Nuit noire, noires pensées.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nuit noire, noires pensées.

Message  Shkeil le Jeu 10 Jan 2013, 10:46

Il aurait dû être là... Ne pas rester dans l'attente, être à ses côtés... Pourquoi il n'était pas là??

*Tu es faible. Trop émotif.*

"La ferme!"

Il avait parlé doucement, mais seul le souffle du vent dans les branches lui répondit.

Plus tôt dans la soirée, Shkeil avait entendu les racontars disant que la mission était de retour. Mais personne n'avait su lui dire ce qu'il s'était passé, et il avait dû aller voir directement Shrivei pour avoir des nouvelles fiables. Et c'était pire que tout ce qu'il avait pu imaginer... Depuis le temps, il s'était attendu à ce que la famille de Felina soit morte, qu'ils avaient été attrapés et condamnés sur un bûcher. Lui-même y avait échappé de peu à plusieurs reprises. Mais il ne s'était pas attendu à ce que Engar ramène leurs corps entiers, et pas juste les ossements, dans une gangue de glace de sorte qu'il était immanquable de ne pas les reconnaître comme étant de la famille de Felina, même sans les connaître.

Il prit congé immédiatement de la birdwoman, sans attendre qu'elle ait fini ce qu'elle avait à dire, et se rendit dans la cour. La nuit était tombé quand il sentit une odeur de mort récente, même si aucune trace n'était visible ou palpable. A priori donc, quelqu'un du donjon, mais pour quelle raison il serait mort? A moins que quelqu'un ait déjà nettoyé, mais cela ne changeait pas fondamentalement la question: pourquoi quelqu'un était mort ici?

Mais cette question n'occupait qu'un moindre recoin de sa tête, et il mit plusieurs minutes avant de sentir l'odeur de Felina, et il partit à sa poursuite, maudissant une fois de plus sa Bête de le contraindre à sa forme humaine. La trace le conduisit dans la forêt, et il s'y engouffra sans hésiter, malgré le fait qu'il n'avait rien d'autre sur lui que le slime qui recouvrait son corps d'un vêtement léger.


*Pourquoi il a fallu que ça se passe comme ça...*

Mais la forêt, avec sa myriades d'odeurs propres, lui fit perdre la trace. Bien que plus fin que celui des humains authentique, celui de Shkeil sous cette forme était tout aussi impuissant à suivre une trace. Et essayer de repérer une panthère noire alors que la nuit est noire... Autant chercher une griffe dans une carrière de pierre. C'était impossible.

"FELINA!! FELINAAAA"

*T'es ridicule*

*FERME LA!!*

Il était inquiet... Il avait mit longtemps, plusieurs jours, semaines, il ne savait plus exactement, pour relever la tête quand il s'était aperçu qu'il était responsable de la mort de sa famille. Et encore aujourd'hui ces souvenirs le hantaient. Il ignorait l'importance du choc que pouvait ressentir Felina, mais il était sûr d'une chose: seule, elle mettrait extrêmement longtemps pour s'en sortir. Si elle s'en sortait... Il devait la retrouver.

________________________________________________________________________________________________________
Les enfants de Lune sont là...
Fiche
avatar
Shkeil

Masculin
Messages : 477
Expérience : 360
Métier : Garde

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit noire, noires pensées.

Message  Felina le Sam 12 Jan 2013, 20:43

Je ne savais pas jusqu’où j’avais pu m’enfoncer dans la forêt. Dans ces ténèbres où d’obscures ombres se formaient entre les arbres, derrière les rochers, perdues dans les profondeurs. La nuit n’avait peut-être plus de secret pour moi, mais toute cette magie, cette énergie menaçante qui régnait, était tout ce qu’il y avait de plus mystérieux. C’était peut-être mon imagination, mon esprit troublé qui délirait pour oublier les heures précédentes. Mes souvenirs étaient confus, refoulés, et je ne ressentais que la solitude. Pourtant d’autres choses étaient là. Des créatures du mal, des monstres. Tapis dans l’ombre, se cachant pour mieux bondir sur leur proie. Je les sentais, j’étais en danger. Quelque chose me voulait du mal, peut-être même me tuer. Je scrutai les horizons en grognant, sentant la panique me gagner progressivement. Un immense chêne me regardait de ses yeux rouges terrifiant, ses branchent venaient à moi, ses feuilles tranchantes s’agitaient frénétiquement dans un froissement menaçant. Je poussai un rugissement d’intimidation avant de détaler en arrière. Je rebroussai chemin, il avait surement des complices. D’autres monstres qui voulaient m’attraper. Dans ma course j’évitais les ombres fantomatiques dont les visages se déformaient à mon passage, hurlantes d’agonie et de colère. Terrifiée j’accélérai, foulant la terre qui voulait elle aussi m’engloutir, jusqu’au plus profond de la terre, dans les abysses les plus sombres.

"FELINA!! "

Mais soudain des yeux couleur grise percèrent dans les ténèbres. Ils me fixaient. Leur aura chassa les ombres et les monstres, il n’y avait plus qu’eux dans la nuit glaciale. Si mes poursuivants avaient eu peur de lui, j’avais forcément de quoi m’inquiéter d’avantage. Je ralentis pour mieux voir, et l’effroyable vision me figea sur place, paralysant tous mes muscles. L’incarnation du mal se tenait devant moi, le seigneur des armées obscures, le fléau des autres espèces. L’Homme.

Tout ce que j’avais connu disparu de ma mémoire, tout ce que j’avais rencontré, protégé, aimé. Il n’y avait que lui, et son apparence si faible. Mais il ne pourrait pas me tromper. Je savais que le danger résidait ailleurs… Dans son esprit, son cœur, son âme. Tout n’était qu’horreur et torture. Il n’y avait rien de bon en eux. Ils tuaient tout sur leur passage, ne laissant sa chance à personne.

Je n’étais pas de taille pour affronter pareil mal, mais je n’avais pas le choix que de lui offrir mes dernières forces, même dans la douleur, à me battre. C’était l’unique honneur, l’ultime combat pour moi. Après ça, tout serait terminé, je ne ressentirai plus rien, je serai enfin libre, en paix.

Un râle de haine profond coula dans ma gorge, laissant échapper un rugissement féroce, ouvrant les hostilités. Le poison bouillonnant brula mes griffes qui sortirent aussitôt. Mon cœur s’emballa, j’ouvris la gueule, et bondis à pleine puissance sur mon ennemi.


________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit noire, noires pensées.

Message  Shkeil le Sam 12 Jan 2013, 22:37

Le lycan continua d'avancer à l'aveugle en appelant plusieurs fois par minutes, sous les imprécations furieuses de sa Bête. Mais même celle-ci ne parvenait pas à érafler sa détermination. Felina occupait toutes ses pensées, et c'était à peine s'il était conscient des éraflures qu'il recevait des branches, aucune n'étant de toute manière suffisamment profonde pour laisser une marque qui restait plus de quelques secondes. A un moment, il cru entendre un rugissement, et se dirigea vers l'origine du bruit.

Quelques appels plus tard, des iris dorés apparurent parmi les branches. Le lycan poussa un bref soupir de soulagement, avant d'entendre le râle, puis le rugissement dans lequel on devinait de la colère, de la rage.


*Qu'est ce que...*

Il n'eut pas le temps de continuer sa pensée que la masse noire derrière les yeux dorés se jeta sur lui, le clouant au sol. Luttant contre son instinct, il ne se débattit pas, restant totalement à la merci de Felina. Malgré son comportement, Shkeil savait que c'était elle. Son odeur, même affolée, ne pouvait pas le tromper à cette distance. C'était déjà un miracle que les pattes de la panthère reposent sur ses bras au lieu de le griffer. Il pourrait se purger du poison en se saignant, mais il savait d'expérience que ce serait douloureux, et peu fiable. Si cela échouait, même s'il reviendrait au cercle, cela ne ferait qu'aggraver le traumatisme de Felina.

"Felina... Reprends-toi. Si cela peut te consoler de frapper, alors vas-y. Mais rappelle-toi: je ne te veux aucun mal. Aucun... mal..."

Shkeil resta calme. Si, grâce au pacte, il ne pouvait pas réellement mourir, il n'avait pas envie de connaître cette situation. Et malgré tout ce qu'on pourrait croire, il ne faisait qu'espérer que Felina reprenne le contrôle de ses esprits, lui évitant cette souffrance. Mais il savait surtout qu'il ne pouvait rien y faire... Jamais il ne pourrait lever la main sur elle, et surtout, dans son état il en était parfaitement incapable. Il fixa la panthère droit dans les yeux.

"Tuer ne les ramènera pas. Veux-tu qu'ils te voient ainsi?"

Contrairement à lui, Felina savait que sa famille serait toujours là pour elle, si elle en avait la possibilité parmi les morts. Et dans cette posture, avec ce qu'il venait de se passer, le regard de ses parents dans son dernier souvenir se rappelait à lui: un regard de peur, de haine. Le regard qu'avait Felina à cet instant précis. C'était le même regard... de quelqu'un qui était prêt à tuer pour défendre sa vie. Si cela devait en être ainsi... s'il devait payer aujourd'hui les crimes de son passé...

*Ils nous auraient tués!!*

*Ils t'auraient tué toi, mais m'auraient pleuré moi.*

Parfaitement calme malgré sa concentration intense, Shkeil ferma les yeux. Sa Bête fulminait, mais rien en cet instant ne pourrait lui laisser la moindre ouverture.

________________________________________________________________________________________________________
Les enfants de Lune sont là...
Fiche
avatar
Shkeil

Masculin
Messages : 477
Expérience : 360
Métier : Garde

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit noire, noires pensées.

Message  Felina le Dim 13 Jan 2013, 22:01

Je sentis le choc du corps que je venais de percuter. J’avais chargé à pleine puissance, le faisant tomber brutalement contre la terre. Mes pattes immobilisèrent ses bras. Je ne pensais pas arriver jusque-là. Je pensais que le mal en personne m’aurait tué en plein vol. J’avais donc encore un peu de temps pour me battre, d’user de toutes mes forces. Mais quelque chose n’allait pas. L’homme ne répliqua pas. Encore une de ses fourberies ? Ils étaient incapables d’être honnête. Cependant cette inactivité me perturba suffisamment pour me faire hésiter. Une faiblesse qui me révulsa.

"Felina... Reprends-toi. Si cela peut te consoler de frapper, alors vas-y. Mais rappelle-toi: je ne te veux aucun mal. Aucun... mal..."

Ce son. Cette tonalité, cette voix… Une violente tornade frappa mon esprit, faisant voler en éclat la réalité que je m’étais faite. Me ramenant brutalement en arrière, au cauchemar que j’avais tenté de fuir et remplacer par un autre plus simple à gérer. Mon cœur se serra. Je tentai de toutes mes forces de faire demi-tour, de faire partir Shkeil, je ne voulais pas qu’il soit là. Je ne voulais pas que tout ce que j’avais évincé de ma mémoire soit la réalité. Je ne pouvais pas… Non… Mais son regard s’accrocha au mien.

"Tuer ne les ramènera pas. Veux-tu qu'ils te voient ainsi?"


Rugissante de rage, mes crocs se plantèrent dans sa chair. J’avais attrapé la première chose à portée. Son épaule. Mais c’était trop tard. J’étais revenue. Il m’avait fait revenir de ma folie. Les monstres s’envolèrent, la brume de ma mémoire se dissipa comme on souffle sur la poussière, me ramenant à une réalité pourtant tellement plus sombre. Ma mâchoire se relâcha, je prenais conscience avec difficulté du sang sur mon palais. Le sang de celui que j'aimais.

Avec tristesse je regardai Shkeil. Il n’avait pas bougé, ne s’était pas défendu. Lui aussi, aurait pu disparaitre comme l’avait fait Engar. Je pouvais donc lui faire du mal, contrairement à toutes mes convictions. Si cela était possible, alors tout le reste l’était. De quoi serais-je encore capable ?

Quelques secondes s’écoulèrent lentement, nos regards entremêlés comme s’ils discutaient. Le mien lui disait à quel point j’étais désolée, à quel point je m’en voulais. A quel point j’étais triste et désespérée. Mes yeux étaient les seuls à pouvoir s'excuser, tellement les mots manquaient pour ce que j'avais fais. Et je savais qu'il comprenait mon regard, il le connaissait à la perfection...
Il me fut plus facile cette fois de supporter ma forme humaine lorsque je me transformai. Sans dire un mot j’appuyai une main sur sa blessure pour retenir le sang. Les larmes vinrent. Puis je me couchai doucement contre lui, encore tremblante. Je sentais la chaleur de mon souffle saccadé s’installer dans son cou. Ainsi la culpabilité venait s’ajouter à la tempête d’émotions négatives qui lacérait mon cœur.


*Shkeil… Est-ce qu’un jour, serons-nous parfaitement heureux ?*

________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit noire, noires pensées.

Message  Shkeil le Dim 13 Jan 2013, 23:14

Un rugissement, puis une douleur sourde dans l'épaule. Pas un son pourtant ne sortit de la gorge du lycan, même s'il ne resta pas impassible. Puis les crocs sortirent doucement de sa chair, et Shkeil rouvrit les yeux. Devant lui, ceux de Felina. La rage avait disparu pour laisser la place à la tristesse, le remord et le désespoir. Une tristesse profonde. Pour le lycan, toujours immobile, c'était le pardon qu'il voulait transmettre par son regard.

Felina reprit sa forme humaine, et plaça sa main sur l'épaule ensanglantée. Les crocs étaient allés suffisamment loin pour que la guérison de son corps prenne du temps avant d'arrêter le saignement. Puis vinrent les larmes de sa compagne, avant de se coucher contre lui. Elle tremblait. Ce n'était pas le froid, mais le flot d'émotions, Shkeil le comprenait. Tant de choses s'étaient déroulées.


*Shkeil… Est-ce qu’un jour, serons-nous parfaitement heureux ?*

Une question compréhensible... Il se l'était lui-même posé, pour son propre compte uniquement, il y a longtemps. Mais la réponse n'était pas bonne à entendre... Il passa son bras intact autour de Felina, la serrant contre lui. Il ne pouvait pas apaiser complètement ses pensées, mais il devait essayer. La rassurer, mais lui mentir sur ça était impossible.

"Je ne sais pas... J'aimerais te dire que oui, mais je ne sais pas..."

*Quelle niaiserie...*

"Nous pouvons vivre pour essayer de trouver ce bonheur parfait... C'est ce que j'ai choisi de faire il y a dix-sept ans."

*Tu avais trop peur de mourir! Et tu étais trop faible. Je ne t'aurais jamais laissé faire mourir notre corps.*

"Je ... je ne sais pas ce que tu peux ressentir en ce moment... cet espoir brisé de revoir les tiens... Mais tu m'as tellement parlé d'eux que je sais une chose sur eux : c'est qu'ils ne voudraient pas te voir te lamenter."

Shkeil sourit lentement. Un détail lui revenait en tête.

"Tu sais... quand tu m'as sauté dessus... Je n'ai pas eu peur. Principalement parce que je n'ai pas eu le temps d'avoir peur que j'étais déjà sur le sol, c'est vrai. Mais surtout, parce que je t'avais enfin retrouvée. J'avais peur que tu ne sois partie... Que tu partes sans que je puisse te dire quoi que ce soit pour te retenir, ou t'accompagner."

________________________________________________________________________________________________________
Les enfants de Lune sont là...
Fiche
avatar
Shkeil

Masculin
Messages : 477
Expérience : 360
Métier : Garde

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit noire, noires pensées.

Message  Felina le Jeu 31 Jan 2013, 16:32

Shkeil passa son bras autour de moi, geste dont j’avais terriblement besoin. Besoin qu’il me pardonne, qu’il me comprenne, qu’il soit présent, qu’il soit vivant et avec moi. Il pouvait me protéger de tout, sauf de la tristesse que je ressentais à présent. Mais il pouvait la soulager, la dissiper un peu, et peut-être, la faire disparaitre un jour.

"Je ne sais pas... J'aimerais te dire que oui, mais je ne sais pas... Nous pouvons vivre pour essayer de trouver ce bonheur parfait... C'est ce que j'ai choisi de faire il y a dix-sept ans."

Je me blottissais d’avantage contre lui, me concentrant sur le son de sa voix et chacun de ses mots. Il fallait que j’entende et ressente cet espoir, que je comprenne, qu’il était possible de se battre encore et toujours pour trouver ce bonheur. Shkeil avait connu l’impardonnable, pourtant il avait eu la force de le surmonter seul, et avait fait le choix d’avancer.

"Je ... je ne sais pas ce que tu peux ressentir en ce moment... cet espoir brisé de revoir les tiens... Mais tu m'as tellement parlé d'eux que je sais une chose sur eux : c'est qu'ils ne voudraient pas te voir te lamenter."

C’était tellement vrai. Mais tellement difficile aussi, d’être à la hauteur de ce que les miens auraient voulu. Il allait me falloir du temps, du recul, pour tout encaisser et digérer. Cependant il avait raison, et je n’étais pas seule pour surmonter cette épreuve. Mon loup m’expliqua ensuite que la seule peur qu’il avait eu, n’était pas quand je l’avais attaqué quelques instants plus tôt, mais que je sois définitivement partie, sans lui. Une boule se forma dans ma gorge avant de lui répondre.

" Je… je suis partie. En quelque sorte. Je crois que je me suis échappée de la réalité, c’était plus simple de la fuir, moins douloureux. Mais tu m’as fait revenir. Et c’est bien parce que je n’envisage pas de réalité sans toi. Tant que tu seras là, je ne pourrais pas partir. Et je ne le veux pas. "

C’étaient les premiers mots qui sortaient de ma bouche. Et non de mon esprit. Ma voix me surprit, elle avait un peu changé. Elle était faible, aiguë, lourde de chagrin. Je la reconnaissais à peine. Mais ça faisait malgré tout du bien de retrouver cette force, celle de parler. Un peu comme un premier pas, vers l’acceptation, vers le " mieux ". Je relevai la tête pour regarder Shkeil, puis vins l’embrasser doucement. Le contact de ses lèvres apaisa mes tremblements, et m’apporta un peu de chaleur. Je ne voulais pas rentrer au donjon, pas tout de suite. J’avais besoin de rester encore un peu dans la nuit, dans cette nature, et avec Shkeil. Je lui demandai alors dans un murmure :

" Shkeil… Est-ce que nous pouvons dormir ici ? Je ne veux pas rentrer maintenant. "


________________________________________________________________________________________________________
Spoiler:
avatar
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
34/40  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit noire, noires pensées.

Message  Shkeil le Lun 04 Fév 2013, 17:15

" Je… je suis partie. En quelque sorte. Je crois que je me suis échappée de la réalité, c’était plus simple de la fuir, moins douloureux. Mais tu m’as fait revenir. Et c’est bien parce que je n’envisage pas de réalité sans toi. Tant que tu seras là, je ne pourrais pas partir. Et je ne le veux pas. "

Ces mots étaient sortis de sa bouche. Felina avait pu trouver à nouveau la force de parler. Ce n'était plus la voix confiante et pleine de joie de ce matin, mais c'était bien elle. Et bien qu'elle a fuit la réalité, c'était avant tout elle qui était revenu. Il l'avait aidé, c'est vrai. Mais c'était elle qui avait fait l'effort de faire reculer ces fantômes apaisants. Sa panthère vient chercher ses lèvres dans un effort réconfortant, et ses tremblement s'apaisèrent un peu.

" Shkeil… Est-ce que nous pouvons dormir ici ? Je ne veux pas rentrer maintenant. "

Ne pas retrouver tout de suite la dure réalité, le donjon où il avait toujours les traces de ce qui s'était passé, et des témoins qui avaient vu la situation. L'idéal aurait été de revenir immédiatement, mais Shkeil pouvait comprendre Felina. Après tout, lui-même avait fui l'endroit de son malheur avant d'y revenir plusieurs années plus tard.

*Elle te détruit à petit feu.*

"Oui... Nous pouvons rester ici cette nuit. Après tout, les arbres sont une zone naturelle pour nous."

Il s'efforça de sourire pour la rassurer. Maintenant qu'il l'avait retrouvée, tout ce qui était passé au second plan quand il craignait de l'avoir perdue revenait en tête petit à petit, notamment l'air soucieux visible sur le visage de Shrivei par rapport à.. quelque chose, il ne parvenait pas à savoir quoi. Etait-ce par rapport à lui? Par rapport à Engar, à Felina? Ou autre chose?

________________________________________________________________________________________________________
Les enfants de Lune sont là...
Fiche
avatar
Shkeil

Masculin
Messages : 477
Expérience : 360
Métier : Garde

Feuille de personnage
Niveau:
25/40  (25/40)
Race: Beastman
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit noire, noires pensées.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum