My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-25%
Le deal à ne pas rater :
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD 120Hz RAM 16 Go
1499 € 1999 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Figurines Funko Pop : 2 achetées = la ...
Voir le deal

Une promesse gardée en mémoire [Engar]

Aller en bas

Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty Une promesse gardée en mémoire [Engar]

Message  Invité Ven 19 Avr 2013, 07:57

Alors que l'humain possédé attendait dans sa cellule, le jugement qui devrait lui être imposé serait décidé très bientôt. Bien entendu, est-ce que ce dernier s'attendait à recevoir la moindre sorte de visite? Tout dépend de la circonstance après tout... Peut-être un garde qui lui servirait d'avocat ou bien l'elfe qui lui servait de compagne... Mais très peu probablement une personne dont il ne pouvait simplement connaître l'existence. Il était plutôt cocasse que le maître savait tant de chose sur un individu particulièrement alors qu'il était un simple inconnu pour ce dernier.

Après avoir rendu des comptes à son commendataire, le maître avait continuer d'écouter ses sources ou bien avait vérifier en personne certaines informations. Il n'était pas un voyeur, loin de là, mais il avait été important de se tenir au courant de ce qui se passait dans le donjon. Bien que cette triste affaire entre le démon et son amoureuse était regrettable, il n'avait cependant pas hésité à obtenir le plus de détail sur les vagues de cet événement. Alors que l'humain partait en expédition, la liche avait prit connaissance de la mission pour qu'il retourne au bercail le plus rapidement possible.

Quand il était revenu, un autre événement l'avait empêché de communiquer avec cet être qui, malgré le fait qu'il était une cible, le fascinait profondément. Après tout, sa condition actuelle était très peu commune et, il devait l'admettre, le fait qu'il ai survécu à la guerre des arcanes tout en gravant son surnom dans l'histoire le rendait beaucoup plus intéressant. Son nom était connu et il était une pièce vivante de l'histoire. Quelque chose que la liche appréciait beaucoup des personnes qu'il côtoie : qu'ils soient intéressant et qui laissent leur marque sur ce monde.

Cependant, il s'égarait... La guerre entre les deux donjons avait rapidement mit en place des mesures plus drastique afin d'assurer une victoire. L'humain avait donc pu combattre et, de son côté, la liche avait préféré protéger ce qui lui importait dans ce donjon. Protégeant ainsi sa demeure et celles des habitants près de lui, rien n'avait été endommagé... Malheureusement, il avait ainsi raté une discussion qu'il désirait prendre avec cet homme. Que ce soit par simple curiosité à la base, il devait cependant prendre des mesures pour s'assurer que le grand plan pourrait être organisé...

Prenant son grand grimoire ainsi qu'un livre qu'il mit à la hâte dans une de ses sacoches, le mort-vivant arrêta le feu qui lui permettait de préparer une petite potion auquel il prêtait une attention particulière. Bien que le terme potion n'était probablement pas le meilleur moyen de décrire ce contenu, on pouvait parler d'un liquide qui permettait d'enlever l'odeur de pourriture et de décomposition qu'il dégageait...

Bonté divine... Pourquoi est-ce que son organe olfactif avait survécu à sa mort ???

-----


Il ne lui était pas interdit d'accéder aux cellules des détenus, loin de là. La seule demande était de laisser toute arme à guetteur ainsi que tout objet pouvant servir à une invasion. Plaidant qu'il avait besoin de son bâton pour marcher, ce qui était à moitié vrai pour tout dire, le garde observa cependant ses effets. Demandant certaines questions sur les contenus de plusieurs flacons, de ses objets magiques ainsi que plusieurs autres questions ennuyantes et purement automatique... Des questions que ses derniers devaient apprendre et répéter perpétuellement. L'odeur du mort-vivant le pressait à vérifier plus rapidement, mais sans pour autant négliger son propre travail. Cette vérification pouvait sembler anodine, voir inutile... Cependant, les règles étaient les règles... Ce n'est pas comme s'il était là pour tuer Engar tout de même... Il n'avait rien à caché, mais laissa une ou deux bricoles derrières que le garde ne comprenait pas assez pour permettre à la liche de l'apporter avec lui.

Peu lui importait vraiment, malgré le fait que cet esprit de défense des prisonniers était simplement remarquable... Les humains n'accordaient que peu d'attention envers les monstres capturés, alors que l'inverse devrait être semblable. C'est plutôt la justice qu'avait instaurer Oni qui tenait les monstre en rang, mais on n'avait pas à se plaindre. Peut-être que ses idées deviendront beaucoup plus répandus par la suite si le donjon continuait de traverser les âges. Alors que le garde lui donna l'autorisation de se rendre auprès du détenu, ce dernier lui ouvrit la porte et lui indiqua le chemin à suivre pour se rendre auprès de l'humain.

-----

La liche traversa quelques couloirs et trouva par la suite un autre poste de garde. Décidément, le porte-haine avait eu des traitements de ''faveur'' avec une sécurité plus renforcé... Probablement pour sa propre défense par les temps qui courent... Cependant, le second garde ouvrit docilement la porte en lui rappelant que toute action agressive envers le détenu pouvait être condamnable et qu'il pourrait en subir les conséquences. La routine quoi, rien de plus pour ce garde. Profitant de ce moment pour masquer son odeur putride grâce à sa fiole, il entra dans le corridor qui permettait de voir les cellules. L'humain qu'il cherchait se trouvait bel et bien là et, dans un signe de respect, s'introduisit alors qu'il frappa doucement sur les barreaux, avertissant ce dernier de sa présence.

''J'espère que je ne vous dérange pas trop, monsieur Engar. Ou peut-être préférez-vous le titre qui vous reviens. Honnêtement, dite-le moi, je ne cherche pas à me montrer impoli... Je désirais savoir si vous désiriez m'accorder un entretient avec vous. Je vous rassure immédiatement, ce n'est pas à propos de votre emprisonnement ni à propos des actes que certains vous reproches... Non, rien de ça... Cependant, je désir savoir si ma présence sera accepter avant que j'approfondisse le sujet...''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty Re: Une promesse gardée en mémoire [Engar]

Message  Engar Ven 19 Avr 2013, 13:20

J'avais par ailleurs finis depuis longtemps d'étudier les textes qui m'avaient été apportés et il n'était pas prévu que Shrivei ou l'avocat me rendent visite, je me retrouvais ainsi seul et désœuvré pour le reste de la journée... Enfin presque. Il y avait une personne à qui je devais m'adresser avant le procès, mais que je n'aurai sans doute pas l'occasion de voir, par conséquent je lui écrivais une lettre que je comptais lui faire transmettre... Cependant mes pensées étaient confuses et longtemps mes mots restèrent coincés sur la plume sans jamais se déposer sur le vélin, qu'on avait bien voulu m'apporter... Puis ils avaient commencé à me venir, fluides et s'ancrant sans problème sur le parchemin, sous une forme bien particulière, comme ils m'étaient déjà venus une fois par le passé, sauf qu'ils n'étaient pas pour le même destinataire... Cependant bien que cet exercice m'apaisait un peu je ne perdais pas pour autant ma vigilance coutumière et ainsi... L'approche d'un visiteur ne me fut nullement inconnue, bien que mes sens juste aiguisés pour un humain ne soient pas comparable à ceux d'un beast, d'autant plus que mon démon qui percevait la totalité de ce que mes sens ressentaient sans être brouillé par la réflexion...

Depuis le début de ma captivité l'infernal ne cessait de parler comme si c'était moi qui risquait le plus gros et c’était peut être vrai, mais Theorem me l'avait bien dit, pour ce qui en était de Kumie le démon était reconnu coupable, et parmi les chefs d’accusation qui pèseraient sur moi c’était le seul qui me préoccupait… Enfin ça et le meurtre du frère de Felina, même si je ne voyais pas cela comme un crime… Quoi qu’il en soit… Les murs et ma porte étaient épais oui, mais pas assez pour que je n'entende pas le son d'un bâton frapper la pierre du couloir menant à ma cellule. Les fentes entre les barreaux étaient fines, oui, mais pas assez pour m'empêcher de percevoir une odeur inhabituelle, ni pénible, ni agréable, juste... Factice et dissimulant même les effluves désagréables de ma cellule, comme ce baume que j'avais employé à plusieurs reprises pour tromper les sens d'un démon... Mon allégresse était grande au travers de mon écriture, mais pas assez pour que ma nature ne reprenne le dessus, la prudence et la méfiance me revinrent ainsi et en l'espace d'un instant je posais plume et vélin et mon corps se tenaient prêt à agir, tout comme mon esprit. Comme à mon habitude j'étais prêt à face à la nécessité. Oh de mon point de vue le texte que j'écrivais était tout autant nécessaire que cette prudence, voire plus, mais il pouvait attendre, mon visiteur non... Enfin si c'était bien moi à vrai dire qu'ils venaient voir, mais depuis le début de ma détention je m'étais montré prudent vis à vis de tous les visiteurs qui arpentaient ces couloirs. Certes le donjon veillait à ma sécurité, il serait idiot que je sois châtié avant d'être jugé sans doute, mais après ce que j'avais pu voir lors de la guerre je ne donnais qu'une confiance mitigé aux gardes, que ce soit en leur capacité ou en leur fidélité à leur tâche, et puis... Une part de moi n'appréciait pas vraiment l'idée que le texte soit lu par quelqu'un d'autre que la personne à laquelle il était dédié... Et à raison puisqu'il s'avéra que c'était bien moi que ce visiteur curieux venait voir, se signalant même au cas où je ne l'avais pas déjà perçu. Ainsi alors que je m'étais assis sur la planche de bois sans paille qui me servait de couche, fixant le revenant entre les barreaux... Mon jugement était un peu hâtif, mais au vu de ses atours je pouvais à peu près affirmer qu'il s'agissait d'une liche, un ancien mage qui avait terrassé la mort et était revenue des limbes en gardant sa conscience. Des êtres redoutables dans tous les cas et généralement assez renfermé. Il était curieux qu'un d'entre eux viennent me rendre visite. Bien sûr j'aurai pu songer que c'était une personne cherchant à m'atteindre, mais premièrement une liche ne se laissait que rarement guidés par des sentiments, ce qu'elle confirmait dans ses dires, et secondement si elle avait voulu me tuer elle l'aurait déjà fait... Et surtout elle s'adressait à moi avec un respect qui trahissait le fait qu'elle voulait m'entretenir de quelque chose, d'autant plus qu'elle évoqua mon titre, "le porte-haine", sans pour autant le prononcer Quoi qu'il en soit elle parvint à attirer mon attention et de fait je me levais afin de m'approcher des barreaux de la cellule, posant négligemment mon épaule sur les barre d'acier, les bras croisés et me retrouvant ainsi de profil par rapport à lui, si ce n'était mon visage de face qui soutenait son regard vide, sans frémir car ce n'était pas la première fois que j'étais confronté à telle vision.... Pour finalement simplement hausser les épaules dans un premier temps.

Sur cette dernière phrase, qui trahissait le fiat que je n’étais pas dupe par le baume qui couvrait son corps, j'affichais un léger sourire amusé, après tout même avec mon démon et les visites de Shrivei et de Brendal Vezio les occasions d'être distrait en cellule étaient rares... Mais en dépit de cette mimique et de ces dires badins mon regard en disait long sur ce que j'attendais de lui... Tout simplement qu’il ne tarde pas à entrer dans le vif du sujet.
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Une promesse gardée en mémoire [Engar] Left_bar_bleue32/40Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty Re: Une promesse gardée en mémoire [Engar]

Message  Invité Sam 20 Avr 2013, 06:22

[Hors-Rp: Désolé si c'est un peu court, mais je me reprendrais plus tard, promis^^]

''Je vois que vous êtes une personne des plus directes en ce qui concerne les conversations... Ce qui est à la fois plaisant, mais également intriguant... Cependant, si vous êtez intéresser par ce que j'apporte, je ne vous laisserais pas attendre plus longtemps dans ce cas.''

La liche n'était pas importuné par cette réaction, loin de là. En fait, puisqu'il savait maintenant que son auditeur était intéressé, ne serait qu'un peu de curiosité mélanger à un ennui créer par son incarcération. Malgré cette apparence plus désinvolte de la part de l'humain, cette dernière laissait cependant le mort-vivant plutôt confiant que l'humain écouterait bien ce qu'il dirait. C'était plutôt encourageant avec tout ce qui se passe de ses temps-ci...

La plus grande crainte de la liche était que le démon soit en contrôle du corps humain et que ce dernier ne refuse un entretien. Ce serait vraiment regrettable que ce dernier lui refuse cet entretien uniquement par cette position plus ou moins agréable... Cependant, il aurait probablement été possible de revenir ou bien de parler directement à l'humain. Après tout, il avait possiblement une théorie pour l'appliquer... Mais ce ne serait pas nécessaire en fin de compte, ce qui simplifiait amplement la tâche.

''Vous savez, ce n'est pas la première fois que je vous rencontre dans le donjon. Il y avait eu cette fois dans cette conférence sur les magies qui s'était, ma fois, transformer en divertissement des plus étranges et des plus cocasses selon moi. Mais malgré tout ceci, ce n'était pas la première fois que nous nous sommes rencontrer... Ou du moins affronter si je peux le dire ainsi...''

Le maître se remémorait la guerre d'arcane, ses combats sanglants et ses massacres... Une grande nation qui était tombé en quelques semaines à peine, une cité où la magie avait longtemps dominé et où une vie entre monstre était possible... Un monde utopique selon certains, une abomination pour les autres... Dans les deux cas, la ville avait été détruite et il n'y avait plus aucun vestiges ou héritage de cette ville. Comme si rien n'avait exister, comme si cette horreur n'avait été conservé que pour les actions atroces et pour utiliser le royaume de Balmore comme un exemple...

''Si les livres se souviennent de votre nom après les actions de Morne-Place, j'étais reconnu de mon vivant dans la ville comme étant un des conseillers à l'époque. Et avant de penser que je suis ici pour vous faire la morale ou bien des reproches, vous devez savoir que j'ai probablement été la cause de vos actes. Indirectement, bien entendu...'' Alors qu'il cherchait une petite statuette dans ce qui lui servait de sac. Alors que cette dernière prenait vie en un instant, la liche continua. ''Si je vous disais qu'une de mes anciennes passion avait été dans la magie d'animation des objets ainsi que la création de créature animé, voyez-vous où je veux en venir ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty Re: Une promesse gardée en mémoire [Engar]

Message  Engar Lun 22 Avr 2013, 01:35

... Je trouvais ça d'une certaine manière amusant qu'il dise mon attitude direct comme intrigante, alors que lui même l'était au plus haut point. Sa manière de parler, ses "flatteries" ses commentaires plus ou moins inutiles , autant de choses qui me rappelaient les manœuvres des démons pour perdre le malheureux lors de l'énonciation d'un pacte infernal, mais en tant que chasseur de ces derniers je savais déjouer toutes leurs manœuvres... Et ainsi je n'eus aucun mal à suivre le verbiage de la liche, malgré ses détours, et bien que je me contentais de hocher la tête par à coups je réfléchissais à tout les doubles sens qu'ils pouvaient dissimuler... Par contre il était inutile de chercher sur son visage ou dans son regard des mouvements inconscients qui indiqueraient qu'il mentirait. On a déjà vu plus expressif qu'un crâne et des orbites, mais de toute façon je n’étais pas doué à ce genre d'exercice donc cela ne me dérangeait pas , mais par contre mon infernal souleva un point assez intéressant alors que je songeais à ses congénères.

*Je te prierai de ne pas dénigrer nos capacités en la matière ! Certes il est vrai que t'es capable de déjouer la plupart de nos manœuvres, mais d'ordinaire cela te prend un peu de temps, tu cherches à démêler le vrai du faux. Or ce n'est pas le cas avec cette liche ! Je doute qu'elle cherche réellement à te perdre, peut être t'en donner l'impression, mais rien de plus. A mon avis elle cherche juste à mener la discussion... Enfin à vrai dire tu es un peu paranoïaque à mes propres yeux pour le coup ! Je pense juste que c'est une sorte de nobliau à la rhétorique plus compliqué qu'utile"

Je ne lui répondis pas sur le champ, mais j'étais forcé d'admettre qu'il avait raison. Les dires de la liche étaient certes à rallonge, mais il ne déviait pas pour autant le sujet et par ailleurs il était un peu hâtif de le juger sans savoir précisément de quoi il voulait s'entretenir avec moi.

*Je 'accorde ce point... Mais que veux tu à force de fréquenter les tiens on devient forcément méfiant... D’autant plus quand un d'entre eux vous poignardent dans le dos alors que vous êtes son allié. *

*Ehe... T'as toujours pas pardonné à Shiru hein ?*

Je ne lui répondis pas directement... Mais à vrai dire puisqu'il pouvait connaître la plupart de mes pensées cela ne changerait pas grand chose. Oui il avait raison. Je ne parvenais pas à pardonner à l'invocatrice, je m'en étais ouverte à Shrivei et cette dernière m'avait conseillé de mettre à profit mon séjour aux geôles pour réfléchir et éteindre cette hargne, comme j’avais déjà su le faire et comme d'autres avaient pu le faire à mon égard, comme Felina, Serenna ou Kumie... Et j'avais essayé, mais en dépit de mes efforts, non, c'était un fait, je ne pouvais pas lui pardonner. Premièrement cette démone était responsable de la libération du démon et de ce qui s'en était suivi, bien sûr on pourrait dire que c'était moi qui était la voir à ce sujet, mais si je ne l’avais pas fait moi même on aurait sans doute libérer mon démon sans compromis en ma faveur, mais au delà de cela je la blâmais également d'avoir l'audace, et l'irrespect envers Kumie, de faire partie des juges qu'il allait prononcer ma sentence et que pis encore elle ne soit nullement tenue responsable de cet acte, et encore c'était sans même compter le manque totale de capacité dont le triumvirat avait fat preuve durant la guerre... Et encore... Appeler ça une guerre c''était insulté ceux qui avaient connu ce que c'était. Ce qui c'était passé, tsss... C'était une escarmouche, un siège au mieux, mais toujours était il que ça avait à peine duré deux jours et que bien que brutaux toutes les atrocités qui accompagnaient la guerre n'avaient pas été présents.

Mais à vrai dire, pensant à cela je m'éloignais clairement du sujet et je m’intéressais à nouveau la liche qui évoqua alors la conférence sur les magies marginales et... L'incident qui avait suivi. Ayant alors déjà passé l'accord avec le démon qui « stipulait » qu'il ne percevrait pas les instants passés avec Kumie je ne verrai pas ce qu'il ferait avec mon corps je n'en avait rien vu, mais Shrivei m'en avait parlé clairement dans mon rapport et mon démon, lui, y avait été présent. La liche avait dû faire la confusion, mais j'en doutais à vrai dire, un tel être aurait du percevoir l'énergie démoniaque de mon démon, d'autant plus qu'au vu du rapport de Shrivei avait présenté la magie de possession, j'estimais donc plus probable qu'il s'adresse à nous deux, ou que ce soit encore sa manière de parler, qui était quelque part horripilante, à rallonge. Enfin quoi qu'il en soit, n'ayant nulle souvenir de cette « rencontre » je me contentais d'un bref déni à ce sujet... Bien plus intéressé à vrai dire par sa ... Curieuse conclusion

"A cet instant, mon démon dominait à cause d'un pacte passé avec Shiru, je n'ai donc aucun souvenir de cette rencontre... Et je n'en ai aucun dans lequel j'aurai croisé, ou affronter une liche, alors détaillez je vous prie "

Cela ne sembla pas le déranger, au contraire de mon démon qui contesta ce point et exigea que je lui cède la place pour converser avec la liche au sujet de, je cite, « cette amusante et radieuse journée » l'ironie dans ses dires ne laissait planer aucun doute sur le fait qu'il ne s'agissait que d'une provocation à laquelle je ne prêtais guère attention... Contrairement aux propos qui suivirent de la part du mort-vivant, qui eut l'amabilité de répondre à mon commentaire quant à notre ancienne rencontre. Dire alors que j'étais surpris n’était pas peu dire. Bien sûr après l’annonce de mon jugement il était probable que certains monstres soient au courant des événements de la guerre de l'arcane, mais cela paraissait tellement improbable que parmi les habitants du donjon un d'entre eux y aient également participé et en ait retenu mon rôle que je ne pouvais être qu'estomaqué. Cela se traduisit chez moi par un tressaillement et un brusque haussement de sourcils, ainsi qu'intérieurement par de grands efforts pour ne pas le couper en plein milieu de ses propos. Ces derniers devenaient par ailleurs de plus en plus étonnant et improbable. Je ne connaissais personne d'autre qui n'aurait pu être responsable du massacre de Morte-place que l'inquisiteur Geoffroy, le chevalier Kregan et bien sûr moi même. Or il était tout bonnement impossible que le premier soit devenu une liche, quant au second il avait un potentiel magique inexistant, il était impossible donc que ce soit lui, quant à moi...Et bien j’abritais peut être un démon, mais je pouvais encore affirmer que mon corps étaient encore régi par les lois de la vie. Par conséquent le fait que mon interlocuteur dise avoir guidé, même indirectement mes actes, me paraissait assez surprenant, même s'il parlait d'autres actes que ceux de Place-Morte. Cela parce que je pouvais bien me targuer d'une chose, c'était de toujours avoir fait mes choix par moi même, des fois influencés par une pression exercé sur ma personne certes, mais toujours j’avais accompli mes actes avec une finalité et je considère avoir à en porter seule la responsabilité et non pas la devoir à un quelconque marionnettiste qui me manipulerait. Je m'apprêtais par ailleurs à lui rétorquer cela et lui prier de partir si c'était pour s'arroger la responsabilité de mes actes sans la moindre preuve, quand il exécuta son petit tour de magie. La statuette prit dans son sac, en un geste auquel je n’avais fait guère attention à vrai dire, ce qui aurait par ailleurs pu m'être préjudiciable, s'anima et avant même qu'il ne conclut ses dires je compris...

"Un conseiller spécialisé dans l'animisme... C'est à vous donc je suppose qu'on doit les golems qui nous ont posés tant de difficultés et... je me permets même de supposer que vous êtes également le créateur de ce golem que j'ai affronté à deux reprises, sans jamais que nos affrontements soient menés à bien. Un beau travail, nullement entaché par l'expérience que j'ai aujourd'hui, car j'en ai croisé d'autres des golems, des chefs d’œuvres de la magie des anciens ou bien des trésors d'ingénuité, mais aucun n'a jamais égalé, dans mes souvenirs du moins, cet être , enfin à condition que je ne me trompe pas et que vous voyez bien de qui je parle..."

Me remémorant ces combats intenses, qui avaient été parmi les premiers que j’avais mené et où j’avais frôlé la mort je ne pus m'empêcher d'afficher une sourire, emplie du'ne espèce de nostalgie exaltée, tandis que mon regard glissa sur ma main gauche, celle qui avait été quelque peu brûlé par les flammes lors de ma première rencontre avec le golem et qui, bien que guérie depuis, en conservait une teinte légèrement plus rougeâtre que l'autre, chose parfaitement visible puisqu'on m’avait retiré, pour mon séjour dans les geôles, tout les éléments de mon armure de cuir. Cependant je ne me laissais pas aller longtemps et je redressais vivement la tête sans tarder, reprenant la parole.

"Enfin peut être me souviens je ainsi de lui parce qu'ils est un des seuls êtres dont l’affrontement que j'ai eu avec lui n'a pas connu d'issue définie... Mais pour être honnête je ne vois pas à quoi vous voulez venir. Pourquoi revenir sur des actes commis il y a dix ans, que rien ne changera ? Pourquoi évoquez à nouveau le sort de Place-gaie, devenu Morte-place et dont vous écorchez le nom actuel ? Oui... Je crois commencez à vous cerner, mais je ne vois pas où vous voulez en venir ? Si vous vouliez venger les enfants, que j'ai éliminé , vous l'auriez déjà fait, si vous aviez une quelconque rancœur à mon égard même, vous feriez preuve de moins de respects... alors;.. A moins que vous cachiez bien votre jeu je pourrai presque croire que vous en êtes venu à souhaiter cette défaite. C'est la seule chose qu'il me semble percevoir sur vos intentions... Mais rien quant au pourquoi vous êtes venus à ma rencontre."

... Il y avait quelque chose d'un peu grotesque à ce que parmi tout ses dires et leurs mystères je relève l'erreur qu'il avait commis quant au nouveau nom du village dont j'avais massacré les enfants, peut être renchérirait il là dessus... Mais il ne faisait aucun doute que la véritable question se posait sur ses intentions, aussi bien présentes que passées. Il était un fait que mes allégations paraissaient des plus insultants, mais là plus que les démons, c’étaient les luttes de pouvoirs entre nobles dont j’avais été témoins qui m’avaient appris que dans ce genre de conflit il arrivait qu'un membre pourtant éminent d'un des camps entraîne la chute de ce dernier pour tirer son épingle du jeu...Et au vu de la facilité et la rapidité avec laquelle avait été menée la guerre de l'arcane je n'en serai guère surpris... Par ailleurs je me gardais bien de le dire, mais même s'il ne me l’avais pas dit explicitement j’étais parvenu à deviner son identité, du moins celle qu'il avait à l'époque... Le maître... Même si à cette époque il était en vie, du moins je crois, il était le seul membre du conseil dont les talents étaient suffisamment insoupçonnés pour qu'ils puisse être liés à l'animisme... Mais dans le fond toute son histoire pouvait encore être rien d’autre qu'un gigantesque mensonge et de fait je me contentais d'attendre qu'il énonce les raisons de sa venue avant de me prononcer sur son compte.


Dernière édition par Engar le Lun 22 Avr 2013, 09:35, édité 1 fois
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Une promesse gardée en mémoire [Engar] Left_bar_bleue32/40Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty Re: Une promesse gardée en mémoire [Engar]

Message  Invité Lun 22 Avr 2013, 06:06

Laissant l'humain finir ses questions et son raisonnement interne, la liche avait attendu patiement que ce dernier ai fini chacun de ses mots avant de prendre la parole. Il aurait été impolis de le faire après tout et, bien qu'il n'ait pas toujours agis dans la finesse et la politesse lors de son vivant, c'était une partie qu'il ne pouvait dénier après tout. Bien sûr, les questions se bousculaient à présent dans la tête de l'humain: c'était un des points désirés. Il avait réussi à le faire parler, à éveiller sa curiosité, à le rendre beaucoup plus perceptible à ce qu'il voulait transmettre comme message après tout. Bien des vivants ne pouvaient comprendre les messages des plus directs ou, s'ils les percevaient, ne raisonnaient simplement pas pour comprendre ou pour agir tel que souhaiter. Bien sûr, la liche cachait son plan, mais il ne jouait pas encore sur les mensonges et ses paroles ne reflétait que la vérité.

''En ce qui concerne la grande conférence, j'étais une des personnes qui avait assisté à cette dernière. En temps que spectateur, bien entendu. Lorsqu'un sort de sommeil a été déployé sur la grande salle, j'ai eu la présence d'esprit de contrer ses effets. Rien de bien compliqué, ce pseudo-mage se pensait suppérieur à tout ceux et celles qui se trouvaient dans cette pièce. Bien entendu, j'ai ''aidé'' quelque peu, mais on en avait très peu besoin. Après tout, un mage très étrange avait utiliser un sort sans magie... Je dois admettre que j'en suis encore très intrigué, mais je ne suis pas ici pour vous raconter ses détails. Il est très peu probable que le démon avec qui vous partagé votre corps se rappèle de moi puisque j'étais simplement un spectateur innactif. Cependant, je pensais que vous pouviez avoir accès aux visions du démon lors de cette ''possession inversé''... Ceci explique beaucoup mieux votre manque de réaction après la conférence...''

Bien entendu, il savait bel et bien ce détail... Mais il avait désirer le vérifié. Et pour tout dire, la liche pensait vraiment que l'humain percevait les vécus du démon tel un rêve, ayant de vague mémoire ou bien les partageants avec ce dernier... Mais au vu de ses révélations, la liche devait admettre qu'elle avait eu tord sur ce lien entre le porte-haine et le démon-haineux...

Alors que le maître rangeait la statuette, après lui avoir enlevé la vie, ce dernier chercha dans son sac le petit livre qu'il avait fait apporter. Un livre très spécial et qui ne se retrouvait que dans un seul endroit dans le monde entier: ici, à la bibliothèque du donjon. Alors que sa main toucha le dit livre, la liche continua sa discution avec l'humain emprisonné.

''Votre appréciation de mon art me rempli de fierté, monsieur Engar. Un artisans aime que son client le couvre de compliment après tout. Cependant, monsieur Engar, je perçois ce golem comme une de mes plus grands échecs et de mes plus grands exploits... Tout cela en même temps! J'avais réussi à le rendre plus ''humain'' que n'importe quel autre de mes créations, mais sans jamais pouvoir reproduire les dits résultats. Le problème était qu'il devenait également ''trop'' humain... Il était assez intelligent pour comprendre ce qu'il était, mais trop pour l'accepter... Cependant, comme toute grande créations, celle-ci a été créer par chance et malchance en même temps. La perfection n'existe pas, mais le résultat a été suppérieur à bien des golems que j'ai pu étudier...''

La voix du mort-vivant était non pas colérique ou bien emplie de tristesse, mais plutôt d'un mélangement de curiosité et peut-être un peu de déception de ne pas avoir atteint la perfection. Bien sûr, les autres golems qui étaient sous son contrôle étaient suppérieur à la norme, mais loin du résultat de son autre golem... Sortant le livre, ce dernier était très sobre. Une couverture de cuir rouge relié, avec une boucle de fer, avec un titre où le lettrage avait été brûler sur le cuir, tel que l'on marque du bétail. Le nom de l'ouvrage, ''La guerre d'Arcane: vision d'un être artificiel'' qui était signé ''Karl Grim'' révélait tout. Lors de sa rencontre avec une amie à lui, le golem avait prit le temps de lever sa plume pour écrire ses mots. Le maître ne pouvait espérérer mieux, pour être tout à fait honnête.

''Si je reparle de ce qui s'est produit il y a dix ans, ce n'est pas pour simplement remuer le passé. Peut-être pour savoir qui était le responsable de se ''relâchement'' dans les forces de défense d'une ville, changeant le destin d'une guerre indirectement? Non, pas exactement... Simplement, si vous pensez que vous êtes le seul responsable de ses actions, penser que j'ai autant la responsabilité que vous, ni plus ni moins... Et pour titre informatif, Morne-Place est ainsi que j'appèle cet endroit, non pas par déni ce qui s'est produit, mais uniquement car c'est le nom qui la représente le mieux de nos jours...

Cependant, je tourne encore autour du sujet... Veuillez m'en excuser... La vie en tant que mort est tellement... Solitaire... Il est rare que de tels occasions se présentent... Mais avant de répondre a votre question, qui est le lien entre moi, la guerre d'arcane, le golem et la conférence, laissez-moi vous lire un extrait de ce livre que vous trouverez, je pense, très fascinant...''


Cherchant ainsi une page en particulier, il trouva rapidement la page qu'il cherchait. S'éclaicisant la voix, laissant sortir un peu de poussière sortir de sa gorge, il tenta de reproduire fidèlement ce qui y était écrit.

«''C'est dans ses surprises que je peux voir à quel point on peut se sentir vivant, vous ne trouvez pas? Et puis, je pense que ça se célèbre une telle liberté! Je vais souffler une bougie en votre honneur, illustre inconnu!''

Sortant d'un geste rapide une autre torche pour en avoir une dans chaque main, je plaçais les deux torche devant mon visage avant de lancer un nouveau jet d'huile qui, lancé à travers les torches, s'emflamma avant de filler vers cet humain. Cependant, il ne tarda pas à arrêter pour éviter une brûlure ou bien de finir tel une torche humaine.

*S'il pourrait survivre, je pense que ce serait peut-être amusant! Sinon, je n'aurais qu'à passer à une autre étape...*

Ai-je pensé en pensant aux carnages que j'avais fait précédement avec des jets de flammes semblables...»

Alors que le mage vidé de son essence vital refermait le livre, il le tendit à l'humain pour que ce dernier puisse l'atteindre. Après tout, il l'avait déjà lu et s'était assurer que certains passages de la mémoires du golem ne se soit pas réveiller encore tout à fait. Bien qu'il y avait mention que le maître cherchait des connaissances et que certains de ses choix avait causé des catastrophes, rien qui ne mentionnait ses véritables plans... Il s'était assurer que la mémoire du golem ne révèleraient pas ses informations lors de sa dernière ''modification forcé'' contre le golem.

''Bien entendu, je ne suis pas celui a avoir écris ce livre... Et sa date de création n'est que très récente... Sans parler du point de vue de l'auteur... Pour revenir au nom de cet auteur, ainsi que ma surprise de votre non-réaction face à cette conférence, dois-je vraiment vous l'expliquez? Ou bien comprenez-vous maintenant que ce donjon a sous son toit un autre vétéran de cette grande guerre?''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty Re: Une promesse gardée en mémoire [Engar]

Message  Engar Mer 24 Avr 2013, 00:48

... Je dus m'avouer un peu désappointé par sa méconnaissance concernant ma situation vis à vis de mon démon, qui néanmoins confirma le fait de ne pas avoir remarqué cette liche lors de la conférence. Après tout les mages morts-vivants étaient des être habituellement calculateur e plutôt intelligent, or ne pas s’informer sur son interlocuteur, alors que cela était aisé au vu de la situation, me paraissait quelque peu... Négligent. Cependant cela, tout comme la conférence elle même à vrai dire et ce qui s'y était passé, ne relevait que du détail à mes yeux et de fait il me fallut de nombreux efforts pour ne pas le prier d'aller au fait... Mais de toute façon il ne servait à rien de le presser, j'avais tout mon temps dans cette geôle et ce n'était pas comme si maintenant j’avais quelque chose d'autre à faire, et à vrai dire en dépit de l'agacement que j'en ressentais cela permettait de faire passer le temps, affreusement long entre ces quatre murs quand aucun élément ne me permettait de me préparer plus avant quant à ce qui m'attendrait quand viendrait l'heure de faire face au triumvirat. Je ne pus alors retenir un sourire à cette pensée, due un peu à de la moquerie, mais aussi de l'amertume. Je me préparais pour un combat pour lequel j'étais bien malhabile et même si je devais le mener de main de maître sa résolution dépendrait seulement de mon adversaire, au final. Si Oni cherchait simplement un bouc émissaire, j’étais le coupable idéal, et peu importait mon innocence je n’avais aucune issue face à cette situation... Oh bien sûr je ne baisserai pas les bras ce n'était pas mon habitude, à moins que pour la nécessite il me faille fuir pour mieux frapper après, mais face à un archange dont les pouvoris étaient presque divins je ne pouvais que tenter d'influencer sa bonne grâce.

Enfin bref... Quoi qu'il en soit après le commentaire sur la conférence des magies marginales ce fut au tour de mon commentaire d'être, justement, commenté... Mais comme à l’habitude de la liche de manière extrêmement rallongé, ainsi pour une simple phrase, c'était plusieurs d'entres elles qui m’étaient retournées, d'un politesse presque inquiétante. Enfin cependant bien que c'était toujours aussi long, ça avait le mérite d'être justifié par le fait que cette fois la situation concernée était un peu plus complexe, et surtout bien plus intéressante pour un individu tell que moi. Ainsi le golem n’était pas à la hauteur de ses espérances il visait plus haut mieux, et bien qui'l ne lui reconnaissait pas que des torts, il semblait être inquiet d e l'indépendance qu'il avait acquis de par son intelligence et moi même je me remémorais les phrases qu'il m’avait adressé à Place-gaie... Des termes bien trop moqueurs, élaborés et, surtout, adaptés à la situation, pour qu'ils soient dus à des sorts lancé sur la statue à l'avance, à moins qu'un mage ne se soit exprimé par sa bouche, ce qui ne semblait nullement le cas au vu de la liche. Par ailleurs, je ne voyais pas le pourquoi de sa déception créer un être pensant par lui même n'était pas donné à tout le monde et cela n'était il pas une preuve de son talent ? ... Enfin je devinais à vrai dire qu'il aurait probablement préféré le garder comme serviteur, mais cela me paraissait d'une certaine manière... Idiot. Si l'intelligence parfaite, bien que selon lui elle ne pouvait pas exister, été créer un jour quel serait l’intérêt de s'ne servir et de lui restreindre sa capacité de réflexion pour en faire un serviteur. l'intelligence allait, selon mon opinion, forcément de pair avec l’indépendance. Après tout les gens victimes d'hypnose était généralement intellectuellement réduit à l'état d'abruti fini dont l'intelligence de leurs actions, ou ce qui s'y apparentait n’était défini que par les ordres de leurs maîtres... Et uni plus est un individu intelligent, et doué de volonté, ce qui allait souvent de pair, finissait toujours par échapper à l'emprise de son "maître". Le golem dont il était question devait être dans ce cas, ce qui ne le rendait que plus fascinant pour moi...

Pour autant je m'évitais tout commentaire à ce sujet, tant pour éviter de nous détourner de celui pour lequel il était venu le voir que pour éviter de le fâcher... Et j'eus sans doute raison de faire cela car ce qui suivit fut des plus surprenants. Enfin avant que cela soit il reprécisa une nouvelle fois les choses, le pourquoi de l'écorchement du nom de Place-Morte, qui selon mon opinion convenait bien mieux au village que place-morne à vrai dire. Non la vraie chose soulevant mon attention se produisit quand il commença à lire l’ouvrage qu'il avait sorti de son sac. Ce dernier semblait récent et n’était pas sans m'évoquer mon propre journal, confisqué comme le reste de mes affaires... Et qui ne m'y fit pas penser que de par son apparence. La scène décrite, m'était bien sûr familière, non simplement parce que je l’avais vécu, mais aussi parce que je l’avais également retranscrite, mais du point de vue opposé, où le golem était présenté comme un adversaire ardu que j’avais hâte de mettre finalement à bas un jour... Et ici c'était à peu près la même chose, je m'étais avéré un sujet de distraction pour le golem, avec des conséquences malheureuses bien sûr, mais il n'y avait aucun doute maintenant sur l'intelligence de ce golem, et je ne remettais nullement en cause la véracité quant à l'auteur de cet ouvrage, car nul autre que cet être n'aurait pu savoir aussi précisément ce qui était advenu ce jour là... C'était ...Curieusement plaisant et amusant, au point que j'eus un sourire un peu carnassier en prenant ce livre, tendu entre les barreaux par la liche, que je me promettais d'étudier au plus vite, en lisant déjà le livre prometteur, déjà par simple intérêt par les pensées elles mêmes du golem, mais aussi pour en savoir plus sur lui... Après tout il était probablement encore en vie et me considérait encore sans doute comme un ennemi... Et avec cette ouvrage j'aurai une longueur d'avance sur lui quand nous nous retrouverions... Ce qui apparemment allait se produire plus rapidement que prévu si j'en croyais la liche, tandis que je comprenais ce que tout cela signifiait... Ce golem que j’avais affronté dix ans auparavant était présent en ces murs et je l'avais croisé ! ...Enfin mon démon l'avait fait, et de fait je m’empressais de l'interroger.

*TU L’AVAIS VU ? Et RECONNU ?*

*Bien sûr... Mais ça 'a pas semblé être son cas vis à vis de toi, à croire que tu es moins mémorable qu'on ne pourrait le croire.*

*CESSE AVEC TON HUMOUR IDIOT ! Ainsi il n'a rien fait... Et toi non plus ?!"

*Bien sûr j’avais déjà assez d’ennuis comme cela avec... Tu sais quoi et je n'allais pas en rajouter en m'en prenant à un habitant du donjon..."

... Sur le coup j'eus une fois de plus envie de tuer ce démon, malgré l’impossibilité pour moi de la chose, mais après coup, et rapidement, je me rendis compte que ça avait été au mieux. Non seulement je ne risquais pas d'ennuis à mon procès vis à vis d'un incident à ce sujet; mais qui plus est, puisqu'il ne m’avait pas reconnu, cela me laissait l'initiative au cas d’une future confrontation... La conversation avec mon démon et ma propre réflexion me prirent quelques secondes, secondes que je passais à étudier la couverture de l'ouvrage, avant de le caler sous mon droit et répondre à la liche, ma main gauche un des barreaux de ma cellule.

"Je commence à comprendre oui, ce golem que j'ai affronté à Place-Gaie est entre ces murs, logique, après tout les êtres comme lui sont aussi également perçus comme des créatures impies par la religion, mais cela c'est évident, ce qui est plus obscur c'est pourquoi prendre la peine de rendre visite à un humain en prison pour lui annoncer une nouvelle comme quoi un de ses vieux adversaires serait plus proche de lui qu'il ne pouvait le penser... Enfin à vrai dire j'ai ma petite idée... Vous percevez ce golem comme un échec, et vous comptez sur ma hargne et ma détermination en matière de combat pour mener à bien l'affrontement qui nous opposa et, si je le terrasse, effacer cette erreur. Une stratégie d'autant plus avantageuse que si je faillis il n'y a aucun moyen de remonter jusqu'à vous... Je m'abuse ?"

Tout cela je l’exprimais avec un certain enthousiasme et toujours ce même sourire carnassier, mais dans le fond quelque chose ne me plaisait pas dans ce plan. Premièrement le fait que je ne serai qu'un outil pour cette liche, si mon hypothèse s'avérait vrai ne me tentait guère, et auquel je devais m'avouer séduit à l'idée de contrecarrer son projet que d'effacer ce qu'il percevait comme une erreur et ce qui était selon mon opinion une réussite... Enfin encore fois ma suspicion prenait le dessus, et je me devais de me raisonner, peut être me fourvoyais je et était i venu me voir et m’annoncer cette nouvelles pour d’autres raisons, il suffisait dans ce cas qu'il me contredise et s’explique, une chose plutôt simple.
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Une promesse gardée en mémoire [Engar] Left_bar_bleue32/40Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty Re: Une promesse gardée en mémoire [Engar]

Message  Invité Mer 24 Avr 2013, 06:06

''La raison est toute autre, pour être bien honnête... Bien plus que vengeur, je suis un observateur ainsi qu'un mage avide de connaissances. Bien sûr, je n'agis pas comme l'a fait ce gnome, prenant de grand airs et qui pensait pouvoir vaincre sans peine un groupe de puissant mage... Bien entendu, si je vous raconte ceci, ce n'est pas simplement pour la satisfaction de vous racontez qu'un vieil adversaire à survécu... Après tout, si je voulais le détruire, je n'aurais pas à vous le demandez, mais simplement à des mages pouvant détruire la pierre. De plus que, entre les murs du donjon, tout les résidents sont protégés des effets de la mort... Même un golem comme ''Karl'' ne serait détruit. Et puis, je doute que vous le combattiez à l'extérieur du donjon puisque votre mort serait une perte pour bien des personnes du donjon.''

Il ne prononçait pas le nom de son golem avec dégoût, mais simplement ne semblait pas habitué à le nommer ainsi. Après tout, il ne lui avait jamais trouvé de nom alors qu'il a passé plus d'un siècle en sa compagnie. De plus, la liche apportait un point important. Il y avait toujours des professionels pour tuer ou détruire des adversaires puissants qui avaient une faiblesse très apparente. Et Engar avait trop à perdre dans un tel combat pour s'assurer de la mort de son adversaire.

''La raison véritable qui me pousse à vous en faire part est que ce golem a changé... Beaucoup changé en peu de temps. Voyez-vous, je ne suis un mort que depuis quelques mois, voir presque un an à présent. C'est après ma mort que le golem s'est dirigé dans le donjon, par une chance ahurissante si je peux le mentionner ainsi. Mais depuis sa venue, Karl à dépassé les limites qui lui avait été impossé. Bien qu'il y a eu une claire régression de ses talents et de sa puissance dès son arrivé, il a rapidement reprit des forces avant de devenir un adversaire des plus redoutables. Bien que j'ignore si ma mort est la cause de cette libération ou bien si c'est la mana fournie par la détentrice du donjon, ce golem est devenu un être plus puissant que vous l'aviez connu auparavant. Durant la guerre qui s'est produite il y a peu, il a abbattu Rex Naviento et, avec l'aide du célèbre Overlord, purent changer le cours de la bataille en attaquant l'arrière-garde des troupes adverses, sauvant par la même occasion une birdwomen que vous connaissez bien.''

Bien entendu, le but du maître n'était pas de décourrager l'humain de combattre, mais bien t'enflammer son esprit une fois de plus. Ainsi concentré sur le golem et sur ses prouesses, son esprit ne divaguerait pas dans des endroits que le maître ne désirait pas. Le conflit qu'il avait semer entre lui et son démon, dans le cas où ce dernier conserverait la moindre parcelle de pouvoir après le jugement, serait très utile pour continuer ce conflit. Le livre occuperait bien l'humain, lui donnant un objectif, voir même une obsession... C'était cet état qu'il désirait de l'humain. En ce qui concernait Karl, il était déjà un pion dans ses mains... Il n'aurait aucun problème à ce que le golem entre dans la danse... Il n'aurait simplement pas le choix...

''Il est peut-être un échec, mais son évolution m'intrigue encore plus. Envoyer des monstres pour le détruire n'aurait probablement aucun effet... Étrangement, malgré sa puissance croissante, il ne cherche pas à s'imposer telle une puissance du donjon. Alors, il est très rare pour moi d'observer ce dernier en action. Lorsqu'il se sens en danger, ou bien pour protéger le donjon, il n'hésitera pas à combattre férocement... Mais je doute qu'une guerre ne soit en vue dès maintenant... Mais, au vu de votre rivalité, je ne doute pas qu'il ne désire lui aussi vous combattre de nouveau.

Mon but n'est pas de le détruire, monsieur Engar, mais bien de tenter de trouver ce qui le rend si exceptionnel. De plus, je ne pense pas me tromper en pensant que vous êtes également intéresser de le revoir et de vous messurer à lui une fois de plus.''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty Re: Une promesse gardée en mémoire [Engar]

Message  Engar Sam 27 Avr 2013, 00:35

... l'agacement et l'impatience avait laissé place à un intérêt des plus vifs, ses longues phrases ne me semblant plus à rallonge, mais au contraire des plus nécessaire pour parvenir à comprendre ce golem qui avait d'une certaine manière marqué ma vie. Ainsi il me fut appris que je m'étais trompé quant aux intentions de la liche vis à vis de sa création, bien que dans le fond j'aurai pu le contredire sur certains détails à ce sujet. Amener le golem à franchir la limite des remparts serait un jeu d'enfant et quant à l'éliminer... Oui j’avais des choses à perdre aujourd'hui, mais puisque j'aurai l’initiative la chose devrait en être simplifié. Néanmoins il y avait deux problèmes, le premier était qu'il fallait que je sois d'accord, or bien que je réfléchissais à la manière de m'y prendre pour y parvenir ce n'était nullement le cas, et la seconde que ce soit également le cas de la liche au final, et finalement les deux partis étaient d'accord pour ne pas en arriver à cela...et bien que ça me faisait mal je me devais d'avouer qu'il y avait des personnes plus à même que moi pour vaincre un golem.

Ce fait agaçant ne m’empêcha pas cependant d'écouter tout ce que la liche avait à dire sur l'être animé, sur son évolution, d'abord régressive, puis positive jusqu'à devenir plus puissant qu'il ne l’était déjà à Place-Gaie, une chose à vrai dire que j’avais du mal à concevoir... Mais il fallait être honnête il y avait aussi peu de personnes parmi celles qui me connaissaient avant mon arrivée au donjon qui songeait que je pouvais atteindre le degré de puissance qui était mien aujourd'hui, bien que nous avions choisi des voies différentes, lui ayant sans doute profité de son indépendance nouvellement acquise pour améliorer ses techniques avec ses capacités déjà présente et moi ayant cherché à accroître ces dites capacités. Il fallait croire que ce donjon avait l'art d'aider ses habitants dans leurs quêtes de puissance, chose assez amusante alors qu'il ne cherchait que la paix, mais, eyh, après atout ne disait on pas qui veut la paix prépare la guerre ? Voilà une application bien plaisante de cet adage, s'il en est... Et que l'armée de Focus avait apprise à ses dépens visiblement ! Entre moi, Felina, Kumie et ces rôdeur, nommé Artyom et... selon Shrivei, qui avions terrassé le démon blanc, ce qui était déjà un exploit à cinq, et eux, un duo qui plus est, qui était parvenu à terrasser le meilleur guerrier de Naviento, il était difficile de croire que ceux qui avaient fait cela aspiré à la paix... Bon pour être honnête je doutais que ce soit le cas de l'Overlord quant au mien... Et bien j'aimerai la paix, mais je ne me faisais pas d'illusion sur la situation, elle ne surviendrait pas avant mon décès, inévitable en tant que mortel, mais par les armes je pouvais œuvrer pour elle...

Par contre à en croire la liche il fallait croire qu'en dépit de son ardeur combattante le golem n'en usait qu'en cas d'extrême nécessité et que d'ordinaire il était plutôt paisible... Bien qu'à vrai dire, au vu de mes souvenirs de notre combat, je le voyais mal se battre sérieusement, alors que justement il avait acquis plus d'indépendance. Et justement au sujet de cette dernière je venais juste de comprendre qu'il était d’une certaine manière cohérent qu'il éprouve également des sentiments, non pas seulement à l'égard des événements du présent, mais aussi envers ceux du passé, envers moi... Et c'était justement sur cela que comptait la liche... Bien elle ne voulait pas que je le tue, mais elle voulait tout de même profiter de la hargne que je lui vouais, et qui était apparemment réciproque, pour l'affronter et lui permettre de l'étudier dans un situation de confrontation... je comprenais bien cette démarche, il était possible de juger d'un homme à sa manière de se battre, alors pourquoi pas un golem assez perfectionné pour faire preuve de jugement ou de ce genre de notion ? Quoi qu'il en soit je saisissais, dans la mesure que me le permettaient mes connaissances néophytes en matière de magie, les objectifs du revenant et je hochais la tête tout en formulant la réponse.

"Ça ne me pose pas de problème... Par contre il faudra faire cela dans un cadre légal, je propos tout simplement de prétexter un entrainement martial, je vous préviendrai alors du moment et du lieu... Et bien sûr tout cela dépendra du jugement qui m'attend. Cependant... Je vous suis déjà gré de cette possibilité d'en conclure avec cet affrontement, mais il semble que cela vous apporte bien plus, donc j'aurai une requête, assez simple pour vous je suppose... une fois la tâche accomplie aidez moi à continuer à dépasser mes limites. C'est ma seule requête."

Cela ne devait pas être grand chose pour un individu tel que lui je suppose, mais... Poser cette condition jouer en ma faveur. Oh pas que cela serait gênant pour le revenant, mais accepter tout simplement son offre aurait été une chose qui aurait pu être perçu comme trop simple, en réclamant un prix je lui faisais croire que pour ce dernier je serai prêt à aller jusqu'au bout de ma tâche, que pour l'obtenir je lui obéirai tel un bon sous-fifre... Et pour être honnête sur le papier je serai tout simplement tenté d'obéir à cet ordre pour en finir avec ce conflit, mais en tant que porte-haine je ne me laissais pas, du moins plus, aveuglé par ce sentiment, je m'en servais telle une force pour accomplir la nécessite... Et cette dernière était devenu pour moi de protéger les miens, or aussi acariâtre puisse t-elle être je considérais Shrivei comme une amie, or la reconnaissance ne m’était pas un sentiment inconnu. Or cette dernière supplantait le simple désir de rivalité... Ainsi en vérité je comptais bien mener ce combat contre le golem, puisqu'à première vue ça ne semblait pas lui nuire, mais si je devais apprendre la moindre exaction de la part de la liche elle aurait à me craindre. En temps normal je ne me montrerai pas aussi méfiant, mais le fait qu'elle dise elle même avoir été artisan dans la chut de Balmor et les précautions qu'elle prenait pour ne rien dévoiler d'elle même trahissait sa maîtrise de la duplicité...Et puis... Ça ne serai pas la première fois qu'un de mes commanditaires pour m'avoir caché la vérité ou tenter de me duper verrait mes services se retournaient contre lui. Pour autant je ne laissais rien paraître de ses pensées et à ma demande je contentais de rajouter dans un simple sourire.

"Ah et petite clause quant à ma demande... Je veux devenir plus puissant, mais pour cela je tiens encore plus à rester à l'état de vivant, n'y voyez nulle offense..."
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Une promesse gardée en mémoire [Engar] Left_bar_bleue32/40Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty Re: Une promesse gardée en mémoire [Engar]

Message  Invité Dim 28 Avr 2013, 05:59

L'humain lui avait demandé une récompense en échange de ce combat. Pour la liche, ceci représentait un aspect plutôt intéressant puisqu'il ne penserait pas que l'humain serait intéressé par la chose. Après tout, ils ne se connaissaient que très peu et déjà il lui demandait une telle faveur? Ceci dit, il aurait dû s'attendre à une telle réaction de la part d'un être de chaire et de sang: le désir d'une récompense pour un travail bien accomplis. Il voulait se perfectionner, ça le maître le savait. Il avait réussi à mettre la main sur les dossiers médicaux, conservé par Franken Fran, pour y jeter un coup d'oeil. Bien qu'il était un humain très entrainé et plus fort que la moyenne, il avait eu recourt à plusieurs autres méthodes pour améliorer sa puissance physique. Cette dernière avait été capable de trouver les secrets de plusieurs monstres pour améliorer un seul homme... Du travail bien fait et qui se voyait avec le porte-haine. Bien que certains humains, peu nombreux certes, atteignait une telle puissance naturellement, la majorité avait recours à des artéfacts, de la magie ou justement compter sur un héritage monstrueux pour les élevés au dessus des masses.

Le maître voyait aussi dans cette demande un manque de confiance dans la force de l'humain... Ceci dit, peut-être que ce dernier ne le savait pas lui-même en proposant ses termes, mais la liche pensait que, si Engar désirait plus de puissance après ce combat, ce pouvait être pour se renforcer afin de recombattre le golem une fois de plus par la suite. Pour être honnête, le combat était très avantageux pour Karl...

Force surhumaine, vitesse accrue à celle de ses congénaires, résistance extrême et même un pouvoir de régénération plus ou moins existant. Le golem était fort, personne n'en avait dit le contraire, mais sa vitesse était très problématique. L'humain, de son côté, était fort, rapide et résistant également, mais il était un être organique. Un golem ne se fatigue pas, ne peut pas s'affaiblir, ne saignera jamais à mort et ne brisse pas aussi facilement qu'un organique. Mais l'humain avait l'expérience et un esprit axé sur la guerre alors que le golem tentait d'ignorer son héritage. L'expérience et ses tactiques auront peut-être raison du golem... Ou bien la force brute pourrait très bien l'emporter sur cet homme de la guerre... Malgré ses analyses, la liche n'osait pas tenter de deviner qui serait le vaincoeur, préférant laisser le combat l'impressioner le plus possible.

''Je suis bien heureux d'apprendre que ma requête semble vous intéresser. Ceci dit, en ce qui concerne le lieu du combat, je ne peux pas imposser ma volonté sur Karl Grim pour qu'il désire vous combattre selon vos terme. Peut-être acceptera-t-il, peut-être que non. Les risques sont là après tout: comment obliger un golem de guerre à combattre de manière restreinte et sans causer le plus de restriction possible. Je pense que nous savons tout deux de ses actions ainsi que de la destruction qu'il peut causer en tout temps. Pour ne citer que des évènements récents, il a abbattu une bonne partie d'un mur lors de la grande conférence et causés d'important dégâts dans une ville en périphérie lors d'une ''escapade nocturne''. Sans vouloir restreindre vos choix, peut-être qu'un endroit plus grand ou en extérieur, sans être à l'extérieur des limites du donjon, serait plus approprié. Ensuite, vous pouvez tenter de convaincre le golem de la façon que vous voulez, qui sais ce que sera sa réponse.''

La liche ne savait pas également quel serait le plan de l'humain pour attirer le golem. Lui révélé qui il était en le retrouvant causerait probablement une bataille dans les rues immédiatement... Ce qui ne serait probablement pas la meilleure action à faire pour l'humain ainsi que pour ses propres plans. Il laissait le choix du lieu à l'humain, ceci n'était pas un problème... Cependant, causé trop de destruction dans le donjon attirerait l'oeil indiscret et pourrait compromettre l'humain. Après tout, ils ne savaient pas ce qui attendrait comme jugement pour cet humain, alors mieux vaut prendre le plus de précaution possible. De plus qu'il désirait conservé l'anonymat envers sa propre création pour le moment...

''En ce qui concerne de vous renforcer, je ne vois pas de mal à ce que ceci puisse devenir votre ''paiement'' en récompense pour cette requête plutôt inusité. Je ne vous imposerais pas les châtiments de la mort pour vous renforcer, il y a bien d'autre moyen pour ça. De plus, être un mort-vivant n'aurait aucun avantage pour un guerrier tel que vous. Je ne suggèrerais jamais ma position à une autre personne... La seule chose que l'on obtient est cette odeur de mort qui est omniprésente... En plus d'une certaine forme d'immortalité je présume... Ceci dit, nous reparlerons en plus ample détails de ce que je peux faire une fois le combat avec le golem. Qui sais, vous aurez peut-être besoin de mon aide si la première rencontre se solve par une défaite...''

La liche ne voulait pas prétendre que le golem était plus fort que l'humain, mais simplement du fait que ce n'était pas un comabt que l'on pouvait prédir. De plus, Karl et Engar avaient été de puissances plutôt égales durant leurs rencontres sur le champ de bataille... Seul le temps avait changer, les deux combattants restaient puissants et de puissance plutôt similaire. Qui sais si une victoire ou une défaite qui attendait l'humain. Il démontrait cependant que son offre tiendrait toujours, en cas d'une défaite de l'humain, mais également d'une autre chose: si la première rencontre ne suffissait pas pour vaincre le golem, la liche aiderait l'humain pour qu'il y arrive. En ce qui concerne ses plans, ce serait beaucoup plus pratique s'il pourrait agir ainsi sur l'humain... Mais peu importe, il y avait toujours une solution à tout ses problèmes...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty Re: Une promesse gardée en mémoire [Engar]

Message  Engar Lun 29 Avr 2013, 20:48

Hm... Il était vrai que si le golem était aussi pacifique que l'évoquait la liche il serait sans nul doute difficile de l'attirer à un entraînement ou quelque chose du genre, tout en évitant également que cette quiétude laisse la place à une envie intense de me terrasser et qu'à partir de là tout dégénère, tout en évitant toute restriction de son potentiel... Cela ne serait guère simple, mais j'avais déjà un début de pistes, mais dans ce cas mon commanditaire allait devoir rajouter une petite rallonge ua paiement que je réclamais, et le pire dans tout cela était que ça n'en serait même pas moi qui en profiterait... Enfin dans la mesure du possible je préférerais avoir à utiliser une autre voie que celle qui me venait présentement à l'esprit, mais s'il s’agissait de la plus efficace au final je n'allais pas la fuir au nom de simples convictions. Cela me serait me rabaisser au rang de ces individus qui fuient face à la moindre difficultés morales, délaissant ce pourquoi ils s'étaient battus pendant tout ce temps... Enfin dans le fond cela me ferait mal, mais si c'était la seule issue, soit... Cependant je laissais tout de même la liche finir de s'exprimer, ce qui ne fut pas sans m'amuser au vu de sa perception de son propre état ,avec laquelle j'étais bien d'accord... Enfin à vrai dire l'état de mort-vivant avait bien sûr d’autres avantages, ainsi je savais que pour un mage il lui permettait de mieux supporter des doses intenses de magie qu'un corps humain serait en vérité incapable de soutenir, et pour un guerrier, bien qu'il étai rare de voir un combattant devenir un revenant ou en gardant sa volonté et son libre arbitre, cela permettait de ne plus avoir à craindre la douleur et les poisons... Aprè j'en convenais, bien sûr tout ces avantages ne pouvaient pas contrebalancer avec cette odeur pestilentiel de décomposition ,du moins pour quelqu'un qui n'y était pas habituée... Enfin même avec cela car même moi elle me prenait à la gorge...

Je me demandais par ailleurs sincèrement s'il n'y avait pas une autre raison à cela que la décomposition du corps de la liche. Enfin je voulais dire... L'odeur qui accompagnait la mort ça me connaissait, à force d'arpenter des champs de batailles, où parfois les corps étaient resté durant de longs mois, ou encore de trouver au fond de l'antre d'un démon les restes putréfiées de ses victimes j’avais fini par m'accoutumer à ce genre d'odeur...Et, certes c'était bien moins le cas depuis mon arrivée au donjon, bien qu'en ce sens l'éveil des zombies ne soit nullement négligeable, mais il y avait quelque chose de surprenant que son odeur me prenne autant la gorge, mais on finissait toujours justement par s'y accoutumer... Par conséquent le fait que la liche semble elle même en être importunée, rien que cela, mériterait presque d'être étudié. Cette pensée m'arracha un sourire amusée, qui passerait sûrement pour la satisfaction d'apprendre que la mort ne m'attendait pas au tournant de ma requête... mais je ne tardais pas à redevenir sérieux quand il évoqua une hypothèse, qu'à vrai dire je n’avais pas encore envisagé, la possibilité de ma défaite face au golem... Bien sûr pour cela il faudrait déjà que j’exécute le plan de la liche ce qui, malgré mes dires n'était pas gagné, mais c'était une hypothèse que je ne pouvais pas écarter... Bien sûr moi même j'avais gagné en puissance et j’avais toujours une certaine expérience à mon avantage, mais le golem avait aussi gagné en puissance...Et ce qui m’était paru difficilement croyable quand la liche me l’avait dit un peu plus tôt, m’apparut comme une réelle menace à mon égard... Bien sûr j’avais l'avantage de l'initiative et surtout j’aurai l'occasion de m'informer à son sujet, et sur ses nouvelles aptitudes, mais cela ne faisait que renforcer ma prudence vis à vis de l'offre de la liche...Tout en, d'une certaine manière plutôt paradoxale, m'exaltant à mener combat face à la statue. Je me retrouvais ainsi face à un véritable dilemme ! Enfin l'idéal bien sûr dans ce cas serait de mener combat tout en ayant écarté la liche, ce qui sur le coup devint mon vrai objectif... Pas gagné d'avance cari l faudrait qu'elle se montre d'une quelconque manière ne tort vis à vis des autorités si je ne voulais pas m'attirer des ennuis par trop conséquent, la chose devenait ainsi une sorte d'ordre des priorités plutôt complexe à gérer...mais j'aurai tout le temps d'y réfléchir après coup dans ma cellule et écartant de fiat la question de mes pensées je répondais à la liche.

"Je vois.... Donc défaite ou pas de ma part, cela vous est égal, du moment que vous voyez le plein potentiel du golem sans aucune restriction... Pff... On dirait presque que c'est une mission suicide... mais j'en ai déjà fait et je suis toujours là après tout donc... Je suis partant. Et à vrai dire j'ai quelques petites idées pour amener votre golem, ce Karl, à m'affronter légalement, sans restriction et sans trop de dommages...mais parmi ces dernières certaines pourraient entraîner des frais annexes, je vous demanderai donc de les prendre également en charge. Malheureusement je ne peux pas vous dire quels seront ces frais, tout dépendra en vérité des demandes de la personne qui les encaisserait."

Et connaissant cet individu cela allait coûter cher et peut être même qu'en vérité la liche ne pourrait pas le payer par elle même... De ce que je savais déjà sur lui et de ce que j'avais entendu dire c'était fort probable, d'où ma méfiance quant à à cette hypothèse... Mais à vrai dire au moins je savais de quoi était capable cet individu, contrairement à la liche, donc entre accorder ma confiance à cet individu et au revenant je préférais encore la première option....

*Moi même je te comprends... Plus aisé d'accorder sa confiance à un de ses congénères, fut il borgne, louche et malodorant, qu'à un revenant bizarre...Et tout aussi malodorant... Au passage je trouve amusant les efforts que tu fais pour ne pas penser à son nom, comme si tu avais peur de lui...*


*Ne dit pas de sottises, de la vermine comme lui j'en ai déjà croisé beaucoup et ils ne m'ont jamais effrayé..*

*C'est vrai... Mais jamais ces « vermines » n'ont été aussi dangereuses et surtout à cet époque tu n'avais pas des êtres chers à protéger qu'ils pouvaient atteindre...*

… J'étais forcé de lui reconnaître ce point, Après l’incident qui m'avait fait rencontrer cet individu il était vrai que je craignais qu'un jour il s'en prenne à mes proches et, ce, en toute impunité de par son influence au donjon... Mais refusant de me montrer faible face à lui, je me résolvais à enfin songer au nom du concerné, tout en l'évoquant oralement.

"Je suppose au vu de vos connaissances à mon égard que vous avez dû également dû vous informer sur les personnalités influentes du donjon et de fait, vous devez connaître Crocs-noirs... Et comprendre pourquoi je songe à faire appel à ses services et vous demande de vous occuper du prix qu'il pourrait réclamer, dans la mesure du possible..."

Je me demandais quel serait sa réaction quant à l'évocation de ce personnage, qui laissait rarement autrui indifférent... Bien que cela m'étonnerait grandement qu'il se laisse aller à de forts émois comme c’était le cas de nombreuses personnes qui le craignaient ou le méprisait, comme moi à vrai dire, même si dans le fond je ne pouvais dénier l'utilité de ses services et de sa situation... Bien sûr objectivement il s'agissait d'un individu malsain qui mériterait d’être éliminé...mais de mon point de vue, si ce n'était l’incapacité de la garde, il y avait une très bonne raison pour laquelle il était encore intouché jusqu'à ce jour... Tout simplement parce que dans une société il y avait toujours un autre monde dans les bas fonds, souvent troublé par des luttes intestines... or la présence de Crocs-noirs épargnaient ces luttes intestines et limitaient les dégâts causés par ce micro-système à ceux qui avaient eu la folie de s'y aventurer...Et pour être honnête j'avais beau ne pas trop l’apprécier, au vu de ce que j’avais pu connaître on aurait pu tomber sur bien pire comme individu fédérateur de la racaille... En somme il était un mal nécessaire. Tout comme moi, à la différence près que pour ma part j'étais sur le point d’être jugé pour ce mal...

"... Bref je suis intéressé par votre idée, mais après tout dépendra du jugement du procès, donc si j'ai un châtiment je pense qu'il vous faudra attendre que ce dernier s'achève, s’il n'est pas définitif....Mais justement réglons les derniers détails. Ai je une limite de temps pour accomplir ma tâche ? Et si je dois vous recontacter comme dois je le faire ?"

… Le lieu, la méthode d'action, le paiement, le délai et la manière contacter le commanditaire étaient à mes yeux les éléments de base d'une mission, or c'était bien une telle chose que me confiait la liche, la mission de me confronter à ce golem... Le trois premiers sujets étaient laissés visiblement à mon goût, mais il restait encore les deux derniers à éclaircir...Et sans doute aurai je pu aborder ces détails avec plus de tacts, mais il valait mieux s'en préoccuper tant que j'y pensais, plutôt que me rendre compte que ces points avaient été négligés...Surtout e dernier, ce serait particulièrement stupides d'organiser tout le nécessaire pour affronter le golem à tel lieu et tel moment et ne pas pouvoir en prévenir la liche...Mais surtout ce qui m’intéressait le plus c'est que ce serait peut être une manière d'en apprendre plus sur son compte...

A condition bien sur qu'il ne me sert pas cette FICHUE phrase qu'était « je vous contacterai en temps voulu » et qui avait suffit plus d'une fois pour qu'après un geste malpoli je refuse une mission qui sentait un peu trop le traquenard selon moi. 
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Une promesse gardée en mémoire [Engar] Left_bar_bleue32/40Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty Re: Une promesse gardée en mémoire [Engar]

Message  Invité Ven 03 Mai 2013, 04:09

''En ce qui concerne les frais que ce combat peut engager, je pourrais possiblement en discuter avec Croc Noir pour m'occuper de ses ''frais supplémentaires'' bien entendu. Cependant, puisque ce dernier travail dans le domaine plus fermé, je me demande comment ce dernier pourra régler un combat légal et pour convaincre ce cher golem. Non pas que je doute de ses compétences, mais bien que ce sera très intéressant de voir quel argument ou quels messures seront utilisés...''

Bien entendu, le maître n'était pas inconnu à Croc Noir, ayant eu vent de ses méthodes et de son implication dans plusieurs actions qui se sont produites dans le donjon et ses entourages. Cependant, le maître ne pensait pas que ce dernier impliquerait Croc Noir dans cette histoire... Ce qui pourrait compliquer cette situation beaucoup plus... Après tout, la liche tentait de garder un profil bas et ne cherchait pas à être connu. Les connaissances du collectionneur d'artefact et ses liens avec la ville de Balmor pouvaient être problématiques... Cependant, ce dernier ne pouvait pas savoir la personne qu'il avait été et ça ne poserait donc que très peu de problème.

À l'exception de ce détail, le maître avait amassé une certaine fortune avec les années. Après tout, il avait été membre du grand conseil de Balmor ainsi que le ''roi-mage'' d'Eldercross pendant quelques années. Sans parler de tout ses faits et gestes auparavant... Ses jeunes années avaient été riches de péripéties et ses services en temps que mercenaire de grande puissance lui avait été très rentable... Aussi bien pour se renforcer magiquement que financièrement. Le prix de Croc Noir serait probablement abordable pour le mage qu'il est. Après tout, il avait les économies de plusieurs vies à porté de main, ce serait tout simplement bête de ne pas en profiter...

''Je comprend également que, suite au jugement, vous n'aurez probablement pas accèss à tout vos talents. Bien que je ne peux deviner ce qui se produira, les sanctions peuvent être des plus diverses... Cependant, je ne pense pas qu'il serait judicieux de placer une limite de temps sur ce ''contrat''. Après tout, j'ai beaucoup de temps devant moi. Cependant, si je dois absolument mettre une limite en ce qui concerne le temps, ce serait avant que vous ne soyez plus capable de lever vos épées. Cependant, je doute, au vu de votre intérêt, que vous attendiez plusieurs années...''

Fouillant de nouveau dans son sac, la liche cherchait une de ses cartes d'affaires. Après tout, malgré le fait qu'il se fait discrèt en temps normaux, il avait besoin de son commerce pour se garder l'esprit occupé et pour se sentir plutôt utile dans cette société. Bien qu'il n'était pas en vendeur de potion du dimanche, créait quelques elixirs de qualité que plusieurs osaient s'offrir à prix plutôt élevé. En lui tendant la dite carte, après quelques fouilles ''archéologiques'', la liche ajouta avec un léger sourire:

''En ce qui est de me contacter, je vais vous donner une adresse pour me rejoindre. Bien entendu, je pourrais simplement vous dire que j'ai des yeux et des oreilles partout, mais j'apprécie beaucoup plus des rencontres en personnes.''

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty Re: Une promesse gardée en mémoire [Engar]

Message  Engar Dim 05 Mai 2013, 19:43

Au moins avais je une longueur d'avance sur la liche, sachant très bien tout ce qu'un criminel influent pouvait faire dans le domaine du légal... Oh bien sûr il n'allait rien faire de lui même, mais il devait avoir à sa botte tellement d'individu respectable que faire tout ce qui était de l'ordre du légal, sans même avoir à s'y impliquer directement, devait être un jeu d'enfant pour lui... et pour être honnête cela m'étonnerait que ce soit la première fois, que ce soit pour infliger une leçon à quelqu'un qui n'avait pas payé ses dettes ou mater quelques coquelets ambitieux qui seraient désireux de prendre sa place. Néanmoins je me gardais bien de dire trop de détails sur la chose, je savais d'expérience que pour éviter les mauvaises surprisse il fallait éviter de trop en dire sur son mode opératoire à son employeur... Bon ma méfiance envers la liche était peut être un petit peu excessive... Mais après tout selon ses propres dires elle avait contribué à la chute de Balmor pour ses propres intérêt, comme un pion sacrifiable, et je ne comptais nullement en devenir un. Je me montrais ainsi évasif sur ce sujet et le laisser continuer à parler, répondant ainsi à ma demande, j’avais donc autant de temps que je voulais et ce même au delà de ma vie mortel...C'était plus qu'il ne me fallait, clairement, sauf si mon jugement se révélait définitifs et par trop handicapant... Et il souligna bien le fait que de par mon intérêt j'allais chercher à accomplir cette chose au plus vite... Hm oui j'allais chercher à résoudre cette situation, mais ce n’était pas gagné que ce soit selon son désir. Enfin bref... Il eut enfin la bonne idée de ne pas conclure ses dires par la phrase que je honnissais temps chez mes employeur, l'évoquant par ailleurs, et il fit la chose de manière plutôt habile le ait de me confier une carte étant tout à son avantage, d’autant plus qu'on ne me soupçonnerait pas d'une quelconque connivence avec un alchimiste dont je transporterai la pub sur moi... Dans le fond ça ne m'arrangeait pas de devoir lui rendre des comptes de manière directe, mais tout ne pouvait pas non plus se dérouler parfaitement, il fallait toujours prendre en compte les actions de l'autre. Quoi qu'il en soit la discussion touchait à a fin pour moi et je prenais ainsi la parole tout en continuant à déchirer une couture de ma tenue, où je glissais la carte, afin d'éviter de la perdre ou qu'elle me soit retiré avant le procès...Bon ça allait me prendre un peu de temps pour la recoudre mais rien de bien grave...

"Bon je crois que tout a été dit...alors à moins que vous n'ayez d’autres directives Je pense qu'on peut se dire au revoir et qu'il vaudrait mieux que vous partiez..."

... J'entendis alors un éclat de voix familier, ah ces intonations irritées, ce timbre agacés, ce langage si fleuri...je pouvais le reconnaître entre mille. Shrivei qui arrivait pour me rendre visite...Ce n’était pas prévu, mais sans doute avait elle trouvé quelques informations à m'apporter...Ce dont je ne me plaignais pas, au contraire...Mais je me permettais tout de même de préciser à mon interlocuteur.

"Rapidement..."

... Je pouvais avoir tout les soupçons que je voulais ce n’était pas moins un conseil d'ami que je lui donnais... Effectivement autant pour n'importe quelle autre personne je pense qu'elle se serait débrouillée du'ne manière ou d'une autre de l'éloigner, mais Shrivei... je ne souhaitais à personne de devoir lui faire face, d’autant plus si elle était de mauvaise humeur, comme c'était souvent le cas quand elle venait me voir, que ce soit en prison ou pas...Donc j'espérais sincèrement pour la liche qu'elle avait un moyen pour s'échapper de là rapidement...
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Une promesse gardée en mémoire [Engar] Left_bar_bleue32/40Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty Re: Une promesse gardée en mémoire [Engar]

Message  Invité Lun 13 Mai 2013, 14:15

''À l'exception de parler amplement du passé pour mieux comprendre les motivations d'un golem et sa position actuelle, il n'y a plus grand chose à se dire pour le moment. Nous nous reverrons cependant bientôt, monsieur Engar... Je n'en doute pas un seul instant. Une fois hors de votre cellule, nous pourrons approfondir cette conversation si vous le désirez... Cependant, puisque je dois m'éclipser, je vous dis simplement ''au revoir'' et vous souhaite bonne chance pour la suite de votre procès.''

Puisque l'humain semblait légèrement pressé de voir son départ, la liche ne fît qu'une légère révérence avant de partir par le chemin duquel il était venu. Traversant le corridor, non sans pas s'appuyer sur sa canne, la liche maintenait un profil bas pour le moment. Alors que Shrivei passait près de lui, ce dernier évita de faire contact avec cette dernière, désirant éviter le moindre soucis. Après tout, elle n'allait tout de même pas insulter un simple passant qui s'occupait de ses propres affaires sans rien demander au reste du monde.

Bien que ce ne soit pas vraiment une magie ou un talent à l'œuvre, une grande partie des êtres vivants évitaient de parler aux morts-vivants ayant une apparence beaucoup plus... usée par le temps et la décomposition. Habituellement, il était aisé de ne pas attirer trop l'attention sur sa personne, si ce n'est un regard désapprobateur ou rempli de dégoût, mais sans pour autant attirer la conversation des autres personnes. De plus, Shrivei n'avait probablement aucune réel raison de lui parler pour le moment...

Retournant donc devant le garde ayant confisqué ses effets, ce dernier le lui rendit sans qu'il n'y ai le moindre problème. Remerciant ce dernier, la liche se retira pour se rendre dans son antre. Sur le chemin, plusieurs pensés lui assaillait l'esprit. L'humain semblait prêt à coopérer, mais il incluait la présence de plusieurs autres individus. Ce qui, au final, pourrait être un problème... Cependant, ce n'était qu'un petit défi à accomplir, rien de plus...

Le contrat était encore à remplir, maintenant c'était au reste du monde de prendre sa juste place sur son échiquier...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty Re: Une promesse gardée en mémoire [Engar]

Message  Engar Jeu 30 Mai 2013, 07:04

... Mon interlocuteur me semblait bien optimiste dans ses propos, après tout si je connaissais la date de mon jugement j'ignorai totalement dans quelle mesure j'allais avoir l'occasion de le rencontrer à nouveau, d'autant plus si la décision à mon sujet devait revêtir un caractère définitif. Enfin, je mettais cela sur le compte que de par sa nature de non mort, et donc d'immortel et que de fait il n'avait pas la même notion du temps que moi pauvre mortel devant subir la morsure de chaque seconde qui s'égrenait. Un moindre mal en fait à mes yeux en comparaison du fait de pouvoir conserver mon humanité. Je savais que de nombreuses personnes pourraient trouver à débattre là dessus, mais à vrai dire je n'en avais cure et de fait je me contentais, sans un mot, d'un signe de la main adressé à la liche afin de lui signifier que c’était bien puis, alors qu'elle s’éloignait, je m'installais à nouveau dans ma cellule, attendant la birdwoman dont j'avais prédit l'arrivée avec l'attitude la plus naturelle du mode.

Comme je l’avais prévu elle ne tarda pas à se présenter, tout en ayant probablement croiser la liche. Cependant mon attitude détachée et celle qu’avait également dû afficher le mage mort-vivant ne semblait nullement avoir éveillé en elle le moindre soupçon. Après tout en dépit de ma notoriété je n'étais pas le seuil prisonnier à qui on pouvait rendre visite. Je me contentais alors de la regarder, tournant la tête vers elle tout en demeurant allongé sur la planche de bois qui me servait de couche, tandis que dans un concert de cliquetis elle faisait joncteur les clés de ma cellule dans la serrure. Ouvrir ma porte pouvait paraître imprudent... Mais en vérité les portes verrouillées servaient juste à empêcher les prisonniers les plus sots d'assouvir d'insoupçonnées pulsions suicidaires vu le sort qui le attendait s’ils quittaient leur cellule, et le mien serait probablement encore pire si je tentais d'échapper à mon châtiment... Soyons honnête j’avais confiance en mes capacités et je m'étais déjà enfui à plusieurs reprises de diverses prisons, souvent avec le genre d'opportunité telle que celle que me donnait présentement ma supérieur, mais ici c'était une toute autre paire de manche et de toute manière je n'escomptais pas me défiler.

Je n’avais de fait même pas tressailli quand la harpie pénétra dans mon logement provisoire. J'aurai pu me redresser, au moins par politesse, mais je ne prenais même pas cette peine car contrairement à la venue du mort-vivant nos rencontres étaient devenus en quelques temps une habitudes qui ne souffraient pas des politesses dont les guerrier comme nous n'avions cure... Et honnêtement ce fut une véritable bouffée d'air frais suite aux propos compliqués de la liche de l'entendre s'adresser à moi avec sa voix rêche et de manière directe.

"Tu n'as pas eu de visites ?"

En un léger mensonge je secouais négativement la tête... De toute façon je me demandais si mon entrevue avec le revenant pouvait être qualifié de visite, mais je préférais tout simplement ne pas la mentionner.

"Pas depuis ta dernière venue, enfin il y a eu Brendal, mais cela tu le savais non ? Bref poursuivons là où nous en étions car je suppose que c'est bien pour cela que tu es venu?"

Et c'était effectivement bien la raison de sa venue...Ce que je j’appréciai vraiment, entièrement dévoué à son travail de capitaine elle dédiait pourtant désormais chacun de ces temps libres à m'aider à préparer ma défense, ce qui devait être dit face au triumvirat, qu'elle allait devoir être mon attitude, quelle a été les faits que j'allais devoir aborder, que ce soit pour rectifier les torts dont on m'accuserait ou pour mettre en évidence le bien que j'avais pu faire, et ceux qui n'avaient que peu d'intérêts... Comme à chaque que nous voyions depuis le début de ma captivité en fait. Cependant je devais avouer qu'il était que j'étais aujourd'hui un peu moins attentif que d'ordinaire, heureusement cela échappa à Shrivei qui prenant tellement cette affaire à cœur semblait la rendre personnelle à ses yeux... Ce qui me laissa tout loisir pour penser à la demandé de cette liche et ce jusqu'à son départ, ce qui apporta une réponse à la question qui m'était la plus pressante.

Devais je parler de cette rencontre à quelqu'un ? Bien sûr j’avais dit à la liche que ça ne serait pas le cas, mais j’avais déjà brisé tant de promesse car cela était mieux pour moi même ou autrui que je n'étais plus çà cela près... Je connaissais finalement la réponse quand au bout de deux heures elle quitta ma cellule, l'air quelque peu satisfaite du travail accomplie sur son visage.

La réponse était non... Si dans le présent j'acceptais l’aide des autres ce passé ne regardait nul autre que moi.
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Une promesse gardée en mémoire [Engar] Left_bar_bleue32/40Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Une promesse gardée en mémoire [Engar] Empty Re: Une promesse gardée en mémoire [Engar]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum