A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Invité le Jeu 26 Juin 2014, 22:04

"Botte..."
Cyd mis ces bottes lassa les lanières puis se releva


"Fait....gantelet et bouclier maintenant...."


Il réajusta son équipement, un gantelet sans doigt avec des renfort en cuivre classique acheté au marché du village, pas le meilleur des gants mais il était a l'aise dedans et ça renforçait son poing si il devait s'en servir.
Son bouclier par contre était beaucoup plus intéressant a regarder, un savant mélange de cuivre et de bois censé le rendre très solide (en tout cas, jusqu'à maintenant, ça ne l'a pas trahi) avec des renfort remontant jusqu'à l'épaule, difficile a mettre il faut dire,pour un non professionnel en tout cas il faudrait bien 15mn pour l'équiper, mais pour Cyd, cinq minute suffisait amplement tellement il avait l'habitude


"Fait...passons au vivre maintenant"


Il se retourna et regarda son sac, un sac de voyage sans aucune particularité a part celui d'être un sac..il savait parfaitement qu'il avait tout mis, il avait vérifié trois fois mais il ne pouvais s'en empêcher, ce voyage pourrait bien être le seul pour lui et de l'herbe mentolé pour les dent peut être toujours utile...pour lui comme contre ces ennemi...c'est fou d'ailleurs ce qu'on peut faire avec de la menthe....


"Fait...bon je crois que c'est tout, allons y"


Il sourit et prit son sac qu'il accrocha au dos avant de sortir de sa chambre d'auberge et de descendre les escaliers.
Deux semaines qu'il était ici, deux semaine qu'il avait pris pour prendre la température de la zone, chose qu'il fallait absolument faire avant d'attaquer comme un bourrin . ça permettait d’établir des plans d'attaque, de recherche, de savoir comment aborder la mission, de savoir a quoi s'attendre.
Il avait d'abord commencer par parler au village. Aussi surprenant que cela puisse paraître, peu se plaigner des monstre et c'était plus souvent pour cause de crainte d'une attaque prochaine, néanmoins le clergé qui vivait là et qui , cela dit, l'avait appelé, était plus virulent et plus enclin a la destruction du donjon...très inquiet des perversité de ces monstres pouvait engendré envers le village...mais ce n'était que des avis. Du point de vue de Cyd, les monstres semblait en froid avec les humains mais pas trop agressif, durant les deux semaines, il ne se passa rien, même lorsque Cyd s'approcha de la forêt maudite, rien , aucune action...
Donc au final, rien de dangereux..de fausse inquiétude, pourquoi devrait il rester ?
Eh bien c'est très simple il était curieux.


Alors ça y est tu y va enfin mon gars ?


Cyd lâcha un sourire au tavernier et répondit:


Yep, le grand jour !


Le tavernier rit puis sortit une sacoche:


Espérons que tout se passera bien pour toi...mais en attendant tiens !


Cyd regarda la sacoche et lâcha de nouveau un grand sourire au tavernier, pendant ces deux semaines, il avait était son principal interlocuteur et s'était lier de sympathie avec lui.
Ce fut donc avec joie qu'il récupéra la sacoche  rempli de viande salé, de fruit et d'eau. Il le remercia puis parti en direction de la forêt "maudite".


Et c'est ainsi que l'aventure commença !


Dernière édition par Cyd le Sam 28 Juin 2014, 03:02, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Seraphin le Ven 27 Juin 2014, 23:05

La forêt maudite...Comprise entre le rempart et le donjon lui même, ce lieu servait de refuge pour nombre de créature qui ne supportaient guère la promiscuité de quatre murs, ainsi que de tout ceux ayant un lien particulier avec la nature. Pour autant, tout ceux qui y vivaient se devaient de respecter les règles en vigueur au sein du donjon, parmi lesquelles était celle stipulant qu'il ne fallait nullement nuire à un humain qui ne se montrait aucunement agressif. Pour autant ce lieu n'était pas sans danger pour eux, car en dépit de cette théorie, la pratique était différente. En effet il était bien plus difficile pour la garde de patrouiller en ces lieux, et de fait c'était ici que résidaient la majorité de ceux qui estimait que le donjon était trop passif, et donc profiter de cet éloignement pour sel virer à leurs exactions à l'égard des humains. Qui plus est la forêt était aussi le refuge de nombreuses bêtes indésirées qui avaient franchi le mur et s'était abrité en ces bois, tel que des serpents et des araignées géants, des manticores et autres bêtes redoutables.

Séraphin savait tout cela, pour autant il s'y rendit sans hésiter. Ces bois étaient les lieux les plus appropriés pour ce qu'il comptait faire et il était préparé. Tout d'abord les dissidents n'oseraient pas s'en prendre à lui. Non pas que l'envie leur manquerait de par sa réputation d'inquisiteur, mais même en étant humain, il avait passé un pacte avec le donjon. De fait s'il le tuait sur place c'était prendre le risque qu'il témoigne contre eux, et s'ils cherchaient à le tuer dehors, ,son corps serait rapidement retrouvé et eux découverts. Le jeu n'en valait tout simplement pas la chandelle. Quant aux créatures sauvages... Il était vrai que la grande majorité d'entre elles étaient trop redoutables pour qu'un humain seul puisse leur faire face. Cependant, Séraphin n'était pas seul.

Son pistolet l'accompagnait.

Il était d'ailleurs la raison principale de sa venue en ces bois ! Lors de son aventure avec Theorem il avait pu déjà tester la poudre de Bea, ainsi il avait aussi constater le recul plus conséquent causé par la puissance supérieure de la poudre. C'était là un problème auquel il n'avait pas encore réussi à s'adapter malgré ses efforts lors de la quête au côté de son ami. Il savait que seul l'entrainement pourrait l'aider à cela ! Ainsi il s'était rendu en une clairière pour prendre comme cible un arbre mort. Il avait bien fait attention à ce détail car en ces lieux vivaient nombres d'être sylvestres liés à la nature et ils ne toléreraient pas que du mal soit fait à un végétal vivant.

Une fois prêt, il chargea son arme et visa l'arbre avec maîtrise, gardant une certaine souplesse dans son bras tout en ajustant son tir. Certes il manquerait difficilement son coup s'il devait juste toucher le point, mais il préférait s'astreindre à un point précis afin de situer ensuite quelle écart il y avait entre ses estimations et la réalité... Puis le tir claqua, tel un coup de tonnerre, et l'humain sentit son bras se relever, bien plus qu'il ne l’aurait voulu. Il avait encore à faire des progrès en cela. Justement, cela avait dévié son tir et s'il entendit distinctement le son de la balle contre le bois, l'éraflure était séparée de trente bons centimètres du point qu'il avait voulu atteindre. Il allait falloir qu'il fasse mieux que cela.

Mais il n'eut pas le temps de se préparer, car alors qu'il rechargeait son arme un brusque sifflement se fit entendre, et ce dernier était caractéristique ! Jaillissant des fourrés et s'approchant, Séraphin jura en l'entendant. Il avait espéré que le son de son arme rappelle aux animaux le bruit du tonnerre et les fasse fuir au lieu de les attirer ! Enfin il allait falloir faire avec maintenant. Essayant de gagner du temps il commença à reculer alors qu'il rechargeait. Ainsi, il quitta la clairière, à l'instant même où le serpent géant y entrait. Le reptile continua cependant sa traque, suivant l'homme à l'odeur grâce à sa langue, alors que ce dernier continuait à reculer, pas à pas, alors qu'il rechargeait son arme. La lame quille y avait inséré pour compenser son long temps de rechargement serait inutile face à un tel monstre.

Ce dernier, bien plus familier des bois, se rapprochait inexorablement et Séraphin sut qu'il allait bientôt frapper. Ce fut entendant l'air siffler qu'il eut le réflexe de bondir sur sa droite, alors que la gueule du saurien claquait dans le vide. Par contre son arme venait d'être rechargé, et la cible était si grosse que tout comme l'arbre il ne pourrait pas la manquer. Un second claquement se fit ainsi entendre, alors que l'ingénieur tiré dans son bond. Claquement suivit d'un long sifflement poussé par le serpent qui se convulsa au sol, avant de cesser de bouger, ayant reçu le projectile dans l’œil.

Mais de son côté Séraphin ne semblait pas au bout de ses peines. Après s'être sèchement réceptionné, et probablement déboité l'épaule vu la douleur qu'il avait ressenti, il se rendit compte qu'à quelques mètres à peine, en face de lui, se tenait un humain, avec un bouclier. Bon sang un aventurier, il manquait plus que cela, ça se voyait à son équipement. Lui même n'avait plus sa tenue d'inquisiteur d'ailleurs, et s'il aurait pu se faire passer pour un autre aventurier pour éviter la confrontation telle n'était pas son intention, ne serait ce que pour éviter que les monstres de ces bois ne se trompent à son égard... Ainsi, bien que déchargée, il tendit son bras armé vers le jeune homme, alors que l'autre pendait lamentablement le long de son corps. D'une voix haletante, et marquée par la douleur il lâcha alors.

"Qui que vous soyez... Je ne saurai trop vous conseiller de rebrousser chemin maintenant..."
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Invité le Dim 29 Juin 2014, 03:33

Des heures...
Ca aurait pu être une heure, deux heure ou même trois heures, Cyd ne savait même pas combien de temps il était en train de marcher dans cette étrange forêt,non pas que cet endroit l'ennuyé, bien au contraire, cet endroit était incroyable, chargé de vibration magique en tout genre, de plante rare (qu'il prit soin de cueillir)....il avait même cru voir un arbre bouger un moment bien qu'il pensa que au mieux, c'était lui et que au pire, l'arbre était une dryade qui ne voulait a première vue, aucun mal à lui.
Toujours est il que son objectif premier, arriver au donjon, était perturbé par le fait qu'il ne trouvait pas justement ce fichu chemin...il avait beau faire le tour rien....gênant.
Et pourtant il s'était préparé, il avait fait deux trois repérage, récupéré de vielle carte de la forêt qu'il a essayé, pris des renseignement auprès de chasseurs qui avait pour habitude d'y aller (bien qu'ils l'avaient prévenu que c’était dangereux d'y aller )...Il était prêt...et pourtant, il était paumé:

"qu'est-ce que diraient mes soeurs en me voyant...."

Il finit par s'asseoir sur un vieux rondin non loin de là ou il était puis sorti la carte qu'il avait créer grâce aux informations glané un peu partout et commença a essayé de se repérer...puis s'arrêta....pour une raison simple en fait:

"Oh quel boulet ! j'ai oublié les marquage !"

Les marquages était très important pour un chasseurs...surtout dans une forêt, ça permettait de se repérer dans les labyrinthes, ruines ou forêt entre autre.....ce qu'il avait oublier de faire tout content qu'il était de partir a l'aventure !
Il était donc perdu, coincé dans une forêt maudite ou il trouverait surement pas tout de suite la sortie...première mission, déjà un raté...merveilleux
Cyd lâcha un profond soupire avant de fouiller dans son sac et sorti du pain et du fromage....Il était pour le moment perdu...autant manger un peu puis réfléchir à un moyen de sortir d'ici...au pire il recommencera une nouvelle expédition plus tard...lorsqu'il serait plus préparé.
Il pris donc un morceau de fromage qu'il accompagna de sa tranche de pain avant de regarder le feuillage en s'allongeant. Cette forêt ? réellement maudite, tout démontré le contraire, le feuillage était vert, les arbres semblait vivant, tout ici émanait la tranquillité,totalement contraire au forêt maudite qu'on lui racontait durant son apprentissage, des forêt ou tu avais l'impressions d'être toujours observé...bon c’était le cas ici mais rien ne semblait réellement dangereux...peut être des biches curieuse.. ou des dryades tout aussi curieuse qui se demandait ce qu'il fessait ici.
Bref un endroit tranq....

BLAM !

Un sursaut

C'était quoi ça !

Sans attendre plus de temps que ça, il courra vers l'origine du bruit, c’était pas bien loin, normalement il se souviendrait de l'endroit ou il  avait laissé ces affaires
Qu'est-ce que pourrait être ce bruit, c'était trop brutal pour être un monstre....trop mécanique...un aventurier ? Ou un monstre qui utiliserait de la technologie ou technomagie ?
Toujours est il que amis ou ennemi, il pourrait tirer des information de cette personne, comme par exemple ou se trouve la sortie de cette forêt

BLAM !

Un nouveau bruit, plus fort, plus proche, il enjamba un vieux tronc pourrissant avant d'arriver dans une deuxieme clairière, pensant au départ que c'était celle qu'il venait de quitter, il fut rassurer en ne voyant pas ces affaires ici et continua d'avancer...jusqu'a ce qu'il le vit

Il était petit, plus petit que lui...pas non plus un gobelin ou un farfadet ou un quelconque monstre, un humain de ce qu'il y avait de plus simple a vrai dire.....mais un humain dans cette forêt ! Qui était il ? un aventurier ? une personne perdu tout comme lui, un membre du clergé ? Pire , un monstre camouflé en humain ? Dans tout les cas, il devait rester sur ces gardes...tout en évitant de se montrer trop aggressif, de peur de l'effrayer justement.
Il pris donc une posture pas vraiment offensive, leste a vrai dire....bien qu'il activa son bouclier qui, n'ayant aucune energie magique, s'enclencha en arcanique. Si aggression , il devait avoir, ça ne serait pas de lui mais de son adversaire...bien qu'il ne semblait étrangement pas en état...surement un rapport avec les bruit puissants dans la forêt.


Alors qu'il compta commencer a parler, pour lui demander qui il était, ce fut son interlocuteur qui commença:

"Qui que vous soyez... Je ne saurai trop vous conseiller de rebrousser chemin maintenant..."

Une menace, il n'était pas en position dominante, loin de là...Il avait un bras qui pendait mollement le long de son corps et semblé plutôt pris de court...surement le résultat du à une attaque violente, Cyd, jeta un vif coup d'oeil non loin de l'homme et vit un serpent troué 
ça devait être ça l'origine sans aucun doute même.
Dans tout les cas, il avait un avantage sur son adversaire, il pourrait le mettre a terre sans soucis d'un coup de bouclier, certes il y avait le risque que son arme soit chargé, mais il y croyait pas trop...Mais ce n'était pas vraiment ce qu'il voulait. Il avait un avantage, celui de paraître sympathique à cette personne, et ainsi peut être glaner quelques information au sujet de cette forêt...mieux, du donjon surement.

Doucement mais surement, Cyd baissa son bouclier qu'il avait légèrement relève -au cas ou- et pris une posture plus pacifique avant de dire le plus calmement possible:

"Du calme du calme, je ne suis pas un ennemi, juste un chercheur a la recherche d'herbe rare ici qui a fini par se perdre....je ne suis pas dangereux. Par contre, votre bras n'a pas l'air d'aller, je peux vous aider si vous voulez, mon camp est pas loin d'ici"

Cyd ne savait pas si cela allait marcher, l'autre avait toutes les raisons d'être méfiant, mais d'un coté, la proposition de soigner une blessure qui risquerait de s'infecter n'était pas a exclure pour lui....a moins que ça soit un monstre, dans ce cas, il devra se défendre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Seraphin le Dim 29 Juin 2014, 23:34

L'homme qui lui faisait face... Une fois qu'il eut prit le temps de bien le détailler Séraphin dut s'avouer quelque peu perturbé. Pour tout armement il n'avait qu'un bouclier ! Certes il avait vu des individus faire des merveilles avec cet objet, arrivant à s’en servir tant comme une arme défensive qu'offensive, mais toujours ces individus manipulés une autre arme avec. En fait les seuls qu'il avait vu porter seulement des boucliers, c'était les écuyers ou les porte-écus, chargé de porter le bouclier de leur seigneur, et même eux avaient souvent un poignard pour se défendre le cas échéant ! Or le jeune homme qui faisait face à Séraphin n'avait rien d'autre que cette protection, et il n'avait d’ailleurs pas les atours du mage. Certes il savait que les pratiquants des arcanes pouvaient en vérité adopter bien d’autres tenues que celles avec lesquelles ils étaient souvent représentés, mais à vrai dire rien ne semblait trahir une quelconque disposition magique chez ce jeune homme.

Cela était peut être trompeur, et de fait il ne rangea pas son arme ... Mais tout comme l'individu lui faisant face abaissa son bouclier il fit de même avec son pistolet. La position qu'il adoptait semblait par ailleurs peu propice à la manipulation de sortilèges, mais de toute façon, avec un bras disloqué, Séraphin ne pouvait même pas espérer recharger son arme, ça serait en fait sa seule chance que cet individus ne soit pas agressif, ou bien assez faible pour qu'il le vainc avec la seule lame accrochée à son arme... Mais alors qu'il répondait à sa menace son interlocuteur ne paraissait nullement agressif. Pourtant l'ingénieur continuait à être méfiant, tout simplement parce que ses explications lui paraissaient bien peu convaincantes.

"On vient rarement se perdre dans la forêt maudite, encore moins seul. Qui plus est il existe des endroits bien plus fréquentables pour chercher des plants... Mais en même temps je doute qu'un aventurier soit assez sot pour prendre d'assaut le donjon Kanabo à lui seul."

Déjà qu'il y en avait d'assez idiots pour espérer triompher d'une tour ayant pu repousser des armées en étant qu'une demi douzaine...Mais de toute manière il se voyait mal décliner la proposition de soin. Il fallait impérativement remettre son bras au plus vite s'il voulait espérer faire quoi que ce soit si un danger survenait, et il était fort possible que ce dernier vienne encore de la forêt !

"Alors j'accepte ton aide, mais fais attention, à la moindre entourloupe, tu t'en mordras les doigts."

Il était peut être mal venu de persister à être menaçant, après tout lui même avait changé... Mais c'était tout simplement ancré dans sa manière de faire.
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Tunski le Mar 01 Juil 2014, 00:32

La notion de matin était quelque chose de très flou chez les farfadets. Ils pouvaient se montrer actifs toute la nuit et disparaître aux premières lueurs de l'aube. Ou bien ils pouvaient ne commencer à s'agiter vraiment que lorsque la journée bien entamée avait réchauffé l'air. Parfois encore, ils volaient en tous sens à l'heure où la rosée faisait son oeuvre. Mais à dire vrai, le réel mystère que quelques personnes avaient soulevé: les fées dorment-elles seulement ?
Voilà comment, de bon matin ce jour là, un certain Tunski voletait déjà à tire d'aile dans la forêt qui formait son foyer. Après tout c'était, en théorie du moins, son travail au sein du donjon.

Le garde forestier en herbes (enfin, pas littéralement parler, ça c'est un ami à vrai dire) faisait donc ce qui s'apparentait pour lui à une ronde de garde. Il ne savait pas bien de quoi il s'agissait, il avait entendu ça un jour d'un garde plus assidu dans son travail. Du coup, il se contentait de faire des tours dans la forêt. Oui, littéralement, des tours... Cela faisait maintenant bien trois fois qu'il repassait devant (ou à travers) les mêmes larges arbres qu'il saluait à chaque fois.
Ce passage pourtant fut différent. Pourquoi donc ? En passant tout proche d'une clairière qu'il connaissait bien, il fut surpris par un bruit étrange, tel le grondement du soleil. Oh, il ne fut pas alarmé plus que cela. Il faut avouer que la clairière était un terrain de troll-catch connu des usagers de la forêt, et qui sait comme une belle partie de troll-catch peut être bruyante, surtout si l'un des participants envoie l'autre dans les arbres...
Il continua donc sa ronde, persuadé qu'il ne deviait pas dévier du cercle s'il voulait faire son travail correctement, lorsqu'il aperçut du mouvement dans le buisson tout près.


"Il y a quelqu'un ?

Il s'immobilisa en l'air, la lance à la main, en attendant de voir de quoi il retournait...
avatar
Tunski

Masculin
Messages : 148
Expérience : 438
Métier : Garde forestier

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Archaël le Mer 02 Juil 2014, 01:09

Le petit être avait déjà fait plusieurs tour avant de s’arrêter devant moi, il ressemblais a un elfe miniature ailler avec de longues oreilles, il était armée d’une lance, il devait être familier de cette forêt. je m’avançais sous ma forme lupine, je me remétamorphosais en parti pour pouvoir parlé

"Bonjour je suis Archaël. Excusez-moi, je me …euh… promenais, dans cette foret maudite, et j’avais cru comprendre que les humain ne venait jamais ici, alors peut être pourriez-vous me renseigner sur le fait que ça sent la poudre, le sang et que ça empeste l’humain."

Je me tournai vers la clairière et m’avançais en grognant tout en retournant sous ma forme lupine. Ces humain avait fait deux grandes erreurs la première existé et la deuxième venir ici. Je ne détestais pas les humains mais je n’étais jamais contre une partie de chasse de temps en temps, ça ne tue personne, sauf les proies bien sûr.

Lors ce que j’arrivais dans la clairière je vis que les deux humains, ils ce faisaient face. Le blond tenait en jout l’autre humain, ils parlaient mais je ne prêtais pas attention à ce qu’ils se disaient. Le pocesseur de l’arme à feu avait l’air mal en point, s’il n’était pas armé il aurait constitué une proie facile. L’autre ne possédait qu’un bouclier et quelque pièce  d’armure. Le blond baissa son arme.je sorti de l’ombre et me dirigeai vers mon futur casse-croute


Dernière édition par Archaël le Ven 17 Oct 2014, 21:07, édité 1 fois
avatar
Archaël

Masculin
Messages : 23
Expérience : 85
Métier : mercenaire (mais veu devenir coutelier)

Feuille de personnage
Niveau:
5/40  (5/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Invité le Jeu 03 Juil 2014, 04:00

Cyd sourit, bien qu'il était méfiant, ce qui était compréhensif, il était coopératif, c’était parfait.
Il s'approcha donc de l'autre humain tendant sa main rassurante, pour l'aider lorsqu'il eut une drôle de sensation, comme si quelqu'un le regardait...bon certes, c'était habituel dans cette forêt, entre les animaux et les monstres inoffensifs , on ne pouvait pas ne pas se faire voir. Mais là, c'était différent, presque effrayant...une sensation, tels une toile en fonte, venait de se poser:


Dis moi...je sais que ça peut paraître débile comme question, mais tu es bien venu seul ici hein ?


Malgré qu'il posa la question de manière calme, il était inquiet, de nouveaux ennemi...c'était pas prévu, pas prévu du tout. Sans attendre la réponse, il baissa le bras et le rapprocha de sa sacoche contenant des gemmes élèmentaire, il en sentit une terreuse...ça devrait suffir


*CRACK*


Une branche venait de craquer, d'un coup, Cyd se retourna vers l'origine du son...et s'immobilisa.
Il connaissait beaucoup , connu comme inconnu: Gobelin, orc, slime, lamia....mais là c'était une créature connue de tous, fessant trembler les proffesionnel comme les néophytes.
Un loup garou.
Il recula de quelques pas, prudent, se rapprochant de son peut-être co-équipier:


Laisse moi deviner, je suppose que ce ne sont pas des amis a toi hein ?


Il se mit ensuite en position, regardant son peut-être allié qui semblait surement mieux préparé que lui a ce genre de problème

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Seraphin le Mar 08 Juil 2014, 01:12

La question de son congénère arracha un sourire à Séraphin. Il pouvait le comprendre, car après tout cela devait autant le surprendre que l'ingénieur de voir un autre humain s'aventurer seul dans la forêt maudite ! D'autant plus qu'il n'avait pas les mêmes raisons que lui de se sentir en une relative sécurité en ces lieux. De fait, ce fut avec une amabilité des plus grandes qu'il répondit à son interlocuteur.

"En effet. Sinon crois moi je n'aurai pas eu besoin d'accepter ton aide !"

Le jeune homme eut un bref éclat de rire, se tournant afin de présenter son épaule démise à son camarade... Mais il s'avéra rapidement que l'inquiétude de ce dernier était justifiée, un craquement, tout proche, et ce n'était surement pas une bête sauvage, ces dernières ne se seraient pas approchés des deux humains comme cela, ou alors aurait fait preuve de davantage de discrétion. Quant à la possibilité qu'il s'agisse d'un autre humain, elle était minime, il s'agissait plutôt d'un monstre donc...Et ce dernier ne tarda pas à se dévoiler. A sa silhouette il était aisé de deviner quelle était sa nature, et à sa façon de se tenir et de venir sans un mot il ne semblait pas des plus amical !

Ainsi, il ne fit guère de formalité en voyant l'autre humain s'approcher de lui, visiblement inquiet, et à juste raison ! Parmi les êtres haïssant les humains dans le donjon, des lycanthropes étaient les plus virulents. Il ne serait pas de trop de deux pour éviter que le pire n'advienne.

"Pas vraiment... Je doute qu'il soit venu là pour taper la causette..."

Néanmoins il serait préférable d'éviter un affrontement, il en avait bien conscience, ainsi en dépit du fait qu'il avait tendu son bras armé vers le loup-garou, quand bien même il ne pourrait pas tirer, il s'adressa à lui d'une voix forte.

"Qui que tu sois, arrête toi là, quels que soient tes intentions. Si elles sont pacifique tu n'as pas besoin de t'approcher plus et sinon... Eh bien tu n'as nul droit de le faire, les règles du donjon sont claires ! Nul dommage ne doit être fait à des humains qui n'ont présentés aucune intention hostile, et toute agression physique sur un membre du donjon est prohibé !"


C'était pour cela que lui même n'avait au final manifesté nulle intention hostile à l'égard de Cyd une fois que ce dernier se soit montré pacifique. restait à espérer que le lycanthrope comprenne ses propos...Et pour les renforcer il passa son bras valide, celui bandé, en dessous du déboité et s’en servit pour le redresse en un grognement de douleur, et ce pour présenter sa paume, marquée par la cicatrice du pacte passée avec Shiru.

"Et voilà la preuve de mon appartenance à la tour ! Moi, Séraphin, ingénieur du donjon, te préviens des risques que tu cours si tu ouvres les hostilités !"

Cela calmerait n'importe qui...A moins qu'il ne se comporte en bête fauve, ce qui n'était pas impossible avec un lycanthrope. Il était aussi possible qu'en ayant la preuve de son appartenance au donjon Cyd se retourne contre lui, mais en ce cas il ne ferait pas le poids seul face à un lycanthrope.

Mais quoi qu'il advienne, il était prêt !
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Tunski le Mar 08 Juil 2014, 10:51

La réponse à la question du follet vint rapidement lorsqu'un loup s'avança hors des ombres de la forêt. Loup qui devint rapidement plus longues-jambes que quatre-pattes, toujours avançant vers lui. Rassuré, le garde forestier voyant qu'il avait bien affaire à un monstre et non à un envahisseur se préparait à repartir, écoutant à peine ce que lui disait l'autre.
Puis il tiqua et s'arrêta net, en l'air, à presque 2 mètres de hauteur.
Il se tourna lentement vers Archaël, un sourire carnassier sur les lèvres.


"L'humain ?..."

--------------------------

Après avoir perdu le loup-garou une fois ou deux, ayant voulu aller trop vite ou ayant tourné sans raison, Tunski arriva enfin en vue de la clairière aux deux humains. Son compagnon lupin venait tout juste des se révéler à leurs yeux, mais sans agir pour autant.
Deux humains ! Dans sa forêt ! Le farfadet était hors de lui ! Comment osaient-ils ?
De l'obscurité des arbres, un cri de guerre retentit.


"Mort aux cupides !!!!!!"

Le garde fila droit vers Seraphin, qui en plus était armé ! Il volait en ligne droite jusqu'à... un gros tronc d'arbre...
Tronc dont il émergea de l'autre côté un clignement de paupière plus tard, comme s'il n'avait pas existé, lance à la main. Il n'écoutait pas le moins du monde les paroles de ce dadais-là. Seul lui importait son envie irrépressible de les voir gisant dans leur sang.
Il lança sa sagette droit vers l'épaule gauche de l'ingénieur, celle qui lui faisait face, avant de dégainer sa dague empoisonnée l'instant suivant. Ce n'était pas la première bataille pour Tunski et il savait bien qu'il ne rentrait pas dans la catégorie de la cavalerie lourde qui charge l'arme au clair sans craindre la moindre contre-attaque. Aussi son vol rapide était-il parfaitement chaotique, il allait en tous sens sans s'arrêter un instant afin de combler la distance entre ses adversaires et lui.
Arrivé au corps à corps, il effectua presque aussitôt un piqué vers le sol, esquivant de justesse une rencontre inopinée avec le bouclier de Cyd. Et au sol, il disparut sans autre forme de procès. Il était tout simplement entré dans une racine, fusionnant avec l'arbre et pouvant reparaître n'importe où et n'importe quand.
avatar
Tunski

Masculin
Messages : 148
Expérience : 438
Métier : Garde forestier

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Archaël le Dim 13 Juil 2014, 16:42

L’humain Séraphin venait de s’adresser à moi. Il faisait partie du donjon. L’autre humain par contre ne devait pas en faire partie vu sa réaction à mon arriver.

J’arrêtais d’avancé tout en me tournant vers Séraphin. Je me métamorphosait juste assez pour pouvoir parler distinctement.

« Bonjour Séraphin, tu fais apparemment partit du donjon, je ne te ferais donc aucun mal, par contre ton compagnon, lui, n’a pas l’aire d’en faire partit, or en venant ici, armer, il fait preuve « d’intentions hostile ». »

Je fus surpris, le petit être venait d’engager le combat, en se lançant sur Séraphin. Mais que faisait-il, il n’avait rien écouté cet humain n’était pas un ennemi, en tout cas pas pour l’instant.

 Comment un si petit être pouvait vouer une haine si grande envers toute une espèce ? Quoique nous parlions de l’espèce humaine la ou les autres espèces vivait en accord avec leur habitat en créant un écosystème les humains se contentent d’exploiter les ressources de leur environnement avant de changer d’habitat, les seul autres créatures agissant de la sorte sont les nuisible, donc les humains sont des nuisible, et qui ne déteste pas les nuisible.

Si Séraphin faisait partie du donjon il devait y avoir une bonne raison, il devait être plus puissant que ce qu’il laissait paraitre. Si il se mêlait au combat allait beaucoup me plaire, surement plus que son issue.

Je repris ma forme lupin, je souriais en pensant au fait que comme le petit être avait engagé le combat je ne risquais plus aucune sanction, je me devais d’aider mon « camarade » en cas de danger. Je décidais donc que je ne ferais rien sauf si le petit être était en danger.


Dernière édition par Archaël le Ven 17 Oct 2014, 21:08, édité 1 fois
avatar
Archaël

Masculin
Messages : 23
Expérience : 85
Métier : mercenaire (mais veu devenir coutelier)

Feuille de personnage
Niveau:
5/40  (5/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Invité le Mar 15 Juil 2014, 03:50

ça se passait mal, un truc lumineux venait de passer a coté de lui pour arriver dans l'arbre, une attaque magique ? Non, l'attache n’était pas en ligne droite et ne fessait pas non plus d’éléments elliptique...peut-être un autre monstre ? Toujours est il qu'il avait disparu après avoir tenter d'attaquer l'ingénieur et le bouclier de Cyd, ce n'était donc plus un cas à gérer pour le moment.
L'autre par contre, était plus problématique, peut être même le problème majeur pour le moment.
Un lycan, un loup garou se tenait face a eux et mise a part le fait qu'il avait révéler l'affiliation de Séraphin, faisant de lui un ennemi potentiel supplémentaire, il se tenait face a eux, prêt a attaquer...

Que pouvait'il faire, en cet instant, il n'avait clairement pas l'avantage, attaquer serait stupide, il se ferait surement déchiqueter...néanmoins, le lycan était prêt a bondir, il n'avait pas encore bondit, il pouvait encore utiliser une capacité qui lui était propre, une capacité qui lui avait permit de survivre à ses soeurs.

La diplomatie:

Je ne suis pas agressif, la preuve je n'ai qu'un bouclier pour me défendre et je souhaite juste aider l'un de vos confrère , il s'est bléssé, voyez ?

Rapidement, il pointa le bras déboîté de Séraphin,il n'avait pas vraiment d'autre choix pour le moment, il devait brosser les poil des belligérant pour mieux fuir...ou alors mieux les berner qui sait.

[hrp]vais ptetre éditer un peu mais concrètement c'est ça , fait un truc Tsunki U_U[/hrp]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Seraphin le Jeu 24 Juil 2014, 02:01

Toute l'attention de l’ancien inquisiteur étant dédié au lycanthrope il remarqua l'effort qu'il fit pour adopter, brièvement, une forme plus humaine afin de pouvoir parler. Mais quels mots... Des mots emplie de rage et de hargne, d'une mauvaise foi propre aux bellicistes. Lui même s'il avait constaté que son interlocuteur avait été armé aurait cherché à le maîtriser, mais avec un simple bouclier... C'était tout simplement ridicule. Séraphin n'y connaissait peut être rien en magie, mais il paraissait fort peu probable que cette targe s'avère être un artefact magique qui puisse avoir d'autres usages que défensifs.

Mais avant qu'il ne puisse répondre de façon acerbe à la bête sauvage il dut faire face à un autre problème, une voix glapissante par dessus l'épaule du lycanthrope, il ne pu nullement réagir face à l'éclat verdâtre qui le chargea, tournoyant autour d'eux sans avoir fait quoi que ce soit si ce n'était attiré leur attention, enfin si... Du coin de l’œil l'humain pouvait voir une sorte de petite aiguille planté dans sa tunique. Qu'est ce que ça avait été que ça ? Difficile de savoir, mais il penchait pour un membre du petit peuple vu la chose... Mais il semblait avoir disparu, et aussi agressif soit il Séraphin n’oubliait guère que la principale menace restait le lycanthrope. Il n'aimait pas le regard de ce dernier par ailleurs, il semblait attendre quelque chose, une faille, un prétexte pour ouvrir la chasse, qui serait peut être plus dangereuse qu'il ne l'escomptait.

Mais au moins Cyd eut il la bonne réaction de ne pas s’enflammer à l’intervention de ce petit être, continuant à faire preuve de ce même calme qu'il avait affiché avec lui, et lui même hocha la tête pour confirmer ses dires, reprenant d'une voix plus acerbes, pouvant se le permettre.

"S'il avait été agressif il ne serait pas en train de te parler ni de me soigner. Ouvre un peu les yeux lycanthrope plutôt que ton ventre et tout ira bien pour tout le monde, pour nous, pour toi et ton... Ami ?"


La question se portait bien sûr quant àla chose qui les avait assailli...
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Tunski le Mar 29 Juil 2014, 22:06

hrp:
A virus 3, le poison de Tun n'a rien de mortel pour une créature de taille humaine. Pour un humain lambda, ça se traduit surtout par des vertiges et des spasmes. Rien de grave en soi, mais assez handicapant.

Une rage sourde embrumait l'esprit du farfadet en ce moment. La perspective de débarasser cette terre de deux humains était fort réjouissante. Cela ne faisait certes qu'une infime goutte d'eau en moins dans son océan de vengeance, mais n'oublions pas la taille qu'avait une telle goutte pour un si petit être.
Aussi, alors qu'il observait les alentours depuis le point de vue très particulier qu'est celui de l'arbre avec lequel il s'était lié, il était tout entier focalisé sur sa prochaine attaque. Il ne prêta aucune attention aux mots échangés. En revanche, il vit que tous deux faisaient face au loup-garou, ce qui lui donnait donc une occasion parfaite d'agir.

Emergeant du tronc sans un bruit, Tunski s'élança à vive allure vers le dos exposé de l'humain le plus proche: cet aventurier au bouclier. Le follet était une part de l'esprit de la Forêt à qui elle choisit de donner personnalité et forme physique. Ainsi, au sein même de ces bois, il était capable de percevoir les volutes de magie sylvestre qui flottaient dans l'air, omniprésents. Et il voyait aussi les lieux où elle était absente, repoussée par une autre magie que l'on avait artificiellement introduite. Le bouclier de Cyd brillait de cette aura étrangère à la forêt, signe supplémentaire pour l'elfe ailé du danger qu'il représentait.
Il fila droit devant lui, ses ailes avalant la distance trop vite pour que leur bourdonnement ne le trahisse trop tôt. Ainsi arriva-t-il devant la nuque offerte de l'aventurier et, sa dague brandie, il asséna un coup de toute sa puissance. Et même si vous avouerez qu'il y a bien pire qu'une épine de 3 cm plantée dans le coup, les choses sont tout autres lorsque celle-ci lui du suc venimeux offert au farfadet par quelques plantes empoisonnées. La dague n'était guère impressionnante et ses blessures ridicules, mais elles suffisait toutefois à inoculer ce venin à la plupart des créatures.
Fier de lui, Tunski bomba le torse, ayant à son sens prouvé une fois de plus quel puissant guerrier il faisait.
avatar
Tunski

Masculin
Messages : 148
Expérience : 438
Métier : Garde forestier

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Invité le Sam 09 Aoû 2014, 02:03

"Aie !"


Cyd se tint la nuque , qu'est-ce qu'il l'avait toucher, une mouche ? un animal de la forêt ? Peut être le truc lumineux qui sait...Dans tout les cas, ce n'était guère très important.
La situation avait légèrement évoluer mais sans plus , le Loup continua de nous regarder, immobile, pret au combat, malgré les dire de son confrère qui semblait bel et bien faire parti du donjon de monstre, il cherchais surement une ouverture...ou peut etre pas au fait, peut etre qu'il attendait juste une aggression de la part du jeune homme au bouclier...si c'était ce cas là, il allait être déçu, Cyd ne comptait pas se battre, il avait aucune chance.
La situation d'ailleurs le fit rire interieurement, ça lui faisait penser a une histoire que les chsseurs aimait se raconter: Deux ennemi se regardait...tout deux acculé et voulant en finir mais ne bougeant pas à cause du fait que entre les deux se trouvait une arme qui pouvait tuer l'ennemi...Cyd ne se souvenait pas de la fin...mais il trouvait que ça concordait bien avec les évènement.

C'était donc un statu quo, personne comptait bouger pour le moment et cela pouvait durer un moment....Sauf que en fait non. Cyd ne le savait pas encore mais la taillade qu'il reçu venait d'être assené par le truc lumineux et ce truc lumineux venait de lui asséner une attaque empoisoné.

Cyd donc commença a voir le monde se dédoubler, qu'est-ce qui lui arriver ? Le loup avait lancer un sort ? son "allié" l'avait piégé ?Il commençait a tituber...le Loup allait surement en profiter..il devait s'en remmettre vite.

Je me sens...pas très bien...

Il leva son bouclier, comme pour demander de l'aide
Un symbole d'aggression pour quiconque voulait une raison pour frapper

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Seraphin le Ven 15 Aoû 2014, 23:33

Le loup-garou ne réagissait pas, ce qui rassurait un peu Séraphin. Ce genre de créature était bestial, et quand bien même elles travaillaient ne meute, la ruse n'était pas leur fort. S'il n'attaquait pas maintenant, c'était que les mots des deux humains avaient dû l'apaiser quelque peu. En tout es attaquer serait une erreur dans tout les cas, s'il perdait il ne ferait qu'en payer le prix, mais quand bien même il remportait la victoire, il serait allé à l'encontre des règles du donjon, et pour cela il serait sévèrement puni. Ainsi, malgré sa posture pour le moins agressive, Séraphin commença à abaisser son arme en un signe de détente, afin d'apaiser la tension présente. Une fois cela fait il prit à nouveau la parole afin d'en finir.

"Recule lycanthrope... Cela ne te regarde plus. Si tu veux, je m'assurerai que l'inconnu reparte et quitte les frontières du donjon, mais pour cela ta présence et ton agressivité ne sont pas nécessaire. Au contraire, elles sont plus gênantes qu'autre chose. A ton avis, combien de morts faudra t-il encore au mien avant qu'il ne se décide à envoyer leurs armées dévaster le donjon ? Tu l'ignores, et moi aussi, mais n aucun cas il est bon d'en ajouter un de plus."

En tant qu'ancien inquisiteur Séraphin le savait pertinemment. Si les humains déployaient la totalité de leur force, même Oni Ni Kanabo ne pourrait pas tous les défaire. C'était simplement parce que l'Eglise savait avoir plus à y perdre qu'à y gagner qu'elle ne faisait pas cela, mais à chaque fois qu'un homme ne revenait pas du donjon après en être parti à l'assaut, le gain à gagner pour les humains semblait croître, et la menace devenir plus conséquente... Mais alors qu'il songeait à cela il entendit Cyd crier de douleur, et peu après tituber. Que se passait il ? Il n'avait pourtant aucune blessure visible, et le lycanthrope ne paraissait pas avoir fait preuve de magie, sans quoi il s'en serait sans doute également servi sur l'ingénieur ! Inquiet ce dernier s'avança vers son congénère, alors que ce dernier levait son bouclier.

"Tiens bon ! Qu'est ce qui t'arri..."

Il n'acheva pas sa phrase, alors que contournant son bouclier il posait sa main libre sur l'épaule de l'aventurier. Il avait songé à garder un œil su le lycanthrope, histoire qu'il n'en profite pas, mais alors qu'il parlait il l'avait vu... Le petit être, le farfadet qui voletait tout proche de Cyd... Le probable coupable de l'état présent de ce dernier ! S'emportant l'humain donna un coup rageur de la lame fixée à son pistolet pour essayer d'atteindre l'être féerique, lâchant sèchement.

"Bande de fous ! Est ce que vous allez au moins m'écouter ? Tout comme j'ai su écouter un des vôtres !"

Sa hargne n'était nullement feinte. Il savait pertinemment que tout comme chez les humains il existait des individus horribles, aveuglés par leur hargne... Mais il avait espéré jusqu'à ce jour ne pas en rencontrer à Kanabo.
avatar
Seraphin

Masculin
Messages : 213
Expérience : 665
Métier : Inquisiteur

Feuille de personnage
Niveau:
21/40  (21/40)
Race: Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Archaël le Jeu 16 Oct 2014, 00:55

Séraphin parlait. « …A ton avis, combien de morts faudra-t-il encore au mien avant qu'il ne se décide à envoyer leurs armées dévaster le donjon ?...» *combien d’homme tuer avant une guerre… pas assez à mon gout*

Il me regardait tout en réfléchissant. Pendant ce temps j’observais le petit être s’agiter. L’humain s’effondras, qu’avais fait la petite créature, il l’avait empoisonné.

Séraphin venait de s'énerver

Plusieurs choix s’offrait à moi soit je repartait tranquillement et on ne pourrait rien me reprocher car je n’avais nullement participer à l’affrontement qui soit dit en passant ressemblais plus à une mise à mort qu’a un affrontement, sinon je pouvais aider le petit être a éliminer les deux humains ce qui serait normal de ma part dans la plupart des situations mais séraphin me cosserait des problèmes ou dernière solution je pouvais aider les humains.

Je décidais d’opter pour cette solution car le petit être m’avais frustré en mettant hors d’état de nuire l’humain sans me laisser combattre. Il m’avait privé d’une proie je le priverais donc d’une proie, je me contentais d’appliquer la loi du talion.

Je me dressais sur mes pattes arrière en prenant une forme nettement plus humaine.
Je m’approchais lentement de Séraphin tout en perlant.

« Séraphin calme toi je suis dans votre camps, pour l’instant du moins, ton compagnon n’a pas l’air d’aller bien, il serait peut être judicieux de ta part de l’amener au donjon pour le soigner, je ne connais pas la létalité des poisons utilisé par le petit être, donc je serais toi si je ne voulais pas ajouter une perte humaine à la longue liste déjà existante. Quant à toi petit être tu devrais essayer de refréner ta colère pour l’instant je n’ai que peu de prétexte pouvant justifier ton élimination alors s’il te plait ne m’en donne pas, en tuant un membre du donjon »

J’étais bien décider a accompagner les deux humains jusque au donjon pour leur éviter un maximum de problèmes le premier étant pour l’instant le petit être.
avatar
Archaël

Masculin
Messages : 23
Expérience : 85
Métier : mercenaire (mais veu devenir coutelier)

Feuille de personnage
Niveau:
5/40  (5/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Tunski le Sam 18 Oct 2014, 13:23

La fierté enfla encore dans le coeur de Tunski lorsqu'il vit, de derrière, l'humain commencer à suer et à trembler. Son attaque faisait enfin effet ! Et voilà maintenant qu'il chancelait. C'était pas trop tôt, il avait failli attendre ! Un bref coup d'oeil au sol fit naître un large sourire sur le petit visage: un large pavement d'orties attendait Cyd, impatient que celui-ci vienne tomber dans ses bras urticants.
Mais il déchanta vite... Alors que l'aventurier s'aprétait à s'étaler au sol pour le plus grand plaisir du farfadet, voilà que l'autre humain au pistolet avait décidé de le rattraper... Décidément, ils n'avaient aucun humour ces gens, ils ne savaient pas apprécier une bonne blague. Il essaya même de le faucher de la lame de son arme, mais il suffit d'un petit coup d'ailes au pilliwiyggin pour se placer hors de portée du métal.


"Bande de fous ! Est ce que vous allez au moins m'écouter ? Tout comme j'ai su écouter un des vôtres !"

"Sauf que les tiens ne savent pas écouter ! Les fées voulaient parler aussi. Elles ont été les premières à brûler !"

La fierté l'avait quitté, c'était désormais la colère et la douleur des souvenirs qui déformaient ses traits. Comme à chacune de ses rencontres avec des humains, la nuit douloureuse de la bataille de Mistë lui revenait en mémoire et il revoyait les visages de tous ceux qu'il avait vu mourir sous la lune de feu. Il ne comptait pas écouter, il ne comptait pas voir cette forêt aussi brûler.
Même le lycan, avançant vers le malade, voulut lui faire la morale. Il menaçait même de l'éliminer ? Il était gonflé celui-là ! Qu'il essaie donc !


"La Forêt a imposé Ses lois il y a longtemps ! Les cupides sont des ennemis des monstres et n'ont pas le droit d'être sous Son ombre. Ses défenseurs sont chargés de respecter ces règles. Je remplirai ma mission !"

Mais même Tunski savait reconnaître une situation défavorable. Il savait qu'il n'avait aucune chance contre eux. Sans donner plus d'avertissement, le follet fit volte-face et disparut parmi les arbres, bien décidé à prévenir d'autres défenseurs plus grands et nombreux.
avatar
Tunski

Masculin
Messages : 148
Expérience : 438
Métier : Garde forestier

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aventure compagnon, je suis parti vers le donjon... (libre)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum