Step 1 : Douleur

Aller en bas

Step 1 : Douleur

Message  Invité le Mar 04 Déc 2012, 03:45

Tellement de jours... ça faisait tellement de jours que je travaillais sur ce projet. Résumons: Lorsque je suis arrivé dans ce monde, j'étais seul. Je n'avais personne sur qui m'appuyer après le massacre de mon clan si ce n'est mes deux plus fidèles camarades: Némésis et Jubei. Le premier était un colosse que j'avais fais muter pour le sauver. Il était par la suite devenu un garde du corps impérial. L'autre était une unité de mon clan formée pour le combat et qui en plus de ça occupe la place de meilleur ami et garde du corps lui aussi. Lors de notre arrivée fracassante sur Terre, je n'avais plus qu'eux, mes remords, et une valise. Une valise que Papa m'avait laissée avec dedans, sa plus belle œuvre et son héritage: Un guide d'évolution.
Pour vous résumer la chose, la Griffe de Léviathan a une tradition toute particulière. Après la naissance du Premier Fils de Léviathan, directement issu de la créature du même nom, chaque premier enfant issu de l'héritier devait tenter de faire progresser le Syndrome. Le but étant d'atteindre les 100% de ce dernier afin d'hériter de la totale puissance de Léviathan. Je suis le septième héritier. Avant mon père, les résultats étaient potables, mais loin du compte. Le premier avait atteint les 37%. Le second, 39%. Une baisse du troisième et du quatrième qui n'avaient atteint que les 28% mais au cinquième, nous nous rattrapâmes. Il atteignit les 41% du Syndrome. Mon père, le sixième, avait été le plus grand génie que tout le clan avait connu. Il avait atteint avec une rapidité déconcertante les 71% du Syndrome, faisant de lui un vétéran aussi bien sur le plan scientifique qu'en puissance. Jamais un enfant de Léviathan n'avait été si puissant. Il avait donné au clan un nouveau souffle et moi, son fils, espérait pouvoir l'égaler. Le clan entier l'espérait, pensant que je n'aurai qu'à finir le travail si bien fait de mon père... Et le résultat? Je suis en vie, eux non.

Dans cette valise dont on parlait précédemment: Trois seringues et trois indications assorties avec un petit mot de départ. Chacune de ces seringues devait me permettre d'atteindre un stade plus élevé du Syndrome. C'était ça l'héritage de mon père. Le plus inestimable des cadeaux... Et je m'étais juré de ne pas le décevoir. Il avait fait un travail déjà colossal, je n'avais plus qu'à donner tout ce que j'avais pour achever ses travaux. Mais pour ça, je devais passer par ce qu'il avait déjà fait. Si je ne comprenais pas la base, je ne comprendrais pas la suite, c'était évident! Je me lançais donc dans l'aboutissement de ce projet en commençant par le début, en toute logique.
Ma progression s'était faite d'une façon plutôt lente. J'avais eus besoin d'éléments très précis pour fabriquer de la Dædra, une substance corruptrice d'esprit qui me permettrai d'enfin commencer ma tâche. Cet ingénieux mélange alchimique était supposé me faire perdre une partie de mes sens. Je pourrai ainsi résister à la douleur que j'étais censé subir suite à l'injection de la première seringue. Dans un long soupir, je préparait la mixture en question:
Des herbes pour leur effet apaisant histoire de s'occuper des muscles. Ajoutez à cela l'alcool que m'avait donné Morgan pour anesthésier le cerveau... Des catalyseurs alchimiques me permettent de stabiliser la chose et d'aboutir à mon résultat attendu: Un puissant immunisant cérébral. Mon corps allait pouvoir supporter une douleur trois fois supérieure à la norme. J'injecte donc la chose directement dans mes veines. Soudainement, je sens les effets de la mixture sur mon organisme. Je sens la substance s'infiltrer avec violence dans les canaux qui font circuler le sang dans mon corps. C'est... étrange... Cette sensation que je croyais violente n'avait finalement fait que ramollir ces derniers après les avoir élargis. Sans que je ne m'en rende compte, un long gémissement de soulagement s'échappa d'entre mes lèvres. J'étais prêt.
C'était un moment particulièrement stressant. Je pris la seringue contenant cette substance noire violette, caractéristique même de mon Symbiote. Je tremble énormément en observant l'objet dans ma main. Je plante doucement l'aiguille d'acier dans mon bras et là... J'appuie... Le liquide me fit le même effet que lors de ma première apparition du symbiote. Je me mets à trembler et grogner d'une douleur puissante. Le liquide me brûle les veines, c'est horriblement désagréable!! Je serre les crocs pour tenter de contenir ça... Et quand je pensais au fait que j'avais diviser mon sens de la douleur par trois, je n'osais pas imaginer dans quel état je seras si j'avais fais ça sans anesthésiants. Je serais sûrement en train de crever en larmes au sol. Mais heureusement j'avais ça. Les premières minutes me font grogner de douleur comme un animal avec une plaie qu'il ne peut toucher. La suite, tout se calme. Mais après une petite heure...

J'étais aller à l'hôpital. J'avais poussé la première porte qui m'était tombé sous la main et m'était à moitié effondré sur le comptoir, la substance qu'était le Syndrome s'évadant de mes lèvres... Je tousse une quantité de liquide équivalent à un verre d'eau sur le comptoir avant de détourner la tête pour vomir une flaque violâtre. De vives douleurs m'avaient possédé après la première heure de mutation. Rien n'avait changé physiquement mais mon corps était tordu d'une douleur interne abominable. Une douleur à laquelle je n'arrivais pas à tenir. Une douleur qui n'était pas surmontable sans aide et je n'avais pas eus la chance d'être aidé lors de cette crise d'où mon arrivée à l'hôpital. Je prenais un solide appui sur le comptoir avant de dire, gémissant de douleur

"Je... M'appelle Yeager Léviathan... J'ai besoin d'aide."

Et une fois de plus je vomis du symbiote. Je ne comprends le processus qu'à moitié mais je crois comprendre quelques trucs... Les premiers sont que ce que je vomis doit être les parties du Syndrome qui ne sont pas évoluées. Toutes les molécules n'avaient pas dû s'adapter et les brûlures internes devaient venir de la création de nouvelles cellules. J'avais besoin d'une personne compétente pour m'aider à résoudre ces soucis, qui pouvait appliquer des opérations... Bordel, je priais pour pas être le seul toubib de ce donjon...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Step 1 : Douleur

Message  Franken Fran le Jeu 06 Déc 2012, 16:38

Ah la la. Ce que c'est ennuyeux toutes ces tentatives de suicides. Il y a eu trois tentatives de suicides de héros ce mois-ci par exemple. Ils ont essayé de pénétrer dans le donjon. On a aussi eu une tentative de suicide d'un illettré qui a voulu se baigner dans le bassin à poissons carnivores. Sans oublier les nombreuses tentatives de suicides de monstres qui croyaient être plus puissant que leur voisin et donc pouvoir réclamer leur tondeuse à gazon. Tout du moins, l'équivalent monstrueux d'un objet bruyant peu utile mais agréable à posséder pour frimer devant les autres.

Franken Fran ne concevait pas qu'il puisse exister d'accident. Un accident, par nature, est là pour lui procurer des pièces détachées. Hors, elle avait dû jurer de ne pas prélever de morceaux sur les patients qui ne le voulaient pas. Résultat, les membres devaient uniquement sortir des cuves de réplication, procédé couteux et dangereux. Tout du moins pour les patients. Dans son laboratoire, elle analysait avec passion une chauve-souris éparpillée sur vingt bons mètres carrés quand une de ses infirmières poussait un gros cube de glace. L'avantage, avec la glace, c'est que ça glisse bien.


"Patronne! On a de ces clients bizarres comme vous aimez. Il vomit des couleurs bizarres... enfin des trucs bizarres... S'il a mangé ces trucs-là, sa tête est bonne à jeter."

Franken Fran sourit. Elle avait mise au point une procédure standard en cas d'arrivée de cas d'urgence : surgeler le patient! Le pauvre hère était mis en stase dans la glace à partir du moment que sa physionomie ne l'autorisait pas à faire du camping en plein blizzard. Elle fut tout de moins surprise de reconnaître une des silhouettes qui se prétendait docteur. A ses yeux, il fallait avoir été crée docteur pour mériter ce terme. Toutefois, quelqu'un capable de manier le bistouri n'était pas assez bête pour s'empoisonner tout seul. Elle envoya deux fées des glaces aux appartements de Yeager pendant qu'elle commençait à travailler.

Quand Yeager ouvrit les yeux bien plus tard, il devait sentir le froid et l'humidité. En fait, seule sa tête se dégageait d'un bloc de glace en fonte rapide. Autour de lui se trouvait Franken Fran en tenue d'opération, ses six bras en place, ainsi que quatre fées des glaces dans leur tenue d'infirmières noires.


"Passionnante votre petite étude d'amélioration symbiotique! Personnellement, j'aurai greffé de nouveaux organes directement mais chaque famille fait comme elle veut. On a que quelques minutes avant que la douleur ne revienne alors dites vite ce qui a mal tourné."
avatar
Franken Fran

Messages : 73
Expérience : 150
Métier : Médecin / / RIP Hellayna

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Step 1 : Douleur

Message  Invité le Jeu 03 Jan 2013, 01:41

Sur le coup, je doutais un peu de l'aide qu'on pouvait me porter. Simple aux regards assez étonnés des infirmières du coin qui... Qui se ressemblaient un peu trop à mon goût. Je devais avoir la berlue à ce moment là. En même temps vu l'état dans lequel j'étais... Avachis sur le guichet d'accueil, je réussis à prendre un appui assez solide pour me remettre debout et tenter de respirer correctement. En voyant deux infirmières arriver, je me demande bien si elles comptent m'escorter ou alors m'amener à cette fameuse Franken Fran. Je ne l'avais d'ailleurs jamais vu, juste entendu parler. C'était presque inquiétant de confier sa vie à quelqu'un qu'on ne connait pas. Surtout quand vous êtes vous même docteur. Mais passons. En quelques secondes, les fées étaient là et je cache pas que j'eus pas le temps de comprendre la suite.

Droit, une main sur le palpitant qui s'était mit à dérailler et un air dubitatif. C'est comme ça que j'étais dans le bloc de glace. Mais sur le coup, j'avoue que j'avais pas tout tilté. J'ai juste eus l'impression de m'endormir... Et lorsque je reprit conscience, je me mis à voir trouble. Oooh c'te déchéance!! Je secoue un peu la tête et mon regard, pas encore calé, se mettait à partir de ci de là. Des difformités finissent par devenir des silhouettes qui, elles même, finissaient par devenir des personnes. Je vois à ce moment les deux coupables de mon refroidissement instantanée et la prestigieuse personne qui allait s'occuper de moi aujourd'hui: Franken Fran. Observant sa constitution aussi intéressante et intrigante que douteuse, j'écoute ses paroles avec une attention toute particulière, le sifflement horrible de ma décongélation étant heureusement terminé. Je peux donc répondre

"Pour la greffe d'organe, c'est le Symbiote contenu dans mon corps qui évolue. Ainsi avoir un organe déjà évolué déréglerait mon organisme entier. Tout doit évoluer d'un coup mademoiselle. Et je n'aime pas trop confier mon corps à un autre scalpel que le mien, je vous l'avoue. Je laisse s'échapper un petit éternuement entre temps dû à ce froid intense, reprenant une seconde ensuite Pour dire la vérité, je ne sais pas. Le Syndrome de Léviathan est le nom donné au Symbiote et tout ce qu'il m'offre. Pour ce qui est de ces soucis, je n'ai aucunes idées de ce que c'est. Je sais que les vomissements sont les expulsions des cellules du Symbiote non-évoluées de mon corps mais pour ce qui est de la douleur et du reste, je n'en ai aucunes idées! J'ai usé d'un anesthésiant particulier juste avant. De quoi diviser mes sensations par trois... J'ose pas imaginer la douleur sans ça! Les ingrédients étaient un alcool donné par un certain Captain Morgan, fort au point que les morts-vivants pouvaient le ressentir. J'ai ensuite ajouté plusieurs agents anesthésiants. Je serre d'un coup les crocs dans un désagréable grognement quasi-animal. La douleur me reprend comme un coup de savate dans les burnes. Façon de parler hein! Juste pour dire que c'était pas prévu et pas agréable du tout... Quoi qu'il en soit, j'ajoute L'objectif maintenant est de voir ce qu'on peut faire! Muter le Symbiote encore une fois ou avoir une solution e votre crue, c'est vous la toubib, c'est à vous de me dire~"

Et je lui souris. Dans un sens, il n'y a pas que les faits dans la médecine et la science: Il y a aussi la psychologie. Mon père me l'avais toujours dis!! Je verrais bien ce qu'il adviendrait de moi après les soins de cette femme mais... J'étais loin de me douter de la douleur que j'allais ressentir au cours de cette journée. Et la dernière question: Fallait-il un traitement à la fois physique et psychologique? Pour l'instant, laissons la professionnelle se prononcer me disais-je!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Step 1 : Douleur

Message  Franken Fran le Ven 11 Jan 2013, 11:56

La doctoresse croisa les bras, ce qui prit pas mal de temps vu la quantité dont elle disposait. Elle avait fait une analyse standard mais rien n'était standard vu l'histoire avec le symbiote. En fait, le problème était lié au symbiote sans l'être vraiment. Elle soupira et regarda son patient droit dans les yeux.

"J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne, c'est que je sait pourquoi vous souffrez. La mauvaise c'est que c'est un cas inconnu."

Elle se mit à tourner autour du patient. Il était médecin et humanoïde donc, il devrait comprendre.

"Chaque organisme vivant croît jusqu'à une certaine taille. Une fois la forme adulte atteinte, des processus divers et variés se mettent en place, renforçant la structure corporelle. Modifier cette structure est très difficile, j'en sait quelque chose."

Elle soupira en regardant ses cuves remplies de créatures cauchemardesques. Bon, retour au patient! Boulot boulot!

"D'après vos notes, on disait de ceux qui ont bien développé leur symbiote qu'ils paraissaient plus impressionnant. Plus nobles ou d'autre trucs du genre. Je me suis dit : Et si ça n'avait rien à voir avec la réputation?"

Fran claqua des doigts et une infirmière, docilement, mis une feuille sous le nez de Yeager. Il y avait des informations basiques. C'était une fiche comme celles qui faisaient le suivi médical pour chaque créature qui passait à l'hôpital et portait le nom de Yeager. Mais pas son écriture.

"J'ai pris quelques notes, prises de sang et autres petites choses quand je vous croisait dans les couloirs. Pour les archives voyez-vous. Il est marqué ici : mesure 1m78. Hors, je vous ai mesuré un peu avant. Vous faites à présent 1m82."

Nouveau claquement de doigts et ce coup ci une autre infirmière bouscula la précédente pour exhiber un schéma représentant un squelette.

"Votre corps grandit, pour accueillir le symbiote peut-être? Hors, les douleurs viennent des tissus conjonctifs tirés jusqu'à la torture et, surtout, de votre moelle épinière. En effet, la douleur est ressentie sur l'intégralité du corps vu que ce sont les nerfs qui sont pressés. La moelle ne grandit pas alors que les os, si. Si nous tardons, elle risque de se faire sectionner, ce qui entrainera la mort. J'ai deux possibilités."

Les six bras se déployèrent, chacun brandissant un scalpel salement affûté.

"Soit j'opère directement les os du dos, dégageant les terminaisons de la moelle épinière. Ça sera long, salement douloureux et vraiment salissant..."

Le plus flippant était sans aucun doute la joie qu'avait Franken Fran en disant ça. Les deux infirmières qui ne brandissaient pas de feuilles flottaient tout doucement en direction de la sortie...

"Soit, je vous injecte un mélange de ma composition, fruit d'analyse des poisons de Spiders. Vos tissus se ramolissent, y compris vos os. Ce ne serait que temporaire, mais me permettrait d'opérer bien plus facilement et la douleur devrait être moins élevée."

Une des infirmières toussota. Fran devint un peu plus sombre et se remit à tourner autour du patient-collègue.

"Bon, il y a un autre problème avec ce dernier point... Une fois que votre corps sera devenu flasque, ce sera la fête pour le symbiote. Il pourra le modifier à vitesse grand V. Si votre moelle épinière ne risquera plus rien, je peut rien garantir pour le reste. Organes supplémentaires, surnuméraires, modification de la structure osseuse, musculaire... Vous risquez de ressembler salement au grand vainqueur d'un concours de laideur, à votre cher ancêtre ou, plus surprenant encore, à ce que vous êtes actuellement. Je ne fait pas la psychologie de symbiote et je ne sait pas du tout quels projets il a pour vous..."
avatar
Franken Fran

Messages : 73
Expérience : 150
Métier : Médecin / / RIP Hellayna

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Step 1 : Douleur

Message  Invité le Dim 27 Jan 2013, 11:48

J'écoutais avec une attention toute particulière ce que me disait cette femme. En toute sincérité, ça me rassurait énormément d'avoir quelqu'un avec qui je pouvais parler science sans avoir à expliquer tout les principes mais juste les particularités de mon Syndrome. Le symbiote qui m'habitais était certes un peu capricieux pour évoluer mais il offrait tellement que je ne pouvais pas en vouloir à cet héritage familial. Quoi qu'il en soit, elle me montrait qu'elle était investie et sincèrement, j'étais à la fois étonné et ravi! Il semblerait que j'avais grandis. Ce détail m'avait clairement échappé! Je ne me sentais pas plus grand, pas plus imposant et pourtant, elle me prouva que si. Par A+B. Une telle précision était presque inquiétante à mes yeux! Mais passons. Si je réfléchissais un peu avec elle, ce que je fit, je remarquais aisément que ce n'était pas vraiment top de grandir si vite en si peu de temps. Et au moment même ou j'ouvre la bouche, elle le fait aussi. Dans des explications plus que convaincantes, elle me propose diverses solutions et je fut clairement étonné de voir à quel point elle pouvait être ingénieuse! Malheureusement, je secoue la tête négativement à ses paroles, venant lui dire avec un petit sourire en coin

"Hé bien, je savais que vous étiez géniale mais à ce point, je m'incline~! Je souris plus joyeusement et je reprends Le poison est une mauvaise idée. Mon symbiote à la normale dévore les poisons et autres pour purifier mon corps. L'alcool par exemple. Mon foie est constamment régénéré par le symbiote. J'ai peur que le poison n'ait le temps de faire son travail qu'à moitié voir d'échouer avec ce symbiote en ébullition. J'ai même peur qu'il soit totalement atomisé ou s'ajoute dans les critères de mutation..."

Je m'attendais bien à ce que mon sourire reste pas... Soudainement, une douleur! Un craquement violent se fait entendre comme si quelqu'un à côté d'eux venait de prendre un os pour le briser d'un coup de genou. Et pourtant: C'était que moi! Ma colonne vertébrale venait de se craquer violemment, d'un coup, au niveau du bassin. Je ne sentais plus mes jambes! Mais... Je ne sais pas pourquoi, le symbiote semblait vraiment plus actif que jamais. Papa avait vraiment subit ça? Ou alors c'est un produit de mon anesthésiant qui le fait réagir ainsi? Je ne le sais pas, mais ce qui est sûr, c'est que je retiens un hurlement de douleur en serrant les crocs, ce dernier étant malgré tout bien audible. Mon corps se remet à trembler sous la souffrance et je dit alors à Fran, commençant à suer pour une telle sensation désagréable

"V-Va pour l'opération à dos ouvert!"

J'avais plus le temps. C'était trop douloureux et mourir ici, même si ce n’était pas dérangeant, compromettrait sûrement l'évolution du Syndrome. Hors je n'avais pas les ingrédients nécessaires pour refaire une mixture! Hors de question de reprendre à zéro: Je DEVAIS réussir à tenir!! Et cette doctoresse, merci à cette dernière d'être là, aller m'y aider. Plus que quiconque.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Step 1 : Douleur

Message  Franken Fran le Ven 01 Fév 2013, 13:06

La doctoresse fit la moue à l'évocation de la neutralisation des poisons. C'était agaçant! De plus, toutes les drogues classiques resteraient sans effet ou si peu. Le claquement sinistre était le signe qu'ils ne pouvaient attendre davantage mais elle ne se voyait pas opérer de la moelle épinière un patient encore conscient. Enfin... disons qu'elle se voyait bien le faire mais elle ne le verrait pas en état de marcher après. Il allait se débattre, se cambrer, se défendre inconsciemment. Même les meilleurs liens ne l'arrangeaient pas et les sortilèges étaient hors de question vu qu'ils risquaient de l'affecter au passage (il y a toujours un risque d'entrer les bras jusqu'au coude dans un corps affecté d'un sort). Son esprit carburait à toute vitesse et pas plus de deux secondes ne s'étaient déroulées avant qu'elle lance une batterie d'ordre à ses fées.

Deux d'entre elles partirent chercher du matériel pendant que les deux autres retournèrent le patient et le fixèrent solidement à la table d'opération. La seconde suivante, Yeager sentit une piqure à la base du crâne puis... le bonheur. Total et absolu. Une voix retentit de loin, comme étouffée dans du coton.


"C'est une substance naturellement sécrétée par le cerveau pour donner une sensation de bien-être. Je vous ai donné une grosse dose pour que le symbiote ne puisse pas l'éliminer facilement. Vu que c'est naturel et pas un poison, il ne sera pas trop actif. Je vous en donnerai d'autres piqures pour vous calmer mais pas trop sinon votre cerveau finira en sauce blanche. Au travail!"

Armée de six ciseaux, Fran découpa les habits du docteur pour dévoiler le dos. Elle stérilisa ensuite les scalpels pour s'attaquer au gros du travail. Après une coupe toute en longueur, elle arma ses bras de différents outils : des pinces pour briser les os, du gel spécial pour atténuer les inflammations des nerfs, une lime pour retailler les os si nécessaire et une pâte collante médicinale pour remettre les os limés en place. Quand on a six bras, pas besoin de toute une équipe!

Les fées tournaient autour, lui apportant du nouveau matériel au fur et à mesure. Elles ne pouvaient se concentrer sur la perte de sang, donc il fallait travailler très vite. En plus, ce fichu symbiote rejeta deux des aiguilles quand elles tentèrent de le transfuser!

Quand Yeager reprenait vraiment conscience de son environnement, Fran était en train de le refermer. Et elle le faisait avec les six bras, en trois endroits différents.


"Ne bougez pas et respirez calmement. Il y a eu des lésions nerveuses mais rien d'irréparable pour moi. Il va falloir attendre que votre corps accepte cette nouvelle ossature avant de lancer des sorts de soins dessus, sinon les os voudront reprendre leur forme première."

Elle était couverte de sang et les infirmières étaient proprement carbonisées. En fait elles étaient alignées le long d'un mur, affalées au sol et laissaient s'évaporer un vague nuage de leurs tenues. L'opération avait duré quelques minutes pour l'esprit embrumé d'endorphines de Yeager et quatre longues heures pour elle. Fran, elle, était juste ravie.

"Vous avez perdu beaucoup de sang et vous feriez mieux de rester allongé. Il y a un moyen de vous en redonner? Votre fichu symbiote nous a bien compliqué la tâche à ce niveau..."
avatar
Franken Fran

Messages : 73
Expérience : 150
Métier : Médecin / / RIP Hellayna

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Step 1 : Douleur

Message  Invité le Jeu 28 Mar 2013, 15:07

C'était étrange... Tout ça, tout ce qui ce passait. Voir le laboratoire, sentir la douleur... Et d'un coup, sentir une piqûre! Et alors que je regarde les fées, je les voit laisser... Une traînée de papillons? WHAT!? Des fleurs, des... meubles qui chantent, de l'abstrait... Devant tant d'incompréhension, mon regard de démon se ferme et je me laisse tomber sur la table. L'opération se déroule et avec le cocktail de calmants que j'avais prit dans la gueule, je ne sens rien. De A à Z, j'étais plus camé que je ne l'avait jamais été. L'opération pu se dérouler sans la moindre accroche mais au réveil...

Je me redresse calmement malgré les avertissement de la toubib et je soupire. En respirant tout bien, je me frotte le visage. Comme quelqu'un qui se serait prit une murge. En tournant la tête, je finis par la regarder dans les yeux et lui sourire. Un beau petit sourire tranquille alors que je hoche calmement la tête. Elle semble assez intriguée par mon histoire de sang. Je lui explique

"Mon Syndrome est un véritable bonus. Il me permet de multiplier le fonctionnement de mon corps et donc, la multiplication de globule rouge. Je me régénère bien plus vite qu'à la norme et avec son évolution, je ne me doute pas que ça va être plus rapide encore~ Je vous en donnerai des échantillons si vous le souhaitez."

Soudain, une douleur! Me cambrant un petit peu, je glisse une main dans mon dos et j'attrape un truc... En tirant doucement, je sort de ma peau le fil qui m'a recousu, ce dernier tâché de sang. Je me frotte le dos de l'autre main et je souris. Plus rien~ Tout sourire, je ricane. Une dissection et je me régénère si vite? Pas mal... Bien heureux de voir que ma progression était si fulgurante, je souris. Je finis par dire, content

"Vous voyez? Épatant non~?"

Je rigole un peu. Au final, les toxines n'ont plus d'effets. Je me sens de nouveau capable de tout sentir!... Y comprit cette sensation dans le torse... Posant une main sur ce dernier, je respire de manière un peu étouffée... Et au final, je pose le bout de mes doigts sur mon coeur. Je ne le sens plus... J'ouvre la bouche mais avant même d'avoir pu parler, Boum... J'ai un trou dans le torse. Je regarde rapidement et là... J'ai un trou. Un trou borde!! Dans le torse, mon coeur venait d'éclater à ce que je voyais. Devenant d'un coup bien pâle, je remarque que la symbiote, dans un petit amas étrange, finit par "remplacer" mon coeur. Je peux vivre mais il me manque un organe!! Regardant la toubib, ma respiration saccadée n'est justifiée que par une seule chose: Ma peur. Et putain, que ça fait MAL!! Je passe doucement le doigt dans le contour de ce creux, la chair cicatrisant progressivement.. Je rigole un rien, de manière nerveuse bien sûre... Et je lui avoue

"... Hé... c'est... vachement douloureux..."

Et là un constat. Il ne fallait pas manipuler que mon corps, mais le symbiote aussi... Une masse violacée/noire qui pouvait être modelée à volonté. Capable de créer, régénérer, produire, s'adapter... Je remarque que je ne sais que trop peu de chose que une matière qui pourtant fait partie de moi. Je respire calmement et je finis par soupirer, longuement... Quel bordel cela va être...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Step 1 : Douleur

Message  Franken Fran le Mer 03 Avr 2013, 16:22

Les docteurs faisaient toujours les plus mauvais patients! Une fois de plus, l'adage se vérifia quand Yeager essaya de se relever alors qu'elle était en pleine couture. Bon, elle lui laissait quelques minutes, mais tout de même...

Cette histoire de symbiote était assez bizarre quand même. Il assistait visiblement beaucoup la vie de l'hôte. C'en était troublant.

"Je n'ai rien contre quelques échantillons mais vu que la physionomie normale d'un hôte acceptable suppose le résultat d'une longue hérédité, il faudrait que je fasse des clones de vous. Mais vous êtes beaucoup trop grand pour ma machine, même si je vous plie en quatre. A la limite, pour des recherches fondamentales, ça peut être intéressant."

Elle allait le remettre sur le ventre de force pour continuer l'opération quand il grimaça et ramena, comme un trophée, le fil avec lequel elle travaillait! Voila que ce symbiote la privait d'un de ses petits plaisirs maintenant. Elle fit un peu la moue mais chercha un bon mot à dire. Trop tard. Elle se fit éclabousser par l'espèce d'explosion poitrinaire. Dans sa tête défila très rapidement les différents symptômes de ce genre d'évènements mais, à part la magie, une charge de poudre noire ou un été particulièrement chaud, rien ne pouvait expliquer ça. Surtout que ça entrainait la mort du patient!

Pas démonté, juste un peu apeuré, le docteur conclu sur un diagnostic très personnel. Ça fait mal, hein? Le visage figé, Franken Fran hocha la tête.

"Heu... Oui, probablement. Je vais vous donner une dos de relaxant et vous allez rester un petit moment en observation. J'ai un conseil pour vous, docteur."

Elle montra son grimoire qui résumait ses opérations mais sans l'ouvrir.

"Mon corps aussi a été très modifié. Mais pour que je garde un contrôle absolu sur lui. C'est la règle première des expériences : garder le contrôle. Je vous invite instamment à réfléchir sur un point important : à quel point votre symbiote considère votre cerveau comme une part nécessaire de votre organisme? S'il lui vient à l'esprit de le remplacer par quelque chose de plus... adapté... comme il vient de le faire pour votre coeur... soyez prudents, quoi!"

Elle donnait rarement -voir jamais- des conseils des prudence en matière d'expérimentations. Mais perdre un collègue à cause d'une espèce de tas de chair adaptatif, ça l'agacerai.
avatar
Franken Fran

Messages : 73
Expérience : 150
Métier : Médecin / / RIP Hellayna

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Demi-Human
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Step 1 : Douleur

Message  Invité le Ven 26 Avr 2013, 11:17

Je reprenais progressivement mon souffle. C'était dur. Sincèrement, avoir ce creux dans la poitrine, c'était tout simplement horrible. Vous savez ce que ça fait? J'en doute. Vous seriez mort. Mais pour vous tenter de vous décrire... Vous voyez quand vous êtes habillés chaudement pour l'hiver et que là, une partie de votre corps encaisse un coup de froid... Cette différence, cette sensation de vide un instant avant le froid... C'était ça. Mais au plus profond de mon être. Mais progressivement... Je sens que ça va mieux. Je pose une main devant mon torse et voici que je me suis régénéré.... Mais ça me fait encore mal. Sentir cet organe qui est remplacé, c'est dérangeant. Après, étrangement... J'ai l'impression que je vais mieux. Beaucoup mieux! Prenant une grande inspiration, je soupire de calme en restant tout du long stoïque. La toubib avait été surprise et semblait même un peu inquiète. C'était chou~ Je lui souris un peu et pour elle me parle du contrôle. Là, elle touche un point sensible. Je ne peux que soupirer en baissant la tête à ses paroles. Elle a parfaitement raison mais au fond, elle a pas certaines informations... Je me décide à lui avouer. Elle m'a sauvée la vie et à permit ma bonne évolution, je lui dois bien la vérité non?

"Ces inattendus, c'est celui qui m'a offert le Syndrome qui aurait dû me l'expliquer. M'expliquer comment marche le symbiote et ce qui allait m'arriver... Mais il est mort. Et tout ceux qui faisaient partit de mon Clan, de ma famille... Donc je dois gérer seul. Et le Croc de Behemot attendra pas que je sois prêt pour venir me finir. Que je sois sur Terre ou même au Paradis, je suis pas à l'abri d'eux et je dois être préparé. Néanmoins, ton inquiétude me flatte beaucoup. Merci."

Et je lui souris. Oui, je me permets de la tutoyer. On était entre collègues, certes, mais elle était devenue plus que ça en m'aidant. Pour la peine, j'ai bien envie de l'embrasser mais j'aurai peur de me faire scier la gueule à la tronçonneuse après un geste de cette audace. Je décide quand même de la serrer dans mes bras et pour ça, je bondit de la table pour /BUMP/ Aouch... Il s'est passé quoi!? Je me redresse d'un coup, au sol, assit... J'ai fait quoi!? Je me frotte le front, ça me fait mal... Et quand je regarde la petite tâche de sang sur le mur, je comprends que j'ai dû foncer dedans. Mais j'ai à peine sauter!! Sans comprendre, je me redresse... Et je regarde de ci de là. Je n'avais pas sauter fort, je n'étais pas plus léger... Pas normal. Réfléchissant un rien, je finit par me dire que mon symbiote m'a peut être accordé certains nouveaux dons. En usant de ma réflexion, je tente alors de me concentrer... J'arrive alors à percevoir le monde différemment. Un frisson me parcours la colonne vertébrale. Ce n'est pas de la peur, ce n'est pas de la douleur, c'est de la joie. C'est... fascinant! J'arrive à ressentir tout ce qu'il y a dans mon entourage! Les objets, les vies... Et au final, je médite. Je veux dire, je suis pas en train de léviter, les jambes croisées, non, mais je me concentre... Je sais ce que c'est comme Don. Papa me l'avait dit! Je tourne la tête pour regarder mes vêtements qui m'avaient été retirés... Et je bouge un rien la main. Mon scalpel en démonite se tire du lot et je sourit. Je le fais revenir vers moi avec cette volonté de l'avoir en main eeet... Il me transperce la main... Aïe... Je regarde ma paume traversée et dans une moue, je sors mon outil favori avant de sourire un peu, maladroitement

"Héhé... C'pas encore au point mais je crois comprendre comment ça marche... Et pour l'autre..."

Je regarde Fran. Je suis encore un peu loin d'elle... Et d'un coup, hop, je suis devant. Putain, j'ai compris. Ce don de Télékinésie, cette façon de tout sentir autour de moi... C'est la Volonté. Un aspect du Syndrome que Papa m'avait expliqué. Le seul d'ailleurs. Le cerveau est boosté par le symbiote et je peux ainsi me téléporter si j'use bien de ma volonté. J'avoue que ce don de téléportation... C'était sûrement un transport magique offert par le symbiote. Une dématérialisation moléculaire serait bien trop dangereuse et trop avancée pour ce stade. Pour la télékinésie, j'en savais tout par coeur. Il ne me manquait que la pratique. Ma main régénérée, je ris aux éclats. Euphorique comme tout, je serre Franken dans mes bras. Cette fille m'a vraiment aidée... Je ne saurait jamais assez comment la remercier! Enfin, j'ai bien une idée, mais une fois de plus, avec les échos que j'avais eus, hors de question! Avec un grand sourire, je colle mon front au sien comme pour tenter de lui communiquer par la pensée ma joie et je lui dis

"Merci. Merci infiniment pour ce que tu as fais pour moi. T'imagine même pas à quel point je te suis redevable~ Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à me le demander d'accord?"

Une nouvelle fois, je souris, dévoilant mes crocs démoniaques. Je suis prêt à partir pour aller apprendre à maîtriser mes dons. Je suis prêt à devenir plus fort. Je suis prêt à m'améliorer. Je suis prêt à redevenir moi!

C'est assez ironique que tu penses ça~

Je me tourne. On m'a parlé?... Non...? Je suis un peu étonné de ne voir personne, j'étais sûr pourtant d'avoir entendu quelqu'un. J'arque un sourcil en haussant ensuite les épaules. C'était peut être un coup de fatigue? Ou alors fallait qu'on me rebaptise Jeanne d'Arc. Enfin bon. Je pense pas que ce soit grave. Je me retourne vers Franken et je pousse un long soupir, un sourire en coin malgré la joie qui se lisait sur tout mon visage

"Et sinon, tu accepterai peut être une invitation à dîner? Ne prends pas ça comme une relation déplacée entre toi et un patient, noooon... Plutôt comme deux collègues?"

Je souris un rien. Au pire, elle me dira non. Je ne crois pas qu'un refus soit fatal à mes souvenirs~ Je lui sourit un rien plus. Je crois que cette joie, je vais la garder un sacré moment~ Ma première véritable expérience sur moi qui marche... Bordel, c'était vraiment super. Je suis de retour... Pour être moi et mieux encore~!

... Uhuh~

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Step 1 : Douleur

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum