Quand les crocs noir et ceux de la lune se rencontrent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand les crocs noir et ceux de la lune se rencontrent...

Message  Engar le Mar 03 Avr 2012, 13:34

Un nécromant ça étudié des morts, ça avait donc besoin de cadavre plus ou moins frais et ça voulait être discret, de fait où pouvait on s'établir discrètement, contrairement au cimetière, et trouver des corps à foison dont la disparition passeraient inaperçu ? Pour un habitué du donjon comme Crocs noirs la réponse était évidente. La crypte ! D'autant plus qu'il lui arrivait de se servir de ce lieu comme entrepôt pour certains produits... Délicats. Ceci dit cela le surprenait qu'il n'ait dans ce cas ressenti aucune énergie magique suffisamment importante pour réaliser le miracle dont il avait été témoins, peut être le mage avait il été assez doué pour en annihiler les ondes et tout ce qui pouvait permettre de le détecter. Cependant le seul point noir cependant de cette brillante déduction concernant la localisation du nécromant était de taille ! Car le sortilège de réanimation avait également affecté ce lieu. Certes ce n'étaient pas tout les morts qui s'étaient relevés, certains étant dans un état trop pathétique pour faire quoi que ce soir, mais le nombre de zombies, goules, squelettes animés et autres revenants restait néanmoins conséquent, cependant deux raisons permettaient à crocs noirs et à ses hommes de pouvoir traversé les lieux sans être inquiété. Premièrement, cet endroit était la résidence de nombreux non-morts "conscient" et ces derniers luttaient à force de crocs et d'armes rouillés pour repousser leurs voraces et envahissants cousins provoquant ainsi un chaos indescriptible dont les humains profitaient. Secondement Crocs noirs était quelqu'un de prévoyant et il avait pris soin d'amener, en plus d'autres objets, une broche doré représentant un soleil qu'il arborait sur le torse. Cet objet avait été conçu par des paladin spécialisés dans l'éradication des non-morts et qu'ils confiaient, avant que leur n'ait été dissous, à leur oracle afin que selon leur doctrine << jamais la corruption ne pose les yeux sur elle>> ce qui signifiait d'un point de vue pratique que toutes créatures sans réelle conscience et animée par une magie malfaisante ne pouvait "voir" ou "sentir" le porteur du bijou ainsi que ceux qui l'entouraient dans un rayon de cinq mètres. C'est pourquoi la plupart des revenants ne faisaient qu'au pire les frôler sans leur prêter attention, lui et les trois hommes qu'il avait emmené afin de porter des torches qui illuminaient la sombre zone et pourraient servir à transporter ce que convoitait Crocs noirs, si la chose devait être particulièrement volumineuse, en espérant déjà qu'il y ait bien un artéfact qui ait contribué à cet événement. Quant à ceux qui ne faisaient pas partie de la "plupart" il s'agissait des "conscients" qu, surmontant leurs dégouts des hommes, les appelait à les aider dans leur lutte, injonction auxquels le ruffian n'obéit nullement... Non en vérité si ce n'était les craintes irraisonnés de ses hommes Crocs noirs dirait que tout se passait pour le mieux.

"Euh, chef..."

"LA FERME CRÉTIN ! Je vous ai déjà dit que vous ne risquiez rien si vous ne vous éloigniez pas de moi !"

"Euh c'est pas ça..."

"QUOI ALORS ?"


"....Pourquoi les revenant s'affrontent ? Enfin je veux dire... J'ai toujours entendu dire que les non-morts se bouffaient pas entre eux à cause de l'odeur. Je veux bien comprendre que ceux qui "vivent" ici sont intelligents, mais les autres on l'air bien débiles."

"Regarde toi dans un miroir. Tu verras bien pire !"


La pique lancée par le plus petits des ruffians souleva un éclat de rire de sa part et de celle du comparse qui n'en état pas la victime, mais ce on discordant fut brusquement interrompu par le claquement du pieds de son chef contre le postérieur du moqueur qui manqua de peu de se retrouver dans les bras d'une mariée qui avait depuis longtemps perdu sa prime fraicheur. Une fois que le nabot se fut ressaisi et que l'ordre fut rétabli lem eneur répondit à son subordonnées d’une voix très docte, fier d'étaler ses connaissances.

"Il est vrais que les non-morts ont pour sens principal l'odorat, mais c'est surtout le cas des "sauvages" car les "conscients" gardent leurs autres sens et les "asservis" par la magie, comme ceux ci, se reconnaissent entre eux en "identifiant" l'énergie qui les a ramené à la vie et attaquent tout ceux qui ne sont pas empreint de cette énergie, obéissant également à celui d'où provient l'énergie. ce qui explique la possibilité de conflit entre nécromants."

En vérité cela n'était que spéculations évoquées par certains mages, mais au moins ce discours avait eu le mérite de fermer le claque merde des hommes de Crocs noirs, ces derniers n'osant en aucun cas l'interrompre dans ses monologues, jusqu'à ce qu'ils aient atteints une porte de métal en trop bon état pour faire partie de l'édifice d'origine. un des brigands en l'apercevant tenta derechef de l'ouvrir, mais il en fut empêché de justesse par son chef.

"Idiot. C'est peut être piégé et surement verrouillé."

Et ans rajouter un mot il s'agenouilla près de la serrure, sortit sondes et crochets et se mit à l'ouvrage alors que ses hommes faisaient le guet par pure formalité... Du moins jusqu'à ce qu'un mouvement vif, trop pour qu'il soit du à un revenant, se fit dans les ombres.

"Il y a quelque chose chef..."

... Ce dernier, certain qu'il s'agissait de paranoïa de la part de ses hommes resta concentré sur sa tache. De toute manière s'il y avait un imprévu il avait largement de quoi l’accueillir.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les crocs noir et ceux de la lune se rencontrent...

Message  Sélèna Moonlight le Mar 17 Avr 2012, 21:47

Si le temple ne renfermait aucun indice sur ce nécromant, il fallait que j'essaie ailleurs. Je partis donc immédiatement vers les étages inférieurs de ce bâtiment, le pendentif toujours autour du cou. Une fois en bas, je me laissais guider par les odeurs morbides pour rejoindre ce qui devait être une crypte, et un habitat pour tous les nons-morts non guidés par ce sortilège. Et là, la bataille faisait rage. Si cela me procurait une certaine couverture, puisque personne dans une bataille ne fait attention à la louve que j'étais, il fallait que je fasse preuve de prudence: un coup est si vite arrivé. Cela dit, les cadavres animés par le sortilège me regardaient quand même et semblaient vouloir m'attaquer si je croisais leur route, et j'entendis plusieurs undeads normaux me dire de m'en aller. Mais cette forte concentration de revenants me faisait penser que j'étais sur la bonne voie.

Mon odorat était saturé en ces lieux, je devais me faire violence pour ne pas être nauséeuse avec toutes ces odeurs de chair en décomposition avancée. Et en ce qui concerne les bruits, entre les grognements, les coups d'épées, de masse, de bras... il était difficile d'entendre quelque chose. Et entendre quoi d'ailleurs? Je me posais la question quand justement, j'entendis quelqu'un crier. Et une voix propre, bien vivante. Suivi d'ailleurs par un deuxième cri. Les deux étaient visiblement lié à la colère, mais avec la bataille qui déformait tout, impossible de comprendre ce qui se disait. Cela dit, je tentais de suivre cette piste. C'était mieux que rien.

Finalement, après avoir évité quelques escarmouches entre les deux camps d'undeads, je finis par capter une odeur différente. Et ce que je sentis me hérissa la fourrure. Humains. Je suivais la piste de plusieurs humains, au moins trois. Difficile de les séparer dans cet environnement olfactif. Finalement, j'arrivais à proximité d'eux. Tout du moins, c'était ce que je pensais au vu de la source de lumière qui émanait, et j'eu bientôt confirmation. Quatre humains, dont un qui semblait être affairé sur la porte que les autres gardaient. Et à voir leur comportement, ils étaient là pour la même raison que moi... Je poussais mentalement un juron. Ce n'était pas mon ordinaire, mais être prise de vitesse et en plus par de stupides humains... Cela avait tendance à me mettre hors de moi. Et j'étais tellement occupée sur eux que j'en oubliais la prudence, et c'était un grognement rauque qui m'avertit juste à temps qu'un décharné avait jeté son dévolu sur moi.

Je fis un bref écart alors qu'il voulait tomber sur moi. A la place, il se retrouva à terre, et je n'eu plus qu'à sauter sur lui et à attaquer son cou avec mes crocs.


"Il y a quelque chose chef..."

Mince... Repérée. Je finis de séparer la tête du corps de ce cadavre avant de retourner me mettre à l'abri des regards de ces humains. Mais à l'absence de réaction immédiate, j'en déduisit que le chef en question était celui occupé sur la porte, et qu'il n'avait que faire de ce que disait ses hommes. Je continuai donc mon écoute, tout en restant attentive à l'arrivée potentielles d'autres marcheurs décharnés. Inutile de prendre des risques supplémentaires.

C'est quand même le genre de situation précise où je pouvais regretter d'avoir une fourrure aussi claire...
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les crocs noir et ceux de la lune se rencontrent...

Message  Engar le Mer 18 Avr 2012, 18:19

"Mais je vous jure Crocs noirs que..."

Un grognement de la part du ruffian fut suffisant pour fermer le clapet de son sous fifre, bon déjà un point positif il n'y avait pas de pièges, mécanique ou magique, mais la serrure était complexe et même s’il était sur le point de la débloquer il ne souhaitait nullement risquer de tout faire rater pour des bagatelles... Bon il avait d'autres crochets, il pourrait donc réitérer, mais ses hommes, eux, allaient bientôt craqués et il préféraient en pas avoir à opérer de manière aussi délicates sans avoir personne pour surveiller ses arrières. Enfin, parmi les claquements de dents de ses hommes se fit entendre un déclic très clair annonçait qu'il avait réussi. Il se releva, un sourire satisfait aux lèvres puis, après avoir regardé un instant derrière lui pour vérifier les dires de ses hommes le cas échéant, sans succès, il poussa la porte qui s'ouvrit en un long grincement qui n'aurait pas manqué d'alarmer les gardiens de ces lieux s'il ne s'agissait pas de non morts écervelés. Cependant malgré l'artéfact répulsif qu'il portait sur lui il fit signe à un de ses hommes de passer devant lui, nul ne pouvait savoir ce qui avait été contenu derrière cette porte depuis autant de temps.

La pièce qui se découvrit ainsi à eux, éclairé par de ombreuses torches consumées à moitié, se révélait semblable à nombres de salle d'études, les murs étaient recouverts de rayonnage de livres, dont la couverture rouge sanguin ou noir de la plupart laissé deviner qu'il s'agissait d’ouvrage de démonologie ou de nécromancie, probablement banals en vérité pour la plupart, près du mur était aligné un établi, une table d'alchimie, une autre d'enchantement et enfin un bureau désordonné où les feuilles volantes se disputaient avec les enveloppes et le matériel d'écriture, à croire que ces mages étaient tous calqués sur ce modèle et que bien rare était ceux capable d'originalité... Et il s'avérait que le responsable de l'éveil des morts en était un peu doté au vu de ce qui trônait au milieu du mur opposé de la pièce, un sceptre accrochés à un râtelier son manche semblé de loin constitué d'onyx et à son sommet il était ornée par une sorte de balance rigide, représentant l'équilibre de la vie et de la mort... Perturbé, une des parties de la balance penchant amplement plus que l'autre, et pouvant au passage faire office de crochet en combat, bien que ce ne soit pas son utilité première. A sa simple vision le hors la loi avait hâte de l'étudier, mais avant tout il ne fallait pas faire preuve de...

"C'est bon chef il n'y a rien, on l'embarque et on se taille !


Précipitation... et c'est avec raison que le ruffian avait jugé cela, car à peine le nabot l'avait il devancé, qu'une ombre le faucha, faisant voler sa tête dans une gerbe de sang qui éclaboussa Crocs noirs sans que cela le gêne. Pourtant son homme de main n'était pas sortit du périmètre de sécurité de l’artéfact repoussant les morts vivants alors soit il s'agissait d’un piège soit d'une invocation toute autre, dont il avait par ailleurs déjà une petite idée et il ne tarda pas à en avoir la preuve par un mouvement, vif, mais pas suffisamment pour échapper à l'unique œil du chasseur d'artéfact. Un démombre... Un de ces êtres qu'on ne saurait désigné comme un mort vivant ou un démon, mais qui n’était en tout cas aucunement influencé par l'artéfact que portait le ruffian. Ces êtres s'apparentait à des ombres denses très rapides, mais qui contrairement à la rumeur pouvait être dissipé par les armes physiques, à condition d'infliger de suite une blessure qui serait mortel à un être vivant normale. la confrontation allait être brève, d'autant plus que la créature avait fini par avoir l'imprudence de se montrer en face de lui, figure humanoïde se démarquant du décor de par sa noirceur. une confrontation directe qui serait vite réglée, mais alors qu'il allait dégainer ses crocs son attention fut détourné de sa proie par le pas rapide de ses hommes, fuyant sans prévenir à la vue du sort de leur camarades. Ce simple écart faillit être fatale à Crocs noirs, mais les réflexes et l'expérience de ce dernier lui permit dès qu'il perçut la griffe du monstre qui se dirigeait vers son visage, de se baisser brusquement afin d'esquiver... Et lui rendre la pareille, mais sans se manquer pour sa part, enfonçant son poignard à l’emplacement de son cœur. L'ombre ne tarda pas à se dissiper dans un hurlement strident qui causa une profonde douleur à son meurtrier, mais ce dernier trop excité par la perspective de récupérer son trophée ne s'en préoccupa pas, et rangeant ses lames il fit un pas vers son but... Mais il ne put aller plus loin que sa vision se troubla et qu'il fut forcé de prendre appuie sur le bureau en pagaille pour ne pas s'effondrer. instinctivement il porta une main à une de ses oreilles. Du sang... son oreille interne été touché... Et merde il allait devoir attendre quelques temps avant d'avoir de nouveau une vision et un équilibre corrects, sans lesquels il ne pourrait rebrousser chemin sans être certain de se faire dévorer et pendant ce temps Shiru risquait d'envoyer des personnes à la recherche de la cause de l'éveil des morts... Des témoins dont il serait compliqué d'acheter ou de forcer le silence.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les crocs noir et ceux de la lune se rencontrent...

Message  Sélèna Moonlight le Jeu 19 Avr 2012, 23:00

Visiblement, les sous-fifres n'avaient pas le droit à la parole. Heureusement, cela voulait dire que j'étais donc restée invisible pour le chef, le seul qui prenait les décisions. Puis la porte s'ouvrit enfin, et c'était loin d'être discret. Je décidais de leur laisser un peu d'avance avant de les suivre. Et au moment où je commençais à m'approcher, j'entendis des bruits précipitées se rapprocher. Je reculais pour m'éloigner du passage, pour voir deux des humains s'enfuir, visiblement effrayés du peu que je pouvais voir de leur visage.

Souriante face à ce changement de situation bénéfique pour moi, je m'avançais, mais fut stoppée net par un cri puissant et strident. A une telle puissance, ce cri devait déjà être extrêmement douloureux pour une oreille humaine, alors comment décrire ses effets sur moi? C'était tout simplement insupportable. Je me plaquais sur le sol, les oreilles couchées sur mon crâne et les pattes posées dessus en une vaine tentative pour les protéger. Le cri fut bref, mais j'étais comme paralysée par celui-ci durant plusieurs longues secondes, durant lesquelles je ne pouvais laisser échapper un gémissement de douleur. Si l'humain n'était pas mort ou rendu sourd, j'étais découverte à présent.

Péniblement, je me relevais, et je me mis à avancer patte après patte. Heureusement qu'il n'y avait pas de zombis dans les environs proche, dans cet état je n'aurais pas été capable de leur échapper. Dans l’embrasure de la porte, je vis le chef du groupe humain, désormais seul, s'appuyant sur une table. Visiblement, il était également très affecté par ce bruit. Même si son oreille était forcément moins sensible de par sa race inférieure, il était plus près. Je regardais un peu plus dans la salle ouverte, et la seule chose qui pouvait expliquer une puissance suffisamment grande pour le sortilège nécromantique était ce sceptre posé sur un support typiquement humain.

Je tenta alors de faire un autre pas en sa direction, mais je fut prise d'un vertige et m'écroula. Certes, pour me relever par la suite, mais je n'étais pas en état de partir avec ce sceptre. Je décidais de rester sous ma forme de louve, du moins le temps que je récupère suffisamment de ce cri pour partir. J'avais déjà berné plusieurs humains en me faisant passer pour une louve ordinaire, j'avais une chance ici de passer au mieux pour une louve parfaitement dressée, même si l'idée m'écœurait. Cela dit, c'était probablement mieux que si il connaissait ma véritable nature dans cet état et sans mes poisons.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les crocs noir et ceux de la lune se rencontrent...

Message  Engar le Ven 20 Avr 2012, 14:05

Attendre c'était tout ce qu'il pouvait faire pour faire en sorte que la douleur passe et cela faisait partit qu'en bonne personne âpre au gain, des choses qu'il détestait le plus. Être oisif, même par nécessite l'insupportait au plus haut point, même si certains le considérait comme quelqu'un dont c’était un des vices au vu du temps qu'il ne passait à rien afin de réfléchir à ses plans, mais là il n'y avait pas de plan à avoir ! Il devait juste prendre le sceptre et filer en vitesse. Se sermonnant il commençait à enfoncer ses ongles dans le bois, relativement tendre, du meuble quand il perçut un son très léger, mais mat qu'il aurait pu aisément manqué au vu de son état. Faisant vote face, portant de nouveau la main à ses armes de crainte qu'il ne s'agisse d'un nouveau gardien.

Son étonnement fut d fiat vivace quand il s'aperçut d'un loup visiblement mal en point, ne portant cependant aucune blessure, mais plus que cela, Crocs noirs connaissant la capacité phénoménale des sens de ces bêtes, ce fut le fait qu'elle soit parvenue jusqu'ici sans se faire attraper et dévorer par un zombie, ne pensant qu'elle ait pu être présente depuis longtemps dans la crypte et près de cet endroit. Certes, il ne remettait pas en cause les capacités de l'animale, mais les zombies étaient encore plus une infection pour ce genre d'animal que pour les humanoïdes ou les herbivores, tout simplement parce que les "civilisés" voyaient parfaitement que c'était une menace et les herbivores fuyaient leur odeur, mais justement... Les carnivores étaient au contraire plus attirés, ou tout du moins rendu indifférent pour ceux qui n'étaient en aucune manière des charognards, par les non -morts et leur vue ne leur permettait pas de se rendre compte qu'il y avait quelque chose d'anormal. Un beast alors ? non... Complètement improbable qui à part lui se serait risquer aussi loin dan les catacombes ? il devait juste s'agir d'une bête qu'on avait préparé à toute menaces, dont celle ci. Quant à savoir pourquoi elle était là... peut être avait elle était interloqué par l'odeur de chair vivante et qu'elle les avait suivis, ce qui expliquerait le mouvement qu'avaient vu ses hommes... Oui c'était logique.

En parlant de ces derniers, un cri lui parvint alors au loin... Les idiots, forcément eux n'avaient pas eu la chance du loup ils devaient être e, train d'être dépecé par les revenant, heureusement ils aveint passé le pacte et ça ne forcerait pas Crocs noir à leur trouver des remplaçants, enfin uen fois le sortilège levé car si jamais leurs corps étaient infectés avant d'être décomposé par la magie il faudrait les tués à nouveau pour qu'ils puissent récssuciter, enfin heureusement cela ne concernait pas celui qui était mort dans la pièce, son centre nerveux ayant été séparé de son corps et de fait il ne pouvait être réanimé par un sortilège aussi basique, bien qu'étendu et puissant. Ainsi le cadavre commença à se décomposer lentement en une sorte de poussière à l'aspect cuivre très volatile et qui l'empêcha de faire office de repas improvisé à la bête, il restait par ailleurs à espérer que celle ci étaient bien nourri et n'essaye pas de se jeter sur le ruffian.

"Ouh...Qu'est ce que tu peu bien faire là toi ?"

Evidemment il n'attendait pas de réponse, la question étant posée à lui même, mais au moins la présence de l'animal lui avait permis de se distraire l'esprit et, chance, si ses oreilles bourdonnaient encore et lui faisait il voyait de nouveau correctement et pouvait marcher. Mettant cela à profit il se traîna jusqu'au sceptre et saisit ce dernier, avec un peu de chance peut être pouvait il s'en servir pour rompre le charme et ainsi pouvoir le mettre en sureté sans avoir à attendre d'être entièrement rétabli.
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les crocs noir et ceux de la lune se rencontrent...

Message  Sélèna Moonlight le Dim 22 Avr 2012, 16:32

L'humain me regarda, visiblement surpris de me trouver là. Je vis du sang qui s'écoulait de son oreille. Il devait vraiment être tout près de la source du cri pour avoir l'oreille dans cet état. Cela dit, cela m'arrangeait. Etait-ce cette chose en décomposition qui l'avait produit?

"Ouh...Qu'est ce que tu peu bien faire là toi ?"

En tout cas, il semblait pour le moment croire que j'étais bien ce que je semblais être. Je souris intérieurement : il allait se rendre compte de son erreur bien assez tôt.
Je restais immobile le temps de reprendre mes esprits, observant l'humain. Mais il sembla s'être rétabli et prit le sceptre. C'était bien ma veine... Il était venu pour la même chose que moi. Cela dit, je devais reconnaître que c'était également lui qui m'avait conduit ici. Est-ce qu'il fallait que j'agisse tout de suite ou pas? C'était tentant: sous cette forme, j'étais plus rapide qu'un humain et capable de courir plus longtemps qu'eux. Aux prochaines bifurcations, je pourrais le leurrer et ainsi semer sa trace. Mes oreilles continuaient de vriller, mais plus pour longtemps, et ce n'était plus un problème. En revanche, la porte en était un... Si je restais louve, je ne pourrais pas aisément passer cette dernière avec le sceptre dans la gueule, et aussi vive que je puisse l'être pour reprendre une forme plus adaptée, je perdrais toujours du temps et surtout l'effet de surprise.

Finalement, je décidais de jouer la comédie encore un peu, au moins le temps de franchir la porte. Je m'approchais doucement du sceptre et le renifla doucement. Il était imprégné d'une odeur qui sentait un peu le mort-vivant, comme si celui qui l'avait manipulé en dernier travaillait avec eux. Cela était logique pour un nécromant, et c'était un bon point pour moi.
Je tournais la tête vers l'humain qui me regardais. Il était borgne mais aussi assez sûr de lui. Et son odeur était vraiment beaucoup trop humaine pour être agréable. Quelques gouttes de mes produits ne lui feraient pas de mal. Enfin, si, mais c'était ce qu'il méritait comme tous ceux de son espèce. Je retins son handicap, qui sera utile à court terme, et je penchais légèrement la tête, d'un aspect innocent. Je ne lâcherais pas et je guetterais le bon moment pour prendre ce sceptre.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les crocs noir et ceux de la lune se rencontrent...

Message  Engar le Dim 22 Avr 2012, 22:52

Décidément ce loup était curieux, voila qu'il restait près de crocs noirs, le reniflant lui et le bâton avec un peu trop d’enthousiasme à son gout, comme s'il s'était attaché au ruffian de manière brusque... Enfin là encore ça pouvait se comprendre, car il était le seul être vivant dans tout ce niveau de fait il devait être la seule chose qu'en tant que bête ignorant la magie elle "reconnaissait" et "comprenait"... Néanmoins elle risquait surtout d'être une gêne, mais il ne pouvait pas s'en débarrasser comme ça, le corps d'un loup dans l'antre d'un nécromant ferait suspect pour les gardes qui n'allaient pas tarder à débouler...

Au moins pourrait elle justement le prévenir de l'arrivé de ces derniers s'il s'avérait plus rapide que prévu, et prenant le bâton à bras le corps il sortit de la pièce, courant presque, car il savait qu'avec son artéfact il ne risquait rien avec ces revenant et qu’ayant fait le trajet une fois il n'y avait aucun piège sur sa route. Tout devrait donc se faire sans encombre, à condition d'éviter les combats qui continuaient de se dérouler. Ce qu'il fit par accoutumance avec aisance.

Quand il parvint, à bout de souffle aux escalier qui lui permettrait de sortir de cet enfer nécromantique il se permit de prendre une pause pour reprendre son souffle, ses oreilles qui plus est continuant à le faire souffrir. Il jeta un regard torve au loup qui avait réussi à le suivre et alors un doute s’immisça dans son esprit, le même que celui qu'il avait assailli quand il avait aperçu l'animal...

"Allez ! Là haut il y a plus de morts qui marchent ! Barre toi ! je n'ai pas besoin !"

Il ne tarderait pas à en avoir le coeur net et il s'y préparait, glissant une main dans une de ses poches, y caressant un petit objet, une sorte de bille qui lui sera probablement bien utile si son hypothèse se confirmer.

Spoiler:
Désolé c'est court, mais j'avoue ne pas avoir été inspiré ><
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les crocs noir et ceux de la lune se rencontrent...

Message  Sélèna Moonlight le Jeu 26 Avr 2012, 17:52

L'humain semblait méfiant, mais finalement il ne m'accorda pas plus d'importance et partit, prenant le sceptre contre lui et de ses deux bras. Mince, il serait quasiment impossible de le prendre tant qu'il le tenait comme ça. Je le suivait donc, et je constata non sans surprise que les zombis ne semblaient pas nous remarquer. Etait-ce comme cela qu'il était arrivé? Sans doute, mais cela n'expliquait pas comment cela se faisait-il...

L'escalier menant à la sortie de la crypte arriva devant nous, et l'humain était totalement essoufflé. Décidément, ces stupides humains n'avaient aucune endurance. Il était à point, plus qu'à attendre le bon moment. Il ne parviendrait pas à me suivre. Justement, il retourna son regard sur moi.


"Allez ! Là haut il y a plus de morts qui marchent ! Barre toi ! je n'ai pas besoin !"

Hum... Il semblait être un peu plus méfiant. Je l'avais peut-être suivi d'un peu trop prêt. Enfin, le doute était toujours là, et il venait de lâcher le sceptre d'une main. Je ne savais pas ce qu'il y avait dans sa poche, mais c'était sans doute ma meilleure occasion. Je fis baisser légèrement sa garde en semblant m'asseoir, puis sauta pour prendre le sceptre entre mes crocs et tirer dessus. Oh, je ne pensais pas qu'il le lâcherais comme ça, c'est pour ça que je pris soin de lui griffer les bras avec mes pattes arrière et le visage, plus précisément la région de son oeil valide, de la patte avant en poussant pour m'éloigner de lui. Si cela marchait, il lâcherait tout et je pourrais partir en courant vers les escalier et la forêt, mon chez-moi. S'il revenait, j'aurais mes poisons pour l'achever. Ce n'était qu'un répit.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les crocs noir et ceux de la lune se rencontrent...

Message  Engar le Sam 28 Avr 2012, 15:10

Si on voulait employer la fourberie, le dernier adversaire qu'on souhaitait avoir était bien Crocs noirs car ce dernier était, du moins à ses yeux, imbattable dans ce domaine et bien qu'il fut pris au dépourvu par l'action vive du loup, qui put lui arracher sans peine le bâton nécromantique il ne tarda pas à réagir en conséquence. Il parvint ainsi à épargner à son visage les coups de griffes de la bête, moins son bras, mais sa tunique de cuir lui empêcha de ressentir une douleur trop importante. et il ne fut pas ainsi perturbé pour se retourner vers le voleur et tenter de l'arrêter, tendant alors vivement le bras dans le geste de jeter quelque chose. une bille bleuâtre jaillit ainsi de sa main...Ce n'était pas un artéfact mais des fois faire appel à une magie plus basique avait du bon.

Ainsi quand la bille percuta le sol, non loin devant l'animal, une plaque verglacée apparut, promettant au fuyard bien des difficultés pour échapper au bandit, bien que ce dernier, alors qu'il s'élançait à la trace de son artéfact allait être tout aussi désavantagé... Enfin un peu moins ayant déjà eu affaire à cette situation. cependant un nouveau facteur vint encore compliqué la donne une troupe réduite de garde se dirigeant à pas pressé vers la crypte et si Crocs noirs avait pu les voir il aurait la conviction qu'ils venaient pour le bâton... De toute façon cela lui aurait peu importé. On lui avait fait un affront cuisant ? il le ferait payer dans le sang ou les larmes....
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les crocs noir et ceux de la lune se rencontrent...

Message  Sélèna Moonlight le Mer 02 Mai 2012, 11:19

Récupérer le sceptre fut bien plus aisé encore que ce que à quoi je m'attendais. Sans doute soucieux de protéger son dernier oeil valide, il avait préféré tout lâcher. Au moins, il n'était pas totalement idiot.
Alors que je partais, le bâton bien coincé entre mes crocs, pour m'assurer ma sécurité, je vis un bref éclat bleuâtre me dépasser. Je souriais : il venait sans doute de perdre une chance en me ratant avec cet objet inconnu. Tout était décidément trop facile, et je commençais à penser que finalement, j'aurais pu le tuer même sans mes poisons. Enfin, jusqu'à ce qu'une plaque de glace apparaisse soudain devant moi.

Je comprit alors que depuis le début, l'éclat bleuâtre devait s'écraser plus loin et qu'il était très certainement responsable de cet obstacle. Ceci dit, je n'avais pas le temps de m'arrêter et je continuais ma course sur le verglas. Mes griffes dérapèrent et après quelques pas, je me retrouvai à glisser sur le ventre dans une position très inconfortable et humiliante, pour m'arrêter à peu près à la moitié de la zone gelée. Après deux tentatives aussi vaines l'une que l'autre, je me rendis à l'évidence: impossible de me relever sous cette forme, et l'humain s'approchait, tout comme une troupe qui venait elle de l'autre côté. Les gardes? Peut-être... Si c'était eux, notre temps pour ce sceptre était compté. L'avantage, c'est que si je ne parvenais pas à le conserver, j'avais une chance que l'humain ne puisse le prendre également, ce qui aurait été pire que tout.

Je repris ma forme garou. De toute façon, il était clair désormais que ma nature était dévoilée aux yeux de cette vermine, alors autant prendre une apparence plus utile. Ainsi, je put me relever, et même si je n'étais pas très stable, au moins, je pouvais avancer. Je me retournais pour voir que l'humain avançait lui aussi sur la glace, et qu'il avait moins de difficulté que moi...

Je me retournais et pris le sceptre entre mes mains. Quoi qu'il advienne, il ne devait pas l'avoir.


"Si tu t'approche encore, je le brise."

Casser la pierre qui composait le manche était sans doute un peu illusoire, mais en frappant suffisamment fort, je devais bien pouvoir détruire le symbole qui le couvrait et qui était sans doute le plus important dans cet objet. Je défiais l'humain du regard, en une attitude clairement agressive. Il devait comprendre que je mettrais ma menace à exécution, et sans hésiter.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les crocs noir et ceux de la lune se rencontrent...

Message  Engar le Jeu 03 Mai 2012, 13:25

Ce fut avec un sourire sadique que Crocs noirs vit que sa proie avait foncé tête baissé dans son piège et que ce dernier avait fonctionné à merveille. Il était dommage fait qu'il n'eut pas usé d'une ruse plus dévastatrice mais il aurait été trop risqué de faire cela au vu du risque qu'il y avait d’abimer l'artéfact... Tout ce qu'il put faire de plus à ce moment était d'essayer de profiter du déséquilibre du fuyard pour rattraper ce dernier, tout en veillant à ne pas se retrouver dans la même situation, mais à peine avait il traverser la moitié de la distance qui les séparait qu'elle prit sa vraie, confirmant la première hypothèse du brigand et qu'il avait écarté à tort... Certes cela était une leçon pour lui, mais son raisonnement n'avait été rendu erroné que par une erreur qu'il corrigerait à partir de maintenant et qui était qu'avec la négligence de Shiru et de Oni Ni Kabao il avait cru être le seul chercher des artéfacts...Et on venait de lui démontrer avec effronterie le contraire ! Cependant lamétamorphose du...Enfin de la louve, puisque même si ce qui devait être caché l'était certaines caractéristiques permettait de deviner ce qu'elle était, ne fut pas suffisante pour stoppe sa marche.. Au contraire de sa menace. Cette annonce audacieuse eut le mérite d'arrêter Crocs noirs, mais il sourit au final devant la sottise de son opposante, ce malgré le bruit des bottes des gardes qui s’approchaient.

"Ahlala... Vous voulez posséder un tel objet, mais vous sembler ne rien savoir des artéfacts, même si je loue vos capacités pour avoir réussi à me l'arracher... Supposons que vous le briser soit l'énergie se libèrera et aura de fâcheuse conséquence pour vous soit elle demeurera dans les fragments brisés du bâton, inutilisable, mais réparable, mais sous certaines conditions et avec les bons outils... Et bien que vous ignorez tout de moi je peux vous affirmer que soit je les ai à ma disposition soit je serai en mesure de les obtenir, ce qui n'est, je suppose, pas votre cas... Bien et maintenant peut être songez vous à le donner au garde dans l'espoir de le récupérer plus tard... Là aussi j’ai une longueur d'avance car certains d’entre eux ont besoin de ce qu je leur procure et même si je devais tomber sur des gardiens fidèles j'obtiendrai finalement l'objet, même si ça prendra du temps et que cela me déplaira... Maintenant supposons que vous me le donniez il sera en ma possession, mais je vous promets que vous aurez l’occasion d’en faire usage à la seule condition que vous me dites pour quoi... Ah et si vous essayez de m'éliminer je crains pour vous que vous soyez désavantagé, j'ignore vos capacités à vous battre, mais je possède sur moi des joujoux dans la puissance n'est pas forcément moindre à celle de ce bâton et quand bien même je devrai périr j'aurai amplement les moyens de me venger... Et n'essayez pas de me menacer sur l'avenir... Certes comme je vous l'ai dit je vous connais mal,des fois vous sortez du donjon, vous évitez particulièrement les humains, et mes hommes de mains en sont majoritairement, mais justement vous n'êtes pas suffisamment influente en ces lieux pour que je sache tout de vous et...Vous même n'avez aucune idée des moyens que j'ai à ma disposition... Dans tout les cas vous êtes perdantes, mais il y en a ou vous le serez moins..."

Effronté il fit un autre pas malgré la détermination de la louve...Qu'elle le brise et elle subirait les pires tourments qui soit! soit à cause du bâton soit à cause du ruffian oh ça il se le promettait... Et alors que les gardes apparaissaient, trop nombreux pour qu'il puisse s'en débarrasser et faire oubliez ce méfait grâce à quelques pots de vin, dans les couloirs où ils étaient il cracha une nouvelle phrase.

"Choisissez vite, mais choisissez bien."

Spoiler:
Bien sur Cn se jure de la faire souffrir si elle détruit le bâton, mais Selena peut très bien s'en tirer :p je précise pour éviter que l'on crie au Gb ><
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les crocs noir et ceux de la lune se rencontrent...

Message  Sélèna Moonlight le Jeu 03 Mai 2012, 23:38

J'écoutais attentivement l'humain parler et me décrire les différentes solutions qu'il voyait pour moi. Enfin, disons plutôt les différentes solutions qu'il avait pour récupérer ce que je tenais dans les mains et donc tenter me faire comprendre qu'au final je n'avais pas le choix. Et il avança un pas, qui fut aussitôt suivi par ma réaction de lever le sceptre, prête à frapper. J'entendais les pas des gardes derrière moi, et l'humain me cracha sa dernière phrase:

"Choisissez vite, mais choisissez bien."

Je baissais le sceptre, dans une attitude qui pourrait être de la résignation si mon regard n'avait pas changé d'intensité. Seul le mouvement de mes oreilles indiquait que j'avais entendu les gardes dans mon dos.

"C'est vrai que je ne te connais pas, humain. J'ignore tout ce que tu peux faire, et je peux peut-être admettre que tu puisse faire tout ce que tu dis."

Il vit le borgne sourire. Je le laissais profiter de sa victoire une petite seconde avant de briser son mince espoir. Cet humain était bien trop sûr de lui, mais si je devais l'en croire, il possédait nombre d'objets anciens qui le rendait excessivement dangereux. Il était tout simplement hors de question de le laisser avec un tel objet. La présence des gardes derrières, sans doute fidèles à cette Shiru, me donna une idée pour retourner la situation à mon avantage, tout en empêchant définitivement à l'humain de gagner le sceptre. Je repris la parole, confiante, d'abord pour lui, les crocs serrés.

"Je vais t'apprendre une chose, humain. Je préfère mourir plutôt que de négocier avec quelqu'un de ta race! Je t'avais prévenu."

Puis, en même temps que je relevais le sceptre, je repris, plus fort pour que les gardes puissent m'entendre:

"Cet objet doit être détruit pour que le sortilège prenne fin, et tu ne m'en empêchera pas!"

Et je frappais la glace devant moi avec le sceptre de toute mes forces, et si le manche resta à peu près intact, le symbole se brisa. Une espèce de cumul de plusieurs cris de morts résonna au moment précis de l'impact, et plusieurs traînées de lumières semblèrent s'échapper des débris, partant à travers les murs et le couloir. Je profitais de la confusion pour récupérer un morceau à ma portée, ce qui ressemblait à un plateau, et j'utilisai le manche pour reculer en glissant en l'appuyant sur le léger creux causé par l'impact. J'ignorais ce qui allait réellement se passer en cassant l'artéfact, mais au moins, l'humain ne l'aurait pas. Et avec le morceau que j'avais pris, il ne pourrait pas le réparer.

J'atteignis le bord de la plaque de glace et je repris ma course. Je mis le morceau dans ma gueule pour reprendre une forme de louve pour passer entre les jambes des gardes. Je donnais l'impression de fuir, mais quelque part, c'était bien le cas. Je réprimais un grognement en faisant ce constat. Il fallait que j'en sache plus sur cet humain avant notre prochaine rencontre.


Spoiler:
Si quelque chose te déplaît, dis le moi. Je peux te laisser réagir avant que je ne parte, mais il fallait bien que je trouve quelque chose pour m'échapper.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les crocs noir et ceux de la lune se rencontrent...

Message  Engar le Sam 05 Mai 2012, 18:27

LA FOLLE !

C'est la première chose qui vont à l'esprit de Crocs noirs quand son opposante eut l'audace de détruire le sceptre, à ses risques et périls. Pourtant tout semblait avoir bien commencé, la beast ayant été suffisamment maligne pour faire mine d'examiner les proposition de l'humain, ce qui avait encouragé ce dernier à faire un nouveau pas en avant, prenant confiance... Chose qui s'évanouit dès la seconde déclaration de la louve, à partir duquel il comprit qu'elle allait commettre cet acte insensé quand bien même sa manoeuvre pour lui attirer les foudres des gardes était habile... Mais cela ne fut pas son soucis immédiat, se jetant au sol dès qu'elle commença son geste visant à détruire le sceptre. Apparut alors un ersatz de ce que pouvait être les limbes déferlant sur terres, le cri des morts, assourdissant sans pour autant être aussi agressif que celui du démombre éclatant brusquement, suivi peu après des traits de lumière que Crocs noirs avait plus ou moins prévu et qui commencèrent à déferler dans le couloir, rebondissant dans les murs sans leurs causer de dommages mais quand ils atteignirent les gardes deux d'entre eux qui n'avaient pas été assez vif pour les éviter furent tranchés en deux sur le coup, l'un au niveau de la gorge et l'autre au niveau de la taille, mais ce sans effusions de sang le passage de cette sorcellerie ayant cautérisé les plaies qu'elle avait causé. Leurs camarades, au nombre de cinq, furent horrifiés face à ce spectacle et de fait ne prêtèrent pas attention à la bête qui s'échappa en se faufilant parmi eux.

A ce propos... Dès que la menace magique était passé au dessus de ses têtes le ruffian avait redressé la tête juste à temps pour voir la voleuse s'enfuir en s'aidant du manche du bâton pour se dégager de la plaque de glace... Trop tard pour la rattraper et son habitude à analyser les choses lui avait permis de voir qu'elle avait emporté un des fragments de l'artéfact, et il ne s'agissait pas du corps qu'elle avait laissé fiché dans la glace. Néanmoins il se devait quand même de récupérer ce qui restait, ne serait ce que pour analyser le matériau qui le composait et les résidus de magie qui résidaient dans les fragments de l'artéfact... Néanmoins il ne fit pas ça sans précaution, ne serait ce qu'effleurer ce qui avait abrité autant de magie pouvait avoir des conséquences désastreuses quand cette dernière n'était plus contenue. Il sortit alors un tissu irisé de sa tunique, une matière très rare qu'il avait récupéré dans le sud et qui pouvait contenir des quantités impressionnantes de magies;..enfin de magie intangible comme les vibrations que pourraient émettre les fragments de métal noir, une boule de feu et il s'embrasait, ainsi d'un geste expert il récupéra chacune des parties de l'artéfact dans ce baluchon improvisé qu'il dissimula dans une de ses nombreuses poches et se redressa pour saisir le manche du bâton. Visiblement à temps puisque les gardes s'étaient ressaisi et que suite à la mort de leurs camarades, quand bien même elle n'était pas définitive, il leur fallait un bouc émissaire et du fait de la déclaration de la lycan Crocs noirs était tout désigné...

Ils arrivaient juste au bord de la surface de givre quand Crocs noirs leur fit face, le manche du bâton à la main... Il put ainsi voir l'agressivité qui marquait profondément le visage de ces nouveaux intervenants, il semblerait qu'il allait devoir user de tout son bagout pour s'en tirer cette fois... Comme en attestait les armes pointés vers lui.

"Au nom de la grande invocatrice Shiru et de la déesse Oni Ni Kabao nous vous sommons de déposer les armes et de nous suivre sans rechigner sans quoi... Nous serons obligés d'user de la force humain."

Son interlocuteur un bird aux allures de corbeau le regardait d'un air menaçant. Les toisant le ruffian dut admettre une chose, au moins ils avaient été assez malins pour envoyer des types réputés incorruptible et moralement inébranlable, il ne faisait donc pas partie de ses clients... Mais même le plus fidèle des hommes peut être trompés...

"Allons ne me dites pas que vus croyez à cette mascarade. Ne trouvez vous pas cela surprenant qu'elle ait brisé le sceptre au moment où vous arrivez ? on ne trouve ce fait que dans les mauvaises histoires de bardes... Ou les plus habiles mises en scène d'autant plus que c'est elle l'ayant détruit qui a causé la mort de vos compagnons en connaissant les risques pour vous l'affirmer et si vous avez encore besoin de preuve de ma bonne foi..."

Il lança le manche au garde qu'il intercepta habilement, sans retirer son arme.

"Ce n'est pas en nous donnant l'objet mis en cause que..."

"....Réfléchissez... Il y avait un symbole dessus et ce dernier s'il a été brisé n'a pas disparu ! Et il n'y a plus rien ici ! cette louve les as pris, allez savoir pourquoi... Quant au pourquoi de cet affrontement entre nous c'est car je l'ai vu avec ce sceptre et me suis intéressé au pourquoi elle possédait un tel objet, et elle est dès lors monté sur ses grands chevaux !"

Son argumentation plongea les gardes dans une profonde réflexion... Mais le hors la loi leur tourna le dos, se laissant glisser habilement sur la glace, en leur tournant le dos.

"Je pense que de fait faute de preuve vous n'avez aucune raison de me poursuivre... A moins que Shiru ne le demande expressément...Et vous connaissez les conséquences que ça pourrait avoir."

Affiche un sourire en coin, qu'il gardait pour lui même et il disparut peu après dans les ombres arrachant un grognement au corbeau.

"...Vermine... Et dire qu'on ne peut rien faire pour l'exterminer, il serait grand temps que quelqu'un s'occupe de ce problème..."

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Marchant vers une de ses planques Crocs noirs n'arrivait pas à se défaire de son sourire, au contraire plus il réfléchissait et plus il était amusé par un détail... Il souhaitait bien du plaisir à la louve avec le fragment qu'elle avait emporté et ce sans se doter de la moindre protection... Il aimerait voir bien les effets que cela causerait...
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les crocs noir et ceux de la lune se rencontrent...

Message  Sélèna Moonlight le Ven 11 Mai 2012, 20:13

Sitôt les gardes passés, je me dirigeais en courant vers mon abri dans la forêt. Si jamais l'humain s'en sortait avec ces derniers, il aurait du mal à me trouver. Je franchis les portes, et je me força à continuer au courir jusqu'à être dans mon refuge, malgré l'espèce de vibration du fragment renfermé dans ma gueule.
Ce n'est qu'une fois à l'abri que je crachais le morceau sur le sol avant de reprendre forme garou. J'étaisà genou, mais je ne pouvais empecher mon corps de trembler. Non pas de froid ni de peur, mais c'était autre chose... C'était comme si mon esprit et mon corps n'étaient plus en accord... Était-ce du au contact prolongé avec ce minuscule fragment? Je grognais : cet humain devait être au courant de ce genre d'effets et devait se douter de mon état actuel. Il fallait que j'arrête ça. Et j'avais une idée de comment faire.

Péniblement et en m'appuyant sur le mur, je m'approchais de mes poisons, et j’agrippais une des fioles au contenu noir. Maîtrisant à grand peine les tremblements qui me semblaient s'amplifier, je débouchais la fiole et prit sans hésiter deux gorgées de son contenu. J'avais beau avoir commencé ma protection contre ces liquides, la douleur associé à cette recette fut brutale. Je ne prenais jamais des doses aussi fortes, mais la situation l'exigeait. Je fut à nouveau au sol, et eu le réflexe de mettre la fiole loin de moi avant de rabattre mes bras sur moi. C'était vain, je le savais déjà, la douleur venant de mes entrailles et de mon sang, mais c'était compulsif. C'était comme si tout mes muscles étaient infectés avec de l'argent pur et liquide, sans compter ma tête. C'était... intense, il n'y avait pas d'autre mot. Et dans le sens douloureux.

Heureusement, le niveau de douleur baissa après une dizaine de secondes suite à mes récentes infections et donc désensibilisation. Elle était toujours présente, mais au moins le pic de douleur avait eu le mérite de rassembler à nouveau mon esprit et mon corps. Un peu plus assurée, je me relevais et regardais le fragment d'artéfact, reflétant un éclat de la lune. Où pouvais-je le mettre? Presque en désespoir de cause, je déchirais un morceau de tissu et en entoura le fragment. Après quelques instants de réflexion, je choisis un coin reconnaissable de ma tanière et creusa un trou d'une dizaine de centimètres dans lequel je posais le morceau, avant de refermer le trou de manière à le rendre invisible. Pour le retrouver, j'avais mes repères, mais quiconque ne les connaissait pas ne pourrait pas le retrouver du premier coup.


Je m'allongeais sur ma paillasse en herbe, fatiguée à la fois physiquement et mentalement. Je sentais le pendentif sur moi, preuve de cette journée. Je venais de me faire un ennemi sérieux. Encore un... De toute façon, rien que par sa race, il devait mourir, alors ça ne changeait rien pour lui. Mais j'avais besoin de quelques jours de repos. Et je me devais d'en apprendre plus sur lui, tout en essayant qu'il en sache le moins possible sur moi.


Spoiler:
Je pense que l'on peut dire que c'est terminé.
avatar
Sélèna Moonlight

Féminin
Messages : 182
Expérience : 310

Feuille de personnage
Niveau:
20/40  (20/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les crocs noir et ceux de la lune se rencontrent...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum