Flagrant délit de gloutonnerie [Tunski]

Aller en bas

Flagrant délit de gloutonnerie [Tunski]

Message  Chloé & Amaryllis le Dim 26 Avr 2015, 14:03

Encore une belle journée qui s'achevait pour Chloé. Ce qu'elle aimait le plus depuis l'ouverture de sa boutique, c'était de vendre ses produits à tout les habitants du donjons, tout du moins ceux qui s'y intéressait, et passait souvent son temps entre les jardins, dans lesquels vivaient travaillaient les femmes plantes, tels que les Alraunes, sa cuisine et, lorsqu'ils ne pouvaient se déplacer, chez ses clients, faisant elle même la livraison. Du fait de ses activités, elle ne pouvait tenir la boutique en permanence. Certes, sa sœur s'en occupait lorsqu'elle n'était pas de garde, calant leur travail sur l'autre pour se compléter, mais elles ne pouvaient continuer ainsi.

De fait, avant de fermer boutique, elle accrocha un avis d’embauche, au cas où cela intéresserait un futur client, après quoi elle verrouilla la porte et se rendit à leurs appartement, à elle et sa sœur. Une résidence réaménagée en ruche, très confortable. Mais pas un seul instant elle n'imaginerais ce qui l'attendrait demain matin...
avatar
Chloé & Amaryllis

Féminin
Messages : 5
Expérience : 25
Métier : Ouvrière & Guerrière

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Insect
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flagrant délit de gloutonnerie [Tunski]

Message  Tunski le Dim 26 Avr 2015, 22:49

La nuit, tous les chats sont gris... Et encore mieux: généralement, ils dorment ! Donc ils ne sont pas là. Et quand les chats ne sont pas là, les souris... Ah bah non, elles ne dansent pas, elles fuient ! Quoi donc, me direz-vous ? Eh bien une espèce de petit diable turquoise d'à peine 30 cm qui est persuadé qu'un rat ferait une excellente monture avec laquelle faire la course !
Ainsi donc une folle séance de corrida s'organisa dans le couloir désert des boutiques, rongeurs et farfadet respectivement courant et voletant en tous sens à grand bruit. Ce manège infernal dura bien une vingtaine de minutes, le follet se remettant en chasse dès que l'une de ses proies parvenait, éreintée et terrorisée, à se cacher hors d'atteinte (ce qui, au vu de la taille de Tunski, n'était pas une mince affaire). Ceux qui connaissent le petit être savent à quel point il est rare que celui-ci reste concentré sur une tâche un temps si incroyablement long. Aussi ce jeu devait-il forcément prendre fin à un moment !


*PAAAAF*

Ah... Je crois que nous avons notre fin. Je vous l'accord, ce fut rapide, aussi laissez-moi vous récapituler la scène. Scruikik, vigoureux mâle rat de plus d'un an, courrait à bride abattue depuis plusieurs minutes déjà, zigzaguant dans l'espoir de perdre son poursuivant, lorsqu'il tenta sa chance sous un pot de fleur. Profitant de sa capacité héréditaire à se glisser dans de petits orifices, il parvint à s'y faufiler sans ralentir, pour ressortir à peine une seconde plus tard de l'autre côté pour poursuivre sa fuite. Sauf que les follets, eux, n'ont pas ce talent... Et ils volent en position debout... Donc ledit poursuivant s'est, purement et simplement, mangé le pot de fleur en pleine poire, comme on dit dans les milieux maraîchers.
Il fallut quelques instants au follet pour se redresser et réaliser qu'il se tenait devant une porte décorée d'un pot de miel ! Après avoir -vainement, il faut le dire- essayé de lécher le motif peint, il trouva finalement un moyen de se glisser par une minuscule fenêtre en hauteur qui avait été laissée ouverte. Et quel trésor il découvrit ici !
Sur des étages et des étages, les armoires étaient emplies de pots de miels et autres pâtisseries élaborées à l'aide de ce divin nectar. Mais voilà déjà notre amis qui se lançait à l'assaut du stock, vidant d'une traite des pots de miels plus volumineux que lui même ou engloutissant des gâteaux en quelques bouchées. Et ne parlons même pas de l'état d'excitation qu'il put atteindre une fois découverte les quelques bouteilles d'hydromel qui étaient en boutique ! Il ne put même pas explorer l'arrière-boutique tant cette première pièce était emplie de merveilles.

Mais, heureusement, Tunski ne sévit pas toute la nuit durant. Il dévora tant et si bien qu'il finit par s'endormir, le nez encore plongé dans un large pot de miel. Au lendemain matin, alors que la lumière du soleil commençait à filtrer par les vitrines et que l'on commençait à entendre de l'agitation au dehors, il s'éveilla comme un prince. Encore couvert de miel jusqu'aux épaules, il se redressa et s'étira, et ce ne fut qu'une fois que sa langue eut débarrassé le pourtour de sa bouche de l'or liquide qu'il réalisé qu'une personne lui faisait face. Il régna alors un certain moment de flottement, brisé par le follet qui leva la main et lança la main un timide:


"Salut ?
avatar
Tunski

Masculin
Messages : 148
Expérience : 438
Métier : Garde forestier

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flagrant délit de gloutonnerie [Tunski]

Message  Chloé & Amaryllis le Mar 28 Avr 2015, 15:30

Le lendemain, Chloé retourna à sa boutique, non pas seule, mais accompagnée de sa sœur. La veille, elle avait discutée avec elle de son projet d’embaucher une personne ou un monstre pour s'occuper de la boutique lorsqu'elle devait s'absenter. Le hic, c'était que ça ne plaisait pas beaucoup à Amaryllis... De fait, elles étaient encore en train d'en discuter sur le trajet.

- Mais si écoute, c'est une bonne idée ! Puis comme ça, t'auras plus à voler entre la garde du donjon et celle de la boutique.

- Tu veux dire que tu veux plus de moi à la boutique ? C'est ça ?

- Mais non enfin ! Mais avoue que ça te fatigue ! Je vois bien que tout les soirs, t'es à moitié morte, à la limite de te faire téléporter au cimetière.

- Mouais...


Elles arrivèrent finalement devant la porte de la boutique et Chloé ouvrit la porte, après l'avoir déverrouillée. Néanmoins, une fois la porte ouverte, elle se figea et ne fit pas un pas de plus. Amaryllis, qui était derrière, se mit d'abord sur la pointe des pieds, puis s’éleva un peu dans les airs, pour essayer de voir ce qui l'empêchait d'avancer, en vain.

- Quoi ? Qu'est-ce qui c'passe ? Pourquoi t'avance pas ?

- La... La... La boutique... Elle... Elle a été... Vandalisée...

- Quoi ?!


Chloé s'écarta et sa sœur se précipita à l’intérieur, pour constater en effet l'infraction évidente de la boutique. Le voleur ne s'était pas contenter de voler les produits, comme n'importe quel voleur. Non, celui-ci les avait littéralement dévoré sur place, comme en attestaient les pots de miel vides, les bouteilles d'hydromel roulant au sol ou les quelques miettes de gâteaux sur les étals... Même si la porte était dérouillée, entre les intangibles, les polymorphes, les petits êtres et les mages, la liste des suspects potentiels étaient grande.

- Pourquoi... ? Pourquoi faire ça... ? Ça m'avait pris des semaines pour monter un stock... Et tout est partit en une nuit...

Chloé avait beau être un peu naïve, elle était surtout très sensible et assez émotive. Pour elle, voir sa boutique comme ça, c'était un sacré choc. Qui pouvait bien être assez égoïste et insensible pour avoir commis cet acte ? De son coté, Amaryllis conservait son sang froid et était déjà en train de rédiger une missive pour ses supérieurs, déclarant l'acte de vandalisme sur la boutique, afin qu'une enquête soit menée et que le ou les coupables soient punis. Elle n'était que garde, pas enquêtrice, ce n'était pas son boulot. Mais elle fera tout pour aider sa sœur, même pour remplir de nouveau les stocks s'il le fallait.

C'est en se redressant pour sortir de la boutique, qu'elle vit alors un petit être turquoise se tortiller dans un pot à moitié plein. Amaryllis s'approcha de l'être et le fixa avec un air furieux, alors qu'il s'éveillait paisiblement, puis la regarda à son tour. Les deux êtres se regardèrent mutuellement quelques secondes, avant que celui-ci ne daigne ouvrir la bouche.

- Salut ?

Amaryllis ne répondit rien, attrapant l'être et l'extirpant hors du pot, avant de l’amener devant son visage.

- Je vous arrête pour pillage et vandalisme sur une boutique du donjon. Vous avez le droit de garder le silence jusqu'à ce qu'un mini-boss ou qu'un boss entende votre déclaration.

On pouvait dire que, pour le coup, elle avait attrapée la main dans le sac... Ou en l’occurrence, qu'elle l'avait attrapée tout court dans le pot...
avatar
Chloé & Amaryllis

Féminin
Messages : 5
Expérience : 25
Métier : Ouvrière & Guerrière

Feuille de personnage
Niveau:
1/40  (1/40)
Race: Insect
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flagrant délit de gloutonnerie [Tunski]

Message  Tunski le Sam 02 Mai 2015, 04:34

Pas un instant le farfadet n'avait imaginé causer du soucis en agissant comme il l'avait fait. Il s'était trouvé devant de la nourriture et s'était servi, comme il avait toujours fait et comme le faisaient la plupart des créatures sauvages. Aussi ne comprit-il pas le comportement de la femme-abeille aux cheveux gris, qui restait interdite. En revanche, il comprit parfaitement les intentions de la seconde, bien qu'il ne fut pas assez rapide pour lui glisser entre les doigts.
S'en suivit alors une déclaration d'arrestation en bonne et due forme de la part de la garde insectoïde que le follet écouta à peine. Elle avait osé ! Cette z'antennes (i.e. insecte) aux allures de longues-jambes avait osé commettre l'un des gestes que le follet ne tolérait pas, même de la part de ses semblables: elle avait touché ses ailes ! Et les quelques mots qu'il eut l'intelligence de comprendre de la tirade d'Amaryllis ne lui plurent pas non plus.


"Garder le silence ? Ça, longues-antennes, n'y compte pas !"

Vif comme l'éclair, Tunski attrapa à sa ceinture sa courte dague et, d'une rapide rotation du poignet, entailla légèrement la main de la demoiselle abeille. Ce n'était pas là une blessure d'importance, mais, semblable à la coupure que l'on obtient en posant la main sur un éclat de verre, la douleur légère mais soudaine suffit à faire relâcher la prise qu'elle avait sur l'esprit des bois. Celui-ci en profita pour se dégager d'une légère ondulation, le miel l'aidant à glisser entre les doigts de son assaillantes.
Mais l'or liquide avait aussi son effet pervers. Là où il s'attendait à s'enfuir à tire d'aile, il se retrouva à s'écraser au sol... Ses ailes toutes engluées, il ne put prendre son envol et c'est donc sonné qu'il réalisé sa situation toujours précaire. Réagissant rapidement, il courut à toutes jambes sous le meuble le plus proche, une lourde armoire, exactement comme le rat l'avait semé la veille au soir.


"Cherche pas longues-antennes, il n'y a pas de place pour toi ici !"

Profitant du cours répit dont il disposait dans son refuge, il se mit en devoir de dégager ses ailes afin de pouvoir voler à nouveau.
avatar
Tunski

Masculin
Messages : 148
Expérience : 438
Métier : Garde forestier

Feuille de personnage
Niveau:
10/40  (10/40)
Race: Fairy
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flagrant délit de gloutonnerie [Tunski]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum