Quand deux ordres se rencontrent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand deux ordres se rencontrent.

Message  Engar le Mar 14 Oct 2014, 19:40

Toute organisation, tout pays, ne pouvait pas se contenter d'avoir des ennemis. A plus forte raison lorsque ses objectifs lui en attirerait certainement un grand nombre qui risquaient de le submerger. Après tout même l’Église pouvait compter sur des alliés avec les territoires d'Emoulin et Svartfald, du moins la partie sous la coupe des miens... Or il allait sans dire que l'ordre de l'aube s'attirerait à coup sûr des ennemis, tant à l'extérieur qu'au sein même du donjon où des détracteurs tenteraient assurément de nous nuire. De fait des soutiens nous étaient indispensables, ou tout du moins fallait i léviter de nous faire davantage d'adversaires.

Et s'il était vrai que nous pouvions d'ores et déjà compté sur Mistral et son réseau, je connaissais l'existence d'un autre groupe qui pourrait aussi bien être d'une aide des plus appréciable qu'un gêneur des plus retors... Et je ne pensais pas alors à Crocs noirs, dont Felina ne voulait même pas entendre parler en matière d'alliance. Non je songeais à autre chose, une certaine cohorte... La cohorte du dualisme éternel. Je n'avais eu en soit que peu de rapport avec eux, si on exceptait leur meneur, Theorem, qui était d'ailleurs celui qui m'en avait parlé. Des rapports assez peu amicaux suite aux derniers événements d'Elder, et en dépit de ce que j'avais fait pour essayer de me rattraper.

Ma décision pouvait paraître un peu étrange, étant donné que j'avais clairement stipulé à Felina qu'en ce qui me concernait je refuserai d’accueillir Theorem ou des individus qui lui étaient par trop lié au sein de l'ordre. Oh ce n'était pas par mépris ou rancœur à son égard, seulement je connaissais bien ses principes, je savais que ça ne collerait pas avec certaines actions de l'ordre, mais surtout je savais à qui allait tout d'abord son allégeance, Ishtar, puis le Triumvirat. Or, même si ces derniers n'étaient pas des ennemis je ne tenais pas particulièrement à ce qu'ils en sachent trop sur nos plans et nos actions. De fait, le compter dans les rangs de l'ordre ? Surement pas, mais l’avoir pour allié, ou tout du moins comme non-ennemi ? Cela, je pouvais davantage le concevoir et j'en avais parlé avec Felina qui avait approuvé cela. J'avais donc rédigé une missive, laissé à un oiseau, qui invitait Theorem à venir à ma rencontre pour discuter d'une offre que j'avais à lui faire à propos de la cohorte. Je n'y mentionnais nullement l'ordre, puisqu'il devait tout de même rester un minimum secret au cas où la lettre tombait en de mauvaises mains.

Mais cela ne sembla pas être le cas, puisqu'un autre missive m'arriva au donjon, arborant le sceau caractéristique de l'haïena. Le contenu de la lettre m'indiquait un point de rendez vous précis à une date et un instant convenu. Il m'y était demandé de venir seul et me transmettait un code à formuler au début de la rencontre... Ah, on aurait presque pu croire à un piège. L'intérieur des remparts où étaient convenu notre rendez-vous conviendrait parfaitement à une embuscade, d'autant plus qu'il me demandait de venir seul et me prévenait qu'il serrait indisponible et que ce serait certains de ses compagnons qui viendraient régler l'affaire. Ce dernier point me dérangea un peu, j'aurai préféré régler l'affaire avec une personne que je connaissais... Mais soit, malgré la fourberie dont il pouvait être capable contre un ennemi, Theorem était un individu trop engoncé dans son honneur et loyal pour me tendre un piège sous le prétexte d'une rencontre.

De fait je m'étais rendu au rende-vous, mais non sans quelques précautions. A savoir tout d'abord celle que j'appliquais toujours, sortir avec mes armures et mon équipement de combat, une précaution à laquelle je ne faisais que de rares entorses, au cas où le pire advenait. Ensuite, j'étais bien venu seul, mais avec mon bracelet qui me liait à Felina et Shkeil ces derniers sauraient sur le champs si j'étais en danger. Enfin, j'étais arrivé un peu en avance afin d'inspecter les alentours, m'assurant qu'il n'y avait nul piège, physique ou magique ,et nul assassin dissimulé près du point de rendez-vous. Ce ne fut qu'une fois cela fait que je me rendis précisément à ce dernier, l'heure s'approchant à grand pas. Le dos adossés au mur, mon regard balayant fréquemment à gauche et à droite, je finis par distinguer des silhouettes s’approcher. Probablement mes interlocuteurs futurs, étant donné que nul patrouille ne passait normalement par là à cette heure.

Me décollant alors du mur, je ne leur fis pas pleinement face, gardant la possibilité de voir l'autre voie par laquelle des individus pouvait arriver, tandis qu'une de mes mains étaient nonchalamment posée sur la garde d'une de mes épées, l'autre le long de mon bras, le regard alors tourné vers les silhouettes qui s'approchaient, je prenais alors la parole.

"Il faisait beau aujourd'hui, l'aube s'est levée tôt."

Une phrase des plus banales en soit, mais c'était le code que m'avait transmis Theorem dans sa missive. Si les silhouettes s'approchaient n'étaient pas les personnes que j'attendais elle ne se soucierait guère de mes propos, dans le cas contraire elles devaient me répondre en des termes précis, que j'attendis, une certains tension animant mon corps au cas où les choses devaient mal se passer.

Mais il y avait aucune raison à cela, hm ?
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand deux ordres se rencontrent.

Message  Theorem & Ishtar le Mar 14 Oct 2014, 20:34

Engar avait été prudent et inquiet. Il ne s'était attendu qu'à une réunion avec les membres de la Cohorte du Dualisme Eternel. C'est effectivement eux qui arrivèrent vers l'humain, calmes et posés, avant de s'approcher assez pour être visible enfin par l'humain. Contrairement à ce que signalait la lettre, la petite silhouette de Theorem apparu rapidement aux yeux de l'humain... Mais pas que... Non, Une autre personne l'accompagnait : lui-même. Theorem était multiple ! Une troisième personne lui ressemblant trait pour trait s'approcha de l'autre côté et ce n'est que la silhouette massive de Minatek qui compensa un peu. Une quatrième personne comme Theorem, tous masqués d'un masque bicolore, d'une belle tignasse rouge... Identiques en tout point.

"Le crépuscule sera" "Bien plus magnifique."

Ils finissaient la phrase de l'autre. Impossible de différencier la voix de l'autre et comme Theo portait un masque, impossible de savoir lequel était en train de parler. Quel astucieux stratagème... Il était impossible pour Engar de savoir où il en était. Calmement, l'un d'eux sortit une lettre de sa manche et la tendit à Engar sans en dire plus. Une fois qu'il la ramassa, il se trouve face à une page codée, parcourue de chiffres dans tout les sens et ne voulant rien dire pour le moment.

"Le Cohorte du Dualisme te regarde, Engar." "Mais nous n'avons pas encore toutes les preuves qu'il nous faut." "Ami ou ennemi" "c'est à toi de nous dire." "Pour les humains ou pour les monstres" "la menace vient de partout" "et possiblement" Ils dirent alors à l'unisson. "de toi."

Les Theorem regardaient tous Engar sans le quitter du regard. Minatek semblait prêt à calmer d'éventuels sauts d'humeurs de l'humain qui se trouvait cerné par l'impossibilité de savoir si seulement... Theo était vraiment là !
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand deux ordres se rencontrent.

Message  Engar le Mar 14 Oct 2014, 21:26

Ouais... Eh bien, Theorem devait m'expliquer quel est l'intérêt d'un code quand l’identité d'un des parties devenait aussi évident ! En effet, avant même qu'ils ne prononcent la suite de la phrase que j'avais amorcée j'avais pu voir les atours des silhouettes qui s'étaient avancés vers moi, et le moins qu'on puisse dire c'est que si une personne ne les avait pas affilié à Theorem c'est qu'elle n'avait jamais vu ce dernier. Dans le fond la chose me paraissait presque grotesque, et je roulais des yeux tout en faisant un geste négligent alors qu'il prenait la parole, signifiant par là que ce n'était nullement nécessaire de m'adresser le mot de passe, ce qu'ils firent tout de même. Pour moi, cela n'était qu'une vulgaire mascarade ! Le banneret croyait il vraiment m'impressionner ou m'inquiéter avec ce genre de chose ? Un espoir bien futile, les démons m'avaient déjà réservés des surprises autrement plus troublantes et ces dernières ne m'affectaient guère plus. En vérité j'en étais presque à le soupçonner que le choix de ce mot de passe n'était qu'un moyen médiocre de mettre sa cohorte en avant par rapport à notre ordre.

Et enfin venait la dissonance des voix... Certes, toutes ressemblaient à celle de Theorem, et si ce n'était pour le colosse tous semblaient avoir une carrure à peu près similaire à celle de l'haïena. De fait impossible de savoir s'il était là ou pas... Même si j'étais plutôt enclin à croire que ce n'était pas le cas, ou alors il faisait à nouveau preuve de sa faculté à mentir malgré toutes ses belles paroles quant à ses idéaux. Enfin, il suffisait que j'écoute les mots sans me soucier du fait qu'ils provenaient de plusieurs individu. En somme, je n'en avais pas grand chose à faire de leur petit jeu et je me contentais de tendre ma main libre pour saisir la lettre... Et sa lecture m'arracha un nouveau grognement, encore un petit jeu de la part de l'haïena. Quelque peu irrité je repliai la lettre et la rangeais dans une de mes besaces alors que les pantins reprenaient la parole à tour de rôle, de façon parfaitement coordonnée, je devais le leur reconnaître. Quant au contenu propre des mots... A première ils me semblèrent être comme leurs petites scène, un bel emballage pour grand chose d’autres que du vent, et après un léger grondement, je leur répondis.

"Ah... Et moi qui escomptait que la façon dont Theorem et ses amis me considéraient était fixée depuis mon passage sur le navire d'Ishtar. Alors... Puisque vous me posez la question je vais vous en apporter la réponse, mais si vous m'observez vraiment vous devriez déjà la connaître. Oui, je suis une menace pour les humains comme pour les monstres, mais seulement pour ceux qui se mettraient en travers de mon objectif, et avant que vous partiez dans vos extrapolation je précise ce dernier. Mettre un terme à ce conflit millénaire autrement que par la passivité !"

Négligemment je croisais les bras et revenait m'adosser au mur, ne leur accordant dès lors guère mon regard qui était fixé sur le mur, comme songeur, avant que je ne poursuive.

"Et allié ou ennemi... Le choix est en réalité votre. Je ne vous ai pas fait venir ici pour parler de mon cas, mais d'une possible entente entre nos projets, ne serait ce que pour éviter que nous nous marchions mutuellement sur les pieds ! Vous acharner à en apprendre plus sur moi ne vous apportera pas grand chose, je ne suis même pas le meneur du groupe, alors bon..."

Et puis de toute façon s'ils m'observaient si bien ,je ne voyais as quoi leur dire de plus que ce qu'ils avaient déjà vu. Après tout je ne faisais guère d'effort pour dissimuler ce que j'étais... Et si c'était pour me faire comprendre qu'ils seraient au courant du moindre de mes faits et gestes, il en fallait plus pour m'impressionner. Combien de personnes m'avaient dit cela avant que je ne les prenne de court ? Et même si on savait, encore fallait il être capable d'arrêter quelqu'un... Mais comme je l'avais souligne, là n'était pas la question.

"Alors tenez vous vraiment à perdre du temps avec moi, ou peut on entrer dans le vif du sujet ? Si vous choisissez la première option, je vous prierai de faire vite et d'être clair dans vos interrogations."

Et j'espérais ne pas me répéter encore, par rapport à ce que j'avais déjà pu dire me concernant à l'haïena...
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand deux ordres se rencontrent.

Message  Theorem & Ishtar le Mer 15 Oct 2014, 10:09

Les Theorem observaient les réactions d'Engar avant de tourner un peu autour de lui, parfaitement symétriques avant d'enfin briser le silence d'une voix qui semblait alors venir de chacune de leur bouche, au même rythme et à l'unisson.

"Ennemi ou allié, nous préférons un autre choix."

Chacun attrapèrent alors un membre d'Engar. Ils étaient quatre, ils parvinrent sans mal à cause de leur rapidité et surtout du fait que cette action avait été impossible à anticiper. L'humain se retrouva malgré lui coincé par quatre des Theorem avant que le minotaure mécanique ne fasse sortir de ses doigts plusieurs pointes de seringues. Il amena son bras vers la poitrine d'Engar alors que les quatre Theorem le retenait drôlement bien ! Ils avaient l'air sacrément forts.

"Encore une minute... et toi aussi tu seras comme nous." "Je crois que la tignasse rouge ne lui irait pas."

Une ombre au plafond ouvrit soudainement les yeux, à l'envers par rapport aux autres. Un tentacule noirâtre entoura le cou du Theorem tenant le bras droit d'Engar, l'envoyant contre le minotaure mécanique. Séraphina, la golem magicienne de la cohorte, traversa un des Theorem de son épée, envoyant une giclée de sang noirâtre sur l'humain. C'est finalement l'arrivée d'un minotaure mécanique similaire qui envoya son jumeau au sol et le piétina sans attendre en l'explosant à coup de morning star. L'ombre au plafond se décrocha pour retomber souplement au sol, sabre à la main. Un coup latéral dans sa chute trancha la tête d'un autre Theorem dont la tête roula au sol pour se révéler au regard d'Engar... Une tête ronde ne possédant qu'une lumière rouge en plein centre. Le dernier restant se précipita dans un des couloirs mais fut traversé par plusieurs flèches d'une gargouille parfaitement dissimulée dans le noir de la muraille. Theorem tombé du plafond démasqua celui tombé au sol et enfonça son épée dans sa poitrine, faisant éteindre la lumière rouge au centre de son facies.

"Je suis flatté que Transition essai de me copier... Mais on dirait qu'ils ont encore un peu trop le sens du théâtrale."

Nurikabe s'approcha d'eux en tirant celui qui avait tenté de fuir, le déposant sur le tas de ferraille que faisait les quatre autres plus la copie de Minatek. Seraphina vérifia qu'ils étaient tous hors fonction et en quelques minutes, la poubelle la plus proche laissa paraître Dumpster qui ramassa les morceaux et les fit disparaître dans sa propre corbeille. Theorem vérifia qu'il ne restait pas un seul morceau au sol avant que Séraphina n'examine Engar brièvement. Pas de traces de piqûres... mais elle récupéra précieusement le parchemin qu'il avait accepté et la plaça dans une enveloppe métallique.

[Seraphina] "Tu n'as pas essayé de décoder cette page, n'est-ce pas ?"
[Nurikabe] "Il est vif d'esprit mais je ne pense pas à ce point. Ca me semble impossible."

Theorem se tourna alors vers Engar, constatant qu'il allait plutôt bien.

[Theorem] "Pendant que ton Ordre traque les Aberrations, nous avons un autre type de menace sur les bras : Transition. Je n'ai jamais reçus ton invitation, mais Transition oui. On les surveillait, on savait qu'ils répliquaient certaines personnes... Tu as faillais servir leurs plans et ... transiter... vers leur état."

[Seraphina] "Ca passe par l'esprit et par le sang... Mais je ne sais pas encore plus sur leurs méthodes..."
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand deux ordres se rencontrent.

Message  Engar le Mer 15 Oct 2014, 11:59

Avant même de comprendre exactement le sens de leurs mots, ce fut la façon dont ils les dirent qui éveillèrent mes soupçons. Tous ensemble, à l'unisson, d'une façon encore différente d'avant. La main posée sur mon épée avait donc prestement saisie sa garde, pour commencer à la tirer, à raison au vu de la façon dont ils s’élancèrent vers moi l'instant d'après. Cependant ma lame n'avait été qu'à moitié tirée lorsque le premier m'atteint.... Et je fus alors pris au dépourvu alors que je sentis, simultanément mes membres être immobilisés.

Ce n'était pas tant leur vitesse qui m'avait pris de court, moi même pouvait l'être autant voir plus, mais leur coordination. Cela allait au delà des capacités d'un être vivant, il n'y avait pas eu le moindre instant de décalage entre leurs geste, un instant qui aurait été suffisant pour me défaire du premier à m'avoir saisi, mais que je n’avais pas obtenu car ils m'avaient atteint tout les quatre. Enfin, une chose était certaine, ils n'étaient clairement pas des alliés, alors membre de la cohorte ou pas je me préparais au pire... Et j'avais raison, au vu de ce que le minotaure mécanique venait de faire apparaître entre ses doigts, des outils comme j'en avais vu dans les sous -sols de la cathédrale d'Auran et qui ne m'aspiraient rien de bon ! Bien sûr, je me débattis, mais la force de mes adversaires excédaient de loin celles de Theorem, et si individuellement j'aurai aisément pu les surpasser, il n'en allait pas de même pour quatre d'entre eux en même temps.

*Tu m'as l'air bien mal partis.*

*T'étais passé où tiens toi ?*


*J'étais allé dormir, tu sais bien que le petit chevalier me donne de l'urticaire.*

Ouais, eh bien pour une fois il aurait été bienvenu, lui et son don d’observation... Mais pour autant j'avais encore quelques cartes dans ma manche. Tout d'abord je pouvais d'ores et déjà sentir mon bracelet commencer à chauffer, Felina et Shkeil apprendraient ainsi rapidement que j'étais en danger et ils savaient où j'étais. Quant à moi même, si mon corps était immobilisé il n'en allait pas de même pour les ombres de mon démon, que j'amassais alors sous ma tunique, à hauteur de mon torse, et dès lors j'attendis le moment propice. L’instant où ces aiguilles tenteraient de percer ma chair... Et où je ferai jaillir mes ombre pour les broyer avant de les projeter vers une des copies de l'haïena afin d'essayer de la déstabiliser, ensuite avec un bras libre... On verrait bien !

Mais alors qu'ils me faisaient part de la perspective assez peu enviable de devenir comme eux, mon plan fut..Devancé. Non pas par ceux qu'ils visaient, mais par des tierces personnes ! En effet je vis bien au dessus de moi des yeux s'ouvrirent, des yeux familiers, et un mince sourire me vint alors, me préparant à agir... Et ainsi dès que le premier golem fut projeté sur le minotaure, je relâchais mes ombres, brisant les seringues de ce dernier, pour me défaire de la menace immédiate, et mon poing libéré frappa violemment l'être tenant mon bras gauche, le forçant à le relâcher. L'instant d'après une lame le transperçait, m'éclaboussant d'un sang noir. Quant à ceux restant ils m'avaient relâchés et avaient été promptement détruit par divers individus. Les choses s'étaient passés extrêmement rapidement, et une chose était certaines mes alliés inespérés étaient efficaces.

*Il faut dire que tu n'en attendais pas moins de la part de ceux auxquels tu espérais t'allier, hein ?*


Pas faux... Car effectivement j'avais dès le premier instant reconnut Theorem et sa méthode faire,t à moins d'une révélation troublante je n'avais nul doute quant à son identité... Mon regard s'était cependant abaissé sur la tête du décapité, une tête purement artificiel...Sans nul doute des golems, ce qui expliquait leur coordination et leur force. Grondant un peu, je posais mon pieds sur le côté de cette tête, l'arrêtant, alors que les bras croisés j'écoutais Theorem. Transition, hm ? Je retenais ce nom ainsi que ses propos. Je devais avouer ne pas trop réussir à faire le lien avec ce que m'avaient dit mes agresseurs, sur le fait de devenir comme eux.

Et alors que j'y songeais je pus voir le mimic-ordure que j'avais déjà pu apercevoir commençait à faire disparaître les corps. Ça me convenait bien ,si ce qui venait de se passer pouvait éviter de s'ébruiter, je l'apprécierai. Par ailleurs mon bracelet s'était d'ors et déjà refroidi ,et tout s'était passé bien trop vite pour que mes compagnons en soient alarmés. Tant mieux, maintenant que Theorem était là, ça aurait été bizarre de les voir débouler ! C'est alors qu'une de mes protectrices sembla m'observer, comme pour s'assurer que je n'étais pas blessé, ce qui n'était nullement le cas avant de ramasser le parchemin qui était tombé lors de la mêlée, et m'adressait une question, à laquelle je répondis d'une voix neutre.

"En effet non, je pensais qu'il s'agissait d'un de ses langages comme ceux des golems de Theorem, que je suis bien en peine de déchiffrer, alors à quoi bon m'acharner ?"

C'est alors que Theorem se retourna vers moi et m'expliqua un peu ce qui c'était passé. Le récit éveilla quelque mon ire, et je ne pus m’empêcher un peu de grimacer à ses propos. Trop de choses me dérangeaient avec ce "Transition" et j'oubliais sciemment la raison première de ma venue ici pour m'intéresser un peu plus à son cas.

"Je vois, un nouvel adversaire en somme. Il faudra d'ailleurs que tu m'expliques comment il a pu obtenir ton sceau, dont il a usé dans la missive que j'ai eu en réponse."

Je n’étais nullement accusateur, mais je devais le savoir pour pouvoir me préparer à ce genre de situations si elle se reproduisait. C'est alors que celle qui m'avait examiné reprit la parole, expliquant un peu cette histoire de transition... Et j'entendis alors clairement la réponse et le rire de mon démon, moi même affichant un large sourire, un peu cruel, en transmettant la pensée de l'infernal.

"Par le sang et l'esprit hein ? Eh bien je leur aurai souhaité bonne chance, car j'ai déjà un être qui les occupe assez comme ça et qui n’aime pas les intrus."

J'avais décidément bien fait de réveiller mon démon... Mais mon attention revint rapidement vers Theorem, que je fixais alors avec ardeur, d'un air des plus graves.

"Je ne vois pas pourquoi je l'intéresserais, ton Transition, mais après l’Église je commence à en avoir assez que tout le monde essaye de m'enlever pour servir leurs plans ! Theorem... J'avais voulu te faire venir pour discuter d’une alliance possible entre nos groupes et tu sembles déjà connaître l’objectif de notre ordre, du moins un d'entre eux... Et dans cette optique j'aimerai en apprendre plus sur ce Transition, dis moi ce que tu sais et il serait possible que... Revoyions nos priorités."


J'affichais un nouveau sourire un peu carnassier, alors qu'impulsant une brusque poussé à ma jambe je faisais céder le crâne métallique que j'avais stoppé de mon pieds, le broyant avec ce dernier. Certes les aberrations continueraient à être une menace à endiguer, mais pour pu que ce Transition s'avère être une menace plus directe et dont le combat nous opposant à lui se montrerait à plus court terme i était fort possible que je m'y intéresse davantage, d’autant plus qu'il avait commis l'erreur de me donner une raison de le haïr personnellement... Et malgré ce dernier point, gardant les bras croisés, j’annonçais avec un petit rire en secouant la tête.

"Enfin... Je sais très bien que je suis à blâmer pour m'être montré imprudent;.. Mais alors ne me dis plus jamais de faire confiance à la garde du donjon vu ce qu'il laisse passer à travers l'enceinte !"

Ma dernière phrase visait plus à n rire qu'en une accusation sévère et j'espérais bien que Theorem ne s'en formaliserait pas et répondrait surtout à mes interrogations sur ce nouvel adversaire...
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand deux ordres se rencontrent.

Message  Theorem & Ishtar le Jeu 16 Oct 2014, 11:31

Theorem écouta attentivement les dires d'Engar en vérifiant bien que toutes les parties des golems étaient ramassées et inopérantes. La hyène avait prit la décision de ne pas laisser entrevoir que Transition arrivait à copier aussi bien les personnes. Il surveillait au mieux ce groupe terroriste en vérifiant ses allers et venues. Transition était loin encore, mais il étendait ses sentinelles dans les lieux les plus proches, examinait silencieusement et anticipait. Transition avait sentit qu'Engar serait une menace, mais pas que lui. Le possédé ne se rendait pas compte cependant que sa possession ne l'aurait pas protégé indéfiniment. Trop de vanité lui faisait perdre un peu de vue qu'il n'était qu'un homme et qu'il n'était pas invulnérable. Ils auraient put détruire sa chair intégralement et la remplacer par une mécanique complexe. Son démon n'aurait eut plus aucun support physique et se serait évaporé. L'esprit d'Engar capturé dans la machine se retrouverait alors contraint et bloqué, avant de briser sous la rigueur de Transition. Mais c'est la remarque sur la garde qui le stoppa net dans sa réflexion. Theorem fronça les sourcils, de même que la plupart des membres de la Cohorte. Nurikabe ne put retenir un grand soupire en reprenant ses flèches.

"Ton humour me glace des fois... La Garde à son honneur et on ne rie pas d'elle. La critique est aisée, Engar, mais elle aussi totalement gratuite. Cette garde inefficace vient de te sauver même si tu n'en a pas conscience. Ait un minimum de respect même si tu n'aimes pas la sécurité ici."

Seraphina termina son examen en silence avant de ranger son épée dans son fourreau. Un acquiescement silencieux de Dumpster signala qu'il avait tout ramassé. Pour autant, Theorem semblait échanger des infos sans les dires, juste par des gestes et des mouvements de sa queue ou de ses oreilles. Un langage gestuel qui amena la cohorte à lentement mais sûrement, finir son action et disparaître. Même Engar eut du mal à bien comprendre où allait qui, s'ils étaient partit, s'ils se cachaient... En silence et avec une efficacité qui laisserait un vétéran comme Engar dans le doute. Seul Theorem resta face à lui.

"L'Ordre et la Cohorte partagent les mêmes objectifs, mais garde en tête que nous avons également comme idée d'être invisible. Humain ou Monstre, si l'un d'eux cherche à perturber l'équilibre ou à l'aggraver dans un sens ou dans un autre, qu'il soit animé de bonne volonté ou de mauvaise, la Cohorte agira dans l'ombre. Nous ne sommes même plus rattachés à une garde ou une autre. Nous ne sommes financés par aucune réelle autorité. Vous ne saurez jamais qui compose nos troupes et nos agents, ou nos missions. Nous avons l'oeil sur Mistral et son trafique et nous savons que ce dernier aide votre Ordre. Et nous ne nous associons avec aucune personne louche."

Theorem tourna le dos à Engar et fit quelques pas avant de s'arrêter, se tournant vers son interlocuteur de nouveau.

"Je sais des infos sur les Aberrations. Je sais que leur menace n'est pas immédiate et que leur nombre est réduit. Je sais le visage de celui qui est aux commandes pour lui avoir parlé en personne. Attention à ne pas en faire des martyrs, sans quoi vous aggraverez la situation. Il faut les discréditer. Tu m'as dit un jour de ne jamais cacher qui je suis. Voila ce que je fais."
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand deux ordres se rencontrent.

Message  Engar le Jeu 16 Oct 2014, 14:47

Mon humour n'avait pas besoin de le glacer. Il 'était déjà bien assez comme ça et il me le prouva par sa réponse des plus acerbes... Il m'avait des fois accusé d'être un triste sire, mais au moins moi je ne me privais pas d'être à même de rire de tout, qu'il s’agisse de la garde ou du plus grand des rois, sous prétexte de leurs qualités ! Sans compter le fait que ses arguments me paraissaient bien maigres. En effet si je ne pouvais dénier que la garde m'avait bien aidé dans cette situation, dire qu'elle m’avait sauvé était un peu excessif au vu des précautions que j'avais prises.

Néanmoins je ne l'interrompais pas, il était bien parti dans ses propos, et puis je devais admettre que mon attention était bien plus dédié aux mouvement de la troupe, coordonnés, organisés sans que ne soit échangé le moindre mot. Cela trahissait leurs talents et l'expérience qu'ils avaient à œuvrer en groupe, ainsi qu'à faire disparaître toutes traces de leur présence ou de preuves, à tel point que je ne pouvais pas déterminer où ils étaient désormais et que si je n'y avais pas pris part je n'aurai jamais rien pu deviner des événements qui étaient advenus ici ! Me retrouvant ainsi seul face à Theorem, soutenant son regard, ce dernier continua à s'adresser à moi, me présentant alors plus avant sa cohorte, dont le descriptif m'arracha une moue plutôt dubitative, mais pas autant que ce qui semblait être sa réponse finale à mon offre. Oh, je m'étais certes attendu à un possible refus, mais pour un motif aussi trivial ? J'en étais presque désappointé !

Et avant même que je ne lui répondre il me tourna le dos. La chose m'irritant je m'apprêtais à l'interrompre, le suivant à pas rapide, pour qu'il prenne au moins la peine de m'écouter... Mais il s'arrêta, et moi de même, tournant à nouveau la tête vers moi avant de prendre à nouveau la parole, me donnant des conseils sur la tâche de l'ordre, des conseils judicieux, mais dont j’avais tout de même déjà connaissance. Je n'étais pas assez sots tut de même pour me lancer aveuglément dans une telle entreprise, sans savoir ce qu'il convenait de faire. Souriant finalement de façon presque complice au dernier commentaire qu'il fit, me renvoyant ce que moi même je lui avais dit après notre combat et sur le Czarina Tiamat, je lui répondis enfin, d'une voix où ne se percevait guère plus la moindre irritation à son encontre.

"Ces informations nous les avons déjà Theorem... Mais bien que cela ne soit pas confirmé, il ne faut pas être un génie pour savoir que ça ne va pas durer. au vu du nombre de prisonniers qu'ils ont et maintenant qu’ils ont découvert comment créer des aberrations, le nombre de ces dernières va croître de plus en plus rapidement. Or je n'ai pas besoin de te rappeler je crois, que les trois d'entre elles qui sont entrés dans le donjon ont tués pas moins de dix habitants, sans qu'elles aient pu être arrêtées et alors que la majorité des civils s'étaient armés pour les combattre. Ceci dit, si nous les visons c'est justement pour ne pas que l’Église se fasse passer pour un martyr. Bien sûr les humains ne nous croiront pas lorsque nous évoquerions ce qu'elle a fait, mais le clergé ne pourra pas nous diaboliser si nous touchons ses installations qu'elle s'efforce de garder secrète pour ses propres fidèles, ce serait...Délicat. Sans compter d'ailleurs que ce clergé est divisé. Il me paraît évident qu'entre les inquisiteurs qui nous on aidé à mettre à bas Elder et les individus qui ont lâché les aberrations dans le donjon il y a quelques différences de convictions qui pourraient être exploités. Par contre j'avoue que je serai curieux d'en savoir plus sur l'individu derrière cela, que tu aurais rencontré..."

Se faisant je me rapprochais encore de lui, et d'un geste amical ma main vint se poser sur son épaule, la même que j'avais transpercé de ma lame... Cette pensée m'arrache une brève grimace, mais je me ressaisis, le ton de ma voix se faisant alors chaleureux.

"Theorem... Je te l'ai déjà dit, mais tu as des talents que je n'ai pas. Tu es charismatique, tes hommes te suivraient jusqu'en enfer et tu es bien plus habile que moi pour traiter des informations... Mais même si tu es plus âgé que je ne l suis, j'ai l'expérience pour moi, à travers les conflits et les aventures que j'ai vécus alors tout comme tu m'as donné des conseils laisse moi t'en faire part. Tout d'abord, un mise en garde, agir dans l'ombre est un atout oui, et l'ordre le fera aussi dans un premier temps... Mais tôt ou tard, si vous agissez avec cette ambition que tu évoques, et à plus forte raison si vous n'usez pas de ressources, ce voile sera levé. Des organisation secrètes j'en ai détruire u certain nombres, tôt ou tard, en un an,dix ans ou un siècle toute organisation finit par être connu, du moins de ses ennemis, alors sois prudent sur ce détail. Ne serait ce que Mistral, crois moi, si tu l'observes la réciproque est sans doute vraie aussi. Mistral nous aide oui, mais vois plus loin Theorem, non seulement les ressources qu'ils nous allouent sont autant de ressources qui ne sont pas employés de façon condamnable, mais comprends son utilité. Nulle société n'est parfaite, il yen aura toujours pour braver la loi, et je préfère encore avoir quelqu'un comme Mistral pour gérer cela, que des multitudes d'individus pus ou moins compétent, ce qui adviendraient si tu le faisais tomber. Je sais que tu as du mal avec cette idée, mais certaines nuisances sont nécessaires !"


Je savais qu'il n'accepterait probablement pas cette idée, mais pour ma part je persistais à essayer de le convaincre. Après tout, moi même, au vu es exactions dont je suis capable, était une de ces nuisances et j'avais pourtant sauvé plus de vies que j'en avais détruites, mais si j'avais justement pu faire cela c'était à travers ces sacrifices... Le relâchant alors, je croisais ensuite les bras, avant de poursuivre, me risquant de nouveau à mon humour "glacial".

"Par ailleurs... Je ne vois en pas comment cette garde a pu me sauver puisque, tu l'as très bien dit, toi et ta cohorte n'y être plus liés."

Mais mon sourire s'effaça peu après, alors que je reprenais, soupirant alors presque mélancoliquement.

"Et laisse moi préciser... Je ne me moque pas de la garde en elle même, je sais que ceux qui en font partie sont valeureux, mais je suis juste amer en pensant que ce n'est pas assez. Ce n'est pas que je n'aime pas la sécurité de ces lieux, mais qu'elle est insuffisante."


Mon regard se levant alors distraitement vers le plafond, la nuit devant être tombé maintenant, j'ajoutais, toujours avec cette intonation rêveuse.

"Mais n'est ce justement pas un peu pour corriger cela que nous avons choisi ces voies ? Moi l'ordre et toi la cohorte... Je t'en prie, reconsidère mon offre, ne serait ce que pour que ne rendions pas mutuellement nos efforts vains !"
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand deux ordres se rencontrent.

Message  Theorem & Ishtar le Mer 22 Oct 2014, 17:21

Theorem pouvait bien s'attendre à une réaction de ce genre venant d'Engar. Il voulait absolument que l'Ordre et la Cohorte travaillent de concert mais... Theo avait aussi la responsabilité de l'anonymat de son équipe, du secret de certaines de leurs missions, de leurs méthodes... Pour autant, il fallait qu'il soit clair avec ses engagements. Mistral était une de ses cibles, certes pas prioritaire, et il devait se faire un point d'honneur de poursuivre ses objectifs.

"Je suis désolé Engar. C'est aussi le devoir d'un chef d'être inflexible. Je suis certain que tu comprends. Je sais aussi ton respect pour Mistral mais... Sans te demander de choisir, nous ne pouvons collaborer quand vous collaborez avec lui."

La hyène soupira quand même et s’apprêta à appuyer sur le bouton de sa montre et de se téléporter quand il s'arrêta en voyant le voyant de distance. L'odomètre était en train de décroître drastiquement quand soudain, une ombre passa par la trappe au plafond la plus proche. Retombant lourdement, Ishtar replia ses ailes et se redressa, enfonçant un peu plus ses lunettes sur son museau avant de regarder Theorem puis Engar de son regard violet. Le choc de sa chute dût à ses lourdes bottes métalliques eut encore un écho quelques secondes avant qu'Ishtar ne parle.

"Je me disais bien que ça sentait le cochon rose... Comment vas-tu, Jack Daniel ?"

Humour ou attaque, Ishtar gardait bien le soin de révéler son jeu alors qu'elle passa devant Engar sans lui adresser plus avant de regard. A la place, elle posa sa main sur l'épaule de Theorem et lui fit une bise avant de lui parler.

"Je survolait les environs et j'ai trouvé le gredin dont tu me parlais souvent... Barsoom ? Garsoom ?"
"Marksoom."
"Lui. Il n'a pas écouté la leçon de la dernière fois. Je te laisse faire le justicier."
"Tsk, Bien, Marksoom aura choisit, Tu n'as qu'à me suivre Engar, tu pourras au moins admirer mes méthodes."

Bondissant avec violence vers la trappe du plafond, Theorem revint à l'extérieur des remparts, à leur sommet, avant de scruter les environs. Ishtar ne fit que suivre sans rien dire, et à distance avant que Theorem ne repère l'individus en question. Il s'agissait d'un garde drow, au pied du rempart côté humain, agressant une jeune humaine. Marksoom avait été auréolé pendant le conflit contre Focus, et il avait même eut une promotion, mais son petit hobby le poussait à assouvir ses besoins lubriques sur une passante. Dans la garde, on pouvait tolérer ce genre d'agissements, mais gratuitement comme ça, il dégoûtait et ses agissements éclabousseraient l'image du donjon. Ni une ni deux, Theorem retomba à côté du drow avant de soudainement le repousser et de l'écraser contre la muraille, l'assommant sous la surprise. La goule se tourna vers l'humaine apeurée et au haut dénudé. Il lui parla doucement, posément.

"Tout vas bien... Il y a un village humain dans cette direction, tout droit. Vous y serez en sécurité et je vous promet que ce monstre ne vous embêtera plus."

Elle ne dit même pas merci et fonça sans se retourner. Pas grave. Theorem se tourna plutôt vers le garde et le fit grimper en haut de la muraille en le tirant à l'aide de son slime. Lui attachant une corde autour de la cheville, il tapotta son visage en attendant qu'il se réveille bien... Puis le balança du rempart, retenu par la jambe et toujours dans le vide.

"Marksoom... Nous t'avions dit de ne plus incommoder les humaines du village voisin. Que tu sois fait paladin ne m'intéresse nullement. Tu souhaites continuer à faire le violeur en série ?"

Pour le moment il n'eut que des cris et des implorations alors que Theo se tourna vers Ishtar qui haussa les épaules. Il se tourna ensuite vers Engar, l'interrogeant du regard sur ce que ferait l'Ordre.
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand deux ordres se rencontrent.

Message  Engar le Jeu 23 Oct 2014, 01:16

On aurait pu croire que le changement d'attitude de mon interlocuteur quant au code de la chevalerie avait contribué à le rendre moins obtus... Mais il paraissait visiblement que c'était tout le contraire ! Obstiné et ne semblant guère voir au delà du bout de son nez il rejeta un nouvelle fois mon offre, pour des arguments des plus grotesques selon moi. Oui nous travaillions avec Mistral ? Et alors ? Je ne lui avait pas seulement demandé de s'allier à nous, mais aussi dans le pire des cas d'échanger certaines de nos informations pour éviter que nous nous nuisions l'un à l'autre, par exemple en agissant différemment sur une même affaire, réduisant à néant les efforts de l'un par ceux de l'autre et ce peut être pour un résultat final qui ne satisferait aucun des deux parties ! Rah, il prétendait regarder sur le long terme, mais pour le coup il ferait déjà mieux de regarder au delà du bout de son nez ! Finalement, j'abandonnais l'idée de le convaincre et soupirait, irrité, avant de tourner les talons, le laissant avec ses idéaux désuètes, lâchant néanmoins alors d'une voix irrité.

"Ta décision va faire le jeu de nos ennemis. Tout comme pour l'affrontement entre Kanabo et Naviento, l’Église va pleinement profiter des conflits qui risquent de naître d'une telle situation !"


Ce n'était nullement une menace, mais une mise en garde. En effet ça ne serait nullement sciemment que je nuirai aux actions de la cohorte. Après tout qu'est ce que cela nous apporterait ? Une telle attitude serait juste digne d’un dirigeant orgueilleux qui ne supporterait pas que quelqu'un lutte pour la même cause que lui. Non, s'il y avait des ennuis entre nos deux groupes, ces derniers seraient involontaires, mais pas moins grave. Et encore de son côté il pourrait bien le faire sciemment en visant Mistral, alors que se faisant il n'aiderait personne, bien au contraire ! Pour autant je comprenais qu'en ce jour, rien de ce que je pourrai dire à Theorem ne changerait cela et de fait je tournais sèchement les talons, me dirigeant alors en direction de la demeure de Felina. Quand bien même la rencontre que j'avais organisé était un échec, elle m'avait permis d'apprendre l'existence d'une nouvelle menace en la personne de « Transition », qu'il ne faudrait pas négliger, d'autant plus fortement si elle s'intéressait à ma personne, ou encore à celle d'autres membres de l'ordre !

Cependant à peine m'étais je retourné, que soudainement j'entendis le claquement d'une trappe qui s'ouvrait et le son mat, bien que discret, d'une masse pesant. Prêt à dégainer, je me détendais raidement alors que je reconnaissais la personne présente, en entendant son accent si caractéristique avant de la voir... Ishtar. Cette dernière m'avait également remarqué, m'adressant une remarque acerbe qui m'arracha un soupir. Oh, pas que j'étais offusqué par la façon dont elle m'appelait, j'avais beau être colérique il en fallait plus que cela pour m'énerver, mais elle m'énervait parce qui, à mes yeux était le déni d'une situation pourtant évidente. Me contenant néanmoins quelque peu, pour ne pas jeter de l'huile sur le feu, je retenais la majorité de ma pensée, me contentant d'une remarque moqueuse.

"La prochaine fois que tu verras des cochons renverser des royaumes tu me le diras ! Ça doit être un spectacle, pour le moins fascinant !"


Et j'allais pour ma part rebrousser tout de même chemin, si alors qu'elle s'adressait à Theorem en une attitude des plus tendres elle sembla buter sur un nom, et ce d'autant plus quand l'haïena la corrigea. Ce Marksoom... J'en avais déjà entendu parler, mais par Mistral, et j'ignorais à vrai dire qu'il causait des problèmes. En fait ça faisait un certain temps que je n'en avais pas entendu parler, depuis sa promotion en fait, ainsi j'étais des plus interloqué par la chose. En conséquence, ce fut avec un hochement de tête que je répondis à l'invitation d mon interlocuteur, et me ravisant alors je le suivis jusqu'au sommet des remparts.

La scène qui se déroulait au pied du mur ne m'échappa pas, et il n'en fallut pas plus pour raviver ma colère. J'avais commis bien des actes abjects, c'était vrai, mais le viol n'en faisait pas partie, tout simplement parce que ce n'était pas là un crime "utile" mais qui ne visait qu'à assouvir un besoin égoïste. J'aurai pu alors sauter, les nouvelles limites de mon corps me l'aurait permises, mais cela n'aurait pas été sans dommage. Qui plus est, comme Theorem l’avait dit, c'était sa proie. Ainsi je le laissais bondir, restant pour ma part au sommet, aux côtés d'Ishtar tout en l'observant faire. Bien sûr, avec son corps golémique et de non mort il n'eut aucun problème pour se réceptionner, et pris par surprise le garde n'opposa guère de résistance. L'humaine fuyant vers l'abri le plus proche, il s'occupa pour sa part de commencer à remonter le corps, avec son slime. Escaladant la muraille avec aisance, cela ne m'empêcha pas de l'aider dès que je pus avec son fardeau en usant des ombres de mon démon pour l'aider. Nous avions peut être des divergences d'opinion, mais nous étions d'accord sur le fait qu'un tel individu méritait un châtiment.

Le laissant ensuite assaisonner le coupable comme il l'entendait, j'attendis brièvement, les bras croisés, ne me souciant guère de ses suppliques qui ne répondirent guère aux remarques de Theorem... Mais ce dernier, après avoir regardé son amour, me fixa et il n'était pas difficile d'en connaître la raison. Il voulait mon jugement, ou plutôt le jugement qu'airait eu l'ordre. Peut être croyait il que rien n'avait été défini, mais il n'en était rien, Felina, Shkeil et moi même en avions longuement parlé, et il fallait reconnaître qu'en l'occasion j'avais pu découvrir la part sombre que possédait désormais ma sœur... M'avançant alors, posant un pied entre deux créneaux, le bras reposé sur mon genou ainsi plié, je pouvais sentir le vent fouettant la muraille faire claquer ma cape. Ainsi visible du drow à la tête retourné, je pris enfin la parole, souriant d'abord d'un air carnassier.

"Tout d'abord si cela n'avait tenu qu'à moi j'aurai un peu plus amoché cette raclure. Maintenant concernant la punition elle même..."


Mon regard se tournait alors vers Theorem et mon sourire avait laissé la place à une moue plus grave, mais je conservait la même posture.

"C'est un habitant du donjon, à plus forte raison un de ses gardes. Lui appliquer ouvertement notre justice serait risqué de s'attirer l'ire du Triumvirat, et ce n'est pas ce que nous recherchons. Tu connais mon opinion sur leurs jugements, mais ça reste leur terre, leur loi. De fait nous le capturerions et le livrerions à leur jugement, conformément aux lois de ces lieux, qui, je l'espère, serait ici un retrait de son titre de paladin e un emprisonnement des plus longs. Cependant, s'il devait être relâché pour un critère grotesque ou que suite à sa punition il devait récidiver, nous prendrions les choses en main. Nous le capturerions et cette fois ci nous occuperions de son châtiment, probablement un emprisonnement définitif. Nous ne torturerions pas, ni ne tuerions, car il reste un habitant du donjon, mais nous l'empêcherions en tout cas de nuire..."

*Tu t'adoucis trop Engar ! A une époque tu l'aurais émasculé, pour lui faire ensuite bouffer sa virilité. *

Je fus bien en peine de retenir un sourire amusé, devant bien reconnaître que même s'il exagérait le trait mon démon avait raison, mais bon, là, je n'agissais pas pour moi, mais pour l'ordre ! Je retirais alors ma jambe du rempart, me tournant alors entièrement vers mon interlocuteur et ma compagne. Faisant alors craquer brièvement ma nuque, puis mes doigts, je poursuivis doucement, contrôlant au mieux la hargne qu'éveillait en moi cet individu.

"Par contre si un humain ou une créature extérieure au donjon se livrait à de tels agissements, nous l’exécuterions sur le champs. Comme tu l'as dit, ces individus ont fait leurs choix et ce n'est pas la prison ou un châtiment qui va les changer. Or comme nous n'avons pas un espace infini, les éliminer est encore la meilleure solution à nos yeux. Tu peux toujours essayer de remodeler un esprit ou de le briser, mais l'esprit lui même existera toujours, et avec lui ses vices les plus ancrés."

Cependant, j'allais également aborder un autre sujet et se faisant j'eus un mouvement de tête en direction du drow, lâchant un soupir dédaigneux.

"D'ailleurs, c'est quoi cette farce avec cette histoire de paladin ? On peut leur reprocher ce qu'on veut, mais les humains faisant partis de ces ordres n'en sont pas moins formé à suivre un code tout de même assez honorable. Toi même, l'anti-paladin, tu l'as fait, alors en quoi lui est un paladin ? J'avais déjà entendu son nom pour être honnête et c'était un fervent client de Mistral pour tout ce qui était plaisir de la chair... Mais justement, cela nous permet de revenir sur notre trafiquant préféré. Le drow ne s'est plus contenté des aventurières ou de ce que lui offrait le mimic. Non, maintenant il était un paladin, il avait plus droit. Pourquoi irait il s'abaisser à s'adresser à un contrebandier alors qu'il peut prendre comme il veut ce genre de choses ? Il ne le fera pas tout simplement ! Et ce que je veux signifier par là Theorem, c'est que si tu te débarrasses de Mistral et de Crocs noirs, nombres de leurs clients vont se montrer sous leurs vrais jours et prendre criminellement ce qu'ils obtenaient avant sur le fil de la égalité, et en faisant souffrir autrui ! Certes, cela nous permettrait un peu le donjon, mais nous ne sommes pas assez nombreux pour nous permettre une telle chose. En somme te débarrasser de Mistral ce serait courir le risque que de nombreux individus comme lui se manifestent, plus que ta cohorte et notre ordre ne pourraient en contrôler !"

*Ouais... C'est comme tuer un prince infernal, en apparence c'est une bonne idée, mais après ça cause un bordel pas possible, tant dans les plans infernaux que dans votre monde !*

Ah je ne savais même pas pourquoi je m'acharnais. Oh, j'espérais toujours le convaincre, quelque part, mais bon ,j'avouais ne pas avoir grand espoir en dépit de ma diatribe qui s'était avéré un peu plus enflammé que je ne l’avais voulu... En contraste complet, je venais m'accouder sur un des créneaux, pour regarder à nouveau l'elfe noir se balançait tel un jambon que l'on fumait, et demander dune voix distraite.

"Et donc qu'est ce que tu ferai ? Ou plutôt... Qu'est ce que tu vas lui faire ? Après tout c'est toi qui l'a attrapé..."


Et c'était justement de cette façon que j'aurai voulu que nos ordres fonctionnent, qu'on ne prive pas l'autre de sa proie, mais que l'on ne risque pas de se battre pour l'abattre ! Mais bon, je taisais cette pensée, car je savais qu'elle n'aurait nulle réponse favorable en ce jour et ainsi je me contentais d'attendre patiemment le verdict de la goule à l'encontre du violeur.

Et à vrai dire je me demandais s'il se montrerait aussi "clément" que nous...
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand deux ordres se rencontrent.

Message  Theorem & Ishtar le Dim 26 Oct 2014, 11:06

Theorem n'avait pas besoin d'entendre ce que dirait Ishtar. Il savait déjà ce qu'elle pensait. Pour elle, un vile violeur de son espèce ne méritait que la mort, que l'on coupe la corde qui le maintenait encore en vie et le laisser s'écraser plus bas tête la première sur les contre-forts du rempart. Derrière les limites du respawn, on n'aurait plus du tout entendu parlé de lui sauf un corps en fracas et détruit qui ne ressemblerait plus qu'à un guignol ensanglanté. Theorem savait que la justice de l'assassin ne serait pas une justice. Elle forcerait une enquête, mobiliser des troupes où on en avait besoin, et certainement même l'amener à devenir un regretté, un héros défunt... Pas question qu'il connaisse une telle postérité. Tirant vivement la corde pour le ramener sur le rempart, Theorem tira son large sabre et donna plusieurs coups circulaires sous les cris du drow. Mais sa chair ne fut guère entamée, seule son armure lui fut arrachée et retomba de l'autre côté des remparts où personne ne fouillerait. En sous-vêtements, Theorem le priva même de ce petit écart de pudeur et lui fourra se dernier dans la bouche avant de passer un bâillon pour qu'il le garde au chaud, avant de lui attacher les mains dans le dos. La Hyène de Guerre se pencha pour le regarder à travers les yeux sans expressions de son masque.

"Quand je pense que tu as put arriver au rang de Paladin... Tu ne respect guère ton code d'honneur qui t'a été donné lorsque cette armure t'a été offerte. Tu es un déchet... Et les déchets, on s'en débarrasse."

Theorem se tourna vers Engar, avant de donner un vif coup de pied dans le dos du drow pour l'expédier au sol face contre terre aux pieds d'Engar. Le choc fut rude et sa tête heurta le sol en pierre assez durement. Le drow perdit connaissance et s'affala au sol de tout son être l'instant d'après. La Hyène de Guerre dit alors quelque chose qu'il ne s'était pas attendu à dire.

"Marksoom ne pourras plus faire de mal... si la justice du donjon s'en occupe proprement. Il te faudra des preuves et c'est pourquoi nous te donneront une orbe mémoire contenant les images de certains viols, enregistrés par Minatek, dont celui que nous venons presque de voir. La Cohorte agit dans l'ombre, elle doit le rester. Rien ne nous interdit de t'offrir quelques fruits mûrs de temps en temps. Vois ça comme une collaboration étroite... Mais ça ne peut pas aller plus loin, Engar..."

Theorem frotta doucement son épaule là où la lame d'Engar l'avait mordu. Il s'approcha doucement de sa dragonne qui l'entoura de son bras en posant sa main sur sa hanche opposée. Même s'il dirigeait la cohorte, il était à elle, ça ne faisait aucun doute, même si Engar était contre. C'est juste que dans le cas présent, Theorem craignait simplement la réaction d'Engar à ce qui pouvait suivre. De plus, le contact contre Ishtar le rassurait beaucoup.

"Ce soir est un peu différent des autres, Engar..."
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand deux ordres se rencontrent.

Message  Engar le Lun 27 Oct 2014, 10:50

Même si je ne l'approuvais guère, je gardais le silence face à l'action première de Theorem, sa prise, sa loi...Et là ce n'était pas une question d'efficacité, mais de simple point de vue, alors je n'avais nul protestation à effectuer. Car en effet si le piaillement pathétique du drow alors qu'il était laissé indemne m'arracha un léger sourire et que le défaire de l'armure, symbole de sa fonction était à mes yeux des plus appropriés, je ne pus retenir un bref grondement alors qu'il lui retirait jusqu'à sa dernière étoffe et la lui fourrer de façon humiliation dans la bouche avant de le bâillonner et de le ligoter... Non pas que Marksoom ne méritait pas une telle humiliation, bien au contraire même, il méritait cela et bien plus encore, seulement ce n’était pas ma façon de faire et j'en étais un peu perturbé. Gardant néanmoins à peu près le silence, je restais bras croisés, adossé contre le mur, continuant à observer la scène. Se faisant ce fut un sourire cette fois qui vint à mes lèvres. C'était tellement rare que de voir Theorem visiblement énervé ou méprisant à l'égard de quelqu'un d'autre que moi et même si le spectacle était en partie gâché par son masque inexpressif je le savourais... Même si je ne pus m'empêcher de faire tout de même une remarque acerbe, mais qui ne lui était nullement dédiée.

"Il n'y est arrivé que parce que certaines personnes le lui ont permis, et crois moi Theorem ce n'est parce que tu donnes un code de l'honneur à quelqu'un qu'il va le respecter, c'est même souvent le contraire s'ils n'ont pas été élevé dedans comme toi, où les paladins de mes chers congénères. Il faudra que les responsables se montrent plus lucide lors des prochaines promotions, car s'ils jugent seulement sur la valeur martiale je serai déjà général !"


Enfin, je n'avais pas cité de noms, mais si le Triumvirat en été à l'origine, ce que je vérifierai, je n'allais pas pouvoir m'empêcher de grommeler contre Oni et sa prétendue "sagesse millénaire" ! Enfin alors que je m'efforçais de retenir mon fiel j'eus droit à l'étrange cadeau que me fit Theorem, projetant le drow dans ma direction, qui dans sa chute s'assomma. Se faisant l'haïena souleva ma curiosité et je le regardais, le sourcil haussé, guettant sa réponse à cela... Et je fus pour le moins interloqué, puis, m ressaisissant, je secouais la tête en riant doucement.

"Mistral était au courant, mais il ne l'avait pas encore pris sur le fait. Bon je doute que tu te sois contenté les scènes sans agir, ça ne te ressemblerait pas et honnêtement cela m'étonne que tu n'agisses que maintenant, mais tu dois avoir tes moyens et tes raisons alors... J'accepte avec plaisir ce cadeau, quand bien même j'espère que d'autres suivront entre nous, ne serait ce que pour éviter que nos hommes en pâtissent. Quant aux ombres... J'en conviens qu'on peut y faire beaucoup, mais certaines choses, comme pour un tel individu, ne peuvent se faire qu'à la lumière."

Je me penchais alors, et sortant un de mes bandages j'entourais la taille du drow, non pas pour défaire ce qu'avait fait Theorem... Mais alors que je le soulevais pour le caler avec aisance sur mon épaule, je n’avais nullement envie de sentir son asticot lubrique tapoter dans mon dos ! Après cela mon regard revint vers mon interlocuteur, alors qu'il touchait l'épaule que je lui avais meurtri, d'un coup de lame empreint de magie, qui avait suffit à le neutraliser. Il semblait en avoir été profondément marqué, au point qu'il avait besoin de son amour pour se réconforter. Une attitude lâche selon certains, mais pas pour moi... En fait j'en venais même à soupirer doucement alors qu'il commentait ce soir, regardant le ciel.

*Bon sang il pleurniche encore sur cela ?*

Et passant outre ce commentaire acerbe je prenais la parole, d'une voix songeuse.

"Je ne vois pas en quoi Theorem. Les étoiles brillent encore et les plaies finissent toujours par cicatriser, seulement il ne faut pas à chaque fois les rouvrir. J'en sais quelque chose ,après tout j'en ai bien plus que toi et elle paraissent bien moins visibles, non ?"

Je lui adressais un léger sourire complice. Je savais bien que son code de l'honneur et sa chevalerie, pourtant défaillante, persistait à voir ma trahison comme le dernier des outrages, quand bien même il m'avait fait assez confiance pour m’accueillir dans son esprit... Mais lui faire entendre raison à ce sujet était vain, seul lui pouvait en trouver la réponse finale et ce fut ainsi sur ses mots que je tournais les talons, le drow sur mes épaules et les saluant d'une main avant de lâcher d'une voix presque guillerette.

"Je vais le stocker chez moi en attendant que vous me livriez cette orbe mémorielle ! Une fois que je l'aurai comptez sur moi pour le traîner devant le jugement de Kanabo."


*...Ça va faire bizarre d'y aller sans être l'accusé !*
avatar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand deux ordres se rencontrent.

Message  Theorem & Ishtar le Mar 28 Oct 2014, 17:19

Theorem ne laissa pas spécialement le temps à Engar de voir son départ. Il ne lui fallut qu'un instant, un bref coup d'oeil ailleurs quand il chargea Marksoom sur son dos pour que le couple disparaisse dans l'ombre. Peut être avaient ils emprunté une trappe au sol, ou avaient décollés, ou encore avaient sauté en bas des remparts. Rien ne laissa de trace derrière eux. Ishtar n'avait même pas lâché une autre remarques cinglante à l'encontre d'Engar juste pour le piquer au vif. A la place, son absence avait répondu pour elle. Engar n'eut pas le temps de rentrer chez lui qu'il trouva l'orbe posée sur son bureau. Les images qu'on pouvait voir à l'intérieur accusaient clairement Marksoom et il ne fallut pas plus pour qu'il soit destitué et banni du donjon. C'était le salaire des violeurs et fut un temps, Engar n'y était pas passé loin, à la place son démon fut banni en lui.

Le temps passa cependant et Marksoom ne donna plus signe de vie dans les environs du donjon. Il y eut quelques échos qu'il avait été vu comme mercenaire, puis comme esclave... Ce n'était pas forcément des bonnes nouvelles pour lui. Après quoi, Engar ne vit pas non plus Theorem très souvent. Il décida de changer d'air et serait partit en croisière avec Ishtar, ou en expédition, dur à dire... Après avoir fait une cérémonie avec Shiru. La dragonne et la hyène quittèrent temporairement le donjon. Mais certains crimes se résolvèrent avant que les garde ou l'Ordre ne s'y intéresse... Cela venait de temps en temps, parfois on entendait pas parler de ces justiciers... Mais peut être qu'ils résolvaient des crimes sans que personne ne porte plainte, en prévision... Et pour ce qui est de Transition, Engar n'en eut pas vent d'avantage.
avatar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
32/40  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand deux ordres se rencontrent.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum