My Life as a Dungeon Keeper
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-24%
Le deal à ne pas rater :
OPPO Reno7 128Go 4G Noir
249 € 329 €
Voir le deal

Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

+2
Captain Morgan
Engar
6 participants

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Yann Lun 19 Nov 2012, 19:01

Le bourreau se tourna, visiblement lassé par ce qui semblait être une interruption de plus dans sa besogne, et il se lança dans un long monologue à la gloire de l'archevêque. Pendant ce temps, Yann ne bougeait pas, même s'il suivait discrètement du regard le jeune homme, anciennement victime désigné du bourreau, et qui allait devenir exécuteur. Il ne fut pas surpris quand le monologue s'arrêta en un écoulement de sang, mais attendit l'effondrement complet du bourreau avant de relâcher les muscles de son corps, et ne baissa la garde que lorsque l'attention complète fut fixée sur la compagne persécutée qui alla délivrer des soins magiques à l'homme en armure brisée, celui qui reçu le coup qui fut à l'origine de l'intervention de Yann ici, suivi par le Péché.

La suite fut un peu plus confuse pour le lycan, n'étant pas au courant des évènements dont il était question, au contraire de tous ici présents. Sans ranger sa lame d'argent, celle-ci pointant désormais le sol, il observa celle qui se présenta sous le nom d'Eloïse rallier tous les soldats à sa cause un à un par leur ferveur jusqu'à ce que ce qui pourrait être son garde du corps s'approcha.


"Je ne saurai trop vous conseiller de quitter rapidement les lieux... Vous pouvez nous rejoindre, mais je doute que vous vous soyez introduit ici pour nous retrouver et, qui plus est, je ne suis pas certains que ce soit une bonne idée..."

"Oh je suis sûr que s'en sera une. La donzelle est charmante et je pense que je..."

Le regard que reçu 'Luxure' le fit taire instantanément en même temps qu'il créa un sourire sur le visage de l'épéiste. Toutefois, celui qui s'était désigné tantôt comme étant le réceptacle d'un des sept péchés capitaux se reprit très rapidement et continua à son attention cette fois-ci.

"... Ce qu'il dit doit être vrai, quand ils sortiront ça ne manquera pas de provoquer un sacré remue ménage, vous devriez peut être commencez à chercher vos amis pour les ramener avec vous... Ne vous en faites pas pour "Colère", enfin l'homme aux cicatrices qui était avec vous, si vous ne le trouvez pas, nous nous en chargerons, quant au pourquoi vous êtes venus ici... Au vu des corps qu'on a trouvé ici je pense qu'on peut dire qu'il est passé par ici et a dû s'en charger."

Ainsi donc, le chasseur de démon Engar était le représentant du péché de la Colère, le plus familier aux lycans... Cela confirmait donc les rumeurs qu'il avait réussi à obtenir sur ce groupe hétéroclite, à savoir la réduction de leur nombre. Engar les avait donc quitté pour agir de son propre chef, ou alors avait-il fait cela en fonction d'une des consignes données alors? Le forgeron ne le saurait sans doute jamais.

L'arrivée des deux autres péchés fit comprendre aux deux hommes étrangers à la ferveur qui s'était installé ici que la besogne dont ils avaient la charge est terminée, ce qui sembla rappeler une conséquence de cette action au supérieur de cet étrange trio, qui souligna le problème aux nouveaux fidèles et l'un d'entre eux avait la réponse parfaite.

Yann vit ensuite Eloïse s'approcher d'eux et leur parler à voix basse.


"Messieurs... J'aurai une requête à vous faire. Si vous êtes venu ici c'est sans doute que vous avez des litiges avec l'Eglise et que vous ne devez pas être très croyant. De fait peut être ne haïssez vous pas les monstres... Et dans le fond peu importe que ce soit le cas, nul personne n'a à vivre ce qu’ils ont vécu ici de ce que j'ai pu voir. J'oserai donc vous demander de les libérer derrière nous et de suivre la voie que nous aurons prises, je vous en indiquerai le chemin en faisant des marque aux intersection. Lorsque vous sortirez je pense que l'agitation sera suffisamment grande pour que vous puissiez sortir avec ceux que vous aurez sauvés... Vous acceptez?"

Yann acquiesça silencieusement, tandis que 'Luxure' donnait ses instructions à ses compagnons. L'épéiste serait donc accompagné par 'Envie' et 'Orgueil' tandis que 'Luxure' continuerait seul la mission originale. Nécessité faisant loi, le lycan était bien obligé de laisser faire les choses.

Une fois le groupe parti, Yann et les deux péchés restant parcoururent le reste de l'étage afin de trouver des survivants, mais ceux-ci n'étaient pas légions. Ils trouvèrent plus de personnes récemment achevés ou mourantes, à un tel point que la seule chose qu'ils pouvaient faire étaient d'abréger leurs souffrances, mais ils purent sauver une demi-douzaines d'êtres non-humains et détruire autant que possible les divers instruments de tortures rencontrés et c'est ainsi que aussi vite qu'ils pouvaient le permettre, c'est-à-dire lentement, ils remontèrent à la surface. Juste avant, 'Envie' brisa une roche marquée d'une rune avant de déclarer qu'ils pouvaient y aller. Était-ce le signal dont il avait été question avec 'Luxure'? Possible... Toutefois, il ne pouvait pas y réflechir plus longtemps, devant aider un des anciens prisonnier dont l'état était sérieux, et il l'aida à marcher et suivit les deux autres péchés, la lame à la main pour le cas où ils seraient inquiétés, ce qui ne fut pas le cas malgré la panique qu'ils déclenchèrent à l'intérieur du saint-édifice.

A l'extérieur, la foule était divisée entre ceux qui acclamaient Eloïse et ceux observant avec méfiance un vaste chariot avec quatre personnes à son bord, un avocat et trois autres personnes tellement décalées que Yann soupçonna qu'il s'agissait des trois autres péchés, chose qui fut confirmée quand 'Envie' dut répondre à la question de la femme qui fut identifiée par l'épéiste comme étant 'Avarice'. Il aida les blessés à grimper à bord du chariot avant d'accompagner ce dernier à pieds après avoir rangé son arme. Déjà qu'ils ne pourraient pas passer inaperçu, autant de pas provoquer les gardes en affichant une attitude agressive. Toutefois, ils ne rencontrèrent aucun problème pour sortir, aussi surprenant que cela puisse paraître. Visiblement, les Péchés restés à l'extérieur avaient bel et bien prévu parfaitement une possibilité de sortir sans être inquiétés et ce, malgré la présence d'une demi-douzaines de non-humains parfois gravement blessés et d'un avocat qui s'affichait bien. Toutefois, l'heure n'était pas aux questions mais à rejoindre le reste du groupe. Qui serait déjà au chariot?

La réponse se donna d'elle-même quand ils y arrivèrent. Yeager était assis à la place du conducteur, observant non sans une certaine avidité une seringue qu'il rangea à l'abri et la fée des glaces/infirmière venait visiblement de prendre soin de quelqu'un, très certainement Engar qui venait de recevoir la même drogue tranquillisante que lors de leur voyage jusqu'ici. Aucune trace du capitaine pirate ou de son subordonné, mais 'Luxure' était présent. Yann s'approcha pour vérifier si c'était bien Engar, et remarqua les nouveaux corps à l'intérieur du chariot, dont deux jeunes qui ressemblaient à celui de la femme-panthère torturée dans la mort sauvée lors de leur rencontre, tout en ressemblant également au corps d'un homme plus âgé présent à côté, ainsi que deux d'âge mûr.

Yann soupira. Il comprenait du moins dans les grandes lignes que la famille s'était fortement réduite... Il s'adressa au médecin:


"Il semblerait que votre mission a prit de la plus triste des manières... Je suppose donc que c'est le chemin du retour qui vous attend? Pour ma part, les miens doivent commencer à s'inquiéter et donc je ne peux rester."

Toutefois, le forgeron décida d'attendre le capitaine avant de partir. Il ferait les choses correctement, envers chacun autant que possible.
Yann
Yann

Masculin
Messages : 24
Expérience : 439

Feuille de personnage
Niveau:
Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Left_bar_bleue40/40Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty_bar_bleue  (40/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Captain Morgan Ven 23 Nov 2012, 18:47

Sortir du donjon de l'église ne fut pas aussi difficile que ce qu'aurait imaginé notre cher capitaine : sans doute les actions communes de chaque membre de cette expédition si particulière y étaient pour quelque chose. Sans aucun doute aussi fallait-il mettre le doigt sur les manigances des "pêchés", cet ordre de canailles anti-cléricales qui avaient joué un rôle obscur dans cette histoire. De ce qu'il en savait, le groupe constitués de mercenaires d'élites répondant chacun au nom d'une transgression capitale avait des billes à jouer dans tout ça mais quoi ? Ça, seul l'humain devait le savoir mais il n'avait pas envie de le chercher partout pour lui demander des éclaircissements et surtout pas maintenant alors que les deux pirates avaient décidés d'un commun accord de quitter les lieux et d'attendre la fin des évènements au calme. Enfin, au calme, cela serait bien relatif : après tout, ils devraient supporter la présence de la fée des glaces toujours planquée dans son chariot mais mieux valait ça que d’affronter les molosses de l'Eglise qui hantaient surement encore les cachots et les environs du bâtiment si lourdement gardé. Grognant en se glissant de couloirs en couloirs qui se ressemblaient tous parfaitement, Morgan et Vigriss échangèrent un regard : tout ça avait assez duré bon sang ! Soit ils tournaient en rond soient ils étaient victime d'un maléfice leur faisant perdre le sens de l'orientation ! La première solution fut la bonne quand les deux hommes se rendirent compte qu'ils venaient de repasser devant la zone qui était en réalité le passage secret les ayant menés ici.


Haussant les épaules, le duo de hors-la-loi se mirent au travail et franchirent bientôt le faux mur en veillant à la reboucher prestement une fois passés. Il aurait été bien incroyable que quelqu’un les eut suivit mais mieux valait prévenir que guérir comme le dit le proverbe. Enfin il aurait été difficile de guérir l’arrêt cardiaque que le capitaine Morgan faillit avoir en se retournant : tout d’abord parce qu’on ne ‘’soigne’’ pas un arrêt cardiaque et ensuite parce que le cœur du forban ne battait plus malgré les poèmes qu’il déclamait de tout son ‘’cœur’’ aux belles donzelles. Ce qui causait cet émoi était en réalité la vue d’un énorme tige aux dents de sabre, enfin un ‘’smilodon’’ comme le dit Vigriss dans un souffle paniqué. Enfin, quel que soit le vrai nom de la bête, elle était impressionnante : une fourrure brune qui ne cachait pas des muscles nerveux mais bien développés, une carrure presque proche de l’ours brun et de sacrés atouts de tueurs. Se redressant à leur approche, la bête s’étira puis changea de forme, révélant la compagne Beast qui leur avait permit d’entrer ici plus tôt dans la journée. Poussant un soupir de soulagement en totale synchronisation, les deux pirates morts-vivants s’entre-regardèrent… Comment auraient-ils pu deviner qu’il s’agissait d’une femelle ? En tous cas, leur alliée rit de manière bien audible à leur surprise assez marquée et montra le chemin de la sortie aux deux hommes.


Une fois sortit et revenu en ville, le trio se salua mais la jeune femme empêcha Morgan et son acolyte de s’en aller comme ça. Prenant une moue volontaire, elle rappela à Morgan sa promesse et se dernier se frappa le front, l’ayant oublié. Voyant son futur patron troublé, la jeune beast s’écria :

-Vous n’allez quand même pas trahir une promesse faite à une femme mon bon seigneur ! S’avez-vous ce que vous encourrez dans ce cas ?

Levant un index vers le ciel, la jeune femme sourit en coin, appréciant le petit jeu auquel le pirate se prêta sans ronchonner. Prenant une mine effrayée à la mention d’une punition divine (chose en laquelle Morgan se fichait comme de sa première chaussette !) Il se mordit la lèvre avant d’acquiescer avec une fausse mauvaise grâce en grognant :

-Bienvenue à bord miss.. J’espère que vous êtes prêtes car nous partons vite et n’avons pas le temps de vous laisser vous maquiller ! En avant toute !

Prenant la tête du trio jusqu’au dernier emplacement connut du chariot, l’Undead y vit un rassemblement de gens qu’il connaissait enfin : les membres de l’expédition ! Avisant le loup-garou forgeron, il se dirigea rapidement vers lui, un fin sourire aux lèvres. Désignant à ses nouveaux acolytes le chariot, il fit comprendre sans un mot sa pensée et même si la nouvelle venue, la tigresse, comprit tout ça avec une seconde de retard, elle suivit docilement son supérieure provisoire en la personne de Vigriss. Accostant Yann, le pirate lui dit avec amusement :

-Content de vous voir ici en un seul morceau ! Désolé de ne pas avoir été présent rapidement mais vous savez ce que c’est… En tous cas, je pense que mon rôle, ainsi que le votre, dans cette histoire est terminé. Ceci dit, s’il vous arrivait de vouloir vous… Recycler ou de simplement boire un verre avec un pirate, venez chez Oni-ni-Kanabo et demandez le capitaine Morgan ! Je serais rapidement mit au courant et viendrais vous faire visiter notre humble demeure en personne ! Sur ce, si vous voulez bien m’excusez…

Le saluant en bougeant son chapeau, le pirate repartit vers ses camarades et s’installa sans mot dire dans le chariot sans se soucier le moins du monde des cadavres. Souriant simplement, il resta en contact visuel avec Yann… Se demandant secrètement s’il allait monter avec eux. Si cela ne se produisait pas et bien tant pis, il lui restait un ‘’entretien d’embauche’’ à faire passer à une belle dame ainsi que tout le voyage de retour pour prévoir que faire ensuite…
Captain Morgan
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Left_bar_bleue16/40Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Engar Mer 05 Déc 2012, 16:26

Ce fut avec une certaine lassitude, qui lui était coutumière de toute manière, que "paresse" assistait à la scène. Elle avait pourtant de nombreuses raison d'être satisfaite. C'était la première fois qu'ils s'en prenaient à l'Eglise, du moins de manière aussi directe, et au vu de la réputation de cette dernière c'était réellement un tour de force que tout se soit passés sans accrocs, même si vraisemblablement un concours de circonstances les avait grandement aidé, mais pour s'assurer de cela il allait falloir qu'elle interroge les pêchés qui étaient partis dans les soubassements même de la cathédrale. A ce sujet cette mission avait été en soit un grand succès, puisqu'à peine ceux qui y avaient participé étaient montés que "Envie" lui avait tendu une besace où se trouvait nombre de documents, le voleur en avait sans doute saisit de nombreux qui n’avait aucun intérêt, mais elle avait au moins la certitude que tout ce qui pouvait être exploité à leur compte y était, quant au reste, le discours bruyant, et habituel, de "orgueil" qui s'auto-congratulait ne laissait aucun doute sur la question... Elle était peut être bravache mais justement elle pouvait être fière de faire son travail avec une application à nulle autre pareille... Bien que "Paresse" aussi,enfin elle pouvait être fier de l’organisation qu'elle avait mise en palace, prenant en compte les chariots passant à telle heure , sur telle fourchette d'avance ou de retard, les rues obstruées, celles qui seraient les moins probablement barrées par la garde...Et ça avait un franc succès, malgré plusieurs imprévus, comme ce mouvement soudain de hommes de la garde... Enfin cela ne les avait pas empêché de sortir et de rejoindre le chariot à l'endroit où ils l'avaient repéré... tout ces détails rendaient assez difficile à deviner la raison de sa morosité et les plus avertis pourraient penser que c'était dû au refus de'Engar de le es rejoindre à nouveau ou à une quelconque empathie vis à vis de l'échec de sa mission ,mais non...C'était tout simplement que la lassitude était l'émotion qui lui demandait le moins d'effort, en dehors de la neutralité totale qu'il était incapable de mettre en oeuvre... Bien que pour un peu elle envierait Engar qui dormait dès leur arrivée, de telle manière que c'est "Luxure" qui l’avait informé de sa décision.

... Quoi qu'il en soit, même si ça la dépitait, elle allait encore devoir faire quelques efforts, puis après elle passerait la main aux autres... Ainsi elle ordonna d'une voix haute, mais peu claire, à Brendal Vezio de descendre et aux autres d'aider les monstres à rejoindre l'autre chariot. Voila c’était fait maintenant elle pouvait aller se reposer... Mais alors vinrent de nouveaux arrivants qui la contraignirent à demeurer à faire actes de présences, et peut être même horreur, à devoir fournir des explications... Heureusement ce ne fut guère le cas, il ne leur fut rien demandé et si explications il y eut ce fut "Luxure"qui s'en chargea, se plantant devant le conducteur juste après avoir aidé un des monstres torturés à monter dans le chariot, parlant d’une voix suave, mais qu'il tentait pourtant, en vain, de contrôler un peu...

"Je vous remercie au nom de mon groupe pour l'aide que vous nous avez apporté... Et nous sommes désolé que votre mission ait eu une réussite aussi... Mitigé. Enfin au vas où vous l'aurez oublié ou qu'on ne vous l’aurait pas dit vous allez devoir emmener cet humain, celui en tenue d'avocat, avec vous. Disons que c'est le prix qu'a accepté Engar en échange d'informations précieuses et je pense que, le connaissant, il apprécierait assez peu que sa parole soit rendu parjure par d'autres... Quoi qu'il en soit c'est ici que nos routes se séparent... Au revoir."

Le fait de parler de réussite mitigé et non d'échec total était volontaire, car les créatures torturés à bord du chariot était grandement affaiblis, psychologiquement et physiquement, et il était probable qu'il n'aurait pas supporté le fait que cette expédition n’avait aucun lien avec eux et que les seuls qui auraient du être sauvé dans les termes de la mission étaient les cadavres à côté desquels ils étaient assis... D'ailleurs cette proximité ne sembla pas trop les déranger, après tout ils y avaient été habitués durant leur séjour dans les geôles de l'Eglise, au contraire ils acceptaient visiblement mal de devoir faire ce voyage ne compagnie d'un humain et de fait regardait avec des regards mauvais Brendal, qui pourtant conscient de sa situation se faisait aussi petit que possible. Heureusement pour lui, en dehors même de la présence des membres premiers de l'expédition qui n’aurait pas laissé faire, du moins l'espérait il, une des créatures blessés pris la parole affirmant qu'il l'avait protégé lors du procès qui l’avait envoyé en prison, et bien que lui ne s'en souvenait plus et que ça avait été en vain, cela apaisa un peu les ressentiments des créatures à son égard et elles semblèrent ensuite plonger dans un certain mutisme, sans doute encore quelque peu abasourdies par tout ce qui s'était passé. Peu après ce léger incident les pêchés partirent ,cette fois conduit par "Envie "qui ne dirigeait pas mieux l'attelage que "Gourmandise" , mais avait le mérite de le faire filer aussi vite que possible...C'était vraiment à se demander comme ils avaient fait pour survivre sans jamais périr dans un accident.

Enfin la fée pour sa part effectuait les derniers tests sur Engar, ce qui lui prit à peine quelque minutes aux termes desquelles elle afficha une mine ravie. Non seulement l'expérience avait enfin touché à son terme et le résultat était positifs, mais en plus le départ du chariot devait être imminent et elle avait plein de nouveaux compagnons de jeux, peut être moins ronchons que ceux de l'allé !
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Left_bar_bleue32/40Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Yann Mer 05 Déc 2012, 17:24

Le capitaine pirate arriva peu de temps après, en compagnie de son second et de la femme qui les avaient tous accostés lorsqu'il les avait quitté temporairement. Il le repéra aussitôt et ne sembla pas spécialement surpris de le retrouver, au vu geste qu'il fit envers ceux qui le suivaient et qui s'empressèrent de monter dans le chariot suivi par son approche directe envers l'épéiste.

-Content de vous voir ici en un seul morceau ! Désolé de ne pas avoir été présent rapidement mais vous savez ce que c’est… En tous cas, je pense que mon rôle, ainsi que le votre, dans cette histoire est terminé. Ceci dit, s’il vous arrivait de vouloir vous… Recycler ou de simplement boire un verre avec un pirate, venez chez Oni-ni-Kanabo et demandez le capitaine Morgan ! Je serais rapidement mit au courant et viendrais vous faire visiter notre humble demeure en personne ! Sur ce, si vous voulez bien m’excusez…

Puis il monta à son tour sur le chariot et regarda le garou en attendant sa réponse, qui ne se fit pas attendre.

"Votre proposition me touche, mais je ne peux pas l'accepter. Ma place est parmi les hommes, et la compagnie des miens commence à me manquer. Nos routes se séparent à nouveau, et maintenant pour de bon. Je vous souhaite bonne route."

Peu après, Luxure exprima les remerciements de son groupe personnel et un des récents libérés baissa la tension qui commençait à naître au sein du chariot du à la présence de l'avocat humain. Non, ces pauvres n'avaient pas besoin d'une épreuve supplémentaire. Certes, la présence de Yann ou pas n'y changerait pas grand chose, mais il n'avait pas dans l'intention de voyager sous une autre forme dans l'immédiat, et moins ils verraient d'humains, mieux cela sera pour panser ce qu'ils viennent de vivre.

Le forgeron se contenta de récupérer les affaires qu'il avait laissé dans le chariot, avant de se préparer pour son voyage.


"Que votre retour se passe dans les meilleures conditions."

Puis il partit à la suite des Péchés, mais ne tarda pas à prendre un autre chemin, coupant à travers les forêts. Quelque soit sa forme, il y avait peu d'endroit où il se sentaient mieux que sous le couvert des arbres, et il réfléchit aux conséquences de ce qui s'était passé ici. L'Eglise venait de perdre beaucoup d'influence, et la présence d'Eloïse, visiblement connue et écoutée, dans les geôles cléricales et libérée allait en ce sens. Toutefois, les fidèles seraient sans doute d'avantage acharnés face à ce coup dur... L'Eglise allait perdre des fidèles, mais ceux restant devraient être motivés par une foi grandie. Et concernant les monstres... Même s'il y avait quelques humains parmi leurs libérateurs, le ressentiment général était clairement négatif envers eux.
Même de ce point de vue, le bilan de cette expédition était mitigé. La paix entre humains et monstres semblait de plus en plus lointaine...
Yann
Yann

Masculin
Messages : 24
Expérience : 439

Feuille de personnage
Niveau:
Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Left_bar_bleue40/40Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty_bar_bleue  (40/40)
Race: Beastman
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Theorem & Ishtar Jeu 06 Déc 2012, 10:10

L'attente avait été longue pour le banneret, resté en bordure de la ville. Engar avait promis de revenir ici et c'est ce qu'il fit au bout d'un moment. Curieusement, le banneret ne savait pas à quoi s'attendre en le voyant revenir, visiblement harassé et fatigué. Sa mission avait été si dur que ça ? Par habitude, Theorem se cacha dans les bois en voyant un humain approcher, bien que son déguisement de prêtresse devait le prévenir d'un quelconque questionnement. Finalement, il semblait qu'Engar avait envie de poursuivre l'aventure autrement... Ce soudain revirement de situation n'était pas du tout du goût du banneret qui pensait pouvoir compter sur la parole d'Engar. Il partit après sa tirade, mais Theorem n'était pas prêt à le laisser faire. Il le suivit donc pendant une demi-heure jusqu'à un chariot. Ce dernier contenait des passagers, des monstres pour la plupart et Theo reconnaissait les visages de certains. Il y avait aussi des cadavres... Retirant sa robe pendant que certains parlaient entre eux, Theorem la replia et la mit dans son sac slime avant de revêtir son apparence normale. Entres monstres, pas besoin de se cacher. Puis il sortit du sous-bois, marchant calmement dans sa tenue de garde du donjon.

"C'est donc par là que tu compte rentrer Engar ? Je me suis jurer de te surveiller et de te ramener au donjon. Si ce chariot y va, je suis du voyage que tu le veuilles ou non."

La goule s'installa alors dans le chariot, constatant la perte de plusieurs monstres avant de lâcher un soupire. Chaque chose en son temps, il tirerait ça au clair une fois au donjon. Installé comme il pouvait, il regarda les monstres autour de lui avant de leur sourire et de se présenter le plus humblement possible, bien qu'il avait servit bon nombre d'entre eux à la taverne sous les traits de Tasha la serveuse.

"Je suis Theorem, banneret du donjon. Je reconnaît certains d'entre vous... Tu es le Capitaine Morgan si je me souviens bien. Je vous causerait aucun ennuis, je veux juste garder un oeil sur Engar jusqu'au retour au donjon... Il est le principal suspect d'une enquête."

Cette nouvelle jetterai peut être un froid, mais il y avait un temps pour la délicatesse et un temps pour la vérité. Une fois la nature de sa mission annoncée, il s'accouda aux rebords de la charrette et regarda le paysage autour de lui. Contrairement à beaucoup de monstres, lui avait grandit entre les remparts de la tour Kanabo. Ces régions extérieures lui étaient totalement méconnues. Calmement, il attendit qu'on se mette en route, regardant par moment Engar mais ne se privant pas de discuter courtoisement avec certains monstres.
Theorem & Ishtar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Left_bar_bleue32/40Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Captain Morgan Sam 08 Déc 2012, 14:44

Même si Morgan s'y attendait un peu, le refus assez total du forgeron à venir boire un verre avec le bon vieux flibustier le peina un peu mais qui sait : ils se recroiseraient peut-être un jour. Après tout, un forgeron itinérant, ça voyage et lui même pouvait se prêter au jeu du marchand itinérant sur les routes et donc augmenter par ce biais les chances de revoir à nouveau le Lycan. Mais ce sont les choses de la vie : on rencontrait des personnalités très attirantes, des adversaires farouches ou bien encore des opposants bien lâches mais on continuait sans cesse notre chemin. Prenant une moue assez déçue mais ne trouvant rien à redire à la logique de Yann, le flibustier lui souhaita chaleureusement adieux en espérant, et c'était bien particulier de la part du pirate quand on le connaissait, une longue vie heureuse malgré les épreuves et les trahisons (deux choses qu'il connaissait à la perfection !) Après tout, ce n'était pas tous les jours que Morgan se montrait positif envers qui que ce soit, même son équipage n'avait pas souvent droit à des démonstrations d'amitiés de ce genre. A vrai dire, le hors-la-loi se rendit compte qu'il n'avait jamais attribué trop visiblement des accolades à ses hommes ou ne leur avait dit trop de compliments ces derniers jours, ni même ces derniers moi d'ailleurs... Peut-être faudrait-il rectifier le tir.


Ou peut-être pas, après tout, ça donnerait encore plus d'idées à certains conspirateurs : ils pourraient dire, avec plus ou moins de justesse, que le bon vieux capitaine Morgan devenait mou et faible, comme son prédécesseur qui avait connut un sort funeste de la main encore fraiche à ce moment là du flibustier. Amusé par ce parallèle, le forban remit ses manches en place et regarda vers l'horizon : de retour à la maison, que ferait-il ? Déjà, il devrait s'occuper de la nouvelle venue et surtout l'avertir des... Qualités des autres membres du Norvégien : il se doutait bien que la fille soit débrouillarde et qu'elle cache encore bien des surprises à son futur employeur mais quand bien même, elle serait sans doute dépaysée une fois sur le navire. Ricanant sous cape en se demandant qu'elle tête ferait la beast si jamais les autres Undeads se prenaient à la bizuter. Ah, que des souvenirs pas si mauvais que ça en perspectives... Enfin bon, ils seraient sûrement meilleurs que ceux qu'il avait accumulés dans cette fichue ville. Il en avait déjà vu des pires pour sûr mais ce n'était pas une qu'il recommanderait non plus : les habitants étaient trop stupides et une poignée d'hommes ou de femmes de l'églises contrôlaient tout. La rumeur voulait que ce soit ainsi partout, évidemment, mais la vérité était autre car le hors-la-loi avait à plusieurs reprises glissé sa vieille carcasse entre des dizaines d'humains de différentes villes sans pourtant être montré du doigt par un clerc qui s'égosillait pour créer une chasse au monstre. Ici par contre, il suffisait de se rappeler l'aventure du groupe pour comprendre que ça aurait encore pu bien plus mal tourner encore que ce qui s'était déroulé aujourd'hui.


Prenant place et somnolant sur son siège simple, le forban ne se "réveilla" (vu qu'il ne dormait jamais tout à fait) que lorsqu'un tiers s'invita dans la petite équipée disparate qu'ils avaient tous formés. Reconnaissant sans mal une des ''serveuses'' de la taverne du donjon, Morgan sentit son sourcil droit se hausser : que ce qu'il fichait là ? on interrogation fut vite éclairée par l'intrus lui même qui dit devoir surveiller Engar... Pourquoi faire ? L'empêcher de mettre à sac une autre réserve d'alcool, de tuer une douzaine d'humains ou tout simplement pour s'assurer qu'il prenne son bain annuel ? Manquant de s'étrangler de rire, le capitaine mort-vivant reprit son sérieux à la mention d'une enquête et plissa son oeil valide de contrariété : apparemment, il n'avait pas finit d'entendre parler de cette expédition...

Grommelant un vague ''ce n'est rien, le pirate se déporta et reporta son attention sur Yeager. Après tout, ce dernier avait apparemment été mit à mal lors de leur brève séparation et le Undead en était un peu désolé même si il n'avait pas pourtant à l'être : il n'était pas une fichue nounou pour cet homme ! Mais, voulant faire preuve de bonne volonté, le pirate le salua pour attirer son attention et demanda :

-Vous êtes salement amoché ? Si c'est le cas, buvez donc une gorgée de ce délicieux vin que je vous ai donné : n'oubliez pas que ça requinque même les morts ! Mais en parlant de ce petit bijoux, vous pourriez m'expliquez ce que vous comptez en faire ? En restant simple je vous pries !

Après tout, Yeager était à fond dans son truc de médecin démoniaque alors pourquoi ne pas lui laisser parler de ce qu'il aimait pendant des heures ? Morgan pouvait être patient, une qualité de la non-vie sans doute et puis ça ferait passer le voyage plus vite

[HJ : moi je vôte pour qu'on passe le voyage et qu'on revienne directement au donjon ^^]
Captain Morgan
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Left_bar_bleue16/40Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Invité Mar 18 Déc 2012, 00:13

Ma tête... Ma tête ma tête ma tête... Je suis tellement mal à l'aise. Toutes ces péripéties, ces inattendus... Jusqu'à présent, tout s’était passé mal goupillé. Absolument rien ne s'était déroulé comme nous l’avions prévu. Le premier village, il suffisait de voir ce qui c'était passé! J'avais buté une fille sans défenses, merde! Et puis cette crise de Folie, cette sensation infâme... Certes, j'avais découvert un pouvoir, mais toutes ces sensations que j'avais ressentis en même temps m'avaient coupé mon envie de l'aventure. Tremblant doucement sur cette charrette, je n'avais qu'une seule envie. Une seule et unique qui m'animait maintenant: Rentrer. Retourner au donjon pour m'allonger dans mon lit, repenser à ma femme que j'ai perdu... Mais ne plus subir de telles péripéties. J'étais épuisé par tout ça. Sur le plan physique comme psychologique... Doucement, je me cachait sous une cape de tissu de plus en plus jusqu'à devenir invisible presque. Je voulais me reposer... Mais je fus bien vite interrompu. J'entends les bruits contondants tout simplement non reproductibles. Uniques. Le bruit des corps qu'on met sur ces chariots mortuaires... En tournant la tête, je vois Engar avec un air particulièrement pitoyable. En réfléchissant un instant, je me dis que ce sont les personnes qu'on était venu chercher et que... Elles devraient être en vie... Et puis des hybrides panthères... Plus j'y pensais, plus je me disais qu'à moi que ce ne soit une coïncidence monumentale, ce devait être des personnes proches de Felina... Et merde, en rabaissant la capuche sur mon visage, je tente de calmer ce sentiment qui m'anime, qui me dit de hurler ma colère, ma rage... Je ne dois pas. Je ne veux pas que ces ombres vengeresses harcèlent mon corps, elles nous mettraient tous en danger. Je ne peux pas me permettre un tel écart.

Heureusement, Engar, même si c'était pas volontaire, me sortis de ma torpeur en me lançant un truc. Intrigué, j'examinais le produit et faisait les déductions de base. Translucide, on dirait de l'eau. Mais elle a cette petite ovale au dessus de l'eau qui n'était pas normale. Trop fin pour être de l'eau, j'en déduis que c'était un autre produit plus dangereux. Calmement, je l'observe et en entendant mon camarade, j'hoche la tête. Au moins, j'aurai de quoi me divertir durant le voyage... Tout le monde arrive progressivement et je me rend compte de l'importance qu'a prit notre voyage. Nous étions quatre à la base en comptant la petite fée... Et maintenant nous étions beaucoup plus. Beaucoup trop... Yann nous avait rejoint en cours de route avec tout ces démons bizarre du pêché. En somme, je les connaissais pas mais ça devait sûrement être des nouveaux ou alors des personnes auxquels je ne consacrais aucuns intérêts. La dernière personne que je remarque est un mec aux cheveux rouges. Theorem? oh, oui. Le compagnon de Mina, une vampirette que j'avais aidé un jour.. .Dans tout les cas, je soupire doucement et m'isole du groupe par ma cape. Les adieux se font et je reste silencieux... Mon malaise est palpable mais passons.

Durant toute la durée du voyage jusqu'au donjon, la fée vient me demander ce que je fais. Pour ma part, je me contente de lui répondre que je travaille. Son optique scientifique est intéressante mais je ne peux pas me permettre d'être influencé. Dans mon esprit torturé se mettent à marcher des mécanismes et engrenages à la géométrie impensable et indescriptible. Je ne peux que prolonger mon travail avec mon peu de matériel, déduisant vite fait que j'étais trop limité pour avec un résultat convaincant. Avec tout ces jours, je n'avais déduit que quelques choses: Ce liquide n'avait aucunes propriétés particulière si ce n'est celle de l'eau, bêtement et simplement. J'avais besoin de plus d'éléments pour continuer ma recherche...

Arrivés au donjon, je sors de notre moyen de transport... Et je vois Felina venir nous accueillir. Oooh merde... Je ne sais pas quoi dire, je ne sais pas quoi faire. Mais je laisse faire Engar pour cela, ce dernier ayant vécu la mission pendant que moi, je restais en arrière... Dans tout les cas, je m'assois à l'avant de notre moyen de transport d'un air inquiet pour la pauvre petite, mes mains se joignant dans un entremêlement de doigts scientifique mais serré. J'ai peur... J'ai l'impression qu'elle va s'effondrer en larmes et je ne veux pas ça. Elle mérite mieux que ce résultat minable... Serrant les crocs, je lance un regard à l'humain alors que la conversation va se lancer. Une aura sombre excessivement discrète se formait autour de moi, mais j'avais l'impression qu'elle n'allait pas s'arranger au fil de la conversation. De rage... De frustration... De colère.... De haine.

Vas-y Engar. Raconte lui cet échec dont tu as été la pièce maîtresse!!

[Pas inspiré, désolé]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Felina Dim 23 Déc 2012, 13:37

Une semaine. Une interminable semaine où impatience, angoisse et espoir avaient guidé chacun de mes actes. Une semaine qu’ils étaient partis. Mon Engar adoré, et ses partenaires d’enquête. L’objectif était de trouver des renseignements sur ma famille. Mais moi, j’avais l’intime conviction que le petit groupe allait la retrouver, et me ramener les miens.
Entre temps Shkeil et moi étions arrivés à berner Crocs Noirs, afin qu’il lève la menace sur Engar. Je m’inquiétais toujours pour lui d’ailleurs… Ce qu’il avait fait à Kumie… D’autres étaient au courant, et je ne savais pas si aujourd’hui Engar s’en était rappelé ou non. Mais il serait jugé par les autorités. Lui, et son démon.

Perchée sur mes remparts lors d’une ennuyante garde matinale, une pointe à l’horizon attire mon attention. Je frémis. Je reconnais presque immédiatement le chariot, entouré de plusieurs personnes. J’ai envie d’hurler de joie. Ils reviennent ! Ma famille !

Dans une excitation démesurée je quitte mon post sans un regard pour mon supérieur. Il ne bronche pas, il a vu le charriot lui aussi, il sait. Puis je dévale les escaliers de la tour à vive allure, euphorique, lâchant un petit rire hystérique quand je croise un garde au regard interloqué. Je cours vers la sortie du donjon, avec mes jambes, et non mes pattes. Je veux pouvoir les serrer dans mes bras… ma mère, mon père, ainsi que mes deux frères fous et mes adorables grands parents. 6 mois se sont écoulés depuis notre séparation brutale au village. Je n’ai cessé de les attendre, pleine d’espoir et de chagrin d’être loin d’eux. Mais tout va recommencer. Une nouvelle vie, ma famille, un nouveau bonheur, avec Shkeil, Engar… Tous ensembles. Mon cœur déborde de joie lorsque je franchis les immenses portes de la cours à grandes enjambées. Le chariot approche.

Puis je ralentis un peu… J’ai un hoquet de stupeur désagréable. Je ne comprends pas. De toutes les silhouettes que je distingue, aucune ne ressemble à un membre de famille. Pourtant ils sont plus nombreux que lorsqu’ils sont partis. Une boule se forme dans ma gorge. J’ai dégluti, dans l’espoir de la faire descendre et disparaitre. J’essaie de comprendre, en vain. Où sont-ils ?

Quand le chariot est suffisamment proche, je trouve immédiatement le regard d’Engar. Mon cœur a cessé de battre pendant une douloureuse seconde. Il n’y avait ni joie ni gaité dans ses yeux. Mais un atroce mélange de fatigue, de colère, de désespoir et de tristesse. Je ne m’étais pas préparée à ça. Je n’avais jamais envisagé l’échec. Je ne me l’étais pas permis.
Ils s’approchent encore, presque à ma hauteur bientôt. Je me mords la lèvre jusqu’à sentir le gout du sang dans ma bouche.

Mon regard parcoure rapidement le petit groupe. Je suis perplexe et inquiète. Des personnes que je ne connais pas sont là, en très mauvais état visiblement. Je regarde le pirate, puis écarquille les yeux en voyant Theorem dans le groupe. Puis je vois Yeager, amoché, son regard sombre me plonge dans un désespoir insupportable. La fée virevolte, les rayons du soleil illuminent ses sublimes ailes de glace. Il y a des bosses sous les couvertures dans le charriot. Je crois que je tremble.

Mes yeux sont deux braises. Deux braises jaunes et ardentes, cherchant à tout prix ce qu’il y a là-dessous. Mon corps se fige, saisi d’effroi, lorsque je reconnais l’odeur. La mort. Mon ventre se soulève dangereusement tandis que la compréhension s’infiltre lentement jusqu’à mon cerveau.

Rassemblant mon courage je plonge de nouveau mes yeux dans ceux d’Engar, à la recherche d’une réponse. Je me suis inquiétée pour sa vie toute la semaine, mais toute envie de le prendre dans mes bras pour l’accueillir s’est envolée. Je me force à articuler, d’une voix grave mais fébrile :

" Où sont-ils ? Qu’est-ce qu’il y a dans le charriot ? "
Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Left_bar_bleue34/40Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Engar Dim 23 Déc 2012, 17:46

Du voyage je n'eus pratiquement pas conscience, les instants où mon esprit reprenait ses droits étant extrêmement écourtés par l'intervention de mon "infirmière personnelle" qui s'empressait de faire rendormir. Néanmoins il n'était pas difficile de deviner que l'ambiance était morose parmi les membre du voyage. Ceux qui avaient été mes compagnons car la mission avait été un échec, Theorem car ça ne se passait sans doute pas de la même manière qu'il l’avait espéré et même parmi les créatures qui avaient été sauvés le moral devait être au plus bas, car certaines souffraient encore de leur mauvais traitement et leur avenir demeurait encore incertain. De tout cela je prenais conscience uniquement quand nous arrivâmes en vue du donjon. Cependant je mis un certain à m'en rendre compte, car alors que j'émergeais mon regard s'empressa tout d'abord de regarder aux alentours savoir quelle était la situation présente. Yeager, Morgan et Theorem étaient présents, ainsi que les créatures que nous avions sauvée et la fée, qui fut la seule à se rendre compte de mon réveil et m'adressant un large sourire... Sur l’instant je me fis méfiant car je m'attendais à être à nouveau plongée dans le sommeil, c'est donc à ma grande surprise qu'après m'avoir sourit elle se désintéressa de moi pour s'efforcer de soigner les autres passagers du chariot, au moins cela devait l'occuper et la décourager de faire des bêtises. Avec un grognement dû aux courbatures que provoquaient inévitablement le fiat de dormir dans un tel moyen de transport je me redressai un peu et ce n'est qu'alors que je vis les remparts du donjon. Notre mission touchait donc à sa fin, mais alors que nous étions loin de l’Eglise et de toute menace humaine, si ce n'était de possibles aventuriers qui tentent d'assaillir le donjon par coïncidence, je sentais que la plus dure des épreuves nous attendait... M'attendait plutôt, c'était à moi seul d'assumer ce qui était arrivé à la famille de Felina, non seulement parce que c'est moi qui m’étais engagé auprès d'elle, secondement car j'ai été le seul qui aurait pu agir pour sauver le seul membre de sa famille encore vie lors de notre intervention.. Peut être même aurai je pu en sauver plus...

Je ne connaissais pas les regrets, mais l’angoisse et la tristesse... Oui je pouvais les ressentir,même si elles étaient supplantés par la haine dirigée contre moi même ou autrui, comme c’était le cas présentement. J'avais échoué dans les grandes largeurs et si d'habitudes il m'était simple de savoir quelles seraient les conséquences de pareilles choses, ce ne fut pas le cas ici. Felina allait elle me pardonner ? Me haïr à jamais ? Parviendrait elle à supporter cette nouvelle ? Tout cela je l'ignorais et ne pouvais y trouver de réponse, ce que je tentais pourtant de faire. Jamais je n'avais été soumis à une situation similaire... Oh bien sûr j’avais déjà échoué des missions dans le passé, bien qu'assez rarement de par ma propre incapacité, et dans tout les cas c'était la même chose le client ne voudrait plus jamais entendre parler de moi, peut être même mettrait il une prime sur ma tête s'il était riche et particulièrement hargneux, auquel cas je me débrouillais pour qu'il n'y ait plus de personnes qui puissent payer la prime, mais ça s'arrêtait là, la relation avec mon commanditaire se limitait à la mission rien d'autre. Ici... C'était une amie, voir plus, j'allais devoir supporter cela, vivre au jour le jour les conséquences que mon échec aura sur sa vie alors que dans les autres cas il me suffisait tout simplement de quitter le village ou la région... A vrai dire il était probable qu’encore une fois je n’éprouve pas de regrets, bien sûr j’avais fait des erreurs, mais j'aurai tout essayé, mais en vérité l'absence de remord ne faciliterait pas les choses, au contraire, il ne faisait nuls doutes que Felina me blâmerait encore plus pour cela, de ne pas compatir à sa douleur. Bien sûr que si je compatirai, mais il ne me servirait à rien de me morfondre, quant à elle... Et bien ça ne lui apporterait pas grand chose non plus, mais je pourrai comprendre, bien que même ce qui était arrivé à Kumie ne parvenait pas à laisser de regret durables chez moi, d'autant plus que dans ce cas là même si cella me concernait plus directement je n'avais été responsable en rien !

Me rendant compte de mes songes, je les balayais, il ne fallait pas encore que je pense à ce qui était arrivée à celle qui s'était offerte à moi, m'offrant un amour que je n'avais connu jusqu'alors qu'au travers d'un odieux mensonge... Doucement je caressais mon doigt, qui, quelques jours avant, arborait encore l'anneau de glace qu'elle avait créer pour moi afin de symboliser nos sentiments et qui s'était brisé dans les geôles, laissant une trace rouge sur mon annulaire, qui sans doute demeurerait telle une cicatrice, ainsi que de nombreuses questions dans mon esprit et auxquels j'apporterai des réponses plus tard. Présentement il fallait me préparer à annoncer la nouvelle à Felina, tant conditionnellement que psychologiquement, ainsi qu'organisé notre arrivé. Dans ce sens je demandais à mon infirmière de prendre en soin les blessés dès que nous arrivions et de les amener à Franken Fran tout en lui faisant son rapport vis à vis du résultat de ses opérations. Elle se contenta de hocher la tête, mais non sans me donner un peu de cette substance qu'elle mm'injectait pour me forcer à m'endormir. Ses devoirs à son égard était achevés, mais cela ne l’empêchait pas de m'aider... Je lui adressais un sourire, un peu amer, et lui ébouriffai affectueusement les cheveux, lui arrachant un rire d'enfant,mais auquel je ne me laissais pas prendre, évitant de justesse à mon bras d'être congelé !

Par contre je n'adressais pas la parole aux autres, il n'y avait rien à dire et alors que je fixais ardemment les portes du donjon, qui s'ouvrirent pour nous accueillir, je réfléchissais à ce que j'allais devoir dire à Felina. Je n'étais pas un bon orateur et les circonstances étaient difficiles, de fait les mots me vinrent difficilement et par conséquent lorsque nous arrivâmes dans la cour du donjon et que Morgan arrêta le chariot je ne connaissais pas la totalité de ce que je devais dire. Néanmoins cet exercice me permit d'avoir l'esprit limpide et de retrouver un semblant de calme, Felina serait déjà assez ébranlée par la chose, il ne fallait pas que nous soyons deux dans cet état... La fée, prononça alors un au revoir à la cotonnade puis s'éloigna, guidant les blessés vers l’hôpital et suivis par Brendal qui voyait sans doute là une occasion de se faire "bien accueillir", le pacte pourrait attendre qu'ils soient soignés. Je m’approchais ensuite de Theorem, posant amicalement une main sur son épaule.

"Laisse moi parler avec Felina... Après je te suivrai où tu voudras, même si c'est dans la plus sordide des geôles du donjon..."

Je me tournais ensuite vers Morgan et Yeager. Le second me toisait avec hargne, sans doute m'en voulait il de ce fiasco, et je ne saurai le blâmer, mais cela ne m'empêcha de m'adresser à eux.

"La mission est finie... Allez voir Shrivei pour vos récompenses... Merci à vous , pas la peine à moins que vous ne le désiriez de rester ici..."


A peine concluais je mes mots que j'entendis un bruit de course... Même sans compter le fait qu'il m'était familier il était aisé de deviner qui en était le responsable alors que je regardais la panthère venir au devant de nous, assez étonnamment sous sa forme humaine. Sa simple vision suffit pour ébranler ma préparation mental mais je tins bon, me contentant de demeurer près du chariot où les corps étaient étendus sous des couvertures. la mère était toujours préservée par le rituel qu'un nécromant avait effectué sur son corps, laissant ainsi moult scarifications et les autres, tout aussi abîmés était conservé par la légère congélation que mon infirmière avait effectué sur eux, cela n'enlevait rien à l'horreur de leur mort, mais le fait d'avoir ramené leur cadavre dans un état passable constituait déjà à mes yeux non seulement la preuve de nos efforts mais aussi une importante marque de respect à son égard et à celui des siens... Elle se tient seule en face de moi, sur son visage peu avant joyeux je vois se dessiner les traits si familiers de la terreur alors qu'il ne fait aucun doute qu'elle commence à comprendre... D'une voix un peu tremblante elle s'adresse directement à moi, comme je l'avais prévu, il ne servait à rien de la laisser plus longtemps dans le doute, et ainsi la faire souffrir d'autant plus. Je n'usais de nul simulacre, pas de marque de remords ou de douleur partagée, juste une voix un peu attristée mon regard soutenant le sien, car je considérais que toute autre chose aurait été me dérober à ce qui était mon devoir, lui annoncer la vérité, et je le fis d'une voix qui se voulait neutre mais au travers de laquelle pointait une part de hargne et d'amertume.

"La mission est un échec... Tout les membres de ta famille sont morts Felina. Ta mère fut la première, elle a péri peu après votre fuite, un marchand la désirait depuis longtemps et après sa captura a abusé d'elle et l'a torturé jusqu'à ce qu'elle en meurt, sous les yeux de ton père dont il fit crever les yeux pour lui laisser cette dernière vision. C'est lui qui a détenu les membre de ta famille et les a livrés à l'église, mais il s'est approprié votre demeure, ou ce qu'il en restait, les biens que portaient ta mère ainsi que son cadavre sur lequel ce... Pourceau a continué son oeuvre dégradante. J'ai veillé personnellement à ce qu'il reçoive le châtiment approprié."

Plus je parlais, plus ma voix était empreinte de colère, en particulier alors que je songeais àce marchand. Mais je ne perdais pas de temps en digression et m'empressais de continuer à résumer le récit, faisant fi des péripéties telles que notre rencontre avec Yann ou ma propre conversation avec Theorem.

"J'ai réussi cependant à apprendre de lui quel es autres membre de ta famille avait été déplacé à Auran. Nous nous sommes séparé et j'ai ensuite su, grâce à des contacts, qu'ils avaient été emmenés dans les cachots de l'église. Je me suis arrangé pour y être envoyé, seul malheureusement par conséquent tout ce qui a suivi vis à vis des tiens ne peut être imputé qu'à moi seul..."

C’était un peu... Ridicule, mais je tenais à ce que Felina me considère comme le seul responsable de cet échec, car c'était le cas. Cependant... Pouvait on vraiment me blâmer ? L'opération aurait du être mieux coordonnés et prendre plus de temps, mais justement au vu du remue ménage qu’avaient mis mes compagnons en ville selon ce que m’avait dit Brendal, nous ne pouvions nous permettre cela... Non en la matière j’avais fais le bon choix.

"Chose assez surprenant justement, depuis quelques temps les monstres ne sont plus exécutés , mais torturés, par conséquent inutile de te faire une description de ce que j'ai vu là bas. Néanmoins j'ai réussi à retrouver ton frère aîné, Claw. Ce dernier m'a expliqué que tes grands-parents, considérés comme trop faible, ont été exécutés dès leur arrivé. Il y a plusieurs mois. ton père et ton frère cadet, Griffu, sont quant à eux morts des suites du... Traitement qui leur a été infligé en prison, il y a respectivement deux semaines et un mois et demi. Des lors nous aurions pu partir, mais ton frère à insisté pour rejoindre l'étage inférieur, afin de récupérer l'héritage de votre famille... Il a été grièvement blessé suite à cela, et refusant tout soin il a préféré que je l'achève plutôt que de se présenter à toi il qu'il ne serait plus qu'une ombre de lui même..."

J'avais quelque peu abrégés la fin, car quelque chose me disait qu'elle ne tiendrait pas plus longtemps avant de me harceler de question ou me blâmer. Qui plus est il valait mieux que je lui épargne le récit des exactions exactes de l'église, non seulement elle n'en aurait probablement pas grand chose à faire, mais il était inutile de rajouter ce genre de détails sordides. Néanmoins je me rendis compte que je devais encore lui dire quelque chose et alors je sortais d'une de mes besaces le bracelet de sa mère.

"J'ai fais ce qu'il m'a demandé, aussi rapidement et proprement que possible, mais il m'a aussi fait promettre avant de te transmettre l'héritage de votre famille et les connaissances le concernant, alors s'il te plait écoute moi encore un peu... Chaque membre de ta famille à un bracelet créer pour lui à sa naissance et qui doit lui être donné normalement à sa majorité, d'où le fait que ni toi ni Griffu n'aviez le vôtre. Ces objets sont investis d'une magie particulière qui les lie pour toujours, même après la mort, bien qu'ils soient généralement fondus suite à cela, à leurs porteurs initial. Quand ils sont portés par la première fois par une personne ils se couvrent d'arabesques et émettent lorsqu'ils sont touchés une musique propre à chacun, mais ils confèrent également des pouvoirs à leurs porteurs, un pouvoir qui comme la mélodie varie d'un individu à l'autre, celui de Claw si j'ai bien vu était de faire apparaître sorte de lames d'ombres à l'endroit où il voulait, un autre et de savoir quand les autres porteurs de bracelets sont en danger et enfin un dernier, hypothétique, voudrait que lorsque tout les bracelets existant de la famille sont réunis ils libèrent un pouvoir particulier, mais cela n'a jamais été prouvé... L'Eglise s'est intéressée à ses pouvoirs, d'où le fait que les clercs a conservé les corps des tiens afin d'étudier leur lien avec les bracelets, chose qu'ils n'ont vraisemblablement pas réussi à découvrir... Nous avons par ailleurs récupérer tout le bracelets de ta famille. Dont deux "vierges". Le tien tout d'abord , qui te revient de droit et celui de Griffu,que tu donneras à qui tu voudras, j'ai cru comprendre qu'il ne fallait pas forcément être membre de votre famille pour en bénéficier des avantages, juste le premier porteur, à moins que tu ne le gardes pour toi."

Je concluais alors mon récit, tournant un bref instant la tête pour désigner la caisse de bois ou reposait tout les bracelets de sa famille, si on exceptait celui que je tenais encore... Puis seulement alors je mis un genou à terre, puis baissais la tête,comme un gage de soumission, avant de reprendre, du'ne voix plus faible, presque un murmure, la parole.

"Je n'aurai rien pu faire pour ta mère et tes grands-parents, ils étaient morts avant même que tu me parles des tiens, par conséquent je ne peux assumer leur mort. En revanche pour ton père et Griffu j'aurai du intervenir avant l'opération de Franken Fran qui m'a fait perdre deux précieux moi et enfin pour Claws j'ai tout bonnement échoué à le protéger. Par conséquent je comprend tout le ressentiment que tu peux avoir à mon égard, ainsi que la haine que tu peux éprouver à mon encontre... Mais pourtant... Bien que je suis prêt à assumer ton courroux, comme j’étais prêt à assumer celui de quiconque à mon arrivée pour mes actes passés tu es la première personne à qui je... Je... Je te demande pardon."

... J’avais horreur de l'hypocrisie et du simulacre, par conséquence tout ce que je disais, et même mon geste de soumission, était sincère, si elle le désirait, elle pouvait me juger ici et maintenant et me donner le châtiment qu'elle désirait... Ce qui à mon avis serait bien plus logique que le procès que me réserve Shiru pour une erreur que ELLE a faite... Cependant si j’étais prêt je demandais aussi sa clémence, chose q je ne fis pas sans mal, car j’avais pour habitude de toujours assumer mes actes et ce jusqu'au bout et par là j'entendais aussi les ressentiments des autres à mon égard, mais comme je l’avais pensé ici c’était différent.

Ce que pensait Felina de moi m'importait bien plus que le regard de millions d'inconnus sur mes actes...
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Left_bar_bleue32/40Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Felina Dim 23 Déc 2012, 20:02

Spoiler:

" La mission est un échec... Tous les membres de ta famille sont morts Felina. "


La sensation que quelque chose se déchire dans ma cage thoracique me coupe le souffle. Je veux lui reposer la question, il n’a pas du comprendre, donc il me répond n’importe quoi. Mais aucun son ne sort et il enchaine.

" Ta mère fut la première, elle a péri peu après votre fuite, un marchand la désirait depuis longtemps et après sa capture a abusé d'elle et l'a torturé jusqu'à ce qu'elle en meurt, sous les yeux de ton père dont il fit crever les yeux pour lui laisser cette dernière vision. "

Ma respiration revient brutalement, mes poumons se contractent et quelque chose vient incendier mes yeux. Des larmes brulantes. Je tends la main sur le côté pour m’accrocher à quelque chose, mais il n’y a rien, je ne peux compter que sur mes jambes pour supporter mon corps, encaisser le choc.

" C'est lui qui a détenu les membres de ta famille et les a livrés à l'église, mais il s'est approprié votre demeure, ou ce qu'il en restait, les biens que portaient ta mère ainsi que son cadavre sur lequel ce... Pourceau a continué son œuvre dégradante. J'ai veillé personnellement à ce qu'il reçoive le châtiment approprié."


Mes sourcils se froncent tandis que j’essaie de rester consciente. Ma vue brouillée continue de fixer Engar, ses lèvres parlent… J’ai envie de lui donner un coup de patte pour lui arracher la mâchoire, pour qu’il cesse de parler. Je ne me rends pas tout de suite compte que je tremble, mais mon corps tressaute spasmodiquement. C’est insupportable.

" […]tes grands-parents, considérés comme trop faible, ont été exécutés dès leur arrivé. Il y a plusieurs mois. ton père et ton frère cadet, Griffu, sont quant à eux morts des suites du... Traitement qui leur a été infligé en prison, il y a respectivement deux semaines et un mois et demi. "


Un éperon me transperce le milieu de la poitrine. Des nuées acides viennent lacérer ma gorge, mon estomac se retourne. Je me suis vidée. Cette torture lente, détaillée, est une agonie insurmontable.

" Dès lors nous aurions pu partir, mais ton frère a insisté pour rejoindre l'étage inférieur, afin de récupérer l'héritage de votre famille... Il a été grièvement blessé suite à cela, et refusant tout soin il a préféré que je l'achève plutôt que de se présenter à toi. Il a dit qu'il ne serait plus qu'une ombre de lui-même..."

Des pics de glace déchirent mon cœur… Je ne peux plus bouger. Ni respirer. Je suffoque. Je n’ai pas suffisamment d’air pour crier. Jamais plus je ne pourrais bouger. Je suis pétrifiée. Je vais me fondre dans le sol de roche. Je veux être une pierre. Une pierre morte. Dans le noir, le néant, tout oublier.
Mais le soleil haut dans le ciel embrase le rideau de mes paupières, exprès pour me rappeler où je suis, ce qui est en train de se passer, me forçant à rester consciente.

Il continue de parler mais mon ouïe se bloque instinctivement. Je ne peux pas en entendre d’avantage, je ne vais pas tenir. Je sens mes jambes chanceler, je vacille, perds l’équilibre, m’effondre par terre lourdement. Un terrible cri de douleur débloque mes oreilles. Est-ce le mien ? Peut-être, au vu de ma gorge incendiée, mais tout mon corps me fait souffrir.
Je lève à peine la tête. Engar a un genou sur le sol, la tête baissée.

" Je... Je te demande pardon."

Des larmes brulantes coulent le long de mes joues, je pleure sans un bruit. La douleur est telle qu’elle se passe de son. Je peux seulement la subir, sans moyen de l’apaiser. Je ne trouve même pas la force de me transformer. Et pourtant je suis déchirée par l’envie de me venger sur lui, de le tuer, et celle de le protéger comme à mon habitude. Engar pourquoi me fais-tu ça ?

J’essaie de me relever, je rampe, puis retombe. Je suis pathétique, seule et brisée. Mes yeux en détresse observent Engar. Comment vivre avec ça maintenant ?

" Maman… " Je murmure comme une enfant. Mais elle n’est plus là. Elle ne sera plus jamais là. C’est fini, tout est terminé. Je ne les reverrai plus jamais. Je reste alors ainsi par terre, dans la souffrance, je suis toujours consciente à mon grand désespoir. Engar peut disposer, plus rien n’a d’importance.

Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Left_bar_bleue34/40Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Captain Morgan Lun 24 Déc 2012, 13:29

Donc tout cela pour en finir comme ça ? Pour le groupe, le résultat final de l’expédition semblait bien morose. Par contre, pour lui-même, on pouvait dire qu’il s’était plutôt pas mal débrouillé : il avait acquit un pistolet précieux, gagné en puissance et pour finir, avait une nouvelle recrue à ajouter à son équipage. Si il n’y aurait pas eut tous ces morts (vraiment morts hein, pas comme lui) tout aurait été pour le mieux : lui s’en fichait royalement mais pas Engar, le maître d’armes du groupe. Très peu affecté par l’état des corps et du reste du groupe, le pirate observa plutôt sa toute nouvelle recrue avec un sourire entendu : que lui réservait de beau cette jeune femme ? Elle avait déjà prouvé une fois avoir plus d’un tour dans son sac mais il faudrait plus que ça pour se faire une place au sein de l’équipage du Norvégien volant. D’ailleurs, revoir son vieux navire aux planches grinçantes et ressentir l’embrun du fleuve qui charriait toujours une odeur si particulière. Oh oui, l’appel de la mer appelait encore de temps à autre cette vieille carcasse pourrie qu’étais le flibustier et il était sûr que la majorité de ses hommes ressentaient la même chose. D’ailleurs, peut-être faudrait-il satisfaire une nouvelle fois cette soif d’aventure maritime : la terre ne lui réussissait vraiment pas, il en avait encore la preuve maintenant. Jetant un coup d’œil aux cadavres qui étaient aussi do voyage, Morgan convient cependant qu’il s’en sortait mieux qu’eux… Enfin, était-ce vrai ? Eux au moins avaient accès au repos éternel qu’il avait un temps convoité avec beaucoup d’ardeur.

Replongeant dans cette période pas fort belle de sa longue existence de mort-vivant, le capitaine se revit parfaitement : amer, perdu, enfermé sur lui même au point de ne plus entendre son second essayer de le sortir de cette mauvaise passe. La mort était tout ce qui l’obsédait à cette période et maintenant qu’il regardait les cadavres allongés sur le plancher du chariot, il se demandait si vraiment il avait eu raison de chercher la mort ou bien si son erreur était de continuer à vouloir vivre dans sa demi-vie d’Undead. Soupirant profondément, le hors-la-loi sortit de cette transe de mauvais augure quand Vigriss lui tapota l’épaule : ils étaient revenus au donjon… Déjà ? Et bien, Morgan avait dû rester plongé plus longuement que prévu dans ses pensées. Descendant en toute hâte de l’attelage, l’homme s’étira dans un réflexe purement humain puis fit signe à Vigriss et à la nouvelle recrue de le suivre à l’écart : la suite ne les concernaient pas et mieux valait que Engar et le nobliau gèrent à eux deux la jeune femme paniquée qui arrivait en courant vers le véhicule morbide. Baissant juste son chapeau quand elle passa près de lui, sans doute ne le remarqua-t-elle-même pas, le pirate fit le même signe à Engar puis s’en alla… Ils avaient du travail à eux trois : accueillir la nouvelle recrue, préparer le navire tout ça… Finalement, cette aventure se terminait pour lui mais une nouvelle allait tout juste commencer.


[HJ : donc voilà, je me retire du rp... tout simplement parce que Morgan a plus rien à foutre là vu qu'il connait ni Felina ni la famille ^^" bon amusement à tous]
Captain Morgan
Captain Morgan
Flibustier

Masculin
Messages : 139
Expérience : 179
Métier : piller les trésors

Feuille de personnage
Niveau:
Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Left_bar_bleue16/40Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty_bar_bleue  (16/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Theorem & Ishtar Mer 02 Jan 2013, 16:17

Theorem arriva avec les soldats aux portes des remparts. Le silence de mort pesant et les inquiétudes des passagers semblaient se confirmer alors que le banneret descendait avec la plupart des autres. Quel étrange calme... Que se passait-il ? Quand soudain le regard émeraude de l'Haiena croisa celui ambré de la panthère garou, le sang slime de la goule ne fit qu'un tour... Les corps des morts dans le chariot... C'était sa famille ? Mais ses doutes se confirmèrent quand Theorem écouta ce que Engar, réveillé, raconta à Felina. L'humain avait été fin comme du gros sel. Ses paroles dures et horribles résonnaient encore dans la tête du banneret qui se rendit compte de la détresse et de la douleur de son ex... Même si Shkeil avait été capable de la séduire plus vite que lui, maintenant il était avec Mina et malgré tout, même s'il en voulait encore au loup garou, il avait gardé de bons sentiments envers Felina.

" Je... Je te demande pardon."

Pour qui Engar se prenait de dire ça ?... Theorem savait l'humain direct et parfois trop franc, mais il y avait une demi mesure tout de même. Il s'excusait de quoi ? Il venait lui-même de dire qu'il avait causé la mort malgré lui du frère de Felina et que sa famille avait été violentée à l'extrême. Plutôt que de lui témoigner un message de courage ou un peu plus enjolivé, il avait tout simplement dévoilé l'horreur sans nom qu'était la situation de la famille de Felina. C'est cependant instinctif qu'il se rapprocha de la jeune fille implorant sa mère et... la serra dans ses bras.

"Je suis avec toi Felina... Ferme les yeux, loves-toi contre moi..."

Il caressa doucement sa tête pendant qu'elle se réfugiait contre quelqu'un, la laissant pleurer de tout son saoule. Une fois en place, gardant Felina contre lui, il la laissa se calmer en disant par moment une parole douce. Même si la mort était un état de fait... elle n'est que le commencement d'un plus grand voyage. Elle reverrait sa famille, mais pas maintenant. Elle devait vivre pour honorer leur mémoire, leurs souvenirs... Malgré tout, le corps de son frère était relativement frais... plusieurs heures, mais il n'était pas dégradé par le temps.

"... Je pourrais... ramener ton frère si tu es prête à ça..."
Theorem & Ishtar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Left_bar_bleue32/40Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Invité Jeu 03 Jan 2013, 00:22

Respirant avec une certaine difficulté, je me sentais super mal à l'aise. En partie pour cette échec mais surtout pour l'état de Felina qui était déplorable. Je regardait la scène alors se dérouler sous mes yeux et à l'entente des explications de l'humain qu'était Engar, mon teint pâle devint presque translucide. Je perdais des couleurs avec une étonnante vitesse et si j'avais pu devenir plus pâle que je ne l'étais, ça aurait été fait. La façon dont Engar déblatérait toute l'affaire. Il vidait son sac avec un manque de retenue qui me donnais envie de VOMIR! Cette manière crue de tout déballer... C'était comme passer en coup de vent pour dire à un patient qu'il allait crever d'ici quelques heures. Une nouvelle choquante, brutale et violente... Littéralement, j'avais envie de le buter. Il n'avait pas à dire ça comme ça! Et puis vous imaginez les dégâts psychologiques qu'il a dû faire à cette pauvre Felina!? Je les constate soudainement: Elle tombe au sol et se met à pleurer la disparition de sa mère... Je me sens à ce moment incroyablement mal. Je sens mon coeur se serrer... Voir mon élève, celle qui avait éprouvée tant de compassion pour moi, qui m'avais écouter, la première à qui j'avais tout transmis... Je ne pouvais pas. Je ne pouvais pas me tenir. Ma langue et mes lèvres se mirent à bouger seules, immolant Engar de paroles aussi véridiques que cinglantes

"Espèce de sous-être! Comment tu te permets de demander pardon!? COMMENT T'OSE!?"

Et à ce moment, je vois une faiblesse chez lui. Mon ombre s'était mise, au rythme de l'évolution de ma haine, à prendre forme, discrètement. Un manche était sortit du lieu où était mon ombre... Et je ne tiens plus. Je profite en partie de son inattention: Je me laisse tomber du véhicule dans un petit bond et je saisis le manche qui était venu dans ma main. Rattachée à l'imposante armature d'ombre: Une hache colossale d'exécuteur. J'avance de quelque pas et sans attendre, je la soulève pour l'abattre avec une violence sanguinaire sur l'humain. Et je le touche.

Engar est au sol, la hache ayant scindé son corps en deux parties. Je n'ai pas trancher net. Mon arme, pas assez affûtée lors de sa matérialisation, s'était bloquée sur la cage thoracique. Mais j'avais éclaté sa colonne vertébrale et probablement une partie de ses organes internes. Son sang commence à se répandre en abondance sur le sol et je sens mes mains trembler sur ma lame. Mon visage traduit une haine virulente: Mes crocs sont dévoilés, mes yeux emplis d'une bestialité sauvage... A mes yeux, il méritait ça. Je savais qu'on était dans le donjon, qu'il ressusciterait, mais je savait aussi que ce ne serait sûrement ni une partie de plaisir, ni une mort sans souffrance. Ma soif sanguinaire à peu près calmer, mon corps se refroidit mais je sens malgré tout quelque chose de chaud sur mon visage. Probablement du sang. Le sang de ma victime... Je ne dis mot et me contente de me redresser, me retrouvant à nouveau droit. Je serre toujours le manche de mon arme dans ma main, fermement. Mon visage se tourne vers les deux, Theorem j'crois et Felina.

Prenant une grande inspiration, j'expire en espérant cracher le feu que j'ai dans les poumons. L'utilisation trop nombreuse de mes ombres en si peu de temps semble affecter mon cerveau, et ma tête m'envoie des signes comme quoi je vais pas tarder à dérouiller. Et pourtant, calmement, je prends la parole

"Felina... Laisse moi les corps. Je leurs éviteraient la décomposition et je les garderais stockés dans mon laboratoire... Et quand mon Syndrome sera assez évolué, je pourrais les ramener. Pas des goules, pas des morts-vivants, mais bien des êtres en vie avec tout leurs souvenirs et tout les sentiments qu'ils avaient pour toi. Laisse moi juste du temps, s'il te plais."

Je voulais l'aider, je pouvais l'aider. Je ne lui demandais même pas de m'accorder sa confiance: Je l'avais tout comme elle avait la mienne depuis ce cours au cours duquel je lui appris la télékinésie. Theorem lui avait chuchoté quelques trucs juste avant... Ne connaissant pas sa position quant à elle ni même ce dont il était capable, je n'avais ni entendu ni écouter ce qu'il lui avait dis. Et sincèrement? Rien à foutre. J'étais trop concentré à chercher une solution pour penser à écouter les chuchotis qu'on faisait à une jeune femme. Condoléances, idées, paroles réconfortantes... Je ne savais rien, mais moi je savais que je pouvais faire quelque chose. C'est tout.

Felina, je ferai de mon mieux, juré...


HRP:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Felina Sam 05 Jan 2013, 14:10

Tout mon corps me faisait souffrir. Je voulais vomir, mais je n’avais plus rien. Je voulais m’évanouir, mais l’horreur me gardait consciente. Je peinais à respirer quand je sentis des bras autour de moi. Mes yeux fixaient toujours Engar, impossible de les détacher, comme s’ils attendaient quelque chose de lui. Mais je reconnaissais cette étreinte, cette odeur. C’était Theo. Il me murmura quelques paroles dont je ne pus donner un sens, le bourdon dans mes oreilles me vrillait les tympans. Ma main s’accrocha à son bras avec force.

"Espèce de sous-être! Comment tu te permets de demander pardon!? COMMENT T'OSE!?"


Tout se passa très vite. Une giclée de sang m’éclaboussa le visage, mes griffes se plantèrent dans le bras de Theo instinctivement. Je poussai un hurlement. Engar était au sol, son corps scindé en deux parties distinctes. Vision cauchemardesque. J’eus un hoquet de douleur qui m’incendia la gorge. C’était la deuxième fois que je le voyais mourir sans rien pouvoir faire. D’une manière atroce. C’était trop.

"Felina... Laisse-moi les corps. Je leur éviterais la décomposition et je les garderais stockés dans mon laboratoire... Et quand mon Syndrome sera assez évolué, je pourrais les ramener. Pas des goules, pas des morts-vivants, mais bien des êtres en vie avec tous leurs souvenirs et tous les sentiments qu'ils avaient pour toi. Laisse-moi juste du temps, s'il te plais."

Je ne comprenais rien mais trouvais la force de me relever. Une sorte de miracle dans toute cette horreur. Je fis quelques pas vers Yeager, les larmes coulaient toujours, la douleur persistait à torturer tout mon être. Sans grande efficacité mes poings commencèrent à taper son torse. C’était pathétique, mais je n’avais que cette solution.


" Pourquoi tu as fait ça ! Je pensais hurler, mais ma voix était si faible… Tu viens de tuer le dernier membre de ma famille ! "

Je retombais à genoux sur le sol, puis rampais vers Engar, tremblante, essayant de ramener ensemble les deux parties de son corps sanguinolents. Mais c’était trop tard. Je baignais dans le sang, glissais, comme si toute cette horreur n'était déjà pas suffisante.

Je me rappelais alors ce que venait de me dire Theorem. Il pouvait me ramener mon Griffu. Et Yeager aussi, toute ma famille. Je savais qu’Engar allait ressusciter. Tout pouvait peut-être changer. Je levais les yeux vers eux, mes mains toujours accrochées à la dépouille d’Engar, puis implorai entre mes sanglots :


" Oui… Je vous en prie… Ramenez les moi… Faites les tous revenir comme ils étaient… "


Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Left_bar_bleue34/40Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Engar Sam 05 Jan 2013, 16:11

Je m'étais clairement attendu à ce que mon récit provoque la stupéfaction, l'horreur, al colère et qu'en aucun cas il n'y aurait d'approbation à l'égard de mon comportement... Mais qu'aurai je pu faire d'autre ? Lui cacher la vérité et juste lui dire que j'avais échoué, que sa famille était morte et que j'en étais désolé ? Non... Ça aurait été non seulement hypocrite, car même si j'étais amer je n'en éprouverais plus tard aucun regret, mais ça aurait été aussi la dénigrer, lui refuser de savoir l'entière vérité et à mes yeux cette dernière avait toujours valu les pires souffrances. Moi même finalement j'étais heureux d'avoir appris la tromperie d'Amelyah alors que j'aurai pu me bercer durant des années avec son souvenir. Cela était dur pour elle, sans doute, mais au moins cela achèverait sa quête, l'empêcherait d'avoir à la poursuivre en quête de réponses puisque je les lui avait toute apportée sans détour. Je passais et passerai sans doute comme un être sadique, tant pis, j'ai l'habitude et j'ai depuis longtemps laissé tomber l'idée de faire comprendre la chose aux autres. Je faisais juste ce qui était nécessaire, peu importait le regard des autre ou même l'horreur objective qui résultait de l'acte lui même. Bien entendu cela ne m'empêchait pas de commettre des erreurs, en particulier comme quand par le passé j'avais choisi un mauvais but,mais au moins j'accomplissais toujours ce que je voulais faire ou alors c'est que j'en étais incapable... J'avoue cependant qu'après autant de temps à ne pas avoir fait pareille chose, depuis ma rencontre avec Amelyah, je pensais que cela me serait un peu plus pénible. Mais non, achever le frère de Felina, lui dire toute la vérité, ça m'avait rendu amer, mais uniquement parce que je les connaissais, l'acte lui même avait été simple... Je suppose que certaines habitudes ont la vie dure et après tout n'avais je pas dit que je redeviendrai le porte-haine, mais au service du donjon Kanabo ? Et de pareille actes faisaient parti de ce que cela impliquait...

Néanmoins je dois m'avouer déçu... Non pas par la réaction de Felina, je la comprends et elle a le droit de pleurer tout son saoul, mais par ce que fit Theorem. Me passant devant sans le moindre regard, il m'ignorait tout bonnement pour aller réconforter Felina. De manière un peu cavalière peut être, mais ce n'était pas ce qui m'agaçait, après tout il savait ans doute de toute manière mieux que moi comment s'y prendre pour consoler les individus ,d'autant plus qu'il paraissait un peu la connaitre... Non ce qui m'énerva ce fut ce ... Mépris que je perçus dans sa démarche, le fait qu'il ne me regarda même pas. Il me blâmait pour ce que je venais de faire et je trouvais cela assez inique... Où était donc passé ses belles paroles ? Celle qu’il avait eu lorsqu'il m'avait annoncé ce qui était arrivé à Kumie. Comme quoi il comprendrait mes actes et tenterait de me changer en bien ? Des paroles en l'air vraisemblablement, qui ne servaient qu'à enjoliver la réalité, ce que j’avais évité de faire pour Felina. Enfin si j'étais déçu je n'étais pas si surpris que cela, avec son code de l'honneur, sa nature chevaleresque et ambivalente cela ne m'étonnait pas qu'il parle plus qu'il n’agisse, comme bien des individus que j’avais rencontré et partageant ces traits de caractères.

La déception laisse place à une forme de haine qui m'amène à redresser quelque peu la tête, c'était ans doute mal venu, mais je savais mal dissimuler mes sentiments. Mais à nouveau je dus m'admettre surpris en reconnaissant la voix de Yeager empreint justement de cette colère que je connaissais si bien. Cela me laisse présager de ce qui va advenir, confirmé par un bruit, infime, mais suffisant pour que même moi je le perçoive. Mes réflexes de combattant entre alors ne oeuvre, je commence à pivoter,mais il est trop tard. La surprise, ma position inadaptée, la nature de l'assaut, la somme de ces choses rendait toute mon expérience vaine et j'avais à peine amorcé mon mouvement que je senti mes chairs se faire fendre, provoquant une douleur intense au point que je manque de perdre sur le champs conscience. Mais finalement je parviens à garder suffisamment mes esprit pour m sentir tomber et m'étendre avec violence sur le sol. J'ai reconnu la voix et la nature de "l'arme" ne laisse aucun doute, Yeager, forcément il était le seul à rester... C'est curieux, j'ai souvent ressentir le froid de l'acier dans mes chairs, ainsi que de bien nombreuses autre sensation telle la douce tiédeur d'un dent ou du'ne griffe, ce qui résultait de la nature d'une magie, mais cette hache éthérée... Elle ne me fait rien ressentir en elle même, la douleur bien sur de la plaie, mais bien qu'elle demeurait dedans il n'y avait rien d'autre, comme si elle n'existait pas. Pourtant j'étais bien placé pour affirmer le contraire. Je suis même parcouru d'un spasme lorsque le démon, que j’entrapercevais, retire son arme d'un mouvement sec, me laissant prendre conscience de mon état. La douleur irradiait de tout mon torse et je ne ressentais même plus ma main droite, presque détachée du reste du corps. Quelque part il avait fait du bon boulot, jamais je n'avais reçu une plaie aussi impressionnante et dieu savait, ainsi que tout ceux ayant vu mes cicatrices, que j'en avais eu. Même Ferliost n’avait pas fait pareille chose, bien qu'il était vrai que ce n'était pas comparable, l'assassin se complaisait pour sa part à infliger des plaies sournoises à ses assaillants, pas de pareils assauts. Je devais m'avouer un peu impressionner, mais aussi quelque part au fond de moi de vieilles rancoeurs refirent surface. Après tout Yeager était un démon et en conséquence je ne pouvait retenir, malgré la douleur embuant mon esprit, la haine que je ressens à l'égard de cette rage et en particulier les raisons que ses représentants m'ont donné pour le haïr depuis mon "Repentir". Yeager n'était qu'un d'entre eux... Il y avait le démon de la taverne, Marak, qui m'avait presque agressé devant tout le monde, L'invocatrice Shiru qui avait libéré l’infernal que j'abritais lui permettant d'abuser de mon aimée...

Je me rendis alors compte... Mon démon s'était tu, alors que dans pareille situation ça ne lui ressemblait pas, il serait plutôt en train de me railler de se moquer de moi. A vrai dire il se moquait bien maintenant que je meurs puisque comme il était rattaché à mon âme il reviendrait également... Je fermais un instant les yeux et alors que mon corps luttait par instinct contre la mort, en vain mon sang s'écoulant rapidement et plusieurs de mes organes, dont le coeur, même s'il semblait battre encore, étaient atteints, je me rendis compte... J'étais presque prêt à laisser la place à mon démon, en accord avec le pacte de Shiru afin de survivre, de par un instinct naturel que j'avais particulièrement développé au travers de mes combats... Et contre lequel je déployais toute ma volonté. C’était grotesque quelque part, moi qui avait tout fait pour survivre durant des années oeuvrait maintenant à ma propre mort... Puis je me rendis compte que ce n'était pas stupide, du moins pas entièrement. Ce n’était pas contre ma survie que je luttais, mais contre mon démon... Et j'avais déjà tant sacrifié et perdu dans ce combat que je ne pouvais me permettre de le perdre, alors que si je perdais celui de la survie. Quelle importance dans les faits puisque je reviendrai ?

Durant quelques instants le monde autour de moi me paru d'autant plus flou alors que je réunissais mes esprit afin de repousser mon démon et accepter le trépas, j'entendis son ricanement, mais il finit par s'étouffer de lui même, je l'avais repoussé... Il fallait maintenant juste que je périsse et... Prenne des disposition pour l'empêcher d'agir quand viendra son heure, celle que l'invocatrice lui avait si gracieusement offerte... Cependant la mort semblait refuser mon offre encore pour quelques secondes, durant lesquelles je perçus, au travers du voila rouge couvrant mes yeux, une ombre se dirigeant vers moi, Elle hurla quelque chose que je ne compris guère. Mais au vu de sa voix il ne faisait aucun doute qu'il s'agissait de Felina. Je n'éprouvait plus le moindre doute quant à son identité quand je sentis ses bras sur mon corps, ravivant en moi le souvenir de cette nuit que nous avions passé sur les remparts, quand elle m'avait "désigné" comme son frère. Curieusement, alors que ça le devrait, ses gestes n'accentuent pas ma douleur, sans doute n'ai je même plus la force de le ressentir. Pourtant... J'en ai encore assez pour être heureux,tant pour ses paroles que d'avoir réussi à repousser le démon, c'était bien la moindre des choses que je pouvais faire...

Mais cela ne me suffisait pas, j'étais encore en vie, je devais lui donne plus, lutter encore. Car tel est le porte-haine, car c'est ainsi que je suis... Elle dit quelque chose à Yeager et Theorem, mais cette fois je ne l'entends pas. Je ne veux pas entendre, je me contente de m'efforcer à mouvoir, péniblement, mon bras intact. J'y parviens et ainsi réussit à serrer doucement une de ses mains. Je la sens fébrile, elle tremble un peu et ce n'est pas la chaleur de mes mains, perceptible malgré mes gants, qui va apaiser cela. ce n'est pas encore suffisant. Je sens l'odeur du sang âcre dans ma bouche, j'ai envie de le recracher, mais je me retiens, je fais un effort, je le ravale et sourit, en espérant que ma soeur le voie et enfin, alors qu'un frisson me parcourt douloureusement, je parviens péniblement à articuler, en laissant échapper un filet de sang de mes lèvres.

"... Je ne désirais qu'une chose Felina, c'était ton sourire... Accepteras tu de me le donner encore ?"

C'était ironique que je lui demande pareille chose alors qu'au contraire je n'avais provoquer chez elle que des larmes. Mais qu'est ce qui m’avait motivé à faire cette expédition ? L'envie de sortir du donjon, le plaisir de repartir à l'aventure, mais aussi rendre heureuse Felina. J'avais échoué... Et je lui demandais d'être suffisamment forte pour parvenir malgré mon échec à retrouver ce sourire que je quémandais... Et dans le fond il m'importait peu en vérité qu'elle l'adresse à moi, après tout qu'elle me haïsse, malgré sa réaction à mon égard suite à l'acte de Yeager, ce qui m''importait vraiment c'était tout simplement qu'elle parvienne à vivre heureuse malgré cela... Mais qu'elle le veuille ou non je continuerai à faire partie de sa vie, même si pour cela je dois veiller sur elle sans qu'elle ne s'en rende compte... Mais de toute manière il était venue pour moi le temps de la quitter temporairement, mais avant, ignorant si elle me regardait encore, je fermais doucement les yeux et afficher un grand sourire taquin, et curieusement innocent, jurant presque avec mes cicatrices, avant qu'un dernier soupir franchisse silencieusement mes lèvres et que pour la seconde fois je mourrais, avec, curieusement, la même satisfaction que la première fois, alors qu'à nouveau mon corps se désagréger lentement, ne laissant que mes vêtements et mes armes sur place....

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Shrivei avait assisté de loin, depuis le sommet des remparts, à la scène, mais elle s'était promis de ne pas intervenir quoiqu'il arrive et elle s'y tint, ne bougeant même pas un sourcil quand Yeager s'en prit à Engar. Il était trop tard de toute façon à cet instant pour faire quoi que ce soit... Et au final cela l'arrangeait, elle avait apprit de par sa position d'officier qu'une armée hostile de monstres s'approchait du donjon, et elle avait désiré en informer Engar dès son retour, à condition qu'il soit là avant l'armée ennemie, ce qui fut heureusement le cas. Sa mort au final l'arrangeait car elle désirait en parler au plus vite et elle se serait mal vu annoncer la nouvelle devant des civils qui était encore tenu dans l'ignorance, or ce n'était pas son rôle des les informer et elle préférait éviter tout mouvement de panique... Et pourquoi spécialement Engar ? Tout simplement parce qu'avec le père de Theorem, qui serait informé en temps venu, il était un des rares éléments du donjon à avoir vécu une guerre, si ce qu'il avait pu lui raconter était vrai et de fait il en connaissait les impératifs et les "règles" si particulières et par conséquent était un élément précieux. Ainsi après sa mort elle ne tarda pas à se diriger aussi rapidement que possible ver le cercle d'invocation, non sans avoir donné comme consigne au deux gardes en faction de lui faire parvenir les effets d'Engar... Bien sûr, appréciant Felina, elle aurait préféré la réconforter, mais elle était déjà suffisamment entourer pour cela et elle devait surtout s'efforcer d'oeuvrer pour que personne d'autre n'ait à vivre pareille drames sous peu.

Quant au procès que devait "subir" l'humain... Et bien il attendrait, après tout Theorem avait peut être une mission le concernant et tout et tout, mais il avait refusé d'avoir la moindre autorité sur lui quand elle lui avait demandé d'être son "surveillant". Et peut être était il banneret, donc supérieur à elle en grade techniquement, mais cela ne changeait rien au fait qu'Engar dépendait directement d'elle, en conséquence... Elle allait se contenter de faire ce qui lui paraissait approprié.
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Left_bar_bleue32/40Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Theorem & Ishtar Mer 09 Jan 2013, 11:28

-HJ- Excusez-moi si le poste n'est pas topissime, je ressort d'une grippe -HJ-

Tout se passa extrêmement vite. Alors que Theorem tournais le dos aux autres personnes présentes pour réconforter Felina, il entendit les menaces de Yeager et le son familier d'une lame tranchant la chair et les os. Le bruissement humide d'un corps tranché qui s'écroule au sol le sortit de son empathie alors qu'il se retourna prestement, voyant Engar quasiment tranché en deux et Yeager ne se cachant pas d'avoir commit ce méfait... Le mal était déjà fait, mais heureusement ils étaient dans l'enceinte du donjon... Il reviendrait à la vie. Après que Felina ne quitte ses bras pour s'attaquer à Yeager, le banneret alla de suite vers Engar et malgré des signes d'agonie, il était pratiquement mort... Theorem s'abaissa une seconde pour constater de l'état d'Engar avant de caresser son crâne.

"Tu reviendras par le cercle d'invocation du donjon... Ne résiste pas et tout se passera bien... Je vais m'occuper de celui qui t'as mit dans cet état..."

Le banneret se dirigea ensuite vers Yeager, qu'il ne connaissait pas très bien mais dont il s'attendait à une certaine coopération... Une fois que Felina eut finis de s’exprimer auprès d'Engar et que ce dernier ne disparaisse enfin, le sang tâchant le corps de Felina ne tardant pas à disparaître, la goule Haiena se tourna vers le démon avant de soupirer.

"Yeager, tu sais certainement quelle est la lois concernant les meurtres... Je dois te mettre en détention provisoire jusqu'au respawn d'Engar. De là, s'il porte plainte, il y aura jugement. Tu pourras choisir un avocat et si tu n'en a pas les moyens, il t'en sera commit un d'office. Ca n'a rien de personnel, je dois appliquer la lois et... au vu de la situation, je vais t'assigner à la caverne Sub-Zero, afin que tu gardes les corps de la famille de Felina en état. Je suis pas mal sûr qu'Engar ne portera pas plainte alors ce sera temporaire... Je pourrais t'aider à en ramener certains à la vie. Voit ça comme une bête garde à vue, alors tu auras autant de droit de visites que tu veux et ça ne dérange pas d'apporter tes plats."

La situation avait été assez dramatique comme ça, inutile de paraître agressif, chevronné ou étroit d'esprit. Yeager s'en serait sortit avec une tape sur les doigts et il avait déjà reçut pire dernièrement. La sympathie de quelqu'un lui ferait beaucoup plus de bien qu'une deuxième claque. Theorem souria à Felina pour la rassurer.

"Nous feront notre possible Felina, je te le promet... Yeager, si tu es prêt, on va conduire la famille de Felina dans la caverne Sub Zero... Adin, vient à moi..."

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Pouvoiranimisme

"スライムの制御 ( Suraimu no Kan'sei - Contrôle du slime)"

Le coeur slime de Theorem brilla avant qu'une grande flaque de slime noir ne se forme rapidement à côté du Banneret. Ce dernier se hissa sur ses jambes et prit la forme d'un individus androgyne, aux yeux vert olive et à l'âge physique d'un adolescent. Le slime noir regarda autour de lui avant de se focaliser sur Theorem.

"Ohayo Gifu-sama. En quoi puis-je t'aider ?"

"Ohayo Chounan-san. J'ai besoin de bras pour transporter ces défuntes personnes à la caverne Sub Zero. Tu auras sûrement besoin d'un ou deux gardes slimes supplémentaires."

"Aucun problème."

Adin se divisa en deux autres exemplaires, muets et obéissants qui commencèrent le transport. Theorem invita Yeager à avancer vers la caverne sans lui mettre d'entraves ou de menottes. De toutes façons il serait sous surveillance une fois dans la caverne et cet endroit était idéal pour conserver des corps. Felina était libre de les suivre, mais Theorem comprenait parfaitement qu'elle souhaite rester seule un moment.
Theorem & Ishtar
Theorem & Ishtar
Maison Bivoï

Masculin
Messages : 852
Expérience : 468
Métier : Amirauté de la Marine d'Inferis et de la colonie de Nachtheim

Feuille de personnage
Niveau:
Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Left_bar_bleue32/40Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Undead
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Invité Mer 09 Jan 2013, 14:40

Je tremblais. Je l'avais fais... Je ne le réalisais que maintenant mais... Je l'avais fait. Je me rendais compte que j'avais tué, sans aucunes hésitations, un homme avec qui j'avais fais équipe... Quel genre d'équipier j'étais? NON! Ce n'était pas ma faute!! Je ne pouvais pas participer à la mission! Il y a eut cet incident dans les égouts, je ne suis pas responsable!! Je me souviens encore.. De ses yeux... Ceux de Felina, lorsqu'elle m'approcha. Elle parlait comme une gamine apeurée, sans voix... Ses petits coups ne me faisaient pas plus d'effet qu'une misérable tape mais psychologiquement, chaque coups était une véritable estocade. Mon esprit de voyait transpercer devant cela. Le dernier de sa famille? Mais c'était à cause de lui que sa famille était entièrement morte!! Je ne savais pas quoi dire... Si ce n'est que je sentis en moins un étrange sentiment... Qui s'accrut quand l'hybride à laquelle je tenais tant nous demanda de tous les ramener. Une vive sensation s'allumait en moi. Je n'arrivais pas à la contrôler. Theorem vint m'expliquer pendant que je tentais d'analyser ce qui m'arrivait que je finirai au donjon... Pas une, pas deux, je tourne la tête vers lui en grognant, un index comme accusateur presque posé sur son torse

"Les ramener à la vie? Après que leur cerveau ait tant été privé d'oxygène, ça ne relève plus de la magie divinatoire mais de la remonté dans le temps biologique! Tu veux m'aider? Alors reste pas sur mon chemin!!"

J'étais sur les nerfs. Je tremblais beaucoup, beaucoup trop... Je me tiens le crâne, j'ai des images qui défilent. Des idées, des questions, des insultes, des images... C'est douloureux. Tant d'informations, tant de donnés tant de....

Je hurle


Un hurlement qui n'a rien d'humain et qui ne ressemble en rien à celui d'un quelconque monstre. Sa puissance est telle qu'elle résonne dans tout le donjon. Je reprends un peu mon souffle suite à cela. Tout... Oui, tout s'est envolé. Je ne sens plus rien... Plus de haine, plus de tristesse. Juste... Des chiffres. Ceux des décoctions pour que les cadavres soient plus aptes à recevoir mon Syndrome. Je pousse alors un long soupir comme de la résignation et je regarde le sol. Ma silhouette fière et un peu penchée en avant et mon regard comme triste et vide sur le sol me donne un air pathétique. Je reste immobile, comme attendant qu'on m'escorte, me contentant de soupirer

"J'accepte mon jugement..."


Qu'était-ce? Pourquoi? Comment? Trop de questions, pas de réponses, pas de temps. Je l'air dépité alors qu'au fond, je suis peut être juste... épuisé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Felina Mer 09 Jan 2013, 15:42

En plein cauchemar, luttant contre la douleur, je sentis la main d’Engar prendre la mienne. Il n’était pas mort ! Ses yeux étaient ouverts, il me regardait, faible, brulant ses dernières forces. Mes larmes redoublèrent d’intensité, je tremblais de tout mon corps, m’apprêtant à subir de nouveau quelque chose d’horrible, si cela était encore possible. Puis il me parla…

"... Je ne désirais qu'une chose Felina, c'était ton sourire... Accepteras-tu de me le donner encore ?"

J’explosai en sanglots, n’étant capable de rien d’autre. Ses paupières se refermèrent doucement, il respira une dernière fois, puis s’en alla. Je regardais son corps disparaitre, tout comme le sang dans lequel je trempais. Il me semblait avoir murmuré un "oui", mais il ne l’avait probablement pas entendu. Il allait revenir, et je pourrai lui sourire. Mais ma famille… les miens… mes douces panthères… Je levai les yeux vers le chariot en hoquetant de douleur. Les bosses que formaient les couvertures me donnaient la nausée. Je ne savais pas quelle forme correspondait à tel parent, tel frère, ou tel grand parent. Mais il s’agissait bien de leur corps, malgré cette odeur abominable de mort, c’était eux.

De loin j’entendis Theorem annoncer à Yeager qu’il serait enfermé un temps pour le meurtre d’Engar. Je n’arrivais même plus à savoir si je lui en voulais ou non. Je ne savais plus ce que je ressentais à part la tristesse et l’horreur. Je tremblais toujours. J’avais tellement mal.


Puis un hurlement me fit sursauter. Je me retournai vivement, m’attendant à voir quelque chose d’atroce encore, puisque cela semblait être le thème de la journée. C’était Yeager. Mon professeur démon, celui qui m’avait tant appris sur le contrôle et la maitrise de soi par l’esprit. La situation en était presque ironique. Mais je ne ressentais aucune haine envers lui, je ne pouvais pas, je n’y arrivais pas.


"J'accepte mon jugement..."

Rien d’horrible ne s’était passé. Du moins visuellement. Mais j’étais trop bouleversée pour y réfléchir. Et le charriot était toujours là… immobile. Me narguant, comme une provocation malsaine. Cette roulotte était devenue quelque chose d’effroyable, de détestable. Je voulais que ma famille sorte de là. Je me relevai, poussai un grognement et passai devant les deux êtres slimes qui s’étaient approchés -pour je supposais, prendre les corps -. Ma main tremblante s’approcha de la couverture. Je la fis glisser, doucement, révélant progressivement la vision cauchemardesque de ma mère mutilée, puis des autres. Je m’accrochai au bord du charriot pour ne pas m’effondrer de nouveau. Il était impossible de décrire ce que je voyais. Alors je fermai les yeux, puis me laissai glisser par terre, contre le bois du charriot, essayant de reprendre une respiration convenable et ne pas m’étouffer.


Aucun mot ne sorti de ma bouche lorsqu’ils s’emparèrent des corps inanimés. Rien que le son de leur transport était agressif. Mes yeux restèrent fermés. Jusqu’à ce que tout le monde soit parti. Puis quelqu’un d’autre vint prendre le charriot et s’en alla avec pour ne pas le laisser en plein dans la cours. Je me demandais combien de temps allais-je rester là. Comme ça, sur les pierres froides, stupidement seule. Le soleil perdit de sa chaleur, il devint orange lorsqu’il passa derrière les arbres de la forêt. Engar était surement revenu à cette heure-là. Yeager était enfermé. Et Shkeil… une boule étrangla ma gorge serrée. Pourquoi tout était toujours souffrance autour de moi ? Étais-ce moi, qui sans le vouloir provoquait la douleur, l’angoisse, la mort ? Étais-ce de ma faute, comme une malédiction, une fatalité ? Je me suis transformée dans ma forme la plus instinctive. Puis passai les portes du donjon, pour m’enfoncer dans l’obscurité de la forêt, me fondant dans les ténèbres. Même la lune n’avait pas le cœur à sortir ce soir, elle restait cachée derrière les nuages noirs, laissant les ombres s’emparer de l’univers.
Cette nuit, je n’attendrai pas le retour des miens.


Felina
Felina
Miss-tique du Donjon
Miss-tique du Donjon

Féminin
Messages : 652
Expérience : 285
Métier : Gardienne

Feuille de personnage
Niveau:
Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Left_bar_bleue34/40Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty_bar_bleue  (34/40)
Race: Homme-bête
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Engar Lun 14 Jan 2013, 02:19

Ce que "Envie" avait trouvé dans les soubassements de l'église... Ces documents... Ce qu'ils contenaient était quelque chose de dément, d'absurde... Mais de suffisamment grave pour amener "Paresse" à aller à l'encontre totale de ce que'elle représentait, se plongeant avec ferveur dans l'étude de ces documents depuis des heures... Elle et ses compagnons avaient rejoint une de leur nombreuses caches après a fin de cette expédition et elle s’était mise sans plus tarder à la tâche, ce en quoi l’avait grandement motivé le récit de Luxure vis à vis de ce qu'il avait vu et surtout de la créature qu'il avait affronté aux côtés de "Colère"... Dans un premier temps la meneur des pêchées avait songé à contacter un individu spécialisé pour qu'il lui apporte des informations quant à cette espèce de créature dont ils ignoraient tout, mais la lecture des feuillets... Elle apportait d'elle même la réponse. Cette dernière était des plus dérangeantes, et elle l'était encore plus de par le fait que l'auteur de ces lignes ne semblaient pas éprouver le moindre sentiment vis à vis de ce qu'il décrivait et pourtant il y avait de quoi pour que même un individu comme Paresse soit perturbé par cela. "Envie" avait bien fait son choix. Le détail des expériences de l'église, des missives venant d'autres lieux aux pratiques similaires et même des croquis de ce qui était appelé avec vénération "les élus"... Et surtout le pourquoi l'archevêque avait désiré mettre la main sur les pêchés, mais également sur tout les autres anciens membres des vagabonds... C'était donc probablement pour cela qu'ils n’avaient plus de nouvelles des "Saisons" avec lesquels ils étaient pourtant demeurés en contact...

Resserrant soudainement sa main, en chiffonnant la feuille qu'elle y tenait et où était inscrit un énième croquis de ces "élus" elle se releva pour se diriger ver la fenêtre de la pièce où elle était, le scriptorium... Ou tout du moins ce qui s'y apparentait. Ce refuge avait appartenu à un mage dont ils s'étaient débarrassés et la plupart des personnes pensaient qu'elle était désormais hantée... De fait ce n’était pas la planque la plus sure, mais suffisamment pour qu'ils s'y autorisent quelques jours de repos. D'autant plus que les autres, avec leur coup d'éclat en ville ,devait avoir attirer bien plus l'attention qu'eux... Mais de toute manière "Paresse" se refuserait à quitter les lieux jusqu'à avoir percé tout les secrets des documents qu'avait ramené ses compagnons...

Jusqu'à avoir mis à jour la folie de l’archevêque...

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si Éloïse et Geoffroy avaient pu quitter la ville sans être inquiété, ils avaient malgré tout imité les péchés dans le fait qu'il avaient tenté de mettre le plus de distance possible entre eux et la ville d'Auran. Bien évidemment la garde ne leur poserait pas de soucis après ce qui s’était passé et il était peu probable que l'église se lance à leur poursuite sur le champs, mais il fallait profiter du temps de répit qui leur était donné afin de brouiller les pistes et plus ils étaient loin plus ils offraient à l'Eglise de voies à explorer, dont une seule la mènerait à ce qu'elle chercherait... Quant à savoir si cela lui plairait rien n'en était moins sur et Éloïse... S'assurerait que ça ne serait pas le cas, peu importe que cela prenne des jours, des semaines ou des mois.

Ce qu'elle avait vu là bas, malgré son calme apparent, l'avait marqué, choquée, mais surtout éveillée en elle cette part sombre qu'elle ressentait depuis sa réapparition. Elle devait faire payer l’église pour cela... Cependant si elle était déterminé dans ce but elle ne se laissait pas dominer par ses basses pulsions et avait en tête un plan bien subtil que d'envoyer ceux qui l'avaient suivis dans une guérilla insensée. Cette dernière durerait quelques temps, causerait quelques dommages, mais rien qui n'ébranlerait réellement le clergé. Non... Cette dernière prétendait possédait le pouvoir spirituel, et bien qu'il était vrai qu'en vérité une grande partie de son pouvoir reposait sur sa domination sur le plan séculaire c'était en frappant ses fondements, aussi oubliés soit il, quel 'édifice s'effondrerait... Les hommes qui l'avaient suivis depuis les catacombes ne étaient un bon exemple. Ils étaient fidèles à leur dieux et à leur croyance et elle leur avait donnée plus en un instant que tout ce que l'église avait pu leur promettre. Elle allait affronter le clergé avec ce qui aurait du être son arme de toujours, la foi, et qu'elle avait remplacé par les bûchers et les inquisiteurs, au détriment de la première... La jeune fille espérait pour ses ennemies qu'il n'avait pas trop laissé cet outil se rouiller, sans quoi il se mordrait les doigts face à l'entreprise, folle, qu'elle avait décidé de mettre en marche. Bien entendu il était peu probable que tous la suivent, mais cela n'avait pas d'importance, tant qu'elle aurait la vie et des fidèles elle pourraient mener cette lutte et pour cela elle savait pouvoir compter sur quelqu'un. Geoffroy son premier suivant, qui par ailleurs ne tarda pas à la rejoindre pour lui annoncer que le campement était prêt. Cela suffit à la jeune fille pour balayer ses pensées sérieuses et se retourner avec un grand sourire vers l'ancien soldat qui, lui tenant galamment le bras, la ramena au campement. Cependant son esprit balayé de ces songes étaient désormais emplis par la question que ses réflexions avaient jusque là occulté.

Que lui était il arrivé lors de l'expédition de la corne d'Aurore pour qu'Irehis elle même ne puisse le savoir ?

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ce que Zephyr commettait était sans doute une folie... Mais l'inquisition ne s'en rendrait peut être pas compte, après tout elle était trop occupé à fouiller la ville à la recherche des individus qui avaient semé le deuil dans un village voisin, pour qu'elle ne se rende pas compte de l’inexactitude des rapports qui lui étaient remis... Bien entendu tout était dit concernant les étrangers qui avaient causés du tumulte à l'intérieur de la ville elle même, en particulier sur celui qui avait été appréhendé puis capturé, le jeune officier était très bien placé pour retracer les faits dans leur exactitude. Mais par contre aucun signalement quant à la troupe de soldats qui étaient ressortis de catacombes et avaient quitté la ville, avec celle désignée comme l'élue de la déesse Irehis à leur tête.

En vérité les espoirs de l'officiers furent réalisés à la perfection, au point que ça en devenait étrange. Le signalement communauté aux inquisiteurs étaient exactement celui des individus qu'ils recherchaient, en conséquence il ne cherchèrent pas à fouiller plus loin, mais plus curieux il ne paraissait nullement au courant de ce qui était arrivée à la cathédrale... Après tout si ça avait été le cas ils auraient fait payé à l'officier son échec, mais rien de tout cela, ils avaient quitté les lieux et la ville sans plus d'explications dans les jours qui suivirent et après une autre poignée de jours Zephyr dut se rendre à l'évidence... Il avait été laissés en paix.

Pour autant ce n'était pas le cas de son esprit, tourmenté par les évènements récents. La manipulation de l’archevêque qui avait mené à sa promotion mais aussi au vain sacrifice de tant de ses hommes, mais également par l'ordre de l'archevêque de tuer cette jeune fille, l'acte insensé du bourreau à son égard.. Tout cela remettait en cause ses convictions les plus profondes... Et au terme de trois jours de réflexion il se décida enfin à agir. Pour cela il écrivit une lettre et l'amena au pigeonnier, dont le gérant fut étonné à la la vision du sceau représentant un griffon. Ce n’était nullement l'insigne du capitaine de la garde, pourtant c’était bien ce dernier, même si son rang officiel était désormais colonel... Et il fallut tout son courage pour ne pas qu'il défaille alors que Zephyr lui communiquait sa requête.

"...Envoyez ce message au château des Griffins."

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour la deuxième fois je mourrais pour revivre, mais les sensations que j’éprouvais furent tout aussi intenses que la dernière fois, sans doute s'agissait il d'une chose à laquelle on e s'accoutumait jamais... Ce même froid, nullement comparable à celui de la neige ou de l'acier, me saisit comme la dernière fois, provoquant une curieuse douleur en mon être, sans pour autant que la souffrance nuise de quelque manière que ce soit à ma pensée ou à mes actes. C'était un phénomène curieux qui intéresserait plus d'un individu. A mes yeux c'était juste pénible. Néanmoins je m'efforçais de penser à autre chose en procédant, comme la dernière fois, à une inspection sommaire des lieux. Chose assez vaine puisque ces derniers n'avaient nullement changé. C'était toujours ces mêmes ténèbres parsemées ci et là par des éclats de lumière blanches ou bleutées... La seule différence était qu'Amelyah n'était pas là, que la lumière qui avait émané d'elle ne venait pas me réchauffer. Au lieu de cela c'était des ombres que je connaissais que trop bien qui était présentes... Mon démon. Ce dernier m'aperçut également, et dans les ténèbres, et qu'il manipulait de manière à imiter mes contours, qui le composaient je devinais un sourire se dessiner, je ne voyais pourtant pas ce que la situation avait de drôle, mais il ne me laissa pas le temps de l'interroger à ce sujet prenant la parole d'une voix légèrement suraiguë et un peu nasillard.

"Nous voila face à face Engar, au même endroit, sur le même plan d'existence, sans barrière physique ou mentale entre nous. Ce serait l'occasion d'en finir une fois pour toutes."


Dans ses paroles tout aurait du m’amener à me mettre sur mes gardes... Mais justement, aussi brutal soit il mon démon n’était pas du genre à offrir pareils indice à son adversaire. S'il me disait ça c'est que quelque chose le retenait... Et j'eus vraisemblablement raison au vu du rire qu'il eut peu après.

"Ahaha Mais cela ne servirait à rien, d'abord pour toi, parce que même si tu pouvais m'éliminer j'emporterai une partie de ton âme... Mais aussi pour moi car après tout nous sommes déjà morts, cette apparence qui est tienne n'a pas de fonction vitale pour te faire vivre, donc il est techniquement impossible de te tuer à nouveau... Enfin de toute manière je ne m'y risquerai pas, car je serai pas sûr que ton corps revienne, ah quelle situation pourri. A vrai dire je suis certain que tu ne sais même pas où on est !"

J'étais bien obligé d'admettre mon ignorance... Cette chose ne devait pas être le royaume des morts, mais il ne s'agissait pas non plus d'un plan d'existence... Je ne répondais pas pour autant au démon, qui semblait très bien à même de poursuivre son monologue que j'ai à m'exprimer tendant brusquement le doigt vers le "plafond" des lieux tout en reprenant la parole.

"Et bien contrairement à toi j'ai réfléchi à la question, faut dire que j’avais pas grand chose d’autre à faire pendant que tu dominais, et l'énergie que j'y ressens me le confirme, il s'agit juste d'une sorte de plan créer par magie, et pas la peine de te dire par qui..."

Oni Ni Kanabo... Elle était à l'origine du sortilège de résurrection, la seule créature que je connaissais à pouvoir réussir un tel exploit, mais à vrai dire ça m’intéressait peu, m'inquiétant surtout de où le démon voulait en venir...

"Très intéressant, mais j'en ai pas grand chose à faire, alors si tu dis ça pour passer le temps, je préférerai encore que tu la fermes."

Il rit à nouveau, cette fois suffisamment fortement pour que son éclat se répète en écho, donnant la curieuse impression que l'espace dans lequel nous étions, qui paraissait pourtant s'étendre à l'infini, était des plus restreints. Je lui laissais à nouveau la parole ,bien que je me demandais ce qu'il pouvait trouver de si hilarant.

"Et bien tu ne te demandes pas ? ... Comment l'âme d'Amelyah a pu nous contacter la dernière fois ?"

C'est alors qu'un fait me frappa... Il était normal qu'il soit au courant de cela, mais nos âmes étaient liées de manière aussi intime que possible, je ne pouvais être séparé de lui de quelque manière que ce soit et sa présence ici me le confirmait... Alors où était il quand j’avais rencontré mon... Notre ancienne amante ? je le dévisageais alors et je vu, se former dans les ombres, une espèce de tristesse et comprit la raison de son rire, il était seulement... Nerveux, et cela se confirma dans la suite de ses dires.

"Elle haha... Venue te voir, te parler... Mais moi, affaibli par ces fichus esprits je n’avais même pas la force de prendre cette apparence et elle m'a ignorée, alors qu'elle savait que j'étais là..."

Ainsi donc il avait menti lors de notre entretien avec Shiru, c'était bien à moi qu'Amelyah s'était adressé, mais en vérité, cela me désappointé plus qu'autre chose...

"Alors... C'est qu'elle m'a vraiment ai..."

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase, aisée à deviner, que soudain sa voix gronda et que la forme qu'il adopta se fit plus bestial... Il ne pouvait peut être rien me faire, mais ça ne changeait rien au fiat que la situation était loin d'être rassurante.

"NON ! Ça ne peut être possible ! Après tout ce qui s'est passé, après tout ce que j'ai..."

Il semblait partis dans une longue diatribe, mai il n’eut pas le temps de l'achever qu'un rai de lumière se posa sur nous, l'heure de la résurrection était venu...Et malgré le désir qui s’était éveillé en moi d'en apprendre plus sur cette affaire je n'eus d'autre choix que de m'abandonner à sa douce chaleur... Pour ensuite me réveiller brusquement, nu comme un ver, haletant et recouvert de sueur. Cependant j'étais cette fois préparée et en conséquence je ne perdis pas plus de temps avant de me relever et de me diriger vers le sac à vêtements, d'où j’extirpais une tunique zen toile dont la propreté était des plus douteuses, mais qui me permettait au moins d'être décent, ce ne fut qu'une fois cela arrangée que je m'adressais à nouveau à mon démon.

*Tout semble s'être bien passé... Qu'est ce que tu allais dire ?*

Pas de réponse, bien sûr, j’avais été naïf de croire qu'il m'en donnerait. Cependant je dus m'avouer désappointé, d’habitude quand il ne voulait pas me répondre il me riait au nez ou me lançait un sarcasme, mais là... Rien juste un silence pesant et je dus m'avouer m’inquiéter de ce qui plongeait mon démon dans ce mutisme. Je m'avançais alors vers la fenêtre, constatant que malgré le peu de temps qu'il me semblait s’être écoulé dans la dimensions précédant la résurrection, plusieurs heures étaient bien passées avant cette dernière, puis je laissais mon esprit vagabondait quant à Amelyah... Elle était morte, enterrée et malgré ce qui était advenu j'aimais désormais Kumie et, même si elle devait me rejeter, je ne la remplacerai pas , que la prétendante soit cette succube ou qui que ce soit d'autre... Mais il s'agissait cependant d'un sujet trop grave pour que j'en détourne ma pensée... Mais je n'eus pas le loisir d'y réfléchir bien longtemps un raclement de gorge me rappelant à l'ordre. Shrivei, à l'encadrement de la porte, et qui tenait mes armes et mon armure à son bras, au moins n'aurai je pas à les cherche, cependant son geste m'intrigua au vu de ce qui m'attendais...

"Ces peu courant de rendre son armement à une personne qui va être traînée vers les tribunaux..."

"Tais toi espèce d’idiot, premièrement je sais que tu n'es responsable de rien et secondement ton procès est reporté, les autorités ont d’autres choses à faire et comme tu es directement sous mes ordres je ne compte pas t'envoyer en prison..."

Elle s’engagea alors dans les escaliers pour descendre. Je l'y suivais, tout en rattachant périlleusement ma ceinture.

"Et qu'est ce qui me vaut cet élan de bonté de ta part..."

Elle s'arrêta au deuxième étage afin de s'avancer dans le quartier des résidences.

"Le donjon est en guerre, non pas avec des humains, mais avec nos semblables, des créatures nous jugeant trop oisifs. ce en quoi elles n'ont peut être pas tort, mais peu importe notre devoir est de protéger ce lieu ce que je ferai à n'importe quel prix et toi... Bah tu n'as pas vraiment le choix, car si tu les rejoins , ils t’exécuteront sur place parce que t'es un humain ,et même si ton procès est reporté tu restes un criminel aux yeux de presque tous, donc tu ne pourrais pas t'échapper."

"Je vois, mais de toute manière ce n'était nullement mon intention... Vous semblez oubliez que ma guerre est comme mon chez moi...Et il est toujours bon de revenir à la maison."

Elle eut un léger sourire en ouvrant une porte, curieusement lourde et robuste par rapport à la fonction de ces lieux.

"Et c'est justement pour cela que je tiens à ce que tu restes libre, trop peu d'entre nous connaissent réellement la guerre, si la moitié de ce que ut m'as raconté est vrai, tu pourras grandement aidé à pallier cela sur le plan stratégique."

Sa logique était juste... Mais un homme ne pouvait exposer ses idées seulement s'il était écouté et cela ce n'était pas gagné, même si elle me précisa que j’avais une réunion prévue avec les officiers dans trois jours, la date estimée avant l'arrivée des forces ennemis, je doutais que ces créatures daignent m'écouter... Au moins Shrivei elle même me prêtait attention.

"Maintenant entre dedans... Le temps qu'il te reste est bientôt écoulé non ? Et je ne compte pas laisser ton démon l’occasion de commettre de nouveaux méfaits... Et je m'assurerai que, dans trois jours, ce soit bien toi qui te rendent devant les officiers... Tu veux que quelque chose soit fait vis à vis de Felina ?"

"Merci pour tes précautions Shrivei... Quant à Felina, oui j'ai une requête, laissez la seule. Je sais que ça peut paraître bizarre venant d'un individu qui comme moi prône l'action... Mais il sera toujours temps d'agir plus tard, or là il vaut mieux pour tous qu'elle lutte par elle même... Et de toute manière c'est à moi de faire le premier pas pour elle..."

Elle sourit doucement en hochant la tête... Elle avait vraiment tout prévu, ce qui ne fut pas pour me déplaire, et ce fut donc sans crainte que je m’avançais, tout en récupérant mes effets personnels, dans cette chambre renforcée, disposant des commodités de base, mais suffisamment robuste pour empêcher le démon de s'échapper... Entres les geôles de l’Eglise, mes sommeils forcés et cela je n'avais pas beaucoup de liberté ces derniers temps, mais c’était un mal nécessaire dont j’avais pleinement conscience et je me contentais de faire l'état des lieux,comprenant qu'on apporterait la nourriture à mon démon par un orifice, ce qui l’empêcherait toute tentative d'agression sur le malheureux chargé de le nourrir... Il faudrait que je demande à Shrivei pourquoi cette pièce avait été conçue initialement,puisque je doutais qu'elle ait été faite expressément pour moi, mais mon officier était déjà partit, afin de me ramener un parchemin où était consigné tout les informations qu'on avait sur nos ennemis, et à mon grand dam ce fut un sous fifre un peu inquiet qui me l'amena tant pis... Je prenais la peine de remettre mon armure avant de passer les heures qui me restaient à étudier les informations qui m’étaient donné et réfléchir, tel un stratège, à ce qui devait être fait en conséquence, puis une fois que j'eus estimé avoir fais tout mon possible en la matière après deux heures de casses tête interminables je reposais le texte sur un table, avant de m'étendre sur la couche, plus confortable que celle de la chambre qui m’avait été assigné. Je sentis alors mon journal, que j’avais rangé dans une de mes besaces, frappé ma cuisse... La tentation de le lire fut grande, mais je m'en abstenais, il me restait peu de temps, peut être juste une poignée de minutes... En conséquence je me redressais pour tracer un pentacle de protection et y mettre mes effets personnels, dont mon journal justement, pur que mon démon ne puisse y toucher, avant de m'étendre à nouveau et, alors que je me sentais enfin glisser. Dédier mes dernières pensées à Felina ainsi qu'à mon aimée que j'avais été incapable de protéger.

Kumie.



Spoiler:
Engar
Engar
A-Mis-ter des fées du Donjon
A-Mis-ter des fées du Donjon

Masculin
Messages : 1975
Expérience : 10307
Métier : Boire/ Se battre

Feuille de personnage
Niveau:
Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Left_bar_bleue32/40Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/40)
Race: Humain
Capacités:

Revenir en haut Aller en bas

Quatre "monstres", une enquête, des dégats. - Page 3 Empty Re: Quatre "monstres", une enquête, des dégats.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum