My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -43%
Canapé d’angle réversible Boston ...
Voir le deal
229.99 €

Leçon de bataille à la séduction.

2 participants

Aller en bas

Leçon de bataille à la séduction. Empty Leçon de bataille à la séduction.

Message  Engar Dim 01 Juil 2012, 23:23

... Ca y est le grand jourr était venu... Et même moi j'avais du mal à y croire. Comme tout les évènements d’ailleurs qui s'étaient précipités depuis mon retour de la ville et qui semblait s'achever par mon entré en fonction dans cette promotion qu'était le poste de maître d'arme, qui était d'une nécessité vitale car si bien des monstres étaient puissants il s ne savaient guère réellement se battre, et qui m'avait été octroyé d'une bien étrange manière... Enfin il n'était pas nécessaire de revenir sur le passé et après une dernière pensée pour ma bien aimé, non sans un certain pincement, j'ouvrais les portes de la salle d'arme de manière énergique et fit ainsi face à la dizaine "d'élèves" venus... Pour le nombre de garde qu'il y avait au donjon c'était peu, et par rapport au nombre d’habitants encore moins, mais je pouvais déjà m'estimer heureux que dix personne soient déjà intéressés par le combat et accepte que ce soit un humain qui le leur enseigne... Ou bien il n'avait pas été mis au courant, ce que je vis bien dans les regards haineux que me lancèrent certains, mais il était trop tard pour eux et j'allais faire avec, je pense que j’avais connu pire après tout qu'enseigner le combat à de apprentis, même récalcitrants. enfin au moins mon allure jouais pour moi, du moins je l'espérais. En fait il s'agissait de celle que j'arborai tout les jours, mes habits n'avaient pas changés, de même pour mes armes e mon attitude était déjà toute entière tourné vers un comportement vigilant et prêt à me battre. Cela me semblait la meilleure chose à faire car après tout je n'allais pas leur apprendre à vivre par eux même ou en société, mais bien à tuer et je considérai être habituellement autant en condition que possible pour cela.

Ainsi près quelques pas rapides et sec je me positionnai en face d'eux, alignés anarchiquement dans une sorte de ligne, la discipline serait un point à travailler, mais pour plus tard. Vivement j'essayai de détailler chacun de mes élèves. Deux orcs, un beast chauve souris, trois reptiles, dont une femelle, un birdman, un elfe et... Une succube. Ce dernier élément me surprit un peu, car autant les autres étaient soit des races prédisposés au combat soit des espèces qui pouvait couramment s'y adonner, mais hormis le fouet je voyais mal quelle "arme" pouvait utilise une tentatrice. enfin je verrai bien, après tout j’étais bien placé pour savoir qu'il y avait des exceptions partout. Après ce court tour d'horizon je m'adressai à eux d'une voix forte et clairement audible.

"Salutation ! Je suppose que vous savez pourquoi vous êtes ici..."

"Pour savoir mieux affronter la vermine humaine ! Alors pourquoi on nous amène un d'entre eux pour cela ? Vous allez nous servir de mannequin ?"

L'auteur de cette "tirade" était un des orcs qui s'était avancé d'un pas vers moi... C'était prévisible, alors autant se prendre au jeu et c'est pourquoi ce fut posément que j lui répondais, bien que l'envie de faire de suite une démonstration martiale me démangeait.

"Hm effectivement il se pourrait que de temps à autre je vous serve à cela, mais si pour appuyer vos propos vous m’attaquer. Pas maintenant ceci dit, je vais continuer ma présentation et vous déciderez du moment où vous frapperez, à ce moment là peut être comprendrez vous pourquoi on m'a choisi."

Cette réponse sembla le satisfaire puisqu'il rit de manière goguenarde et recula pour rentrer dans le "rang". Je continuais alors.

"Bien... Donc si vous êtes ici c'est parce que malgré d'indiscutables dons bien peu d'entre vous savent se battre de manière ordonné, bien sûr je ne vous apprendrai pas à vous battre à la manière de soldats d'une armée, bien qu'il sera possible que l'on en voie les méthodes, justement pour les vaincre. Néanmoins je ne me concentrerai pas que sur le maniement des armes et sur les capacités théorique de chacune d'entre elles, car il n'y pas que cela qui permet à un humain isolé de vaincre une créature normalement plus forte que lui... Ainsi contre toi, la chauve souris, un chasseur usera de son suraigu pour te déstabiliser, quant à vous les sauriens, votre sang froid vous rend plus fragile face aux mages de feu ou de glace. Bref chacun d'entre vous à ses faiblesses que les humains peuvent exploiter inutile de le nier, une fois ce premier point résolu nous étudierons les méthodes de traques générales de mes semblables et enfin... Leurs faiblesses. Ainsi c'est pour cela que j'ai été désigné comme maître d'arme... Car je connais les deux faces de ce conflit, car avant d'être au donjon j'ai été chasseur de monstre, je ne m'en cache pas et cela me permet aujourd'hui de savoir tout ce dont les miens sont capable pour vous abattre... Comme je sais comment les tuer. J'ai également certaines particularités qui font que..."

C'est à cet instant que la peau verte se décida à agir, bondissant vers moi pour me frapper au visage avec son poing... Timing parfait pour mon discours. Tant mieux. Son assaut étant grossier je n'eus aucun mal à la bloquer dans le creux de ma main, mais n'usant ni de la force du démon, ni de celle que m'avaient procuré les expériences de Franken Fran ma main se rapprocha dangereusement de ma tête, et pourtant je repris...

"... Avec moi vous pourrez aussi bien affronter quelqu'un de plus faible que vous..." Usant alors du cadeau de la scientifique je repoussais le bras de l'orc "Que de force égale..." Et m'entourant de l'aura du démon je lui écrasai avec aisance la main... " Voire supérieure, comme cela vous apprendrez quoi faire dans chacun des cas... Suis je suffisamment clair ?" L'orc lâcha alors un gémissement pathétique et je me décidai à lui relâcher la main, affichant un léger sourire moqueur que lui envoyèrent d’ailleurs certains de ses camarades alors qu'il reculait. "Bien pas d'autres questions ? Dans ce cas je vais vous affronter chacun votre tour avec des armes, il sera prié d'éviter de tuer, mais vous devrez vous donnez à fond, ça me permettra de vous jauger, les autres vous n'allez pas vous tourner les pouces, vous allez devoir observer attentivement le combat et dire ce qui n'allait pas, à la fin vous aurez une récompense... Il se peut que les règles changent en cours de route, mais je vous préviendrai... Pas d'objection ? Dans ce cas commençons de suite ! Toi, la succube viens, dis moi quelle arme tu manies et essaye de m'ne détailler le maniement aussi précisément que tu peux."

*Merci de penser à mii en invitant cette charmante perosnne à ouvrirl e bal, ut penseras aussi là l'invité plus tard d'accord ?*

*Oh oui je l'inviterai... En lui demandant de me jeter de l'eau bénite dessus afin qu'elle s'habitue petit à petit à la simple présence de cette dernière.*

*...T'es dérangé...*

*C'est trop d'honneur, de la part d'un démon.*

Bien sûr mon choix n’était pas fortuit, cette démone m’interloquant réellement, mais il ne s'agissait guère de favoritisme... En fiat le premier à passer étiat probablement le moins veinard puisque je n'avias pas encore exactement établi le limites quej e m'étais impose... Mais bon si elle était un tant soit peu débrouillarde elle devrait survivre...

Sans trop de séquelles.
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Leçon de bataille à la séduction. Left_bar_bleue32/40Leçon de bataille à la séduction. Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Leçon de bataille à la séduction. Empty Re: Leçon de bataille à la séduction.

Message  Amaëlia Mar 03 Juil 2012, 19:27

Autant dire que j’étais bien cruche... C'est vrai quoi, dès mon arrivée, BOOM ! Première connerie, suivre un groupe que je pensais qui allait passer le pacte... Ben pas de bol pour moi, c'était dans une salle d'armes... Remarque, ça me permettrait de voir quelle arme me conviendrait le mieux, ce n'est pas avec des charmes qu'on gagnait une bataille, même si sa m'aurais plu... Oui, j'ai certaines tendances, et alors . C'est le quotidien des succubes, que voulez-vous ? De toute façon, pas possible de faire marche arrière, sa aurai fait mauvaise impression... Je soupirais en me disant que je serais tellement bien dans un bon bain, avec un ou deux mecs... Ou fille. Ben oui, c'est sa d’être ouverte à tout ! M'enfin... Vu que les autres se mettent en rang, autant suivre le mouvement, me demandant quand même où était le patron de la salle d'armes....

J'ai finalement eu ma réponse en le voyant, mon sang, habituellement chaud, ce glaça immédiatement, qu'est-ce qu'un humain foutait là ?! Mon regard traduisait une certaine peur... Je me maîtrise bien rapidement... Je ne voulais pas montrer que j’étais faible... Je le regardais faire quelques pas, rapide et sec, je n'aimais pas trop son attitude déjà, voyant qu'il nous observait. J’étais, par chance, la seule a bien être positionné... Je vous vois venir bande de pervers, imaginez pas des trucs avant l'heure... En voyant qu'il posa son regard sur moi, j’eus un frisson, très discret, il avait un étrange regard... Puis, il ouvrit la bouche pour parler, laissant l'autre Orc attardé répondre... J'avais connu des monstres de son espèce plus intelligente, très sincèrement....

Puis, pendant son speech, je voyais l'Orc qui avait parler aller le frapper... Et ce faire maîtrisé, clairement dit, faut pas le cacher, comme une pauvre merde... Il avait même posé un genou à terre ! J'aurais rit si je me retenais pas... Puis, je vois l'humain me regardait et dire :

"Toi, la succube viens, dis moi quelle arme tu manies et essaye de m’en détailler le maniement aussi précisément que tu peux."

« Eum... D'accord... »

Je m'avançais lentement vers les râteliers d'armes présentes, voyant de tout, masse, épée, hache, fouet, gantelet à griffe, etc. Seulement, aucun ne me convenait... jusqu'à diriger mon regard vers un râtelier un peu loin des autres, sans doute 'abandonner", au vu de certaines toiles d'araignée, sans peur, j'y allais et je retirais les toiles, mon regard se mit à briller... Un râtelier a faux, ou notamment une attirait mon regard, une très belle faux rouge avec un tranchant luisant et le bout très pointue et effilé, visiblement, aiguisé et non altéré par le temps... En souriant, je le prends doucement, elle était légère et ce tenait très bien, aussi bien dans la main gauche que la droite, en souriant, je reviens vers le maître d'armes. Entamant l'explication du maniement.

« La faux est une arme qui requiert dextérité et précision dans son maniement, la lame étant très aiguisée, une grande précaution et de mise, dans les meilleurs des cas, l'a se retrouve avec de simples coupures, dans le pire, on se retrouve avec un membre tranché, ou la tête coupée... Sa pointe, bien orienté et avec force, peut percer certaines armures ou certaines point vitales, causant ainsi une hémorragie interne... Le dos de la lame est contondante, pouvant être utilisé, tout comme la hampe... »

À ce moment là, l'autre Orc décida de me mettre une main aux fesses, alors que je me retourne pour lui en coller une, il tente de me mettre une droite, me servant du plat de la lame pour bloquer le coup, tout en continuant :

« pour maintenir éloigné ou bloqué l'attaque d'un ennemie, le plat de la lame est plus approprié. »

Le regardant avec un air et un regard mauvais, elle assène un coup de pied dans le service de la peau verte, pour ensuite lui donner un coup du dos de la lame au ventre afin de le faire tomber à genoux, passant avec une certaine agilité derrière l'orc afin de le coincer, le tranchant de la lame sous la gorge, s'il reculait, il avait mon pied dans le dos, avec l'escarpin au niveau de la colonne vertébrale, entre deux vertèbres, s'il avançait ou chutait, il était décapité... Finalement, je décide de le laisser tranquille, et de terminer mon explication :

« Cependant, il faut aussi de la forcer pour manier la faux, car l'a peu être pris dans l'élan sans s’arrêter, et il faut être sûr de son coup pour trancher l'ennemie en une fois, sinon, nous somment de désavantager. »

Je souris, bien qu'intérieurement, je me demandais si mon explication allait satisfaire le maître d'armes... En espérant aussi que ma "démonstration" forçait ne m'attirera pas de problème... Étant aussi surprise, j'ignorais que je savais manier aussi bien une faux....

rouge : parole d'Amaëlia
Rouge fonçé : parole d'Engar
Amaëlia
Amaëlia

Féminin
Messages : 11
Expérience : 500

Feuille de personnage
Niveau:
Leçon de bataille à la séduction. Left_bar_bleue1/40Leçon de bataille à la séduction. Empty_bar_bleue  (1/40)
Race: Demon
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Leçon de bataille à la séduction. Empty Re: Leçon de bataille à la séduction.

Message  Engar Mer 04 Juil 2012, 12:46

Pour être honnête je m'étais attendu à ce qu'elle me désigne son arme et m'en parle de façon très succinctes, disant tout ce qu'un novice pouvait déduire en jetant un simple coup d'oeil à l'objet. Ce fut donc une agréable surprise, bien que sur le coup je fus un peu pris au dépourvue, quand elle partit d'elle même prendre l'arme qui lui convenait le mieux parmi celles qui ornaient les murs de la salle d'arme, chose que j'aurai faite une fois qu'elle aurait finie les explications... Mais il était probable que mon choix ne serait pas porté sur une faux d'une pareille facture, par ailleurs il était curieux qu'une telle lame soient mêlés à celles de qualités médiocres qui servaient normalement qu'à l'entrainement quand on avait pas nous même d'armes. Néanmoins je n'agissais pas encore, après tout rien ne lui interdisait de s'en servir, attendant plutôt les explications que j'avais demandé... Et je dus avouer que je ne fus aucunement déçu ! Ses explications étaient précises, détaillées et justes que possible. Cela était curieux pour une matrone infernale, mais après tout peut être qu'elle était bien âgé qu'elle en avait l'air, et de fait que moi, et qu'elle s'était intéressé à d'autres choses concernant la chair que le plaisir qu'on pouvait en retirer. Ajouté à cela une démonstration adroite pour illustrer ses mots, et qui par la même punit un geste déplacé sans que je n'eus à bouger le moins du monde, et j'étais aux anges. Certes certains gestes avaient manqué de fluidité, avaient ouvert sa garde, mais il y avait de nombreux gestes généralement inconnu des néophytes. Parade, contre attaque, usage de l'arme et du corps, immobilisation... Ainsi à l'espoir qu'aucune autre de mes recrues ne se comportent comme les orcs s'ajouta l’illusion que certaines d'entre elles aient le même niveau que la démone, bien que je savais cela faux, ne serait ce que parce que peu étaient les membres de la garde qui ne se reposait pas que sur leurs dons innés... Néanmoins cela n'atténuait en rien ses mérites, d'autant plus qu'elle réussit une chose que moi même n'aurait peut être pas su faire à savoir se limiter, relâchant sa "victime", ce qui m'amena à applaudir doucement, montrant clairement que sa performance était des plus appréciables.

"Et bien félicitations mademoiselle, je ne m'attendais pas à voir de telles capacités à l'entrainement avant même que celui ci n'est commencé. Une maîtrise théorique de votre arme parfaite, une pratique avec quelques défauts, mais des plus respectables, le seul point noir serait le fait que... Je ne peux pas avoir un vrai aperçu de vos capacités car vous n'avez pas affronté un vrai adversaire se défendant, mais sur ce point là vous n'êtes pas à blâmer."

Je m'avançais alors vers eux, la mine grave et le pas assuré, toisant l'orc qui avait encore le regard, furieux, tournés vers la succube... De telle sorte qu'encore une fois il ne réagit pas efficacement à la menace qui arriva sous la forme de ma lame que j'avais brusquement dégainé et qui s'arrêta à quelques centimètre de son visage.

"Et donc avant tout je vais vous faire deux petites leçon... La première vous tenir toujours prêt à agir ou à vous défendre sans quoi au moindre ennemi durable que vous avez vous êtes mort dans la semaine qui suit ! Vous me direz que bien peu d'humains dureront, mais ça peut arriver... Et ça vous évitera des déconfitures comparable à celle de vote camarade. Enfin je n'ai pas spécifié ce genre de règles, mais désormais et du moins tant que vous êtes à cet entrainement vous êtes des frères d'armes devant se soutenir mutuellement, mais pour cela vous devez aussi vous respectez les uns les autres, de fait le prochain qui aura un geste déplacé à l'égard d'un autre se verra sévèrement châtié. Suis je assez clair ?"

Visiblement non puisque la chauve souris contredit mes propos, parlant d'une voix aiguë... Bah c'était prévisible que cela soulèvent des désaccords.

"Pourquoi les respecterais je ? Ils n'ont jamais rien fait pour moi et je n'ai jamais rien fait pour eux ! Je suis juste là pour apprendre à massacrer de l'humain."

"Et bien justement cela sera nécessaire, car cela est une des raisons du pourquoi les humains réussissent à vous tuer, lié par l'honneur ou le fanatisme ils peuvent présenter face à vous un front uni, et pour les vaincre nous devons faire la même chose ! Sans pour autant employer les mêmes méthodes ceci dit, suis je clair ?"

Sur ces mots véridiques, ma vois s'était faite dure, tout simplement car il ne s'agissait pas d'un sujet à prendre à la légère... Et visiblement cette fois c’était entré dans leur caboche puisqu'aucun ne me contredit. Je pouvais donc poursuivre l'entrainement... Ainsi je m'éloignais à une distance respectable de l'infernale, pour pouvoir voir de quelle manière elle allait s’approcher et dégainait ma seconde arme dans un chuintement métallique, adoptant ensuite une posture défensive, agrémenté" du'n sourire énigmatique.

"...A vous l'honneur, succube, attaquez moi et je parerai vos assauts, néanmoins à partir d'un moment que je choisirai je contre-attaquerai..."

Cela allait lui permettre de déployer toute l'offensivité dont elle était capable tout en la forçant à garder une marge de manoeuvre défensive, une bonne manière de voir ses limites... Je me rendais alors compte que dans ma présentation j'avais oublié un petit quelque chose, mais il était toujours tant de se rattraper...

"Ah et pour ceux qui l'ignoreraient je me nomme Engar."

Fléchissant les jambes je m'apprêtais à encaisser l'assaut, décidant néanmoins d'user seulement de mes capacités d'humains. Par ailleurs je ne prenais même pas la peine après m'être moi même présenté. de leur demander leurs noms, après tout je pouvais bien continue de les désigner par leurs races puisqu'ils ne semblaient pas s'en offusquer....
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Leçon de bataille à la séduction. Left_bar_bleue32/40Leçon de bataille à la séduction. Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Leçon de bataille à la séduction. Empty Re: Leçon de bataille à la séduction.

Message  Amaëlia Sam 07 Juil 2012, 15:34

Je ne m'attendais pas a ce que le maître d'arme m'applaudit, cela m'avais prit au dépourvue et me fit rougir... Enfin rosir.... Bref, je me comprend quand je dit sa. Je notait bien sur que l'Orc que j'avais corriger me toisait d'un regard pas très sympathique... Bah, il avais qu'a pas mettre une de ces mains dégueulasse sur mes belle ptite fesses ! Y a que ceux que je veux qui ont le droit d'y toucher... Faudra que je me lave pour nettoyer sa... Bref, retournons la ou sa nous intéresse... Après avoir écouté l'humain, qui parlais de respect, bien que le sentait que l'Orc en avais pas pour moi... J'entendais le sosie de Batman, avec les muscles en moins et la sale gueule en plus ce plaindre... Et le maître d'arme le remettre en place de façon magistrale, il m'épatait sérieux...

"...A vous l'honneur, succube, attaquez moi et je parerai vos assauts, néanmoins à partir d'un moment que je choisirai je contre-attaquerai..."

Qu'il disait en ce mettant en garde, tandis que les autres s’éloignait pour nous laisser de la place, je sourit et me mit en position d'attaque, plutôt bonne, pendant qu'il ce présentait, je sentait mon regard changer pour un autre, plus menaçant, s'affichant derrière mes fine lunette rouge, un sourire peu rassurant s'affichant aussi, puis, une fois sa présentation fini, je lui fonçais dessus, entamant un geste pour attaqué les bras, avant de me baisser d'un coup pour lui fauché les jambes après mon geste, je plantais la faux dans le sol pour tourner autour de la hampe... Oui, comme du pôle dance, mais me servant de l'impulsion pour envoyer un coup d'escarpins au ventre du maître d'arme, me redressant ensuite pour m'éloigner et me remettre en garde, faux en main

« Pour ma part, je m'appelle Amaëlia. »

Je restait en garde, prête a me défendre au cas ou il passerais a l'attaque, même si mes sens de démone me disait... Qu'il cachais quelque chose, j'avais apprise avec le temps qu'on ne devais jamais sous-estimé ces adversaires... Et lui, cachais quelque chose... Ou quelqu'un, je ne pouvais le discerné correctement...

rouge : Paroles d'Amaëlia
Rouge fonçé : Parole d'Engar

[H.S : Désolé pour le post, ch'ui pas trop inspiré en moment, et j'ai pas l'habitude de faire des combats ^^" ]
Amaëlia
Amaëlia

Féminin
Messages : 11
Expérience : 500

Feuille de personnage
Niveau:
Leçon de bataille à la séduction. Left_bar_bleue1/40Leçon de bataille à la séduction. Empty_bar_bleue  (1/40)
Race: Demon
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Leçon de bataille à la séduction. Empty Re: Leçon de bataille à la séduction.

Message  Engar Dim 08 Juil 2012, 09:36

... Après la minute de gloire de mon élève qui sembla la mettre un peu mal à l'aise, ce qui me fit sourire, je dus m'avouer un peu surpris quand elle m’assaillit avant même de se présenter. Cependant que serait un professeur qui n'appliquait pas ses propres leçons ? Un mauvais pédagogue tout simplement et dans le cas présent un combattant médiocre et ça... Je ne pouvais pas donner cette impression, tant par fierté de guerrier que parce que cela me ferait perdre toute crédibilité auprès de mes élèves. Ainsi grâce à cette espèce de vigilance permanente que j'avais appris à adopter, je réussis à faire face à la frappe, qui de simple se mua en un enchaînement bien maîtrisé, de la démone dont le nom me demeurait inconnu. En premier lors de son premier coup, qui s'avéra être une feinte, j'avais tourné une de mes lames de manière à ce qu'elle frappe celle de la faux en gardant cette dernière loin du corps de la démone ce qui l'aurait laissé à ma merci de ma seconde lame, chose que j'aurai mis en évidence en lui plaçant cette dernière sous la gorge, mais le fait que cet assaut en dissimulait un autre me força à changer mes projets à la dernière seconde. Pour être honnête qui plus est je ne devais le fait de m'en sortir indemne uniquement de par mes réflexes qui me firent sauté en repliant mes jambes dès que la faux avait commencé à décrire un arc de cercle au sol, il était de fait heureux que le maniement de cette arme requiert des mouvements relativement ample... Et à cet instant alors qu'elle était accroupi et moi en plein vol j'aurai pu mettre un terme à ce combat en lançant une lame sur elle alors qu'elle était aussi découverte que possible et que son regard n'avait pas encore suivit la trajectoire de mon saut, néanmoins je n’étais pas sûr de pouvoir maîtriser mon lancé et de fait m’abstenir à la réaliser e de risquer ainsi de tuer mon élève, ce qui aurait fait tâche pour un premier enchaînement... Mais un combat n'avait jamais de pause et à peine avais je le temps de temps de réfléchir à cela que je retombais au sol et que la succube m'attaquait de nouveau, d'une manière fort impressionnante, mais qui encore une fois la découvrait de trop et qui... Pour être honnête était plus chorégraphique qu'efficace, car s'il est vrai que je n'en sortis indemne, et encore en reculant d'un pas au vu de la forme de ses chaussures en pointe et de la force qu'elle mit dans son coup, que parce que je réussis in extremis à mettre le plat d'une de mes lames entre mon ventre et sa jambe, il me suffit de relever ma seconde lame pour lui effleurer la jambe, et j'aurai pu la trancher avant qu'elle ne se repositionne, si j’avais été plus rapide... Mais je devais m'y faire. Pour une fois je ne me battais pas pour vaincre, malgré ce désir en cela qui commençait à m'habiter, mais pour montrer aux autres comment le faire et ça n'allait pas être en les estropiant que j'allais les aider... Enfin au terme de cette brouillonne mais intense passe d'arme elle se présenta alors que je m’efforçais, tout en restant aussi vigilant que possible, d'apaiser l'espèce d'excitation qui m'habitait souvent en combat et qui aurait pu ici me faire commettre de regrettable écarts si je n'y faisais pas attention... Je levais alors la main pour prévenir qu'on ne reprenait pas le combat sur le champs...

*Déjà fatigué ? Quand je te dis que tu te fais vieux...*

*C'est le multi centenaire qui se moque du même pas trentenaire ! Et non si tu veux savoir ce n'est pas pour cela...*

Lui répondre, d'autant plus que j'ignorais son vrai âge, fut une mauvaise idée puisqu'il se lança sur une série de piques de mauvais aloi quant à mon âge réel et celui que je semblais avoir qui était bien plus vieux, affirmant qu'au vu de ma trogne ma longévité allait encore être inférieure à celle , déjà pathétique, de mes congénères... Enfin passons puisque je m’efforçais d'en faire fi et que ce n'était pas ce qui nous intéressait. Ainsi après avoir empêché l'affrontement de reprendre je désignai d'un ample geste de la main les autres afin de mettre en oeuvre une chose que j'avais évoqué...

" Et bien ravis Amaëlia, mais arrêtons nous là pour l’instant. Pouvez vous déjà me dire quelles erreurs a commises votre camarade et qui aurait pu lui coûter la vie ?"

Sans réelle surprise ce fut l'orc qui avait été maté par Amaëlia qui prit la parole pour le mette en faute et ce d'une voix goguenarde.

"Lors du dernier assaut elle a bien trop exposé sa jambe et son geste était lors de sa  réalisation bien trop lent ! Enfin je suppose qu'à force d’écarter les cui..."

... Il n'eut pas le temps de finir sa phrase satyrique... Et je n'eus même pas l'occasion d’intervenir qu'un des sauriens siffla brusquement en dardant aussi bien sa langue bifide que son regard sur lui, ce qui eut pour mérite de le faire taire immédiatement... Parfait, au moins mon sermon avait déjà porté ses fruits pour certains. Qui plus est cette même créature prit la parole pour argumenter à son tour.

"De manière générale ses assauts la découvraient bien trop.. Ce qui me parait grave car même si ses assauts portent ses fruits, ce qui ne fut pas le cas ici, un fanatique n'hésitera pas à recevoir un coup mortel dans l'espoir de traverser cette garde fragile... Je pense que comme cette cohésion que vous avez évoqué la non peur de la mort des spécimens les plus... Passionnés parmi les assaillants est à prendre en compte."

J'étais alors étonné d'une telle analyse qui était des plus exacts, mais je me contentais d'un sourire satisfait en réponse. Peut être que finalement j'allais réellement prendre du plaisir en cette tâche... Mais cette dernière était loin d'être fini et plus personne ne voulant s'exprimer je me tournai à nouveau vers la démone en me remettant en garde.

"Très bien...Vous avez entendu vos camarades ? Et bien oubliez les détails inutiles et tentez d'appliquez leurs conseils utiles... Amaëlia."
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Leçon de bataille à la séduction. Left_bar_bleue32/40Leçon de bataille à la séduction. Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Leçon de bataille à la séduction. Empty Re: Leçon de bataille à la séduction.

Message  Amaëlia Ven 20 Fév 2015, 16:06

En écoutant les conseils du Sauriens, ignorant par ailleurs ceux de cet être abject, je me rendis compte à quel point... J'avais fait des erreurs. Surtout que je me devais de faire attention. Il aurait pu me tuer ou pire, m'infliger une blessure que moi-même, j'aurais eu du mal à soigner... N'ayant pas fait de pacte pour le moment, je pouvais mourir au moindre faux pas. Soupirant en silence pour calmer mon anxiété, que ce cher professeur pouvais voir, tant il est habitué au combat, je me remis en position, essayant de pensée à toutes les éventualités, chaque attaque pouvais donner lieu à une, deux ou même, jusqu'à trois façons de pouvoir contre-attaque mortellement... Si je souhaitais être efficace, il fallait que je sorte mes armes... Non, je ne parle pas de ma poitrine bande de pervers... ~
 
Sans attaquer, je tournais autour d'Engar, veillant à voir un trou dans sa garde que je pourrais exploiter, étant extrêmement vigilante... Puis, soudainement, je partais pour réattaquer de front, reproduisant le même schéma d'attaque, d'abord donner l'impression d'attaquer par en haut, puis me baissant pour dessiner un cercle avec ma faux, sauf qu'au dernier moment, peut-être que mon sourire m'avait trahie, mais j'orientais la lame de ma faux en la relevant de quelque degré vers le ciel et me relevais d'un coup pour donner un coup de tranchant en diagonale, visant à faire une profonde entaille, selon ma vision à moi, de la hanche droite à l'épaule gauche d'Engar. Cependant, me doutant qu'il ferait une parade et qu'il tenterait une contre-attaque, je fis pivoter d'un geste de main habile ma faux, la ramenant à un stade classique où, selon un scénario classique s'il était un débutant, je tirais sur la hampe de ma faux pour coincer le cou d’Engar contre ma lame pour au choix, le décapiter ou alors élargir l'entaille en le coupant en deux, dans la diagonale... Cependant, je le sentais... Il n'allait pas se laisser avoir comme ça... Je ne sais comment, il y a eu un phénomène étrange qui à bloquer ma faux et qui m'a repoussée d'un coup d'épée qui m'avait presque ouvert le ventre. J'avais senti cette sensation étrange, comme si... Nous n'étions pas que deux dans cette passe d'arme...
 
Par instinct ou non, je souris... Et n'esquiva pas cette tranche qui m'ouvris le ventre et allais sortir mes entrailles au sol, je prononçai alors cette petite phrase, à l'encontre de mon instructeur mystérieux et plein de secret.
 
"Ce n'est pas finie... ~"
 
Subitement et sans crier gare, j'apparaissais derrière Engar, donnant un magistral coup de dos de lame en plein dans la nuque pour le surprendre ! Pour ceux qui n'aurait pas suivie... Au moment du coup, je me suis servie d'une capacité, longuement apprise lors de mon voyage... Non pas dans un but d'attaque, mais de défense. Grâce à ma magie des Ombres, je savais placer un leurre me ressemblant qui pouvaient prendre un coup unique à ma place, pendant ce temps, je dispose d'un laps de temps très court pour changer de place et pouvoir ou m'enfuir, ou ré-attaquer dans le dos de l'ennemi, alors que ce dernier voit mon "ombre" disparaître comme une image.
 
Pour le laisser dans sa surprise et sans expliquer ce qui était arrivé à mon cher instructeur, je m'éloignais en sautillant en arrière afin d'être à bonne distance, restant en garde, très concentrée... Mais avec la peur au ventre... Avais-je fait une erreur en usant de cette technique ? Allait-il mal le prendre ?
Amaëlia
Amaëlia

Féminin
Messages : 11
Expérience : 500

Feuille de personnage
Niveau:
Leçon de bataille à la séduction. Left_bar_bleue1/40Leçon de bataille à la séduction. Empty_bar_bleue  (1/40)
Race: Demon
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Leçon de bataille à la séduction. Empty Re: Leçon de bataille à la séduction.

Message  Engar Sam 21 Fév 2015, 23:04

"Et bien qu'est ce que t'as démone ? T'avais plus de cœur à l'ouvrage il y a quelques instants !"

En effet, l'hésitation dont faisait montre mon élève ne m'échappa nullement alors qu'elle devait à nouveau me faire face. Une attitude qui pouvait se comprendre au vu de ma réputation et de nos talents respectifs, mais pour autant j'attendais bien d'elle qu'elle prenne l'initiative. Bien sûr, je pourrai le faire moi même, mais mon but n'était pas de les dominer et de les massacrer, mais bien de les former ! Ainsi, par mes mots, mais aussi par mes gestes, mes lames tourbillonnant et s'entrechoquant en de métalliques tintements afin de la provoquer, de la pousser à m'assaillir.

Bien sûr, je ne blâmais pas non plus le fait d'observer son adversaire, de chercher à trouver ses failles... Seulement il était surtout important de savoir joindre l’action à l'observation, sans quoi à chercher les faiblesse de notre adversaires il pouvait très bien mettre les nôtres à jour et en profiter, or concernant Amaëlia, c'était déjà fait depuis longtemps pour moi...

Ainsi quand elle passa enfin à l'assaut il me fut aisée de m'en défendre, et ce même sans tenir compte des gestes qui la trahissait, ces sourires, ces tics avant de passer à l'assaut... Bien sûr, je n'étais pas devin et ne prévoyait pas ses attaques comme cela. Seulement je savais à peu près quelles étaient ses limites et surtout celle de son arme, sans même parler de mes connaissances sur sa race. Ainsi quand la lame de sa faux fendit l'air, je plaçais ma lame de telle sorte que de par les défauts de son arme, qui ne permettait d'une manœuvrabilité réduire sur un tel assaut, dévier son coup, quand bien même elle détournait ce dernier, ne me demande qu'un geste minime. Ainsi sa feinte s'avéra infructueuse, sa lame ne faisant que ripper contre la mienne, avant d'être bloquée, puis écartée, par la garde de mon épée.

Elle eut cependant le bond réflexe alors de se ressaisir rapidement et de passer à l'assaut, plutôt que de reculer et s'exposer. Seulement la position qu'elle adopta n'était pas des plus judicieuse. OUi elle pourrait me décapiter facilement, mais il me suffisait de fléchir des genoux pour être à l'abri et la forcer au moins à ramener son arme à elle pour pouvoir asséner un coup réellement dangereux, m'offrant pendant ce temps le champs libre pour la terrasser... Ce qui fut exactement ce que je fis, le dos courbé, les jambes fléchis, je la chargeais tête la première, une posture risquée, si encore avant ma tête il n'y avait la pointe de ma lame. Seulement quand cette dernière effleura son ventre, j'entraperçus son sourire, et entendit nettement sa voix... Mais surtout je sentis, par cet instinct que j'avais développé en traquant durant des années les démons en son genre, qu'elle n'était plus en face de moi.

*Vif d'esprit... Mais l'es tu autant de corps ?*


La question ne se posait pas... Et ainsi, d'un pas de placement, me retournant dans le même mouvement j'esquivais l'assaut de la faux d'Amaëlia, qui s'était visiblement rapidement reculé, étant désormais trop loin pour m'atteindre. L'observant avec un sourire, j’affichais un sourire carnassier, laissant à penser que j'allais attaquer à tout instant... Mais au lieu de cela je lâchais mes lames, les laissant pendre au bout de leurs chaînes, et claqua dans mes mains, imposant une nouvelle pause. A vrai dire il me déplaisait à moi même de devoir interrompre cet échange,seulement il fallait bien que ceux qui se contentaient d'observer puissent aussi apprendre. Ainsi je repris la parole, sur un ton critique.

"Tes assauts sont intéressant, cependant tu te mets trop facilement en difficulté. Tes assauts t'offrent généralement un unique panel d'attaque qui, bien qu'efficace, peuvent être aisément paré, dès lors qu'on l'a deviné. Quant à ton tour de passe-passe...C'est intéressant, mais ça a de multiples failles. Tout d'abord, parler fut une erreur, car je sus dès lors où tu étais réellement, derrière moi et non plus devant. Ensuite tu fais malheureusement pour toi partie d'une des races dont l'aura est particulièrement reconnaissable donc une personne comme moi qui y est un peu sensible te perçoit aisément...Enfin comme cela ne semble pas être de la téléportation, c'est bien inutile face à un adversaire plus rapide que toi... ou doté d'une meilleure vue que la mienne."


Comme escompté, les autres élèves discutèrent entre eux de la chose, certains semblant comprendre où je voulais en venir, puisqu'évoquant d'eux mêmes les failles et forces de leurs talents. Je m'adressais alors directement à Amaëlia, lui précisant.

"Ce pouvoir a du potentiel... Tu dois simplement l'utiliser contre les bonnes personnes..."

Je me retournais alors, lui tournant le dos pour m'avancer vers les autres... J'avais encore réservé autre chose à mon petit groupe. La théorie était finie, il était temps de passer à une vraie pratique... Et ainsi je saisis soudainement un des râteliers d'armes pour l'abattre au sol son contenu tintant et glissant à même le sol, alors que je commentais simplement.

"Saisissez vous d'une arme, le dernier debout a gagné... Bonne chance..."

Je m'éloignais alors, mettant à profit l'instant d'incompréhension qui avait suivit mes paroles pour le faire sans encombre, l'adossant ensuite à un mur pour assister à ce qui allait suivre, un fin sourire aux lèvres... L'instant de flottement écoulé, chacune des recrues se précipita sur les arme,s en un brève mêlée, mais qui s’interrompit rapidement une fois que chacun était armé. Ainsi se formèrent des duo, deux reptiles l'un contre l'autre, le troisième face à l'elfe, la chauve souris contre le harpie...Et les deux orcs qui chargeaient Amaëlia, voilà qui était plus intéressant... Certes elle possédait certaine prédispositions, mais même pour un guerrier confirmé le surnombre importait beaucoup et j'étais curieux de voir comment elle le gérerait...
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Leçon de bataille à la séduction. Left_bar_bleue32/40Leçon de bataille à la séduction. Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Leçon de bataille à la séduction. Empty Re: Leçon de bataille à la séduction.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum