Rencontre entre la catwomen et le mad horloger

Aller en bas

Rencontre entre la catwomen et le mad horloger

Message  Invité le Mer 03 Juil 2013, 22:11

Mais où est Mephi ? Oui les amis, nous allons jouer à une variante du célèbre jeu : où est Charlie ?! Cela peut être étrange, mais Mephisto est en ce moment… Ailleurs que sous sa couette en train de dormir, ni non plus à table pour remplir son estomac ou encore derrière le comptoir du Time Travel ! Vous dites que l’horloger mad à disparue de la circulation, kidnappé par un alligator géant qui pense que le demi-démon sera son festin ? MAIS VOUS ALLEZ LOIN LES GARS ! Comment cela c’est moi qui divague ? Mais pour qui diable me prenez-vous ? Bref, revenons à la question de départ : mais où est Mephi ?
 
Mephi tente d’ouvrir les yeux, sa vue est brouillé. Son cerveau à l’air d’être réduit en compote comme si une moissonneuse batteuse était passée dans sa tête. Le jeune homme tentait de lever ses bras, mais quelque chose l’empêchait. Un objet était par-dessus son estomac et une partie de ses bras. A travers ses vêtements, il sentait la chaleur, mais une odeur lui remontait au nez, de l’alcool ? Cela devait être quelque chose dans le genre, l’odeur était plutôt forte, de plus cela lui rappelait quelque chose… Pas moyen de ce souvenir de quoi par contre, son esprit était encore embourbé dans les méandres du sommeil ainsi que d’un mal de crane. Le temps qu’il se réveille complètement, il attendit. En tout cas, quelque chose le dérangeait, il était appuyé à quelque chose de chaud, mais assis sur du froid.
 
Après que son esprit soit moins embrumé et que les sensations du toucher lui soit revenue, il examina la chose qui se trouve sur lui. On aurait dit un bras poilu… Après avoir fait une drôle de tête, son esprit lui demandait ce qu’il avait bien put foutre lorsqu’il fut déconnecté de force, le corps en savait foutrement rien… Mephisto se demandait s’il n’avait pas passé une nuit avec un partenaire… Un peu trop… Différent de ses gouts personnels ! Avec beaucoup de difficulté, il se levait. S’appuyant sur ses deux mains pour s’aider, de la position assis qu’il était, il se mit debout. Il pensait enfin à regarder autour de lui. Une ruelle assez sombre, d’un côté un cul de sac, de l’autre une autre rue qui semble plus grande. Sur l’un des murs, un insigne est visible : une oie avec une bouteille, un titre encadre l’image « la pierre du donjon »… Mephisto tentait de chercher le rapport entre le nom de l’établissement et l’oie dessiné, mais en vain aucune idée tordue ne lui vint en tête pour tenter de comprendre.
 
Enfin il se retournait pour voir avec quoi il avait put dormir. C’était imposant, velu et ronflait fort. Il reconnut le personnage qui était en train de pioncer : Astarax le minotaure ! Mephisto se mit à soupirer, l’idée étrange qui lui était passé tout à l’heure était erronée ! Il avait dut être avec la créature toute la nuit à boire comme des trous sans fond ! A cette idée, le démon émit une grimace, il avait dut dilapider une grosse partie de sa bourse. Il mit la main à sa ceinture et constatât que la poche en cuir qui pendait était encore pleine ! Ne comprenant vraiment pas, il pris la bourse et déversa le contenue dans sa main pour se mettre à compter. Au final, il possède beaucoup plus que quand il a fait les comptes hier avant de fermer boutique. N’essayant même pas de comprendre comment, il invoquait un petit démon qui laisserait un message à la grosse brute au cœur tendre.
 
Après avoir indiqué au petit gobelin ce qu’il devait informé à Astarax, Mephisto se dirigeait vers la ruelle principale. La rue était plutôt bondée par les habitants du donjon, chaque bâtiment possédait une enseigne de boutique, de resto ou de bars. Sauf que le hic, c’est que le démon ne connaissait aucun des noms qu’il voyait, ce qui veut dire qu’il est perdue dans le donjon ! Se rendant compte de ceci, Mephisto s’agenouillait et se mit à frapper le sol tout en se maudissant… Il se mit à entendre un rire, allez maintenant on allait se foutre de lui ! Il se mit à regarder la rue, mais personne, ils continuaient tous leurs marches pour aller là où il souhaite, prenant une tête « Mais qu’est ce que c’est ce bordel ? Je deviens fou ! » tentait de trouver l’origine du rire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre entre la catwomen et le mad horloger

Message  Invité le Jeu 04 Juil 2013, 03:14

- SALETÉ DE CHAT! REND MOI CA TOUT DE SUITE!

Miabolique! J'étais miabolique!
Mais la, tout de suite, je devais sauver mes poils! La mimic dans son tiroir devais pas beaucoup m'aimer. Bon faut dire qu'a force d'aller flâner dans sa boutique pour me frotter et me prélasser dans sa laine, elle devait en avoir marre. Surtout que je me faisait un malin plaisir a dérouler ses pelotes. La c'était peut être celle de trop!
Résultat, je me retrouvais dans l'obligation de quitter précipitamment les lieux sous peine de me faire virer a grand coup de balais dans les fesses. Et il fallait pas me le dire deux fois. A peine l'avais je vue arrivé avec cette arme que je m'étais carapaté avec ma pelote en bouche; Une belle pelote de toute les couleurs! J'en voulais une pour chez Arty, qu'on puisse jouer ensemble, enfin surtout moi. Je faisais mon choix quand l'autre commode a débarqué avant que je me décide de laquelle-lesquelles j'allais prendre. J'avais juste eu le temps d'en attrapé une entre mes crocs avant de déguerpir par la fenêtre.
Après 2-3minutes de fuite, je retournais enfin la tête. Elle m'avait lâché la vieille! Tant mieux. J'étais dans un couloir pas trop fréquenté, je me permis donc de me retransformer en humaine.

- Hihihihihihihihi! ... Hi? IIIIIIIIIIIIIIII
*BOUM*

J'étais passé, littéralement, a travers le sol! Un trou c'était ouvert sous mes pieds, comme ca sans prévenir! Heureusement ou malheureusement, j'avais mes réflexes de chat et donc machinalement je m'étais retourné pour atterrir sur mes pattes... ou du moins mes genoux et mes mains...

- Aïe aïe... y sont fou de faire des pièges comme ca...

Étrangement je n'avais pas trop mal, enfin je m'attendais à plus ...dure comme atterrissage. La c'était douuuuwww! Et...ca puait l'alcool et le cheval crevé! Dans quoi encore je m'étais fourré! Retroussant mes narines délicates pour éviter de vomir, je regardais mon cousin. Il était vert...enfin avait les cheveux verts! Un humain...au cheveux verts?


- Mi?

Je me penchais vers ses cheveux pour le sentir... Ouais le cheval et l'alcool c'était lui. Et c'était un homme - hormones obligent-. Je retiens un haut les cœurs avant de bouger ses cheveux pour voir son visage. Je ne connaissais aucun beau gosse aux cheveux verts! Car oui je me faisais un point d'honneur a faire la liste de tout calineur-protecteur-nourrisseur-... potentiel dans le donjon. Et j'étais très très très exigente! Mais au premier coup d’œil, il semblerait que cet énergumène entre mes cuisses -car oui j'étais toujours à califourchon sur son dos, je ne vous ai pas dis? - pouvait bien se rajouter à ma liste. Enfin, s'il sentait vraiment comme ca et était tout le temps soul...non c'est sur.
Posant ma pelote a coté, je prenais 10 secondes de plus pour l'observer, enfin regarder ce que je pouvais voir. Au faite.... pourquoi il ne bougeait pas? Parce que bon, ca fait une bonne minute que j'ai atterri sur son dos, et aucune réaction de sa part... Il était peu être trop bourré? Avec tout l'alcool dans son sang, ça l'avait anesthésié et du coup il n'avait pas sentis le choc? Ou bien je l'avais juste tué?
...
...
Avec toute la délicatesse d'un chat, je lui pokais la joue.


- Euh ca va? Dit t'es pas mort hein?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre entre la catwomen et le mad horloger

Message  Invité le Lun 29 Juil 2013, 19:07

 

Tournant dans tous les sens pour découvrir l’origine du rire, il avait l’impression que ce bruit lui rentrait dans une oreille, poignardait son cerveau et pour finir ressortir par l’autre oreille. Se grattant les cheveux, tout en continuant à reprendre ses esprits. Mephisto prit enfin conscience que ce rire était en réalité le sifflement d’Astarax. Le démon aux cheveux verts s’approchait à nouveau de son ami le minotaure pour lui mettre un coup de pied dans les côtes, un dernier grognement se fit entendre, puis plus rien. Le compagnon c’était rendormi. Prenant une pose tel les personnages de Final Fantasy, manque juste la musique, il était fier que ce son infâme ce soit arrêté ! Complètement rétablie après s’être légèrement sur son ami, Mephisto s’approchait à nouveau de la rue principale pour tenter de trouver son chemin à travers cette foule, et pour rejoindre son antre : le Time Travel et le lit douillet qui l’attend. Ainsi qu’une bonne douche pour enlever l’odeur de la fourrure alcoolisée d’Astarax qui le colle à la peau et aux vêtements.

 

Se préparant mentalement et physiquement à traverser cette horde qu’on nomme peuple du donjon, il fut assaillit par quelque chose qui lui était tombé dessus. Allongé direct à cause de l’effet  surprise, son nez passa le bonjour au sol. Ne comprenant pas trop ce qu’il venait de lui arriver, il préférait ne rien faire pour l’instant et voir ce qu’il allait ce passer.

 

Il put constater quelques détails tout en étant encore face contre terre, faut dire que ce n’est pas bien difficile. En premier lieu, il s’agit d’une personne se trouvant à califourchon sur lui, la légèreté pouvait indiquer plusieurs chose mais… Comme le donjon est rempli de monstre et de démons aux aspects différents, la notion de poids dans cette situation ne pouvait pas lui dire grand-chose. De plus, vue la position qu’il avait, il ne pouvait rien voir. Au bout d’un moment, il put entendre un son, un « mi » ou quelque chose dans le genre. D’après l’intonation de la voix, il déduisit qu’il avait à faire à une femme. Puis plus rien.

 

Qu’est ce qu’il devait faire dans cette situation ? Mephisto n’en savait foutrement rien du tout ! Au bout d’un moment, il sentit un doigt qui lui tapotait sa joue droite, une phrase suivit ce tapotement, demandant à l’horloger s’il était encore vivant. Pour sur qu’il était vivant ! Maintenant qu’il savait qui, ou presque, était sur son dos, la situation le dérangeait presque… J’ai bien dit « presque » ! Car comme tout hom… Passons !

 

Non non, j’suis pas mort, pas de problème à cela ! Par contre, me retrouver à embrasser le sol est pas vraiment la meilleure façon de commencer la journée.

 

Après un petit rire, il y eu aucun changement, elle se trouvait encore à califourchon sur lui. Elle avait décidé de le laisser face contre terre pour le taquiner ? Ou était-elle en train de réfléchir à ce qu’elle pourrait faire ? Aucune idée !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre entre la catwomen et le mad horloger

Message  Invité le Lun 29 Juil 2013, 23:03

Non non, j’suis pas mort, pas de problème à cela ! Par contre, me retrouver à embrasser le sol est pas vraiment la meilleure façon de commencer la journée.

Embrasser le sol? qu'est ce qu'il raconte? Il avait plus toute sa tête le pauvre. Peut être a cause du choc? Je soulever ses cheveux a la recherche d'un quelconque bosse. Rien et pas de blessure qui saignaient non plus. Son cerveau devait être amoché avant l'impact.
En même temps il avait raison. En y réfléchissant bien. Embrasser le sol de un c'était pas super doux, de deux, pour etre tombé plusieurs fois moi aussi, je savais que ca avait pas un bon gout et de trois... pourquoi il se plains? Il avait une bombasse sur lui quand même. Y'en a qui tuerai pour ca. Enfin il était peut etre de l'autre bord. Ce serai dommage. Il semblait pourtant bien proportionné vue de dos. Ricanant, je souriais. Y'a pas trois minute je devais fuir pour sauver mon pelage de chat, et voici que la, je tombais sur quelqu'un au sens literral. Quel rapport? Aucun:! Le destin se foutais vraiment de ma gueule. Et d'abord pourquoi lui et pas un autre? Il avait de la chance que ce soit moi qui lui tombe dessus et pas un monstre de 50 tonnes! Mais ce n'étais pas une raison pour pas me faire pardonner!


- Ca c’est sur!

Et ni une ni deux, je me penchais pour l'embrasser sur la joue! Pourquoi la joue? Ben parce que ce débile avait la bouche occupé a lécher le sol!  Je continuai dans mon élan de douceur soudain et frottant mon visage partout dans ses cheveux. Un câlin chat en sorte, le tout en ronronnant.


- Là c’est mieux? Heureusement que t'es soul! Sinon, t'aurai plus mal! Ha et... pourquoi tu sens le bouc? T'es humain pourtant non?

Il était humain non? Je mis ma tête devant la sienne. A l'envers du coup, vue que je n'avais toujours pas bougeais de son dos. Il releva sa face du sol pour me voir. Il était pas trop mal, je crois. Enfin a l'envers il avait plutôt une tête bizarre. Monsieur cheveux vert ouvris les yeux et je m'émerveillais devant leur couleur! Or!

- CHAAAAAAAAAAAAAAAAAAT!

Je souriais jusqu'au oreilles, des étoiles dans les yeux. Je sautillais un peu sur son dos, comme une gamine qui viendrai de recevoir une licorne géante. Un autre chaaaattt! Oui! J'allais avoir un compagnon digne de ce nom dans le donjon! Tout contente, je m'étalai sur son dos pour le serrer dans mes bras en ronronnant comme une machine a vapeur. Je baladais mon nez un peu partout dans ses cheveux et son cou, comme je l'aurai fais avec un de mes frères. Oui, j'étais très expressive avec les chats, beaucoup plus qu'avec n'importe quelle autre espèce. Entre collègue, on se comprenait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre entre la catwomen et le mad horloger

Message  Invité le Mar 30 Juil 2013, 22:19

Suite à ce que Mephisto à dit, rien, ou presque. Il sentit sa tête rouler sur le sol, elle s’amusait avec sa tête ? Ne cherchant pas à comprendre ce qu’il se passait, il patientait. Glaive lui avait dit un jour que quand quelque chose ne tournait pas rond ou qu’il ne comprenait pas quelque chose, c’était de patienter et de remettre les choses à plats dans son esprit... Sauf qu’il n’arrivait pas du tout à ne rien penser ! Il avait besoin de savoir quelque chose… Voir deux ou trois chose : de un la mensuration, de deux pourquoi diable c’est lui qui doit servir de coussin d’atterrissage, bien que cela ne lui déplaise pas et pour finir… Pas de trois.

 

Suite au jeu : « roulage de tête sur le bitume », Mephisto sentit qu’on lui posait un léger baiser sur la joue. Suite à cela, la jeune femme se mit à caresser les cheveux. Dans son esprit, que se passe-t-il ? Absolument rien, aucune réaction, vide, no brain, comme légèrement déconnecté de la vie, bref j’pense que vous avez compris que le démon viens de débrancher son cerveau face aux deux actions de la jeune femme encore invisible à ses yeux. Son esprit venait de partir très loin sur une planète que l’on nomme « Affection », bah ouai, a part quand il était gosse, il n’a jamais vraiment eu ce genre de chose… A part les lendemains bien arrosés où il se retrouvait dans… La n’est notre histoire !

 

En même temps qu’il relevait sa tête pour avoir un peu d’air, elle se remit à parler. Bien sur que c’est mieux ! Dommage pour elle, mais il était déjà en état de décuite avancé. L’odeur de bouc devait être celle d’Astarax… Un bouc c’est comme un minotaure ? Mephi lui demanderait la prochaine fois. Il put voir la tête de la femme à l’envers, puisque celle-ci était au dessus de lui et qu’elle tentait de savoir ce qui se cachait sous les cheveux du démon. Aussitôt qu’il ouvrit les yeux, elle prononçait « CHAT ». Puis elle se mit presque allonger sur le dos de l’horloger pour le serrer dans ses bras. Voilà, il les sentis… Il respirait à fond avec une pensé du type : VICTORY ! Mais voilà que son cerveau lui dit qu’elle l’avait nommé chat ? C’était à lui qu’elle adressait ce message ?

 

Hum… J’veux pas faire mon rabat joie mais… J’ai pas d’oreille de chat ! Ni la queux d’un chat ! Et j’suis plus humain et démon que chat !

 

Il tentait cette fois de ce relever.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre entre la catwomen et le mad horloger

Message  Invité le Mer 31 Juil 2013, 03:24

Hum… J’veux pas faire mon rabat joie mais… J’ai pas d’oreille de chat ! Ni la queux d’un chat ! Et j’suis plus humain et démon que chat !
-Mi?

Quoi? C'était pas un chat? Pourtant il avait les yeux or, caractéristique des félins! Mes ronronnement cessèrent en même temps que mon câlin. Ben oui j'allais pas me frotter a un non chat comme ca! Il ne comprendrait pas! Mais ce que je ne comprenais pas moi, là, c'était pourquoi? Pourquoi c'était pas un chat? Comme pour bien vérifier ses dires, mais sans pour autant le laisser se relever, car il se dandinait bien sous moi, je regardais attentivement ses cheveux. Pas de traces d'oreilles effectivement. Je me remettais a califourchon, dans l'autre sens, pour avoir ses fesses, rebondis, face a moi. Non pas de queue féline qui dépassait. Il l'avait peut être dans son pantalon comme Artyom. Ni une ni deux, je soulevais le tissus pour vérifier. Rien. Soupirant de déception, je me dégageais de son dos d'un geste las.


- Pffffff, j'aurai pas un compagnon....

Désillusionnée, j'attrapai la pelote de laine a coté de lui et m’accroupis pour jouer avec la faisant passer d'une man a l'autre e la faisant rouler au sol. J'aurai pas un autre chat avec qui vraiment vivre en chat. C'était une malédiction c'était ca hein? Le destin voulait que je reste la seule incomprise ici? Comme une gamine vexé, je n'aidais même pas l'humain démon a se relever et restait dans mon coin, dos a lui.

- Moi qui me faisait une joie d'avoir un compagnon de jeu avec qui je pourrai me disputer un morceau de poisson ou qui me courra après, juste comme ca, parce que c'est drôle et avec qui je pourrais faire la sieste l'un au dessus de l'autre.

Oui, voir d'autre chat me manquait. J'avais toujours eu deux frères avec moi avec qui j'étais chat. Après de smois dans le donjon, oui ca me manquais. J'avais Artyom certes, mais c'était pas pareille. Déjà c'était un canin, et puis il n'avait pas les mêmes réactions et surtout avec lui je pouvais pas être pareille. En plus, je devais faire attention même quand il n'était pas la.
Non je n'allais pas pleurer quand même, je savais que mes frères ne reviendraient plus mais je ne perdais pas espoir, tout les jours des nouvelles têtes venaient se réfugier chez nous. Un jour, je trouverai bien un chat qui me convienne.

Soupirant une dernière fois, en attrapant ma pelote, je me relevais. Mes os craquèrent et je m'étirai de tout mon long, bras tendu au ciel. J'étais grisée d'un coup. Javais plus envie de rien, pourtant j'avais chipé ma pelote exprès pour jouer cette apres midi, mais la non. L'autre débile, dont je ne connaissait pas le nom, qui m'avait servis de coussin, ne me donnais plus envie de jouer. Il n'avait rien fait mais tant pis.
Je me retournais pour voir sa  tête quand même. Effectivement, il n'avait pas d'attribut félin, même ses traits étaient assez fins et ses yeux d'or. C'était vraiment jolie avec ses cheveux verts. Y'avait vraiment que les démons pour être aussi beaux? Pourquoi Artyom c'était pas un démon? En tout cas, je ne le rayais pas de ma liste de calineur-nourisseur-protecteur potentiel, démon ou pas. D'ailleurs j'avais pas peur des démons.
Je secouais la tête. Fixer les gens comme ca, ca ne se faisait pas, puis je ranger ma pelote dans une poche.



-Et pourquoi tu pues le bouc, si c'est pas indiscret? J'ai pas souvenir que les démons sentent ainsi, enfin celui que je connais ne sent pas pareil. Après tu fais ce que tu veux hein. Après tout, on se connais pas!

Et hop, comme ca je lui glissais discrètement que je n'avais pas peur des démons. Bon, j'étais peut etre trop subtile pour son esprit encore embrumé par l'alcool... ca va être dur de faire la conversation s'il n'est pas capable de suivre... Il faudrait un potion de dégrisement immédiat. Puis après tout, non, je n'avais pas d'obligation de rester lui parler. Mais il le fallait bien si je voulais l'ajouter a ma liste. Puis bon, j'étais quand même atterri dessus. Le minimun syndical voulait que je reste quelques minutes avec lui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre entre la catwomen et le mad horloger

Message  Invité le Lun 05 Aoû 2013, 14:47

Aussitôt après avoir dit cela, la jeune femme qui l’avait pris pour un Beastman chat, arrêtait son étreinte. Il l’avait déçu ? Bah, ce n’était pas la première fois qu’une personne le prenait pour quelqu’un ou quelque chose d’autre. L’horloger ne savait pas si c’était un problème régulier avec tous les demi-démons, mais en tout cas cela arrivait fréquemment au mec aux cheveux verts qui se trouvait il y a quelque seconde dans les bras d’une jolie femme. Tentant toujours de se relever, Mephisto sentit quelque chose d’assez étrange… Comme un courant d’air au niveau de l’arrière ! Puis, il sentit le tissu se remettre à sa place. Blanc comme un linge, il se dit qu’elle n’avait quand même pas osé ! Faisant comme s’il n’était rien arrivé, Mephisto tentait encore de se relever.

Maintenant debout, l’homme démon se frottait le torse, histoire d’enlever la poussière qui c’était agrippé à sa veste quand il c’était fait renversé par mademoiselle l’inconnue. Elle se remit à parler, l’air un peu boudeuse, elle racontait qu’elle se faisait un joie de découvrir un nouveau compagnons de jeu ? Un petit sourire sur les lèvres de Mephisto. D’après ce qu’il pouvait voir, elle réagissait comme une grande gamine, mais pourquoi pas ? Vivre dans ce monde avec cet état d’esprit n’est peut être pas si mal, lui-même feintait l’insouciance pour espérer d’avoir une vie tranquille et calme, mais les rumeurs qu’ils entendaient sur le monde extérieur lui faisait des frissons. Mephisto oubliant le reste de la place bondé de gens qui se trouvait à son dos, observait avec intérêt la femme qui c’était décalé pour boudé. Plutôt jolie et mignonne, il remarquait que la mam’zelle blonde qui était avec lui était… Fort peu vêtu ! Faisant abstraction de ce dernier détail, il regardait à présent son visage. Un élan de tristesse apparut un moment, vite couvert par la même tête boudeuse qu’elle avait avant.

La beastma… Beastgirl plutôt ! Pardon, ma langue à faillit fourcher, toute mes excuses. Bref, la femme se relevait et finit par changer d’air. Plutôt curieuse, elle lui posait une question par rapport à l’odeur qu’il dégageait. Une chèvre ? Mephisto se doutait que si Astarax entendait ceci, il irait direct se pendre, ou quelque chose dans le même genre.

Pour l’odeur, c’est plutôt la vache qui se trouve derrière toi. On a un peu trop forcé hier et on c’est retrouvé ici en train de pioncer. De plus, j’suis complètement perdue sans l’autre abrutie qui dort encore ! D’ailleurs, il n’y a eu aucune présentation. J’suis Mephisto.

Le démon remarquait tout d’un coup qu’un poids manquait sur lui. A la fois quelque chose de commun, mais précieux pour lui. Pestant envers la disparition de ce qu’il lui manquait, il lui faudrait refaire le tour de tous les bars qu’il a fait dans la dernière soirée pour retrouve son bien. Il passait son nez sur sa veste histoire de savoir s’il puait la vache comme l’indiquait la jeune femme. Au contact de la veste avec son nez, il reculait d’un seul coup sa tête. Elle puait vraiment ! Se maudissant qu’il allait mettre une éternité pour laver sa veste, il l’enlevait, la retournait et la callait entre son bras et son torse. Il tentait cette fois de sentir son haut qu’il avait, c’était un peu plus passable cette fois !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre entre la catwomen et le mad horloger

Message  Invité le Jeu 08 Aoû 2013, 02:33

Visiblement, Mephisto, n'était pas seul. Je me retournai, un peu surprise et honteuse qu'une troisième personne ait vue la scène. Elle était comique certes, mais je m'étais quand même faite avoir comme une bleu par un piège surement posé par des petits farceurs. Enfin heureusement que le demi démon était la pour sauver mes fesses. A mon grand étonnement, il y avait bien une "vache" au bout du couloir a une cinquantaine de mètre de nous. Vache était un bien faible mot pour désigner le tas de muscles qui gisait sur le sol. Ha ouais quand même. Ca, c'était de la testostérone en puissance. Il valait mieux l'avoir de son côté. Je dégluti, me disant que j'étais vraiment bien frêle a côté de lui.

Je retournai la tête pour voir Mephisto. Il sniffait ca veste en faisant une grimace. Non mais quand je disais qu'il puait le bouc, plutôt le taureau, c'était pas des blagues hein. Je redressai les oreilles et esquissa un sourire. Comment pouvait on douter du flaire d'un chat? Enfin, il n'avait pas un sens aussi fin que le mien. Certes, il avait découvert qu'effectivement sa veste sentait les pieds mais il pensait que le reste allait alors que ca puait autant que le reste. Je pouvais l'affirmer, j'étais sur lui pendant quelques minutes. Je continuai de sourire devant son petit manège.


-Je te rassure, ton haut pue autant que ta veste.

Oups! Je vérifiai que le taureau dormait toujours et qu'il ne m'avait pas entendu. Je ne voulais pas savoir ce que ca donnait un minotaure en colère. La fuite là serait ma seule chance de ne pas finir en pâté pour chat. L'alcool qui coulait dans ses veines n'avait pas encore finir de faire effet et il dormait a point fermé. Ouf! Rassurée, j'examinais le demi démon de haut en bas avec minutie. Il n'avait pas l'air super riche, ni pauvre. A part qu'il puait l'alcool et le bouc, rien ne le distinguait. Ses cheveux verts et ses yeux d'or étaient les seules particularités de sa personne. Oui, j'espérais toujours qu'une queue féline ou que des oreilles fassent leur apparition. Mais je devais me rendre a l'évidence. C'était bien un demi démon ou tout du moins pas un beast chat!
Soupirant un peu, je me grattai la nuque, ne sachant pas si je devais dire mon véritable nom ou pas. Ca pouvait être dangereux. Surtout si un démon le connaissait. Je ne savais pas de quoi il était capable. J'optais donc pour un minimum de sureté. J'avais plus un loup pour assurer mes arrières, je devais me débrouiller seule. Je ne lui tendais pas la main, il ne l'avait pas fait pour moi.


-Euh...Séléne, simple beast chat.

Je précisais, au cas ou il ne l'avait pas remarqué. Je n'étais pas une demi beast comme lui était demi démon. C'était sans doute idiot, mais on ne sait jamais, peut être qu'avec l'alcool qu'il avait, son esprit n'était pas si clair que ca! Bien qu'il semblait déjà assez lucide pour tenir une conversation.
Haussant les épaules, après tout, je m'en foutais qu'il soit sobre ou pas, je jouais avec la pelote a mes pied en la faisant rouler sous ma plante. Je ne quittais pas pour autant le démon des yeux. C'est fou ca! Pourquoi c'était pas un chat! Je pestai contre le maudit destin de pas l'avoir fait chat et je redressais une fois de plus mes oreilles. J'avais trouvé l'occasion de me faire pardonner le magnifique atterrissage prématuré que j'avais fait 5 minutes plutôt. Si je lui rendais un service, on était quitte non? Il était perdu dans le donjon? Bien, je serai donc son guide...Assez ironique je sais, vue que moi même j'avais du mal a ne pas me perdre, mais suivre une piste ca je savais et pouvais faire! L’amener quelque part valait bien de servir de coussin amortisseur.

-Tu es perdu? Je peux t'aider a trouver ton chemin, après tout, je suis bien tombée sur toi tout a l'heure. C'est pour me faire pardonner. Tu veux retrouver ta résidence pour dégriser? Avec mon odorat je pense pouvoir flairer un chemin. Il faut juste que j'enregistre ton odeur.

Je liai le geste a la parole. Mon nez fourré dans son cou, je respirai profondément deux fois afin de bien mémoriser  l'odeur a suivre. Renifler sa veste ou ses habits ne m'aurait pas aidé du tout. Il sentait plus la boisson et le minotaure qu'autre chose. Il fallait que j'aille prendre le parfum directement a sa source donc sur sa peau. Son odeur avait un arrière gout de fumé froide et de transpiration mais je pense pouvoir m'en sortir avec ca. Certes avec mon odorat félin, j'aurai plus de facilité, mais le sentir avec un nez aussi affuté que celui d'un chat... ca m'aurait plus émoustillé les moustaches qu'autre chose. La je n'avais su détecter que deux arrière gout, qui sait ce que j'aurai pu avoir avec un flaire de chat...Surement pas que de la rose...
Une fois l'arôme mémorisé, je reculais ma tête de derrière son oreille et lui demandai d'un voie calme, la tête légèrement penchée de côté.


- Je t’emmène où?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre entre la catwomen et le mad horloger

Message  Invité le Mar 10 Sep 2013, 23:06

Elle soulignait le fait que même sans veste, Mephisto puait autant que quand il l’à portait, grimaçant de plus belle, il portait son attention sur la jeune femme. Maintenant qu’il était totalement « libre », il examinait avec des petits regards la mam’zelle qui lui était tombé dessus. A cause de la pénombre dans la ruelles, il ne voyait pas bien, ses yeux ne c’étaient pas encore habitué à l’ombre environnante. Dans tout les cas, il voyait bien des courbes plutôt généreuse, quelque chose lui indiquait quelque chose d’êtrange avec son corps mais ne comprenait pas vraiment le signal émit par son subconscient sur le coup. Bah, de plus, avec juste des petits coups d’œil, ce n’est pas avec cela qu’il va réussir à identifier correctement la jeune femme. Il put juste noter une couleur fauve au niveau des cheveux, ainsi que des yeux de chats de mêmes couleurs, mais d’un éclat plus étincelant.

Jetant encore un coup d’œil, il remarquait qu’elle zyeutait en direction d’Astarax. C’est vrai que dire d’un minotaure que c’est une vâche, c’est un peu bas et surtout trop faible pour représenter une ces créatures à la force titanesque et ayant un fort lien avec la nature. L’horloger se souvenait de la fois où son amie lui avait conter son histoire. Chasseur il fut, son unique existence de vivre était pour le clan. Tuant quand les anciens lui disait de tuer, pleurer dans les rites mortuaires mais jamais hors des funérailles, cela pouvait être un signe de faiblesse chez ses créatures, etc… Puis un jour, un colporteur un peu bavard avait raconté à Astarax le monde extérieure, les guerres, les sentiments. Aujourd’hui, il fairait de mal à une mouche que s’il était forcé ou si sa vie en dépendait… Comme si on pouvait craindre de se faire tuer par des mouches ! Sauf si on se nomme Belzebuth… Pour les incultes, Wikipedia pourrait leurs être un bon amis dans les moments troubles !

La jeune femme reportât son attention à son interlocuteur. Hésitant presque, elle donnait son prénom. Se nommant Séléné, Mephi avait en face de lui une belle plante. Levant sa main gauche pour se gratter les cheveux avec désinvolture, il sentit une fine couche de gras un peu au dessus de son oreille droite sous ses doigts. Il fit passer ses doigts graissé sous ses yeux, ne pouvant vraiment voir, il se mit à frotter. Puis approchait ses doigts de son nez pour sentir ce que cela pouvait bien être. L’odeur d’huile lui emplit les narines, celle qui l’utilisait pour lubrifier ses horloges et autres bizarrerie. La graisse devait venir du tournevis qu’il utilisait pour monter ses machines puisque l’objet se perchait toujours juste au dessus de cette oreille.

Séléné demandait au type aux cheveux verts s’il était perdu. Sa seule pensée fut un long oui. Il n’en savait foutrement rien dans qu’elle section du donjon où il était. Il n’avait pas encore complètement exploré le lieu, il savait pourtant qu’un jour cela allait lui retomber dessus, il le savait, mais s’en foutait. C’est là que la catwoman se collait à lui pour le sentir. Et là son esprit tiltait enfin ce que le subconscient tentait de l’alerter depuis un moment. Le contact cette fois, lui fut plus… Gouteux ? Ne trouvant pas le bon terme, je vais laisser celui-ci. Tentant de se dire que c’était faux, que ceci ne pouvait pas être réel, qu’il faisait un rêve éveillé, en gros la totale sur la parano.

Brisant le contact, elle demandait à Mephisto où il voulait qu’elle l’emmene. Son esprit se mit à penser à certaines chose, mais furent vite balayer par un camion conduit par la chose qu’on nomme « bon sens » ce qui est rare, en plus, de la voir active chez lui.

Au Time Travel, c’est une boutique d’horloge. J’pourrais pas vraiment te donner d’adresse, car j’suis même pas sur qu’un système d’adresse soit au point dans le donjon. Pour te donner une idée, il y a une boulangerie et une boucherie dans la même rue. Le boulanger fait du pain fourré au raisin, j’sais pas si c’est une spécialité, mais voilà un indice.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre entre la catwomen et le mad horloger

Message  Invité le Jeu 12 Sep 2013, 11:03

Visiblement, le pseudo chat était aussi paumé que moi à mon arrivé. Heureusement que j'avais explorer le donjon, gène de chat oblige, assez souvent pour me repérer un minimum. Sinon, je ne lui serai d'aucune aide, comme les 3/4 du temps, enfaite. Mais ca il était pas censé le savoir. Je zieutais une dernière fois la vache-chèvre derrière moi. Il semblais profondément endormis. pourtant, même si je n'étais pas experte en la matière, plus le corps était grand et fort et plus il pouvais assimiler d'alcool non? Donc une grande vache commença devrait être en meilleur état que cheveux verts, techniquement parlant...Ou alors, elle a ingurgité beaucoup plus de boisson... Enfin je n'irai pas vérifier. Je n'avais jamais embêter une vache, l'envie était bien là, mais je me dit que vue le tas de muscles, j'avais plutôt intérêt a courir vite si elle s'énerver. Puis j'avais proposer mon aide à l'autre hurluberlu déjà.

Bien!
Je respirer encore un bon coup, pour me donner du courage cette fois et réfléchissait. Ou pouvait se trouver la boulangerie et la boucherie.... Aucune idée. Et le "Time Travel" ne me disais rien non plus... En même, logique, je n'avais pas besoin d'horloge moi. Un chat fait ce qu'il veux quand il veux. Le seul impératif que j'avais e somme, était de passer du temps avec Artyom. Ca m'allait, c'était pas trop contraignant et en plus généralement, j'avais des câlins donc c'était tout bénef pour moi. Quoi que, voir ma liste de bienfaiteur augmenter me plaisait aussi...Je devrais rajouter bienfaiteur "propre!" parce vue la couche de graisse que le demi démon avait dans les cheveux... ca me donnait plus envie de fourrer mon nez dedans... erk! Il ne voyait peut etre pas correctement dans la pénombre, mais moi oui! Je devrais peut être l’amener au bain , juste pour qu'il se lave un coup non?


-Ouais... c'est pas super précis.... Mais je vais faire avec. Je connais pas les pains fourrés aux raisins, ni la boucherie d'ailleurs. Je préfère le resto ou marchand de poisson. Enfin, je pense pouvoir m'en sortir. Déjà allons vers les boutiques.Ou bien....

J'hésitai car la question était assez délicate. Après tout dire a quelqu'un de prendre un bain n'était pas vraiment flatteur, même si la, il savait lui même qu'il puait le bouc mort. Je baissais un peu les oreilles pour montrer que j'étais un peu gêner de lui dire ca, mais la c'était pas un choix mais une nécessité, enfin du moins pour ma part.

Ou bien.... je te dirige... vers les bains...ahem.

AHEM! Dit comme ca, ca ressemblais plus a une invitation qu'autre chose! Bordel, mais séléné qu’est ce que tu fais. Je virai rouge tomate el balbutien des excuses du genre "non mais c’est pas euh...t'es mignon hein mais euh...." ou des "le prend pas mal" que des minis phrases assez incompréhensibles et débitées a toute vitesse. J'agitai mes mains et me gratter derrière les oreilles , propre pour ma part, sans arrête. Après une ou deux minutes de panique. Mon cerveau se remis enfin en marche te je me calmer, me disant que ca servait a rien de s'enffoncer encore plus.
Je m'éclaircissait la voix, en même temps que l'esprit...
...
Attendez...
...
Je baissais la tête pour vérifier ce que je pensais...
...
Effectivement.... J'étais a poil....
Et après la déclaration qui pouvait être prise d'une façon assez douteuse, être nue devant un pseudo inconnu, ca le faisait mais alors pas du tout! Mes joues s'empourprèrent a nouveau. Ca m'arrivai des fois a pas faire de gaffes?Laissez moi réfléchir... non....
Je détournais la tête et avançais comme si de rien n'étais pour sortir du couloir. Je cachai ma pelote dans un recoin sombre a deux pas de la, après être monter avec une acrobatie aux murs. Ben oui j'avais pas de poche pour la tenir, et un trophée, ca se garder.
Je redescendais de la même facon et timidement je lui demandai:


-Euuuuh... Ca te gènes pas que je me balade a poil? Ou tu préfères que je me transforme en chat? Arty veux pas que je me promène au donjon sans vêtements, mais avec ma transformation subite j'ai pas eu le temps de me changer, vue que je suis tombée sur toi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre entre la catwomen et le mad horloger

Message  Invité le Dim 29 Sep 2013, 12:37

Ayant compris que la jeune femme se trouvant en face de lui était à poil, Mephisto tentait de détourner le regard, mais il y avait deux choses qui tentait de contredire son bon sens. De un les courbes ! De deux, pour Mephisto, quand on parle à quelqu’un comme cela en tête à tête, il vaut mieux regarder la personne en face, ceci est un point culture sur Mephi ! Retournant son regard sur Séléné, il tentait de faire abstraction de tout ce qui était en dessous de sa tête… Mais comprenait que Mephisto est un homme avant d’être un démon ! Inspirant et expirant lentement, il tentait de retrouver des idées… Saine !

Elle racontait qu’elle ne connaissait aucune sur les lieux que le demi-démon avait donnés, après tout cela ne l’étonnait pas du tout, car il n’avait donné que peu d’indice sur son lieu d’habitation. Réfléchissant un peu, il n’entendit qu’une petite partie de la seconde phrase de son interlocutrice. Elle avait parlé de l’emmener autre part, elle avait bien balbutié quelque chose, mais cela n’était pas arrivé jusqu’à ses oreilles, laissant un petit creux dans la conversation. Suite à cela, elle donnait des excuses et autres dans le même genre.

« Pourquoi elle s’excuse ? J’crois que j’ai encore loupé quelque chose…  Bah tant pis, j’fais comme si !»

C’est là que quelque chose se produit, elle  baisait sa tête, n’ayant aucune idée si son visage s’empourpré, Mephi avait très bien compris qu’elle n’avait pas fait gaffe à son… Code vestimentaire de l’instant ! L’horloger s’attendait à recevoir une baffe qui décroche les mâchoires pour n’avoir rien dit sur sa tenue, le truc c’est qu’il venait de s’en rendre compte à l’instant, ne le laissant presque pas de temps pour contem… Pour lui dire qu’il y avait quelque chose qui clochait ! C’est cela, n’allait pas chercher autre choses ! Cela serait vulgaire et grossier de penser de la sorte !

Après quelques grimpettes sur la gouttière d’un des murs, elle redescendit pour s’approcher de demi-démon, c’est fois elle plus parlait un peu plus… Timidement, pas comme tout à l’heure avec  l’assurance qu’elle avait quand elle était sur lui ! Mephi notait dans un coin de sa tête que les situations peuvent radicalement changer le point de vue de quelqu’un !

Elle demandait à Mephi si cela le gênait qu’elle se trimballe à poil ! C’est quoi cette question ? Bien sur que oui que cela peut parait gênant, et pas que pour lui, les autres monstres du donjon pourrait voir quelque chose de carrément malsain ! Elle proposait comme solution qu’elle se transforme en chat pour l’accompagner, son ami qui se nomme Arty lui avait dit de ne pas se trimballer nue dans les rues du donjon, et l’horloger était entièrement d’accord avec lui.

Et bien j’accepte que mademoiselle se transforme en chat pour m’accompagner, le fait que tu te ballade sans vêtement dans les rues du donjon pourrait faire croire des choses qui ne sont pas ! Et te proposer mes habits serait une mauvaise idée s’ils sentent aussi fort que tu le dis. Faudrait qu’Astarax arrête de boire tant en reversant à moitié ses verres…

Puis elle se transformait sous les yeux de Mephisto, c’était la première fois qu’il voyait un beastman se transformer, je veux dire qu’il avait déjà vue les deux formes d’un beast, mais jamais l’exécution de la transformation, dommage que son livre et son stylo soit chez lui sinon il aurait écrit se phénomène, en tout bon « membre » de Selast il devrait écrire toute choses… Mais bon, comme un étant un parfait inconnu pour le clan, il n’écrivait que les choses qui lui paraissaient intéressante !

La jeune femme qui se trouvait face à lui avait laissé sa place à une chatte de couleur fauve, tout comme les cheveux du mode humain de la beastwoman. Suite à la transformation, elle lançait à l’horloger un « suis-moi ! ». L’homme aux cheveux verts ne se fit pas attendre et emboitait le pas de Séléné.

Mephisto suivait donc le chat qui se trouvait être son guide… Quoi ? Vous croyez que ce genre de chose ne se passe que dans les dessins animés fait par Gibli ? Dommage ! Le voyage était assez silencieux, peux de mots ont été échangé, ce qui dérangeait un peu Mephi. Les rues étaient bondé de gens, il était assez difficile pour lui de ne pas perdre de vue Séléné ! Il se demandait aussi comment elle faisait pour ne pas se faire écraser…  Il crut entendre un « Par ici ! Par ici ! ». Elle avait trouvé le chemin ? Accourant pour aller en direction de la phrase, Mephisto voyait Séléné en train de se faire "caresser" par des gamins, elle n'avait pas l'air de très bien apprecier… Suite à cela, elle appelait à l'aide, Mephisto hésitait entre l'aider et la laisser aux mains des gamins, car bon, elle l'avait quand même bien laissé un petit moment allongé contre le sol! Puis il soupirait et finit par s'approcher des enfants.

Aller les enfants la récré est terminé! Vous voyez pas que vous terroriser le chat?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre entre la catwomen et le mad horloger

Message  Invité le Sam 01 Fév 2014, 22:09

J'espérai qu'il dirait que ça ne le gêne pas. Pourquoi? Parce que j'avais la flemme de me retransformer pardi! Pas qu'être en chat me déplaise, mais j'avais juste pas envie. Enfin, Arty avait peut être raison et je devais sans doute me faire à l'idée qu'être chatte valait mieux que d'être humaine à poils. Je soupirai avant de repasser en mode félin sous ses yeux. Un grand garçon comme lui ne devait pas avoir peur normalement, donc pas la peine que je me cache.
Sans attendre je lui ordonnai mentalement de me suivre. J'avais son odeur dans les narines et même si sous forme féline mon odorat était plus développe, il ne fallait pas trop attendre que je perde la piste.
J'allai d'abord à tâtons, truffe au sol mais évidement rien... Pas étonnant avec toutes les créatures ici. Je commençais a douter. Pourrai je vraiment l'aider? Les indices que j'avais étaient plus que minces...mais bon j'étais moi, et j'avais mon orgueil de chat. Impossible pour moi de renoncer.
Je marchais donc de ci de là en direction des boutiques que je connaissais pour ne pas me perdre moi même. Mephi me suivait tant bien que mal car le couloir se remplissait au fur et à mesure que j’avançais. De temps en temps je me retournais pour voir s'il était toujours là. Forcément en étant aussi grand que les autres c'était plus difficile d'avancer pour lui que pour moi qui me faufilais partout. Ne l'entendant plus derrière moi. Je m'arrêtai après un virage à droite et l'attendais assise...je n'aurai peut être pas dû car... une ombre s’abattit sur moi...


-Au secours! Aide moi! Vite! Ne les laisse pas faire!

A l'aiiiiddeee! Une bande de gamin semi homme m'avait attrapé et s'amusait à faire de moi leur poupée. Il y avait comme un air de déjà vue pour moi et hors de questions que je revive ca. Tétanisée, je serrais mes griffes et me retenais de respirer attendant que ca passe et priant qu'Arty vienne vite.

-Aller les enfants la récré est terminé! Vous voyez pas que vous terroriser le chat?

Mais ce n était pas le loup que j'avais appelé mais le faux chat aux cheveux graisseux. Comme quoi, j'avais pris une habitude d'appeler Artyom a la rescousse...j'étais si désespérée que ca? Enfin, les enfants rigolèrent encore un peu et finir par me lâcher pour aller voir ailleurs si j'y suis. Le démon s'approcha de moi tandis que je restais encore sur mes gardes quelques secondes. C’est fourbes les gosses, fallait faire gaffe. Mais pas de mioches qui tournaient les talons, ouf!
Je me détendis un instant, remettant ma fourrure en ordre en deux coups de langue avant de venir me frotter en ronronnant entre les jambes de Mephi.


-Miuuu Merccciiii

Je continuai ma parade 10 secondes de plus avant d'avoir une magnifique idée. Un éclair me traversa l'esprit. Ou plutôt, un magniiifiiique fumé de poisson cru me traversa les narines. On était arrivé pas loin du "poissonier-a-qui-je-peux-chipper-des-poissons-qui-sont-a-peu-près-bon-mais-en-faisant-gaffe-car-il-aime-pas-les-chats"... Ben oui il fallait bien que je trouve un moyen mémo technique de mémoriser les lieux que je visitais.
Je me léchais les babines d'avance et regarda mon sauveur.


- Attend moi là!

Ni une ni deux, je m’élançais en direction de l'arrière boutique du magasin, 2 maisons plus loin et avec une habile acrobatie, je grimpais silencieusement sur un tonneau pour me glisser par la fenêtre. Là, je savais très bien où ce "stupide-poissonnier-puant-la-transpiration" planquait son trésor. Il l'avait déjà changé de place mais mon odorat sans faille savait repérer sa cachette. En 4 mouvements de patte j'étais devant une porte que j'ouvrais dans un saut pour baisser la poignet et j'entrais dans la dépendance de sa boutique. Là, un gros panier en osier remplis de poissons m'attendait entre plusieurs étagères poussiéreuses. Délicatement, je poussais le panier de citron ainsi que les torchons qu'il mettait sur le couvercle, croyant camoufler au mieux mon butin. Mais non, il en faut plus pour décourager Séléné Némésis!
Malheureusement, les citrons tombèrent du panier que j'avais mis en équilibre sur une pile de boîtes.
*oups....VIIITTTEEEE!*
...
...
...


- CHAT DE MALHEUR!!! REND MOI CE POISSON TOUT DE SUITE! SAC A PUCE!

A toute allure, je décampais par la fenêtre, un énorme poisson frais entre les dents.

- COURSSSSSSSSS!

Je m'amusais comme une folle! Hihihi! C'était amusant de chaparder sans se faire prendre ou presque. J'étais toujours la meilleure. Sans me retourner, j'indiquais à Mephi le chemin à emprunter car forcément il était trop à la traine.
Une fois un quartier plus loin, histoire d'être sur que le "stupide-poissonnier-puant-la-transpiration" ne vienne pas me chercher, j'attendis le démon sur un rebord de fenêtre...qu'il était lent. Enfin mettons ça sur le compte du monde qu'il y avait dans la rue. Il arriva une minute après moi, j'avais eu le temps de faire ma toilette. Ben oui il fallait que je m'occupe pour ne pas manger le poisson toute seule. Je l'avais chapardé pour nous deux! Pour le remercier de m'avoir sauver! Le manger sans l'attendre n'aurait pas était polis. Mais heureusement qu'il ne tarda pas trop.
D'un coup de patpat et de crocs, je découpais maladroitement , mais bien quand même pour un chat, le trésor en deux avant de prendre une moitié entre les dents et de regarder Mephi.


- Miiichhh Tiens c’est pour toi! Bon appétit :3

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre entre la catwomen et le mad horloger

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum