dans lequel ils se sont infiltrés, j'ignore précisément lequel et enfin une autre troupe a contourné le donjon, pour emprunter le passage secret... Enfin si les informations que nous avons sont vrai et qu'il en existe bien un

Sur cette dernière phrase, uniquement destiné à Theorem il conclut l'écriture de la missive et la roula dans sa main avant de se retourner vers la goule, guettant sa réaction... Puis se permettant finalement de prendre la parole.

"Tout cela... Je l'ai mis sur ce vélin, tu l'as compris, et mes supérieurs en seront informés. Cela ne te plait peut être pas, mais je te prie de m'écouter. Je te l'ai dit je ne suis pas le seul ici dont ces informations, dans leurs grandes lignes, parviendront de toute façon à ma hiérarchie, si je n'envoie rien ou un rapport falsifié je risque prie que le sort réservé aux monstres... Et de toute manière nous ne pourrions rien faire, la majorité de nos forces, du moins dans cette région, ont profité du déplacement du dragon noir pour assaillir son manoir."

Il craignait que Theorem lui tienne rigueur de ce qu'il allait faire, amis malgré cela il se leva et s'avança vers la volière sans attendre sa réponse. Certes la créature l'avait convaincu que tous les siens n'étaient pas mauvais et ne méritaient pas la mort, mais une mission aussi simple pour le service du clergé, il ne pouvait se permettre de la bafouer, d'autant plus qu'il croyait en ses propres arguments, l'Eglise n'avait pas les moyens d'exploiter ces informations... Et il espérait fortement que la goule le croirait et le comprendrait, d'autant plus qu'il s'agissait d'informations qu'il n'était pas sensé communiquer, même à d'autres clercs s'ils n'étaient pas membre de l'inquisition.

Malgré ce qui pouvait paraitre comme une trahison c'était une grande marque e confiance qu'il donnait à Theorem... Et il avait été tant compréhensif jusque-là qu’il espérait clairement qu’il le soit aussi sur ce point.
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Revenu d'entre les morts Left_bar_bleue21/40Revenu d'entre les morts Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Revenu d'entre les morts Empty Re: Revenu d'entre les morts

Message  Theorem & Ishtar Mer 16 Jan 2013, 10:32

Theorem lisait patiemment un plan avant de se tourner vers Seraphin quand il lui expliqua la situation du donjon. Que l'église soit au courant ne changeait pas grand chose... Ils espéraient que les deux donjons se suppriment mutuellement, certainement. Mais ce n'était certainement pas juste ça. Oni, la créatrice du donjon, devait avoir fait des dégâts considérables à l'église avant, donc sa disparition devait fortement plaire à l'actuel chef de ce ramassis de dévots. Le donjon avait besoin de lui et il voulait pouvoir y retourner et se battre. Dans son état, il ne pouvait pas faire grand chose et sa survie tenait plus du miracle qu'autre chose... Cette nuit, une fois rechargé en mana correctement, il passerait le blocus par le Nord ouest, la seule zone pas encore attaquée. Cela demandait de passer par la forêt maudite et par le marécage qui la bordait... C'était long, compliqué, mais c'était le moyen le plus simple de rejoindre le donjon quand on était un monstre.

"La situation est plus grave que je ne l'aurait pensé. Sans leurs armes de sièges ils sont allés faire un siège plus expéditif. Détruire leurs catapultes et trébuchets n'a donc pas été d'un secours colossale. Heureusement la Tour est encore debout donc... J'espère que les boss et les sous-boss retiennent l'ennemi en respect."

La goule sentait Mina en danger. Il devait impérativement retourner au donjon malgré ses blessures et sa fatigue. Pour cela, finit de se reposer. Il avait imaginé que, privé d'armes de soutient, Nav et ses forces avaient ralentit l'attaque pour en construire de nouvelles, permettant une contre-attaque de la part des forces de Kanabo. Mais il avait un argument de poids... Il savait que le manoir Naviento était attaqué en son absence. S'il parvenait à le faire savoir, il pourrait décourager Focus ne continuer, car la victoire ne serait que trop momentanée pour la savourer.

"Il me faut rejoindre la tour Kanabo au plus vite. La nuit me couvrira pendant que je traverse. Je peux marcher et avec le crépuscule je serait chargé convenablement. Je ne peux pas laisser ma belle Mina en danger. Ils me pensent mort, alors autant leur faire la surprise."

C'est sans attendre que le banneret se releva pour sortir dehors. Le soleil orange du crépuscule, orienté vers le disque doré déclinant, le Haiena ferma les yeux et laissa la douce chaleur du soir régénérer son corps. La magie du soir, le moment où sa mana pouvait remonter le plus. C'était la volonté de Gnoll, déesse des hyènes, qui alimenta son corps et son âme. Sa puissance s'augmentait au fur et à mesure que Theorem regagnait de la mana. Le coeur slime de Adin fut étincelant alors qu'il reçut une nouvelle dose de mana, lui redonnant la vitalité suffisante pour déployer son slime autour de Theorem, reformant ses vêtements tout autour de lui. Ecartant en grand les bras, il prit tout ce qu'il put jusqu'au dernier rayon du crépuscule avant de se redresser totalement, renouant ses cheveux en une ample queue de cheval et les mèches restantes en deux bonnets de cheveux.

"Doux crépuscule... Ma mana est bien à la moitié... Avec ce lapin j'en serait aux trois-quart. Ce sera suffisant pour arriver à la Tour Kanabo. Seraphin, il me reste quelque chose à te demander... C'est mon équipement. Je m'attend bien à ce que tu l'ai récupéré sur mon corps. J'ai besoin de la protection qu'il peut m'offrir."
Theorem & Ishtar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
Revenu d'entre les morts Left_bar_bleue32/40Revenu d'entre les morts Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Revenu d'entre les morts Empty Re: Revenu d'entre les morts

Message  Seraphin Mer 16 Jan 2013, 14:54

Pas une plainte, pas une protestation... C'était plus que Séraphin ne l'avait espéré et la goule, une fois encore apportait par son comportement des preuves de plus à ce qu'il avait dit au clerc lors de leur première rencontre. Ainsi ce ne fut sans aucune appréhension qui accrocha le message à la patte du pigeon et le libéra de la cage, l'oiseau sachant en que lieu il devait se rendre et ayant été entrainé à cela... Bien entendu il y avait toujours le risque que le mauvais temps ou un oiseau de proie empêche le message d'arriver à bon port, mais au moins le clerc savait qu'il avait accompli au mieux sa tâche, ce qui lui permettait d'avoir la conscience tranquille alors qu'il écoutait Theorem. Ce dernier était en train d'établir un compte rendu de la situation, recoupant ce qu'il savait et ce que lui avait annoncé le jeune homme, avant d'enfin conclure avec ce qu'il escomptait faire...

Et Séraphin allait lui répondre, alors qu'il l'observait se recoiffer, mas en vérité la goule n'en avait pas finie, elle lui demandait une dernière chose... C'était donc le moment idéal pour soumettre sa propre demande, mais avant cela le il prit la peine de revenir sur les sujets précédemment évoqué, tout en marchant vers l'autel qu'il vénérait, après avoir hoché la tête, et sous lequel il avait dissimulé les effets de l'haiena, chose qu'il avait fait non pas pour les cacher à cette dernière, mais parce qu'il valait mieux les ranger quelque part que les laisser, tout simplement, dans un coin.

"Au vu de la réputation de Naviento cette réaction n'est pas très surprenant... Je suis déjà étonné pour ma part qu'il ait prit la peine d'amener des armes de sièges alors que sa préférence pour l'affrontement direct est connu, il était donc fortement improbable qu'il supporte l'attente qu'aurait induit la construction d'autres machines. Qui plus est je suis bien obligé d'admettre qu'au vu de ce que j'ai pu apercevoir sa manière de faire est plutôt efficace.. Bien qu'il est vrai que se ceux que tu nommes boss et sous boss, qui doivent correspondre respectivement à ceux de la trempe d'Oni Ni Kanabo et de l'Overlord, sont dignes de leur réputation ils doivent donner du fil à retordre à vos assaillants... A vrai dire je me demande comment ces derniers comptent faire face à l'archange déchue."

Il arriva devant l'autel, non sans faire un signe de croix par dévotion et en signe de respect, puis passa derrière ce dernier, pour ensuite "disparaitre", obligé de se mettre à genou derrière le bloc de pierre afin d'accéder à l'interstice, qui avait abrité des livres et objets saints par le passé, et qui présentement dissimulait les affaires de l'haiena. Sa voix s'éleva à nouveau, haute et résonnante un peu entre les murs de la chapelle, parler normalement lui étant un peu compliqué dans cette position.

"Quoi qu'il en soit ton plan est assez insensé, malgré tes dons pour la discrétion et le déguisement dont j'ai pu être témoin, Tu en as conscience ? A moins que tu ne sois à même d'escalader les remparts tu vas être obligé de passer par le campement des forces de Focus, qu'il ont établi précisément dans la brèche qu'ils avaient effectués dans les remparts, et crois-moi, même si je ne m'en suis pas assuré, il est probable qu'ils aient pris soin de fermer toutes les entrés habituelles... Et il ne me semble pas qu'il y ait de passages secret, enfin peut être que je me trompe. Mais de toute façon je suppose que je ne pourrai te faire changer d'avis..."

Après avoir bataillé un peu pour récupérer les armes le sac le heaume ainsi que les habits de Theorem il revint vers ce dernier, les mains grandement encombrées.

"Et il est vrai que tu pourrais les surprendre, après tout...Et si autant ce serait négligeable si tu étais un soldat parmi tant d'autres, je suppose qu'au vu du titre de abnneret par lequel tu t'es désigné je suppose que tu fais partie de ces "boss" et "sous boss" non ? Par ailleurs j'avoue me demander qui est cette Mina, je n'ai pas osé te le demander quand tu l'as évoqué comme ta créatrice, mais maintenant tu en parles comme si c'était ton aimée... Qui est-elle pour toi ?"

Après lui avoir tendu ses effets il se recula d'un pas et sortit son pistolet, dont le canon était ornée désormais d'une lame qui lui permettrait de se défendre au corps à corps, afin de le recharger, chose qui lui était possible car son arme différait en plusieurs points des pistolets les plus rudimentaires, dont le fait que la poudre et la balle n'était pas contenue dans le canon lui-même, mais dans une section à part tout en étant relié, ce qui permettait de préparer un tir à l'avance sans atténuer l'efficacité de l'arme elle-même. Il ne le faisait que maintenant, non seulement parce qu'après avoir abattu le lapin il n'avait pas eu le temps de le faire, mais aussi parce que, pour le coup cela donnerait plus de poids à ce qu'il allait dire.

"J'aurai également deux autres questions... Me permets-tu de t'accompagner ? Je sais que je n'ai pas ta discrétion, mais je culpabiliserai si tu venais à périr en prenant pareil risque, qui plus est... Cela me permettrait de m'approcher et de pouvoir m'acquitter de ma tâche..."

Il rangea ensuite d'un geste expert son arme à la ceinture, si Theorem voulait bien de lui il ferait d'une pierre de coup, conciliant enfin sa ferveur religieuse et le doute que la goule avait placé dans son esprit. Cependant, malgré cela il y avait encore un sentiment qui n'était pas assouvi... Et en réaction à cela le jeune porta, une fois son pistolet ranger, la main à sa besace pour sortir une fiole où était contenu du sang, maintenu liquide grâce à divers procédés alchimiques.

"... Je sais que ceux de ta race peuvent connaitre bien des choses sur une personne et la pister une fois qu'ils ont gouté à son sang... Et celui-là... C'est celui du meurtrier de mes parents. Les études qui ont été faites me disent que c'est celui d'un monstre, mais rien de plus... Et je désire savoir. Bien entendu de par l'alchimie employée ce sang n'est pas pur et par conséquent peut-être y a-t-il des risques que cela échoue, mais cela ne présenterait aucun risque pour toi et je me dois de tenter cela... Acceptes tu de faire cela pour moi et d'être franc quant à ce que tu apprendras, peu importe ce dont il s'agit ?"

Il tendit la fiole vers Theorem d'un geste qui se voulait déterminer et il l'était ! Mais sa main tremblait également légèrement, tant d'anxiété que de peur. Anxiété dû au fait que cela pouvait rater, ou que même la goule pourrait peut-être lui mentir en disant ne rien voir alors que ce serait le cas, et peur causé par le souvenir de ce triste jour... Bientôt remplacé par une hargne qui renforça sa détermination et se refléta dans son regard qu'il plantait désormais dans celui de de son interlocuteur, faisant sans doute comprendre à ce dernier que cette demande avait bien plus d'importance que les précédentes...
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Revenu d'entre les morts Left_bar_bleue21/40Revenu d'entre les morts Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Revenu d'entre les morts Empty Re: Revenu d'entre les morts

Message  Theorem & Ishtar Ven 18 Jan 2013, 12:11

Une fois rhabillé et coiffé, Theorem se sentait déjà mieux. Ses bandages étaient cachés par sa tenue et donc n'éveillait pas forcément son état. Par moment, on voyait les bandes blanches passer sur sa poitrine mais c'était tout. Alors que Seraphin lui apporta son équipement et ses affaires, il termina de nouer le noeud ample de tissu noir qui maintenait sa queue de cheval en place. Sans ce dernier, ses cheveux volait dans tout les sens et couvraient son dos, ce qu'il n'aimait pas. Lentement, il réceptionna les éléments que Séraphin lui donnait, s'équipant au fur et à mesure. D'abord son heaume "incomplet" composé d'une visière qu'il posa sur son crâne, puis sa besace faite en slime noir de Adin qu'il ajuste calmement avant de récupérer son dadao qu'il agita un peu avant de le ranger dans son dos.

"Ah les humains... L'évidence vous semble toujours impossible. On a battit les remparts anti-humains, mais les monstres peuvent le gravir quand ils savent comment faire. Quant à Mina, c'est celle qui a fait de moi une goule. Voit-la comme ma compagne même si nous n'avons pas encore célébrer la chose. Nous avions dans l'idée de le faire il y a des mois et avec cette guerre, ça a été mit en suspend... Je ne peux tolérer qu'elle me croit mort. Je dois retourner au plus vite au Donjon Kanabo."

Le Haiena vit alors l'humain sortir une fiole de sang... Il voulait qu'il utilise son pouvoir de goule pour analyser ce dernier et traquer qui était derrière le meurtre des parents de Seraphin. Même si Theo était prêt, il pouvait bien gaspiller un peu de sa mana et perdre un peu de temps pour trouver qui c'était. L'humain lui avait sauvé la vie... Il pouvait bien résoudre le plus grand mystère de sa vie maintenant et peut être même le délivrer du doute. Doucement, le banneret prit la fiole de sang, la regardant longuement avant de la déboucher.

"Tu m'as sauvé, je te dois bien cela avant de partir pour la Tour... Tu vas être témoin du pouvoir des Goules Haiena... Garde cela pour toi et ne prend pas peur non plus de ce que tu verras... Pas tout le monde aime se montrer sous un jour plus monstrueux que d'habitude."

Il prit une grande inspiration et ferma les yeux... Portant la fiole de sang à sa bouche, il la leva et en avala une partie...

Revenu d'entre les morts Pouvoirvampirisme

L'apport de mana fut immédiat, même s'il était peu car dilué par des années d'utilisation et de test. Theo tomba aussitôt à genoux, pollué par ce sang de criminel qui brouillait son esprit. Gardant les yeux clos, il les rouvrit brièvement, ces derniers ayant prit une teinte mauve. Plongé dans ce que son esprit lui dictait, il put voir émergeant des ténèbres l'entourant, à cause de sa vue brouillée, des formes et des émotions... - pour l'ambiance -

"Guh... Le brouillard m'entours... Les images se précisent... Je vois une violence très ancrée, un comportement violent..."

Theorem semblait regarder dans le vide avant de se mettre sur ses genoux, regardant ses mains. Il semblait voir autre chose... Et justement, il voyait ou plutôt devinait les mains de la personne à qui appartenait ce sang.

"Je suis... un homme, un humain. Enfin, la personne qui a versé son sang en est un... Guh ! Je me suis prit une balle ! Ici !"

Il posa vivement ses mains sur son bras droit avant de froncer les sourcils...

"On m'a tiré dessus et voila celui qui a tiré... Il te ressemble, c'est ton père... Guh !"

Theorem se redressa aussitôt, les yeux encore aux pupilles violettes, focalisée dans le vide. Il ne regardait pas vraiment devant lui, mais plus loin. Theorem ressentait des choses en même temps que les images et il devait faire le mélange de tout pour comprendre ce qui se passait. Pas étonant que certaines goules "devenaient" la personne après avoir ingurgité trop de matière organique de la personne. Le banneret devait s'estimer chanceux de ne voir que l'immédiat de la blessure.

"Il devait le tuer... Oui, il devait tuer ton père ! Ce salaud lui avait tiré dessus en plus alors ses copains et lui l'ont assommé et l'ont massacré !"

Un coup violent de son poing sur un banc de la chapelle montra bien la rage dont avait fait preuve l'humain lors du crime. Il leva aussitôt les yeux vers le haut, ses grands yeux mauves perçant l'obscurité pour voir plus loin.

"La femme... elle descend parce qu'elle nous as entendu... J'ai des ordres, je dois le faire... Je...Je l'assomme ! Mais c'est tout... Je la transporte et nous partons... Mais avant ça, autant me servir de ce que l'église m'a donné..."

Theorem fit semblant de fouiller dans sa poche et passa sa main sur le mur, comme s'il le griffait.

"Avec ces griffes artificielles, tout le monde pensera à une attaque de monstres... J'ai remplit ma part du contrat, je suis libre ! J'ai tellement commis de crimes religieux, j'ai faillit y passer avec le jugement... sauf si je faisait cette mission... Hahaha ! Merci l'église ! Un petit meurtre et un enlèvement et me voila libre !"

Son rire résonna encore une seconde avant que ses yeux ne redevienne vert et que Theorem ne tombe au sol, comme une marionnette.
La connexion s'était achevée et il cligna plusieurs fois des yeux avant de relever son visage vers Seraphin.

"... Que s'est-il passé ?... Ca a fonctionné ? Je ne me rappel plus bien, c'est tellement confus..."
Theorem & Ishtar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
Revenu d'entre les morts Left_bar_bleue32/40Revenu d'entre les morts Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Revenu d'entre les morts Empty Re: Revenu d'entre les morts

Message  Seraphin Sam 19 Jan 2013, 21:10

L'humain dut avouer ne pas très bien comprendre les explication de Theorem... Qu'est ce que pouvait signifier cette histoire de muraille "anti-humain" ? Ce n'était en aucun cas cohérent Séraphin ayant lui même rencontré des individu ayant justement franchi ses remparts, et c'était un fiat sans doute l'inquisition n'aurait pas pu récupérer toutes les information qui étaient siennes, et chacune d’entre elle avait été scrupuleusement vérifiée à l'aide des dons d'un psychique qui fouillait dans la mémoire de tout individu prétendant avoir des informations sur ce repaire de monstre... Et en temps normal cela aurait sans nul doutée éveillé à nouveau sa curiosité, mais l'intégralité de cette dernière était dédié à ce qu'il demandait à la goule qui après avoir expliqué quel était son lien précis avec cette Mina accepta, au grand soulagement du prêtre son offre.

Il était vrai que de toute manière au vu de ce que Sérpahin avait fait pour lui et de l'honneur de l'haiena un refus aurait été surprenant, mais après tout tout était possible. Ainsi, laissant à son interlocuteur de laisser le soin de gérer la suite il alla s’asseoir près de l'établi et observait la goule... Ne pouvant s'empêcher d’éprouver une certaine inquiétude en voyant la seule chose que le coupable de la perte de ses parents avait laissé derrière lui, se perdre entre les lèvres du mort-vivant. Ce dernier cependant ne tarda pas à manifester les signes de la transe tel qu'elle était décrite dans l'oeuvrage qu'il avait lu, la brève concentration du sujet, un ou des changements métabolique, ici il s'agissait de ses yeux qui étaient devenus violet...

Et surtout un changement de personnalité, s’appropriant un bref instant la conscience de l'individu dont ils avaient bu le sang, avant d'être lié à ce dernier par une magie dont la compréhension échappait au clergé... Pendant bref un instant le banneret lui même sembla conscient, décrivant de lui même ce qu'il percevait, avant de tomber à genoux... Il pouvait paraître mal en point et le jeune homme éprouva une vive inquiétude à cet égard, mais n'intervint pas. Peut être effectivement était les procédés pour conserver le sang qui faisait du mal à la créature, mais il savait que dans tout les il ne devait pas la toucher du moment que continuerait ce phénomène sans quoi il aggraverait la situation pour tout le monde.

la suite des évènements confirma ensuite le fait que tout avait bien marché... Mais peut être aurait il mieux valu sur le coup que cela ne soit pas le cas. Car dès que Theorem annonça qu'il était un humain Séraphin fut pris d'une crise d'angoisse, similaire à celle qu'i lavait eu quand la même personne avait remise en doute ces convictions, mais ce en bien plus intense. La vengeance de ces parents était ce qui l’avait poussé à devenir inquisiteur, alors que d'autre s voies religieuses s'ouvraient à lui, à suivre les traces de son père en continuant à pratiquer l'ingénierie à laquelle il l'avait initié. c'était ce qui l’avait poussé à vivre malgré ce drame... Et il apprenait désormais que c’était un mensonge ? rien que cette déclaration avait suffit à l'anéantir psychologiquement et c'était avec une "fascination" inconsciente qu'il fixait et écouter Theorem, commençant à pleurer que son père, et sa ressemblance avec lui, furent évoqués et cela continua durant toute la transe. L'inquisiteur pleurait, ne pouvant se retenir, mais il n'exprimait nul sanglot ou cri de douleur, ses larmes étaient même rares. Cela n'en état pas moins inquiétant, crispé sur son siège,les yeux emplis de larme rivés sur la créature qui par ses paroles retraçait ce qui c'était passé en cette funeste nuit .

Vers le milieu du récit il se ressaisit un peu, à peine, juste suffisamment pour que la situation empire encore, se demandant s'il devait se couvrir la tête des bras pour ne plus entendre cet amer récit, ou bien faire taire la goule d'une balle bien placée ? Finalement il ne fit rien de cela, demeurant dans sa position sans se rende compte que ses main, posés sur ses jambes, et celle qui ne tenais pas l'arme serrant ses cuisses au point qu'il en est mal, mais cela, si c'était un fait, il ne l'éprouvait pas, conservant cette morbide fascination face à ce qui se passait sous sers yeux... Et pourtant quand cela prit fin, après que le stratagème expliquant la présence des traces de griffes sur les lieux ait été dévoilés, un léger sourire presque imperceptible était sur son visage, atténué par le sillon que les larmes avaient fait sur ses joues... Et il trouva la force de se relever alors que la goule retombait, pour peu après reprendre conscience, pour apercevoir en premier lieu le visage contrasté du prêtre, qui l'aida à se relever, sans lui répondre... Et pour ensuite s'éloigner de quelques pas et seulement une fois cela fait partir d'un rire nerveux.

"Ce qui s'est passé ? Haha, c'est ironique que tu ne t'en souviennes pas... Enfin je suppose que c'est normal..."

Il se retourna alors brusquement vers lui, faisant claque sa toge, alors qu'il taisait ses rires et parlait d'une voix plus faible, mais empreint d'amertume et de hargne mêlée.

"Parce que je t'envie... Tu m’avais prévenu, mais je m'étais préparé à ces aberrations, un carnage commis par un des vôtres, je m'y étais préparé depuis des années, à faire face à cela... Mais ce que tu m'as dit, si c'est bien vrai... JE NE PEUX Y FAIRE FACE !"

Sur cette exclamation de souffrance il plongea sa main sur son visage, approchant la crosse de son arme à quelques centimètres de ses yeux, resserrant ses paumes sur ses traits et les labourant légèrement de ses ongles, jusqu'à ce qu'il en saigne, de manière infime, cela ne laisserait même pas une cicatrice, mais c’était un bon indicateur de l'état dans lequel était le jeune homme. Sa voix cependant se fit à nouveau entendre, étouffée, mais compréhensible.

"... Pourrais tu faire face en apprenant que ce pourquoi tu t'es battu depuis que tu es à même de lutter, de quelque manière que ce soit, était en partie erroné à cause d'exception et que qui plus est ce pour quoi tu le faisais n'est qu'un vaste mensonge..."

Il releva alors la tête, regardant un instant ses mains légèrement tachées de son sang puis Theorem, dévoilant ses légères scarification, avant de s'exprimer du'une voix toujours aussi triste, mais paraissant quelque peu démente.

"C'est un humain qui a tué mon père et c'est l'Eglise qui a ordonné cela... Mais cela est vrai seulement si tu as dit la vérité..."


Son arme exécuta alors un rapidement mouvement, mais malgré ses paroles ce ne fut pas pour orienté le canon sur l'haiena, mais sur sa propre tempe. Le contact du canon froid sur sa chair ne le fit même pas tressaillir alors qu'il continuait à parler d'une voix qui perdait peu à peu de sa raison.

"Mais cela n'a aucune importance... Si tu as menti, cela ne servirait à rien de te tuer... Tout ce qui compte dans ce cas et que j'ai perdu la foi, me suis laissé manipuler, que j'ai douté... Alors que c'est notre rôle inquisiteur de repousser le doute dans le coeur de nos semblables... Et si tu as menti, tout ce pour quoi j'ai lutté est faux, et toutes les combats que je mènerai le seront aussi, ne peux vaincre l'Eglise... Dans les deux cas il ne me sert à rien de vivre..."

Il trembla quelque instants le regard fixe et paraissant déterminé, la mâchoire serrée, les lèvres retroussés de manière à laisser percevoir ses dents... Mais finalement son bras se rabaissa, laissant la gueule de son canon être dirigée vers le sol, sa tête fit de même, fixant la roche froide de la chapelle qui ne lui était d'aucun réconfort. puis contre toute attente un sourire se dessina sur ses lèvres, le même sourire qu'il avait eu vers la fin de la transe...

"Mais ma mère est peut être encore en vie, elle a peut être juste été enlevé... Je n'ai pas le droit de l'abandonner..."

Son sourire se fit irrégulier, s’étirant pour reprendre une position plus naturel, sans discontinuer... Il relâcha ensuite son arme qui tomba au sol, sans s’activer heureusement, dans un bruit clair et finalement il s’effondra à son tour à genou, plaçant à nouveau le visage entre ses mains, sans pour autant se blesser cette fois et se laissant aller en d'intense sanglots qui pouvaient paraître grotesque pour un individu de son âge.

"Incapable de choisir, incapable de vivre, incapable de mourir... Quel est mon rôle ? Que dois je faire ? S'il vous plait seigneur... Pour une fois... Répondez à mon appel, malgré ma faiblesse."

Sa tête se leva alors vers le plafond de la chapelle, dont un tour laissait percevoir un des ultime rayon du crépuscule qui sep osa sur le visage du jeune homme, ce qu'il n'interpréta de nulle autre que comme une cruelle ironie qui accentua encore ses sanglots... pour finalement retourner la tête vers la goule. Parce qu'il le voyait comme un de ces seigneurs ? Comme le responsable de son désespoir ? ou encore comme le seul support qu'il pouvait espérer... Il était impossible de deviner ce à quoi cet esprit présentement dérange pouvait penser.
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Revenu d'entre les morts Left_bar_bleue21/40Revenu d'entre les morts Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Revenu d'entre les morts Empty Re: Revenu d'entre les morts

Message  Theorem & Ishtar Lun 21 Jan 2013, 11:02

La situation avait prit un tournant dramatique. Ce qu'il se passait n'avait aucun sens pour Theorem sortant d'une transe qui l'avait fait remonter le temps jusqu'à un évènement dramatique et l'avait momentanément pollué de la présence de cet être humain meurtrier. Le sang ingurgité était tel un poison et l'haiena aurait préféré le vomir maintenant, mais la situation était plus corsée... Seraphin parlait mais ses paroles n'avaient qu'un sens limité selon lui... Les souvenirs de cette transe, des visions qu'il avait eut et de ses paroles qu'il avait dites lui revinrent à la figure. Voila pourquoi l'humain se menaçait avec son propre pistolet. Le banneret se releva difficilement, tremblotant un peu, épuisé par tout ça.

"Seraphin, non..."

Mais heureusement, l'humain en plein désespoir laissa son arme chuter et il tomba à genoux. Ses lamentations puis ses imprécations avaient un côté assez pitoyable, car Theorem savait que le dieu des humains les ignorait totalement. Au moins, Gnoll l'avait ramené à la vie, alors pourquoi agirait-il maintenant ? Un sage disait : si vous parlez à Dieu c'est que vous êtes croyants, s'il vous répond c'est que vous êtes fous. C'est un homme brisé qui se trouvait devant lui... et complètement dépassé par ce qu'il avait entendu. La mort de son père, l'enlèvement de sa mère, mais aussi le fait que le tueur était un humain, venait de faire s'écrouler son monde de haine, la façade de l'église rendant l'humain suprême et droit face à la marée de monstres de l'extérieur... Theorem la connaissait bien cette terreur qu'instillait l'église et Seraphin était passé de l'autre côté du miroir maintenant. Doucement, il se mit à genoux devant lui et... passa doucement ses mains sur ses joues, essuyant ses larmes avec ses pouces gaînés de noir brillant.

"Je suis désolé que mes révélations te fassent autant souffrir... Mais en sachant tout cela, tu sais pourquoi l'église a si peur de nous... Car nous sommes incapables d'être manipulés comme vous. Si tu avais les mêmes pouvoirs que moi, tu aurais sût bien avant que tout ceci n'était qu'un stratagème... Tu ne souffrirais pas comme maintenant. Mais toi comme moi savons que, à travers ta science de la mécanique, à travers tes inventions comme ta boîte à musique ou d'autres mécanismes de ton invention, ton père vis à travers toi... Il t'a légué la force nécessaire pour triompher du sort qui t'écrase en ce moment. Tu es plus fort que l'église désormais car tu as un coup d'avance sur eux maintenant..."

Il serra ensuite le jeune homme dans ses bras. Theorem avait de l'affection pour Seraphin, pauvre humain qui s'était fait avoir par le message séducteur de l'église. Le Haiena resta un moment comme ça avant de se retirer un peu, afin de remotiver ce jeune humain.

"La foi n'est pas un mal, mais la foi aveugle que l'on te demandait te freinait. Je ne crois pas que votre dieu soit aussi assoiffé de sang que le dit vos Cardinaux ou autre. Mon père l'a comprit en prison, toi tu le comprends ainsi, à terre et écrasé... Mais si nous tombons, Seraphin, c'est pour mieux nous relever."

Le banneret constata les blessures au visage que la rage auto-destructrice de l'humain lui avait infligé. Il lécha son pouce avant de passer délicatement sur les plaies, les soignant doucement au fur et à mesure des passages. La salive des goules, comme de beaucoup de morts-vivants, permettait de guérir. On ne voulait pas que des victimes soient blessées mortellement si on ne le voulait pas.

"Regarde ce que tu t'es fait... Heureusement que vous, les humains, ne possédez pas de griffes... Tu te serais atrocement mutilé. Ecoute, tu n'es pas en état de me suivre... Laisse-moi retourner auprès des miens et je te rejoindrait ici après le conflit. Nous chercherons ta mère ensemble. Cela te va ? Sinon, tu peux choisir de quitter l'église qui t'as trahis et passer les remparts pour t'affranchir d'eux... Revenir plus fort et libre afin de sauver ta mère... Ca je saurais le faire."
Theorem & Ishtar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
Revenu d'entre les morts Left_bar_bleue32/40Revenu d'entre les morts Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Revenu d'entre les morts Empty Re: Revenu d'entre les morts

Message  Seraphin Mer 23 Jan 2013, 09:25

Perdu dans un océan d'amertume teinté de folie, Seraphin ne percevait presque plus rien, finalement de ce qui l'entourait, comme si c'était le seul moyen pour lui de se protéger... Mais cela dura seulement jusqu'à ce que Theorem s'approche, se mettant à genou devant lui, car, alors, le clerc ne pouvait pas se permettre de l'ignorer et ce encore moins quand la créature passa ses mains sur son visage dans un geste apaisant, mais aussi quelque peu perturbant pour le jeune homme, guère habitué à ce genre de contact. Cependant si en toute autre circonstance il n'aurait pas laissé qui que ce soit le toucher de cette manière et aurait brusquement rabroué le responsable il se laissa faire cette fois, y trouvant un certain réconfort. Dans sa perdition Theorem était tel, pour le moment, un phare qui venait remplacer celui qu'avait été sa ferveur religieuse durant des années et e fait il n'était pas surprenant, qu'en plus de se laisser aller à ce qu'il faisait, le jeune homme fixe l'haiena avec une certaine intensité, écoutant à peu près calmement ses paroles alors que ses larmes commençaient à se tarir... Et encore une fois en temps normal il aurait repoussé n'importe qui pour de pareils exactions, et en vérité il aurait fait encore bien plus, mais à la lumière de ce qui venait de se passer l'inquisiteur ne pouvait que reconnaitre la justesse des propos de son interlocuteur, hochant légèrement la tête tel un automate à chaque point qu'il acquiesçait. Le pourquoi l'église craignait les monstres, l'héritage que lui avait laissé son père et surtout le fait qu'il devait désormais trouver la force pour faire face à celle qu'il avait servi durant tant d'années.

Néanmoins la détermination qui commençait à nouveau d'être sienne ne l'empêcha pas de continuer à se laisser aller, acceptant de se laisser aller à l'étreinte affectueuse de la créature et la lui rendant voulant lui répondre, mais ses mots s'étranglant dans sa gorge, et se contentant en conséquence de se raccrocher fermement à lui, comme s'il risquait de disparaitre d'un instant à l'autre. Mais il n'empêcha pas pour autant la goule de le lâcher pour reprendre ensuite la parole, exprimant cette fois une courte réplique concernant la foi du jeune homme... Et qui s'avéra des plus importantes pour ce dernier qui comprenait alors que la manipulation dont il avait été victime ne devait pas remettre en cause son respect à l'égard des divinités, juste sa mise au service vis à vis de leurs représentants sur terre qui, selon l'haiena, bafouaient leur parole, et cette fois l'humain parvint à lui répondre, avec une certaine neutralité qui plus est en dépit des circonstances.

"Si je comprends bien donc l'Eglise nous manipule tous depuis des années en interprétant la parole des dieux à leur guise... Il est vrai que c'est ... Logique. Après tout seuls les grands dignitaires ecclésiastiques ont accès aux textes originaux sensé contenir Leur Parole, ils peuvent donc la manipuler à leur guise... Si elle n'a pas été elle-même inventé..."

Il allait poursuive dans son élan, mais il dut s'avouer un peu surpris par le nouveau geste de la créature manquant de peu cette fois de se reculer, avant de se remémorer une autre information concernant les goules qu'il avait lu dans son ouvrage, à savoir les facultés curatives de leur salive, qui était désigné dans le texte comme un moyen sadique de prolonge l'agonie de leurs victimes, mais qui par le banneret était employé dans un pur élan de bonté... Et bien que le contact avec cette substance fut un peu perturbante pour le jeune homme, il dut reconnaitre la sensation de bien-être qui parcourut ses plaies avant que, rapidement, ne cesse toute sensation de douleur, de ses plaies ne demeurant que des traces de sang séchées. Dans le même temps la goule l'admonesta vis à vis de ses blessures, il était donc heureux qu'ils ne voient pas le dos du jeune homme, couvert de multiples scarifications causées par ses "pénitences", soit des longues séances de prière durant lesquelles il se fouettait lui-même le dos pour se faire pardonner une erreur. Il n'évoqua pas ces dernières, afin de ne pas rajouter du souci à Theorem, se contentant d'écouter ses dernières paroles, le choix qu'il lui laissait... et face auquel il secoua doucement la tête pour toute réponse.

"Je vais rester ici Theorem, si tu penses que c'est mieux, mais en aucun cas je ne t'accompagnerai au donjon... Non pas que l'offre ne soit pas tentante au vu des circonstances, mais tout d'abord je ne pense pas que tes semblables, aussi mensongères soit les dires du clergé, accepte aisément un ancien inquisiteur et au vu de ma ferveur religieuse je finirai de toute façon par me trahir et je pense... Qu'il vaut mieux que je demeure au sein de l'Eglise et pour cette même raison je vais continuer ma mission et je ne serai pas sûr de pouvoir t'attendre ici sous peine d'être suspect. Je pense que tu comprends... Si l'Eglise est vraiment mon... notre ennemie il est d'autant plus avantageux d'avoir quelqu'un œuvrant au sein de cette dernière non ? D'autant plus que je n'évoquerai nullement les soupçons auprès de mes pairs et qu'il y a certaines informations que seul le clergé peut avoir à sa disposition... Comme les registres des individus emprisonnés pour motif religieux et ceux qui ont été libérer."

Il était aisé de deviner où il voulait en venir... Au vu de l'intransigeance de l'Eglise il ne devait pas avoir beaucoup d'individu accusé de crimes religieux et emprisonnés qui avaient été libérés, pour quelques motifs que ce soit il y a environ sept ans et il serait aisé par recoupement de trouver le coupable...Et pour un inquisiteur comme Seraphin de lui faire payer sans que cela n'évoque le moindre soupçon. A cette pensée il dut s'avouer quelque peu fébrile, mais sur ses traits c'était désormais une profonde gravité qui était présente, tandis qu'enfin il se relevait, tout en ayant récupéré avant son arme qu'il portait à sa ceinture.

"Qui plus est... Si elle est toujours vivante nous ignorons où est ce qu'est enfermée ma mère, par conséquent nous ne pourrions pas la sauver... Et j'aurai plus de chance d'obtenir cette information si je demeure aux côtés de l'Eglise, même si ce n'est qu'en apparence."

Bien sûr il était probable que des précautions aient été prises pour que rien à ce sujet ne lui soit dit, mais aucun secret dont l'existence avait été découvert ne pouvait demeurer inconnu éternellement... Du moins c'est la pensée qu'eut le jeune homme pour se réconforter alors qu'il donna à son tour à Theorem une marque d'affection, posant doucement sa main sur son épaule.

"Maintenant... A moins que tu ne te sois pas assez reposé, va, je crois que tu as assez attendu et que je t'ai assez fait perdre de temps... Et fasse les dieux que les tiens soient vainqueur de ce conflit, et je suis désolé de ne pouvoir rien faire moi même pour t'aider."

Même dans de pareilles circonstances il évoquait à nouveau les dieux. Sans doute ces derniers avaient il voulut qu'il rencontre Theorem pour qu'ils lui ouvrent les yeux sur les véritables agissement de leurs serviteurs sur terre et de la ... Correction qu'il devait y avoir lieu quant à cela, néanmoins avant de laisser l'haiena partir Seraphin se permit une dernière interrogation, qui n'était pas sans le déranger quelque peu, concernant un point de moral devenu flou au vu de leur conversation.

"... Et... Tu sais que j'ai chassé et tué des monstres, à tort, sans doute, au vu de ce que tu m'as dit... Mais ai-je ta bénédiction pour en abattre de nouveau s'il s'agit d'individu de la trempe des sbires de Naviento ?"
Seraphin
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
Revenu d'entre les morts Left_bar_bleue21/40Revenu d'entre les morts Empty_bar_bleue  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Revenu d'entre les morts Empty Re: Revenu d'entre les morts

Message  Theorem & Ishtar Lun 28 Jan 2013, 11:39

Peste soit du fat, comme disait Don Juan. L'obscurantisme et la prétention de l'égide ecclésiastique avait de quoi jeter un voile de ténèbres et de haine sur le monde, bien que leur message de foi et de secours soit prit comme quelque chose de bon. L'apparence doré et nacrée du Pape était salie par des actes atroces et mensongers qui avaient encore de quoi faire passer le diable pour un ange et inversement. La frontière floue entre le bien et le mal était, de nos jours, un commun d'une banalité sans faille qui se rediscutait dans le bas-peuple comme dans les dirigeants de ce monde. Qui pouvait savoir combien de croyants venaient à l'église pour faire bonne figure ? Combien de prêtres étaient réellement animés par un sentiment d'amour ? Combien de monstres avaient priés pour venir en aide à un humain et combien avaient perdu la raison en tuant son prochain ? Toutes ces questions sans réponses laissèrent alors un silence après les dires de Séraphin alors que Theorem se redressait lentement.

"Il y a de mauvais monstres comme il y a de mauvais humains... Les punir au nom de la justice, de l'ordre et de la protection des faibles n'est que le juste retour des choses. Vous punissez bien vos meurtriers, nous faisons de même. Si tu croise un monstre animé de mauvaises intentions ou qui fait semer mort et destruction, qui attaque des villages ou qui se nourrit d'innocents, alors je t'en prit, envois cette créature dans les enfers pour toi, pour moi, pour nos semblables respectifs... Le monde ne s'en portera que mieux. Mais gare aux légendes, aux racontards, qui parfois ne sont pas le reflet de la réalité. Bouddha a dit un jour : ne croyez pas ce que je dis, vérifiez-le."

Satisfait de sa réponse, Theorem adressa encore un sourire à son sauveur et ami, Séraphin. Ami, oui. Un lien spécial les unissaient maintenant. Chacun apportait quelque chose à l'autre. Autant le monde des humains était bien mystérieux pour un monstre comme Theorem ayant grandit dans le donjon, autant c'était encore plus vrais pour les humains qui eux n'avaient d'échos de monstres que part l'église et les dires de bonne femme. En clair, le flou maintenu sur ces relations se dissipait au contact mutuel et chacun équilibrait sa vie ainsi. La goule haiena termina d'ajuster son équipement avant de déposer la fiole de sang précédemment au sol sur le table basse. Il allait quitter le calme de cette chapelle et retourner dans la bataille, en espérant ne pas se faire repérer immédiatement.

"Séraphin, mon ami... Je prend congé. Je prierai pour que nous nous rencontrions de nouveau. J'ai ton odeur et avec les soins que je t'ai apporté je connais le goût de ton sang. Dans plusieurs lunes, nous nous reverrons. Le donjon Kanabo mettra fin au règne de Naviento et la paix reviendra. Puisse ton dieu te protéger comme ma déesse m'a protégée ces temps-ci. Prête l'oreille la nuit, quand la paix reviendra... Tu m'entendras revenir au son de notre amitié que je pense sincère."

Theorem poussa doucement les portes de la chapelle, voyant les derniers rayons solaires disparaître et le ciel se teinter de bleu royal, puis de bleu nuit, dans un nuage pourpre et orangé là où le soleil était autrefois. Le donjon était tout à droite, après les forêts denses pour rejoindre le rempart opposé à l'entrée du donjon. Contourner le campement de Focus était la solution la plus simple. Le banneret fit un dernier regard en arrière, ses yeux émeraudes ayant une teinte presque surnaturelle dût à sa vision nuit naturelle lui donnant un éclat profond.

"Totsiens my vriend... Cela veux dire aurevoir, mon ami."

Il tourna et disparu dans la forêt, motivé à rejoindre le donjon par un endroit sûr.
Theorem & Ishtar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
Revenu d'entre les morts Left_bar_bleue32/40Revenu d'entre les morts Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Revenu d'entre les morts Empty Re: Revenu d'entre les morts

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum